Les biens culturels :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les biens culturels :"

Transcription

1 Imagerie scientifique Jean-Marc Vallet & Odile Guillon Journée «Contrôle non destructif» Paris - 6 octobre 2011

2 Les biens culturels : - Caractère unique et précieux - Notion d ancienneté, de vieillissement - Fragilité des surfaces surtout s il y a des problèmes de conservation importants Avoir le maximum de connaissances sur place, surtout lorsqu ils ne peuvent être mobiles Limiter voire éviter les prélèvements Techniques portables non destructives et sans contact choix dépendant en partie de la nature du bien culturel étudié Quelles techniques utiliser pour l étude des peintures sur tout support?

3 Etude pour la conservation des biens culturels Exemple des peintures murales Associer Étude documentaire Cartographie des figures d altérations/ constat d état visuel à : Approche analytique des matériaux et de l environnement Système analytique performant sur site (LIBS) Mesures de l environnement Approches indirectes des réponses des matériaux à différentes sollicitations Imagerie scientifique Thermographie infra rouge Relevé tridimensionnel des surfaces(/volumes) peintes

4 Qu'est-ce qu'une peinture? Un décor sur une roche, un mur de pierre, de brique, un mur de béton, de bois, de toile etc. Un décor très ancien Ou très récent! Fresque Mur de béton à Turin (2009) Photo J.-M. Vallet Rhinocéros - Grotte Chauvet av. J. C. - J. Clottes et alii (1995), C. R. Ac. Sc. Tiré de :

5 Différentes techniques de peinture Peinture à l huile Polychromie Fresque Peinture à la détrempe Détail de la légende de la Sainte Croix Agnolo Gaddi ( ) Chapelle Santa Croce, Florence Détail retable du maître autel cathédrale de Perpignan (C. Perret ( 1621) débuté en 1618) photos J.-M. Vallet-cicrp Peinture sur poutre -(XIVe siècle) - Château de Capestang (10)

6 Techniques non destructives pour l observation et les mesures sur site Relevé photogrammétrique par scanner photo L. de Luca MAP-GAMSAU Analyses par spectroscopie de fluorescence X photo J.-M. Vallet-cicrp peintures de Matteo Giovannetti (1355) - Chartreuse du Val de Bénédiction - Villeneuve-lès-Avignon (30)

7 L imagerie scientifique Imagerie : Sous rayonnement UV infra rouge Thermographie IR De l ordre de quelques millimètres De l ordre de la centaine de micromètres De l ordre de quelques dizaines de micromètres IMAGERIE DE FLUORESCENCE D UV (0,32-0,40 µm) IMAGERIE IR (0,75-1,20 µm) THERMOGRAPHIE IR (2,00-15,00 µm) support Peinture originale Repeint IMAGERIE avec lumière tangentielle

8 peintures de Matteo Giovannetti (1355) Chartreuse du Val de Bénédiction Villeneuve-lès-Avignon (30) photo O. Guillon-cicrp photo J.-M. Vallet-cicrp

9 DOSSIER D'IMAGERIE SCIENTIFIQUE "dit classique" Exécuté avant toutes interventions sur l'œuvre Ce dossier comprend les prises de vue suivantes ophotographie en Lumière directe ou lumière blanche (face et revers) ophotographie en Lumière rasante et Semi rasante ophotographie de Fluorescence d'ultraviolet ophotographie dans l'infrarouge odétails Pour certaines œuvres ola Radiographie

10 DOSSIER D'IMAGERIE SCIENTIFIQUE matériel utilisé Chambre 4X5 inch Moyen format numérique 39M de pixels

11 Lumière sur Maitre des Palanquins (XV e ) L'arrestation du Christ Collection Musées de Menton (06) Huile sur bois 1,30 x 0,88 m

12 Photographie en Lumière Directe couleur Un constat de l état de l œuvre Cette image doit être le plus proche possible de l'original Ne pas cacher les imperfections Tension de la toile Déchirure Brillance et matité

13 Photographie en Lumière Directe noir & blanc Un constat de l état de l œuvre L'image noir et blanc permet une meilleure lecture du "graphisme" de l'œuvre La comparaison des images est plus facile

14 Photographie en Lumière Semi Rasante En couleur Cette image accuse le relief tout en conservant des couleurs de la couche picturale Elle est la plus proche de ce qui est perçu par l'œil

15 Photographie en Lumière Semi Rasante Lumière directe Lumière semi rasante

16 Photographie en Lumière Semi Rasante Lumière directe Lumière semi rasante

17 Photographie en Lumière Semi Rasante autre exemple en peinture murale Lumière semi rasante peintures de Matteo Giovannetti (1355) Chartreuse du Val de Bénédiction Villeneuve-lès-Avignon (30)

18 Photographie en Lumière Rasante Généralement en noir et blanc Mise en évidence du relief de l'œuvre Accidents du support Aspérités de la couche picturale craquelures soulèvements empâtement Elle peut être de gauche, de droite, du haut et/ou du bas

19 Photographie en Lumière Rasante Lumière rasante de droite Lumière rasante du haut

20 Photographie de Fluorescence d'ultraviolet Visualisation des variations de nature de la couche de surface. La lumière violette émise par les "tubes de lumière noire" provoque la fluorescence de certains corps chimiques Le vernis de surface émet une forte fluorescence généralement jaune laiteuse Les zones plus ou moins sombres voire noires révèlent les interventions posées sur le vernis Cet examen permet de distinguer en autres les restaurations superficielles

21 Photographie de Fluorescence d'ultraviolet UV N&B argentique numérisé UV numérique couleur

22 Photographie de Fluorescence d'ultraviolet autre exemple en peinture murale peintures de Matteo Giovannetti (1355) Chartreuse du Val de Bénédiction Villeneuve-lès-Avignon (30) Lumière Directe UV numérique couleur

23 Photographie de Fluorescence d'ultraviolet autre exemple en peinture murale Lumière Directe UV numérique couleur peintures de Matteo Giovannetti (1355) Chartreuse du Val de Bénédiction -Villeneuve-lès-Avignon (30)

24 Photographie dans l'infrarouge Le terme infrarouge désigne le rayonnement du spectre au-delàdu visible En noir et blanc Visualisation des couches sous-jacentes de la peinture Mise en valeur de certains dessins préparatoires au fusain ou au graphite, repentirs Mise en valeur des accidents profonds non visibles en lumière directe Meilleure lecture des œuvres obscurcies ou délavées On la reconnaît àson côté"ouaté"; diffus

25 Photographie dans l'infrarouge Lumière directe couleur Lumière directe N&B Infrarouge Dessins préparatoires plus apparents Changement de composition

26 Photographie dans l'infrarouge Lumière directe couleur Lumière directe N&B Infrarouge

27 Photographie dans l'infrarouge autre exemple en peinture murale Lumière directe Infrarouge "Colorisation" du décor au pochoir peintures de Matteo Giovannetti (1355) -Chartreuse du Val de Bénédiction -Villeneuve-lès-Avignon (30)

28 Photographie en Lumière Directe du revers Un constat de l état de l œuvre Renseignement sur le parcours de l'œuvre (étiquette exposition ou transporteurs) Texte autographe Essai de couleur

29 Photographie en Lumière Directe du revers

30 Photographie de détails Ils sont choisis par le conservateur le restaurateur le photographe En fonction des problématiques Ils sont Iconographiques

31 Photographie de détails Ils sont choisis par le conservateur Le scientifique chargé de l'étude de conservation le restaurateur le photographe En fonction des problématiques Ils sont Iconographiques Techniques Altérations

32 Photographie de détails Ils sont choisis par le conservateur Le scientifique chargé de l'étude de conservation le restaurateur le photographe En fonction des problématiques Ils sont Iconographiques Techniques Altérations

33 Photographie de détails Ils sont choisis par le conservateur Le scientifique chargé de l'étude de conservation le restaurateur le photographe En fonction des problématiques Ils sont Iconographiques Techniques Altérations Touche du peintre ou méthode d'exécution

34 Lumière sur Anonyme romain Pietà Musée Fabre - Montpellier (34) Huile sur toile 1,36 x 0,96 m photo radio O. Guillon - cicrp

35 Photographie en Lumière Directe couleur Un constat de l état de l œuvre Cette image doit être le plus proche possible de l'original Ne pas cacher les imperfections Tension de la toile Déchirure Brillance et matité

36 Radiographie La radiographie est une image obtenue par transmission àtravers l'ensemble de l'épaisseur de l'œuvre. Un faisceau de rayons X traverse l œuvre dont les constituants absorbent plus ou moins les radiations en fonction de leur composition chimique. Les matériaux les plus denses arrêtent le rayonnement et apparaissent en clair sur la radiographie (support bois, châssis, clous et certains pigments), tandis que les matériaux les plus légers apparaissent plus sombres. Des compositions sous-jacentes réalisées avec des matières picturales denses se visualisent clairement à la radiographie. Photo radio O. Guillon - cicrp

37 Radiographie Photo radio O. Guillon - cicrp

38 merci pour votre attention Palmier briqueterie des Milles Photo J.-M. Vallet - cicrp

Ac vité pédagogique Etude d un tableau. grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on

Ac vité pédagogique Etude d un tableau. grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris www.universcience.fr Ac vité pédagogique Etude d un tableau grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on Chloé LAVIGNOTTE Science et art Analyser une

Plus en détail

Dossier enseignant Etude d un tableau. grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on

Dossier enseignant Etude d un tableau. grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris www.universcience.fr Dossier enseignant Etude d un tableau grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on Chloé LAVIGNOTTE SOMMAIRE INTRODUCTION...p3

Plus en détail

tableau : Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine

tableau : Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine tableau : Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine rue du Palais Trévoux Dossier IM01000652 réalisé en 1991 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel Jourdan

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Correction ex feuille Etoiles-Spectres.

Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Exercice n 1 1 )Signification UV et IR UV : Ultraviolet (λ < 400 nm) IR : Infrarouge (λ > 800 nm) 2 )Domaines des longueurs d onde UV : 10 nm < λ < 400 nm IR : 800

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

RAPPORT D INTERVENTION ANCIEN CASINO MUNICIPAL AIX-EN -PROVENCE

RAPPORT D INTERVENTION ANCIEN CASINO MUNICIPAL AIX-EN -PROVENCE RAPPORT D INTERVENTION ANCIEN CASINO MUNICIPAL AIX-EN -PROVENCE Date d intervention Janvier Février 2003 Sinopia - SARL au capital de 8000 N SIRET 429 001 654 00012 - RCS Aix-en-Provence 2000 B 57 - APE

Plus en détail

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Page 1 25 octobre 2012 Journée «Contrôle non destructif et caractérisation de défauts» Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Henri Walaszek sqr@cetim.fr Tel 0344673324

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

1S9 Balances des blancs

1S9 Balances des blancs FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S9 Balances des blancs Type d'activité Étude documentaire Notions et contenus Compétences attendues Couleurs des corps chauffés. Loi de Wien. Synthèse additive.

Plus en détail

INTRODUCTION À LA SPECTROSCOPIE

INTRODUCTION À LA SPECTROSCOPIE INTRODUCTION À LA SPECTROSCOPIE Table des matières 1 Introduction : 2 2 Comment obtenir un spectre? : 2 2.1 Étaller la lumière :...................................... 2 2.2 Quelques montages possibles

Plus en détail

PHOTO PLAISIRS. La Lumière Température de couleur & Balance des blancs. Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1

PHOTO PLAISIRS. La Lumière Température de couleur & Balance des blancs. Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1 PHOTO PLAISIRS La Lumière Température de couleur & Balance des blancs Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1 Blanc Infrarouge Flash Température Lumière RVB Couleur chaude Couleur Couleur Couleur Incandescente

Plus en détail

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009 Traitement numérique de l'image 1/ L'IMAGE NUMÉRIQUE : COMPOSITION ET CARACTÉRISTIQUES 1.1 - Le pixel: Une image numérique est constituée d'un ensemble de points appelés pixels (abréviation de PICture

Plus en détail

Collection de photos échantillons

Collection de photos échantillons Collection de photos échantillons SB-800/600 Entrez dans le monde passionnant du Système d Eclairage Créatif de Nikon avec le SB-800/600. Les numéros de page se rapportent aux explications dans le manuel

Plus en détail

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE Musée des beaux-arts de Brest 1 Les objectifs : - Comment percevons-nous les couleurs? Quel rôle joue le cerveau? - Comprendre les choix et les procédés de création

Plus en détail

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Objectifs : Extraire et exploiter des informations sur l'absorption des rayonnements par l'atmosphère terrestre. Connaitre des sources

Plus en détail

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité Compétence(s)

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

PETIT GLOSSAIRE ILLUSTRÉ

PETIT GLOSSAIRE ILLUSTRÉ La place du dessin dans le cours d'arts plastiques Les évolutions en arts plastiques - Académie de Nice année 2012/2013 PETIT GLOSSAIRE ILLUSTRÉ Eugène DELACROIX, Cadiz 11 mai Vue S.E à 4 milles (detail),11

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

œuvres graphiques : constat d état Dimensions : Hauteur : Largeur : Épaisseur : avec montage et cadre : cm cm cm sans montage ni cadre : cm cm cm

œuvres graphiques : constat d état Dimensions : Hauteur : Largeur : Épaisseur : avec montage et cadre : cm cm cm sans montage ni cadre : cm cm cm œuvres graphiques : constat d état Exposition : Dates : Ville : Institution : N d'inventaire : N de notice : Titre de l'œuvre (ou sujet) : Auteur : Dimensions : Hauteur : Largeur : Épaisseur : avec montage

Plus en détail

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer BUT : Etudier les synthèses additives et soustractives Comprendre la notion de couleur des objets COMPETENCES : Rechercher et trier des informations

Plus en détail

Utiliser le logiciel Photofiltre Sommaire

Utiliser le logiciel Photofiltre Sommaire Utiliser le logiciel Photofiltre Sommaire 1. Quelques mots sur l image 2. Obtenir des images numériques 3. Le tableau de bord de logiciel PhotoFiltre 4. Acquérir une image 5. Enregistrer une image 6. Redimensionner

Plus en détail

Technique de la peinture

Technique de la peinture Supports pédagogiques: Fiches de travail n 1, 2 et 4 (lycée), fiche de travail n 3 (école primaire et collège). ENSEIGNANT E : Michel Haider (retable de Hohenlandenberg), Triptyque de la Crucifixion, panneau

Plus en détail

SPW DGO1 Voies lentes en Wallonie. Manuel utilisateur de l application cartographique

SPW DGO1 Voies lentes en Wallonie. Manuel utilisateur de l application cartographique SPW DGO1 Voies lentes en Wallonie de l application cartographique IDENTIFICATION Projet : Agoracités Auteur : Amélie Ledent Type de document : Ref. NSI: Version: 1.1 Ref. Client: Date : 17/03/2010 Statut:

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

FICHE D'INVENTAIRE (Fiche pratique n 1) Les normes internationales du CIDOC/ ICOM

FICHE D'INVENTAIRE (Fiche pratique n 1) Les normes internationales du CIDOC/ ICOM FICHE D'INVENTAIRE (Fiche pratique n 1) Les normes internationales du CIDOC/ ICOM Le Comité international pour la documentation (CIDOC) a travaillé plusieurs années au sein de l'icom pour arrêter les données

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 HYGIENE ET SÉCURITÉ JUIN 2001 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène et de Sécurité Correspondant académique à la sécurité Tel : 02 38 79 46 64 Secrétariat

Plus en détail

Fluorescent ou phosphorescent?

Fluorescent ou phosphorescent? Fluorescent ou phosphorescent? On entend régulièrement ces deux termes, et on ne se préoccupe pas souvent de la différence entre les deux. Cela nous semble tellement complexe que nous préférons rester

Plus en détail

Manuel d aide www.aixpoz.com

Manuel d aide www.aixpoz.com Manuel d aide www.aixpoz.com Introduction AIXPOZ est un système de création de sites Internet «galerie photo» à destination de toute personne souhaitant exposer des images sur Internet. Que vous soyez

Plus en détail

Galerie de photos échantillons SB-910

Galerie de photos échantillons SB-910 Galerie de photos échantillons SB-910 Ce livret présente différentes techniques du flash SB-910 et des exemples de photographies. 1 Fr Franchissez un cap dans l univers de l éclairage créatif Révélez les

Plus en détail

Rayonnements dans l univers

Rayonnements dans l univers Terminale S Rayonnements dans l univers Notions et contenu Rayonnements dans l Univers Absorption de rayonnements par l atmosphère terrestre. Etude de documents Compétences exigibles Extraire et exploiter

Plus en détail

GIMP 2 : ouvrir et enregistrer une image

GIMP 2 : ouvrir et enregistrer une image GIMP 2 : ouvrir et enregistrer une image 11-2012 Ouvrir une nouvelle image Aller dans «Fichier/Nouvelle image» La fenêtre ci-dessous s ouvre (1) (2) Choisir les dimensions de l image (1), l unité (2) Choisir

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

PORTFOLIO ETUDES D ARCHITECTURE LOUISE LEONARD

PORTFOLIO ETUDES D ARCHITECTURE LOUISE LEONARD PORTFOLIO ETUDES D ARCHITECTURE LOUISE LEONARD Mail : leonardlouisearchitecte@yahoo.fr Site Web : www.leonardlouisearchitecte.sitew.com BI-CURSUS, DESS, MATERIAUX POUR L ARCHITECTURE 2003-2004 École d

Plus en détail

RETOUCHE D IMAGES AVEC PHOTOFILTRE (V. 6)

RETOUCHE D IMAGES AVEC PHOTOFILTRE (V. 6) RETOUCHE D IMAGES AVEC PHOTOFILTRE (V. 6) PhotoFiltre est un logiciel gratuit qui permet d effectuer quelques retouches de base aux photos venant d appareils photo numériques ou scannées. On peut le télécharger

Plus en détail

Mode de fusion sous QGIS 2.0

Mode de fusion sous QGIS 2.0 Mode de fusion sous QGIS 2.0 Les modes de fusion (ou de mélange) apparu dans QGIS 2.0 permettent de définir la manière dont une couche va s intégrer dans celle située en dessous pour le mode de fusion

Plus en détail

IMAGINEZ UNE NOUVELLE FACON DE PEINDRE!

IMAGINEZ UNE NOUVELLE FACON DE PEINDRE! #THISISABSTRACT Elle a développé des tubes de peinture pour de Staël, et créé le pastel à l huile pour Picasso, Sennelier est une référence pour les artistes depuis 1887, date à laquelle Gustave Sennelier

Plus en détail

GUIDE DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS MANIPULANT DES ESPÈCES Découvrez le nouveau billet de 10 euros

GUIDE DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS MANIPULANT DES ESPÈCES Découvrez le nouveau billet de 10 euros : PRÉPAREZ-VOUS! : LES SIGNES DE SÉCURITÉ du nouveau billet de 10 euros l ordre croissant. Elle a commencé, en 01, par le billet de euros et se poursuivra, le septembre 01, avec le billet de 10 euros.

Plus en détail

7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com

7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com 7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com Notre approche Riofluo, studio de création visuelle et d événementiel artistique, spécialisé en Street Art, développe une démarche

Plus en détail

Le prospectus. 1 Prospectus- ISA Mercatique directe

Le prospectus. 1 Prospectus- ISA Mercatique directe Le prospectus 1 Le prospectus : un outil destiné à vendre une offre (produit, service...) 1.Points à définir Offre principale Budget Lieux de distribution Mode de distribution Design 2. Utiliser la méthode

Plus en détail

INSTRUMENTS DE MESURE

INSTRUMENTS DE MESURE INSTRUMENTS DE MESURE Diagnostique d impulsions lasers brèves Auto corrélateur à balayage modèle AA-10DD Compact et facile d emploi et de réglage, l auto corrélateur AA-10DD permet de mesurer des durées

Plus en détail

SERVICE DE PHOTOGRAMMETRIE EN LIGNE

SERVICE DE PHOTOGRAMMETRIE EN LIGNE 1 SERVICE DE PHOTOGRAMMETRIE EN LIGNE Principes et fonctions Introduction p.2 Avantages du service p.3 Le matériel de base p.4 Prise de vue d un planum p.5 Le relevé d un planum p.6 Le relevé de façades

Plus en détail

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN HANS SEGERS DOSSIER SUR «LES RENCONTRES 40» AVEC CAROLE MANARANCHE ET MARIE-PIERRE BUFFLIER LA VIGIE ART CONTEMPORAIN NÎMES NOVEMBRE 2012 photo M.P.Bufflier Vue d installation dans «les Rencontres 40»

Plus en détail

Séquence 2. Étudiez le chapitre 4 de chimie des «Notions fondamentales»

Séquence 2. Étudiez le chapitre 4 de chimie des «Notions fondamentales» Séquence 2 Consignes de travail Étudiez les chapitres 3 de physique et de chimie des «Notions fondamentales» Physique : Ondes électromagnétiques Chimie : Classification périodique des éléments chimiques

Plus en détail

Scanner de film numérique

Scanner de film numérique HD-CR 35 NDT Le nouveau standard de la radiographie numérique avec la technologie TroisFocales Scanner de film numérique Données techniques HD-CR 35 NDT Taille ajustable des spots laser : 12,5-25 - 50

Plus en détail

L'ORDINATEUR ET LA VUE

L'ORDINATEUR ET LA VUE 45 L'ORDINATEUR ET LA VUE On parle beaucoup des troubles liés au travail devant écran d'ordinateur. Qu'en est-il des recherches dans ce domaine? On peut dire que les problèmes de la vision sur écran en

Plus en détail

VÉRONIQUE RIZZO FAIT SON MUSÉE, à la FONDATION VASARELY, 2012 LISTE DES ŒUVRES PRÉSENTÉES

VÉRONIQUE RIZZO FAIT SON MUSÉE, à la FONDATION VASARELY, 2012 LISTE DES ŒUVRES PRÉSENTÉES VÉRONIQUE RIZZO FAIT SON MUSÉE, à la FONDATION VASARELY, 2012 LISTE DES ŒUVRES PRÉSENTÉES Représenté par la GAD - Galerie Arnaud Deschin 34 rue Espérandieu 13001 Marseille / 06 75 67 20 96 / info@lagad.eu

Plus en détail

Nouveau multifonction Canon PIXMA MP540 : résolution, qualité d impression et innovation.

Nouveau multifonction Canon PIXMA MP540 : résolution, qualité d impression et innovation. Communiqué de presse EMBARGO : 26 août 2008 Nouveau multifonction Canon PIXMA MP540 : résolution, qualité d impression et innovation. Des versions haute-résolution de ces images ainsi que d autres peuvent

Plus en détail

Quel support d impression choisir?

Quel support d impression choisir? Quel support d impression choisir? C est avant tout une question de goût. Le choix sera orienté en fonction des rendus souhaités et du budget bien sûr mais également des particularités de chaque support.

Plus en détail

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Le rayonnement lumineux joue un rôle critique dans le processus biologique et chimique de la vie sur terre. Il intervient notamment dans sur les

Plus en détail

UNE TECHNIQUE ÉPROUVÉE : LE ZONE SYSTEM

UNE TECHNIQUE ÉPROUVÉE : LE ZONE SYSTEM 3 Sur le terrain Info Les appareils photo équipés de deux logements pour cartes mémoire (SDHC et CompactFlash, par exemple) permettent de stocker les photos en Raw sur une carte mémoire et les photos en

Plus en détail

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE Rapprocher la culture et le monde du travail en offrant aux salariés une rencontre au quotidien avec l art, tel est le but de L Entreprise à l œuvre, opération organisée sous l égide

Plus en détail

Un extraordinaire instrument d analyse des surfaces

Un extraordinaire instrument d analyse des surfaces Communiqué de presse Dübendorf,St. Gall, Thun, le 22 août 2013 Deux-en-un : le NanoChemiscope 3D Un extraordinaire instrument d analyse des surfaces Le NanoChemiscope 3D est une merveille issue des plus

Plus en détail

VistaCam ix Des images parfaites, un excellent diagnostic de caries

VistaCam ix Des images parfaites, un excellent diagnostic de caries VistaCam ix Des images parfaites, un excellent diagnostic de caries Une caméra, de multiples possibilités AIR COMPRIMÉ ASPIRATION IMAGERIE ODONTOLOGIE CONSERVATRICE HYGIÈNE Dispositif Médical de classe

Plus en détail

Peintre décorateur. Formation qualifiante de

Peintre décorateur. Formation qualifiante de Formation qualifiante de Peintre décorateur Titre de peintre décorateur en bâtiment (niveau IV) inscrit au RNCP Parcours complet avec réalisations pratiques sur murs Depuis la conception du décor jusqu

Plus en détail

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 MON VISAGE A LA MANIERE DE JEAN DUBUFFET OBJECTIFS - utiliser son expérience sensorielle visuelle pour produire une œuvre picturale. - réaliser une œuvre s'inspirant

Plus en détail

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège)

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Thème SANTE SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Acquis du collège : une tension alternative périodique (comme celle du secteur) est une tension qui se répète à l'identique

Plus en détail

Décoration du jardin et équipement de la maison

Décoration du jardin et équipement de la maison 39 Décoration du jardin et équipement de la maison Fours à pain 40 Décoration du jardin et équipement de la maison Inscrits depuis 1 989 à la Chambre de Nous livrons à domicile dans toute la FRANCE. Commerce,

Plus en détail

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques

L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques L inégale répartition de l énergie solaire est à l origine des courants atmosphériques I/ Objectif : Dans la partie 2 du programme de seconde «enjeux planétaires contemporains : énergie et sol», sous partie

Plus en détail

CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1

CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1 CHAUFFAGE DOMESTIQUE N 1 Objectif: S informer sur la mise en œuvre des procédés électriques de production de chaleur pour les locaux d'habitation Problème: La famille Durand possède une maison construite

Plus en détail

Immersion - Vision 3D dans la RV.

Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours RVS Master II IVA Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours de Réalité Virtuelle et Simulation Master II - IVA A. Mebarki - Maître de Conférences Département d'informatique Faculté des Mathématiques

Plus en détail

Fête de la science Initiation au traitement des images

Fête de la science Initiation au traitement des images Fête de la science Initiation au traitement des images Détection automatique de plaques minéralogiques à partir d'un téléphone portable et atelier propose de créer un programme informatique pour un téléphone

Plus en détail

Une application de méthodes inverses en astrophysique : l'analyse de l'histoire de la formation d'étoiles dans les galaxies

Une application de méthodes inverses en astrophysique : l'analyse de l'histoire de la formation d'étoiles dans les galaxies Une application de méthodes inverses en astrophysique : l'analyse de l'histoire de la formation d'étoiles dans les galaxies Ariane Lançon (Observatoire de Strasbourg) en collaboration avec: Jean-Luc Vergely,

Plus en détail

Chargement des supports

Chargement des supports Chargement des supports Ce chapitre contient : «Supports pris en charge», page 2-2 «Chargement des supports dans le bac 1», page 2-8 «Chargement de supports dans les bacs 2, 3 et 4», page 2-14 Copyright

Plus en détail

Ensemble léger de prise de photo sous UV-A Tam Photo Kit n 1 pour appareil photo compact

Ensemble léger de prise de photo sous UV-A Tam Photo Kit n 1 pour appareil photo compact Ensemble léger de prise de photo sous UV-A Tam Photo Kit n 1 pour appareil photo compact Phone +33 (0)130 808 182 - Fax. +33 (0)130 808 199 /15 rue des Frères Lumière - ZI des Ebisoires BP136-78374 PLAISIR

Plus en détail

Voici trois très belles cartes de Faure (cliquez pour les agrandir): 1 sur 9 23/08/2011 21:13

Voici trois très belles cartes de Faure (cliquez pour les agrandir): 1 sur 9 23/08/2011 21:13 1 sur 9 23/08/2011 21:13 Victor Faure a exercé au 10 rue du Casino, de 1893 à 1910 sous l enseigne «Photographie du Casino». Photographe remarquable et éditeur méticuleux il a produit quelque 200 cartes,

Plus en détail

RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN

RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN KIT RITUELLIQUE N 4 DISPOSITION DES BOUGIES BOUGIE BLANCHE 1 BOUGIE NOIRE 2 BOUGIE ROUGE 3 BOUGIE MARRON 4 BOUGIE BLEUE MARINE 5 BOUGIE CELESTE 6 GRANDES BOUGIES

Plus en détail

Numérisation de grands documents

Numérisation de grands documents Numérisation de grands documents Objectif Numériser plusieurs segments d image, les assembler en photoshop, puis harmoniser les couleurs. Nous partons d un document A3 numérisé en 2 fois. Pourquoi constatons-nous

Plus en détail

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) COMMUNIQUE DE PRESSE avril 2015 L exposition de l été 2015 du musée du Faouët : Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile. Collection picturale, Ville

Plus en détail

5.1.1 Histogrammes : définition et utilité

5.1.1 Histogrammes : définition et utilité PLAN 5.1.1 Histogrammes : définition et utilité 5.1.2 Histogrammes des images en niveaux de gris 5.1.3 Histogramme des images couleurs 5.1.4 Courbes de modification des histogrammes 5.1.5 Applications

Plus en détail

Welcome. to the creative dimension. 10 ans GARANTIE

Welcome. to the creative dimension. 10 ans GARANTIE Welcome to the creative dimension GARANTIE 10 ans à la rencontre de DEUX UNIVERS S appuyant sur le savoir-faire de la société SAUNIER-PLUMAZ, spécialiste des traitements décoratifs de surface depuis plus

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Terminale S CHIMIE TP n 2b (correction) 1 SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance

Plus en détail

Mise en pratique : Etude de spectres

Mise en pratique : Etude de spectres Mise en pratique : Etude de spectres Introduction La nouvelle génération de spectromètre à détecteur CCD permet de réaliser n importe quel spectre en temps réel sur toute la gamme de longueur d onde. La

Plus en détail

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde.

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde. CC4 LA SPECTROPHOTOMÉTRIE I) POURQUOI UNE SUBSTANCE EST -ELLE COLORÉE? 1 ) La lumière blanche 2 ) Solutions colorées II)LE SPECTROPHOTOMÈTRE 1 ) Le spectrophotomètre 2 ) Facteurs dont dépend l'absorbance

Plus en détail

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE

PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE PRINCIPE MICROSCOPIE CONFOCALE Un microscope confocal est un système pour lequel l'illumination et la détection sont limités à un même volume de taille réduite (1). L'image confocale (ou coupe optique)

Plus en détail

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des Chapitre 4 LE DIAGNOSTIC Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des problèmes oculaires et optiques, mais seul l ophtalmologiste peut détecter la présence d une DMLA.

Plus en détail

Eléments de caractérisation des diamants naturels et synthétiques colorés

Eléments de caractérisation des diamants naturels et synthétiques colorés Actualités gemmologiques Eléments de caractérisation des diamants naturels et synthétiques colorés Dr. Erel Eric 1 Développés depuis les années 50 pour leurs applications dans les domaines des abrasifs,

Plus en détail

A- Observez la vidéo A présentant le fonctionnement de deux objets techniques que nous

A- Observez la vidéo A présentant le fonctionnement de deux objets techniques que nous Nous savons qu'un système d'alarme permet de protéger une habitation en détectant et en signalant une ouverture de porte, de fenêtre ou un mouvement dans une pièce. Mais comment détecter et existe il un

Plus en détail

huile sur bois 67 x 49 cm Origine : Renaissance

huile sur bois 67 x 49 cm Origine : Renaissance L'autoportrait Un autoportrait est une représentation d'un artiste, dessinée, peinte, photographiée ou sculptée par l'artiste lui-même. Bien que l'exercice de l'autoportrait ait été pratiqué depuis les

Plus en détail

Caractéristiques techniques VersaUV LEJ-640

Caractéristiques techniques VersaUV LEJ-640 Applications & supports Caractéristiques techniques VersaUV LEJ-640 Avec la LEJ-640, vous pouvez imprimer sur une grande variété de supports, rigides ou souples. Pour les supports rigides, il est possible

Plus en détail

Embellissement artistique et participatif rues Chenoise et Très-Cloîtres

Embellissement artistique et participatif rues Chenoise et Très-Cloîtres Embellissement artistique et participatif rues Chenoise et Très-Cloîtres DOSSIER DE PRESSE Vendredi 29 Mai 2015 Contact Presse Service presse presse@grenoble.fr Loubna Bouhrizi 04.76.76.39.24 A l initiative

Plus en détail

# 1. PERSONNES ASSURÉES 1.1 PERSONNES VISÉES PAR L'ACCORD

# 1. PERSONNES ASSURÉES 1.1 PERSONNES VISÉES PAR L'ACCORD Services internes 1. PERSONNES ASSURÉES # 1. PERSONNES ASSURÉES 1.1 PERSONNES VISÉES PAR L'ACCORD Cet accord vise tous les résidents canadiens qui reçoivent des services internes dans un établissement

Plus en détail

DÉCOUVERTE DE CAPTURE ONE

DÉCOUVERTE DE CAPTURE ONE Page 1/12 DÉCOUVERTE DE CAPTURE ONE PREMIERS PAS Lorsqu'on a l'habitude ce logiciel on effectue toutes les opérations ( ou presque avec lui ), y compris le transfert des fichiers depuis l'apn vers le disque

Plus en détail

PRIX CAMILLE LEPAGE 2015. Règlement 2015

PRIX CAMILLE LEPAGE 2015. Règlement 2015 PRIX CAMILLE LEPAGE 2015 Règlement 2015 Article 1 L Association «Camille Lepage On est ensemble» a été créée le 20 septembre 2014, quelques mois après la mort de la photojournaliste Camille Lepage en Centrafrique,

Plus en détail

paris / 4-8 septembre, 2015 paris nord villepinte

paris / 4-8 septembre, 2015 paris nord villepinte paris / 4-8 septembre, 2015 paris nord villepinte GUIDE TECHNIQUE DE L'EXPOSANT SEPTEMBRE 2015 www.maison-objet.com Bienvenue dans le Guide Technique de MAISON&OBJET Ce est interactif : cliquez sur le

Plus en détail

Leçon n 1 : «Les grandes innovations scientifiques et technologiques»

Leçon n 1 : «Les grandes innovations scientifiques et technologiques» Leçon n 1 : «Les grandes innovations scientifiques et technologiques» Intro : Le XXè siècle fut un siècle de grands progrès scientifiques et techniques. Les évolutions connues par la médecine, les transports

Plus en détail

La bibliothèque. Département des restaurateurs

La bibliothèque. Département des restaurateurs La bibliothèque Département des restaurateurs La bibliothèque, créée en 1978, est un espace de consultation et de recherche qui assure, en France et en Europe, le rôle de bibliothèque de référence dans

Plus en détail

Prise en main par Guy BIBEYRAN Chevalier médiéval époque XIII / XIV siècle métal 75mm Atelier Maket Référence AM75-010 Sculpteur: Benoit Cauchies

Prise en main par Guy BIBEYRAN Chevalier médiéval époque XIII / XIV siècle métal 75mm Atelier Maket Référence AM75-010 Sculpteur: Benoit Cauchies Prise en main par Guy BIBEYRAN Chevalier médiéval époque XIII / XIV siècle métal 75mm Atelier Maket Référence AM75-010 Sculpteur: Benoit Cauchies Cette prise en main est destinée à ceux qui voudraient

Plus en détail

Haute Ecole de la Ville de Liège. Institut Supérieur d Enseignement Technologique.

Haute Ecole de la Ville de Liège. Institut Supérieur d Enseignement Technologique. Haute Ecole de la Ville de Liège. Institut Supérieur d Enseignement Technologique. Laboratoire Electronique Méthodologie. Jamart Jean-François. - 1 - La fabrication d un circuit imprimé. SOMMAIRE Introduction

Plus en détail

Comparaison des performances d'éclairages

Comparaison des performances d'éclairages Comparaison des performances d'éclairages Présentation Support pour alimenter des ampoules de différentes classes d'efficacité énergétique: une ampoule LED, une ampoule fluorescente, une ampoule à incandescence

Plus en détail

Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie

Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie Par spectrophotométrie on peut : - déterminer la concentration d'une espèce chimique colorée en solution à partir de l'absorbance. - suivre la cinétique

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

La lettre d'information

La lettre d'information La lettre d'information Une lettre d'information trimestrielle Désormais, la bibliothèque Sainte-Barbe vient à vous tous les deux mois. Collections, services et nouveautés, retrouvez toute l'actualité

Plus en détail

Zone 2 L aventure de la copie

Zone 2 L aventure de la copie EXPOSITION INTERNATIONALE INTERNATIONAL EXHIBITION Zone 2 L aventure de la copie 1. Synopsis... 2 2. Scénographie... 3 3. Mobiliers... 3 4. Supports graphiques... 4 5. Eclairage... 4 6. Audiovisuels...

Plus en détail

OEUVRES // MARIE-JEANNE HOFFNER

OEUVRES // MARIE-JEANNE HOFFNER OEUVRES // MARIE-JEANNE HOFFNER 73-75 rue Quincampoix, 75003 Paris. Tél : +33 (0)1 42 77 05 97 Mardi au Samedi / 11h.13h - 14h.19h info@galeriedohyanglee.com Point of view 2014 Image N&B encolée sur la

Plus en détail

Tarifs 2015. Les forfaits de prise de vue. Portraits à domicile.

Tarifs 2015. Les forfaits de prise de vue. Portraits à domicile. Les forfaits de prise de vue Portraits à domicile. Classique 150 - Galerie privée en ligne pour la selection des photos. - 15 photos retouchées en couleur et en noir et blanc 30 photos au total. - 15 tirages

Plus en détail