IMMEUBLES À APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS GAZ NATUREL PRIVÉ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IMMEUBLES À APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS GAZ NATUREL PRIVÉ"

Transcription

1 TRADUCTION Conseil d Administration de décembre 2014 IMMEUBLES À APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS GAZ NATUREL PRIVÉ ARTICLE 1 GÉNÉRALITÉS Le présent règlement fixe les modalités relatives à la construction et à l aménagement d installations destinées à la fourniture de gaz naturel aux immeubles à appartements et aux complexes immobiliers, consistant principalement en habitat résidentiel et pouvant abriter, dans une moindre mesure, des bâtiments commerciaux et/ou des espaces de bureaux. Le présent règlement est également d application en cas de division d immeubles industriels existants dans l intention d abriter essentiellement des activités résidentielles. Le caractère essentiellement résidentiel de la destination des immeubles après division ressortira de la prépondérance des activités résidentielles sur la surface totale utilisée après division. Les initiateurs sont ci-après dénommés «promoteurs immobiliers». Le promoteur immobilier et le gestionnaire du réseau de distribution sont tenus de respecter le présent règlement. En cas de lotissements prévoyant tant des logements individuels qu un ou plusieurs immeubles à appartements, le règlement correspondant sera appliqué à chacun de ces éléments. DÉFINITIONS Immeuble à appartements/complexe immobilier Immeuble d habitation regroupant plusieurs clients finaux au sein d au moins deux habitations attenantes en largeur ou en hauteur ou mitoyennes, comportant des espaces communs (p.ex. local des compteurs). L érection commune d habitations ayant un chantier et des espaces communs. Habitation Espace occupé par une famille ou une personne isolée (au sens de l'article 2 1, 31 du décret du 15 juillet 1997 contenant le Code flamand du logement) et dont la consommation énergétique est facturée séparément. Les bâtiments avec chambres d'étudiants relèvent aussi de cette réglementation lorsque ces chambres disposent toutes de compteurs individuels installés dans un local des compteurs commun. Promoteur immobilier (ou développeur de projet) Personne physique ou morale qui prend la responsabilité d établir ou de faire établir un projet immobilier, qui en coordonne ou en fait coordonner l exécution afin d en transférer éventuellement la propriété ou le droit d en jouir à une tierce personne. Client final Toute personne physique ou morale qui achète du gaz naturel pour son propre usage.

2 2 Installations de distribution de gaz naturel Installations du réseau de distribution de gaz naturel et les cabines de gaz naturel. ARTICLE 2 Par l intermédiaire de la commune concernée, le promoteur immobilier remet au gestionnaire du réseau de distribution un exemplaire : du plan d urbanisme soumis à l approbation des autorités compétentes, en veillant à préciser le nombre d habitations prévues ; d'un plan de situation à l'échelle 1/ ou 1/5 000 ; si de nouvelles routes sont construites: le plan d aménagement de la voirie soumis à l'approbation des autorités compétentes, en veillant à préciser le nombre d'habitations prévues ; le cas échéant, d'un plan parcellaire à l'échelle 1/500, indiquant - les alignements des voiries existantes ; - la largeur, la profondeur et la superficie des parcelles ; - l'orientation et l'échelle. Le promoteur immobilier notifiera aussi le projet au gestionnaire du réseau de distribution, directement, par écrit et en temps opportun, soit au plus tard lors de l'introduction de la demande de permis. Cette notification contiendra une description des besoins techniques en rapport avec la distribution de gaz naturel des habitations à équiper (nombre d'habitations et longueur de trottoir à équiper) afin de permettre au gestionnaire du réseau de distribution de calculer les spécifications techniques. Le promoteur immobilier établira les plans d'exécution de telle sorte qu'une bande libre soit à disposition pour les conduites d'utilité publique. À l'état fini, aucun revêtement monolithique (béton ou bitume) ne pourra y être appliqué. ARTICLE 3 Le gestionnaire du réseau de distribution s engage à dresser le plan des installations, notamment du réseau basse pression, de l éventuelle fourniture moyenne pression à prévoir, ainsi que de la ou des éventuelles cabines de distribution de gaz naturel à installer, et en précise l emplacement sur l'exemplaire du plan. Le gestionnaire du réseau de distribution établira également les plans d exécution et l'estimation de l'intervention relative audit projet. Ces plans et devis seront communiqués par écrit au promoteur immobilier, sous réserve d approbation de la demande de permis de bâtir par la commune. L'administration communale est habilitée à demander que des adaptations soient apportées auxdites conditions pendant une période de 30 jours calendrier. Les conditions ne sont donc valables, à l'égard des communes et du promoteur immobilier, que 30 jours calendrier après l'envoi de cette lettre dès lors que la commune ne formule aucune observation durant ladite période et sous réserve d'incorporation dans une approbation de la demande de permis par l'autorité octroyant le permis.

3 3 Si l'administration communale demande des adaptations, le gestionnaire du réseau de distribution adresse, dans les 30 jours calendrier, la proposition adaptée aux communes et au promoteur immobilier. Une nouvelle période de 30 jours calendrier court dès lors, au terme de laquelle les conditions deviennent valables. ARTICLE 4 Dans les projets pour lesquels il convient d aménager de nouvelles voies d accès ou dans les projets longeant la voirie existante, où aucun réseau de distribution ou un réseau de distribution insuffisant est présent le long des habitations à front de rue, les travaux d enfouissement du réseau de distribution d'électricité seront toujours réalisés par le gestionnaire dudit réseau, qui est également responsable de l aménagement de l éventuelle fourniture moyenne tension et de l installation de la ou des cabines électriques, selon les modalités de paiement définies à l article 6. ARTICLE 5 Si le gestionnaire du réseau de distribution estime que l'installation d'une cabine de gaz naturel est nécessaire, le promoteur immobilier s engage à mettre à disposition, en concertation avec le gestionnaire du réseau de distribution, un terrain ou un local destiné à l'accueillir. A. Un terrain L emplacement et la superficie des terrains nécessaires à l installation éventuelle d'une ou plusieurs cabines de gaz naturel et à l enfouissement de leurs conduites de fourniture, ainsi que l accès réservé au personnel employé par le gestionnaire du réseau de distribution et à son matériel, seront déterminés par ce dernier. Le promoteur immobilier s engage à rétrocéder, à titre gratuit, au gestionnaire du réseau de distribution les terrains destinés à l installation de la ou des cabines de gaz naturel. Le contrat entre le gestionnaire du réseau de distribution et le promoteur immobilier à propos de cette cession de terrain, ainsi que les droits de servitude y afférents sur les conduites et le passage, sera conclu avant le début des travaux par le gestionnaire du réseau de distribution et entériné par un acte notarié. Les coûts de l acte et des droits d'enregistrement sont à charge du gestionnaire du réseau de distribution. Lors du transfert de propriété ou de jouissance d'une parcelle, le promoteur immobilier imposera, dans l'acte concerné, les mêmes obligations à l'acquéreur. B. Un local L implantation et les aspects architecturaux dudit local seront fixés en concertation avec le gestionnaire du réseau de distribution, conformément aux normes en vigueur. L emplacement et l espace nécessaire d un local pour la cabine et les conduites de fourniture, ainsi que l accès réservé au personnel employé par le gestionnaire du réseau de distribution et à son matériel, seront déterminés par ce dernier, en concertation avec le promoteur immobilier.

4 4 Ces arrangements seront constatés dans un acte notarié de base, aux termes duquel le gestionnaire du réseau de distribution acquiert les droits réels relatifs à l espace d un local pour la ou les cabines de gaz naturel au prix de 650 EUR (hors TVA) par m² de surface utile du local. Les servitudes correspondantes sur les conduites et le passage sont consenties à titre gratuit. Le contrat y afférent sera conclu avant le début des travaux et entériné par un acte notarié. Les coûts de l acte et des droits d enregistrement sont à charge du gestionnaire du réseau de distribution. Lors du transfert de propriété ou de jouissance (d'une partie) du bâtiment, le promoteur immobilier imposera, dans l acte concerné, les mêmes obligations à l acquéreur. Les groupes de comptage sont installés dans un local séparé, accessible en permanence au personnel employé par le gestionnaire du réseau de distribution. Le promoteur immobilier prendra à sa charge l aménagement de la connexion entre les groupes de comptage et la ou les cabines. La section du câble est déterminée par le gestionnaire du réseau de distribution. ARTICLE 6 Le promoteur immobilier est tenu de remettre au gestionnaire du réseau de distribution une copie certifiée conforme du permis d urbanisme 1 et du plan approuvé, précisant l emplacement des locaux destinés à l installation des groupes de comptage ainsi qu à l aménagement éventuel d une cabine de gaz naturel, et ce dès remise desdits documents par les autorités compétentes. Avant le commencement des travaux, le promoteur immobilier acquittera le montant total de l'estimation de l'offre au gestionnaire du réseau de distribution. La commune en sera informée. Si le projet immobilier supporte les charges sociales en application du décret flamand relatif à la politique foncière et immobilière du 27 mars 2009, nous partirons, pour la détermination de l intervention du promoteur immobilier, de la répartition du nombre total de logements dans l immeuble à appartements/le complexe immobilier entre, d'une part, les logements qui ne sont pas grevés de charges sociales et, d'autre part, les logements qui en sont grevés. Pour la partie de ce dernier type de logements par rapport au nombre total de logements dans l immeuble à appartements/le complexe immobilier, le gestionnaire du réseau de distribution prendra en charge les coûts inhérents à l aménagement du réseau pour l immeuble à appartements/le complexe immobilier. L intervention du promoteur immobilier comprend dès lors pour la quote-part de la partie des logements qui ne sont pas grevés de charges sociales par rapport au nombre total de logements (faisant l'objet d'une offre distincte lors de la demande de raccordement) ou pour l'ensemble du projet, dès lors que celui-ci n'est pas grevé de charges sociales : - si une extension du réseau de distribution de gaz est requise, une intervention dans les coûts y afférents, facturée conformément aux tarifs approuvés par le régulateur compétent pour le gestionnaire du réseau de distribution ; 1 À partir de l'entrée en vigueur du décret relatif au permis d'environnement, il convient de lire «permis d'environnement» là où il est actuellement question de «permis d'urbanisme».

5 5 - la facturation des frais de l étude de détail et, le cas échéant, ceux de l étude d orientation, aux tarifs de raccordement en vigueur au moment de la demande. Ces frais sont fonction de la puissance de raccordement qui est à son tour déterminée par la somme des habitations et immeubles commerciaux individuels prévus (éventuellement majorée de la puissance pour les installations communautaires), et ce sur présentation de la note de calcul par le demandeur ou sur la base d une estimation effectuée par le gestionnaire du réseau de distribution (suivant les données dont celui-ci dispose). En cas de réalisation du projet, les frais de l étude d orientation sont déduits ; - le coût total du déplacement d'un réseau existant géré par le gestionnaire du réseau de distribution si cela est nécessaire pour le projet immobilier. Le Conseil d'administration du gestionnaire du réseau de distribution fixe chaque année les montants qui serviront de base au calcul de l'intervention des promoteurs immobiliers. La validité de l'offre est de six mois à compter de la date à laquelle les conditions de l'offre sont devenues valables conformément aux dispositions de l'article 3. Après signature, les conditions restent valables pendant 12 mois. Si les travaux doivent être exécutés en plusieurs phases, le gestionnaire du réseau de distribution pourra accepter des paiements échelonnés correspondants, à condition qu il soit tenu compte du délai de validité susmentionné du devis à chaque phase. Dans tous les cas, chacun des paiements échelonnés accordés devra être effectué avant le commencement effectif des travaux. ARTICLE 7 Comme stipulé à l'article 3, le gestionnaire du réseau de distribution sera responsable de l exécution du projet conformément aux plans et à l'estimation de l'offre. Le gestionnaire du réseau de distribution ne sera toutefois tenu d exécuter le projet qu à condition que le tracé, la largeur et le niveau de la voirie sur le terrain possèdent leur caractère définitif (bordures installées à demeure), que l'alignement par rapport à la voie publique ait été tracé par un arpenteurgéomètre agréé, que les lots soient déterminés de manière visible et que la bande réservée aux conduites soit libre de matériaux et de revêtement, ces diverses opérations étant confiées à une personne compétente, et à condition que les modalités de la réglementation relative à la distribution d électricité soient respectées, pour autant que le bâtiment soit situé sur le territoire d une commune où ledit gestionnaire du réseau de distribution assure également la gestion de la distribution d électricité. En pratique, ces travaux ne seront réalisés que conformément aux décisions prises et consignées par écrit lors des réunions de coordination organisées avant et pendant les travaux à l'initiative du promoteur immobilier. Pour toutes les traversées sous chaussée, le promoteur immobilier chargera le constructeur de la voirie de placer des tubes d'attente à une profondeur telle qu'indiquée par le gestionnaire du réseau de distribution. L'emplacement exact des tubes d'attente sera indiqué clairement par une marque de peinture sur la bordure.

6 6 ARTICLE 8 Le gestionnaire du réseau de distribution procédera au placement des installations conformément aux plans d exécution. Le promoteur immobilier prendra à sa charge tous les coûts occasionnés par le déplacement ou la modification de ces installations, s il en fait la demande avant la fin du projet originellement prévu. Si les travaux devaient être temporairement interrompus pour des motifs incombant au promoteur immobilier, les éventuels frais supplémentaires lui seraient portés en compte. Après achèvement du projet, les frais inhérents au déplacement ou à la modification des installations susmentionnées seront totalement à charge du demandeur. ARTICLE 9 La propriété pleine et exclusive des installations de distribution de gaz naturel échoit au gestionnaire du réseau de distribution. ARTICLE 10 Lorsque le long des voiries publiques sont aménagés des réseaux de biogaz ou des réseaux de chaleur sur la base de chaleur résiduelle, de sources d'énergie renouvelables ou d une cogénération qualitative en sorte que lesdites voiries peuvent être considérées comme déchargées de l obligation décrétale en matière de taux de raccordabilité au réseau de gaz naturel (95 % et 99 % respectivement en 2015 et en 2020), le lotisseur ne sera plus tenu de faire aménager un réseau de distribution au gaz naturel dans le lotissement, pour autant que cela figure dans le permis de lotir ou d'urbanisme à délivrer par l autorité compétente au lotisseur. La même réglementation s applique aux unités d'habitation, complexes immobiliers ou immeubles (à appartements) avec un niveau de performance énergétique inférieur à E20 ou qui pourvoient à tous leurs besoins en chauffage par le biais de sources d'énergie renouvelables, pour autant que cela figure dans le permis de lotir ou d'urbanisme qui est délivrée par l autorité compétente au lotisseur. ARTICLE 11 Le présent règlement ne régit ni les modalités ni les tarifs du raccordement proprement dit des appartements/logements. En ce qui concerne les frais relatifs à la conduite de raccordement et à l installation des modules de comptage, les tarifs de raccordement approuvés par le régulateur compétent pour le gestionnaire du réseau de distribution restent en vigueur. Les raccordements des appartements/logements ne sont possibles que lorsque les modalités, telles qu'imposées dans les conditions du gestionnaire du réseau de distribution, sont respectées par le promoteur immobilier. ARTICLE 12 En cas d imprécision quant à l interprétation des articles ci-dessus, c est le Conseil d'administration du gestionnaire du réseau de distribution qui sera amené à trancher. ARTICLE 13 La présente réglementation entre en vigueur à partir du 1 er janvier 2015 et remplace la précédente. ***

IMMEUBLES A APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS ELECTRICITE PRIVE

IMMEUBLES A APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS ELECTRICITE PRIVE Traduction Le texte néerlandais est le seul faisant foi Approuvé par le Comité de secteur Nord Sibelgaz le 28.02.2012 IMMEUBLES A APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS ELECTRICITE PRIVE ARTICLE 1 GENERALITES

Plus en détail

TRADUCTION IMMEUBLES A APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS SOCIALES GAZ NATUREL

TRADUCTION IMMEUBLES A APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS SOCIALES GAZ NATUREL TRADUCTION Approuvé par le Conseil d Administration de Gaselwest du 23 mars 2012 IMMEUBLES A APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS SOCIALES GAZ NATUREL ARTICLE 1 GENERALITES Le présent règlement fixe les

Plus en détail

IMMEUBLES À APPARTEMENTS & COMPLEXES DE LOGEMENTS SOCIAUX LOTISSEMENT SOCIAL ÉLECTRICITÉ

IMMEUBLES À APPARTEMENTS & COMPLEXES DE LOGEMENTS SOCIAUX LOTISSEMENT SOCIAL ÉLECTRICITÉ TRADUCTION Conseil d'administration de décembre 2014 IMMEUBLES À APPARTEMENTS & COMPLEXES DE LOGEMENTS SOCIAUX LOTISSEMENT SOCIAL ÉLECTRICITÉ ARTICLE 1 GÉNÉRALITÉS Immeubles à appartements et complexes

Plus en détail

IMMEUBLES À APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS ÉLECTRICITÉ PRIVÉ

IMMEUBLES À APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS ÉLECTRICITÉ PRIVÉ TRADUCTION Conseil d Administration de décembre 2014 IMMEUBLES À APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS ÉLECTRICITÉ PRIVÉ ARTICLE 1 GÉNÉRALITÉS Le présent règlement fixe les modalités relatives à la construction

Plus en détail

COMMUNE DE SEILLANS REGIE DIRECTE. Délibération du Conseil Municipal en date du 13 août 1996

COMMUNE DE SEILLANS REGIE DIRECTE. Délibération du Conseil Municipal en date du 13 août 1996 COMMUNE DE SEILLANS REGIE DIRECTE Délibération du Conseil Municipal en date du 13 août 1996 & Modification du Conseil Municipal en date du 27 septembre 2005 1 S E R V I C E D E S E A U X -----------------------------------

Plus en détail

REALISATION D'UN LOTISSEMENT

REALISATION D'UN LOTISSEMENT REALISATION D'UN LOTISSEMENT On désigne par lotissement toute division d'une propriété foncière, en deux ou plusieurs lots destinés à la construction d'habitations, ou de locaux à usage professionnel.

Plus en détail

LOI N 88-04 du 16 JUIN 1988 FIXANT LE STATUT DE LA COPROPRIETE DES IMMEUBLES BATIS

LOI N 88-04 du 16 JUIN 1988 FIXANT LE STATUT DE LA COPROPRIETE DES IMMEUBLES BATIS LOI N 88-04 du 16 JUIN 1988 FIXANT LE STATUT DE LA COPROPRIETE DES IMMEUBLES BATIS Le développement «horizontal» de Dakar a considérablement réduit au cours de ces dernières années l espace susceptible

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIÈRES DU SERVICE ELECTRIQUE DE BUSSIGNY-PRÈS-LAUSANNE RELATIVES AU RACCORDEMENT EN BASSE TENSION (CP - BT)

CONDITIONS PARTICULIÈRES DU SERVICE ELECTRIQUE DE BUSSIGNY-PRÈS-LAUSANNE RELATIVES AU RACCORDEMENT EN BASSE TENSION (CP - BT) CONDITIONS PARTICULIÈRES DU SERVICE ELECTRIQUE DE BUSSIGNY-PRÈS-LAUSANNE RELATIVES AU RACCORDEMENT EN BASSE TENSION (CP - BT) Version 1.0 du 01.01.2009 Service Electrique de Bussigny Rue Saint-Germain

Plus en détail

PREAMBULE : Prescriptions générales relatives à la qualité de l eau

PREAMBULE : Prescriptions générales relatives à la qualité de l eau PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES ET TECHNIQUES NÉCESSAIRES A L INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU DANS LES IMMEUBLES COLLECTIFS D HABITATION ET LES ENSEMBLES IMMOBILIERS DE LOGEMENTS Conformément

Plus en détail

Municipalité de Wentworth-Nord. Préparation d un projet d opération cadastrale

Municipalité de Wentworth-Nord. Préparation d un projet d opération cadastrale Chapitre II Documents et plans exigés pour la Préparation d un projet d opération cadastrale 4 il doit apposer le numéro civique déterminé par la Municipalité, sur la façade principale du bâtiment, de

Plus en détail

La SEM SEVE, représentée par Monsieur Jean-Luc DUMAY, Directeur, domicilié en cette qualité à la Mairie de chef lieu, 05100 Puy-Saint André,

La SEM SEVE, représentée par Monsieur Jean-Luc DUMAY, Directeur, domicilié en cette qualité à la Mairie de chef lieu, 05100 Puy-Saint André, Convention d occupation temporaire de la toiture D un hangar technique pour le service des ordures ménagères au lieu dit «pont la lame» à Puy Saint André en vue d installer et d exploiter des panneaux

Plus en détail

Demande de Branchement au réseau d'eaux usées

Demande de Branchement au réseau d'eaux usées Demande de Branchement au réseau d'eaux usées Je soussigné(e), (Nom).., (Prénom)... Demeurant... personnel : portable : - SOLLICITE, la Communauté d Agglomération du Pays Châtelleraudais, pour le branchement

Plus en détail

Formulaire de demande de réalisation ou de modification

Formulaire de demande de réalisation ou de modification Formulaire de demande de réalisation ou de modification au réseau public de distribution d électricité géré par Gedia pour un raccordement groupé (collectifs) Installation de consommation collective ou

Plus en détail

Infrastructure publique liée à la mobilité électrique

Infrastructure publique liée à la mobilité électrique Infrastructure publique liée à la mobilité électrique Règlement grand-ducal du 3 décembre 2015 relatif à l'infrastructure publique liée à la mobilité électrique. Règlement grand-ducal du 3 décembre 2015

Plus en détail

Contrat de sous-traitance (construction, bâtiment, BTP)

Contrat de sous-traitance (construction, bâtiment, BTP) Contrat de sous-traitance (construction, bâtiment, BTP) ENTRE LES SOUSSIGNES : [Nom de la Société], [Forme juridique de la Société] Au capital social de [Montant] euros, Dont le siège social se situe au

Plus en détail

Nature de la modification. V5 26 Août 2015 Précisions sur le type de viabilisation souhaitée

Nature de la modification. V5 26 Août 2015 Précisions sur le type de viabilisation souhaitée Formulaire de demande de réalisation ou de modification au réseau public de distribution d électricité géré par Électricité de Strasbourg Réseaux pour un raccordement groupé (collectifs) Installation de

Plus en détail

REGLEMENT COMMUNAL concernant la distribution d eau potable

REGLEMENT COMMUNAL concernant la distribution d eau potable Commune de Châbles Adresse Tél 026/663 20 16 Fax 026/663 30 26 e-mail secretariat@chables.ch Châbles, le 1er octobre 2008 REGLEMENT COMMUNAL concernant la distribution d eau potable L'assemblée communale

Plus en détail

Objet : Gestion par la CACP de l éclairage privé des voies ou espaces des copropriétés ou ASL ouverts à la circulation publique projet de convention

Objet : Gestion par la CACP de l éclairage privé des voies ou espaces des copropriétés ou ASL ouverts à la circulation publique projet de convention PROJET DE CONVENTION Date 21 mars 2013 Pôle : Juridique / R4E Objet : Gestion par la CACP de l éclairage privé des voies ou espaces des copropriétés ou ASL ouverts à la circulation publique projet de convention

Plus en détail

LOTISSEMENT COMMUNAL COTE GAUTHIER REGLEMENT DE COMMERCIALISATION ET CONDITIONS GENERALES DE VENTE

LOTISSEMENT COMMUNAL COTE GAUTHIER REGLEMENT DE COMMERCIALISATION ET CONDITIONS GENERALES DE VENTE REPUBLIQUE FRANCAISE MAIRIE ST ROMAIN EN JAREZ Arrondissement de Saint Etienne Canton de Sorbiers LOTISSEMENT COMMUNAL COTE GAUTHIER REGLEMENT DE COMMERCIALISATION ET CONDITIONS GENERALES DE VENTE COLLECTIVITE

Plus en détail

Formulaire de Demande de Prime pour l installation d un chauffe-eau solaire facturée à partir du 1 er juin 2014

Formulaire de Demande de Prime pour l installation d un chauffe-eau solaire facturée à partir du 1 er juin 2014 Page 1/11 Version du 1 er juin 2014 Soltherm 2014 Envoyer l original de ce formulaire (pas de copie) ainsi que les annexes dûment complétés dans les 4 mois prenant cours à la date de la facture finale

Plus en détail

Code de conduite pour la vente en dehors de l entreprise et la vente à distance

Code de conduite pour la vente en dehors de l entreprise et la vente à distance Code de conduite pour la vente en dehors de l entreprise et la vente à distance Ce Code de conduite constitue un complément aux dispositions réglementaires relatives à la vente à distance et la vente en

Plus en détail

PARC DE STATIONNEMENT «CREAC H» CONTRAT DE CESSION DE DROITS D OCCUPATION AMODIATION

PARC DE STATIONNEMENT «CREAC H» CONTRAT DE CESSION DE DROITS D OCCUPATION AMODIATION VILLE DE VANNES PARC DE STATIONNEMENT «CREAC H» CONTRAT DE CESSION DE DROITS D OCCUPATION AMODIATION Entre les soussignés : La commune de VANNES, représentée par son Maire, Monsieur David ROBO, agissant

Plus en détail

1. DÉTERMINATION PROVISOIRE DE LA TVA SUR LES FACTURES D ACOMPTE INTERMÉDIAIRES

1. DÉTERMINATION PROVISOIRE DE LA TVA SUR LES FACTURES D ACOMPTE INTERMÉDIAIRES Administration générale de la Fiscalité Expertise Opérationnelle et Support Service TVA Taxe sur la valeur ajoutée Décision TVA n E.T.128.691 d.d. 17.08.2015 Electricité Taux de TVA de 21 % à partir du

Plus en détail

Règlement communal relatif à l eau potable

Règlement communal relatif à l eau potable Commune de Rue Règlement communal relatif à l eau potable L assemblée communale vu : la loi du 30 novembre 1979 sur l'eau potable, complétée par celle du 11 février 1972; le règlement du 13 octobre 1981

Plus en détail

Contrat-type de bail à réhabilitation

Contrat-type de bail à réhabilitation ANNEXE 5 Contrat-type de bail à réhabilitation Entre : (dénomination sociale et adresse de la société bailleresse). Et (nom, prénom, adresse du ou des locataires) Il a été convenu ce qui suit : Objet Article

Plus en détail

UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES

UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES DIRECTIVE 94/47/CE DU PARLEMENT EUROPEEN ET DU CONSEIL, DU 26 OCTOBRE 1994, CONCERNANT LA PROTECTION DES ACQUEREURS POUR CERTAINS ASPECTS DES CONTRATS PORTANT SUR L'ACQUISITION

Plus en détail

Djibouti. Règles régissant l activité de promotion immobilière

Djibouti. Règles régissant l activité de promotion immobilière Règles régissant l activité de promotion immobilière Loi n 13/AN/13/7ème L du 7 juillet 2013 [NB - Loi n 13/AN/13/7ème L du 7 juillet 2013 fixant les règles régissant l activité de promotion immobilière]

Plus en détail

REGLEMENT SERVICE EAU POTABLE DE VILLAZ

REGLEMENT SERVICE EAU POTABLE DE VILLAZ REGLEMENT SERVICE EAU POTABLE DE VILLAZ Approuvé par délibération du Conseil municipal en date du 1 er décembre 1997 Modifié par délibération en date du 06 décembre 1999 (modification portant sur l article

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION DE TERRAIN NU

CONTRAT DE LOCATION DE TERRAIN NU CONTRAT DE LOCATION DE TERRAIN NU Entre les soussignés : Monsieur, Madame Né (e) le.. 19. à et demeurant à B.P : Téléphone. Ci-après dénommé «Le Bailleur», d une part, Monsieur, Madame Né (e) le 19. à..

Plus en détail

DE LA VISITE D'UN BIEN IMMOBILIER À LA SIGNATURE DE L'ACTE DE VENTE

DE LA VISITE D'UN BIEN IMMOBILIER À LA SIGNATURE DE L'ACTE DE VENTE Publié sur Notaires de Paris - Ile-de-France (http://www.notaires.paris-idf.fr) Accueil > Immobilier > Achats immobiliers > Déroulement d'un dossier d'achat > De la visite d'un bien immobilier à la signature

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION DE SERVITUDE POUR LE PASSAGE DE CANALISATIONS PUBLIQUES D EAU POTABLE EN TERRAIN PRIVE. Dommages permanents

PROJET DE CONVENTION DE SERVITUDE POUR LE PASSAGE DE CANALISATIONS PUBLIQUES D EAU POTABLE EN TERRAIN PRIVE. Dommages permanents Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 056-245614433-20120313-N15BC130312-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 22/03/2012 Publication : 22/03/2012 PROJET DE CONVENTION DE SERVITUDE

Plus en détail

C O N V E N T I O N. (a) ******************

C O N V E N T I O N. (a) ****************** C O N V E N T I O N (a) ****************** ENTRE LES SOUSSIGNES : - Monsieur le Président du Conseil Général des Bouches-du-Rhône, agissant au nom et pour le compte du Département, en vertu de la délibération

Plus en détail

CONTRAT PRELIMINAIRE A UNE VENTE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT CONDITIONS GENERALES

CONTRAT PRELIMINAIRE A UNE VENTE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT CONDITIONS GENERALES Au Résidence LES JARDINS DE JADE Commune du Gosier Département de la Guadeloupe EXPOSE CONTRAT PRELIMINAIRE A UNE VENTE EN L ETAT FUTUR D ACHEVEMENT CONDITIONS GENERALES Le RESERVANT a projeté d édifier

Plus en détail

CONTRAT DE RACCORDEMENT AU RESEAU DE DISTRIBUTION DE GAZ NATUREL EAN-GSRN : 5414489

CONTRAT DE RACCORDEMENT AU RESEAU DE DISTRIBUTION DE GAZ NATUREL EAN-GSRN : 5414489 CONTRAT DE RACCORDEMENT AU RESEAU DE DISTRIBUTION DE GAZ NATUREL EAN-GSRN : 5414489 Entre : Siège social : Registre des personnes morales n Numéro de TVA : Représentée par : Ci-après nommée le Propriétaire"

Plus en détail

Conférence. 1. Titre section. Centre de compétence Forem Polygone de l eau

Conférence. 1. Titre section. Centre de compétence Forem Polygone de l eau ores.net Conférence 1. Titre section Centre de compétence Forem Polygone de l eau Centre de Compétence Forem Polygone de l'eau-conférences 2014 2 Sommaire 1. Présentation d ORES 2. Raccordement individuel

Plus en détail

REGLEMENT DU LOTISSEMENT CHAPITRE I DEFINITION DU LOTISSEMENT

REGLEMENT DU LOTISSEMENT CHAPITRE I DEFINITION DU LOTISSEMENT REGLEMENT DU LOTISSEMENT CHAPITRE I DEFINITION DU LOTISSEMENT ARTICLE I/1 : Désignation Le lotissement de 12 parcelles, sis sur le territoire de la Commune de FLEURY SUR ORNE, Calvados, au cadastre de

Plus en détail

Date d'entrée à Vialis:... N d'affaire:. Chargé d'affaire:...

Date d'entrée à Vialis:... N d'affaire:. Chargé d'affaire:... Date d'entrée à Vialis:.... N d'affaire:. Chargé d'affaire:... DEMANDE DE RACCORDEMENT AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION BT POUR UNE NOUVELLE INSTALLATION DE CONSOMMATION D'ELECTRICITE D UN IMMEUBLE COLLECTIF*

Plus en détail

Changement en matière de TVA logement Mesures transitoires avant le 31 décembre 2014

Changement en matière de TVA logement Mesures transitoires avant le 31 décembre 2014 Réf OAI : K/note prof/note57-2 Mesures Transitoires TVA Logement 20141211 11/12/2014 Note professionnelle urgente n 57 2 aux membres de l OAI Changement en matière de TVA logement Mesures transitoires

Plus en détail

CONVENTION DE CONSTITUTION D'UN RESTAURANT INTER-ENTREPRISES. dénommées ensemble «les sociétés adhérentes» et individuellement «la société adhérente»

CONVENTION DE CONSTITUTION D'UN RESTAURANT INTER-ENTREPRISES. dénommées ensemble «les sociétés adhérentes» et individuellement «la société adhérente» RIE CONVENTIONNEL ENTRE DES ENTREPRISES DESIGNANT UN MANDATAIRE LES ENTREPRISES SONT CO-GESTIONNAIRES DU RESTAURANT CONVENTION DE CONSTITUTION D'UN RESTAURANT INTER-ENTREPRISES ENTRE LES ENTREPRISES dont

Plus en détail

N 85 - Ordonnance n 2016-351 sur les contrats de crédits aux consommateurs relatifs aux biens immobiliers à usage d habitation

N 85 - Ordonnance n 2016-351 sur les contrats de crédits aux consommateurs relatifs aux biens immobiliers à usage d habitation N 85 - Ordonnance n 2016-351 sur les contrats de crédits aux consommateurs relatifs aux biens immobiliers à usage d habitation L objectif de l'ordonnance du 25 mars 2016, prise en vertu de de la loi n

Plus en détail

Contrat de partenariat

Contrat de partenariat Contrat de partenariat ENTRE LES SOUSSIGNES : Milieu de Terrain, EURL au capital de 1.000 euros, immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Besançon sous le n B 537 727 117, dont le siège

Plus en détail

Bureaux AIM : déménagement réalisé

Bureaux AIM : déménagement réalisé N 90 Juin 2015 La Lettre AIM Objectif de la lettre : Transmettre à nos partenaires une information régulière sur nos activités et notre actualité, les services que nous sommes à même de leur proposer ainsi

Plus en détail

MANDAT DE VENTE AVEC/ SANS EXCLUSIVITE N. Spécialiste de l Arrière Pays depuis 1990

MANDAT DE VENTE AVEC/ SANS EXCLUSIVITE N. Spécialiste de l Arrière Pays depuis 1990 MANDAT DE VENTE AVEC/ SANS EXCLUSIVITE N (article 6 loi N 70-9 du 2 janvier 1970 et articles 72 et suivants du décret N 72-678 du 20 juillet 1972) (rémunération la charge de l Acquéreur) Spécialiste de

Plus en détail

Décret n 2008-1338 du 16 décembre 2008. La Vente d immeuble à rénover

Décret n 2008-1338 du 16 décembre 2008. La Vente d immeuble à rénover UNION DES SYNDICATS DE L IMMOBILIER Décret n 2008-1338 du 16 décembre 2008 La Vente d immeuble à rénover Le décret n 2008-1338 du 16 décembre 2008, paru au Journal Officiel du 18 décembre 2008, vient préciser

Plus en détail

BAIL DE MAISON (LONGUE DUREE) M...... domicilié à... IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT :

BAIL DE MAISON (LONGUE DUREE) M...... domicilié à... IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : BAIL DE MAISON (LONGUE DUREE) Entre les soussignés : M.. domicilié à Tél... dénommé le «Bailleur», ET M...... domicilié à Tél.. dénommé le «Preneur». IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : Article 1 er : Objet.

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION DE TRAVAUX au titre de l ACCESSIBILITE et de la SECURITE des ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

DEMANDE D AUTORISATION DE TRAVAUX au titre de l ACCESSIBILITE et de la SECURITE des ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC CADRE RESERVE A L ADMINISTRATION Date de début possible des travaux A T R Date de dépôt Département Commune Année N dossier DEMANDE D AUTORISATION DE TRAVAUX au titre de l ACCESSIBILITE et de la SECURITE

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES. Cahier des Clauses Particulières

MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES. Cahier des Clauses Particulières MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES Cahier des Clauses Particulières N 10-063-01à03-MR (C.C.P.) Objet de la consultation LOCATION DE STRUCTURES MOBILES. 01 Tentes, loges et chapiteaux 02 Platelages, estrades

Plus en détail

C.C.T.P. Objet du marché :

C.C.T.P. Objet du marché : 3 rue Alfred et Edme Sommier 77950 - Maincy C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES N : CCTP SB/MW-2015 Objet du marché : DIAGNOSTICS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE DE LA VILLE DE

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER

LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER IMMOBILIER LE PARCOURS DE VENTE LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER www.notaires.paris-idf.fr Le parcours de vente LES OBLIGATIONS DU VENDEUR D UN BIEN IMMOBILIER De manière générale, le vendeur

Plus en détail

COMMUNE DE MEYRARGUES (13650)

COMMUNE DE MEYRARGUES (13650) COMMUNE DE MEYRARGUES (13650) MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (Art. 26 II 2 et 28 du C.M.P.) Objet : INSTALLATION, ENTRETIEN ET MAINTENANCE D UN PANNEAU D INFORMATION ELECTRONIQUE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES

Plus en détail

Licence données culturelles

Licence données culturelles Licence données culturelles 1. Définitions Acceptant : la ou les personne(s) physique(s) ou morale(s) ou entité(s) qui exercent sur les Données les droits accordés par cette Licence et qui n ont pas précédemment

Plus en détail

Conditions générales d adhésion et d utilisation au 01/12/2015

Conditions générales d adhésion et d utilisation au 01/12/2015 Les conditions générales ci-après précisent les dispositions qui régissent les relations entre Play Alpes, les adhérents et les bénéficiaires de l offre Play Alpes 1. Définitions Adhésion : désigne la

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF A LA DISTRIBUTION D EAU POTABLE

REGLEMENT RELATIF A LA DISTRIBUTION D EAU POTABLE 1 Commune de Villorsonnens REGLEMENT RELATIF A LA DISTRIBUTION D EAU POTABLE L Assemblée communale Vu : La loi du 30 novembre 1979 sur l eau potable ; Le règlement du 13 octobre 1981 d exécution de la

Plus en détail

VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLIS CACHETES. 27 bis RUE VICTOR HUGO 88000 EPINAL

VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLIS CACHETES. 27 bis RUE VICTOR HUGO 88000 EPINAL VENTE PAR APPEL D OFFRES SOUS PLIS CACHETES d un bien immobilier, propriété du Département des Vosges, situé : 27 bis RUE VICTOR HUGO 88000 EPINAL AVIS D APPEL A CANDIDATURE I OBJET Le Département des

Plus en détail

COMPROMIS DE VENTE D'UN BIEN IMMOBILIER A USAGE D'HABITATION

COMPROMIS DE VENTE D'UN BIEN IMMOBILIER A USAGE D'HABITATION COMPROMIS DE VENTE D'UN BIEN IMMOBILIER A USAGE D'HABITATION ENTRE : - M. ou/et Mme né le à.. demeurant. Vendeur ET : - M. ou/et Mme né le à.. demeurant. Acquéreur État. Capacité Les contractants confirment

Plus en détail

Les principaux changements après le vote de la loi du 01 juillet 2010 sur la réforme du crédit à la consommation

Les principaux changements après le vote de la loi du 01 juillet 2010 sur la réforme du crédit à la consommation Les principaux changements après le vote de la loi du 01 juillet 2010 sur la réforme du crédit à la consommation Les articles L 311-1 et suivants protègent le consommateur pour tout crédit, location vente

Plus en détail

LE DROIT DE PRÉFÉRENCE DU PRENEUR À BAIL COMMERCIAL

LE DROIT DE PRÉFÉRENCE DU PRENEUR À BAIL COMMERCIAL LE DROIT DE PRÉFÉRENCE DU PRENEUR À BAIL COMMERCIAL Article juridique publié le 28/01/2015, vu 15581 fois, Auteur : Maître Joan DRAY La loi dite «Pinel» du 18 juin 2014 a introduit, dans l'article L. 145-46-1

Plus en détail

Personne physique M/Mme. (Nom, Prénom) demeurant à

Personne physique M/Mme. (Nom, Prénom) demeurant à LICENCE DE RÉUTILISATION D INFORMATIONS PUBLIQUES DÉTENUES PAR LES ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE SEINE-ET-MARNE EN APPLICATION DU RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE RÉUTILISATION À TITRE GRATUIT Réutilisation non commerciale

Plus en détail

DISPOSITIONS RELATIVES AU DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DISPOSITIONS RELATIVES AU DIAGNOSTIC TECHNIQUE DISPOSITIONS RELATIVES AU DIAGNOSTIC TECHNIQUE Article 16 Le chapitre III du titre III du livre Ier du code de la construction et de l'habitation est complété par les articles suivants : Art. L. 133-4.

Plus en détail

CONVENTION NATIONALE ENTRE LES KINESITHERAPEUTES ET LES ORGANISMES ASSUREURS

CONVENTION NATIONALE ENTRE LES KINESITHERAPEUTES ET LES ORGANISMES ASSUREURS M/15 Institut national d'assurance maladie-invalidité Avenue de Tervueren 211 1150 Bruxelles 02/739 71 11 Service des soins de santé CONVENTION NATIONALE ENTRE LES KINESITHERAPEUTES ET LES ORGANISMES ASSUREURS

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (C.C.P.)

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (C.C.P.) Département du Var Commune de GRIMAUD MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES N 10-109- 01 à 04 -MR Fournitures scolaires Lots 1 à 4 CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (C.C.P.) Article premier : Objet de la consultation

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

BAIL COMMERCIAL MEUBLÉ

BAIL COMMERCIAL MEUBLÉ Hôtels et Résidences BAIL COMMERCIAL MEUBLÉ «VITTEL Les COLONIES» APPARTEMENT N : PARKING N.. ENTRE Les Soussignés Monsieur (et, ou) Madame :.. Demeurant à : Rue ou lieu dit : Tél domicile :. Bureau :..

Plus en détail

Conditions Générales de Location de Meublés Saisonniers

Conditions Générales de Location de Meublés Saisonniers Conditions Générales de Meublés Saisonniers Urban Séjour est une société spécialisée dans la location de meublés saisonniers à usage d habitation et de chambres d hôtes. Le séjour minimum dans nos hébergements

Plus en détail

4-Cahier des clauses administratives et techniques particulières C.C.A.T.P

4-Cahier des clauses administratives et techniques particulières C.C.A.T.P Syndicat Intercommunal AILHON MERCUER d adduction d eau Marché public à Procédure Adaptée et à bons de commande pour la conception et la réalisation des branchements particuliers au réseau d eau potable

Plus en détail

Une installation photovoltaïque en tant que locataire

Une installation photovoltaïque en tant que locataire Une installation photovoltaïque en tant que locataire Analyse des différentes configurations pour l établissement d un plan d étapes nécessaires à l installation Suzanne Keignaert APERe - Gregory Neubourg

Plus en détail

Article 1 Conditions générales applicables. Article 2 Objet des conditions spécifiques. Article 3 Conditions de fourniture et Définition de l Offre

Article 1 Conditions générales applicables. Article 2 Objet des conditions spécifiques. Article 3 Conditions de fourniture et Définition de l Offre Conditions Spécifiques Offre Déménagement multi-lignes lignes IP pro Article 1 Conditions générales applicables Les présentes Conditions Spécifiques relèvent des Conditions Générales de l Abonnement au

Plus en détail

Contrat d édition relatif à la publication sur MemoFlash

Contrat d édition relatif à la publication sur MemoFlash Contrat d édition relatif à la publication sur MemoFlash Entre L utilisateur du site internet MemoFlash qui souscrit au module contributeur, ci-après dénommé l Auteur, d une part et La société Smart Academy

Plus en détail

RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS CHAPITRE I DÉFINITIONS

RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS CHAPITRE I DÉFINITIONS RÈGLEMENT CO-2015-872 ADOPTANT UN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE COMPLÉMENTAIRE AU PROGRAMME ACCÈSLOGIS LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT : CHAPITRE I DÉFINITIONS 1. Aux fins d application de ce règlement, les

Plus en détail

SPECIFICATIONS TECHNIQUES

SPECIFICATIONS TECHNIQUES Annexe 2 du cahier des charges de l appel d offres ouvert N OIB.DR.2/PO/2014/072/636 «FOURNITURE DE GAZ NATUREL POUR LES IMMEUBLES OCCUPÉS ET/OU GÉRÉS PAR LES INSTITUTIONS EUROPÉENNES LOCALISÉS DANS LA

Plus en détail

SUR L AVANT-PROJET DE DÉCRET ET ARRÊTÉS D EXÉCUTION

SUR L AVANT-PROJET DE DÉCRET ET ARRÊTÉS D EXÉCUTION AVIS A.1170 SUR L AVANT-PROJET DE DÉCRET ET ARRÊTÉS D EXÉCUTION RELATIFS AUX IMPLANTATIONS COMMERCIALES ADOPTÉ PAR LE BUREAU DU CESW LE 10 FÉVRIER 2014 PBx/PhC/FDe/CRi 2014/A.1170 PRÉAMBULE Afin d organiser

Plus en détail

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier :

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : : Heure FA Un exemplaire (1 ère page seulement) est à nous retourner signé L autre exemplaire est à conserver ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : Date du RDV : Situation RENDEZ VOUS du RDV

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE PRESTATIONS DE SERVICE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE PRESTATIONS DE SERVICE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE DE PRESTATIONS DE SERVICE ARTICLE 1 : CHAMP D'APPLICATION - DÉFINITION Les présentes Conditions Générales de Vente s'appliquent à toutes les prestations de services conclues

Plus en détail

CLIMATSOL. Programme de réhabilitation des terrains contaminés Demande d admissibilité à l aide financière

CLIMATSOL. Programme de réhabilitation des terrains contaminés Demande d admissibilité à l aide financière CLIMATSOL Programme de réhabilitation des terrains contaminés Demande d admissibilité à l aide financière Identification du projet soumis : Date d acquisition de l immeuble : Preuve de propriété à fournir

Plus en détail

GUIDE RÉALISER UN PROJET D ENFOUISSEMENT DE LIGNES DE DISTRIBUTION EXISTANTES

GUIDE RÉALISER UN PROJET D ENFOUISSEMENT DE LIGNES DE DISTRIBUTION EXISTANTES GUIDE RÉALISER UN PROJET D ENFOUISSEMENT DE LIGNES DE DISTRIBUTION EXISTANTES Le présent guide traite de la réalisation d un projet d enfouissement de lignes de distribution existantes à la demande d une

Plus en détail

BAIL PROFESSIONNEL. Entre les soussignés : BAVELAER Serge. Demeurant au 03 ter Rue MONTRICHARD 77250 MORET SUR LOING/ORVANNE

BAIL PROFESSIONNEL. Entre les soussignés : BAVELAER Serge. Demeurant au 03 ter Rue MONTRICHARD 77250 MORET SUR LOING/ORVANNE BAIL PROFESSIONNEL Entre les soussignés : BAVELAER Serge Demeurant au 03 ter Rue MONTRICHARD 77250 MORET SUR LOING/ORVANNE Représenté par l'un de ses co-gérants en exercice ci-après dénommée «le bailleur»,

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE DIRECTION DU PATRIMOINE IMMOBILIER HOPITAL de CIMIEZ 4, AVENUE REINE VICTORIA CS 91179 06003 NICE CEDEX 1

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE DIRECTION DU PATRIMOINE IMMOBILIER HOPITAL de CIMIEZ 4, AVENUE REINE VICTORIA CS 91179 06003 NICE CEDEX 1 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE DIRECTION DU PATRIMOINE IMMOBILIER HOPITAL de CIMIEZ 4, AVENUE REINE VICTORIA CS 91179 06003 NICE CEDEX 1 Téléphone: 04.92.03.45.50. Télécopie : 04.92.03.45.56.

Plus en détail

Contexte. Quelle démarche pour vous raccorder à notre réseau de transport de gaz naturel?

Contexte. Quelle démarche pour vous raccorder à notre réseau de transport de gaz naturel? Quelle démarche pour vous raccorder à notre réseau de transport de gaz naturel? 1.0 1 er mars 2010 1 er mars 2010 Création Page 2 sur 8 Sommaire 1 VOTRE PROJET... 3 2 NOTRE RESEAU... 3 3 CONTACTS... 4

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE «ENFANTILLAGES & CO» ET MENTIONS LÉGALES

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE «ENFANTILLAGES & CO» ET MENTIONS LÉGALES CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DU SERVICE DE VENTE PAR INTERNET DE ET MENTIONS LÉGALES Il est expressément précisé que les présentes conditions générales (ci-après les «Conditions Générales») régissent

Plus en détail

NOM OU RAISON SOCIALE DU PROMOTEUR CONVENTION RELATIVE AUX LOGEMENTS DESTINES A LA CLASSE MOYENNE

NOM OU RAISON SOCIALE DU PROMOTEUR CONVENTION RELATIVE AUX LOGEMENTS DESTINES A LA CLASSE MOYENNE NOM OU RAISON SOCIALE DU PROMOTEUR CONVENTION RELATIVE AUX LOGEMENTS DESTINES A LA CLASSE MOYENNE 1/6 Convention relative aux logements destinés à la classe moyenne Établie dans le cadre des articles:

Plus en détail

LA PRIME REGIONALE A LA RENOVATION

LA PRIME REGIONALE A LA RENOVATION LA PRIME REGIONALE A LA RENOVATION COMMENT OBTENIR DE LA REGION UNE PRIME A LA RENOVATION ET / OU A LA REAFFECTATION EN LOGEMENT? Ce qu il faut savoir avant d introduire une demande Le Ministre octroie,

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation

Conditions Générales d Utilisation Conditions Générales d Utilisation de Configurateur-visuel 25 sept. 10 Conditions Générales d Utilisation Sommaire Préambule... 1 Article 1 : Définitions... 2 Article 2 : Objet... 2 Article 3 : Vente en

Plus en détail

La publication de brochures et guides par les Offices de Tourisme

La publication de brochures et guides par les Offices de Tourisme La publication de brochures et guides par les Offices de Tourisme L article L. 133-3 du Code du tourisme, dispose : «L'office de tourisme assure l'accueil et l'information des touristes ainsi que la promotion

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LOTISSEMENT LA PLAINE DE GRAUBIELLE A ROQUESERIERE

STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LOTISSEMENT LA PLAINE DE GRAUBIELLE A ROQUESERIERE 1 STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LOTISSEMENT LA PLAINE DE GRAUBIELLE A ROQUESERIERE Titre 1 - Formation ARTICLE 1 : FORMATION Il est formé une Association syndicale libre régie par l ordonnance n 2004-632

Plus en détail

RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT

RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT RÈGLEMENT DE # 2008-272 M UNICIPALITE DE S AINT C LAUDE Amendements intégrés Règlements Entrée en vigueur Date 2011-272 272-01 22 juin 2011 19 juillet 2011 2012-272 272-02 10 mai 2012 17 octobre 2012 RÈGLEMENT

Plus en détail

Date d'entrée à Vialis:... N d'affaire:. Chargé d'affaire:...

Date d'entrée à Vialis:... N d'affaire:. Chargé d'affaire:... Date d'entrée à Vialis:.... N d'affaire:. Chargé d'affaire:... DEMANDE DE REALISATION, DE MODIFICATION OU DE SECTIONNEMENT DE RACCORDEMENT AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION GAZ NATUREL POUR UNE INSTALLATION

Plus en détail

Convention de Partenariat entre la Commune d Yerres et l Association «Potager Caillebotte»

Convention de Partenariat entre la Commune d Yerres et l Association «Potager Caillebotte» Convention de Partenariat entre la Commune d Yerres et l Association «Potager Caillebotte» ENTRE La Commune d Yerres, Hôtel de Ville, 60 rue Charles de Gaulle, 91330 YERRES, représentée par son Député-Maire,

Plus en détail

Madame, Monsieur, URM Service Travaux & Développements

Madame, Monsieur, URM Service Travaux & Développements Madame, Monsieur, Vous avez un projet de raccordement au réseau public de distribution d'électricité exploité par URM. Pour vous offrir les meilleures conditions de raccordement, nous vous invitons à prendre

Plus en détail

VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708

VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708 VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708 PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 708 VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT AVIS DE MOTION : ADOPTION : ENTRÉE EN VIGUEUR : Numéro du règlement

Plus en détail

OFFRE D ACHAT DE TERRAIN

OFFRE D ACHAT DE TERRAIN OFFRE D ACHAT DE TERRAIN Par les présentes, j offre d acheter de Placement Roguyjad Inc.et/ou de 9232-4615 Québec Inc. aux prix et conditions énoncés ci-dessous, l immeuble suivant que j ai examiné et

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNE DU BERNAVILLOIS

REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNE DU BERNAVILLOIS REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNE DU BERNAVILLOIS CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : OBJET DU REGLEMENT L objet du présent règlement

Plus en détail

Convention de maitrise d'ouvrage déléguée Pose d'ouvrage en attente Réseau Fibre Optique

Convention de maitrise d'ouvrage déléguée Pose d'ouvrage en attente Réseau Fibre Optique Convention de maitrise d'ouvrage déléguée Pose d'ouvrage en attente Réseau Fibre Optique ENTRE : Le Département de l Isère, 7 Rue Fantin Latour BP 1096 38022 Grenoble cedex 1 Représenté par le Président

Plus en détail

PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL

PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL Article 1 : Pour l application du présent règlement, il faut entendre par demandeur, toute

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DES PERMISSIONS DE VOIRIE POUR LES RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EXISTANTS

RENOUVELLEMENT DES PERMISSIONS DE VOIRIE POUR LES RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EXISTANTS NOTE D'INFORMATION RENOUVELLEMENT DES PERMISSIONS DE VOIRIE POUR LES RESEAUX DE TELECOMMUNICATION EXISTANTS Les permissions de voirie (PdV) répondent à des règles bien précises en matière d occupation

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) du 21 janvier 2009

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) du 21 janvier 2009 MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET DE PRESTATION DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) du 21 janvier 2009 Fourniture de véhicules neufs en location longue durée

Plus en détail

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE FICHE

TAXE LOCALE SUR LA PUBLICITÉ EXTÉRIEURE FICHE FICHE TECHNIQUE - MISE À JOUR MARS ARS 2010 Avant-propos Cette fiche ne traite pas des dispositifs dépendant des concessions municipales d affichage ou apposés sur des éléments de mobilier urbain. Depuis

Plus en détail

Projet de loi n o 156

Projet de loi n o 156 PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 156 Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement et d autres dispositions législatives relativement à la protection et à la réhabilitation

Plus en détail

: IMMEUBLES RELVANT DU STATUT DE LA COPROPRIETE

: IMMEUBLES RELVANT DU STATUT DE LA COPROPRIETE 1 PROJET DE LOI POUR L ACCES AU LOGEMENT ET UN URBANISME RENOVE CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITATION IMMATRICULATION DES COPROPRIETES INFORMATIONS ACQUEREURS LOTS NOUVEAUX TEXTES CODE DE LA CONSTRUCTION

Plus en détail

Maison de la Sainte Famille

Maison de la Sainte Famille Maison de la Sainte Famille Quartier des Ouyêlis 10-6767 Rouvroy Tél. : 063 43 01 10 - Fax : 063 57 10 89 Courriel : sainte-famille-rouvroy@acis-group.org Site web : www.acis-group.org Association Chrétienne

Plus en détail