SYLVAIN BAUMANN. Bläsiring 160, 4057 BASEL - CH / / /

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SYLVAIN BAUMANN. Bläsiring 160, 4057 BASEL - CH / +41 77 444 22 05 / contact@sylvainbaumann.com / www.sylvainbaumann.com"

Transcription

1 SYLVAIN BAUMANN Par une pratique pluridisciplinaire incluant l installations in situ, la sculpture, la photographie ou encore le dessin, j explore la manière dont les lieux se construisent. Si mon langage plastique s apparente à des éléments formels tels que la structure des façades, la géométrie des routes ou encore la volumétrie des bâtiments, c est parce que les cadres de vie qu ils constituent sont d une valeur illustrative dans l examen de la gouvernementalité politique moderne. Il n est plus question de murs, de murailles, de lieux et d espaces, mais d un milieu vivant appelé la société. L architecture, en tant qu elle définit des cadres de vie, m intéresse ainsi moins pour la matière qui la compose que pour les composantes extérieures auxquelles elle obéit et les programmes qu elle réalise. Qu elles prennent donc place sur une feuille de papier, sous forme de tirage photographique, dans une salle d exposition ou en réaction aux spécificités d un site, mes propositions plastiques, avant tout, établissent un dialogue sémantique avec les conditions dans lesquelles elles apparaissent. Ainsi je copie, je superpose, je prends l emprunte, j efface, je retire, je ferme, je cloisonne, j obstrue comme autant de manières d interroger les relations entre intérieur et extérieur, entre contenu et contenant, entre dedans et dehors, entre ici et ailleurs. Bläsiring 160, 4057 BASEL - CH / / /

2 BARDAGE (vue depuis l entrée de la salle), 2012, installation in situ, Kunsthalle Basel, mortier, acier, dimensions variables. Participation à l exposition de groupe When I look at things, I always see the space they occupy. Comissariat : Adam Szymczyk, Fabian Schöneich, Mareike Spendel. Participants : SYLVAIN BAUMANN, RENATE BUSER, THOMAS HAURI, MARKUS MÜLLER, MANDLA REUTER, CAPUCINE VANDEBROUCK

3 BARDAGE (détail), 2012, installation in situ, Kunsthalle Basel, mortier, acier, dimensions variables. Participation à l exposition de groupe When I look at things, I always see the space they occupy. Comissariat : Adam Szymczyk, Fabian Schöneich, Mareike Spendel. Participants : SYLVAIN BAUMANN, RENATE BUSER, THOMAS HAURI, MARKUS MÜLLER, MANDLA REUTER, CAPUCINE VANDEBROUCK

4 BARDAGE (Vue de l arrière), 2012, installation in situ, Kunsthalle Basel, mortier, acier, dimensions variables. Participation à l exposition de groupe When I look at things, I always see the space they occupy. Comissariat : Adam Szymczyk, Fabian Schöneich, Mareike Spendel. Participants : SYLVAIN BAUMANN, RENATE BUSER, THOMAS HAURI, MARKUS MÜLLER, MANDLA REUTER, CAPUCINE VANDEBROUCK

5 EXPOSITION, 2012, papier cotton, cadre aluminium (51 x 41 x 1,5 cm), verre muséal. Installation in situ, Kunsthalle Basel. Cadre dans lequel une gravue de 6 x 6 cm a été exposé pendant 12 ans. La partie du papier recouvert par la gravure durant toutes ces années est restée blanche, alors que les marges exposées à la lumière on jauni. Participation à l exposition de groupe When I look at things, I always see the space they occupy. Comissariat : Adam Szymczyk, Fabian Schöneich, Mareike Spendel. Participants : SYLVAIN BAUMANN, RENATE BUSER, THOMAS HAURI, MARKUS MÜLLER, MANDLA REUTER, CAPUCINE VANDEBROUCK

6 BARDAGE, 2012, installation in situ, Galerie de la Jeune Création, Paris. Mortier, acier, 200 x 600 x 60 cm

7 BARDAGE, 2012, installation in situ, Galerie de la Jeune Création, Paris. Mortier, acier, 200 x 600 x 60 cm

8 BARDAGE 2 (étude), 2012, mortier, aluminium, 70 x 150 x 12 cm / BARDAGE 1 (étude), 2012, mortier, aluminium, 30 x 120 x 12 cm. Vue de l exposition collective SEPTEMBRE, galerie Bertrand Baraudou, Paris. Comissariat : Broken arm. Participants : SYLVAIN BAUMANN, DOMINIQUE GHESQUIÈRE, PHILIPPE GRANDRIEUX, SARAH RITTER

9 L INDIFFÉRENCE, 2012, installation in situ, L Atelier, Nantes. 336 parpaings de béton. 200 x 630 x 420 cm. Production : MPVite, Nantes. Particiâtion à l exposition collective, SPECIFIC SPACE. Comissariat : MPVite. Participants : SYLVAIN BAUMANN, AURÉLIE GRAVELAT, PIERRE LABAT, CLÉMENT LAIGLE, FLORINE LEONI

10 BLIND WALL/MUR AVEUGLE, 2012, installation in situ, briques de calcaire, 110 x 800 x 300 cm, Westpol, Leipzig (D). Participation à l exposition collective CLOSE-RANGE. Comissariat : Lorenza Diaz, Raymond Grotegut. Participants : SYLVAIN BAUMANN, MARJOLIJN DE WIT, LORENZA DIAZ, AURÉLIE PÉTREL, LAURENT PROUX, SARINA SCHEIDEGGER, ARTHUR WOLF STOKVIS

11 (MALEEN, ICH BENEIDE DICH IN MANCHEN AUGENBLICKEN UM DEINE KÜHLE, VORNEHME UND BEWUSSTE DISTANZ ZUR UMWELT.) (MALEEN, À CERTAINS MOMENTS, J ENVIE TA DISTANCE FROIDE, DISTINGUÉE ET CONSCIENTE À L ENVIRONNEMENT.) 2011 (vue extérieure). Installation in situ. Musée d Art contemporain de Montréal, CAN. Participation à l exposition collective La Triennale Québécoise Le Travail qui nous attends.

12 (MALEEN, ICH BENEIDE DICH IN MANCHEN AUGENBLICKEN UM DEINE KÜHLE, VORNEHME UND BEWUSSTE DISTANZ ZUR UMWELT.) (MALEEN, À CERTAINS MOMENTS, J ENVIE TA DISTANCE FROIDE, DISTINGUÉE ET CONSCIENTE À L ENVIRONNEMENT.) 2011 (vue depuis l un des deux entrées). Installation in situ. Musée d Art contemporain de Montréal, CAN. Participation à l exposition collective La Triennale Québécoise Le Travail qui nous attend.

13 (MALEEN, ICH BENEIDE DICH IN MANCHEN AUGENBLICKEN UM DEINE KÜHLE, VORNEHME UND BEWUSSTE DISTANZ ZUR UMWELT.) (MALEEN, À CERTAINS MOMENTS, J ENVIE TA DISTANCE FROIDE, DISTINGUÉE ET CONSCIENTE À L ENVIRONNEMENT.) 2011 (vue intérieure). Installation in situ. Musée d Art contemporain de Montréal, CAN. Participation à l exposition collective La Triennale Québécoise Le Travail qui nous attends.

14 Vidéo : 11 12, boucle, couleur, son : Anglais / Allemand, sous-titre Français création : Florine Leoni ; assistance à la création : Sylvain Baumann ; son : Jannik Giger ; caméra : Sabrina Davatz, Bianca Dugaro ; assistance tournage : Karin Aeschlimann ; claquette : Ralph Bürgin ; acteurs : Ariane Andereggen, Claudia Jahn, Lucas Rössner Vidéo inspirée de Rom, Blicke et de Erkundungen für die Präzisierung des Gefühls für einen Aufstand de Rolf Dieter Brinkmann Architecture : Planches de médium 3/8, montants de pin, 2 vitrines de protection, peinture grise semi lustrée création : Sylvain Baumann ; assistance à la création : Florine Leoni (MALEEN, ICH BENEIDE DICH IN MANCHEN AUGENBLICKEN UM DEINE KÜHLE, VORNEHME UND BEWUSSTE DISTANZ ZUR UMWELT.) (MALEEN, À CERTAINS MOMENTS, J ENVIE TA DISTANCE FROIDE, DISTINGUÉE ET CONSCIENTE À L ENVIRONNEMENT.) 2011 (vue des vidéos projections à l intérieur). Installation in situ. Musée d Art contemporain de Montréal, CAN. Participation à l exposition collective La Triennale Québécoise Le Travail qui nous attend.

15 DE LA RAPETISSANTE VERTU 1, 2011, impression laser sur aluminium, 90 x 135 cm

16 DE LA RAPETISSANTE VERTU 1, 2, 3, 4, 5, 6, 2011, impression laser sur aluminium, 90 x 135 cm

17 PERSISTANCE, 2011, CIRCA Centre d Exposition Art Contemporain, Montréal, Canada. Collaboration avec Florine Leoni. Installation in situ, échaffaudage, fillet polyethylene, lampes, gravas, radio.

18 ÉTUDE DE CADRE 3, 2012, impression laser sur aluminium, 90 x 240 cm

19 ÉTUDE DE CADRE 2 - LA FORÊT D EUCALYPTUS, 2010, c-print sur papier baryte sur aluminium, 90 x 186 cm / ÉTUDE DE CADRE 1 - L ARCTIQUE, 2010, c-print sur papier baryte sur aluminium, 90 x 171 cm / ÉTUDE DE CADRE 4, 2012, c-print sur dibon dans vitrine, 90 x 165 x 10 cm (kulturelle bl. collection). Participation à l exposition de groupe When I look at things, I always see the space they occupy. Comissariat : Adam Szymczyk, Fabian Schöneich, Mareike Spendel. Participants : SYLVAIN BAUMANN, RENATE BUSER, THOMAS HAURI, MARKUS MÜLLER, MANDLA REUTER, CAPUCINE VANDEBROUCK

20 STUDIE DER RESISTENZ DER RÄUME / ÉTUDE DE RESISTANCE DE LA SALLE, 2010, Regionale11, plug.in, Basel, CH. Bois, goudron. Dimensions variables. Collaboration avec Florine Leoni

21 MONUMENTING, 2010, Donetsk City, Ukraine. Collaboration avec Florine Leoni. Installation in situ, échaffaudage, 100 tubes fluorescents. Produit avec le support de Ludmila Bereznitski and Partner Gallery Kiev/Berlin. Edition 1/5 Alors que les nombreux monuments sombres de pierre ou de métal installés sur les places publiques rappellent au peuple de manière autoritaire les valeurs de la société, cette imposante colonne de tubes fluorescents installée au dernier étage non terminé du nouveau centre commercial de la ville, incarne l idée d un monument sans orientation particulière. De manière inverse à la logique traditionnelle du monument, elle vient mettre en lumière son environnement, le site mais aussi son public. Elle fonctionne ainsi comme un index et redonne à chacun la responsabilité de sa propre conduite.

22 Cette installation explore les incapacités à se positionner, à s identifier, à s orienter, en somme à prendre des décisions, dans un univers extrêmement disloqué, où le rêve se mêle à la réalité, où les points de vue possibles sur une même chose se multiplient, où l extérieur semble avoir été effacé. L errance, le doute et l obscurité constituent alors cette nouvelle forme d appréhension du monde. VOIDS BETWEEN SCENES, 2010, Kuandu Museum of Fine Art, Taipei, Taïwan. Collaboration avec Florine Leoni. Installation in situ multi-médiatique. Bois, peinture noire, video projection DVD Video b/w, son, 7 55, boucle, tubes fluorescents

23 photo : Eik Frenzel Cette installation est un jeu de tension. Constituée d éléments abstraits et concrets, à lire sur un mode litéral et transfiguré, elle forme un environnement à la fois séduisant et agressif, protecteur et emprisonnant, appaissant et irritant. Elle coupe un temps le spectateur du monde extérieur et le place dans un univers à l image d un rêve, où malgré l impression d une cohérence évidente, les logiques dépassent tout entendement. Elle forme un carcan partiellement inversé dont les éléments protecteurs semblent se retourner sur eux-mêmes. Cette installation propose ainsi une réflexion sur le positionnement de l homme en fonction du degré de convivialité de l espace qu il occupe. SOMETIMES WHEN I WAKE UP IN THE MIDDLE OF THE NIGHT I DON T KNOW WHERE I AM, 2010, Swiss Art Awards, Messezentrum, Basel, CH. Collaboration avec Florine Leoni. Installation multi-mediatique. Médium, peinture anthracite, charbon anthracite (sol), fil de fer, tubes fluorescents, boucle sonore, entrée : escalier de deux marches, rideau noir.

24 ZONE, 2010, Zeughaus, Sarnen, CH. Collaboration avec Florine Leoni. Installation in situ multi-médiatique. Médium, tasseaux, peinture anthracite, boucle sonore, fil de fer. Installation réalisée dans le cadre d une résidence dans l ancien arsenal de la ville de Srnen, CH

25 «Nous souhaitons explorer les effets du caractère "lisse" et "imperméable" de notre quotidien, dans lequel nos corps glissent sans jamais vraiment trouver un point d'accroche.» Par cette installation, Florine Leoni et Sylvain Baumann explorent la part conduite des comportements humains. Les structures physiques et mentales qui s imposent à l homme comme guides motivent une démarche d accaparement de l espace mis à leur disposition. Précarisant ainsi les praticabilités, ils interrogent la justesse de nos postures. (extrait du communiqué de press) photo : Guy L Heureux STATION, 2010, WLTWAETLV, Montréal, CAN. Collaboration avec Florine Leoni Installation in situ multi-mediatique. Fragment de carte en aluminium, boucle sonore, sol plastique. peinture blanche brillante. tube d aluminium

26 photo : Guy L Heureux La proposition ENCOUNTER de Sylvain Baumann et Florine Leoni découle d une situation dans laquelle ils se sont retrouvés, dans une cafétéria sous-terraine d un centre commercial d Ottawa. De cet endroit se dégagent un inconfort et une monotonie, auxquels nous sommes quotidiennement confrontés, au point que nous ne les voyons plus. Salle d entraînement sportif, salle d attente, grands espaces de bureaux subdivisés de manière schématique, espaces publics de circulation, etc. Ces espaces qui ont pour fonction d organiser leur utilisateurs, Sylvain Baumann et Florine Leoni les utilisent pour questionner la nature du modèle humain qui a été pris en considération lors de la confection de ces lieux. Leur travail s accapare l espace mis à disposition jusqu à sa limite en précarisant à l extrême les postures humaines. Ils posent ainsi une réflexion sur les limites de la compatibilité de l homme et de l environnement qu il a lui-même constitué (ou organisé). Leur travail ne tente pas de reproduire un lieu particulier, mais au contraire, une synthèse de ces différents espaces, à travers laquelle est proposée une critique des structures physiques et virtuelles qui s imposent à l homme comme guides comportementaux. (extrait du communiqué de press) ENCOUNTER, AXENÉO7, Gatineau, CAN. Collaboration avec Florine Leoni. Installation multi-mediatique. Fragment de carte en aluminium, boucle sonore, sol en médium perforé, objets: medium, peinture blanche, miroirs, tubes métalliques.

27 photo: Eik Frenzel Cette installation est constituée d un ensemble de grilles métalliques usagées (traditionnellement utilisées pour le recouvrement de sol) assemblées à l aide d attaches rapides plastiques, de 4 tubes fluorescents installés verticalement aux 4 coins de la galerie comme complément de l éclairage et d un dispositif sonore diffusant en boucle l enregistrement du processus d assemblage des grilles. Sans motif précis, cet assemblage est pourtant à l image d un sentiment ; celui d un espace desséché, où la consistance de l air, de la lumière et des matériaux semble avoir perdue toute espèce de convivialité, et où la présence humaine, humide et grasse, ne serait tolérée que de passage. HOW CLOSE WE ARE, 2009, Kunsthalle Palazzo, Liestal, CH. Collaboration avec Florine Leoni. Installation multi-mediatique. Grilles métalliques usagées, tubes fluorescent, boucle sonore.

28 [AIR PLAIN 3], Installation in situ, galerie AAA, Saint-Jean-sur-Richelieu, CAN. Peinture blanche fluorescente, 3 tubes fluorescent noirs. Chaque forme représente à une échelle légèrement réduire le pan de mur sur lequel elle est inscrite.

29 [AIR PLAIN 2], Installation in situ, galerie SKOL, Montréal. Tube aluminium carré, peinture blanche fluorescente, tubes fluorescents blanc et noir. Model de l espace d exposition à 70% de l échelle 1. Vue de l entrée. photo : Guy L Heureux

30 [AIR PLAIN 2], Installation in situ, galerie SKOL, Montréal. Tube aluminium carré, peinture blanche fluorescente, tubes fluorescents blanc et noir. Model de l espace d exposition à 70% de l échelle 1. photo : Guy L Heureux

31 pics: Guy L Heureux [AIR PLAIN 2], Installation in situ, galerie SKOL, Montréal. Tube aluminium carré, peinture blanche fluorescente, tubes fluorescents blanc et noir. Model de l espace d exposition à 70% de l échelle 1. Vue de la deuxième salle

32 L installation in situ de Sylvain Baumann est un schéma architectural représentant à trois échelles différentes les parois internes de la galerie. Dessinant dans l espace les contours des surfaces, les structures suggèrent en négatif le cloisonnement d une architecture virtuelle. Les trois modèles, réintroduits au sein même du réel qu ils représentent, instaurent une nouvelle dynamique visuelle. Le rapport de proximité permettant d évaluer conjointement le motif et le modèle, le réel et sa représentation, le contenant et le contenu, donne au spectateur la possibilité de faire ses propres mises en relations. Ces rapports originaux l amèneront ainsi à effectuer un retour sur les conditions de sa perception de l espace. A-CONDITION, Installation in situ, galerie Verticale, Laval, CAN. Montants de métal,médium, peinture blanche

33 [AIR PLAIN], Installation in situ, galerie CDEx, Montréal. Médium, peinture blanche. Représentation en négatif à 67% de l échelle 1 du volume d air contenu dans la galerie

34 En premier lieu, je voulais provoquer un manque de vide, d air dans l optique de reconsidérer notre relation inconsciente avec cet élément relativement aphénoménal. Cette installation est la représentation à 67% de l échelle 1 du volume d air contenu dans l espace d exposition. Reste accessible l entre-deux, l interstice entre le modèle et le lieu, la représentation et le réel, l espace mimétique et l espace littéral. La franche différence d échelle entre modèle et réel permet normalement de distinguer les deux types d espace et de comprendre leurs relations. Ici, cette différence est réduite au strict minimum, engendrant des interférences spatiales. Le spectateur, habitant dans un premier temps la représentation au même titre que le réel, est amené progressivement à comprendre la dimension mimétique de l objet sans jamais en avoir une vue d ensemble. Dans ces conditions, les repères à partir desquels nous pensons notre position sont à redéfinir. pics: Guy L Heureux Nous l apercevons comme élément vital bien qu il ne devienne pas une «chose» isolable pour autant que pollué de poussière, en volutes de fumée, violent dans la tourmente ou manquant dans la noyade. Nous ne le sentons jamais mieux comme matière, comme milieu, comme nécessité que lorsque l impureté règne et que la respiration se fait courte. Georges Didi-Huberman, Gestes d air et de pierre, corps, parole, souffle, image, Les Éditions de Minuit, Paris, 2005, p. 12. [AIR PLAIN], Installation in situ, galerie CDEx, Montréal. Médium, peinture blanche. Représentation en négatif à 67% de l échelle 1 du volume d aire contenu dans la galerie

aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014

aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014 aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014 dessiner Mes dessins ne montrent presque rien. Je cherche à éliminer les tracés, à ne réduire le sujet, ou le dessin, qu à un essentiel. Une, quelques lignes,

Plus en détail

Quality Street Nicolas Chardon

Quality Street Nicolas Chardon La vitrine frac île-de-france, le plateau, paris Quality Street Nicolas Chardon 14.10 22.11.15 Entretien entre Nicolas Chardon et Gilles Baume Gilles Baume : Pour la vitrine, tu proposes un projet contextuel,

Plus en détail

CHAPITRE 12 Dispositions applicables à l architecture

CHAPITRE 12 Dispositions applicables à l architecture VILLE DE SAGUENAY CHAPITRE 12 Ville de Saguenay Table des matières - Chapitre 12 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 12 DISPOSITIONS APPLICABLES À L ARCHITECTURE... 12-1 SECTION 1 ARCHITECTURE D UNE CONSTRUCTION...

Plus en détail

Thomas Bouquin. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone

Thomas Bouquin. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Question Présentez-vous : Nom Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Ville Biographie Mot clé choisi Résumé Answer Individu Thomas Bouquin Montréal Thomas Bouquin

Plus en détail

CONCOURS PROJET ARTISTIQUE ECOLE DES BOUDINES MEYRIN. Réflexions. URSULA MUMENTHALER CHEMIN TAVERNEY 1 1218 GRAND SACONNEX www.ursulamumenthaler.

CONCOURS PROJET ARTISTIQUE ECOLE DES BOUDINES MEYRIN. Réflexions. URSULA MUMENTHALER CHEMIN TAVERNEY 1 1218 GRAND SACONNEX www.ursulamumenthaler. CONCOURS PROJET ARTISTIQUE ECOLE DES BOUDINES MEYRIN Réflexions URSULA MUMENTHALER CHEMIN TAVERNEY 1 1218 GRAND SACONNEX www.ursulamumenthaler.ch Courte note explicative à propos du hall et du

Plus en détail

Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.

Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg. Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ 1 Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/

Plus en détail

L APPARTEMENT Le nouveau département de Rue Monsieur Paris en avant-première au Hall 7 SCÈNES D INTÉRIEUR, Maison&Objet Stand D189

L APPARTEMENT Le nouveau département de Rue Monsieur Paris en avant-première au Hall 7 SCÈNES D INTÉRIEUR, Maison&Objet Stand D189 Communiqué de presse L APPARTEMENT Le nouveau département de Rue Monsieur Paris en avant-première au Hall 7 SCÈNES D INTÉRIEUR, Maison&Objet Stand D189 Marque française de mobilier haut de gamme, Rue Monsieur

Plus en détail

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER Les façades Le fond de façade appartient à une famille colorée dominante : les neutres et quelques ocrés (ocre jaune et ocre orangé). Les teintes seront choisies

Plus en détail

Ecole d Architecture de Grenoble - 1ère année - Découvrir-Comprendre-Représenter. Masse

Ecole d Architecture de Grenoble - 1ère année - Découvrir-Comprendre-Représenter. Masse Ecole d Architecture de Grenoble - 1ère année - Découvrir-Comprendre-Représenter Masse Exercices de projets longs menés individuellement, en parallèle des exercices effectués en Travaux Dirigés. Lancement

Plus en détail

Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur

Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur semaine de l architecture contemporaine Pavillon des années 70 Le choix d une isolation par l extérieur Adresse : lotissement Les Logis de l Huisne, Yvré l Evêque Surface : 100 m2 Parti architectural :

Plus en détail

Justine Ludi. HEAD Genève

Justine Ludi. HEAD Genève Justine Ludi HEAD Genève Laura Wohlgehaben HEAD Genève Karine Laurence EAVM Montréal Projet Évolution chronologique du projet. Nos projets étaient quasi identiques lors de la formation des groupes. Dans

Plus en détail

OEUVRES // MARIE-JEANNE HOFFNER

OEUVRES // MARIE-JEANNE HOFFNER OEUVRES // MARIE-JEANNE HOFFNER 73-75 rue Quincampoix, 75003 Paris. Tél : +33 (0)1 42 77 05 97 Mardi au Samedi / 11h.13h - 14h.19h info@galeriedohyanglee.com Point of view 2014 Image N&B encolée sur la

Plus en détail

workshop ENSAMCRASHBOXREVOL-BUISSON Nelly MATALONGA Margot

workshop ENSAMCRASHBOXREVOL-BUISSON Nelly MATALONGA Margot workshop ENSAMCRASHBOXREVOL-BUISSON Nelly MATALONGA Margot Face à la violence d une démolition par foudroyage, nous proposons d utiliser une matière pouvant sembler improbable : le papier. cela nous parait

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire : Durée : 3-4 périodes ½ période : préparation 2-3 périodes : réalisation ½ période : intégration Proposition de création

Plus en détail

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges M u s é e d u V i e u x N î m e s Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges Contact Charlotte Caragliu, Chargée de projet pour les collèges, les lycées et les écoles supérieures Isaline Portal, Responsable

Plus en détail

Résidence Ateliers Programme de recherche «Les Inclassables» Un regard numérique sur Montréal. Avant Projet

Résidence Ateliers Programme de recherche «Les Inclassables» Un regard numérique sur Montréal. Avant Projet Résidence Ateliers Programme de recherche «Les Inclassables» Un regard numérique sur Montréal Avant Projet - Projet un regard numérique sur la ville - Œuvre interactive multimédia Le projet est la réalisation

Plus en détail

Habiter le musée plutôt que le traverser!

Habiter le musée plutôt que le traverser! Habiter le musée plutôt que le traverser! «Les images ne sont pas un simple auxiliaire de l écrit. Elles sont déclencheur d émotions et de pensées, et porteurs de messages. Cet apprentissage relève d une

Plus en détail

DOSSIER ARTISTIQUE 2014 Charlotte Barry

DOSSIER ARTISTIQUE 2014 Charlotte Barry DOSSIER ARTISTIQUE 2014 Charlotte Barry BARRY Charlotte 25 ans 4 rue Laennec 44 000 Nantes 06 98 80 08 09 barrycharlotte30@gmail.com www.barrycharlotte.free.fr FORMATION Juin 2012 Obtention du Diplôme

Plus en détail

Une nouvelle approche industrielle pour la rénovation énergétique des bâtiments

Une nouvelle approche industrielle pour la rénovation énergétique des bâtiments Une nouvelle approche industrielle pour la rénovation énergétique des bâtiments 25/09/2015 - États Généraux du Bois - Angers Marie FALCON Directrice technique - Syrthea marie@syrthea.com- 06.43.92.14.94

Plus en détail

ARTS PLASTIQUES. «La relation entre la forme et l idée» "Le talent, c est avoir l envie de faire quelque chose" Jacques Brel

ARTS PLASTIQUES. «La relation entre la forme et l idée» Le talent, c est avoir l envie de faire quelque chose Jacques Brel ARTS PLASTIQUES Programmation des classes de 2 nde : année scolaire 2014-2015 «La relation entre la forme et l idée» "Le talent, c est avoir l envie de faire quelque chose" Jacques Brel Nature morte d

Plus en détail

PASSEPORT pour l ART. Activités scolaires & étudiantes FESTIVAL ART SOUTERRAIN

PASSEPORT pour l ART. Activités scolaires & étudiantes FESTIVAL ART SOUTERRAIN PASSEPORT pour l ART Activités scolaires & étudiantes SOMMAIRE Art Souterrain...... 3 Thème...... 4 Passeport pour l art.... 5 4 à 10 ans.... 8 11 à 13 ans........ 9 14 à 16 ans........10 17 ans et +....

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Rénovation de la résidence Des Pins. Lundi 23 février 2015 17 h 45

DOSSIER DE PRESSE. Rénovation de la résidence Des Pins. Lundi 23 février 2015 17 h 45 DOSSIER DE PRESSE Rénovation de la résidence Des Pins Lundi 23 février 2015 17 h 45 Résidence Des Pins sommaire

Plus en détail

Murs végétaux. Architecture progressive

Murs végétaux. Architecture progressive Murs végétaux Mise en place de la végétation sur un mur à base de feutre horticole fixé sur une armature pour former une aqua-nappe où poussent les plants Architecture progressive Musée des arts premiers

Plus en détail

- Capsule Radieuse», Piacé le radieux, Bézard Le Corbusier, Piacé (France), septembre 2013

- Capsule Radieuse», Piacé le radieux, Bézard Le Corbusier, Piacé (France), septembre 2013 www.alexisjudic.com Né en 1983 à Saint Nazaire, France. Vit et travaille à Nantes. Formation: École supérieure des Beaux-Arts du Mans - 2008, obtention du DNSEP (mention du jury) - 2006, obtention du DNAP

Plus en détail

Lionel Catelan. DNSEP Design Graphique 2010 École des beaux-arts de Valence

Lionel Catelan. DNSEP Design Graphique 2010 École des beaux-arts de Valence Lionel Catelan DNSEP Design Graphique 2010 École des beaux-arts de Valence Mon principal sujet d étude est le paysage et son expérience de perception. Au cours de mon DNSEP en Design Graphique à l École

Plus en détail

L agence GPAA documente en un carnet d illustrations de 250 pages les projets, des plans à la maquette, du chantier au bâtiment fini.

L agence GPAA documente en un carnet d illustrations de 250 pages les projets, des plans à la maquette, du chantier au bâtiment fini. En librairie le 15 octobre 2006 Gaëlle Péneau Chroniques & chronologies d une agence d architecture 1995-2005 Ce livre n est pas une ultime présentation de bâtiments d architectes ayant «pignon sur rue».

Plus en détail

frac franche-comté / galerie d art contemporain de besançon, exposition, maxime vernier «float number», du 19 septembre au 24 octobre 2008

frac franche-comté / galerie d art contemporain de besançon, exposition, maxime vernier «float number», du 19 septembre au 24 octobre 2008 frac franche-comté / galerie d art contemporain de besançon, exposition, maxime vernier «float number», du 19 septembre au 24 octobre 2008 frac franche-comté +33 (0)3 81 61 55 18 / frac@franche-comte.fr

Plus en détail

Didier RITTENER. > face aux oeuvres l villa l du l parc l centre d art contemporain

Didier RITTENER. > face aux oeuvres l villa l du l parc l centre d art contemporain > face aux oeuvres l villa l du l parc l centre d art contemporain > 5 juillet - 21 septembre 2014 Didier RITTENER Tout ce qui était directement vécu est devenu simple représentation Depuis 2001, le travail

Plus en détail

ECOLE ET CINEMA. Les compétences du Livret scolaire

ECOLE ET CINEMA. Les compétences du Livret scolaire ECOLE ET CINEMA Ancrage dans les instructions officielles Les compétences du Livret scolaire PALIER 1 : COMPETENCE 1 LA MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE DIRE S exprimer clairement à l oral en utilisant

Plus en détail

La fibre de la créativité

La fibre de la créativité La fibre de la créativité 1. 3. CRÉATIVITÉ DURABILITÉ 2. 1. 2. 3. PROFIL COLONIAL COLORIS GRIS AGATHE Programme Maisons-esprit-loft Groupe MCP Promotion (69) 4. Plus de 300 coloris différents, une durabilité

Plus en détail

La VitraHaus Jacques Herzog & Pierre de Meuron, 2010

La VitraHaus Jacques Herzog & Pierre de Meuron, 2010 La VitraHaus Jacques Herzog & Pierre de Meuron, 2010 En 2004, Vitra lance une collection Home, qui se compose aussi bien de classiques du design, de rééditions que de produits de créateurs contemporains.

Plus en détail

4 ème prix / projet n 31 / Tournerêve. Critique du jury

4 ème prix / projet n 31 / Tournerêve. Critique du jury Construction d un Planétarium et d un Centre des Sciences et de la Nature Page 21 Concours d'architecture, concours de projets en procédure ouverte Rapport final du jury 4 ème prix / projet n 31 / Tournerêve

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 18 mars 2009 1 OBJET Prescriptions des principes relatifs à la protection de l environnement et au développement durable. 2 BUT La Société du Centre des congrès de Québec

Plus en détail

L ANALYSE D ŒUVRES (peintures, sculptures) Stratégies pour une rencontre sensible Mme Viviane Motard CPAIEN histoire des Arts.

L ANALYSE D ŒUVRES (peintures, sculptures) Stratégies pour une rencontre sensible Mme Viviane Motard CPAIEN histoire des Arts. L ANALYSE D ŒUVRES (peintures, sculptures) Stratégies pour une rencontre sensible Mme Viviane Motard CPAIEN histoire des Arts. I - Avec des œuvres originales : Quelques attitudes permettant de diversifier

Plus en détail

Table des matières. 11.1 Contexte 1. 11.2 Zones visées 1. 11.3 Travaux assujettis 1. 11.4 Contenu du PIIA 2

Table des matières. 11.1 Contexte 1. 11.2 Zones visées 1. 11.3 Travaux assujettis 1. 11.4 Contenu du PIIA 2 Table des matières Page 11.1 Contexte 1 11.2 Zones visées 1 11.3 Travaux assujettis 1 11.4 Contenu du PIIA 2 11.4.1 L aménagement du site 2 11.4.2 La conception architecturale 3 11.4.3 L aménagement paysager

Plus en détail

LIVRET JEUNE PUBLIC (3-12 ans)

LIVRET JEUNE PUBLIC (3-12 ans) LIVRET JEUNE PUBLIC (3-12 ans) KADER ATTIA est né en 1970 à Dugny (Seine-St-Denis), il vit et travaille à Berlin. L ATELIER ÉPHÉMÈRE un samedi par mois, de 14h30 à 16h Pour explorer l exposition, peindre,

Plus en détail

Prix Oasis d Art Art s Oasis I édition. Avis de concours

Prix Oasis d Art Art s Oasis I édition. Avis de concours Prix Oasis d Art Art s Oasis I édition Petrosino (TP) Piazza della Repubblica 920 Site: www.artsoasis.it - www.comune.petrosino.tp.it E-mail: info@artsoasis.it Avis de concours Art. 1 Finalité: La Commune

Plus en détail

LES 4 OPERATIONS PLASTIQUES 1

LES 4 OPERATIONS PLASTIQUES 1 LES 4 OPERATIONS PLASTIQUES 1 ISOLER REPRODUIRE TRANSFORMER ASSOCIER - priver de contexte : copier - modifier, dissocier, - rapprocher, juxtaposer, Supprimer doubler fragmenter, effacer, ajouter, superposer,

Plus en détail

Exposition Thibault Hazelzet

Exposition Thibault Hazelzet Exposition Thibault Hazelzet 11 septembre au 30 octobre 2010 _ vernissage le samedi 11 septembre de 15h à 22h rencontre à la galerie avec François Jaudon (philosophe) et Thibault Hazelzet le mercredi 13

Plus en détail

Welcome. to the creative dimension. 10 ans GARANTIE

Welcome. to the creative dimension. 10 ans GARANTIE Welcome to the creative dimension GARANTIE 10 ans à la rencontre de DEUX UNIVERS S appuyant sur le savoir-faire de la société SAUNIER-PLUMAZ, spécialiste des traitements décoratifs de surface depuis plus

Plus en détail

TARIF 2014 2015 - applicable à partir du 1 er Septembre 2014

TARIF 2014 2015 - applicable à partir du 1 er Septembre 2014 TARIF 2014 2015 - applicable à partir du 1 er Septembre 2014 Scanns Tirages Finitions : contre-collage - plastification accrochage Prix Hors Taxes Le tarif est à titre indicatif. Nécessité de faire un

Plus en détail

Un cottage. (en angleterre) Par Catherine Ardouin Photos Bénédicte Ausset

Un cottage. (en angleterre) Par Catherine Ardouin Photos Bénédicte Ausset (en angleterre) Un cottage en open space Sur les ruines d anciennes écuries, l architecte londonien David Kohn a réinventé une maison de 250 m 2, de briques et de bois, entièrement ouverte sur la campagne.

Plus en détail

incidence & ainsi danse

incidence & ainsi danse Stéphane Bérard Rémi Dal Negro Pierre Gaignard Stephen Loye Lou Masduraud Cécile Noguès France Valliccioni Electronish Volume incidence & ainsi danse Cécile Noguès, Summerlake, bois de chêne et peinture

Plus en détail

MUSÉE DE L ART WALLON

MUSÉE DE L ART WALLON Mars 2006 Page 1 sur 21 MUSÉE DE L ART WALLON Ilot St-Georges En Féronstrée, 86 4000 Liège Tél. : 04/ 221 92 31 Fax : 04/ 221 92 32 E-Mail : musee.artwallon@liege.be 0 0 5 1 4 0 Avec le soutien financier

Plus en détail

ARTS VISUELS PROPOSITION D EXERCICES-1 re À 8 e année. Techniques. Atelier pour 3 e année. Atelier pour 1 re année

ARTS VISUELS PROPOSITION D EXERCICES-1 re À 8 e année. Techniques. Atelier pour 3 e année. Atelier pour 1 re année ARTS VISUELS PROPOSITION D EXERCICES-1 re À 8 e année Techniques Atelier pour 1 re année J imprime un monotype B1.4 utiliser des techniques simples dans ses propres œuvres (p. ex., dessin à la craie, peinture

Plus en détail

GREGORY MARKOVIC Dessins

GREGORY MARKOVIC Dessins Dossier de presse GREGORY MARKOVIC Dessins Exposition du 5 février au 28 mars 2010 Vernissage le 4 février à partir de 18h30 La Galerie Particulière 16 rue du Perche 75003 Paris +33.(0)1.48.74.28.40 www.lagalerieparticuliere.com

Plus en détail

Architecture Durable & BOIS 1

Architecture Durable & BOIS 1 Architecture Durable & BOIS 1 Surélévation et extension / chantier Prouesse architecturale Restructuration, extension par l arrière, surélévation en façade! Réalisé par : Pierre-Olivier Chanez Photos :

Plus en détail

THE MODULAR 28 «FAIR» Une Œuvre à la frontière du design et des Arts décoratifs signée Béatrice Blanchard

THE MODULAR 28 «FAIR» Une Œuvre à la frontière du design et des Arts décoratifs signée Béatrice Blanchard THE MODULAR 28 «FAIR» Une Œuvre à la frontière du design et des Arts décoratifs signée Béatrice Blanchard 1 L OEUVRE Pensée et créée par Béatrice Blanchard, The Modular 28 «Fair» est une table basse modulable

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Comment optimiser les performances d un système de vision industriel avancées Utilisation de l éclairage 1. Éclairage pour le traitement

Plus en détail

SWISSLAMEX TISSUE. Verre novateur avec effet métallique

SWISSLAMEX TISSUE. Verre novateur avec effet métallique SWISSLAMEX TISSUE Verre novateur avec effet métallique 2 Photo: Würth AG, Rorschach, vue extérieure Un verre feuilleté de sécurité avec effet métallique Les effets métalliques confèrent une apparence absolument

Plus en détail

Studios de Paris. Présentation Générale

Studios de Paris. Présentation Générale Présentation Générale Au cœur d un pôle dédié à l image : la Cité du Cinéma Une Situation idéale Aux portes de Paris, sur les bords de Seine, dans le quartier Pleyel à Saint-Denis 2 Au sein de la Cité

Plus en détail

La Romandie. s'expose à l'hôtel de Ville d Yverdon-les-Bains

La Romandie. s'expose à l'hôtel de Ville d Yverdon-les-Bains 2008 La Romandie s'expose à l'hôtel de Ville d Yverdon-les-Bains ARTICLE - 24/01/2008 La Romandie s'expose à l'hôtel de Ville YVERDON-LES-BAINS - Le peintre, poète et auteur de livre d art Robert Battard

Plus en détail

Regard sur le béton. Promenons-nous dans les bois

Regard sur le béton. Promenons-nous dans les bois Regard sur le béton Promenons-nous dans les bois A Uccle, l institution scolaire «GO!» (école primaire) a fait construire une nouvelle salle de sport pour ses élèves. Le bureau d architectes URA a proposé

Plus en détail

Michel STOCKHEM, Directeur ARTS² BACHELIER 1 Représentant du Pouvoir organisateur

Michel STOCKHEM, Directeur ARTS² BACHELIER 1 Représentant du Pouvoir organisateur Option : ARCHITECTURE D'INTÉRIEUR ARCHITECTURE D'INTÉRIEUR ATELIER 180 13 4 180 15 5 ARCHITECTURE D'INTÉRIEUR CROQUIS 60 4 2 60 4 2 COULEUR PRATIQUE DE LA COULEUR 30 2 1 DESIGN DE L'OBJET ATELIER 60 4

Plus en détail

AD Atelier Design 2 rue de vendée // 44115 Haute-Goulaine Tél: 06 66 44 29 40 // mail@adatelierdesign. com SIRET: 751 616 244. www.adatelierdesign.

AD Atelier Design 2 rue de vendée // 44115 Haute-Goulaine Tél: 06 66 44 29 40 // mail@adatelierdesign. com SIRET: 751 616 244. www.adatelierdesign. AD Atelier Design 2 rue de vendée // 44115 Haute-Goulaine Tél: 06 66 44 29 40 // mail@adatelierdesign. com SIRET: 751 616 244 www.adatelierdesign.com www.adatelierdesign.com 01 Intro // Atelier Design

Plus en détail

Anne-Lise Seusse. Née en 1980 à Lyon (F) Vit et travaille entre Lyon et Paris (F) Pour Rendez vous 11, présente :

Anne-Lise Seusse. Née en 1980 à Lyon (F) Vit et travaille entre Lyon et Paris (F) Pour Rendez vous 11, présente : Née en 1980 à Lyon (F) Vit et travaille entre Lyon et Paris (F) Formation 2007 DNSEP, École nationale supérieure des beaux arts de Lyon, Lyon (F) 2000 DEUG de philosophie à l Université Lyon 3, Lyon (F)

Plus en détail

Appel à projet. Cahier des charges

Appel à projet. Cahier des charges Ville de Villeneuve d Ascq Château de Flers, chemin du Chat Botté 59650 Villeneuve d Ascq 03 20 43 55 76 Appel à projet Résidence de création artistique à Villeneuve d Ascq : Créations artistiques autour

Plus en détail

Les enfants ont 2 périodes d Art par semaine, en anglais. (Des précisions en français peuvent être données pour assurer la compréhension de tous.

Les enfants ont 2 périodes d Art par semaine, en anglais. (Des précisions en français peuvent être données pour assurer la compréhension de tous. CP, l élève sera capable : D identifier différents outils et matériaux de création et de les utiliser correctement D explorer des techniques artistiques variées tels que le dessin, le travail de la couleur,

Plus en détail

Mémoires contemporaines 2

Mémoires contemporaines 2 DOSSIER DE PRESSE / Carré Edouard VII Contact presse : Nathalie Riché nriche@art-en-direct.fr / 01 55 35 25 12 Les œuvres de réinventent le Carré Edouard VII Inscrire son soutien à la création contemporaine

Plus en détail

CARTE EXPOSITION COLLECTION 18.01.2014>25.01.2015 USART RESSOURCES

CARTE EXPOSITION COLLECTION 18.01.2014>25.01.2015 USART RESSOURCES CARTE RESSOURCES EXPOSITION COLLECTION 18.01.2014>25.01.2015 USART 1 Quelles sont les formes que tu reconnais dans cette peinture? > Des carrés, des lignes rondes, des courbes, des demi-cercles. 2 Quelles

Plus en détail

ARCHITECTURE VITALE ECTURE VITALE

ARCHITECTURE VITALE ECTURE VITALE Nadia RUSSELL 16, rue du Portail 33800, Bordeaux 06 63 27 52 49 n.russell@galerie-tinbox.com www.galerie-tinbox.com du mardi au samedi de 16h à 20h et sur rdv ARCHITECTURE VITALE Vincent Testard Du 28

Plus en détail

Le bois est une fibre naturelle et renouvelable parmi les plus résistantes au monde.

Le bois est une fibre naturelle et renouvelable parmi les plus résistantes au monde. Le bois est une fibre naturelle et renouvelable parmi les plus résistantes au monde. Le savoir-faire humain conjugué à cette noble matière nous démontre encore aujourd hui comment la nature sait prendre

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

Une collectivité anglaise invente un dispositif anti-chômage des plus

Une collectivité anglaise invente un dispositif anti-chômage des plus DESIGN DE SERVICES PUBLICS UNE AUTRE MANIÈRE DE FAIRE Une collectivité anglaise invente un dispositif anti-chômage des plus de 50 ans avec les chômeurs eux-mêmes ; une équipe créative aide les habitants

Plus en détail

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Plania Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Chapitre 11 Dispositions particulières applicables à certaines zones P031607 303-P031607-0932-000-UM-0023-0A Municipalité de Saint-Marc-sur-Richelieu 102

Plus en détail

PUBLIENSEIGNES.CH ENSEIGNES - SIGNALETIQUES - VEHICULES - AFFICHAGES - DRAPEAUX - IMPRESSIONS - STANDS D EXPOSITIONS

PUBLIENSEIGNES.CH ENSEIGNES - SIGNALETIQUES - VEHICULES - AFFICHAGES - DRAPEAUX - IMPRESSIONS - STANDS D EXPOSITIONS PUBLIENSEIGNES.CH ENSEIGNES - SIGNALETIQUES - VEHICULES - AFFICHAGES - DRAPEAUX - IMPRESSIONS - STANDS D EXPOSITIONS PRESENTATION DE PUBLIENSEIGNES SARL Publienseignes Sàrl a été fondé en 1977 et s est

Plus en détail

SYLVAIN BAUMANN. portfolio STATEMENT / PROJECTS / CV. /

SYLVAIN BAUMANN. portfolio STATEMENT / PROJECTS / CV. / SYLVAIN BAUMANN portfolio STATEMENT / PROJECTS / CV contact@sylvainbaumann.com / www.sylvainbaumann.com Working in a variety of different media including sculpture, found objects as well as design items,

Plus en détail

Le pouvoir des couleurs. Monochrome. L art contemporain. L art abstrait. Démarche. «Expérience monochrome» Fiche technique

Le pouvoir des couleurs. Monochrome. L art contemporain. L art abstrait. Démarche. «Expérience monochrome» Fiche technique «Expérience monochrome» Fiche technique Monochrome Le pouvoir des couleurs Monochrome (Définition issue du «vocabulaire d Esthétique» d Etienne Souriau) : Qui est d une seule couleur. On ne qualifie guère

Plus en détail

Dossier Technique. «Monster bin» Ecole Supérieure du Bois

Dossier Technique. «Monster bin» Ecole Supérieure du Bois Ecole Supérieure du Bois Dossier Technique «Monster bin» GROUPE 8 : BARTH Julien;CHAMOND Ronan;DE LAMOTTE Louis;GODARD Mathilde;LEHAULT Camille;REMY Vincent 2015 Sommaire I. Fonctions du produit... 3 II.

Plus en détail

Legoman (Yannick Jacquet) Graphiste, VJ, motion designer. Shirü (Jérémie Peeters) Graphiste, sérigraphe, VJ

Legoman (Yannick Jacquet) Graphiste, VJ, motion designer. Shirü (Jérémie Peeters) Graphiste, sérigraphe, VJ Collectif audiovisuel : Installations / VJing / lives audio-vidéo Artistes : Legoman (Yannick Jacquet) Graphiste, VJ, motion designer Shirü (Jérémie Peeters) Graphiste, sérigraphe, VJ Thomas Vaquié Musicien,

Plus en détail

Correction du partiel 1 : semestre 2. Le plan

Correction du partiel 1 : semestre 2. Le plan Correction du partiel 1 : semestre 2 La salle d honneur de l hôtel de ville de Grenoble est une œuvre de Marcel Novarina. Certains l ont attribué à Auguste Perret, et je pense que Novarina aurait été flatté

Plus en détail

ANALYSER UNE IMAGE LA GRILLE D ANALYSE

ANALYSER UNE IMAGE LA GRILLE D ANALYSE ANALYSER UNE IMAGE LA GRILLE D ANALYSE Boulevard Haussmann 75009 Paris France Tél : +33 1 80 88 80 30 - Fax : +33 1 80 88 80 31 Site web : - Email : contact@openclassrooms.coau capital social de 70 727,80

Plus en détail

Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE

Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION EXERCICE 1: STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE Lieu: - introduction auditoire SG1 - poursuite du travail à atelier de projet, présence sur place de Dan

Plus en détail

PARCOURS DECOUVERTE TRAVAIL DE LA PIERRE

PARCOURS DECOUVERTE TRAVAIL DE LA PIERRE PARCOURS DECOUVERTE TRAVAIL DE LA PIERRE LES MATERIAUX UTILISES DANS LA CONSTRUCTION À VIEUX-LA-ROMAINE Salle : Vitrine «Matériaux et techniques de construction». ) Voici les matériaux utilisés pour construire

Plus en détail

Sculpture contemporaine MIP Grasse Analyse plastique

Sculpture contemporaine MIP Grasse Analyse plastique Sculpture contemporaine MIP Grasse Analyse plastique Tomek Kawiak L'habit de parfumeur (1997) D'après une gravure de Nicolas Larmessin (XVIIe ) Sculpture (3D) Bronze Socle en pierre Formes Figuration humaine

Plus en détail

du 24 janvier au 1er février 2015

du 24 janvier au 1er février 2015 Clara Scremini Gallery à BRAFA ART FAIR Bruxelles du 24 janvier au 1er février 2015 Maria Bang Espersen, Attitude l, 18x37x20cm, 2013 Clara Scremini Gallery Clara Scremini Gallery participe à du samedi

Plus en détail

Michel STOCKHEM, Directeur ARTS² BACHELIER 1 Représentant du Pouvoir organisateur

Michel STOCKHEM, Directeur ARTS² BACHELIER 1 Représentant du Pouvoir organisateur Option : ARCHITECTURE D'INTÉRIEUR ARCHITECTURE D'INTÉRIEUR ATELIER 180 13 4 180 15 5 ARCHITECTURE D'INTÉRIEUR CROQUIS 60 4 2 60 4 2 COULEUR PRATIQUE DE LA COULEUR 30 2 1 DESIGN DE L'OBJET ATELIER 60 4

Plus en détail

Escaliers en colimaçon de SPRICH AG

Escaliers en colimaçon de SPRICH AG Escaliers en colimaçon de SPRICH AG SPRICH AG Gitterroste 08 / 2014 SPRICH AG Gitterroste Blegistrasse 11A CH-6340 Baar Nos escaliers vous élèvent en toute sécurité Une construction modulaire chaque escalier

Plus en détail

TITRE IV ZONAGE CHAPITRE 20 DISPOSITIONS CONCERNANT LE CONTRÔLE ARCHITECTURAL

TITRE IV ZONAGE CHAPITRE 20 DISPOSITIONS CONCERNANT LE CONTRÔLE ARCHITECTURAL TITRE IV ZONAGE CHAPITRE 20 DISPOSITIONS CONCERNANT LE CONTRÔLE ARCHITECTURAL 20-1 TABLE DES MATIÈRES ZONAGE CHAPITRE 20 DISPOSITIONS CONCERNANT LE CONTRÔLE ARCHITECTURAL 20.1 PAREMENT EXTÉRIEUR DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR. Stair Designer-1

Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR. Stair Designer-1 Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR Stair Designer-1 Stair Designer-2 Designer d escalier Le Designer d escalier rend facile la réalisation et la mise en place d escaliers sur mesure dans votre

Plus en détail

Pistone Letters & Artwork

Pistone Letters & Artwork Pistone Letters & Artwork Dossier d information presse Exposition d arts graphiques graffiti lettres peinture présentée aux ateliers Sarah Lang 19A, rue de Molsheim à Strasbourg Série-K Du 25 février au

Plus en détail

Inventaire préliminaire des bâtiments patrimoniaux de la CSDM Pascale Beaudet et Caroline Tanguay mai 2002

Inventaire préliminaire des bâtiments patrimoniaux de la CSDM Pascale Beaudet et Caroline Tanguay mai 2002 A IDENTIFICATION 1. APPELLATION actuelle Jeanne-LeBer Autre(s) appellation(s) Saint-Jean 2. No. dossier 56 3. No. réf. Archives CSDM 300 / 300 4. ANNÉE de construction 1957 5. ARCHITECTE concepteur Louis

Plus en détail

PORTES SYNTESIS LINE. le rêve en coulisse

PORTES SYNTESIS LINE. le rêve en coulisse PORTES SYNTESIS LINE Des produits évolués, aux mesures à fleur de plafond et aux structures à fleur de mur, qui redéfinissent le rôle de la porte et ouvrent des possibilités extraordinaires d expression

Plus en détail

A quoi t intéresses-tu spécialement en ce moment?

A quoi t intéresses-tu spécialement en ce moment? Simon Paccaud A quoi t intéresses-tu spécialement en ce moment? En ce moment je m intéresse à plusieurs médiums. Pour la sculpture je travaille sur la confrontation de matériaux et la tension. J aime travailler

Plus en détail

POÉTIQUE DE LA RETENUE

POÉTIQUE DE LA RETENUE POÉTIQUE DE LA RETENUE Exposition collective Du 24 avril au 2 mai 2015 Vernissage le 23 avril à 18h Photographies, vidéos et installations de: Gilles DEWALQUE Sandra GAILLARDON Marie-Claude LACROIX Anthony

Plus en détail

Thibault Desombre signe une nouvelle cuisine pour Arthur Bonnet : Métisse ou l esprit atelier

Thibault Desombre signe une nouvelle cuisine pour Arthur Bonnet : Métisse ou l esprit atelier Janvier 2013 Thibault Desombre signe une nouvelle cuisine pour Arthur Bonnet : Métisse ou l esprit atelier Abaisser la pâte, chiqueter un feuilleté, c'est-à-dire le fendre pour qu il s affranchisse et

Plus en détail

/// MAUDE GRÜBEL /// << <<< LA LISIÈRE EST SOURDE / EXPOSITION AU LAC GELÉ

/// MAUDE GRÜBEL /// << <<< LA LISIÈRE EST SOURDE / EXPOSITION AU LAC GELÉ MAUDE GRÜBEL LA LISIÈRE EST SOURDE / EXPOSITION AU LAC GELÉ / Maude Grübel 14 rue Gourjon 13002 Marseille +33 625 447 751 contact@maudegruebel.com N Maison des Artistes : G 627129 / www.maudegruebel.com

Plus en détail

PROJECTION(S) La magie du banal. Installations artistiques d un designer photographe sur des sites de projets architecturaux à venir

PROJECTION(S) La magie du banal. Installations artistiques d un designer photographe sur des sites de projets architecturaux à venir PROJECTION(S) La magie du banal Installations artistiques d un designer photographe sur des sites de projets architecturaux à venir Barbara Ibgui Ecole Boulle DSAA Design d espace, Territoires habités

Plus en détail

Drôles de trames! Exposition du 4 mars au 8 mai 2016 Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains Livret jeune public

Drôles de trames! Exposition du 4 mars au 8 mai 2016 Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains Livret jeune public Drôles de trames! Exposition du 4 mars au 8 mai 2016 Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains Livret jeune public Drôles de trames... Drôle de titre pour une exposition! Tu découvriras ici

Plus en détail

Gilberto Güiza Rojas

Gilberto Güiza Rojas La représentation du travail et le (jeu de) rôle du travailleur Gilberto Güiza Rojas Présentation de portfolio artistique Le quotidien comme succession de fragments liés par le tissu de l individu Ma

Plus en détail

Némo Tral Dessinateur - Plasticien

Némo Tral Dessinateur - Plasticien Némo Tral Dessinateur - Plasticien www.nemo-tral.com contact@nemo-tral.com +33(0)7 61 75 52 27 Né en 1983, je vis et travaille à Paris. Diplômé de l Ecole Spéciale d Architecture en 2008, j ai une formation

Plus en détail

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU 2 VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS ENCADREMENT DE BAIE ALLÈGE SOUBASSEMENT BANDEAU MODÉNATURE ENSEMBLE DE DÉCORS ET MOULURES CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU QUEUE DE VACHE

Plus en détail

FabriKaCorps. La fabrique du corps comme objet de consommation

FabriKaCorps. La fabrique du corps comme objet de consommation FabriKaCorps La fabrique du corps comme objet de consommation 1. Présentation du projet Le projet scientifique «Le corps comme objet de consommation» est le thème du nouveau projet culturel, artistique

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

L ART DE L ESPACE = LA CITE RADIEUSE DE MARSEILLE PAR LE CORBUSIER

L ART DE L ESPACE = LA CITE RADIEUSE DE MARSEILLE PAR LE CORBUSIER L ART DE L ESPACE = LA CITE RADIEUSE DE MARSEILLE PAR LE CORBUSIER La cité radieuse est haute de 17 étages et regroupe 337 appartements (137x 56 x 24m). Le toit comporte une école maternelle, une piste

Plus en détail

Leader de la prestation audiovisuelle. Studios de Paris. Présentation Générale

Leader de la prestation audiovisuelle. Studios de Paris. Présentation Générale Leader de la prestation audiovisuelle Studios de Paris Présentation Générale A1 Studios de Paris Au cœur d un pôle dédié à l image : la Cité du Cinéma A 86 Une Situation idéale Aux portes de Paris, sur

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

Palais de la Méditerranée

Palais de la Méditerranée 2 Palais de la Méditerranée 5 6 7 3 8 2 Palais de la Méditerranée 1 Palais des Congrès Palais des Arts A. Présentation du 2 Dans le cadre du programme d investissement, le Palais de la Méditerranée 2 a

Plus en détail

ART ET ARCHITECTURE DANS LES ANNÉES 50

ART ET ARCHITECTURE DANS LES ANNÉES 50 BLOC André ART ET ARCHITECTURE DANS LES ANNÉES 50 En 1951 André Bloc et Félix del Marle créent le groupe Espace, qui explore une nouvelle forme de synthèse des arts, associant peinture, sculpture et architecture,

Plus en détail