Panorama du marché hôtelier parisien

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Panorama du marché hôtelier parisien"

Transcription

1 OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1

2 Sommaire Introduction Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis Un besoin de chambres supplémentaires en Distribution des chambres hôtelières par arrondissement (215).6 Pour l ensemble du parc hôtelier...6 Par catégorie d hôtels Performances hôtelières par arrondissements Quelle clientèle pour quelle catégorie d hôtel?....1 Perspective globale Par continent. 11 Par nationalité..12 OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 2

3 Le marché hôtelier à Paris compte aujourd hui près de 1 6 établissements, toute catégorie confondue, allant de l économique aux 8 palaces parisiens. Le nouveau classement hôtelier, appliqué exclusivement depuis juillet 212, a continué d accompagner les changements de structure du secteur hôtelier observés depuis le début des années 9. La disparition de la catégorie * et la baisse du nombre d hôtels 1 et 2 étoiles ont rétréci l offre d hébergements économiques à Paris, alors que le nombre d hôtels haut de gamme est en progression continue. Dans le contexte d une offre diversifiée, l enjeu est de savoir à qui s adresse la demande hôtelière à Paris et quelles sont les préférences des différentes clientèles en matière d hébergement. Pour trouver des éléments de réponse à ces questions, nous proposons des outils permettant de déterminer où se localisent les différents types d hôtels, et quelle est leur distribution à l échelle métropolitaine, mais également d identifier les clientèles qui fréquentent ces établissements. Source : OTCP, données issues de l enquête de fréquentation hôtelière de l INSEE OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 3

4 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis Période de cohabitation des classements * 1* 2* 3* 4*/4*L 5* Chambres non homologuées Inaugurée dans les années 8 lors de la précédente adoption en 1986 de nouvelles normes de classements, la montée en gamme du parc hôtelier parisien a accompagné le développement touristique de la capitale et particulièrement l émergence du tourisme urbain et l explosion des courts séjours. Les hôtels parisiens ont souvent saisi l opportunité des différents changements de normes de classements pour améliorer la qualité de leurs infrastructures et gagner une étoile. Sans compter que cette période a également vu la progression, au début des années 2, de la part de l hôtellerie de chaîne. Cette dernière est ainsi passée selon l Insee de 28 % en nombre de chambres en 1999 à 4 % en 25 et est restée stable depuis (4 % des chambres en 213). L hôtellerie parisienne se caractérise donc encore par une proportion majoritaire d hôteliers indépendants. En 215 le parc hôtelier parisien se compose comme suit : Catégorie Nb d'hôtels Part nb d'hôtels Nb de chambres Part nb de chambres 1* 3 1,9% ,9% 2* ,5% ,2% 3* 79 44,5% ,% 4* ,8% ,6% 5* 62 3,9% ,5% non classés 23 14,4% ,8% TOTAL ,% ,% OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 4

5 Un besoin de chambres supplémentaires en 22 Si les rythmes de croissance de la fréquentation étrangère en Ile-de-France observés au cours de la période récente se prolongeaient, le développement du tourisme pourrait se poursuivre au cours des prochaines années dans la région. Mais cette évolution pourrait se traduire par une saturation des capacités d accueil hôtelières à certaines périodes, notamment lors de grands événements. Selon le CRT Paris Ile-de-France et la CCI Paris Ile-de-France, les besoins à l horizon 22 seraient de 2 à 3 chambres supplémentaires, dont 7 pour Paris. Compte tenu de la densité hôtelière de Paris et de la protection de son bâti, de moins en moins d emplacements sont mis à disposition des investisseurs. Des reconversions d immeubles de bureaux en hôtels dans le centre historique de Paris sont de plus en plus menées à termes. A cela s ajoute de nouveaux types d hébergement se développant dans la région (résidences de tourisme, appart hôtels, échanges d appartement, services proposés par des particuliers...) permettant un accueil plus diversifié pour les touristes. 2 3 hôtels à transmettre au cours des dix prochaines années dans le cœur de l'agglomération parisienne En raison de l évolution des normes réglementaires, les hôteliers doivent effectuer d importants investissements dans l hôtellerie, ce qui peut inciter les actuels propriétaires à revendre leur établissement avant de devoir investir. Pour autant, de jeunes repreneurs potentiels renoncent à racheter des hôtels en raison du coût des travaux et du prix du m 2, surtout à Paris. Dans la capitale, de nombreux hôtels en vente sont préemptés par la Mairie de Paris pour en faire des logements sociaux. Actuellement, les repreneurs potentiels sont plus nombreux que les cédants mais la situation pourrait s inverser dans les années à venir au regard du nombre d hôtels à transmettre dans les dix ans à venir. En effet, selon l Insee (basant son analyse sur un recensement des hôtels et autres hébergements, différent de celui présenté dans le présent dossier), dans les dix prochaines années à Paris et en petite couronne, 2 3 hôtels de moins de 5 salariés devraient faire l objet d une transmission car leurs dirigeants sont âgés de plus de 55 ans. Parmi ces hôtels, 71 % se situent dans la capitale, 15 % dans les Hauts-de-Seine, 6 % en Seine-Saint-Denis et 8 % dans le Val-de-Marne. La transmission de ces hôtels concernerait potentiellement 13 6 emplois au total, dont 81 % à Paris, 12 % dans les Hauts-de-Seine, 4 % dans le Val-de-Marne et 3 % en Seine-Saint-Denis. 1 1 «L hôtellerie Francilienne : une offre importante mais potentiellement insuffisante», Insee, Ile-de-France à la page, février 213, n 43 OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 5

6 2. Distribution des chambres hôtelières par arrondissement (215) Avec une superficie de seulement 15 km², Paris est une ville extrêmement dense que ce soit en termes de population comme d équipements hôteliers. A titre de comparaison, la superficie de Barcelone est de 11 km² et pourtant son parc hôtelier en 213 était de 35 chambres (source : Turisme de Barcelona), soit moins de la moitié de celui de Paris. Le Grand Londres en revanche, avec 1 6 km² de superficie comptait en 214 environ 198 chambres (les «boroughs» composant l «Inner London» dont la superficie est de 319 km² comptaient 157 chambres en 214 ; source : visit England). Pourtant, la répartition du parc hôtelier parisien est assez inégale. Les 8 ème et 9 ème arrondissements concentrent plus de 2 % des chambres et les 14 ème et 15 ème regroupent à eux deux plus de 16 % du total des chambres d hôtels parisiennes. Arrondissement 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 1e Nb d'hôtels Nb de chambres Part en nbre de chambres 5,% 2,1% 1,2% 1,2% 3,7% 4,6% 2,7% 1,5% 1,5% 6,9% Arrondissement 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e 19e 2e Nb d'hôtels Nb de chambres Part en nbre de chambres 4,2% 5,6% 2,5% 8,1% 8,1% 3,7% 9,2% 5,6% 2,8% 1,7% OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 6

7 Hôtels 1*(1 553 chambres) Hôtels 2*(9 994 chambres) Hôtels 3*(32 28 chambres) Hôtels 4*( chambres) Hôtels 5*(6 181 chambres) Hôtels non classés (7 253 chambres) OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 7

8 3. Performances hôtelières par arrondissement Taux d occupation (TO) des hôtels par arrondissement Légende : En vert, les 5 arrondissements ayant eu pour une année donnée, les TO les plus élevés, en rouge, les 5 arrondissements ayant eu pour la même année, les TO les moins élevés er 66, 68,9 76,2 76,8 72,3 77,2 8,3 79,7 8,7 2e 71, 72,4 77,9 78,3 73,7 77,8 79,7 79,9 8,2 3e 67,3 69,3 74,6 78,3 75,3 75,2 77,9 8,7 79,8 4e 72,4 71,9 76, 77,1 71,3 75,9 78,7 78,7 78,8 5e 7,3 71,7 75,5 79,5 75,9 77,3 8,1 81, 79,9 6e 68,9 69,2 74,4 73,6 67,4 74,2 76,8 77,4 77, 7e 69,4 7,6 75,4 77, 71,7 76,3 78,4 79,1 79,5 8e 67,2 68,8 75,8 77,3 72,5 77,3 78,5 78,3 77,6 9e 7,3 7, 76,2 78,7 75,2 78,2 81,1 81,6 8,6 1e 69,8 68,9 74, 76, 74,5 77,4 79,7 78,6 78,4 11e 7,1 68,5 74,1 77,3 73,1 77, 8,1 79,4 76,9 12e 73, 72,3 76,5 8,3 75,9 8,4 82, 82,1 79,6 13e 68,8 69,9 75,1 77, 74, 77,3 79,2 79,7 77,1 14e 69,5 69,8 73,4 78,4 74,4 76,7 78,4 79,2 8,9 15e 67,2 68,2 73,2 78,6 73,1 76,9 78,9 79,2 8, 16e 66,8 68,3 74,1 76,9 7,8 74,8 77,1 77,7 78,7 17e 68,4 69,7 75,2 76,9 73,8 76,8 79,7 79,8 78,8 18e 74,1 7,3 76,2 78,9 74, 77,4 81, 79,4 77, 19e 74,9 76,2 79,4 79,2 77,1 81,2 82,1 81,6 78,4 2e 73,4 71,3 77,9 82,3 76,4 78,6 8,6 79,2 76,9 Total 69,4 69,8 75,2 77,8 73,6 77,2 79,6 79,6 79, Les 12 ème, 19 ème et 2 ème arrondissements, ainsi que plus récemment le 9 ème, comptent parmi les arrondissements enregistrant de façon très régulière les meilleurs taux d occupation des hôtels parisiens. A l inverse, les 6 ème et 16 ème arrondissements sont ceux enregistrant le plus régulièrement les moins bonnes performances. Il convient néanmoins de souligner que l écart entre l arrondissement au meilleur taux d occupation et celui enregistrant le plus mauvais, a tendance à se réduire sur la période observée. Et tout cela dans un contexte d augmentation continu du taux d occupation globale (cf. graphique page suivante). OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 8

9 Evolution du taux d'occupation des hôtels parisiens TO le plus bas parmi les arrdnts parisiens TO le plus haut parmi les arrdnts parisiens TO moyen OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 9

10 4. Quelle clientèle pour quelle catégorie d hôtel? Clientèle française / clientèle étrangère : Sur la période , les arrivées hôtelières des touristes français sont orientées à la baisse, alors que celles des étrangers ont eu tendance à croître. La clientèle française choisit davantage les hôtels 1 et 2 étoiles que les touristes étrangers. En revanche, les hôtels 3 étoiles et surtout les 4-5 étoiles sont moins fréquentés par les Français, que par les touristes étrangers. La fréquentation étrangère a d ailleurs été en progression constante dans ces hôtels sur la période d analyse. C est moins le cas pour les hôtels 1* pour lesquels les étrangers sont moins attirés. Leurs hôtels de prédilection sont les 4 et 5 étoiles Evolution des arrivées hôtelières des français par catégories entre 21 et Evolution des arrivées hôtelières des étrangers par catégories OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1

11 Touristes d affaires : Les nuitées des touristes d affaires se concentrent sur les catégories hôtelières supérieures, des 3, 4 et 5 étoiles. Les 1 et 2 étoiles, peu plébiscités par les touristes d affaires, font toutefois preuve de résilience par rapport aux fluctuations du haut de gamme. Depuis leur pic en 211, les nuitées d affaires ne cessent de diminuer pour l ensemble des catégories, avec une chute plus prononcée dans le haut de gamme (6,1 millions de nuitées affaires en 211 contre 4,8 millions en 214), que pour les hôtels entrée et moyen de gamme Evolution des nuitées hôtelières affaires par catégories entre 21 et 214 1* et 2* 3* 4* et 5* non classés Evolution des arrivées hôtelières des européens par catégories entre 21 et Touristes Européens Les hôtels préférés par les européens sont les 3 étoiles, suivis par les hôtels haut de gamme, tandis que les 1 et 2 étoiles sont les moins plébiscités par ces touristes. Les hôtels économiques ont connu des fluctuations irrégulières sur la période, alors que les arrivées en 3* ont augmenté jusqu en 213. Les 4* et 5* ont enregistré une baisse tendancielle entre 21 et 214. Touristes Américains L arrivée des touristes américains à Paris est en progression continue depuis 21. Leur catégorie hôtelière de prédilection est le haut de gamme, probablement dû à l âge moyen élevé de cette clientèle (44 ans) et à leur pouvoir d achat plus important. Suivent les 3 étoiles, malgré la baisse d arrivées en 214. On remarque une très faible fréquentation des américains dans les hôtels économiques ou dans les non classés (environ 2 arrivées en 1-2* contre 1 2 en 4-5* en 214) * et 2* 3* 4* et 5* non classés OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT

12 Evolution des arrivées hôtelières par catégories entre 21 et 214 1* et 2* 3* 4* et 5* non classés Touristes d Asie-Océanie-Australie Les arrivées de cette clientèle enregistrent une croissance notable entre 21 et 214 pour l ensemble des catégories, particulièrement pour les hôtels 3* (+ 37% au cours de la période) et les 4-5* (+17%). Les hôtels non classés connaissent également un succès croissant auprès de cette clientèle, tandis que les arrivées en hôtels d entrée de gamme restent limitées. Touristes Africains La clientèle africaine est encore peu développée à Paris (3% des arrivées étrangères en 214). Cependant, sa remarquable évolution en volume depuis 21 et sa préférence pour les hôtels haut de gamme la transforment en un marché à fort potentiel touristique, avec 41% des africains en 4-5* et 33% en 3* en 214. A noter que la proportion des touristes logés dans les hôtels 1-2* et dans les hôtels non classés (25% des arrivées hôtelières à Paris en 214) est plus importante pour les Africains que pour les autres nationalités (22% pour les européens et 18% américains) * et 2* 3* 4* et 5* non classés Touristes Allemands Catégorie prédominante : 3* Evolution : stable pour les 4-5*, très variable d une année à l autre pour les autre catégories Pic de fréquentation : 213 pour l entrée et moyen de gamme (263 arrivées en 3*), suivi par une chute en 214 Spécificités : concentrée sur le moyen et haut de gamme ; bon niveau de fréquentation des hôtels 1-2*, mais au plus bas en OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT

13 Touristes Belges Catégorie prédominante : 3* Evolution : augmentation des arrivées en 3*, baisse tendancielle pour les autres catégories depuis 211 ; Pic de fréquentation : 3* en 213 (121 arrivées) Spécificités : baisse de la fréquentation des hôtels 1-2* et des n.c. (-32% depuis 211) Evolution des arrivées hôtelières par catégories entre 21 et Touristes Espagnols Catégorie prédominante : 3* 3 Evolution : baisse générale entre 21 et 213, reprise en 214 (excepté pour les 4-5*) Pic de fréquentation : 21 pour les 3* et 4-5* et 211 pour les autres. Creux : 212 et 213 pour l ensemble des hôtels Spécificités : forte perte de fréquentation des hôtels haut de gamme, reprise progressive par l entrée de gamme (retour du tourisme populaire) malgré tout encore peu fréquentée Touristes Italiens Catégorie prédominante : 3* Evolution : augmentation importante pour les 3*(213 et 214), baisse progressive pour le haut de gamme Pic de fréquentation : 3* en 214 (32 arrivées) Spécificités : moyenne gamme populaire parmi les italiens, hôtellerie économique peu plébiscitée OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT

14 Touristes Hollandais Catégorie prédominante : 3* Evolution : variable pour les 3*, stable pour 4-5* et baisse depuis 211 pour les 1-2* et n.c. Pic de fréquentation : les 3* en 21 et 213, mais avec des creux. Spécificités proportion importante des hôtels entrée de gamme et des n.c., malgré leur chute au fil des années Evolution des arrivées hôtelières par catégories entre 21 et Touristes Britanniques Catégorie prédominante : 4-5* 5 Evolution : progression importante pour les 3* depuis 212 ; baisse des arrivées dans toutes les catégories en 214 Pic de fréquentation : en 21 pour les 4-5* (453 ) et en 213 pour les 3* (422 arrivées) Spécificités : part du haut de gamme très importante, hôtels n.c. plus fréquentés que les 1-2* Touristes Suisses Catégorie prédominante : 4-5* Evolution : positive jusqu en , stagnation en 214 pour l ensemble des catégories. Pic de fréquentation : 212 pour les 4-5* (14 ) et en 213 pour les 3* (125 arrivées) Spécificités : une des clientèles haut de gamme à Paris ; hôtels 1-2* et n.c., à l origine peu fréquentés par les suisses, en baisse depuis OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT

15 Touristes Russes Catégorie prédominante : 3* (en 214) Evolution : très positive depuis 21, chute pour les catégories les plus fréquentées en 214. Pic de fréquentation : 213 pour les 4-5* (133 ) et pour les 3* (127 arrivées russes) Spécificités : hôtels de bas de gamme très peu plébiscités par les touristes russes, les n.c. mieux représentés (évolution à la hausse entre 21 et 213) Evolution des arrivées hôtelièrespar catégories entre 21 et Touristes Américains Catégorie prédominante : 4-5* Evolution : positive pour toutes les catégories, à l exception de l année 214, qui enregistre une baisse de fréquentation pour les 1-2* et 3* Pic de fréquentation : les 4-5* : 881 arrivées américaines en 214 et 86 en 213 Spécificités : premier marché touristique à Paris. Faible fréquentation des hôtels entrée de gamme (environ 1% par rapport aux 4-5*) et des n.c. (environ 15%) Touristes Chinois Catégorie prédominante : 4-5* 15 Evolution : marquante sur l intégralité de la période, pour toutes les catégories Pic de fréquentation : l année 214 (121 arrivées en 4-5* et 9 en 3*) Spécificités : marché à fort potentiel, particulièrement pour le moyen et haut de gamme ; recentrage sur la capitale plutôt qu en petite couronne ; légère baisse de 18% de fréquentation des 1-2* en 214 ; OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT

16 Touristes Japonais Catégorie prédominante : 4-5* Evolution : variable selon catégorie, tendance à la baisse depuis 212 pour l entrée et le haut de gamme, linéaire (mais avec un creux en 213) pour les 3* et progression pour les n.c. Pic de fréquentation : 212 pour les 4-5* (28 arrivées japonaises), 212 pour les 3* (21 ) Spécificités : variations importantes d une année à l autre. Faible fréquentation des hôtels économiques Evolution des arrivées hôtelières par catégories entre 21 et Touristes du Proche et moyen Orient Catégorie prédominante : 4-5* 3 25 Evolution : croissance très importante depuis 21 pour toutes les catégories hôtelières. (entre 21 et 214, +6% pour les 4-5*, +3% pour les 3*) Pic de fréquentation : 4-5* en 214 (265 arrivées) Spécificités : clientèle emblématique des établissements de luxe ; hôtels entrée de gamme et n.c. très peu fréquentés OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT

D après l Organisation mondiale

D après l Organisation mondiale Février 2013 N 403 L hôtellerie francilienne : une offre importante mais potentiellement insuffisante Economie Grâce à 145 000 chambres réparties dans 6 000 hôtels, l Ile-de-France offre la capacité d

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE. Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse COMMUNIQUE DE PRESSE 18 juin 2013 «La qualité de l accueil : un facteur clef de compétitivité pour la première destination touristique mondiale» Le Comité Régional du

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

Echos Tourisme. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne. Premier bilan de la saison 2015

Echos Tourisme. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne. Premier bilan de la saison 2015 N 147 - septembre 2015 Echos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne Premier bilan de la saison 2015 A l inverse de la tendance nationale, la Champagne-Ardenne affiche

Plus en détail

Les architectes franciliens en 2013

Les architectes franciliens en 2013 en Île-de-France l'ordre des architectes Les architectes franciliens en 2013 Statistiques du Tableau de l Ordre Conseil régional de l Ordre des architectes d Île-de-France 148 rue du faubourg Saint-Martin

Plus en détail

Arrivées hôtelières : 22,4 millions (-1,4(

Arrivées hôtelières : 22,4 millions (-1,4( Selon MKG Hospitality, le taux d occupation des hôtels du grand Paris à la fin du mois de janvier était de 65,4 %, soit un léger recul de 1,1 pt par rapport à. Le prix moyen est resté stable à 125,4 tandis

Plus en détail

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE GIRONDE BILAN TOURISTIQUE 2012 COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DE LA GIRONDE MAISON DU TOURISME DE LA GIRONDE 21, cours de l Intendance 33000 BORDEAUX Tél. : 05 56 52 61 40 Fax : 05 56 81 09 99 E-Mail

Plus en détail

Fiche de marché. Superficie. Population 1 368 000 000 (2014) Densité de la population 143 hab/km² (2014) Capitale

Fiche de marché. Superficie. Population 1 368 000 000 (2014) Densité de la population 143 hab/km² (2014) Capitale 1. Présentation générale Superficie 9.561.000 km² Population 1 368 000 000 (2014) Densité de la population 143 hab/km² (2014) Capitale Pékin Croissance du PIB 7,7% (FMI 2013) Taux d inflation 2,9 % (FMI,

Plus en détail

Les résidences secondaires : une composante du développement et de l attractivité de la région

Les résidences secondaires : une composante du développement et de l attractivité de la région N 288 - Février 2009 TOURISME La présente étude a été réalisée dans le cadre d un partenariat en Poitou-Charentes entre l Insee, la direction régionale de l Équipement (DRE), le comité régional du Tourisme

Plus en détail

Fiche de marché RUSSIE

Fiche de marché RUSSIE 1. Présentation générale Superficie Population Densité de la population Capitale 17 millions de km² 143,7 millions d habitants (RosStat, 2014) 8,6 habitants/km2 Moscou Croissance du PIB 0,6 % (FMI, 2014)

Plus en détail

«PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN...

«PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN... 11 2010 R EPÈRES CONSTRUIRE «PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN... Que sont devenus les logements locatifs neufs?» UNE EXPLOITATION CONJOINTE DE FILOCOM ET DE LA BASE DE LOYERS DE L OLAP AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI,

Plus en détail

Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015

Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015 Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015 30 juin 2015 Principaux enseignements - Bilan du début de saison : une bonne dynamique générale, particulièrement marquée

Plus en détail

Bilan de l activité touristique de l année 2013. Résultats de janvier à décembre

Bilan de l activité touristique de l année 2013. Résultats de janvier à décembre Bilan de l activité touristique de l année 2013 Résultats de janvier à décembre Analyse de la conjoncture économique Contexte international En 2013, l économie mondiale a enregistré une progression de

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 1 er trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS

LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 0142712814 FAX : 0142762405 http://www.apur.org LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS Recensement général de la population

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 2 ème trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Dossier n 24 L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS?

Dossier n 24 L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS? P É R I SSOL, BESSON, ROBIEN QUE SONT DEVENUS L E S L OGEMENTS LOCAT I F S N E U FS? 79 80 Dossier n 24 Introduction Cette partie résume une étude de l OLAP réalisée en 2010 pour la DRIHL (Direction Régionale

Plus en détail

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%).

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%). Contexte socio-économique Revenus > Les revenus fiscaux médians sont plus élevés à (23 408 ) qu en (20 575 ) et en (17 497 ), mais les différences à sont particulièrement marquées entre les plus riches

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

L'offre de soins en dialyse dans

L'offre de soins en dialyse dans L'offre de soins en dialyse dans la région Languedoc Roussillon Remerciements à la coordination : François DE CORNELISSEN, Jean-Pierre DAURES, Yann DUNY, Luc MARTY Document préparé par Florian BAYER, Malthilde

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

L activité des congrès à Paris en 2012 - Office du Tourisme et des Congrès de Paris 2. Le Bureau des Congrès de l OTCP. L Observatoire de l OTCP

L activité des congrès à Paris en 2012 - Office du Tourisme et des Congrès de Paris 2. Le Bureau des Congrès de l OTCP. L Observatoire de l OTCP Le Bureau des Congrès de l OTCP Missions Promouvoir la destination Paris en France et à l étranger par la mise en valeur de la richesse et de la diversité de l offre parisienne. Informer, assister et accompagner

Plus en détail

démographie des masseurs-kinésithérapeutes

démographie des masseurs-kinésithérapeutes démographie des masseurs-kinésithérapeutes Île de France - Réunion 95 78 974 93 92 75 94 91 77 75 77 78 91 92 - Paris Seine-et-Marne Yvelines Essonne Hauts-de-Seine conseil national de l ordre des masseurs-kinésithérapeutes

Plus en détail

Etude sur l économie parisienne* Synthèse

Etude sur l économie parisienne* Synthèse Etude sur l économie parisienne* Synthèse Paris possède de nombreux atouts. Capitale de la France, elle est aussi le cœur d une grande métropole mondiale, l une des deux plus grandes d Europe, avec Londres.

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

Chiffres & statistiques

Chiffres & statistiques COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Chiffres & statistiques n 547 Août 2014 Objectifs énergétiques Europe 2020 : la doit poursuivre ses efforts pour les énergies renouvelables observation et

Plus en détail

Les marchés immobiliers des métropoles françaises. François Cusin et Claire Juillard. Publi.not / Éditions du notariat. 260 pages.

Les marchés immobiliers des métropoles françaises. François Cusin et Claire Juillard. Publi.not / Éditions du notariat. 260 pages. Dossier de presse Les marchés immobiliers des métropoles françaises. François Cusin et Claire Juillard. Publi.not / Éditions du notariat. 260 pages. La flambée des années 0 comme la crise de 8 ont laissé

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE INVESTISSEMENT IMMOBILIER LOGEMENTS / COMMERCES / BUREAUX

ETUDE COMPARATIVE INVESTISSEMENT IMMOBILIER LOGEMENTS / COMMERCES / BUREAUX Page 1 ETUDE COMPARATIVE INVESTISSEMENT IMMOBILIER LOGEMENTS / COMMERCES / BUREAUX 1 Introduction La présente étude a pour objet de mettre en concurrence lʼinvestissement dans un ou plusieurs appartements,

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

Observatoire Landais de l aide à domicile

Observatoire Landais de l aide à domicile Observatoire Landais de l aide à domicile Bulletin n 5 Avril 2014 Analyse de L aide à domicile sur le territoire Landais entre 2010 et 2012 La DREES 1 estime que les dépenses liées à la dépendance en 2011,

Plus en détail

Note de conjoncture 1er trimestre 2012. Le marché du logement neuf en IledeFrance ECLAIR. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance

Note de conjoncture 1er trimestre 2012. Le marché du logement neuf en IledeFrance ECLAIR. Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Note de conjoncture 1er trimestre 2012 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance ECLAIR

Plus en détail

Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8

Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8 Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8 Arrivées hôtelières à Paris et dans le (Données Insee) ARRIVÉES HÔTELIÈRES À PARIS ET DANS LE GRAND PARIS (DONNÉES INSEE) Arrivées hôtelières août 2015 - Paris

Plus en détail

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs 27 millions de visiteurs, dont 7 millions d étrangers et 0 millions de Français 44 millions de visiteurs au total pour Paris et sa région Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre Principales nationalités

Plus en détail

Observatoire de l hôtellerie saumuroise. 28 avril 2015

Observatoire de l hôtellerie saumuroise. 28 avril 2015 Observatoire de l hôtellerie saumuroise 2014 28 avril 2015 Contexte et objectifs Contexte : La CCI de Maine-et-Loire a été sollicitée pour mettre en place un observatoire de l hôtellerie du Grand Saumurois,

Plus en détail

L IMPACT DE LA MUTUALISATION SUR LES RESSOURCES HUMAINES

L IMPACT DE LA MUTUALISATION SUR LES RESSOURCES HUMAINES ANNEXES L ISTE DES ANNEXES ANNEXE I : ANNEXE II : ANNEXE III : ANNEXE IV : ÉVOLUTION DES DEPENSES DES COMMUNES ET DES EPCI DE 2006 A 2013 OUTILS JURIDIQUES DE MUTUALISATION A DISPOSITION DES ACTEURS LOCAUX

Plus en détail

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois Avril 2013 1. Carte d identité du territoire et chiffres-clefs Nombre d habitants SCOT (2012) : 139 345 Nombre de communes

Plus en détail

10 ANS DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES DANS LE PAYS D AIX : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013

10 ANS DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES DANS LE PAYS D AIX : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013 OBSERVATOIRE DE L HABITAT 10 ANS DE TRANSACTIONS : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013 Dans le cadre de l Observatoire de l Habitat du Pays d Aix, l AUPA a effectué une analyse des

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 21 Avril 215 La mobilité en Île-de-France Le stationnement, un levier majeur des politiques de déplacements Les voitures à disposition des ménages franciliens ne circulent en

Plus en détail

Cahier n 3 La population et ses activités Diagnostic

Cahier n 3 La population et ses activités Diagnostic Cahier n 3 La population et ses activités Diagnostic SCOT de la Boucle de la Seine COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BOUCLE DE LA SEINE (C.C.B.S.) Bâtiment 4 - CS 60507-51/57 boulevard de la République - 78403

Plus en détail

LE CONTRAT D APPRENTISSAGE EN ILE-DE-FRANCE

LE CONTRAT D APPRENTISSAGE EN ILE-DE-FRANCE BREF Thématique. N 36 Décembre 2012 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Ile de France LE CONTRAT D APPRENTISSAGE EN ILE-DE-FRANCE UNE

Plus en détail

Les marchés immobiliers

Les marchés immobiliers Éditorial de Me ROBIN Laurent Les marchés immobiliers Président de la Chambre interdépartementale des notaires des, des et des Comme chaque année, la Chambre des Notaires de PAU présente une analyse du

Plus en détail

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Conférence de Presse Jeudi 18 octobre 2012 Un PIB supérieur à 1 milliard d euros Tourisme, réel levier économique pour le département de Vaucluse

Plus en détail

La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly

La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly Si les niveaux des différents polluants du trafic routier sont toujours plus importants à proximité du boulevard

Plus en détail

chos Tourisme Le vignoble de Champagne Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 129 - Avril 2014 Crédit Photo : CRTCA

chos Tourisme Le vignoble de Champagne Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 129 - Avril 2014 Crédit Photo : CRTCA N 129 - Avril 2014 Crédit Photo : CRTCA chos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne Le vignoble de Champagne 1 Sommaire Crédit photo : Flament Crédit photo : Peter

Plus en détail

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 MARCHÉ DE LA REVENTE ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES AU QUÉBEC Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 Ce texte reprend les faits saillants du rapport Perspectives

Plus en détail

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 Dossier semestriel Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 BILAN DE L ANNÉE 2013 : Evolution mensuelle des taux en 2013 : baisse de 0,10% du taux d intérêt sur 20 ans Evolution des taux depuis

Plus en détail

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Dossier de presse 26 février 2015 Sommaire Communiqué de presse 3 Les chiffres en Ile-de-France 5 Paris 7 Petite Couronne 10 Grande Couronne 13

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE

REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE Pôle entreprises, emploi, économie Département Développement Economique, Compétitivité et International (DECI) / Février 2015 REPERES SUR L ANNEE TOURISTIQUE 2014 EN ILE-DE-FRANCE www.idf.direccte.gouv.fr

Plus en détail

MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010

MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010 MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010 Août 2011 Tableau de bord des statistiques du tourisme 2010 1 I. AVANT PROPOS ---------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes SOMMAIRE LES CONSTATS... 3 LA METHODOLOGIE... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 Google? Oui, mais pas que...4 Connectés, même en vacances!...4

Plus en détail

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens ILE -DE- FRANCE études études Mai 2006 Dépendance et rayonnement des établissements franciliens Document réalisé dans le cadre du Schéma Directeur Régional de l'ile-de-france Julie Roy Insee Ile-de-France

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

Un prix de l eau élevé en Île-de-France, sauf à Paris

Un prix de l eau élevé en Île-de-France, sauf à Paris Agreste N 109 - Mai 2011 Île-de- Enquête sur les services publics de l eau potable et de l assainissement en 2008. Un prix de l eau élevé en Île-de-, sauf à Paris A 3,69 /m³, le prix moyen de l eau potable

Plus en détail

Les consommations d énergie dans les bureaux en Île-de-France. Synthèse

Les consommations d énergie dans les bureaux en Île-de-France. Synthèse Les consommations d énergie dans les bureaux en Île-de-France 2009 Synthèse Pour obtenir de plus amples informations sur le déroulement de cette étude ou obtenir des données spécifiques, vous pouvez contacter

Plus en détail

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER JEAN-LUC BUCHALET CHRISTOPHE PRAT IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER Acheter ou louer? Investir? Les clés pour éviter de se faire piéger, 2014 ISBN : 978-2-212-55888-3 Introduction Ce que disent

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 1 Septembre 2012 La mobilité en Île-de-France 2001-2010 : 3,87 déplacements par personne et par jour Une portée moyenne de 4,4 km 41 millions de déplacements quotidiens 70 %

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains Alexandre Bertin NOTE STRATEGIQUE Note stratégique réalisée par

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur,

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur, STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9 2015-006/GD/GL/CL Créteil, le 8 janvier 2015 Département Projets de territoire et collectivités Affaire suivie par Catherine LAINE et Raphaël

Plus en détail

LE TOURISME À PARIS, ENJEUX ET DÉFIS

LE TOURISME À PARIS, ENJEUX ET DÉFIS LE TOURISME À PARIS, ENJEUX ET DÉFIS Intervenant Paul ROLL Directeur Général de l Office du Tourisme et des Congrès de Paris Président du conseil de l IREST MASTER 1 DATT - IREST UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON-SORBONNE

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

L activité des congrès à Paris en 2014 Office du Tourisme et des Congrès de Paris

L activité des congrès à Paris en 2014 Office du Tourisme et des Congrès de Paris L activité des congrès à Paris en 2014 Office du Tourisme et des Congrès de Paris 1 CONTACTS SOMMAIRE Office du Tourisme 3 Synthèse et des Congrès de Paris 4 Introduction 6 Evolution du nombre de congrès

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 1 Juillet 2012 La mobilité en Île-de-France 2001-2010 : 3,87 déplacements par personne et par jour Une portée moyenne de 4,4 km 41 millions de déplacements quotidiens 70 % des

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages

Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Comparaison européenne des niveaux et des choix d'épargne des ménages Mai 2005 Rapport de OEE-Etudes pour la F.F.S.A. TABLE DES MATIÈRES I. COMPORTEMENTS D'EPARGNE ET D'INVESTISSEMENT DES MENAGES EUROPÉENS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Evolution des commerces à Paris. Inventaire des commerces 2014 et évolutions 2011-2014

DOSSIER DE PRESSE. Evolution des commerces à Paris. Inventaire des commerces 2014 et évolutions 2011-2014 DOSSIER DE PRESSE Evolution des commerces à Paris Inventaire des commerces 2014 et évolutions 2011-2014 Contacts presse : Ville de Paris : Marie Francolin : presse@paris.fr / 01.42.76.49.61 CCI Paris :

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

1 618 entreprises I 6 636 salariés

1 618 entreprises I 6 636 salariés ÉDITION 2011 La Branche Auto/Moto de l Précision importante pour l édition 2011 Compte tenu de la nouvelle nomenclature NAF (2008) et de la modification du périmètre des activités des codes NAF partagés,

Plus en détail

EXCEPTE DANS LA DESTINATION AVIGNON

EXCEPTE DANS LA DESTINATION AVIGNON Saison estivale 2015 en Vaucluse FREQUENTATION EN REPLI ANNUEL, EXCEPTE DANS LA DESTINATION AVIGNON SAISON ESTIVALE 2015 EN VAUCLUSE La saison touristique 2015 touche à sa fin et les observations convergent

Plus en détail

IMMObILIER // dossier. dossier surchauffe immobilière. arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE

IMMObILIER // dossier. dossier surchauffe immobilière. arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE IMMObILIER // dossier dossier arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE 66 // 67 market.ch - mai 2012 Aurélia Brégnac L attractivité de l Arc lémanique n est plus à démontrer. De Genève à Montreux,

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles I- LE PARC DES EXPOSITIONS AUJOURD HUI Bien positionné sur les classements internationaux, Paris est une destination phare du tourisme d affaires au niveau

Plus en détail

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35

Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Enquête réalisée par Centre Relations Clients - 6, avenue Jean Bertin - 21 000 DIJON - 03 80 40 72 35 Méthodologie Ce Baromètre est mis en place par la Chambre Régionale de Commerce et d Industrie de Bourgogne,

Plus en détail

Suivi du logement étudiant. Exploitation du fichier de l ALESC Association pour le Logement des Etudiants de Compiègne - UTC

Suivi du logement étudiant. Exploitation du fichier de l ALESC Association pour le Logement des Etudiants de Compiègne - UTC ARC Suivi du logement étudiant Exploitation du fichier de l ALESC Association pour le Logement des Etudiants de Compiègne - UTC Note de travail juillet 2010 Agence d urbanisme et de développement Oise-la-Vallée

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne

Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne ÉVOLUTION EN 2014 DES LOYERS D HABITATION DU SECTEUR LOCATIF PRIVÉ DANS L AGGLOMÉRATION PARISIENNE Juillet 2015 MÉTHODOLOGIE Comme chaque année, l'olap

Plus en détail

BREF DIRECCTE ILE-DE-FRANCE L INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE EN 2009 LES PRINCIPAUX RESULTATS

BREF DIRECCTE ILE-DE-FRANCE L INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE EN 2009 LES PRINCIPAUX RESULTATS BREF DIRECCTE ILE-DE-FRANCE N 23 - février 2011 THEMATIQUE L INSERTION PAR L ACTIVITE ECONOMIQUE EN 2009 LES PRINCIPAUX RESULTATS 4 principaux secteurs d activité qui représentent plus de la moitié des

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012)

DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Février 2014 DOCUMENT DE TRAVAIL : ENQUÊTE ANNUELLE SUR LES MOUVEMENTS D EMPLOI D DANS LES PME DE SEINE-SAINT SAINT DENIS (Données 2012) Délégation au DéveloppementD Économique, à l Emploi, à la Formation

Plus en détail

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014 Le marché du vin : évolutions et tendances Mai 2014 1 Sommaire 1. LA CONSOMMATION DE VIN 3 2. TENDANCES DU COMMERCE MONDIAL DU VIN EN 2013 6 3. LES PRINCIPAUX EXPORTATEURS DE VIN EN 2013 8 4. LES PRINCIPAUX

Plus en détail

L observation du parc existant et de ses évolutions récentes informe sur les équilibres sociaux et démographiques.

L observation du parc existant et de ses évolutions récentes informe sur les équilibres sociaux et démographiques. LE PARC DE LOGEMENTS À PARIS Le parc existant La construction neuve Le marché immobilier Juillet 2007 Préfecture de Paris / DULE / Bureau de l habitat Section analyse et prospective habitat 1. INTRODUCTION

Plus en détail

LA FREQUENTATION TOURISTIQUE VAROISE EN 2014... 5 L OFFRE D ACCUEIL EN HEBERGEMENT TOURISTIQUE DANS LE VAR...

LA FREQUENTATION TOURISTIQUE VAROISE EN 2014... 5 L OFFRE D ACCUEIL EN HEBERGEMENT TOURISTIQUE DANS LE VAR... 1 SOMMAIRE LA FREQUENTATION TOURISTIQUE VAROISE EN 2014... 5 L OFFRE D ACCUEIL EN HEBERGEMENT TOURISTIQUE DANS LE VAR... 11 L offre d accueil en hébergement marchand... 13 L offre d accueil en hébergement

Plus en détail

Le 1 er mai 2008, les Londoniens élisent un nouveau maire. Une élection attendue pour une ville qui n est pas seulement la capitale du Royaume-Uni,

Le 1 er mai 2008, les Londoniens élisent un nouveau maire. Une élection attendue pour une ville qui n est pas seulement la capitale du Royaume-Uni, Londres (London) Le 1 er mai 2008, les Londoniens élisent un nouveau maire. Une élection attendue pour une ville qui n est pas seulement la capitale du Royaume-Uni, mais une ville mondiale (2 e place financière

Plus en détail

PROJECTIONTENDANCIELLE DE LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DES LOGEMENTS

PROJECTIONTENDANCIELLE DE LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DES LOGEMENTS PROJECTIONTENDANCIELLE DE LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DES LOGEMENTS Maurice GIRAULT, François LECOUVEY 1 L étude présentée ici prolonge une analyse de l évolution passée de la consommation de chauffage du

Plus en détail

L activité des congrès à Paris en 2013 Office du Tourisme et des Congrès de Paris 1

L activité des congrès à Paris en 2013 Office du Tourisme et des Congrès de Paris 1 L activité des congrès à Paris en 2013 Office du Tourisme et des Congrès de Paris 1 Le Bureau des Congrès de l'otcp Missions Promouvoir la destination Paris en France et à l'étranger par la mise en valeur

Plus en détail

Atlas économique de Paris 2011. du Greffe du Tribunal de commerce de Paris

Atlas économique de Paris 2011. du Greffe du Tribunal de commerce de Paris Atlas économique de Paris 2011 du Greffe du Tribunal de commerce de Paris Sommaire Introduction.. Page 3 Première Partie : PARIS DANS SA GLOBALITE Page 4 Géographie des entreprises parisiennes.. Page 5

Plus en détail

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE

Emploi. FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % ILE-DE-FRANCE Emploi Rappel des dernières données disponibles Données clefs ILE-DE-FRANCE FRANCE ENTIÈRE (2003) (2001) Bénéficiaires en emploi (DOETH) 38 621 224 000 Poids région/national (2000) 12 16 % Evolution annuelle

Plus en détail

À Paris, l offre pour les personnes âgées dépendantes se développe autour du maintien à domicile

À Paris, l offre pour les personnes âgées dépendantes se développe autour du maintien à domicile À, l offre pour les personnes âgées dépendantes se développe autour du maintien à domicile L offre en hébergements spécialisés pour personnes âgées dépendantes est plus faible à que dans les autres départements

Plus en détail

La fiscalité française source d attractivité pour les non-résidents propriétaires d une résidence secondaire?

La fiscalité française source d attractivité pour les non-résidents propriétaires d une résidence secondaire? Page 1 sur 5 Communiqué de presse Le 28 août 2014 6ème ÉDITION DE L OBSERVATOIRE BNP PARIBAS INTERNATIONAL BUYERS «Investing & Living abroad» 2014 La fiscalité française source d attractivité pour les

Plus en détail

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr.

Transports urbains. Bilan Social 2013. (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) www.utp.fr. Transports urbains Bilan Social (Convention Collective Nationale des réseaux de transports urbains de voyageurs) Édition 2014 www.utp.fr Avant-propos Ce rapport de branche présente les données sociales

Plus en détail

ETUDE ERA IMMOBILIER DANS 12 PAYS EUROPEENS

ETUDE ERA IMMOBILIER DANS 12 PAYS EUROPEENS Retour accueil Articles de fond Immobilier : état des lieux du marché en Europe David Peyrat le 16 Novembre 2004 ETUDE ERA IMMOBILIER DANS 12 PAYS EUROPEENS ERA, premier réseau d'agences immobilières en

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T1 2014

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T1 2014 1 Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 1 er trimestre 2014 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les opérateurs

Plus en détail

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil Sommaire Introduction... 3 1. Evolution du nombre de travailleurs à temps partiel volontaire au chômage selon le sexe... 5. Evolution

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

CŒUR DE SAISON ESTIVALE

CŒUR DE SAISON ESTIVALE Activité Touristique Eté 2014 en Vaucluse LA PRESENCE ETRANGERE MAINTIENT LA FREQUENTATION DU CŒUR DE SAISON ESTIVALE BAROMETRE CONJONCTUREL 2014 EN VAUCLUSE Rappel méthodologique : Enquête de conjoncture

Plus en détail