LA CHIRURGIE AMBULATOIRE: ENJEUX ET PERSPECTIVES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA CHIRURGIE AMBULATOIRE: ENJEUX ET PERSPECTIVES"

Transcription

1 LA CHIRURGIE AMBULATOIRE: ENJEUX ET PERSPECTIVES Etat des lieux France Colloque Assemblée Nationale 16 décembre 2009 Dr Gilles Bontemps Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

2 Pratiques ambulatoires Parts de marché Potentiel de développement Impact investissement / immobilier Conclusion

3 Pratiques ambulatoires Parts de marché Potentiel de développement Impact investissement / immobilier Conclusion

4 Pratiques chirurgicales par secteur Nombre RSS chirurgicaux Taux d ambulatoire Public + Espic (ex DG) (43%) Privé lucra7f (ex OQN) (57%) Total (100%) 21 % 40 % 32 % 83 % USA Source France : PMSI 2008 Source USA : SMG Marke6ng Group, Chicago

5 Evolution des pratiques 65 % Source PMSI *Chirurgie cataracte, varices, extrac6ons dentaires, arthroscopie genou, adénoïdo amygdalectomie

6 Parallélisme de développement sur les 5 gestes marqueurs les plus fréquents, le secteur privé lucratif a absorbé : 78 % de l augmentation ambulatoire entre 1999 et % de l augmentation de la totalité de la chirurgie (ambulatoire + traditionnel) Amélioration de l organisation Dynamisation de l activité chirurgicale Augmentation parts de marché Source PMSI

7 Disparité des pratiques entre les actes Taux ambulatoire 1999 Taux ambulatoire 2008 Taux ambulatoire cible Cataracte 28 % 70% 90% Varices 18% 37% 90% Hernies adulte 3% 10% 90% Coelioscopie gynécologique 4% 2% 90% Source PMSI

8 Disparité des pratiques régionales 41 % Taux ambulatoire 18 GM 60 à 70 % 50 à 60 % < 50 % 65 % Source PMSI 2008

9 Disparité des pratiques CHU Source PMSI 2008

10 Pratiques ambulatoires Parts de marché Potentiel de développement Impact investissement / immobilier Conclusion

11 Evolution des parts de marché nationale 18 gestes marqueurs Cliniques privées lucra7f Parts de marché ambulatoires 1999 Parts de marché ambulatoires 2004 Parts de marché ambulatoires % 80 % 78 % Source PMSI

12 Parts de marché régionales 79 % 81 % % % 81 % 77 % 77 % 81 % 76 % 58 % 82 % 76 % 78 % 79 % 64 % % Parts marché ambulatoire privé lucra7f > 80 % 70 à 80 % 60 à 70 % 50 à 60 % 83 % 78 % 87 % 84 % 93 Source PMSI 2008

13 Parts de marché CHU Source PMSI 2008

14 Pratiques ambulatoires Parts de marché Potentiel de développement Impact investissement / immobilier Conclusion

15 Important potentiel ambulatoire 18 gestes marqueurs Poten7el ambulatoire ex DG Poten7el ambulatoire ex OQN Poten7el ambulatoire total actes actes actes Source PMSI 2008

16 Champ des actes chirurgicaux Champ potentiellement ambulatoire Champ non potentiellement ambulatoire 80% 20% Source PMSI 2008

17 Une extension des indications ambulatoires Marqueurs Lourd Urgence Source PMSI 2008

18 Pratiques ambulatoires Parts de marché Potentiel de développement Impact investissement / immobilier Conclusion

19 Nombre de patients / place ambulatoire Théorie : 1 place ambulatoire = au minimum 200 patients/an (= 200 jours ouvrables) Constaté en 2008 : 1 place ambulatoire = 156 patients / an dans le privé 1 place ambulatoire = 127 patients / an dans le public Source PMSI 2008

20 Projection lits/places utiles 80% de CA et 20% d HC DMS : 4,2 jours (privé) et 7,4 jours (public) 5.2 millions d interven7ons Nombre de lits chirurgie Nombre de places chirurgie ambulatoire 2008 Projec7on si 2 pa7ents/jour/place si 1 pa7ent/jour/place Source SAE / PMSI 2008

21 Plan d investissement national H er bilan H 2007 (80 structures et les opéra7ons les + pe7tes) Surface : + 10 % de m2 en moyenne Nombre de lits MCO : 2% CHU et + 12% cliniques privées Places ambulatoires MCO : +20% CHU et +42% cliniques privées Projec7on (1000 opéra7ons immobilières publique et privées) Montant es7mé H 2007 immobilier : 16 M euros Environ m2 en + Avec coût annuel de fonc7onnement du m2 = 1000 euros 600 millions de dépenses annuelles supplémentaires

22 Pratiques ambulatoires Parts de marché Potentiel de développement Impact investissement / immobilier Conclusion

23 Un retard persistant et d importantes disparités des pratiques ambulatoires Un important potentiel de développement (80 % du champ chirurgical) Une sous utilisation des places d ambulatoires Un sur-dimensionnement des lits de chirurgie et un sousdimensionnement des places ambulatoires Des choix immobiliers incohérents Un impact financier négatif à terme

LA CHIRURGIE AMBULATOIRE : ENJEUX ET PERSPECTIVES T2A et efficience des plateaux techniques Réunion FHF PACA 23 mars 2010

LA CHIRURGIE AMBULATOIRE : ENJEUX ET PERSPECTIVES T2A et efficience des plateaux techniques Réunion FHF PACA 23 mars 2010 LA CHIRURGIE AMBULATOIRE : ENJEUX ET PERSPECTIVES T2A et efficience des plateaux techniques Réunion FHF PACA 23 mars 2010 Dr Gilles Bontemps Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements

Plus en détail

HOSPI DIAG : présentation générale et guide de lecture

HOSPI DIAG : présentation générale et guide de lecture HOSPI DIAG : présentation générale et guide de lecture Dr Gilles Bontemps Directeur Associé ANAP avril 2014 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Préface

Plus en détail

Que compte faire l Assurance Maladie pour développer la chirurgie ambulatoire?

Que compte faire l Assurance Maladie pour développer la chirurgie ambulatoire? Que compte faire l Assurance Maladie pour développer la chirurgie ambulatoire? Dr Michel MARTY CNAMTS Le 11/10/2014 Chirurgie ambulatoire 2 PREAMBULE LA CNAMTS a fait de nombreuses actions pour favoriser

Plus en détail

2006-2009 : TAUX DE PRATIQUE DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE (17 gestes marqueurs répondant à la procédure de Mise sous Accord Préalable)

2006-2009 : TAUX DE PRATIQUE DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE (17 gestes marqueurs répondant à la procédure de Mise sous Accord Préalable) 2006-2009 : TAUX DE PRATIQUE DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE (17 gestes marqueurs répondant à la procédure de Mise sous Accord Préalable) MÉTHODOLOGIE Sélection : Bases Régionales PMSI MCO 2006-2009. Tous

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire dans les établissements de santé français : Une évolution positive entre 2006 et 2008

La chirurgie ambulatoire dans les établissements de santé français : Une évolution positive entre 2006 et 2008 Point d information 22 janvier 2009 La chirurgie ambulatoire dans les établissements de santé français : Une évolution positive entre et Au cours de la dernière décennie, la France, traditionnellement

Plus en détail

French health national priorities and new challenges for outpatient care

French health national priorities and new challenges for outpatient care French health national priorities and new challenges for outpatient care Colloque «From hospital to home: improve care and patient s journey» Ambassade du Royaume Uni 24 mars 2015 Christelle Gallo, Lydia

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire: Un concept d organisationd

La chirurgie ambulatoire: Un concept d organisationd ARS Midi Pyrénées Colloque : Pratique de la chirurgie ambulatoire au delà des gestes marqueurs La chirurgie ambulatoire: Un concept d organisationd Docteur Guy Bazin Définitions et critères res de sélections

Plus en détail

Réunion des établissements Plan triennal 2015-2017

Réunion des établissements Plan triennal 2015-2017 Réunion des établissements Plan triennal 2015-2017 PLAN TRIENNAL EN RÉGION PAYS DE LA LOIRE rappel des principaux jalons AMBU. TRANSP ORT ACHAT AIDE FIN. PERTINE NCE MEDICA MENT MASSE SALARIA LE GHT Présentations

Plus en détail

La Campagne Tarifaire

La Campagne Tarifaire Les Nouveautés PMSI 2011 La Campagne Tarifaire La Chirurgie Ambulatoire 1 Les Nouveautés PMSI 2011: Textes NOTICE TECHNIQUE: n CIM-MR / ME 1116-3-2010 du 30 décembre 2010 puis du 14 mars 2011 Objet : Campagne

Plus en détail

0 50 100 150 200 250 300 350 400 Nombre de séjours (en milliers) Chirurgie ambulatoire. Hospitalisation complète

0 50 100 150 200 250 300 350 400 Nombre de séjours (en milliers) Chirurgie ambulatoire. Hospitalisation complète Bulletin d information en économie de la santé questions d économie de la santé analyses Repères L objectif de ce travail est d analyser, à partir des données du PMSI 1999, le potentiel de développement

Plus en détail

Indicateur A1. 1er niveau d'analyse. Part de marché globale en médecine sur la zone d'attractivité. Source. Numérateur. Dénominateur.

Indicateur A1. 1er niveau d'analyse. Part de marché globale en médecine sur la zone d'attractivité. Source. Numérateur. Dénominateur. Indicateur A1 A1 Part de marché globale en médecine sur la zone d'attractivité Cet indicateur permet d'appréhender la capacité de l'établissement à s'imposer sur sa zone d'attractivité en médecine et de

Plus en détail

PLATINES : PLATeforme d'informations sur les Etablissements de Santé de Médecine, Chirurgie, Obstétrique

PLATINES : PLATeforme d'informations sur les Etablissements de Santé de Médecine, Chirurgie, Obstétrique PLATINES : PLATeforme d'informations sur les Etablissements Santé Mécine, Chirurgie, Obstétrique POLYCLINIQUE SAINTE THERESE FINESS : 340780741 Etablissement soins pluridisciplinaires - Etablissement privé

Plus en détail

Hôpital de la Milétrie. 1 130 lits et 68 places installés au 31 décembre 2003 Hôpital Gériatrique Louis Pasteur

Hôpital de la Milétrie. 1 130 lits et 68 places installés au 31 décembre 2003 Hôpital Gériatrique Louis Pasteur Établissements Hôpital de la Milétrie 1 130 lits et 68 places installés au 31 décembre 2003 Hôpital Gériatrique Louis Pasteur 423 lits et 10 places installés au 31 décembre 2003 Capacité d accueil 1 631

Plus en détail

Application mobile patient : retour d expériences. Dr. A. RUFFIÉ

Application mobile patient : retour d expériences. Dr. A. RUFFIÉ Application mobile patient : retour d expériences Dr. A. RUFFIÉ Objectifs Mettre à disposition du patient d un outil facilitant la communication avec l établissement de santé pour améliorer l efficience

Plus en détail

Ambulatoire en 2011 réglementation, état des lieux national

Ambulatoire en 2011 réglementation, état des lieux national Ambulatoire en 2011 réglementation, état des lieux national Textes de référence Deux définitions fondatrices sont complémentaires selon l assurance maladie et l a.f.c.a (association française de chirurgie

Plus en détail

STRATÉGIE DE DÉPLOIEMENT DE L APPROCHE DE PERFORMANCE LEAN SANTÉ DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX

STRATÉGIE DE DÉPLOIEMENT DE L APPROCHE DE PERFORMANCE LEAN SANTÉ DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX Ministère de la Santé et des Services sociaux STRATÉGIE DE DÉPLOIEMENT DE L APPROCHE DE PERFORMANCE LEAN SANTÉ DANS LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX 21 novembre 2013 Gilles Le Beau ing., directeur

Plus en détail

PLATINES : PLATeforme d INformations sur les Établissements de Santé FICHE ÉTABLISSEMENT

PLATINES : PLATeforme d INformations sur les Établissements de Santé FICHE ÉTABLISSEMENT MAISON DE SANTÉ PROTESTANTE DE BORDEAUX-BAGATELLE 203 route de Toulouse - 33401 TALENCE Tél. : 05 57 12 34 56 - Fax : 05 56 37 20 21 bagatelle@mspb.com - www.mspb.com TALENCE TALENCE (33) (33) PLATINES

Plus en détail

RENCONTRES LES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Dr DUPREZ J. PRIGENT P. DELETRAZ La matrice de pilotage et de communication du pôle Médico chirurgical

RENCONTRES LES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Dr DUPREZ J. PRIGENT P. DELETRAZ La matrice de pilotage et de communication du pôle Médico chirurgical LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Dr DUPREZ J. PRIGENT P. DELETRAZ La matrice de pilotage et de communication du pôle Médico chirurgical La mise en place des pôles Un corps médical investi dans la nouvelle

Plus en détail

Evolution de l activité des établissements publics de santé

Evolution de l activité des établissements publics de santé Séminaire des établissements de santé publics de santé 5 novembre 2013 Evolution de l activité des établissements publics de santé 2011/2012 Dr Matthieu Derancourt Médecin DIM - Conseiller Médical Sous-direction

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ SECRÉTARIAT D ÉTAT À LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction de la régulation Bureau des plateaux techniques

Plus en détail

Bilan 2010 : chirurgie ambulatoire. Janvier 2012

Bilan 2010 : chirurgie ambulatoire. Janvier 2012 Bilan : chirurgie ambulatoire Janvier 2012 Le développement de la chirurgie ambulatoire constitue une priorité nationale et l un des 10 programmes prioritaires de la gestion du risque 1 (GDR) pour les

Plus en détail

Rapport sur les charges et produits pour 2015 Propositions. Conseil CNAMTS 3 juillet 2014

Rapport sur les charges et produits pour 2015 Propositions. Conseil CNAMTS 3 juillet 2014 Rapport sur les charges et produits pour 2015 Propositions Conseil CNAMTS 3 juillet 2014 Rappel des thèmes abordés dans les constats du rapport 2015 Répartition des dépenses par groupes de pathologies

Plus en détail

PLATINES : PLATeforme d'informations sur les Etablissements de Santé Fiche Etablissement CH DE PAU

PLATINES : PLATeforme d'informations sur les Etablissements de Santé Fiche Etablissement CH DE PAU PLATINES : PLATeforme d'informations sur les Etablissements de Santé Fiche Etablissement CH DE PAU FINESS : 640781290 Etablissement public ACTIVITE : MCO + SSR + HAD PAU (64) Lutte contre les infections

Plus en détail

QUELLES ORGANISATIONS POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE?

QUELLES ORGANISATIONS POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE? QUELLES ORGANISATIONS POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE? 36 ÈME JOURNÉES NATIONALES D ÉTUDES SUR LA STÉRILISATION REIMS 10 AVRIL 2014 Dr Gilles Bontemps Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

INSTRUCTION DGOS/R3/2010/457 du 27 décembre 2010 relative à la chirurgie ambulatoire : perspectives de développement et démarche de gestion du risque

INSTRUCTION DGOS/R3/2010/457 du 27 décembre 2010 relative à la chirurgie ambulatoire : perspectives de développement et démarche de gestion du risque MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE SECRETARIAT D ETAT A LA SANTE DIRECTION GENERALE DE L OFFRE DE SOINS Sous-direction de la régulation Bureau des plateaux techniques Et des prises en charges

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

HÔPITAL NUMÉRIQUE : LES PRODUCTIONS DES EXPERTS

HÔPITAL NUMÉRIQUE : LES PRODUCTIONS DES EXPERTS HÔPITAL NUMÉRIQUE : LES PRODUCTIONS DES EXPERTS Journée nationale Hôpital Numérique ASIEM, 9 avril 2014 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux 1 Qui sont

Plus en détail

AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ FRANÇAIS : DÉMARCHE ET OUTILS

AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ FRANÇAIS : DÉMARCHE ET OUTILS AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ FRANÇAIS : DÉMARCHE ET OUTILS Hôpital de demain : quelles perspectives Venise, 3 décembre 2010 www.anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des

Plus en détail

FINANCEMENT DE LA QUALITE EN SSR : LES OUTILS DE L ANAP EXEMPLE : HOSPI DIAG OUTIL DE DIALOGUE DE GESTION MCO

FINANCEMENT DE LA QUALITE EN SSR : LES OUTILS DE L ANAP EXEMPLE : HOSPI DIAG OUTIL DE DIALOGUE DE GESTION MCO FINANCEMENT DE LA QUALITE EN SSR : LES OUTILS DE L ANAP EXEMPLE : HOSPI DIAG OUTIL DE DIALOGUE DE GESTION MCO 7 ème congrès FHP SSR Biarritz 20 juin 2012 DR Gilles Bontemps Directeur Associé Agence Nationale

Plus en détail

Gestion des flux hospitaliers à partir d'un service d'urgence: un problème majeur dans les hôpitaux Marianne SARAZIN

Gestion des flux hospitaliers à partir d'un service d'urgence: un problème majeur dans les hôpitaux Marianne SARAZIN 1 Gestion des flux hospitaliers à partir d'un service d'urgence: un problème majeur dans les hôpitaux Marianne SARAZIN Centre d Ingénierie en Santé SOMMAIRE 2 A. Contexte : l hôpital Organisation structurelle

Plus en détail

RENCONTRES. Edmond MACKOWIAK. Sylvie RACOUSSOT Chef de pôle Activités Transversales et Ambulatoires. Directeur Général LES

RENCONTRES. Edmond MACKOWIAK. Sylvie RACOUSSOT Chef de pôle Activités Transversales et Ambulatoires. Directeur Général LES LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES Retour d expérience du dispositif «100 Pôles d Excellence» Edmond MACKOWIAK Directeur Général Sylvie RACOUSSOT Chef de pôle Activités Transversales et Ambulatoires

Plus en détail

HOSPI DIAG Présentation générale et Principes d utilisation. Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

HOSPI DIAG Présentation générale et Principes d utilisation. Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux HOSPI DIAG Présentation générale et Principes d utilisation Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Propos liminaire L Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

Campagne budgétaire et tarifaire 2014

Campagne budgétaire et tarifaire 2014 Campagne budgétaire et tarifaire 2014 Journée d information du 27 mai 2014 Sommaire Le contexte national et les orientations 2014 Le bilan régional : Comment se porte la région? Quelles perspectives pour

Plus en détail

Flash Info du GHMF 24 août 2015

Flash Info du GHMF 24 août 2015 Les établissements du GHMF dans le palmarès 2015 des meilleurs hôpitaux et cliniques publié par Le Point La cuvée 2015 du traditionnel palmarès du magazine Le Point relatif aux hôpitaux et cliniques est

Plus en détail

La Chirurgie Ambulatoire un challenge pour la France. Dr N. RUOLT Centre Médico Chirurgical Ambulatoire Huriez - CHRUL

La Chirurgie Ambulatoire un challenge pour la France. Dr N. RUOLT Centre Médico Chirurgical Ambulatoire Huriez - CHRUL La Chirurgie Ambulatoire un challenge pour la France Dr N. RUOLT Centre Médico Chirurgical Ambulatoire Huriez - CHRUL JLAR 3 Avril 2014 Définition : La Chirurgie Ambulatoire concerne les actes chirurgicaux

Plus en détail

4. L engagement de l ARS Echanges & Débat

4. L engagement de l ARS Echanges & Débat . Les enjeux de la démographie des radiologues en Pays de la Loire 2. Les taux d équipement et l implantation géographique des scanners et IRM 3. Les enseignements du benchmark imagerie 4. L engagement

Plus en détail

Construction du Nouveau CHU d Amiens

Construction du Nouveau CHU d Amiens Construction du Nouveau CHU d Amiens Historique et particularités du projet Thierry VELEINE ingénieur général - coordinateur du Pôle Investissements et Logistique Hopitech Amiens - 05 octobre 2012 - historique

Plus en détail

Hygiène et Chirurgie Ambulatoire

Hygiène et Chirurgie Ambulatoire Congrès de la Société Française d Hygiène Hospitalière AFCA Reims, 2 et 3 juin 2005 Hygiène et Chirurgie Ambulatoire Dr J-P SALES Association Française de Chirurgie Ambulatoire Définitions AFCA «L ensemble

Plus en détail

CONDITIONS DU DEVELOPPEMENT DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE

CONDITIONS DU DEVELOPPEMENT DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE - page 1 - PROGRAMME NATIONAL INTER-REGIMES CONDITIONS DU DEVELOPPEMENT DE LA CHIRURGIE AMBULATOIRE SYNTHESE ET MISE EN PERSPECTIVE DES QUATRE VOLETS DE L ENQUETE - page 2 - - page 3 - SOMMAIRE MAITRISE

Plus en détail

Uniformisons. notre communication

Uniformisons. notre communication Programme d accompagnement Uniformisons développement chirurgie ambulatoire notre communication Retour d expérience du CHIC 16 juin 2015 1 Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil Quelques chiffres:

Plus en détail

Pôle : Chirurgie Tête Cou, Plastique, Chirurgie des brûlés

Pôle : Chirurgie Tête Cou, Plastique, Chirurgie des brûlés Retours d expériences du dispositif «100 pôles d excellence» Pôle : Chirurgie Tête Cou, Plastique, Chirurgie des brûlés Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

Plus en détail

Note relative à la Campagne tarifaire 2009. I. Evolutions majeures du modèle tarifaire MCO :

Note relative à la Campagne tarifaire 2009. I. Evolutions majeures du modèle tarifaire MCO : Seite 1 von 5 Note relative à la Campagne tarifaire 2009 I. Evolutions majeures du modèle tarifaire MCO : Version 11 de la classification des GHM et nouvel arrêté relatif à la classification des prestations

Plus en détail

Les enjeux de la construction des tarifs issus des coûts. Club des Médecins DIM FHP-MCO. 2 avril 2015

Les enjeux de la construction des tarifs issus des coûts. Club des Médecins DIM FHP-MCO. 2 avril 2015 Les enjeux de la construction des tarifs issus des coûts Club des Médecins DIM FHP-MCO 2 avril 2015 1 Introduction Année 2012 marquée par un questionnement sur le modèle de financement des établissements

Plus en détail

Demain 80% d ambulatoire? V. Villefranque C.H. René Dubos Pontoise

Demain 80% d ambulatoire? V. Villefranque C.H. René Dubos Pontoise Demain 80% d ambulatoire? V. Villefranque C.H. René Dubos Pontoise Etats Unis 80% d ambulatoire Hôpitaux : 63% d ambulatoire Mais l ambulatoire est réalisé dans : 47% centres hospitaliers 37% Ambulatory

Plus en détail

Samedi 6 avril 2013 Dr Maxime Cauterman ARS Ile-de-France

Samedi 6 avril 2013 Dr Maxime Cauterman ARS Ile-de-France Chirurgie Ambulatoire : qui fait quoi et qui paye qui? Samedi 6 avril 2013 Dr Maxime Cauterman ARS Ile-de-France Plan de la communication Qui fait quoi? La chirurgie gynécologique dans l ensemble des activités

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

HOSPITALISATION PRIVEE :

HOSPITALISATION PRIVEE : HOSPITALISATION PRIVEE : POURQUOI LA CONVERGENCE TARIFAIRE EST POSSIBLE ET VITALE LA CONVERGENCE TARIFAIRE CONSTITUE L UNE DES CONDITIONS DE LA SAUVEGARDE DE NOTRE SYSTEME DE SANTE Octobre 2008 FHP Fédération

Plus en détail

Evolution des parts de marché de la chirurgie "classique" dans 20 régions entre 1999 et 2001

Evolution des parts de marché de la chirurgie classique dans 20 régions entre 1999 et 2001 Evolution des parts de marché de la chirurgie "classique" dans 20 régions entre 1999 et 2001 réalités et perspectives MAITRISE D'OUVRAGE Frédéric Van Roekeghem Directeur Général CNAMTS MAITRISE D'OEUVRE

Plus en détail

Assurance maladie Établissements de santé. Direction Régionale du Service Médical

Assurance maladie Établissements de santé. Direction Régionale du Service Médical Assurance maladie Établissements de santé I. Environnement National Régional II. III. IV. Assurance Maladie Service médical Pharmaciens conseils V. Médicaments en établissement de santé I - Environnement

Plus en détail

RAPPORT DE CERTIFICATION SUITE À VISITE CIBLÉE. 2 e PROCÉDURE. POLYCLINIQUE DU GRAND SUD 350, avenue Saint-André-de-Codols 30932 NÎMES CEDEX 9

RAPPORT DE CERTIFICATION SUITE À VISITE CIBLÉE. 2 e PROCÉDURE. POLYCLINIQUE DU GRAND SUD 350, avenue Saint-André-de-Codols 30932 NÎMES CEDEX 9 RAPPORT DE CERTIFICATION SUITE À VISITE CIBLÉE 2 e PROCÉDURE POLYCLINIQUE DU GRAND SUD 350, avenue Saint-André-de-Codols 30932 NÎMES CEDEX 9 Janvier 2009 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Dates

Plus en détail

INSTITUT OPHTALMOLOGIQUE DE PICARDIE

INSTITUT OPHTALMOLOGIQUE DE PICARDIE INSTITUT OPHTALMOLOGIQUE DE PICARDIE POSE DE LA PREMIERE PIERRE 9 SEPTEMBRE 2011 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Cathy Josse 03 22 66 87 83 / 06 86 30 46 57 josse.cathy@chu-amiens.fr COMMUNIQUE DE SYNTHESE

Plus en détail

Gestion des risques en chirurgie ambulatoire : Le point de vue de l assureur 26 Juin 2013, Pontivy

Gestion des risques en chirurgie ambulatoire : Le point de vue de l assureur 26 Juin 2013, Pontivy Gestion des risques en chirurgie ambulatoire : Le point de vue de l assureur 26 Juin 2013, Pontivy Sommaire Sham en quelques chiffres Sham et le management des risques Sham et la chirurgie ambulatoire

Plus en détail

Présentation AG GCS TS Centre

Présentation AG GCS TS Centre Répertoire Opérationnel des Ressources Présentation AG GCS TS Centre 21 mars 2013, D. Linassier Plan Définitions Descriptions des offres de soins Modules spécialisés Organisation Les acteurs L organisation

Plus en détail

santé solidarité La réactivité des établissements de santé aux incitations tarifaires N 21 2011 DOSSIERS

santé solidarité La réactivité des établissements de santé aux incitations tarifaires N 21 2011 DOSSIERS DOSSIERS solidarité et La réactivité des établissements de aux incitations tarifaires N 21 2011 La tarification à l activité (T2A) permet en théorie d orienter l activité des établissements de en agissant

Plus en détail

Accompagner les entreprises pour préserver l emploi. Angers 1 er décembre 2009

Accompagner les entreprises pour préserver l emploi. Angers 1 er décembre 2009 Accompagner les entreprises pour préserver l emploi Angers 1 er décembre 2009 Accompagner les entreprises pour préserver l emploi Dans le contexte de crise économique, la Région a pris des mesures (votées

Plus en détail

Dépistage et diagnostic du cancer de la prostate chez les assurés du régime général en France

Dépistage et diagnostic du cancer de la prostate chez les assurés du régime général en France Dépistage et diagnostic du cancer de la prostate chez les assurés du régime général en France P. Tuppin, S. Samson, P. Perrin, A. Weill, P. Ricordeau, H. Allemand Caisse nationale d assurance maladie des

Plus en détail

LA TARIFICATION A L ACTIVITE

LA TARIFICATION A L ACTIVITE LA TARIFICATION A L ACTIVITE (réforme de l allocation de ressources des établissements de santé) Pour plus d informations, contacter la Mission T2A par mail : tarification-mt2a@sante.gouv.fr 1 LA NOTION

Plus en détail

220000020 C.H. de SAINT-BRIEUC

220000020 C.H. de SAINT-BRIEUC Description de l'établissement : 220000020 C.H. de SAINT-BRIEUC Territoire de sante n 7 - SAINT BRIEUC / GUINGAMP / LANNION Statut : Typologie : PUBLIC CH de référence Activité de et latoire 2011 chirurgicaux

Plus en détail

Lancer et réussir le Projet Performance du CHRU de Montpellier

Lancer et réussir le Projet Performance du CHRU de Montpellier Lancer et réussir le Projet Performance du CHRU de Montpellier Comité de pilotage : lancement CHRU/ARS/ANAP CHRU de Montpellier, le 20 avril 2012 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements

Plus en détail

QUEL AVENIR POUR LE BONUS LOGEMENT?

QUEL AVENIR POUR LE BONUS LOGEMENT? QUEL AVENIR POUR LE BONUS LOGEMENT? INSTITUT BELGE DE FINANCES PUBLIQUES MERCREDI 24 JUIN 2015 BENOÎT BAYENET (ULB-DULBEA/ULG-TAX INSTITUTE) 1 Bonus logement Région wallonne Le bonus logement (et l ancien

Plus en détail

«La mise sous accord. d incitation de la chirurgie ambulatoire?»

«La mise sous accord. d incitation de la chirurgie ambulatoire?» «La mise sous accord préalable (MSAP), facteur d incitation de la chirurgie ambulatoire?» Dr Jean-Pierre GARA Mme Ouarda PEREIRA Direction Régionale du Service Médical (DRSM) Nord Est Chirurgie ambulatoire

Plus en détail

La valorisation économique de l activité en psychiatrie: la piste des projets Stéphanie Hassoun, Chargée d études Matthieu Laîné, Chef de service

La valorisation économique de l activité en psychiatrie: la piste des projets Stéphanie Hassoun, Chargée d études Matthieu Laîné, Chef de service n 6 AVRIL 2008 WWW.FEHAP.FR N 197 La valorisation économique de l activité en psychiatrie: la piste des projets Stéphanie Hassoun, Chargée d études Matthieu Laîné, Chef de service Alors que l expérimentation

Plus en détail

Bilan des résultats de certification Visites initiales V2010

Bilan des résultats de certification Visites initiales V2010 Bilan des résultats de certification Visites initiales V2010 Service Certification des Etablissements de Santé Direction de l Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins Juillet 2015 Sommaire

Plus en détail

RESPONSABLE PÔLE FINANCES - BDHF

RESPONSABLE PÔLE FINANCES - BDHF Pôle Finances DELEGUES REGIONAUX YVES GAUBERT RESPONSABLE PÔLE FINANCES - BDHF 8 décembre 2015 Campagne 2014 Évolution 2014-2015 des recettes d activité de septembre - Secteur ex DG Secteur public Total

Plus en détail

Le Président Strasbourg, le 15 octobre 2012

Le Président Strasbourg, le 15 octobre 2012 Le Président Strasbourg, le 15 octobre 2012 mhr/mrw/n 2012-1361 /gr Recommandée avec A.R Monsieur le Directeur, Par lettre du 6 septembre 2012, j'ai porté à votre connaissance les observations définitives

Plus en détail

Recommandations organisationnelles

Recommandations organisationnelles Ensemble pour le développement de la chirurgie ambulatoire Recommandations organisationnelles Pour approfondir la réflexion Méthodologie et résultats du benchmark des 15 établissements de santé français

Plus en détail

Processus «prise en charge en chirurgie ambulatoire des hernies et varices»

Processus «prise en charge en chirurgie ambulatoire des hernies et varices» Lyon, jeudi 28 novembre 2013 Processus «prise en charge en chirurgie ambulatoire des hernies et varices» Programme Gestion du risque Le programme national de gestion du risque sur la chirurgie ambulatoire

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Étude sur la réactivité des établissements de santé aux incitations tarifaires

DOCUMENT DE TRAVAIL. Étude sur la réactivité des établissements de santé aux incitations tarifaires Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SERIE ÉTUDES ET RECHERCHES DOCUMENT DE TRAVAIL Étude sur la réactivité des établissements de santé aux incitations tarifaires

Plus en détail

La CIMU un outil de pilotage interne

La CIMU un outil de pilotage interne La CIMU un outil de pilotage interne Temps d attente entre la décision d orientation et le départ du service + 17% + 38% + 24% - 13% - 43% - 25% - 15% DES OUTILS EN PLACE (4) : les Urgences - 14% Agir

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

Description et analyse de l accès des patientes aux établissements de chirurgie

Description et analyse de l accès des patientes aux établissements de chirurgie Description et analyse de l accès des patientes aux établissements de chirurgie projet REPERES (Recherche Évaluative sur la Performance des REseaux de Santé) Comité de présentation des résultats 09 juin

Plus en détail

SERVICE D ORTHOPEDIE HOPITAL DU JURA. Concept de formation post graduée pour les médecins assistants et chefs de clinique

SERVICE D ORTHOPEDIE HOPITAL DU JURA. Concept de formation post graduée pour les médecins assistants et chefs de clinique SERVICE D ORTHOPEDIE HOPITAL DU JURA Dr Alexandre Köstli Médecin chef de service Dr Stephan Styger Médecin chef Dr Luc Baillod Médecin chef Concept de formation post graduée pour les médecins assistants

Plus en détail

lits Etablissement de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR)

lits Etablissement de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) 66 lits Etablissement de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) La Maison Basque à Cambo-les-Bains (64) Se constituer un patrimoine immobilier pérenne au cœur du Pays Basque à Cambo-les-Bains Obtenir

Plus en détail

Comment op)miser le codage d un SAU

Comment op)miser le codage d un SAU Congrès COPACAMU 21 Mars 2013 Comment op)miser le codage d un SAU Dr Emmanuel DOS RAMOS PH Urgen)ste Médecin DIM Responsable de l applica)f Terminal Urgences Op#miser le codage au SAU Introduc#on Contexte

Plus en détail

Banque Nationale de Données Maladies Rares (BNDMR), APHP Hôpital Necker Enfants Malades, Paris, France c

Banque Nationale de Données Maladies Rares (BNDMR), APHP Hôpital Necker Enfants Malades, Paris, France c Prévalence de la cystinose en France, observance du traitement et coûts directs pour l assurance maladie : base de données de l assurance maladie (SNIIRAM) et BNDMR S. Kelley-Causeret a, A. Weill a, R.

Plus en détail

Une salle plus adaptée pour les équipes

Une salle plus adaptée pour les équipes Depuis quelques semaines, le service de chirurgie vasculaire et cardiaque de la Clinique du Tonkin de Villeurbanne pratique ses interventions dans une toute nouvelle salle, pourvue d un équipement d imagerie

Plus en détail

Appel à candidatures. Coaching UACA. Accompagnement de 5 établissements, pour le développement de la Chirurgie Ambulatoire

Appel à candidatures. Coaching UACA. Accompagnement de 5 établissements, pour le développement de la Chirurgie Ambulatoire Appel à candidatures Coaching UACA Accompagnement de 5 établissements, pour le développement de la Chirurgie Ambulatoire 1 Introduction 1.1 La chirurgie ambulatoire 1.1.1 La chirurgie ambulatoire : qu

Plus en détail

Tr a n s f e r t d e s U n i t é s d e l h ô p i t a l d e Fr a m e r i e s s u r l e s i t e d H o r n u

Tr a n s f e r t d e s U n i t é s d e l h ô p i t a l d e Fr a m e r i e s s u r l e s i t e d H o r n u A.S.B.L. Providence des Malades & Mutualité Chrétienne CENTRE HOSPITALIER HORNU-FRAMERIES Déjeuner de presse Tr a n s f e r t d e s U n i t é s d e l h ô p i t a l d e Fr a m e r i e s s u r l e s i t

Plus en détail

Livre blanc du CNCH. Collège national des cardiologues des hôpitaux (CH, ESPIC, Hôpitaux militaires)

Livre blanc du CNCH. Collège national des cardiologues des hôpitaux (CH, ESPIC, Hôpitaux militaires) Livre blanc du CNCH Collège national des cardiologues des hôpitaux (CH, ESPIC, Hôpitaux militaires) ANNÉE 2012 403 services 2296 cardiologues 1434 temps-plein 38% des cardiologues Âge moyen 50 ans 1/3

Plus en détail

LE SECTEUR DENTAIRE AU SEIN DE L ASSURANCE MALADIE

LE SECTEUR DENTAIRE AU SEIN DE L ASSURANCE MALADIE LE SECTEUR DENTAIRE AU SEIN DE L ASSURANCE MALADIE PLAN L offre de soins Les dépenses Les besoins en soins - Prévention La CMU Complémentaire L OFFRE DE SOINS LA DEMOGRAPHIE Source : Ordre national des

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Groupement de coopération sanitaire entre l Hôpital d Instruction des Armées (HIA) Val-de-Grâce et le Groupe Hospitalier Cochin-Broca-Hôtel-Dieu de l AP-HP Le Groupement de coopération

Plus en détail

CPOM 2013-2018. Guide méthodologique d élaboration et de suivi des contrats pluriannuels d objectifs et de moyens en Ile-de-France

CPOM 2013-2018. Guide méthodologique d élaboration et de suivi des contrats pluriannuels d objectifs et de moyens en Ile-de-France CPOM 2013-2018 Guide méthodologique d élaboration et de suivi des contrats pluriannuels d objectifs et de moyens en Ile-de-France FICHE D AIDE AU DIAGNOSTIC ET A LA NEGOCIATION Annexe 3 Performance Volet

Plus en détail

DEMAIN, TOUS OPÉRÉS EN AMBULATOIRE?

DEMAIN, TOUS OPÉRÉS EN AMBULATOIRE? «Il s agit de se mettre à la place du patient et de repenser le a fortement aidé à cette prise de conscience. Alors pourquoi le secteur public a progressé de 75 % en et le privé de 33 %. 5 Pour Michaël

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

Actualités sur l évolution des travaux de l ATIH en lien avec les systèmes de tarification Séminaire ENCC Saint Malo 20 et 21 novembre 2014

Actualités sur l évolution des travaux de l ATIH en lien avec les systèmes de tarification Séminaire ENCC Saint Malo 20 et 21 novembre 2014 Actualités sur l évolution des travaux de l ATIH en lien avec les systèmes de tarification Séminaire ENCC Saint Malo 20 et 21 novembre 2014 Housseyni HOLLA, directeur de l ATIH 1 Introduction L orientation

Plus en détail

Com'Stat. Bilan de la chirurgie ambulatoire en Poitou-Charentes

Com'Stat. Bilan de la chirurgie ambulatoire en Poitou-Charentes Com'Stat N 11 Décembre 213 Bilan de la chirurgie ambulatoire en Poitou-Charentes Le taux de chirurgie ambulatoire est de 41,8 % en Poitou-Charentes, un point de plus que la France. La région est classée

Plus en détail

Chirurgie cardiaque Dispositifs usage unique / réutilisable

Chirurgie cardiaque Dispositifs usage unique / réutilisable Chirurgie cardiaque Dispositifs usage unique / réutilisable G Grimandi CHU Nantes Les 33émes journées nationales sur la stérilisation 1 Généralités Chronologie d une intervention en chirurgie cardiaque

Plus en détail

Réduction des émissions de gaz à effet de serre: quels instruments économiques? pour quelles partitions? Françoise Thais

Réduction des émissions de gaz à effet de serre: quels instruments économiques? pour quelles partitions? Françoise Thais Réduction des émissions de gaz à effet de serre: quels instruments économiques? pour quelles partitions? Françoise Thais francoise.thais@cea.fr 1 Un prix du carbone à sa juste mesure Fournir un signal-prix

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VIERZON

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VIERZON ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VIERZON 33 rue Léo Mérigot BP 237 18102 VIERZON CEDEX MAI 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

La surveillance des infections du site opératoire (ISO) :

La surveillance des infections du site opératoire (ISO) : La surveillance des infections du site opératoire (ISO) : un indicateur de la politique d hygiène des établissements de santé? Pourquoi les ISO? Complication fréquente Complication grave (surtout si ISO

Plus en détail

Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE

Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE Le Cancer en Tunisie UN CONTEXTE 1 Plan de la présentation Analyse de la situation Contexte épidémiologique Les principaux acquis Les principales insuffisances Stratégie de lutte contre le cancer 2010-2014

Plus en détail

PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT RETOUR A DOMICILE. Commission paritaire des infirmiers du 24 février 2014 (Extrait de la présentation)

PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT RETOUR A DOMICILE. Commission paritaire des infirmiers du 24 février 2014 (Extrait de la présentation) PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT RETOUR A DOMICILE Commission paritaire des infirmiers du 24 février 2014 (Extrait de la présentation) PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT RETOUR A DOMICILE LE DISPOSITIF Le PRADO s inscrit

Plus en détail

Indicateur Conformité des demandes

Indicateur Conformité des demandes Indicateur Conformité des demandes d examens d imagerie Campagne 2010 Analyse descriptive des résultats agrégés 2010 et analyse des facteurs associés à la variabilité des résultats Juillet 2011 Ce rapport,

Plus en détail

L ANAP, MISSIONS, ENJEUX UN OUTIL EN COURS D ELABORATION : LE TABLEAU DE BORD PARTAGE DES ESMS

L ANAP, MISSIONS, ENJEUX UN OUTIL EN COURS D ELABORATION : LE TABLEAU DE BORD PARTAGE DES ESMS L ANAP, MISSIONS, ENJEUX UN OUTIL EN COURS D ELABORATION : LE TABLEAU DE BORD PARTAGE DES ESMS LOOS LES LILLE 21 OCTOBRE 2010 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux

Plus en détail

S appuyer systématiquement des données probantes pour maximiser le potentiel de la régionalisation

S appuyer systématiquement des données probantes pour maximiser le potentiel de la régionalisation S appuyer systématiquement des données probantes pour maximiser le potentiel de la régionalisation Luc Boileau Président-directeur général Le 25 mai 2006 Objectif principal dans le contexte de la transformation

Plus en détail

Solution Purkinje pour le financement à l activité

Solution Purkinje pour le financement à l activité Solution Purkinje pour le financement à l activité À propos de notre Solution Solution éprouvée La solution Purkinje de financement à l activité est bilingue et en opération dans plusieurs centaines de

Plus en détail

La Duchère cherche hôtel

La Duchère cherche hôtel La Duchère cherche hôtel Programme Hôtelier à la Duchère Futur Hôtel ASYLUM Stratégie de développement hôtelier du Grand Lyon (SDHT) 2011-2015 L environnement hotelier de la Duchère Un projet recommandé

Plus en détail

Quel rôle pour l infirmière à domicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire? UDCF le 11 octobre 2014

Quel rôle pour l infirmière à domicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire? UDCF le 11 octobre 2014 Quel rôle pour l infirmière à domicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire? UDCF le 11 octobre 2014 Florence Ambrosino Infirmière de pratique avancée en coordination de

Plus en détail

Commercialisation et privatisation de la santé en Europe

Commercialisation et privatisation de la santé en Europe Commercialisation et privatisation de la santé en Europe 1. Espagne Madrid, mars 2013: un hôpital a ouvert un stand d informations pour la vente de traitements médicaux et chirurgicaux bénins dans une

Plus en détail

Haïti, Projet d appui technique en Haïti (PATH) Houcine AKHNIF & Lucien ALBERT Avril 2015

Haïti, Projet d appui technique en Haïti (PATH) Houcine AKHNIF & Lucien ALBERT Avril 2015 ETUDE DES COÛTS DES ACTES MEDICAUX EN HAÏTI: Résultats préliminaires et perspectives d utilisation dans la prise de décision Haïti, Projet d appui technique en Haïti (PATH) Houcine AKHNIF & Lucien ALBERT

Plus en détail