Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf"

Transcription

1 I Terminale S Spectroscopie UV-visible : Bonbons Schtroumpf Objectifs : - Etablir un protocole et le réaliser afin d extraire un colorant et l identifier par spectroscopie UV-visible. - Utiliser la loi de Beer-Lambert pour déterminer une concentration. Votre gentil professeur est allergique au colorant bleu correspondant à la référence européenne «E 133». De façon à ne pas nuire à la santé de votre professeur en lui offrant des bonbons «Schtroumpf», vous souhaitez identifier le colorant bleu de ces sucreries. Quel est donc ce colorant bleu du bonbon Schtroumpf? Document 0 : Travail préliminaire : extraction du colorant On retire les chapeaux colorés de 25 bonbons. Puis on découpe le reste des bonbons (partie bleue) en petits morceaux, qu'on introduit dans un bécher contenant V = 500,0 ml d'eau distillée. On place le tout sur agitateur magnétique chauffant ; la température ne devant pas dépasser 80 C. On filtre le mélange obtenu pour se débarrasser des parties incolores non solubilisées, et on attend que la solution revienne à température ambiante. => On appelle "solution schtroumpf" la solution obtenue. * Travail à effectuer : Proposer un protocole expérimental permettant d identifier le colorant présent dans le bonbon. Une fois le protocole imaginé, le faire contrôler et le réaliser. Matériel à votre disposition : * Spectres UV-visible à 25 C des colorants suivants : bleu de bromothymol (= BBT) ; bleu patenté ; sulfate de cuivre, indigotine, (documents sur l ordinateur) ; * Solution schtroumpf ; * Eau distillée ; * Spectrophotomètre ; cuves ; pipettes en matière plastique. * Sur votre compte-rendu, argumenté et illustré : - rédiger précisément les protocoles expérimentaux réalisés, - présenter vos observations, vos résultats expérimentaux et vos interprétations, - Conclure quant à chaque question posée. M.Meyniel 1/4

2 Terminale S Quelle est la dose journalière admissible de bonbons par rapport à ce colorant? Le colorant extrait contient un ion bleu de formule notée B - et de concentration C S dans la solution de bonbon schtroumpf. On dispose aussi au laboratoire d une solution mère contenant ce même ion B - à la concentration [B - ] 0 = 1, mol.l -1. * Travail à effectuer : Proposer un protocole expérimental permettant de déterminer la concentration de la solution schtroumpf afin de répondre à l interrogation. Une fois le protocole imaginé, le faire contrôler et le réaliser. Matériel à votre disposition : * la solution schtroumpf ; * la solution «mère» de colorant de concentration [B - ] 0 = 1, mol.l -1 ; * Fiole jaugée de 50 ml, poire à pipeter, pipette graduée de 10 ml ; * béchers ; * Eau distillée ; * Spectrophotomètre, cuves, pipettes en plastique ; * Logiciel REGRESSI et ordinateur. * Sur votre compte-rendu, argumenté et illustré : - rédiger précisément les protocoles expérimentaux réalisés, - présenter vos observations, vos résultats expérimentaux et vos interprétations, - Conclure quant à chaque question posée. Document 1 : Solution mère du colorant On dissout au laboratoire une masse m = 116 mg du colorant bleu identifié préalablement, de formule CaB 2 (s) et de masse molaire M = 1 160,1 g.mol -1, dans une fiole jaugée de volume V 0 = 2,0 L. L équation de dissolution est : CaB 2 (s) Ca 2+ (aq) + 2 B - (aq) L ion calcium Ca 2+ est incolore ; l anion B - est bleu dans l eau et de concentration en solution [B - ] 0 = 1, mol.l -1. Document 2 : Dosage par étalonnage Doser une espèce chimique consiste à déterminer sa concentration (ou sa quantité de matière) dans une solution. Lors d un dosage par étalonnage, on utilise une grandeur physique qui dépend de la concentration de l espèce étudiée (l absorbance par spectrophotométrie ou la conductivité par exemple). * Pour cela, on se sert d une gamme de solutions dites "étalons" de concentration connue et on mesure leur absorbance ce qui permet de tracer la courbe d'étalonnage reliant la grandeur étudiée à sa concentration C, soit la courbe A = f (C) dans le cas de l étude de l absorbance. * En reportant la valeur de l absorbance de l'échantillon inconnu sur la courbe, on en déduit sa concentration recherchée. M.Meyniel 2/4

3 Terminale S Document 3 : Loi de Beer-Lambert Soit une espèce de concentration C (en mol.l-1) introduite dans une cuve de largeur ℓ (en cm) traversée par un faisceau monochromatique de longueur d onde λ à la température T. L absorbance A (sans dimension) de cette espèce suit la loi de Beer-Lambert : A = ε.l.c -1-1 avec ε le coefficient d extinction molaire de l espèce considérée en L.mol.cm Document 4 : Dose journalière admissible (DJA) L Union Européenne fixe, pour tous les additifs alimentaires et donc les colorants, les valeurs de dose journalière admissible (DJA), qui correspondent à la masse maximale absorbable par kg de masse corporel et par jour. Voici les DJA, en mg de produit absorbable par kg de masse corporelle et par jour, de trois colorants alimentaires bleus. Colorant DJA (mg/kg/jour) -1 Mion (g.mol ) Document 5 : Bleu patenté E131 anion monochargé noté A 2,5 560 Indigotine E132, 2Anion noté B Bleu brillant E133, anion 3noté D 5, ,0 747 Quelques modes opératoires de manipulations en chimie Protocole d une dissolution Peser la masse souhaitée de solide dans une coupelle préalablement tarée ; A l aide d un entonnoir, introduire le solide dans une fiole jaugée de volume souhaité. Ajouter de l eau distillée jusqu au ¾ et agiter de façon à dissoudre tout le solide ; Compléter avec de l eau distillée jusqu à ce que le bas du ménisque soit confondu avec le trait de jauge ; Homogénéiser. Protocole d une dilution Prélever le volume désiré à l aide d une pipette adaptée dans un bécher ; Les introduire dans une fiole jaugée de volume adéquate ; Ajouter de l eau distillée jusqu à ce que le bas du ménisque soit confondu avec le trait de jauge ; Homogénéiser. Utilisation d un spectrophotomètre Dans un premier temps, régler le spectrophotomètre sur la longueur d onde λ désirée (se reporter à la notice collée dessus.) Faire le blanc. Pour cela : remplir la cuve avec le solvant (ici, l eau) et la placer (avec une orientation correcte) à l intérieur du spectrophotomètre. Appuyer sur le bouton correspondant pour faire le zéro (le blanc) ; la valeur indiquée est alors 0,000. Retire la cuve. Remplir la cuve avec la solution désirée, la placer dans le spectrophotomètre et mesurer son absorbance A. Pour le plaisir : * Modélisez la courbe obtenue sur l ordinateur afin de vérifier que la loi de Beer-Lambert est bien respectée. Déterminer alors le coefficient d extinction molaire de l ion coloré à la longueur d onde considérée et à la température de l expérience. * A l aide des données de masse, de masse molaire et de volume du document 1, démontrer que la concentration en anion B- est bien 1, mol.l-1 dans la solution mère. M.Meyniel 3/4

4 absorbance absorbance absorbance absorbance Terminale S Sulfate de cuivre longueur d onde (en nm) Bleu patenté BBT longueur d onde (en nm) longueur d onde (en nm) Indigotine M.Meyniel longueur d onde (en nm) 4/4

5 Terminale S Correction Quel est donc ce colorant bleu du bonbon Schtroumpf? On nous donne les spectres UV-visible de plusieurs colorants bleus. Or, le spectre est caractéristique de l espèce absorbante notamment en lisant la valeur de la longueur d onde au maximum d absorption : λ max. Il nous faut donc réaliser le spectre UV-visible d une solution contenant le colorant bleu du Schtroumpf, déterminer λ max et comparer avec les autres spectres donnés. Pour réaliser la solution contenant le colorant (soluble dans l eau par définition pigment) du bonbon : Prendre bonbon et le «décapiter» car on ne veut que la partie de couleur bleu! On peut le couper en petits morceaux afin de faciliter la dissolution. On rajoute un volume d eau suffisant pour dissoudre tout le bonbon (environ 20 ml par exemple). On chauffe pour accélérer la dissolution (environ 50 C) tout en agitant. Le bonbon étant riche en gélatine très visqueuse qui trouble la solution, on l élimine par une filtration simple. Une fois la solution bleue et homogène obtenue, on en introduit dans une cuve afin de l introduire dans le spectrophotomètre pour faire l acquisition du spectre UVvisible. Attention : Afin de s affranchir de l absorption due au solvant, on réalise au préalable un «blanc» : c est-à-dire qu on réalise l acquisition avec une cuve ne contenant que le solvant seul. Cet enregistrement sera soustrait aux futures acquisitions et ainsi les absorptions mesurées ne seront dues qu au colorant (c est un peu comme faire la tare sur une balance pour s affranchir de la masse du récipient). On détermine alors λ max comme mis en évidence sur le spectre ci-dessus. En comparant avec les valeurs trouvées pour les spectres des espèces proposées, on peut conclure que le colorant bleu contenu dans le bonbon est du bleu patenté. Colorant Sulfate de cuivre Bleu patenté BBT Indigotine m (nm) Rq : * L absorbance maximale se fait dans le jaune, autrement la couleur complémentaire du bleu, justifiant ainsi la couleur de la solution. Quelle est la dose journalière admissible de bonbons par rapport à ce colorant? Pour connaître la dose journalière de bonbons admissibles, il convient tout d abord de connaître la concentration en colorant contenu dans un bonbon. Pour cela, on peut réaliser un dosage par comparaison. On dispose d une solution mère de concentration [B 0 ] = 1, mol.l -1 A partir de cette solution mère, on va réaliser plusieurs dilutions afin d obtenir plusieurs solutions de concentrations connues [B i ]. On pourra alors mesurer l absorbance de chacune de ces solutions en se plaçant au maximum d absorption afin de tracer la courbe d étalonnage : A = f ([B i ]). En mesurant l absorbance de la solution de Schtroumpf, à l aide de la courbe d étalonnage, on sera alors capable de déterminer sa concentration en reportant le point sur la courbe (cf ci-après). Voici un exemple de tableau permettant de répertorier l ensemble des solutions filles de concentration connue à réaliser : Solution S i S 1 S 2 S 3 S 4 S 5 S 6 S 7 S 8 S 9 [B - ] i (mol/l) 0, , , , , , , , , V mère prélevé (ml) 2,0 3,0 4,0 5,0 6,0 7,0 8,0 9,0 10,0 v fille (ml) 50,0 M.Meyniel 5/4

6 Terminale S Protocole pour réaliser la solution S 1 par exemple : Prélever 2,0 ml de solution mère de bleu patenté à l aide d une pipette graduée. Les introduire dans une fiole jaugée de 50,0 ml. Ajouter de l eau distillée jusqu à ce que le bas du ménisque soit confondu avec le trait de jauge. Agiter pour bien homogénéiser la solution. Une fois les dilutions réalisées, on les introduit dans une cuve que l on place successivement dans le spectrophotomètre pour enregistrer l absorbance à λ max de chacune de ces solutions. A S On obtient la courbe d étalonnage ci-contre. On mesure alors l absorbance de la solution de Schtoumpf A S. => En reportant la valeur sur la courbe, l abscisse correspondante donne la concentration cherchée C S = 1, mol/l Approximations expérimentales lors : décapitation schtroumpf / même proportion dans chaque schtroumpf? Mesure précise de l eau mais après évaporation notamment lors de la dissolution!!! (donc la concentration augmente). DJA : La solution de Schtroumpf contient 25 bonbons pour un volume V = 500 ml. Sa concentration est C S en anion coloré B -. La masse d ion coloré dans 25 bonbons est donc : m 25 = n M = (C S V) M(B - ) = 1, , = 3, g La masse d'ion coloré dans UN bonbon est donc : m = m 25 / 25 = 1, g = 0,12 mg [C S ] [B i ] (mol/l) D après le document 4, la DJA est pour une personne de 70 kg : m DJA = 2,5 70 = 175 mg On peut donc manger chaque jour : m / m DJA / m = 175 / 0,12 = 1458 bonbons (ce qui laisse un peu de marge ) Pour le plaisir : * Le logiciel affiche une droite linéaire (les points obtenus sont alignés avec l origine). Les grandeurs axiales sont donc proportionnelles : A = k C avec k = L/mol Cela confirme la loi de Beer-Lambert : A = (ε.l).c => Par analogie, on en déduit que : k = ε.l soit ε = k / l = / 1,0 = 9, L.mol -1.cm -1 * A l aide des données de masse, de masse molaire et de volume du document 1, démontrer que la concentration en anion B - est bien 1, mol.l -1 dans la solution mère. La quantité de matière de soluté CaB 2 en solution est : n = m / M. La concentration correspondante en soluté est donc : c 0 = n / V 0 = m / (M.V 0 ) D après l équation de dissolution la concentration en anion B - est deux fois plus élevée que celle du soluté : [B - ] 0 = 2.c 0 = 2 m / (M.V 0 ) = 2 0,116 / (1160,1 2,0) = 1, mol.l -1 M.Meyniel 6/4

TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction

TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction TP 1 : Spectrophotométrie UV-visible - Correction Objectifs : Comprendre le principe de fonctionnement d un spectrophotomètre. Mettre en œuvre un protocole expérimental pour caractériser une espèce colorée.

Plus en détail

CORRIGE. Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée

CORRIGE. Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée Partie Observer : Ondes et matière CHAP 04-ACT EXP Spectroscopie UV-Visible CORRIGE Objectifs : Exploiter des spectres UV-visible pour caractériser et doser une espèce colorée Problématique : Un sirop

Plus en détail

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR Ce TP s étale sur une séance de 2 heures (spectre visible), puis une séance d 1 heure (spectre infrarouge). Objectifs : - Identifier un colorant

Plus en détail

Chapitre B1 : Comment effectuer un dosage par spectrophotométrie?

Chapitre B1 : Comment effectuer un dosage par spectrophotométrie? Chapitre B1 : Comment effectuer un dosage par spectrophotométrie? TP : La bouillie bordelaise : Dosage par étalonnage. Document 1 : la spectroscopie UV-visible Une espèce chimique est susceptible d interagir

Plus en détail

Spectroscopie UV - visible

Spectroscopie UV - visible Spectroscopie UV - visible ACTIVITES 6 Activité de découverte 2 : Spectre et couleur Le «vert malachite» est un colorant organique de synthèse. La teinte de ses solutions (document 1) ressemble à celle

Plus en détail

La molécule de vanilline possède plusieurs groupes caractéristiques. Après avoir recopié la formule de la molécule sur votre copie, entourer et

La molécule de vanilline possède plusieurs groupes caractéristiques. Après avoir recopié la formule de la molécule sur votre copie, entourer et BAC S LA VANILLE La vanille est le fruit d'une orchidée grimpante, le vanillier, qui a besoin d'un climat tropical chaud et humide pour se développer. On la cultive à Madagascar, à Tahiti, à La Réunion,

Plus en détail

Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation

Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation TP Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation Règles de sécurité Blouse, lunettes de protection, pas de lentilles de contact, cheveux longs attachés. Toutes les solutions aqueuses seront jetées

Plus en détail

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

I- Spectres UV-visible

I- Spectres UV-visible Objectif : Comprendre comment l étude de spectre donne des informations sur les composés chimiques. I- Spectres UV-visible 1. Activité 1 p 88 Matériel : B : un spectrophotomètre et ses cuves ; une solution

Plus en détail

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage.

Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. Expérience : Extraction de la caféine dans des sodas et dosage. On propose dans ce fichier de doser la caféine contenue dans une boisson. La première étape consiste à extraire la caféine d une à l aide

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS (Classes de Terminales STL - CLPI) PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE Deux méthodes de dosage d une solution de dichromate

Plus en détail

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices obs.4 Couleur et quantité de matière exercices Savoir son cours Mots manquants Une solution colorée se comporte comme un filtre coloré. La grandeur permettant d évaluer l intensité de la lumière absorbée

Plus en détail

Corrigé TP8:DOSAGE par SPECTROPHOTOMÉTRIE d une ESPÈCE COLORÉE en SOLUTION

Corrigé TP8:DOSAGE par SPECTROPHOTOMÉTRIE d une ESPÈCE COLORÉE en SOLUTION Corrigé TP8:DOSAGE par SPECTROPHOTOMÉTRIE d une ESPÈCE COLORÉE en SOLUTION Compétences attendues (ce que je dois savoir ( ) ou savoir faire) : 7.5 Élaborer et réaliser un protocole de préparation d une

Plus en détail

DS SCIENCES-PHYSIQUES. Premières 5-6-7 S. Mardi 10 novembre 2015

DS SCIENCES-PHYSIQUES. Premières 5-6-7 S. Mardi 10 novembre 2015 DS SCIENCES-PHYSIQUES Premières 5-6-7 S Mardi 10 novembre 2015 Sans moyen de communication Sans documents Calculatrice Autorisée Durée : 2 heures Bien lire le sujet avant de commencer car les 4 parties

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014)

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Exercice 1 : Etude de l acide lactique (6,5 pts) La formule semi-développée de l acide lactique est la suivante : 1.1. Étude

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (b) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme.

TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme. TP 8 Détermination de l activité spécifique d une enzyme. Les objectifs de cette séance : - Apprendre à faire une réaction enzymatique. - Adapter les manipulations de chimie en TP de biologie. - Savoir

Plus en détail

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE?

COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? COMMENT DOSER UN ACIDE OU UNE BASE? Un dosage se définit d une part par la technique mise en jeu (mesure phmétrique, conductimétrique, spectrophotométrique, etc.), d autre part, par la méthode (par étalonnage,

Plus en détail

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges 25 janvier 2006 Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges THEME : CHIMIE ET HABITAT AU SERVICE DE L INNOVATION Lycée Raoul Dautry Détermination de la teneur en sulfate de calcium dans

Plus en détail

Soutien TS, séance n o 3 du 18 octobre 2011 Cinétique chimique. Exercice I Fermentation dans le vin

Soutien TS, séance n o 3 du 18 octobre 2011 Cinétique chimique. Exercice I Fermentation dans le vin Soutien TS, séance n o 3 du 18 octobre 011 Cinétique chimique Exercice I Fermentation dans le vin «Le vin est une boisson provenant exclusivement de la fermentation du raison frais ou du jus de raison

Plus en détail

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges

Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges 25 janvier 2006 Concours régional des Olympiades de Chimie Académie de Limoges THEME : CHIMIE ET HABITAT AU SERVICE DE L INNOVATION Lycée Raoul Dautry Détermination de la teneur en sulfate de calcium dans

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Terminale S CHIMIE TP n 2b (correction) 1 SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance

Plus en détail

TP : Mesure de la dureté de l eau

TP : Mesure de la dureté de l eau TP : Mesure de la dureté de l eau Mots-clés : Production d eau potable / Traitement des eaux Document 1 : Les conséquences de la dureté de l eau Une eau alimentaire ne doit pas être trop douce car l Homme

Plus en détail

EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - SUJET N 5 Durée : 6 heures Coef. : 7

EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - SUJET N 5 Durée : 6 heures Coef. : 7 BTS CHIMISTE Session 2004 NOM du candidat :... Prénom :... N d'inscription :... EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - SUJET N 5 Durée : 6 heures Coef. : 7 Après avoir lu le texte du

Plus en détail

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE P1S2 Chimie ACTIVITE n 5 DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE Le colorant «bleu brillant FCF», ou E133, est un colorant artificiel (de formule C 37 H 34 N 2 Na 2 O 9 S 3 ) qui a longtemps

Plus en détail

Spectrophotométrie et cinétique chimique χ.1-9

Spectrophotométrie et cinétique chimique χ.1-9 Spectrophotométrie et cinétique chimique - MPSI 1 Lycée Chaptal - 2012 Spectrophotométrie et cinétique chimique χ.1-9 TP de Chimie Objectifs du TP Documents utiles Réviser les consignes de sécurité d un

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE:

COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE: TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Université de Créteil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE: UV-visible Année universitaire 2003/2004 Sommaire. I. SPECTRE D EMISSION DE LA LAMPE

Plus en détail

AP7 SPECTROSCOPIE UV-VISIBLE :

AP7 SPECTROSCOPIE UV-VISIBLE : P7 SPETROSOPIE UV-VISILE : Données : Spectre de la lumière blanche : (ci-contre) ercle chromatique : (ci-contre) Deux couleurs diamétralement opposées sont complémentaires. Loi de eer-lambert : Soit une

Plus en détail

1 Le flux lumineux. C'est aussi cette énergie, transportée par le faisceau lumineux, qui impressionne la rétine et provoque le mécanisme de la vision.

1 Le flux lumineux. C'est aussi cette énergie, transportée par le faisceau lumineux, qui impressionne la rétine et provoque le mécanisme de la vision. Photométrie Nous allons voir dans ce chapitre comment les phénomènes d'émission et d'absorption de lumière par les atomes ou les molécules peuvent être utilisés pour le dosage de certaines solutions les

Plus en détail

Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (3h00)

Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (3h00) Partiel n 1 Techniques d Analyses Spectrale & Séparative (3h00) BON COURAGE ET BONNE ANNÉE À TOUTES ET À TOUS Documents non autorisés - Calculatrice autorisée Justifier les calculs Séparer calcul littéral

Plus en détail

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux PhysiqueChimie Programme de Terminale S Les ions nitrate dans l eau Thème : Agir Economiser les ressources et respecter l environnement Contrôle de la qualité par dosage Type de ressources : Activité :

Plus en détail

TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction

TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction TP 7: Titrage de solutions commerciales - Correction Objectifs: le but de ce TP et de mettre en œuvre les méthodes de détermination du point équivalent d'un dosage vues précédemment. Ainsi on pourra remonter

Plus en détail

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire :

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : 1. Prélever ml de la solution mère à la pipette jaugée. Est-ce que je sais : Mettre une propipette sur une pipette

Plus en détail

XIX èmes OLYMPIADES DE LA CHIMIE

XIX èmes OLYMPIADES DE LA CHIMIE XIX èmes LYMPIADES DE LA CIMIE Chimie et Beauté ACADEMIE D AIX-MARSEILLE Mercredi 5 Février 2003 PRTCLE Ne pas inscrire de Nom sur les feuilles mais le numéro d anonymat. XIXe lympiades de la Chimie, année

Plus en détail

Chap4 : Analyse spectrale

Chap4 : Analyse spectrale 1. Différentes représentations de molécules organiques On a représenté 15 molécules de différentes façons : Questions : Parmi ces 15 molécules, identifier les isomères. Entourer les groupes caractéristiques

Plus en détail

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique.

Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. FICHE 14 Stratégie de synthèse et sélectivité en chimie organique. I. Stratégie à employer lors d une synthèse On veut synthétiser un composé au laboratoire. On doit donc imaginer les différentes étapes

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES

DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES Version 2 Calculette autorisée Durée: 50min Toutes vos réponses doivent être correctement rédigées et justifiées. Données pour les deux exercices : Atome H C N O Masse

Plus en détail

Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA)

Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA) Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA) Di Pascoli Thomas Mouton Julia (M1 S2 VRV) I) Introduction L eau minérale Contrex est connue pour être riche en minéraux, notamment

Plus en détail

Iodure de potassium : 2 g Iode métalloïde I 2 : 1 g Eau q.s. ad 100 g (1)

Iodure de potassium : 2 g Iode métalloïde I 2 : 1 g Eau q.s. ad 100 g (1) TP NEW STYLE 1S THÈME OBSERVER/MATIÈRES COLORÉES/AVANCEMENT DOSAGE COLORIMÉTRIQUE D UNE SOLUTION DE LUGOL PAGE 1 / 5 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... Document 1 : Le médicament Le Lugol est une

Plus en détail

Injections alcalinisantes

Injections alcalinisantes Injections alcalinisantes Des solutions d'hydrogénocarbonate de sodium ou de lactate de sodium sont utilisées en injection par les médecins pour leurs propriétés alcalinisantes (traitement de l'excès d'acidité)

Plus en détail

Chapitre 7 Les solutions colorées

Chapitre 7 Les solutions colorées Chapitre 7 Les solutions colorées Manuel pages 114 à 127 Choix pédagogiques. Ce chapitre a pour objectif d illustrer les points suivants du programme : - dosage de solutions colorées par étalonnage ; -

Plus en détail

TPG 12 - Spectrophotométrie

TPG 12 - Spectrophotométrie TPG 12 - Spectrophotométrie Travail par binôme Objectif : découvrir les conditions de validité et les utilisations possibles de la loi de Beer-Lambert I- Tracé de la rosace des couleurs Choisir un des

Plus en détail

ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL

ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour déterminer une constante d'acidité. I. But Déterminer la constante

Plus en détail

Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n.

Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n. Les terpènes sont des hydrocarbures dérivés de l isoprène C 5 H 8 et de formule générale (C 5 H 8 )n. Très présents dans le monde végétal, ils peuvent être extraits du bois en particulier des conifères

Plus en détail

Préparations de solutions aqueuses

Préparations de solutions aqueuses Préparations de solutions aqueuses. Rappels : qu est-ce qu une solution aqueuse? * Introduis grâce à une spatule quelques cristaux de permanganate de potassium dans un tube à essai. Décris l aspect de

Plus en détail

QUELLE EST LA CONCENTRATION DES IONS BICARBONATE DANS CETTE EAU MINÉRALE?

QUELLE EST LA CONCENTRATION DES IONS BICARBONATE DANS CETTE EAU MINÉRALE? Nom :.. Coéquipier : BUT QUELLE EST LA CONCENTRATION DES IONS BICARBONATE DANS CETTE EAU MINÉRALE? Toutes les eaux minérales indiquent sur leurs étiquettes les ions présents, leur quantité et le ph de

Plus en détail

Des solutions en chimie

Des solutions en chimie AP Seconde www.lycees- genevoix- signoret.fr/sciences- physiques Des solutions en chimie Dans les exercices qui suivent, on utilisera les masses molaires atomiques suivantes : M(H)=1 g/mol, M(C)=12 g/mol,

Plus en détail

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie.

J-10. Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. J0 Chimie Les données nécessaires à la résolution des exercices et ne se trouvant pas dans l énoncé se situent en fin de partie. Exercice : Ecriture d équation de réaction. Ecrire les équation de réaction

Plus en détail

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse

TP III. Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse CHAMPREDONDE Renaud DAUNIS Mélanie TP III Caractérisation de l équilibre de la calcite dans une solution aqueuse Module de géochimie Responsable : J.-L. DANDURAND SOMMAIRE INTRODUCTION I / Etude théorique

Plus en détail

Quel est le % en cuivre d un fil de laiton? Monoxyde d azote, NO (g), gaz incolore

Quel est le % en cuivre d un fil de laiton? Monoxyde d azote, NO (g), gaz incolore LE CUIVRE ET SES ALLIAGES DANS L HABITAT. ÉTUDE D UN PROTOCOLE EXPERIMENTAL Le cuivre a des propriétés remarquables extrêmement nombreuses, il a donc était utilisé dans l habitat de tout temps. Ses 2 propriétés

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

PC Brizeux TP N 1 - Correction Altmayer- Henzien 2015-2016

PC Brizeux TP N 1 - Correction Altmayer- Henzien 2015-2016 Correction TP N1 I. Etalonnage d'une solution de soude Q1. Si la solution de soude n'est pas fraîchement préparée, du dioxyde de carbone de l'air peut se dissoudre dedans puis réagir avec la soude par

Plus en détail

Atelier 2 Les activit acti és vit exp e érimen érim t en ales t

Atelier 2 Les activit acti és vit exp e érimen érim t en ales t Atelier 2 Les activités expérimentales Les axes de réflexion de cet atelier De l importance des consignes à la mise en activité des élèves L incidence de la construction de la situation proposée L incidence

Plus en détail

Oxydation des ions iodure I - par les ions peroxodisulfate S 2 O 8

Oxydation des ions iodure I - par les ions peroxodisulfate S 2 O 8 xydation des ions iodure I - xydation des ions iodure I - par les ions peroxodisulfate S 2 8 Cinétique du premier ordre par rapport aux ions peroxodisulfate : S S 1) Principe En présence d'ions peroxodisulfate

Plus en détail

Didier Christophe. Grégoire Brian. Groupe C 3

Didier Christophe. Grégoire Brian. Groupe C 3 Didier Christophe Grégoire Brian Groupe C 3 Compte-rendu Spectroscopie TP n 1 : Monochromateurs A. Outils de diffraction l Plusieurs méthodes de diffraction sont possibles : q Par une fente : On fait traverser

Plus en détail

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Deuxième Partie Rappel : Lorsque l on chauffe un mélange d une solution de glucose et d une solution d acide 3,5- dinitrosalycilique

Plus en détail

Fiche de présentation de la ressource

Fiche de présentation de la ressource Fiche de présentation de la ressource Classe : Tle SPCL Enseignement : Physique-chimie PCL THEME du programme : Chimie et développement durable Sous-thème : Synthèses Chimiques Autour des complexes de

Plus en détail

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4 Afin d optimiser leurs procédés, les industries chimiques doivent contrôler le bon déroulement de la réaction de synthèse menant aux espèces voulues. Comment suivre l évolution d une transformation chimique?

Plus en détail

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet.

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet. nom : TS 6 CONTRÔLE DE SCIENCES PHYSIQUES 14/11/11 Lors de la correction il sera tenu compte de la présentation et de la rédaction de la copie Les réponses seront justifiées et données sous forme littérale

Plus en détail

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777)

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) 1ère S Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) Objectif : pratiquer une démarche expérimentale pour déterminer la concentration d une

Plus en détail

PC* 12/13 TP10 : 20 et 28/03. Dosage d une solution d hydroquinone

PC* 12/13 TP10 : 20 et 28/03. Dosage d une solution d hydroquinone PC* 12/13 TP10 : 20 et 28/03 Dosage d une solution d hydroquinone On veut doser une solution d hydroquinone en utilisant ses propriétés réductrices. Pour cela, on propose deux méthodes indépendantes utilisant

Plus en détail

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2 EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A 1. Figure 2 D On observe sur l'écran un étalement du faisceau laser, perpendiculaire à la direction du fil, constitué d'une tache centrale

Plus en détail

Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR)

Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) 1 Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) Pour déterminer la formule développée d une molécule, on peut utiliser diverses méthodes : Des méthodes chimiques

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2013 Evaluation des compétences expérimentales Fiches techniques : DOSSIER TECHNIQUE - Fiche

Plus en détail

BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE. - Pratique expérimentale -

BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE. - Pratique expérimentale - BTS CHIMISTE Session 2015 EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE Durée : 6 heures Coef. : 7 Poste n : SUJET n 1 - Pratique expérimentale - DOSAGES D UNE EAU MINÉRALE D HÉPAR Fiche de choix (à rendre avec la copie)

Plus en détail

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde.

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde. CC4 LA SPECTROPHOTOMÉTRIE I) POURQUOI UNE SUBSTANCE EST -ELLE COLORÉE? 1 ) La lumière blanche 2 ) Solutions colorées II)LE SPECTROPHOTOMÈTRE 1 ) Le spectrophotomètre 2 ) Facteurs dont dépend l'absorbance

Plus en détail

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

Contrôles des traitements thermiques du lait

Contrôles des traitements thermiques du lait T BTK AT de biotechnologies Contrôles des traitements thermiques du lait L objectif de la séance est de réaliser une pasteurisation du lait avec différents protocoles de chauffage. Au cours du chauffage

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions

LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions LABORATOIRES DE CHIMIE Préparation des solutions La préparation des solutions est un des actes majeurs de la chimie. Une solution se prépare toujours dans une fiole jaugée. Tout prélèvement se fait avec

Plus en détail

Exercice I: solution tampon (7 points)

Exercice I: solution tampon (7 points) Classes : SG Année scolaire : 2010/2011 Matière : Chimie Cette épreuve est constituée de trois exercices. Elle comporte trois pages numérotées de 1 à 3. L usage d une calculatrice non programmable est

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialité : Biotechnologies SESSION 2014 Sous-épreuve écrite de Biotechnologies Coefficient de la sous-épreuve : 4 Ce sujet est

Plus en détail

I. Spectroscopie UV - visible

I. Spectroscopie UV - visible hap. A5 Spectres UV visible et I I. Spectroscopie UV - visible 1- ouleurs et solutions La lumière blanche contient toutes les radiations visibles dont les couleurs s'étendent du rouge au violet. - le vert

Plus en détail

LC 19 Colorants : extraction, synthèse, identification. Niveau TS Spécialité

LC 19 Colorants : extraction, synthèse, identification. Niveau TS Spécialité LC 19 Colorants : extraction, synthèse, identification. Niveau TS Spécialité Binôme 14 : Geoffroy Aubry, Moussa Dicko Leçon présentée par Moussa Dicko le lundi 17 décembre 2007 corrigée par Thérèse Zobiri

Plus en détail

Introduction à la spectroscopie UV-Visible. 1. Présentation. 2. Principe de la spectroscopie UV - Visible

Introduction à la spectroscopie UV-Visible. 1. Présentation. 2. Principe de la spectroscopie UV - Visible Introduction à la spectroscopie UV-Visible Article rédigé par Antoine Eloi (Professeur Agrégé de Chimie en Classes Préparatoires BCPST), édité par Nicolas Lévy (Responsable Editorial de CultureSciences-Chimie).

Plus en détail

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5 PYSIQUE & CIMIE COMPOSITION n PREMIERES S 1, S, S 3, S 4 & S 5 Février 014 Total des points : 40 Durée : 3h00 calculatrice autorisée PARTIE 1 Etude d un solide ionique, l iodure de potassium (9 points)

Plus en détail

EXERCICES D ENZYMOLOGIE

EXERCICES D ENZYMOLOGIE EXERCICES D ENZYMOLOGIE Exercice n 1 : Une enzyme catalyse la réaction : S -----> P. Les vitesses initiales ont été déterminées pour chacune des concentrations initiales en substrat suivantes : Q1: Vérifier

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : Chimie de Laboratoire et de Procédés industriels Epreuve Techniques de laboratoire Durée : 4 heures Coefficient

Plus en détail

Chapitre II SPECTROSCOPIE D ABSORPTION DANS L UV-VISIBLE

Chapitre II SPECTROSCOPIE D ABSORPTION DANS L UV-VISIBLE Chapitre II SPECTROSCOPIE D ABSORPTION DANS L UV-VISIBLE I - DOMAINE UV-VISIBLE Le domaine UV-visible s'étend environ de 800 à 10 nm. visible : 800 nm (rouge) - 400 nm (indigo) proche-uv : 400 nm - 200

Plus en détail

Analyse spectrale / la spectroscopie UV-visible

Analyse spectrale / la spectroscopie UV-visible TP TS : Quelle est la composition d un sirop de menthe? Document 1 : A propos des colorants alimentaires. Différents colorants peuvent-être utilisés pour colorer les sirops et jus de fruits du commerce.

Plus en détail

1 Contrôle au laboratoire de la pasteurisation du lait

1 Contrôle au laboratoire de la pasteurisation du lait Exploitation d informations scientifiques et présentation d un travail de synthèse Durée : 1,5 h (préparation 1 h et soutenance orale 30 minutes) 1 Etude de la fabrication du Saint-Nectaire Les différentes

Plus en détail

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 1L : Alimentation et environnement Chapitre.1 : Les eaux naturelles I. Eaux de source et eaux minérales Activité.1 : Lire le texte et répondre aux questions. Selon la définition adoptée par la Communauté

Plus en détail

Résumé. Introduction

Résumé. Introduction Résumé Dans cette expérience, nous nous sommes familiarisées avec la spectrophotométrie d absorption moléculaire (UV-Visible) à l aide de la molécule de pyridoxine. Introduction La première partie de cette

Plus en détail

La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm).

La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm). Spectrophotométrie Spectrophotométrie La spectrophotométrie permet l'étude de solutions colorées dans l'infrarouge (1 100 nm au maximum), dans le visible et dans l'ultraviolet (190 nm). Spectre d'absorption

Plus en détail

2.6. Préparation de la droite d étalonnage externe. 2.6.1. Matériels et réactifs. 2.6.2. Préparation des solutions primaires

2.6. Préparation de la droite d étalonnage externe. 2.6.1. Matériels et réactifs. 2.6.2. Préparation des solutions primaires 2.6. Préparation de la droite d étalonnage externe 2.6.1. Matériels et réactifs 1 Flacon ambré (pour la solution stock). 2 Flacon jaugées de 10 ml (pour les solutions primaires et secondaires). 1 Fiole

Plus en détail

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie Lorsque l on chauffe un mélange d une solution de glucose et d une solution d acide 3,5- dinitrosalycilique

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA DURETE D UNE EAU? COMMENT PEUT-ON LA MESURER?

QU EST-CE QUE LA DURETE D UNE EAU? COMMENT PEUT-ON LA MESURER? Nom :.. Coéquipier :.. QU EST-CE QUE LA DURETE D UNE EAU? CMMENT PEUT-N LA MESURER? bjectif : n se propose d étudier la dureté d une eau. n étudiera une eau minérale (Evian ou Vittel ou Contrexéville)

Plus en détail

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules

Spectrophotométrie appliquée aux biomolécules UNIVERSITE FRANCOIS RABELAIS FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES TOURS Licence L1 Science et Technologies Mention Sciences du Vivant TRAVAUX PRATIQUES: BIOCHIMIE STRUCTURALE Spectrophotométrie appliquée

Plus en détail

Posologie : La dose prophylactique optimale est de 0,05 mg de fluor/kg/jour tous apports fluorés confondus, sans dépasser 1 mg/j.

Posologie : La dose prophylactique optimale est de 0,05 mg de fluor/kg/jour tous apports fluorés confondus, sans dépasser 1 mg/j. TP ch 9b comprendre Préparer une solution à la bonne concentration Objectifs du T.P. : Pratiquer une démarche d investigation Savoir extraire de la notice d un médicament les informations essentielles

Plus en détail

NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :...

NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... TP TS- SPE THÈME EAU / EAU ET RESSOURCE TITRAGE COLORIMÉTRIQUE DES IONS MAGNÉSIUM ET IONS CALCIUM D UNE EAU MINÉRALE NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... Document 1 : Eau d Hépar Document 1 : Eau

Plus en détail

obs.3/4 Couleur et quantité de matière évaluation

obs.3/4 Couleur et quantité de matière évaluation obs.3/4 Couleur et quantité de matière évaluation Classe : Nom : Note : appréciation: Première partie : «Des carottes pour protéger ma peau!» A l aide des documents (1 à 5) et de votre cours, vous expliquerez

Plus en détail

Complément - Chapitre 5 Spectroscopie

Complément - Chapitre 5 Spectroscopie Complément - Chapitre 5 Spectroscopie Spectroscopie dans l ultraviolet et le visible La région du visible du spectre électromagnétique correspond à la lumière dont les longueurs d onde varient environ

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET REMPLACEMENT 2010 France métropolitaine Option : ANABIOTEC BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE E2 DU DEUXIÈME GROUPE SCIENCES ET TECHNIQUES DE LA MATIÈRE Durée : 3 heures Matériel(s) et document(s)

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * * SESSION 2006 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE Durée : 2 heures Les calculatrices sont autorisées * * * NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

EXTRACTION ET IDENTIFICATION DE L EUGENOL

EXTRACTION ET IDENTIFICATION DE L EUGENOL 1 T.P-cours de Chimie n 1 : EXTRACTION ET IDENTIFICATION DE L EUGENOL Les clous de girofle sont les boutons floraux séchés du giroflier, un arbuste cultivé à Madagascar, en Indonésie et en Afrique. Le

Plus en détail

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique.

Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. Utilisation d un tableur dans l exploitation des courbes de dosage spectrophotométrique. A METHODE DE LA GAMME D ETALONNAGE... 1 1. Saisie des valeurs... 1 2. Tracé de la gamme d étalonnage... 2 3. Modélisation

Plus en détail

Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique»

Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique» Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique» Objectifs : Décrire un système chimique et son évolution. Identifier un réactif limitant. Ecrire l équation-bilan de réaction. Document 1 : Présentation

Plus en détail

Exercices d application

Exercices d application Exercices d application 5 minutes chrono! 1. Mots manquants a. topologique ; ligne brisée b. double c. hydroxyle d. amines e. longueur d'onde ; coefficient 2. QCM a. 3-méthylbutan-2-one. b. Carbonyle.

Plus en détail