REGARD INTERNATIONAL : LES POLITIQUES DU LOGEMENT DANS LES PAYS DE L'OCDE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REGARD INTERNATIONAL : LES POLITIQUES DU LOGEMENT DANS LES PAYS DE L'OCDE"

Transcription

1 REGARD INTERNATIONAL : LES POLITIQUES DU LOGEMENT DANS LES PAYS DE L'OCDE IGPDE - Rencontres économiques Paris, 18 Mars 2014 Antoine Goujard OCDE, Département des affaires économiques

2 Politiques du logement, différentes perspectives Un très grand nombre d interventions avec des objectifs divers: Taxation des biens immobiliers et transactions, aides à la pierre ; Logement social ; Aides au logement ; Réglements de construction et d urbanisme ; Réglementation des professions du logement ; Encadrement des loyers et bails ; Réglementations prudentielles.

3 Le logement représente une part très importante du budget des ménages Dépenses des ménages pour le logement En pourcentage du revenu disponible brut ajusté des ménages, 2011 Source : OECD (2013), How's Life? 2013: Measuring Well-being.

4 Volatilité des marchés immobiliers Changements des prix réels de l immobilier, Base 100 en 1998 Source : OCDE (2013), Economic Outlook database.

5 Allocation des ressources dans l économie Part des emplois de la construction dans l emploi total Base 100 en 1998 Source : OCDE (2014), STAN database.

6 Politiques du logement, différentes perspectives Fonctionnement microéconomique des marchés du logement : Quantité/qualité du stock de logement (notamment environnementale) ; Réactivité de l offre et de la demande. Implications macroéconomiques : Comportement d épargne et endettement des ménages ; Ajustement aux chocs asymétriques entre régions ; Allocation des ressources entre secteurs de l économie ; Niveau/Volatilité des prix du logement et stabilité financière. In fine, implications pour la croissance, l équité et le bien-être.

7 Le parc existant, nombre de logements par 1,000 habitants Nombre de logements par 1,000 habitants Source : OCDE (2009), Housing Market Questionnaire.

8 La qualité du parc existant, nombre d habitants vivant sans services de base Nombres d habitants vivant dans des logements insalubres Part de la population, 2011 ou année la plus récente Source : OECD (2013c), How's Life? 2013: Measuring Well-being.

9 Quels critères pour de bonnes politiques? Une grille de lecture pour juger de ces actions (OCDE, 2011a): Corriger des défaillances de marché et prendre en compte les externalités ; Augmenter l efficacité économique d ensemble (mobilité, allocation des ressources) ; Assurer la stabilité financière ; Assurer l équité et l accès au logement ; et Collecter des revenus de façon peu distortive.

10 I.A. Les taxes sur le logement Revenus des taxes sur le logement, 2011 Source : OCDE (2014), Revenue Statistics.

11 I.B. Taxation des transactions immobilières Taxes sur les transactions immobilières, 2009 En pourcentage de la valeur des transactions Source : OCDE, 2009, Housing Market Questionnaire.

12 I.C. La structure d occupation du parc de logement Structure d occupation du parc de logement Parts des différents statuts d occupation, 2009 Owner Private rental Public rental % Source : OCDE (2009), Housing Market Questionnaire. Co-operative Others

13 II. Le logement social Structure d occupation du parc de logement Parts des différents statuts d occupation, 2009 Owner Private rental Public rental % Source : OCDE (2009), Housing Market Questionnaire. Co-operative Others

14 II. Le logement social Le logement social pose plusieurs questions: Ciblage et critères d allocation ; Effet sur la ségrégation résidentielle ; Réévaluation des ressources ; Incitations au travail.

15 III. Aides au logement Dépenses publiques pour les aides au logement Dans les pays de l OCDE, 2009 Source: OCDE, Social Expenditure (SOCX) database.

16 IV. Réglements de construction et d urbanisme 300 Durée et coûts de l obtention d un permis de construire SVK Days to complete the procedures CAN ITA ESP BEL ISR JPN AUT SVN POL LUXCHE CHL NLD EST NOR CZE SWE AUS GRC NZLDEU USA GBR HUN ISL DNK FIN FRA TUR IRL PRT Moyenne OCDE MEX 0 KOR Cost to complete the procedures Source : Doing Business (2013), Doing Business 2014, Understanding Regulations for Small and Medium-Size Enterprises.

17 L élasticité de l offre de logements en comparaison internationale Elasticité de long terme de l offre de logements (%) Source : A. Caldera-Sánchez et Å. Johansson (2011), «The Price Responsiveness of Housing Supply in OECD Countries», OECD Economics Department Working Papers, No. 837.

18 IV. Réglements de construction et d urbanisme Elasticité de l offre au prix et réglements d urbanisme A. Dans les pays de l OCDE B. Entre agglomérations des Etats-Unis Source : A. Caldera-Sánchez et Å. Johansson (2011), «The Price Responsiveness of Housing Supply in OECD Countries», OECD Economics Department Working Papers, No. 837.

19 V. Réglementations des professions du logement Encadrement de la profession d architecte Index du moins restrictif (0) au plus restrictif (6) Source : OCDE (2014), preliminary product market regulation database.

20 VI. Encadrement des loyers et des baux Encadrement des loyers dans le secteur privé Index du moins restrictif (0) au plus restrictif (6) Source : OCDE (2009), Housing Market Questionnaire.

21 VI. Encadrement des loyers et des baux Qualité mesurée en pourcentage des locataires dont la toiture a des fuites Source : OECD (2011), Housing and the Economy: Policies for Renovation, Chapter 4 in Going For Growth 2011.

22 VII. Réglementations prudentielles Elles incluent notamment: Les limites sur les ratios service de la dette par rapport aux revenus ; Les limites sur le montant de l emprunt par rapport à la valeur d achat ; Les limites sur les possibilités d endettement en devises étrangères. Elles interagissent aussi avec d autres politiques : La supervision du secteur bancaire ; Les réglementations qui influent sur la réactivité de l offre aux prix ; Le système de taxation.

23 VII. Volatilité des prix et mobilité géographique US States; percentagerésidentielle point change Patrimoine négatif et mobilité aux États-Unis Variation en points du pourcentage, Change in residential mobility rate (percentage points) 30 Correlation coefficient: -0.34** Change in the share of households with negative equity (percentage points) Source : OECD (2011), Housing and the Economy: Policies for Renovation, Chapter 4 in Going For Growth 2011.

24 Conclusion, recommendations pour la France Pour améliorer le fonctionnement du marché du logement en France, l OCDE (OCDE, 2013b) recommande de : Mettre à jour les valeurs locatives cadastrales et assurer leur revalorisation périodique. Elargir les compétences de l intercommunalité en matière d urbanisme. Se rapprocher de la neutralité fiscale entre immobilier et autres formes d investissement. Supprimer les numerus clausus des notaires, réduire les délais de transaction entre la signature du précontrat et de la vente, et éliminer le système de tarification à prix fixes.

25 Références de l OCDE Ahrend, R. and A. Goujard (2012), International Capital Mobility and Financial Fragility - Part 3. How Do Structural Policies Affect Financial Crisis Risk?: Evidence from Past Crises Across OECD and Emerging Economies, OECD Economics Department Working Papers, No. 966, OECD Publishing. Andrews, D. (2010), Real House Prices in OECD Countries The Role of Demand Shocks and Structural and Policy Factors, OECD Economics Department Working Papers, No. 831, OECD Publishing. Andrews, D., A. Caldera Sánchez and Å. Johansson (2011), "Housing Markets and Structural Policies in OECD Countries", OECD Economics Department Working Papers, No. 836, OECD Publishing. Arnold, J., B. Brys, C. Heady, Å. Johansson, C. Schwellnus and L. Vartia (2008), "Taxation and Economic Growth", OECD Economics Department Working Papers, No. 620, OECD Publishing. Caldera Sánchez, A. and D. Andrews (2011), "To Move or not to Move: What Drives Residential Mobility Rates in the OECD?", OECD Economics Department Working Papers, No. 846, OECD Publishing. Caldera Sánchez, A. and Å. Johansson (2011), The Price Responsiveness of Housing Supply in OECD Countries, OECD Economics Department Working Papers, No. 837, OECD Publishing. Égert, B. (2013), "The Efficiency and Equity of the Tax and Transfer System in France", OECD Economics Department Working Papers, No. 1038, OECD Publishing. Égert, B. and R. Kierzenkowski (2010), Exports and Property Prices in France: Are They Connected?, OECD Economics Department Working Papers, No. 759, OECD Publishing. OECD (2009), Going For Growth 2009, OECD Publishing. OECD (2011a), Housing and the Economy: Policies for Renovation, Chapter 4 in Going For Growth 2011, OECD Publishing. OECD (2011b), OECD Economic Surveys: France, OECD Publishing. OECD (2013a), OECD Economic Surveys: France, OECD Publishing. OECD (2013b), France: Redresser la Compétitivité, OECD Publishing. OECD (2013c), How's Life? 2013: Measuring Well-being, OECD Publishing.

SÉANCE: «L EMPLOI DES JEUNES»

SÉANCE: «L EMPLOI DES JEUNES» Les journées de l économie, Reconstruire la confiance, Lyon, 14, 15, 16 novembre 213 SÉANCE: «L EMPLOI DES JEUNES» Jeudi 14 novembre, 15h -16h3, Le Pathé Alessandro Goglio Conseiller économique auprès

Plus en détail

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE Colloque Protection sociale d entreprise Paris, 26 mars 2010 http://www.irdes.fr/espacerecherche/colloques/protectionsocialeentreprise

Plus en détail

Études économiques de l OCDE ESPAGNE

Études économiques de l OCDE ESPAGNE Études économiques de l OCDE ESPAGNE SEPTEMBRE 214 SYNTHÈSE Résumé Graphique 1. Mesures d'assainissement budgétaire et réformes structurelles Taux de réactivité de la réforme structurelle, 212-13¹.8.7

Plus en détail

Disparités économiques régionales

Disparités économiques régionales Extrait de : Panorama des régions de l'ocde 2011 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/reg_glance-2011-fr Disparités économiques régionales Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Études économiques de l OCDE SUÈDE

Études économiques de l OCDE SUÈDE Études économiques de l OCDE SUÈDE Mars 215 SYNTHÈSE Taux d'offres d'emploi non satisfaites (en %) 25T1=1 A. PIB réel 125 Suède Allemagne 12 États-Unis Zone euro Danemark Finlande 115 11 15 1 95

Plus en détail

Quelles solidarités entre les générations?

Quelles solidarités entre les générations? www.inegalites.fr - Jeudi 19 mai 2011 Quelles solidarités entre les générations? Anna Cristina D ADDIO et Maxime LADAIQUE OCDE Direction de l Emploi, du Travail et des Affaires Sociales Division des Politiques

Plus en détail

Politiques de conciliation du travail et de la vie familiale: quelles complémentarités des aides publiques et d entreptrises?

Politiques de conciliation du travail et de la vie familiale: quelles complémentarités des aides publiques et d entreptrises? Politiques de conciliation du travail et de la vie familiale: quelles complémentarités des aides publiques et d entreptrises? Colloque «Parentalité et Emploi» 18 décembre 2008, Bruxelles Olivier THEVENON

Plus en détail

INÉGALITÉS DE REVENUS ET CROISSANCE : LE RÔLE DES IMPÔTS ET DES TRANSFERTS

INÉGALITÉS DE REVENUS ET CROISSANCE : LE RÔLE DES IMPÔTS ET DES TRANSFERTS Pour citer ce document, merci d utiliser la référence suivante : OCDE 2012, «Inégalités de revenus et croissance : le rôle des impôts et des transferts», OCDE Département des Affaires Économiques, Note

Plus en détail

Main-d'œuvre hautement qualifiée

Main-d'œuvre hautement qualifiée Extrait de : Panorama des régions de l'ocde 2009 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/reg_glance-2009-fr Main-d'œuvre hautement qualifiée Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Part II Chapitre 4 LE LOGEMENT ET L ÉCONOMIE : DES POLITIQUES À RÉNOVER 1

Part II Chapitre 4 LE LOGEMENT ET L ÉCONOMIE : DES POLITIQUES À RÉNOVER 1 Part II Chapitre 4 LE LOGEMENT ET L ÉCONOMIE : DES POLITIQUES À RÉNOVER 1 Ce chapitre compare un certain nombre de politiques du logement dans un ensemble de pays de l OCDE et conclut que des politiques

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le jeudi 16 avril 2015 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES 2015-2016 LA REPRISE QUI S ANNONCE La croissance est là en 2015 et 2016. Tous les freins qui pesaient sur elle se sont levés.

Plus en détail

LES RELATIONS ENTRE UNIVERSITÉS ET ENTREPRISES COMME VECTEURS D INNOVATION

LES RELATIONS ENTRE UNIVERSITÉS ET ENTREPRISES COMME VECTEURS D INNOVATION LES RELATIONS ENTRE UNIVERSITÉS ET ENTREPRISES COMME VECTEURS D INNOVATION Lionel Artige HEC Université de Liège MIDIS DE L INNOVATION JAMBES, 7 DÉCEMBRE 2015 SOMMAIRE Innovation : définition Brevets et

Plus en détail

l initiative relative à l impôt sur les successions affaiblirait les entreprises suisses

l initiative relative à l impôt sur les successions affaiblirait les entreprises suisses www.elections.ch FICHE THEMATIQUE : INITIATIVE RELATIVE A L IMPOT SUR LES SUCCESSIONS l initiative relative à l impôt sur les successions affaiblirait les entreprises suisses Une initiative populaire demande

Plus en détail

Les revenus et la pauvreté des personnes âgées. OCDE, «Panorama des pensions 2013», chapitre 5

Les revenus et la pauvreté des personnes âgées. OCDE, «Panorama des pensions 2013», chapitre 5 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 22 janvier 2014 à 14h30 «Niveau des pensions et niveau de vie des retraités» Document N 14 Document de travail, n engage pas le Conseil Les revenus

Plus en détail

Des debuts qui comptent! Des emploi pour les jeunes

Des debuts qui comptent! Des emploi pour les jeunes Organisation for Economic Co-operation and Development Conseil d orientation pour l emploi Paris, le 13 janvier 2011 Des debuts qui comptent! Des emploi pour les jeunes John P. Martin Directeur de l Emploi,

Plus en détail

MIEUX TRAVAILLER AVEC L ÂGE

MIEUX TRAVAILLER AVEC L ÂGE Lancement de la publication Paris, 30 janvier 2014 VIEILLISSEMENT ET POLITIQUES DE L EMPLOI MIEUX TRAVAILLER AVEC L ÂGE RAPPORT DE L OCDE SUR LA FRANCE Stefano Scarpetta, Directeur Anne Sonnet, Responsable

Plus en détail

La crise de l emploi: défis à relever pour les politiques du marché du travail et des affaires sociales

La crise de l emploi: défis à relever pour les politiques du marché du travail et des affaires sociales Organisation for Economic Co-operation and Development Conseil d Orientation pour l emploi, Paris, le 2 avril 2009 La crise de l emploi: défis à relever pour les politiques du marché du travail et des

Plus en détail

Série Politiques meilleures FRANCE PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET LA COHÉSION SOCIALE JUIN 2012. Terebenthine - Fotolia.com

Série Politiques meilleures FRANCE PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET LA COHÉSION SOCIALE JUIN 2012. Terebenthine - Fotolia.com Série Politiques meilleures FRANCE PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET LA COHÉSION SOCIALE JUIN 2012 Terebenthine - Fotolia.com OCDE -- Série Pour des politiques meilleures L Organisation de Coopération et de

Plus en détail

Cadrage de l atelier: Recommandation de l OCDE sur l investissement public efficace entre niveaux de gouvernement

Cadrage de l atelier: Recommandation de l OCDE sur l investissement public efficace entre niveaux de gouvernement Dialogue Maroc-OCDE 23 mai 2017 - Rabat Investissement public efficace pour un développement territorial inclusif et durable au Maroc Cadrage de l atelier: Recommandation de l OCDE sur l investissement

Plus en détail

Le logement des immigrés

Le logement des immigrés Les indicateurs de l intégration des immigrés 215 Trouver ses marques OCDE/Union européenne 215 Chapitre 9 Le logement des immigrés Les conditions de logement sont déterminées par un grand nombre de facteurs,

Plus en détail

Les aides aux entreprises en faveur de l emploi. John P. Martin Directeur de l Emploi, du Travail et des Affaires Sociales COE, 20 novembre 2012

Les aides aux entreprises en faveur de l emploi. John P. Martin Directeur de l Emploi, du Travail et des Affaires Sociales COE, 20 novembre 2012 Les aides aux entreprises en faveur de l emploi John P. Martin Directeur de l Emploi, du Travail et des Affaires Sociales COE, 20 novembre 2012 Plan 1. Un champ difficile à cerner 2. Niveau et évolution

Plus en détail

Les barrières à l'emploi au-delà de 50 ans en Belgique

Les barrières à l'emploi au-delà de 50 ans en Belgique Les barrières à l'emploi au-delà de 50 ans en Belgique Ce que suggèrent les données Vandenberghe, Vincent (IRES-ESL-UCL) BELSPO-Commission Pensions Event Bruxelles Jan 14, 2016 Structure exposé 1. Contexte:

Plus en détail

TAUX DE L INTÉRÊT LÉGAL (Décret 2012-182) Années Coefficient Années Coefficient Années Coefficient

TAUX DE L INTÉRÊT LÉGAL (Décret 2012-182) Années Coefficient Années Coefficient Années Coefficient Copie diffusée par : Union des Syndicats de l immobilier 60, rue Saint Lazare Tél. : 01 55 32 01 00 Fax : 01 55 32 09 99 www.unis-immo.fr contact@unis-immo.fr Syndicat professionnel immatriculé à la préfecture

Plus en détail

L Initiative Vivre Mieux de l OCDE. Romina Boarini, Chef de l équipe Mesures du Bien-être Direction des Statistiques

L Initiative Vivre Mieux de l OCDE. Romina Boarini, Chef de l équipe Mesures du Bien-être Direction des Statistiques L Initiative Vivre Mieux de l OCDE Romina Boarini, Chef de l équipe Mesures du Bien-être Direction des Statistiques Plan de la présentation 1. Pourquoi le bien-être? 2. Le débat international sur la nécessité

Plus en détail

Résultats annuels 2005 et perspectives. Réunion d information 27 mars 2006

Résultats annuels 2005 et perspectives. Réunion d information 27 mars 2006 Résultats annuels 2005 et perspectives Réunion d information 27 mars 2006 Préambule Un chiffre d affaires multiplié par 2 Un résultat net multiplié par 3,5 Déjà 36 M d investissements depuis l introduction

Plus en détail

Recent Labour Market Reforms in OECD Countries

Recent Labour Market Reforms in OECD Countries Recent Labour Market Reforms in OECD Countries By John Martin Ancien directeur de l emploi, du travail et des affaires sociales de l OCDE; membre du CoE; membre du Conseil pour le marche du travail aupres

Plus en détail

2017 ÉTUDE ÉCONOMIQUE DE L OCDE : LA SUISSE

2017 ÉTUDE ÉCONOMIQUE DE L OCDE : LA SUISSE 217 ÉTUDE ÉCONOMIQUE DE L OCDE : LA SUISSE Rehausser la productivité et répondre aux besoins en travailleurs qualifiés Berne, 14 novembre 217 http://www.oecd.org/fr/eco/etudes/etude-economique-suisse.htm

Plus en détail

2017 ÉTUDE ÉCONOMIQUE DE L OCDE DE LA FRANCE

2017 ÉTUDE ÉCONOMIQUE DE L OCDE DE LA FRANCE 217 ÉTUDE ÉCONOMIQUE DE L OCDE DE LA FRANCE Pour une croissance et un marché du travail plus inclusifs Paris, 14 septembre 217 http://www.oecd.org/fr/eco/etudes/etude-economique-france.htm @OECDeconomy

Plus en détail

Études économiques de l OCDE PAYS-BAS

Études économiques de l OCDE PAYS-BAS Études économiques de l OCDE PAYS-BAS AVRIL 214 SYNTHÈSE Graphique 1. Principales évolutions macroéconomiques Pourcentage Variation en glissement annuel, en % 12 9 6 A. Croissance du PIB réel et écart

Plus en détail

Rigueur de la protection de l emploi en France Indicateur OCDE. Conseil d Orientation pour l emploi 19 avril 2007

Rigueur de la protection de l emploi en France Indicateur OCDE. Conseil d Orientation pour l emploi 19 avril 2007 Rigueur de la protection de l emploi en France Indicateur OCDE Conseil d Orientation pour l emploi 19 avril 2007 Plan de la présentation Présentation de l indicateur OCDE de rigueur de la législation sur

Plus en détail

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012 L ajustement du secteur immobilier espagnol Janvier 2012 Chiffres-clés du secteur immobilier espagnol La hausse des prix en Espagne 1996-2008: les fondamentaux Environnement macroéconomique favorable.

Plus en détail

Études économiques de l OCDE DANEMARK

Études économiques de l OCDE DANEMARK Études économiques de l OCDE DANEMARK JANVIER 214 SYNTHÈSE Ce document et toute carte qu'il peut comprendre sont sans préjudice du statut de tout territoire, de la souveraineté s exerçant sur ce dernier,

Plus en détail

2. Croissance et emploi

2. Croissance et emploi 2. Croissance et emploi Concepts abordés Comment définir et mesurer la croissance économique PIB, PIB / hab, PIB / ppa, PIB mondial, Taux de croissance, Croissance potentielle et croissance effective Facteurs

Plus en détail

DÉFISCALISATION - IMPÔT SUR LE REVENU

DÉFISCALISATION - IMPÔT SUR LE REVENU DÉFISCALISATION - IMPÔT SUR LE REVENU Promotion Défiscalisation Gestion Syndic Transaction GROUPE OCÉANIC LEADER DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE EN GUYANE LA GUYANE # UN MARCHÉ IMMOBILIER PORTEUR 1 Une croissance

Plus en détail

RATIOS FISCAUX POUR LES REVENUS DU TRAVAIL ET DU CAPITAL ET POUR LA CONSOMMATION

RATIOS FISCAUX POUR LES REVENUS DU TRAVAIL ET DU CAPITAL ET POUR LA CONSOMMATION Revue économique de l OCDE n 35, 2002/2 RATIOS FISCAUX POUR LES REVENUS DU TRAVAIL ET DU CAPITAL ET POUR LA CONSOMMATION David Carey et Josette Rabesona TABLE DES MATIÈRES Introduction... 146 Méthodologie...

Plus en détail

1.0 Aperçu. 1.1 Total des dépenses de santé et perspectives pour 2012 et 2013

1.0 Aperçu. 1.1 Total des dépenses de santé et perspectives pour 2012 et 2013 1.0 Aperçu 1.1 Total des dépenses de santé 2011 et perspectives pour 2012 et 2013 Le total des dépenses de santé au Canada s est élevé à 200,1 milliards de dollars en 2011. On évalue les dépenses de santé

Plus en détail

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 15 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Les aides au logement des ménages modestes» Mercredi 15 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Plus en détail

Quels facteurs influent sur le niveau des dépenses?

Quels facteurs influent sur le niveau des dépenses? Indicateur Quels facteurs influent sur le niveau des dépenses? Quatre facteurs (le temps d instruction des élèves, le temps d enseignement et le salaire des enseignants, et la taille des classes) influent

Plus en détail

Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996

Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996 Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996 Document de travail

Plus en détail

OECD ilibrary Packages. OECD ilibrary Thèmes. Bases de données de l'ocde et de l'aie. Journaux et Périodiques statistiques de l'ocde

OECD ilibrary Packages. OECD ilibrary Thèmes. Bases de données de l'ocde et de l'aie. Journaux et Périodiques statistiques de l'ocde OECD ilibrary Packages OECD ilibrary Thèmes Bases de données de l'ocde et de l'aie Journaux et Périodiques statistiques de l'ocde Comment se connecter à OECD ilibrary : http:\\www.oecd-ilibrary.org tarification

Plus en détail

Dette privée et reprise économique : l Europe est-elle embourbée?

Dette privée et reprise économique : l Europe est-elle embourbée? Dette privée et reprise économique : l Europe est-elle embourbée? Résumé En période de crise, les entreprises et les ménages endettés auraient pour priorité de rembourser leur stock de dettes pour renforcer

Plus en détail

Main Economic Indicators. Principaux indicateurs économiques

Main Economic Indicators. Principaux indicateurs économiques ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT Main Economic Indicators Principaux indicateurs économiques ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES INVENTORY PUBLICATION Main

Plus en détail

Loi Duflot ALUR et Loi Pinel

Loi Duflot ALUR et Loi Pinel Loi Duflot ALUR et Loi Pinel A compter du 1er Octobre le nouveau Zonage A/B/C Pinel est applicable A compter du 15 septembre 2014 : Les frais d agence pour la location sont plafonnés A compter du 1er Septembre

Plus en détail

Avril 2014 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Avril 2014 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Avril 2014 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

Études économiques de l OCDE FRANCE

Études économiques de l OCDE FRANCE Études économiques de l OCDE FRANCE MARS 215 SYNTHÈSE Ce document et toute carte qu'il peut comprendre sont sans préjudice du statut de tout territoire, de la souveraineté s exerçant sur ce dernier, du

Plus en détail

Études économiques de l OCDE BELGIQUE

Études économiques de l OCDE BELGIQUE Études économiques de l OCDE BELGIQUE FÉVRIER 215 SYNTHÈSE ÉTUDES ÉCONOMIQUES DE L OCDE : BELGIQUE OCDE 215 1 ÉTUDES ÉCONOMIQUES DE L OCDE : BELGIQUE OCDE 215 2 Résumé Principales conclusions Principales

Plus en détail

Déplacement de l'ide vers l'est

Déplacement de l'ide vers l'est Extrait de : Science, technologie et industrie : Tableau de bord de l'ocde 211 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/sti_scoreboard-211-fr Déplacement de l'ide vers l'est Merci de citer

Plus en détail

Incitations au départ en retraite induites par le système de retraite

Incitations au départ en retraite induites par le système de retraite Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2011-fr Incitations au départ

Plus en détail

Les enjeux du vieillissement de la force de travail

Les enjeux du vieillissement de la force de travail Les enjeux du vieillissement de la force de travail Vandenberghe, Vincent (IRES-ESL-UCL) Conseil Economique et Social de la Région Bruxelles-Capitale 25 Septembre 2014 Bruxelles 1. Contexte Structure exposé

Plus en détail

1 PIB : Mesure et composantes

1 PIB : Mesure et composantes Cours de Olivier Cardi Université de Tours L1 ECO Cours de Macroéconomie Année universitaire 2016-2017 TD 2 : Indicateurs macroéconomiques 1 PIB : Mesure et composantes 1.1 Questions de cours Répondez

Plus en détail

Monsieur, Madame.. Paris, le. Monsieur, Madame,

Monsieur, Madame.. Paris, le. Monsieur, Madame, Monsieur, Madame.. Paris, le Monsieur, Madame, Sur la base de l ensemble des informations que vous avez bien voulu nous confier, nous vous remettons ce jour le présent rapport écrit composé comme suit

Plus en détail

Défis de l interdisciplinarité. Professeur Roderick J. Lawrence Université de Genève

Défis de l interdisciplinarité. Professeur Roderick J. Lawrence Université de Genève Défis de l interdisciplinarité Professeur Roderick J. Lawrence Université de Genève Qu est l interdisciplinarité? Selon Jean Piaget, il y a trois modes : Echange et intégration d information Echange et

Plus en détail

L Etat et le financement de l économie

L Etat et le financement de l économie L Etat et le financement de l économie Présentation du rapport public thématique Jeudi Le financement de l économie Intermédiation Epargne ménages secteur financier Etat sociétés non financières ménages

Plus en détail

QUELS SONT LES MEILLEURS INSTRUMENTS DE LA CONSOLIDATION BUDGÉTAIRE?

QUELS SONT LES MEILLEURS INSTRUMENTS DE LA CONSOLIDATION BUDGÉTAIRE? Pour citer ce document, merci d utiliser la référence suivante : OCDE (2012), «Quels sont les meilleurs instruments de la consolidation budgétaire?», Note de politique économique n o 12 du Département

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN. 1816Le B.O. SUPÉRIEUR - MODIFICATION

BREVET DE TECHNICIEN. 1816Le B.O. SUPÉRIEUR - MODIFICATION 1816Le B.O. BREVET DE TECHNICIEN a) Techniques commerciales appliquées aux affaires immobilières 1 - La connaissance des besoins et du marché dans le domaine de l immobilier 1.1 La connaissance du marché

Plus en détail

LES LEÇONS DES RÉFORMES DE RETRAITE ÉTRANGÈRES : VERS UN TRANSFERT DU RISQUE DE LA COLLECTIVITÉ AUX INDIVIDUS

LES LEÇONS DES RÉFORMES DE RETRAITE ÉTRANGÈRES : VERS UN TRANSFERT DU RISQUE DE LA COLLECTIVITÉ AUX INDIVIDUS LES LEÇONS DES RÉFORMES DE RETRAITE ÉTRANGÈRES : VERS UN TRANSFERT DU RISQUE DE LA COLLECTIVITÉ AUX INDIVIDUS Anna Cristina D ADDIO Division des Politiques Sociales, Direction de l Emploi, du Travail et

Plus en détail

Études économiques de l OCDE Union européenne AVRIL 2014 SYNTHÈSE

Études économiques de l OCDE Union européenne AVRIL 2014 SYNTHÈSE Études économiques de l OCDE Union européenne AVRIL 214 SYNTHÈSE Ce document et toute carte qu il peut comprendre sont sans préjudice du statut de tout territoire, de la souveraineté s exerçant sur ce

Plus en détail

Résultats annuels 2003 26 février 2004

Résultats annuels 2003 26 février 2004 Résultats annuels 2003 26 février 2004 1 Des objectifs de croissance atteints (en m ) 2003 2002 Δ Excédent brut d'exploitation 383,4 219,1 +75,0% Cash flow courant 232,6 146,3 +58,9% Cash flow courant

Plus en détail

Les facteurs des inégalités de revenus : une analyse fondée sur des régressions quantiles

Les facteurs des inégalités de revenus : une analyse fondée sur des régressions quantiles Les facteurs des inégalités de revenus : une analyse fondée sur des régressions quantiles Jean-Marc Fournier et Isabell Koske OCDE, Département des affaires économiques 14 Novembre 2012 Introduction Éléments

Plus en détail

Aider les seniors à trouver et à conserver un emploi

Aider les seniors à trouver et à conserver un emploi Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2011-fr Aider les seniors à trouver

Plus en détail

Études économiques de l OCDE MÉXIQUE

Études économiques de l OCDE MÉXIQUE Études économiques de l OCDE MÉXIQUE Janvier 2015 SYNTHÈSE RÉSUMÉ Source : OECD@100. Réforme Législation secondaire approuvée Principales dispositions promulguées Amendement constitutionnel (si requis)

Plus en détail

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS Référence : Agnès DALLOZ Date de dernière mise à jour : 30/07/2004 Etat : Définitif Auteur : Objet du document : Destinataires Agnès DALLOZ Simone SCHARLY Objet de la diffusion

Plus en détail

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières Analyse Financie re 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière Table des matières Chapitre 2 : Analyse du bilan, L approche fonctionnelle... 2 I. Introduction... 2 II. La conception

Plus en détail

Le numérique : destruction ou création d emplois? Ce que l on observe déjà. Olivier Passet 14/10/2015 Xerfi

Le numérique : destruction ou création d emplois? Ce que l on observe déjà. Olivier Passet 14/10/2015 Xerfi Le numérique : destruction ou création d emplois? Ce que l on observe déjà Olivier Passet 14/10/2015 Xerfi 1- États-Unis des «working poors» à l emploi fantôme 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998

Plus en détail

Comparaisons internationales

Comparaisons internationales Comparaisons internationales Commissariat général au développement durable Service de l observation et des statistiques 47 48 Commissariat général au développement durable Service de l observation et des

Plus en détail

AMELIORER LA GESTION DE L EAU : EXPERIENCE RECENTE DES PAYS DE L OCDE

AMELIORER LA GESTION DE L EAU : EXPERIENCE RECENTE DES PAYS DE L OCDE AMELIORER LA GESTION DE L EAU : EXPERIENCE RECENTE DES PAYS DE L OCDE RESUME La crainte qu une mauvaise gestion de l eau ne devienne l un des principaux freins à un Une mauvaise gestion de développement

Plus en détail

PERSONNEL INFIRMIER DANS LES PAYS MEMBRES DE L'OCDE

PERSONNEL INFIRMIER DANS LES PAYS MEMBRES DE L'OCDE RÉSOUDRE LA PÉNURIE P DE PERSONNEL INFIRMIER DANS LES PAYS MEMBRES DE L'OCDE Michael Villeneuve, infirmier autorisé, M.Sc. Agent principal en politiques des soins infirmiers Bureau de la politique des

Plus en détail

De l internationalisation à la globalisation

De l internationalisation à la globalisation Une très petite économie développée est contrainte à l ouverture. De ce fait, elle subit très directement et rapidement les effets positifs et négatifs - des mutations de l économie mondiale. Au cours

Plus en détail

A qui profite le logement cher?

A qui profite le logement cher? A qui profite le logement cher? L envolée des loyers et des prix immobiliers a rendu l accès au logement de plus en plus difficile, avec des coûts fixes qui grèvent fortement le pouvoir d achat des locataires.

Plus en détail

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N.

Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées. Maurice N. Regarder dans le pare-brise et non dans le rétroviseur pour assurer la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées Maurice N. Marchon Plan de la présentation Mise en situation Enseignements

Plus en détail

Défis pour les professionnels de santé

Défis pour les professionnels de santé Défis pour les professionnels de santé Quels professionnels pour l aide au développement? Colloque AOI 2009 Eric de Roodenbeke International Hospital Federation Les défis à relever dans les PeD Les soins

Plus en détail

Lille, 59000 Centre Réf. #36954 Proposé par Seize immobilier. https://www.dividom.com/projet/local-commercial-lille-liberte-1

Lille, 59000 Centre Réf. #36954 Proposé par Seize immobilier. https://www.dividom.com/projet/local-commercial-lille-liberte-1 L'INVESTISSEMENT IMMOBILIER POUR TOUS Local commercial Lille Liberté 1 Lille, 59000 Centre Réf. #36954 Proposé par Seize immobilier https://www.dividom.com/projet/local-commercial-lille-liberte-1 contact@dividom.com

Plus en détail

Comment réformer le système fiscal belge afin de renforcer l'expansion économique

Comment réformer le système fiscal belge afin de renforcer l'expansion économique Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : Høj, J. (29), «Comment réformer le système fiscal belge afin de renforcer l'expansion économique», Éditions OCDE. http://dx.doi.org/1.1787/218613767672

Plus en détail

Quel classement pour la Belgique? Croissance verte. Éducation. Bien-être. Approche régionale. Développement. Emploi. Statistiques.

Quel classement pour la Belgique? Croissance verte. Éducation. Bien-être. Approche régionale. Développement. Emploi. Statistiques. OCDE360 BELGIQUE 2015 Croissance verte Éducation Bien-être Approche régionale Emploi Développement Quel classement pour la Belgique? Statistiques Économie Crise sociale Agriculture Découvrez les publications

Plus en détail

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE FEDERATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE 20 octobre 2014 Ce rapport contient 7 pages Exposé préalable Méthologie de l étude Cette étude vise à comparer

Plus en détail

L'efficacité de la politique fiscale en période d'après crise financière mondiale

L'efficacité de la politique fiscale en période d'après crise financière mondiale Forum sur la fiscalité africaine L'efficacité de la politique fiscale en période d'après crise financière mondiale Sanjeev Gupta Département des Finances publiques Fonds monétaire international 1 mars

Plus en détail

Source : Le Sénat, Documentation Déxia Crédit Local

Source : Le Sénat, Documentation Déxia Crédit Local Source : Le Sénat, Documentation Déxia Crédit Local Sur quoi se base-t-on pour calculer ma taxe d habitation? Quel que soit l impôt considéré, taxe d habitation et taxe foncière sur les propriétés bâties

Plus en détail

Züblin Immobilière France - Restructuration du portefeuille conforme au calendrier

Züblin Immobilière France - Restructuration du portefeuille conforme au calendrier Communiqué de presse Paris, 15 novembre 2012 Züblin Immobilière France - Restructuration du portefeuille conforme au calendrier Loyers nets : 3,2 M Résultat net consolidé négatif ANR par action EPRA :

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE CHAPITRE 1 : PRÉSENTATION DE L INFORMATION FINANCIÈRE

TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE CHAPITRE 1 : PRÉSENTATION DE L INFORMATION FINANCIÈRE TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALE CHAPITRE 1 : PRÉSENTATION DE L INFORMATION FINANCIÈRE Introduction... 1-1 1. Présentation de l information financière... 1-1 2. Rapport financier... 1-2 2.1 Attestation du trésorier

Plus en détail

en Immobilier Pierre Jacquot Orox Asset Management

en Immobilier Pierre Jacquot Orox Asset Management Approche à valeur ajoutée en Immobilier Pierre Jacquot Orox Asset Management LES FONDAMENTAUX DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER 2 LES FONDAMENTAUX DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER RENDEMENT LOCATIF Revenu des

Plus en détail

GARANTIE FINANCIERE D ACHEVEMENT BILAN FINANCIER VEFA

GARANTIE FINANCIERE D ACHEVEMENT BILAN FINANCIER VEFA Affaire : A S S U R A N C E S GARANTIE FINANCIERE D ACHEVEMENT BILAN FINANCIER VEFA I - CHARGE FONCIERE H.T T.V.A T.T.C FRAIS D ACQUISITION : Prix du terrain et immeubles Frais de notaire Commissions TAXES

Plus en détail

VALEUR ÉCONOMIQUE DES BIENS IMMOBILIERS : INCIDENCES DU DROIT PRIVÉ ET DU DROIT PUBLIC

VALEUR ÉCONOMIQUE DES BIENS IMMOBILIERS : INCIDENCES DU DROIT PRIVÉ ET DU DROIT PUBLIC MICHEL MARX Expertises EXPERTS IMMOBILIERS SPÉCIALISTES DE LA PROPRIÉTÉ COMMERCIALE VALEUR ÉCONOMIQUE DES BIENS IMMOBILIERS : INCIDENCES DU DROIT PRIVÉ ET DU DROIT PUBLIC Plan : Introduction La nature

Plus en détail

Études économiques de l OCDE

Études économiques de l OCDE Études économiques de l OCDE BELGIQUE MAI 213 Études économiques de l OCDE : Belgique 213 Ce document et toute carte qu il peut comprendre sont sans préjudice du statut de tout territoire, de la souveraineté

Plus en détail

SOUTIEN DE LA politique DU LOGEMENT

SOUTIEN DE LA politique DU LOGEMENT SOUTIEN DE LA politique DU LOGEMENT soutien de la politique du logement La construction au service de la politique du logement Le rôle premier du secteur de la construction dans la politique du logement

Plus en détail

Restructuration continue

Restructuration continue DTZ Research PROPERTY TIMES Restructuration continue Genève Bureaux 215 15 Avril 215 Sommaire Demande placée & Loyer prime 2 Offre immédiate 4 Taux de vacance 5 Projets de développement 5 Définitions 6

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

Rencontres économiques. Le marché du logement en France, une spécificité dans la crise? 18 mars 2014. Synthèse

Rencontres économiques. Le marché du logement en France, une spécificité dans la crise? 18 mars 2014. Synthèse Rencontres économiques Le marché du logement en France, une spécificité dans la crise? 18 mars 2014 Synthèse Sommaire Sommaire... 2 Le marché du logement en France, une spécificité dans la crise?... 3

Plus en détail

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Mai 2009 Les compétences qu il faudrait avoir acquises A la fin du primaire A la fin de la scolarité obligatoire Les élèves doivent

Plus en détail

CONTRIBUABLES CONCERNES

CONTRIBUABLES CONCERNES LOI PINEL 2015 PLAN CONTRIBUABLES CONCERNES, TYPE D AVANTAGE FISCAL, ENGAGEMENT LES LOGEMENTS CONCERNES, DATE D ENTREE EN VIGUEUR OBLIGATIONS A RESPECTER, LIMITATION DES INVESTISSEMENTS CONDITIONS D OBTENTION

Plus en détail

JEAN-FRANÇOIS GERVAIS. Les clés du leasing. Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3043-9

JEAN-FRANÇOIS GERVAIS. Les clés du leasing. Éditions d Organisation, 2004 ISBN : 2-7081-3043-9 JEAN-FRANÇOIS GERVAIS Les clés du leasing, 2004 ISBN : 2-7081-3043-9 Sommaire INTRODUCTION... 1 CHAPITRE 1 : Panorama du leasing... 3 Une large notoriété 3 Une première définition générale 5 La relation

Plus en détail

Dispositif Scellier : L évolution des plafonds de loyers - Délivrance d agréments en zone C

Dispositif Scellier : L évolution des plafonds de loyers - Délivrance d agréments en zone C Dispositif Scellier : L évolution des plafonds de loyers - Délivrance d agréments en zone C 26 août 2010 Sommaire Un constat : des plafonds de loyers parfois supérieurs aux loyers du marché Révision des

Plus en détail

WATTIGNIES, 58139 Centre Réf. #15 Proposé par NPDCP Crowdinvesting. https://www.dividom.com/projet/appartement-type-4-wattignies

WATTIGNIES, 58139 Centre Réf. #15 Proposé par NPDCP Crowdinvesting. https://www.dividom.com/projet/appartement-type-4-wattignies L'INVESTISSEMENT IMMOBILIER POUR TOUS Appartement type 4 Wattignies WATTIGNIES, 58139 Centre Réf. #15 Proposé par NPDCP Crowdinvesting https://www.dividom.com/projet/appartement-type-4-wattignies contact@dividom.com

Plus en détail

Du PIB au revenu du ménage moyen : un examen des canaux de transmission

Du PIB au revenu du ménage moyen : un examen des canaux de transmission Réformes économiques 1 Objectif croissance rapport intermédiaire OCDE 1 Chapitre 3 Du PIB au revenu du ménage moyen : un examen des canaux de transmission Dans ce chapitre, nous passons en revue les liens

Plus en détail

Un cadre d action pour une croissance verte

Un cadre d action pour une croissance verte Nathalie Girouard est coordinatrice de la Stratégie croissance verte de l OCDE, et membre du Conseil économique pour le développement durable (CEDD). Un cadre d action pour une croissance verte Un cadre

Plus en détail

1 La prospérité économique et le défi de la productivité

1 La prospérité économique et le défi de la productivité ISSN 178-918 Volume 1, numéro 6 27 février 2 Productivité du travail au Une faible croissance qui nuit à la prospérité des Québécois Sommaire 1. La prospérité économique future du dépendra en grande partie

Plus en détail

Environnement d Affaires Mondiales dans le Contexte du Positionnement Géographique et Économique du Québec

Environnement d Affaires Mondiales dans le Contexte du Positionnement Géographique et Économique du Québec Projet d amenagement d un pole logistique, Réunion du comite directeur 15 juin 2009 Environnement d Affaires Mondiales dans le Contexte du Positionnement Géographique et Économique du Québec Jean-Paul

Plus en détail

Charges directes sur vides inclues Charges directes sur vides exclues

Charges directes sur vides inclues Charges directes sur vides exclues Rapport de gestion EPRA Best Practices L European Public Real Estate Association («EPRA») publie des recommandations en termes de définition des principaux indicateurs de performance applicables aux sociétés

Plus en détail

LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR

LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR CE QU IL FAUT SAVOIR POUR BIEN COMPRENDRE NOTRE ACTIVITE Comment payer moins d impôts? C est la question que se posent

Plus en détail

Thèmes. Séquence des événements. Boom du crédit (2002 2007) Crise Financière (2007 2008) Grande Récession (2008 2009) Grande Illusion (2010????

Thèmes. Séquence des événements. Boom du crédit (2002 2007) Crise Financière (2007 2008) Grande Récession (2008 2009) Grande Illusion (2010???? Valeurs mobilières Banque Laurentienne Carlos Leitao Stratège et économiste en chef Le 15 novembre, 2011 Thèmes Séquence des événements Boom du crédit (2002 2007) Crise Financière (2007 2008) Grande Récession

Plus en détail

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013)

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) ACCOMPAGNANT LE PROJET DE LOI DE FINANCES DE L ANNEE 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 I. LA SITUATION

Plus en détail