Dossier enseignant Etude d un tableau. grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier enseignant Etude d un tableau. grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on"

Transcription

1 avenue Franklin D. Roosevelt Paris Dossier enseignant Etude d un tableau grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on Chloé LAVIGNOTTE

2 SOMMAIRE INTRODUCTION...p3 Bibliographie.....p3 Fiche n 1 : Fabrication du tableau à étudier.p4 Fiche n 2 : Etude du tableau avec de la lumière blanche...p5 Fiche n 3 : Etude du tableau avec de la lumière monochromatique..p7 Fiche n 4 : Etude du tableau avec des ultraviolets..p8 Fiche n 5 : Etude du tableau avec des infrarouges.p11 Fiche n 6 : Etude de tableaux avec des rayons X.p13 Fiche n 7 : Conclusion. p17 2

3 INTRODUCTION Les ondes électromagnétiques peuvent permettre de mieux connaître une œuvre et donner de précieuses informations sur son état, son histoire, sa composition chimique Toutes ces informations couplées à d autres analyses (chromatographie, spectrométrie de masse, microscope électronique à balayage ) permettent ainsi aux restaurateurs de choisir la méthode la plus adaptée pour restaurer et conserver l œuvre dans les meilleures conditions. Ce dossier vient en complément des exposés «Chimie lumineuse» et «Lumière sur les couleurs» proposés par le Palais de la découverte. Différentes notions abordées lors de ces exposés, servent de base à l élève pour travailler sur les différentes fiches de ce dossier. Lors du retour en classe, il est conseillé à l enseignant de reprendre la notion de longueurs d onde avec ses élèves avant de travailler sur les différentes fiches. A travers différentes fiches, les élèves découvrent plusieurs méthodes permettant d étudier les tableaux (qu'ils ont créés) grâce aux ondes électromagnétiques. Les méthodes sont simplifiées de manière à pouvoir être étudiées et réalisées en classe, les techniques utilisées en laboratoires étant souvent plus complexes. Ce dossier s'articule en plusieurs parties. Lors de la première partie, l'élève construit lui-même le tableau qu'il va étudier. Il peut alors réinvestir les notions sur les techniques de qu'il a pu étudier auparavant (liants, pigments, lignes de fuites...). Lors de la seconde partie, l'élève découvre différentes techniques permettant d'étudier une œuvre d'art. La dernière partie est une sorte de bilan, où l'élève s'interroge sur l'utilité et les avantages de l'étude des peintures grâce aux ondes électromagnétiques. Remarque : Les QCM peuvent contenir plusieurs réponses correctes pour une même question. Vous trouverez dans ce dossier, pour chaque fiche, la version élève et la version professeur. Cette dernière version propose une correction détaillée (en bleu) avec des compléments d informations pour le professeur (en bleu-vert). Si vous avez des questions, n hésitez pas à contacter Chloé LAVIGNOTTE à l adresse suivante : BIBLIOGRAPHIE Voyage au Coeur de la lumière _Trinh Xuan Thuan _Découverte Gallimard n 527 Lumière et luminescence_ Bernard Valeur_ Belin pour la science Découverte n 330 _ Lumière, lumières! Explorer l invisible L Art et la Science : L esprit des chefs-d œuvre _ Jean-Pierre Mohen _ Découverte Gallimard n 299 La chimie et l art : Le génie au service de l homme _ Collection l actualité chimique 3

4 Matériel : - Une toile blanche - Des pinceaux - Un fusain ou un crayon à papier gras - De la peinture à l eau - Un pot de vernis Fiche n 1 : Fabrication du tableau à étudier. Remarque : ne pas oublier de prévoir un temps de séchage d au moins une journée entre la pose de la peinture et celle du vernis. A l aide d un fusain, faire le dessin de sous-couche, ne pas oublier d y ajouter une signature. Peindre la toile à l aide d un pinceau de manière à recouvrir le dessin sous-jacent. Ne pas oublier de mettre quelques touches de jaune pour l étude sous la lampe à vapeur de sodium. Attention, certaines couleurs recouvrent mal le dessin-sous jacent (avec certains tons de roses ou de rouges, on peut deviner le dessin par transparence) Au moins une journée après la pose de la peinture, lorsque cette dernière est sèche, le vernis peut être posé. Oublier volontairement de passer du vernis à un endroit du tableau. Zone non vernie Un fois le vernis sec, la toile est prête pour être étudiée! Lors de la construction de l œuvre, le professeur peut demander à l élève de mettre en pratique certaines méthodes qu il a pu étudier auparavant (faire un dessin sous-jacent en utilisant la perspective, utiliser une peinture fabriquée lors d une séance de travaux pratiques, choisir le bon liant ) Il est conseillé de tester les différentes peintures pour voir si elles laissent passer les infrarouges avant de les proposer aux élèves 4

5 Fiche n 2 : Etude du tableau avec de la lumière blanche Matériel : - La peinture sur toile réalisée lors des séances précédentes - Une source de lumière blanche - Un appareil photo numérique pour garder une trace de tes observations Etude d'un tableau avec la lumière blanche Avant toute autre étude, un tableau est d abord photographié en lumière blanche (analogue à celle du Soleil). La photographie obtenue servira de référence tout au long de l'analyse et de la restauration de l œuvre. Photo du tableau à étudier éclairé par de la lumière blanche 1) Quelle est la particularité du spectre de la lumière blanche? Si on décompose la lumière blanche (par exemple à l aide d un prisme ou d un réseau), on s aperçoit qu elle contient toutes les couleurs de l arc-en-ciel, en effet, la lumière blanche contient toutes les longueurs d'onde visibles par l œil. 2) Citer différentes sources de lumière blanche. Le Soleil, une lampe à filament comme celle de la lampe du rétroprojecteur 3) De quelle couleur l œil perçoit-il la lumière émise par une lampe à économie d énergie? L œil perçoit une sensation de blanc. 4) D après ce qui a été observé lors des médiations au Palais de la découverte, peut-on dire qu une lampe à économie d énergie est une source de lumière blanche? Justifier. Les lampes à économie d énergie n émettent que trois lumières de couleurs différentes (rouge, bleue et verte), toutes les longueurs d'onde visibles ne sont pas émises. La lumière émise par une lampe à économie d énergie n est donc pas de la lumière blanche. Les lampes à économies d énergies contiennent 3 poudres blanches. Lorsque que ces poudres reçoivent de la lumière UV (obtenue en excitant de la vapeur de mercure), elles transforment cette lumière UV en lumière visible par l œil humain. Chaque poudre émet alors une lumière de couleur différente (rouge, verte et bleue). La synthèse additive de ces trois lumières donne une sensation de blanc. Si on décompose la lumière émise par une lampe à économie d énergie, le spectre obtenu ne sera pas continu (remarque : l expérience de la décomposition de cette lumière par un prisme ou un réseau peut être faite en classe). 5

6 5) Que se passerait-il si on étudiait un tableau sous cette sorte de lumière? Certains pigments ne recevraient pas toutes les longueurs d'ondes du spectre visible (l orange, le jaune, certaines nuances de rouge, de vert ou de bleu). Certains pigments n'apparaîtraient donc pas de la même couleur que lorsqu ils sont éclairés par de la lumière blanche au spectre complet ; la couleur d un pigment étant due aux différentes fréquences qu il diffuse. Par exemple : Certains vêtements n apparaissent pas de la même couleur lorsqu ils sont observés à la lumière du jour (lumière blanche) que dans le métro ou dans certains magasins. La lumière émise par les lampes du métro ou de certains magasins n émet pas toutes les longueurs d ondes que le vêtement est capable de diffuser, il apparaîtra alors d une autre couleur que sa couleur propre (couleur propre = couleur de l objet lorsqu il est éclairé par de la lumière blanche). 6

7 Fiche n 3 : Etude du tableau avec de la lumière monochromatique Matériel : - La peinture sur toile réalisée lors des séances précédentes - Une lampe à vapeur de sodium - Un appareil photo numérique pour garder une trace de tes observations Pour faire ressortir certains détails, on peut étudier un tableau en l éclairant par une source de lumière monochromatique (lumière composée d une seule longueur d onde ou par quelques longueurs d ondes très proches). Remarque : Les lampes à vapeur de sodium fonctionnent de la manière suivante : de la vapeur de sodium est excitée et produit ainsi de la lumière jaune. En réalité, le sodium est capable d émettre deux longueurs d ondes différentes. Ces longueurs d ondes étant très proches, elles sont toutes les deux jaunes. Par extension de sens, ces deux longueurs d onde étant très proches, on peut considérer que la lumière émise par ce genre de lampe est monochromatique. Eclairé en lumière blanche Eclairé par une lampe à vapeur de sodium Remarque : Pour photographier le tableau éclairé en lumière monochromatique, on peut se mettre légèrement de biais afin d éviter les reflets. 1) On éclaire le tableau à l aide d une lampe à vapeur de sodium. Cette lumière est souvent utilisée lors de l étude de peintures. De quelle couleur est cette lumière? La lumière émise par ce genre de lampes est jaune. 2) Qu observe-t-on lorsque la peinture est éclairée par la lampe à vapeur de sodium? La peinture jaune apparaît jaune, les autres couleurs (vertes et bleues) apparaissent plus ou moins grises. 3) Quelles parties du tableau ont été mises en avant grâce à l étude en lumière monochromatique? Les parties peintes en jaune ont été mises en avant par cette lumière. 4) Quel peut être l'intérêt d'étudier une œuvre avec de la lumière monochromatique? Grâce à cette technique, certains détails de la peinture peuvent «ressortir» et ainsi être mis en avant. 7

8 Fiche n 4 : Etude du tableau avec des ultraviolets Matériel : - La peinture sur toile réalisée lors des séances précédentes - Une lampe à UV - Un appareil photo numérique pour garder une trace des observations Un peu d histoire : Un an après la découverte des infrarouges par William Herschel (voir fiche n 5), le savant allemand Johann Ritter mis en évidence l existence des ultraviolets. Il décomposa la lumière à l aide d un prisme de manière à obtenir le spectre de la lumière blanche. Sur différentes parties du spectre, il plaça un bout de papier trempé dans une solution de nitrate d argent : il savait que le noircissement observé était lié à la couleur (au contact de la lumière bleue, le papier noircit beaucoup plus qu au contact de la lumière rouge). Il effectua l expérience après l extrémité bleue du spectre visible (là où il n y a plus de lumière visible) : le papier imbibé de nitrate d argent noircit alors encore plus qu avec toutes les autres lumières visibles par l œil humain. Il mit ainsi en évidence l existence des ultraviolets. Remarque : pour illustrer cette expérience, on peut montrer en classe l expérience montrant une solution de nitrate d argent devenir noire lorsqu elle est exposée à la lumière. Les objets fluorescents Certains objets sont capables de transformer une partie de la lumière UV qu ils reçoivent en lumière visible par l œil humain. Ce phénomène est appelé fluorescence. 1) Lors de l exposé, le médiateur a montré différents objets fluorescents, en citer quelques uns. Un surligneur jaune fluo, du Schweppes, une solution d éosine, certains endroits des billets de banque/cartes d identités/cartes bancaires, certains minéraux, les pages des livres récents, du linge lavé avec une lessive contenant des azurants optiques Etude du tableau éclairé en lumière UV On dispose d une lampe UV et du tableau créé lors des séances précédentes. Rappel : le tableau n a pas été verni dans sa totalité. Lampe UV et tableau 8

9 2) Placer le tableau sous la lampe UV, puis allumer cette dernière. Qu observe-t-on? Lorsque le tableau est éclairé par de la lumière UV, on observe que la partie du tableau qui a été vernie est beaucoup plus lumineuse que la partie sans vernis. 3) On peut en conclure que le vernis : O réfléchit tous les UV qu il reçoit O est fluorescent O transforme une partie de la lumière UV qu il reçoit en lumière visible Peinture éclairée sous une lumière UV 4) Lorsque l on applique une couche de vernis, l œuvre parait alors plus lumineuse. Expliquer ce phénomène (on peut observer directement cette différence de luminosité sur le tableau réalisé lors des séances précédentes). Le vernis est fluorescent, c est-à-dire qu il transforme une partie de la lumière UV (émise par le Soleil, les lampes ) qu il reçoit en lumière visible. Une fois vernis, le tableau renverra donc plus de lumière, il apparaîtra plus lumineux. Observer les restaurations Pour protéger leurs œuvres, une fois leur peinture terminée, la plupart des peintres appliquent une couche de vernis. Lors de la restauration d une œuvre, le restaurateur ajoute de la peinture sur les endroits abîmés (après avoir étudié l œuvre et les pigments qui la composent en détails). Cette zone restaurée n est alors pas protégée par du vernis. 5) Si on étudie un tableau sous une lumière UV, les restaurations récentes apparaîtront donc : O Plus lumineuses O Moins lumineuse O Aussi lumineuses Remarque : Les vernis récents ont une fluorescence plus faible que les vernis plus anciens. Si on ajoute du vernis (de même composition que le vernis original) sur la partie restaurée, on observera une petite différence de luminosité sous un éclairage UV. 9

10 Reconnaître les pigments fluorescents : Certains pigments sont fluorescents. Si on observe un tableau avec de la lumière UV, à l'aide d'un spectromètre (appareil permettant de mesurer des longueurs d onde), on peut alors étudier la lumière émise par les pigments fluorescents (chaque pigment fluorescent émet une lumière qui lui est propre). Il est ainsi possible d analyser la composition chimique de certains pigments sans prélever d échantillon : l œuvre reste donc intacte. Utiliser une peinture fluorescente dans une œuvre 6) À la lumière du jour (lumière blanche), un objet fluorescent apparaît : O Plus lumineux que les autres objets O Moins lumineux que les autres objets 7) Proposer une technique qui permet aux peintres de mettre en avant une partie de leur tableau. Le peintre peut utiliser une peinture fluorescente pour mettre en avant une partie de son œuvre. La partie peinte avec une peinture fluorescente apparaîtra alors plus lumineuse et attira ainsi le regard du spectateur. Remarques : Beaucoup d artistes contemporains utilisent des pigments fluorescents (exemples : Ben, François Glineur, Tamtam ). Certains de ces pigments fluorescents ne sont pas stables et leur couleur s estompe avec le temps. Conclusion 8) Etudier un tableau éclairé sous une lumière UV, permet donc : O de repérer certaines restaurations de l œuvre O de connaître la composition chimique de certains pigments O d'observer le dessin sous-jacent 10

11 Fiche n 5 : Etude du tableau avec des infrarouges Matériel : - La peinture sur toile réalisée lors des séances précédentes - Une source de lumière qui émet un rayonnement infrarouge (par exemple : les ampoules à filaments et les ampoules vendues en animaleries) - Un filtre infrarouge (laissant passer les longueurs d onde supérieures à 720 nm) (les filtres IR utilisés en photographie fonctionnent très bien pour cette expérience) - Un appareil photo numérique de basse qualité (ou une Webcam) capable de détecter les Infrarouges proches. Les appareils photo des téléphones portables fonctionnent très bien pour réaliser l expérience. Il est déconseillé d utiliser un appareil trop performant comme un réflex numérique. En effet, ces derniers possèdent sur leurs capteurs un filtre «IR bloquant» qui ne laisse pas passer les infrarouges, cela permet d éviter la formation d images aux couleurs faussées. Un peu d histoire : Au début du XIX siècle, Sir William Herschel décomposa la lumière solaire à l aide d un prisme. Il mesura la température pour chaque zone du spectre. Il constata que la température s élevait au fur et à mesure que l on passait du violet au rouge. Cette hausse de température continuait à s intensifier en dehors de la partie visible (après la zone rouge du spectre) avant de devenir décroissante. Il mit ainsi en évidence l existence de rayons invisibles pour l œil humain capables de fournir de l énergie thermique. : les infrarouges. Production d infrarouges 1) Rechercher différentes manières d obtenir des infrarouges. On peut obtenir des infrarouges grâce à une lampe à filament, une lampe à infrarouges (utilisée par exemple en médecine), une DEL de télécommande à infrarouges Le Soleil et le corps humain émettent eux aussi des infrarouges L œil humain n est pas capable de détecter les infrarouges. Certaines caméras numériques (comme les webcams) ou certains appareils photos sont capables de détecter les infrarouges de longueurs d onde proches du domaine du visible. L appareil qui va être utilisé est-il capable de détecter les infrarouges? Pour répondre à cette question, il suffit de se procurer une télécommande à infrarouge. Remarque : Ce genre de télécommande transmet l information par des ondes électromagnétiques faisant parties du domaine des infrarouges. Pour les manipulations suivantes, il est conseillé de se placer dans un endroit sombre. 2) Lorsque l on appuie sur les boutons de la télécommande, voit-on la DEL briller? Pourquoi? Lorsque l on utilise la télécommande, nous ne voyons pas la DEL briller car nos yeux ne sont pas capables de détecter les infrarouges émis. 11 L œil n est pas capable de voir les IR

12 3) Placer la DEL de la télécommande devant l appareil photo/la caméra. Appuyer sur l un des boutons de la télécommande. Qu observe-t-on sur l écran de l appareil photo / de la caméra? On observe que la DEL brille. 4) Que peut-on en déduire? L image captée nous montre que contrairement à l œil humain, l appareil est capable de détecter les infrarouges émis par la DEL. L appareil photo/la caméra est capable de détecter les IR Observer un tableau éclairé par des infrarouges Une fois que l on a vérifié que l appareil photo ou la caméra est capable de capter les infrarouges, réaliser le montage suivant : Lampe émettant des IR Tableau à étudier Appareil photo Filtre IR 5) Qu observe-t-on? Grâce à ce montage, on peut observer le dessin sous-jacent réalisé à l aide d un fusain. Remarque : pour récupérer une image montrant correctement le dessin sous-jacent, on peut prendre une vidéo, puis lors du visionnage sur ordinateur effectuer un «impr écran», puis récupérer l image et la rogner. 6) Que s est-il passé? (à remplir en classe après discussions avec les élèves) Le dessin sous jacent a été réalisé à l aide d un fusain. Les couches de graphite laissées par ce dernier absorbent les infrarouges contrairement à la toile blanche qui est capable de les diffuser. Quant à la peinture, elle absorbe plus ou moins les infrarouges selon sa composition. On verra donc apparaitre le dessin sous-jacent / une partie du dessin sous-jacent sur l écran de l appareil photo / de la caméra grâce aux différences d absorptions. 7) Quelles informations sur l œuvre peuvent être mises en évidence grâce aux infrarouges? L utilisation des infrarouges pour l étude d un tableau peut permettre d observer le cœur de l œuvre. Un dessin sous-jacent, une signature cachée, un dessin recouvert par une autre couche de peinture peuvent être révélés grâce à ce genre d étude. 8) Une fois l étude de son propre tableau terminée, essayer de deviner les dessins sous-jacents des tableaux des autres groupes! 12

13 Fiche n 6 : Etude du tableau avec des rayons X Un peu d Histoire : Sur le site internet regarde la Vidéo : Main de Madame Röntgen présentant la première radiographie, puis répond aux questions suivantes : 1) Quand Wilhelm Röntgen a-t-il découvert l existence des rayons X? Il a découvert l'existence des rayons X le 8 novembre ) Les rayons X sont : O invisibles pour l œil humain O visibles, ils produisent une lumière légèrement bleutée O inoffensifs pour l homme 3) Les rayons X utilisés par Wilhelm Röntgen proviennent : O d une ampoule électrique O d un tube cathodique (notion à reprendre avec les élèves, bien insister sur le fait que le tube cathodique utilisé n est pas celui que l on peut trouver dans les télévisions. Dans les tubes cathodiques à rayons X, une forte tension est appliquée entre deux électrodes ce qui produit un déplacement d électrons. Ces électrons viennent exciter des atomes et ces derniers émettent en se désexcitant un rayonnement X : phénomène de fluorescence X). O d un moteur électrique 4) Que représentait la première radiographie effectuée par Wilhelm Röntgen? Il choisit de radiographier la main de sa femme. Wilhelm Röntgen a montré que les rayons X peuvent traverser : O la peau O les muscles O les os O les métaux O du papier noir 5) Quel prix reçut Wilhelm Röntgen pour sa découverte? Il reçut le premier prix Nobel en ) Juste après la découverte de la radiographie, beaucoup de personnes décidèrent de se faire radiographier, curieuses de connaître l intérieur de leur corps. Pourquoi cette activité est-elle de nos jours interdite? Suite à de nombreuses brûlures cutanées, apparition de cancers il a été décidé que chaque individu devait être exposé à des doses limitées de rayons X. L utilisation de rayons X pour radiographier une partie du corps humain a donc été règlementée et autorisée seulement dans le domaine médical. Aujourd hui, la radiographie est principalement utilisée en médecine. 8) Les rayons X ne sont pas capables de traverser les os. De quelle couleur les os apparaissent-ils sur une radiographie? Les os apparaissent en blanc sur la radiographie. 13

14 Principe de la radiographie d un tableau : La radiographie permet d observer la structure interne d une œuvre. On envoie des rayons X sur le tableau. Les constituants de l œuvre absorbent plus ou moins ces rayons X (l absorption peut dépendre de la nature du matériau, de son épaisseur ). Les rayons X qui ont traversé l œuvre viennent alors imprimer un film placé derrière l objet. 9) Schématiser l'expérience permettant de radiographier une peinture. Placer sur le schéma le tableau, le film et l'appareil produisant les rayons X. Appareil produisant des rayons X Rayons X Tableau étudié Schéma représentant la radiographie d une peinture. Rayons X ayant traversé l œuvre et venant imprimer le film Demander ce schéma aux élèves permet de vérifier qu ils ont bien compris qu une partie des rayons X émis traversent le tableau pour aller imprimer le film. 10) Sur la radiographie d une œuvre, les zones sombres correspondent : O aux matériaux qui ont absorbés les rayons X O aux matériaux qui sont transparents aux rayons X (c est-à-dire qui laissent passer les rayons X) O à toutes les parties sombres du tableau. Remarque : pour répondre à cette question, aide-toi de la partie historique sur la radiographie. Film 11) Va-t-on pouvoir radiographier en classe le tableau créé lors des séances précédentes? Pourquoi? L'utilisation de rayons X peut s'avérer dangereuse pour la santé, leur utilisation est réglementée, de plus ce système est très coûteux. Il ne sera donc pas possible d'effectuer une radiographie du tableau lors des Travaux Pratiques. 14

15 Exemples : radiographies de deux tableaux Petite présentation du C2RMF Le C2RMF (Centre de Recherche et de Restauration des Musées de France) permet aux oeuvres de traverser le temps. Lors de leur passage au C2RMF, les oeuvres sont analysées. Selon les résultats obtenus, les techniques de restauration et/ou de conservation les plus adaptées sont retenues. Deux radiographie effectuées par le C2RMF sont présentées dans les document suivants. Il est conseillé d imprimer les deux fiches élèves en couleur et/ou de montrer le document aux élèves à l aide d un vidéoprojecteur. Le gobeur d oursin (Picasso) Le C2RMF a radiographié le tableau intitulé "Le Gobeur d'oursin" peint par Pablo Picasso. C2RMF, Jean-Louis Bellec C2RMF Photographie en lumière réfléchie Radiographie Le Gobeur d oursin (Pablo Picasso) 12) Est-ce surprenant d observer, sur la radiographie de ce tableau, l image d une Général portant une médaille sur sa veste? Oui, car la radiographie obtenue ne correspond pas à l'œuvre que l'on peut observer lors de l étude en lumière blanche. 13) Que peut-on supposer? On peut supposer que Picasso, insatisfait de son travail a repeint dessus. On peut également supposer que Picasso a peint sur l'œuvre d'un autre artiste, le style de la peinture révélée par la radiographie ne ressemblant pas tellement aux différents styles bien connus de Picasso. 14) Sur la radiographie, quelle partie du visage du gobeur d oursin de Picasso retrouve-t-on? Sur la radiographie, on peut observer le front du personnage peint par Picasso. 15) Faire des recherches sur l histoire de ce tableau. Comment explique-t-on le portait observé sur la radiographie? Plusieurs recherches ont révélé que le portrait qui apparaissait sous le gobeur d oursin n a pas été peint par Picasso. Le tableau initial représente le Général Vandenberg, héros de la première guerre mondiale et fondateur des amis du musée d Antibes. Jusqu à cette découverte, ce tableau était tenu pour disparu des réserves du musée. Interrogé sur le sujet, Picasso aurait alors dit "place aux jeunes". 15

16 Le repos de la sainte Famille pendant la fuite en Egypte (Orazio Gentileschi) C2RMF, Odile Guillon C2RMF E. Ravaud Photographie en lumière réfléchie Radiographie Le repos de la sainte Famille pendant la fuite en Egypte (Orazio Gentileschi) La radiographie de ce tableau nous indique que plusieurs parties de la toile semblent abîmées (en particulier dans les coins), comme si elles avaient été pliées puis dépliées. En effet, au cours du temps, la peinture a changé de format. Avant 1683, l œuvre a tout d abord été agrandie en haut et en bas. Puis, sous Louis XIV, elle a été repliée pour être insérée dans une bordure ovale pour orner le salon de l œil-de-bœuf à Versailles. Par la suite, cette œuvre a retrouvé une forme rectangulaire. 16) Sur l'image suivante, retrouver puis indiquer à l'aide d'un feutre l ancienne forme du tableau. Ancien format elliptique Ancien format rectangulaire Le repos de la sainte C2RMF Famille é. Ravaud pendant la fuite en Egypte, radiographie. 17) Un autre changement de format a eu lieu au cours du temps, retrouver lequel. On observe un autre changement de format, le tableau a été agrandi sur sa hauteur : on observe une ligne horizontale en haut de la radiographie. 16

17 Fiche n 7 : Conclusion Remplir le tableau suivant en s'appuyant sur les fiches précédentes : Type d'éclairage Lumière blanche Lampe à vapeur de sodium Ultraviolets Infrarouges Rayons X Permet d'étudier, d'observer... Permet une première observation de l'œuvre. La photographie de l'œuvre éclairée en lumière blanche sert de référence. Permet de mettre en avant certains détails. Permet de repérer certaines retouches dues à des restaurations (absence de vernis sur ces retouches). Couplée à un spectromètre, l'observation sous une lumière UV peut permettre d'identifier la composition de certains pigments. Permet d'observer le dessin sous-jacent et certains dessins recouverts par d autres. Permet d'observer la structure interne de l'œuvre, des parties abîmées, des peintures recouvertes 1) Un peintre a signé son œuvre à l aide d un fusain en même temps que le dessin sous-jacent. Une fois le tableau terminé, sa signature n est pas visible lorsque le tableau est éclairé en lumière blanche. Quelle technique peut alors permettre d'observer sa signature? L'observation du tableau à l'aide de lumière infrarouge et d'une caméra ou d'un appareil photo sensible aux infrarouges permettra d'observer la signature (voir fiche n 5). 2) Etudier une peinture à l aide des différentes méthodes étudiées dans ce dossier, a l avantage de laisser l œuvre intacte. D'autres techniques d'analyses existent, mais bien souvent elles demandent d effectuer des prélèvements. Faire une recherche de deux de ces techniques, puis les présenter en quelques lignes. Le but de cette recherche documentaire est de montrer à l élève que les techniques étudiées dans ce dossier ont l avantage de ne pas abîmer l œuvre en effectuant des prélèvements. Les élèves peuvent s expliquer entre eux les nouvelles techniques qu ils auront découvertes. D autres techniques présentées dans un prochain document 17

Ac vité pédagogique Etude d un tableau. grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on

Ac vité pédagogique Etude d un tableau. grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris www.universcience.fr Ac vité pédagogique Etude d un tableau grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on Chloé LAVIGNOTTE Science et art Analyser une

Plus en détail

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène?

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? Chapitre 2 : LA COULEUR DES CORPS Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? 1-) La lumière blanche.

Plus en détail

Chapitre «Couleur des objets»

Chapitre «Couleur des objets» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre II Classe de 1 ère S Chapitre «Couleur des objets» La sensation de couleur que nous avons en regardant un objet dépend de nombreux paramètres. Elle dépend, entre

Plus en détail

Fluorescent ou phosphorescent?

Fluorescent ou phosphorescent? Fluorescent ou phosphorescent? On entend régulièrement ces deux termes, et on ne se préoccupe pas souvent de la différence entre les deux. Cela nous semble tellement complexe que nous préférons rester

Plus en détail

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche?

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? Introduction de dossier : Newton, dans sa vision de la blancheur de la lumière solaire résultant de toutes les 3 couleurs primaire

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

TP1 : Ombres et couleurs - Correction

TP1 : Ombres et couleurs - Correction TP1 : Ombres et couleurs - Correction I II II.1 Obtention de lumières colorées à partir de la lumière blanche Mélangeons les lumières colorées Expériences II.1.1 II.1.2 II.2 Utilisation de lumières rouge,

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 4 Les lampes au quotidien Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL,

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Correction ex feuille Etoiles-Spectres.

Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Exercice n 1 1 )Signification UV et IR UV : Ultraviolet (λ < 400 nm) IR : Infrarouge (λ > 800 nm) 2 )Domaines des longueurs d onde UV : 10 nm < λ < 400 nm IR : 800

Plus en détail

La couleur à l œuvre. Correction du Parcours élèves. Lycée

La couleur à l œuvre. Correction du Parcours élèves. Lycée La couleur à l œuvre Correction du Parcours élèves Lycée Département éducation formation Avenue Franklin Roosevelt, 75008 Paris www.palais-decouverte.fr 1 LA COULEUR, FILLE DE LA LUMIERE Quelle est la

Plus en détail

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain 1 1 9 9 7 7 2 2 Perception des couleurs par l œil humain................ 4 La température des couleurs et la balance des blancs.......... 4 La compensation de la lumière par l œil................ Le gamma..............................

Plus en détail

Activité Couleur des objets

Activité Couleur des objets Activité Couleur des objets Répondre sur une feuille annexe aux 6 activités en vous aidant des documents. Faites ensuite les exercices correspondants. I. Décomposition de la lumière 1. Décomposition de

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Chapitre 2 : VISION ET COULEUR

Chapitre 2 : VISION ET COULEUR Chapitre 2 : VISION ET COULEUR Rappel : Un prisme ou un réseau permettent de décomposer la lumière. On obtient alors un spectre. Dans le cas de la lumière blanche, ce spectre est continu et constitué par

Plus en détail

Le ciel et la Terre : lumière et ombres.

Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Fiche De Préparation Séance Discipline : SCIENCES / Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Niveau : Cycle 3 / CM1. Séance 1 Durée : 1h. Pour l enseignant : OBJECTIFS Prise de représentations sur la lumière

Plus en détail

TP4 : Etude de solutions colorées

TP4 : Etude de solutions colorées TP4 : Etude de solutions colorées Objectifs Comprendre le principe de la spectrophotométrie Comprendre le problème posé par les peintures photodégradables On dispose d une solution magenta de permanganate

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

PARCOURS Ombre et lumière. Sébastien Giroux rou

PARCOURS Ombre et lumière. Sébastien Giroux rou PARCOURS Ombre et lumière Sébastien Giroux Saïd Baouch,, Didier MérouM rou 0. Introduction Mes coordonnées : - sebastien.giroux@univ-lorraine.fr Parcours : - Google : «lamap grand nancy» - http://espe.univ-lorraine.fr/lamap/index.php

Plus en détail

Mise en pratique : Etude de spectres

Mise en pratique : Etude de spectres Mise en pratique : Etude de spectres Introduction La nouvelle génération de spectromètre à détecteur CCD permet de réaliser n importe quel spectre en temps réel sur toute la gamme de longueur d onde. La

Plus en détail

DESSIN EN PERSPECTIVE.

DESSIN EN PERSPECTIVE. DESSIN EN PERSPECTIVE. Pour représenter le volume d un objet ou d une image dans un plan, on utilise la perspective. C'est l'art de représenter les objets en trois dimensions sur une surface à deux dimensions,

Plus en détail

1S2 Écran plat. Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo. Notions et contenus

1S2 Écran plat. Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo. Notions et contenus FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S2 Écran plat Type d'activité Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo Notions et contenus Synthèse additive. Vision des couleurs

Plus en détail

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29)

Chapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) PRTIE 1 - OSERVER : OULEURS ET IMGES hapitre 2 : La couleur des objets (p. 29) onnaissances : Phénomènes d absorption, de diffusion et de transmission. Savoir-faire : Utiliser les notions de couleur blanche

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Procédures d utilisation de votre ensemble de Germes lumineux.

Procédures d utilisation de votre ensemble de Germes lumineux. Procédures d utilisation de votre ensemble de Germes lumineux. Les germes sont invisibles à l œil nu. Nous avons donc un problème de taille lorsque vient le temps de vérifier l efficacité de notre technique

Plus en détail

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Les ondes colorées de la lumière blanche La lumière est un rayonnement composé d ondes électromagnétiques qui se propagent dans le vide à la vitesse de 299

Plus en détail

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS

Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Chapitre 2 LUMIÈRES COLORÉES ET COULEUR DES OBJETS Compétence(s) requise(s) : Les sources de lumières, primaires et secondaires. La propagation rectiligne de la lumière et les faisceaux de lumière. Objectif(s)

Plus en détail

La lumière et les couleurs (Chap4)

La lumière et les couleurs (Chap4) La lumière et les couleurs (Chap4) I. La lumière blanche On appelle lumière blanche, la lumière émise par le soleil ou par des éclairages artificiels reproduisant la lumière du soleil. La lumière blanche

Plus en détail

Utilisation de l application calcul@tice en ligne Sommaire

Utilisation de l application calcul@tice en ligne Sommaire Utilisation de l application calcul@tice en ligne Sommaire I. Présentation... 1 II. Inscription... 2 III. Utilisation de la vue ENSEIGNANT... 3 A. Identification... 3 B. Si vous vous connectez pour la

Plus en détail

TP n 4 : Lumière et couleurs

TP n 4 : Lumière et couleurs TP n 4 : Lumière et couleurs Plan I. Lumières colorées : 1- Dispersion de la lumière par un prisme ou par un CD-rom : 2- Composition de la lumière blanche : 3- Lumières polychromatiques et monochromatiques

Plus en détail

TP n 4 : Etude de sources de lumière Spectre de corps noir et loi de Wien

TP n 4 : Etude de sources de lumière Spectre de corps noir et loi de Wien TP n 4 : Etude de sources de lumière Spectre de corps noir et loi de Wien I. Etude de quelques sources de lumière Objectif : - Obtenir expérimentalement les spectres de quelques sources de lumière, et

Plus en détail

Chapitre 1 Ondes électromagnétiques

Chapitre 1 Ondes électromagnétiques Chapitre 1 Ondes électromagnétiques 1. Formules 2. Dualité onde-particule 3. Les types d ondes électromagnétiques 4. La thermoluminescence 5. Les applications des ondes électromagnétiques 6. Application

Plus en détail

Chapitre 1 Lumières et couleurs.

Chapitre 1 Lumières et couleurs. Chapitre 1 Lumières et couleurs. Items Connaissances Acquis Composition de la lumière blanche. Action d un filtre sur la lumière blanche. Synthèse additive. Couleur perçue lorsqu on observe un objet. Lumière

Plus en détail

Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle

Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle Exercice et méthode de recherche sur Internet Dans le cadre du thème Histoire des arts retenu pour la classe de 4 ( Mouvement et vitesse

Plus en détail

La couleur des étoiles (La loi de Wien)

La couleur des étoiles (La loi de Wien) FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 6 La couleur des étoiles (La loi de Wien) Type d'activité Activité documentaire et utilisation de TIC Notions et contenus du programme de 1 ère S Largeur

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique But : «En comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de la focale, de la durée

Plus en détail

Chapitre 4 - Lumière et couleur

Chapitre 4 - Lumière et couleur Choix pédagogiques Chapitre 4 - Lumière et couleur Manuel pages 64 à 77 Ce chapitre reprend les notions introduites au collège et en classe de seconde sur les sources de lumières monochromatiques et polychromatiques.

Plus en détail

D où viennent les couleurs de l arc en ciel?

D où viennent les couleurs de l arc en ciel? Matériel : Lampe lumière blanche, prisme, lentille convergente, moteur, disque de Newton. Playmobil de différentes couleurs, lampe et filtres colorés. D où viennent les couleurs de l arc en ciel? 1. Observations

Plus en détail

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique.

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique. A / LES OBJETS TECHNIQUES EN DOMOTIQUE B / LA REPRESENTATION FONCTIONNELLE C / LE RESPECT DES CONTRAINTES D / LA CHAINE D ENERGIE D UN OBJET TECHNIQUE E/ LA CHAINE D INFORMATION D UN OBJET TECHNIQUE A

Plus en détail

Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé

Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé. Spectre observé 3. Obtention de Lumières colorées xpliquons comment agissent les filtres 1. Je manipule Le matériel Spectroscope, écran blanc, lampes colorées. (6 lumières colorées rouge, verte, bleue jaune, cyan et magenta).

Plus en détail

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Printemps des sciences 2008 Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Objectifs L objectif de cette petite démonstration est double : 1. Démontrer l importance d une bonne isolation thermique sur les

Plus en détail

Logiciel de vote pour amphi RAPPORT DE CONCEPTION

Logiciel de vote pour amphi RAPPORT DE CONCEPTION Logiciel de vote pour amphi RAPPORT DE CONCEPTION I. Cahier des charges Notre projet consiste à créer un programme et des interfaces qui permettent à un professeur (en amphi) d interagir avec ses élèves.

Plus en détail

SPHEREDEPOT Logiciel d envoi par internet de photos vers votre magasin Photosphere pour tirage. Manuel d utilisation

SPHEREDEPOT Logiciel d envoi par internet de photos vers votre magasin Photosphere pour tirage. Manuel d utilisation SPHEREDEPOT Logiciel d envoi par internet de photos vers votre magasin Photosphere pour tirage Manuel d utilisation Introduction Ce logiciel, à télécharger sur le site www.photosphere.fr, a été réalisé

Plus en détail

Techniques d analyses d œuvres d art

Techniques d analyses d œuvres d art Rappels : Pour espérer réussir à faire une conversion il est indispensable de connaître le tableau de multiples et sous multiples suivant : Gm Mm km m mm µm nm Pour convertir des centimètres en kilomètres,

Plus en détail

La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00

La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00 La couleur Christian RONSE Icube mél cronse@unistra.fr tél 03 68 85 45 00 Les couleurs : dans les objets ou dans nos têtes? A gauche : le dessin originel. Au milieu : ce dessin reproduit par un «daltonien»

Plus en détail

LA VISION DES COULEURS. Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion.

LA VISION DES COULEURS. Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion. LA VISION DES COULEURS La couleur d un objet dépend de la lumière qu il renvoie. 1) La décomposition de la lumière blanche : Un prisme www.sjefs.net/ ~huldra/i/0006/. http://da.wikipedia.org/wiki/billede:prismer_med_forskellig_dispersion.jpg

Plus en détail

MÉRÉ Aurélien HÉCART Olivier. Fonctionnement d une Photocopieuse

MÉRÉ Aurélien HÉCART Olivier. Fonctionnement d une Photocopieuse MÉRÉ Aurélien HÉCART Olivier Fonctionnement d une Photocopieuse 1. Introduction En son cœur, un copieur fonctionne en raison d'un principe physique de base: les charges opposés s attirent. Un photocopieur

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice?

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? Type d'activité : Démarche d investigation 1) Compétences En réponse à une situation-problème (le problème

Plus en détail

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel)

Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Capsule théorique sur l optique géométrique (destinée au personnel) Octobre 2014 Table des matières Spectre électromagnétique... 3 Rayons lumineux... 3 Réflexion... 3 Réfraction... 3 Lentilles convergentes...

Plus en détail

DST de Sciences physiques - 1ère S - 2h30. Nom / Prénom : Classe :

DST de Sciences physiques - 1ère S - 2h30. Nom / Prénom : Classe : Nom / Prénom : Classe : DST de Sciences physiques - 1ère S - 2h30 TELEPHONE INTERDIT CALCULATRICE AUTORISEE I- Les étoiles : Compétences : Lire un graphique - Effectuer un calcul - Raisonner - Argumenter

Plus en détail

Les panneaux solaires thermiques

Les panneaux solaires thermiques Les panneaux solaires thermiques Le principe de fonctionnement d un capteur solaire est de récupérer l énergie thermique que procure le soleil. Ce sont des grands panneaux que l on pose généralement sur

Plus en détail

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer BUT : Etudier les synthèses additives et soustractives Comprendre la notion de couleur des objets COMPETENCES : Rechercher et trier des informations

Plus en détail

PhotoFiltre 7 : Corrections avancées (10-2014)

PhotoFiltre 7 : Corrections avancées (10-2014) PhotoFiltre 7 : Corrections avancées (10-2014) Nous allons passer en revue les traitements accessibles par le menu déroulant «Réglage». Nous retrouvons des traitements accessibles par les boutons de la

Plus en détail

Tu vas, à l aide de ce document apprendre à créer ton propre livre seul ou par binôme. Ce document sera constitué de 5 parties

Tu vas, à l aide de ce document apprendre à créer ton propre livre seul ou par binôme. Ce document sera constitué de 5 parties Page 1 Ce tutoriel du logiciel Didapages est largement inspiré du didacticiel créé par Carlos Guedes. (créateur du livre numérique) Il est adapté de façon à ce que des élèves de Cours Moyen puissent se

Plus en détail

II. LA LUMIERE BLANCHE

II. LA LUMIERE BLANCHE CHAPITRE 3 COULEURS ET ARTS I. LA, COULEUR. DE. LA.. MATIERE La couleur d'un matériau ou d'un objet dépend de : - sa matière, par les colorants et pigments qu'elle contient; - la lumière qui l'éclaire.

Plus en détail

Comment bien organiser son travail

Comment bien organiser son travail Comment bien organiser son travail Il est important que les enfants puissent rapidement ête autonomes devant l ordinateur. Cela signifie qu il faut qu ils soient capables d enregistrer leurs travaux dans

Plus en détail

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Introduction : On ne peut ni aller sur les étoiles, ni envoyer directement des sondes pour les analyser, en revanche on les voit, ce qui signifie qu'on reçoit

Plus en détail

DOKEOS. 1. Se connecter sur Internet 2. Aller sur le site dokéos du collège soit en saisissant l adresse suivante :

DOKEOS. 1. Se connecter sur Internet 2. Aller sur le site dokéos du collège soit en saisissant l adresse suivante : 1. Se connecter sur Internet 2. Aller sur le site dokéos du collège soit en saisissant l adresse suivante : http://www.clg-darbaud-salon.ac-aix-marseille.fr/dokeos/ soit en cliquant sur le lien «Dokéos»

Plus en détail

Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés)

Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés) Chapitre 2 Couleur des objets (17 exercices corrigés) Exercice 6 page 40 1. Au niveau de la rétine de l œil humain, on trouve des cellules nerveuses en cônes et en bâtonnets. Ce sont les cellules en cônes

Plus en détail

Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières

Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières 1. Description rapide, contexte, motivation : Ce travail a été mené dans une classe de CE1 CE2 à Chamouilley(52). Il s agit de faire

Plus en détail

POINT DE DÉPART TRAVAIL MENÉ EN CLASSE

POINT DE DÉPART TRAVAIL MENÉ EN CLASSE Ecole d Ambérac Melle URTY Céline GS POINT DE DÉPART Question de départ : Qu est-ce qu un portrait? Tentative de définition du portrait Analyse de différents portraits afin de voir les différences et les

Plus en détail

Document 1 : modélisation d un appareil photographique

Document 1 : modélisation d un appareil photographique PCSI1-Lycée Michelet 2014-2015 APPROCHE DOCUMENTAIRE : appareil photo numérique Extrait du programme : en comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de

Plus en détail

I- SE CONNECTER SUR LE BUREAU VIRTUEL

I- SE CONNECTER SUR LE BUREAU VIRTUEL I- SE CONNECTER SUR LE BUREAU VIRTUEL Soit à partir de la page d accueil du site du collège via la zone «accès direct» «bureau virtuel» Soit en saisissant directement l adresse, http://clg-chateaudouble.ac-aix-marseille.fr/dokeos

Plus en détail

Utilisation du mode «barre d outils extérieure» sur tablette

Utilisation du mode «barre d outils extérieure» sur tablette Utilisation du mode «barre d outils extérieure» sur tablette Animez votre cours hors application grâce à la barre d outils extérieure. Naviguez sur votre tablette tout en gardant les fonctionnalités de

Plus en détail

GESTION D UNE SECTION REGIONALE : DEMARCHE DE QUALITE

GESTION D UNE SECTION REGIONALE : DEMARCHE DE QUALITE GESTION D UNE SECTION REGIONALE : DEMARCHE DE QUALITE DEPENSES Toute dépense doit correspondre au règlement d une facture ou d une demande de remboursement de frais. Elle génère une ligne dans le document

Plus en détail

Initiation à la photographie sous marine

Initiation à la photographie sous marine 1. Présentation de l appareil photo 2. La photo sous marine 3. Traitement numérique Présentation de l appareil photo 1. Les différents type d appareil photo 2. Description d un appareil photo 3. Les différents

Plus en détail

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» QUESTIONNAIRE (Ne

Plus en détail

Couleur des objets. Voici les spectres de quelques lumières obtenues grâce à des spots rouge, vert et bleu : Spot bleu Spot vert

Couleur des objets. Voici les spectres de quelques lumières obtenues grâce à des spots rouge, vert et bleu : Spot bleu Spot vert Séance n 2 Couleur des objets Une couleur spectrale correspond à une lumière dont le spectre ne présente qu une seule couleur. Il existe 6 couleurs spectrales : rouge, orangé, jaune, vert, bleu, violet.

Plus en détail

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde.

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde. CC4 LA SPECTROPHOTOMÉTRIE I) POURQUOI UNE SUBSTANCE EST -ELLE COLORÉE? 1 ) La lumière blanche 2 ) Solutions colorées II)LE SPECTROPHOTOMÈTRE 1 ) Le spectrophotomètre 2 ) Facteurs dont dépend l'absorbance

Plus en détail

Didacticiel du logiciel GIMP :

Didacticiel du logiciel GIMP : Didacticiel du logiciel GIMP : GIMP (GNU, Image, Manipulation, Programme) est un logiciel libre de modifications, de retouches et de création d images numériques. Il est doté de nombreux outils et filtres.

Plus en détail

TP2 : Les couleurs d un tableau

TP2 : Les couleurs d un tableau TP2 : Les couleurs d un tableau Objectifs Comprendre comment les peintres réalisent leurs mélanges de couleurs pour obtenir les nuances désirées pour leurs tableaux. I Piet Mondrian Piet Mondrian est un

Plus en détail

Une déco réussie... 1 - Définir son style - Sortir des magasins habituels - Sélectionner des magazines - Créer des planches tendances

Une déco réussie... 1 - Définir son style - Sortir des magasins habituels - Sélectionner des magazines - Créer des planches tendances http://elagone.fr Une déco réussie... Une décoration d intérieur réussie, c est une décoration avec un mixte de matériaux, de matières différentes et d associations de couleurs. Mais surtout n oublions

Plus en détail

Codage Couleurs. E. Jeandel. Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr. E. Jeandel, Lif CodageCouleurs 1/1

Codage Couleurs. E. Jeandel. Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr. E. Jeandel, Lif CodageCouleurs 1/1 Codage Couleurs E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CodageCouleurs 1/1 La lumière La lumière est une onde. Cette lumière peut se décomposer en plusieurs composantes (son spectre)

Plus en détail

Rapport d activité des écoles de devoirs. Mode d emploi pour remplir le questionnaire

Rapport d activité des écoles de devoirs. Mode d emploi pour remplir le questionnaire Rapport d activité des écoles de devoirs Mode d emploi pour remplir le questionnaire 1 Mode d emploi à destination des écoles de devoirs en vue de la rédaction de leur rapport d activité via un formulaire

Plus en détail

On peut obtenir de nouvelles couleurs en enlevant des couleurs à la lumière blanche.

On peut obtenir de nouvelles couleurs en enlevant des couleurs à la lumière blanche. LA SYNTHÈSE SOUSTRACTIVE DES COULEURS RÔLE D UN FILTRE On peut obtenir de nouvelles couleurs en enlevant des couleurs à la lumière blanche. La synthèse soustractive est obtenue en enlevant des couleurs

Plus en détail

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille 1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille Cours 1. Vision d un objet : Un objet ne peut être vu que s il émet de la lumière et que celle-ci pénètre dans l

Plus en détail

Thème : Lumière et Tapisserie

Thème : Lumière et Tapisserie Groupe Date.. Thème : Lumière et Tapisserie Indice n 1 : une tapisserie bien abîmée Lors de notre dernière sortie à la Cité de la Tapisserie, nous avons réalisé la manipulation photographiée ci-contre.

Plus en détail

La lumière est émise par des sources lumineuses. Les sources de lumière blanche émettent toutes les lumières colorées de l arc-en-ciel.

La lumière est émise par des sources lumineuses. Les sources de lumière blanche émettent toutes les lumières colorées de l arc-en-ciel. LES SOURCES DE LUMIÈRE La lumière est émise par des sources lumineuses. Les sources de lumière blanche émettent toutes les lumières colorées de l arc-en-ciel. Une source de lumière peut être primaire ou

Plus en détail

Physique-chimie 1L1 Chap 3 Arts et couleurs CORRIGE DU TD

Physique-chimie 1L1 Chap 3 Arts et couleurs CORRIGE DU TD Physique-chimie 1L1 Chap 3 Arts et couleurs CORRIGE DU TD 1) Quelles sont les couleurs primaires de la synthèse additive. 2) Recopier et compléter le schéma ci-dessous. 1)- Couleurs primaires de la synthèse

Plus en détail

Fonctionnalités avancées de Word

Fonctionnalités avancées de Word BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITAIRE DE LILLE 1 Thèses et littérature grise Fonctionnalités avancées de Word Bibliothèque de l université des sciences et technologies de Lille 1 Diffusion électronique des thèses

Plus en détail

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège)

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Thème SANTE SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Acquis du collège : une tension alternative périodique (comme celle du secteur) est une tension qui se répète à l'identique

Plus en détail

Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie?

Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie? Seance 8 : Bilan carbone : consommons-nous trop d énergie? Durée Matériel Objectifs Compétenc es Lexique 1 heure Pour chaque groupe : - un ordinateur connecté à Internet (si cela n est pas possible, distribuer

Plus en détail

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé.

TP focométrie. Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. TP focométrie Ce TP est évalué à l'aide du compte-rendu pré-imprimé. Objectifs : déterminer la distance focale de divers lentilles minces par plusieurs méthodes. 1 Rappels 1.1 Lentilles... Une lentille

Plus en détail

Généralités 2 : Importer ses images. Points abordés: L importation L interface Où sont mes fichiers LIGHTROOM GEN2 1

Généralités 2 : Importer ses images. Points abordés: L importation L interface Où sont mes fichiers LIGHTROOM GEN2 1 Généralités 2 : Importer ses images Points abordés: L importation L interface Où sont mes fichiers LIGHTROOM GEN2 1 L importation Lightroom ne dispose pas d explorateur de fichiers. Il faut importer ses

Plus en détail

La formation des images par les lentilles

La formation des images par les lentilles Plan Introduction: 1. Deux types de lentilles 2. Les propriétés des lentilles 2.1. Lentille convergente 2.2. Lentille divergente 3. L image d un objet donnée par une lentille convergente 3.1 Rappel : Une

Plus en détail

TOP SECRET. Réservés aux élèves de la classe de 6 ème 3

TOP SECRET. Réservés aux élèves de la classe de 6 ème 3 TOP SECRET Réservés aux élèves de la classe de 6 ème 3 Étude d une œuvre de Piet Mondrian La mission qui vous est confiée : Reproduire une œuvre de Piet Mondrian à l aide du logiciel GeoGebra sur le salon

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO

NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO GESTION DES STOCKS SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION RAPIDE... 3 2. MISE À JOUR DU STOCK PHYSIQUE INITIAL... 4 ETAPE 1 : CREATION DE VOS ARTICLES...4 ETAPE 1.B : LES ARTICLES COMPOSES...6

Plus en détail

Déroulement de la formation

Déroulement de la formation Notes de cours Traitement de l image Marc Bernier Déroulement de la formation 1. Les différents formats d image. 2. Présentation de quelques applications Adobe Air. 3. Redimensionnement d une ou plusieurs

Plus en détail

Laboratorio Scientifico del MUSEO D ARTE E SCIENZA di Gottfried Matthaes

Laboratorio Scientifico del MUSEO D ARTE E SCIENZA di Gottfried Matthaes Laboratorio Scientifico del MUSEO D ARTE E SCIENZA di Gottfried Matthaes Milan, 23/02/2011 Nr. 2AN-7752 Résultats des analyses scientifiques effectuées sur le tableau peint sur toile (cm 65 x 49) reproduit

Plus en détail

TS 32 Caractéristiques d une image numérique

TS 32 Caractéristiques d une image numérique FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Caractéristiques d une image numérique Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus du programme de Terminale S Caractéristiques d une image

Plus en détail

MODULE. Problèmes. Monde construit par l homme. Programme. Matériel. Nombres de séances ELECTRICITE. Compétences visées. Conditions de réalisation

MODULE. Problèmes. Monde construit par l homme. Programme. Matériel. Nombres de séances ELECTRICITE. Compétences visées. Conditions de réalisation MODULE ELECTRICITE Cycle : Classe: II C.E.1/CE2 Monde construit par l homme Programme Circuits électriques alimentés par des piles : bornes, conducteurs et isolants Compétences visées Problèmes Faire briller

Plus en détail

PHOTOSHOP CORRECTIONS SIMPLES

PHOTOSHOP CORRECTIONS SIMPLES Niveau : Débutant COURS PHOTOSHOP PHOTOSHOP CORRECTIONS SIMPLES INTRODUCTION Dans ce chapitre, après une introduction sur les histogrammes, nous apprendrons les méthodes les plus simples pour améliorer

Plus en détail

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis?

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? Les Raconte-tapis Sommaire 1. Note à l attention des bibliothécaires 3 2. Note d intention 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? 4 5 4. A qui s adressent les Raconte tapis? 6 5. Comment bien préparer une séance

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

PRISE EN MAIN D UN TABLEUR. Version OPEN OFFICE

PRISE EN MAIN D UN TABLEUR. Version OPEN OFFICE PRISE EN MAIN D UN TABLEUR Version OPEN OFFICE Prise en main d un tableur page 2 1. L utilisation de la souris Pour faire fonctionner un tableur, on utilise le clavier mais aussi la souris. Rappelons,

Plus en détail

Le but. Un premier pas avant de rejoindre la Nikon School ou un aide-mémoire pour plus tard. La base, concrêtement.

Le but. Un premier pas avant de rejoindre la Nikon School ou un aide-mémoire pour plus tard. La base, concrêtement. La base Le but Donner une première impression de la base de la photographie digitale. Comment choisir le bon objectif Comment régler d une manière optimale les fonctions de base de votre appareil. Mais

Plus en détail

Des piles et des ampoules

Des piles et des ampoules L électricité Des piles et des ampoules Des piles peuvent être utilisées pour faire fonctionner des appareils électriques. Suivant les appareils, il est possible d utiliser des piles rondes (réveil, lampe

Plus en détail