Le volcanisme. Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le volcanisme. Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun!"

Transcription

1 Le volcanisme Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun! Problème : Qu est ce que le volcanisme? I. Les éruptions volcaniques A. Les deux grands types de volcanisme Activité 1 : Vidéo sur les deux types de volcanisme (E=m6) K7 jeulin ou pierron? Oral Prise de notes sur la vidéo au brouillon. Mise en commun des résultats : De quels volcanismes parle-t on? - Effusif - Explosif Quelles sont les caractéristiques de ces deux volcanismes? Volcanisme Effusif Explosif Lave Fluide Pâteuse Matériaux émis Coulées cendres Quel est le volcanisme le plus dangereux? Volcanisme explosif Pourquoi dans le cas d un volcanisme explosif, on observe une explosion? Qu est ce qui explose? Le magma remonte en surface et bouche l entrée de la cheminée. Comme la lave est pâteuse, le gaz est enfermé par cette lave, la pression monte et il se produit une explosion. Explication par le professeur : La différence entre une lave fluide et pâteuse est la teneur en silice : Si la lave contient beaucoup de silice, la lave sera visqueuse. Si la lave contient peu de silice, elle sera fluide. Une éruption volcanique est une arrivée en surface d un magma, c'est-à-dire de la roche en fusion (Température de 700 C à 1200 C) venant de l intérieur de la Terre. Quand le magma est pauvre en silice, il est fluide et les gaz peuvent s échapper facilement. L éruption est calme ave des coulées et quelques projections. C est une éruption effusive. Quand le magma est riche en silice, il est visqueux et les gaz ne peuvent pas s échapper. La pression de ces gaz monte jusqu à l explosion. L éruption est alors violente avec des nuées ardentes et des panaches de cendres. C est une éruption explosive.

2 Distribution d un schéma : Replacer effusif et explosif Effusif Explosif Exercice : Dessiner un volcan vu en coupe et discuter de la pertinence des dessins. Les dessins sont placés sous la flex-cam et projetés à la TV, les élèves discutent des dessins, pourquoi telle ou telle chose est juste et pourquoi elles sont fausses Problème : comment fonctionne un volcan? B. Description d un volcan Voir livre doc. a p.118 (Bordas) Comment monte le magma? Par les failles Qu y a t il avant la première éruption? Rien Comment se forme le volcan? Lave refroidit, couche de roche. Un volcan se construit par l accumulation de produits volcaniques. Le magma vient d une profondeur de plusieurs dizaines de kilomètres et a séjourné dans une chambre magmatique ou un réservoir magmatique. Il remonte en surface par des failles et sort de la cheminée. Bombes, projections Cratère Cône volcanique Coulée Cheminée Chambre magmatique superficielle Faille Chambre magmatique profonde

3 II. Etude d une roche volcanique : le basalte Quand la lave refroidit, elle durcit et donne naissance à une roche volcanique. La plus fréquente d entre elles (90%) est le basalte. A. Description Activité 2 : Description d un morceau de basalte par oral avec les élèves. Description des cristaux : Cristaux verts/jaunes : olivine (olive!) Cristaux noirs : pyroxène. C est une roche sombre, lourde ave quelques cristaux visibles à l œil nu (pyroxène, olivine). Problème : Comment faire pour en savoir plus sur le basalte? On utilise une loupe, un microscope. Explication utilisation du microscope (rappels) : Explication rapide de la lumière polarisée Utilisation de la flex-cam Présence de cristaux qui changent de couleur quand on tourne la platine : cristaux (olivine, pyroxène) Présence de cristaux qui ne changent pas de couleur quand on tourne la platine : verre ( = pâte microlithique) Problème : Comment obtenir des gros cristaux et des petits cristaux? Activité 3 : Manipulation : - Appareil de chauffage - Vanilline - Lame - Lamelle - Glaçon - Flex-cam pour le prof! 1. Brancher l appareil de chauffage à déposer une pointe de couteau de vanilline sur la lame, recouvrir de la lamelle et déposer le tout sur l appareil de chauffage. 3. Dés que la vanilline est fondue, saisir la lame et la déposer sur la platine du microscope et observer. 4. déposer une seconde fois la lame sur l appareil de chauffage afin que la vanilline refonde. 5. Une fois fondue, saisir la lame et la déposer sur le glaçon pendant 1 à 2 minutes 6. Observer de nouveau au microscope, que constatez-vous? Interprétation : Qu est que cela veut dire? Lors d un refroidissement rapide, on obtient de petits cristaux car ils n ont pas le temps de grossir. Lors d un refroidissement lent, on obtient de gros cristaux car ils ont le temps de grossir.

4 Dans le basalte : Le verre, témoigne lui d un refroidissement rapide. Si on compare cette roche avec une roche plutonique (granite), on constate qu il y a de nombreux cristaux et de gros cristaux, donc cette roche s est refroidit lentement. Au microscope, on distingue deux parties dans un basalte : - Une partie constituée de cristaux dont la plupart sont microscopiques. On les appelle les microlithes. - Une partie non cristallisée qu on appelle le verre. Observation : Obsidienne Ponce Petite manipulation : pierre ponce déposer dans un bocal plein d eau : une roche qui flotte! De quoi est constituée la pierre ponce? Roche volcanique constituée de lave qui a emprisonné beaucoup de gaz! Comment cette roche se forme? Il faut une lave très pâteuse qui va enfermer le gaz L obsidienne et la pierre ponce sont deux roches vitreuses car elles sont essentielles constituées de verre, on observe aucun cristal! A quel type de volcanisme appartient cette roche? Volcanisme explosif car la lave est pâteuse! B. Les différents basaltes Activité 4 : Etude des différents basaltes

5 Qu est ce qu on peut dire de ce tableau? Quelle conclusion peut-on tirer? Plus la vitesse de refroidissement est lente, plus il y a de cristaux et plus ils sont gros et moins il y a de verre. Les cristaux obtenus à partir d une lave basaltique dépendent de la vitesse de refroidissement de cette lave : plus cette vitesse est lente, plus les cristaux ont le temps de se former, ils seront donc plus gros et plus nombreux et il y aura moins de verre. Quand la vitesse de refroidissement est très rapide, les cristaux n ont pas le temps de se former et on obtient une roche qui ne contient que du verre et qu on appelle une roche vitreuse (ex : obsidienne, pierre ponce). Résumer par oral et écrire sur le cahier : Les roches volcaniques obtenues dépendent de quoi?

6 La roche volcanique obtenue à partir d une lave dépend de sa composition chimique et de la vitesse de refroidissement de la lave. Comment savoir si une roche est volcanique ou pas? - si elle contient du verre volcanique - la taille des cristaux volcanique (petits cristaux) Non volcanique (gros cristaux) refroidissement lent, mais où se forme de telles roches? Toutes les roches volcaniques contiennent du verre et des microlithes et se sont les seules à en contenir! Remarque : Quand le magma refroidit en profondeur, il refroidit très lentement et donne une roche entièrement cristallisée, c est une roche plutonique. III. Localisation des volcans Etude d une carte de la répartition des volcans dans le monde Les principales zones volcaniques sont : - Autour du Pacifique avec des volcans explosifs - Le long des dorsales océaniques avec des volcans effusifs. En France il existe aussi des volcans, lesquels? Volcans d Auvergne Photographies du Puy de Pariou et du Puy de Dôme Qu est ce qui prouve qu il s agit de volcans? - Cratère (seulement pour le Pariou) - Roche (si elle possède du verre, il s agit d un volcan) Lire le texte p. 120 Volcanisme d Auvergne : effusif et explosif IV. Surveiller et prévoir K7 : Prévoir les volcans (prise de notes) Comment prévoir les éruptions les éruptions volcaniques? - Gonflement volcans - inclinaison pente volcans - Distance bord cratère - nombre de séismes - Température élevée On tente de prévoir les éruptions en surveillant les volcans grâce à : - Des mesures de la déformation du sol - Des mesures de la température - Des enregistrements des petites secousses sismiques, Tous ces phénomènes étant liés à la montée du magma.

7 Contrôle :

DEFINITIONS : Comment se passe une éruption volcanique? I/ Une éruption volcanique peut être effusive ou explosive. DEFINITION :

DEFINITIONS : Comment se passe une éruption volcanique? I/ Une éruption volcanique peut être effusive ou explosive. DEFINITION : Chapitre 2 : le volcanisme Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre 2 : le volcanisme

Plus en détail

L E BILAN DES ACTIVITÉS

L E BILAN DES ACTIVITÉS L E BILAN DES ACTIVITÉS Activité 1 Des volcans en éruption Mots-clés Il existe deux types d éruptions volcaniques : les éruptions explosives, caractérisées par des explosions plus ou moins importantes,

Plus en détail

Le magmatisme à la Réunion

Le magmatisme à la Réunion GEOLOGIE 15 avril 2009 Durée : 2 heures L usage de la calculatrice est autorisé pour cette épreuve (1pt) Le magmatisme à la Réunion L île de la Réunion est située dans l océan Indien. Elle constitue la

Plus en détail

- La péridotite est quant à elle un cas particulier, difficile à classer. C est la roche du manteau.

- La péridotite est quant à elle un cas particulier, difficile à classer. C est la roche du manteau. Rappels de géologie de 1S. Rappel bref de la structure du globe. http://geologie-alpe-huez.1001photos.com/roches/terre.php La lithosphère est constituée de la croûte (continentale ou océanique) et de la

Plus en détail

INTRODUCTION - RAPPELS

INTRODUCTION - RAPPELS Thème 1B Chapitre 3 Les caractéristiques de la lithosphère continentale TermS 2012-2013 INTRODUCTION - RAPPELS L'étude de la propagation des ondes sismiques a permis d'élaborer un modèle de structure interne

Plus en détail

Pétrographie. La pétrographie est la science qui étudie les roches. Origine des roches

Pétrographie. La pétrographie est la science qui étudie les roches. Origine des roches Pétrographie La pétrographie est la science qui étudie les roches Origine des roches L'origine des roches nous permet de les classer classiquement en trois groupes: - roches sédimentaires issues d'un sédiment

Plus en détail

Les risques volcaniques

Les risques volcaniques Les risques volcaniques La Classe de 2VP1 est allée visiter Vulcania le vendredi 4 avril le matin. L entrée de Vulcania L objectif de cette sortie vise à comprendre quels sont les risques majeurs et les

Plus en détail

7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches

7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches 7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches A. L EAU DANS L ALTÉRATION ET L ÉROSION Quelle que soit la nature des roches à la surface du globe, elles subissent les actions conjuguées des fluides

Plus en détail

LES ROCHES. 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G.

LES ROCHES. 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G. LES ROCHES 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G. Cuvelier page 1 b) Les roches, matériaux de construction : Cours de géographie

Plus en détail

L activité interne du globe

L activité interne du globe L activité interne du globe 1 - Les séismes Comment se manifeste un séisme et quelles en sont les conséquences? Activité 1 Régulièrement dans les actualités on parle de tremblements de terre ou séismes

Plus en détail

La tectonique des plaques. Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques.

La tectonique des plaques. Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques. Chapitre 3 : La tectonique des plaques Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques. A- Localisation des plaques Activité : Observation

Plus en détail

Sciences de la Vie et de la Terre

Sciences de la Vie et de la Terre Sciences de la Vie et de la Terre S V T 4e Programme 2007 Coordinateur Roland CALDERON I.A. - I.P.R. académie d Aix-Marseille Les auteurs Sylvie BOUTON Professeur à Paris Louis-Marie COUTELEAU Professeur

Plus en détail

Ressources. Production attendue

Ressources. Production attendue Thème du programme : la tectonique des plaques histoire d un modèle Etape 1 : Concevoir une stratégie pour résoudre une situation problème proposer une démarche d investigation Contre arguments de la théorie

Plus en détail

CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE

CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE En proposant sa théorie de la mobilité horizontale des continents, Wegener s'était heurté au problème de la détermination des forces capables de déplacer

Plus en détail

Copie-type Ceci n est pas une correction seulement un exemple de réponse. Partie I Le magmatisme en zone de subduction

Copie-type Ceci n est pas une correction seulement un exemple de réponse. Partie I Le magmatisme en zone de subduction Copie-type Ceci n est pas une correction seulement un exemple de réponse. Partie I Le magmatisme en zone de subduction Introduction : Les zones de subduction, domaine de convergence où la lithosphère océanique

Plus en détail

Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande»

Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande» Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande» Consignes : - travail individuel ; - rédiger intégralement introduction et conclusion ; - noter les titres des grandes parties

Plus en détail

1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE

1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE 1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE Niveau : 1 ère S - TS Extrait du programme : Divergence et phénomènes liés (durée indicative : 3 semaines)

Plus en détail

Les minéraux et les roches pour tous. Par Simon Auclair, géologue

Les minéraux et les roches pour tous. Par Simon Auclair, géologue Les minéraux et les roches pour tous Par Simon Auclair, géologue Journée de formation des enseignants Le vendredi 20 septembre 2013 La géologie Définition Plan de la présentation Métier de géologue Les

Plus en détail

Correction de la géothermie

Correction de la géothermie Correction de la géothermie Les ondes issues d un séisme survenu en Alsace sont enregistrées dans différentes stations (Doc. 1). On dispose ainsi du temps de parcours des ondes P réfléchies sur le Moho

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre 1 Lac de la station thermale du Blue Lagoon en Islande (eau chauffée par l énergie géothermique) 2 - I - Gradient géothermique et flux géothermique 1) Des

Plus en détail

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES REVISIONS DE 1 S. Vous devez indiquer pour chaque proposition si celle-ci est vraie (V) ou fausse (F) en cochant la case correspondante ; une abstention ou une réponse trop peu lisible seront considérées

Plus en détail

Chapitre II La formation des chaînes de montagnes

Chapitre II La formation des chaînes de montagnes Chapitre II La formation des chaînes de montagnes -I -Les traces d un domaine océanique dans les chaînes de montagnes 1) Des roches témoins d un océan disparu 1 2 Basaltes en coussin au fond de l océan

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre 4 e

Sciences de la vie et de la Terre 4 e Sciences de la vie et de la Terre 4 e Livret de corrigés Rédaction Benjamon Tello Ce cours est la propriété du Cned. Les images et textes intégrés à ce cours sont la propriété de leurs auteurs et/ou ayants

Plus en détail

Rock Mechanics Mécanique des roches

Rock Mechanics Mécanique des roches Mécanique des roches Course Lectures 2007 1 ère partie Rocheset massifs rocheux Professeur ZHAO Jian EPFL ENAC LMR 1 Informations sur le cours Enseignant: Prof ZHAO Jian, LMR Objectifs: (a) Comprendre

Plus en détail

Roches métamorphiques

Roches métamorphiques Roches métamorphiques muscovite structure en feuillets grenat Structure. On observe une structure avec des feuillets ce qui est caractéristique d un faciès MP MT. Minéraux. quartz, biotite, muscovite :

Plus en détail

Séquence 4. De la dérive des continents à la tectonique des plaques, la naissance d une théorie

Séquence 4. De la dérive des continents à la tectonique des plaques, la naissance d une théorie Séquence 4 De la dérive des continents à la tectonique des plaques, la naissance d une théorie Sommaire 1. Dérive des continents : la naissance de l idée 2. L interprétation actuelle des différences d

Plus en détail

Volcanisme et tectonique des plaques

Volcanisme et tectonique des plaques Volcanisme et tectonique des plaques Le volcanisme Le volcanisme est un phénomène naturel menaçant, mais il peut être aussi fascinant. Pour certaine civilisation, l attraction des volcans est grande. Elle

Plus en détail

La tectonique des plaques: histoire d un modèle. Progression pédagogique en 1 e S David Bard - APBG

La tectonique des plaques: histoire d un modèle. Progression pédagogique en 1 e S David Bard - APBG La tectonique des plaques: histoire d un modèle Progression pédagogique en 1 e S David Bard - APBG Temps approximatif: 10 semaines Rappel des acquis de 4 e et motivation Tableau d Hokusai montrant le tsunami

Plus en détail

LE VOLCANISME LES ROCHES MAGMATIQUES LES ROCHES METAMORPHIQUES ET PAYSAGES SEDIMENTAIRES

LE VOLCANISME LES ROCHES MAGMATIQUES LES ROCHES METAMORPHIQUES ET PAYSAGES SEDIMENTAIRES RÉSUMÉ DU STAGE GÉOLOGIE DES 6, 7 & 8 Mai 2006 à BOULOURIS 83 EFFECTUÉ PAR JEAN- LOUIS ROQUEIROL DU CLUB CAMINA LE VOLCANISME LES ROCHES MAGMATIQUES LES ROCHES METAMORPHIQUES LES ROCHES ET PAYSAGES SEDIMENTAIRES

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

EDUCATION.VULCANIA.COM

EDUCATION.VULCANIA.COM Dossier pédagogique RISQUES VOLCANIQUES Livret élève CHERS EXPLORATEURS, Ce questionnaire vous aidera à découvrir quelques exemples d aléas naturels notemment d origine volcaniques et risques associés.

Plus en détail

Les réservoirs géothermaux de haute énergie: de l exploration à l exploitation. (l exemple de Bouillante)

Les réservoirs géothermaux de haute énergie: de l exploration à l exploitation. (l exemple de Bouillante) EnSciTerre, Cycles de conférences de l OSUC Les réservoirs géothermaux de haute énergie: de l exploration à l exploitation. (l exemple de Bouillante) E. Bourdon Sommaire - Qu est-ce qu un réservoir géothermal

Plus en détail

Les verres naturels UNE PETITE ENCYCLOPEDIE DU VERRE. comportant des teneurs inhabituellement

Les verres naturels UNE PETITE ENCYCLOPEDIE DU VERRE. comportant des teneurs inhabituellement Les verres naturels Pascal Richet UNE PRODUCTION IMMÉMORIALE Depuis 45 siècles, l homme fabri - que des verres en refroidissant rapidement des silicates fondus à haute température. Son inventivité est

Plus en détail

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer?

La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? L effet de la fonte des glaces sur la variation du niveau de la mer est parfois source d erreur et de confusion. Certains prétendent qu elle est

Plus en détail

DIGESTION IN VITRO (Faure-Rabasse S.)

DIGESTION IN VITRO (Faure-Rabasse S.) DIGESTION IN VITRO (Faure-Rabasse S.) classe : 5 ème durée : 55 minutes Contexte : La partie «digestion des aliments et le devenir des Nutriments» commence avec la mise en place de cette tâche. En introduction

Plus en détail

Chapitre n 2. Conduction électrique et structure de la matière.

Chapitre n 2. Conduction électrique et structure de la matière. Chapitre n 2 3 Conduction électrique et structure de la matière. T.P.n 1: Les solutions aqueuses sont-elles conductrices? >Objectifs: Tester le caractère conducteur ou isolant de diverses solutions aqueuses.

Plus en détail

L éruption du volcan Grimsvötn en Islande

L éruption du volcan Grimsvötn en Islande BRGM PDG/JV Orléans, le 22 mai 2011, 17h L éruption du volcan Grimsvötn en Islande Le samedi 21 mai 2011, à 21h (heure de Paris), le volcan islandais Grimsvötn est entré en éruption, et le souvenir de

Plus en détail

Le pétrole et ses transformations

Le pétrole et ses transformations Le pétrole et ses transformations 3 Objectifs Connaître les produits dérivés du pétrole. Connaître la chaîne de transformation : du puits de pétrole à la pompe à essence. Prendre conscience des nombreuses

Plus en détail

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Comment font les végétaux pour s installer dans un nouveau milieu alors qu ils ne peuvent pas se déplacer? I/ L installation des végétaux dans un nouveau milieu

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Sciences de la vie et de la Terre 2008 NOM :.. Prénom :. Classe :.. Collège :.. Diagnostic PPRE 5 e 2007 Académie de Grenoble Diagnostic PPRE 5 e 2007 Académie de Grenoble La fabrication du pain Document

Plus en détail

I/ L information génétique se trouve dans les chromosomes du noyau.

I/ L information génétique se trouve dans les chromosomes du noyau. Chapitre 2 : localisation et organisation de l information génétique Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Sciences de la vie et de la Terre Thème 2 B Enjeux planétaires contemporains - La plante domestiquée Table des matières 1 : La plante cultivée : le Maïs...Erreur! Signet non défini. 2 : Les variétés de

Plus en détail

Quelques notions de géologie

Quelques notions de géologie Quelques notions de géologie Qu est-ce qu une roche? Par définition, on nomme roche tout matériau constitutif de l écorce terrestre. Les matières qui composent les roches sont qualifiées de matières minérales,

Plus en détail

LES LIANTS HYDRAULIQUES. Hamdi Boualem ENSSMAL

LES LIANTS HYDRAULIQUES. Hamdi Boualem ENSSMAL LES LIANTS HYDRAULIQUES Hamdi Boualem ENSSMAL Le ciment Le ciment est une matière pulvérulente, formant avec l eau ou avec une solution saline une pâte plastique liante, capable d agglomérer, en durcissant,

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

Le projet de faire participer une classe de collégiens à une exposition mycologique est né tout simplement. La Société Mycologique Issoise délocalise

Le projet de faire participer une classe de collégiens à une exposition mycologique est né tout simplement. La Société Mycologique Issoise délocalise Le projet de faire participer une classe de collégiens à une exposition mycologique est né tout simplement. La Société Mycologique Issoise délocalise son exposition annuelle tous les deux ans dans les

Plus en détail

Chap. 2 LES ROCHES A- INTRODUCTION

Chap. 2 LES ROCHES A- INTRODUCTION Page 1 sur 19 Chap. 2 LES ROCHES Objectifs : - Décrire les processus de formation des roches ; - Dégager les types de roches. (Voir aussi fichier «qlq notions de géologie roches»pdf A- INTRODUCTION La

Plus en détail

EXCURSION GEOLOGIQUE PALEONTOLOGIE ET VOLCANISME EN ARDECHE PAYSAGES GEOLOGIQUES DU MONT D 'OR LYONNAIS

EXCURSION GEOLOGIQUE PALEONTOLOGIE ET VOLCANISME EN ARDECHE PAYSAGES GEOLOGIQUES DU MONT D 'OR LYONNAIS EXCURSION GEOLOGIQUE PALEONTOLOGIE ET VOLCANISME EN ARDECHE PAYSAGES GEOLOGIQUES DU MONT D 'OR LYONNAIS LES 11 ET 12 AVRIL 2007 Sortie de terrain en Ardèche 1 ère S : objectifs Déterminer les grandes catégories

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE 1 CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE Quels sont les arguments qui permettent de renforcer le modèle? 2 3 I. UNE CONFIRMATION DE L EXPANSION DU PLANCHER OCÉANIQUE A.LES

Plus en détail

Trace sur ton cahier de sciences un tableau pour écrire le nom des objets en face du container correspondant (vert, bleu ou gris).

Trace sur ton cahier de sciences un tableau pour écrire le nom des objets en face du container correspondant (vert, bleu ou gris). Les matériaux Je trie les déchets JE DÉCOUVRE QU EST-CE QU UN DÉCHET? Un déchet est tout ce dont on ne se sert plus et dont on se débarrasse. Les déchets peuvent être solides ou liquides, même gazeux.

Plus en détail

Température du four trop basse Utiliser la bonne température: 370 F à 380 F (187 C à 193 C). Sur-mélangée Mélanger moins dans la première phase.

Température du four trop basse Utiliser la bonne température: 370 F à 380 F (187 C à 193 C). Sur-mélangée Mélanger moins dans la première phase. Guide de dépannage pour gâteaux GÂTEAUX AIDE-MÉMOIRE Un excès de graisse dans les moules provoque un affaisement du pourtour du gâteau. Plus haute est la température de cuisson, plus haut le gâteau bombera.

Plus en détail

Séismes et volcans Vivre avec le risque

Séismes et volcans Vivre avec le risque Séismes et volcans Vivre avec le risque Dossier enseignants Cycle 3-5 è EPPDCSI Marie Boscher Avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris www.palais-decouverte.fr Sommaire Présentation du dossier enseignants

Plus en détail

TP16 : de l élaboration de la théorie aux mouvements absolus.

TP16 : de l élaboration de la théorie aux mouvements absolus. TP16 : de l élaboration de la théorie aux mouvements absolus. Matériel : - logiciels informatiques( le fichier Hawai.kmz ; le dossier TP GPS 1S) - Du papier calque - Un globe terrestre ( activité 1) Objectif

Plus en détail

Géologie de l Auvergne

Géologie de l Auvergne Géologie de l Auvergne Fiche enseignant Cycle 3 Sciences Géographie Arts visuels Objectifs - Aborder la géologie de l Auvergne - Replacer l Auvergne dans son contexte géographique et géologique en France

Plus en détail

Tout au long de son existence, le béton est soumis à de multiples sollicitations :

Tout au long de son existence, le béton est soumis à de multiples sollicitations : PATHOLOGIE DU BETON Tout au long de son existence, le béton est soumis à de multiples sollicitations : Physiques : - retrait - actions thermiques - actions mécaniques Chimiques - internes - externes Electrochimiques

Plus en détail

PREFECTURE DE LA REUNION

PREFECTURE DE LA REUNION PREFECTURE DE LA REUNION ARRETE n 747 du 11 mars 2009 modifiant le plan de secours spécialisé volcan «Piton de la Fournaise» approuvé par arrêté préfectoral n 2740 du 7 octobre 2005 LE PREFET DE LA REUNION

Plus en détail

Chapitre 7 : l évolution des paysages

Chapitre 7 : l évolution des paysages Chapitre 7 : l évolution des paysages Où que l on soit sur Terre, sous le sol, se trouvent des roches du sous-sol. DEFINITION : Erosion = dégradation, usure des roches. Qu est-ce qui peut éroder les roches

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe?

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe? Sommaire Séquence 4 Tu as constaté que les séismes et les éruptions volcaniques se déroulaient toujours aux mêmes endroits. Tu vas maintenant chercher à expliquer ce phénomène. Problématique : Comment

Plus en détail

Quelques roches observées au cours de ce voyage

Quelques roches observées au cours de ce voyage Quelques roches observées au cours de ce voyage Ignimbrite Une ignimbrite est une roche formée de débris de lave issus d'une nuée ardente et soudés avant leur refroidissement. Elle a un aspect de pierre

Plus en détail

Chapitre 5 : Les îles sont de plus en plus alcalines qu elles sont éloignées de la dorsale.

Chapitre 5 : Les îles sont de plus en plus alcalines qu elles sont éloignées de la dorsale. Chapitre 5 : Les îles de point chaud, de dorsale océanique et faille transformante ; Atolls, Seamounts, Guyots ; Plateaux océaniques des Kerguelen et Atlantique nord. Différents exemples : - Atlantique

Plus en détail

Islande. Terre de feu et de glace. Géologue, maître de conférence (e. r.) à l université de Rennes 1

Islande. Terre de feu et de glace. Géologue, maître de conférence (e. r.) à l université de Rennes 1 Islande. Terre de feu et de glace. par Sylvain Blais: Géologue, maître de conférence (e. r.) à l université de Rennes 1 Sommaire Islande.... 1 I. Localisation et formation :... 1 II. Les Geysers :... 3

Plus en détail

Béton ciré sols & murs

Béton ciré sols & murs Béton ciré sols & murs FICHE PRATIQUE BÉTON CIRÉ SOLS & MURS 1 Les nouveautés apportées par Cirex System Face à la demande croissante et à l engouement des médias pour le béton ciré, Cirex System a décidé

Plus en détail

TUTORIAL N 2 La Photodécoupe

TUTORIAL N 2 La Photodécoupe TUTORIAL N 2 La Photodécoupe Materiel nécessaire : - Eau oxygénée 130 vol. - Acide Chlorhydrique - Alcool à brûler - Acétone - 2 Bacs en plastique - 1 verre doseur en plastique ou verre - 1 fer à repasser

Plus en détail

Les éruptions volcaniques «explosives» : des grandes aux petites échelles

Les éruptions volcaniques «explosives» : des grandes aux petites échelles Les éruptions volcaniques «explosives» : des grandes aux petites échelles Claude Jaupart et Édouard Kaminski Institut de Physique du Globe de Paris Les éruptions volcaniques riches en gaz, que l on qualifie

Plus en détail

PRO 2011-05. Édition : Joanne Nadeau, ing. Graphisme : André Tremblay

PRO 2011-05. Édition : Joanne Nadeau, ing. Graphisme : André Tremblay PRO 2011-05 Édition : Joanne Nadeau, ing. Graphisme : André Tremblay www.mrnf.gouv.qc.ca/produits-services/mines.jsp Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2011 Gouvernement du Québec,

Plus en détail

Trajet des aliments : Suivi du bol alimentaire grâce à des radiographies : on observe un tube qui véhicule les aliments.

Trajet des aliments : Suivi du bol alimentaire grâce à des radiographies : on observe un tube qui véhicule les aliments. Origine et devenir des nutriments (corrigé du prof) 5 ème Acquis : - 6 ème : végétaux et animaux servent à produire des aliments constitués de lipides, glucides et protéines. Mise en évidence de l amidon

Plus en détail

I. ROCHES SEDIMENTAIRES ROCHES CONGLOMERATIQUES ROCHES SILICEUSES ROCHES CARBONATEES ROCHES ARGILEUSES ROCHES MIXTES II. ROCHES MAGMATIQUES

I. ROCHES SEDIMENTAIRES ROCHES CONGLOMERATIQUES ROCHES SILICEUSES ROCHES CARBONATEES ROCHES ARGILEUSES ROCHES MIXTES II. ROCHES MAGMATIQUES I. ROCHES SEDIMENTAIRES ROCHES CONGLOMERATIQUES ROCHES SILICEUSES ROCHES CARBONATEES ROCHES ARGILEUSES ROCHES MIXTES II. ROCHES MAGMATIQUES III. ROCHES METAMORPHIQUES I. ROCHES SEDIMENTAIRES 1.1. ROCHES

Plus en détail

CORRIGÉS SCIENCES NATURELLES 2

CORRIGÉS SCIENCES NATURELLES 2 CORRIGÉS SCIENCES NATURELLES 2 LA MATIÈRE ET L ÉNERGIE /page 5/ Le mouvement Position initiale Position finale Déplacement 280 m 0 m - 280 m 25 m 525 m 500 m 125 m 150 m 25 m 200 m 125 m - 75 m 175 m 75

Plus en détail

Des piles et des ampoules

Des piles et des ampoules L électricité Des piles et des ampoules Des piles peuvent être utilisées pour faire fonctionner des appareils électriques. Suivant les appareils, il est possible d utiliser des piles rondes (réveil, lampe

Plus en détail

Gisements et production

Gisements et production Plan du cours Page 1 Thème Gisements et production Source Pétrole et gaz naturel, pages 24-25, 26-27 Objectif Les élèves apprendront que la porosité désigne le pourcentage de trous (pores) dans la roche.

Plus en détail

Un modèle pour expliquer la genèse des magmas : exemple de la fusion partielle dans une classe du secondaire

Un modèle pour expliquer la genèse des magmas : exemple de la fusion partielle dans une classe du secondaire Un modèle pour expliquer la genèse des magmas : exemple de la fusion partielle dans une classe du secondaire Patricia Schneeberger Marcelle Goix Hervé Goix Laboratoire LACES Université Bordeaux 4 IUFM

Plus en détail

Production mondiale d énergie

Production mondiale d énergie Chapitre 14: Autres sources d énergie Énergie nucléaire Énergie solaire Énergie géothermale Hydro-électricité Énergie éolienne Production mondiale d énergie 23% 39% 27% Coal Nuclear Hydro Geothermal Petroleum

Plus en détail

PRODUIT DESCRIPTION RÉFÉRENCE. Améliorant d indice de viscosité, idéal pour les terrains de recouvrement, les sables et les graviers.

PRODUIT DESCRIPTION RÉFÉRENCE. Améliorant d indice de viscosité, idéal pour les terrains de recouvrement, les sables et les graviers. MATEX PRODUIT RÉFÉRENCE Contrôle de viscosité DD-1200 DD-2000 DD-955 Ultravis Améliorant d indice de viscosité, idéal pour les terrains de recouvrement, les sables et les graviers. Améliorant d indice

Plus en détail

La structure du texte explicatif (sec. 3)

La structure du texte explicatif (sec. 3) Phase de questionnement (Pourquoi?) : (environ 40 à 50 mots) prépare le lecteur et elle fournit une vision globale de ce dont il va être question dans le texte. Sujet amené Historique Actuelle L idée générale

Plus en détail

GUIDE PEDAGOGIQUE. SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 4 ème

GUIDE PEDAGOGIQUE. SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 4 ème REPUBLIQUE DU SENEGAL Ministère chargé de l enseignement préscolaire de l élémentaire, du moyen secondaire et des langues nationales Direction de l Enseignement Moyen Secondaire général GUIDE PEDAGOGIQUE

Plus en détail

L ACTIVITE DE LA PLANETE ENGENDRE DES RISQUES POUR L HOMME

L ACTIVITE DE LA PLANETE ENGENDRE DES RISQUES POUR L HOMME TITRE L CTIVITE DE L PLNETE ENGENDRE DES RISQUES POUR L HOMME Classe : quatrième Durée : 2 séances de 50 minutes La situation problème Document 1 : Photos prises le 15 avril 2010 dans un aéroport européen

Plus en détail

cahier Les travaux du sol pour développer la mécanisation technique (après aménagement foncier) la canne N 9 novembre 2005

cahier Les travaux du sol pour développer la mécanisation technique (après aménagement foncier) la canne N 9 novembre 2005 QUEL EST L ITINÉRAIRE À SUIVRE POUR LES TRAVAUX DU SOL? QUELS OUTILS UTILISER? Le chisel Le broyeur de pierres La planteuse de cannes entières Le pic sillonneur Le pulvériseur lourd Page II Page III Page

Plus en détail

4. Microscopie électronique à balayage

4. Microscopie électronique à balayage 4. Microscopie électronique à balayage 4.1. Principe de formation des images en MEB 4.2. Mise en œuvre 4.3. Les différents modes d imagerie 4.4. Les différents types de contraste 4.5. Performances 4.5.1.

Plus en détail

Les origines et les conséquences du volcanisme en Islande

Les origines et les conséquences du volcanisme en Islande Les origines et les conséquences du volcanisme en Islande [1] Aurélie Thaveau Université Pierre et Marie Curie DEUG 2 ème année- ST2 Année 1999/2000 Tuteur : Mr Villemant 1 Remerciements : à Mr Villemant

Plus en détail

Chapitre 4 Soudage à l arc sous gaz avec électrode de tungstène

Chapitre 4 Soudage à l arc sous gaz avec électrode de tungstène Chapitre 4 Soudage à l arc sous gaz avec électrode de tungstène Objectifs pédagogiques Après l étude de ce chapitre, vous pourrez : Différencier les effets des polarités CCDP, CCPI et c.a. sur le nettoyage

Plus en détail

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août La vie des étoiles La vie des étoiles Mardi 7 août A l échelle d une ou plusieurs vies humaines, les étoiles, que l on retrouve toujours à la même place dans le ciel, au fil des saisons ; nous paraissent

Plus en détail

COURS DISPONIBLE SUR INTERNET. step.ipgp.jussieu.fr TICE Serveur de Cours

COURS DISPONIBLE SUR INTERNET. step.ipgp.jussieu.fr TICE Serveur de Cours COURS DISPONIBLE SUR INTERNET Serveur step.ipgp.jussieu.fr TICE Serveur de Cours PLAN 1 ) ) Energie et températures dans la Terre 2 ) Eléments de dynamique 3 ) ) Champ de pesanteur 4 ) ) Mesure de la déformationd

Plus en détail

workshop ENSAMCRASHBOXREVOL-BUISSON Nelly MATALONGA Margot

workshop ENSAMCRASHBOXREVOL-BUISSON Nelly MATALONGA Margot workshop ENSAMCRASHBOXREVOL-BUISSON Nelly MATALONGA Margot Face à la violence d une démolition par foudroyage, nous proposons d utiliser une matière pouvant sembler improbable : le papier. cela nous parait

Plus en détail

L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique

L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique L artisan de sa maison isolation thermique et acoustique Michel & christophe Branchu Groupe Eyrolles, 01 ISBN 978--1-1349- 1 Les Isoler son habitation est essentiel pour des questions économiques (réduction

Plus en détail

Erosion, corrosion, transport et sédimentation

Erosion, corrosion, transport et sédimentation Erosion, corrosion, transport et sédimentation par Johan et Lionel BARRIQUAND ARPA, UFR des Sciences de la terre, Université Claude Bernard, Lyon I, Villeurbanne, France Sommaire 1. Dossier de documentation

Plus en détail

PRÉVENTION ET LUTTE CONTRE LES MÉRULES DANS L HABITAT RECOMMANDATIONS POUR UNE RÉHABILITATION DURABLE

PRÉVENTION ET LUTTE CONTRE LES MÉRULES DANS L HABITAT RECOMMANDATIONS POUR UNE RÉHABILITATION DURABLE PRÉVENTION ET LUTTE CONTRE LES MÉRULES DANS L HABITAT RECOMMANDATIONS POUR UNE RÉHABILITATION DURABLE wà PROPOS DES MÉRULES Une quarantaine de champignons peuvent infester les bois d une maison et les

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Objectif : le fonctionnement de la planète et une application (géothermie) - EXAO, tableur

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Objectif : le fonctionnement de la planète et une application (géothermie) - EXAO, tableur Objectif : le fonctionnement de la planète et une application (géothermie) - EXAO, tableur Observation : Quelle est la température moyenne au sol sur la terre? Comparer avec les données des documents suivants

Plus en détail

I/ Le principe de la datation absolue est basé sur la décroissance radioactive de certains éléments chimiques : (doc2 page 172)

I/ Le principe de la datation absolue est basé sur la décroissance radioactive de certains éléments chimiques : (doc2 page 172) B. La datation absolue, en donnant accès à l âge des roches et des fossiles permet de mesurer les durées des phénomènes géologiques. Elle permet aussi de situer dans le temps l échelle relative des temps

Plus en détail

Futur des Energies Energies du Futur

Futur des Energies Energies du Futur SYMPOSIUM UVSS 2011 Samedi 12 novembre Amphithéâtre du Biophore, Université Lausanne - Dorigny (Métro Ouest TSOL, arrêt "UNIL-Sorge") Futur des Energies Energies du Futur D é f i s e t I m p a c t s Résumés

Plus en détail

PROJET Horloge carillon CONTRAT D ACTIVITE N 7 NIVEAU ème Réalisation sur projet Réalisation assistée par ordinateur Analyser le besoin Rédiger le Cahier des Charges Fonctionnel Concevoir le produit Définir

Plus en détail

Paroles de... Professionnel. Visiteurs

Paroles de... Professionnel. Visiteurs COLLEGE 2010 Paroles de... Professionnel La géologie est une science de devine e permanente : dans un paysage couvert de végéta on, les points d observa on sont variété des enseignements qu elle apporte.

Plus en détail

A LA DECOUVERTE DES SECRETS DES VOLCANS Séjour labellisé* par le Parc Naturel des Volcans et bénéficiant de sa marque

A LA DECOUVERTE DES SECRETS DES VOLCANS Séjour labellisé* par le Parc Naturel des Volcans et bénéficiant de sa marque Route de Clermont 63122 LASCHAMPS Tél. : 04.73.62.15.15 Fax. : 04.73.62.15.16 Courriel : info@archipel-volcans.com Site www.archipel-volcans.com Gîte de séjour 3 épis. 64 lits Relais du Parc des Volcans,

Plus en détail

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques Activité 42 : Découvrir des facteurs d érosion de la roche 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Géologie externe ; évolution des paysages Notions. contenus Compétences Exemples d activités

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE L air Cycle 2 L air.

LA MAIN A LA PATE L air Cycle 2 L air. LA MAIN A LA PATE L air Cycle 2 L air.? L air cycle 2 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE L air Cycle 2 L'air. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : Questionnement initial à propos de l air

Plus en détail

Systèmes de la Terre et de l espace

Systèmes de la Terre et de l espace Systèmes de la Terre et de l espace Bloc 1 : On roche Durée : 3 heures Principes scientifiques Les principes scientifiques s adressent aux enseignantes et aux enseignants. La surface de la Terre est façonnée

Plus en détail

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003

Génétique kits. Kit de précipitation de l ADN. Réf : 117 029. Français p 1. Version : 8003 kits Français p 1 Kit de précipitation de l ADN Version : 8003 1 Composition Quantité nécessaire pour 25 tests. - 25 ml de solution d ADN (de saumon) à 1mg/mL (tampon Tris-HCI 0,010 M, ph 8,0 en présence

Plus en détail

Poser un carrelage mural

Poser un carrelage mural Thierry Gallauziaux - David Fedullo Poser un carrelage mural Deuxième édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, 978-2-212-13490-2 Poser un carrelage mural Le carrelage est un revêtement de sol ou mural indémodable.

Plus en détail

Verres spéciaux: quel type pour quel effet?

Verres spéciaux: quel type pour quel effet? Instruction de travail Tâche: Objectif: Verres spéciaux: quel type pour quel effet? Recherche et solution en faisant circuler une fiche d informations en classe. En combinant, trouver ce qui doit être

Plus en détail