Les biens culturels :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les biens culturels :"

Transcription

1 Imagerie scientifique Jean-Marc Vallet & Odile Guillon Journée «Contrôle non destructif» Paris - 6 octobre 2011

2 Les biens culturels : - Caractère unique et précieux - Notion d ancienneté, de vieillissement - Fragilité des surfaces surtout s il y a des problèmes de conservation importants Avoir le maximum de connaissances sur place, surtout lorsqu ils ne peuvent être mobiles Limiter voire éviter les prélèvements Techniques portables non destructives et sans contact choix dépendant en partie de la nature du bien culturel étudié Quelles techniques utiliser pour l étude des peintures sur tout support?

3 Etude pour la conservation des biens culturels Exemple des peintures murales Associer Étude documentaire Cartographie des figures d altérations/ constat d état visuel à : Approche analytique des matériaux et de l environnement Système analytique performant sur site (LIBS) Mesures de l environnement Approches indirectes des réponses des matériaux à différentes sollicitations Imagerie scientifique Thermographie infra rouge Relevé tridimensionnel des surfaces(/volumes) peintes

4 Qu'est-ce qu'une peinture? Un décor sur une roche, un mur de pierre, de brique, un mur de béton, de bois, de toile etc. Un décor très ancien Ou très récent! Fresque Mur de béton à Turin (2009) Photo J.-M. Vallet Rhinocéros - Grotte Chauvet av. J. C. - J. Clottes et alii (1995), C. R. Ac. Sc. Tiré de :

5 Différentes techniques de peinture Peinture à l huile Polychromie Fresque Peinture à la détrempe Détail de la légende de la Sainte Croix Agnolo Gaddi ( ) Chapelle Santa Croce, Florence Détail retable du maître autel cathédrale de Perpignan (C. Perret ( 1621) débuté en 1618) photos J.-M. Vallet-cicrp Peinture sur poutre -(XIVe siècle) - Château de Capestang (10)

6 Techniques non destructives pour l observation et les mesures sur site Relevé photogrammétrique par scanner photo L. de Luca MAP-GAMSAU Analyses par spectroscopie de fluorescence X photo J.-M. Vallet-cicrp peintures de Matteo Giovannetti (1355) - Chartreuse du Val de Bénédiction - Villeneuve-lès-Avignon (30)

7 L imagerie scientifique Imagerie : Sous rayonnement UV infra rouge Thermographie IR De l ordre de quelques millimètres De l ordre de la centaine de micromètres De l ordre de quelques dizaines de micromètres IMAGERIE DE FLUORESCENCE D UV (0,32-0,40 µm) IMAGERIE IR (0,75-1,20 µm) THERMOGRAPHIE IR (2,00-15,00 µm) support Peinture originale Repeint IMAGERIE avec lumière tangentielle

8 peintures de Matteo Giovannetti (1355) Chartreuse du Val de Bénédiction Villeneuve-lès-Avignon (30) photo O. Guillon-cicrp photo J.-M. Vallet-cicrp

9 DOSSIER D'IMAGERIE SCIENTIFIQUE "dit classique" Exécuté avant toutes interventions sur l'œuvre Ce dossier comprend les prises de vue suivantes ophotographie en Lumière directe ou lumière blanche (face et revers) ophotographie en Lumière rasante et Semi rasante ophotographie de Fluorescence d'ultraviolet ophotographie dans l'infrarouge odétails Pour certaines œuvres ola Radiographie

10 DOSSIER D'IMAGERIE SCIENTIFIQUE matériel utilisé Chambre 4X5 inch Moyen format numérique 39M de pixels

11 Lumière sur Maitre des Palanquins (XV e ) L'arrestation du Christ Collection Musées de Menton (06) Huile sur bois 1,30 x 0,88 m

12 Photographie en Lumière Directe couleur Un constat de l état de l œuvre Cette image doit être le plus proche possible de l'original Ne pas cacher les imperfections Tension de la toile Déchirure Brillance et matité

13 Photographie en Lumière Directe noir & blanc Un constat de l état de l œuvre L'image noir et blanc permet une meilleure lecture du "graphisme" de l'œuvre La comparaison des images est plus facile

14 Photographie en Lumière Semi Rasante En couleur Cette image accuse le relief tout en conservant des couleurs de la couche picturale Elle est la plus proche de ce qui est perçu par l'œil

15 Photographie en Lumière Semi Rasante Lumière directe Lumière semi rasante

16 Photographie en Lumière Semi Rasante Lumière directe Lumière semi rasante

17 Photographie en Lumière Semi Rasante autre exemple en peinture murale Lumière semi rasante peintures de Matteo Giovannetti (1355) Chartreuse du Val de Bénédiction Villeneuve-lès-Avignon (30)

18 Photographie en Lumière Rasante Généralement en noir et blanc Mise en évidence du relief de l'œuvre Accidents du support Aspérités de la couche picturale craquelures soulèvements empâtement Elle peut être de gauche, de droite, du haut et/ou du bas

19 Photographie en Lumière Rasante Lumière rasante de droite Lumière rasante du haut

20 Photographie de Fluorescence d'ultraviolet Visualisation des variations de nature de la couche de surface. La lumière violette émise par les "tubes de lumière noire" provoque la fluorescence de certains corps chimiques Le vernis de surface émet une forte fluorescence généralement jaune laiteuse Les zones plus ou moins sombres voire noires révèlent les interventions posées sur le vernis Cet examen permet de distinguer en autres les restaurations superficielles

21 Photographie de Fluorescence d'ultraviolet UV N&B argentique numérisé UV numérique couleur

22 Photographie de Fluorescence d'ultraviolet autre exemple en peinture murale peintures de Matteo Giovannetti (1355) Chartreuse du Val de Bénédiction Villeneuve-lès-Avignon (30) Lumière Directe UV numérique couleur

23 Photographie de Fluorescence d'ultraviolet autre exemple en peinture murale Lumière Directe UV numérique couleur peintures de Matteo Giovannetti (1355) Chartreuse du Val de Bénédiction -Villeneuve-lès-Avignon (30)

24 Photographie dans l'infrarouge Le terme infrarouge désigne le rayonnement du spectre au-delàdu visible En noir et blanc Visualisation des couches sous-jacentes de la peinture Mise en valeur de certains dessins préparatoires au fusain ou au graphite, repentirs Mise en valeur des accidents profonds non visibles en lumière directe Meilleure lecture des œuvres obscurcies ou délavées On la reconnaît àson côté"ouaté"; diffus

25 Photographie dans l'infrarouge Lumière directe couleur Lumière directe N&B Infrarouge Dessins préparatoires plus apparents Changement de composition

26 Photographie dans l'infrarouge Lumière directe couleur Lumière directe N&B Infrarouge

27 Photographie dans l'infrarouge autre exemple en peinture murale Lumière directe Infrarouge "Colorisation" du décor au pochoir peintures de Matteo Giovannetti (1355) -Chartreuse du Val de Bénédiction -Villeneuve-lès-Avignon (30)

28 Photographie en Lumière Directe du revers Un constat de l état de l œuvre Renseignement sur le parcours de l'œuvre (étiquette exposition ou transporteurs) Texte autographe Essai de couleur

29 Photographie en Lumière Directe du revers

30 Photographie de détails Ils sont choisis par le conservateur le restaurateur le photographe En fonction des problématiques Ils sont Iconographiques

31 Photographie de détails Ils sont choisis par le conservateur Le scientifique chargé de l'étude de conservation le restaurateur le photographe En fonction des problématiques Ils sont Iconographiques Techniques Altérations

32 Photographie de détails Ils sont choisis par le conservateur Le scientifique chargé de l'étude de conservation le restaurateur le photographe En fonction des problématiques Ils sont Iconographiques Techniques Altérations

33 Photographie de détails Ils sont choisis par le conservateur Le scientifique chargé de l'étude de conservation le restaurateur le photographe En fonction des problématiques Ils sont Iconographiques Techniques Altérations Touche du peintre ou méthode d'exécution

34 Lumière sur Anonyme romain Pietà Musée Fabre - Montpellier (34) Huile sur toile 1,36 x 0,96 m photo radio O. Guillon - cicrp

35 Photographie en Lumière Directe couleur Un constat de l état de l œuvre Cette image doit être le plus proche possible de l'original Ne pas cacher les imperfections Tension de la toile Déchirure Brillance et matité

36 Radiographie La radiographie est une image obtenue par transmission àtravers l'ensemble de l'épaisseur de l'œuvre. Un faisceau de rayons X traverse l œuvre dont les constituants absorbent plus ou moins les radiations en fonction de leur composition chimique. Les matériaux les plus denses arrêtent le rayonnement et apparaissent en clair sur la radiographie (support bois, châssis, clous et certains pigments), tandis que les matériaux les plus légers apparaissent plus sombres. Des compositions sous-jacentes réalisées avec des matières picturales denses se visualisent clairement à la radiographie. Photo radio O. Guillon - cicrp

37 Radiographie Photo radio O. Guillon - cicrp

38 merci pour votre attention Palmier briqueterie des Milles Photo J.-M. Vallet - cicrp

Laboratorio Scientifico del MUSEO D ARTE E SCIENZA di Gottfried Matthaes

Laboratorio Scientifico del MUSEO D ARTE E SCIENZA di Gottfried Matthaes Laboratorio Scientifico del MUSEO D ARTE E SCIENZA di Gottfried Matthaes Milan, 23/02/2011 Nr. 2AN-7752 Résultats des analyses scientifiques effectuées sur le tableau peint sur toile (cm 65 x 49) reproduit

Plus en détail

ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES

ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES 1. Vitesse de la lumière 1.1 Formules 1.2 Valeurs 2. Dualité onde-corpuscule 3. Types d ondes électromagnétiques et applications 4. Utilisation des rayons 4.1 La lumière visible 4.2 Les ultra-violets 4.3

Plus en détail

DOSSIER DE RESTAURATION CONSERVATION

DOSSIER DE RESTAURATION CONSERVATION DOSSIER DE RESTAURATION CONSERVATION AULAGNON Sandrine Maitrise de Sciences et Techniques, Paris Sorbonne Ch de la cressonnière 83 210 Solliès-pont 04.94.33.77.95 ou 06.03.43.72.17 «Portrait d Olivier

Plus en détail

Les peintures murales de la villa Kérylos à Beaulieu-sur-Mer (06)

Les peintures murales de la villa Kérylos à Beaulieu-sur-Mer (06) Les peintures murales de la villa Kérylos à Beaulieu-sur-Mer (06) Étude préalable à la restauration, suivi de la restauration La demande d intervention adressée au par la conservation régionale des monuments

Plus en détail

Chapitre 1 Ondes électromagnétiques

Chapitre 1 Ondes électromagnétiques Chapitre 1 Ondes électromagnétiques 1. Formules 2. Dualité onde-particule 3. Les types d ondes électromagnétiques 4. La thermoluminescence 5. Les applications des ondes électromagnétiques 6. Application

Plus en détail

Analyse chimique de matériau sur site au service de l experbse et du diagnosbc

Analyse chimique de matériau sur site au service de l experbse et du diagnosbc Analyse chimique de matériau sur site au service de l experbse et du diagnosbc Fabrice SURMA Une émanabon du 1 Le projet est né au CRITT Matériaux Alsace: Projet LIBS au CRITT en 2007 AcquisiBon des premiers

Plus en détail

Techniques d analyses d œuvres d art

Techniques d analyses d œuvres d art Rappels : Pour espérer réussir à faire une conversion il est indispensable de connaître le tableau de multiples et sous multiples suivant : Gm Mm km m mm µm nm Pour convertir des centimètres en kilomètres,

Plus en détail

Contrôle non destructif par méthodes optiques infrarouges. par Jean - Luc Bodnar

Contrôle non destructif par méthodes optiques infrarouges. par Jean - Luc Bodnar Paris Mesurexpo 2011 Jeudi 6 octobre 2011 Contrôle non destructif par méthodes optiques infrarouges par Jean - Luc Bodnar Groupe de Recherche En Sciences pour l Ingénieur (GRESPI) UFR Sciences Exactes

Plus en détail

Ac vité pédagogique Etude d un tableau. grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on

Ac vité pédagogique Etude d un tableau. grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris www.universcience.fr Ac vité pédagogique Etude d un tableau grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on Chloé LAVIGNOTTE Science et art Analyser une

Plus en détail

Laboratorio Scientifico del MUSEO D ARTE E SCIENZA di Gottfried Matthaes

Laboratorio Scientifico del MUSEO D ARTE E SCIENZA di Gottfried Matthaes Laboratorio Scientifico del MUSEO D ARTE E SCIENZA di Gottfried Matthaes Milan, 23/02/2011 Nr. 2AN-7753 Résultats des analyses scientifiques effectuées sur le tableau peint sur cuivre (cm 52 x 41) reproduit

Plus en détail

DOSSIER DE TRAITEMENT. Bannières de procession

DOSSIER DE TRAITEMENT. Bannières de procession DOSSIER DE TRAITEMENT Bannières de procession I -Descriptif des œuvres : - Sujet : chaque bannière, double-face, est présentée comme étant un tableau. * bannière A : face 1 représentant Saint Privat, face

Plus en détail

Restauration du tableau «Baptême du Christ» Eglise de Bellegarde

Restauration du tableau «Baptême du Christ» Eglise de Bellegarde Le sauvetage de ce tableau s inscrit dans un programme de restauration de tableaux de l église mis en œuvre par la Commune. Ce programme comprend la restauration des tableaux suivants: - Représentation

Plus en détail

tableau : Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine

tableau : Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine tableau : Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine rue du Palais Trévoux Dossier IM01000652 réalisé en 1991 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel Jourdan

Plus en détail

Les rayonnements au service des Arts

Les rayonnements au service des Arts Les rayonnements au service des Arts Historique En 1865 Napoléon III confie une chaire de physico-chimie à l Ecole des Beaux-Arts à Paris à Louis Pasteur, passionné de peinture. En 1895, Röntgen découvre

Plus en détail

Prestation par heure (1 jour = 7 h 36) Niveau A (administratif ou scientifique) 55,00 Niveau B 35,00 Niveau C/D 23,00 Indemnité par kilomètre 0,35

Prestation par heure (1 jour = 7 h 36) Niveau A (administratif ou scientifique) 55,00 Niveau B 35,00 Niveau C/D 23,00 Indemnité par kilomètre 0,35 Tarif 2014 Prestations du personnel de l IRPA Prestation par heure (1 jour = 7 h 36) Niveau A (administratif ou scientifique) 55,00 Niveau B 35,00 Niveau C/D 23,00 Indemnité par kilomètre 0,35 Département

Plus en détail

RAPPORT DE TRAITEMENT

RAPPORT DE TRAITEMENT RAPPORT DE TRAITEMENT CONSERVATION RESTAURATION DE : «MARIE MADELEINE» EGLISE SAINT ETIENNE DE FOUGERE(49) JUIN - AOUT 2008 Elisabeth KOLTZ, Atelier de conservation - restauration d œuvres peintes 15,

Plus en détail

Dossier enseignant Etude d un tableau. grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on

Dossier enseignant Etude d un tableau. grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris www.universcience.fr Dossier enseignant Etude d un tableau grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on Chloé LAVIGNOTTE SOMMAIRE INTRODUCTION...p3

Plus en détail

Chapitre «Couleur des objets»

Chapitre «Couleur des objets» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre II Classe de 1 ère S Chapitre «Couleur des objets» La sensation de couleur que nous avons en regardant un objet dépend de nombreux paramètres. Elle dépend, entre

Plus en détail

La thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge La thermographie infrarouge Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction Définition 1 Le rayonnement électromagnétique

Plus en détail

TP4 : Etude de solutions colorées

TP4 : Etude de solutions colorées TP4 : Etude de solutions colorées Objectifs Comprendre le principe de la spectrophotométrie Comprendre le problème posé par les peintures photodégradables On dispose d une solution magenta de permanganate

Plus en détail

Analyses thermiques par Thermographie Infra Rouge

Analyses thermiques par Thermographie Infra Rouge Analyses thermiques par Thermographie Infra Rouge INTRODUCTION L'objectif de ce TP consiste à se familiariser avec l'utilisation d'une caméra Infra-rouge et d'en définir les domaines d'utilisation à travers

Plus en détail

4. Microscopie électronique à balayage

4. Microscopie électronique à balayage 4. Microscopie électronique à balayage 4.1. Principe de formation des images en MEB 4.2. Mise en œuvre 4.3. Les différents modes d imagerie 4.4. Les différents types de contraste 4.5. Performances 4.5.1.

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Chapitre 4 - Lumière et couleur

Chapitre 4 - Lumière et couleur Choix pédagogiques Chapitre 4 - Lumière et couleur Manuel pages 64 à 77 Ce chapitre reprend les notions introduites au collège et en classe de seconde sur les sources de lumières monochromatiques et polychromatiques.

Plus en détail

Contrôle non destructif par thermographie infrarouge stimulée : Principe et exemples d applications. par Jean - Luc Bodnar

Contrôle non destructif par thermographie infrarouge stimulée : Principe et exemples d applications. par Jean - Luc Bodnar Journée Green Testing Saint Louis 22 novembre 2012 Contrôle non destructif par thermographie infrarouge stimulée : Principe et exemples d applications par Jean - Luc Bodnar Groupe de Recherche En Sciences

Plus en détail

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Printemps des sciences 2008 Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Objectifs L objectif de cette petite démonstration est double : 1. Démontrer l importance d une bonne isolation thermique sur les

Plus en détail

Peintre en décor mural

Peintre en décor mural Peintre en décor mural Trompe-l œil, fresque, toiles Patricia GUILLAUME 19 Terrasse du Goberté 86320 Civaux Tel : 05 49 84 02 67 Mobile : 06 83 66 72 36 patricia.guillaume86@orange.fr www.patricia-guillaume.com

Plus en détail

Esquisse pour la Danse, Matisse, 1930-1931 Restauration d un calque

Esquisse pour la Danse, Matisse, 1930-1931 Restauration d un calque Esquisse pour la Danse, Matisse, 1930-1931 Restauration d un calque Quelques mots pour débuter Le 14 octobre 2005, le Musée Matisse de Nice a demandé au CICRP d accueillir une esquisse sur calque à l encre

Plus en détail

II. LA LUMIERE BLANCHE

II. LA LUMIERE BLANCHE CHAPITRE 3 COULEURS ET ARTS I. LA, COULEUR. DE. LA.. MATIERE La couleur d'un matériau ou d'un objet dépend de : - sa matière, par les colorants et pigments qu'elle contient; - la lumière qui l'éclaire.

Plus en détail

Correction ex feuille Etoiles-Spectres.

Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Exercice n 1 1 )Signification UV et IR UV : Ultraviolet (λ < 400 nm) IR : Infrarouge (λ > 800 nm) 2 )Domaines des longueurs d onde UV : 10 nm < λ < 400 nm IR : 800

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés)

Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés) Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés) Exercice 6 page 40 1. Au niveau de la rétine de l œil humain, on trouve des cellules nerveuses en cônes et en bâtonnets. Ce sont les cellules en cônes

Plus en détail

SALLE 5 : C EST LE VRAI?

SALLE 5 : C EST LE VRAI? EXPOSITION CHROMAMIX 2 / 9 AVRIL - 15 NOVEMBRE 2009 MUSÉE D ART MODERNE ET CONTEMPORAIN - 1, place Hans-Jean Arp Dossier de préparation à la visite SALLE 5 : C EST LE VRAI? ŒUVRE EXPOSÉE DANS LA SALLE

Plus en détail

Mesure de Température par Caméra Infrarouge

Mesure de Température par Caméra Infrarouge Mesure de Température par Caméra Infrarouge INTRODUCTION La caméra infrarouge capte au travers d un milieu transmetteur (ex : l atmosphère) les rayonnements émis par une scène thermique. Le système radiométrique

Plus en détail

Les forfaits ne comprennent pas les déplacements. Des formules sur mesure sont imaginables, n hésitez pas à me contacter. Forfaits photos de mariage :

Les forfaits ne comprennent pas les déplacements. Des formules sur mesure sont imaginables, n hésitez pas à me contacter. Forfaits photos de mariage : Forfaits photos de mariage : «Rose» 2h de présence - 20 photos 350 «Jasmin» 5h de présence - 40 photos 500 «Lys» 10h de présence - 80 photos 800 «Orchidée» 15h de présence - 120 photos 1.100 Traitement

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Responsable de la peinture - Organisme Titre de la personne-ressource Adresse : Téléphone : Détails de l entente / responsabilité si connue :

Responsable de la peinture - Organisme Titre de la personne-ressource Adresse : Téléphone : Détails de l entente / responsabilité si connue : Constat d état et recommandations pour le soin d une murale extérieure Une inspection annuelle et la documentation de vos murales constituent une première étape importante dans un programme d entretien

Plus en détail

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384 Les microscopes classiques (optiques) permettent d'accéder à des dimensions très petites : on peut ainsi observer des êtres vivants dont la taille est de l'ordre de quelques dixièmes de micromètres. Mais

Plus en détail

COULEUR ET PEINTURE COULEUR ET PEINTURE

COULEUR ET PEINTURE COULEUR ET PEINTURE 1. Couleur structurelle ou pigmentaire 1.1 Matières colorantes 2.2 Teinture des textiles 2. Peinture 2.1 Le support (ou subjectile) 2.2 Les pigments 2.3 Les charges et additifs 2.4 Le liant (ou médium)

Plus en détail

RAPPORT D'INTERVENTION (partie support)

RAPPORT D'INTERVENTION (partie support) Emmanuel JOYEROT Restaurateur support toile Atelier : 12 Bd des Pyrénées 93220 Gagny Siret : 378 885 362 00012 Tél/Fax : 01.43.30.40.21 Portable 06.12.82.33.87 Email : e.joyerot@neuf.fr Le 24 octobre 2012.

Plus en détail

La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure d Optique

La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure d Optique Présentation réalisée par des étudiants de SupOptique : Jean-Baptiste Frossard, Julien Saby,, Thierry Lautier Encadrés par : Marc Bondiou La caméra bolométrique des Travaux Pratiques de l Ecole Supérieure

Plus en détail

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène?

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? Chapitre 2 : LA COULEUR DES CORPS Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? 1-) La lumière blanche.

Plus en détail

Journées Portes Ouvertes

Journées Portes Ouvertes Journées Portes Ouvertes Samedi 26 janvier Samedi 2 mars Samedi 15 juin ECOLE Classe préparatoire aux concours des écoles supérieures d art et des formations en conservation-restauration des biens culturels

Plus en détail

TP1 : Ombres et couleurs - Correction

TP1 : Ombres et couleurs - Correction TP1 : Ombres et couleurs - Correction I II II.1 Obtention de lumières colorées à partir de la lumière blanche Mélangeons les lumières colorées Expériences II.1.1 II.1.2 II.2 Utilisation de lumières rouge,

Plus en détail

I.A.C.C. Analyses scientifiques d œuvres d art. Restauration de tableaux ventes de tableaux. institut d art conservation & couleur

I.A.C.C. Analyses scientifiques d œuvres d art. Restauration de tableaux ventes de tableaux. institut d art conservation & couleur I.A.C.C. institut d art conservation & couleur Analyses scientifiques d œuvres d art Restauration de tableaux ventes de tableaux réflectographies en infrarouge et ultraviolet - radiographie - analyses

Plus en détail

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Les ondes colorées de la lumière blanche La lumière est un rayonnement composé d ondes électromagnétiques qui se propagent dans le vide à la vitesse de 299

Plus en détail

CQFR physique 3 : Les couleurs

CQFR physique 3 : Les couleurs CQFR physique 3 : Les couleurs 1) La est une polychromatique, c est à dire une constituée de la superposition d une infinité de rayons lumineux colorés appelés radiations monochromatiques. 2) Une radiation

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers

Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers Document 1: L'astronomie de l'invisible Les astronomes s'intéressent beaucoup aux rayonnements électromagnétiques appartenant aux domaines non visibles.

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE APPLIQUEE AU BATIMENT

LA THERMOGRAPHIE APPLIQUEE AU BATIMENT LA THERMOGRAPHIE APPLIQUEE AU BATIMENT «Outil du thermicien» 20/01/11 Réunion à thème : Outil terrain de l audit : Thermographie Infiltrométrie 1 L Infrarouge Rayonnement électromagnétique et grandeurs

Plus en détail

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE

LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE LUMIERE BLANCHE - LUMIERE MONOCHROMATIQUE I LE PHENOMENE DE DISPERSION 1 Expérience 2 Observation La lumière émise par la source traverse le prisme, on observe sur l'écran le spectre de la lumière blanche.

Plus en détail

Baccalauréat technologique annale zéro

Baccalauréat technologique annale zéro éduscol Baccalauréat technologique Physique-chimie Baccalauréat technologique annale zéro Épreuve obligatoire série STD2A Exemple n 1 : La science au service de la restauration Les noces de Cana Sujet

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LA RT2012 Dans la performance thermique et lumineuse des parois vitrées, les fermetures et les stores jouent le rôle de régulateur des entrées et sorties

Plus en détail

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29)

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) PRTIE 1 - OSERVER : OULEURS ET IMGES hapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) onnaissances : Phénomènes d absorption, de diffusion et de transmission. Savoir-faire : Utiliser les notions de couleur blanche

Plus en détail

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach La thermographie infrarouge de la poutre du VIPP de Merlebach Page 2/19 Principes TIR et caméra Tout matériau émet des ondes électromagnétiques : il rayonne. Les ondes se caractérisent par leur énergie

Plus en détail

Session 2016 PEINTRE EN CARROSSERIE AUTOMOBILE 254-33

Session 2016 PEINTRE EN CARROSSERIE AUTOMOBILE 254-33 SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Reconnue d Utilité publique

Plus en détail

La thermographie appliquée à l enveloppe du bâtiment

La thermographie appliquée à l enveloppe du bâtiment La thermographie appliquée à l enveloppe du bâtiment La thermographie infrarouge (ir) Introduction Historique Domaines d application types d équipements Fonctionnement de la caméra ir Facteurs d erreurs

Plus en détail

D où viennent les couleurs de l arc en ciel?

D où viennent les couleurs de l arc en ciel? Matériel : Lampe lumière blanche, prisme, lentille convergente, moteur, disque de Newton. Playmobil de différentes couleurs, lampe et filtres colorés. D où viennent les couleurs de l arc en ciel? 1. Observations

Plus en détail

La thermographie dans tous ses états

La thermographie dans tous ses états SEMINAIRE SUR LES INSTALLATIONS ELECTRIQUES La thermographie dans tous ses états Sylvain TELMI, ITC 1 Interlocuteur Sylvain TELMI 10 ans d expérience dans le domaine de la thermographie Instructeur licencié

Plus en détail

3. Qu'est-ce qu'une image numérique? 3.1 Pixels et niveaux de gris

3. Qu'est-ce qu'une image numérique? 3.1 Pixels et niveaux de gris 3. Qu'est-ce qu'une image numérique? 3.1 Pixels et niveaux de gris PLAN 3.1.1 Image numérique et image analogique 3.1.2 Résolution 3.1.3 Niveaux de gris 3.1.4 L'image numérique : un tableau d'entiers 3.1.1

Plus en détail

CHAPITRE 3: COULEURS ET ART

CHAPITRE 3: COULEURS ET ART CHAPITRE 3: COULEURS ET ART I- pigments, couleurs et colorants dans le domaine des arts En peinture, l analyse d un tableau fournit des informations précieuses sur les pigments utilisés par le peintre

Plus en détail

Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé

Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé 3. Obtention de Lumières colorées xpliquons comment agissent les filtres 1. Je manipule Le matériel Spectroscope, écran blanc, lampes colorées. (6 lumières colorées rouge, verte, bleue jaune, cyan et magenta).

Plus en détail

INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES

INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES De façon non exhaustive, chaque dossier étant examiné de manière spécifique, les principaux critères de mise en œuvre sont ainsi définis : NETTOYAGE

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Le Scan 3D 30 octobre 2014

Le Scan 3D 30 octobre 2014 Le Scan 3D 30 octobre 2014 Institut Automobile du Mans Equipe : 4 personnes 5 axes stratégiques : Développer et animer un réseau dynamique de la filière Développer un système d information sur l économie

Plus en détail

FORMATION À LA GESTION DES ARCHIVES

FORMATION À LA GESTION DES ARCHIVES FORMATION À LA GESTION DES ARCHIVES Conserver et gérer des documents photographiques INTÉRÊT DES PHOTOGRAPHIES Miroir du passé et du présent Environnement familier dans notre société de l image 1 CONSERVER

Plus en détail

Drones et supercalculateurs : un nouveau champ d investigation pour la photogrammétrie.

Drones et supercalculateurs : un nouveau champ d investigation pour la photogrammétrie. 1 Drones et supercalculateurs : un nouveau champ d investigation pour la photogrammétrie. Montée en puissance des applications et des performances. Introduction... p. 2 Archéologie... p. 3 Patrimoine en

Plus en détail

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité Compétence(s)

Plus en détail

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Compétence(s) requise(s) : Les sources de lumières, primaires et secondaires. La propagation rectiligne de la lumière et les faisceaux de lumière. Objectif(s)

Plus en détail

EXERCICES. 5 1. Chez le tritanope, les cônes sensibles au bleu sont déficients.

EXERCICES. 5 1. Chez le tritanope, les cônes sensibles au bleu sont déficients. 3. Les filtres utilisés permettent de soustraire «une couleur à une autre», c est-à-dire certaines radiations lumineuses à la colorée incidente. Leur rôle est de ne transmettre, à un œil, que les informations

Plus en détail

Technique de la peinture

Technique de la peinture Supports pédagogiques: Fiches de travail n 1, 2 et 4 (lycée), fiche de travail n 3 (école primaire et collège). ENSEIGNANT E : Michel Haider (retable de Hohenlandenberg), Triptyque de la Crucifixion, panneau

Plus en détail

Le contrôle par thermographie sur les chapes d'étanchéité

Le contrôle par thermographie sur les chapes d'étanchéité Le contrôle par thermographie sur les chapes d'étanchéité Club OA du 1er juin 2010 Catherine Courtecuisse Jean-Marie Degaugue LRPC Lille Groupe Contrôles extérieurs et surveillance des OA Source présentation:

Plus en détail

Retour d expérience Bâtiments Basse Consommation : thermographie infrarouge

Retour d expérience Bâtiments Basse Consommation : thermographie infrarouge Retour d expérience Bâtiments Basse Consommation : thermographie infrarouge Intervenant : Bruno PUYFOULHOUX Service : DDT 23 Date : 6 novembre 2014 Introduction Dans l étude Retour d Expérience Bâtiments

Plus en détail

Restauration du Bassin des Enfants Dorés

Restauration du Bassin des Enfants Dorés Restauration du Bassin des Enfants Dorés Bassin des Enfants dorés Restauration du Bassin des Enfants Dorés Le Bassin des Enfants Dorés (ou Bassin de l Ile aux Enfants) est établi en lisière Ouest du Bosquet

Plus en détail

Cette nouvelle exposition du FRAC fait suite à celle de 2001 qui avait déjà

Cette nouvelle exposition du FRAC fait suite à celle de 2001 qui avait déjà P i s t e s p é d a g o g i q u e s Cette nouvelle exposition du FRAC fait suite à celle de 2001 qui avait déjà été consacrée à cet artiste. Elle permet de suivre le travail d un artiste de loin en loin

Plus en détail

Imagerie Médicale : Fondements. Radiographie et scanner CT

Imagerie Médicale : Fondements. Radiographie et scanner CT Imagerie Médicale : Fondements Radiographie et scanner CT Master 2 MultiMedia : Image et Son Numériques Pascal Desbarats (desbarats@labri.fr) IMF : Radiographie et scanner CT p.1 Questions Comment produit-on

Plus en détail

Chapitre 1 Lumières et couleurs.

Chapitre 1 Lumières et couleurs. Chapitre 1 Lumières et couleurs. Items Connaissances Acquis Composition de la lumière blanche. Action d un filtre sur la lumière blanche. Synthèse additive. Couleur perçue lorsqu on observe un objet. Lumière

Plus en détail

La couleur à l œuvre. Correction du Parcours élèves. Lycée

La couleur à l œuvre. Correction du Parcours élèves. Lycée La couleur à l œuvre Correction du Parcours élèves Lycée Département éducation formation Avenue Franklin Roosevelt, 75008 Paris www.palais-decouverte.fr 1 LA COULEUR, FILLE DE LA LUMIERE Quelle est la

Plus en détail

TARIF 2014 2015 - applicable à partir du 1 er Septembre 2014

TARIF 2014 2015 - applicable à partir du 1 er Septembre 2014 TARIF 2014 2015 - applicable à partir du 1 er Septembre 2014 Scanns Tirages Finitions : contre-collage - plastification accrochage Prix Hors Taxes Le tarif est à titre indicatif. Nécessité de faire un

Plus en détail

L HUMIDITÉ DU BOIS ET À LA FINITION. Par Alain Morissat

L HUMIDITÉ DU BOIS ET À LA FINITION. Par Alain Morissat EXPERTS CONSEILS L HUMIDITÉ DU BOIS ET À LA FINITION Par Alain Morissat LE BOIS Matériau noble naturel et renouvelable. Excellent pouvoir d isolation et n accumule pas de charges électrostatiques Élément

Plus en détail

La bibliothèque. Département des restaurateurs

La bibliothèque. Département des restaurateurs La bibliothèque Département des restaurateurs La bibliothèque, créée en 1978, est un espace de consultation et de recherche qui assure, en France et en Europe, le rôle de bibliothèque de référence dans

Plus en détail

Autopied. Les ombres. François Marie. Photographie Hauteur 72.5 cm Largeur 52.5 cm

Autopied. Les ombres. François Marie. Photographie Hauteur 72.5 cm Largeur 52.5 cm François Marie Photographie Hauteur 72.5 cm Largeur 52.5 cm Autopied Cette photographie en grand format permet de s'interroger sur le fonctionnement d'une image, le point de vue de l'image (ici, qui prend

Plus en détail

DST de Sciences physiques - 1ère S - 2h30. Nom / Prénom : Classe :

DST de Sciences physiques - 1ère S - 2h30. Nom / Prénom : Classe : Nom / Prénom : Classe : DST de Sciences physiques - 1ère S - 2h30 TELEPHONE INTERDIT CALCULATRICE AUTORISEE I- Les étoiles : Compétences : Lire un graphique - Effectuer un calcul - Raisonner - Argumenter

Plus en détail

TRITAN 365 DB. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral.

TRITAN 365 DB. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral. TRITAN 365 DB Phone +33 (0)130 808 182 - Fax. +33 (0)130 808 199 /15 rue des Frères Lumière - ZI des Ebisoires BP136-78374 PLAISIR Cedex www.babbco.fr Sommaire Mode d emploi 1/ DESCRIPTION ET APPLICATIONS

Plus en détail

A - Méthode Laser Induced Breakdown Spectroscopy (LIBS) τ = 230 ms. Transition laser : λ = 1064 nm

A - Méthode Laser Induced Breakdown Spectroscopy (LIBS) τ = 230 ms. Transition laser : λ = 1064 nm Etude d une peinture flamande de Jan Van Eyck : XV e siècle Les époux Arnolfini 1 434 «Fake or not fake»? Données numériques h = 6,62 10-34 J.s c = 3 10 8 m.s -1 e = 1,60 10-19 C 1 ev= 1,60 10-19 J A -

Plus en détail

Propriété d'anatherm - copie interdite

Propriété d'anatherm - copie interdite L Analyse par Thermographie, notre métier. Trois secteurs d activité : Consultance Analyses infrarouges, coaching, études de faisabilité, rédaction de procédures, Formations Formateurs sous licence ITC

Plus en détail

NORMES ET STANDARDS FAMILLE DE MÉTIERS D ART MATÉRIAUX DÉCORATIFS

NORMES ET STANDARDS FAMILLE DE MÉTIERS D ART MATÉRIAUX DÉCORATIFS NORMES ET STANDARDS de la FAMILLE DE MÉTIERS D ART MATÉRIAUX DÉCORATIFS INTRODUCTION Les artistes et les artisans professionnels de la famille de métiers d art Matériaux décoratifs sont reconnus pour leurs

Plus en détail

PETIT GLOSSAIRE ILLUSTRÉ

PETIT GLOSSAIRE ILLUSTRÉ La place du dessin dans le cours d'arts plastiques Les évolutions en arts plastiques - Académie de Nice année 2012/2013 PETIT GLOSSAIRE ILLUSTRÉ Eugène DELACROIX, Cadiz 11 mai Vue S.E à 4 milles (detail),11

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 1 EMISSION THERMIQUE DE LA MATIERE 2 1.1 LE RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE 2 1.2 LES CORPS NOIRS 2 1.3 LES CORPS GRIS 3 2 APPLICATION A LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 4 2.1 DISPOSITIF

Plus en détail

Application et méthodologie d acquisition d images

Application et méthodologie d acquisition d images Application et méthodologie d acquisition d images Application industrielle et acquisition de l image 2 Imagerie industrielle est utilisée comme outil de contrôle et de gestion augmentation flexibilité

Plus en détail

Les panneaux d affichage

Les panneaux d affichage GUIDE De la définition et des bons usages Des MATERIAUX DE REVETEMENT Et du PETIT MOBILIER URBAIN Relatifs à l espace public Le mobilier urbain Les panneaux d affichage Année 2011 Syndicat Mixte d Action

Plus en détail

GALERIE BERNARD CEYSSON PARIS

GALERIE BERNARD CEYSSON PARIS GALERIE BERNARD CEYSSON PARIS Jean-Marc Cerino Le réel, des rêves, un monde Anne Favier Dans l ensemble de son œuvre, Jean-Marc Cerino questionne la figure humaine et les conditions de sa mise en visibilité

Plus en détail

2. La lumière, source d énergie de la photosynthèse est captée par la chlorophylle.

2. La lumière, source d énergie de la photosynthèse est captée par la chlorophylle. Hyp : la chlorophylle absorbe les photons de la lumière et convertit l énergie lumineuse pour permettre la photolyse de l eau et les oxydoréductions mises en évidence précédemment. 2. La lumière, source

Plus en détail

Retouche Photo. I/ Téléchargement et Installation. Bazillier Maud-Animatrice Cyberbase

Retouche Photo. I/ Téléchargement et Installation. Bazillier Maud-Animatrice Cyberbase Retouche Photo PhotoFiltre est un logiciel de retouche d images. Il permet d effectuer des réglages simples sur une image et de lui appliquer un large éventail de filtres. Son utilisation simple et intuitive

Plus en détail

AD Atelier Design 2 rue de vendée // 44115 Haute-Goulaine Tél: 06 66 44 29 40 // mail@adatelierdesign. com SIRET: 751 616 244. www.adatelierdesign.

AD Atelier Design 2 rue de vendée // 44115 Haute-Goulaine Tél: 06 66 44 29 40 // mail@adatelierdesign. com SIRET: 751 616 244. www.adatelierdesign. AD Atelier Design 2 rue de vendée // 44115 Haute-Goulaine Tél: 06 66 44 29 40 // mail@adatelierdesign. com SIRET: 751 616 244 www.adatelierdesign.com www.adatelierdesign.com 01 Intro // Atelier Design

Plus en détail

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie

Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Guide Utilisateur des Techniques Alternatives au Ressuage et à la Magnétoscopie Fiche thématique A01 Les techniques alternatives au ressuage et à la magnétoscopie Cette fiche liste les techniques qui peuvent

Plus en détail

Rayonnements dans l univers

Rayonnements dans l univers Terminale S Rayonnements dans l univers Notions et contenu Rayonnements dans l Univers Absorption de rayonnements par l atmosphère terrestre. Etude de documents Compétences exigibles Extraire et exploiter

Plus en détail

3.1.1 Image numérique et image analogique.

3.1.1 Image numérique et image analogique. PLAN 3.1.1 Image numérique et image analogique 3.1.2 Résolution 3.1.3 Niveaux de gris 3.1.4 L'image numérique : un tableau d'entiers 3.1.1 Image numérique et image analogique. Image numérique se dit digital

Plus en détail

La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00

La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00 La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00 Les couleurs : dans les objets ou dans nos têtes? A gauche : le dessin originel. Au milieu : ce dessin reproduit par un «daltonien»

Plus en détail