Maîtrisez vos liquidités et gérez vos risques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maîtrisez vos liquidités et gérez vos risques"

Transcription

1 Maîtrisez vos liquidités et gérez vos risques Cash Management Virtuel d ING Michel Rutte Global Principal Product Manager Paris 15 mars 2016 ING Wholesale Banking

2 Cash management Virtuel: pourquoi?

3 Les atouts du Cash Management Virtuel Réduisez le nombre de comptes courants Centralisation Centralisez la trésorerie multi-entités Gérez vos liquidités Gestion des risques et maîtrise des flux Processus Optimisez vos paiements et encaissements pour compte de Améliorez vos rapprochements comptables et de trésorerie Réduisez le délai moyen de paiement des clients Gestion Connectez vos comptes multi-banques Gérez vos comptes virtuels vous-même Comptabilisez les prêts intragroupes 2

4 Cash Management Virtuel: 2 outils en 1 Virtual Bank Accounts et Virtual Ledger Accounts

5 Un example BNP Paribas Clearing ING C/A Chaussures IBAN 1239 EUR 10,000 Payment Bricks/Shoe shop IBAN 3210 C/A statement Nom débiteur Chaussures Chaussures Champs -Elysées à BNPP FR Instruction Montant EUR 10,000 Nom créancier Bricks/Shoe shop Compte créancier IBAN 3210 Remittance info Loyer janvier Invoice to Shoe shop Amount EUR 10,000 at ING FR Bricks/Sacs Bricks/Shop Z C/A Bricks IBAN 3267 at ING NL Compte débiteur IBAN 1239 Montant EUR 10,000 Nom créancier fin. Bricks/Shoe shop Compte créancier fin. IBAN 3210 Remittance info Loyer janvier Bricks immobilier Creditor name Bricks/Shoe shop Creditor account IBAN 3210 Reference January rent 4

6 Virtual Bank Accounts Ni solde, intérêts ou autres conditions Reconnu au niveau du clearing local Mono-devise Un compte bancaire virtuel: - Ne nécessite pas toujours une prise en compte administrative et/ou comptable - Vérifiez les principes PCGR locaux dans vos différentes juridictions Encaissements: Toute transaction sur un compte virtuel est redirigée instantanément vers le compte pivot encaissements encaissements encaissements X France Y Italie Compte Courant Z (ING) pays z Réduisez le nombre de comptes courants Remplacez vos comptes courant par des comptes virtuels Localisation des comptes courants et peuvent dévier Améliorez votre rapprochement, réduisez le délai moyen de paiement Un compte virtuel par client, identification du payeur à 100% Relevé de compte au niveau du compte pivot; le est indiqué en tant que débiteur final Centralisez la trésorerie groupe Effectuez vos encaissements pour compte de Un compte par filiale, identification du débiteur à 100% Pays différents France Allemagne Pays z Clients différents Client 1 Client 2 Client z Filiales différentes Filiale 1 Filiale 2 Filiale z C/C C/C C/C 5

7 Virtual Ledger Accounts

8 Centralisez votre trésorerie et vos paiements/encaissements Créez des comptes virtuels par filiale Les paiements et encaissements pour compte de sont facilités par les comptes virtuels Encaissement Compte Courant Décaissement POBO/COBO COBO POBO Tout mouvement est encaissé sur ou payé à partir du compte pivot (compte courant) Toute information sur le débiteur ou créancier final est retenue au niveau du compte virtuel Filiale X Filiale Y Filiale Z 7

9 Améliorez votre rapprochement comptable Afin de faciliter votre rapprochement comptable ou de trésorerie 1 Encaissement sur le compte courant 1 EUR 100 Current Account 2 Identification et allocation automatiques des encaissements 3 Rapprochement automatique avec votre grand livre 2 EUR 75 EUR 25 2 X Y Z 3 Grand livre dans ERP Grand livre dans ERP 3 Grand livre dans ERP 4

10 Gérez vos liquidités et comptabilisez les prêts intragroupes Changez vos positions sans flux physiques Sur chaque il est possible d instaurer : Des limites overdraft Current Account Des intérêts Des alertes Comptabilisez les prêts intragroupes 1 Crédit de EUR 125 donnée par filiale A à filiale B Filiale A Filiale B Filiale C 2 Administration automatisée du montant du prêt intragroupe Gérer vos liquidités 1 Paiement de EUR 200 de filial C à filiale B Emprunt 500 -/ Crédit / Administration automatisée du paiement intragroupe 9

11 Connectez vos comptes multi-banques Agrégation virtuelle des montants en devises différentes Multi-banque: consolidation des soldes Multidevises: hiérarchie du en différentes devises Compte banque tierce USD Current Account Compte banque tierce GBP Possibilité de voir vos soldes à chaque niveau de la hiérarchie, en toute devise disponible Les soldes multi-banques ne sont pas transférées vers ING (solde notionnel) A Filiale A Filiale B Filiale C 10

12 Cash Management Virtuel: 2 en 1 Cash Management Virtuel Réduisez le nombres de comptes courant Améliorez votre rapprochement; - Identification à 100% du débiteur () - Rapprochement comptable automatique () - Délais de règlement diminués ( & ) Centralisez les flux (POBO/COBO) Gérez les liquidités Virtual Bank Accounts () Outil d acheminement des encaissements Accès local au clearing Virtual Ledger Accounts () Outil de cash management encaissements encaissements encaissements X France Compte banque tierce X Y Italie Compte Courant Y Z (ING) pays z X Y Z Z Les outils et peuvent être combinés ou utilisés séparément Comptabilisez les prêts intragroupes Autogérez les comptes Connectez les comptes de banques tierces 11

13 Disclaimer Certain of the statements contained in this release are statements of future expectations and other forward-looking statements. These expectations are based on management s current views and assumptions and involve known and unknown risks and uncertainties. Actual results, performance or events may differ materially from those in such statements due to, among other things, (i) general economic conditions, in particular economic conditions in ING s core markets, (ii) changes in the availability of, and costs associated with, sources of liquidity such as interbank funding, as well as conditions in the credit markets generally, including changes in borrower and counterparty creditworthiness, (iii) the frequency and severity of insured loss events, (iv) mortality and morbidity levels and trends, (v) persistency levels, (vi) interest rate levels, (vii) currency exchange rates, (viii) general competitive factors, (ix) changes in laws and regulations, and (x) changes in the policies of governments and/or regulatory authorities. ING assumes no obligation to update any forward-looking information contained in this document. ING does not have a commercial banking license in the U.S. and therefore is not permitted to conduct commercial banking business in the U.S. ING does offer a full array of wholesale financial products such as commercial lending and a full range of Financial Market products and services through its wholly owned subsidiary ING Financial Holdings LLC, and its affiliates in the U.S. 12

Sommes-nous condamnés à subir des taux faibles jusqu à la nuit des temps?

Sommes-nous condamnés à subir des taux faibles jusqu à la nuit des temps? Sommes-nous condamnés à subir des taux faibles jusqu à la nuit des temps? Monsieur Bernard KEPPENNE Chief Economist, CBC Banque & Assurance Monsieur Philippe LEDENT Senior Economist ING Bernard Keppenne,

Plus en détail

Le rôle des monnaies et des dettes souveraines dans l émergence de nouveaux équilibres mondiaux suite à la crise financière

Le rôle des monnaies et des dettes souveraines dans l émergence de nouveaux équilibres mondiaux suite à la crise financière Le rôle des monnaies et des dettes souveraines dans l émergence de nouveaux équilibres mondiaux suite à la crise financière Philippe Ledent Economic Research 08/05/2009 www.ing.com En quelques mots 1.

Plus en détail

Perspectives économiques mondiales: le meilleur est à venir

Perspectives économiques mondiales: le meilleur est à venir Perspectives économiques mondiales: le meilleur est à venir Philippe Ledent Senior Economist ING Belgium Chargé de cours à l UCL et à l UNamur Plan de la présentation I. Qu en est-il de la conjoncture?

Plus en détail

Après les chocs de 2016, que nous reserve 2017? Janvier 2017

Après les chocs de 2016, que nous reserve 2017? Janvier 2017 Après les chocs de 2016, que nous reserve 2017? Janvier 2017 Economic Research En conclusion Le ralentissement de la Chine devrait se poursuivre (sans écroulement) Les prix des matières premières devraient

Plus en détail

Perspectives économiques internationales et conjoncture belge, quels défis pour la Wallonie?

Perspectives économiques internationales et conjoncture belge, quels défis pour la Wallonie? Parole d experts Perspectives économiques internationales et conjoncture belge, quels défis pour la Wallonie? Julien MANCEAUX, ING, Economic Research Avec le soutien de : 2014: La reprise marche sur des

Plus en détail

Sage XRT Treasury Module Netting

Sage XRT Treasury Module Netting Sage XRT Treasury Module Netting e netting c est quoi? 2 Définition Qu est-ce que la Compensation? Centralisation et consolidation des factures intra-groupes/tiers Pour qui? Groupes/Corporate : divisions,

Plus en détail

Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire VEOLIA ENVIRONNEMENT

Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire VEOLIA ENVIRONNEMENT CORPORATE EVENT NOTICE: Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire VEOLIA ENVIRONNEMENT PLACE: Paris AVIS N : PAR_20141120_08701_EUR DATE: 20/11/2014 MARCHE: EURONEXT PARIS Suite à l'avis PAR_20141112_08468_EUR

Plus en détail

Zurich, le 15 novembre 2011. 3 e trimestre 2011

Zurich, le 15 novembre 2011. 3 e trimestre 2011 Zurich, le 15 novembre 2011 3 e trimestre 2011 Swiss Life annonce des recettes de primes de 13 milliards de francs et de nouvelles avancées dans les secteurs opérationnels pour les neuf premiers mois de

Plus en détail

Du SEPA vers le Full XML pour l'ensemble des paiements

Du SEPA vers le Full XML pour l'ensemble des paiements Du SEPA vers le Full XML pour l'ensemble des paiements ISO 2022 XML Le socle technique pour construire une centrale de paiement et d encaissement Universwiftnet - Atelier Sage - Du SEPA vers le Full XML

Plus en détail

Cash Management. BGL BNP Paribas : votre partenaire de référence en Cash Management. Un réseau unique. bgl.lu

Cash Management. BGL BNP Paribas : votre partenaire de référence en Cash Management. Un réseau unique. bgl.lu Cash Management BGL BNP Paribas : votre partenaire de référence en Cash Management Un réseau unique BGL BNP Paribas, acteur majeur et historique de la place luxembourgeoise, dispose de l un des plus vastes

Plus en détail

Investissements élevés dans le très haut débit: déjà 3 millions de logements et de commerces raccordés

Investissements élevés dans le très haut débit: déjà 3 millions de logements et de commerces raccordés Rapport intermédiaire du premier trimestre 2016 Investissements élevés dans le très haut débit: déjà 3 millions de logements et de commerces raccordés 1.1-31.3.2015 1.1-31.3.2016 Variation Chiffre d affaires

Plus en détail

Swisscom: chiffre d affaires et clientèle en hausse sur une base comparable, croissance de l EBITDA

Swisscom: chiffre d affaires et clientèle en hausse sur une base comparable, croissance de l EBITDA Rapport intermédiaire du premier trimestre 2015 Swisscom: chiffre d affaires et clientèle en hausse sur une base comparable, croissance de l EBITDA 01.01-31.03.2014 01.01-31.03.2015 Variation Chiffre d

Plus en détail

Renminbi Cash Management

Renminbi Cash Management Facilitez vos activités avec la Chine Renminbi Cash Management La dynamique du marché chinois La Chine, 2 ème économie mondiale 1 er exportateur mondial 1 er fournisseur en Europe 2 ème acheteur en Europe

Plus en détail

Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire GDF SUEZ

Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire GDF SUEZ CORPORATE EVENT NOTICE: Offre contractuelle de rachat sur emprunt obligataire GDF SUEZ PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150603_04282_EUR DATE: 03/06/2015 MARCHE: EURONEXT PARIS GDF SUEZ (l' Initiateur de l'offre)

Plus en détail

CONDITIONS DEFINITIVES SUR TAUX DE CHANGE EN DATE DU 6 mars 2008. SG Option Europe. Taux de Change EUR/JPY

CONDITIONS DEFINITIVES SUR TAUX DE CHANGE EN DATE DU 6 mars 2008. SG Option Europe. Taux de Change EUR/JPY CONDITIONS DEFINITIVES SUR TAUX DE CHANGE EN DATE DU 6 mars 2008 Emetteur Société Générale Date d'émission 10 mars 2008 Preneur ferme SG Option Europe Taux de Change EUR/JPY - Prix de référence : le taux

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

CAPITALS. Dubaï London Heahtrow Hong Kong Paris Roissy Singapore Amsterdam Frankfurt Seoul Bangkok Istanbul CONTINENT

CAPITALS. Dubaï London Heahtrow Hong Kong Paris Roissy Singapore Amsterdam Frankfurt Seoul Bangkok Istanbul CONTINENT Barbara Lavernos CAPITALS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Dubaï London Heahtrow Hong Kong Paris Roissy Singapore Amsterdam Frankfurt Seoul Bangkok Istanbul th CONTINENT TRAVEL business AIRPORTS 57% DOWNTOWN DUTY

Plus en détail

PUBLIQUES. FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008

PUBLIQUES. FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008 RÈGLEMENT SUR

Plus en détail

A Le projet COPERNIC. q Lancé en 2008. q Mise en œuvre d un ERP et d un datawarehouse communs

A Le projet COPERNIC. q Lancé en 2008. q Mise en œuvre d un ERP et d un datawarehouse communs A Le projet COPERNIC COPERNIC : Programme de convergence des processus et systèmes comptables et de reporting des entités européennes d assurance d AXA q Lancé en 2008 q Mise en œuvre d un ERP et d un

Plus en détail

Les systèmes de cash pooling consistent à optimiser les frais financiers d un groupe de sociétés.

Les systèmes de cash pooling consistent à optimiser les frais financiers d un groupe de sociétés. FAQ Cash pooling La centralisation de trésorerie Définition Les systèmes de cash pooling consistent à optimiser les frais financiers d un groupe de sociétés. Il existe deux grandes catégories de cash pooling

Plus en détail

Solutions de Trésorerie Next Generation

Solutions de Trésorerie Next Generation Solutions de Trésorerie Next Generation Maximilien de Dieuleveult Sales Manager Management Corporates France Cyril Blas Director Head of Trade Finance France Le cycle de vie de la Trésorerie Compensation

Plus en détail

Minority Investment (Bank Holding Companies) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de portefeuille bancaires)

Minority Investment (Bank Holding Companies) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de portefeuille bancaires) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Minority Investment (Bank Holding Companies) Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de portefeuille bancaires) SOR/2001-401 DORS/2001-401 À jour au 25 janvier

Plus en détail

SES : EN PROGRESSION REGULIERE AU TROISIEME TRIMESTRE

SES : EN PROGRESSION REGULIERE AU TROISIEME TRIMESTRE COMMUNIQUE DE PRESSE SES : EN PROGRESSION REGULIERE AU TROISIEME TRIMESTRE Luxembourg, 27 octobre 2010 SES S.A., opérateur mondial de satellites (Euronext Paris et Bourse de Luxembourg : SESG), publie

Plus en détail

BUSINESSVALUATOR. Management presentation

BUSINESSVALUATOR. Management presentation BUSINESSVALUATOR Management presentation English pages 2 to 12, French pages 13 to 23 Jean-Marc Bogenmann Designer of BusinessValuator Accredited consultant in business transfer jeanmarcbogenmann@iib.ws

Plus en détail

Les besoins en Immobilier logistique en Rhône Alpes

Les besoins en Immobilier logistique en Rhône Alpes 07 AVRIL 2015 Les besoins en Immobilier logistique en Rhône Alpes LAURENT LAMATIERE GREGORY WALKER Consultant Arthur Loyd Logistique et Président du Pil es Directeur développement Prologis Introduction

Plus en détail

Concept & Politique d investissement

Concept & Politique d investissement Concept & Politique d investissement Exposition maximale aux par compartiment Concept & Politique d investissement Comparaison de la des compartiments Exemple @ a Top Point 33% 22% -23% -34% @ Bottom Point

Plus en détail

Résultat de l'augmentation de capital par émission d'absa avec maintien du droit préférentiel de souscription

Résultat de l'augmentation de capital par émission d'absa avec maintien du droit préférentiel de souscription CORPORATE EVENT NOTICE: Résultats de l'augmentation de capital par émission d'actions assorties de bons de souscription d'actions (ABSA) avec maintien du droit préférentiel de souscription DIAGNOSTIC MEDICAL

Plus en détail

Résultat solide en dépit des baisses de prix, des effets de change et d une forte concurrence

Résultat solide en dépit des baisses de prix, des effets de change et d une forte concurrence Rapport intermédiaire du premier semestre 2015: Résultat solide en dépit des baisses de prix, des effets de change et d une forte concurrence 1.01.- 30.06.2014 1.01.- 30.06.2015 Variation Chiffre d affaires

Plus en détail

1 Instructions générales applicables aux deux modèles 1. Les valeurs des données doivent être indiquées en montants absolus.

1 Instructions générales applicables aux deux modèles 1. Les valeurs des données doivent être indiquées en montants absolus. Instructions à suivre pour compléter les modèles relatifs au total des actifs et à l exposition totale au risque aux fins de la collecte des données concernant les facteurs de redevance de surveillance

Plus en détail

Atradius Buyer Ratings Un guide des écrans Serv@Net pour Atradius Buyer Ratings

Atradius Buyer Ratings Un guide des écrans Serv@Net pour Atradius Buyer Ratings Atradius Buyer Ratings Un guide des écrans Serv@Net pour Atradius Buyer Ratings Novembre 2009 Serv@Net Login Scherm Loggez Loggez vous vous sur sur Serv@Net Serv@Net comme comme d habitude, d habitude,

Plus en détail

Sage FRP Treasury Universe Edition Module Cash L expert en gestion de trésorerie et flux financiers

Sage FRP Treasury Universe Edition Module Cash L expert en gestion de trésorerie et flux financiers distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Sage FRP Treasury Universe Edition Module Cash L expert en gestion de trésorerie et flux financiers Le module Cash de Sage FRP Treasury Universe Edition est une

Plus en détail

EMC qualifie les adaptateurs FCoE et iscsi OneConnect Emulex 10 Gbits/s parmi les systèmes de stockage en réseau EMC

EMC qualifie les adaptateurs FCoE et iscsi OneConnect Emulex 10 Gbits/s parmi les systèmes de stockage en réseau EMC EMC qualifie les adaptateurs FCoE et iscsi OneConnect Emulex 10 Gbits/s parmi les systèmes de stockage en réseau EMC La nouvelle génération très performante des solutions de connectivité FCoE et iscsi

Plus en détail

RETAIL BANKING SERVICES

RETAIL BANKING SERVICES LENDING SERVICES Interest rate Medium and Long term Investment Taux d intérêt Investissement à Moyen et Long Terme Between 14% and 16% Interest Rate Working Capital Taux d intérêt pour Fonds de Roulement

Plus en détail

Crédit Agricole CIB. Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change. Paris, Jeudi 6 Février 2014. www.ca-cib.

Crédit Agricole CIB. Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change. Paris, Jeudi 6 Février 2014. www.ca-cib. Crédit Agricole CIB Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change Paris, Jeudi 6 Février 2014 www.ca-cib.com Le marché Euro PP Le développement du marché Euro PP Volumes

Plus en détail

Jean-Paul AGON Président-Directeur Général

Jean-Paul AGON Président-Directeur Général Résultats 1 er semestre 2011 Mercredi 31 août 2011 Jean-Paul AGON Président-Directeur Général 31 août 2011 1. Le marché cosmétique 31 août 2011 2 Marché cosmétique mondial * 1 er semestre 2011 4, 1 + %

Plus en détail

Stratégie de Convergence de VisualAge Pacbase

Stratégie de Convergence de VisualAge Pacbase IBM Software Group Stratégie de Convergence de VisualAge Pacbase Philippe Bauquel, VisualAge Pacbase Product Line Manager, IBM Rational SWG, Enterprise Tools & Compilers 2008 IBM Corporation Genèse du

Plus en détail

Le Monster Index de l Emploi en France enregistre en janvier une baisse de l activité du recrutement en ligne

Le Monster Index de l Emploi en France enregistre en janvier une baisse de l activité du recrutement en ligne Le Monster Index de l Emploi en France enregistre en janvier une baisse de l activité du recrutement en ligne Une baisse saisonnière, moins marquée cette année qu en janvier 20 L Ile-de-France affiche

Plus en détail

Certificate of Incorporation Certificat de constitution

Certificate of Incorporation Certificat de constitution Request ID: 017562932 Province of Ontario Date Report Produced: 2015/04/27 Demande n o : Province de l Ontario Document produit le: Transaction ID: 057430690 Ministry of Government Services Time Report

Plus en détail

FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire,

FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire, FATCA Retour d expérience FATCA sur les Sociétés de Gestion : règles d identification, reporting réglementaire, Laure Capron BNP Paribas Securities Services Responsable FATCA France 18 septembre 014 Table

Plus en détail

CONSOLIDATION OF INCOME TAX REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.I-1

CONSOLIDATION OF INCOME TAX REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.I-1 INCOME TAX ACT CONSOLIDATION OF INCOME TAX REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.I-1 LOI SUR L'IMPÔT SUR LE REVENU CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT SUR L'IMPÔT SUR LE REVENU R.R.T.N.-O. 1990, ch. I-1 AS

Plus en détail

CAPITALES. Dubaï London Heahtrow Hong Kong Paris Roissy Singapore Amsterdam Frankfurt Seoul Bangkok Istanbul. ème CONTINENT

CAPITALES. Dubaï London Heahtrow Hong Kong Paris Roissy Singapore Amsterdam Frankfurt Seoul Bangkok Istanbul. ème CONTINENT Barbara Lavernos CAPITALES 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Dubaï London Heahtrow Hong Kong Paris Roissy Singapore Amsterdam Frankfurt Seoul Bangkok Istanbul ème CONTINENT LE MARCHÉ des voyageurs AÉROPORTS 57% BOUTIQUES

Plus en détail

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 3rd largest European postal operator by turnover The most diversified European postal operator with 3 business lines 2010 Turnover Mail 52%

Plus en détail

LONDON NOTICE No. 3565

LONDON NOTICE No. 3565 EURONEXT DERIVATIVES MARKETS LONDON NOTICE No. 3565 ISSUE DATE: 15 February 2012 EFFECTIVE DATE: 12 March 2012 FTSE 100 INDEX FUTURES CONTRACT THREE MONTH EURO (EURIBOR) INTEREST RATE FUTURES CONTRACT

Plus en détail

480.88 fr 10.2015 PF. Manuel Tests obligatoires pour les banques Messages ISO PostFinance pour les banques [messages pacs]

480.88 fr 10.2015 PF. Manuel Tests obligatoires pour les banques Messages ISO PostFinance pour les banques [messages pacs] 480.88 fr 10.2015 PF Manuel Tests obligatoires pour les banques Messages ISO PostFinance pour les banques [messages pacs] Gestion clientèle Demandes concernant l exécution de tests obligatoires ISO 20022

Plus en détail

Ouverture de session Fermer la session

Ouverture de session Fermer la session Instructions ENGLISH Instructions FRANÇAIS This document is to help consumers in understanding basic functionality in their own language. Should you have any difficulty using any of the functions please

Plus en détail

Un document d'information est disponible sur les sites Internet de l'émetteur ( www.prime-city.com ) et d'euronext ( www.euronext.com).

Un document d'information est disponible sur les sites Internet de l'émetteur ( www.prime-city.com ) et d'euronext ( www.euronext.com). CORPORATE EVENT NOTICE: Admission par cotation directe PRIMECITY INVESTMENT PLC PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150513_03699_ALT DATE: 13/05/2015 MARCHE: Alternext Paris Pour faire suite à l'avis PAR_20150513_03698_MLI

Plus en détail

Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI. 9/12/2014 Cloud & Security

Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI. 9/12/2014 Cloud & Security Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI 9/12/2014 Cloud & Security Sommaire Rappel court de Cloud Pour quoi cette sujet est important? Données sensibles dans le Cloud Les risques Top

Plus en détail

Minority Investment (Banks) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (banques) Current to January 25, 2016. À jour au 25 janvier 2016

Minority Investment (Banks) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (banques) Current to January 25, 2016. À jour au 25 janvier 2016 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Minority Investment (Banks) Regulations Règlement sur les placements minoritaires (banques) SOR/2001-402 DORS/2001-402 À jour au 25 janvier 2016 Published by the Minister

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Autres termes clés (Other key terms) Norme Contrôle qualité des cabinets réalisant des missions d audit ou d examen d états financiers et d autres missions d assurance et de services connexes ( Quality

Plus en détail

Le Groupe Software AG. Pierre Brunet, Vice Président France Fabrice Hugues, Directeur Avant-Ventes de Software AG France

Le Groupe Software AG. Pierre Brunet, Vice Président France Fabrice Hugues, Directeur Avant-Ventes de Software AG France Le Groupe Software AG Pierre Brunet, Vice Président France Fabrice Hugues, Directeur Avant-Ventes de Software AG France Paris, 02 Novembre 2012 Un aperçu rapide de Software AG 02 November 2012 2 Leader

Plus en détail

Rational Team Concert

Rational Team Concert Une gestion de projet agile avec Rational Team Concert Samira Bataouche Consultante, IBM Rational France 1 SCRUM en Bref Events Artifacts Development Team Source: Scrum Handbook 06 Décembre 2012 Agilité?

Plus en détail

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Banks) Regulations

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Banks) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Banks) Regulations Règlement sur la communication en cas de demande téléphonique d ouverture de compte (banques) SOR/2001-472

Plus en détail

Négociation d actions dans votre compte d actionnariat (Stock Plan Account)

Négociation d actions dans votre compte d actionnariat (Stock Plan Account) FranÇais - French Négociation d actions dans votre compte d actionnariat (Stock Plan Account) Suivez les étapes ci-dessous pour placer une offre afin de vendre les actions de votre société.* Avant de placer

Plus en détail

Scénarios économiques en assurance

Scénarios économiques en assurance Motivation et plan du cours Galea & Associés ISFA - Université Lyon 1 ptherond@galea-associes.eu pierre@therond.fr 18 octobre 2013 Motivation Les nouveaux référentiels prudentiel et d'information nancière

Plus en détail

Rencontres Economiques. Septembre 2012

Rencontres Economiques. Septembre 2012 Rencontres Economiques Septembre 2012 Développement des Sociétés Chinoises en France France = 3 ème partenaire en Europe 90 s : Emergence des Investissements Chinois Banque, Ressources Naturelles Secteur

Plus en détail

Société A Compte. Société B Compte. Société F. Société E. Compte pivot. Compte. Compte. Société D. Société C. Compte. Compte

Société A Compte. Société B Compte. Société F. Société E. Compte pivot. Compte. Compte. Société D. Société C. Compte. Compte La gestion de trésorerie de groupe 1. L organisation de la trésorerie dans un groupe 2. Les contraintes réglementaires, juridiques et fiscales 3. La centralisation du risque de change 1. L organisation

Plus en détail

Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs

Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs Paris 5 avril 2013 Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs Serge LESCOAT Associé INDAR ENERGY Conseiller en Investissements Financiers Membre du CNCIF Association agréé

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4 PROPERTY ASSESSMENT AND TAXATION ACT CONSOLIDATION OF CERTIFICATE OF TAX ARREARS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.P-4 LOI SUR L'ÉVALUATION ET L'IMPÔT FONCIERS CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT RELATIF

Plus en détail

Position extérieure des banques (BIS Consolidated Banking Statistics)

Position extérieure des banques (BIS Consolidated Banking Statistics) Position extérieure des banques (BIS Consolidated Banking Statistics) Périmètre de consolidation: groupe COMMENTAIRES I. CARACTÉRISTIQUES DE L ENQUÊTE OBJET DE L ENQUÊTE Répartition par pays des postes

Plus en détail

Système d information pour la gestion budgétaire au Vietnam. Abidjan, Novembre 2013

Système d information pour la gestion budgétaire au Vietnam. Abidjan, Novembre 2013 Système d information pour la gestion budgétaire au Vietnam Abidjan, Novembre 2013 1 Sommaire Particularités de la gestion budgétaire au Vietnam Présentation du Système d information pour la gestion du

Plus en détail

AMOEBA PAR_20150707_05322_EUR DATE: 07/07/2015. Suite à l'avis PAR_20150624_04900_EUR A - RESULTAT DE L'OFFRE AU PUBLIC

AMOEBA PAR_20150707_05322_EUR DATE: 07/07/2015. Suite à l'avis PAR_20150624_04900_EUR A - RESULTAT DE L'OFFRE AU PUBLIC CORPORATE EVENT NOTICE: Résultat de l'offre au public AMOEBA PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150707_05322_EUR DATE: 07/07/2015 MARCHE: EURONEXT PARIS Suite à l'avis PAR_20150624_04900_EUR A - RESULTAT DE L'OFFRE

Plus en détail

Cloud Treasury 2.0, gardons les pieds sur terre

Cloud Treasury 2.0, gardons les pieds sur terre Cloud Treasury 2.0, gardons les pieds sur terre 23 Mars 2011 Cloud Treasury 2.0? Quelques définitions Cloud Computing est un concept qui consiste à déporter sur des serveurs distants des traitements informatiques

Plus en détail

Malgré des conditions de marché difficiles, Swiss Life accroît de 8% son bénéfice net, qui s'établit ainsi à 606 millions de francs

Malgré des conditions de marché difficiles, Swiss Life accroît de 8% son bénéfice net, qui s'établit ainsi à 606 millions de francs Zurich, le 29 février 212 Résultat de l exercice 211 Malgré des conditions de marché difficiles, Swiss Life accroît de 8% son bénéfice net, qui s'établit ainsi à 66 millions de francs En 211, Swiss Life

Plus en détail

Lettre Mensuelle. Mars 2014

Lettre Mensuelle. Mars 2014 Lettre Mensuelle Mars 2014 CSI 300 Brazil Bovespa UK 10Y USD/JPY Copper Nikkei EUR/CHF US IG Germany 10Y France 10Y EUR IG US 10Y Kospi IBEX 35 Spain 10Y HFRX Global EUR HY Municipal Bonds Brent EUR/USD

Plus en détail

chiffre contrôle IBAN IPI International Payment Instruction Montant à payer Signature(s) / Signature(s) No company stamps / Pas de tampon s.v.p.

chiffre contrôle IBAN IPI International Payment Instruction Montant à payer Signature(s) / Signature(s) No company stamps / Pas de tampon s.v.p. International Payment Instruction Calcul Amount to du be paid Montant à payer Currency / Amount Monnaie / Montant EUR **3421,00 Charges chiffre 0 = ordering customer / Donneur d ordre to be paid by 1 =

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

Apportez une nouvelle dimension à votre cash management. Sage XRT solutions pour une gestion intelligente de la chaîne de valeur financière

Apportez une nouvelle dimension à votre cash management. Sage XRT solutions pour une gestion intelligente de la chaîne de valeur financière Apportez une nouvelle dimension à votre cash management Sage XRT solutions pour une gestion intelligente de la chaîne de valeur financière Avec les solutions Sage XRT : Sage XRT Treasury Sage XRT Business

Plus en détail

Guide de l utilisateur de la banque par internet d Ecobank

Guide de l utilisateur de la banque par internet d Ecobank Guide de l utilisateur de la banque par internet d Ecobank Comment accéder à la banque par internet d Ecobank Etape 1 : Visiter le site officiel d Ecobank (www.ecobank.com) Etape 2 : En haut dans l angle

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PRIVÉ

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PRIVÉ OUVRIR UN COMPTE CLIENT PRIVÉ LISTE DE VERIFICATION Pour éviter tous retards dans le traitement de votre application pour l ouverture d un compte avec Oxford Markets ( OM, l Entreprise ) Veuillez suivre

Plus en détail

Aggregate Financial Exposure (Banks) Regulations. Règlement sur le total des risques financiers (banques) CONSOLIDATION CODIFICATION

Aggregate Financial Exposure (Banks) Regulations. Règlement sur le total des risques financiers (banques) CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Aggregate Financial Exposure (Banks) Regulations Règlement sur le total des risques financiers (banques) SOR/2001-363 DORS/2001-363 Current to October 27, 2015 À jour

Plus en détail

FORMULAIRE D OUVERTURE DE COMPTE ENTREPRISE

FORMULAIRE D OUVERTURE DE COMPTE ENTREPRISE FORMULAIRE D OUVERTURE DE COMPTE ENTREPRISE LISTE DE VERIFICATION Pour éviter tous retards dans le traitement de votre application pour l ouverture d un compte avec Oxford Markets ( OM, l Entreprise )

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE LEONTEQ ANNONCE DES RÉSULTATS SOLIDES POUR L'EXERCICE 2015 AINSI QUE DES PROGRÈS STRATÉGIQUES SIGNIFICATIFS 2

COMMUNIQUÉ DE PRESSE LEONTEQ ANNONCE DES RÉSULTATS SOLIDES POUR L'EXERCICE 2015 AINSI QUE DES PROGRÈS STRATÉGIQUES SIGNIFICATIFS 2 COMMUNIQUÉ DE PRESSE LEONTEQ ANNONCE DES RÉSULTATS SOLIDES POUR L EXERCICE 2015 AINSI QUE DES PROGRÈS STRATÉGIQUES SIGNIFICATIFS Zurich, le 4 février 2016 Leonteq AG (SIX: LEON), prestataire indépendant

Plus en détail

Les solutions H 2 d AREVA pour les besoins longues durées

Les solutions H 2 d AREVA pour les besoins longues durées Les solutions H 2 d AREVA pour les besoins longues durées Guillaume CHAZALET AREVA Stockage d Energie Les drivers du stockage Journée H2 Fos-sur-Mer : Les solutions H 2 d AREVA pour les besoins longues

Plus en détail

chiffre de contrôle IBAN IPI International Payment Instruction Amount to be paid EUR **3421,00

chiffre de contrôle IBAN IPI International Payment Instruction Amount to be paid EUR **3421,00 06/03 International Payment Instruction Amount to be paid Calcul Montant du à payer EUR **3421,00 Currency / Amount Monnaie / Montant Charges to be paid by Frais à la charge du chiffre 0 = ordering customer

Plus en détail

BGL BNP Paribas S.A. (50, avenue J.F. Kennedy L-2951 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : B6481) Communication Juillet 2015 Données chiffrées au 31/12/2014

BGL BNP Paribas S.A. (50, avenue J.F. Kennedy L-2951 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : B6481) Communication Juillet 2015 Données chiffrées au 31/12/2014 LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG A vos côtés en 2015 BGL BNP Paribas S.A. (50, avenue J.F. Kennedy L-2951 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : B6481) Communication Juillet 2015 Données chiffrées au 31/12/2014

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT PAR DESTINATION ET INFORMATION SECTORIELLE. Presentation de Mr. Christian MULLIEZ

COMPTE DE RESULTAT PAR DESTINATION ET INFORMATION SECTORIELLE. Presentation de Mr. Christian MULLIEZ COMPTE DE RESULTAT PAR DESTINATION ET INFORMATION SECTORIELLE Presentation de Mr. Christian MULLIEZ Plan Rappel des impacts IFRS : - sur le chiffre d affaires... 4 - sur le résultat d exploitation. 5 -

Plus en détail

LISTE DE PRIX A. COMPTES CHEQUES POSTAUX... 2 B. AUTRES SERVICES FINANCIERS... 5

LISTE DE PRIX A. COMPTES CHEQUES POSTAUX... 2 B. AUTRES SERVICES FINANCIERS... 5 SOMMAIRE Page LISTE DE PRIX A. COMPTES CHEQUES POSTAUX... 2 1) COMPTES COURANTS... 2 2) E-BANKING... 2 CCP Connect, CCP Mobile et Multiline... 2 3) TRANSFERTS... 2 a) Versements... 2 b) Virements... 2

Plus en détail

Subsidiaries Holding Association Shares (Cooperative Credit Associations) Regulations

Subsidiaries Holding Association Shares (Cooperative Credit Associations) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Subsidiaries Holding Association Shares (Cooperative Credit Associations) Regulations Règlement sur la détention des actions de l association par ses filiales (associations

Plus en détail

Quel avenir pour les jeunes de la Méditerranée? Which future for the young people of the Mediterranean?

Quel avenir pour les jeunes de la Méditerranée? Which future for the young people of the Mediterranean? 23 ème Conférence annuelle et 22 ème Assemblée Générale de la COPEAM COPEAM 23 rd annual Conference and 22 nd General Assembly Quel avenir pour les jeunes de la Méditerranée? La contribution des médias.

Plus en détail

LA FIXATION TECHNIQUE : UN METIER A INVENTER

LA FIXATION TECHNIQUE : UN METIER A INVENTER LA FIXATION TECHNIQUE : UN METIER A INVENTER Alain RAYMOND Ancien gérant (1963-1999) de l entreprise patrimoniale ARaymond Grenoble La fixation technique : un métier à inventer Chaque jour, des milliards

Plus en détail

Quick Start Guide This guide will help you install a base configuration of IBM Tivoli Key Lifecycle Manager.

Quick Start Guide This guide will help you install a base configuration of IBM Tivoli Key Lifecycle Manager. IBM Tivoli Key Lifecycle Manager Version 2.0.1 Quick Start Guide This guide will help you install a base configuration of IBM Tivoli Key Lifecycle Manager. National Language Version: To obtain the Quick

Plus en détail

Addendum aux guides d utilisation du standard ISO 20022

Addendum aux guides d utilisation du standard ISO 20022 Addendum aux guides d utilisation du standard ISO 20022 POUR ES REISES INFORATISEES ORRES SEPA Virement SEPA : essage «Customer Credit Transfer Initiation» Prélèvement SEPA («S Core»)

Plus en détail

SOLOCAL GROUP. Le nombre d'actions ordinaires en circulation sur EURONEXT PARIS est ainsi porté de 1 166 296 943 à 38 876 564.

SOLOCAL GROUP. Le nombre d'actions ordinaires en circulation sur EURONEXT PARIS est ainsi porté de 1 166 296 943 à 38 876 564. CORPORATE EVENT NOTICE: Regroupement d'actions SOLOCAL GROUP PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150921_07323_EUR DATE: 21/09/2015 MARCHE: EURONEXT PARIS Le conseil d administration de SOLOCAL GROUP a décidé de

Plus en détail

Midi de la Finance : Et si on parlait d ESG Focus Environnement. Johnny El Hachem, Directeur Finance Environnementale Date : [18 mai 2010]

Midi de la Finance : Et si on parlait d ESG Focus Environnement. Johnny El Hachem, Directeur Finance Environnementale Date : [18 mai 2010] Midi de la Finance : Et si on parlait d ESG Focus Environnement Auteur : Johnny El Hachem, Directeur Finance Environnementale Date : [18 mai 2010] Edmond de Rothschild Group - CBR Edmond de Rothschild

Plus en détail

Challenges du reporting réglementaire et synergies avec les autres chantiers Solvabilité II

Challenges du reporting réglementaire et synergies avec les autres chantiers Solvabilité II Challenges du reporting réglementaire et synergies avec les autres chantiers Solvabilité II 3 AVRIL 2014 Agenda 1. Présentation de Moody s Analytics 2. Vue d ensemble sur les défis imposés par le pilier

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 1 er octobre 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX SOCIÉTÉS D ASSURANCE ET AUX FONDS DE PENSION DE LA ZONE EURO DEUXIÈME TRIMESTRE 2015 Au deuxième trimestre

Plus en détail

2. Emissions de garanties. 2. Guarantees. L encours moyen 2014 des engagements de cautions s établit à 238 M en baisse de 28% par rapport à 2013.

2. Emissions de garanties. 2. Guarantees. L encours moyen 2014 des engagements de cautions s établit à 238 M en baisse de 28% par rapport à 2013. 2. Emissions de garanties 2. Guarantees L encours moyen 2014 des engagements de cautions s établit à 238 M en baisse de 28% par rapport à 2013. Average outstanding guarantee in 2014 stood at 238 million,

Plus en détail

Exchange Rate (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur le taux de change (banques étrangères autorisées)

Exchange Rate (Authorized Foreign Banks) Regulations. Règlement sur le taux de change (banques étrangères autorisées) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Exchange Rate (Authorized Foreign Banks) Règlement sur le taux de change (banques étrangères autorisées) SOR/99-273 DORS/99-273 Published by the Minister of Justice at

Plus en détail

PAR_20140205_00937_EUR DATE: 05/02/2014

PAR_20140205_00937_EUR DATE: 05/02/2014 CORPORATE EVENT NOTICE: Emission et admission d'obligations à option de remboursement en numéraire et/ou en actions nouvelles et/ou existantes (ORNANE) sans droit préférentiel de souscription et sans délai

Plus en détail

HP investit en faveur de la croissance en Afrique

HP investit en faveur de la croissance en Afrique Communiqué de Presse HP investit en faveur de la croissance en Afrique Les bureaux ouverts dans 10 nouveaux pays visent à mettre les technologies de transformation au service d une croissance durable et

Plus en détail

Les risques liés aux aléas de la vie humaine dans les modèles internes de Solvabilité II

Les risques liés aux aléas de la vie humaine dans les modèles internes de Solvabilité II Les risques liés aux aléas de la vie humaine dans les modèles internes de Solvabilité II Emmanuel Bécache, Esther Schütz 20 ème rendez-vous Réavie 15 octobre 2009 15 octobre 2009 2 Agenda Environnement

Plus en détail

Arrêt du protocole ETEBAC

Arrêt du protocole ETEBAC Arrêt du protocole ETEBAC Quels impacts pour votre entreprise? Les solutions d échanges de flux dématérialisés avec le Crédit Agricole ETEBAC est le protocole utilisé pour échanger tous les jours et de

Plus en détail

Découvrez Business Blue, LE compte à vue all-in pour entrepreneurs intelligents. FINTRO. PROCHE ET PRO.

Découvrez Business Blue, LE compte à vue all-in pour entrepreneurs intelligents. FINTRO. PROCHE ET PRO. Découvrez, LE compte à vue all-in pour entrepreneurs intelligents. FINTRO. PROCHE ET PRO. Effectuez vos opérations bancaires de manière transparente et à un prix fixe Une carte bancaire polyvalente Avec

Plus en détail

SWAPS. Lionel Artige HEC Université de Liège

SWAPS. Lionel Artige HEC Université de Liège SWAPS Lionel Artige HEC Université de Liège Swaps 5 types de swaps par ordre d importance sur les marchés financiers : Swaps de taux (interest rate swaps) Swaps de devises (currency swaps) Swaps de crédits

Plus en détail

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015

Canadian Worker Co-op Federation Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 Annual General Meeting/Assemblé Générale Annuelle October/Octobre 30, 2015 How can you improve your co-op s bottom line? Comment pouvez-vous améliorer le revenu net de votre coopérative? How can you raise

Plus en détail

Par dérogation, la réforme des OST, entrée en vigueur depuis le 01/04/2015, n'est pas appliquée pour cette opération.

Par dérogation, la réforme des OST, entrée en vigueur depuis le 01/04/2015, n'est pas appliquée pour cette opération. CORPORATE EVENT NOTICE: Attribution gratuite d'actions AKKA TECHNOLOGIES PLACE: Paris AVIS N : PAR_20150422_03135_EUR DATE: 22/04/2015 MARCHE: EURONEXT PARIS Le Conseil d'administration de la société AKKA

Plus en détail

Current to January 6, 2016. À jour au 6 janvier 2016. Last amended on January 1, 2011. Dernière modification le 1 janvier 2011 CODIFICATION

Current to January 6, 2016. À jour au 6 janvier 2016. Last amended on January 1, 2011. Dernière modification le 1 janvier 2011 CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Mortgage Insurance Disclosure (Banks, Authorized Foreign Banks, Trust and Loan Companies, Retail Associations, Canadian Insurance Companies and Canadian Societies) Règlement

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4. CERTIFICATE OF TAX ARREARS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.

RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O. 1990, ch. P-4. CERTIFICATE OF TAX ARREARS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c. PROPERTY ASSESSMENT AND TAXATION ACT CERTIFICATE OF TAX ARREARS REGULATIONS R.R.N.W.T. 1990,c.P-4 LOI SUR L'ÉVALUATION ET L'IMPÔT FONCIERS RÈGLEMENT RELATIF AU CERTIFICAT D'ARRIÉRÉS D'IMPÔTS R.R.T.N.-O.

Plus en détail

Comment concevoir et réaliser des applications mobiles combinant l'iot et le cognitif? Erwan Maréchal

Comment concevoir et réaliser des applications mobiles combinant l'iot et le cognitif? Erwan Maréchal IBM 2015 App Days Amphithéatre Blaise Pascal Comment concevoir et réaliser des applications mobiles combinant l'iot et le cognitif? Erwan Maréchal Appli Single Page : le concept du «Single Page App» Qu

Plus en détail

LE PILOTE DE DÉMONSTRATION DE LACQ-ROUSSE

LE PILOTE DE DÉMONSTRATION DE LACQ-ROUSSE LE PILOTE DE DÉMONSTRATION DE LACQ-ROUSSE Sélection, qualification et monitoring du réservoir de stockage de Rousse demi-journée thématique sur le CO 2 dans le cadre de l année COP21 - Pau, 14/01/2015

Plus en détail