Le plus grand facteur premier de n où n est presque premier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le plus grand facteur premier de n 2 + 1 où n est presque premier"

Transcription

1 ACTA ARITHMETICA LXXVI L lus grand factur rmir d n où n st rsqu rmir ar Cécil Dartyg Nancy 0 Introduction En 1895, Tchbychv a montré qu si P désign l lus grand factur rmir du roduit n n2 + 1, alors l raort P / tnd vrs quand tnd vrs C résultat a été amélioré t généralisé tout au long du siècl ar d nombru mathématicins, notammnt ar Hooly [Ho], qui n 1967, n aortant lusiurs idés nouvlls à la méthod d Tchbychv, a obtnu la minoration P > 11/10, our assz grand En articulir, il introduisit du cribl our étudir la somm : < P log {0 n : n mod }, c qui l a conduit à stimr ds somms d onntills du ty hv, m m M 0 v<m v mod m avc la notation usull t = 2iπt Un oint rmarquabl d sa ruv fut alors d transformr ctt somm n un somm d Kloostrman ortant sur un tit dénominatur, c st-àdir, un somm du ty Sh, k; s = hu + ku 0 u<s u,s=1 l symbol u désign un invrs d u modulo s, où s st infériur à 2M 1/2, our aliqur ls majorations d Wil : Sh, k; s h, k, s 1/2 s 1/2+ε s 1991 Mathmatics Subjct Classification: 11L05, 11N32, 11N36 [199]

2 200 C Dartyg Ctt transformation ros sur la corrsondanc d Gauss ntr ls solutions v mod m t ls écriturs d m sous la form m = r 2 +s 2 ; lus récismnt, on a l lmm : Lmm 0 Gauss Pour m > 1, il ist un corrsondanc bijctiv ntr ls rrésntations d m sous la form m = r 2 + s 2, avc r, s = 1, r < s t ls solutions d v mod m Ctt bijction st donné ar v m = r s r sr 2 + s 2 mod 1, où r désign l invrs d r modulo s En 1982, Dshouillrs t Iwanic [D-I1] ont rris ls idés d Hooly, our y injctr ls rmarquabls résultats sur ls majorations d somms d Kloostrman n moynn sur h, k, s, qu ils avaint établis dans [D-I2] t sont ainsi arrivés à la minoration : our tout ε > 0 t our assz grand, P > θ ε, avc θ = L oint d déart d notr travail fut d étudir c qu dvnaint cs résultats lorsqu l on rmlaçait n ar un nombr rmir, c st-à-dir, d étudir l lus grand factur rmir P + du roduit Un utilisation dirct du théorèm d Brun Titchmarsh ar ml sous la form énoncé dans [I2] our détctr ls ±v mod q, avc 0 v < q, v mod q fournit la minoration P + > γ, avc γ = 078 infériur à 1 Il st alors naturl d étudir l lus grand factur rmir du roduit ñ ñ2 + 1, où ñ st un ntir ayant u d facturs rmirs t la notation n signifi n [, 2] L objt d ct articl st ainsi d montrr l Théorèm Soit < 1/122 Il ist ε > 0 tl qu our assz grand, on ait l inégalité {n : n >, P + n > 1+ε } / log, où P + n désign l lus grand factur rmir d n, avc la convntion P + 1 = 0 La ruv d c théorèm rrnd la méthod d Tchbychv Hooly, mais l fait d travaillr avc ds nombrs rsqu rmirs modifi snsiblmnt touts ls étas d la démonstration En articulir, lorsqu st suériur à, l stimation d la somm <<P log {ñ : ñ mod } st lus ardu

3 L lus grand factur rmir d n On détct ls ntirs rsqu rmirs ñ, t ls nombrs rmirs, avc un cribl d dimnsion 2 aliqué au roduits mn, avc n mod m Il faut alors stimr ls quantités log m {n : n 0 mod a, n mod m} m M m 0 mod d On dévlo n séri d Fourir ls congruncs sur n, mais la condition n 0 mod a rturb ls transformations ds somms d onntills qu l on rncontr alors Arès qulqus transformations utilisant l lmm 0, la somm qu l on obtint st finalmnt d la form gd, δ, h, k, s F, h, k, d, s δ< h H k K d D a d,h,k s S s,d=1 mod δ δ u,s=1 hdu + ku, s où g st un fonction liss, F st un fraction rationnll t l symbol indiqu qu ls ôls d F sont clus d la somm sur Ctt somm dénd d s mod δ t cass ainsi la lissité sur s Ls résultats d Dshouillrs t Iwanic d [D-I2] n sont lus alicabls t on stim finalmnt ls somms sur t sur u à l aid ds résultats d Wil d géométri algébriqu Ls différnts aragrahs d ct articl corrsondnt au étas d la méthod d Tchbychv Hooly L aragrah 7 st l assag crucial d la démonstration, on y trait la somm critiqu résnté dans ctt introduction J tins à rmrcir l Profssur Etinn Fouvry our tout l aid qu il m a aorté lors d la réalisation d c travail 1 La méthod d Tchbychv Soint > 2 t f un fonction d class T C, ositiv, à suort dans [, 2] t tll qu f l t t l, our tout l N la constant dans n déndant qu d l On os 0 = ft dt; on a alors 0 Pour > 0, on définit la quantité V = fn logn n > La méthod d Tchbychv consist alors à évalur la quantité V d du manièrs différnts, dont l un dénd d P +, l lus grand factur rmir du roduit V On commnc ar stimr V rsqu dirctmnt à artir du résultat classiqu concrnant ls ntirs sans tit factur rmir Nous n donnons un form très fort du à Tnnbaum [T], théorèm 3, 406 :

4 202 C Dartyg Lmm 11 Soit la fonction Φ, y = {n : n > y} On os u = log / log y On a, alors, uniformémnt our y 2, l égalité Φ, y = wu y + O log y log y 2, où w st la fonction d Buchstab t st solution, our u > 1, d l équation différntill au différncs { uwu = wu 1 si u > 2, uwu = 1 si 1 u 2 Nous n avons as bsoin d tout la uissanc d c résultat, car dans la suit on rndra y =, avc constant comris ntr 0 t 1, mais c lmm s aliqu facilmnt our montrr l Lmm 12 Pour 0 < < 1, on a l égalité V = 2w O log P r u v Soit χ la fonction caractéristiqu ds ntirs n ayant tous lurs facturs rmirs > Comm n, on a l égalité V = n = 2 log n fnχ n logn fnχ n + O fnχ n Il s agit alors d stimr fnχ n =\ ft dφt, On fait un intégration ar artis : n n fnχ n = [ftφt, ] 2 2\ n f tφt, dt L rmir trm du mmbr d droit st nul, t on utilis l lmm 11 our évalur l scond : fnχ 2\ f tt 1 n = log w 1 + O dt log n + O 2\ t f t 2 log 2 dt + O 2\ f t log dt

5 Pour tndant vrs, on a 1 w 1 + O log L lus grand factur rmir d n = w 1 + O log D lus, comm f t t 1, ls trms d rst sont /log 2 Puis, n faisant un duièm intégration ar artis, on a 2\ f ttw 1 [ fttw 1 ] 2 dt = w 1 2\ ft log log log dt = w 1 0 log On obtint finalmnt 1 V = 2w O c qui trmin la ruv du lmm 12 log Maintnant, tout l rst d la ruv st consacré à la duièm stimation d V On commnc ar écrir l égalité V = log r fn r,s r rmir r s Pour d N, on définit la quantité A d = n, n > n mod d, n, n > n mod r s fn Pour h, t, ε, θ > 0, avc 1 > t > 1/2 ε, t θ > 2/3, on rocèd nsuit au découag suivant r désign toujours un nombr rmir : 2 V = log r A r s + log r A r s r s 1/2 ɛ 1/2 ε <r s t + log r A r s + log r A r 2 t <r s s 2, r θ t <r 2 r> θ + log r A r + log r A r t <r 1+h r> 1+h = S 0 + S 1 + S 2 + S 3 + S 4 + S 5, ar définition La rmièr somm, S 0, st évalué avc un théorèm du ty l théorèm d Bombiri Vinogradov établi ar Wolk [W]; S 1 st majoré avc un cribl sur n, S 2 st majoré dirctmnt, S 3 st traité avc l cribl à

6 204 C Dartyg carrés d Hath-Brown La somm S 4 st la lus difficil à traitr, on la majorra n utilisant un cribl d dimnsion 2 qui srvira à détctr à la fois ls ntirs n rsqu rmirs t ls nombrs rmirs r On choisira alors > 0 l lus grand ossibl tl qu il ist ε t h > 0 assz tits tls qu S 5 = V S 0 S 1 S 2 S 3 S 4 soit strictmnt ositiv 2 Estimation d S 0 La quantité S 0 s évalu d la mêm manièr qu V X, mais n utilisant l théorèm qu Wolk a montré dans [W], concrnant la réartition n moynn ds rogrssions arithmétiqus ortant sur ds ntirs rsqu rmirs C st l Lmm 21 Soint Φ k, z = n n,k=1 n >z 1 t Φ, z, k, l = n n l mod k n >z avc 2, 1 z Alors, our tout A > 0, il ist A 2 > 0 tl qu uniformémnt our z 1/2 t Q = 1/2 log A 2, on ait ma ma 1 l,k=1 y Φ, z, k, l ϕk Φ k, z log A k Q C lmm st la clé d la ruv du résultat suivant : Lmm 22 On a l égalité S 0 = w 1 2 P r u v On écrit S 0 sous la form S 0 = log r r s 1/2 ε 0<v<r s v mod r s + O log n v mod r s 1, fnχ n Pour rimr ctt somm sous form intégral, on définit Ψt = log r χ n r s 1/2 ε On a alors l égalité 3 S 0 =\ 0 v<r s v mod r s 2\ ft dψt = n t n v mod r s f tψt dt

7 L lus grand factur rmir d n On aliqu alors l lmm 21 à Ψt, our < t < 2 : 1 4 Ψt = log r ϕr s r s < 1/2 ε v mod r s v mod r s + O log 100 ma ϱrs, n t n,r s =1 χ n avc ϱd = {0 < v < d : v mod d} Ctt fonction ϱ intrvindra dans touts ls étas d la démonstration; ll rnd ls valurs suivants : Lmm 23 La fonction ϱ st multilicativ, t vérifi : i ϱ2 = 1, ϱ2 k = 0 our k > 1, ii our > 2 t k 1, ϱ k = ϱ, iii ϱ = 2 si 1 mod 4, ϱ = 0 si 1 mod 4 Ainsi, our r rmir, on a 0 ϱr s 2; on rort cci dans 4, tout n rofitant d l inégalité f t t 1 : S 0 = r s < 1/2 ε log r + O La fonction Φ r s log 10 v mod r s v mod r s vérifi l équation Φ r st, = Φt, 1 ϕr s 2\ n t n > n 0 mod r s f tφ r st, dt L duièm trm du mmbr d droit d ctt drnièr égalité st nul si r ; sinon, si r >, alors tout ntir n ayant un contribution ositiv dans ctt somm ut s réécrir comm n = mr s avc m < tr s t ayant tous ss facturs rmirs suériurs à On a donc l égalité { Φ r st, Φt, = si r, Φt, Φtr s, si r > Ctt écritur nous rmt d utilisr un nouvll fois l lmm 11, t n faisant ls mêms oérations qu clls ffctués our calculr V, on a 1

8 206 C Dartyg S 0 = w O log 0 log r s < 1/2 ε r 1 mod 4 r s < 1/2 ε r> 2 log r 1 ϕr s 1 + O log log r + r2s log r s < 1/2 ε r> log r r s L trm d rrur d ctt drnièr lign st, our tout η > 0, un O 1 /3 + +η, c qui st très tit Finalmnt, grâc à l égalité asymtotiqu π, 4, 1 = 2 log + O log 2 on obtint l égalité 1/2 ε S 0 = w O log log 2 On a donc w 1 + O log 0 s 2, r s 1/2 ε r 1 mod 4 \ 2 log r ϕr s, S 0 = w ε 0 + O log log r r dr log r 3 Majoration d S 1 On rall la définition d S 1 donné à la lign 2 : S 1 = log r fnχ n = log r A r s, n mod r s 1/2 ε r s t 1/2 ε r s t r 1 mod 4 avc 1/2 ε < t < 1 Prmièr majoration d S 1 Ctt rmièr majoration consist n qulqu sort à réécrir la ruv du théorèm d Brun Titchmarsh facil π, q, a 2 + o1 ϕq log/q, mais dans un autr contt t avc ds notations différnts Pour r s fié, r 3, on va majorr ls quantités A r s n utilisant un cribl d Rossr sur n Pour Dr s > 0, qu l on récisra lus tard, on définit ls oids d Rossr λ d d la manièr suivant : λ 1 = 1, λ d = 0 si d a un factur carré,

9 L lus grand factur rmir d n ou si d, r > 1, t our d sans factur carré t tl qu d, r = 1, d = 1 k avc 1 > > k, on os { λ d = 1 k si 1 2 2l 3 2l+1 < Drs, our 0 l k 1/2, 0 sinon Cs cofficints d Rossr vérifint la roriété fondamntal λ 1 µ 1, t on a donc l inégalité A r s fn d P d<dr s d P d<dr s λ d λ d n 0 mod d n mod r s 0<v<dr s d v v mod r s n v mod dr s On utilis nsuit la formul sommatoir d Poisson : fn Lmm 31 Soit g un fonction d class C 1, à suort comact dans R, t soit ĝ sa transformé d Fourir Alors on a gn = 1 ah h ĝ q q q n a mod q h Z On aliqu la formul d Poisson our transformr ls congruncs sur n L cofficint n h = 0 fournit l trm rincial : A r s 1 λ d dr f h hv s dr s dr s 0 d P d<dr s d P d<dr s d,r=1 + d P d<dr s d,r=1 h Z λ d 0<v<dr s d v v mod r s λ d h 0 1 dr s f h dr s 0<v<dr s d v, v mod r s 1 dr s 0<v<dr s d v v mod r s hv dr s Pour h 0, n faisant l intégrations ar artis, on trouv h 2iπh f dr s = l\ 2iπht dr dr s f l s l t dr s dt h Pour ε > 0, n rnant l = [4ε 1 ], on montr qu fh/dr s 1/h 2 our h > H avc H = dr s 1+ε Pour d < 1 ε r s, on a H 1 t la somm sur h 0 st ε /r s

10 208 C Dartyg On choisit alors Dr s = 1 ε r s En rofitant nsuit ds travau d Iwanic sur l cribl linéair, lus récisémnt, n aliquant l théorèm 1 d [I1], on a l inégalité S 1 0 1/2 ε r s t r 1 mod 4 < r log r r s F avc ε > 0 arbitrairmnt tit Comm s 2 1/2 ε r s t on a, n rofitant d l égalité l inégalité c st-à-dir, S 1 0 γ log log r r s π, 4, 1 = \ t 5 S 1 0 γ log r r F 1/2 ε t\ 1/2 ε log 1 ε r s < r log log + O, log + O + ε, log log, log/r dr log log r + O + ε, log 1 λ F dλ + O + ε log Duièm majoration d S 1 On rart d l égalité S 1 = fnχ n, 1/2 <r s < t r 1 mod 4 n ±v mod r s où v st un solution d v mod r s r st rmir Il s agit alors d détctr ls ntirs intrvnant dans la somm A rs = fnχ n n v mod r s A ctt fin, on transos ls résultats d Iwanic [I2] concrnant l théorèm d Brun Titchmarsh à notr situation

11 L lus grand factur rmir d n Comm dans la rmièr majoration, on commnc ar aliqur l cribl linéair d Iwanic, mais on rofit ici linmnt d la résntation sous form bilinéair du trm d rrur dans l théorèm 1 d [I1] Pour ε > 0, A = 8ε 3, > Kε, M 1, N 1, D = MN <, on a l inégalité A rs 0 r s < r où c st un constant absolu t 1 1 { } log D F log + cε + R a A rs, M, N, a<a R a A rs, M, N = m M n N mn,r=1 a m b n ra rs, mn En rofitant d ctt flibilité du trm d rrur, Iwanic a montré l inégalité suivant : Lmm 32 [I2], théorèm 5, 105 Soit ε > 0, 2/5 < r s 2/3 6ε, M = 1 3ε /r s t N = 1/2 4ε /r 3s/4 On a a m b n ra rs, mn 1 ε /r s m M n N mn,r=1 Grâc à c lmm, on ut choisir D = MN = 3/2 7ε /r 7s/4, our obtnir alors A rs 0 r s 1 1 log 3/2 7ε r 7s/4 F log + ε log + O log 2 < Ctt majoration st lus fin qu cll qui a srvi our 5 lorsqu r s < 2/3 t on trmin ls calculs comm récédmmnt A artir d cci on a Lmm 33 Pour tout ε > 0, on a l inégalité S 1 0 γ + 0 γ \ t\ 2/3 1/2 ε 2/3 3/2 7ε 7λ/4 F dλ 1 λ F dλ + ε + O log

12 210 C Dartyg 4 Majoration d S 2 Ctt quantité s major rsqu dirctmnt On écrit la suit d inégalités S 2 = log r fn t <r s s 2, r< θ t <r s s 2, r< θ t <r s s 2, r< θ 1 t/2+ε On a ainsi l inégalité n mod r s n > log r {n [, 2] : n mod r s } log r r s + t <r s <r s < s 2, r< θ 1 r + s/2 log r r< θ log r S 2 1 t/2+ε + θ+η 1 ε, s 2log / log r our ε assz tit Donc our 0 < θ < 1, θ aussi roch d 1 qu l on vut, il ist ε > 0 tl qu S 2 1 ε 5 Majoration d S 3 avc un cribl à carrés On rall la définition d S 3 : S 3 = log r fn θ <r r rmir n mod r 2 n > On va montrr qu our θ > 3/4, S 3 1 ε our ε > 0 assz tit On art d l inégalité S 3 log {n [, 2] : n mod d 2 }, θ <d 2 ctt somm ortant sur ls ntirs d non nécsairmnt rmirs Pour évalur cci on utilis l cribl à carrés d Hath-Brown [HB], théorèm 1 : Lmm 51 Soit A = ωn n un suit d réls, avc ωn 0 our tout n t ωn < On définit SA = n N ωn2 Soit P un nsmbl d P nombrs rmirs On suos qu ωn = 0 our n = 0 ou n P Alors on a la majoration SA P 1 ωn + P 2 n ωn, q n où n q st l symbol d Jacobi q P n 1

13 L lus grand factur rmir d n Il faut détctr ls n = md 2, avc m < 4 2 2θ t md ; ainsi, on rnd ls oids ωn = {m, d : θ < d 2, m 4 2 2θ, md 2 1 [ 2, 4 2 ], n = md 2 1}, t P = {2 < < P }, où P > 0 sra récisé lus tard On aliqu alors l lmm 51 : 6 S 3 P 1+ε 1 + P 2+ε 2<<q<P m 4 2 2θ θ <d 2 m 4 2 2θ θ <d 2m 1/2 md 2 1 q On imos P < θ/2 ; alors our q imairs, n dévloant ls congruncs vérifiés ar d, on a md 2 1 m 1/2 mu 2 1 q q + q q θ <d 2m 1/2 Pour q, on a ncor mu 2 1 = q 1 u q 1 u q = 1 1 u q mu 2 1 mu 2 1 q m 2 1 mβ β q Pour calculr cci, on établit d abord l lmm : Lmm 52 Si 2 t n divis as m, m 2 1 m = 1 C résultat s obtint dirctmnt à artir du théorèm 82 du livr d Hua [Hu], 174 En aliquant c lmm à la majoration d S 3 écrit dans 6, on a S 3 P 1+ε 3 2θ + P 2+ε 1 m, q + q q m 2<<q<P m< 2 2θ P 1+ε 1 3 2θ + P 2 2 θ+ε + P 2 2 2θ+ε 1 En rnant P = θ/3, on obtint S 3 3 7θ/ θ/3+ε 1 Pour θ > 3/4, il ist ε > 0 tl qu S 3 1 ε Il rst maintnant à majorr la somm S 4 défini dans 2 q

14 212 C Dartyg 6 Découag d S 4 On décou l intrvall ] t, ] n intrvalls d la form ]P k, P k+1 ], avc P k = 2 k t, uis on artag la somm S 4 n 7 S 4 = W k, avc W k = r 0 k K C k r log r A r, où ls C k sont ds fonctions ositivs d class C, à suort dans [P k, 4P k ], tlls qu C l l k t Pk uniformémnt sur t t vérifiant { 1 si t < z < 1+h, C k z = O1 si t /2 < z < t ou si 1+h < z < 2 1+h, 0 k K 0 sinon Il aaraîtra à la fin d la majoration d S 4 qu la rt d récision d l inégalité 7, corrsondant à la somm sur ls r avc t /2 < r < t ou 1+h < r < 2 1+h, st négligabl d l ordr d / log Ainsi, on st amné à stimr ds somms d la form 8 W P = log r Cr fn, P <r<4p n mod r n > c qui s fra avc un cribl d dimnsion 2 our détctr ls rmirs r t ls nombrs rsqu rmirs n 7 Préaration au cribl Pour P [ t /2, 2 1+h ] fié, on os S P d 1, d 2 = Cm log m fm m [P,4P ] m 0 mod d 2 n 0 mod d 1 n mod m En rrnant ls idés d Hooly [Ho], nous allons établir la roosition suivant : Proosition 7 Pour d 1 t d 2 sans factur carré on a L1, χ 4 S P d 1, d 2 = 0 ωd 1, d 2 \ Ct log t dt ζ2 d 1 d 2 τ 2 d 2 P 1/2 log P + O d 1 d 2 2 ωd 1, d 2 étant la fonction multilicativ défini ar t + RP, d 1, d 2,

15 L lus grand factur rmir d n ϱd d ωd 1, d 2 = 1 2 d 1 d 2 d 1 d si d 1, d 2 = 1, 0 si d 1, d 2 > 1, avc ϱd = {0 < v < d : v mod d} L trm d rrur RP, d 1, d 2 vérifi : si P < D 1 on a µ 2 d RP, d 1, d 2 ε ε > 0, d<d si P > D 1 on a µ 2 d d<d d 1 d 2 =d d 1 d 2 =d RP, d 1, d 2 P 3/4 D 3/2 ε ε > 0 P r u v Comm on l avait fait lors d la majoration d S 1, on commnc ar aliqur la formul sommatoir d Poisson du lmm 31 : 9 S P d 1, d 2 = = m 0 mod d 2 Cm log m m 0 mod d 2 Cm log m h Z m 0 mod d 2 0 v<d 1 m d 1 v v mod m f h d 1 m 1 d 1 m n v mod d 1 m fn 0 v<d 1 m d 1 v v mod m hv d 1 m L trm rincial st donné ar h = 0, f0 = 0 t dans l aragrah suivant, on montrra qu 10 Cm 0 d 1 m log m 1 0 v<d 1 m d 1 v v mod m = ωd 1, d 2 L1, χ 4 0 d 1 d 2 ζ2 \ Ct log t t dt + E 0, où E 0 st un rrur assz tit Pour h 0, comm our S 1, on montr qu fh/d 1 m 1/h 2, our h > H, avc H = P d 1 1+ε Ainsi, our d 1 D < 1 ε P 1, on a H 1 t µ 2 d RP, d 1, d 2 ε, d<d d 1 d 2 =d c qui rouv l rmir résultat annoncé cas P < D 1

16 214 C Dartyg Pour P grand, P > D 1, on va améliorr c résultat n faisant intrvnir ds somms d onntills On comt rofitr d évntulls comnsations sur la somm m v hv/d 1m qu l on transform avc l lmm 0 énoncé dans l introduction L roblèm st qu lorsqu on écrit m = r 2 +s 2, on a souvnt s, d 1 > 1, c qui nous mêch d invrsr d 1 mod s Il faut donc tnir comt d c gcd, c qui rnd ls oérations lus difficils Pour H = P D 1+ε, on doit stimr R P d 1, d 2 = 0< h <H m 0 mod d 2 Cmlog m f h 1 d 1 m d 1 m 0<v<d 1 m d 1 v v mod m L lmm d Gauss l lmm 0 nous rmt d écrir qu R P 11 Cr 2 + s 2 logr 2 + s 2 σ d 1 0< h <H avc f h d 1 r 2 + s 2 r 2 +s 2 0 mod d 2 r,s=1, r <s σ=s,d 1 r 2 +s 2,d 1 =1 1 d 1 r 2 + s 2 hv{r, s} d 1 r 2 + s 2, v{r, s} = d 1 w{r, s} t w{r, s} = d 1 r s r2 + s 2 r s hv d 1 m où r st un invrs d r mod s t d 1 un invrs d d 1 mod r 2 + s 2 Bin qu m ait arfois lusiurs écriturs sous la form m = r 2 + s 2, on n a rin rajouté dans la lign 11, car d arès l lmm 0, cs écriturs sont n bijction avc ls solutions v d la congrunc v mod m hv{r, s} hd1 r Transformation d d 1 r 2 + s 2 = r 2 + s 2 s r2 + s 2 r s On voudrait dévlor dirctmnt l intériur d l onntill, mais c n st as ossibl car d 1 n st a riori as invrsibl mod s, t on doit utilisr l lmm d invrsion suivant : Lmm 71 réécritur d Bzout Pour n 1, n 2 = 1, on a n 1 n 2 + n 2 n 1 = 1 n 1 n 2 mod 1 On écrit d 1 = δσ, avc σ = s, d 1 ; on a alors δ, σ = 1, car d 1 st sans factur carré Dans l lmm 0, l choi d r mod s st libr, lus récismnt, si a t a sont du invrss d r mod s, alors,,

17 L lus grand factur rmir d n a s r2 + s 2 r s a s r2 + s 2 r s mod r2 + s 2 Cci nous rmt d écrir l égalité hv{r, s} d1 Ω d 1 r 2 + s 2 = r 2 + s 2, où on a osé Ω = rσs s r2 + s 2 r s, r σs étant un invrs d r modulo σs Soit δ un invrs d δ modulo σsr 2 + s 2 ; cci st cohérnt car d 1 st sans factur carré En aliquant l lmm 71 à n 1 = σ, n 2 = r 2 + s 2 on a hd1 Ω hδωσ 12 r 2 + s 2 = r 2 + s 2 hδω = σr 2 + s 2 + hδωr2 + s 2 σ où r 2 + s 2σs st un invrs d r 2 + s 2 modulo σs En dévloant la formul définissant Ω, n utilisant l fait qu σ s, on a Ω r σs r 2 = r = 1 σ σs σs L égalité 12 s simlifi donc our dvnir hd1 Ω hδω hδr hδr r 2 + s 2 = σr 2 + s 2 = + σs σsr 2 + s 2 L onntill hδr σs créra un somm d Kloostrman Par contr on n ut as traitr dirctmnt hδr σsr 2 +s 2 Pour s débarrassr du δ, dans ctt drnièr onntill on réaliqu l lmm d invrsion à n 1 = δ, n 2 = σsr 2 + s 2 : hδr hr σsr 2 + s 2 = δσsr 2 + s 2 hrσsr2 + s 2 δ On obtint finalmnt hv{r, s} hδr d 1 r 2 + s 2 = } σs {{ } trm d somm d Kloostrman + hr d 1 sr 2 + s 2 } {{ } trm liss Ls variabls d sommation imortants sont r t s σs, hrσsr2 + s 2 } {{ δ } trm constant lorsqu ls congruncs d r t s mod δ sont fiés

18 216 C Dartyg Dans cs du drnièrs ligns, t dans tout la suit, ls barrs d invrss ont maintnant l sns habitul rlatif au dénominatur L trm liss n os aucun roblèm, on s n débarass n faisant un intégration ar arti Par contr, l onntill d dénominatur δ st un trm fortmnt oscillant, t mêm lorsqu δ st tit, c trm nous mêch d utilisr ls majorations d Dshouillrs t Iwanic [D-I2] d somms d somms d Kloostrman Estimation d la somm sur r d 11 Pour allégr l écritur, on os hr Cr 2 + s 2 logr 2 + s 2 h F r, s = f d 1 sr 2 + s 2 d 1 r 2 + s 2 d 1 r 2 + s 2 Pour 0 < h < H t P 1/2 < s < 2P 1/2, σ, s = 1, fiés, on étudi hrσ ss2 + r 13 Σ s = 2 hδr δ σs r 2 +s 2 0 mod d 2 r <s, r,s=1 On dévlo ls congruncs sur r n somm d onntills : Σ s = 1 d 2 σsδ lr ϱ F r, s d 2 σsδ d 2 δσs l=1 ϱ mod d 2 σsδ ϱ 2 +s 2 0 mod d 2 ϱ,s=1 r <s hδϱ hϱσ ss2 + ϱ 2 σs δ = 1 d 1 d 2 s lr F r, s d 1 d 2 s d 1 d 2 s l=1 r <s ϱ mod d 2 σsδ ϱ 2 +s 2 0 mod d 2 ϱ,s=1 hδϱ σs Avc un notation évidnt, on osra hϱσ ss2 + ϱ 2 14 Σ s = 1 d 1 d 2 s Σ r 2 Σ ϱ d 1 d 2 s Pour la somm sur r on fait un transformation d Abl : lr lr F s, s d 1 d 2 s d 1 d 2 s Σ 2 r r <s l=1 s\ s s<r<t δ F r, s lϱ d 1 d 2 s F t, s dt t

19 min s, l d 1 d 2 s + min s, l d 1 d 2 s L lus grand factur rmir d n ε d 1 P 1 s\ s 1+ε t d 1 t 2 + s ε th d 2 1 t2 + s 2 3 dt Pour écrir cci on a fait ls calculs suivants : comm f h d 1 r 2 +s, 2 on a F r, s 1+ε /d 1 P On étudi nsuit la dérivé d F à artir d l écritur hr Cr 2 + s 2 logr 2 + s 2 h F r, s = f d 1 sr 2 + s 2 d 1 r 2 + s 2 d 1 r 2 + s 2 Pour s fié, lorsqu on dériv ar raort à r, ls dérivés d C t du log donnnt un trm du ty 1+ε r/d 1 r 2 + s 2 2 cll d l onntill donn un trm d l ordr d 1+ε d 1 r 2 + s 2 r hr d 1 sr 2 + s 2 Enfin, our l trm f, on a r f h d 1 r 2 + s 2 c qui donn F t, s 1+ε t On a donc lr F r, s d 1 d 2 s r <s 1+ε d 1 r 2 + s 2 s d 1 t 2 + s ε hr d 1 r 2 + s 2 2, 2+ε hs d 2 1 t2 + s ε d 1 P + 2+ε h d 2 1 P 2 min hs d 1 r 2 + s 2 2 s, l d 1 d 2 s 1 Pour 0 < h < H, l rmir trm du mmbr d droit l mort sur l duièm On n déduit qu 15 Σ r 2 = lr F r, s 1+ε d 1 d 2 s d 1 P min s, l 1 d 1 d 2 s r <s Estimation d la somm sur ϱ D arès 14, on a hδϱ hϱσ ss2 + ϱ Σ ϱ = 2 σs δ ϱ mod d 2 σsδ ϱ 2 +s 2 0 mod d 2 ϱ,s=1 lϱ d 1 d 2 s Comm d 2, d 1 s = 1, grâc au théorèm d Bzout, on ut écrir ϱ = ud 2 + vd 1 s, c qui donn

20 218 C Dartyg 16 Σ ϱ = v mod d 2 d 2 1 v2 +s 2 0 mod d 2 u mod d 1 s u,s=1 u 2 +s 2,δ=1 lv d 2 hδ d2 u σs hd2 uσ ss 2 + d 2 2 u2 δ lu d 1 s La somm sur v st un O2 νd2 En utilisant à nouvau Bzout t n rofitant du fait qu δ, σs = 1, on écrit u = σs + βδ; on obtint alors our la somm sur u, Σ u = hd2 δ 2 β lβ 17 β,s=1 β mod σs σs hd2 2 d 2 2 σ2 s 2 + s 2 l δ mod δ où indiqu qu la somm ort sur ls tls qu l onntill soit défini ici sur ls tls qu 2 d 2 2σ 2 s 2 + 1, δ = 1 La somm sur β st un somm d Kloostrman t d arès la majoration classiqu d Wil ctt somm st un Oσs 1/2+ε σs, h, l 1/2 Il rst à stimr Σ = hd2 2 d 2 2 σ2 s 2 + s 2 l δ mod δ Comm δ st sans factur carré on ut établir l résultat suivant : Lmm 72 La somm Σ s décomos n Σ = hd2 δ/s 2 d 2 2 σ lδ/ δ mod Il suffit d rouvr cci our δ = 1 2, où 1 t 2 sont 2 nombrs rmirs distincts, c qui s fait n écrivant = uis n séarant ls du nouvlls somms ainsi obtnus Grâc au lmm 72, il nous suffit d évalur hd2 δ/s 2 d 2 2 σ lδ/ mod Si h, l, ctt somm vaut à u rès, ll st quasimnt null si h mais l, cs du résultats étant acts à 0, 1 ou 2 rès slon l nombr d ôls clus ar la condition,

21 L lus grand factur rmir d n Lorsqu, h = 1, on stim ctt somm avc l lmm suivant qui st un cas articulir d un résultat énoncé ar Dlign dans [D], t qui trait d la majoration d un somm d onntill d un fraction rationnll, dans l srit du théorèm d Wil : Lmm 73 Soit P 1 la droit rojctiv sur F, t soit un morhism f : P 1 P 1, non idntiqumnt égal à Soit S f = P 1 f f Pour tout oint d P 1, on os v f = ordr du ôl d f n si f =, v f = 0 sinon Alors on a S f 1 + v f 1/2 v f 0 Dans notr situation, on a f = a + b/c avc a = lδ/, b = hd 2 δ/s 2 t c = d 2 σ Si 1 mod 4, f a 3 ôls :, c 1, c 1, t v f = 1 n cs ôls Si 1 mod 4, f a un sul ôl t v f = 1 On a donc Cci donn S f 6 1/2 Σ 6 νδ δ 1/2 δ, h, l 1/2, t n rortant dans 17, on a Σ u d 1 s 1/2+ε d 1 s, h 1/2, uis dans 16, on obtint Σ ϱ sd 1 1/2+ε σd 1 s, h 1/2 En injctant cci dans 14, avc 15, on trouv Σ s 1+ε d 1 P d1/2 1 s 1/2 d 1 s, h 1/2 On rort cci dans 11, t n faisant l changmnt d variabls s σs, on a R P, d 1, d 2 1+ε d σδ=d 1 P 1/2 <sσ<2p 1/2 1/2 1 s 1/2 σ 1/2 d 1 P 0< h <H σs, h 1/2

22 220 C Dartyg La somm sur h dans l trm d droit st un OH 1+ε Comm H = d 1 P 1+ε, on a R P, d 1, d 2 ε σs 1/2 d 1/2 1 σδ=d 1 P 1/2 <σs<2p 1/2 P 3/4 ε d 1/2 1 σ 1/2 P 3/4 ε d 1/2 1 σδ=d 1 c qui donn µ 2 d d<d d 1 d 2 =d RP, d 1, d 2 d<d P 3/4 ε d 1/2 P 3/4 ε D 3/2, c qui corrsond au résultat annoncé dans la roosition 7 Évaluation du trm rincial Il s agit d évalur log m Cm T P d 1, d 2 = d 1 m m 0 mod d 2 On va montrr l lmm suivant : 0<v<d 1 m d 1 v v mod m Lmm 74 On a l égalité T P d 1, d 2 = L1, χ 4 ωd 1, d 2 \ Ct log t dt + O τ 2 d 2 P 1/2 log P ζ2 d 1 d 2 t d 1 d 2, 2 avc 0 si d 1, d 2 > 1, ϱd d 1 d 2 ωd 1, d 2 = 1 mod sinon 2 2 d 1 d 2 d 1 1 mod 4 La démonstration d c lmm st calqué sur clls d Hooly [Ho], Dshouillrs t Iwanic [D-I1] On commnc ar utilisr ds séris génératrics Soit h a,l s = ϱa, ld d s, d 1 avc ϱa, d = {n {0,, d 1} : a 2 n mod d} Pour a = 1 on a ϱ1, ld = ϱld; si a, d = 1, ϱa, d = ϱd; t si a, l > 1, h a,l s = 1 our tout s 1

23 L lus grand factur rmir d n Dans la suit, on suos qu a, l = 1 t qu l t a sont sans factur carré, t on va établir qu 18 h a,l s = ϱl ζsls, χ 4 ζ2s al 1 mod 4 En fft, on a l égalité h a,l s =,al=1 = ϱl car d arès l lmm 23, s 1 a,al=1 k N ϱ k+1 ks ϱ k ks l k N ϱ k ks 1 mod 4 2 k N l 1 mod 4 = ϱ ks our 2, 1 1 s s 2 al ϱ k+1 ks 1 1 s 1, ϱ = 0 si 1 mod 4, ϱ2 = 1, t ϱ2 k = 0 our k > 1 Donc k N ϱ2 k+1 2 ks = 1 Soit hs = d N ϱd/ds = h 1,1 s; on a ncor hs = ζsls, χ 4 ζ2s On évalu alors l raort h a,l s/hs : h a,l s hs = ϱl = ϱl al,al=1 ϱ k k N ks ϱ k k N ks Lorsqu ϱl 0, cla donn k N ϱ k ks 1 l 1 mod 4 l 1 mod s s 1

24 222 C Dartyg h a,l s hs = ϱl al 1 mod 4 l 1 mod s 1 al 1 1 s 1 2 al 1 mod s s Arès qulqus simlifications, t n rofitant du fait qu a, l = 1, on trouv h a,l s = ϱlhs s a 1 mod 4 al 1 mod s 2 al s 1 Pour finir, on rcoi Dshouillrs t Iwanic [D-I1] On écrit Cm log m m = 1 2iπ \ σ Rs m s avc σ > 0, t Rs st la transformé d Mllin d la fonction u Cu log u/u D arès la formul d invrsion d Mllin, t n faisant 2 intégrations ar artis, on montr qu Rs =\ Cy log y y ys 1 dy s P σ 1 log P Soit σ > 1 On a l égalité : Cm log m ϱd 1, m = 1 m 2iπ m 0 mod d 2 \ σ ds Rsh d1,d 2 s d s 2 Ensuit, suivant Dshouillrs t Iwanic [D-I1], 9, on décal ctt intégral à R = 1/2 t n rrnant lurs résultats, on trouv Cm log m ϱd 1, m m m 0 mod d 2 = R1ϱd 2 L1, χ 4 d 2 ζ d 1 d 2 1 mod 4 1 d 1 1 mod 4 ds d 1 d 2

25 + 1 2iπ = ϱd 2 d 2 L1, χ 4 \ d 1 d 2 1 mod 4 L lus grand factur rmir d n Rsh d1,d 2 s d s ds 1/2 2 \ Cy log y dy ζ2 y d 1 1 mod 4 \ s νd d 1 d P 1/2 log P + O ζsls, χ 4 d 1/2 ζ2s ds, 2 } {{ } Oτ 2 d 2 P 1/2 log P /d 1/2 2 c qui trmin la ruv du lmm 74 t ainsi cll d la roosition 7 8 Majoration d S 4 On art d l inégalité ls quantités W P étant clls définis à la lign 8 W P log m Cmfn n mod m mn > Soint λ d ls oids d Slbrg corrsondant à c roblèm d cribl Pour un définition récis, on ut consultr l livr d Halbrstam t Richrt [H-R], chaitr 3, 97 On a alors la majoration 2 W P log m Cmfn λ d m,n n mod m d P d mn On dévlo nsuit c carré, t n rrnant ls notations du tout début du aragrah 7, on a l inégalité W P λ d1 λ d2 S P a, b, d 1,d 2 P ab=[d 1,d 2 ] car S P d 1, d 2 = 0 dès qu a, b = 1 On aliqu alors la roosition 7 : L1, χ 4 W P λ d1 λ d2 0 \ Ct log t dt Ω[d 1, d 2 ] ζ2 t [d 1, d 2 ] d 1,d 2 P + λ d1 λ d2 RP, a, b, d 1,d 2 P ab=[d 1,d 2 ] avc Ω[d 1, d 2 ] = ab=[d 1,d 2 ] ωa, b, car ωa, b = 0 si a, b > 1

26 224 C Dartyg D arès ls valurs d ω donnés dans la roosition 7, on a : 4/3 si = 2, Ω = 3 + 1/ + 1 si 1 mod 4, 1 si 1 mod 4 Ls conditions du cribl d Slbrg d dimnsion 2 sont rmlis; n aliquant c cribl, uis n sommant sur P, on obtint our S 4 la majoration S 4 1 Ω L1, χ4 \ du ζ2 < uσ log Du + O ε +, 2 log log avc, d arès la formul du trm d rrur d la roosition 7, Du = 2/3 ε t 1/2 A artir ds valurs d Ω donnés ci-dssus, on a l égalité 1 Ω = ζ O L1, χ 4 log < Grâc à tout cci, on a l Lmm 81 On a la majoration S 4 0 2γ 2 \ 1+h t < λ dλ σ 2 2/3 λ/2 + O ε + log 9 Conclusion En rvnant a l égalité 2, uis n y rortant 1, ls lmms 22, 33, 81 t ls résultats ds aragrahs 4 t 5, on a S 5 = V S 0 S 1 S 2 S 3 S 4 3w 1 0 γ 2/3 3/2 7ε 7λ/4 F dλ 2 γ t\ 2/3 0 2γ 2 \ 1/2 ε 1 λ F dλ \ 1+h 0 3w 1 2 t λ dλ σ 2/3 λ/2 + Oε 0 + O 2 log I 1 I 2 I 3 + Oε 0 + O log ar définition On chrch alors l lus grand ossibl tl qu la minoration ci-dssus soit strictmnt ositiv Pour 1 > 55, on a w 1 = γ ± 10 5, on aroimra donc la fonction w ar γ,

27 L lus grand factur rmir d n L rél t corrsond au raccord ds du intégrals I 2 t I 3, c st-à-dir qu t st solution d 2 1 λ = 2γ λ 2 σ 2 uλ, avc uλ = 2/3 λ/2/ Mais our 1/12 > > 1/24, t t > 14/15, on a uλ [2, 4], t [ σ 2 uλ = 2γ 1/2 + log 2 loguλ ] u 2 λ uλ + 1/2, 4 4 t l rél t n ut as êtr détrminé dirctmnt Calcul d I 1 Comm ε > 0 t h > 0 sont arbitrairmnt tits, on n n tint as comt dans tous ls calculs qui vont suivr Pour u 2, on a l égalité ufu = F u 1 Ctt égalité s aliqu ici our 3/2 7λ/4/ 1, c qui st vérifié our tout 1/2 < λ < 2/3, lorsqu 1/3, c qui sra l cas On fait alors l changmnt d variabl adéquat u = 3/2 7λ/4/ + 1 our obtnir I 1 = 4 γ 7 = 4 γ 7 \ 1+1/3 1+5/ F u 1 du f f Calcul d I 2 On a 1 λ/ 2 our λ 1 2, t 1 2 2/3 our 1/6 Dans c cas on a l découag 1 2 I 2 \ γ 1 λ t\ = F γ 1 λ dλ + F dλ = J 1 + J 2, 2/3 1+1/3 1 2 ar définition L intégral J 1 s calcul d la mêm manièr qu I 1, on os w = 1 λ/ + 1 : J 1 3\ = γ F w 1 dw = γ f f3 3 3 Pour J 2, on a γ 1 λ F = 2 1 λ our 1 2 < λ < t Ainsi J 2 = 2 log2 2 log1 t On a donc I 2 = γ f f3 + 2 log2 2 log1 t 3 3

28 226 C Dartyg Calcul d I 3 On a I 3 = 1\ t 2γ 2 F 2 2/3 λ/2 dλ Lorsqu < 1/12, l argumnt d F 2 st suériur à 2, on a donc, n rrnant la notation uλ = 2/3 λ/2 I 3 = 1\ t 2[ 1/2 + log 2 loguλ 4 λ uλ2 uλ + 1/2 ] dλ Conclusion Pour = 1/122, t t = 09926, on a 3w 1 I 1 I 2 I 3 > 0 2 Cla trmin la ruv du théorèm Bibiograhi [D] P Dlign, Alication d la formul ds tracs au somms trigonométriqus, in: Séminair d géométri algébriqu du Bois Mari-SGA 4 1/2, Lctur Nots in Math 569, Sringr, 1977, [D-I1] J-M Dshouillrs and H Iwanic, On th gratst rim factor of n 2 + 1, Ann Inst Fourir Grnobl , 1 11 [D-I2],, Kloostrman sums and Fourir cofficints of cus forms, Invnt Math , [H-R] H Halbrstam and H-E Richrt, Siv Mthods, Acadmic Prss, London, 1974 [HB] D R Hath-Brown, Th squar siv and conscutiv squar-fr numbrs, [Ho] Math Ann , C Hooly, Alications of Siv Mthods to th Thory of Numbrs, Cambridg Univrsity Prss, London, 1976 [Hu] L K H u a, Introduction to Numbr Thory, Sringr, 1982 [I1] H Iwanic, A nw form of th rror trm in th linar siv, Acta Arith , [I2], On th Brun Titchmarsh thorm, J Math Soc Jaan , [T] [W] G Tnnbaum, Introduction à la théori analytiqu t robabilist ds nombrs, Cours sécialisés, collction SMF, No 1, 1995 D Wolk, Übr di mittlr Vrtilung dr Wrt zahlnthortischr Funktionn auf Rstklassn 2, Math Ann , Déartmnt d Mathématiqus Univrsité d Nancy I BP 239 Vandœuvr-lès-Nancy Cd, Franc Rçu l

Fonction logarithme exercices corrigés

Fonction logarithme exercices corrigés Trminal S Fonctions Logarithms Vrai-Fau Fonction ln, EPF 6 Equation, Franc 4 4 Dérivés t ln 4 5 Primitivs t ln 6 Calcul d limits 5 6 7 Résolution (in)équations 7 8 Avc ROC 8 9 Dérivation t ncadrmnt 9 Fonction+équation,

Plus en détail

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013

CSMA 2013 11e Colloque National en Calcul des Structures 13-17 Mai 2013 Enrichissmnt modal du Slctiv Mass Scaling Sylvain GAVOILLE 1 * CSMA 2013 11 Colloqu National n Calcul ds Structurs 13-17 Mai 2013 1 ESI, sylvain.gavoill@si-group.com * Autur corrspondant Résumé En raison

Plus en détail

ÉLECTRONIQUE NUMÉRIQUE

ÉLECTRONIQUE NUMÉRIQUE ÉLECROIQUE 4 ÉLECROIQUE UMÉRIQUE 1. IÉRÊ DES SIGAUX UMÉRIQUES 1.1 ransmission du signal L traitmnt du signal st réalisé ar ds circuits élctroniqus (analogiqus ou numériqus). La grandur hysiqu à msurr :

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 13 avril 2011 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry avril EXERCICE Commun à tous ls candidats Parti I points. L ax ds ordonnés st asymptot à C au voisinag d ; la fonction étant décroissant sur ] ; + [, la limit quand

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

f n (x) = x n e x. T k

f n (x) = x n e x. T k EXERCICE 3 (7 points) Commun à tous ls candidats Pour tout ntir naturl n supériur ou égal à, on désign par f n la fonction défini sur R par : f n (x) = x n x. On not C n sa courb rprésntativ dans un rpèr

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Guide de correction TD 6

Guide de correction TD 6 Guid d corrction TD 6 JL Monin nov 2004 Choix du point d polarisation 1- On décrit un montag mttur commun à résistanc d mttur découplé, c st à dir avc un condnsatur n parallèl sur R. La condition d un

Plus en détail

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet.

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet. Séris méris Cha : cors comlt Séris d réls t d comlxs Défiitio : séri d réls o d comlxs Défiitio : séri corgt o dirgt Rmar : iflc ds rmirs trms d séri sr la corgc Théorèm : coditio écssair d corgc Théorèm

Plus en détail

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé

Série n 3 d Electrocinétique : Régime sinusoïdal forcé Séri n 3 d Elctrocinétiqu : Régim sinusoïdal forcé Exrcic n 1 : Résonanc n tnsion d un circuit RLC parallèl 1.\ Détrminr l équation différntill qui régi l évolution d u(t). 2.\ Exprimr l amplitud complx

Plus en détail

M2 EFM TD MATHÉMATIQUES APPLIQUÉES : ARITHMÉTIQUE CHRISTOPHE RITZENTHALER

M2 EFM TD MATHÉMATIQUES APPLIQUÉES : ARITHMÉTIQUE CHRISTOPHE RITZENTHALER M2 EFM TD MATHÉMATIQUES APPLIQUÉES : ARITHMÉTIQUE CHRISTOPHE RITZENTHALER 1. Euclide, relation de Bézout, gcd Exercice 1. [DKM94,.14] Montrer que 6 n 3 n our tout entier n ositif. Exercice 2. [DKM94,.15]

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

Sur certaines séries entières particulières

Sur certaines séries entières particulières ACTA ARITHMETICA XCII. 2) Sur certaines séries entières particulières par Hubert Delange Orsay). Introduction. Dans un exposé à la Conférence Internationale de Théorie des Nombres organisée à Zakopane

Plus en détail

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013.

Exemples de questions de sujets d'oraux possibles. Session 2013. Exmpls d qustions d sujts d'oraux possibls. Sssion 0. Complxs. Donnr la ou ls réponss justs. Soit A, B dux points d'affixs rspctivs : a= 5 i 5 t b = i 6 a. Soit n N;. Un argumnt d a n st n b. O appartint

Plus en détail

Participez au projet novateur e-health des pharmacies

Participez au projet novateur e-health des pharmacies Participz au projt novatur -Halth ds pharmacis my-mdibox - l application médicamnts pour pharmacis t patints avc d nombruss prstations complémntairs V2.00_11_2013 Notr publicité actull : Et voici é t n

Plus en détail

par R. de la Bretèche & T.D. Browning

par R. de la Bretèche & T.D. Browning LE PROBLÈME DES DIVISEURS POUR DES FORMES BINAIRES DE DEGRÉ 4 ar R. de la Bretèche & T.D. Browning À la mémoire affectueuse de George Greaves Résumé. Nous étudions l ordre moyen du nombre de diviseurs

Plus en détail

Thèse. Doctorat en Sciences

Thèse. Doctorat en Sciences Ministèr d l Ensignmnt Supériur t d la Rchrch Scintifiqu Univrsité Frhat Abbas, Sétif Faculté d Tchnologi Départmnt d Elctroniqu Thès Présnté par M. LAIB Salah-Eddin Pour l Obtntion du Diplôm d Doctorat

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

jean-marc.routoure@unicaen.fr

jean-marc.routoure@unicaen.fr n u u xq u i m ut a v s r o u o c id s i v d Un long VERS UN ENSEIGNEMENT MIXTE : PARTAGE D EXPÉRIENCES! EXEMPLE D UN DISPOSITIF D ENSEIGNEMENT MIXTE JEAN-MARC ROUTOURE, CORENTIN JOREL, DIDIER ROBBES,

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved.

Matériau pour greffe MIS Corporation. Al Rights Reserved. Matériau pour grff MIS Corporation. All Rights Rsrvd. : nal édicaux, ISO 9001 : 2008 atio itifs m rn pos méd int i dis c a u x 9 positifs 3/42 té ls s dis /CE ur r l E. po ou u x U SA t s t appr o p a

Plus en détail

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ;

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ; Arrêté du ministr s financs t la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 rlatif à la présntation s opérations d'assurancs (B.O. n 5292 du 17 févrir 2005). Vu la loi n 17-99 portant co s assurancs prom

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

dénombrement, loi binomiale

dénombrement, loi binomiale dénombrement, loi binomiale Table des matières I) Introduction au dénombrement 1 1. Problème ouvert....................................... 2 2. Jeux et dénombrements...................................

Plus en détail

Moyennes de fonctions arithmétiques de formes binaires

Moyennes de fonctions arithmétiques de formes binaires Mathematika 58 2012 290 304 Moyennes de fonctions arithmétiques de formes binaires R de la Bretèche & G Tenenbaum Abstract Extending classical results of Nair and Tenenbaum we rovide general shar uer bounds

Plus en détail

( ) PROBLEME 1 : ASSOCIATION DE CIRCUITS RC. 6 septembre 2014. I Réponse indicielle d un circuit RC PC*1 / PC*2 / PC DEVOIR SURVEILLE DE PHYSIQUE N 1

( ) PROBLEME 1 : ASSOCIATION DE CIRCUITS RC. 6 septembre 2014. I Réponse indicielle d un circuit RC PC*1 / PC*2 / PC DEVOIR SURVEILLE DE PHYSIQUE N 1 P* / P* / P DEVOI SUVEILLE DE PHYSIQUE N 6 sptmbr 4 POBLEME : ASSOIATION DE IUITS On analys, à laid dun oscilloscop, l circuit ci-contr comportant un génératur d tnsion E,r ( ), rprésnté dans l cadr pointillé,

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail

Actionneurs Electriques

Actionneurs Electriques Plan Machin à courant continu Machin asynchron Machin synchron 1 Constitution Actionnurs Elctriqus Machin à courant continu Un machin à courant continu assur d manièr révrsibl la convrsion d l énrgi élctriqu

Plus en détail

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France

Croissances du parc principal et de la propriété se confondent en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la pag à la pag N 382 - Janvir 212 Trritoir Croissancs du parc principal t d la propriété s confondnt n Il-d-Franc La croissanc du nombr d résidncs principals s maintint dpuis 1999 grâc

Plus en détail

DÉMÉNAGE AU. 1216rue Édouard-Dufour Plessisville VÊTEMENTS & ÉQUIPEMENTS SPORTIFS. s associe à 819 621-0055. - Page 9.

DÉMÉNAGE AU. 1216rue Édouard-Dufour Plessisville VÊTEMENTS & ÉQUIPEMENTS SPORTIFS. s associe à 819 621-0055. - Page 9. La botiq q vos aimz s associ à z i d n tt a s o v q q ti o la b E R U T R E OUV DREDI 6 MAI LE VEN VÊTEMENTS & ÉQUIPEMENTS SPORTIFS 1 iêàj> Ã>Ì Ê`i {Ê > ÊÓä ÊUÊxÊ«>}ià 3870751 DÉMÉNAGE AU 1216r Édoard-Dfor

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

Module : réponse d un système linéaire

Module : réponse d un système linéaire BSEL - Physique aliquée Module : réonse d un système linéaire Diaoramas () : diagrammes de Bode, réonse Résumé de cours - Caractérisation d un système hysique - Calcul de la réonse our une entrée donnée

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts Programm GéniArts Î.-P.-É. 2009-2010 GéniArts Allum l nthousiasm ds juns à l égard d l acquisition ds matièrs d bas par l truchmnt ds arts. Inspir la collaboration ntr ls artists, ls nsignants, ls écols

Plus en détail

Solution de communication d entreprise Aastra

Solution de communication d entreprise Aastra Solution d communication d ntrpris Aastra Téléphons mobils sur l Aastra 400 dès R.0 Mod d mploi Plats-forms priss n charg: Aastra 45 Aastra 430 Aastra 470 C mod d mploi décrit l intégration ds téléphons

Plus en détail

S2I 1. quartz circuit de commande. Figure 1. Engrenage

S2I 1. quartz circuit de commande. Figure 1. Engrenage TSI 4 heures Calculatrices autorisées 214 S2I 1 L essor de l électronique nomade s accomagne d un besoin accru de sources d énergies miniaturisées. Les contraintes imosées à ces objets nomades sont multiles

Plus en détail

COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES

COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2001 COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES (Classe terminale S) Durée : 5 heures La calculatrice de poche est autorisée. La clarté et la précision de la rédaction seront prises

Plus en détail

Un modèle de composition automatique et distribuée de services web par planification

Un modèle de composition automatique et distribuée de services web par planification Un modèle de comosition automatique et distribuée de services web ar lanification Damien Pellier * Humbert Fiorino ** * Centre de Recherche en Informatique de Paris 5 Université Paris Descartes 45, rue

Plus en détail

Des familles de deux enfants

Des familles de deux enfants Des familles de deux enfants Claudine Schwartz, IREM de Grenoble Professeur, Université Joseh Fourier Les questions et sont osées dans le dernier numéro de «Pour la Science» (n 336, octobre 2005, article

Plus en détail

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des

n/a Aucun frais de 18-80 Tel que défini au tablea u des Compagni La Capital La positiv -Aucun xamn médical n st rquis lors d l adhésion. Il vous suffit d répondr à 4 qustions d admissibilité. L montant d la protction st choisi unité d 2 500 $ avc un maximum

Plus en détail

NFE107 Urbanisation et architecture des systèmes d information. Juin 2009. «La virtualisation» CNAM Lille. Auditeur BAULE.L 1

NFE107 Urbanisation et architecture des systèmes d information. Juin 2009. «La virtualisation» CNAM Lille. Auditeur BAULE.L 1 Juin 2009 NFE107 Urbanisation et architecture des systèmes d information CNAM Lille «La virtualisation» Auditeur BAULE.L 1 Plan INTRODUCTION I. PRINCIPES DE LA VIRTUALISATION II. DIFFÉRENTES TECHNIQUES

Plus en détail

Par les délégués des 4 èmes Dans le cadre de la Commission Restauration

Par les délégués des 4 èmes Dans le cadre de la Commission Restauration Info Rsto Mai - Juin 2011 Par ls délégués ds 4 èms Dans l cadr d la Commission Rstauration Editorial Jûnr st dvnu à la mod. En tout cas, mangr très pu l st. Pour simplifir, ls fills n mangnt pas pour «fair

Plus en détail

H + 0.5O H O + 286860 kj. CH + 2O CO + 2 H O + 892520 kj. 4 2 2 2 vap. 4 2 2 2 liq. CH + 5O 3CO + 4HO + 2224640 kj. 3 8 2 2 2 vap.

H + 0.5O H O + 286860 kj. CH + 2O CO + 2 H O + 892520 kj. 4 2 2 2 vap. 4 2 2 2 liq. CH + 5O 3CO + 4HO + 2224640 kj. 3 8 2 2 2 vap. CHAPIRE III : LES BILANS D'ENERGIE 1. Les chaleurs de réaction La combustion est la réaction exothermique des éléments constituant les combustibles avec de l'oxygène ris dans l'air, dans le but de roduire

Plus en détail

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique

Réseau des bibliothèques du Pays de Pamiers Guide du Numérique Réau d bibliothèqu du Pay d Pamir Guid du Numériqu Sit Intrnt du réau d lctur http://www.pamir.raubibli.fr C qu vou pouvz fair dpui notr it Intrnt : EXPLORER LE CATALOGUE : Plu d 80 000 documnt ont à votr

Plus en détail

Impôts 2012. PLUS ou moins-values

Impôts 2012. PLUS ou moins-values Impôt 2012 PLUS ou moin-values SUR VALEURS MOBILIÈRES ET DROITS SOCIAUX V v ti t à d f co o OP m à l Et L no di (o 20 o C c tit po Po c c or o o ou c l ou d 2 < Vou avz réalié d cion d valur mobilièr t

Plus en détail

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN

CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN CHÂTILLON / HAUTS-DE-SEINE LA TRANQUILLITÉ EN PLEIN CŒUR URBAIN Châtillon, LE «PARIS» D UN AVENIR TRANQUILLE Aux ports d la capital s cach un ndroit rmarquabl : la vill d Châtillon, dynamiqu t accuillant,

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer Pour commencer Exercice 1 - Ensembles de définition - Première année - 1. Le logarithme est défini si x + y > 0. On trouve donc le demi-plan supérieur délimité par la droite d équation x + y = 0.. 1 xy

Plus en détail

Bloc 1 : La stabilité, une question d équilibre

Bloc 1 : La stabilité, une question d équilibre Bloc 1 : La stabilité, un qustion d équilibr Duré : 3 hurs Princips scintifiqus Ls princips scintifiqus s adrssnt aux nsignants t aux nsignants. Structur Un structur st un form qui résist aux forcs qui,

Plus en détail

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS EFFETS DE COMMERCE CHAPITRE 11, PAGE 334 328 EFFETS DE COMMERCE Effts d commrc Exprssion la plus courammnt utilisé pour désignr ls divrs instrumnts d paimnt d un somm d argnt. Ls ffts d commrc sont ds

Plus en détail

Continuité et dérivabilité d une fonction

Continuité et dérivabilité d une fonction DERNIÈRE IMPRESSIN LE 7 novembre 014 à 10:3 Continuité et dérivabilité d une fonction Table des matières 1 Continuité d une fonction 1.1 Limite finie en un point.......................... 1. Continuité

Plus en détail

Le planimètre polaire

Le planimètre polaire Le planimètre polaire Document d accompagnement des transparents. Bruno eischer Introduction Dans mon exposé à La Rochelle, ou au séminaire de l IREM de Besançon, j ai volontairement consacré une longue

Plus en détail

Lignes couplées en transitoire P.Poulichet

Lignes couplées en transitoire P.Poulichet igns coués n ransioir P.Pouich igns coués P.Pouich Ocobr 006 igns coués n ransioir P.Pouich Nous éudions dans c chair couag d un ign rs un aur ign. éud s fai n ransioir dans cas ou un su ign s aimné. s

Plus en détail

Les ressources du PC

Les ressources du PC Modul 2 Ls rssourcs du PC Duré : 2h (1 séanc d 2h) Ctt séanc d dux hurs suit l ordr du référntil d compétncs du portfolio rattaché à c modul (v. portfolio du modul 2). Votr ordinatur PC st un machin composé

Plus en détail

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux

La transformation et la mutation des immeubles de bureaux La transformation t la mutation ds immubls d buraux Colloqu du 14 févrir 2013 L group d travail sur la transformation ds immubls d buraux a été lancé n novmbr 2011 à la dmand du consil d administration

Plus en détail

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 4 Mouvement Brownien et modèle de Black-Scholes

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 4 Mouvement Brownien et modèle de Black-Scholes Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 4 Mouvement Brownien et modèle de Black-Scholes Clément Dombry, Laboratoire de Mathématiques de Besançon, Université de Franche-Comté. C.Dombry (Université

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER

PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER PACK AFFILIÉ - PREMIUM - COURTIER Partnrs nd Bo us Marcq- n-b Tourc oin g aroul Ro ub La Mad la Ré pu bl u iq a ix www360courtagfr nu d lin Av Lill Dmand Partn rs ASSURÉ 1 4)4³ %43 )'%- 2%3% s )$% ASSURÉ

Plus en détail

Exo7. Matrice d une application linéaire. Corrections d Arnaud Bodin.

Exo7. Matrice d une application linéaire. Corrections d Arnaud Bodin. Exo7 Matrice d une application linéaire Corrections d Arnaud odin. Exercice Soit R muni de la base canonique = ( i, j). Soit f : R R la projection sur l axe des abscisses R i parallèlement à R( i + j).

Plus en détail

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé Planche n o Fonctions de plusieurs variables Corrigé n o : f est définie sur R \ {, } Pour, f, = Quand tend vers, le couple, tend vers le couple, et f, tend vers Donc, si f a une limite réelle en, cette

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE univrsité jan moulin lyon iii faculté d droit Tax 5 1 0 2 g a s s i t n d Appr r u t c a z n v D nt d m p p lo v é d du DROIT la FACULTÉ DE 8.78.70.45 Info Tax : 04.7.fr yor@univ-lyon3 martin.balz-g Édito

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes Opérations sur les polynômes Exercice 1 - Carré - L1/Math Sup - Si P = Q est le carré d un polynôme, alors Q est nécessairement de degré, et son coefficient dominant est égal à 1. On peut donc écrire Q(X)

Plus en détail

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet*

Florence Jusot, Myriam Khlat, Thierry Rochereau, Catherine Sermet* Santé t protction social 7 Un mauvais santé augmnt fortmnt ls risqus d prt d mploi Flonc Jusot, Myriam Khlat, Thirry Rochau, Cathrin Srmt* Un actif ayant un mploi a baucoup plus d risqus d dvnir inactif

Plus en détail

ECHANTILLONNAGE, QUANTIFICATION CONVERSION ANALOGIQUE-NUMERIQUE NUMERIQUE-ANALOGIQUE. (Vol. 3)

ECHANTILLONNAGE, QUANTIFICATION CONVERSION ANALOGIQUE-NUMERIQUE NUMERIQUE-ANALOGIQUE. (Vol. 3) Dpt GEII IUT Bordaux I ECHANTILLONNAGE, QUANTIFICATION CONVERSION ANALOGIQUE-NUMERIQUE t NUMERIQUE-ANALOGIQUE (Vol. 3) G. Couturir Tl : 05 56 84 57 58 mail : couturir@lc.iuta.u-bordaux.fr Sommair I- Spctr

Plus en détail

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques).

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques). CHAINE DE TRANSMISSION Nous avons une information que nous voulons transmettre (signal, images, sons ). Nous avons besoin d une chaîne de transmission comosée de trois éléments rinciaux : 1. L émetteur

Plus en détail

Abdallah Derbal Département de Mathématiques, Ecole Normale Supérieure, Vieux Kouba - Alger - abderbal@yahoo.fr

Abdallah Derbal Département de Mathématiques, Ecole Normale Supérieure, Vieux Kouba - Alger - abderbal@yahoo.fr #A56 INTEGERS 9 009), 735-744 UNE FORME EFFECTIVE D UN THÉORÈME DE BATEMAN SUR LA FONCTION PHI D EULER Abdallah Derbal Département de Mathématiques, Ecole Normale Supérieure, Vieux Kouba - Alger - Algérie,

Plus en détail

Le modèle de Black et Scholes

Le modèle de Black et Scholes Le modèle de Black et Scholes Alexandre Popier février 21 1 Introduction : exemple très simple de modèle financier On considère un marché avec une seule action cotée, sur une période donnée T. Dans un

Plus en détail

Formules d inclusion-exclusion

Formules d inclusion-exclusion Université de Rouen L1 M.I.EEA 2011 2012 Mathématiques discrètes Formules d inclusion-exclusion Je présente ici une correction détaillée de l Exercice 5 de la Feuille d exercices 1, en reprenant le problème

Plus en détail

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées»

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» 30/04/10 Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» Arrêté du 23 octobre 2009 portant homologation de la décision n 2009 DC 0150 du 16/07/09 de l ASN définissant les critères techniques

Plus en détail

CHAPITRE V SYSTEMES DIFFERENTIELS LINEAIRES A COEFFICIENTS CONSTANTS DU PREMIER ORDRE. EQUATIONS DIFFERENTIELLES.

CHAPITRE V SYSTEMES DIFFERENTIELS LINEAIRES A COEFFICIENTS CONSTANTS DU PREMIER ORDRE. EQUATIONS DIFFERENTIELLES. CHAPITRE V SYSTEMES DIFFERENTIELS LINEAIRES A COEFFICIENTS CONSTANTS DU PREMIER ORDRE EQUATIONS DIFFERENTIELLES Le but de ce chapitre est la résolution des deux types de systèmes différentiels linéaires

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA

MATHS FINANCIERES. Mireille.Bossy@sophia.inria.fr. Projet OMEGA MATHS FINANCIERES Mireille.Bossy@sophia.inria.fr Projet OMEGA Sophia Antipolis, septembre 2004 1. Introduction : la valorisation de contrats optionnels Options d achat et de vente : Call et Put Une option

Plus en détail

CCP PSI - 2010 Mathématiques 1 : un corrigé

CCP PSI - 2010 Mathématiques 1 : un corrigé CCP PSI - 00 Mathématiques : un corrigé Première partie. Définition d une structure euclidienne sur R n [X]... B est clairement symétrique et linéaire par rapport à sa seconde variable. De plus B(P, P

Plus en détail

nous votre service clients orange.fr > espace client 3970*

nous votre service clients orange.fr > espace client 3970* nous votr srvi lints orang.fr > spa lint 3970* vous souhaitz édr votr abonnmnt Orang Mobil Bonjour, Vous trouvrz i-joint l formulair d ssion d abonnmnt Orang Mobil à rtournr omplété t par vous-mêm t par

Plus en détail

Spécial INITIAL 2013 / 2014

Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mon guid étudiant Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mot d la dirction A l ESCG Paris, vous débutz votr carrièr profssionnll dès la 1r anné. L dispositif ainsi qu la pédagogi mis n ouvr à l ESCG Paris a fait

Plus en détail

Notions générales d acoustique (Deuxième version)

Notions générales d acoustique (Deuxième version) Coriandre Vilain le 8 mars 1 ICP-INPG 46, av. Felix Viallet 3831 Grenoble cedex 1 tel : 4-76-57-47-13 email : cvilain@ic.ing.fr Notions générales d acoustique (Deuxième version) Notations : Les vecteurs

Plus en détail

Master de mathématiques Analyse numérique matricielle

Master de mathématiques Analyse numérique matricielle Master de mathématiques Analyse numérique matricielle 2009 2010 CHAPITRE 1 Méthodes itératives de résolution de systèmes linéaires On veut résoudre un système linéaire Ax = b, où A est une matrice inversible

Plus en détail

Produits à base de cellules souches de pomme

Produits à base de cellules souches de pomme Soins Visag Produits à bas d clluls souchs d pomm NEW! Profssionnal & Rtail Shakr Mask pl-off Shakr Mask cristally (wash-off) Srum Crèm A Full Srvic : Formulation R&D Manufacturing Packaging Soin Visag

Plus en détail

Améliorer la sécurité routière mondiale

Améliorer la sécurité routière mondiale Commissions régionals ds Nations Unis Améliorr la sécurité routièr mondial Fixr ds objctifs régionaux t nationaux d réduction ds traumatisms provoqués par ls accidnts d la rout Rapport t rcommandations

Plus en détail

Commune de Villars-sur-Glâne Plan directeur du stationnement Bases

Commune de Villars-sur-Glâne Plan directeur du stationnement Bases Commun d Villars-sur-Glân Plan dirctur du stationnmnt Bass [04 011 3.5 octobr 04] Commun d Villars-sur-Glân Plan dirctur du stationnmnt Bass Sommair Bass légals 3 Objctifs t prcips généraux 4 Invntair

Plus en détail

Problème 1 : applications du plan affine

Problème 1 : applications du plan affine Problème 1 : applications du plan affine Notations On désigne par GL 2 (R) l ensemble des matrices 2 2 inversibles à coefficients réels. Soit un plan affine P muni d un repère (O, I, J). Les coordonnées

Plus en détail

DIVERSIFICATION DES ACTIVITES ET PRIVATISATION DES ENTREPRISES DE CHEMIN DE FER : ENSEIGNEMENTS DES EXEMPLES JAPONAIS

DIVERSIFICATION DES ACTIVITES ET PRIVATISATION DES ENTREPRISES DE CHEMIN DE FER : ENSEIGNEMENTS DES EXEMPLES JAPONAIS Ecole Nationale des Ponts et Chaussées Laboratoire Paris-Jourdan Sciences Economiques DIVERSIFICATION DES ACTIVITES ET PRIVATISATION DES ENTREPRISES DE CHEMIN DE FER : ENSEIGNEMENTS DES EXEMPLES JAPONAIS

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Fonctions de plusieurs variables Eercices de Jean-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-francefr * très facile ** facile *** difficulté moenne **** difficile ***** très difficile I

Plus en détail

Bureau de décision et de révision

Bureau de décision et de révision 2 Burau d décision t d révision 21 Rôl d'audincs 22 Décisions 30 janvir 2014 - Vol 11, n 4 8 21 RÔLES D AUDENCES RÔLE DES AUDENCES N 1 PARTES D Autorité ds marchés financirs (Girard t al) Danil Pharand

Plus en détail

Introduction aux inégalités

Introduction aux inégalités Introduction aux inégalités -cours- Razvan Barbulescu ENS, 8 février 0 Inégalité des moyennes Faisons d abord la liste des propritétés simples des inégalités: a a et b b a + b a + b ; s 0 et a a sa sa

Plus en détail

FIXATIONS NORMALISEES

FIXATIONS NORMALISEES FIXATIONS NORMALISEES pour vérins types PEC conformes ISO 21287 Série 434 FIXATIONS NORMALISEES ISO 21287 - ISO 15552 - A Applications service Pattes d'équerre sur extrémité (2) MS1 Patte d'équerre haute

Plus en détail

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE

CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE CONDENSATION EN SURFACE ET DANS LA MASSE 1 Rappls sur l air humid L'air ambiant n'st jamais parfaitmnt sc ; il contint toujours un crtain quantité d'au. Air Humid = Air Sc + Vapur d'eau A prssion atmosphériqu,

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

Module 6: Chaînes de Markov à temps discret

Module 6: Chaînes de Markov à temps discret Module 6: Chaînes de Markov à tems discret Patrick Thiran 1 Définition Un rocessus stochastique est dit markovien (d ordre 1) si l évolution future du rocessus ne déend que de sa valeur actuelle et non

Plus en détail

Dualité dans les espaces de Lebesgue et mesures de Radon finies

Dualité dans les espaces de Lebesgue et mesures de Radon finies Chapitre 6 Dualité dans les espaces de Lebesgue et mesures de Radon finies Nous allons maintenant revenir sur les espaces L p du Chapitre 4, à la lumière de certains résultats du Chapitre 5. Sauf mention

Plus en détail

France. Suisse. Lycée International. Ferney-Voltaire-Mairie. Ferney-Voltaire. Avenue du Jura (sauf le samedi aux heures de marché)

France. Suisse. Lycée International. Ferney-Voltaire-Mairie. Ferney-Voltaire. Avenue du Jura (sauf le samedi aux heures de marché) E62 Zon 10 / 87 n Co ll Ch. Collx Frny-Voltair Frny san Lau s ard ay sf (l samdi aux hurs marché Planch-Brûlé Collèg L Joran E25 Moëns Collx-Bossy Suiss èv n G d Ru Franc x Ch. du-trraillt Avnu du Jura

Plus en détail

Une forme générale de la conjecture abc

Une forme générale de la conjecture abc Une forme générale de la conjecture abc Nicolas Billerey avec l aide de Manuel Pégourié-Gonnard 6 août 2009 Dans [Lan99a], M Langevin montre que la conjecture abc est équivalente à la conjecture suivante

Plus en détail

Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé.

Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé. Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé. I- ACTIVITES NUMERIQUES (12 points) Exercice 1 (3 points) On considère

Plus en détail

LAITON A HAUTE RESISTANCE CuZn23Al4

LAITON A HAUTE RESISTANCE CuZn23Al4 LAITON A HAUTE RESISTANCE CuZn23Al4 LAITON A HAUTE RESISTANCE CuZn23Al4 DESIGNATIONS NORMALISEES AFNOR : [U-Z23A4] NF L14-78 : CuZn23Al4 DIN : 179 ANALYSE CHIMIQUE MOYENNE Zn : 2,/25, % Al : 3,5/5,% Mn

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail