ALERTE JURIDIQUE N 41 du 10 octobre 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ALERTE JURIDIQUE N 41 du 10 octobre 2014"

Transcription

1 ALERTE JURIDIQUE N 41 du 10 octobre 2014 Objet : Modifications apportées par les avenants n 148 et n 150 à la convention collective nationale de l animation relatifs au travail à temps partiel La loi n du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l emploi a créé l article L du code du travail, disposant que la durée minimale de travail du salarié à temps partiel est fixé à un minimum de 24 heures de travail hebdomadaire, et les articles L à L prévoyant des dérogations légales (cf. alerte n 27). L article L du code du travail prévoit quant à lui qu une convention ou un accord de branche étendu peut fixer une durée de travail inférieure à 24h, à la condition de comporter «des garanties quant à la mise en œuvre d'horaires réguliers ou permettant au salarié de cumuler plusieurs activités afin d'atteindre une durée globale d'activité correspondant à un temps plein ou au moins égale 24h» (Cf. nos alertes précédentes) Les partenaires sociaux de la branche de l animation ont décidé de se saisir de cette possibilité et ont signé successivement le 23 juin puis le 25 juillet 2014 deux accords sur ce sujet : l avenant n 148 et l avenant n 150 à la CCN de l animation. Ces deux avenants prévoient également des dispositions relatives à l accomplissement des heures complémentaires et à la conclusion d avenants de complément d heures. Si ces avenants ne sont pas à ce jour opposables, puisque non-étendus, il convient de noter que la procédure d extension est en cours d instruction devant le Ministère du travail, ces deux avenants ayant fait l objet d avis relatifs à une future extension, publiés au Journal Officiel. L avenant n 148 a pour champ d application les salariés relevant de la «grille spécifique», c est-à-dire les emplois d animateurs techniciens et de professeurs, tels que définis par l article 1.4 de l annexe I. à la CCN de l animation (1). L avenant n 150 vise les salariés relevant de la grille générale, c est-à-dire l ensemble des salariés relevant de la branche professionnelle de l animation, à l'exception des professeurs et animateurs techniciens (2). Enfin, l avenant n 150 est également venu définir un certain nombre de règles liées à la durée du travail et à la rémunération des salariés cumulant des activités relevant de la «grille spécifique» et des activités relevant de la «grille générale». A toutes fins utiles et indépendamment de l extension future de ces avenants, il convient de rappeler que la dérogation à la durée minimale de 24 heures est et restera de droit pour les étudiants de moins de 26 ans. De même, le salarié peut et pourra toujours solliciter, par un écrit motivé, une dérogation individuelle soit pour lui permettre de faire face à des contraintes personnelles, soit pour lui permettre de cumuler plusieurs activités afin d'atteindre une durée globale d'activité correspondant à un temps plein ou au moins égale à la durée de 24 heures.

2 1. L avenant n 148 : le travail à temps partiel des animateurs techniciens et des professeurs Pour rappel, la catégorie des animateurs techniciens et professeurs est définie à l article 1.4 intitulé «grille spécifique» de l annexe 1 à la CCN de l animation. Cela regroupe les salariés qui exercent leur activité en ateliers, cours individuels ou collectifs, avec en règle générale un groupe identique pendant tout le cycle, ce cycle correspondant au calendrier scolaire de l année en cours. Il existe dans cette catégorie de salariés deux niveaux distincts : les animateurs techniciens (niveau 1) et les professeurs (niveau 2). L avenant n 148 fixe : Une durée minimale dérogatoire au 24 heures de travail Un régime conventionnel des heures complémentaires La possibilité de recourir au complément d heures 1.1 Un horaire minimal hebdomadaire dérogatoire Une des principales raisons d être de l avenant n 148 est la réduction de l horaire minimal hebdomadaire de travail pour les salariés à temps partiel. Il a ainsi été fixé un horaire minimal hebdomadaire de service (temps passé en face à face avec le public, aussi dénommé face à face pédagogique) de 2 heures. Le prorata au temps plein légal de ces heures de services devra figurer sur le bulletin de salaire, selon les modalités précisées à l article de l annexe I à la CCN de l animation. L avenant n 148 précise ensuite que cette durée minimale a vocation à s appliquer aux contrats en cours à compter du 1 er octobre A notre sens et à compter de la future extension, cette disposition écarte la possibilité pour l employeur de se prévaloir du régime de transition légal selon lequel, pour les contrats en cours, une demande du salarié de relever sa durée contractuelle de travail peut être refusée par l employeur, et ce jusqu au 1 er janvier 2016, s il justifie d une impossibilité liée à l activité économique de l entreprise. Il convient d observer qu aux termes de l article L du code du travail, l accord collectif portant dérogation à la durée minimale de 24 heures doit comporter «des garanties quant à la mise en œuvre d'horaires réguliers ou permettant au salarié de cumuler plusieurs activités afin d'atteindre une durée globale d'activité correspondant à un temps plein ou au moins égale 24h». Dans l avenant présenté, il est simplement prévu que la répartition de l horaire de service des salariés concernés doit être organisée, dans la mesure du possible, de manière à regrouper les horaires de travail du salarié sur des journées ou des demi-journées régulières ou complètes. On peut donc se demander si les garanties prévues par cet accord permettront son extension. De même, le contrôle a posteriori des juges sera à surveiller.

3 1.2 La rémunération des heures complémentaires L avenant n 148 a créé un article à l'annexe I de la convention collective de l'animation. Cet article est, de par son incorporation à l article 1.4 de l annexe I de la CCN de l animation, relatif aux salariés relevant de la grille spécifique. Ce nouvel article dispose que des heures complémentaires peuvent être accomplies par le salarié dans la limite d'un tiers de l'horaire contractuel, sans pouvoir atteindre ou dépasser la durée légale. Il prévoit également que le salarié peut refuser de les accomplir au-delà de 10 % de l'horaire contractuel. Il dispose également d'un délai de prévenance de 7 jours calendaires, en deçà duquel il peut refuser d'accomplir toute heure complémentaire, sans s'exposer à des sanctions disciplinaires. L article précité dispose également que les heures complémentaires sont majorées de 25% dès la première heure complémentaire effectuée. Ces heures complémentaires sont à distinguer des heures accomplies dans le cadre d un complément d heures, même si elles sont également majorées de 25% (cf. ci-dessous). 1.3 La possibilité de recourir à des compléments d heures temporaires Lorsqu un salarié à temps partiel effectue des heures en plus de celles prévues dans son contrat de travail, ces heures sont dites «complémentaires», et leur nombre est limité. En application des articles L et L du code du travail, un salarié à temps partiel ne peut dépasser le tiers de la durée inscrite à son contrat. Pour pallier à cette limite, les partenaires sociaux, en application de l article L du code du travail, ont prévu la possibilité, par un avenant au contrat de travail, d augmenter temporairement la durée prévue par le contrat. Cet avenant ne peut se conclure que dans les situations suivantes : - Pour les situations correspondant aux cas de recours au CDD prévus par le code du travail (saisonnier, usage, accroissement temporaire d activité), hormis le remplacement. 4 avenants maximum par an peuvent alors être conclus, avec pour chacun un plafond de deux semaines consécutives maximum. - Pour les cas de remplacement d un salarié absent, cette fois-ci sans limite. Toutes les heures effectuées dans le cadre de ce complément d heures seront majorées de 25%. Les heures travaillées au-delà d un temps plein sont récupérées ou rémunérées conformément à l article de la CCN de l Animation.

4 A NOTER : l avenant de complément d heures devra comporter 8 mentions obligatoires : Les motifs de cet avenant (accroissement temporaire d activité, usage, saisonnier, remplacement d un salarié temporairement absent) ; En cas de remplacement, le nom de la personne remplacée ainsi que son poste et sa classification ; Si les fonctions exercées durant cette période relèvent d une classification supérieure aux fonctions habituelles, indiquer la prime tel que le prévoit l article 1.3 de l annexe 1 de la Convention Collective de l Animation ; La durée de l avenant ; L horaire du salarié durant cette période ; La répartition de l horaire durant cette période ; La rémunération durant cette période, toutes primes et majorations incluses ; Le lieu d établissement de l activité.. 2. L avenant n 150 : le travail à temps partiel général L avenant n 150 à la CCN de l Animation crée entièrement un article 5.9 à la CCN de l animation. Il est donc applicable à l ensemble des salariés relevant de la CCN de l animation, à l exception de la catégorie des animateurs techniciens et professeurs. A l instar de l avenant n 148, l avenant n 150 fixe : - Une durée minimale dérogatoire de travail. - Un régime d heures complémentaires - La possibilité de recourir au complément d heures. 2.1 La durée minimale hebdomadaire Les durées minimales de principe Les dérogations à la durée minimale de 35 heures sont distinctes selon l effectif de l «établissement de rattachement». Les partenaires sociaux ont défini la notion d établissement de rattachement par référence à la définition légale et jurisprudentielle retenue pour l obligation d organiser des élections de délégués du personnel (indépendamment ici des seuils d effectifs). Il semble ici que les partenaires sociaux ont souhaité faire référence à la notion d établissement distinct. Celui peut être reconnu, soit par accord collectif, soit sur reconnaissance de l administration lorsqu est caractérisé un regroupement de salariés constituant une communauté de travail ayant des intérêts propres susceptibles de générer des réclamations communes ou spécifiques et travaillant sous la direction d'un représentant du chef d'entreprise, peu important que celui-ci n'ait pas le pouvoir de se prononcer lui-même sur ces réclamations (Cass. Soc. 29 janvier 2003 n P+B+R+1)

5 Une réévaluation à la hausse de la durée minimale hebdomadaire est en outre prévue à compter du 1er janvier 2016, puis de nouveau à compter du 1er janvier Ces durées minimales hebdomadaires sont les suivantes : Seuils d effectifs ETP par établissement de rattachement Périodes Du au Périodes Du au Périodes A partir du Moins de 6 ETP 4 heures 6 heures 10 heures De 6 à 10 ETP 6 heures 8 heures 10 heures De plus de 10 à 49 ETP 8 heures 10 heures 14 heures De plus de 49 à 299 ETP 10 heures 12 heures (10 heures pour les emplois dérogatoires) 17.5 heures (incertitudes pour les emplois dérogatoires) Plus de 299 ETP 17.5 heures 24 heures Concernant les seuils d'effectif ETP décrits dans le tableau, ceux-ci sont déterminés au 31 décembre de chaque année et seront applicables au 1er janvier de l'année n+1. Autrement dit, le franchissement de l'un des seuils impliquera, un an après, le respect d'une durée minimale hebdomadaire supérieure. Pour les salariés présents dans l'entreprise avant la signature du présent accord et dont la durée du travail est inférieure aux minimas décrits dans le tableau, l'avenant n 150 prévoit que l'employeur peut, jusqu'au 1er janvier 2016, refuser une demande de passer à la durée minimale s'il justifie de l'impossibilité d'y faire droit en le motivant par l'activité économique de l'entreprise Les durées minimales dérogatoires. A titre dérogatoire, pour les entreprises dont l'effectif est compris entre plus de 10 et moins de 300 ETP, les emplois de personnel d'entretien, personnel de maintenance et personnel de restauration et de cuisine, la durée minimale hebdomadaire de travail sera de 10 heures et, ce même après le 1er janvier Une interrogation demeure sur la durée minimale applicable à compter du 1er janvier 2018.

6 Les obligations en matière d'aménagement des horaires de travail. Le nouvel article dispose que les horaires de travail des salariés à temps partiel doivent être regroupés sur des journées ou des demi-journées régulières ou complètes, une demi-journée correspondant à un temps de travail de 2 heures continues minimum. Une incertitude juridique demeure sur la validité des garanties fixées par les partenaires sociaux au regard des exigences de l article L du code du travail (cf. supra). A NOTER : reprenant intégralement les dispositions de l article L du code du travail, le nouvel article de la CCN de l animation dispose que le contrat de travail devra comporter les mentions suivantes : La qualification du salarié, les éléments de la rémunération, la durée hebdomadaire ou mensuelle prévue et la répartition de la durée du travail entre les jours de la semaine ou les semaines du mois ; Les cas dans lesquels une modification éventuelle de cette répartition peut intervenir ainsi que la nature de cette modification. Il est précisé qu une telle modification ne pourra être imposée sans le respect d un délai de prévenance de 7 jours ; Les modalités selon lesquelles les horaires de travail pour chaque journée travaillée sont communiqués par écrit au salarié; Les limites dans lesquelles peuvent être accomplies des heures complémentaires au-delà de la durée de travail fixée par le contrat. L article ajoute que le lieu de travail doit également figurer dans le contrat de travail. Il convient ici d être prudent dans la rédaction de la mention du lieu de travail, afin de ne pas la contractualiser La rémunération des heures complémentaires L'article actuel de la CCNA est supprimé, compte tenu de la signature de cet avenant n 150. Le nouvel article dispose que des heures complémentaires peuvent être accomplies par le salarié dans la limite d'un tiers de l'horaire contractuel, sans pouvoir dépasser la durée légale. Toutefois, le salarié peut refuser de les accomplir au-delà de 10 % de l'horaire contractuel. Il bénéficie également d'un délai de prévenance de 3 jours, en deçà duquel il peut refuser d'accomplir toute heure complémentaire, sans s'exposer à des sanctions disciplinaires. Toute heure complémentaire donne lieu à une majoration de rémunération de 25 %.

7 2.3. La possibilite de recourir a des compléments d'heures Le nouvel article de la CCNA dispose qu'il est possible de recourir, par avenant, à des compléments d'heures : lorsque l'horaire demandé dépasse le tiers de la durée inscrite au contrat. lorsque l'horaire demandé inscrit au contrat dépasse de plus de 2 heures, lors de 12 semaines sur l'amplitude des 15 dernières semaines. Un complément d'heures peut ainsi être conclu, dans la limite de 5 avenants par an et de 13 semaines sur l'année dans les cas : d'un accroissement temporaire d'activité, d'une activité saisonnière (tâches appelées à se répéter chaque année à des dates à peu près fixes, en fonction du rythme des saisons ou des modes de vie collectif) d'un usage constant conformément a l'article D du code du travail (sont notamment listés par le décret les activités culturelles ainsi que les centres de loisirs et de vacances). Dans ces trois cas, les heures effectuées en sus de la durée contractuelle sont majorées de 15 %. Un complément d'heures peut également être conclu, sans limite d'avenant ni de nombre de semaines maximales pour faire face au remplacement d'un salarié temporairement absent. Dans cette situation, les employeurs sont invités à donner priorité au salarié à temps partiel. Le salarié ayant conclu l'avenant bénéficiera chaque mois d'une prime égale â 10% de son salaire de base. Dans toutes ces situations, si des heures sont accomplies en plus du volume d heures temporaires prévues par l avenant de complément, celles-ci seront qualifiées d heures complémentaires donnant lieu à une majoration de 25%. A NOTER : l avenant de complément d heures proposé au salarié devra comporter : les motivations de cet avenant, obligatoirement lié à l un des cas de recours légaux au CDD (accroissement temporaire d activité, activité saisonnière, usage constant conformément à l article D du Code du travail, remplacement d un salarié temporairement) ; en cas de remplacement d un salarié temporairement absent, le nom de la personne remplacée ainsi que son poste et sa classification ; si les fonctions exercées durant cette période relèvent d une classification supérieure aux fonctions habituelles, indiquer la prime tel que le prévoit l article 1.3 de l annexe 1 de la convention collective de l animation ; la durée de l avenant, obligatoirement à terme précis. Le renouvellement sera possible dans les limites du présent article (un renouvellement valant un avenant) ; l horaire du salarié durant cette période ; la répartition de l horaire durant cette période ; la rémunération durant cette période, toutes primes et majorations incluses ; le lieu de travail s il est différent de celui précisé dans le contrat de travail.

8 3. Le cumul d'activités grille générale / grille spécifique Outre les dispositions relatives au travail à temps partiel, l avenant n 150 crée un article dans l annexe 1 de la Convention Collective de l animation. Cet article a trait aux salariés qui cumulent, dans le cadre d un même contrat de travail, des activités relevant de la grille spécifique (animateurs-techniciens et professeurs) et de la grille générale. Pour ces salariés, le contrat de travail devra indiquer avec précision les fonctions occupées par le salarié en détaillant : les activités qui relèvent de la grille spécifique (c est-à-dire celles de professeurs ou d animateurstechniciens. Le niveau 1 (animateurs-techniciens) ou 2 (professeurs) doit être précisé. les activités qui relèvent de la grille générale, avec mention du groupe auquel elles sont rattachées. Un calcul spécifique de l horaire contractuel et de la rémunération est ainsi créé, ces salariés étant mensualisés en vertu de l article de l annexe 1 de la CCN de l animation. 3.1 Détermination d un horaire mensuel contractuel : La durée du travail des salariés concernés par l article précité est calculée sur une base mensuelle. Elle est appelée «horaire mensuel contractuel». Cet «horaire mensuel contractuel» est déterminé en prenant en compte simultanément les heures de face-àface pédagogique résultant de l activité de la grille spécifique (autrement appelé «horaire de service») et les heures de travail résultant de l activité de la grille générale (autrement appelé «horaire hebdomadaire»). La formule retenue est la suivante : 1 ère hypothèse : le salarié relève du niveau 1 (animateur technicien) : Horaire mensuel contractuel = [(Horaire de service / 26) x ] + [(horaire hebdomadaire x 36 x 1.1) / 12] 2 ème hypothèse : le salarié relève du niveau 2 (professeur) : Horaire mensuel contractuel = [(Horaire de service / 24) x ] + [(horaire hebdomadaire x 36 x 1.1) / 12] L horaire de service (durant les semaines de fonctionnement), l horaire hebdomadaire (activité de la grille générale) et l horaire de travail mensuel, incluant les heures de travail consacrées à la préparation et les heures relevant de l activité de la grille générale, doivent figurer dans le contrat de travail. Il convient d y ajouter leur répartition au cours de la semaine.

9 3.2 Détermination de la rémunération Le salaire de base des salariés cumulant des activités de la grille générale et de la grille spécifique doit être calculé de la manière suivante : 1 ère hypothèse : le salarié relève du niveau 1 (animateur technicien) : Rémunération mensuelle = 245 x Valeur du point x Horaire mensuel contractuel / ème hypothèse : le salarié relève du niveau 2 (professeur) Rémunération mensuelle = 255 x Valeur du point x Horaire mensuel contractuel / En outre, lorsque l indice de l activité relevant de la grille générale est supérieur à l indice de la grille spécifique (245 ou 255), une prime de fonction sera calculée de la manière suivante : Prime de fonction = Horaire hebdomadaire x 36 x 1.1 / 12) x différence des deux indices x valeur du point Cette prime d ancienneté devra être déterminée au prorata de l horaire mensuel contractuel

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 150 DU

Plus en détail

ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014

ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014 ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014 Objet : travail à temps partiel dans la branche du sport Les partenaires sociaux de la branche du sport se sont mis d accord sur un aménagement conventionnel du droit

Plus en détail

Travail intermittent et temps partiel dans le sport : explications de textes

Travail intermittent et temps partiel dans le sport : explications de textes Les Cahiers de droit du sport Cah. dr. sport n 36, 2014 Doctrine 37 Travail intermittent et temps partiel dans le sport : explications de textes Guillaume DEDIEU Avocat au Barreau de Lyon Ellipse Avocats

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ANIMATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ANIMATION DROIT CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ANIMATION JANVIER 2014 Département Ressources professionnelles LE CND Un centre d art pour la danse 1, rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex 01 41 839 839 ressources@cnd.fr

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3168 Convention collective nationale IDCC : 1147. PERSONNEL DES CABINETS MÉDICAUX AVENANT N 64 DU 1 ER JUILLET

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL A DURÉE DÉTERMINÉE A TEMPS COMPLET A TERME IMPRECIS

CONTRAT DE TRAVAIL A DURÉE DÉTERMINÉE A TEMPS COMPLET A TERME IMPRECIS CONTRAT DE TRAVAIL A DURÉE DÉTERMINÉE A TEMPS COMPLET A TERME IMPRECIS Sur papier à en-tête de l entreprise. Entre les soussignés : Entreprise (dénomination sociale ou nom et prénoms de l employeur), immatriculée

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX. Avenant n 64 - - - -

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX. Avenant n 64 - - - - CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX Le 1 er juillet 2014, entre : Avenant n 64 - - - - - La CONFEDERATION DES SYNDICATS MEDICAUX FRANCAIS (C.S.M.F.) - La FEDERATION DES MEDECINS DE

Plus en détail

LA JOURNEE DE SOLIDARITE

LA JOURNEE DE SOLIDARITE N 76 - SOCIAL n 36 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 6 mai 2009 ISSN 1769-4000 LA JOURNEE DE SOLIDARITE L essentiel La journée de solidarité a été mise en place par la loi du 30 juin 2004

Plus en détail

> Convention collective nationale de l animation

> Convention collective nationale de l animation DROIT > Convention collective nationale de l animation Janvier 2010 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF PROJET DE LOI TEMPS DE TRAVAIL (ARTICLES 16, 17 ET 18) ET COMMENTAIRES CFDT

TABLEAU COMPARATIF PROJET DE LOI TEMPS DE TRAVAIL (ARTICLES 16, 17 ET 18) ET COMMENTAIRES CFDT TABLEAU COMPARATIF PROJET DE LOI TEMPS DE TRAVAIL (ARTICLES 16, 17 ET 18) ET COMMENTAIRES CFDT PROJET DE LOI Version nor : mtsx0813468l/bleue-1 CE QUI CHANGE COMMENTAIRES DE LA CFDT ARTICLE 16 I. - L article

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT

LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT Article 4.5 de la CCNS Le contrat de travail intermittent est un contrat à durée indéterminée (CDI) qui permet de pourvoir des postes permanents de la structure qui comportent

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire

Le contrat de travail temporaire Le contrat de travail temporaire Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission, et seulement dans les

Plus en détail

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel N 113 SOCIAL n 42 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 26 septembre 2008 ISSN 1769-4000 LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

Plus en détail

Fédération Française de Karaté Service Juridique

Fédération Française de Karaté Service Juridique NOTE D INFORMATION N 011 Le contrat de travaiill de ll enseiignant Cette note est purement explicative et générale, et n est d aucune manière une analyse juridique complète. Nous vous conseillons pour

Plus en détail

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée?

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée? Le contrat en CDD La conclusion d un contrat à durée déterminée (CDD) n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire et seulement dans les cas énumérés par la loi. Il doit obligatoirement

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire. schassigneux@yahoo.fr

Le contrat de travail temporaire. schassigneux@yahoo.fr Le contrat de travail temporaire schassigneux@yahoo.fr 1 Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission,

Plus en détail

MODELE DE CDD D USAGE

MODELE DE CDD D USAGE ENTRE LES SOUSSIGNES : Raison sociale : Dont le siège social est sis, Représenté(e) par M. (Nom/Prénom/Fonction), domicilié en cette qualité audit siège, dûment habilité(e) aux fins du présent contrat,

Plus en détail

ANALYSE CC66 FEDERATION FRANÇAISE DES PSYCHOMOTRICIENS JUIN 2015

ANALYSE CC66 FEDERATION FRANÇAISE DES PSYCHOMOTRICIENS JUIN 2015 Convention collective nationale de travail des établissements et services pour personnes inadaptées et handicapée du 15 mars 1966-Mise à jour au 15 septembre 1976. Valeur du point au 1 er avril 2013 :

Plus en détail

RÉSILIATION DU CONTRAT DE TRAVAIL

RÉSILIATION DU CONTRAT DE TRAVAIL TITRE TROIS RÉSILIATION DU CONTRAT DE TRAVAIL Article Treize - Dénonciation du contrat de travail Toute résiliation du contrat de travail implique de part et d autre un préavis, sauf cas de faute lourde,

Plus en détail

RECRUTER EN CDI EN CDD OU EN INTERIM?

RECRUTER EN CDI EN CDD OU EN INTERIM? RECRUTER EN CDI EN CDD OU EN INTERIM? Selon une étude du ministère du Travail, l'emploi temporaire a connu une progression foudroyante avec plus de 90% d'embauches en CDD et en intérim enregistrées en

Plus en détail

CCN des acteurs du lien social et familial (4 juin 1983) Mise à jour Janvier 2016 page 23

CCN des acteurs du lien social et familial (4 juin 1983) Mise à jour Janvier 2016 page 23 CHAPITRE IV DUREE ET CONDITIONS DE TRAVAIL Article 1 er Dispositions générales sur la durée et l organisation du travail 1.1 Durée conventionnelle du travail La durée conventionnelle du travail est fixée

Plus en détail

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié?

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié? Que sont les conventions de forfait? Il existe plusieurs types de conventions de forfait : le forfait hebdomadaire ou mensuel en heures de travail ; le forfait annuel en heures de travail ; le forfait

Plus en détail

ANNEXES PROTOCOLE D ACCORD RELATIF AUX CONDITIONS D EMPLOI ET DE TRAVAIL DES EMPLOYÉS À TEMPS PARTIEL DANS L INDUSTRIE HÔTELIÈRE

ANNEXES PROTOCOLE D ACCORD RELATIF AUX CONDITIONS D EMPLOI ET DE TRAVAIL DES EMPLOYÉS À TEMPS PARTIEL DANS L INDUSTRIE HÔTELIÈRE ANNEXES Texte non annoté PROTOCOLE D ACCORD RELATIF AUX CONDITIONS D EMPLOI ET DE TRAVAIL DES EMPLOYÉS À TEMPS PARTIEL DANS L INDUSTRIE HÔTELIÈRE Dispositions préalables Il est préalablement exposé que

Plus en détail

La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse

La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse 1/5 La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse Source Objet de cette prime Art. 5 de l avenant n 6 du 15 décembre 2009 à la CCN des Hôtels, Cafés, Restaurants étendu par arrêté publié au JO du 24 février

Plus en détail

Fiche pratique. Document rédigé par l Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation. Fédération Française de Tennis de Table

Fiche pratique. Document rédigé par l Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation. Fédération Française de Tennis de Table Fiche pratique La rédaction d'un contrat de travail Document rédigé par l Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation Fédération Française de Tennis de Table Fiche pratique La rédaction d un contrat

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminé(CDD)

Le Contrat à Durée Déterminé(CDD) Le Contrat à Durée Déterminé(CDD) Un contrat à durée déterminée peut être conclu : en vue du remplacement d'un salarié : o absent temporairement (pour maladie, congés), o passé provisoirement à temps partiel,

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date N Affaires sociales N Formation professionnelle AVENANTS N 6 ET N 10 : Questions / Réponses Pour rappel,

Plus en détail

LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU SPORT

LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU SPORT vous présentent LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU SPORT Conseil Social du Mouvement Sportif La convention collective nationale du sport Introduction : enjeux, historique, champ et calendrier d application

Plus en détail

ANNEXE 8-1. 2) Les salariés atteints d une pathologie survenue antérieurement à la date du présent accord.

ANNEXE 8-1. 2) Les salariés atteints d une pathologie survenue antérieurement à la date du présent accord. ANNEXE 8-1 Accord relatif à la prévoyance du 27 mars 1997 modifié par l avenant n 2 du 22 octobre 2001, l avenant n 3 du 25 mars 2009 et l avenant n 4 du 15 juillet 2009 Article 1 - Objet de l accord et

Plus en détail

LES CLAUSES COMMUNES DU CONTRAT DE TRAVAIL Comment rédiger un contrat de travail?

LES CLAUSES COMMUNES DU CONTRAT DE TRAVAIL Comment rédiger un contrat de travail? LES CLAUSES COMMUNES DU CONTRAT DE TRAVAIL Comment rédiger un contrat de travail? Cette fiche pratique est un complément indispensable aux modèles de contrat de travail mis à votre disposition par le CoSMoS.

Plus en détail

LES EXTRAS Juillet 2011

LES EXTRAS Juillet 2011 LES EXTRAS Juillet 2011 www.synhorcat.com synhorcat@synhorcat.com I RESULTAT DE L ETUDE MENEE AUPRES DES ADHERENTS DU SYNHORCAT (177 réponses) CONCERNANT LES EXTRAS II QUE DISENT LES TEXTES? A Que

Plus en détail

Guide opérationnel. Thème : Contrat à Durée Indéterminée Intermittent (CDII) Assia GUERRIB

Guide opérationnel. Thème : Contrat à Durée Indéterminée Intermittent (CDII) Assia GUERRIB Guide opérationnel Thème : Contrat à Durée Indéterminée Intermittent (CDII) Assia GUERRIB Carinne DEUX RGRH42 1 SOMMAIRE INTRODUCTION I Qu est-ce que le CDII? II Quels sont les secteurs concernés et les

Plus en détail

Avenant n 45 du 17 décembre 2008 relatif aux salaires minima des cadres

Avenant n 45 du 17 décembre 2008 relatif aux salaires minima des cadres Avenant n 45 du 17 décembre 2008 relatif aux salaires minima des cadres Article Le présent avenant se substitue à l'ancien chapitre X applicable aux cadres. Les partenaires sociaux conviennent d'engager

Plus en détail

Le contrat à durée déterminée (CDD)

Le contrat à durée déterminée (CDD) Le contrat à durée déterminée (CDD) Définition. Le CDD est un contrat de travail pour lequel un employeur (société, entreprise) peut recruter directement un salarié pour une durée déterminée, car la cause

Plus en détail

Les différents contrats de travail

Les différents contrats de travail 1 1 Les différents contrats de travail Le contrat de travail : mode d'emploi Le contrat de travail est une convention par laquelle un employeur et un salarié s'engagent, l'un à fournir un travail, l'autre

Plus en détail

AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988

AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988 AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988 RELATIF AUX MINIMA CONVENTIONNELS, A LA MISE EN PLACE D UNE

Plus en détail

Le coin des conventions

Le coin des conventions ACCORD 2001-01 De la branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée à but non lucratif Loi Aubry 2 Le travail intermittent La notion de travail intermittent a été introduite par l article 14 de la

Plus en détail

CONCLUSION DU CONTRAT DE TRAVAIL

CONCLUSION DU CONTRAT DE TRAVAIL Introduction Abordée sous la forme de questions-réponses, cette synthèse a pour objet d éclairer les salariés des hôtels, cafés, restaurants sur les principales dispositions prévues par leur convention

Plus en détail

Loi tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut des stagiaires

Loi tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut des stagiaires Union Nationale des Maisons Familiales Rurales d Education et d Orientation Loi tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut des stagiaires La loi 2014-788 du 10 juillet

Plus en détail

Des motifs de recours presque identiques

Des motifs de recours presque identiques pratiques [travail temporaire] Qu est-ce qui distingue le contrat d intérim du CDD? La réglementation du contrat de travail temporaire est, pour une large part, le décalque de celle du contrat à durée

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 137 DU 26 SEPTEMBRE 2011 RELATIF AU TEMPS PARTIEL

Plus en détail

Travailler. Le travail en interim FICHE 13

Travailler. Le travail en interim FICHE 13 FICHE 13 Travailler Le travail en interim Le contrat de travail temporaire, quel que soit le motif, ne peut permettre de pourvoir durablement à un emploi lié à l activité normale et permanente de l entreprise

Plus en détail

Outil R4 - Les différents contrats de travail

Outil R4 - Les différents contrats de travail Outil R4 - Les différents contrats de travail Janvier 2015 Le CDI, Contrat de travail à Durée Indéterminée... 2 1. Dans quels cas un CDI doit il être conclu?... 2 2. Quelle forme doit revêtir le CDI?...

Plus en détail

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement 4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement Tout salarié titulaire d un contrat à durée indéterminée, licencié alors qu il compte 1and ancienneté

Plus en détail

Les Différents Types de Contrats de Travail

Les Différents Types de Contrats de Travail Fiche actualisée le 27/02/2015 Les Différents Types de Contrats de Travail Préambule Le contrat de travail est une convention par laquelle une personne s engage à travailler pour le compte et sous la subordination

Plus en détail

SYNTHESE DES POSITIONS RETENUES LORS DE LA REUNION EMPLOYEUR DU 14 DECEMBRE 2010. Maître Joël FERRION Le 19/01/2011

SYNTHESE DES POSITIONS RETENUES LORS DE LA REUNION EMPLOYEUR DU 14 DECEMBRE 2010. Maître Joël FERRION Le 19/01/2011 SYNTHESE DES POSITIONS RETENUES LORS DE LA REUNION EMPLOYEUR DU 14 DECEMBRE 2010 Maître Joël FERRION Le 19/01/2011 Faut-il ou non une nouvelle convention collective? A l origine l idée de l autonomisation

Plus en détail

Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr. Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale. Convention collective nationale du sport 19/12/06

Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr. Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale. Convention collective nationale du sport 19/12/06 Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale Convention collective nationale du sport 19/12/06 Convention collective nationale du sport (CCNS) L arrêté d

Plus en détail

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015 Les salaires minima applicables à compter du 1 er novembre 2015 CCN n 3241 En résumé : L avenant n 22 sur les salaires minima signé le 16 avril 2015 est applicable à partir du 1 er novembre 2015, pour

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE

HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE 1. Qu est ce que les heures supplémentaires? 2. Comment décompter les heures supplémentaires? 3. Lorsque la durée collective de travail

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.028 Montreuil, le 24/09/2013 24/09/2013 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET SECURISATION

Plus en détail

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON N 86 - FISCAL n 16 - SOCIAL n 31 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 2 septembre 2015 ISSN 1769-4000 CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON L essentiel Le crédit d'impôt

Plus en détail

P2C02 Le recrutement des salarie s

P2C02 Le recrutement des salarie s I. Le contrat de travail P2C02 Le recrutement des salarie s A. Les contraintes légales - Age minimum : 16 ans - Les handicapés ont une priorité d embauche dans les entreprises de plus de 20 salariés (à

Plus en détail

MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF

MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF La mise à disposition constitue un prêt de main d œuvre, lequel est strictement encadré par les articles L. 8231-1 et L. 8241-1 du Code du

Plus en détail

Nom du Document : LE CONTRAT A DUREE DETERMINEE : RAPPEL DES REGLES DU JEU

Nom du Document : LE CONTRAT A DUREE DETERMINEE : RAPPEL DES REGLES DU JEU LE CONTRAT A DUREE DETERMINEE FICHE CONSEIL Nom du Document : LE CONTRAT A DUREE DETERMINEE : Page : 1/12 EN BREF Le contrat à durée déterminée, quel que soit son motif, ne peut avoir ni pour objet ni

Plus en détail

sociales, de la famille et de la solidarité Mise à jour 1 er juillet 2008 DDTEFP de L'AIN/SCT/AYME QUESTIONS REPONSES

sociales, de la famille et de la solidarité Mise à jour 1 er juillet 2008 DDTEFP de L'AIN/SCT/AYME QUESTIONS REPONSES QUESTIONS REPONSES sur la Convention Collective Nationale des «assistants maternels du particulier employeur» du 1 er juillet 2004 étendue par arrêté du 17 décembre 2004, la loi 2005-706 du 27 juin 2005

Plus en détail

P2C01 Les sources du droit du travail et de la se curite sociale

P2C01 Les sources du droit du travail et de la se curite sociale P2C01 Les sources du droit du travail et de la se curite sociale Le droit social désigne le droit du travail et le droit de la protection sociale. Document 1 I. Les sources légales du droit social A. Les

Plus en détail

AVENANT N 62 DU 18 DÉCEMBRE 2015

AVENANT N 62 DU 18 DÉCEMBRE 2015 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3145 Convention collective nationale IDCC : 915. ENTREPRISES D EXPERTISES EN

Plus en détail

FICHE de SYNTHESE La réduction Fillon au 1 er janvier 2012

FICHE de SYNTHESE La réduction Fillon au 1 er janvier 2012 L Site Internet : www.propaye.net FICHE de SYNTHESE La réduction Fillon au 1 er janvier 2012 Les changements liés à la réduction Fillon au 1 er janvier 2012 Incidence de la réévaluation du SMIC Le coefficient

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3303 Convention collective nationale IDCC : 2148. TÉLÉCOMMUNICATIONS ACCORD

Plus en détail

Droit du travail. + de 20 fiches de cours + de 130 QCM commentés. L essentiel. 8 cas pratiques corrigés 7 analyses d arrêts LES INDISPENSABLES VUIBERT

Droit du travail. + de 20 fiches de cours + de 130 QCM commentés. L essentiel. 8 cas pratiques corrigés 7 analyses d arrêts LES INDISPENSABLES VUIBERT LES INDISPENSABLES VUIBERT Droit du travail Isabelle Beyneix L essentiel + de 20 fiches de cours + de 130 QCM commentés 8 cas pratiques corrigés 7 analyses d arrêts Sommaire Mode d'emploi................................................................

Plus en détail

Le CDD à objet défi ni

Le CDD à objet défi ni Le CDD à objet défi ni Le syndicat au service des cadres, ingénieurs, techniciens, agents de maîtrise et forces de vente Octobre 2010 CDD à objet défini : le miroir aux alouettes! Le CDD à objet défini

Plus en détail

Présentation de la Convention Collective Nationale du Sport. Réunion du samedi 16 juin 2007

Présentation de la Convention Collective Nationale du Sport. Réunion du samedi 16 juin 2007 Présentation de la Convention Collective Nationale du Sport 1 Arrêté du 21 novembre 2006 portant extension de la Convention Collective Nationale du Sport..... Arrête : Article 1 er Sont rendues obligatoires,

Plus en détail

JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE

JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE SOCIAL N 33 SOCIAL N 18 En ligne sur le site www.fntp.fr / le 22 février 2005 ISSN 1769-4000 JOURNEE DE SOLIDARITE CONDITIONS DE MISE EN PLACE Les conditions de mise en place de la journée de solidarité

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE Décembre 2015

GUIDE PRATIQUE Décembre 2015 1 GUIDE PRATIQUE Décembre 2015 Mise en place de la complémentaire santé collective et obligatoire au 1 er janvier 2016 MISE EN PLACE DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE COLLECTIVE ET OBLIGATOIRE AU 1 er JANVIER

Plus en détail

Réforme de la Formation Professionnelle Le Droit Individuel à la Formation (DIF) devient le Compte personnel de formation (CPF)

Réforme de la Formation Professionnelle Le Droit Individuel à la Formation (DIF) devient le Compte personnel de formation (CPF) Réforme de la Formation Professionnelle Le Droit Individuel à la Formation (DIF) devient le Compte personnel de formation (CPF) Depuis le 1 er janvier 2015, le Compte personnel de formation (CPF) s est

Plus en détail

LE TELETRAVAIL. Pour bénéficier du télétravail, les salariés concernés doivent répondre à cette définition.

LE TELETRAVAIL. Pour bénéficier du télétravail, les salariés concernés doivent répondre à cette définition. LE TELETRAVAIL Textes de référence : ANI du 19 juillet 2005 / Article L. 1222-9 du code du travail / Article L. 1222-10 du code du travail / Article L. 1222-11 du code du travail QU EST-CE QUE LE TELETRAVAIL?

Plus en détail

COMMISSION DROIT DU TRAVAIL FORMATION LE FORFAITS JOURS DANS TOUS SES ETATS

COMMISSION DROIT DU TRAVAIL FORMATION LE FORFAITS JOURS DANS TOUS SES ETATS COMMISSION DROIT DU TRAVAIL FORMATION LE FORFAITS JOURS DANS TOUS SES ETATS FONCTIONNEMENT DU FORFAIT : CONDITIONS DE SUIVI ET DE CONTRÔLE Introduction : Le forfait jours s adresse à des salariés qui disposent

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

Chapitre 4 La durée du travail

Chapitre 4 La durée du travail Chapitre 4 La durée du travail I. Le temps de travail II. Les heures supplémentaires III. L organisation du travail Chapitre 3 La durée du travail I. Le temps de travail 1. Durée légale du travail 2. Temps

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3301 Convention collective nationale IDCC : 2098. PRESTATAIRES DE SERVICES DANS LE DOMAINE DU SECTEUR TERTIAIRE

Plus en détail

Fiche de synthèse de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS)

Fiche de synthèse de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS) Fiche de synthèse de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS) Définition La CCNS règle sur l ensemble du territoire, y compris dans les DOM, les relations entre les employeurs et les employés

Plus en détail

DIF : le droit individuel à la formation

DIF : le droit individuel à la formation DIF : le droit individuel à la formation Tissot Formation 2013 Page 1 sur 5 Instauré en 2004, le droit individuel à la formation (DIF) vous permet de suivre la formation de votre choix pour diversifier

Plus en détail

CIRCULAIRE MISE A JOUR AU 10 juillet 2014. Circulaire 2013-008 relative au temps partiel suite à la loi de sécurisation de l emploi

CIRCULAIRE MISE A JOUR AU 10 juillet 2014. Circulaire 2013-008 relative au temps partiel suite à la loi de sécurisation de l emploi N 231 novembre - décembre 2013 N 2013/008 du 19 décembre 2013 CIRCULAIRE MISE A JOUR AU 10 juillet 2014 Circulaire 2013-008 relative au temps partiel suite à la loi de sécurisation de l emploi SOMMAIRE

Plus en détail

Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 1 Obligation de négocier au niveau des branches... 3 2 Durée minimale de travail... 3 2.1 Dérogations...

Plus en détail

1.1. Le 15 août 2010, jour de repos hebdomadaire pour un salarié dont le repos hebdomadaire est toujours le dimanche

1.1. Le 15 août 2010, jour de repos hebdomadaire pour un salarié dont le repos hebdomadaire est toujours le dimanche Régulièrement les aléas du calendrier nous amène à réinterroger le régime légal et conventionnel sur les jours fériés. Après la coïncidence du Jeudi de l Ascension et du 8 mai en 2008, le calendrier 2010

Plus en détail

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»).

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»). Le droit individuel à la formation Synthèse Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d heures de formation de 20 heures par an, cumulable

Plus en détail

DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE

DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE Michel Miné Christine Boudineau Anne Le Nouvel Marie Mercat-Bruns Bruno Silhol DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE, 2010 ISBNÞ: 978-2-212-54678-1 VI. MOBILITÉ DES SALARIÉS 127 Section 2.

Plus en détail

- La stabilisation des relations professionnelles entre employeurs et employés

- La stabilisation des relations professionnelles entre employeurs et employés La réglementation du travail en Tunisie Le nouveau code du travail (tel que modifié par les lois 94-29 du 21 Février 1994 et 96-62 du 15 Juillet 1996) a apporté des modifications significatives permettant

Plus en détail

CONTRATS DE TRAVAIL DES ARTISTES CHORÉGRAPHIQUES

CONTRATS DE TRAVAIL DES ARTISTES CHORÉGRAPHIQUES DROIT CONTRATS DE TRAVAIL DES ARTISTES CHORÉGRAPHIQUES FÉVRIER 2015 Département Ressources professionnelles LE CND Un centre d art pour la danse 1, rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex 01 41 839 839 ressources@cnd.fr

Plus en détail

- les VRP, - les dirigeants de sociétés commerciales (gérants de société à responsabilité limitée

- les VRP, - les dirigeants de sociétés commerciales (gérants de société à responsabilité limitée La Durée du travail EN BREF Fixée à 35 heures par semaine (ou 1607 heures par an), applicable à la plupart des entreprises et des salariés, la durée légale du travail n est ni un minimum (les salariés

Plus en détail

Règle de gestion Modalités d'exécution du service Recours au CDD de remplacement et de surcroît à OVE

Règle de gestion Modalités d'exécution du service Recours au CDD de remplacement et de surcroît à OVE DIRECTION GENERALE Directeur des ressources humaines 19 rue Marius Grosso 69120 VAULX-EN-VELIN Tél. 04 72 07 42 00 - Fax 04 72 07 42 01 eric.hillenmeyer@ove.asso.fr - http://www.ove.asso.fr Règle de gestion

Plus en détail

LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI Août 2013

LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI Août 2013 Nous nous proposons de vous présenter les principales évolutions apportées par la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013, parue au Journal Officiel le 16 juin 2013 sous la forme de flashs spéciaux.

Plus en détail

Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat

Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat Par accord collectif en date du 10 mai 2012, la branche professionnelle de l'enseignement privé hors contrat a désigné Actalians en qualité d'opca de

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation

Le Droit Individuel à la Formation Le Droit Individuel à la Formation S O M M A I R E : Définition Bénéficiaires Conditions Procédure Déroulement Prise en charge Portabilité du DIF CDD & DIF Le C.I.F J A N V I E R 2 0 1 3 L e Droit Individuel

Plus en détail

Les problèmes pratiques liés aux forfaits jours

Les problèmes pratiques liés aux forfaits jours Sylvie GIBERT Intervention du 26 mars 2012 Les problèmes pratiques liés aux forfaits jours Le forfait jours entraîne de nombreuses questions pratiques en droit du travail et en matière de sécurité sociale.

Plus en détail

ETT : le contrat à durée indéterminée intérimaire

ETT : le contrat à durée indéterminée intérimaire Fiche pratique ETT : le contrat à durée indéterminée intérimaire Boite à outils - Juridique Cette note a pour objet de présenter le contrat à durée indéterminée intérimaire. Pour rappel, l article 4 de

Plus en détail

ANNEXE AUX CONTRATS DE TRAVAIL À DURÉE INDÉTERMINÉE

ANNEXE AUX CONTRATS DE TRAVAIL À DURÉE INDÉTERMINÉE 7 ANNEXE AUX CONTRATS DE TRAVAIL À DURÉE INDÉTERMINÉE Il est apparu opportun au Conseil national de réactualiser ces contrats, qui constituent des contrats de travail à durée indéterminée, au regard des

Plus en détail

CLAIRE DANIS DE ALMEIDA Avocat au Barreau de Paris

CLAIRE DANIS DE ALMEIDA Avocat au Barreau de Paris MEMORANDUM RUPTURE CONVENTIONNELLE Salariés non protégés MAJ 04/02/2010 Ce mémorandum donne une information synthétique et peut ne pas traiter des cas particuliers. Il est indispensable de se fonder sur

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS)

REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS) Ville et CCAS REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS) page 1/8 Sommaire OUVERTURE DU COMPTE EPARGNE TEMPS ALIMENTATION DU COMPTE EPARGNE TEMPS CAS PARTICULIER DES AGENTS ANNUALISÉS UTILISATION

Plus en détail

>Convention collective nationale de l animation

>Convention collective nationale de l animation DROIT >Convention collective nationale de l animation Janvier 2012 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

Négociations Annuelles Obligatoires UES Feel Europe Groupe 2014 & 2015

Négociations Annuelles Obligatoires UES Feel Europe Groupe 2014 & 2015 Négociations Annuelles Obligatoires UES Feel Europe Groupe 2014 & 2015 Article 1 : Augmentation des salaires au 1 er Janvier Réajustements. La CGC demande une véritable politique salariale au sein de l

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL ET DE GROS À PRÉDOMINANCE ALIMENTAIRE (GRANDE DISTRIBUTION)

COMMERCE DE DÉTAIL ET DE GROS À PRÉDOMINANCE ALIMENTAIRE (GRANDE DISTRIBUTION) COMMERCE DE DÉTAIL ET DE GROS À PRÉDOMINANCE ALIMENTAIRE (GRANDE DISTRIBUTION) Convention collective nationale N 3305 12 juillet 2001 IDCC 2216 CONVENTION COLLECTIVE LES 10 POINTS ESSENTIELS Mai 2013 SOMMAIRE

Plus en détail

Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA

Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA Version consolidée 1/13 Préambule La création du Compte Epargne-Temps avait été prévue par l article 23 de l accord

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3328 Convention collective nationale IDCC : 2511. SPORT AVENANT N 87 DU 15 MAI 2014 RELATIF AU CONTRAT DE TRAVAIL

Plus en détail

ACTUALISATION SOCIALE. REGIME SOCIAL ET FISCAL DES HEURES SUPPLEMENTAIRES (loi du 21 août 2007)

ACTUALISATION SOCIALE. REGIME SOCIAL ET FISCAL DES HEURES SUPPLEMENTAIRES (loi du 21 août 2007) FORMATION 2007.50 ACTUALISATION SOCIALE REGIME SOCIAL ET FISCAL DES HEURES SUPPLEMENTAIRES (loi du 21 août 2007) JEUDI 6 DECEMBRE 2007 SOMMAIRE Réforme sur les heures supplémentaires (loi du 21 août 2007)

Plus en détail

Note d information Juin 2009. I Dates des congés scolaires. 1 er Degré 2 nd Degré. Rentrée des élèves Mercredi 2 septembre 2009

Note d information Juin 2009. I Dates des congés scolaires. 1 er Degré 2 nd Degré. Rentrée des élèves Mercredi 2 septembre 2009 Note d information Juin 2009 1 er Degré 2 nd Degré I Dates des congés scolaires Fin des cours (après la classe) Reprise des cours (le matin) Rentrée des élèves Mercredi 2 septembre 2009 Toussaint Samedi

Plus en détail

Accueillir un stagiaire TIC Santé. La réglementation des stages

Accueillir un stagiaire TIC Santé. La réglementation des stages Accueillir un stagiaire TIC Santé La réglementation des stages Les textes de référence La Loi n 2014-788 du 10 juillet 2014 tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut

Plus en détail

Code du travail Dernière mise à jour 25 avril 2013

Code du travail Dernière mise à jour 25 avril 2013 Code du travail Dernière mise à jour 25 avril 2013 Article D3171-1 Lorsque tous les salariés d'un atelier, d'un service ou d'une équipe travaillent selon le même horaire collectif, un horaire établi selon

Plus en détail

CHAMBRE SYNDICALE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE

CHAMBRE SYNDICALE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE CHAMBRE SYNDICALE DE LA REPARTITION PHARMACEUTIQUE ACCORD DE CLASSIFICATIONS Entre les parties : La Chambre Syndicale de la Répartition Pharmaceutique - C.S.R.P., Syndicat professionnel inscrit au Registre

Plus en détail

Accord national sur la mise en œuvre des Certificats de Qualification Professionnelle (CQP) Préambule

Accord national sur la mise en œuvre des Certificats de Qualification Professionnelle (CQP) Préambule Accord national sur la mise en œuvre des Certificats de Qualification Professionnelle (CQP) Préambule Depuis plusieurs années, convaincue du rôle important de la formation professionnelle dans l évolution

Plus en détail