DOSSIER INDICATEURS STATISTIQUES DU TRANSPORT. CESR Aquitaine Conjoncture février 2006 Indicateurs Statistiques du Transport

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER INDICATEURS STATISTIQUES DU TRANSPORT. CESR Aquitaine Conjoncture février 2006 Indicateurs Statistiques du Transport"

Transcription

1 DOSSIER INDICATEURS STATISTIQUES DU TRANSPORT 125

2 INDICATEURS STATISTIQUES DU TRANSPORT I Les activités de transports en Aquitaine 127 II Tableaux statistiques

3 I Les activités de transports en Aquitaine 127

4 S O M M A I R E I. La configuration des activités de transports en Aquitaine I.1. Quelques données globales sur les transports en Aquitaine I.1.1. Le travail salarié dans les transports (2003) I.1.2. Les établissements de transports I.2. L importance relative des diverses activités de transports en Aquitaine I.2.1. La part des diverses activités de transports dans la région Aquitaine I.2.2. Les spécialisations de l Aquitaine dans les activités de transports I.3. Le travail dans les activités de transports en Aquitaine I.3.1. La structure par CSP des effectifs des activités de transports : des contrastes importants I.3.2. Les salaires dans les activités de transports I.3.3. Relations entre composition par CSP et salaire moyen par activité de transports I.3.4. La répartition du travail par taille d établissement par activité de transports en I.3.5. La répartition des emplois par âge dans les transports I.3.6. La répartition des salariés par sexe dans les transports I.4. Les établissements des activités de transports en Aquitaine I.4.1. La composition par taille des établissements des activités de transports (2004) I.4.2. La composition des établissements de transports par catégorie juridique par activité (2004) II. La configuration territoriale des transports en Aquitaine II.1. La répartition territoriale du secteur global des transports en Aquitaine II.1.1. La répartition de l emploi salarié par département (2003) II.1.2. La répartition des établissements de transports par zone d emploi (2004) II.2. La répartition par zone d emploi des établissements des activités de transports (2004) II.3. Les spécialisations des zones d emploi par activité d après les établissements de transports III. L évolution des activités de transports en Aquitaine depuis dix ans III.1. L évolution globale des transports en Aquitaine III.2. L évolution des effectifs employés dans les activités de transports de 1994 à 2004 (données ASSEDIC) III.2.1. L évolution des effectifs employés dans les activités de transports en Aquitaine III.2.2. L évolution comparée des effectifs employés en Aquitaine et en France III.2.3. Typologie des activités d après l évolution des effectifs employés III.3. L évolution de la répartition territoriale de l emploi salarié de 1994 à 2003 (données INSEE) III.4. L évolution des établissements de transports par activité de 1994 à 2004 (données INSEE) III.4.1. L évolution du nombre d établissements de transports par activité en Aquitaine III.4.2. L évolution comparée des établissements en Aquitaine et en France par activité III.4.3. Typologie des activités d après l évolution du nombre d établissements III.5. L évolution des entreprises dans les activités de transports de 1994 à III.5.1. L évolution des entreprises de transports par activité en Aquitaine III.5.2. L évolution comparée des entreprises par activité en Aquitaine et en France III.5.3. Typologie des activités s après l évolution du nombre d entreprises III.5.4. Une typologie des activités à partir des évolutions des nombres d établissements et d entreprises ( ) IV. Conclusion : un secteur hétérogène en transformation

5 Les grandes tendances du secteur des transports en Aquitaine peuvent être analysées principalement à partir des statistiques de l INSEE ainsi qu à partir de celles des ASSEDIC. Les données les plus détaillées concernent principalement les effectifs employés, le nombre d établissements et le nombre d entreprises. Cette étude présente d abord une approche sectorielle statique, puis une approche territoriale du même type avant de recourir à une approche dynamique pour cerner les principales évolutions des transports dans la région depuis dix ans. Au niveau sectoriel, les transports se caractérisent : par la prédominance des hommes et des ouvriers dans les effectifs employés, par celle des établissements de taille intermédiaire (10 à 99 salariés), par celle de la forme des SARL. Les transports routiers de marchandises interurbains et de proximité sont les plus gros employeurs avec les transports ferroviaires. Les activités de manutention portuaire, de transports côtiers et de messagerie, fret express sont relativement plus développées en Aquitaine qu au niveau national. Les différences salariales sont largement liées aux différences de composition par catégories socioprofessionnelles suivant les activités. Les structures par âge et par sexe sont très diverses, mais les activités où prédominent les femmes et les jeunes sont très minoritaires. Au niveau territorial, la configuration des transports suit assez fidèlement celle de l importance de l activité économique et de la démographie. La Gironde concentre la majorité des emplois dans les transports. La zone de Bordeaux zone centrale regroupe pour sa part près du tiers des établissements. Elle vient en tête des zones d emploi de la région pour une grande majorité des activités de transports tandis que celle de Pau est en tête pour une minorité d activités. Les spécialisations des zones d emploi sont largement tributaires des données géographiques, notamment pour le transport par eau, et de la concentration du développement économique, notamment pour les transports aériens. D un point de vue dynamique, l expansion des transports en Aquitaine depuis dix ans se fait à un rythme assez voisin de celui du niveau national pour les effectifs salariés et le nombre d établissements, mais elle est moindre pour le nombre d entreprises. La progression des effectifs salariés est plus forte en Gironde que dans les autres départements. Les évolutions des effectifs employés, du nombre d établissements et du nombre d entreprises sont très contrastées suivant les activités, et ne se recoupent que partiellement. 129

6 I. LA CONFIGURATION DES ACTIVITES DE TRANSPORTS EN AQUITAINE Quelques données globales, puis l importance relative des diverses activités de transports avant d envisager plusieurs de leurs caractéristiques concernant les effectifs employés et les établissements. I.1. Quelques données globales sur les transports en Aquitaine I.1.1. Le travail salarié dans les transports (2003) I.1.2. a) L emploi salarié global Les transports en Aquitaine emploient salariés en 2003, soit 4,13% de l effectif national du secteur. Les transports comprennent postes de travail ordinaire en 2003, soit emplois équivalents temps plein, correspondant à heures de travail. b) La structure par catégorie socioprofessionnelle Les ouvriers représentent près de 2/3 des effectifs dans les transports (64%). Les employés viennent loin derrière (17,8%), devant les professions intermédiaires (12,4%), les cadres et professions intellectuelles supérieures (5,3%) et les chefs d entreprises (0,5%). c) Les salaires moyens Le salaire horaire brut moyen des emplois ordinaires dans les transports est de 12,4. Il augmente en fonction de la taille des établissements : 10,9 dans ceux de 1 à 9 salariés, 11,7 dans ceux de 10 à 99 salariés et 13,7 dans ceux de 100 salariés et plus. d) La répartition de l emploi par taille d établissement Le travail relève surtout des établissements de taille intermédiaire entre 10 et 99 salariés (44,8%) et de plus de 100 salariés (40,2%). La part des établissements de 9 salariés et moins est de 15%. e) La répartition par âge Les ans sont les plus nombreux (46%), précédant les ans (25,7%) les plus de 50 ans (20,3%) et les ans (8,1%). f) La répartition par sexe Les hommes représentent 80,65% des emplois ordinaires contre 19,35% de femmes. Les établissements de transports a) Les établissements par taille (2004) L Aquitaine compte établissements (4,8% de l effectif national). Les établissements sans salariés sont les plus nombreux (40,8%) mais moins qu en France (43,8%), précédant ceux de 1 à 9 salariés (34,3%) plus nombreux qu en France (30,4%), ceux de 10 à 99 salariés (15,8% contre 14,4%) et ceux de plus de 100 salariés (1% contre 1,6%). b) Les établissements par catégorie juridique (2004) Les SARL sont les plus fréquentes (38,4%), précédant les commerçants (16,2%), les artisans (14,2%), les sociétés anonymes (10,8%), les autres personnes morales (6,6%), les artisans-commerçants (5,3%) et les établissements publics à caractère industriel et commercial (2,3%). 130

7 c) Les établissements selon le lieu du siège de l entreprise (2002) Les établissements d entreprises ayant leur siège hors Aquitaine et hors Île-de-France sont les plus nombreux (62,9%). Ceux qui relèvent d entreprises aquitaines viennent ensuite (30%, dont 24,5% dans l agglomération bordelaise et 5,8% en dehors), loin devant ceux qui sont liés à des entreprises d Île-de-France (6,2%) et à des firmes étrangères (6,2%). I.2. L importance relative des diverses activités de transports en Aquitaine I.2.1. Les activités dans lesquelles l Aquitaine est spécialisée ne sont pas forcément les plus importantes dans l effectif régional. En effet, les classements d après la part de l Aquitaine en France ne recoupent pas les classements d après la part des activités dans la région. Cela vaut aussi bien pour les effectifs salariés que pour le nombre d établissements. La part des diverses activités de transports dans la région Aquitaine a) La répartition par activité des emplois ordinaires dans les transports aquitains en 2003 La répartition par activité donne des résultats relativement proches d après le nombre d heures de travail et d après le nombre de postes. Les transports routiers de marchandises interurbains sont en tête (24,9% et 23% respectivement de l effectif régional), juste devant les transports ferroviaires (23,9% et 20,9% respectivement). Les transports routiers de marchandises de proximité sont en troisième position autour de 10% (respectivement 10,1% et 10,3%). Ces trois activités couvrent ensemble 59% des heures de travail et 54% des postes dans les transports. Les autres activités importantes représentent entre 3% et 5% du total. Il s agit principalement des ambulances (respectivement 4,3% et 5,1%), des messageries et fret express (4,5% et 4,8%), des transports routiers réguliers de voyageurs (3,8% et 4,8%), des transports urbains de voyageurs (4,6% et 4,5%), d entreposage non frigorifique (3,7% et 3,8%), des agences de voyages (2,9% et 3,5%), de l organisation des transports internationaux (3,1% et 3,1%). La répartition des emplois ordinaires par activité de transports en Aquitaine (2003) Activité Part dans la région d après les heures de travail Part dans la région d après les postes Transports routiers de marchandises interurbains 24,9% 23,0% Transports ferroviaires 23,9% 20,9% Transports routiers de marchandises de proximité 10,1% 10,3% Transports urbains de voyageurs 4,6% 4,5% Messagerie, fret express 4,5% 4,8% Ambulances 4,3% 5,1% Transports routiers réguliers de voyageurs 3,8% 4,8% Entreposage non frigorifique 3,7% 3,8% Organisation de transports internationaux 3,1% 3,1% Agences de voyage 2,9% 3,5% Location de camions avec conducteur 2,2% 3,1% (d après INSEE Répartition des emplois ordinaires par activité, DADS postes 2003) b) La répartition par activité des établissements de transports aquitains en 2004 Les trois principales activités représentent ensemble 52% des établissements de transports : le transport routier de marchandises de proximité vient en tête (1 235 établissements, soit 19,8% du total) précédant de peu le transport de voyageurs par taxi (1 189 établissements, soit 19%) et, plus nettement, le transport routier de marchandises interurbain (840 établissements, soit 13,5%). 131

8 Les trois activités suivantes représentent environ 5% chacune : les enquêtes et sécurité, les ambulances, les agences de voyages. Deux activités couvrent environ 3% chacune : l entreposage non frigorifique, le transport routier régulier de voyageurs. Quelques activités couvrent environ 2% du total : la messagerie-fret express, la location de courte durée de véhicules auto, l organisation des transports internationaux et les transports ferroviaires. Les autres n occupent qu une place marginale. La répartition des établissements de transports par activité en Aquitaine (2004) Activité Part de l activité dans la région Transports routiers de marchandises de proximité 19,8% Transports de voyageurs par taxis 19,0% Transports routiers de marchandises interurbains 13,5% Enquêtes et sécurité 5,7% Ambulances 5,6% Agences de voyage 5,3% Entreposage non frigorifique 3,6% Transports routiers réguliers de voyageurs 3,0% Messagerie, fret express 2,6% Location courte durée véhicules automobiles 2,6% Organisation de transports internationaux 2,2% Transports ferroviaires 2,1% (d après INSEE : Stock d établissements par activité et région de France 2004) c) Rapports entre les répartitions des activités d après le travail et d après les établissements Il existe certaines similitudes : les transports routiers de marchandises interurbains et de proximité se retrouvent en tête du classement d après les deux critères. Mais il existe aussi des divergences. Des activités ayant des établissements de grande taille, comme les transports de marchandises interurbains, les transports ferroviaires et les transports urbains, rétrogradent en passant de l emploi aux établissements. A l inverse, des activités ayant des établissements de petite taille, comme celle des taxis, sont bien mieux placées d après les établissements que d après l emploi. I.2.2. Les spécialisations de l Aquitaine dans les activités de transports a) Les spécialisations de l Aquitaine d après les effectifs employés (ASSEDIC 2004) L Aquitaine est spécialisée dans les activités pour lesquelles sa part dans les effectifs nationaux est très supérieure à la moyenne de l ensemble des transports (4,25%). Elle est relativement spécialisée dans les services portuaires (6,28% de l effectif national), les transports urbains voyageurs (6,03%), l entreposage frigorifique (5,79%), les ambulances (5,59%), les transports routiers de marchandises interurbains (5,33%), la gestion d infrastructures de transports terrestres (5,28%), les transports routiers de marchandises de proximité (5,16%) et les autres transports routiers de voyageurs (4,96%). À l opposé, la région représente une part marginale des effectifs nationaux (moins de 1%) dans les services aéroportuaires, les transports aériens réguliers et non réguliers, les transports fluviaux et les transports par conduites ; elle est inexistante dans les transports spatiaux. b) Les spécialisations de l Aquitaine d après le nombre d établissements (2004) L Aquitaine est spécialisée dans les activités pour lesquelles la part de la région en France est nettement supérieure à la moyenne de l ensemble des transports (4,8%). Elle est relativement spécialisée dans la manutention portuaire (9,6% de l effectif national), les transports côtiers (7,9%) et la messagerie fret express (7,8%), les autres transports routiers de voyageurs, les transports maritimes, la manutention non portuaire, l entreposage frigorifique, le transport routier régulier de voyageurs, les ambulances et la location d autre matériel terrestre. 132

9 À l inverse, la part de la région dans le pays est très inférieure à la moyenne (moins de 2,5% de l effectif national) dans les transports fluviaux, les transports par conduites, les téléphériques et remontées mécaniques, les transports aériens réguliers, la location de matériels de transport aérien. Les spécialisations de l Aquitaine dans les transports d après les effectifs employés (2004) Activités Part de la région en France a) Part régionale très > à la moyenne Services portuaires 6,28% Transports urbains de voyageurs 6,03% Entreposage frigorifique 5,79% Ambulances 5,59% Transports routiers de marchandises interurbains 5,33% Gestion des infrastructures de transports terrestres 5,28% Transports routiers de marchandises de proximité 5,16% Autres transports routiers de voyageurs 4,96% b) Part régionale très < à la moyenne Services aéroportuaires 0,79% Transports aériens non réguliers 0,53% Transports fluviaux 0,30% Transports par conduites 0,18% Transports aériens réguliers 0,06% (D après les données ASSEDIC) Les spécialisations de l Aquitaine dans les transports d après le nombre d établissements (2004) Activités Part de la région en France a) part régionale très > à la moyenne Manutention portuaire 9,6% Transports côtiers 7,9% Messagerie, fret express 7,8% Autres transports routiers de voyageurs 6,6% Transports maritimes 6,4% Manutention non portuaire 6,0% Entreposage frigorifique 6,0% Transports routiers réguliers de voyageurs 5,9% Ambulances 5,7% Location autres matériels de transports terrestres 5,6% b) Part régionale très < à la moyenne Location de matériels de transports aériens 2,5% Transports aériens réguliers 2,3% Téléphériques et remontées mécaniques 2,1% Transports par conduites 1,8% Transports fluviaux 1,6% (d après INSEE : Stock d établissements par activité et région de France 2004) c) Rapports entre les spécialisations d après les effectifs employés et les établissements L entreposage frigorifique, les ambulances et les autres transports routiers de voyageurs se retrouvent dans les activités où l Aquitaine est la plus spécialisée aussi bien d après l emploi que d après le nombre d établissements. Des divergences entre les classements existent pour d autres activités, notamment les transports urbains, en rapport avec la taille des établissements. 133

10 I.3. Le travail dans les activités de transports en Aquitaine I.3.1. La structure par CSP des effectifs des activités de transports : des contrastes importants Les activités où la part des ouvriers est la plus importante concernent le plus souvent le transport routier. Il s agit des transports routiers de marchandises interurbains ou de proximité, les transports routiers de voyageurs réguliers ou autres, les transports urbains de voyageurs et les transports par taxis, la location de camions avec conducteurs et le déménagement. Les activités où la part des employés est supérieure à la moyenne sont notamment les ambulances, les agences de voyages, les services aéroportuaires, les transports aériens non réguliers, les transports fluviaux, la gestion d infrastructure de transport terrestre. Les activités où la part des cadres et/ou des professions intermédiaires est supérieure à la moyenne concernent les transports aériens réguliers et non réguliers, les transports maritimes, les services et la manutention portuaires, l organisation de transports internationaux, les transports ferroviaires, les agences de voyages et la gestion d infrastructures terrestres. Part des cadres > à la moyenne (5,3%) Transports maritimes 52,7% Transports aériens non réguliers 38,1% Services portuaires22,0% Manutention portuaire 11,8% Organisation transports internationaux 9,8% Transports ferroviaires 9,3% Gestion d infrastructures de transport terrestre 9,2% Agences de voyages 8,3% Transports aériens réguliers 8,3% La répartition par CSP des activités de transports en Aquitaine (2003) Part des professions intermédiaires > à la moyenne (12,4%) Transports aériens réguliers 63,5% Transports par conduites 50,0% Transports ferroviaires 24,1% Agences de voyages 21,4% Manutention portuaire 20,8% Organisation transports internationaux 19,2% Services aéroportuaires 18,1% Services portuaires 17,9% Entreposage non frigorifique 16,9% Part des employés > à la moyenne (17,8%) Part des ouvriers > à la moyenne (64%) Ambulances 77,1% Location de camions avec conducteur 89,0% Agences de voyages Transports routiers de 56,9% marchandises proximité Gestion d infrastructures de transport terrestre 56,2% Services aéroportuaires 45,9% Transports fluviaux 35,3% Transports aériens non réguliers 28,6% Téléphériques, remontées mécaniques 28,3% (d après INSEE Répartition par CSP des emplois ordinaires des activités de transports 2003) 88,2% Transports routiers réguliers de voyageurs 87,3% Autres transports routiers de voyageurs 85,6% Transports routiers de marchandises interurbains 85,5% Déménagement 79,1% Transports urbains de voyageurs 77,6% Transport par conduites 25,0% Transport par taxi 75,7% Affrètement 21,8% Manutention non portuaire 75,5% I.3.2. Les salaires dans les activités de transports Les salaires bruts horaires (12,4 en moyenne dans les transports en Aquitaine en 2003) varient sensiblement suivant les activités. 134

11 Ils sont inférieurs à la moyenne dans les transports routiers de marchandises interurbains et de proximité, les transports routiers réguliers de voyageurs, la location de camions avec conducteur, les transports fluviaux, le déménagement et les autres transports routiers de voyageurs, et surtout dans les branches des ambulances et des taxis. Ils sont nettement plus élevés que la moyenne dans les transports maritimes, les transports aériens réguliers et non réguliers, les services portuaires et aéroportuaires, la gestion d infrastructure de transport terrestre, la manutention portuaire et les transports urbains de voyageurs, et dans une moindre mesure dans les transports ferroviaires, l affrètement, l organisation de transports internationaux et l entreposage non frigorifique. Les salaires bruts horaires dans les activités de transports en Aquitaine (2003) (en euros) Activités à salaires supérieurs à la moyenne (12,4 ) Transports maritimes 21,1 Transports aériens non réguliers 19,9 Gestion d infrastructures de transports terrestres 19,5 Services portuaires 19,2 Transports aériens réguliers 18,0 Manutention portuaire 16,8 Transports urbains voyageurs 15,1 Services aéroportuaires 14,5 Affrètement 13,7 Transports ferroviaires 13,6 Organisation de transports internationaux 13,6 Entreposage non frigorifique 13,5 Activités à salaires proches de la moyenne Transports côtiers 12,5 Agences de voyages 12,2 Messageries, fret express 12,2 Manutention non portuaire 12,0 Téléphériques, remontées mécaniques 12,0 Transports par conduites 11,2 Entreposage frigorifique 11,2 (d après INSEE Salaires bruts emplois ordinaires dans les activités de transports en Aquitaine 2003) Activités à salaires inférieurs à la moyenne Transports routiers de marchandises interurbains 10,8 Transports routiers réguliers de voyageurs 10,8 Location de camion avec conducteur 10,7 Transports fluviaux 10,6 Déménagement 10,5 Transports routiers de marchandises de proximité 10,4 Autres transports routiers de voyageurs 10,1 Ambulances 9,9 Transports de voyageurs par taxis 8,8 I.3.3. Relations entre composition par CSP et salaire moyen par activité de transports Il existe une relation étroite prévisible entre les salaires moyens et la répartition par CSP des effectifs et les salaires moyens pratiqués dans les diverses activités de transports. La plupart des activités où la part des ouvriers est très supérieure à la moyenne des transports (plus de 75% pour une moyenne de 64%) ont un niveau de salaire moyen nettement inférieur à la moyenne (moins de 10,8 pour une moyenne de 12,4). Cela concerne en particulier les diverses activités de transports routiers de marchandises et de voyageurs. Les exceptions sont les transports urbains où le salaire moyen est supérieur à la moyenne alors que les ouvriers y sont majoritaires, ce qui reflète un meilleur rapport de forces en faveur des salariés, et la manutention non portuaire où le salaire moyen est proche de la moyenne de l ensemble des transports. La plupart des activités où les salaires sont supérieurs à la moyenne sont celles où la part des cadres est relativement élevée. Cela concerne notamment les domaines des transports aériens et maritimes. 135

12 Activités de transports : lien entre salaire moyen et structure par CSP (2003) Activités à salaires < à la moyenne (12,4 ) Part des ouvriers > à la moyenne (64%) Transports routiers marchandises interurbains 10,8 Location de camions avec conducteur 89,0% Transports routiers réguliers voyageurs 10,8 Transports routiers de marchandises de Location de camions avec conducteur 10,7 proximité 88,2% Transports fluviaux 10,6 Transports routiers réguliers de voyageurs 87,3% Déménagement 10,5 Autres transports routiers de voyageurs 85,6% Transports routiers de marchandises de proximité 10,4 Transports routiers marchandises interurbains 85,5% Autres transports routiers de voyageurs 10,1 Déménagement 79,1% Ambulances 9,9 Transports urbains de voyageurs 77,6% Transports de voyageurs par taxis 8,8 Transports par taxis 75,7% Transports maritimes 21,1 Manutention non portuaire 75,5% Transports aériens non réguliers 19,9 Transports maritimes 52,7% Gestion infrastructures transports terrestres 19,5 Transports aériens non réguliers 38,1% Services portuaires maritimes fluviaux 19,2 Services portuaires maritimes fluviaux 22,0% Transports aériens réguliers 18,0 Manutention portuaire 11,8% Manutention portuaire 16,8 Organisation transports internationaux 9,8% Transports urbains de voyageurs 15,1 Transports ferroviaires 9,3% Services aéroportuaires 14,5 Gestion infrastructures de transports terrestres 9,2% Affrètement 13,7 Agences de voyages 8,3% Transports ferroviaires 13,6 Transports aériens réguliers 8,3% Organisation transports internationaux 13,6 I.3.4. La répartition du travail par taille d établissement par activité de transports en 2003 Dans la majorité des activités, l emploi dans les établissements de taille intermédiaire de 10 à 99 salariés est dominant. Sa part est supérieure à 80% dans la manutention non portuaire, l organisation de transports internationaux, la messagerie fret express, la manutention portuaire, les transports côtiers et l affrètement. Sa part est comprise entre 55% et 70% dans les transports routiers réguliers et les autres transports routiers de voyageurs, la location de camions avec conducteur, les transports routiers de marchandises interurbains et de proximité, le déménagement, les ambulances, la gestion d infrastructures de transport terrestre. L emploi est concentré dans les grands établissements (100 salariés et plus) dans les transports ferroviaires, les transports urbains, les transports aériens réguliers, les services portuaires, maritimes et fluviaux. Le travail est effectué surtout dans les petits établissements (moins de 9 salariés) dans les transports de par taxis, dans les transports fluviaux, les transports aériens non réguliers et les transports par conduites. 136

13 Établissements de 9 salariés et moins majoritaires Transports fluviaux 100% Transports aériens non réguliers 100% Transports par conduites 100% Transports voyageurs par taxis 96% La répartition des heures de travail par taille d établissement dans les activités de transports (2003) Établissements de 10 à 99 salariés majoritaires Manutention non portuaire 86,6% Organisation transports internationaux 86,5% Messagerie, fret express 83,1% Manutention portuaire 82,9% Transports côtiers 82,0% Affrètement 81,5% Autres transports routiers de voyageurs 69,0% Transports routiers réguliers de voyageurs 68,6% Déménagement 67,8% Location de camions avec conducteur 64,4% Transports routiers de marchandises interurbains 60,2% Ambulances 56,5% Gestion infrastructures de transports terrestres 56,3% Transports routiers de marchandises de proximité 55,4% Établissements de 100 salariés et plus majoritaires Transports urbains de voyageurs 94,1% Transports ferroviaires 89,0% Services portuaires 73,2% Transports aériens réguliers 70,6% (D après INSEE Emplois ordinaires par activité et tranche d effectif de l établissement 2003) I.3.5. La répartition des emplois par âge dans les transports a) Les activités à structure relativement âgée - Les transports ferroviaires La pyramide des âges a une forme quasiment inversée, les plus de 40 ans étant les plus nombreux. Les plus de 50 ans couvrent 24,9% du total contre 4,3% pour les moins de 25 ans. - Les transports routiers de voyageurs La pyramide des âges est à peu près inversée. Les plus de 50 ans représentent environ le tiers des effectifs des transports urbains (31%), des transports routiers de voyageurs (35,2%) et des autres transports de voyageurs (28,2%). Les moins de 25 ans y sont très minoritaires (entre 1% et 5%). b) Les activités à structure intermédiaire - Les transports routiers de marchandises Les effectifs les plus nombreux se situent entre 25 à 50 ans. Les ans représentent 30,3% dans les transports routiers de proximité et 25,6% dans les transports routiers interurbains. Les plus de 50 ans représentent entre 15% et 20%, et les moins de 25 ans entre 6% et 12%. - Les transports aériens Les effectifs sont répartis de façon assez équilibrée entre les tranches, mais seulement à partir de l âge de 25 ans (il n y a quasiment pas de jeunes) avec certaines pointes autour de 40 ans. 137

14 - La manutention et l entreposage Les effectifs sont répartis de façon équilibrée avec des tranches les plus nombreuses entre 35 et 45 ans. Les moins de 25 ans y sont plus nombreux que dans d autres activités (15,1%). - L organisation du transport de fret La pyramide des âges comprend des effectifs les plus nombreux entre 30 et 50 ans du côté des hommes et des effectifs répartis de façon équilibrée entre tranches d âge du côté des femmes. c) Les activités à structure relativement jeune - Les agences de voyages La pyramide des âges ressemble à une pyramide, ce qui signifie que les effectifs sont relativement jeunes dans cette activité. Les moins de 35 ans y sont très nombreux (56% du total, dont 39,1% pour les ans et 16,6% pour les moins de 25 ans). - Les ambulances La pyramide des âges ressemble aussi à une pyramide, car la population est relativement jeune. Le moins de 35 ans y couvrent près de la moitié de l effectif (49,5%). I.3.6. La répartition des salariés par sexe dans les transports a) Les activités où les hommes sont majoritaires Les hommes sont très majoritaire dans les transports routiers de marchandises de proximité (90,7%), les transports routiers de marchandises interurbains (90,6%), les autres transports de marchandises (90,1%), les transports ferroviaires (88,5%), les transports urbains de voyageurs (86,7%), les transports routiers réguliers de voyageurs (76,4%), les autres transports de voyageurs (72,3%), les transports par eau (71,9%), la manutention, entreposage et gestion d infrastructures (72,6%), l organisation du transport de fret (76%). Les hommes sont légèrement majoritaires dans le domaine des ambulances (55,5%). b) Les activités où les femmes sont majoritaires Les femmes sont majoritaires dans les transports aériens (59,8%) et les agences de voyages (78,7%). I.4. Les établissements des activités de transports en Aquitaine I.4.1. La composition par taille des établissements des activités de transports (2004) Dans les transports routiers de marchandises de proximité, les établissements sans salariés et ceux de 1 à 9 salariés sont les plus nombreux comme au niveau national (environ 40%). Dans les transports routiers de marchandises interurbains, les établissements de 1 à 9 salariés et de 10 à 99 salariés sont les plus nombreux (38% et 29% respectivement) comme en France. Le transport routier régulier de voyageurs relève surtout des établissements de 1 à 9 salariés plus nombreux qu au plan national (33%) et de 10 à 99 salariés (31,9%). Dans les transports de voyageurs par taxis, les établissement sans salarié sont très dominants (84,7%) comme au plan national. Dans la branche des ambulances, les établissements de 1 à 9 salariés sont le plus nombreux (58,1%) comme au niveau national. L entreposage non frigorifique relève surtout des établissements sans salariés (42,5%), comme au niveau national. 138

15 Dans la messagerie et le fret express, les établissements de 10 à 99 salariés sont dominants (37,2%) mais moins qu en France ; la part des plus de 100 salariés est bien moins importante. Dans la location de courte durée de véhicules auto, les établissements de 1 à 9 salariés sont les plus nombreux (52,5%), plus nettement qu au plan national. L organisation des transports internationaux relève surtout des établissements de 1 à 9 salariés et de 10 à 99 salariés (35,3% chacun) comme au niveau national. Les transports ferroviaires relèvent surtout des établissements de 1 à 9 salariés (52,6%) plus qu au plan national. Dans les agences de voyages, les deux tiers des établissements ont entre 1 et 9 salariés (65,4%), ce qui est un peu supérieur à la proportion nationale. Dans les entreprises d enquêtes et de sécurité, les établissements sans salariés ont les plus nombreux (38,2%) comme au niveau national. I.4.2. La composition des établissements de transports par catégorie juridique par activité (2004) - La forme de la SARL est particulièrement répandue (plus de 40% des établissements de l activité) dans les transports routiers de marchandises de proximité (46,6%) et interurbains (56,3%), les transports routiers réguliers de voyageurs (40,4%), les autres transports routiers de voyageurs (62,2%), le déménagement (73,7%), les transports fluviaux (42,1%), les transports aériens non réguliers (50%), la manutention non portuaire (61,5%), les services aéroportuaires (42,9%), les agences de voyage (57,8%), la location de véhicules automobile de courte durée (41,3%) et de longue durée (44,4%), la location de matériel de transport par eau (62,5%) et par air (100%), les ambulances (75,8%). - La catégorie des commerçants est particulièrement fréquente (plus de 20%) dans les transports routiers réguliers de voyageurs (24,5%), les transports routiers de marchandises de proximité (43%), la location de camions avec conducteurs (32,9%), les transports fluviaux (31,6%), la messagerie, fret express (20,1%), les enquêtes et sécurité (26,6%). - Les sociétés anonymes sont les plus importantes (plus de 30%) dans les transports urbains de voyageurs (46,3%), les transports maritimes (31%), les transports aériens réguliers (81,8%), la gestion d infrastructure et de transports terrestres (70,4%), l affrètement (50%), l organisation des transports internationaux (32,3%), la location de véhicules automobiles de courte durée (31,2%) et de longue durée (29,6%), l enlèvement et traitement des ordures ménagères (57,5%). - La catégorie des artisans est largement prédominante dans la seule branche du transport de voyageurs par taxi (71,2%), mais elle est marginale dans toutes les autres activités. - Les autres personnes morales sont les plus fréquentes (plus de 25%) dans la manutention portuaire (41,2%), l entreposage frigorifique (34,3%), les services portuaires maritimes et fluviaux (30,4%), les services aéroportuaires (28,6%) et l organisation des transports internationaux (25,7%). - Les artisans commerçants sont les plus présents (plus de 10%) dans le transport de voyageurs par taxis (18,5%), le déménagement (14,4%) et les ambulances (10,5%). - Les EPIC sont quasiment exclusifs dans les transports ferroviaires (99,2%), mais ils sont marginaux ou inexistants dans les autres activités. 139

16 II. LA CONFIGURATION TERRITORIALE DES TRANSPORTS EN AQUITAINE On considère successivement la répartition territoriale du secteur global des transports, puis celle des diverses activités de transports et enfin la spécialisation par activité des zones d emploi. II.1. La répartition territoriale du secteur global des transports en Aquitaine II.1.1. La répartition de l emploi salarié par département (2003) L emploi salarié aquitain dans les transports est concentré pour plus de la moitié en Gironde : personnes en 2003, soit 54,2% de l effectif régional. Les Pyrénées Atlantiques regroupent près d 1/5 de l effectif (8 119 personnes en 2003, soit 18,4%). Les Landes voisinent les 10% (4 434 personnes, soit 10,1%) comme la Dordogne (4 388 personnes, soit 10%), tandis que celle du Lot et Garonne se situe en dessous (3 200 personnes, soit 7,3%). L emploi salarié par département dans les transports en Aquitaine (2003) % de l emploi aquitain Gironde 54,2% Pyrénées Atlantiques 18,4% Landes 10,1% Dordogne 10% Lot et Garonne 7,3% (d après INSEE, Estimation d emplois salariés ). II.1.2. La répartition des établissements de transports par zone d emploi (2004) Près du tiers des établissements de la région sont concentrés sur le territoire de Bordeaux Zone centrale (31,4%). La zone de Bayonne Pyrénées vient en seconde position (10,6%) précédant la zone de Pau (7,2%). Puis on trouve ensuite quasiment à égalité les zones de Périgueux (5,4%) et d Agen (5,2%). Elles sont suivies de peu par les zones de Bordeaux Arcachonnais (4,5%), de Dax (4%), puis par les zones de Libourne Montpon Sainte-Foy (3,8%) et de Mont de Marsan Est des Landes (3,1%). Toutes les autres zones se situent en deçà de 2,5% des établissements de la région. II.2. La répartition par zone d emploi des établissements des activités de transports (2004) Le pôle de Bordeaux Zone centrale vient en tête pour la majorité des activités (15 sur 23). Il partage la tête pour les ambulances avec Bayonne, et les transports fluviaux avec Bordeaux Arcachonnais et Agen. La zone de Pau est en tête pour quatre activités : location des appareils de transports aériens, autres transports routiers de voyageurs, téléphériques et remontées, transports par conduites. Bordeaux Arcachonnais est en tête pour les transports côtiers et la location de matériel de transport par eau. 140

17 Les transports routiers de marchandises (cf. carte ci-dessous) Les transports routiers de marchandises de proximité concernent surtout Bordeaux ZC (30%), puis Bayonne Pyrénées (8,7%), Pau (5,9%) et Dax (5,3%). Les transports routiers de marchandises interurbains sont situés surtout à Bordeaux ZC (25,7%), puis à Bayonne Pyrénées (10,8%), à Agen (8,6%) et à Pau (6,7%). 141

18 Les transports routiers de voyageurs (cf. carte ci-dessous) Les transports routiers réguliers de voyageurs sont assez équilibrée entre Bayonne Pyrénées (16%), Bordeaux ZC (13,3%), Périgueux (8,5%), Pau (8%) etc. Les autres transports routiers de voyageurs sont disséminés entre Pau (15,3%), Bordeaux ZC (14,3%), Dax (11,2%), Périgueux et Bayonne Pyrénées ((9,2%), Mont de Marsan Est (8,2%) etc. 142

19 Les transports ferroviaires (cf. carte ci-dessous) Ils sont répartis de façon équilibrée entre Bordeaux ZC (13,5%), Bayonne (9,8%), Périgueux (8,3%), Bordeaux Arcachonnais et Agen (6,8%), Pau et Dax (6%). 143

20 Les transports par eau (cf. carte ci-dessous) Les transports maritimes sont très concentrés sur Bordeaux Zone centrale (69%), loin devant Bordeaux Arcachonnais (13,8%) et Bayonne Pyrénées (10,3%). Les transports côtiers sont très concentrés sur Bordeaux Arcachonnais (75%), loin devant Bordeaux ZC (10%) et Bayonne Pyrénées (10%). Les transports fluviaux concernent surtout trois pôles à égalité, Agen (21%), Bordeaux ZC (21%), Bordeaux Arcachonnais (21,1%), qui précédent Sarlat (10,5%). 144

21 Les transports aériens (cf. carte ci-dessous) Les transports aériens réguliers sont très concentrés sur Bordeaux ZC (63,6%), loin devant Pau (18,2%), puis Bayonne Pyrénées et Périgueux (9,1%). Les transports aériens non réguliers sont situés à Bordeaux ZC (35,7%), Bayonne Pyrénées (21,4%), Pau (14,3%), Bergerac, Lacq Orthez et Bordeaux Arcachonnais (7,1%). 145

22 Manutention. Entreposage. Gestion d infrastructures (cf. carte ci-dessous) La manutention portuaire est concentrée sur Bordeaux ZC (52,9%), qui précède Bayonne Pyrénées (23,5%) et Sud des Landes (17,6%). La manutention non portuaire est centrée sur Bordeaux ZC (34,6%), Bayonne Pyrénées (19,2%), Lacq Orthez (15,4%). L entreposage frigorifique est le plus développé à Bordeaux ZC (31,4%), puis à Bayonne Pyrénées et Agen (11,4%) et Bordeaux Arcachonnais (8,6%). L entreposage non frigorifique est centré sur Bordeaux ZC (39%), loin devant Bayonne Pyrénées (7,9%), Pau (6,6%) et Périgueux (6,6%). La gestion d infrastructures de transports terrestres est la plus développée à Bordeaux ZC (34,3%), puis à Bayonne Pyrénées (13,9%), Périgueux (9,3%), Agen (8,3%). Les services portuaires maritimes et fluviaux sont centrés à Bordeaux ZC (60,9%) devant Bayonne Pyrénées (21,7%), Bordeaux Arcachonnais et Bordeaux Médoc (8,7%). Les services aéroportuaires sont concentrés sur Bordeaux ZC (57,1%), puis sur Bayonne (28,6%). 146

23 L affrètement (cf. carte ci-dessous) Il est développé dans les zones de Bordeaux ZC (37,5%), puis Bayonne (17,5%) et Marmande (10%). La messagerie, fret express est surtout développée à Bordeaux ZC (37,8%), puis à Périgueux (9,8%), Pau (9,1%), Agen (9,1%), Bayonne Pyrénées (7,9%). L organisation des transports internationaux est concentrée sur Bordeaux ZC (52,2%) et Bayonne Pyrénées (19,8%), devant Agen (5,1%) et Sud des Landes (4,4%). 147

24 La location (cf. carte ci-dessous) La location de courte durée d automobiles est surtout développée à Bordeaux ZC (32,5%), devant Bayonne Pyrénées (17,5%), Pau (10%). La location de longue durée d automobiles est centrée sur Bordeaux ZC (44,4%), devant Périgueux (11,1%), Agen, Villeneuve, Bayonne et Haute Lande (7,4%). La location d autres matériels de transport terrestre est assez disséminée : Bordeaux ZC 25,4%, Bordeaux Arcachonnais 11,9%, Pau 8,5%, et Sud des Landes 8,5%. La location de matériel de transport par eau est centrée sur Bordeaux Arcachonnais (37,5%). La location de transports aérien est surtout centrée sur la zone de Pau (33,3%). 148

25 Les agences de voyages (cf. carte ci-dessous) Elles sont réparties surtout en fonction de la population : d abord sur Bordeaux ZC (35,2%), puis sur Bayonne Pyrénées (15,1%) qui précède Pau (6,3%). 149

26 Les transports urbains de voyageurs sont concentrés dans les agglomérations : Bordeaux ZC (39,3%), Pau (14,3%), Bayonne Pyrénées (7,1%), Périgueux (7,1%), Agen (7,1%). Les transports de voyageurs par taxis sont centrés sur les agglomérations : Bordeaux ZC (38,2%), précédant Bayonne Pyrénées (10%), Pau (8%) et Périgueux (5,8%). Les ambulances sont réparties de manière équilibrée: Bordeaux ZC 10%, Bayonne Pyrénées 10%, Périgueux 8%, Dax 6%, Libourne Montpon Sainte Foy 6%, Pau 5,4%. La branche des enquêtes et sécurité est centrée surtout sur Bordeaux ZC (45,5%). Le déménagement est réparti en fonction de la population : Bordeaux ZC(34,7%), puis Bayonne Pyrénées (13,6%), Pau (8,5%), Libourne Montpon Sainte Foy (6,8%). La location de camions avec conducteur est concentrée à Bordeaux ZC (38,8%), loin devant Pau (12,9%) et Bayonne Pyrénées (8,2%). Le transport par conduite ne concerne que la zone de Pau (100%). Les téléphériques et remontées mécaniques sont très concentrés sur la zone de Pau (60%). L enlèvement et traitement des ordures ménagères est réparti de façon assez équilibrée : Bordeaux ZC 25,3%, Pau 10,3%, Bayonne 9,2%, Agen et Marmande 5,7%). 150

27 La répartition des établissements de transports par zone d emploi en Aquitaine en 2004 (% de l effectif régional) Activités Première zone Seconde zone Troisième zone Transports ferroviaires Bordeaux ZC 13,5 Bayonne 9,8 Périgueux 8,3 Transports urbains voyageurs Bordeaux ZC 39,3 Pau 14,3 Bayonne 7,1 Transports routiers voyageurs régul Bayonne 16,0 Bordeaux ZC 13,3 Périgueux 8,5 Téléphériques remontées mécaniq. Pau 60,0 Bx ZC, Oloron 20,0 Transports de voyageurs par taxis Bordeaux ZC 38,2 Bayonne 10,0 Pau 8,1 Autres transports routiers voyageurs Pau 15,3 Bordeaux ZC 14,3 Dax 11,2 Transports routiers march proximité Bordeaux ZC 30,0 Bayonne 8,7 Pau 5,9 Transports routiers march interurb. Bordeaux ZC 25,7 Bayonne 10,8 Agen 8,6 Déménagement Bordeaux ZC 34,7 Bayonne 13,6 Pau 8,5 Location camions avec conducteur Bordeaux ZC 38,8 Pau 12,9 Bayonne 8,2 Transport par conduites Pau 100,0 Transports maritimes Bordeaux ZC 69,0 Arcachonnais 13,8 Bayonne 10,3 Transports côtiers Arcachonnais 75,0 Bordeaux ZC 10,0 Bayonne 10,0 Transports fluviaux Agen Arcachonnais Bordeaux ZC 21,0 Transports aériens réguliers Bordeaux ZC 63,6 Pau 18,2 Bayonne 9,1 Transports aériens non réguliers Bordeaux ZC 35,7 Bayonne 21,4 Pau 14,3 Manutention portuaire Bordeaux ZC 52,9 Bayonne 23,5 Sud Landes 17,6 Manutention non portuaire Bordeaux ZC 34,6 Bayonne 19,2 Lacq Orthez 15,4 Entreposage frigorifique Bordeaux ZC 31,4 Bayonne 11,4 Arcachonnais 8,6 Entreposage non frigorifique Bordeaux ZC 39,0 Bayonne 7,9 Pau 6,6 Gestion infra transports terrestres Bordeaux ZC 34,3 Bayonne 13,9 Périgueux 9,3 Services portuaires maritimes fluv. Bordeaux ZC 60,9 Bayonne 21,7 Arcachon.,Médoc 8,7 Services aéroportuaires Bordeaux ZC 57,1 Bayonne 28,6 Périgueux 14,3 Agences de voyage Bordeaux ZC 35,2 Bayonne 15,1 Pau 6,3 Messagerie, fret express Bordeaux ZC 37,8 Périgueux 9,8 Agen, Pau 9,1 Affrètement Bordeaux ZC 37,5 Bayonne 17,5 Marmande 10,0 Organisation transports internat. Bordeaux ZC 52,2 Bayonne 19,8 Agen 5,1 Location courte durée véhicules auto Bordeaux ZC 32,5 Bayonne 17,5 Pau 10,0 Location longue durée véhicules Bordeaux ZC 44,4 Périgueux 11,1 Agen, Bayonne, Haute auto Lande, Villeneuve 7,4 Location autres mat transp terrestre Bordeaux ZC 25,4 Arcachonnais 11,9 Sud Landes, Pau 8,5 Location matériels transports eau Arcachonnais 37,5 Bordeaux ZC 25,0 Agen, Marmande Villeneuve, 12,5 Location appareils transports aériens Pau 33,3 Enquêtes et sécurité Bordeaux ZC 45,5 Pau 8,8 Bayonne 7,7 Ambulances Bx ZC Bayonne 10 Périgueux 8 Enlèvement traitement ordures Bordeaux ZC 25,3 Pau 10,3 Bayonne 9,2 Total Transports Bordeaux ZC 31,4 Bayonne 10,6 Pau 7,2 (D après INSEE : Nombre d établissements par zone d emploi en 2004). II.3. Les spécialisations des zones d emploi par activité d après les établissements de transports a) Les grandes agglomérations urbaines Le pôle de Bordeaux Zone centrale (31,6%) est spécialisé dans les transports maritimes (69% des établissements de la région), les transports aériens réguliers (63,6%), les services portuaires maritimes et fluviaux (60,9%), les services aéroportuaires (57,1%), la manutention portuaire (52,9%), l organisation des transports internationaux (52,2%), la location de longue durée des véhicules automobiles (44,4%), la branche des enquêtes et sécurité (45,4%), les transports urbains de voyageurs (39,3%), l entreposage non frigorifique (39%). 151

28 La zone de Bayonne Pyrénées (10,6%) est spécialisée dans les services aéroportuaires (28,6%), la manutention portuaire (23,5%), les services portuaires maritimes et fluviaux (21,7%), les transports aériens non réguliers (21,4%), l organisation des transports internationaux (19,5%), la manutention non portuaire (19,2%), l affrètement (17,5%), la location de courte durée de véhicules automobiles (17,5%), les transports routiers réguliers de voyageurs (16%). La zone de Pau (7,2%) est spécialisée dans le transport par conduites (100%), les téléphériques et remontées mécaniques (60%), la location d appareils de transports aériens (33,3%), les transports aériens réguliers (18,2%), les autres transports routiers de voyageurs (15,3%), les transports aériens non réguliers (14,3%), les transports urbains de voyageurs (14,3%). b) Les autres zones de Gironde La zone de Bordeaux Arcachonnais (4,6%) est spécialisée dans les transports côtiers (75%), la location de matériel de transport par eau (37,5%), les transports fluviaux (21%) et maritimes (13,8%), les services portuaires maritimes et fluviaux (8,7%), l entreposage frigorifique (8,6%). La zone de Libourne Montpon Sainte-Foy (3,8%) est la plus présente dans la location d appareils de transports aériens (11,1%), le déménagement (6,8%), les ambulances (6,3%). La zone Bordeaux Cubzacais (2,3%) est surtout spécialisée dans les transports fluviaux (5,3%) et l affrètement (5%). La zone de Langon Bazas (2%) est la plus spécialisée dans la location d appareils de transports aériens (11,1%) et l entreposage frigorifique (5,7%). La zone de Bordeaux Médoc (1,9%) est plutôt spécialisée dans la location d appareils de transports aériens (11,1%) et les services portuaires, maritimes et fluviaux (8,7%). La zone de Bordeaux Entre-deux-mers (1,7%) est plutôt spécialisée dans la location de camions avec conducteur (3,5%) et dans l enlèvement et le traitement des ordures ménagères (3,4%). c) Les autres zones des Pyrénées Atlantiques La zone de Lacq Orthez (2%) est spécialisée dans la manutention non portuaire (15,4%), dans les transports aériens non réguliers (7,1%). La zone de Oloron Mauléon (1,1%) est spécialisée dans les téléphériques et remontées mécaniques (20%) et dans les autres transports routiers de voyageurs (5,1%). d) Les zones de Dordogne La zone de Périgueux (5,4%) est spécialisée dans les services aéroportuaires (14,3%), la location de longue durée des véhicules automobiles (11,1%), la messagerie, fret express (9,8%), la gestion d infrastructures de transports terrestres (9,3%), les autres transports routiers de voyageurs (9,1%), les transports aériens réguliers (9,1%). La zone de Bergerac (2,5%) est la plus présente dans les transports aériens non réguliers (7,1%) et dans l entreposage frigorifique (5,7%). La zone de Sarlat (1,4%) est spécialisée surtout dans les transports fluviaux (10,5%). 152

29 La zone de Nord Est Dordogne (1,2%) est la plus présente dans les transports urbains de voyageurs (3,6%) et la branche des ambulances (3,4%). La zone de Terrasson (0,9%) est la plus présente surtout dans la branche des ambulances (3,1%). e) Les zones des Landes La zone de Dax (4%) est spécialisée dans les autres transports routiers de voyageurs (11,2%), les transports ferroviaires (6%), les ambulances (6%). La zone de Mont de Marsan Est des Landes (3,1%) est la plus présente dans la location d appareils de transport aérien (11,1%), les autres transports routiers de voyageurs (8,2%). La zone Sud des Landes (2,4%) est spécialisée dans la manutention portuaire (17,6%), la location d autre matériel de transport terrestre (8,5%) et la manutention non portuaire (7,7%). La zone Mont de Marsan Haute Lande (0,5%) est la plus présente dans la location de longue durée de véhicules automobiles (7,4%). f) Les zones du Lot et Garonne La zone d Agen (5,2%) est spécialisée dans les transports fluviaux (21,1%), la location de matériel de transport par eau (12,5%), l entreposage frigorifique (11,4%), la messagerie, fret express (9,1%). La zone de Marmande Casteljaloux (2,5%) est la plus présente dans la location de matériel de transport par eau (12,5%), l affrètement (10%), l enlèvement et le traitement des ordures ménagères (5,7%). La zone de Villeneuve Fumel (2,1%) est plutôt spécialisée dans la location de matériel de transport par eau (12,5%), d appareils de transports aériens (11,1%) et de véhicules automobiles pour une longue durée (7,4%). 153

Transport et logistique

Transport et logistique Août 2014 APPROCHE SECTEUR Transport et logistique Situation au Basse-Normandie LES DEMANDEURS D'EMPLOI AU 30 JUIN 2014 8 760 personnes recherchent un emploi dans le Transport et logistique Au 30 juin

Plus en détail

Secteur «transports et entreposage»

Secteur «transports et entreposage» 2011 Secteur «transports et entreposage» Observatoire de la Maison de l Emploi et de l Initiative Economique du Haut Val d Oise Evan Alterio Date de publication : 27/10/2011 M a i s o n d e l E mp l o

Plus en détail

Les Cahiers Statistiques

Les Cahiers Statistiques Mars 2010 N 1 DIRECTION REGIONALE Etudes et Statistiques Les Cahiers Statistiques Languedoc-Roussillon Regard sur le marché du travail : En 2009, Pôle emploi a collecté, en Languedoc-Roussillon, 2 800

Plus en détail

2 L emploi et le marché du travail

2 L emploi et le marché du travail 2 L emploi et le marché du travail Organisation du chapitre Ce chapitre fournit une description des effectifs salariés et intérimaires employés dans les établissements du transport routier de fret (TRF)

Plus en détail

231 000 emplois salariés de la filière logistique dans l espace Paris Seine Normandie en 2012

231 000 emplois salariés de la filière logistique dans l espace Paris Seine Normandie en 2012 N 20 Mars 2015 231 000 emplois salariés de la filière logistique dans l espace en 2012 Insee Flash Haute-Normandie n 20 - Mars 2015 Sommaire 37 800 emplois salariés de la filière en Haute-Normandie 17

Plus en détail

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN DOCUMENT FINAL SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN 2011 Ja nv ier 20 09 Avec la collaboration de SOMMAIRE 1. Répartition des effectifs femmes hommes dans la branche 3 1.1

Plus en détail

Nouvelles attributions Hommes Femmes Ensemble. Droit direct (retraite personnelle) 14 723 16 951 31 674

Nouvelles attributions Hommes Femmes Ensemble. Droit direct (retraite personnelle) 14 723 16 951 31 674 Statistiques régionales Aquitaine A n n é e 04 Retraités résidant en Carsat Aquitaine Ensemble des attributions () de droits directs et droits dérivés 5 799 3 537 39 336 Droit direct (retraite personnelle)

Plus en détail

Éléments d une réflexion sur...

Éléments d une réflexion sur... source : Pôle Emploi - OPTL - Situation au 01/01/2009 - Alsace ALSACE A EMPLOI SALARIE Éléments d une réflexion sur... Les transports routiers et activités auxiliaires du transport Le champ couvert pour

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises du froid et connexes Comité Paritaire de Pilotage de l Observatoire 20 février 2013 Service Observatoires AGEFOS

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d avocats. Ce secteur n est pas identifié

Plus en détail

L ESS A LA REUNION MDEN 2014. Jean Max BOYER. Maison de l Emploi du Nord de La Réunion 12, rue Champ Fleuri 97 940 Sainte-Clotilde www.mden-reunion.

L ESS A LA REUNION MDEN 2014. Jean Max BOYER. Maison de l Emploi du Nord de La Réunion 12, rue Champ Fleuri 97 940 Sainte-Clotilde www.mden-reunion. L ESS A LA REUNION MDEN 2014 Jean Max BOYER En 2011, l ESS regroupe, à La Réunion, plus de 1 900 établissements employeurs et 23 343 salariés, soit 11 % de l emploi salarié de la région. Entre 2010 et

Plus en détail

majoritairement occupés par des femmes

majoritairement occupés par des femmes e ins e part naires n o 3 - Novembre 2008 REUNION Direction du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle de la Réunion économie sociale en 2006 20 000 emplois majoritairement occupés par

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. DAGE - Mission Formation Emploi. Les activités Les entreprises Les emplois La formation

TRANSPORT LOGISTIQUE. DAGE - Mission Formation Emploi. Les activités Les entreprises Les emplois La formation TRANSPORT LOGISTIQUE Les activités Les entreprises Les emplois La formation LE SECTEUR TRANSPORT! Transport de marchandises 60 % des flux de marchandises en provenance, à destination ou internes aux Pays

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

Emploi et Formation Secteur Publicité

Emploi et Formation Secteur Publicité Rapport statistique Emploi et Formation Secteur Publicité 2009-2010 AFDAS / R&D - Septembre 2012 Sommaire 1. DONNEES SUR L EMPLOI 3 1.1. POINT METHODOLOGIQUE ET PRECAUTIONS D USAGE 4 1.2. LES ENTREPRISES

Plus en détail

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Dominique Goux (1) Eric Maurin (2) Version février 2008 Docweb no 0802 Dominique Goux (1) : Professeur associée d économétrie à l Ecole

Plus en détail

D E M O G RAPHIE E T C O N STRUCT ION A L HORIZON 2 0 2 5

D E M O G RAPHIE E T C O N STRUCT ION A L HORIZON 2 0 2 5 C e l l u l e E c o n o m i q u e d u B â t i m e n t d e s T r a v a u x P u b l i c s e t d e s M a t é r i a u x d e c o n s t r u c t i o n d A q u i t a i n e D E M O G RAPHIE E T C O N STRUCT ION

Plus en détail

La mobilité des Girondins 1 Comment s effectuent nos déplacements quotidiens?

La mobilité des Girondins 1 Comment s effectuent nos déplacements quotidiens? La mobilité des Girondins 1 Comment s effectuent nos déplacements quotidiens? Les Girondins réalisent près de 4,7 millions de déplacements quotidiennement. La dernière vague d enquêtes déplacements (Enquêtes

Plus en détail

La logistique à la Réunion

La logistique à la Réunion La logistique à la Réunion Le développement de la logistique amorcé il y a une vingtaine d années à la Réunion s est inscrit dans le prolongement des services portuaires (stockage, entreposage) et en complément

Plus en détail

FICHE «FONCTIONNEMENT URBAIN DE L AQUITAINE»

FICHE «FONCTIONNEMENT URBAIN DE L AQUITAINE» FICHE «FONCTIONNEMENT URBAIN DE L AQUITAINE» Avec une superficie de 41 308 km², la région Aquitaine fait partie des cinq régions les plus étendues de France. Elle est aussi, hors Ile-de-France, la cinquième

Plus en détail

Terrasson et Mont-de-Marsan - Haute-lande, des petites zones d'emploi spécialisées

Terrasson et Mont-de-Marsan - Haute-lande, des petites zones d'emploi spécialisées Terrasson et Mont-de-Marsan - Haute-lande, des petites zones d'emploi spécialisées n 12 - novembre 2006 Analyse économique des emplois Auteur : Jean-Pierre DUBAN Résumé La région Aquitaine se distingue

Plus en détail

Les SERVICES aux ENTREPRISES

Les SERVICES aux ENTREPRISES G R E F B r e t a g n e Les SERVICES aux ENTREPRISES EN BRETAGNE Emploi et formation DONNÉES ET TENDANCES DU SECTEUR PRÉFET DE LA RÉGION BRETAGNE Contrat de projets Etat-Région Novembre 2012 SOMMAIRE La

Plus en détail

Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 2015

Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 2015 COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 686 Octobre 2 Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 2 OBSERVATION ET STATISTIQueS transport Au deuxième trimestre

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Jehan-Paul LABRUSSE A.F.T. 2 rue Jean Mermoz - BP 68401. 44984 SAINTE LUCE S/LOIRE 02 40 18 13 13 Jehan-paullabrusse@aft-iftim.

PAYS DE LA LOIRE. Jehan-Paul LABRUSSE A.F.T. 2 rue Jean Mermoz - BP 68401. 44984 SAINTE LUCE S/LOIRE 02 40 18 13 13 Jehan-paullabrusse@aft-iftim. TABLEAU DE BORD RÉGIIONAL DE L EMPLOII ET DE LA FORMATIION PROFESSIIONNELLE DANS LES TRANSPORTS ROUTIIERS ET LES ACTIIVIITÉS AUXIILIIAIIRES DU TRANSPORT PAYS DE LA LOIRE 2009 Jehan-Paul LABRUSSE A.F.T.

Plus en détail

professionnelle L égalité Tableau de bord Édito 64 communes regroupées 198 724 habitants au 31/12/2006 Pays de Saint-Brieuc

professionnelle L égalité Tableau de bord Édito 64 communes regroupées 198 724 habitants au 31/12/2006 Pays de Saint-Brieuc Version automne 2009 L égalité professionnelle Tableau de bord Pays de Saint-Brieuc Édito 45,8% de femmes salariées, 81,7% de femmes parmi les personnes à temps partiel, salaire inférieur de 14% à celui

Plus en détail

MIDI-PYRENEES. Christine BOY A.F.T. 72 RUE EDMOND ROSTAND BP 92048 31018 TOULOUSE CEDEX 2 05 61 99 53 47 cboy@aft-iftim.com

MIDI-PYRENEES. Christine BOY A.F.T. 72 RUE EDMOND ROSTAND BP 92048 31018 TOULOUSE CEDEX 2 05 61 99 53 47 cboy@aft-iftim.com TABLEAU DE BORD RÉGIIONAL DE L EMPLOII ET DE LA FORMATIION PROFESSIIONNELLE DANS LES TRANSPORTS ROUTIIERS ET LES ACTIIVIITÉS AUXIILIIAIIRES DU TRANSPORT MIDI-PYRENEES 2009 Christine BOY A.F.T. 72 RUE EDMOND

Plus en détail

Tableau de Bord 2015 Contrat d objectifs sectoriel Transports. Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles

Tableau de Bord 2015 Contrat d objectifs sectoriel Transports. Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Tableau de Bord 2015 Contrat d objectifs sectoriel Transports Co-construit en partenariat avec l AFT et le C2RP PRÉFET DE LA RÉGION

Plus en détail

Les salariés des TPE-PME

Les salariés des TPE-PME Les salariés des Les ouvriers, qualifiés et non qualifiés, sont majoritaires dans les (50%) et TPE (42,5%), comme dans les grandes (49,1%). Les ouvriers représentent un salarié sur deux dans les Les concentrent

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SOMMAIRE Les ressources du Fongecif Aquitaine Les ressources Les partenaires fi nanciers La mission conseil Connexions internet / Contacts téléphoniques 1er niveau d information

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Octobre 2015 n 57 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing Présentation de l étude : L université

Plus en détail

Repères. Bilan social du transport routier de voyageurs. juin 2015. Service de l observation et des statistiques

Repères. Bilan social du transport routier de voyageurs. juin 2015. Service de l observation et des statistiques COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE juin 2015 Repères Bilan social du transport routier de voyageurs Service de l observation et des statistiques mai 2015 Bilan social du transport routier de

Plus en détail

Transports. Présentation Au 31 décembre 2005, le secteur du transport compte 4 920 établissements dont 2 025

Transports. Présentation Au 31 décembre 2005, le secteur du transport compte 4 920 établissements dont 2 025 19 Transports Présentation Au 31 décembre 2005, le secteur du transport compte 4 920 établissements dont 2 025 dans le transport routier de marchandises (TRM) et 1 560 dans le transport routier de voyageurs.

Plus en détail

En Bourgogne, en 2005, 55 700 entreprises

En Bourgogne, en 2005, 55 700 entreprises Les Très Petites Entreprises en Bourgogne un rôle économique à conforter Le profil des 55 700 TPE (Très Petites Entreprises comptant moins de 20 salariés) de Bourgogne est très diversifié : commerce, médecin,

Plus en détail

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi Direction départementale des Territoires de la Analyse sociodémographique de la N 2 Juillet 2015 (version actualisée) C É A S Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs

Plus en détail

Annexe n 1 : L'analyse par fonctions économiques de la répartition de l'emploi sur le territoire

Annexe n 1 : L'analyse par fonctions économiques de la répartition de l'emploi sur le territoire Annexe n 1 : L'analyse par fonctions économiques de la répartition de l'emploi sur le territoire La répartition de l'emploi sur le territoire est le plus souvent analysée en fonction d'un découpage sectoriel,

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Commerce de détail de papeterie, fournitures de bureau, de bureautique et informatique Commission paritaire nationale pour l emploi Service Observatoires

Plus en détail

pour l économie du Languedoc-Roussillon

pour l économie du Languedoc-Roussillon LANGUEDOC ROUSSILLON pour l économie du Languedoc-Roussillon N 5 - Juin 2007 Les technologies de l information et de la communication L emploi salarié progresse fortement en Languedoc-Roussillon dans les

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Copyright Photo Alto L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Le phénomène de concentration continue d impacter le nombre des entreprises de la branche mais n a pas d incidence négative sur l emploi puisque

Plus en détail

BRANCHE PROFESSIONNELLE DES GARDIENS, CONCIERGES ET EMPLOYES D'IMMEUBLE

BRANCHE PROFESSIONNELLE DES GARDIENS, CONCIERGES ET EMPLOYES D'IMMEUBLE Portrait statistique des entreprises et des salariés BRANCHE PROFESSIONNELLE DES GARDIENS, CONCIERGES ET EMPLOYES D'IMMEUBLE Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS agefos-pme.com

Plus en détail

Les déterminants des réussites professionnelles

Les déterminants des réussites professionnelles 9 es Journées d études Céreq Lasmas-IdL, Rennes, 15 et 16 mai 2002 «Formation tout au long de la vie et carrières en Europe» Les déterminants des réussites professionnelles Christine Gonzalez-Demichel,

Plus en détail

Etude sur l emploi touristique en région Centre Source : DADS 2009, INSEE- en partenariat avec le CRT Centre-Val de Loire

Etude sur l emploi touristique en région Centre Source : DADS 2009, INSEE- en partenariat avec le CRT Centre-Val de Loire Etude sur l emploi touristique en région Centre Source : DADS 2009, INSEE- en partenariat avec le CRT Centre-Val de Loire Avertissement : l essentiel des données présentées ci-après sont issues de l exploitation

Plus en détail

RAPPORT 2013 DE L OPTL - MIDI PYRÉNÉES

RAPPORT 2013 DE L OPTL - MIDI PYRÉNÉES Page 1 RAPPORT 2013 DE L OPTL - MIDI PYRÉNÉES Première page de couverture Insérer dans le premier retour chariot (noir) ci-dessus. Insertion Image cliquer sur le nom de fichier à insérer Puis, clic droit

Plus en détail

L observatoire. des entreprises. Dynamisme & risque Secteur Transports & logistique

L observatoire. des entreprises. Dynamisme & risque Secteur Transports & logistique L observatoire des entreprises Dynamisme & risque Secteur Transports & logistique N 13 - Mars 2014 SOMMAIRE Méthodologie & définitions 2 Nomenclature d activité Ellisphere 3 Synthèse 4 Transports & logistique

Plus en détail

Les dossiers de l Observatoire Economique

Les dossiers de l Observatoire Economique Direction Prospection et Développement LES ENTREPRISES DE SERVICES MARCHANDS Les dossiers de l Observatoire Economique A. Présentation générale du secteur...2 1. Avant-propos...2 2. Le cadre des services...2

Plus en détail

CAHIER D'AVAL. La logistique : une activité de poids dans l économie haut-normande. N 85 - Juin 2010

CAHIER D'AVAL. La logistique : une activité de poids dans l économie haut-normande. N 85 - Juin 2010 CAHIER D'AVAL N 85 - Juin 2010 UN TRAVAIL DE SYNTHESE FRUIT D UN PARTENARIAT La logistique occupe une place stratégique dans l économie régionale haut-normande et de premier rang à l échelle nationale.

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

profession d'avenir LE FRANCILIEN

profession d'avenir LE FRANCILIEN profession d'avenir L EMPLOI DANS LES CABINETS FRANCILIENS Des chiffres pleins de promesses Comment va l emploi dans les cabinets franciliens? Qui sont les collaborateurs qui y travaillent? Comment ont-ils

Plus en détail

Méthodologie de l identification

Méthodologie de l identification Méthodologie de l identification Afin d appréhender les activités liées au nautisme, une première approche par la nomenclature des activités françaises (NAF) a été effectuée. Les codes NAF ont permis d

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail Direction territoriale ISERE territoire Alpes Sud Isère marché du travail Introduction les demandeurs d emploi Evolution du nombre de demandeurs d emploi Caractéristiques (âge sexe formation qualification

Plus en détail

ACCORD DU 14 JANVIER 2011 RELATIF À L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

ACCORD DU 14 JANVIER 2011 RELATIF À L ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3020 Convention collective nationale IDCC : 787. PERSONNEL DES CABINETS D EXPERTS-COMPTABLES ET DE COMMISSAIRES AUX COMPTES

Plus en détail

Organisation du chapitre

Organisation du chapitre RéférenceS janvier 2013 Bilan social annuel du transport routier de marchandises (2011) Organisation du chapitre Ce chapitre décrit l activité des entreprises françaises du transport routier de marchandises

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

ETUDE-ACTION RELATIVE AU RENFORCEMENT DE LA

ETUDE-ACTION RELATIVE AU RENFORCEMENT DE LA UNION RÉGIONALE DES PLATEFORMES DE SERVICES À LA PERSONNE D ILE-DE-FRANCE(URSAP) ETUDE-ACTION RELATIVE AU RENFORCEMENT DE LA COMPÉTITIVITÉ ET À L AMÉLIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL ET D EMPLOI DES

Plus en détail

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LE TERRITOIRE ARDECHE CENTRE. Document intermédiaire. Version Avril 2015

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LE TERRITOIRE ARDECHE CENTRE. Document intermédiaire. Version Avril 2015 Document intermédiaire Sciences Po Grenoble L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LE TERRITOIRE ARDECHE CENTRE Document intermédiaire Version Avril 2015 Rédigé par Amélie Artis et Elise Chagot, Sciences

Plus en détail

PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015

PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015 FORMABREF PRATIQUES DE FORMATION JUILLET 2015 L effort de formation des entreprises du secteur privé en 2013 La collection FORMABREF «Pratiques de formation» porte sur l effort de formation des entreprises

Plus en détail

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical Aile profession libérale de l Union des classes moyennes Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical PL statistiques2010 BD20111114 I. Travailleurs

Plus en détail

La mobilité des Girondins Comment se déplace-t-on pour réaliser ses achats?

La mobilité des Girondins Comment se déplace-t-on pour réaliser ses achats? La mobilité des Girondins Comment se déplace-t-on pour réaliser ses achats? 2 En Gironde, chaque jour, les habitants de 11 ans et plus effectuent 800 000 déplacements à destination d un établissement permettant

Plus en détail

Marché de l amélioration de l habitat

Marché de l amélioration de l habitat Marché de l amélioration de l habitat DONNÉES CHIFFRÉES Juin 2008 CE DOCUMENT PRÉSENTE LES PRINCIPALES DONNÉES DÉCRIVANT LE MARCHÉ DE L AMÉLIORATION DE L HABITAT. IL EST RÉGULIÈREMENT ACTUALISÉ. 1. L amélioration

Plus en détail

Le dossier. Les salaires en France

Le dossier. Les salaires en France Le dossier Les salaires en France Sommaire : I- Salaires un regard sur 2009 II- Les salaires du secteur privé et semi-public III- Les salaires des agents de l Etat en 2009 IV- Salaires dans l économie

Plus en détail

JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT

JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES ENQUÊTE TYPOLOGIQUE 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble des dossiers recevables recensés

Plus en détail

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT LE QUATRE PAGES INSEE AQUITAINE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT EN AQUITAINE INSEE AQUITAINE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Souvent située à la 6 e place des régions métropolitaines,

Plus en détail

RAPPORT 2015 DE L OPTL - MIDI PYRÉNÉES

RAPPORT 2015 DE L OPTL - MIDI PYRÉNÉES Page 1 RAPPORT 2015 DE L OPTL - MIDI PYRÉNÉES Première page de couverture Insérer dans le premier retour chariot (noir) ci-dessus. Insertion Image cliquer sur le nom de fichier à insérer Puis, clic droit

Plus en détail

Enquête Quantitative Professionnalisation 2012

Enquête Quantitative Professionnalisation 2012 Enquête Quantitative 2012 RÉSULTATS CONSOLIDÉS RÉSULTATS CONSOLIDÉS Sommaire... page 1 Synthèse & Tendances... page 7 Ensemble des OPCA, inclus intérimaires & intermittents... page 15 OPCA Professionnels,

Plus en détail

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Une enquête EPIDA - CCI Nord Isère pour le PIL es Enquête sur les usines logistiques destinée à

Plus en détail

Transport Logistique C O N T R A T D O B J E C T I F S

Transport Logistique C O N T R A T D O B J E C T I F S C O N T R A T D O B J E C T I F S Transport Logistique O b s e r v a t i o n d e s e m p l o i s, d e s q u a l i f i c a t i o n s e t d e s f o r m a t i o n s 2ème édition Décembre 2005 PRÉFECTURE DE

Plus en détail

Le transport routier, un secteur en mutation

Le transport routier, un secteur en mutation Numéro 33 : janvier 2000 Le transport routier, un secteur en mutation 125 Evolution de l'emploi salarié en Midi-Pyrénées (base 100 en 1990) 120 115 110 105 Transport routier de voyageurs Ensemble transport

Plus en détail

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 5 182 emplois en LR dont 80%

Plus en détail

OUTIL D AIDE À LA DÉCISION

OUTIL D AIDE À LA DÉCISION OUTIL D AIDE À LA DÉCISION TRANSPORT DE VOYAGEURS OAD Mai 212 1953 salariés Transports ferroviaires et routiers de voyageurs Transport ferroviaire interurbain Autres transports terrestres de voyageurs

Plus en détail

Informations Rapides Réunion

Informations Rapides Réunion Informations Rapides Réunion N 7 - Décembre 0 Analyse Résultats comptables des entreprises réunionnaises en 00 Les entreprises marchandes dégagent 6 milliards d euros de valeur ajoutée La valeur ajoutée

Plus en détail

Déclaration Annuelle de Données Sociales TABLEAUX STANDARDS. Validités 2010 à 2012

Déclaration Annuelle de Données Sociales TABLEAUX STANDARDS. Validités 2010 à 2012 1 Déclaration Annuelle de Données Sociales TABLEAUX STANDARDS Validités 2010 à 2012 La Déclaration annuelle de données sociales (Dads) est une formalité déclarative que doit accomplir toute entreprise

Plus en détail

LA SÉRIE TRIMESTRIELLE D HEURES SUPPLÉMENTAIRES ISSUE DE L ENQUÊTE ACEMO : éléments méthodologiques

LA SÉRIE TRIMESTRIELLE D HEURES SUPPLÉMENTAIRES ISSUE DE L ENQUÊTE ACEMO : éléments méthodologiques LA SÉRIE TRIMESTRIELLE D HEURES SUPPLÉMENTAIRES ISSUE DE L ENQUÊTE ACEMO : éléments méthodologiques Sont présentés ici les éléments méthodologiques détaillant les traitements effectués par la Dares pour

Plus en détail

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES Diagnostic Arrondissement de MONT-DE-MARSAN CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES POPULATION (SOURCE INSEE RP 2006) Les cantons Population 2006 Aire-sur-l'Adour 9 655 Gabarret 3 598 Geaune 4 353 Grenade-sur-l'Adour

Plus en détail

http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.

http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe. http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.htm http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.htm

Plus en détail

Observatoire du BÂTIMENT

Observatoire du BÂTIMENT Observatoire du BÂTIMENT De votre Centre de Gestion Agréé e trimestre MAÇONNERIE - COUVERTURE - ÉLECTRICITÉ - MENUISERIE - PLOMBERIE - CARRELAGE - PLÂTRERIE - PEINTURE CHIFFRES CLÉS EN AQUITAINE Les indicateurs

Plus en détail

Reprises. Transmissions. d'entreprises à Paris. études études. Septembre 2009. Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France. Bouch A CEDER A CEDER

Reprises. Transmissions. d'entreprises à Paris. études études. Septembre 2009. Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France. Bouch A CEDER A CEDER PROMOTIONS Entrecôtes saucisses ILE -DE- FRANCE études études Septembre 2009 Reprises et Bouch Trmissions A CEDER A CEDER d'entreprises à Paris Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France Reprises

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

Synthèse. Intensité du travail et usages des technologies de l information et de la communication. Enquêtes Conditions de travail

Synthèse. Intensité du travail et usages des technologies de l information et de la communication. Enquêtes Conditions de travail Synthèse Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 14 Juin 2015 Intensité du travail et usages des technologies de l information et de la communication Enquêtes Conditions

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

Méthodologie utilisée

Méthodologie utilisée Dossier spécial Juillet 2010 La carte d identité du de la mutualité Exploitation par le CEREQ des DADS 2007 L Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité (OEMM) a poursuivi son travail de collaboration

Plus en détail

Livret d information au service de votre projet professionnel

Livret d information au service de votre projet professionnel Livret d information au service de votre projet professionnel Vous trouverez dans ce document une présentation succincte des différentes missions mises au service de votre évolution professionnelle, ainsi

Plus en détail

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Juillet 2015 - N 15.023 LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Au cours du premier trimestre 2015, 888 400 demandeurs d emploi inscrits en catégories A ou B ont repris un emploi

Plus en détail

Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel

Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel COE Séance du 17 décembre 2013 Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel Antoine Magnier DARES 1 Plan I. Stock et flux de CDD et missions d intérim Part des contrats temporaires

Plus en détail

19,3% DES ETABLISSEMENTS ENVISAGENT AU MOINS UN RECRUTEMENT ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015

19,3% DES ETABLISSEMENTS ENVISAGENT AU MOINS UN RECRUTEMENT ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015 ECLAIRAGES & SYNTHESES 1 AVRIL 2015 N 16 ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015 La quatorzième vague de l enquête BMO en Alsace met en évidence une croissance

Plus en détail

1. LES SOURCES. L enquête annuelle d entreprise (EAE)

1. LES SOURCES. L enquête annuelle d entreprise (EAE) 1. LES SOURCES L enquête annuelle d entreprise (EAE) L enquête annuelle d entreprise (EAE) est élaborée dans le cadre du règlement européen n 58 / 97 du Conseil du 20 décembre 1996 relatif aux statistiques

Plus en détail

RAPPORT DE BRANCHE 2009

RAPPORT DE BRANCHE 2009 RAPPORT DE BRANCHE 2009 Commerce de détail de l Horlogerie-Bijouterie Convention Collective Nationale n 3240 Données 2008 2 SOMMAIRE SOMMAIRE-I Perimetre de l étude SOMMAIRE...3 Précisions méthodologiques...5

Plus en détail

Tableau de bord statistique édition 2013

Tableau de bord statistique édition 2013 Note d information : La méthodologie précisant le périmètre statistique du champ Jeunesse et Sports dans le cadre de ce projet, est présentée Amélioration dans la fiche «Guide méthodologique de la connaissance».

Plus en détail

Indices des prix du transport de fret et de l entreposage au quatrième trimestre 2014

Indices des prix du transport de fret et de l entreposage au quatrième trimestre 2014 COMMISSARIAT Général au développement durable n 621 Mars 2015 Indices des prix du transport de fret et de l entreposage au quatrième trimestre 2014 OBSERVATION ET STATISTIQUES transport Les prix du transport

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

27% DES ENTREPRISES DIRIGÉES PAR DES FEMMES

27% DES ENTREPRISES DIRIGÉES PAR DES FEMMES 27% DES ENTREPRISES DIRIGÉES PAR DES FEMMES UNE PHOTOGRAPHIE DE L ENTREPRENEURIAT FÉMININ AU-DELÀ DES CLICHÉS Majoritaires dans la population, en situation de quasi parité dans la population active occupée,

Plus en détail

INSEE AQUITAINE D ICI 2020, DES EMPLOIS AQUITAINS À CRÉER DANS LES SERVICES À LA PERSONNE INSEE LE QUATRE PAGES SEPTEMBRE 2010.

INSEE AQUITAINE D ICI 2020, DES EMPLOIS AQUITAINS À CRÉER DANS LES SERVICES À LA PERSONNE INSEE LE QUATRE PAGES SEPTEMBRE 2010. LE QUATRE PAGES D ICI 2020, DES EMPLOIS AQUITAINS À CRÉER DANS LES SERVICES À LA PERSONNE INSEE AQUITAINE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES En Aquitaine, 13,4 des ménages recourent

Plus en détail

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois N 4 Janvier 2014 L OBSERVATOIRE Lettre d informations de la Direction de la Prospective Territoriale Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois Qui travaille où? Zoom sur

Plus en détail

questions Indicateurs sociaux défavorables Population périurbaine* 22,9 % - - - 2 Urbain aisé 8,8 % - - - - 23,7 % - - 10,3 % + - 12,1 % ++ +

questions Indicateurs sociaux défavorables Population périurbaine* 22,9 % - - - 2 Urbain aisé 8,8 % - - - - 23,7 % - - 10,3 % + - 12,1 % ++ + Bulletin d information en économie de la santée questions d économie de la santé analyse Re pè res Ce travail s intègre dans le cadre de nombreux travaux méthodologiques réalisés actuellement sur la démographie

Plus en détail

DIAGNOSTIC COMMERCIAL DU BASSIN D ARCACHON VAL DE L EYRE. En vue de la mise en place d un Document d Aménagement Commercial.

DIAGNOSTIC COMMERCIAL DU BASSIN D ARCACHON VAL DE L EYRE. En vue de la mise en place d un Document d Aménagement Commercial. DIAGNOSTIC COMMERCIAL DU BASSIN D ARCACHON VAL DE L EYRE En vue de la mise en place d un Document d Aménagement Commercial Septembre 2011 1 Partie 1 - Profil et évolution des ménages 2 1.1 Taille et CSP

Plus en détail

Guy LOGOZ A.F.T. 368, boulevard Henri Barnier BP 28 13321 MARSEILLE CEDEX 16 04 91 46 65 55 / 06 86 16 88 27 guylogoz@aft-iftim.

Guy LOGOZ A.F.T. 368, boulevard Henri Barnier BP 28 13321 MARSEILLE CEDEX 16 04 91 46 65 55 / 06 86 16 88 27 guylogoz@aft-iftim. TABLEAU DE BORD RÉGIIONAL DE L EMPLOII ET DE LA FORMATIION PROFESSIIONNELLE DANS LES TRANSPORTS ROUTIIERS ET LES ACTIIVIITÉS AUXIILIIAIIRES DU TRANSPORT PROVENCE - ALPES - CÔTE D'AZUR 2009 Guy LOGOZ A.F.T.

Plus en détail

I. APPROCHE STATISTIQUE COMPARATIVE DES ACTIVITES PRODUCTIVES DES TIC EN AQUITAINE

I. APPROCHE STATISTIQUE COMPARATIVE DES ACTIVITES PRODUCTIVES DES TIC EN AQUITAINE I. APPROCHE STATISTIQUE COMPARATIVE DES ACTIVITES PRODUCTIVES DES TIC EN AQUITAINE L analyse statistique qui suit a été réalisée par Séverine Penaud-Roux à partir des données brutes issues de la base CLAP

Plus en détail