L hébergement d urgence en Loire-Atlantique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L hébergement d urgence en Loire-Atlantique"

Transcription

1 18/02/2015 Dossier de presse L hébergement d urgence en Loire-Atlantique M. Henri-Michel COMET, préfet de la région Pays de la Loire, préfet de Loire-Atlantique a rencontré le mercredi 18 février 2015 les acteurs mobilisés dans le département pour accompagner les plus démunis vers une solution de logement ou d hébergement d urgence. Le préfet s est rendu dans la maison-relais StudiOvives, gérée par l'association LES EAUX VIVES. Cette nouvelle maison-relais accueille des personnes en très grande difficulté pendant le plan hiver. Cette visite a été l occasion d une rencontre avec l'équipe et les usagers, et d une présentation du logement adapté aux grands exclus. Retrouvez dans ce dossier toutes les informations relatives à l hébergement d urgence en Loire-Atlantique : 1. Les mesures hivernales en Loire-Atlantique 2. Le service intégré d accueil et d orientation - SIAO 3. Le plan local d action pour le logement et l hébergement des personnes défavorisées (PLALHPD) Plus d informations sur le site de l Etat en Loire-Atlantique Contact presse : Préfecture de la Loire-Atlantique Service de la communication interministérielle (SCI) / 92 1/5

2 1- Les mesures hivernales en Loire-Atlantique Le dispositif d'urgence sociale qui fonctionne toute l'année, est renforcé en période hivernale pour mieux répondre aux situations d'urgence en matière d'hébergement Le dispositif d urgence sociale et d insertion fonctionne toute l année.il repose sur places en structures et services d accompagnement qui sont mobilisées à partir de la plate-forme d orientation SIAO gérant le 115. Ces capacités ont augmenté de 500 places depuis places d allocation logement temporaire, réparties sur l ensemble du département, avec les collectivités, complètent le dispositif. Ces capacités ont augmenté de 190 places depuis Le travail en réseau associe l'etat, le conseil général, les communes, les associations et les bailleurs publics et privés également mobilisés pour favoriser l'accès au logement à l'issue de la période d'hébergement. La mobilisation des acteurs de l'urgence et de l'insertion en Loire-Atlantique - Réunion des acteurs (collectivités, CCAS, FNARS, caritatifs, opérateurs urgence et insertion, SIAO) le 4 novembre 2014 et le 5 décembre 2014 pour mobiliser le réseau ; - Réunion avec les maires qui a eu lieu le 25 novembre 2014 sur le plan départemental de prévention et de gestion des impacts sanitaires et sociaux liés aux vagues de froid. - Vigilance renforcée demandée aux forces de l ordre, sapeurs-pompiers, Samu, Météo-France du 1er novembre au 31 mars. - Réunions bimensuelles de suivi de l'activité et renforcement des moyens du SIAO, gestionnaire du 115 et du dispositif départemental d'urgence et de veille sociale. Les actions engagées pour la période hivernale Le dispositif s organise pendant la période hivernale, en fonction des besoins et des niveaux de vigilance de Météo-France : - veille du 1 er novembre au 31 mars (niveau vert, température ressentie allant jusqu'à 10 C ) : - action pérenne : renfort de 4 ETP du 115 et du Samu Social et mobilisation de 127 places de capacités exceptionnelles (dont 10 à St Nazaire et 117 à Nantes) - actions de renfort (à partir de 5 C ressenti) : maraude prolongée jusqu'à 2:00 à Nantes et maraude déclenchée par la Protection Civile à Saint-Nazaire, mobilisation de 58 places dont 18 au foyer Gustave Roch mis à disposition par la Ville de Nantes et géré par la Protection Civile, et dont renfort hôtelier de 40 places. - niveau jaune, température ressentie allant de 10 C à 18 C, ouverture du gymnase Emile Morice mis à disposition par la Ville de Nantes et géré par la Protection Civile (75 places) - niveau orange ou rouge, température ressentie au-delà de 18 C : déclenchement du plan grand froid. 2/5

3 A quoi correspondent les niveaux de mobilisation? Ils sont établis en fonction de la température ressentie. La température ressentie croise la température de l'air et la force du vent, et traduit la sensation de refroidissement. Continuité des prises en charge pour anticiper la sortie de l hiver Les nouveaux publics fréquentant les dispositifs d urgence sociale et inconnus du SIAO feront l objet d une évaluation sociale pour assurer, chaque fois que possible, un parcours d insertion, d'accès au logement ou aux dispositifs spécialisés, notamment l'asile. L objectif de continuité du parcours résidentiel s organise autour de la personne. Le 115 Le 115 est un numéro d'appel gratuit qui permet aux personnes d'avoir accès à des places d'hébergement d'urgence sur la base d'une évaluation sociale. Le 115 est avant tout destiné aux personnes sans abri, un particulier peut appeler le 115 pour signaler une personne en détresse dans la rue. Pour que ce geste soit efficace, les écoutants du 115 demanderont quelques informations indispensables pour organiser la prise en charge de la personne : des indications permettant de la reconnaître (sexe, personne isolée ou groupe, tenue vestimentaire...), de la localiser (rue et numéro, repères visuels...) et de mieux connaître ses besoins (état général, physique et moral). 3/5

4 2- Le service intégré d accueil et d orientation (SIAO) Le SIAO 44 se structure à compter de janvier 2015 sous la forme juridique d'un groupement de coopération sociale et médicosociale (GCSMS) qui regroupe 17 associations ou organismes dans le champ de l'hébergement et du logement. Validé par le préfet, le GCSMS est un format qui permet de fédérer d'avantage de partenaires que la formule associative antérieure. La loi ALUR stipule dans l article L : «une convention est conclue dans chaque département entre l Etat et une personne morale pour assurer un service intégré d accueil et d orientation». La convention entre le préfet et le GCSMS reprend d une part les missions législatives générales du SIAO : - recenser les places d hébergement et de logement adapté, y orienter les ménages évalués par ses soins et suivre leur parcours - contribuer à l identification des personnes en demande de logement, si besoin avec accompagnement social - participer à la coordination des acteurs de la veille sociale et à l observation sociale - participer à la mise en œuvre des décisions de la commission de médiation DALO La convention prévoit d autre part des missions spécifiques à la Loire-Atlantique : - continuer le développement du dispositif SIAO sur l'ensemble du territoire, notamment en milieu péri-urbain, en lien avec les réflexions à venir du PLALHPD - animer le réseau opérationnel et le partenariat à destination de publics spécifiques : sortants de détention, d établissements hospitaliers spécialisés, femmes victimes de violence...) - participer au réseau institutionnel via la commission départementale de veille sociale et le réseau des SIAO - développer un système d information partagé afin de gérer en temps réel les disponibilités - améliorer la fluidité des parcours entre l urgence, l insertion et le logement La convention présente par ailleurs un descriptif des services gérés par le SIAO 44 : - le service de téléphonie sociale le Samu Social et la mission d évaluation «aller vers» - le SIAO insertion - l activité de mise à l abri hôtelière - la coordination sanitaire La convention est prévue pour une durée de 3 ans, au terme de laquelle une évaluation de la conformité de la mise en œuvre des missions sera réalisée. 4/5

5 3- Le plan local d action pour le logement et l hébergement des personnes défavorisées (PLALHPD) Le diagnostic territorial 360 du «sans-abrisme au mal logement» a été mené en 2014 par les services de l Etat, le Conseil Général, Nantes Métropole, la Carène et les services concernés par les champs de la veille sociale, de l hébergement, du logement et de l accompagnement. Ce diagnostic prévu par la loi ALUR du 24 mars 2014, servira de base à l élaboration du futur Plan Local d Action pour le Logement et l Hébergement des Personnes Défavorisées (PLALHPD) 1. Le PLALHPD est élaboré conjointement par l Etat et le conseil général. Son objectif est de renforcer la cohérence des réponses en matière de logement et d hébergement. En complément du diagnostic 360, le PLALHPD sera défini à partir de : - l évaluation du PDALPD selon 4 axes, le rapport sera rendu en juillet 2015: o développement de l offre, o prévention des expulsions, o accès à l offre, o lutte contre l habitat indigne et la précarité énergétique. - l évaluation du PDAHI, le rapport sera rendu en juillet l analyse des besoins : o parcours résidentiels difficiles en milieu urbain et péri-urbain, o parcours complexes, o disparités territoriales sur le département, o organisation d une gouvernance opérationnelle de proximité en lien avec les communes, les EPCI et le conseil général. Le PLALHPD prendra effet au 1 er janvier Le PLALHPD est issu de la fusion du Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées (PDALPD) et du Plan Départemental d Accueil, d Hébergement et d Insertion (PDAHI) 5/5

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières DOSSIER DE PRESSE Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières Paris, le mardi 3 février 2015 Contact presse Ministère du Logement, de

Plus en détail

Présentation du contingent préfectoral et du DALO

Présentation du contingent préfectoral et du DALO Présentation du contingent préfectoral et du DALO Quelques chiffres en Haute-Savoie 7 600 logements Un peu plus de 400 relogements par an environ 15% des attributions totales de logements sociaux Un taux

Plus en détail

Contribution de Médecins du Monde

Contribution de Médecins du Monde Contribution de Médecins du Monde Conférence nationale de lutte contre la pauvreté et les exclusions des 10 et 11/12/12 Thématique Hébergement / logement Cette contribution fait suite à la participation

Plus en détail

LE DISPOSITIF D ACCUEIL, D HEBERGEMENT ET D INSERTION

LE DISPOSITIF D ACCUEIL, D HEBERGEMENT ET D INSERTION LE DISPOSITIF D ACCUEIL, D HEBERGEMENT ET D INSERTION L accueil, l hébergement et l insertion des personnes vivant à la rue ou en rupture d hébergement relève de la compétence principale de l État et se

Plus en détail

Le Plan Départemental d'action

Le Plan Départemental d'action Le Plan Départemental d'action pour le Logement des Personnes Défavorisées DE LA RÉGION AQUITAINE DE LA GIRONDE Gironde gironde.fr le PDALPD de la Gironde 2008-2010 Ce plan est co-piloté par l Etat et

Plus en détail

SOMMAIRE CONTEXTE... 1 SYNTHESE... 2

SOMMAIRE CONTEXTE... 1 SYNTHESE... 2 Rapport d activité Pôle SIAO/115 du Val d Oise 2014 SOMMAIRE CONTEXTE... 1 SYNTHESE... 2 1 ERE PARTIE : PRESENTATION DU POLE I. Organisation du pole... 9 1. Les moyens humains... 10 2. Les outils de fonctionnement

Plus en détail

PREFET DU CALVADOS Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Calvados 2011-2015

PREFET DU CALVADOS Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Calvados 2011-2015 PREFET DU CALVADOS Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Calvados 2011-2015 1 Sommaire Éditorial par Monsieur le Préfet du Calvados et Monsieur le Président du Conseil

Plus en détail

Le SIAO unique départemental

Le SIAO unique départemental Le SIAO unique départemental http://siao25.e-monsite.com/ mai 2015 24 mars 2014 Promulgation de la loi ALUR (LOI POUR L ACCÈS AU LOGEMENT ET UN URBANISME RÉNOVÉ ) Le Service intégré d accueil et d orientation

Plus en détail

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule.

Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. ANNEXE FICHE 10 : NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE Le niveau 3 - alerte canicule correspond à une vigilance météorologique orange pour le paramètre canicule. I. MESURES PRISES AU NIVEAU 3 - ALERTE CANICULE 1.

Plus en détail

Les accueils de jour du Nord

Les accueils de jour du Nord PRÉFET DU NORD Les accueils de jour du Nord Avril 2014 Direction départementale de la cohésion sociale Mission urgence sociale hébergement insertion Le dispositif d Accueil, d Hébergement et d Insertion»

Plus en détail

La lettre d information aux professionnels

La lettre d information aux professionnels (#3 - Décembre 2013 La lettre d information aux professionnels du Service Intégré d Accueil et d Orientation des Hauts-de-Seine Focus sur... Edito Le SYPLO : Système Priorité Logement Le SYPLO est un outil

Plus en détail

Prévenir et faire face aux impayés de loyers. Vous êtes locataire L ADIL VOUS CONSEILLE, CONSULTEZ-LA!

Prévenir et faire face aux impayés de loyers. Vous êtes locataire L ADIL VOUS CONSEILLE, CONSULTEZ-LA! L ADIL réunit l État, les collectivités locales, les organismes d intérêt général, les professionnels publics et privés et les représentants des usagers. Elle est agréée par le Ministère chargé du Logement

Plus en détail

Pole Accompagnement Vers et Dans le Logement

Pole Accompagnement Vers et Dans le Logement DIRECTION DÉPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE DU VAR SERVICE HEBERGEMENT ACCOMPAGNEMENT LOGEMENT Pole Accompagnement Vers et Dans le Logement Affaire suivie par : Yann FAVERIE ANNEXE 1 : CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

L accueil. des gens du voyage. direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000

L accueil. des gens du voyage. direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000 direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction LOI DU 5 JUILLET 2000 L accueil des gens du voyage Ministère de l'équipement, des Transports et du Logement direction générale de l

Plus en détail

L'organisation du plan départemental

L'organisation du plan départemental Lettre électronique N 1-2012 83 a ccessi b l e p ou r t ou s SOMMAIRE Sommaire / Editorial Page 1 Actualité juridique : DALO et délai anormalement long Page 4 Présentation du Plan Départemental d Action

Plus en détail

Plan Départemental d Action pour

Plan Départemental d Action pour Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées des Yvelines 2011-2014 2014 Entre, L ETAT, représenté par Monsieur le Préfet du département des Yvelines LE DEPARTEMENT DES YVELINES,

Plus en détail

d Action Pour le Logement des Personnes Défavorisées des Hauts-de-Seine (2014-2018)

d Action Pour le Logement des Personnes Défavorisées des Hauts-de-Seine (2014-2018) 7e Plan Départemental d Action Pour le Logement des Personnes Défavorisées des Hauts-de-Seine (2014-2018) 1/74 2/74 Sommaire I.Introduction...5 1.Les principes du PDALPD...5 2.Les textes de références...5

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES PLAN DÉPARTEMENTAL ACCUEIL HÉBERGEMENT INSERTION PDALPD PDAHI 2011-2015

PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES PLAN DÉPARTEMENTAL ACCUEIL HÉBERGEMENT INSERTION PDALPD PDAHI 2011-2015 PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES PLAN DÉPARTEMENTAL ACCUEIL HÉBERGEMENT INSERTION PDALPD PDAHI 2011-2015 Contacts : Conseil Général de la Martinique : B.P. 679 Avenue

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2013. Service Intégré de l Accueil et de l Orientation (SIAO)

RAPPORT D ACTIVITE 2013. Service Intégré de l Accueil et de l Orientation (SIAO) RAPPORT D ACTIVITE 2013 Service Intégré de l Accueil et de l Orientation (SIAO) des Alpes de Haute Provence Rapport d activité du SIAO/115 Année 2013 Page 1 Sommaire Introduction A- Le SIAO «urgence» :

Plus en détail

Marché public passé selon la procédure adaptée en application des articles 26-II et 28 du code des marchés publics

Marché public passé selon la procédure adaptée en application des articles 26-II et 28 du code des marchés publics PREFET DE LA HAUTE-CORSE DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE ET DE LA PROTECTION DES POPULATIONS Service Action et Veille Sociale Marché public passé selon la procédure adaptée en application

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014. Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014. Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014 Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion Contact : Préfecture du Haut-Rhin Sébastien BOUCHÉ Chef

Plus en détail

Loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové («ALUR»)

Loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové («ALUR») A V R I L 2 0 1 4 / Rédacteur PÔLE TD2S Loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové («ALUR») Volet logement Cette note se limite à une lecture du volet logement du projet de loi, avec l essentiel

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. L opération interministérielle vacances (OIV) à l étang du puits à Cerdon du Loiret

COMMUNIQUE DE PRESSE. L opération interministérielle vacances (OIV) à l étang du puits à Cerdon du Loiret COMMUNIQUE DE PRESSE Orléans le mercredi 29 juillet 2015 L opération interministérielle vacances (OIV) à l étang du puits à Cerdon du Loiret Dans le cadre de l opération interministérielle vacances 2015,

Plus en détail

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement LOI ALUR Copropriétés prévention et traitement Ministère Copropriétés les principales dispositions de la loi Alur Prévention de l endettement et de la dégradation Traitement curatif Prévention de l endettement

Plus en détail

PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES DU RHÔNE 2012-2015

PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES DU RHÔNE 2012-2015 PREFET DU RHÔNE En association avec PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES DU RHÔNE 2012-2015 Objectifs et thématiques du PDALPD 2 Objectifs et thématiques du PDALPD Préambule

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET DE L EGALITE DES TERRITOIRES

MINISTERE DU LOGEMENT ET DE L EGALITE DES TERRITOIRES MINISTERE DU LOGEMENT ET DE L EGALITE DES TERRITOIRES Direction générale de l aménagement du logement et de la nature Direction de l habitat, de l urbanisme et des paysages Bureau des politiques sociales

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Itinéraires politique de l'habitat et logement

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Itinéraires politique de l'habitat et logement CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Itinéraires politique de l'habitat et logement ITINÉRAIRES RESPONSABLE DE L'HABITAT ET DU LOGEMENT OFFRE DE FORMATION DU CNFPT CODE ITINÉRAIRE IXLOT

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté

répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté répondre aux besoins des personnes sans domicile ou mal logées Guide des dispositifs d hébergement et de logement adapté Ce document est une co-production DGAS - DGALN / septembre 2008 Editorial - par

Plus en détail

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ;

Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur des droits ; Paris, le 19 septembre 2012 DECISION DU DEFENSEUR DES DROITS N MDE-2012-128 Vu l article 71 1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011 333 du 29 mars 2011 relative au Défenseur

Plus en détail

Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées 2013-2018

Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées 2013-2018 Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées 2013-2018 cliquez ici pour entrer LE DÉPARTEMENT S'ENGAGE POUR L'ACCÈS ET LE MAINTIEN DURABLE DE TOUS DANS UN LOGEMENT Arrêté Arrêté

Plus en détail

N de téléphone : N de Fax : Mail : Nom - Prénom Parenté Date de naissance

N de téléphone : N de Fax : Mail : Nom - Prénom Parenté Date de naissance DEPARTEMENT DE LA MOSELLE DIRECTION DE LA SOLIDARITE DIRECTION DE L ENFANCE, DE LA FAMILLE ET DE L INSERTION Sous-Direction de l Action Sociale Territoriale et de l Insertion Service des Aides Financières

Plus en détail

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Agence d urbanisme de la région nantaise AURAN - 88.07 n Le nombre de seniors dans l Agglomération nantaise progresse et plus particulièrement

Plus en détail

FAQ N 70 : LE BAIL GLISSANT

FAQ N 70 : LE BAIL GLISSANT Direction de l Intégration* Emploi/Logement Service : Logement/Reloref N/REF : DIEL/LOG/FM/EA/09/1009 Rédacteur : Florence GAUDEAU Date : 20/12/09 * Avec le soutien du ministère de l'immigration, de l'intégration,

Plus en détail

HEBERGEMENT ET LOGEMENT

HEBERGEMENT ET LOGEMENT HEBERGEMENT ET LOGEMENT EN RHONE-ALPES Guide à destination des acteurs de l hébergement du logement d insertion et du logement social 2013 Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion

Plus en détail

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP 1- Sécurité civile et police administrative L activité opérationnelle des sapeurs pompiers s exercent dans le cadre de la police administrative. La police administrative

Plus en détail

Synthèse du rapport d activité 2007 du CCAS

Synthèse du rapport d activité 2007 du CCAS Synthèse du rapport d activité 2007 du CCAS I- Moyens financiers Budget 2007 : Recettes totales = 3.604.581 dont : Budget CCAS : 1.487.913 Budget annexe SSIAD : 438.284 Budget annexe MAD : 1.678.384 Dépenses

Plus en détail

LES. Éditorial. Sommaire. N 18 - LES SERVICES A LA PERSONNE Décembre 2011

LES. Éditorial. Sommaire. N 18 - LES SERVICES A LA PERSONNE Décembre 2011 N 18 - LES SERVICES A LA PERSONNE Décembre 2011 Sommaire Editorial P. 1 Le dossier du mois : les services à la personne P. 2 Le Chèque Emploi Service Universel (CESU) P. 2-3 L agence nationale des services

Plus en détail

FIN DU CONTRAT QUELS DROITS ET OBLIGATIONS POUR LES PERSONNES ET LES ORGANISMES GESTIONNAIRES?

FIN DU CONTRAT QUELS DROITS ET OBLIGATIONS POUR LES PERSONNES ET LES ORGANISMES GESTIONNAIRES? FIN DU CONTRAT EN HEBERGEMENT/LOGEMENT FOYER/LOGEMENT DE TRANSITION : QUELS DROITS ET OBLIGATIONS POUR LES PERSONNES ET LES ORGANISMES GESTIONNAIRES? I. LES MOTIFS DE FIN DE PRISE EN CHARGE PREVUS PAR

Plus en détail

Lutter contre les exclusions

Lutter contre les exclusions D 2 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Si, globalement, la population vélizienne semble peu exposée au risque d exclusion (taux d emploi élevé, revenu médian moyen,

Plus en détail

Personnes victimes de violences au sein de leur couple attestées par un récépissé du dépôt d'une plainte.

Personnes victimes de violences au sein de leur couple attestées par un récépissé du dépôt d'une plainte. Logements construits, achetés ou améliorés avec l'aide financière de l État, appartenant aux organismes HLM (Habitation à Loyer Modéré). Différents bailleurs sociaux SHLMR SIDR SODEGIS SEMADER SODIAC Pour

Plus en détail

Note de recommandation Médecins du Monde. Concertation sur la Réforme de l Asile. Octobre 2013

Note de recommandation Médecins du Monde. Concertation sur la Réforme de l Asile. Octobre 2013 Note de recommandation Médecins du Monde Concertation sur la Réforme de l Asile Octobre 2013 Introduction Cette note de contribution est rédigée dans le cadre de la concertation sur la Réforme de l Asile,

Plus en détail

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Préparation des contrats de ville Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Contenu des contrats de ville 3 piliers Cohésion sociale Cadre de vie et renouvellement urbain (y compris hors NPNRU) Développement

Plus en détail

ENQUETE DOMICILIATION 2013

ENQUETE DOMICILIATION 2013 Etat des lieux de la domiciliation des personnes sans domicile stable ENQUETE DOMICILIATION 2013 ETAT DES LIEUX DE LA DOMICILIATION DES PERSONNES SANS DOMICILE STABLE BILAN ANNUEL 2013 DIRECTION GENERALE

Plus en détail

POLE D INSERTION PAR LE LOGEMENT

POLE D INSERTION PAR LE LOGEMENT POLE D INSERTION PAR LE LOGEMENT Guide de l hébergement et du logement temporaire Document réalisé à l intention des professionnels SOMMAIRE Editorial p.3 Hébergement d urgence p.6 Centres d hébergement

Plus en détail

Points de vigilance. Marc PILLON, Conseiller technique 14/02/201 3. Journée patrimoine immobilier

Points de vigilance. Marc PILLON, Conseiller technique 14/02/201 3. Journée patrimoine immobilier Points de vigilance Marc PILLON, Conseiller technique 14/02/201 3 Journée patrimoine immobilier 1 Sommaire Différentes modalités d acquisition Rappels réglementaires Cessations d activité et fermetures

Plus en détail

1/6 IDENTIFICATION DU DEMANDEUR : CADRE RESERVE A L ASSOCIATION :

1/6 IDENTIFICATION DU DEMANDEUR : CADRE RESERVE A L ASSOCIATION : 1/6 Service Logement 11 bis boulevard des Martyrs nantais 44200 NANTES 02.40.48.05.39-02.40.89.37.92 DEMANDE D ACCES A UN LOGEMENT EN SOUS-LOCATION IDENTIFICATION DU DEMANDEUR : Nom.. Prénom. Adresse :...

Plus en détail

DIAGNOSTIC PRÉALABLE À L ÉLABORATION DU SCHÉMA RÉGIONAL DE L HABITAT ET DE L HÉBERGEMENT

DIAGNOSTIC PRÉALABLE À L ÉLABORATION DU SCHÉMA RÉGIONAL DE L HABITAT ET DE L HÉBERGEMENT DIAGNOSTIC PRÉALABLE À L ÉLABORATION DU SCHÉMA RÉGIONAL DE L HABITAT ET DE L HÉBERGEMENT SÉANCE PLÉNIÈRE DU COMITÉ RÉGIONAL DE L HABITAT ET DE L HÉBERGEMENT DU 2 JUILLET 2015 Diagnostic préalable à l élaboration

Plus en détail

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT)

sociales (pour information) CIRCULAIRE DGS(SD6/A)/DGAS/DSS/2002/551 / du 30 octobre 2002 relative aux appartements de coordination thérapeutique (ACT) Le Ministre de la Santé, de la Famille Et des personnes Handicapées A Mesdames et Messieurs les Préfets de région Direction régionales des affaires sanitaires et sociales Mesdames et Messieurs les Préfets

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE LA LOZÈRE DÉLIBÉRATION DU CONSEIL GÉNÉRAL. RÉUNION DU 14 avril 2014 ouverte à 14h30

DÉPARTEMENT DE LA LOZÈRE DÉLIBÉRATION DU CONSEIL GÉNÉRAL. RÉUNION DU 14 avril 2014 ouverte à 14h30 Direction Générale des Services Service des Assemblées République Française DÉPARTEMENT DE LA LOZÈRE DÉLIBÉRATION DU CONSEIL GÉNÉRAL RÉUNION DU 14 avril 2014 ouverte à 14h30 Délibération n : CG_14_4118

Plus en détail

Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire

Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire Les différentes structures d accueil des secteurs médicaux sociaux, sanitaires, et résidences services / Glossaire E.H.P.A.D E.H.P.A.D (Etablissement d hébergement pour personnes agées dépendantes) Un

Plus en détail

Présentation MFAM 2013

Présentation MFAM 2013 Présentation MFAM 2013 1 Présentation générale 2 Qui sommes nous? une entreprise de droit privé un organisme mutualiste à but non lucratif implanté en Maine et Loire et en Mayenne siège à Angers / délégation

Plus en détail

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015

présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 présentent LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014-2015 LA PREVENTION DES EXPULSIONS EN 2014 - juin 2014 : réunion de lancement de la Commission de Coordination des Actions de Prévention des Expulsions CCAPEX

Plus en détail

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ;

5 Actions d assistance dans les divers actes de la vie, de soutien, de soins et d accompagnement, y compris à Titre palliatif ; Livre III Action sociale et médico-sociale mise en œuvre par des établissements et des services Titre Ier : Établissements et services soumis à autorisation Chapitre Ier : Dispositions générales Section

Plus en détail

Appel pour une politique stratégique et coordonnée de l'aide aux sans-abri 2014-2019

Appel pour une politique stratégique et coordonnée de l'aide aux sans-abri 2014-2019 Cet appel sollicite les responsables des gouvernements afin qu'ils s'engagent à relever ces enjeux dès l entrée en fonction de la nouvelle législature. Appel pour une politique stratégique et coordonnée

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

contre la pauvreté et pour l inclusion sociale

contre la pauvreté et pour l inclusion sociale PREMIER MINISTRE PLAN PLURIANNUEL contre la pauvreté et pour l inclusion sociale BILAN 2013-2014 ET FEUILLE DE ROUTE 2015-2017 3 mars 2015 Pour plus d'informations : www.gouvernement.fr PLAN PLURIANNUEL

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap

Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap Fiche technique n 96 créée en avril 2013 Les aides pour l adaptation du véhicule au handicap La conduite d un véhicule n est pas incompatible avec le handicap. Cependant, des aménagements sont parfois

Plus en détail

Agence Immobilière à Vocation Sociale

Agence Immobilière à Vocation Sociale Agence Immobilière à Vocation Sociale 2 Une AIVS est une structure à but social (association, UES, SCIC, ) qui possède les compétences d agent immobilier (profession réglementée par la loi Hoguet) pour

Plus en détail

2013-2018 PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT

2013-2018 PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT 2013-2018 PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT des personnes défavorisées du Maine-et-Loire 2013-2018 Plan départemental d action pour le logement des personnes défavorisées 2013-2018 Sommaire

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Évaluation du 4 e Plan départemental d action pour le logement des personnes défavorisées (2009-2013)

Évaluation du 4 e Plan départemental d action pour le logement des personnes défavorisées (2009-2013) Évaluation du 4 e Plan départemental d action pour le logement des personnes défavorisées (2009-2013) S OMMAIRE SOMMAIRE... 1 1. Le contexte de l évaluation... 5 1.1. Le Plan Départemental d Actions pour

Plus en détail

PREFET DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE

PREFET DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE PREFET DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE Appel à projet pour la mise en place en Île-de-France d une plate-forme d accueil, d information, d orientation et de suivi des populations vivant en campement et bidonville

Plus en détail

1/5 ENFANTS ETAUTRES PERSONNES VIVANT AU FOYER SI ENFANTS ACCUEILLIS EN DROIT DE VISITE ET D HEBERGEMENT, PRECISER :

1/5 ENFANTS ETAUTRES PERSONNES VIVANT AU FOYER SI ENFANTS ACCUEILLIS EN DROIT DE VISITE ET D HEBERGEMENT, PRECISER : 1/5 Service Logement 21, route de la Côte d Amour 44600 SAINT-NAZAIRE - 02.49.14.80.83 - - 02.40.53.03.33 DEMANDE D ACCES A UN LOGEMENT EN SOUS-LOCATION 1 LE(S) DEMANDEUR(S) 1 DEMANDEUR CONJOINT Nom(s)

Plus en détail

Cadre réservé au service

Cadre réservé au service Cadre réservé au service Numéro de dossier : N 14069*02 Le demandeur Monsieur Madame : : Date de naissance : Nationalité : Française Union européenne Hors Union européenne Situation familiale : Célibataire

Plus en détail

C est quoi un logement insalubre?

C est quoi un logement insalubre? LOGEMENT INSALUBRE C est quoi un logement insalubre? C est un logement qui présente un danger pour la santé des occupants, compte tenu de la dégradation du bâti ou de la présence de substances dangereuses

Plus en détail

Demande de logement social

Demande de logement social Ministère chargé du logement Cadre réservé au service Demande de logement social Article R. 441-2-2 du code de la construction et de l habitation Numéro de dossier : N 14069*02 Avez-vous déjà déposé une

Plus en détail

Droit à une domiciliation

Droit à une domiciliation Fiche n 7 Droit à une domiciliation On rencontre le problème de la domiciliation immédiatement dès qu on veut faire valoir les droits des personnes vivant en bidonvilles. Lors de la scolarisation des enfants,

Plus en détail

LE SAMU SOCIAL DE BRUXELLES

LE SAMU SOCIAL DE BRUXELLES LE SAMU SOCIAL DE BRUXELLES Le SAMU SOCIAL DE BRUXELLES Un dispositif de lutte contre l exclusion : 24h/24, 365j/an : 1) Une permanence téléphonique le N vert : 080099/340 2) Des équipes mobiles d aide

Plus en détail

S I S C E N T A U R E 1 5

S I S C E N T A U R E 1 5 Club Utilisateurs Centaure 15 Jeudi 18 et Vendredi 19 juin 2009 - NANTES Centaure 15 est la solution informatique choisie en 1999 par le CHU de NANTES pour équiper son Samu- Centre 15. C est un progiciel

Plus en détail

Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE

Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Conseil départemental de sécurité civile et des risques naturels majeurs Réunion du 14 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Contact presse Préfecture de La Réunion - Service régional de la communication interministérielle

Plus en détail

Ministère de la santé et des solidarités

Ministère de la santé et des solidarités Ministère de la santé et des solidarités L Union nationale des caisses d assurance-maladie DIRECTION DE L HOSPITALISATION UNION NATIONALE DES CAISSES D ASSURANCE ET DE L ORGANISATION DES SOINS MALADIE

Plus en détail

L HÉBERGEMENT D URGENCE : UN DEVOIR D ASSISTANCE À PERSONNES EN DANGER

L HÉBERGEMENT D URGENCE : UN DEVOIR D ASSISTANCE À PERSONNES EN DANGER L HÉBERGEMENT D URGENCE : UN DEVOIR D ASSISTANCE À PERSONNES EN DANGER 10 e Rapport du haut comité pour le logement des personnes défavorisées décembre 2004 Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées

Plus en détail

GESTION DE TRAFIC GESTION DES CRISES HIVERNALES LE SUIVI ET L ALERTE METEO

GESTION DE TRAFIC GESTION DES CRISES HIVERNALES LE SUIVI ET L ALERTE METEO Gestion de trafic, gestion des crises hivernales : le suivi et l alerte météo M. Guy LEGOFF Directeur Régional Météo Sud-Est 2, bd du château double 13908 Aix-en-Provence Cedex 2 Tél.: 33 (0)4 42 95 90

Plus en détail

Avis. Appel à projet Création de 35 places de Foyer occupationnel pour Adultes Handicapés Vieillissants (FO)

Avis. Appel à projet Création de 35 places de Foyer occupationnel pour Adultes Handicapés Vieillissants (FO) Avis Appel à projet Création de 35 places de Foyer occupationnel pour Adultes Handicapés Vieillissants (FO) 1- Objet de l appel à projet : APPEL A PROJET CRÉATION DE 35 PLACES DE FO Dans le cadre de la

Plus en détail

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX En association avec PREFET DU RHÔNE Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône 2012 2015 Commission de coordination des actions de prévention des expulsions locatives

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

ENQUETE MARS 2014 L HEBERGEMENT D URGENCE EN 2014 ETAT DES LIEUX ET PARCOURS DES PERSONNES SANS DOMICILE FIXE DANS 5 VILLES DE FRANCE

ENQUETE MARS 2014 L HEBERGEMENT D URGENCE EN 2014 ETAT DES LIEUX ET PARCOURS DES PERSONNES SANS DOMICILE FIXE DANS 5 VILLES DE FRANCE ENQUETE MARS 2014 L HEBERGEMENT D URGENCE EN 2014 ETAT DES LIEUX ET PARCOURS DES PERSONNES SANS DOMICILE FIXE DANS 5 VILLES DE FRANCE MEDECINS DU MONDE MARS 2014 2 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 CONTEXTE ET

Plus en détail

OBJET : Modalités d'attribution du fonds d Aide au Relogement d Urgence (FARU).

OBJET : Modalités d'attribution du fonds d Aide au Relogement d Urgence (FARU). DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES SOUS-DIRECTION DES COMPETENCES ET DES INSTITUTIONS LOCALES BUREAU DES OPERATIONS D AMENAGEMENT, DE L URBANISME ET DE L HABITAT AFFAIRE SUIVIE PAR : Pascal MATHIEU

Plus en détail

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD Page : 1 sur 5 ARTICLE 1 CREATION & COMPETENCE GEOGRAPHIQUE En vertu des dispositions de l article R 441.9 du Code de la Construction et de l Habitation, il a été créé et validé par le Conseil d Administration

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA PLATEFORME DES REGULARISES?

QU EST-CE QUE LA PLATEFORME DES REGULARISES? «La Plateforme des régularisés», dite «Plateforme des 3GIP» - Synthèse - Mars 2008 - Juin 2014 QU EST-CE QUE LA PLATEFORME DES REGULARISES? Créée à l initiative de la Préfecture de Paris en 2008, la Plateforme

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

16 décembre 2014. cours. communication, vœux, ) 1. Contrat enfance jeunesse 2014-2017 2. Programme habitat (PIG) 3. Economie location à First Loisirs

16 décembre 2014. cours. communication, vœux, ) 1. Contrat enfance jeunesse 2014-2017 2. Programme habitat (PIG) 3. Economie location à First Loisirs 16 décembre 2014 1. Contrat enfance jeunesse 2014-2017 2. Programme habitat (PIG) 3. Economie location à First Loisirs 4. Environnement : point sur la RI 5. Budget : DM et non valeurs 6. Personnel : point

Plus en détail

DIRECTIVE. Le Prêt Locatif Social (PLS) finance des logements locatifs situés en priorité dans les zones dont le marché immobilier est tendu.

DIRECTIVE. Le Prêt Locatif Social (PLS) finance des logements locatifs situés en priorité dans les zones dont le marché immobilier est tendu. DIRECTIVE PERSONNES MORALES PRODUCTION DE LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX Construction ou acquisition-amélioration de logements locatifs sociaux, logements en structures collectives et logements meublés pour

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

N 32 - JANVIER 2015. e 7 janvier dernier, un attentat est commis au siège de Charlie Hebdo, et le 9 janvier dans un Hyper Cacher

N 32 - JANVIER 2015. e 7 janvier dernier, un attentat est commis au siège de Charlie Hebdo, et le 9 janvier dans un Hyper Cacher Porte de Vincennes une prise d otages. L e 7 janvier dernier, un attentat est commis au siège de Charlie Hebdo, et le 9 janvier dans un Hyper Cacher Ces actes aussi lâches que barbares ont engendré une

Plus en détail

115 SAO PAU Places de Stabilisation CHRS Urgence SAEF

115 SAO PAU Places de Stabilisation CHRS Urgence SAEF Accompagnement Lieux d accueil Carrefour éducatif et social CHORUS 06 12, rue Gioffredo 06000 Nice Téléphone : 04 92 47 72 00 Fax : 04 92 47 72 01 115 SAO PAU Places de Stabilisation CHRS Urgence SAEF

Plus en détail

Groupe de travail Logement, hébergement

Groupe de travail Logement, hébergement Groupe de travail Logement, hébergement Pour un choc de solidarité en faveur des sans-abri et des mal logés Responsables du groupe de travail : Alain Regnier et Christophe Robert Rapporteure : Marie-Christine

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES

PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES PLAN DÉPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES 2009-2013 Préfecture de Seine-Maritime Le quatrième Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées 2009-2013

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

4 e plan interministériel

4 e plan interministériel 4 e plan interministériel de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes 2014-2016 MINISTÈRE DES DROITS DES FEMMES 4 e plan interministériel de prévention et de lutte contre les violences

Plus en détail

premières Réalisations du 4e Plan triennal [ ] de lutte contre les violences faites aux femmes stop-violences-femmes.gouv.fr

premières Réalisations du 4e Plan triennal [ ] de lutte contre les violences faites aux femmes stop-violences-femmes.gouv.fr [ ] premières Réalisations du 4e Plan triennal de lutte contre les violences faites aux femmes stop-violences-femmes.gouv.fr Ratification de la Convention d Istanbul Lundi 5 mai, le Sénat a adopté définitivement,

Plus en détail

Dossier de presse. Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion

Dossier de presse. Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion Dossier de presse Présentation des grandes lignes du projet de loi de Mobilisation pour le logement & la lutte contre l exclusion 1 Chapitre premier : Mobilisation des acteurs 1. Qu y a t-il de nouveau?

Plus en détail

MASTER (M2) MANAGEMENT DU SOCIAL ET DE LA SANTÉ

MASTER (M2) MANAGEMENT DU SOCIAL ET DE LA SANTÉ MASTER (M2) MANAGEMENT DU SOCIAL ET DE LA SANTÉ Résumé de la formation Type de diplôme : MASTER 2 Domaine ministériel : Santé Présentation Les parcours du Master Management du social et de la santé s'efforcent

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

R EPÈRES GUIDE DE L'ACCÈS AU LOGEMENT SE LOGER À L'USAGE SIAO INSERTION 75, UT DRIHL PARIS DES TRAVAILLEURS SOCIAUX

R EPÈRES GUIDE DE L'ACCÈS AU LOGEMENT SE LOGER À L'USAGE SIAO INSERTION 75, UT DRIHL PARIS DES TRAVAILLEURS SOCIAUX 2014 R EPÈRES SE LOGER GUIDE DE L'ACCÈS AU LOGEMENT À L'USAGE DES TRAVAILLEURS SOCIAUX SIAO INSERTION 75, UT DRIHL PARIS 2 SOMMAIRE ACCÈS AU LOGEMENT SOCIAL LES CHIFFRES CLÉS DE L ACCÈS AU LOGEMENT...

Plus en détail

2005-2010. Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry

2005-2010. Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry 2005-2010 Charte pour le relogement des habitants dans le cadre du projet de rénovation urbaine de Chambéry mai 2006 > Sommaire Préambule 3 Les grands principes du relogement 4 1. Informer, concerter,

Plus en détail