Enceinte de vieillissement accéléré QUV

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enceinte de vieillissement accéléré QUV"

Transcription

1 Enceinte de vieillissement accéléré QUV La référence incontournable dans le domaine des essais de vieillissement

2 Vos produits résistent-ils à l extérieur? Vérifiez rapidement par vous-même avec l enceinte de vieillissement accéléré QUV La lumière du soleil et l'humidité causent des millions d'euros de dommages matériels chaque année. L'enceinte de vieillissement accéléré QUV reproduit les dommages causés par le soleil, la pluie et la rosée. En quelques jours ou semaines, l'enceinte QUV peut reproduire les dégradations observées après plusieurs mois ou années à l'extérieur. Evitez toute approximation lors des essais L'enceinte QUV teste les matériaux en les exposant à des cycles alternés de lumière UV et d'humidité à des températures élevées et contrôlées. Le QUV simule les effets de la lumière solaire à l'aide de lampes fluorescentes à ultraviolets (UV) et il simule également la rosée et la pluie par condensation d'humidité et/ou pulvérisation d'eau. Les types de dommages causés sont les phénomènes de changement de teinte, de perte de brillant, de farinage, de craquelage, de fissurage, de bleuissement, de cloquage, d'écaillement, de perte de résistance et d'oxydation. Une technologie ultime L'enceinte QUV est largement reconnue pour sa facilité d'utilisation et sa fiabilité. Le modèle QUV est conçu pour éviter les problèmes chroniques rencontrés avec les enceintes de vieillissement existantes et compliquées : confusion lors de l utilisation, trop de soussystèmes à détailler, trop de temps d'arrêt, maintenance et dépannage difficiles, pièces détachées et main d œuvre coûteuse. La référence mondiale du vieillissement accéléré Avec plusieurs milliers d'enceintes de vieillissement en service partout dans le monde, le modèle QUV s'avère être la référence dans le monde pour les essais de vieillissement accéléré de laboratoire. L'enceinte QUV est en conformité avec un vaste panel de normes internationales, nationales et industrielles, pour assurer la fiabilité et la reproductibilité de votre programme d'essai. L'enceinte de vieillissement la plus utilisée dans le monde 2

3 Corrélation Le QUV donne des prédictions relatives excellentes de l'endommagement des matériaux en cas d'exposition extérieure. Le QUV équipé de la lampe UVA-340 fournit la simulation la plus réaliste en terme de lumière solaire dans la plage des longueurs d'onde courte du spectre. Economique Le QUV est économique à l'achat comme à l'utilisation. Ceci est le résultat d une conception réfléchie du QUV, qui incorpore des lampes UV à faible coût pour la simulation du rayonnement solaire et l utilisation de l'eau du réseau pour la condensation. Facile à utiliser Sa construction simple bien que technique permet au QUV d être facile à utiliser et quasiment sans maintenance. Le QUV fonctionne quasiment automatiquement, 24 heures par jour et 7 jours sur 7. Microprocesseur pour une programmation aisée Conditions d'exposition affichées en continu Avertissements d'autodiagnostic et rappels de calibration Etalonnage rapide grâce au radiomètre CR 10 Pourquoi tester? Satisfaire les spécifications Satisfaction des exigences du client Rester en conformité avec les réglementations en vigueur Eviter les problèmes sur le terrain Améliorer la qualité et la durabilité Améliorer la réputation des produits Assurer les performances des produits Prendre une avance sur la concurrence Économiser sur les coûts du matériel Étendre certaines gammes de produits Accéder à de nouveaux marchés Dépasser définitivement les concurrents Le QUV est conçu pour être entièrement entretenu par l utilisateur, grâce à un accès aisé à toutes les pièces. Ceci élimine toute nécessité de demande de service et contribue à maintenir les coûts d exploitation aussi bas que possible. 3

4 Eclairement irement énergétique Spectres de lampe Lumière solaire directe UVA Longueur d onde (nm) Le spectre des lampes UVA-340 est la meilleure simulation de la lumière du soleil dans la région UV, où la plupart des dommages des matériaux durables surviennent. Eclairement énergétique airement énergétique (W/m²/nm) UVB-313 Lumière solaire directe Longueur d onde (nm) Les expositions UVB-313 peuvent être utiles pour tester des matériaux très durables, comme les peintures automobiles ou des revêtements architecturaux. Les lampes fluorescentes utilisées dans le QUV simulent l énergie UV de la lumière du soleil pour reproduire la dégradation de polymères rencontrée par vos produits en extérieur. Simulation de la lumière UV et de la lumière du soleil La lumière UV est responsable de la quasi totalité des photo- dégradations des matériaux durables exposés en extérieur. Les lampes fluorescentes utilisées dans le QUV simulent la lumière UV (basses longueurs d onde) et reproduit l'endommagement des propriétés physiques causé par la lumière du soleil. Plusieurs types de lampes UV différentes sont disponibles pour différentes applications. Voir le Bulletin Q-Lab LU-8160, Choix des lampes. Lampes QUV Lampes UVA-340 Les lampes UVA-340 offrent une excellente simulation de la lumière du soleil, dans la région de longueurs d'onde comprise entre 365 nm et 395 nm (filtre bloquant). Lampes UVB-313 Les lampes UVB-313 maximisent l'accélération en utilisant une lumière UV à onde courte, plus intense que la lumière UV normalement rencontrée sur terre. Par conséquent, ces lampes peuvent produire des résultats irréalistes sévères pour certains matériaux. Les lampes UVB-313 sont davantage utilisées pour les applications de contrôle qualité et de R&D afin de tester des matériaux très durables. Avantages des lampes fluorescentes Résultats rapides Contrôle simplifié de l'irradiance Spectre de lumière stable Maintenance minimale Longue durée de vie de la lampe Prix d'achat et coûts de fonctionnement compétitifs 4

5 Contrôle de l irradiance Une enceinte de vieillissement doit contrôler l'irradiance (flux lumineux) pour obtenir des résultats de test reproductibles. Les variations d'intensité lumineuse risquent d'affecter la vitesse de détérioration du matériau. Les variations du spectre peuvent affecter la vitesse ainsi que le type de dégradation. Le système Solar Eye La plupart des modèles QUV sont équipés d'un contrôle d'irradiance Solar Eye. Le Solar Eye est un système de contrôle de précision qui maintient automatiquement l'intensité lumineuse via une boucle d'asservissement. Le contrôleur surveille l'intensité de la lumière UV et compense le vieillissement de la lampe ou toute autre variabilité en ajustant la puissance de cette même lampe. Le système Solar Eye permet une meilleure reproductibilité et répétabilité. Solar Eye Contrôle d irradiance Surveillance de l'intensité lumineuse Maintient d une irradiance préprogrammée Optimisation de la répétabilité & de la reproductibilité Prolonge la durée de vie de la lampe Utilisation des lampes jusqu'à ce que le point de consigne ne puisse plus être maintenu Réduction de la maintenance Accélération pour des résultats rapides Maximise l'accélération avec une irradiance élevée Irrandiace jusqu à 75 fois supérieure à l énergie du spectre solaire en été à midi. L opérateur sélectionne le niveau d irradiance souhaité. Le niveau sélectionné est le «point de consigne». Comment fonctionne le contrôle d irradiance Solar Eye Grâce au système de boucle d asservissement automatique Solar Eye, l irradiance est surveillée en continu et précisément contrôlée. Le point de consigne et l irradiance réelle sont affichés en continu pour chaque paire de lampes. Lors du cycle UV, des capteurs intégrés mesurent la lumière de chaque paire de lampes et transmettent les données recueillies au contrôleur. Les capteurs UV 1 Contrôleur Alimentation 3 Les capteurs UV Le contrôleur compare l irradiance mesurée par rapport au point de consigne. Ensuite, le contrôleur ajuste l alimentation électrique des lampes afin de maintenir le point de consigne. 2 4 Les capteurs UV du Solar Eye sont positionnés dans le plan des échantillons. Embase de l enceinte 5

6 Simulation d humidité Le QUV permet deux approches pour la simulation de l'humidité. Pour la plupart des applications, l'humidité liée à la condensation s'avère être la meilleure manière de simuler les attaques d'humidité en extérieur. Tous les modèles QUV permettent de programmer un cycle de condensation. Comme certaines applications nécessitent également une pulvérisation d'eau pour atteindre des résultats réalistes, certains modèles QUV peuvent produire une condensation ainsi qu'une pulvérisation d'eau. Condensation Dans la plupart des environnements extérieurs, les matériaux sont humides plus d'une heure par jour. Les recherches indiquent que la cause principale de l'humidité extérieure est due à la rosée et non à la pluie. Le modèle QUV simule ce phénomène en utilisant un mécanisme de condensation unique. Durant le cycle de condensation, un réservoir d'eau, situé au fond de la chambre d'essai, est chauffé pour produire de la vapeur. La vapeur chaude maintient la chambre à 100% d'humidité relative et à une température élevée. Le modèle QUV est conçu de telle sorte que lorsque les éprouvettes d'essai sont en place, celles-ci forment la paroi latérale de la chambre. Ainsi, le côté opposé des éprouvettes est exposé à l'air ambiant de la salle. Le refroidissement de l'air de la salle entraîne une chute de la température de la surface d'essai de quelques degrés en dessous de la température de vapeur, ce qui assure une condensation continue de l'eau à la surface des éprouvettes. Pulvérisation d eau Dans certains environnements réels, des variations soudaines de la température peuvent survenir lorsque la chaleur s'accumule après une journée ensoleillée, puis est rapidement dissipée par une soudaine averse de pluie. Le choc thermique résultant est un véritable défi pour la plupart des matériaux. La pulvérisation d'eau du QUV est utile pour introduire un choc thermique et/ou une érosion mécanique. Grâce à son mécanisme de condensation unique, le QUV reproduit la rosée, qui est la cause principale d humidité extérieure. Avantages de la condensation: Identique à l'humidité naturelle Températures élevées pour l'accélération Utilisation d'eau du robinet ordinaire L'eau de condensation est pure - aucune apparition de taches ni de contamination de l'échantillon Maintenance minimale Coupe du QUV lors de la phase de condensation Refroidissement de l air de la salle Buse de pulvérisation (QUV/spray uniquement) Lampes UV Eprouvette d essai Eprouvette d essai VAPEUR Porte basculante EAU CHAUFFEE Event d oxygénation Embase de l enceinte Résistance de chauffage de l eau Le modèle QUV reproduit les effets néfastes d un choc thermique et de l érosion mécanique. Le QUV reproduit les effets de l humidité extérieure avec son processus de condensation. 6

7 Température Le modèle QUV régule la température avec précision afin d'améliorer la simulation et d accélérer les résultats d'essai. Cycle UV Bien que la température n'affecte normalement pas la réaction photochimique primaire, elle affecte néanmoins les réactions postérieures. Ainsi, l'aptitude du QUV à réguler la température est essentielle lors de l'exposition aux UV. Cycle d humidité Comme certains matériaux peuvent rester humides à l'extérieur durant 8 à 12 heures par jour en moyenne, il est difficile d'accélérer l'attaque d'humidité dans une enceinte d'essai. Les cycles d'humidité du QUV sont menés à des températures élevées afin d'augmenter la sévérité et d accélérer les effets dommageables de l'humidité. Facile à utiliser Facile à utiliser Fonctionnement entièrement automatique 24h/24h Programmation conviviale Microprocesseur intégré Surveillance et contrôle de l irradiance Etalonnage et traçabilité Étalonnages rapides et sans erreur via la fonction AutoCal Le réétalonnage du CR-10 assure la traçabilité (NIST) Facile à entretenir Entretien réalisable par l'utilisateur Gestion des erreurs par autodiagnostic Surveillance en continu du système Messages d'erreur faciles à lire Etalonnage de l irradiance Le système breveté AutoCal transfert électroniquement les informations d étalonnage du CR-10 vers le contrôleur d irradiance Solar Eye. Radiomètre d étalonnage CR-10 Le CR-10 est un accessoire essentiel pour le système Solar Eye du QUV car il assure la précision du Solar Eye et, finalement, du résultat des essais QUV. AutoCal Avec la fonction AutoCal, l'étalonnage du système Solar Eye prend seulement quelques secondes. La procédure est simple et il n'existe que peu de probabilités d'erreur de la part de l'opérateur. Le QUV rappelle automatiquement à l opérateur la fréquence d étalonnage. Réétalonnage du CR-10 Le CR-10 doit nous être retourné pour un réétalonnage annuel afin d'assurer la traçabilité NIST (laboratoire ISO 17025). 7 Les étalonnages réalisés au moyen du radiomètre CR-10 sont rapides, faciles et fiables. Quelques secondes suffisent pour un étalonnage en conformité avec l ISO.

8 Le contrôleur QUV Conçu pour être fonctionnel et facile à utiliser, le contrôleur QUV intègre une vérification d'erreur par autodiagnostic. Le contrôleur surveille en permanence les états et performances de tous les systèmes. Il affiche également des messages d'avertissement simples, des rappels de service de routine ou entreprend un arrêt de sécurité, si requis. Désormais, chaque QUV possède une mémoire de 10 cycles d essai préprogrammés, incluant des cycles d'exposition ISO et ASTM. L'enregistrement de données informatisé intégré assure une connexion simple et rapide entre votre QUV et un PC ou LAN. De nouveaux capteurs de température automatiques enregistrent la température lorsqu'un problème survient et affichent les informations pour aider l'utilisateur au moment du dépannage. Enregistrement automatique des données Châssis QUV de réduction de l encombrement Le QUV ne nécessite que peu d'espace au sein des laboratoires exigus. Les portes basculent pour offrir un meilleur accès à l'enceinte. Lorsque l'espace disponible est réduit, les QUV peuvent être empilés sur deux niveaux au moyen de rack de superposition. Collecte simplifiée des données Transfert direct des données depuis le QUV vers votre PC Enregistrement automatique des conditions d'exposition Connexion aisée avec un PC ou LAN Enregistrement pratique au format numérique ou graphique Grâce à un enregistrement des données informatisé et intégré, la compilation et la révision de vos données QUV n auront jamais été aussi simples. 8

9 Cycles d essai QUV standard L'enceinte QUV est en conformité avec un grand nombre de normes nationales, internationales et industrielles, comme par exemple les normes suivantes : ISO ISO ASTM G154 EN Montage des échantillons Supports d échantillon 2 panneaux tests par support Dimensions standard 75 mm x 150 mm Montage de pièces 3D via des supports spéciaux Dimensions 100 mm x 150 mm également disponibles Capacité d échantillons 48 panneaux de taille standard pour QUV/se, QUV/spray et QUV/cw 50 panneaux de taille standard pour QUV/basic Le QUV peut loger un vaste choix d éprouvettes 3D, incluant des pièces automobiles, des lentilles, des bouteilles et des CD. Les éprouvettes d essai sont montées à l avant et à l arrière de l enceinte QUV, ce qui offre une importante capacité d échantillons. Montage polyvalent des échantillons Des supports échantillons simples à utiliser s'adaptent à toutes les épaisseurs jusqu'à 20 mm et permettent un montage rapide et immédiat des éprouvettes. Des bagues de maintien fournis-sent une retenue verticale et ne nécessitent pas que les échantillons soient coupés suivant une tolérance précise. Des supports personnalisés sont disponibles pour le montage de produits divers, comme des lentilles et des composants tridimensionnels (3D). 9

10 Modèles QUV Le QUV est proposé en plusieurs modèles. Voir la fiche de spécifications LU-0813 quant aux différentes possibilités. 1.8 Modèle QUV/se Le modèle QUV le plus populaire se caractérise par un contrôle d'irradiance Solar Eye qui permet un maintien de l intensité lumineuse. Le modèle QUV/se utilise un mécanisme de condensation éprouvé pour simuler l'attaque d'humidité extérieure. Il permet des essais rapides et plus reproductibles, une durée de vie plus longue de la lampe ainsi qu'un étalonnage ISO. Grâce au QUV/se, un vieillissement accéléré à la pointe de la technologie est réalisable avec un seul appareil d'essai, peu onéreux et simple d utilisation. Modèle QUV/spray Le modèle QUV/spray est identique au modèle QUV/se standard, mais il inclut également un système de pulvérisation d'eau constitué de buses de pulvérisation, d'une tuyauterie, de commandes et d'un système de drainage. Eclairement énergétique airement énergétique (W/m²/nm) De courtes périodes de pulvérisation peuvent être appliquées pour créer un choc thermique. Des périodes plus longues peuvent être utilisées pour obtenir une érosion mécanique. Le QUV/spray peut aussi être réglé pour reproduire les conditions suivantes : UV seuls, pulvérisation ou condensation seule. De l'eau désionisée est recommandée pour la plupart des applications de pulvérisation UVA-340 à un éclairement énergétique maximal (1.55 W/m² à 340 nm) Lumière directe du soleil UVA-340 à un éclairement énergétique normal (0.68 W/m² à 340 nm) Longueur d onde (nm) Le contrôle d irradiance Solar Eye permet aux utilisateurs d augmenter l intensité lumineuse pour une accélération maximale. Des travaux de recherche ont indiqué que la rosée, et non pas la pluie, est la principale cause d humidité extérieure. Tous les modèles QUV utilisent la condensation pour simuler l humidité extérieure. En plus de la condensation, le QUV/spray peut être programmé pour produire une pulvérisation d eau de manière à obtenir un choc thermique et/ou une érosion de surface. 10

11 Modèles QUV (suite) Modèle QUV/basic Il s'agit d'une version simplifiée du QUV destinée aux laboratoires où l'aspect économique est primordial. L'irradiance est contrôlée par un remplacement et un repositionnement périodique des lampes. Le QUV/basic possède un système de condensation pour la simulation d'humidité. Il ne possède pas de système de pulvérisation d'eau. Le QUV/basic ne comporte pas de contrôle d'irradiance Solar Eye. Par conséquent, l'intensité lumineuse ne peut pas être ajustée ou étalonnée. Cela signifie que le QUV/basic ne peut pas être utilisé pour des essais à irradiance supérieure au spectre solaire. Nous recommandons le QUV/basic pour des expositions comparatives où les échantillons d'essai et les échantillons de contrôle sont exposés en même temps dans la même enceinte. Modèles QUV QUV/se Contrôle Solar Eye d'éclairement énergétique Condensation Etalonnage ISO QUV/spray Contrôle Solar Eye d'éclairement énergétique Condensation Système de pulvérisation d'eau Etalonnage ISO QUV/basic Économique Davantage utilisé pour les essais comparatifs Contrôle manuel de l'éclairement énergétique Aucun étalonnage QUV/cw Contrôle Solar Eye d'éclairement énergétique Lampes fluorescentes à lumière 'cool white Essai de photo stabilité en intérieur Étalonnage ISO 0.5 Modèle QUV/cw Le QUV/basic est recommandé pour les laboratoires où l aspect économique est primordial. L éclairement énergétique est contrôlé par un remplacement périodique des lampes. Certaines industries possèdent des méthodes d'essai qui spécifient l'utilisation de lampes à lumière 'cool white' pour des essais de photo stabilité en intérieur. Pour reproduire les conditions d'éclairage en intérieur, le QUV/cw possède un système de contrôle d'irradiance Solar Eye qui a été modifié pour surveiller et contrôler la puissance d'éclairage des lampes fluorescentes à lumière 'cool white'. Voir le Bulletin Q- Lab LU-0823 concernant les enceintes d'essai de photo stabilité cool white QUV/cw pour plus d'informations. 11 Eclairement énergétique airement énergétique QUV avec des lampes Cool White (20 klux) Des lampes Cool White dans un bureau (1 klux) Longueur d onde (nm) L enceinte QUV/cw utilise des lampes à lumière cool white pour simuler des environnements intérieurs, comme l éclairage fluorescent habituellement utilisé dans les bureaux. Ce modèle satisfait également aux méthodes d essai ISO, ANSI et ASTM pour les tests de photo stabilité en intérieur.

12 Q-Lab Corporation La référence incontournable dans le domaine des essais de vieillissement Q-Lab Corporation est un fournisseur mondial d'équipements et de services d'essai de durabilité des matériaux. Depuis plus de 50 ans, notre but est d'offrir à nos clients des produits et services pratiques, économiques et compréhensibles. Le vieillissement aux intempéries dit de Floride Subtropicale est le standard mondial en termes d expositions à la lumière naturelle et à l humidité. Le vieillissement aux intempéries dit du Désert d Arizona présente une lumière solaire intense, des températures élevées et d importantes fluctuations quotidiennes de température. Le concentrateur de lumière naturelle du soleil Q-Trac est un essai d exposition extérieure accéléré qui utilise le soleil naturel comme unique source de lumière. L enceinte d essai au xénon Q-Sun reproduit le spectre complet de la lumière du soleil, y compris les UV visibles et infrarouges. Elle est spécialement utile pour les essais sur les colorants, les pigments, les textiles, les encres et les matériaux d intérieur. Le laboratoire d essai de Q-Lab Floride propose des essais au xénon, QUV, d humidité, de corrosion et de résistance à l écaillage. L enceinte d essai accéléré QUV fournit des résultats rapides et économiques. Les lampes fluorescentes à UV offrent la meilleure simulation possible du rayonnement UV solaire. Le modèle QUV est très utile pour tester les propriétés physiques des polymères et les propriétés d apparence des revêtements. Q-Lab Corporation Q-Lab Headquarters & Instruments Division 800 Canterbury Road Cleveland, OH USA Tel Fax: Q-Lab Europe Express Trading Estate, Farnworth Bolton BL4 9TP England Tel. +44 (0) Fax: +44 (0) Labomat Essor 37 Bld Anatole France Saint Denis Cedex France Tél.: Fax: Labomat Essor Vlamingstraat Wevelgem Belgium Tél.: Fax: Service de recherche sur le vieillissement Q-Lab Q-Lab Florida 1005 SW 18th Ave. Homestead, FL USA Tel Fax: Racks d exposition chez Q-Lab Floride Q-Lab Arizona W. Durango St. Buckeye, AZ USA Tel Fax: Q-Trac chez Q-Lab Arizona Enceinte d essai au xénon Q-Sun Q-Panel, QUV, Q-Lab, Q-Sun, Q-Trac, AutoCal & Solar Eye sont des marques commerciales déposées de Q- Lab Corporation Q-Lab Corporation LU

Enceintes d essais au Xénon Enceintes de vieillissement accéléré à la lumière et aux intempéries

Enceintes d essais au Xénon Enceintes de vieillissement accéléré à la lumière et aux intempéries Enceintes d essais au Xénon Enceintes de vieillissement accéléré à la lumière et aux intempéries Nous simplifions les tests de vieillissement. Principes de base Le soleil, la chaleur et l humidité provoquent

Plus en détail

Chambres d essais climatiques pour applications industrielles MK MKT MKF

Chambres d essais climatiques pour applications industrielles MK MKT MKF Chambres d essais climatiques pour applications industrielles MK MKT MKF 2 Chambres d essais climatiques BINDER Parfaitement adaptées aux normes d essai. Fiabilité optimale. A l heure actuelle, la fonction

Plus en détail

Enceintes de corrosion cycliques

Enceintes de corrosion cycliques Enceintes de corrosion cycliques Nous simplifions les essais de corrosion. Principes de base Chaque année, la corrosion provoque des milliards de dollars de dégâts sur des pièces et des infrastructures.

Plus en détail

SUNTEST APPAREILS D ESSAIS AU XÉNON

SUNTEST APPAREILS D ESSAIS AU XÉNON SUNTEST APPAREILS D ESSAIS AU XÉNON Résistance à la lumière Résistance aux intempéries Photostabilité SUNTEST L APPAREIL STANDARD POUR EXPOSITION HORIZONTALE Le vieillissement aux intempéries est la réaction

Plus en détail

X-Rite RM200QC. Spectrocolorimètre d'imagerie portable

X-Rite RM200QC. Spectrocolorimètre d'imagerie portable Spectrocolorimètre d'imagerie portable X-Rite RM200QC Le spectrocolorimètre d'imagerie RM200QC d X-Rite permet d'établir un lien entre l'apparence de la couleur et la couleur des matériaux des lots entrants

Plus en détail

Chambre climatique à conditions constantes pour essais sous contrainte de -10 C à 100 C

Chambre climatique à conditions constantes pour essais sous contrainte de -10 C à 100 C Série KMF (E5.2) Chambres climatiques à conditions constantes Chambre climatique à conditions constantes pour essais sous contrainte de -10 C à 100 C La BINDER KMF offre des conditions d'essai parfaitement

Plus en détail

Comparaison des performances d'éclairages

Comparaison des performances d'éclairages Comparaison des performances d'éclairages Présentation Support pour alimenter des ampoules de différentes classes d'efficacité énergétique: une ampoule LED, une ampoule fluorescente, une ampoule à incandescence

Plus en détail

du vieillissement organiques d évaluation à la Corrosion d investigation Méthodes protecteurs CoRI-CRM-Materia Materia Nova Lic.. C.

du vieillissement organiques d évaluation à la Corrosion d investigation Méthodes protecteurs CoRI-CRM-Materia Materia Nova Lic.. C. Méthodes d évaluation du vieillissement des revêtements organiques Journée : Résistance R à la Corrosion Méthodes d investigation & Revêtements protecteurs CRM, Liège ge,, 22 mai 2008 CoRI-CRM-Materia

Plus en détail

TRITAN 365 DB. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral.

TRITAN 365 DB. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral. TRITAN 365 DB Phone +33 (0)130 808 182 - Fax. +33 (0)130 808 199 /15 rue des Frères Lumière - ZI des Ebisoires BP136-78374 PLAISIR Cedex www.babbco.fr Sommaire Mode d emploi 1/ DESCRIPTION ET APPLICATIONS

Plus en détail

Chambre d'essai de matériau à convection forcée

Chambre d'essai de matériau à convection forcée Série FP 115 Chambres d'essais des matériaux Chambre d'essai de matériau à convection forcée La chambre d'essai de matériau à convection forcée BINDER de la série FP assure des délais de séchage courts

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Chambres d'essais pour matériaux à convection forcée

Chambres d'essais pour matériaux à convection forcée Série FP 400 Chambres d'essais des matériaux Chambres d'essais pour matériaux à convection forcée La convection forcée d'une chambre BINDER de la série FP assure des délais de séchage courts et un chauffage

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette CHAUFFE-EAU SOLAIRE. Enseignement primaire et collège

Manuel d'utilisation de la maquette CHAUFFE-EAU SOLAIRE. Enseignement primaire et collège Manuel d'utilisation de la maquette CHAUFFE-EAU SOLAIRE Enseignement primaire et collège Articles Code Chauffe-eau solaire 870M0003 Document non contractuel Généralités sur l'énergie solaire L'énergie

Plus en détail

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN

Avec DUOSUN. Avant DUOSUN La dernière invention DUOSUN est un capteur solaire thermique qui fonctionne bien mieux. Il est moins cher et est plus propre que les autres produits actuellement disponibles. Ce capteur est destiné à

Plus en détail

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach La thermographie infrarouge de la poutre du VIPP de Merlebach Page 2/19 Principes TIR et caméra Tout matériau émet des ondes électromagnétiques : il rayonne. Les ondes se caractérisent par leur énergie

Plus en détail

Comment déterminer le calibre du câblage de votre système

Comment déterminer le calibre du câblage de votre système Comment déterminer le calibre du câblage de votre système Un câblage du bon calibre peu faire la différence entre la charge inadéquate et la charge complète d'un groupe de batteries, entre les lumières

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

Congélateur très basse température ULTRA.GUARD

Congélateur très basse température ULTRA.GUARD Série UF V 700 Congélateurs très basse température Congélateur très basse température ULTRA.GUARD Le nouveau congélateur très basse température BINDER ULTRA.GUARD garantit le stockage longue durée et fiable

Plus en détail

Systèmes de mesure vidéo pour des mesures et un contrôle précis

Systèmes de mesure vidéo pour des mesures et un contrôle précis Jean Louis MENEGON Représentant et Conseiller Région Sud Ouest Tel : 06 76 08 96 83 Email: jlouismenegon@aol.com www.menegon-metrologie.com SWIFT Systèmes de mesure vidéo pour des mesures et un contrôle

Plus en détail

BYK-mac. Perception totale de la couleur des finitions à effets. Conception ergonomique et utilisation facile. Des mesures toujours fiables

BYK-mac. Perception totale de la couleur des finitions à effets. Conception ergonomique et utilisation facile. Des mesures toujours fiables BYK-mac Perception totale de la couleur des L'apparence des est influencée par les différents angles de vue et par les conditions d'observation. Indépendamment de la différence de lumière forte / faible

Plus en détail

D où viennent les couleurs de l arc en ciel?

D où viennent les couleurs de l arc en ciel? Matériel : Lampe lumière blanche, prisme, lentille convergente, moteur, disque de Newton. Playmobil de différentes couleurs, lampe et filtres colorés. D où viennent les couleurs de l arc en ciel? 1. Observations

Plus en détail

Éclairage LED pour grands espaces

Éclairage LED pour grands espaces Éclairage LED pour grands espaces Systèmes d éclairage en ligne à LED Avec E4, E5 et E7, ETAP propose une vaste gamme d éclairages à LED pour les espaces de grandes dimensions et avec une hauteur de plafond

Plus en détail

Flare. Confort et rendement garantis par les LED

Flare. Confort et rendement garantis par les LED Flare Confort et rendement garantis par les LED Flare Downlights et spots à technologie LED Flare, un concept de design unique Mun* product design Flare est une famille complète de downlights et de spots

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT DES GEL COATS POLYESTER

LE VIEILLISSEMENT DES GEL COATS POLYESTER LE VIEILLISSEMENT DES GEL COATS POLYESTER Définitions Un gel coat est un revêtement à base de résine qui constitue la partie apparente d'une pièce en composite Il fait partie intégrante de la pièce Il

Plus en détail

Didactique Kit de chimie

Didactique Kit de chimie Kit de chimie Français p 1 Version : 1110 1 Description 1.1 Généralités Le kit effet d un azurant sur le coton permet la mise en œuvre d une réaction photochimique en utilisant un azurant optique. Cette

Plus en détail

S.N.T.B.I. Le chauffage. Electrique. Instantané

S.N.T.B.I. Le chauffage. Electrique. Instantané S.N.T.B.I. Le chauffage Electrique Instantané chaleur instantanée Quand on veut, où on veut En adoptant les radiants SNTBI de la série IRC, vous disposez d'un système de chauffage rayonnant instantané

Plus en détail

Caractérisation et calcul des isolants

Caractérisation et calcul des isolants Caractérisation et calcul des isolants La caractéristique des isolants et la connaissance de leur domaine d'application, nécessite la connaissance des trois modes de transmission de la chaleur : -la conduction

Plus en détail

Isolant thermique : faire le bon choix

Isolant thermique : faire le bon choix Isolant thermique : faire le bon choix Soucieux de réduire ses dépenses de chauffage, Frédéric décide d'améliorer l'isolation thermique de son habitation. Sa maison possédant un grenier non chauffé, il

Plus en détail

Défaillances précoces

Défaillances précoces Dossier Technique Dossier Technique Fiabilité des micro-onduleurs Enphase Récapitulatif L'actuelle génération des micro-onduleurs onduleurs Enphase a un temps moyen entre défaillances (Mean Time Between

Plus en détail

RESISTANCES SILOHM ET RHF Résistances fixes de puissance non-inductives

RESISTANCES SILOHM ET RHF Résistances fixes de puissance non-inductives SOMMAIRE APPLICATIONS 3 CHOIX D UNE RESISTANCE 3 LES RESISTANCES SILOHM 4 CARACTERISTIQUES 4 RESISTANCES SILOHM : TUBES ET BÂTONNETS, TYPE RS 5 Gamme de valeur ohmique 5 Puissance maximale admissible 6

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

L énergie naturelle de la géothermie.

L énergie naturelle de la géothermie. Pompe à chaleur géothermique ROTEX L énergie naturelle de la géothermie. Le système HPU ground ROTEX la pompe à chaleur géothermique qui fournit le chauffage avec une énergie naturelle gratuite. Un système

Plus en détail

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone Carbone Carbone Carbone En dehors des nombreux procédés qui ont déjà largement progressé en matière d élimination de l azote et des phosphates, la fonction principale d une station d épuration réside dans

Plus en détail

S-UV 419. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral.

S-UV 419. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral. S-UV 419 Rev : 1 du 08/13 Phone +33 (0)130 808 182 - Fax. +33 (0)130 808 199 /15 rue des Frères Lumière - ZI des Ebisoires BP136-78374 PLAISIR Cedex www.babbco.fr Sommaire Mode d emploi 1/ DESCRIPTION

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

Tant de jeunes promesses Une certitude historique

Tant de jeunes promesses Une certitude historique Tant de jeunes promesses Une certitude historique Qualité et durabilité depuis 1999 À une époque où l on parle trop souvent du sérum de jouvence pour les volets et les vernis d extérieur, Sayerlack fête

Plus en détail

Vitrage en Polycarbonate Alvéolaire. Septembre 2009

Vitrage en Polycarbonate Alvéolaire. Septembre 2009 Vitrage en Polycarbonate Alvéolaire Septembre 2009 Vitrage en Polycarbonate Alvéolaire Marlon ST Longlife est un remarquable matériau isolant pour vitrage, fabriqué à partir de polycarbonate résistant,

Plus en détail

QUATRIÈME PARTIE MÉTHODES D'ÉPREUVES APPLICABLES AU MATÉRIEL DE TRANSPORT

QUATRIÈME PARTIE MÉTHODES D'ÉPREUVES APPLICABLES AU MATÉRIEL DE TRANSPORT QUATRIÈME PARTIE MÉTHODES D'ÉPREUVES APPLICABLES AU MATÉRIEL DE TRANSPORT - 419 - TABLE DES MATIÈRES DE LA QUATRIÈME PARTIE Section Page 40. INTRODUCTION À LA QUATRIÈME PARTIE... 423 40.1 OBJET... 423

Plus en détail

PORTE-FENÊTRE COULISSANTE SYSTÈME 2200 DE REHAU. www.rehau.com. Construction Automobile Industrie

PORTE-FENÊTRE COULISSANTE SYSTÈME 2200 DE REHAU. www.rehau.com. Construction Automobile Industrie PORTE-FENÊTRE COULISSANTE SYSTÈME 2200 DE REHAU www.rehau.com Construction Automobile Industrie PORTE-FENÊTRE: LA PROCHAINE GÉNÉRATION CONCEPTION AXÉE SUR LA PERFORMANCE ET STYLE ATTRAYANT La porte-fenêtre

Plus en détail

Fiche technique détaillée du panneau DualSun

Fiche technique détaillée du panneau DualSun Fiche technique détaillée du panneau DualSun Table des matières I. Caractéristiques physiques du panneau DualSun... 2 a. Dilatation différentielle... 2 II. Caractéristiques photovoltaïques... 3 a. Augmentation

Plus en détail

Solexcel, confort et couleur en lumière

Solexcel, confort et couleur en lumière Solexcel, confort et couleur en lumière Faculté des Lettres de Reims - AAT Architectes Solexcel, une solution innovante créée pour durer Développée pour combiner efficacité thermique et design, notre solution

Plus en détail

Fiche 8 (Analyse): Unités

Fiche 8 (Analyse): Unités Fiche 8 (Analyse): Unités Le rayonnement lumineux visible est un rayonnement électromagnétique de longueur d'onde compris entre 400 et 760 nanomètres, entre l'ultraviolet (

Plus en détail

LAF Déshumidificateur

LAF Déshumidificateur Déshumidificateur 50 / 100 / 150 Déshumidificateurs par condensation à usage professionnel Les déshumidificateurs par condensation de VEAB sont conçus pour un usage professionnel dans des applications

Plus en détail

Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique

Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique LE SOLEIL BRILLE POUR TOUS UTILISEZ L'énergie gratuite de la nature SANS ÉMISSION DE CO 2. ÉCONOMISEZ

Plus en détail

CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED. Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique

CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED. Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique Tuttlingen, novembre 2011 - La nouvelle CHROMOPHARE Génération

Plus en détail

7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex.

7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex. 7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex.com NOTICE DB-30 Ce manuel de montage contient les éléments

Plus en détail

Le choix. aturel POMPE À CHALEUR DAIKIN ALTHERMA BASSE TEMPÉRATURE

Le choix. aturel POMPE À CHALEUR DAIKIN ALTHERMA BASSE TEMPÉRATURE Le choix aturel POMPE À CHALEUR DAIKIN ALTHERMA BASSE TEMPÉRATURE 2 Le choix naturel 3 en1 : chauffage, rafraîchissement et production d'eau chaude sanitaire Daikin Altherma est un système global de chauffage

Plus en détail

GAMME UviLine 9100 & 9400

GAMME UviLine 9100 & 9400 Agro-alimentaire/Biotechnologie/Enseignement/Recherche/Santé/Industrie GAMME UviLine 9100 & 9400 Spectrophotomètres UV & Visible Une combinaison intelligente d innovations n Excellente précision de mesure

Plus en détail

Vitrages isolants hautes performances

Vitrages isolants hautes performances RIOU Glass Infos Vitrages isolants hautes performances Les vitrages isolants fonctionnels peuvent être 2 à 3 fois plus performants que des vitrages isolants standards, en termes d isolation thermique ou

Plus en détail

Electrothermie industrielle

Electrothermie industrielle Electrothermie industrielle K. Van Reusel 1/102 I. Chauffage par résistances 1. Des fours à résistances 2. Chauffage par conduction 3. Chauffage par rayonnement infrarouge II. Techniques électromagnétiques

Plus en détail

Systèmes SCHATZ - TEST pour le contrôle des outils. SCHATZ -certest-w. Contrôle dynamique des outils de serrage

Systèmes SCHATZ - TEST pour le contrôle des outils. SCHATZ -certest-w. Contrôle dynamique des outils de serrage Systèmes SCHATZ - TEST pour le contrôle des outils SCHATZ -certest Contrôle dynamique des outils de serrage SCHATZ -calitest Étalonnage des outils dynamométriques électroniques et mécaniques SCHATZ -combitest

Plus en détail

U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique

U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique U7/R7 U7/R7 Un éclairage avancé dans un design unique 2 ETAP U7/R7 Avec U7 et R7, faites entrer chez vous l éclairage du futur. Les luminaires utilisent la technologie LED+LENS et ont été mis au point

Plus en détail

Radiateurs Pour des systèmes de chauffage basse température

Radiateurs Pour des systèmes de chauffage basse température WWW.RADSON.COM Radiateurs Pour des systèmes de chauffage basse température Ce document a été élaboré avec le plus grand soin. Aucune partie de ce document ne peut être reproduite sans l autorisation écrite

Plus en détail

La thermographie infrarouge

La thermographie infrarouge La thermographie infrarouge Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction Définition 1 Le rayonnement électromagnétique

Plus en détail

CALIBRATION COMMENT ÇA FONCTIONNE MONITEURS DÉTECTEURS D ÉNERGIE DE PUISSANCE DÉTECTEURS HAUTE PUISSANCE SOLUTIONS DÉTECTEURS PHOTO DÉTECTEURS.

CALIBRATION COMMENT ÇA FONCTIONNE MONITEURS DÉTECTEURS D ÉNERGIE DE PUISSANCE DÉTECTEURS HAUTE PUISSANCE SOLUTIONS DÉTECTEURS PHOTO DÉTECTEURS. Chez Gentec-EO, depuis plus de 40 ans, nous comprenons que l essence même de notre métier est l exactitude. Il n existe pas de demi-mesure : nos appareils mesurent avec exactitude ou ils ne mesurent pas

Plus en détail

Câble chauffant autorégulateur TTS MC Pour la protection contre le gel de tuyaux

Câble chauffant autorégulateur TTS MC Pour la protection contre le gel de tuyaux 1 Spécifications Produits : Câbles TTS 5, TTS 8 et TTS 10 A) Spécification ouverte 1.0 Généralités Conception, livraison et installation d'un système complet d'éléments chauffants et de composants homologués

Plus en détail

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384 Les microscopes classiques (optiques) permettent d'accéder à des dimensions très petites : on peut ainsi observer des êtres vivants dont la taille est de l'ordre de quelques dixièmes de micromètres. Mais

Plus en détail

Notice d installation et d utilisation. (à conserver précieusement) Hygromaster

Notice d installation et d utilisation. (à conserver précieusement) Hygromaster R Notice d installation et d utilisation (à conserver précieusement) Hygromaster INDICATIONS PORTEES SUR LA PLAQUE SIGNALETIQUE PLACEE SUR L'APPAREIL : o Modèle :.. o N de série :.. o Date d'achat :...

Plus en détail

UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure

UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX 08/ENS/24 BORDEREAU DES PRIX-DETAIL ESTIMATIF Lot n 2 : Achat et installation de matériel pour l enseignement

Plus en détail

Cie L*43.62 a* -0.12 b* -20.16. Des couleurs qui tiennent la route. Solutions de gestion des couleurs pour le secteur de l automobile

Cie L*43.62 a* -0.12 b* -20.16. Des couleurs qui tiennent la route. Solutions de gestion des couleurs pour le secteur de l automobile Cie L*43.62 a* -0.12 b* -20.16 Des couleurs qui tiennent la route Solutions de gestion des couleurs pour le secteur de l automobile La couleur fait la différence Qu il s agisse d établir l identité visuelle

Plus en détail

Énergie solaire et habitat

Énergie solaire et habitat 1 Énergie solaire et habitat LES MODES D EXPLOITATION DE L ÉNERGIE SOLAIRE DANS L HABITAT Énergie solaire photovoltaïque L énergie solaire photovoltaïque provient de la conversion de la lumière du soleil

Plus en détail

PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 2 MATERIEL page 4 FAQ page 6

PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 2 MATERIEL page 4 FAQ page 6 SOMMAIRE PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 2 MATERIEL page 4 FAQ page 6 AIR 1 - PRINCIPE Le soleil, et rien d'autre : le capteur solaire à air apporte de l'air chaud à votre intérieur sans raccord au réseau,

Plus en détail

Parce qu on emprunte la terre à nos enfants...

Parce qu on emprunte la terre à nos enfants... [ Air ] [ Eau ] [ Terre ] Technique solaire Information produit [ Buderus ] Parce qu on emprunte la terre à nos enfants... La chaleur est notre élément Laissez donc entrer vraiment le soleil dans votre

Plus en détail

Les réglementations feu-fumées

Les réglementations feu-fumées Les réglementations feu-fumées Les réglementations feu-fumées sont nombreuses et dépendent de l environnement dans lequel sont utilisés les produits. Par exemple, plus il est difficile de sortir d un véhicule,

Plus en détail

Antoine BOUBAULT. Postdoctorant CNRS PROMES UPVD

Antoine BOUBAULT. Postdoctorant CNRS PROMES UPVD Antoine BOUBAULT Postdoctorant CNRS PROMES UPVD Introduction Contexte Sortie fluide Récepteur (Matériaux absorbeurs) Entrée fluide Héliostats (Matériaux réflecteurs) Accroissement la durée de vie des matériaux

Plus en détail

1S9 Balances des blancs

1S9 Balances des blancs FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S9 Balances des blancs Type d'activité Étude documentaire Notions et contenus Compétences attendues Couleurs des corps chauffés. Loi de Wien. Synthèse additive.

Plus en détail

Radiographie Niveau 2 (accès direct)

Radiographie Niveau 2 (accès direct) Objectifs Connaître les bases du contrôle par radiographie. Mettre en œuvre des contrôles par radiographie suivant des instructions écrites. Rédiger un rapport d examen. Préparation à la certification

Plus en détail

RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT. Guide de mesure et d application

RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT. Guide de mesure et d application RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT Guide de mesure et d application APPLICATIONS R&D Mesure du diamètre intérieur d un tunnel Mesure de la hauteur d une voiture en mouvement Essai de résistance / vibration sismique

Plus en détail

IR 5000. Analyseur d humidité en continu avec système infrarouge. Mesures Technique. Protection Incendie. GreCon France. www.grecon.

IR 5000. Analyseur d humidité en continu avec système infrarouge. Mesures Technique. Protection Incendie. GreCon France. www.grecon. GreCon France La Pyramide F-67280 Oberhaslach Telefone +33 (0) 388 50 90 27 Fax +33 (0) 388 50 94 15 E-Mail info@grecon.fr www.grecon.fr Analyseur d humidité en continu avec système infrarouge Mesures

Plus en détail

La combinaison. naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE. Informations préliminaires

La combinaison. naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE. Informations préliminaires La combinaison naturelle DAIKIN ALTHERMA HYDRIDE POMPE À CHALEUR CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Informations préliminaires 2 Le futur c'est maintenant 3 et le futur est plus respectueux de l'environnement,

Plus en détail

EE23. Transmetteur Humidité / Température pour applications industrielles. Modèle A. Modèle B. Modèle C. Modèle H

EE23. Transmetteur Humidité / Température pour applications industrielles. Modèle A. Modèle B. Modèle C. Modèle H EE23 Transmetteur Humidité / Température pour applications industrielles possibilité de calcul du point de rosée ou du point de givre Les séries EE23 sont des transmetteurs multifonctions, d'une grande

Plus en détail

La solution à vos problèmes de chauffage de précision

La solution à vos problèmes de chauffage de précision La solution à vos problèmes de chauffage de précision Notre Engagement envers Vous: Des Solutions de Chauffage Eprouvées Avant que Vous n Investissiez dans Nos Produits. Le test ultime de notre équipement

Plus en détail

MAGNA3 BIEN PLUS QU UN CIRCULATEUR

MAGNA3 BIEN PLUS QU UN CIRCULATEUR MAGNA3 BIEN PLUS QU UN CIRCULATEUR Gamme complète de circulateurs intelligents à haut rendement énergétique pour les installations de chauffage/climatisation, les systèmes géothermiques et les applications

Plus en détail

Sondes d'ambiance. Plage de mesure d'humidité

Sondes d'ambiance. Plage de mesure d'humidité 1 857 1857P01 Sondes d'ambiance pour température et humidité relative QFA20 Tension d'alimentation 24 V~ ou 13,5 35 V Signal de sortie 0...10 V pour humidité relative Signal de sortie 0...10 V / T1 / LG-Ni

Plus en détail

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX Les fenêtres sont caractérisées par trois caractéristiques de base : U w : le coefficient de transmission thermique traduisant la capacité

Plus en détail

I) Veille Technologique

I) Veille Technologique L objectif du programme solaire de la Fondation Océan Vital est de diminuer les coûts de production en axant ses travaux sur : - l approvisionnement des cellules - l amélioration du procédé d encapsulation

Plus en détail

Fiche technique détaillée du panneau DualSun

Fiche technique détaillée du panneau DualSun Fiche technique détaillée du panneau DualSun 1. Caractéristiques physiques du panneau DualSun Largeur Longueur Epaisseur Poids à vide/rempli Couleur cadre/feuille arrière 99 mm 166 mm 4 mm 3 kg/31,7 kg

Plus en détail

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie Le mur, placé sur une façade exposée sud, accumule l énergie solaire sous forme thermique durant le jour

Plus en détail

BANC D ETALONNAGE BASSE PRESSION GPC

BANC D ETALONNAGE BASSE PRESSION GPC Fiche de Données Techniques BANC D ETALONNAGE BASSE PRESSION GPC Répond à tous les besoins d étalonnage, de vérification et d ajustage Etalonnage sur site ou en laboratoire Mesure précise et sans dérive

Plus en détail

EXIGENCES TECHNIQUES POUR LES SYSTÈMES DE STOCKAGE SOUPLES EN TISSU (RÉSERVOIRS SOUPLES) ENVIRONNEMENT CANADA

EXIGENCES TECHNIQUES POUR LES SYSTÈMES DE STOCKAGE SOUPLES EN TISSU (RÉSERVOIRS SOUPLES) ENVIRONNEMENT CANADA EXIGENCES TECHNIQUES POUR LES SYSTÈMES DE STOCKAGE SOUPLES EN TISSU (RÉSERVOIRS SOUPLES) ENVIRONNEMENT CANADA Le 17 décembre 2009 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION Partie 1 PORTÉE Partie 2 DÉFINITIONS Partie

Plus en détail

Dôme- Structure Gonflable. Description technique

Dôme- Structure Gonflable. Description technique Dôme- Structure Gonflable Description technique Description générale Les structures gonflables, ou dômes gonflables, permettent de couvrir des enceintes sportives de façon temporaire ou permanente, quelle

Plus en détail

DES MESURES FIABLES EN TOUTE SIMPLICITÉ. Picto 1 : Verre Cambré. Picto 2 : Verre Solaire Classe 4. Picto 4 : Connectable. Picto 3 : Imprimante

DES MESURES FIABLES EN TOUTE SIMPLICITÉ. Picto 1 : Verre Cambré. Picto 2 : Verre Solaire Classe 4. Picto 4 : Connectable. Picto 3 : Imprimante DES MESURES FIABLES EN TOUTE SIMPLICITÉ ALM 500 / ALM 700 FRONTOFOCOMÈTRES AUTOMATIQUES ambré D une conception intuitive et d une grande praticité, les frontofocomètres ALM 500 et ALM 700 permettent la

Plus en détail

Système icovit exclusiv. Chaudière à condensation à mazout

Système icovit exclusiv. Chaudière à condensation à mazout Système icovit exclusiv Chaudière à condensation à mazout Chaudière à condensation à mazout icovit exclusiv L interaction des composants fait de cette chaudière icovit une superstar à rendement de 105

Plus en détail

LE REGLAGE ET LA REGULATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE (CH 07)

LE REGLAGE ET LA REGULATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE (CH 07) LE REGLAGE ET LA REGULATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE (CH 07) Comment régler son installation pour réduire de manière optimale sa consommation d énergie? 1. LE REGLAGE D UNE INSTALLATION DE CHAUFFAGE

Plus en détail

Les radiants IR KRELUS á faible inertie. ondes moyennes. efficaces. réactifs. modulaires. sur mesure. économiques. respectueux de l environnement

Les radiants IR KRELUS á faible inertie. ondes moyennes. efficaces. réactifs. modulaires. sur mesure. économiques. respectueux de l environnement Les radiants IR KRELUS á faible inertie ondes moyennes efficaces réactifs modulaires sur mesure économiques respectueux de l environnement KRELUS AG Im Wechsel 23 CH-5042 Hirschthal Tel. +41 (0)62 739

Plus en détail

Chapitre «Couleur des objets»

Chapitre «Couleur des objets» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre II Classe de 1 ère S Chapitre «Couleur des objets» La sensation de couleur que nous avons en regardant un objet dépend de nombreux paramètres. Elle dépend, entre

Plus en détail

CONTRÔLE DES INSTRUMENTS DE MESURE MENTIONNÉS À L'ARTICLE R. 1333-7 DU CODE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET À L'ARTICLE R. 231-84 DU CODE DU TRAVAIL

CONTRÔLE DES INSTRUMENTS DE MESURE MENTIONNÉS À L'ARTICLE R. 1333-7 DU CODE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET À L'ARTICLE R. 231-84 DU CODE DU TRAVAIL Article ANNEXE 2 En savoir plus sur cet article... CONTRÔLE DES INSTRUMENTS DE MESURE MENTIONNÉS À L'ARTICLE R. 1333-7 DU CODE DE LA SANTÉ PUBLIQUE ET À L'ARTICLE R. 231-84 DU CODE DU TRAVAIL 1 Cadre du

Plus en détail

InfraLab. Analyseur de Viande. Production. Assurance Qualité. Laboratoire. Contrôle Qualité. The Measure of Quality

InfraLab. Analyseur de Viande. Production. Assurance Qualité. Laboratoire. Contrôle Qualité. The Measure of Quality TM InfraLab Production Assurance Qualité Laboratoire Analyseur de Viande Contrôle Qualité The Measure of Quality Mesures en process de viandes NDC & l Industrie de la Viande Réalisation de production de

Plus en détail

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction

Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Activité 1 : Rayonnements et absorption par l'atmosphère - Correction Objectifs : Extraire et exploiter des informations sur l'absorption des rayonnements par l'atmosphère terrestre. Connaitre des sources

Plus en détail

Schéma de principe hydraulique

Schéma de principe hydraulique 1. Schéma de fonctionnement Ces s de fonctionnement sont des solutions préférentielles et éprouvées fonctionnant sans problèmes et permettant une plus haute efficacité de l'installation de pompe à chaleur.

Plus en détail

L ingénierie allemande sous haute pression

L ingénierie allemande sous haute pression L ingénierie allemande sous haute pression Plus de 25 ans d expérience en tant que fabricant de stérilisateurs, autoclaves et systèmes de lyophilisation pour les laboratoires, la production et la recherche

Plus en détail

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Comment optimiser les performances d un système de vision industriel avancées Utilisation de l éclairage 1. Éclairage pour le traitement

Plus en détail

Quinta 25/30s et 28/35c

Quinta 25/30s et 28/35c Fiche produit Quinta 25/30s et 28/35c Quinta 25/30s et 28/35c Chaudière murale à condensation Avec ou sans production ECS intégrée Quinta 25/30s et 28/35c Remeha Quinta 25/30s et 28/35c Les Remeha Quinta

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main

Titre : Introduction à la spectroscopie, les raies de Fraunhofer à portée de main P a g e 1 Titre : Description de l activité : Mieux appréhender l analyse de la lumière par spectroscopie. Situation déclenchante : La décomposition de la lumière par un prisme de verre est connue depuis

Plus en détail

Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte

Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte KLIMAT Le nec plus ultra en termes de centrales de traitement d air : combustion directe et combustion indirecte Mark possède une série de centrales de traitement d air qui peuvent être utilisées dans

Plus en détail

Salles de culture multi-étage

Salles de culture multi-étage Salles de culture multi-étage Salles de culture multi-étage Les salles de culture multi-étage (MCR) de Weiss Technik UK sont spécialement conçues pour s'adapter à une variété d'applications dans le domaine

Plus en détail

EGH 681 : Sonde de température et d'humidité SAUTER viasens681

EGH 681 : Sonde de température et d'humidité SAUTER viasens681 Signal de sortie 2) Sorties analogiques 2 0...10 V Fiche technique 34.001 EGH 681 : Sonde de température et d'humidité SAUTER viasens681 Votre atout en matière d'efficacité énergétique Mesure exacte de

Plus en détail