Cintech 360. Présenté par Guillaume Boisvert Dans le cadre de la Semaine horticole 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cintech 360. Présenté par Guillaume Boisvert Dans le cadre de la Semaine horticole 2015"

Transcription

1 Cintech 360 Présenté par Guillaume Boisvert Dans le cadre de la Semaine horticole 2015

2 Centre collégial de transfert technologique Cégep de Saint-Hyacinthe Mission: Accroître l innovation et à la compétitivité des entreprises de transformation par le support à la R&D et à la recherche consommateurs Ce qui nous distingue Équipe multidisciplinaire Laboratoires et installations de haute technologie Services intégrés «360» Recherche appliquée pour répondre aux besoins des entreprises ou du secteur

3 NOS PARTENAIRES

4 Secteurs d activité Fruits et légumes Viandes et mets préparés Jus et boissons Boulangerie et pâtisserie

5 Services principaux R & D Recherche consommateurs Développement de produits Assurance qualité Sécurité alimentaire Valorisation des résidus Recherche appliquée Évaluation sensorielle Panel d experts Étiquetage et règlementation Recettes et fiches promotionnelles

6 R & D Développement de nouveaux produits Génération d idées Développement de formulation Procédé de transformation Transfert à l échelle pilote Transfert à l usine Durée de conservation

7 R & D Amélioration de produits existants Amélioration des propriétés sensorielles et nutritives Prolongation de la durée de conservation Valeur ajoutée et naturalité Réduction des coûts de formulation Méthodes de fabrication Solutions techniques et technologiques Technologies émergentes

8 R & D Recherche appliquée Acquisition d expertise transférable Étude de faisabilité (pour l entreprise) Projets innovants Retombées sur le marché et l environnement Valorisation des résidus Source de revenu additionnel Responsabilité sociale et développement durable

9 Assurance qualité Assurance qualité et sécurité alimentaire Diagnostic qualité et mesures correctives Documentation Validation de procédé, analyse du risque microbiologique Assistance à l entreprise pour la mise en application des systèmes/mesures développés

10 Recherche consommateurs Évaluation de l acceptabilité Nouveau concept de produit Amélioration de produit ou procédé Benchmarking Changement d un ingrédient ou d un procédé (ex. réduction de sel) Extension de gamme Familiarisation et entraînement en évaluation sensorielle De l initiation à l entraînement intensif, une gamme d ateliers de formation conçus pour les entreprises

11 Nutrition & Services réglementaires Développement de recettes et fiches promotionnelles Rédaction et standardisation Valorisation d un produit/ingrédient spécifique Étiquetage et réglementation Tableau de la valeur nutritive Conformité de l étiquette Élaboration et vérification de listes d ingrédients Assistance/support réglementaire

12 Projets de développement sectoriels Valorisation de résidus de production ou de transformation Projet multi entreprises de toutes tailles Subvention fédérale + contribution des partenaires: 2,5 M$ Applications : Nouveau produit/ingrédient Réintégration dans la chaine de fabrication Source de revenus Réduction du gaspillage Retombées économiques Retombées environnementales Lumière pulsée pour des fruits et légumes à haute valeur ajoutée Projet sectoriel d innovation technologique CRSNG, valeur 3 M$/5 ans Infrastructures de recherche Partenaires : producteurs, transformateurs, fédérations Bénéfices ciblés : Retarder le vieillissement naturel Réduire la dégradation enzymatique Réduire la contamination microbienne/mycotoxines/résidus de pesticides Amélioration des qualités nutritives et organoleptiques

13 Fadia Naim, Ph.D. Directrice générale Bernard Racette, ing., chimiste Directeur R&D Produits et procédés Guillaume Boisvert, M.Sc. Chef de projet Développement des affaires Information :

L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES PLUS DE 1000 EMPLOIS

L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES PLUS DE 1000 EMPLOIS FOCUS AGROALIMENTAIRE BROME-MISSISQUOI 2011 L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES UN CHIFFRE D AFFAIRE ANNUEL DE PRÈS DE 67MILLIONS PLUS DE 1000 EMPLOIS La transformation agroalimentaire

Plus en détail

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION POLES DE COMPETITIVITE et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION Plan - Qu est-ce qu un pôle de compétitivité? - Qu est-ce qu un centre d innovation technologique? - Zoom sur Valorial

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CATALOGUE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES CATALOGUE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES Etablissement Public Local d Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole de Lyon Saint-Genis Laval 4, chemin des Grabelières 69230 Saint-Genis Laval 04.78.56.75.75

Plus en détail

COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE

COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE 1/8 COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE AVIS 36-2006 Concerne : Contrôle de la composition des denrées alimentaires (dossier Sci Com 2005/25) Le Comité scientifique

Plus en détail

Respect des règles d hygiène

Respect des règles d hygiène Respect des règles d hygiène Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité des aliments. Vérifier les

Plus en détail

20130656_FAVV_perceptie_iVOX

20130656_FAVV_perceptie_iVOX 20130656_FAVV_perceptie_iVOX V001 Quels est le degré d importance que vous accordez aux éléments suivants? La fraîcheur de l aliment Très important Important Peu important important Un aliment sans danger

Plus en détail

Guide des bonnes pratiques du don d aliments à l usage de la grande distribution et de l industrie

Guide des bonnes pratiques du don d aliments à l usage de la grande distribution et de l industrie Guide des bonnes pratiques du don d aliments à l usage de la grande distribution et de l industrie Publié par : FIAL, Fédération des Industries Alimentaires Suisses SWISSCOFEL, Association Suisse du Commerce

Plus en détail

Advancing food sciences, IMPROVING HEALTH

Advancing food sciences, IMPROVING HEALTH Advancing food sciences, IMPROVING HEALTH De la sécurité alimentaire à la nutrition et la santé La sécurité alimentaire et la nutrition présentent des enjeux majeurs de santé publique et font aujourd hui

Plus en détail

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Référence PCCB/S3/1092228 Date 02/08/2013

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

PLAN DE PARTENARIAT 2014-2015

PLAN DE PARTENARIAT 2014-2015 PLAN DE PARTENARIAT 2014-2015 LA FONDATION INITIA Fondée en 1992 sous le nom de Fondation des Gouverneurs, la Fondation Initia est un OSBL qui a comme mission d aider les entreprises en agroalimentaire

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Circulaire relative aux conditions d exportation en vue d être conforme aux exigences spécifiques des pays tiers au niveau des limites maximales

Plus en détail

Le BTS Sciences et Technologies des Aliments (STA)

Le BTS Sciences et Technologies des Aliments (STA) BTS Le BTS Sciences et Technologies s Aliments (STA) Qu est ce que l agroalimentaire? Définition: L'agroalimentaire désigne l'ensemble s activités transformation s produits l'agriculture stinés à l'alimentation

Plus en détail

Produits alimentaires et de consommation du Canada Proposition en vue de la préparation du budget Le 6 août 2014

Produits alimentaires et de consommation du Canada Proposition en vue de la préparation du budget Le 6 août 2014 Produits alimentaires et de consommation du Canada Proposition en vue de la préparation du budget Le 6 août 2014 Résumé L industrie des produits alimentaires et des produits de consommation est le principal

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

MANAGEMENT DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE MANAGEMENT DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE Principes généraux du HACCP 0,7 UEC Mise en œuvre des programmes préalables au système HACCP 1.4 UEC 5 novembre 2014 9 février 2015 22 avril 2015 5SA1402 5SH1501 5SH1502

Plus en détail

Document d information 1. Principaux aspects de la proposition de la Commission COM (2000) 716 du point de vue de l alimentation animale

Document d information 1. Principaux aspects de la proposition de la Commission COM (2000) 716 du point de vue de l alimentation animale Proposition de la Commission COM (2000) 716 établissant les principes généraux et les prescriptions générales du droit alimentaire, instituant l Autorité Alimentaire Européenne et fixant des procédures

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Plan de la présentation Le secteur Recherche, innovation et science citoyenne

Plus en détail

JUIN 2012 DÉCEMBRE 2008. L étiquetage des denrées alimentaires. L information des consommateurs,

JUIN 2012 DÉCEMBRE 2008. L étiquetage des denrées alimentaires. L information des consommateurs, JUIN 2012 DÉCEMBRE 2008 INFO RÉGLEMENTATION info L étiquetage des denrées alimentaires L information des consommateurs, focus sur le règlement européen INCO L e règlement européen n 1169/2011 (ci-après

Plus en détail

HACCP et hygiène. Titre du cours/durée Date N o groupe Lieu. 22 octobre 2011 5 mars 2012. La Pocatière. 22 et 29 octobre 2011 5 et 6 mars 2012

HACCP et hygiène. Titre du cours/durée Date N o groupe Lieu. 22 octobre 2011 5 mars 2012. La Pocatière. 22 et 29 octobre 2011 5 et 6 mars 2012 Hygiène et salubrité alimentaires pour manipulateurs d aliments 6 heures Cette formation mène à l obtention du certificat délivré par le MAPAQ. 22 octobre 2011 5 mars 2012 212024 212052 La Pocatière Hygiène

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

Conférence régionale FAO/OMS sur la sécurité sanitaire des aliments pour l Afrique Harare, Zimbabwe, 3-6 octobre 2005

Conférence régionale FAO/OMS sur la sécurité sanitaire des aliments pour l Afrique Harare, Zimbabwe, 3-6 octobre 2005 F Point 5 de l ordre du jour Document de séance 13 Français seulement Conférence régionale FAO/OMS sur la sécurité sanitaire des aliments pour l Afrique Harare, Zimbabwe, 3-6 octobre 2005 Introduction

Plus en détail

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire

Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire Circulaire relative aux conditions d exportation en vue d être conforme aux exigences spécifiques des pays tiers au niveau des limites maximales

Plus en détail

Further excellence. transparence

Further excellence. transparence sécurité qualité intégrité SÉCURITÉ Further excellence loyauté efficacité durabilité transparence LIVREZ DES PRODUITS PARMI LES MEILLEURS DE LEUR CATÉGORIE SOLUTIONS D AUDIT, DE CERTIFICATION ET DE FORMATION

Plus en détail

MASTER (LMD) INGENIERIE DE LA SANTE

MASTER (LMD) INGENIERIE DE LA SANTE MASTER (LMD) INGENIERIE DE LA SANTE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : BIOLOGIE SANTE Spécialité : METIERS DE LA SANTE ASSOCIES

Plus en détail

Laboratoire Eau de Paris. Analyses et Recherche

Laboratoire Eau de Paris. Analyses et Recherche Laboratoire Eau de Paris Analyses et Recherche L eau, un aliment sous contrôle public Pour Eau de Paris, approvisionner la capitale en eau, c est garantir à ses 3 millions d usagers une ressource de qualité,

Plus en détail

GROUPE CASINO. L INTEGRATION DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE CHOIX DES PRODUITS. Claudine QUENTEL et Philippe IMBERT.02.07.

GROUPE CASINO. L INTEGRATION DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE CHOIX DES PRODUITS. Claudine QUENTEL et Philippe IMBERT.02.07. GROUPE CASINO. L INTEGRATION DU DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LE CHOIX DES PRODUITS Claudine QUENTEL et Philippe IMBERT.02.07.2007/Uniagro Sommaire ORGANISATION DU GROUPE CASINO LES PRODUITS «TERRE ET SAVEUR»

Plus en détail

FONDS DE SOUTIEN À L INNOVATION

FONDS DE SOUTIEN À L INNOVATION FONDS DE SOUTIEN À L INNOVATION Cahier des Charges du Programme d Appui à l Innovation et au Développement Technologique PTR - Appel à projet ouvert - 2014 1. Introduction Conscient des enjeux de l innovation,

Plus en détail

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires)

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Titre I Dispositions générales Article premier : Objet du présent règlement Le présent règlement est un document d application

Plus en détail

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Contexte Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Fédération des spécialités de Master des 5 pôles universitaires partenaires de la région Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Présenté par Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document de Santé Canada Le tableau de la valeur nutritive : plus facile

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

NORME GÉNÉRALE POUR L ÉTIQUETAGE DES DENRÉES ALIMENTAIRES PRÉEMBALLÉES

NORME GÉNÉRALE POUR L ÉTIQUETAGE DES DENRÉES ALIMENTAIRES PRÉEMBALLÉES 1 L Étiquetage des Denrées Alimentaires Préemballées (CODEX STAN 1-1985) NORME GÉNÉRALE POUR L ÉTIQUETAGE DES DENRÉES ALIMENTAIRES PRÉEMBALLÉES CODEX STAN 1-1985 1. CHAMP D APPLICATION La présente norme

Plus en détail

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique

Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique Quoi manger et boire avant, pendant et après l activité physique (comparaison entre athlètes et non-athlètes; nouvelles tendances comme le jus de betteraves) Comme vous le savez, l'alimentation de l'athlète

Plus en détail

Demande de Soumission - Transformateur

Demande de Soumission - Transformateur Demande de Soumission - Transformateur Nom de l entreprise : Prénom : Nom : Titre : Adresse : Ville : Code postal : Région : Téléphone : Télécopieur : Courriel : Site Web : Domaine d activités : *** possibilité

Plus en détail

Des assises solides pour des actions efficaces. Plan

Des assises solides pour des actions efficaces. Plan Des assises solides pour des actions efficaces Rencontre de réflexion sur l action régionale en matière de sécurité alimentaire 12 mars 2014 Marie-Josée Riel, M.Ss Répondante régionale - sécurité alimentaire

Plus en détail

RØsumØ 2007. Direction

RØsumØ 2007. Direction REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'économie et de la santé Service de la consommation et des affaires vétérinaires Direction RØsumØ 2007 En 2007, les campagnes intercantonales organisøes avec

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D'INTERET (AMI) INNOVEZ EN AGROALIMENTAIRE! 4 e édition - 2015

APPEL A MANIFESTATION D'INTERET (AMI) INNOVEZ EN AGROALIMENTAIRE! 4 e édition - 2015 APPEL A MANIFESTATION D'INTERET (AMI) INNOVEZ EN AGROALIMENTAIRE! 4 e édition - 2015 L agroalimentaire est un secteur stratégique de l économie régionale. Les industries agroalimentaires (IAA) constituent

Plus en détail

Développement d une application pilote

Développement d une application pilote Développement d une application pilote Nutri-TIC Flora Massanella Principes Cette seconde phase vise à mettre en pratique les conclusions obtenues lors de la phase A. L application web Nutri- TIC a donc

Plus en détail

Proposition de standardisation des règles de classement du sirop d érable pur par l Institut international du sirop d érable (IISÉ).

Proposition de standardisation des règles de classement du sirop d érable pur par l Institut international du sirop d érable (IISÉ). Proposition de standardisation des règles de classement du sirop d érable pur par l Institut international du sirop d érable (IISÉ). Novembre 2011 Dave Chapeskie, forestier agréé DG, président Modifié

Plus en détail

en Mauricie Aliments, boissons et tabac Répartition des établissements du secteur des aliments, des boissons et du tabac

en Mauricie Aliments, boissons et tabac Répartition des établissements du secteur des aliments, des boissons et du tabac Le sous-secteur de la fabrication d aliments comprend les établissements dont l activité principale est la production d aliments destinés à la consommation humaine ou animale. (89 % des entreprises du

Plus en détail

Groupe de travail «Dynamiser la prévention»

Groupe de travail «Dynamiser la prévention» Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux Groupe de travail «Dynamiser la prévention» 15 octobre 2014 Réunion du 15 octobre Déroulement de la réunion : - Don alimentaire

Plus en détail

Conseil Spécialisé fruits et légumes

Conseil Spécialisé fruits et légumes Conseil Spécialisé fruits et légumes Proposition d axes pour l expérimentation pour 2013/2015 dans la filière fruits et légumes frais (hors pomme de terre) 18 décembre 2012 FranceAgriMer Préparation de

Plus en détail

Synthèse 5. Présentation de la profession 7. 1. Définition... 7. 2. Accès à la profession... 7. 3. Typologie des intervenants... 9

Synthèse 5. Présentation de la profession 7. 1. Définition... 7. 2. Accès à la profession... 7. 3. Typologie des intervenants... 9 Restaurant 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation

Plus en détail

Charte PNNS Groupe CASINO Résultats

Charte PNNS Groupe CASINO Résultats Charte PNNS Groupe CASINO Résultats Calendrier En 2008, Casino a signé Les une engagements charte d engagements de la charte de progrès PNNS ont nutritionnel été appréhendés du PNNS. Elle comprenait 10

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATIONS D INTÉRÊT «INNOVATION DANS L EURORÉGION PYRÉNÉES-MÉDITÉRRANÉE» *******

APPEL À MANIFESTATIONS D INTÉRÊT «INNOVATION DANS L EURORÉGION PYRÉNÉES-MÉDITÉRRANÉE» ******* APPEL À MANIFESTATIONS D INTÉRÊT «INNOVATION DANS L EURORÉGION PYRÉNÉES-MÉDITÉRRANÉE» ******* AIDE AU MONTAGE DE PROJETS EURORÉGIONAUX DANS LES SECTEURS DE L E-SANTÉ, L EAU ET L AGROALIMENTAIRE CONTEXTE

Plus en détail

Autocontrôle et traçabilité dans la production primaire végétale

Autocontrôle et traçabilité dans la production primaire végétale Gisèle Fichefet Conseillère Vegaplan.be Le Standard GIQF : Autocontrôle et traçabilité dans la production primaire végétale Contenu Introduction Historique GIQF/Guide sectoriel Vegaplan.be Le Standard

Plus en détail

Programmes d aide financière pour les projets de R&D et d innovation en partenariat. 7 Mai 2015

Programmes d aide financière pour les projets de R&D et d innovation en partenariat. 7 Mai 2015 Programmes d aide financière pour les projets de R&D et d innovation en partenariat. 7 Mai 2015 Robert Déziel, Ph. D. MBA Gestionnaire, bureau régional du Québec ORGANISME SUBVENTIONNAIRE FÉDÉRAL EN SCIENCES

Plus en détail

Loi américaine de modernisation de la sécurité alimentaire

Loi américaine de modernisation de la sécurité alimentaire Loi américaine de modernisation de la sécurité alimentaire Résumé et Impact sur les Importateurs et Exportateurs Août 2012 Le présent article contient des mises à jours importantes concernant la Loi américaine

Plus en détail

L alimentation. du patient. paration et de service? Emilie GARDES - Xavier VERDEIL - Nicole MARTY CHU de Toulouse

L alimentation. du patient. paration et de service? Emilie GARDES - Xavier VERDEIL - Nicole MARTY CHU de Toulouse L alimentation du patient greffé de moelle osseuse Quelle nourriture? Quel contenant? Quel environnement de préparation paration et de service? Emilie GARDES - Xavier VERDEIL - Nicole MARTY CHU de Toulouse

Plus en détail

Dispositifs Médicaux. Programme et Compte-Rendu. 1 ère Formation Interactive et Personnalisée. Comment Lancer et Développer une Gamme de

Dispositifs Médicaux. Programme et Compte-Rendu. 1 ère Formation Interactive et Personnalisée. Comment Lancer et Développer une Gamme de Société Française des Antioxydants 1 ère Formation Interactive et Personnalisée Comment Lancer et Développer une Gamme de Dispositifs Médicaux Jeudi 28 Novembre 2013, Paris Mercredi 4 Décembre 2013, Paris

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 CODEX STAN 212-1999 Page 1 de 5 NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 1. CHAMP D'APPLICATION ET DESCRIPTION La présente norme vise les sucres énumérés ci-après destinés à la consommation humaine

Plus en détail

Aspartame ou stévia: le duel

Aspartame ou stévia: le duel Nutri sciences Aspartame ou stévia: le duel L aspartame fait peur, le stévia rassure. L un sort des laboratoires et a une connotation artificielle, l autre est issu des champs de Stevia et cultive une

Plus en détail

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES Par Marie-Christine Parent, stagiaire en diététique AU MENU Retour sur le sondage Vision de la saine alimentation Qu est-ce que l étiquetage nutritionnel?

Plus en détail

La consommation des fruits et légumes : déterminants et obstacles

La consommation des fruits et légumes : déterminants et obstacles La consommation des fruits et légumes : déterminants et obstacles Pierre COMBRIS INRA, ALISS (Alimentation et Sciences Sociales) Sommaire 1. Evolution et niveau de la consommation des fruits et légumes

Plus en détail

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 PRATIQUES OENOLOGIQUES SPECIFIQUES AUX VINS AROMATISES, AUX BOISSONS A BASE DE PRODUIT VITIVINICOLE ET AUX BOISSONS A BASE DE VIN L Assemblée Générale CONSIDERANT la résolution

Plus en détail

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Corinne MERCADIE Direction Qualité Responsable Environnement Emballages cmercadie@groupe-casino.fr Gabrielle ADAM Direction Qualité

Plus en détail

Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs

Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs Document d orientation sur le Standard Fairtrade pour le cacao Fairtrade pour les Organisations de Petits Producteurs Amélioration de la productivité et de la qualité Publication juin 2013 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO-

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- ALIMENTAIRE AU QUÉBEC RÉSULTATS D UNE CONSULTATION DES ACTEURS DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE AU SUJET DE LEUR CONFIANCE ENVERS LEURS PERSPECTIVES FUTURES Préparé pour l Union

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Recommandations pour appuyer la croissance et le développement de la production commerciale de biocarburants cellulosiques pour une économie

Plus en détail

Séminaire de présentation du Programme d'appui à la Diversification de l'économie en Algérie

Séminaire de présentation du Programme d'appui à la Diversification de l'économie en Algérie Programme financé par l Union européenne Séminaire de présentation du Programme d'appui à la Diversification de l'économie en Algérie UN SECTEUR FORTEMENT TYPE Mouvement de privatisation de l économie

Plus en détail

Préparation de repas journaliers pour le service de portage à domicile

Préparation de repas journaliers pour le service de portage à domicile Centre Communal d Action Sociale de CARNOULES Département du Var Préparation de repas journaliers pour le service de portage à domicile CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE PRESTATION

Plus en détail

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables!

ingénieur Profession Les stages : des expériences inoubliables! Profession ingénieur Les stages : des expériences inoubliables! Le Service des stages et emplois a pour mandat d assurer le lien entre les entreprises et les étudiants. Il vise à favoriser l intégration

Plus en détail

parle-t-on de l HACCP? Directive CEE 93/43 hygiène des aliments janvier 1996 principes fondamentaux de la méthode HACCP

parle-t-on de l HACCP? Directive CEE 93/43 hygiène des aliments janvier 1996 principes fondamentaux de la méthode HACCP HACCP parle-t-on de l HACCP? La réglementation en matière d hygiène alimentaire a considérablement évolué ces dernières années. La compétence des professionnels dans le choix des moyens à mettre en œuvre

Plus en détail

PROTECTION DE PRODUITS EN IG

PROTECTION DE PRODUITS EN IG PROTECTION DE PRODUITS EN IG Ousman ABDOU Ingénieur Agrométéorologue Expert de l Agriculture en IG Point focal IG/OAPI Direction Générale de l Agriculture Tel: (00227) 90 34 09 28 Email: ous_ab@yahoo.fr

Plus en détail

A G R I C U L T U R E A L I M E N T A T I O N E N V I R O N N E M E N T

A G R I C U L T U R E A L I M E N T A T I O N E N V I R O N N E M E N T Comment concilier goût et nutrition? Bilan des travaux des groupes de travail PNNS sur les lipides et sur le goût Sébastien REMY DGAL/SA/SDQA/BNVQA Éléments de contexte : Le PNNS prévoit la signature de

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

Élaboration de la planification stratégique 2010-2015 du secteur agroalimentaire de la Gaspésie

Élaboration de la planification stratégique 2010-2015 du secteur agroalimentaire de la Gaspésie Titre du rapport (PRÉLIMINAIRE) Élaboration de la planification stratégique 2010-2015 du secteur agroalimentaire de la Gaspésie Rapport final Table de concertation agrobioalimentaire de la Gaspésie Janvier

Plus en détail

A o û t 2 0 0 5. Article Vedette: Marche à suivre pour réussir le développement d un produit. www.ingredientslaitiers.ca

A o û t 2 0 0 5. Article Vedette: Marche à suivre pour réussir le développement d un produit. www.ingredientslaitiers.ca A o û t 2 0 0 5 Article Vedette: Marche à suivre pour réussir le développement d un produit www.ingredientslaitiers.ca 2. Évaluation technique préliminaire L'évaluation technique fait suite à l étude de

Plus en détail

CENTRE MAROCAIN DE L INNOVATION CAHIER DE CHARGES REFERENCEMENT DES PRESTATAIRES DE SERVICES

CENTRE MAROCAIN DE L INNOVATION CAHIER DE CHARGES REFERENCEMENT DES PRESTATAIRES DE SERVICES CENTRE MAROCAIN DE L INNOVATION CAHIER DE CHARGES REFERENCEMENT DES PRESTATAIRES DE SERVICES Décembre 2012 1. Introduction Conscient des enjeux de l innovation, le Ministère de l Industrie, du Commerce

Plus en détail

CHRISTINE BOUDREAU Téléphone: (514) 990-7582 Courriel: cb@cbmc-inc.ca Site web : www.cbmc-inc.ca

CHRISTINE BOUDREAU Téléphone: (514) 990-7582 Courriel: cb@cbmc-inc.ca Site web : www.cbmc-inc.ca CHRISTINE BOUDREAU Téléphone: (514) 990-7582 Courriel: cb@cbmc-inc.ca Site web : www.cbmc-inc.ca Christine Boudreau, Microbiologiste Consultante inc. Consultation dans le domaine alimentaire Formation

Plus en détail

CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ

CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ CHOISIR SON ABATTOIR SELON LE MARCHÉ VISÉ Patrick Tirard-Collet Conseiller en transformation alimentaire Direction de la transformation alimentaire et des marchés Plan de la présentation Principes de base

Plus en détail

JLB DÉVELOPPEMENT : CONCEPTEUR ET FABRICANT D INNOVATIONS

JLB DÉVELOPPEMENT : CONCEPTEUR ET FABRICANT D INNOVATIONS jlb Développement SAS JLB DÉVELOPPEMENT : CONCEPTEUR ET FABRICANT D INNOVATIONS CONCEPTION FORMULATION FABRICATION jlb Développement SAS CONCEPTION FORMULATION FABRICATION PRÉSENTATION Groupe en pleine

Plus en détail

Guide du concours d'admission au programme de formation et bourses

Guide du concours d'admission au programme de formation et bourses Guide du concours d'admission au programme de formation et bourses d'excellence MÉDITIS 28 novembre 2014 Ce document fournit des renseignements importants sur les règlements du concours d admission de

Plus en détail

Présentation du Groupe

Présentation du Groupe Présentation du Groupe Nestlé: Good Food, Good Life La société leader mondial dans la nutrition, la santé et le bien-être 2 Nestlé en un coup d'oeil : chiffres-clés ventes de CHF 108 milliards en 2009

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

EcoMundo. 21 octobre 2014 UPMC

EcoMundo. 21 octobre 2014 UPMC EcoMundo 21 octobre 2014 UPMC La triple expertise EcoMundo Projets EDIT ECODIS Création EcoMundo Expertises Réglementaire & Tox-Écotox Expertise Informatique Expertise Éco-conception EcoMundo au service

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Lycée agricole Edgar Pisani, Montreuil-Bellay (49) 11 octobre 2012 1. La PRI Jules Rieffel 1.1 Les

Plus en détail

ANNEXE. Le Projet. Augmenter l Accès à une Education de Qualité en Haïti

ANNEXE. Le Projet. Augmenter l Accès à une Education de Qualité en Haïti LEG/SGO-HA-37219927 ANNEXE Le Projet Augmenter l Accès à une Education de Qualité en Haïti I. Objectif 1.01 Les objectifs généraux du Projet sont d appuyer les objectifs suivants du Plan Opérationnel de

Plus en détail

AQ053 b. Formation continue

AQ053 b. Formation continue Formation continue La formation continue au CTCPA Au CTCPA, la formation continue se présente sous deux formes : la formation inter entreprises : formation «catalogue» avec 100 stages programmées sur l

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AU SOUTIEN DE PROJETS COLLABORATIFS ISSUS DES APPELS A PROJETS DU FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL F.U.I.

REGLEMENT RELATIF AU SOUTIEN DE PROJETS COLLABORATIFS ISSUS DES APPELS A PROJETS DU FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL F.U.I. REGLEMENT RELATIF AU SOUTIEN DE PROJETS COLLABORATIFS ISSUS DES APPELS A PROJETS DU FONDS UNIQUE INTERMINISTERIEL F.U.I. BASES JURIDIQUES Vu le règlement général d exemption par catégorie N 651/2014 adopté

Plus en détail

Valérie Laplaine Groupe Casino. *** La charte PNNS pour un distributeur

Valérie Laplaine Groupe Casino. *** La charte PNNS pour un distributeur Valérie Laplaine Groupe Casino *** La charte PNNS pour un distributeur La nutrition : un engagement fort du Groupe Casino Présentation du groupe La politique nutritionnelle du Groupe Une démarche ambitieuse

Plus en détail

817.042 Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires

817.042 Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires (OExaDAl) du 9 novembre 2011 (Etat le 1 er janvier 2012) Le Conseil fédéral

Plus en détail

FOOD REEFER* sdv.com. Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée.

FOOD REEFER* sdv.com. Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée. FOOD REEFER* sdv.com Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée. SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans

Plus en détail

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ

AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ AUTORISATION DU CLIENT POUR LA COLLECTE, L UTILISATION ET LA DIVULGATION DE RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SUR SA SANTÉ Le présent formulaire sert à obtenir votre consentement éclairé en ce qui a trait à la

Plus en détail

14/09/2015 COMITÉ RÉGIONAL DE L'ALIMENTATION. 14 septembre 2015. Les actions interprofessionnelles bovines en Restauration Collective

14/09/2015 COMITÉ RÉGIONAL DE L'ALIMENTATION. 14 septembre 2015. Les actions interprofessionnelles bovines en Restauration Collective COMITÉ RÉGIONAL DE L'ALIMENTATION 14 septembre 2015 1 Les actions interprofessionnelles bovines en Restauration Collective 2 1 La filière bovine, en Poitou-Charentes ENJEUX POUR LA FILIERE, Cheptel : 751

Plus en détail

La réduction des pertes et gaspillages alimentaires : une nécessité face au changement climatique

La réduction des pertes et gaspillages alimentaires : une nécessité face au changement climatique Séminaire Alimentation et Changement climatique DIM Astréa et DIM R2DS 4 décembre 2014 La réduction des pertes et gaspillages alimentaires : une nécessité face au changement climatique Barbara REDLINGSHÖFER,

Plus en détail

appliquée aux emballages alimentaires

appliquée aux emballages alimentaires La méthode HACCP La méthode HACCP appliquée aux emballages alimentaires 1- La réglementation des matériaux au contact des aliments Quels contaminants issus des emballages dans les aliments? Des contaminants

Plus en détail

Biopôle de Gerland. Présentation des projets

Biopôle de Gerland. Présentation des projets Biopôle de Gerland Présentation des projets Une économie lyonnaise tirée par des filières prioritaires et le développement de grands sites économiques Une stratégie de développement économique offensive

Plus en détail

RÉPERTOIRE RELÈVE SCIENTIFIQUE AU SERVICE DES ENTREPRISES AGROALIMENTAIRES. 2 e édition

RÉPERTOIRE RELÈVE SCIENTIFIQUE AU SERVICE DES ENTREPRISES AGROALIMENTAIRES. 2 e édition RELÈVE SCIENTIFIQUE AU SERVICE 2 e édition Juin 2011 Réalisé par : Partenaire financier du CQVB : Objectif : Ce répertoire vise à faciliter le maillage entre les étudiants-chercheurs universitaires et

Plus en détail

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Santé Canada Health Canada L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Vous avez peut-être remarqué l information nutritionnelle affichée sur de nombreux produits alimentaires que vous achetez

Plus en détail

Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013. Document de synthèse

Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013. Document de synthèse Journée de réflexion sur la formation à la recherche 30 avril 2013 Document de synthèse Service de la planification et de la performance, 2 mai 2013 1 Table ronde : Besoins futurs de la société et débouchés

Plus en détail

ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIEME LEGISLATURE. Déposée le 18 février 2013 PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIEME LEGISLATURE. Déposée le 18 février 2013 PROPOSITION DE LOI ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIEME LEGISLATURE Déposée le 18 février 2013 PROPOSITION DE LOI visant à rendre obligatoire l indication du pays d origine pour les produits agricoles

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale

PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA. Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale PLAN D ACTION POUR ASSURER LA SALUBRITÉ DES ALIMENTS AU CANADA Renforcer notre système de la salubrité des aliments de renommée internationale www.inspection.gc.ca/alimentssalubres Balayer le code de réponse

Plus en détail

Logistique. Restauration, Hôtellerie, Nutrition et Diététique

Logistique. Restauration, Hôtellerie, Nutrition et Diététique Logistique Restauration, Hôtellerie, Nutrition et Diététique Accompagner les défis de la restauration, de l hôtellerie, de la diététique et de la nutrition en établissements de santé, en EHPAD et établissements

Plus en détail

Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Les actions du PNA concernant l'alimentation des plus démunis 20 novembre 2012

Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Les actions du PNA concernant l'alimentation des plus démunis 20 novembre 2012 Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Les actions du PNA concernant l'alimentation des plus démunis 20 novembre 2012 Le PNA Loi de Modernisation de l'agriculture et de

Plus en détail

Influence de l alimentation-santé sur les tendances de marché. Paul Paquin, Ph.D. INAF, Université Laval, Québec

Influence de l alimentation-santé sur les tendances de marché. Paul Paquin, Ph.D. INAF, Université Laval, Québec Influence de l alimentation-santé sur les tendances de marché Paul Paquin, Ph.D. INAF, Université Laval, Québec «Les tendances clés» «TENDANCE» Une tendance qui démontre une véritable opportunité de croissance;

Plus en détail