FESeC. L éventail des options aux deuxième et troisième degrés de l enseignement technique de qualification et de l enseignement professionnel

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FESeC. L éventail des options aux deuxième et troisième degrés de l enseignement technique de qualification et de l enseignement professionnel"

Transcription

1 L éventail des options aux deuxième et troisième degrés de l enseignement technique de qualification et de l enseignement professionnel FESeC Fédération de l Enseignement Secondaire Catholique 00 Tous droits réservés

2 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00

3 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 L outil qui vous est présenté ici est à l usage des professionnels (enseignants, agents PMS, directions, ) désireux de mieux orienter et conseiller les jeunes et les familles mais aussi à l usage de ces jeunes et de leurs familles dans l espoir que notre système scolaire devienne plus lisible et plus accessible. Les informations contenues dans ce recueil sont en principe exactes à la date du er mars 00. Il est possible que des modifications légales et/ou internes au réseau soient apportées ultérieurement. Par ailleurs, une erreur étant toujours possible, nous remercions le lecteur attentif de nous signaler celle(s) qui nous aurai(en)t échappé. La réalisation de ces fiches doit tout au travail des responsables des secteurs qualifiants à la FESeC : André Cordonnier (agronomie) Jacques Snackers et Guy Lainez (industrie) Edmond Noël (bois-construction) Emilie Biourge (hôtellerie-alimentation) Christine Dessy (habillement et textile) Marie-Thérèse Brimioul (arts appliqués) Chantal Goetghebuer (économie) Denise Magien et Marie-Paule Hennaux (services aux personnes) Philippe Capelle (sciences appliqués) Jean-Guy Noël (responsable). Qu ils en soient vivement remerciés. Pour un contact au sujet de ce document, s adresser à M. J.G. Noël, FESeC, rue Guimard, 00 Bruxelles La FESeC est la Fédération de l Enseignement Secondaire Catholique, faisant partie du SeGEC (Secrétariat Général de l Enseignement Catholique) Vous pouvez retrouver les fiches-options sur notre site : www. segec.be/fesec Sur le même site, vous pouvez retrouver les établissements qui organisent l option ou les options qui rencontre(nt) votre intérêt.

4 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 Guide de lecture Avertissement : la description des métiers est parfois empruntée aux «profils de formation» élaborés par la CCPQ. Les 7TQ et 7P renseignées dans la rubrique sont les 7èmes années du nouveau répertoire qui n entrera en vigueur que progressivement au cours des prochaines années. Dans les tableaux sectoriels qui suivent, il y a lieu de tenir compte de trois remarques :. Un passage est toujours possible du technique vers le professionnel (exemple : de TQ en 5 PQ). De même, il y a un passage possible du professionnel vers le technique en redoublant (exemple : de PQ en TQ).. Les flèches indiquent des chemins "logiques" (l'option du e degré est directement préparée par celle du e degré). Tous les autres chemins restent évidemment possibles en théorie.. Les numéros qui suivent l intitulé de chaque option sont ceux des fiches A que l on trouvera plus loin. L enseignement technique de qualification et l enseignement professionnel organisent des options groupées dans 9 secteurs :. Agronomie. Hôtellerie-Alimentation 7. Economie. Industrie 5. Habillement et textile 8. Services aux personnes. Bois-Construction 6. Arts appliqués 9. Sciences appliquées Vous trouverez dans les pages qui suivent des tableaux synoptiques des options proposées dans chacun de ces 9 secteurs. L enseignement technique de qualification et l enseignement professionnel se distinguent par la part relative de la formation générale et de la formation technique et pratique. Sans entrer dans les détails, il faut savoir que les grilles de la FESeC prévoient les répartitions suivantes : Technique de qualification Professionnel ème degré (ème et ème années) ème degré (5ème et 6ème années) ème degré (ème et ème années) ème degré (5ème et 6ème années) formation générale minimum minimum 9 (y compris religion et éducation physique) formation technique et pratique le plus souvent le plus souvent le plus souvent 0 le plus souvent 0 activités au choix des établissements 0 à 0 à 8 0 à 7 0 à total général 0 à 6 8 à 6 9 à 6 à 6 La plupart des options du ème degré incluent des stages obligatoires, compléments naturels et utiles de l apprentissage en école. Ces stages non rémunérés peuvent entrer, dans une proportion à déterminer par chaque établissement, dans l évaluation des compétences et savoirs acquis.

5 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 Secteur : AGRONOMIE e degré chemins logiques du ème au ème degré e degré Technique de qualification Agronomie 0.0 Agent(e) technique de la nature et des forêts 0.0 Technicien(ne) en agriculture 0.05 Technicien(ne) en horticulture 0.06 Technicien(ne) en environnement 0.07 Professionnel Agriculture et maintenance du matériel 0.0 Horticulture et maintenance du matériel 0.0 Ouvrier(ère) qualifié(e) en agriculture 0.08 Ouvrier(ère) qualifié(e) en horticulture 0.09

6 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 Secteur : INDUSTRIE (technique de qualification) e degré chemins logiques du ème au ème degré e degré Electricien(ne) automaticien(ne) 0. Mécanicien(ne) automaticien(ne) 0. Electromécanique 0.0 Technicien(ne) en électronique 0. Technique de qualification Technicien(ne) en usinage 0. Technicien(ne) du froid 0.5 Mécanique automobile 0.0 Technicien(ne) de l automobile 0. Technicien(ne) plasturgiste 0.7 Technicien(ne) en informatique 0.8 Industrie graphique 0.0 Technicien(ne) en industrie graphique 0.9 Micro-technique 0.0 Technicien(ne) en micro-technique 0.0

7 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 Secteur : INDUSTRIE (professionnel) e degré chemins logiques du ème au ème degré e degré Mécanicien(ne) d entretien 0. Mécanique polyvalente 0.05 Métallier(ière) soudeur(euse) 0. Mécanicien(ne) garagiste 0. Mécanique garage 0.06 Carrossier(ère) 0. Professionnel Conducteur(trice) poids lourds 0.5 Electricité 0.07 Electricien(ne) - installateur(trice) - monteur(euse) 0.6 Imprimerie 0.08 Opérateur(trice) en industrie graphique 0.7 Horlogerie 0.09 Horloger(ère) 0.8 Electroménager et matériel de bureau 0.0 Electroménager et matériel de bureau 0.9

8 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 Secteur : BOIS CONSTRUCTION (technique de qualification) e degré chemins logiques du ème au ème degré e degré Technique de qualification Dessinateur(trice) en construction 0.06 Construction 0.0 Technicien(ne) en construction et travaux publics 0.07 Technicien(ne) en équipements thermiques 0.08 Industrie du bois 0.0 Technicien(ne) des industries du bois 0.09

9 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 Secteur : BOIS CONSTRUCTION (professionnel) Ouvrier(ère) qualifié(e) en construction-gros œuvre 0.0 Construction-gros oeuvre 0.0 Tailleur(se) de pierre - marbrier(ère) 0. Conducteur(trice) d engins de chantier 0. Couvreur(euse) 0. Carreleur(euse) (alternance) 0. Professionnel Equipement du bâtiment 0.0 Plafonneur(euse) (alternance) 0.5 Peintre 0. Monteur(euse) en sanitaire et en chauffage 0.7 Ebéniste 0.8 Bois 0.05 Menuisier(ère) 0.9 Sculpteur(trice) sur bois 0.0 Tapissier(ère) garnisseur(euse) 0.

10 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 Secteur : HOTELLERIE - RESTAURATION e degré chemins logiques du ème au ème degré e degré Technique de qualification Restauration 0.0 Hôtelier(ère) restaurateur(trice) 0.05 Cuisine et salle 0.0 Restaurateur(trice) 0.06 Professionnel Equipier(ère) polyvalent(e) en restauration 0.07 Boucherie-charcuterie 0.0 Boucher(ère) charcutier(ère) 0.08 Boulangerie-pâtisserie 0.0 Boulanger(ère) pâtissier(ère) 0.09

11 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 Secteur 5 : HABILLEMENT et TEXTILE e degré chemins logiques du ème au ème degré e degré Technique de qualification Mode et habillement 05.0 Agent(e) technique en mode et création 05.0 Professionnel Confection 05.0 Agent(e) qualifié(e) en confection 05.0 Vendeur(euse) retoucheur(euse) 05.05

12 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 Secteur 6 : ARTS APPLIQUES e degré chemins logiques du ème au ème degré e degré Technique de qualification Technicien(ne) en photographie 06.0 Techniques artistiques 06.0 Technicien(ne) en infographie Arts plastiques Art et structure de l habitat Assistant(e) aux métiers de la publicité Professionnel Arts appliqués 06.0 Assistant(e) en décoration Gravure-bijouterie 06.0 Bijoutier(ère) joaillier(ère) 06.0 Graveur(euse) Ciseleur(euse) 06.

13 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 Secteur 7 : ECONOMIE e degré chemins logiques du ème au ème degré e degré Technique de qualification Gestion 07.0 Technicien(ne) en comptabilité Technicien(ne) commercial(e) Secrétariat-tourisme 07.0 Technicien(ne) de bureau Agent(e) en accueil et tourisme Professionnel Vente 07.0 Vendeur(euse) Travaux de bureau 07.0 Auxiliaire administratif(ve) et d'accueil 07.0

14 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 Secteur 8 : SERVICES AUX PERSONNES e degré chemins logiques du ème au ème degré e degré Agent(e) d éducation Technique de qualification Techniques sociales et d animation 08.0 Animateur(trice) Techniques sociales Aspirant(e) en nursing Bio-esthétique 08.0 Esthéticien(ne) Services sociaux 08.0 Auxiliaire familial(e) et sanitaire 08.0 Professionnel Puériculture 08. Coiffure 08.0 Coiffeur(euse) 08.

15 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 Secteur 9 : SCIENCES APPLIQUEES e degré chemins logiques du ème au ème degré e degré Technicien(ne) chimiste 09.0 Technique de qualification Assistant(e) pharmaceutico-technique 09.0 Techniques sciences 09.0 Technicien(ne) des industries agro-alimentaires 09.0 Technicien(ne) en agro-équipement Opticien(ne) Prothèse dentaire Professionnel Options de ème degré des secteurs Agronomie et Industrie Opérateur(trice) de production des industries agroalimentaires 09.08

16

17 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 AGRONOMIE e degré Technique de qualification FICHE 0.0 SUITES LOGIQUES AU e Technicien(ne) en agriculture Technicien(ne) en horticulture Agent(e) technique de la nature et des forêts Technicien(ne) en environnement en e en e Economie rurale Génie rural Phytotechnie Sciences appliquées Travaux pratiques Zootechnie Au terme du deuxième degré, les étudiants auront une formation polyvalente dans le domaine des sciences agronomiques. En effet, les formations agricoles, horticoles et sylvicoles nécessitent les mêmes bases agronomiques. Selon l orientation ultérieure des élèves, les bases peuvent être déjà orientées par le choix des exemples et/ou par le choix de modules particuliers. L emploi lié à ces options exige des aptitudes particulières : supporter les activités en plein air et en toutes saisons, les charges lourdes ; manipuler des plantes (pollens), des animaux, des pesticides,

18 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 AGRICULTURE et MAINTENANCE DU MATERIEL e degré Professionnel FICHE 0.0 SUITES LOGIQUES AU e Ouvrier(ère) qualifié(e) en agriculture en e en e Equipement agricole Phytotechnie (agricole) Travaux pratiques Zootechnie 8 8 En relation avec le ème degré de la même option, formation d une main d œuvre d exécution particulièrement qualifiée tant dans les domaines des plantes, des animaux et de l équipement agricole. - Observer le comportement d un animal et d un troupeau (comportement, développement physiologique, maladies, parasites, conditions d ambiance et d environnement, ). - Appliquer les techniques ou opérations liées aux productions animales dans le respect des consignes reçues ( alimentation, aliments, reproduction, traitements, prophylaxie, produits laitiers, vente des animaux, sous-produits, ). - Observer l'état d'une parcelle en culture ( plantes, développements, problèmes, plantes adventices, ravageurs, ). - Appliquer les différentes techniques et opérations liées aux productions végétales dans le respect des consignes reçues ( préparation du sol, semis, plantations, amendements, fertilisants, luttes physiques, luttes chimiques, luttes biologiques, récolte, stockage, ). - Appliquer les techniques ou opérations liées au maintien opérationnel et au fonctionnement optimal des outils, machines, matériels et bâtiments agricoles dans le respect des consignes reçues ( entretien, maintenance, pannes et réparations, travaux simples dans l exploitation, ). - Organiser son travail dans le respect des consignes reçues et effectuer les différentes tâches dans les conditions de sécurité optimale (préparation du matériel et des produits, économie d effort, hygiène, sécurité, nettoyage, rangement, ). - Agir en acteur de la protection de l'environnement (recommandations pour un développement durable) (agriculture biologique ; conservation et amélioration des paysages, ). - S'intégrer dans la vie professionnelle. Toutes les compétences découlant du profil de formation sont mises en œuvre au ème degré. Afin de réaliser une formation plus complète, certaines d entre elles sont déjà vues au ème degré afin d assurer l acquisition des bases agronomiques.

19 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 HORTICULTURE et MAINTENANCE DU MATERIEL e degré Professionnel FICHE 0.0 SUITES LOGIQUES AU e Ouvrier(ère) qualifié(e) en horticulture Equipement horticole Horticulture Travaux pratiques en e 8 8 en e En relation avec le ème degré de la même option, formation d une main d œuvre d exécution particulièrement qualifiée tant dans le domaine phytotechnique horticole que dans le secteur du génie horticole. - Inspecter l état d une parcelle en culture afin de découvrir les problèmes qui gênent le développement des plantes. - Mettre en œuvre les techniques ou opérations liées à la préparation des sols, aux semis, aux plantations dans le respect des consignes reçues. Transposer les techniques de cultures traditionnelles aux cultures hors-sol. - Mettre en œuvre les différentes techniques ou opérations liées à l entretien des cultures en cours de croissance des plantes dans le respect des consignes reçues. - Mettre en œuvre les différentes techniques ou opérations liées à la multiplication des plantes dans le respect des consignes reçues. Transposer les techniques de cultures traditionnelles aux cultures hors-sol. - Réaliser les différentes interventions sur le développement des plantes dans le respect des consignes reçues. - Mettre en œuvre les techniques ou opérations liées à la fertilisation dans le respect des consignes reçues. Transposer les techniques de cultures traditionnelles aux cultures horssol. - Mettre en œuvre les techniques ou opérations liées à la défense et à la protection des végétaux dans le respect des consignes reçues. Transposer les techniques de cultures traditionnelles aux cultures hors-sol. - Mettre en œuvre les techniques ou opérations liées à la récolte, au conditionnement et à la commercialisation des produits dans le respect des consignes reçues. - Participer à la mise en œuvre des différentes techniques ou opérations nécessaires à la réalisation des travaux d infrastructure d un espace vert ou d un jardin dans le respect des consignes reçues. - Mettre en œuvre les techniques de plantation des végétaux d ornement dans le respect des consignes reçues. - Mettre en œuvre les différentes opérations nécessaires à l implantation et à l entretien d une pelouse dans le respect des consignes reçues. - Assurer les différentes opérations nécessaires à la maintenance d un espace vert ou d un jardin dans le respect des consignes reçues, des règles d hygiène, de sécurité et de protection de l environnement. - Apprécier les conditions d ambiance des cultures sous-abris et utiliser les différents équipements de climatisation, d irrigation, de fertilisation conformément aux consignes reçues. - Mettre en œuvre les opérations d entretien et de première maintenance des différents équipements en cultures sous-abris dans le respect des consignes reçues. - Mettre en œuvre les différentes techniques ou opérations liées au maintien opérationnel des outils, machines, matériels et infrastructures. - Réaliser des travaux de réparation des équipements et des matériels dans le respect des consignes reçues. - Organiser son travail dans le cadre d une activité et effectuer les différentes tâches dans les conditions de sécurité optimale. - Rendre compte des activités de conduite des cultures, des équipements et du travail. - S intégrer dans la vie professionnelle. - Respecter l environnement de son entreprise. Toutes les compétences découlant du profil de formation sont mises en œuvre au ème degré. Afin de réaliser une formation plus complète, certaines d entre elles sont déjà vues au ème degré afin d assurer l acquisition des bases agronomiques.

20 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 AGENT(E) TECHNIQUE DE LA NATURE ET DES FORETS e degré Technique de Qualification FICHE 0.0 LOGIQUES AU e Agronomie Graduat 7TQ Gestionnaire des ressources naturelles et forestières 7PB Complément en diversification et aménagement de l espace rural 7PB Agent(e) spécialisé(e) en travaux forestiers ou en aménagement des parcs et jardins Ecologie forestière Législation forestière et environnementale Sylviculture Génie forestier Technologie forestière Chasse-Pêche Travaux pratiques Stages et/ou Travaux pratiques 0 0 en 6 e DESCRIPTION DU L agent(e) technique de la nature et des forêts peut travailler dans différents secteurs assez variés. Ces différents secteurs nécessitent une formation polyvalente leur permettant de s introduire dans des domaines très vastes. Par exemples :Garde forestier du secteur privé, agent technique de la nature et des forêts, garde-chasse, garde-pêche, rédacteur à la Division Nature et Forêts du Ministère de la Région Wallonne, exploitant forestier, courtier en commerce du bois, pisciculteur, gestionnaire d une réserve naturelle, guide-nature, régisseur d un domaine forestier, technicien de scierie, dans l industrie et le commerce du bois, conducteur d engins forestiers, pépiniériste, etc Aujourd hui l agent(e) technique de la nature et des forêts, pour remplir complètement ses missions, doit maîtriser des compétences scientifiques, techniques, commerciales, comptables (voir ci-dessous les objectifs de la formation). Il faut aussi signaler que l agent(e) technique de la nature et des forêts, chargé de la surveillance et de la gestion des domaines publics est aussi, dans l exercice de ses fonctions, officier de police judiciaire. L agent(e) technique de la nature et des forêts, chargé de la surveillance et de la gestion des domaines privés, doit aussi maîtriser des compétences administratives et comptables liées à la gestion d une entreprise. Il est important aussi d insister sur le fait que l agent(e) technique de la nature et des forêts est un incontournable gestionnaire de l environnement ( «Plan d environnement pour le développement durable») Assurer les tâches administratives liées à sa fonction. - Assurer les fonctions de police dans les limites de la fonction et dans le respect des textes légaux. - Inspecter l'état d'un peuplement forestier afin de découvrir les problèmes qui gênent son développement. - Maîtriser la cartographie. - Raisonner les techniques liées à la sauvegarde de la forêt et à la protection de l'environnement. - Agir en acteur de la protection de l'environnement. - Mettre en œuvre les techniques et opérations liées: au développement d'un peuplement forestier (boisement, régénération, entretien, travaux d'aménagement, ). - Raisonner les techniques, programmer les opérations liées à la production de plants forestiers. - Raisonner les techniques, programmer les opérations liées à la protection des écosystèmes. - Raisonner les techniques, programmer les opérations liées à la gestion piscicole. - Raisonner les techniques, programmer les opérations liées à la gestion cynégétique et en assurer la surveillance dans le respect des législations en vigueur. - Collaborer et participer aux actions d'information ou de sensibilisation du public. - Organiser son travail, dans les conditions de sécurité optimale et de respect de l'environnement. - Raisonner et mettre en œuvre les techniques liées au maintien opérationnel des outils, machines, - Développer son entreprise. - Gérer son entreprise. - S'intégrer dans la vie professionnelle. - Etablir des relations avec les collectivités locales, structures sociales, culturelles, professionnelles, - S informer et coordonner sa formation permanente. Idéalement un ème degré Agronomie donnant les bases agronomiques, mais toutes les compétences professionnelles sont vues au ème degré. Métier de plein air, il faut être motivé, curieux du milieu naturel. Il faut aimer le contact avec les gens (propriétaires, promeneurs, ). Il faut être un animateur de la forêt. Le technicien travaille souvent seul, il doit donc être autonome et doit savoir prendre des décisions.

21 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 TECHNICIEN(NE) EN AGRICULTURE e degré Technique de Qualification FICHE 0.05 LOGIQUES AU e Agronomie Graduat 7TQ Gestionnaire des ressources naturelles et forestières 7TQ Complément en diversification et aménagement d espace rural 7PB Mécanicien(ne) en matériel agricole 7PB Complément en diversification des productions et transformation de produits 7PB Complément en élevage et gestion de troupeaux ou complément en productions agricoles Economie agricole Génie rural (agricole) Phytotechnie (agricole) Travaux pratiques Zootechnie en 6 e DESCRIPTION DU Le technicien, la technicienne en agriculture peut travailler dans différents secteurs assez variés. Il provient d une formation polyvalente lui permettant de s introduire dans des domaines très vastes. Par exemples : - Agriculteur-éleveur, agriculteur-polyculteur, entrepreneur de travaux agricoles, marchand de bestiaux, - Employés dans le para-agricole : chambres d agriculture, le crédit agricole, les coopératives agricoles, le syndicalisme professionnel, les associations diverses, les centres de gestion, les stations agronomiques, les services de coopération, - Technico-commercial dans le commerce des pesticides, des engrais, des aliments du bétail, du machinisme agricole, des denrées agroalimentaires, - Divers secteurs liés au tourisme rural, aux pays en voie de développement, Aujourd hui le(la) technicien(ne) en agriculture doit maîtriser des compétences scientifiques, techniques, commerciales, comptables. Il(elle) doit être à la fois un chef d exploitation, le manager d une entreprise, un technicien à la pointe de la technologie et un exécutant. Il(elle) aura la très lourde responsabilité de développer et d adapter son exploitation à l évolution technologique, de gérer et commercialiser ses diverses spéculations, de s intégrer dans la société professionnelle et dans la société civile. - Inspecter le comportement d un animal et d un troupeau. - Développer les techniques ou opérations liées à l alimentation et au renouvellement des troupeaux. - Développer les techniques ou opérations liées à la santé et à l hygiène du troupeau. - Développer les techniques ou opérations liées à la récolte, au stockage des produits et sous-produits de l élevage selon les normes de qualité en vigueur. - Contrôler et assurer le suivi des activités de conduite des élevages, des équipements et du travail. - Inspecter l état d une parcelle en culture. - Développer les différentes techniques et opérations liées à la préparation du sol, aux semis, aux plantations et aux travaux d entretien en cours de croissance. - Développer les différentes techniques ou opérations liées à la fertilisation. - Développer les différentes techniques ou opérations liées à la défense et à la protection des végétaux dans le respect des réglementations en vigueur. - Développer les différentes techniques ou opérations liées à la récolte, au stockage des produits. - Contrôler et assurer le suivi des activités de conduite des cultures, des équipements et du travail. - Développer les techniques ou opérations liées au maintien opérationnel des outils, - Organiser son travail dans le cadre d une activité et effectuer les différentes tâches. - Analyser les possibilités de création d activités de valorisation et de diversification. - Développer les techniques ou opérations liées à la transformation et à la conservation des produits dans le respect des normes de qualité (ISO, HACCP). - Développer les techniques ou opérations liées à la commercialisation et au conditionnement des produits issus de la production ou des produits transformés. - Développer les techniques ou opérations liées à une activité de tourisme. - Rentabiliser les activités de valorisation développées sur son exploitation. - Développer son entreprise. - Gérer son entreprise. - Agir en acteur de la protection de l environnement pour raisonner ses choix techniques et économiques (recommandations pour un développement durable). - Etablir des relations avec les collectivités locales, structures sociales, - S informer et coordonner sa formation permanente. Idéalement un ème degré Agronomie donnant les bases agronomiques, mais toutes les compétences professionnelles sont vues au ème degré. L emploi lié à cette option exige des aptitudes particulières : supporter les activités en plein air et en toutes saisons, les charges lourdes ; manipuler des plantes (pollens), des animaux, des pesticides,

22 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 TECHNICIEN(NE) EN HORTICULTURE e degré Technique de Qualification FICHE 0.06 LOGIQUES AU e Agronomie Graduat 7TQ Gestionnaire des ressources naturelles et forestières 7TQ Complément en diversification et aménagement de l espace rural 7PB Agent(e) spécialisé(e) en travaux forestiers ou en aménagement des parcs et jardins 7PB Mécanicien(ne) en matériel horticole 7PB Complément en productions horticoles et décoration florale 7PB Complément en diversification des productions et transformations des produits en 6 e Economie rurale Génie rural Phytotechnie Travaux pratiques 8 8 DESCRIPTION DU L horticulture recouvre des métiers très divers dans les secteurs de la production, de la commercialisation, de la recherche et de l expérimentation. De plus, les préoccupations environnementales sont d actualité. Le technicien, la technicienne horticole peut travailler dans le secteur : - de la production, comme pépiniériste, maraîcher, arboriculteur, horticulteur ou floriculteur, - de la commercialisation, en jardineries, fleuristes, mais aussi dans les services en amont et en aval de la filière horticole. Les métiers du paysage (jardins et espaces verts) et de l aménagement de l espace recouvrent des situations diverses : - aménagement de grands chantiers (bordures de TGV, bordures d autoroutes,...) - création de jardins, plantation et entretien des arbres d alignement - création et entretien d espaces verts en milieu urbain, périurbain et rural - création de jardins d intérieur dans les bureaux, halls d accueil, salons,... - gestion et entretien des espaces naturels... Aujourd hui, le(la) technicien(ne) en horticulture doit maîtriser des compétences scientifiques, techniques, commerciales, comptables. Il (Elle) doit être à la fois un chef d exploitation, un manager d une entreprise, un technicien à la pointe de la technologie et un exécutant. Il (Elle) aura la très lourde responsabilité de développer et d adapter son exploitation à l évolution technologique, de gérer et commercialiser ses diverses spéculations, de s intégrer dans la société professionnelle et dans la société civile. Organiser le fonctionnement de l exploitation en vue d une coordination harmonieuse du système de production. Raisonner et programmer les calendriers des diverses opérations liées au processus de production ou d aménagement d un espace vert. Répondre à des demandes d aménagement ou d entretien d espaces verts. Raisonner et programmer les calendriers des diverses opérations liées au processus de maintenance et d entretien du matériel, des équipements, des infrastructures. Raisonner et programmer les calendriers des diverses opérations liées à la récolte, au conditionnement et à la commercialisation des produits. Contrôler et assurer le suivi des activités de conduite des cultures, des équipements et du travail. Respecter l environnement. Donner une bonne image de marque de son entreprise. Développer les techniques ou opérations liées à la manipulation, à la transformation et à la conservation des produits de la production dans le respect des normes de qualité. Effectuer toutes les fonctions et activités dévolues à «l ouvrier(ère) qualifié(e) en horticulture» Développer son entreprise. Gérer son entreprise. Agir en acteur de la protection de l environnement pour raisonner ses choix techniques et économiques (recommandations pour un développement durable). Etablir des relations avec les collectivités locales, structures sociales, professionnelles et économiques, et participer à leurs fonctionnements. S informer et coordonner sa formation permanente. Idéalement un ème degré Agronomie donnant les bases agronomiques, mais toutes les compétences professionnelles sont vues au ème degré. Métiers de plein air, soins dans la manipulation des plantes, position de travail parfois difficile, charges lourdes, taches répétitives, pollens, produits toxiques,

23 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 TECHNICIEN(NE) EN ENVIRONNEMENT e degré Technique de Qualification FICHE 0.07 LOGIQUES AU e Agronomie Techniques sciences Type court, type long du secteur Agricole,. 7TQ Gestionnaire des ressources naturelles et forestières 7TQ Complément en biochimie 7PB Complément en diversification et aménagement de l espace rural 7PB Agent(e) spécialisé(e) en travaux forestiers Ecologie Techniques de l environnement Aménagement et gestion des espaces ruraux et urbains Laboratoire d écologie Activités d insertion professionnelle en 6 e 0 DESCRIPTION DU Le technicien, la technicienne en environnement peut travailler dans différents secteurs assez variés. Ces différents secteurs nécessitent une formation polyvalente lui permettant de s introduire dans des domaines très vastes. Les quatre axes suivants ont été reconnus par la CCPQ : - La protection et la gestion des espaces verts urbains et ruraux au sens large - La gestion des déchets - La surveillance des eaux, en ce comprise la collecte des échantillons - L assistance aux conseillers en environnement. Le métier s inscrit dans la perspective de la stratégie du développement durable et du souci d une meilleure qualité de vie. Le (la) technicien(ne) en environnement exerce une fonction relais entre, d une part, les concepteurs, possédant une formation de niveau supérieur, universitaire ou non et, d autre part, les équipes de terrain (éco-cantonniers, ouvriers, jardiniers, ), responsables de l exécution. Ils peuvent exercer la direction des équipes de terrain. Ils participent ainsi à la mise en œuvre d une gestion dont ils ne sont pas nécessairement les initiateurs. Ils peuvent, au stade de la prise d échantillons et de l établissement de relevés, effectuer un premier diagnostic de terrain. Dans cette perspective, ils se réfèrent aux législations en vigueur en veillant à leur application. Ils auront le souci permanent de prendre conseil et de se référer aux personnes ressources. Il exerce donc une fonction essentiellement polyvalente, qui exclut les visions trop exclusivement sectorielles du domaine. Les emplois correspondants se situent essentiellement dans le secteur public et le monde associatif. A l avenir, sans doute, il y aura des emplois dans le secteur industriel. - Identifier les bases de l écologie et de la protection de l environnement. - Participer à l application des techniques de gestion de l environnement. - Participer à la gestion de la matière vivante. - Participer à la gestion des espaces dits «naturels». - Participer à la gestion de l espace rural et urbain. - Participer à l amélioration de la qualité de la vie. - Informer et sensibiliser en matière d environnement. - S intégrer dans la vie professionnelle. Le (la) technicien(ne) en environnement doit posséder une capacité d écoute, de reformulation et de communication adaptée à l environnement dans lequel il est appelé à exercer ses fonctions. C est aussi un métier de plein air, il faut être motivé et curieux du milieu naturel.

24 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 OUVRIER(E) QUALIFIE(E) EN AGRICULTURE e degré Professionnel FICHE 0.08 LOGIQUES AU e Agriculture et maintenance du matériel 7PB Mécanicien(ne) en matériel agricole 7PB Complément en élevage et gestion 7PB Complément en productions agricoles 7PB Complément en diversification et transformations de produits Economie agricole Equipement agricole Phytotechnie (agricole) Travaux pratiques Zootechnie 8 en 6 e 8 DESCRIPTION DU L ouvrier(e) qualifié(e) en agriculture peut travailler dans différents secteurs assez variés. Par exemples : - Agriculteur-éleveur, agriculteur-polyculteur, ouvrier (e) qualifié(e) dans une entreprise de travaux agricoles, marchand de bestiaux, - Ouvrier(e) qualifié (e) dans le para-agricole : chambres d agriculture, le crédit agricole, les coopératives, le syndicalisme professionnel, les associations diverses, les centres de gestion, les stations agronomiques, - Ouvrier(e) qualifié(e) dans le commerce des pesticides, des engrais, des aliments du bétail, du machinisme agricole, - Divers secteurs liés au tourisme rural, aux pays en voie de développement, Aujourd hui l ouvrier(e) qualifié(e) en agriculture doit maîtriser des compétences scientifiques, techniques, commerciales, comptables. Il(elle) doit être un(e) exécutant(e) à la pointe de l évolution technologique, et parfois après quelques années de métier un chef d exploitation agricole. Il(elle) aura à cœur aussi de s intégrer dans la société professionnelle et dans la société civile. - Observer le comportement d un animal et d un troupeau. - Appliquer les techniques ou opérations liées aux productions animales dans le respect des consignes reçues. - Observer l'état d'une parcelle en culture. - Appliquer les différentes techniques et opérations liées aux productions végétales dans le respect des consignes reçues. - Appliquer les techniques ou opérations liées au maintien opérationnel et au fonctionnement optimal des outils, machines, matériels et bâtiments agricoles dans le respect des consignes reçues. - Organiser son travail dans le respect des consignes reçues et effectuer les différentes tâches dans les conditions de sécurité optimale. - Agir en acteur de la protection de l'environnement (recommandations pour un développement durable). - S'intégrer dans la vie professionnelle. Idéalement un ème degré du secteur Agronomie, mais toutes les compétences sont vues au ème degré malgré le fait que certaines sont mises en route au ème degré. 8 8 L emploi lié à cette option exige des aptitudes particulières : supporter les activités en plein air et en toutes saisons, les charges lourdes ; manipuler des plantes (pollens), des animaux, des pesticides,

25 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 OUVRIER(E) QUALIFIE(E) EN HORTICULTURE e degré Professionnel FICHE 0.09 LOGIQUES AU e Horticulture et maintenance du matériel 7PB Agent(e) spécialisé(e) en travaux forestiers 7PB Agent(e) spécialisé(e) en aménagement des parcs et jardins 7PB Mécanicien(ne) en matériel horticole, 7PB Complément en productions horticoles et décorations florales 7PB Complément en diversification et transformations de produits. Economie horticole Equipement horticole Horticulture Travaux pratiques 6 8 en 6 e 6 8 DESCRIPTION DU 8 8 L horticulture recouvre des métiers très divers dans les secteurs de la production, de la commercialisation, de la recherche et de l expérimentation. De plus, les préoccupations environnementales sont d actualité. L ouvrier(e) qualifié(e) en horticulture peut travailler dans le secteur : - de la production, chez un pépiniériste, un maraîcher, un arboriculteur, un horticulteur ou un floriculteur, - de la commercialisation, en jardineries, fleuristes, mais aussi dans les services en amont et en aval de la filière horticole. Les métiers du paysage (jardins et espaces verts) et de l aménagement de l espace recouvrent des situations diverses : - aménagement de grands chantiers (bordures de TGV, bordures d autoroutes,...) - création de jardins, plantation et entretien des arbres d alignement - création et entretien d espaces verts en milieu urbain, périurbain et rural - création de jardins d intérieur dans les bureaux, halls d accueil, salons,... - gestion et entretien des espaces naturels... Compétences du profil de formation de l ouvrier(e) qualifié(e) en horticulture. - Inspecter l état d une parcelle en culture afin de découvrir les problèmes qui gênent le développement des plantes. - Mettre en œuvre les techniques ou opérations liées à la préparation des sols, aux semis, aux plantations. Transposer les techniques de cultures traditionnelles aux cultures hors-sol. - Mettre en œuvre les différentes techniques ou opérations liées à l entretien des cultures en cours de croissance des plantes dans le respect des consignes reçues. - Mettre en œuvre les différentes techniques ou opérations liées à la multiplication des plantes. Transposer les techniques de cultures traditionnelles aux cultures hors-sol. - Réaliser les différentes interventions sur le développement des plantes. - Mettre en œuvre les techniques ou opérations liées à la fertilisation. Transposer les techniques de cultures traditionnelles aux cultures hors-sol. - Mettre en œuvre les techniques ou opérations liées à la défense et à la protection des végétaux. Transposer les techniques de cultures traditionnelles aux cultures hors-sol. - Mettre en œuvre les techniques ou opérations liées à la récolte, au conditionnement et à la commercialisation des produits. - Participer à la mise en œuvre des différentes techniques ou opérations nécessaires à la réalisation des travaux d infrastructure d un espace vert ou d un jardin. - Mettre en œuvre les techniques de plantation des végétaux d ornement. - Mettre en œuvre les différentes opérations nécessaires à l implantation et à l entretien d une pelouse- Assurer les différentes opérations nécessaires à la maintenance d un espace vert ou d un jardin, des règles d hygiène, de sécurité et de protection de l environnement. - Apprécier les conditions d ambiance des cultures sous-abris et utiliser les différents équipements de climatisation, d irrigation, de fertilisation. - Mettre en œuvre les opérations d entretien et de première maintenance des différents équipements en cultures sous-abris. - Mettre en œuvre les différentes techniques ou opérations liées au maintien opérationnel des outils, machines, matériels et infrastructures. - Réaliser des travaux de réparation des équipements et des matériels. - Organiser son travail dans le cadre d une activité et effectuer les différentes tâches dans les conditions de sécurité optimale. - Rendre compte des activités de conduite des cultures, des équipements et du travail. - S intégrer dans la vie professionnelle. - - Respecter l environnement de son entreprise. Idéalement, un ème degré du secteur Agronomie donnant les bases agronomiques, mais toutes les compétences professionnelles sont vues au ème degré. Métiers de plein air, soins dans la manipulation des plantes, position de travail parfois difficile, charges lourdes, taches répétitives, pollens, produits toxiques,

26 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 ELECTROMECANIQUE e degré Technique de qualification FICHE 0.0 SUITES LOGIQUES AU e Electricien(ne) - automaticien(ne) Mécanicien(ne) automaticien(ne) Technicien(ne) en électronique Technicien(ne) du froid Technicien(ne) en usinage Et autres en e en e Electricité Mécanique T.P. Electricité T.P. Mécanique TP Electromécanique Cette option doit conserver un important degré de polyvalence car il prépare à des troisièmes degrés différents, elle en est la base essentielle. Une bonne représentation des éléments de base tant en électricité qu en mécanique est de première importance. La qualité prévaut sur la quantité, l étudiant s appropriera les notions de base de ces cours d électricité et de mécanique. Tous les éléments en relation avec la mécanique et l électricité convergent vers une intégration dans laquelle se mêlent les savoirs, savoir-faire et savoir-être. Les démarches proposées en formation professionnelle ont un sens, elles partent de situations problèmes les plus proches de la profession. Il est important d insister sur les aspects suivants : - une phase d exploration pendant laquelle l étudiant est mis en situation de rencontrer une la diversité des situations de ses «avenirs possibles», - une phase de clarification au cours de laquelle l étudiant sera amené, avec l aide de ses professeurs et des agents PMS, à structurer les informations qu il a recueillies, - une phase de spécification au terme de laquelle l étudiant, en fonction des contraintes externes et de ses aspirations personnelles, concrétisera ce processus de maturation en un choix responsable et autonome du troisième degré. La capacité d intégration de savoirs provenant des disciplines différentes revêt, dans le cadre de cette formation, un intérêt primordial.

27 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 MECANIQUE AUTOMOBILE e degré Technique de qualification FICHE 0.0 SUITES LOGIQUES AU e Technicien(ne) de l automobile Technicien(ne) plasturgiste Mécanicien(ne) garagiste Carrossier(ère) Conducteur(trice) poids lourds Mécanicien(ne) d entretien en e en e Electricité automobile Mécanique automobile Sciences appliquées Travaux pratiques 7 7 Cette option doit conserver un certain degré de polyvalence car, si elle prépare à un e degré Technicien de l automobile, elle prépare également à différentes options en dehors de cette spécialité. Il est cependant essentiel qu au terme de ce e degré, l élève se soit réellement approprié les notions de base de l électricité et de la mécanique automobile. Il doit «sentir» la réalité des choses plutôt qu être capable d appliquer formules et recettes dans des situations scolaires stéréotypées.

28 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 INDUSTRIE GRAPHIQUE e degré Technique de qualification FICHE 0.0 SUITES LOGIQUES AU e Technicien(ne) des industries graphiques en e en e Dessin technique Technologie Travaux pratiques Au cours de ce second cycle, l élève est amené à maîtriser les savoir-faire, savoir-être et savoirs lui permettant d aborder, au troisième degré, les techniques du layout et de la conception, du pré-presse (PAO, montage par page sur écran,, imposition électronique), de réalisation de forme imprimante, de conduite de machines d impression et de finition. Une grande part de la formation de l élève est basée sur l usage du matériel informatique moderne (PC, table traçante, scanner, ) mais aussi sur l acquisition de savoirs afin de remédier à tout problème technique pouvant se présenter lors de la réalisation et de la création du document à imprimer. Sa formation sera plus axée sur la gestion du processus d impression.

29 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 MICRO-TECHNIQUE e degré Technique de qualification FICHE 0.0 SUITES LOGIQUES AU e Technicien(ne) en microtechnique et autres en e en e Electricité Mécanique Sciences appliquées Dessin technique - p commune - p orientée Technologie Travaux pratiques - p communes - p orientées 7 7 Le e degré est suffisamment polyvalent afin que l étudiant puisse aborder des mécanismes mécanique et électromécanique. Il doit cependant s approprier les bases de l électricité et de la mécanique. Le microtechnicien(ne) est le spécialiste des travaux de précision effectués sur des appareillages de petits volumes ou de très petites dimensions, dans des domaines de la mécanique et de l électromécanique. Il intervient tant au niveau de la conception que de la maintenance. Ses secteurs d activité sont nombreux et variés : aéronautique, médecine, dentisterie, acoustique, informatique, photocopie, horlogerie, photographie, optique, télécommunication. L élève doit faire preuve d un sens aigu de l observation, de la comparaison, de l analyse, de la recherche. L expérimentation sera la base de cette filière Le cours de travaux pratiques présente modules : - le module est obligatoire, il comporte de l ajustage, de l usinage, de la manipulation et de la maintenance de mécanismes mécaniques et électromécaniques, - le module se base sur des travaux miniatures et des instruments de mesure, - le module se base sur une chronologie logique à travers un travail très précis et très soigné ; il est également une première approche aux travaux en optiqueoptométrie, et en prothèse dentaire, - le module est notamment un prolongement dans l appropriation de la précision et du soin dans la dentisterie.

30 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 MECANIQUE POLYVALENTE e degré Professionnel FICHE 0.05 SUITES LOGIQUES AU e Mécanicien(ne) garagiste Carrossier(ère) Conducteur(trice) poids lourds Mécanicien(ne) d entretien Métallier(ère) soudeur(euse) etc en e en e Travaux pratiques : - ajustage-montage : périodes obligatoires - garage : 0 ou ou 8 périodes - soudage : 0 ou ou 8 périodes - usinage : 0 ou ou 8 périodes Technologie (deux modules au minimum) : - garage : 0 ou périodes - soudage : 0 ou périodes - usinage : 0 ou périodes Dessin technique ou 6 ou ou 6 ou 0 ou 0 ou Tous les élèves de l option ne continuent pas nécessairement dans une des options citées ci-dessus. Le programme de ce e degré ne vise donc pas directement la maîtrise de compétences propres au e degré, mais il y prépare. Toutefois, selon les modules choisis par l école, l élève aura déjà acquis des compétences de base qui lui seront plus qu utiles au e degré si celui-ci se trouve dans la continuité du e (exemple : poursuivre en «Carrossier» s il a suivi les modules «Soudage» et «Garage»).

31 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 MECANIQUE GARAGE e degré Professionnel FICHE 0.06 SUITES LOGIQUES AU e Mécanicien(ne) garagiste Carrossier(ère) Conducteur(trice) poids lourds Mécanicien(ne) d entretien Métallier(ère) soudeur(euse) Etc Cette option n est pas dans le dossier de référence de la FESeC La formation du mécanicien(ne) garagiste est très pratique et est basée notamment sur l entretien «station service», le montage/démontage des accessoires, pneus, accumulateurs, plaquettes de frein, suivant des directives ou des méthodes préétablies. Il sera amené à intervenir sur des systèmes électriques simples ( signalisation, éclairage, ). Il apprendra à vérifier un véhicule pour le contrôle technique. Les qualités d observation, d interprétation, le respect de l environnement ainsi que les règles d hygiène et de sécurité seront le quotidien de cet apprentissage. Le souci du détail, le souci du suivi des travaux entamés, l ordre, la propreté, l esprit de la qualité sont des valeurs essentielles du métier de mécanicien garagiste.

32 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 ELECTRICITE e degré Professionnel FICHE 0.07 SUITES LOGIQUES AU e Electricien(ne) installateur(trice) monteur(euse) en e en e CT Electricité CT Technologie CT Dessin technique PP Travaux pratiques Cette option prépare principalement les élèves à un e degré «Electricien installateur - monteur». L option groupée vise à asseoir les bases fondamentales de l électricité, de la technologie, du dessin et des travaux pratiques. La lecture des plans électriques sera souvent le point de départ de situations d apprentissage. Les apprentissages s articulent avec les cours de travaux pratiques, on les dits «intégrés». L expérimentation est le guide de la formation. Au départ de situations concrètes l élève découvre les notions dans les différents cours. Il(elle) se conformera aux règles d hygiène et de sécurité. Il réagira en connaissance face aux danger de l électricité. La qualité des connaissances importe plus que leur volume. Durant l apprentissage, l élève sera amené à dialoguer. Il(elle) évoluera à son propre rythme, acquérant, ainsi des savoirs, savoir-faire et savoir-être lui permettant de faire un choix judicieux devant les problèmes qu il rencontrera au cours de son futur métier.

33 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 IMPRIMERIE e degré Professionnel FICHE 0.08 SUITES LOGIQUES AU e Opérateur(trice) en industrie graphique En e en e Technologie Travaux pratiques Dessin technique Au choix de l établissement Laboratoire de photographie Photogravure Technologies nouvelles appliquées / 0/ 0/ 0/ / 0/ 0/ 0/ Au cours de ce second cycle, l élève est amené à maîtriser les savoirs, savoir-faire, et savoir-être lui permettant d aborder au troisième degré, les techniques du layout, de la conception, du pré-presse (PAO, montage par page sur écran,, imposition électronique), de réalisation de forme imprimante, de conduite de machines d impression et de finition. L aspect pratique des choses est mis en exergue. L élève sera à même de résoudre tout problème technique pratique apparaissant lors de la réalisation et de la création du document à imprimer. Sa formation sera plus axée sur la compréhension pratique du processus d impression. Le soin, la précision, la justesse, un constant esprit de perfectionnement seront les maîtres-mots de cette formation.

34 FICHES S FESeC (Fédération de l Enseignement SEcondaire Catholique) 00 HORLOGERIE e degré Professionnel FICHE 0.09 SUITES LOGIQUES AU e Horloger(ère) en e en e Dessin technique Traitement des problèmes techniques Laboratoire d électricité Laboratoire de mécanique Travaux pratiques Ce second degré, permet à l élève d apprendre les gestes professionnels lui permettant d acquérir des savoirs, savoir-faire et savoir-être en vue de son futur métier d horloger. Il acquiert ainsi, dextérité, précision et soin qui sont l apanage de cette profession. C est dans ce degré que lui sont inculquées les bases de la mécanique, les bases de l électronique ainsi que celles de l électricité relatives à sa profession qui comporte la montre de poignet, le chronomètre ainsi que l horloge du clocher d église. L aspect pratique est mis en avant. La patience, la justesse du geste sont des atouts primordiaux pour s engager dans ce métier souvent fait «de très petits» mécanismes.

1 QUESTIONS INITIALES... 3 2 QUELS SONT LES CHOIX A EFFECTUER?... 4 3 LES SECTIONS... 5 4 LES FORMES... 7

1 QUESTIONS INITIALES... 3 2 QUELS SONT LES CHOIX A EFFECTUER?... 4 3 LES SECTIONS... 5 4 LES FORMES... 7 1 QUESTIONS INITIALES... 3 2 QUELS SONT LES CHOIX A EFFECTUER?... 4 3 LES SECTIONS... 5 4 LES FORMES... 7 5 QUELLES SONT LES CARACTERISTIQUES DE CES DEUX PREMIERS CHOIX? QUELLES SONT LEURS DIFFERENCES?...

Plus en détail

MÉCANIQUE POLYVALENTE

MÉCANIQUE POLYVALENTE INSTITUT DON BOSCO Boulevard Léopold 63 7500 TOURNAI Tél. 00.32.69.89.18.18 OPTION DEGRE SUITES LOGIQUES AU 3 e DEGRE GRILLE HORAIRE OBJECTIFS DE LA MÉCANIQUE POLYVALENTE 2 e degré Professionnel Mécanicien(ne)

Plus en détail

Pour information : Informative Administrative Projet Emetteur Mme Lise-Anne HANSE, Directrice générale DGEO Destinataire Contact

Pour information : Informative Administrative Projet Emetteur Mme Lise-Anne HANSE, Directrice générale DGEO Destinataire Contact CIRCULAIRE N 2739 DU 04/06/2009 Objet : Admission d'élèves Notion de correspondance Enseignement secondaire de plein exercice et enseignement secondaire en alternance (art. 49 du décret Missions) Réseaux

Plus en détail

Ouvrier(ère) qualifié(e) en horticulture

Ouvrier(ère) qualifié(e) en horticulture OPTION DEGRE Ouvrier(ère) qualifié(e) en horticulture 3 e degré professionnel SUITE D ETUDE POSSIBLE 7PB Horticulteur(trice) spécialisé(e) en aménagement des parcs. et jardins 7PB Arboriste : Grimpeur(se)

Plus en détail

STS IUT. CIO d Avignon C. Monnet et P. Pithon, COP

STS IUT. CIO d Avignon C. Monnet et P. Pithon, COP STS IUT CIO d Avignon C. Monnet et P. Pithon, COP DE médecine spécialisée DE médecine spécialisée DE médecine générale > Diplôme professionnel > Qualification > meilleure insertion professionnelle Doctorat

Plus en détail

Vers le 3 Degré de l'enseignement secondaire

Vers le 3 Degré de l'enseignement secondaire Vers le 3 Degré de l'enseignement secondaire Introduction Te voici maintenant à la fin de la 2 ème étape de l Enseignement secondaire. Tu es sur le point d obtenir le certificat d enseignement secondaire

Plus en détail

Mais les modifications ne se cantonnent pas à l indice «R» ou «R2», l AGCF détermine aussi les OBG qui deviennent non programmables : indice «NP».

Mais les modifications ne se cantonnent pas à l indice «R» ou «R2», l AGCF détermine aussi les OBG qui deviennent non programmables : indice «NP». Les indices des intitulés des Cadres de références CPEONS du qualifiant ont donc été modifiés en ce sens. Vous voudrez bien en tenir compte dans vos programmations. Mais les modifications ne se cantonnent

Plus en détail

2011-2012 // Métiers Humanitech appareillés aux OPTIONS de formation

2011-2012 // Métiers Humanitech appareillés aux OPTIONS de formation Agronomie 5-6P Agent qualifié/agente qualifiée dans les métiers du cheval 5-6P Fleuriste Eleveur/Eleveuse équin Moniteur/Monitrice d'équitation Cavalier/Cavalière Fleuriste 5-6P Mécanicien/Mécanicienne

Plus en détail

mobilité/formation emploi POUR FAVORISER L ACCÈS À L EMPLOI DURABLE ET CONTRIBUER AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DES OUTRE-MER

mobilité/formation emploi POUR FAVORISER L ACCÈS À L EMPLOI DURABLE ET CONTRIBUER AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE DES OUTRE-MER GUADELOUPE GUYANE MARTINIQUE MAYOTTE RÉUNION NOUELLE-CALÉDONIE WALLIS ET FUTUNA POLYNÉSIE URGENCE «près de 35 % de la population active est sans emploi», «60 % pour les jeunes de moins de 25 ans» mobilité/formation

Plus en détail

Profil d études détaillé. Section : Electromécanique Finalité : Climatisation et techniques du froid

Profil d études détaillé. Section : Electromécanique Finalité : Climatisation et techniques du froid Section : Electromécanique Finalité : Climatisation et techniques du froid Page1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera

Plus en détail

ZOOM SUBANOR 2008-3 Parcours de formation des bacheliers professionnels selon le domaine du baccalauréat

ZOOM SUBANOR 2008-3 Parcours de formation des bacheliers professionnels selon le domaine du baccalauréat ZOOM SUBANOR 2008-3 Parcours de formation des bacheliers professionnels selon le domaine du baccalauréat académie Rouen MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA

Plus en détail

FICHES TECHNIQUES du BREVET PROFESSIONNEL. Répertoire National des Certifications Professionnelles

FICHES TECHNIQUES du BREVET PROFESSIONNEL. Répertoire National des Certifications Professionnelles FONDS SOCIAL EUROPÉEN Programme d individualisation des formations et de modernisation de l offre publique de formation professionnelle continue et d apprentissage agricoles FICHES TECHNIQUES du BREVET

Plus en détail

CCPQ TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN ENVIRONNEMENT PROFIL DE FORMATION (CQ6 T) 1. AGRONOMIE 1.7. ENVIRONNEMENT

CCPQ TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN ENVIRONNEMENT PROFIL DE FORMATION (CQ6 T) 1. AGRONOMIE 1.7. ENVIRONNEMENT CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55 33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 1. AGRONOMIE 1.7. ENVIRONNEMENT TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN ENVIRONNEMENT

Plus en détail

DONNEES NORMES PHYSIQUES ANNEXE 2

DONNEES NORMES PHYSIQUES ANNEXE 2 DONNEES NORMES PHYSIQUES ANNEXE 2 CALCUL DES NORMES PHYSIQUES (Arrêté du Gouvernement du 6 février 2014) 1. DONNEES GENERALES NOM ADRESSE (rue et n ) CODE POSTAL COMMUNE 2. POPULATION SCOLAIRE l'école

Plus en détail

APPEL D OFFRES 2015-2016. Formations à destination des professeurs du qualifiant

APPEL D OFFRES 2015-2016. Formations à destination des professeurs du qualifiant CENTRE CATHOLIQUE POUR LA FORMATION EN COURS DE CARRIERE (CECAFOC) APPEL D OFFRES 2015-2016 Formations à destination des professeurs du qualifiant FICHES TECHNIQUES DES CAHIER DES CHARGES COMITE Cecafoc

Plus en détail

AVIS 114. Demandes d agrément pour des filières de formation en alternance organisées par les CEFA. Adopté le 25 mars 2014

AVIS 114. Demandes d agrément pour des filières de formation en alternance organisées par les CEFA. Adopté le 25 mars 2014 AVIS 114 Demandes d agrément pour des filières de formation en alternance organisées par les CEFA Adopté le 25 mars 2014 Rue de Stalle 67 1180 Bruxelles T +32(0)2 371 74 32 info@ccfee.be www.ccfee.be Demande

Plus en détail

2014-2015 // Etapes et parcours pour les MÉTIERS Humanitech

2014-2015 // Etapes et parcours pour les MÉTIERS Humanitech Accompagnateur/Accompagnatrice de voyages Economie 5-6TQ Agent/Agente en accueil et tourisme Agent / Agente d'éducation Services aux personnes 5-6TQ Agent/Agente d éducation 7PB Cpl. en monitorat de collectivités

Plus en détail

CLE POUR L AVENIR. Chère amie, Cher ami, A toi, nouveau propriétaire de cette clé USB,

CLE POUR L AVENIR. Chère amie, Cher ami, A toi, nouveau propriétaire de cette clé USB, CLE POUR L AVENIR 1 Chère amie, Cher ami, A toi, nouveau propriétaire de cette clé USB, Te voici bientôt à la croisée d un chemin, un chemin qui est peut-être tout tracé pour toi ou encore un peu sinueux,

Plus en détail

Etapes et Parcours qui mènent aux MÉTIERS Humanitech (2010-2011) Agronomie

Etapes et Parcours qui mènent aux MÉTIERS Humanitech (2010-2011) Agronomie Agronomie Agriculteur/Agricultrice 5-6P Ouvrier qualifié/ouvrière qualifiée en agriculture 5-6TQ Technicien/Technicienne en agriculture 7PB Cpl. en mécanique agricole et/ou horticole Cavalier/Cavalière

Plus en détail

AGRICULTURE AMÉNAGEMENT ÉLEVAGE MER

AGRICULTURE AMÉNAGEMENT ÉLEVAGE MER Juin 2015 1/2 Aménagements Paysagers AGRICULTURE AMÉNAGEMENT ÉLEVAGE MER Enseignements professionnels et enseignements généraux liés à la spécialité Sciences et techniques professionnelles Gestion de l

Plus en détail

ÉLECTROMÉCANIQUE. Électricité 4 4 Mécanique 4 4 T.P. Électricité 4 - T.P. Mécanique 4 - T.P. Électromécanique - 8 Total 16 16

ÉLECTROMÉCANIQUE. Électricité 4 4 Mécanique 4 4 T.P. Électricité 4 - T.P. Mécanique 4 - T.P. Électromécanique - 8 Total 16 16 SUITES AU 3 e ÉLECTROMÉCANIQUE 2 e degré Technique de Qualification Électricien(ne) automaticien(ne) Mécanicien(ne) automaticien(ne) Technicien(ne) en électronique Technicien(ne) en usinage Technicien(ne)

Plus en détail

les formations professionnelles

les formations professionnelles les formations professionnelles Index Les diplômes sont classés en 17 domaines : Administration, comptabilité Agriculture, élevage, aménagement, forêt Alimentation, hôtellerie, restauration Arts, artisanat

Plus en détail

CIRCULAIRE n 2826 DU 03/08/2009

CIRCULAIRE n 2826 DU 03/08/2009 CIRCULAIRE n 2826 DU 03/08/2009 OBJET : Délivrance du certificat relatif aux connaissances de gestion de base Réseau : Communauté française Niveaux et services : Enseignement secondaire ordinaire de plein

Plus en détail

INFOS UTILISATEURS. Sommaire imprimable JANVIER 2008

INFOS UTILISATEURS. Sommaire imprimable JANVIER 2008 INFOS UTILISATEURS Sommaire imprimable JANVIER 2008 Mise à jour : 12 / 03 / 2008 S orienter en fin de 3 ème! TOUTES DIRECTIONS c est choisir à la fois une voie un domaine Se documenter VOIE GENERALE BAC

Plus en détail

Liste CPF Poitou-Charentes

Liste CPF Poitou-Charentes Liste CPF Poitou-Charentes alidée à l'unanimité en COPAREF Poitou-Charentes le 24 JUIN 2015 L'éligibilité des certifications et qualifications est animée par la volonté de répondre aux besoins individuels

Plus en détail

Formation professionnelle initiale Bourse des places

Formation professionnelle initiale Bourse des places 2 0 0 6 Formation professionnelle initiale Bourse des places Situation 4 Semaine 35 Etat au 28 août 2006 (1 er janvier - 28 août 2006) OFPC Office pour l orientation, la formation professionnelle et continue

Plus en détail

Listes des secteurs et métiers prioritaires par régions Juin 2015

Listes des secteurs et métiers prioritaires par régions Juin 2015 Listes des secteurs et métiers prioritaires par régions Juin 2015 Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse Franche-Comté Guadeloupe Guyane Haute-Normandie

Plus en détail

TOUTE L INFO SUR LES MÉTIERS ET LES FORMATIONS

TOUTE L INFO SUR LES MÉTIERS ET LES FORMATIONS PAYS DE LA LOIRE Additif Spécial licence pro TOUTE L INFO SUR LES MÉTIERS ET LES FORMATIONS Ce document recense les licences professionnelles préparées en formation initiale (temps plein et/ou apprentissage)

Plus en détail

Aménagement du paysage

Aménagement du paysage Niveau : LICENCE PROFESSIONNELLE Année Domaine : Mention : Intitulé : SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Aménagement du paysage Gestion du patrimoine paysager végétal en milieu urbanisé LP 180 ES Volume horaire

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Direction générale de l Enseignement obligatoire et Service général de l Enseignement organisé

Plus en détail

Les rendez-vous des métiers de l environnement

Les rendez-vous des métiers de l environnement Technicien d exploitation secteur Énergie Responsabilités, travail en équipe, diversité des missions, autonomie. Le technicien d exploitation Énergie intègre une équipe qui assure la maintenance préventive

Plus en détail

PAYSAGISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

PAYSAGISTE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 PAYSAGISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU PAYSAGISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU PAYSAGISTE... 5 L'ACTIVITÉ DU PAYSAGISTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU PAYSAGISTE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE

Plus en détail

ATHENEE PROVINCIAL. Rue du Rempart 16 7900 LEUZE-EN-HAINAUT 069/67.21.10. Inscriptions et renseignements

ATHENEE PROVINCIAL. Rue du Rempart 16 7900 LEUZE-EN-HAINAUT 069/67.21.10. Inscriptions et renseignements ATHENEE PROVINCIAL Rue du Rempart 16 7900 LEUZE-EN-HAINAUT 069/67.21.10 Inscriptions et renseignements Jusqu au 6 juillet et à partir du 20 août 2012 de 09h00 à 12h00 et de 13h00 0 16h00 www.atheneeleuze.be

Plus en détail

AGENT D ENTRETIEN DU BÂTIMENT ROME I1203 Vous exercez à l intérieur des bâtiments qu occupe ou qu administre l employeur (copropriété, maisons de retraite, centre de loisirs ). Vous assurez donc des fonctions

Plus en détail

Fiche descriptive d'un centre

Fiche descriptive d'un centre Fiche descriptive d'un centre GRETA GRAND ARTOIS Groupement d'etablissements d'artois Ternois Organisme de rattachement : 228 - GRETA GRAND ARTOIS - Arras 25 bis rue Gambetta BP 40919 62022 Arras Cedex

Plus en détail

Il s agit évidemment d une préparation au 3 e degré, ce qui suppose une grande ouverture à l art et aux références culturelles et médiatiques.

Il s agit évidemment d une préparation au 3 e degré, ce qui suppose une grande ouverture à l art et aux références culturelles et médiatiques. OPTION Arts appliqués DEGRE 2 e degré professionnel OBJECTIFS DE LA FORMATION Il s agit évidemment d une préparation au 3 e degré, ce qui suppose une grande ouverture à l art et aux références culturelles

Plus en détail

Se former tout au long de la vie

Se former tout au long de la vie Se former tout au long de la vie La propose : 3 langues vivantes (anglais, allemand, espagnol) Des formations générales (bac littéraire ; bac scientifique) Des formations technologiques (bac sciences et

Plus en détail

HE court agronomique HE court agronomique HE court agronomique HE court agronomique HE court agronomique HE court agronomique HE court agronomique HE

HE court agronomique HE court agronomique HE court agronomique HE court agronomique HE court agronomique HE court agronomique HE court agronomique HE ETABLISSEMENT TYPE CATEGORIE HE court agronomique HE court agronomique HE court agronomique HE court agronomique HE court agronomique HE court agronomique HE court agronomique HE court agronomique HE court

Plus en détail

LISTE DES THEMES DE FORMATION RETENUS

LISTE DES THEMES DE FORMATION RETENUS OFFRE REGIONALE DE FORMATION BTP LANGUEDOC ROUSSILLON (ORDF BTP LR) LISTE DES THEMES DE FORMATION RETENUS Cet appel à propositions bénéficie d un cofinancement sur les Fonds de l OPCA de la Construction,

Plus en détail

PROFIL D INTÉRÊTS DÉTAILLÉ ISIP 99 INVENTAIRE SYSTÉMATIQUE D INTÉRÊTS PROFESSIONNELS EXEMPLE DE PROFIL

PROFIL D INTÉRÊTS DÉTAILLÉ ISIP 99 INVENTAIRE SYSTÉMATIQUE D INTÉRÊTS PROFESSIONNELS EXEMPLE DE PROFIL PROFIL D INTÉRÊTS DÉTAILLÉ ISIP 99 INVENTAIRE SYSTÉMATIQUE D INTÉRÊTS PROFESSIONNELS EXEMPLE DE PROFIL 24 MARS 29 GRAPHIQUE DE PROFIL GÉNÉRAL 5 1 15 2 25 Construction et architecture Mécanique et industries

Plus en détail

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016

www.biop.ccip.fr Les métiers porteurs Perspectives 2016 Les métiers porteurs Perspectives 2016 2 Rappel Titre Les métiers porteurs Cette présentation est basée sur les résultats d études publiées par la DARES et le Ministère du Travail en 2011 complétée par

Plus en détail

Approche pédagogique de séquences d apprentissage pour l enseignement secondaire en alternance (ART. 45).

Approche pédagogique de séquences d apprentissage pour l enseignement secondaire en alternance (ART. 45). Approche pédagogique de séquences d apprentissage pour l enseignement secondaire en alternance (ART. 45). Secteur : Agronomie Option : Ouvrier jardinier Version expérimentale 1 Dossier pédagogique : mode

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDPOFE/N2010-2148 Date: 11 octobre 2010

NOTE DE SERVICE DGER/SDPOFE/N2010-2148 Date: 11 octobre 2010 MINISTERE DE L ALIMENTATION, DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Service de l'enseignement technique Sous-direction des politiques de formation et d

Plus en détail

FICHE METIER et PASSERELLES. Jardinier des espaces verts et paysages

FICHE METIER et PASSERELLES. Jardinier des espaces verts et paysages FICHE METIER et PASSERELLES Jardinier des espaces verts et paysages Domaines : C18 Interventions techniques - Sous domaine : Espaces verts et Paysages Code fiche du répertoire des métiers territoriaux

Plus en détail

1 Filière Pressing et Blanchisserie

1 Filière Pressing et Blanchisserie LES METIERS DE PRESTATIONS DE SERVICES 1 Filière Pressing et Blanchisserie CAP. METIERS DU PRESSING BAC PROFESSIONNEL METIERS DU PRESSING ET DE LA BLANCHISSERIE Elèves de 3 ème SEGPA, 3 ème de collège,

Plus en détail

Analyse d aptitude pour les jeunes. ra pide et concis. pl us su r www.multicheck.org

Analyse d aptitude pour les jeunes. ra pide et concis. pl us su r www.multicheck.org Analyse d aptitude pour les jeunes ra pide et concis pl us su r www.multicheck.org www.multicheck.org Analyse d orientation professionnelle gratuite Ne dure que 15 minutes Réalisable en ligne Te donne

Plus en détail

L insertion professionnelle des Licences Professionnelles de l Université Toulouse 1 Capitole

L insertion professionnelle des Licences Professionnelles de l Université Toulouse 1 Capitole Observatoire de la Vie Etudiante L insertion professionnelle des Licences Professionnelles de l Université Toulouse 1 Capitole Résultats de l enquête nationale sur le devenir des diplômés 2009 de Licence

Plus en détail

Le Réseau des GRETA du Puy de Dôme

Le Réseau des GRETA du Puy de Dôme Le Réseau des GRETA du Puy de Dôme 5 GRETA 14 Conseillers en Formation Continue à votre écoute + de 300 diplômés à la session 2011 Près de 60 diplômes différents validés lors de cette session Différents

Plus en détail

PAYSAGISTE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 18/05/2015 1

PAYSAGISTE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 18/05/2015 1 PAYSAGISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU PAYSAGISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU PAYSAGISTE... 5 L'ACTIVITÉ DU PAYSAGISTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU PAYSAGISTE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12 1 LE

Plus en détail

Plus de compétences pour votre avenir

Plus de compétences pour votre avenir AGENT D ENTRETIEN DU BÂTIMENT ROME I1203 L agent d entretien du bâtiment exerce à l intérieur des bâtiments qu occupe ou administre l employeur (copropriété, maisons de retraite, centre de loisirs ). Il

Plus en détail

Bourse des places d apprentissage

Bourse des places d apprentissage Office d orientation et de formation professionnelle 2004 Bourse des places d apprentissage Situation 4 Semaine 32 Etat au 6 août 2004 (1 er janvier - 6 août 2004) Office d orientation et de formation

Plus en détail

Le Certificat d aptitude professionnelle (CAP) ou le Certificat d aptitude professionnelle agricole (CAPA)

Le Certificat d aptitude professionnelle (CAP) ou le Certificat d aptitude professionnelle agricole (CAPA) Le Certificat d aptitude professionnelle () ou le Certificat d aptitude professionnelle agricole () Accès et finalités du diplôme Le Certificat d aptitude professionnelle () ou le Certificat d aptitude

Plus en détail

BOURSE DES PLACES D'APPRENTISSAGE

BOURSE DES PLACES D'APPRENTISSAGE Office d'orientation et de formation professionnelle Genève BOURSE DES PLACES D'APPRENTISSAGE 2003 Situation 4 Semaine 22 30 mai 2003 Office d'orientation et de formation professionnelle Genève Bourse

Plus en détail

PHOTO N : 1 PROFIL ACTIVITÉS CONDITIONS DE TRAVAIL MÉTIERS PHOTO N : 2 PROFIL ACTIVITÉS CONDITIONS DE TRAVAIL MÉTIERS PHOTO N : 3 PROFIL ACTIVITÉS

PHOTO N : 1 PROFIL ACTIVITÉS CONDITIONS DE TRAVAIL MÉTIERS PHOTO N : 2 PROFIL ACTIVITÉS CONDITIONS DE TRAVAIL MÉTIERS PHOTO N : 3 PROFIL ACTIVITÉS PHOTO N : 1 Qui recherche des en plein air Qui recherche des physiques Jardiner Protéger l'environnement Demande de ne pas être sujet au vertige Demande une bonne condition physique Implique d'être exposé

Plus en détail

www.mfrcfasegre.fr mfr.segre@mfr.asso.fr Tél. 02 41 92 21 04 w Segré www.cfa-mfr-montreuilbellay.fr mfr.montreuilbellay@mfr.asso.

www.mfrcfasegre.fr mfr.segre@mfr.asso.fr Tél. 02 41 92 21 04 w Segré www.cfa-mfr-montreuilbellay.fr mfr.montreuilbellay@mfr.asso. POUANCÉ LA MEIGNANNE LA POMMERAYE CHALONNES-SUR-LOIRE BEAUPRÉAU SAUMUR CHEMILLÉ JALLAIS DOUÉ-LA-FONTAINE LA ROMAGNE SEGRÉ CHAMPIGNÉ CHOLET ANGERS BEAUCOUZÉ (FÉDÉRATION - CFA) BRISSAC-QUINCÉ ST-BARTHÉLÉMY

Plus en détail

Résumé du référentiel d emploi et éléments de compétences acquis. Intitulé. Niveau et/ou domaine d activité

Résumé du référentiel d emploi et éléments de compétences acquis. Intitulé. Niveau et/ou domaine d activité Intitulé Ingénieur diplômé de l Institut supérieur des sciences agronomiques, agroalimentaires, horticoles et du paysage (AGROCAMPUS OUEST) spécialité Autorité responsable de la certification Ministère

Plus en détail

Objectifs Généraux. 2 ème degré Technique de qualification Option Electromécanique

Objectifs Généraux. 2 ème degré Technique de qualification Option Electromécanique 2 ème degré Technique de qualification Option Electromécanique Objectifs Généraux Le second degré est souvent celui du choix d un avenir professionnel. La construction et la maturation de ce choix doivent

Plus en détail

MARCHÉ DE L EMPLOI. ANALYSE Novembre 2014. Un ZOOM sur les métiers «MONTEUR ET TECHNICIEN FRIGORISTE» AU SOMMAIRE

MARCHÉ DE L EMPLOI. ANALYSE Novembre 2014. Un ZOOM sur les métiers «MONTEUR ET TECHNICIEN FRIGORISTE» AU SOMMAIRE MARCHÉ DE L EMPLOI ANALYSE Novembre 2014 Un ZOOM sur les métiers AU SOMMAIRE Description et conditions de travail... 2 La réserve de main-d œuvre... 2 Les opportunités d emploi... 3 L appariement entre

Plus en détail

CONSEIL DE DEVELOPPEMENT DU PAYS D AIX. Rapport d étape sur la charte Développement Durable du pays d Aix

CONSEIL DE DEVELOPPEMENT DU PAYS D AIX. Rapport d étape sur la charte Développement Durable du pays d Aix CONSEIL DE DEVELOPPEMENT DU PAYS D AIX Rapport d étape sur la charte Développement Durable du pays d Aix Dans le prolongement de ses précédents avis sur la Charte de l Environnement qui portait sur la

Plus en détail

Fiche descriptive d'un centre

Fiche descriptive d'un centre Fiche descriptive d'un centre GRETA LILLE METROPOLE Groupement d'etablissements de Lille Métropole Organisme de rattachement : 233 - GRETA LILLE METROPOLE - Lille 26 Rue Henri Régnault BP 30099 59025 Lille

Plus en détail

Stage de Formation d une semaine en Protection Intégrée des Cultures proposé par ENDURE

Stage de Formation d une semaine en Protection Intégrée des Cultures proposé par ENDURE Stage de Formation d une semaine en Protection Intégrée des Cultures proposé par ENDURE Suggestion pour les Pays d Europe du Nord Horaire Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi 8.00-8.45 En quoi consiste

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

Enseignement en SEGPA. Préparation à l accès à une formation professionnelle

Enseignement en SEGPA. Préparation à l accès à une formation professionnelle Enseignement en SEGPA Préparation à l accès à une formation professionnelle Champ professionnel «Espace rural et environnement» Exemple de séquences pédagogiques Ouvrier horticole Ouvrier maraîcher Magasinier

Plus en détail

Zoom sur l Emploi Rendez-vous d information sur l économie, l emploi et les services de la communauté de communes du Bocage mayennais

Zoom sur l Emploi Rendez-vous d information sur l économie, l emploi et les services de la communauté de communes du Bocage mayennais Zoom sur l Emploi Rendez-vous d information sur l économie, l emploi et les services de la communauté de communes du Bocage mayennais Novembre 2010 Déroulement de la rencontre Un temps d information pour

Plus en détail

ITELA. Chemin de Weyler, 2 B 6700 ARLON INSTITUT TECHNIQUE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ETIENNE LENOIR SECTEUR SERVICES AUX PERSONNES

ITELA. Chemin de Weyler, 2 B 6700 ARLON INSTITUT TECHNIQUE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ETIENNE LENOIR SECTEUR SERVICES AUX PERSONNES Renseignements généraux PREVISIONS pour l'année scolaire 2014-2015 Permanences de vacances Jusqu au vendredi 11 juill à partir du lundi 18 août, du lundi au vendredi de 9h à 12h de 13h30 à 17h00. Rentrée

Plus en détail

ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007

ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007 ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007 Peuplements mélangés, modalités, perspectives La diversité des exigences des essences pour la lumière, l eau et les éléments minéraux, nécessite toutefois de prendre

Plus en détail

19,3% DES ETABLISSEMENTS ENVISAGENT AU MOINS UN RECRUTEMENT ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015

19,3% DES ETABLISSEMENTS ENVISAGENT AU MOINS UN RECRUTEMENT ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015 ECLAIRAGES & SYNTHESES 1 AVRIL 2015 N 16 ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015 La quatorzième vague de l enquête BMO en Alsace met en évidence une croissance

Plus en détail

Carreleur. Fiche formation Carreleur - N : 19314 - Mise à jour : 08/12/2015

Carreleur. Fiche formation Carreleur - N : 19314 - Mise à jour : 08/12/2015 Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 12/06/2016. Fiche formation Carreleur - N : 19314 - Mise à jour : 08/12/2015 Carreleur Lycée Technique Léonard de Vinci - Soissons Boulevard

Plus en détail

La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec La Financière agricole du Québec Plan d action de développement durable 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général... 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser,

Plus en détail

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat www.urma-mp.fr 15 avril 2013 La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Midi-Pyrénées lance

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité gestion technique des bâtiments - domotique

Profil professionnel. Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité gestion technique des bâtiments - domotique Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité gestion technique des bâtiments - domotique Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale

Plus en détail

3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT

3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55.33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT 3.3.4. CARRELEUR / CARRELEUSE PROFIL DE

Plus en détail

LES CODES PROFESSION DU REGISTRE NATIONAL - NOTE EXPLICATIVE.

LES CODES PROFESSION DU REGISTRE NATIONAL - NOTE EXPLICATIVE. LES CODES PROFESSION DU REGISTRE NATIONAL - NOTE EXPLICATIVE. Le Registre national a établi une nouvelle liste simplifiée des codes profession afin d'améliorer la fiabilité et la pertinence de l'information

Plus en détail

Ens. Fonctions avant réforme Ens. Fonctions après réforme

Ens. Fonctions avant réforme Ens. Fonctions après réforme Ens. Fonctions avant réforme Ens. Fonctions après réforme 1 F Instituteur maternel 950 F Instituteur maternel 101 F IG chargé des cours en immersion : langue néerlandaise F IG chargé des cours en immersion

Plus en détail

CIRCULAIRE N 1478 Du 31/05/2006

CIRCULAIRE N 1478 Du 31/05/2006 Ministère de la Communauté française ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE DIREION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Service général de l'enseignement fondamental

Plus en détail

3 ème. Voie professionnelle. Voie générale et Technologique. CAP Bac Professionnel. 2 nde Générale et Technologique

3 ème. Voie professionnelle. Voie générale et Technologique. CAP Bac Professionnel. 2 nde Générale et Technologique Voie générale et Technologique 2 nde Générale et Technologique Pour être préparé à la poursuites d études dans l enseignement supérieur Voie professionnelle CAP Bac Professionnel Pour être préparé à l

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

MARCHÉ DE L EMPLOI. Un ZOOM sur le métier d OPERATEUR DE PRODUCTION ALIMENTAIRE

MARCHÉ DE L EMPLOI. Un ZOOM sur le métier d OPERATEUR DE PRODUCTION ALIMENTAIRE MARCHÉ DE L EMPLOI ANALYSE SEPTEMBRE 2011 Un ZOOM sur le métier d OPERATEUR DE PRODUCTION ALIMENTAIRE Dans le cadre du plan Marshall 2.vert, plan stratégique transversal pour la Wallonie, le Forem poursuit

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Génie analytique. Master en génie analytique

Profil professionnel. Section : Génie analytique. Master en génie analytique Section : Génie analytique Page 1/8 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions

Plus en détail

191 625 projets de recrutement en 2013

191 625 projets de recrutement en 2013 Repères & Analyses Enquête Besoins en Main-d Œuvre statistiques, etudes et ProsPective - Avril 213 191 625 projets de recrutement en 213 En novembre 212, 165 98 établissements ont été interrogés sur leurs

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

CIO de BAGNOLS/CEZE. Tél :04.66.89.53.93 www.ciobagnols.fr

CIO de BAGNOLS/CEZE. Tél :04.66.89.53.93 www.ciobagnols.fr CIO de BAGNOLS/CEZE Tél :04.66.89.53.93 www.ciobagnols.fr HORAIRES D OUVERTURE Du lundi au jeudi :9h à 17h Le vendredi 13h à 17h Vacances scolaires: 10h-16h Choisir un bac après la 2nde 2014-2015 Choisir

Plus en détail

La mission Mecaforma. la mission mecaforma

La mission Mecaforma. la mission mecaforma La mission Mecaforma MECAFORMA est un projet de valorisation de l industrie de précision suisse mis en œuvre par diverses associations professionnelles de ce secteur. MECAFORMA a pour objectif d informer

Plus en détail

INDUSTRIE GRAPHIQUE. Technicien(ne) des industries graphiques Technicien(ne) en infographie

INDUSTRIE GRAPHIQUE. Technicien(ne) des industries graphiques Technicien(ne) en infographie SUITES AU 3 e INDUSTRIE GRAPHIQUE 2 e degré Technique de Qualification Technicien(ne) des industries graphiques Technicien(ne) en infographie en 3 e en 4 e Dessin technique 4 4 Technologie 4 4 Travaux

Plus en détail

FORMATIONS VOIE SCOLAIRE BRIOUDE-BONNEFONT - SAUGUES

FORMATIONS VOIE SCOLAIRE BRIOUDE-BONNEFONT - SAUGUES Etablissement public d enseignement général, technologique, agricole et forestier FORMATIONS VOIE SCOLAIRE BRIOUDE-BONNEFONT - SAUGUES RENTRÉE 2014 Venez aux journées portes ouvertes 22 FEVRIER 2014 (9

Plus en détail

MERIGNAC / PESSAC et TALENCE

MERIGNAC / PESSAC et TALENCE Les Formations Professionnelles CAP et Bac Pro sur les ZONES D ACTIVITE PEDAGOGIQUES de MERIGNAC / PESSAC et TALENCE Rentrée 2016 Les Formations Professionnelles CAP et Bac Pro sur les ZONES D ACTIVITE

Plus en détail

3. CONSTRUCTION 3.1. GROS - OEUVRE 3.1.14. DESSINATEUR / DESSINATRICE DAO EN CONSTRUCTION

3. CONSTRUCTION 3.1. GROS - OEUVRE 3.1.14. DESSINATEUR / DESSINATRICE DAO EN CONSTRUCTION CCPQ Bâtiment «Les Ateliers» Rue Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690 85 29/30 Fax : 02 690 85.78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 3. CONSTRUCTION 3.1. GROS - OEUVRE 3.1.14. DESSINATEUR /

Plus en détail

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Code : Connaissance Des Formations TITRE : PARCOURS CHOISIR UN BEP ou un CAP Niveau : 3 ème Groupe : Matériel : Classe fiche élève Durée : 1 heure Période

Plus en détail

ENSEIGNEMENT SPECIALISE SECTION 3. LES CERTIFICATS DELIVRES FIN 2010-2011 3.1. Niveau primaire spécialisé

ENSEIGNEMENT SPECIALISE SECTION 3. LES CERTIFICATS DELIVRES FIN 2010-2011 3.1. Niveau primaire spécialisé 3.1. Niveau primaire spécialisé Tableau 3.1.1. CEB délivrés à l'issue du niveau primaire par région, province, arrondissement et par réseau, sexe Région Bruxelles- Capitale Total Communauté française Officiel

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence professionnelle Hôtellerie et tourisme spécialité Gestion ou reprise d une PME hôtelière Autorité responsable

Plus en détail

Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification

Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification Directive cadre sur les déchets : un texte de clarification Le Parlement et le Conseil de l Union européenne ont adopté le 17 juin dernier une directive relative aux déchets. La précédente directive du

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT Rue Grimard, 175, 6061 Montignies/Sambre PROJET D ETABLISSEMENT Notre école s adresse à des jeunes filles de 13 à 21 ans TYPES D ENSEIGNEMENT ORGANISES Le type 1 Adapté aux besoins éducatifs des adolescents

Plus en détail

Poursuite d'études des Bacheliers Professionnels de l'académie de Clermont-Ferrand - APB 2013

Poursuite d'études des Bacheliers Professionnels de l'académie de Clermont-Ferrand - APB 2013 Poursuite d'études des Bacheliers Professionnels de l'académie de Clermont-Ferrand - APB 2013 Bac Professionnel Type de formation Spécialité formation d'accueil Oui déf Accueil - relation clients et usagers

Plus en détail

L ANNEE DE 3EME PLAN II LES EXAMENS, LES PASSATIONS EN CLASSE DE 3EME I L ORIENTATION

L ANNEE DE 3EME PLAN II LES EXAMENS, LES PASSATIONS EN CLASSE DE 3EME I L ORIENTATION L ANNEE DE 3EME PLAN I L ORIENTATION II LES EXAMENS, LES PASSATIONS EN CLASSE DE 3EME I L ORIENTATION Les personnes ressources au sein de l établissement en matière d orientation à solliciter : - le professeur

Plus en détail

PROFIL D ENSEIGNEMENT Bachelier en Biologie Médicale option chimie clinique

PROFIL D ENSEIGNEMENT Bachelier en Biologie Médicale option chimie clinique PROFIL D ENSEIGNEMENT Bachelier en Biologie Médicale option chimie clinique Cette formation, organisée au niveau de la HELHa, fait partie de l Enseignement Supérieur de type court et conduit au grade académique

Plus en détail

Catalogue des formations 2015

Catalogue des formations 2015 Catalogue des formations 2015 Education pour la santé Promotion de la santé Sommaire Quelques informations pratiques sur nos formations...4 Promouvoir la santé des publics : quelques fondamentaux...6 Promouvoir

Plus en détail

vendre les métiers de la vente formation de chef d entreprise www.formation-pme.be

vendre les métiers de la vente formation de chef d entreprise www.formation-pme.be vendre les métiers de la vente formation de chef d entreprise 2 // les métiers de la vente gestionnaire d un point de vente Formation organisée à Liège et à Villers-le-Bouillet Phases de l acte de vente

Plus en détail

Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008.

Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008. Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008. Dans le cadre des travaux de la Commission Consultative Sous-Régionale

Plus en détail

Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes

Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes Validé par les membres de la CMP, le 23 octobre 2012

Plus en détail

L école est implantée dans un cadre de calme et de verdure

L école est implantée dans un cadre de calme et de verdure L école est implantée dans un cadre de calme et de verdure Qu est-ce que l enseignement spécialisé? Cet enseignement «sur mesure» vise à apporter une aide efficace à des enfants qui éprouvent des difficultés

Plus en détail