OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES ACADEMIES D AIX- MARSEILLE, BORDEAUX, CORSE, NICE, POITIERS, TOULOUSE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES ACADEMIES D AIX- MARSEILLE, BORDEAUX, CORSE, NICE, POITIERS, TOULOUSE"

Transcription

1 SESSION 20 OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES ACADEMIES D AIX- MARSEILLE, BORDEAUX, CORSE, NICE, POITIERS, TOULOUSE Proposition de corrigé et barème. Olympiades académiques de géosciences 20 Page

2 Propositions Réponses exactes Réponses attendues : Documents utilisés, arguments, connaissances ou calculs Barème Q : Comment peut-on qualifier le type de frontière entre les plaques africaines et eurasiennes? Convergente Divergente Coulissante Active Passive Documents utilisés b, 2a, 2b, 3, 4. pt Q2 : En utilisant les données du document 5 quel est l ordre de la vitesse d expansion de l océan atlantique? Justifiez. Quelques mm.an -. cm.an - dizaines de cm.an - Justification Tout calcul justifiant cm.an - Ex : km x 0 5 = 3 cm.an - 75 Ma x 0 6 pt Q3 : La formation des Açores est : antérieure au Jurassique Documents utilisés 4, 5 pt Jurassique à Miocène Paléocène à l actuel Q4 : Hypothèse(s) sur la formation des Açores ; les îles sont d origine : Volcanique Tectonique Sédimentaire Documents utilisés, 2, 4, 5, 6, 7, 8 pt Olympiades académiques de géosciences 20 Page 2

3 Q5 : D après le doc 8, l ordre des étapes de l éruption de 630 après JC est :,2,3,4,5 5,4,3,2, pt 5,3,4,,2 5,,3,4,2 5,,4,3,2 Q6 : Quels sont, parmi ces différents critères, ceux qui permettent d identifier les minéraux d une lame mince en microscopie polarisante? La taille La forme La couleur pt La composition Le clivage Les macles Olympiades académiques de géosciences 20 Page 3

4 Q7 : Quel est l ordre de cristallisation des minéraux M, M2, M3, des microlithes et de la pâte? M,M2, M3, microlithes, pâte M3, M2, M, microlithes, pâte M2, M, M3, microlithes, pâte M3, M2, M, microlithes, pâte microlithes, pâte, M2, M, M3,5 pt Q8 : D'après les documents 9 et 0, à quelles températures peuvent se produire les cristallisations de la biotite (B) et de la sanidine (S)? 00 à 200 C 900 à 000 C 850 à 900 C B S pt 600 C Q9 : Les températures de cristallisation de la biotite et de la sanidine sont-elles compatibles avec la réponse 7? Oui Non Justification : Ces minéraux sont dans le même intervalle de température de cristallisation (co-refroidissement), donc la biotite peut cristalliser avant la sanidine et en même temps. pt Olympiades académiques de géosciences 20 Page 4

5 Q 0 : D après les données tomographiques les Açores sont issues : du fonctionnement d un point chaud du fonctionnement du rift de Terceira Documents utilisés, 2, 3, 4, 5,, 2 pt du fonctionnement d une zone de subduction du fonctionnement d un point chaud associé à un rifting Olympiades académiques de géosciences 20 Page 5

6 EXERCICE 2 DONNÉES BARÈME INTERPRÉTATION BARÈME Question Document : Le Bosphore relie la Mer Noire à la Mer de Marmara et la Méditerranée. Sa profondeur est au maximum de 85 mètres. Document 2 : La plate forme de La Mer Noire est entaillée de canyons au niveau du débouché du Bosphore. Document 3 : Des unités drapantes avec des coquilles marines reposent en discordance sur des dépôts alluviaux et deltaïques. Document 4 : Des fossiles marins reposent sur des fossiles d eau douce. Document5 : La grotte Cosquer, dont l entrée est située actuellement sous le niveau de la mer Méditerranée, contient plusieurs œuvres peintes et gravées attestant son occupation par l Homme. Document 6 : Une population située en Ukraine semble avoir brutalement migrée. Bilan : L ensemble des ces données sont concordantes. Elles étayent, confirment la Théorie de Ryan et Pittman. Question 2 Document 3 : Les coquilles marines reposant sur les dépôts alluviaux sont datées de 7600 ans BP. Document 4 : Les fossiles d eau douce les plus récents sont datés de 0400 ans. Les fossiles d eau de mer sont datés de 750 ans. Document 6 : Migration datée de ans +/- 200 ans Si le niveau des mers baisse de plus de 85 m les échanges entre les deux mers sont impossibles. Un écoulement brutal d eau a pu se produire de la mer de Marmara (donc de la Méditerranée) vers la Mer Noire. Il y a eu un brusque changement de la nature des eaux. Confirmation du doc 3 : Il y a eu un changement de la nature des eaux. Des eaux marines ont envahi des eaux douces. Le niveau de la mer Méditerranée devait donc se situer plus bas il y a plus de 7000 ans. Il y a eu depuis une remontée importante des eaux de la Méditerranée (au moins 36 mètres). Un événement semble avoir chassé les populations du sud de l Ukraine (rives de la mer Noire). Il y a 0400 ans la mer Noire était encore un «lac» d eau douce. Il y a 750 ans la mer Noire est constituée d eau salée. L événement est plus récent que 0400 ans et plus vieux que 750 ans. Olympiades académiques de géosciences 20 Page 6

7 EXERCICE 3 Attendus réponses question : Document : marqueurs topographiques et tectoniques dans la région de l île de Java Document 2 : Cartographie des volcans magmatiques (V) et des volcans de boue (points blancs) dans la partie Est de Java. Document 3 : Blocsdiagrammes schématiques du volcan de boue Lusi montrant quatre étapes de l évolution Document 4 : Profils sismiques acquis avant l'éruption Document 5 : La liquéfaction Document 6 : données sismiques locales avant la mise en place du volcan de boue Lusi Existence d une zone de subduction marquée par une fosse, des séismes dont les foyers sont de plus en plus profonds du sud (côté Oc.indien vers le nord (côté mer de Java) (et du volcanisme cf. doc 2) Hypothèses possibles : Volcanisme associé à la subduction (référence au doc ) réchauffement des sédiments, effet de l eau infiltrée d origine océanique ou atmosphérique à la faveur des failles, effets tectoniques (référence possible au document 5) L aquifère de Kujung est atteint par le forage y entraînant un afflux d eau. L eau fluidifie les sédiments qui se transforment en boues (cf doc 5). Cela déstabilise les formations alternées et provoque une fracturation vers la surface à la faveur d un système de fractures préexistantes (Zone de failles de Watukosek). Le mélange sous pression est conduit vers le haut. La boue s épanche en surface formant le volcan de boue Marqueurs : déformations, fissures en extension dans les constructions (ponts, routes, maisons), modification des données GPS : diminution relative d altitude dans la zone centrale Les gaz imprégnant les sédiments, peuvent, par leur libération faciliter l entraînement et l émission des boues vers la surface. Les gaz sous pression peuvent accélérer la fracturation des roches Les volumes de gaz qui s échappent participent à la déstabilisation des terrains et à l effondrement de la zone. La fracturation facilitant les remontes d eau de la formation de Kunjung et le phénomène de liquéfaction (doc 5). L ensemble alimente le volcan de boue en matériau tout en maintenant une pression suffisante Ce document ne fait pas l objet de question mais est attendu en référence pour l interprétation des documents précédents La corrélation entre la survenue d un séisme quelques jours avant la catastrophe, avancée comme hypothèse par la société indonésienne de forage ne peut être scientifiquement établie. point point point point point point point Olympiades académiques de géosciences 20 Page 7

8 Attendus réponses question (suite): Schéma doc point A km Océan Indien Plaque indoaustralienne fosse volcans Mer de Java Plaque pacifique B Plaque eurasienne Schéma doc 4 point Olympiades académiques de géosciences 20 Page 8

9 Attendus réponses question 2 Contexte géologique Risques Réalisations au détriment du risque Existence d un dôme riche en gaz, Existence d autres volcans de boue dans la région Zone sismique associée à la subduction du fait de la convergence de la plaque indoaustralienne et de la plaque eurasienne. Existence d une zone de fracturation facilitant la remontée de matériau profond sous pression Mise sous pression des sédiments Phénomène de liquéfaction connu Risque de déstabilisation et de liquéfaction des sédiments Risque de fuites Traversée du dôme par le forage Réalisation du forage dans une zone fracturée de haute sismicité Incohérent 0 point, Lien peu explicite point, Lien explicite satisfaisant 2 points. Olympiades académiques de géosciences 20 Page 9

10 EXERCICE 4 Saisies d informations Interprétations Points 0 Recherche d arguments géographiques Doc. A2 : les formes des côtes Est de l Afrique et Ouest de Madagascar sont complémentaires plutôt au niveau du Golfe du Zambèze. Madagascar dans le supercontinent était attenante à l Afrique au niveau de l actuel Golfe du Zambèze. L argument géographique est plutôt en faveur de l hypothèse (hypothèse Sud). 0,25 Recherche d arguments pétrologiques Doc A3 : cratons de l Est de Madagascar semblent correspondre à ceux de l Ouest du Dharwar (Inde du Sud) Madagascar dans le supercontinent était attenante à l Inde actuelle. L argument pétrologique est en faveur de l hypothèse 2 (hypothèse Nord) 0,25 Recherche d arguments paléontologiques Glossopteris étant une fougère, ses Doc. A5 : Glossopteris est présent partout spores peuvent se déplacer par les courants atmosphériques Les arguments paléontologiques ne permettent pas de se prononcer. 0,25 Recherche d arguments paléoclimatiques Doc. A : on retrouve des dépôts glaciaires carbonifères sur Madagascar comme au niveau de l île de Zanzibar et du Golfe du Zambèze. Madagascar faisait partie de la grande calotte glaciaire Les arguments paléoclimatiques ne permettent pas de se prononcer 0,25 Recherche d arguments tectoniques Doc. A3 : des failles NW-SE correspondent entre l Afrique, Madagascar et le sud de l Inde Ces trois continents devaient être réunis dans le supercontinent et ont été faillés Les arguments tectoniques sont en faveur de l hypothèse 2 (hypothèse Nord) 0,25 Recherche d arguments cinématiques Une dorsale a séparé Madagascar Doc. A4 : limite de plaque inactive de l Afrique entre le Jurassique et le actuellement entre le niveau de l île de Crétacé Zanzibar et Madagascar, entourée de basaltes âgés d environ 20 MA Les arguments cinématiques sont en faveur de l hypothèse 2 (hypothèse Nord) 0,25 L ensemble des arguments est en faveur de l hypothèse 2. Madagascar s est séparée de l Afrique dans le supercontinent. La dorsale a cessé de fonctionner au début du Crétacé. Madagascar au jurassique était très près de l Afrique au niveau de l île actuelle de Zanzibar Collage et arguments sur le document : position de l'ile, distance à l'afrique pas trop importante, faille qui traverse Inde, Madagascar, et Afrique, dorsale.,5 Olympiades académiques de géosciences 20 Page 0

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES DE BESANCON, DIJON, NANCY-METZ, NANTES, REIMS et STRASBOURG.

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES DE BESANCON, DIJON, NANCY-METZ, NANTES, REIMS et STRASBOURG. SESSION 20 OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES DE BESANCON, DIJON, NANCY-METZ, NANTES, REIMS et STRASBOURG. Proposition de corrigé et barème. Olympiades académiques de géosciences 20 Page Propositions

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES DE CLERMONT- FERRAND, GRENOBLE, LIMOGES, LYON, MONTPELLIER, ORLEANS-TOURS.

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES DE CLERMONT- FERRAND, GRENOBLE, LIMOGES, LYON, MONTPELLIER, ORLEANS-TOURS. SESSION 20 OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES DE CLERMONT- FERRAND, GRENOBLE, LIMOGES, LYON, MONTPELLIER, ORLEANS-TOURS. Proposition de corrigé et barème. Olympiades académiques de géosciences 20 Page

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES ACADEMIES DE CRETEIL, GUADELOUPE, GUYANE, MARTINIQUE, PARIS AEFE

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES ACADEMIES DE CRETEIL, GUADELOUPE, GUYANE, MARTINIQUE, PARIS AEFE SESSION 20 OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES ACADEMIES DE CRETEIL, GUADELOUPE, GUYANE, MARTINIQUE, PARIS AEFE Proposition de corrigé et barème. Olympiades académiques de géosciences 20 Page Propositions

Plus en détail

EXERCICES DIVERGENCE LITHOSPHERE ET TECTONIQUE DES PLAQUES P65 66 67

EXERCICES DIVERGENCE LITHOSPHERE ET TECTONIQUE DES PLAQUES P65 66 67 EXERCICES DIVERGENCE LITHOSPHERE ET TECTONIQUE DES PLAQUES P65 66 67 Exercice 1 p 65 : Définir en une phrase les mots suivants Dorsale océanique : chaîne de montagne sous-marine en basalte possédant une

Plus en détail

Partie 1 : L activité interne du globe terrestre

Partie 1 : L activité interne du globe terrestre Partie 1 : L activité interne du globe terrestre CHAPITRE 3 LA SURFACE DE LA TERRE : DES PLAQUES EN MOUVEMENTS Situation de départ - Rappels : Les séismes et les éruptions volcaniques ne se manifestent

Plus en détail

Partie II : Pratique du raisonnement scientifique et argumentation. Exercice 2 : Histoire de la théorie de la tectonique des plaques (5 points)

Partie II : Pratique du raisonnement scientifique et argumentation. Exercice 2 : Histoire de la théorie de la tectonique des plaques (5 points) Partie II : Pratique du raisonnement scientifique et argumentation Exercice 2 : Histoire de la théorie de la tectonique des plaques (5 points) L Inde et l Asie sont actuellement en contact. Diverses méthodes

Plus en détail

Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés

Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés Le chapitre précédent a montré la réalité de la tectonique des plaques et notamment la création permanente de lithosphère nouvelle dans l axe des dorsales océaniques.

Plus en détail

Tectonique des plaques

Tectonique des plaques Tectonique des plaques Eléments modernes à l appui de la tectonique des plaques : 1. Minimum de vitesse (LVZ) au sommet de l asténosphère Rigidité moindre Région de cisaillement La lithosphère flotte sur

Plus en détail

CHAPITRE N 5. LA TECTONIQUE DES PLAQUES: un modèle qui s enrichit.

CHAPITRE N 5. LA TECTONIQUE DES PLAQUES: un modèle qui s enrichit. CHAPITRE N 5 LA TECTONIQUE DES PLAQUES: un modèle qui s enrichit. I-INTRODUCTION À la fin des années 1960, l'idée d'une lithosphère découpée en plaques rigides mobiles les unes par rapport aux autres est

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES d AMIENS, CAEN, LILLE, RENNES, ROUEN et VERSAILLES.

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES d AMIENS, CAEN, LILLE, RENNES, ROUEN et VERSAILLES. SESSION 20 OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES d AMIENS, CAEN, LILLE, RENNES, ROUEN et VERSAILLES. Proposition de corrigé et barème. Olympiades académiques de géosciences 20 Page Propositions Réponses

Plus en détail

Découpage de la surface terrestre en plaques lithosphériques

Découpage de la surface terrestre en plaques lithosphériques Découpage de la surface terrestre en plaques lithosphériques 4 e / Comment délimiter une plaque? Qu appelle-t-on une plaque? 1 e / Comment caractériser les couches superficielles du globe? Lexique : Plaque

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE. n 5 GEOLOGIE. durée 3 h

DEVOIR SURVEILLE. n 5 GEOLOGIE. durée 3 h 851, 852 et 853 Lundi 14 mars 2016 DEVOIR SURVEILLE n 5 GEOLOGIE durée 3 h Le sujet comporte 12 pages, il vous est conseillé de prendre connaissance de la totalité du sujet avant de commencer. Il sera

Plus en détail

Terminales S2 Correction du Devoir Surveillé de SVT n 1 02/10/2012 Le domaine continental et sa dynamique (durée 1h50)

Terminales S2 Correction du Devoir Surveillé de SVT n 1 02/10/2012 Le domaine continental et sa dynamique (durée 1h50) Terminales S2 Correction du Devoir Surveillé de SVT n 1 02/10/2012 Le domaine continental et sa dynamique (durée 1h50) N. Pidancier Exercice 1 : Introduction Le relief au niveau de la Terre se répartit

Plus en détail

UE Planète Terre. Grands Processus Géodynamiques. Julie Perrot - U.B.O.

UE Planète Terre. Grands Processus Géodynamiques. Julie Perrot - U.B.O. UE Planète Terre Julie Perrot - U.B.O. Grands Processus Géodynamiques I - Frontières Divergentes Modèles de rifting Rift Continental Dorsale Océanique II - Frontières Convergentes Subduction Collision

Plus en détail

A partir des informations issues de l exploitation des documents 1 à 9, établissez le contexte géodynamique de l Islande.

A partir des informations issues de l exploitation des documents 1 à 9, établissez le contexte géodynamique de l Islande. BCPST 1 vendredi 5 février 2010 DS n 4 Géologie Eléments de correction PARTIE I A partir des informations issues de l exploitation des documents 1 à 9, établissez le contexte géodynamique de l Islande.

Plus en détail

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS CONCOURS EXTERNE ÉPREUVES D ADMISSION session 2009 TRAVAUX PRATIQUES DE SPECIALITÉ DU SECTEUR C Durée totale : 6 heures Géodynamique

Plus en détail

La tectonique des plaques. Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques.

La tectonique des plaques. Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques. Chapitre 3 : La tectonique des plaques Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques. A- Localisation des plaques Activité : Observation

Plus en détail

1ère partie de l épreuve Dossier. LA FORMATION DE LA LITHOSPHERE OCEANIQUE ET SON EVOLUTION

1ère partie de l épreuve Dossier. LA FORMATION DE LA LITHOSPHERE OCEANIQUE ET SON EVOLUTION 1ère partie de l épreuve Dossier. LA FORMATION DE LA LITHOSPHERE OCEANIQUE ET SON EVOLUTION FORMATION DE LA LITHOSPHERE OCEANIQUE ET SON EVOLUTION Niveau : 1 ère S - TS Extrait du programme : Divergence

Plus en détail

Chapitre 5 : Un premier modèle global : Une lithosphère découpée en plaques rigides

Chapitre 5 : Un premier modèle global : Une lithosphère découpée en plaques rigides 1 Chapitre 5 : Un premier modèle global : Une lithosphère découpée en plaques rigides Introduction Dans les années 1965-1968, l étude de la géométrie des dorsales a permis de construire un modèle où la

Plus en détail

Cours de géographie Volcanisme, 8VSB

Cours de géographie Volcanisme, 8VSB Cours de géographie Volcanisme, 8VSB PARTIE I : GEODYNAMIQUE INTERNE STRUCTURE INTRENE DE LA TERRE DERIVE DES CONTINENTS THEORIE DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES PALEOMAGNETISME SEISMES VOLCANS CHAINES DE

Plus en détail

II. Les savoirs scientifiques à maîtriser A/ Volcanisme Savoir définir volcan / volcanisme

II. Les savoirs scientifiques à maîtriser A/ Volcanisme Savoir définir volcan / volcanisme UE 116 TD 1 Sciences de la Terre Les concepts mobilisés dans les explications des phénomènes volcaniques et sismiques. I. Nos représentations initiales Support Affiches/ Comparaison Travail par groupe

Plus en détail

Nom et Prénom : Module : Géologie II Examen du 26 mai 2015 Durée : 1 h 30

Nom et Prénom : Module : Géologie II Examen du 26 mai 2015 Durée : 1 h 30 Nom et Prénom : UNIVERSITE FERHAT ABBAS- SETIF 1 INSTITUT D ARCHITECTURE ET DES SCIENCES DE LA TERRE DEPARTEMENT DES SCIENCES DE LA TERRE LMD - Sciences de la Terre et de l Univers Géosciences 1 ère année.

Plus en détail

OLYMPIADES DES GEOSCIENCES

OLYMPIADES DES GEOSCIENCES SESSION 2009 OLYMPIADES DES GEOSCIENCES ACADEMIES DE CRETEIL, LILLE, ORLEANS-TOURS, PARIS & VERSAILLES Proposition de corrigé et barème. Exercice : Hydrates de méthane Saisie d informations Interprétations

Plus en détail

Tectonique des plaques et création de reliefs

Tectonique des plaques et création de reliefs PREPARATION AGREGATION INTERNE SVT TOULOUSE 27 Novembre 2013 Composition à partir d'un dossier Durée : 5 heures L'usage de tout ouvrage de référence, de tout dictionnaire et de tout matériel électronique

Plus en détail

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe?

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe? Sommaire Séquence 4 Tu as constaté que les séismes et les éruptions volcaniques se déroulaient toujours aux mêmes endroits. Tu vas maintenant chercher à expliquer ce phénomène. Problématique : Comment

Plus en détail

1 Activité magmatique des zones

1 Activité magmatique des zones ACTIVITÉ 1 Activité magmatique des zones de subduction Le magmatisme des zones de convergence de plaques s observe sur la plaque chevauchante. Il est situé à l aplomb des surfaces de Bénioff, là où celles-ci

Plus en détail

La tectonique des plaques: histoire d un modèle. Progression pédagogique en 1 e S David Bard - APBG

La tectonique des plaques: histoire d un modèle. Progression pédagogique en 1 e S David Bard - APBG La tectonique des plaques: histoire d un modèle Progression pédagogique en 1 e S David Bard - APBG Temps approximatif: 10 semaines Rappel des acquis de 4 e et motivation Tableau d Hokusai montrant le tsunami

Plus en détail

REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese

REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese www.scotese.com chris@scotese.com Introduction Christopher SCOTESE de l Université du Texas est l'auteur

Plus en détail

Problème général : Comment expliquer les différences d altitude moyenne entre continents et océans?

Problème général : Comment expliquer les différences d altitude moyenne entre continents et océans? DISTRIBUTION DES TERRES ET DES MERS Observations : Les continents sont essentiellement en relief (altitude moyenne des terres de 840 m - de 0 à 9 km environ) Les océans sont essentiellement en profondeur

Plus en détail

La tectonique des plaques et la cinématique

La tectonique des plaques et la cinématique La tectonique des plaques et la cinématique Partie 1 En 4 parties Sommaire INTRODUCTION I. PRINCIPES FONDAMENTAUX 1. Le déplacement d une calotte sphérique 2. Les mouvements possibles entre les plaques

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE 1 CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE Quels sont les arguments qui permettent de renforcer le modèle? 2 3 I. UNE CONFIRMATION DE L EXPANSION DU PLANCHER OCÉANIQUE A.LES

Plus en détail

Des volcans en éruption

Des volcans en éruption Activité 1 Des volcans en éruption Les volcanologues observent les éruptions volaniques afin de découvrir leur cause et de comprendre le fonctionnement des volcans. Quelles sont les caractéristiques des

Plus en détail

Chapitre II La formation des chaînes de montagnes

Chapitre II La formation des chaînes de montagnes Chapitre II La formation des chaînes de montagnes -I -Les traces d un domaine océanique dans les chaînes de montagnes 1) Des roches témoins d un océan disparu 1 2 Basaltes en coussin au fond de l océan

Plus en détail

Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains

Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains 2 sous parties : Tectonique des plaques et géologie appliquée Nourrir l humanité Une exemple de tâche complexe Rappel : «La tâche complexe est une tâche mobilisant

Plus en détail

Activité 53 : Dynamique du volcan et structure de la roche volcanique

Activité 53 : Dynamique du volcan et structure de la roche volcanique Activité 53 : Dynamique du volcan et structure de la roche volcanique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : L activité interne du globe 2. PLACE DE L ACTIVITE DANS UNE PROGRESSION Chapitre I. Les séismes

Plus en détail

Chapitre IV La disparition des reliefs

Chapitre IV La disparition des reliefs Chapitre IV La disparition des reliefs Vestiges d anciennes chaînes de montagnes datant de plusieurs centaines de millions d années observables sur tous les continents. Quels sont les processus responsables

Plus en détail

Les volcans vus du ciel.

Les volcans vus du ciel. 24 février 2015 Les volcans vus du ciel. Par Charles Frankel Géologue Sommaire Les volcans vus du ciel.... 1 I. L Etna :... 1 II. Le Stromboli :... 2 III. Volcanisme terrestre :... 2 IV. Le Santorin :...

Plus en détail

o 2. la dorsale médio-atlantique Une chaîne de montagnes sous-marines de nord à sud le long de l océan Atlantique

o 2. la dorsale médio-atlantique Une chaîne de montagnes sous-marines de nord à sud le long de l océan Atlantique - Comment les continents se déplacent-ils? - S il y avait une fois, tous les continents ont formé un «supercontinent», la Pangée... o Il faut conclure que les continents se déplacent - Donc, il faut poser

Plus en détail

La théorie de la dérive des continents

La théorie de la dérive des continents Géo / Fiche 16 La tectonique des plaques La théorie de la dérive des continents Jusqu'à la fin du XIX è siècle, les scientifiques pensaient que les continents n'avaient pas bougé les uns par rapport aux

Plus en détail

OLYMPIADES DES GEOSCIENCES ACADEMIES de LA GUADELOUPE, LA GUYANE, LA REUNION, et de LA MARTINIQUE et les Etablissements de l AEFE

OLYMPIADES DES GEOSCIENCES ACADEMIES de LA GUADELOUPE, LA GUYANE, LA REUNION, et de LA MARTINIQUE et les Etablissements de l AEFE SESSION 008 OLYMPIADES DES GEOSCIENCES ACADEMIES de LA GUADELOUPE, LA GUYANE, LA REUNION, et de LA MARTINIQUE et les Etablissements de l AEFE Proposition de corrigé et barème. Olympiades des géosciences

Plus en détail

DST DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1) RESTITUTION ORGANISÉE DES CONNAISSANCES (5 PTS)

DST DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1) RESTITUTION ORGANISÉE DES CONNAISSANCES (5 PTS) 1s_cntsvt_2012_03_28.doc 1/6 CLASSE DE 1ère S - DURÉE 3H00 DST DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE CALCULATRICES INTERDITES 1) RESTITUTION ORGANISÉE DES CONNAISSANCES (5 PTS) La théorie de la dérive des

Plus en détail

MOUVEMENTS DE CONVERGENCE ET DONNEES GPS

MOUVEMENTS DE CONVERGENCE ET DONNEES GPS Fiche sujet-élève Le mouvement des plaques tectoniques peut être appréhendé par des mesures de positionnement GPS (Global Positioning System). Les mesures, réalisées quotidiennement par un ensemble de

Plus en détail

TP16 : de l élaboration de la théorie aux mouvements absolus.

TP16 : de l élaboration de la théorie aux mouvements absolus. TP16 : de l élaboration de la théorie aux mouvements absolus. Matériel : - logiciels informatiques( le fichier Hawai.kmz ; le dossier TP GPS 1S) - Du papier calque - Un globe terrestre ( activité 1) Objectif

Plus en détail

Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque

Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque Il existe un certain nombre de volcans qui ne se trouvent pas en limite de plaque : on dit qu ils sont en contexte

Plus en détail

Le volcanisme. Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun!

Le volcanisme. Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun! Le volcanisme Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun! Problème : Qu est ce que le volcanisme? I. Les éruptions volcaniques

Plus en détail

Exercice 3 : VOLCAN DE BOUE A JAVA

Exercice 3 : VOLCAN DE BOUE A JAVA Exercice 3 : VOLCAN DE BOUE A JAVA Le volcan de boue de Lusi, situé à Sidoarjo dans l île de Java en Indonésie, s est formé à partir d une éruption continue de gaz et de boue. Le phénomène a débuté le

Plus en détail

TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau

TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau Etape 1 Les compositions minéralogiques et chimiques du manteau et de la croûte océanique : Rappels Observer au microscope polarisant les

Plus en détail

Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande»

Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande» Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande» Consignes : - travail individuel ; - rédiger intégralement introduction et conclusion ; - noter les titres des grandes parties

Plus en détail

Documents annexes Documents annexes SN12

Documents annexes Documents annexes SN12 Documents annexes Documents annexes SN12 1 Fiche 1 Reconnaissance des principaux minéraux des croûtes continentale et océanique à l œil nu Plusieurs éléments sont à décrire avant de pouvoir identifier

Plus en détail

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

- La péridotite est quant à elle un cas particulier, difficile à classer. C est la roche du manteau.

- La péridotite est quant à elle un cas particulier, difficile à classer. C est la roche du manteau. Rappels de géologie de 1S. Rappel bref de la structure du globe. http://geologie-alpe-huez.1001photos.com/roches/terre.php La lithosphère est constituée de la croûte (continentale ou océanique) et de la

Plus en détail

PARTIE A - LA PLANETE TERRE, L'ENVIRONNEMENT ET L'ACTIVITE HUMAINE

PARTIE A - LA PLANETE TERRE, L'ENVIRONNEMENT ET L'ACTIVITE HUMAINE PARTIE A - LA PLANETE TERRE, L'ENVIRONNEMENT ET L'ACTIVITE HUMAINE A4. Des plaques tectoniques en mouvement 1. Comment délimite-t-on les plaques tectoniques? Doc 1-2 p 50 élève + logiciel Tectoglob : Les

Plus en détail

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique Fiche professeur - 4 e Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : L activité interne du globe Connaissances

Plus en détail

Partie 6 : La géothermie et son utilisation.

Partie 6 : La géothermie et son utilisation. Partie 6 : La géothermie et son utilisation. La production d énergie est un défi pour l avenir. En effet la démographie explose et les humains ont besoin de plus en plus d énergie. L exploitation des énergies

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre 1 Lac de la station thermale du Blue Lagoon en Islande (eau chauffée par l énergie géothermique) 2 - I - Gradient géothermique et flux géothermique 1) Des

Plus en détail

L'évolution des reliefs

L'évolution des reliefs L'évolution des reliefs Table des matières Introduction 3 I - Retracer l'histoire des Alpes 4 II - TP : l'évolution des reliefs 5 1. Chaînes de montagnes anciennes et récentes... 5 2. Exercice : altitude

Plus en détail

BCPST. 1-851 et 852. Lundi 15/03/2010. DEVOIR n 5

BCPST. 1-851 et 852. Lundi 15/03/2010. DEVOIR n 5 BCPST. 1-851 et 852. Lundi 15/03/2010. DEVOIR n 5 GEOLOGIE. Durée : 3 heures. Le sujet comporte 12 pages et trois parties indépendantes et obligatoires. Il est conseillé de prendre connaissance de la totalité

Plus en détail

Tara - fiche exercice étape 2 : Alaska, Prudhoe Bay

Tara - fiche exercice étape 2 : Alaska, Prudhoe Bay Photo : jerrican d essence Problématique : Raréfaction des ressources - Rechercher du pétrole plus loin, plus profond ; - Difficulté d extraction en Arctique (froid, banquise) ; - Problèmes de sécurité

Plus en détail

Le magmatisme à la Réunion

Le magmatisme à la Réunion GEOLOGIE 15 avril 2009 Durée : 2 heures L usage de la calculatrice est autorisé pour cette épreuve (1pt) Le magmatisme à la Réunion L île de la Réunion est située dans l océan Indien. Elle constitue la

Plus en détail

Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3)

Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3) Exposition VOLCANS du 25 octobre 2007 au 21 avril 2008 Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3) Ce livret est destiné à garder une trace écrite de la visite de l exposition, mais aussi

Plus en détail

SESSION 2011 SUJET NATIONAL.

SESSION 2011 SUJET NATIONAL. SESSION 2011 SUJET NATIONAL. Durée de l épreuve : 4h. Olympiades académiques de Géosciences 2011 Page 1 EXERCICE 1 La caldeira de Furnas L archipel des Açores est situé au milieu de l océan Atlantique

Plus en détail

Volcanisme et tectonique des plaques

Volcanisme et tectonique des plaques Volcanisme et tectonique des plaques Le volcanisme Le volcanisme est un phénomène naturel menaçant, mais il peut être aussi fascinant. Pour certaine civilisation, l attraction des volcans est grande. Elle

Plus en détail

4. Roches volcaniques et volcanisme

4. Roches volcaniques et volcanisme 4. Roches volcaniques et volcanisme 1ère Partie: magmas, roches et contexte géodynamique Krakatoa (Java, Indonésie) La Chaîne des Puys 4.1. Les magmas 1. Magma basaltique -- SiO 2 45-55 wt%, concentré

Plus en détail

LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE

LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE Thèmes 4 et 5 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE Les zones de subduction sont le siège d'une importante activité magmatique qui aboutit à la

Plus en détail

Fig. 2 : Structure en couches de la Terre

Fig. 2 : Structure en couches de la Terre Cours de Tectonique globale/fb/module M12/ S3 de licence "STU/ Figures/ ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Correction de la géothermie

Correction de la géothermie Correction de la géothermie Les ondes issues d un séisme survenu en Alsace sont enregistrées dans différentes stations (Doc. 1). On dispose ainsi du temps de parcours des ondes P réfléchies sur le Moho

Plus en détail

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES REVISIONS DE 1 S. Vous devez indiquer pour chaque proposition si celle-ci est vraie (V) ou fausse (F) en cochant la case correspondante ; une abstention ou une réponse trop peu lisible seront considérées

Plus en détail

CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE

CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE En proposant sa théorie de la mobilité horizontale des continents, Wegener s'était heurté au problème de la détermination des forces capables de déplacer

Plus en détail

DEFINITIONS : Comment se passe une éruption volcanique? I/ Une éruption volcanique peut être effusive ou explosive. DEFINITION :

DEFINITIONS : Comment se passe une éruption volcanique? I/ Une éruption volcanique peut être effusive ou explosive. DEFINITION : Chapitre 2 : le volcanisme Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre 2 : le volcanisme

Plus en détail

LE VOLCANISME. Mont St HELENS (U.S.A cote est) 1857 / 1980 : une par siècle Cendres, blocs, gaz, nuées ardentes. Dôme de lave obstruant le cratère

LE VOLCANISME. Mont St HELENS (U.S.A cote est) 1857 / 1980 : une par siècle Cendres, blocs, gaz, nuées ardentes. Dôme de lave obstruant le cratère LE VOLCANISME «Parmi les phénomènes que la nature offre à nos regards, il n en est de plus grandiose, de plus merveilleux, de plus mystérieux, de plus terrifiant qu un volcan en activité. Il tremble, gronde,

Plus en détail

TP SVT: H1 : Le scénario suivant présente la formation d un océan qui a ensuite disparu par subduction

TP SVT: H1 : Le scénario suivant présente la formation d un océan qui a ensuite disparu par subduction Chiadmi Hamid Sami Cherradi TP SVT: Intro : Les chaines de montagne sont des lieux de convergence lithosphériques. Ces zones d affrontement entre deux lithosphères renferment des informations qui permettent

Plus en détail

Plaques. Image de la NASA : http://denali.gsfc.nasa.gov/re search/lowman/lowman.html

Plaques. Image de la NASA : http://denali.gsfc.nasa.gov/re search/lowman/lowman.html Plaques La lithosphère (croûte + partie du manteau) est divisée en plaques qui se déplacent d un seul tenant sur l asthénosphère. Les séismes ayant surtout lieu à la jonction des plaques, la distribution

Plus en détail

TP 3- Composition pétrographique et chimique de la croûte et du manteau supérieur

TP 3- Composition pétrographique et chimique de la croûte et du manteau supérieur TP 3- Composition pétrographique et chimique de la croûte et du manteau supérieur Données initiales : Parmi les enveloppes du globe terrestre, seuls les matériaux de la lithosphère sont accessibles à l

Plus en détail

La cinématique des plaques

La cinématique des plaques La cinématique des plaques Auteur : Nicolas CHAMOT-ROOKE Directeur-adjoint du laboratoire de Géologie de l'ens CNRS UMR8538/École normale supérieure La cinématique des plaques est l étude des mouvements

Plus en détail

Le séisme de Concepcion, Chili, du 27 février 2010 - Le point sur les informations scientifiques

Le séisme de Concepcion, Chili, du 27 février 2010 - Le point sur les informations scientifiques Le séisme de Concepcion, Chili, du 27 février 2010 - Le point sur les informations scientifiques Le 28-février-2010 Christophe Vigny Directeur de recherches au CNRS Laboratoire de Géologie de l ENS, UMR8538

Plus en détail

Séisme de magnitude 8.0 aux îles Santa-Cruz Mardi 06 février 2013 à 01h12 GMT.

Séisme de magnitude 8.0 aux îles Santa-Cruz Mardi 06 février 2013 à 01h12 GMT. Séisme de magnitude 8.0 aux îles Santa-Cruz Mardi 06 février 2013 à 01h12 GMT. Fichier de données techniques pour le professeur Le séisme a été enregistré par la station sismique de Telopea Park School

Plus en détail

THEME 1 : La Terre dans l univers, la vie et l évolution du vivant : une planète habitée Document 1 - Grotte Cosquer dernière glaciation

THEME 1 : La Terre dans l univers, la vie et l évolution du vivant : une planète habitée Document 1 - Grotte Cosquer dernière glaciation Document 1 - Grotte Cosquer La grotte Cosquer, ornée de gravures et de peintures rupestres d intérêt comparable à celles de Lascaux ou de la Combe d Arc, est unique en Provence. Elle comporte deux séries

Plus en détail

1ère partie de l épreuve Dossier. LES MARGES PASSIVES

1ère partie de l épreuve Dossier. LES MARGES PASSIVES 1ère partie de l épreuve Dossier. LES MARGES PASSIVES LES MARGES PASSIVES Niveau : 1 ère S, Terminale S Extrait du programme : «Marges passives des continents : elles sont structurées par des failles normales

Plus en détail

TP 8. Comment distinguer la croûte océanique de la croûte continentale?

TP 8. Comment distinguer la croûte océanique de la croûte continentale? TP 8 Comment distinguer la croûte océanique de la croûte continentale? Lycée E. Delacroix 1 ère S Programme 2011 La démarche du géologue Quelle est cette pierre? Les enveloppes abordées directement par

Plus en détail

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne.

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne. Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Introduction : L existence d un flux de chaleur d origine interne fait l objet de nombreuses manifestations en surface (sources d eaux chaudes,

Plus en détail

PREFECTURE D INDRE-ET-LOIRE

PREFECTURE D INDRE-ET-LOIRE PREFECTURE D INDRE-ET-LOIRE Service interministériel de défense et de protection civile ARRÊTÉ PRÉFECTORAL RELATIF À L INFORMATION DES ACQUÉREURS ET DES LOCATAIRES DE BIENS IMMOBILIERS SUR LES RISQUES

Plus en détail

Atelier 4. Les séismes et les plaques tectoniques

Atelier 4. Les séismes et les plaques tectoniques Atelier 4 Observation de la carte du monde et des tremblements de terre ; chercher les corrélations. Les séismes et les plaques tectoniques Présentation des plaques tectoniques : structure en oignon de

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE GEOSCIENCES ACADEMIES DE BORDEAUX, LIMOGES, ORLEANS-TOURS POITIERS, TOULOUSE, VERSAILLES

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE GEOSCIENCES ACADEMIES DE BORDEAUX, LIMOGES, ORLEANS-TOURS POITIERS, TOULOUSE, VERSAILLES SESSION 2010 OLYMPIADES ACADEMIQUES DE GEOSCIENCES ACADEMIES DE BORDEAUX, LIMOGES, ORLEANS-TOURS POITIERS, TOULOUSE, VERSAILLES Durée de l épreuve : 4h. Le sujet se compose de quatre exercices notés sur

Plus en détail

Autisme, clichés et préjugés RAPPORT

Autisme, clichés et préjugés RAPPORT Autisme, clichés et préjugés RAPPORT Version n 2 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A : Aurélie CAMM-CHAPEL OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 OpinionWay pour

Plus en détail

Basalte tholéitique - texture microlithique avec olivine (tache jaunâtre), plagioclases et pyroxènes.

Basalte tholéitique - texture microlithique avec olivine (tache jaunâtre), plagioclases et pyroxènes. Enigme 10 : De la roche en poudre!! Les dorsales produisent des basaltes qualifiés de MORB (Medio Ocean Ridge Basalts) Ces basaltes sont caractérisés par leur faible quantité d alcalins (Na20 et K2O),

Plus en détail

I ) L identification de deux types de volcanisme. 1) Les éruptions effusives des volcans "rouges" : (exemple : Le Piton de la Fournaise).

I ) L identification de deux types de volcanisme. 1) Les éruptions effusives des volcans rouges : (exemple : Le Piton de la Fournaise). LE VOLCANISME. Introduction : La Terre possède sur les cinq continents plus de 1500 volcans (et bien davantage sous les océans) qui sont aujourd hui considérés comme actifs ; chaque année en moyenne 60

Plus en détail

Activité 6 : Approche historique de la tectonique des plaques.

Activité 6 : Approche historique de la tectonique des plaques. Activité 6 : Approche historique de la tectonique des plaques. Nous allons poursuivre notre recherche visant à déterminer quelle dynamique terrestre cause les séismes et volcans. Nous avons vu que la surface

Plus en détail

La France et l Union européenne : influence mondiale, puissance incomplète

La France et l Union européenne : influence mondiale, puissance incomplète La France et l Union européenne : influence mondiale, puissance incomplète Capacités Localiser et situer : - le territoire français ultramarin sur un planisphère - les principaux espaces de la francophonie

Plus en détail

QCM. Niveau Première S. Thème 1B : La tectonique des plaques, un premier modèle global

QCM. Niveau Première S. Thème 1B : La tectonique des plaques, un premier modèle global QCM Niveau Première S Thème 1B : La tectonique des plaques, un premier modèle global Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions peuvent être

Plus en détail

I. L évolution des caractéristiques des chaînes de montagnes

I. L évolution des caractéristiques des chaînes de montagnes T H E M E 1 : L A T E R R E D A N S L U N I V E R S, L A V I E, L E V O L U T I O N D U V I V A N T P A R T I E 2 : G E O D Y N A M I Q U E D U D O M A I N E C O N T I N E N T A L C H A P I T R E 11 :

Plus en détail

1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE

1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE 1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE Niveau : 1 ère S - TS Extrait du programme : Divergence et phénomènes liés (durée indicative : 3 semaines)

Plus en détail

Composition à partir dʼun dossier

Composition à partir dʼun dossier section : sciences de la vie sciences de la terre et de l univers Composition à partir dʼun dossier Durée : 5 heures Samedi 17 octobre 2009 Modèles et modélisation dans l enseignement des sciences de la

Plus en détail

Les séismes et les éruptions volcaniques sont les manifestations, visibles à la surface, de l activité interne de la Terre.

Les séismes et les éruptions volcaniques sont les manifestations, visibles à la surface, de l activité interne de la Terre. Début du cours pour les absents et la suite... Chapitre 4 Les plaques et leurs mouvements Les séismes et les éruptions volcaniques sont les manifestations, visibles à la surface, de l activité interne

Plus en détail

PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE

PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE 1/14 DIRECTION DE LA SECURITE ET DU CABINET PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE ARRÊTÉ PRÉFECTORAL n IAL- 13112-03 modifiant l arrêté n IAL- 13112-02 du 20 aout 2010 relatif à l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ETUDE DU GENIE CIVIL CIVIL

GUIDE PRATIQUE DE L ETUDE DU GENIE CIVIL CIVIL CIVIL Préparation de la mission 1. Analyse du document de la reconnaissance 2. Estimation des moyens à mettre à œuvre 3. Planification de la mission avec le topographe Programme de la mission 1. Visite

Plus en détail

Commune de SAINTE-LUCE-SUR-LOIRE

Commune de SAINTE-LUCE-SUR-LOIRE 1. Annexe à l arrêté préfectoral Préfecture de Loire-Atlantique Commune de SAINTE-LUCE-SUR-LOIRE Informations sur les risques naturels et technologiques pour l application des I, II, III de l article L

Plus en détail

Les Rocheuses au naturel epuis l aube

Les Rocheuses au naturel epuis l aube D Les Rocheuses au naturel epuis l aube de l humanité, les montagnes ont toujours fasciné les hommes par leur taille imposante et par les nombreuses ressources qu elles leur apportent. hacune des trois

Plus en détail

VACANCES SEISME JAPON INFOGRAPHIE RISQUES ACTION EDUCATIVE CONSTRUCTION PARASISMIQUE INTERVIEW N 6

VACANCES SEISME JAPON INFOGRAPHIE RISQUES ACTION EDUCATIVE CONSTRUCTION PARASISMIQUE INTERVIEW N 6 La Lettre du Plan Séisme Juillet - Août 2008 VACANCES SEISME JAPON INFOGRAPHIE RISQUES ACTION EDUCATIVE CONSTRUCTION PARASISMIQUE INTERVIEW N 6 VACANCES RISQUE SISMIQUE A L ETRANGER La sismicité mondiale,

Plus en détail

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment l Homme gère-t-il les séismes et les volcans?

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment l Homme gère-t-il les séismes et les volcans? Sommaire Séquence 3 Tu viens de voir comment les séismes et les éruptions volcaniques se manifestaient, mais tu peux te demander quelles sont les conséquences de ces manifestations de la Terre pour l Homme.

Plus en détail

CAPES CONCOURS INTERNE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

CAPES CONCOURS INTERNE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE CAPES CONCOURS INTERNE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Thème/Titre : Arguments en faveur de la tectonique des plaques Niveau : Première S PLAN POSSIBLE Les arguments en faveur de la tectonique des plaques

Plus en détail