LES RÉSEAUX TRANSNATIONAUX DE VILLES ENGAGÉS DANS LA GOUVERNANCE CLIMATIQUE MONDIALE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES RÉSEAUX TRANSNATIONAUX DE VILLES ENGAGÉS DANS LA GOUVERNANCE CLIMATIQUE MONDIALE"

Transcription

1 LES RÉSEAUX TRANSNATIONAUX DE VILLES ENGAGÉS DANS LA GOUVERNANCE CLIMATIQUE MONDIALE Présentation réalisée pour le Colloque annuel EDS 24 mars 2016 Marielle Papin Étudiante au doctorat en Science Politique

2 Pourquoi ce sujet? La ville : acteur local ou acteur global? Ville globale (Sassen, 1991). Relations translocales (Lee, 2015). Emergence récente des réseaux transnationaux de villes. Rôle dans la gouvernance climatique.

3 Comment les réseaux transnationaux de villes influencent-ils la gouvernance climatique mondiale?

4 LES APPORTS DE LA LITTÉRATURE Émergence des réseaux Fonctions des réseaux Rôle d innovateur

5 Comment les réseaux s insèrent-ils dans la gouvernance climatique mondiale? Gouvernance multi-niveaux / Gouvernance par paliers multiples. Gouvernance type 1 et gouvernance type 2 (Bulkeley et al., 2003; Betsill et Bulkeley, 2006). Volontarisme municipal et urbanisme stratégique (Bulkeley, 2013).

6 A quoi les réseaux servent-ils? Réseau comme vecteur de promotion de l action des villes (Toly, 2008). Ressources politiques et financières (Bulkeley et Betsill, 2004). Diffusion d information, de bonnes pratiques/politiques publiques (Hakelberg, 2014).

7 La fonction d innovation Notion souvent citée dans la littérature: Innovations techniques Innovations sociales et/ou normatives (Toly, 2008; Bulkeley, Castán-Broto et Edwards, 2015). Innovations politiques (Hakelberg, 2014). Innovation et diffusion (Gordon, 2013). Innovation et expérimentation (Hoffmann, 2011).

8 Un vide dans la littérature On s intéresse aux attributs des réseaux, mais pas aux relations qu ils entretiennent entre eux. Contexte d un monde hyper connecté, aux éléments interdépendants. Pas d étude empirique approfondie sur le sujet.

9 UNE NOUVELLE PROPOSITION L étude des interactions comme variable de l impact des réseaux transnationaux de villes engagés dans la gouvernance climatique

10 Conceptualisation de l innovation A distinguer de l expérimentation. A distinguer de la diffusion. Se situe à l intérieur d un processus de changement mais frontières difficiles à définir. Pas quelque chose d inné. Résultat d un processus de combinaison de microinnovations émanant de différents éléments du système.

11 Le cadre théorique: les approches sur la complexité Un système complexe est un système dans lequel des réseaux d éléments sans contrôle central et qui suivent des règles simples engendrant à la fois un comportement collectif complexe et des processus de traitement d information sophistiqués et d adaptation par l apprentissage ou l évolution (Mitchell, 2009). Principes-clés : Ouverture Coévolution Auto-organisation Emergence Non-linéarité

12 Apports Les approches sur la complexité permettent de comprendre, au travers des principes de la co-évolution, l adaptation et l apprentissage, l émergence de l innovation. En envisageant les réseaux de villes sous l angle d un sous-système complexe, on peut expliquer comment ceux-ci parviennent à générer de l innovation dans le système de la gouvernance climatique mondiale.

13 Méthodologie Analyse structurale des réseaux sociaux Étude comparative de type qualitatif

14 Conclusion Apport principal : une nouvelle variable explicative. Prochaines étapes. Pistes de recherche alternatives.

15 Références bibliographiques ACUTO, M. An Urban Affair; How Mayors Shape Cities for World Politics. In: CURTIS, S. (Ed.). The Power of Cities in International Relations. New York; Abingdon: Routledge, cap. 4, (Cities and Global Governance). BETSILL, M. M.; BULKELEY, H. Transnational Networks and Global Environmental Governance: The Cities for Climate Protection Program. International Studies Quarterly, v. 48, n. 2, p , Cities and the Multilevel Governance of Global Climate Change. Global Governance, v. 12, n. 2, p , BULKELEY, H. Cities and climate change. London: Routledge, BULKELEY, H. et al. Transnational Climate Change Governance. New York: Cambridge University Press, BULKELEY, H.; CASTÁN-BROTO, V.; EDWARDS, G. A. S. An urban politics of climate change : experimentation and the governing of socio-technical transitions. New York; Abingdon: Routledge, BULKELEY, H. et al. Environmental Governance and Transnational Municipal Networks in Europe. Journal of Environmental Policy & Planning, v. 5, n. 3, p , 2003.

16 BUSCH, H. Linked for action? An analysis of transnational municipal climate networks in Germany. International Journal of Urban Sustainable Development, p. 1-19, CURTIS, S., Ed. The Power of Cities in International Relations. Cities and Global Governance. Abingdon; New York: Routledge, Cities and Global Governance GORDON, D. J. Between local innovation and global impact: cities, networks, and the governance of climate change. Canadian Foreign Policy Journal, v. 19, n. 3, p , HAKELBERG, L. Governance by Diffusion: Transnational Municipal Networks and the Spread of Local Climate Strategies in Europe. Global Environmental Politics, v. 14, n. 1, p , HOFFMANN, M. J. Climate Governance at the Crossroads; Experimenting with a Global Response after Kyoto. New York: Oxford University Press, Inc., JOHNSON, C. A.; GORDON, D. J. Cities and Transnational City Networks in Global Climate Governance: Orchestration and Engagement at the Urban Scale International Studies Association Annual Conference. Atlanta, GA 16 mars KEINER, M.; KIM, A. Transnational City Networks for Sustainability. European Planning Studies, v. 15, n. 10, p

17 LEE, T. Global Cities and Transnational Climate Change Networks. Global Environmental Politics, v. 13, n. 1, p , Global Cities and Climate Change. The Translocal Relations of Environmental Governance. New York: Routledge, LJUNGKVIST, K. The Global City; From strategic site to global actor. In: CURTIS, S. (Ed.). The Power of Cities In International Relations. New York; Abingdon: Routledge, cap. 2, (Cities and Global Governance). MITCHELL, M. Complexity : a guided tour. New York, N.Y: Oxford University Press, SASSEN, S. The Global City: New York, London, Tokyo. Princeton, N.J: Princeton University Press, TOLY, N. J. Transnational Municipal Networks in Climate Politics: From Global Governance to Global Politics. Globalizations, v. 5, n. 3, p , 2008.

18 MERCI Courriel:

ARTICULER UN VOYAGE SCOLAIRE ET UNE SÉQUENCE

ARTICULER UN VOYAGE SCOLAIRE ET UNE SÉQUENCE ARTICULER UN VOYAGE SCOLAIRE ET UNE SÉQUENCE Thème/Niveau de classe Première Planning the British territory: London, a city aside from the other UK cities London, a city at the core of transportations

Plus en détail

Enjeux de la gouvernance interorganisationnelle des TI

Enjeux de la gouvernance interorganisationnelle des TI Enjeux de la gouvernance interorganisationnelle des TI Anne-Marie Croteau, PhD Professeure agrégée en SI Chercheure associée au CEFRIO et au CETO Fellow, CIRANO anne-marie.croteau@concordia.ca Agenda Motivations

Plus en détail

Chapitre 8Innovation technologique et dynamique des industries

Chapitre 8Innovation technologique et dynamique des industries Chapitre 8 Innovation technologique et dynamique des industries Niveau méso-économique : Approche évolutionniste innovations technologiques comme source principale de la dynamique industrielle Vision riche,

Plus en détail

AMÉLIORER LA RÉSILIENCE URBAINE PAR UN DIAGNOSTIC COLLABORATIF L exemple des services urbains parisiens face à l inondation

AMÉLIORER LA RÉSILIENCE URBAINE PAR UN DIAGNOSTIC COLLABORATIF L exemple des services urbains parisiens face à l inondation 1 AMÉLIORER LA RÉSILIENCE URBAINE PAR UN DIAGNOSTIC COLLABORATIF L exemple des services urbains parisiens face à l inondation Marie Toubin 26 février 2014 2 Problématique Démarche Conclusion Contexte La

Plus en détail

AME-6063 LES VILLES EN RECONSTRUCTION (avec séjour d étude à la Nouvelle-Orléans les 3-11 mai)

AME-6063 LES VILLES EN RECONSTRUCTION (avec séjour d étude à la Nouvelle-Orléans les 3-11 mai) AME-6063 LES VILLES EN RECONSTRUCTION (avec séjour d étude à la Nouvelle-Orléans les 3-11 mai) Professeur: RÉGENT CABANA Téléphone: 504 861-4433 Courriel: regentcabana@hotmail.com Janvier 2016 INTRODUCTION

Plus en détail

Objet : Formation aux techniques avancées d analyse de réseaux sociaux - SciencesPo Paris - 14-17 mars 2016

Objet : Formation aux techniques avancées d analyse de réseaux sociaux - SciencesPo Paris - 14-17 mars 2016 Objet : Formation aux techniques avancées d analyse de réseaux sociaux - SciencesPo Paris - 14-17 mars 2016 L Ecole doctorale de Sciences Po organise du 14 mars au 17 mars 2016 au Centre de Sociologie

Plus en détail

Avant-propos. Dimitri UZUNIDIS

Avant-propos. Dimitri UZUNIDIS Avant-propos Dimitri UZUNIDIS Innovation : introduire des nouveautés, des changements, plus spécialement dans l industrie et, plus généralement, dans les affaires. Aussi, faire du neuf à partir de l existant

Plus en détail

Démocratisation de la culture, démocratie culturelle et gouvernance

Démocratisation de la culture, démocratie culturelle et gouvernance Démocratisation de la culture, démocratie culturelle et gouvernance Professeure Monica Gattinger, École d'études politiques, Université d'ottawa 16 au 18 novembre 2011 Whitehorse (Yukon) 1 Note au lecteur

Plus en détail

Quel avenir pour les TIC dans l enseignement secondaire au Cameroun?

Quel avenir pour les TIC dans l enseignement secondaire au Cameroun? Quel avenir pour les TIC dans l enseignement secondaire au Cameroun? Par WINA Blaise FIRISSOU Cellule de la statistique et du Système d Information Universitaire MINESUP Introduction Le présent article

Plus en détail

Colloque sur les initiatives locales de développement territorial durable Jean Fortin, maire de Baie-Saint-Paul et Luce-Ann Tremblay, communication

Colloque sur les initiatives locales de développement territorial durable Jean Fortin, maire de Baie-Saint-Paul et Luce-Ann Tremblay, communication Colloque sur les initiatives locales de développement territorial durable Jean Fortin, maire de Baie-Saint-Paul et Luce-Ann Tremblay, communication et développement durable 1 Plan de la présentation 1.

Plus en détail

Colloque sur les initiatives locales de développement territorial durable Jean Fortin, maire de Ville de Baie-Saint-Paul

Colloque sur les initiatives locales de développement territorial durable Jean Fortin, maire de Ville de Baie-Saint-Paul Colloque sur les initiatives locales de développement territorial durable Jean Fortin, maire de Ville de Baie-Saint-Paul 1 Plan de la présentation 1. Origine de la démarche 2. Méthodologie 3. La concrétisation

Plus en détail

Le programme Interreg IVA et la capitalisation sur les projets maritimes The Interreg IVA programme and capitalisation on maritime projects

Le programme Interreg IVA et la capitalisation sur les projets maritimes The Interreg IVA programme and capitalisation on maritime projects Le programme Interreg IVA et la capitalisation sur les projets maritimes The Interreg IVA programme and capitalisation on maritime projects Barbara Léplivier Secrétariat Technique Conjoint/ Joint Technical

Plus en détail

1. Objet de l étude & Questions de recherche

1. Objet de l étude & Questions de recherche Titre de la communication: Fragmentation institutionnelle et intégration des transports et de l aménagement du territoire au niveau métropolitain en Amérique du Nord : Une comparaison Toronto-Chicago 10e

Plus en détail

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Frank LASCK Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Frank Lasch, professeur en entrepreneuriat, a rejoint le Groupe Sup de Co Montpellier Business School en septembre 2003

Plus en détail

de la BELGIQ du 1 ANNONCE

de la BELGIQ du 1 ANNONCE UN IV et ER en SI PR TÉS O e M ns OT AN IO TÉ N P de UB la SA LIQ NT UE É UE BELGIQ 6 1 0 2 B ru x elles i a m 0 2 u a 7 du 1 me I T É de Q u at r i è ANNONCE S R E V I UN S P M E T P R I Nfrancophone

Plus en détail

Contenu Objectifs et indications complémentaires 1 2 3 4 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL?

Contenu Objectifs et indications complémentaires 1 2 3 4 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL? Programme Pôle état de santé et de bien-être social 1 - QU EST-CE QUE LA SANTÉ? QU EST-CE QUE LE BIEN-ÊTRE SOCIAL? La découverte de ces concepts-clés doit viser à poser les bases de la culture médico-sociale.

Plus en détail

L'ANALYSE DYNAMIQUE DE RESEAUX SOCIAUX METHODE ET APPLICATION (SIENA POUR LES NULS) COMPLETS AVEC SIENA. Ainhoa de Federico de la Rúa

L'ANALYSE DYNAMIQUE DE RESEAUX SOCIAUX METHODE ET APPLICATION (SIENA POUR LES NULS) COMPLETS AVEC SIENA. Ainhoa de Federico de la Rúa L'ANALYSE DYNAMIQUE DE RESEAUX SOCIAUX COMPLETS AVEC SIENA METHODE ET APPLICATION (SIENA POUR LES NULS) Ainhoa de Federico de la Rúa Université de Toulouse II Le Mirail CERS LISST RESEAUX CAUSES OU EFFETS?

Plus en détail

EBL TALK. Une approche différente du concept de «Smart City»

EBL TALK. Une approche différente du concept de «Smart City» EBL TALK Une approche différente du concept de «Smart City» Pol GOETZINGER p.goetzinger@sustain.lu Un constat Pour appréhender et comprendre la Smart City, environ 546 millions de résultats sont à notre

Plus en détail

Rapports de prescription, savoir et pouvoir d agir, et développement au travail

Rapports de prescription, savoir et pouvoir d agir, et développement au travail Rapports de prescription, savoir et pouvoir d agir, et développement au travail ROGALSKI Janine Directeur de recherche CNRS honoraire Laboratoire «Cognitions humaine et artificielle» CHArt Université Paris

Plus en détail

Stratégie d intégration du développement durable dans la formation à Polytechnique. Proposition pour discussion V1 (01 mai 2012)

Stratégie d intégration du développement durable dans la formation à Polytechnique. Proposition pour discussion V1 (01 mai 2012) Stratégie d intégration du développement durable dans la formation à Polytechnique Proposition pour discussion V1 (01 mai 2012) Résumé : Ce document propose une vision de l intégration des principes et

Plus en détail

Introduction et Lancement du Programme

Introduction et Lancement du Programme Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Année universitaire 2007 2008 PIMS GEM / UJF Introduction et Lancement du Programme Resp. : Sylvie BLANCO, Professeur, Grenoble Ecole

Plus en détail

Université de Montréal

Université de Montréal École de criminologie Hiver 2016 Université de Montréal CRI 2250 Préparation de stage : psychiatrie-justice Jonathan Lambert Tel : 864-9884 (télécopie : 864-9887) Courriel: jonathan.lambert.ippm@ssss.gouv.qc.ca

Plus en détail

Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques.

Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques. PRÉSENTATION Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques. Impliqué depuis plusieurs années dans le développement des nouvelles technologies et de l Internet, mes

Plus en détail

Récemment approuvés : 13 projets de capitalisation

Récemment approuvés : 13 projets de capitalisation Récemment approuvés : 13 projets de capitalisation Les projets suivants ont été approuvés en mars 2013 par le Comité de Sélection du Programme MED avec un budget total d environ 15 M. Ils ont été créés

Plus en détail

Rapport annuel 2010-2011

Rapport annuel 2010-2011 Rapport annuel 2010-2011 CHAIRE DES CAISSES POPULAIRES ACADIENNES EN GESTION DES COOPÉRATIVES 1. BILAN La Chaire a pour mandat principal de développer «de nouvelles connaissances par le biais des études

Plus en détail

Parcours d étudiants, médias, et usages des technologies pour apprendre l anglais

Parcours d étudiants, médias, et usages des technologies pour apprendre l anglais Parcours d étudiants, médias, et usages des technologies pour apprendre l anglais Carine Brienne Laure Chotel Catherine Dang Katherine Maillet Carl Storz Apprendre les langues au 21 ème siècle Plan de

Plus en détail

Plan de communication After Life du projet européen Miniwaste www.miniwaste.eu

Plan de communication After Life du projet européen Miniwaste www.miniwaste.eu Plan de communication After Life du projet européen Miniwaste www.miniwaste.eu Avec le soutien financier de la Commission Européenne Les grands principes du projet Miniwaste : 1. Miniwaste est un projet

Plus en détail

Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016

Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016 Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques 9 au 11 mai 2016 Contexte La reconnaissance du rôle de la culture dans le développement économique et durable des pays a été soulignée

Plus en détail

Regards croisés à mi- parcours sur la qualité d un Master. C. Dupont & F. Georges LabSET- ULg

Regards croisés à mi- parcours sur la qualité d un Master. C. Dupont & F. Georges LabSET- ULg Regards croisés à mi- parcours sur la qualité d un Master C. Dupont & F. Georges LabSET- ULg Le contexte 2 Agronomes sans emploi Besoin d agents de développement MASTER 3 Repères historiques 2006-2007

Plus en détail

Tourisme Familles. Publics scolaires. Les 4 formations essentielles. www.tams.fr. 13 dates 2015/2016 dans vos régions.

Tourisme Familles. Publics scolaires. Les 4 formations essentielles. www.tams.fr. 13 dates 2015/2016 dans vos régions. Les 4 formations essentielles Acteurs du tourisme, CDT, CRT, Offices de Tourisme, Musées, Châteaux, prestataires Vous souhaitez professionnaliser votre équipe sur les marchés des prestations enfants Familles

Plus en détail

BÂTIR DES PARTENARIATS EFFICACES PARMI LES MUNICIPALITÉS DITERRANÉENNES ENNES POUR LA PROMOTION DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL

BÂTIR DES PARTENARIATS EFFICACES PARMI LES MUNICIPALITÉS DITERRANÉENNES ENNES POUR LA PROMOTION DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL BÂTIR DES PARTENARIATS EFFICACES PARMI LES MUNICIPALITÉS EUROPÉENNES ENNES ET MÉDITERRANM DITERRANÉENNES ENNES POUR LA PROMOTION DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL Constitution des groupes de travail de

Plus en détail

Smart Cities Contexte, définitions et best practices. Dr. Nathalie Crutzen Professeur, HEC Liege Directrice du Smart City Institute

Smart Cities Contexte, définitions et best practices. Dr. Nathalie Crutzen Professeur, HEC Liege Directrice du Smart City Institute Smart Cities Contexte, définitions et best practices Dr. Nathalie Crutzen Professeur, HEC Liege Directrice du Smart City Institute Namur, le 19 avril 2016 Smart City : Contexte global Challenges démographiques:

Plus en détail

INNOVATION ET ENTREPRENEURIAT, LE CAS DU SECTEUR DU TOURISME À PARIS

INNOVATION ET ENTREPRENEURIAT, LE CAS DU SECTEUR DU TOURISME À PARIS INNOVATION ET ENTREPRENEURIAT, LE CAS DU SECTEUR DU TOURISME À PARIS Laurice Alexandre-Leclair et Zeting Liu CEDAG Université Paris Descartes Réseau de Recherche sur l Innovation (RRI) Ecole d été RRI

Plus en détail

Journée découverte Midi-Pyrénées Innovation

Journée découverte Midi-Pyrénées Innovation Journée découverte Midi-Pyrénées Innovation Toulouse, le 23 octobre 2008 «Sécurité économique» Normalisation, certification : facteurs de réussite pour la gestion des risques Groupe AFNOR Délégation Midi-Pyrénées

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Médiations des sciences Médiation des risques en santé

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Médiations des sciences Médiation des risques en santé www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Médiations des sciences Médiation des risques en santé Former des spécialistes en médiations des sciences et de la santé Ce master professionnel s adresse à des

Plus en détail

Relations culturelles extérieures européennes: nouvelles stratégies? Résumé analytique

Relations culturelles extérieures européennes: nouvelles stratégies? Résumé analytique European external cultural relations: Paving new ways? Relations culturelles extérieures européennes: nouvelles stratégies? Gaëlle Lisack Cette publication a été réalisée dans le cadre du programme de

Plus en détail

Le Comité d entreprise (CE) et le Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)

Le Comité d entreprise (CE) et le Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Les acteurs du handicap Fiche 11 Le Comité d entreprise (CE) et le Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Le Comité d entreprise LeCEestconsultésurlesmesuresprisesenvuedefaciliterlamiseoularemiseautravaildesaccidentésdutravail

Plus en détail

Plan de partenariat. 18e Rendez-vous des OBV

Plan de partenariat. 18e Rendez-vous des OBV Plan de partenariat 18e Rendez-vous des OBV LES OBV ET LE ROBVQ Les organismes de bassins versants du Québec (OBV) sont des organismes mandatés par le gouvernement en vertu de la «Loi affirmant le caractère

Plus en détail

Coef (1) * Ecrit Coef Oral Coef autres Coef

Coef (1) * Ecrit Coef Oral Coef autres Coef REGLEMENT D'EXAMEN ANNEE UNIVERSITAIRE 2015 / 2016 - LMD Conformément aux modalités d'évaluation des connaissances en licence et master approuvées par les conseils de l'ujf (utiliser les tableaux spécifiques

Plus en détail

formations pour les bénévoles associatifs en seine-saint-denis

formations pour les bénévoles associatifs en seine-saint-denis formations pour les bénévoles associatifs en seine-saint-denis PROGRAMME SEPTEMBRE-DÉCEMBRE 2012 formations pour les bénévoles associatifs LA LIGUE DE L ENSEIGNEMENT FOL 93 s inscrit dans un mouvement

Plus en détail

Expert workshop. 9h-16h 14 septembre 2011

Expert workshop. 9h-16h 14 septembre 2011 Expert workshop 9h-16h 14 septembre 2011 Effets de la convergence d industries sur le choix stratégique associé à l organisation du processus d innovation : Le cas du jeu vidéo et du cinéma d animation

Plus en détail

La Banque mondiale au Maroc. Activités en bref. Oct. 08

La Banque mondiale au Maroc. Activités en bref. Oct. 08 La Banque mondiale au Maroc Activités en bref Oct. 08 1 La Stratégie de coopération Maroc/Banque mondiale La nouvelle Stratégie de Coopération approuvée le 19 mai 2005 par les membres du Conseil d administration

Plus en détail

Regards. Géographie, économie, Société 11 (2009) 353-360

Regards. Géographie, économie, Société 11 (2009) 353-360 Regards Géographie, économie, Société 11 (2009) 353-360 géographie économie société sur... GES participe de manière classique à la vie scientifique par la diffusion des travaux des chercheurs, les comptes

Plus en détail

Forum destiné aux fournisseurs de services Mercredi, 26 mars 2014

Forum destiné aux fournisseurs de services Mercredi, 26 mars 2014 Forum destiné aux fournisseurs de services Mercredi, 26 mars 2014 Introduction / objectifs de la manifestation Stephan Röthlisberger Chef de la direction opérationnelle E-Government Suisse How to start

Plus en détail

Case management ou coordination des soins?

Case management ou coordination des soins? Pistes pour l intégration des soins pour les personnes âgées fragiles vivant au domicile Case management ou coordination des soins? THÉRÈSE VAN DURME JEAN MACQ INSTITUT DE RECHERCHE SANTÉ ET SOCIÉTÉ (IRSS

Plus en détail

Ressources Humaines B.A.P.A.

Ressources Humaines B.A.P.A. Ressources Humaines B.A.P.A. FMS, source de valeur complémentaire pour ses clients par l incubation de ses talents & du développement durable de l efficience de ses forces Humaines Entreprise Adaptée Agrément

Plus en détail

Programme scientifique MUST

Programme scientifique MUST Programme scientifique MUST Management of Urban Smart Territories 03/06/2014 Claude Rochet - Florence Pinot 1 Qu est-ce qui fait qu une ville est «smart»? Ce n est pas une addition de «smarties»: smart

Plus en détail

Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec (RAIQ)

Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec (RAIQ) Consultation du milieu des arts interdisciplinaires sur les besoins en création, diffusion, résidences, documentation et formation ainsi que sur la vision d un lieu identitaire destiné aux pratiques interdisciplinaires

Plus en détail

MS «MDC» MARKETING DESIGN INNOVATION Le projet design: organisation et management le concept «UTI» (usage, technique, identité)

MS «MDC» MARKETING DESIGN INNOVATION Le projet design: organisation et management le concept «UTI» (usage, technique, identité) MS «MDC» MARKETING DESIGN INNOVATION Le projet design: organisation et management le concept «UTI» (usage, technique, identité) designer, responsable diplômes cy cle long École de design Nantes Atlantique,

Plus en détail

Innovateurs et réformateurs : technologies numériques pour l école.

Innovateurs et réformateurs : technologies numériques pour l école. 130 BÉZIAT Jacques Innovateurs et réformateurs : technologies numériques pour l école. MOTS-CLES : discours / innovateur / réformateur / école primaire / TIC Cette contribution, issue d une thèse de doctorat,

Plus en détail

LES TERRITOIRES DE LA MÉDIATION CULTURELLE APPEL À COMMUNICATIONS. Échelles, frontières et limites

LES TERRITOIRES DE LA MÉDIATION CULTURELLE APPEL À COMMUNICATIONS. Échelles, frontières et limites APPEL À COMMUNICATIONS LES TERRITOIRES DE LA MÉDIATION CULTURELLE Échelles, frontières et limites Organisé par le Groupe de recherche sur la médiation culturelle En partenariat avec : Forum professionnel

Plus en détail

Réseaux écologiques en régions alpines : une approche comparée de la mise en œuvre d un principe d aménagement par la préservation

Réseaux écologiques en régions alpines : une approche comparée de la mise en œuvre d un principe d aménagement par la préservation Thèse de doctorat, spécialité «sciences du territoire» Auteur : Yann Kohler Date : 2011 Réseaux écologiques en régions alpines : une approche comparée de la mise en œuvre d un principe d aménagement par

Plus en détail

Nos atouts pour vous accompagner

Nos atouts pour vous accompagner Formations Les effets de seuils sociaux Tableaux de bord sociaux et pilotage social Assistance à la mise en place d accords d entreprise Audit social d optimisation / de conformité / de sécurisation Rupture

Plus en détail

Inégalité croissante au Canada :

Inégalité croissante au Canada : Inégalité croissante au Canada : Preuves montrant la nécessité de procéder à une réforme fiscale et du marché du travail Alan Walks, Ph. D. Professeur agrégé, Géographie et planification, Université de

Plus en détail

Annual General Meeting / Assemblée générale annuelle. May 13, 2014 / le 13 mai 2014

Annual General Meeting / Assemblée générale annuelle. May 13, 2014 / le 13 mai 2014 Annual General Meeting / Assemblée générale annuelle May 13, 2014 / le 13 mai 2014 Welcome / Bienvenue Introductions / présentations: Your name / ton nom Your affiliation / ton organization How you have

Plus en détail

Type de contrat. Financeur. Localisation. Planning prévisionnel. Encadrant. Résumé CNRS - CDD. Réseau R2DS Ile-de -France

Type de contrat. Financeur. Localisation. Planning prévisionnel. Encadrant. Résumé CNRS - CDD. Réseau R2DS Ile-de -France «Transition énergétique, niche de marché et gouvernance territoriale : Les enjeux du développement de l énergie solaire en France» Proposition de sujet de thèse (CIRED) Type de contrat CNRS - CDD Financeur

Plus en détail

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.)

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) Introduction L aboutissement à un usage rationnel des médicaments est le résultat d un programme exécuté par une chaîne

Plus en détail

EMBIX vous accompagne sur l ensemble du cycle de vie de la

EMBIX vous accompagne sur l ensemble du cycle de vie de la «POUR DES VILLES INTELLIGENTES ET AGRÉABLES À VIVRE» NOTRE VISION DE LA SMART CITY Les collectivités locales et aménageurs sont confrontés à de nouveaux enjeux dans l aménagement durable de leurs territoires.

Plus en détail

OSA Organisation Synergique Apprenante

OSA Organisation Synergique Apprenante L ORGANISATION APPRENANTE OSA Organisation Synergique Apprenante Serge Racine, Ph.D. (IDEES / UdeM) 30 avril 2009 HÉC Montréal 1 Une organisation synergique apprenante comprend 1. Une image de l organisation

Plus en détail

Compte-rendu Séminaire 2 des projets ANR TERMOS et PPS GOUVENUS Jeudi 30 juin 2011

Compte-rendu Séminaire 2 des projets ANR TERMOS et PPS GOUVENUS Jeudi 30 juin 2011 Compte-rendu Séminaire 2 des projets ANR TERMOS et PPS GOUVENUS Jeudi 30 juin 2011 Participants : Sylvy Jaglin, Jonathan Rutherford, Marie-Hélène Zérah, François-Mathieu Poupeau, Hélène Subrémon, Francesca

Plus en détail

Joint Master of Architecture. Directive pour l élaboration de la Thèse Master

Joint Master of Architecture. Directive pour l élaboration de la Thèse Master Joint Master of Architecture Directive pour l élaboration de la Thèse Master Août 2013 Entériné le 29 août 2013 par la direction du Joint Master of Architecture Berner Fachhochschule Haute école spécialisée

Plus en détail

Stratégie montréalaise 2014-2017

Stratégie montréalaise 2014-2017 Stratégie montréalaise 2014-2017 22 octobre 2014 Stratégie montréalaise Conditions d une stratégie gagnante : 1. Être conçue par et pour les citoyens Dialoguer avec les citoyens de façon continue Privilégier

Plus en détail

Chapitre 1 Les sources du comportement individuel : personnalité, influences sociales et perception... 7

Chapitre 1 Les sources du comportement individuel : personnalité, influences sociales et perception... 7 Table des matières Introduction.......................................................................... 1 Quelques choix fondamentaux........................................................... 2 La nature

Plus en détail

Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso. Jorgen Schytte/StillPictures

Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso. Jorgen Schytte/StillPictures Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso Jorgen Schytte/StillPictures 3 Collecte des données Questions traitées dans ce chapitre Quels outils utiliser pour recueillir des données sur l économie

Plus en détail

Nicolas LEPRETRE 27 ans, nicolas.lepretre@ens-lyon.fr

Nicolas LEPRETRE 27 ans, nicolas.lepretre@ens-lyon.fr Nicolas LEPRETRE 27 ans, nicolas.lepretre@ens-lyon.fr PROFIL Doctorant contractuel en Science Politique à l École Normale Supérieure de Lyon DOCTORAT Doctorat de Science Politique à l École Normale Supérieure

Plus en détail

Processus d innovation et rôle de la recherche UMR INNOVATION UMR LAMETA UMR MOISA UR B&SEF UR GREEN

Processus d innovation et rôle de la recherche UMR INNOVATION UMR LAMETA UMR MOISA UR B&SEF UR GREEN Processus d innovation et rôle de la recherche UMR INNOVATION UMR LAMETA UMR MOISA UR B&SEF UR GREEN Journées 2014 du Labex Agro, Montpellier 3-4 avril 2014 L innovation : une idée mise en pratique (définition

Plus en détail

PLAN D ETUDES MUSE 2015

PLAN D ETUDES MUSE 2015 VOLET Immersion 16 ECTS - 1 er semestre -Interdisciplinarité et Gestion de travail en groupe AT 2 ECTS Automne S1 -Module Environnement alpin et sociétés CR 4 ECTS & Module Environnement alpin et sociétés

Plus en détail

Technologies et Autonomie

Technologies et Autonomie Technologies et Autonomie Bruno Charrat (Directeur général du CNR-Santé) Benjamin Zimmer (Doctorant) Journée Santé 22 Mars 2011 1 Innover pour apporter un Plus Innover dans la prise en charge des soins

Plus en détail

Financement et développement de projets d énergie renouvelable participatifs et citoyens

Financement et développement de projets d énergie renouvelable participatifs et citoyens Financement et développement de projets d énergie renouvelable participatifs et citoyens Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four 75006 Paris - France www.iddri.org

Plus en détail

Initiateurs du Projet

Initiateurs du Projet Initiateurs du Projet? A PROVA La coopérative d activités et d emploi A PROVA a pour objet social de contribuer au développement local et à l insertion par l accompagnement, l information et la stimulation

Plus en détail

Enquête EvalPartenaires de l OICE sur le profil des Organisations Volontaires d Evaluateurs Professionnels (OVEPs)

Enquête EvalPartenaires de l OICE sur le profil des Organisations Volontaires d Evaluateurs Professionnels (OVEPs) Enquête EvalPartenaires de l OICE sur le profil des Organisations Volontaires d Evaluateurs Professionnels (OVEPs) I. Information de base sur le profil 1. Nom et acronyme de l organisation (OVEP) 2. Couverture

Plus en détail

JRI. Articles. Journal de la recherche de l iavs N0.1, Septembre 2015

JRI. Articles. Journal de la recherche de l iavs N0.1, Septembre 2015 JRI Journal de la recherche de l iavs N0.1, Septembre 2015 Articles 1/ Référentiels indicatifs pour des schémas d intégration de l entreprise dans les systèmes et dynamiques de prévention et de gestion

Plus en détail

3 Vers une évolutions des pratiques dans les contextes opérationnels des territoires. 3 Logement Design vers évolution de l AMO.

3 Vers une évolutions des pratiques dans les contextes opérationnels des territoires. 3 Logement Design vers évolution de l AMO. . 3 Vers des pistes au service d une évolution de l habiter à l oeuvre 3 Vers une évolutions des pratiques dans les contextes opérationnels des territoires 2 «La qualité du projet architecturale» 2 les

Plus en détail

Mallette de ressources mathématiques pour l école, cycle 1 cycle 2. La recherche MARENE Mallette de Ressources pour le Nombre à l'ecole

Mallette de ressources mathématiques pour l école, cycle 1 cycle 2. La recherche MARENE Mallette de Ressources pour le Nombre à l'ecole Mallette de ressources mathématiques pour l école, cycle 1 cycle 2 La recherche MARENE Mallette de Ressources pour le Nombre à l'ecole Laetitia Bueno-Ravel, CREAD Pierre Eysseric, COPIRELEM Sophie Soury-Lavergne,

Plus en détail

La Structure du système international

La Structure du système international Fiche de l Irsem n 7 La Structure du système international Ilinca MATHIEU Pour citer ce document : Ilinca Mathieu, La structure du système international Fiche de l Irsem n 7, juillet 2011, 6 pages http://www.irsem.defense.gouv.fr

Plus en détail

PRÉPARER ET FORMER DES LEADERS GLOBAUX - POURQUOI ET COMMENT?

PRÉPARER ET FORMER DES LEADERS GLOBAUX - POURQUOI ET COMMENT? PRÉPARER ET FORMER DES LEADERS GLOBAUX - POURQUOI ET COMMENT? Emmanuel Josserand Professeur HEC, Université de Genève CMOS, University of Technology, Sydney De la stratégie à l organisation La firme multi-locale

Plus en détail

Gestion prévisionnelle du personnel au XXIème siècle Les défis d un processus-clé de la GRH

Gestion prévisionnelle du personnel au XXIème siècle Les défis d un processus-clé de la GRH Page 1 sur 6 Gestion prévisionnelle du personnel au XXIème siècle Les défis d un processus-clé de la GRH Prof. Y. Emery, responsable de la Chaire «Management public et ressources humaines», IDHEAP, Lausanne

Plus en détail

La rencontre du «Fil» & le journal «De fil en aiguille»

La rencontre du «Fil» & le journal «De fil en aiguille» La rencontre du «Fil» & le journal «De fil en aiguille» Projet mis en place et coordonné par l échevinat des affaires sociales et de la santé de la ville de Mouscron 2 projets complémentaires Le Fil Le

Plus en détail

Résumé de la recherche

Résumé de la recherche Résumé de la recherche Évaluation du développement et de l apprentissage des élèves des établissements proposant le Programme primaire du Baccalauréat International Ce résumé a été élaboré par le service

Plus en détail

Le résultat attendu au terme de l appui technique est l amélioration de l efficacité de la COCAFEM/GL.

Le résultat attendu au terme de l appui technique est l amélioration de l efficacité de la COCAFEM/GL. CONSULTANT OU UNE CONSULTANTE APPUI TECHNIQUE POUR LA RÉVISION DU SCHÉMA ORGANISATIONNEL ET DES STATUTS ET RÈGLEMENTS DE LA COCAFEM/GL ET POUR L ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DES CHANGEMENTS ADOPTÉS

Plus en détail

ACCUEIL DES ENERGIES RENOUVELABLES SUR LE RESEAU ELECTRIQUE EUROPEEN

ACCUEIL DES ENERGIES RENOUVELABLES SUR LE RESEAU ELECTRIQUE EUROPEEN ACCUEIL DES ENERGIES RENOUVELABLES SUR LE RESEAU ELECTRIQUE EUROPEEN Journée commune SEII SEE Bruxelles le 24 sept 2010 Sommaire 01. Les énergies renouvelables en Europe: ce qui existe déjà et ce qui va

Plus en détail

Plateforme technologique labellisée par le MESR. CLUSTER - Grappe d entreprises labellisée par la DATAR

Plateforme technologique labellisée par le MESR. CLUSTER - Grappe d entreprises labellisée par la DATAR «Qualité d usage, technologies avancées & processus optimisés, dans le bâti neuf et rénové du futur» CLUSTER - Grappe d entreprises labellisée par la DATAR Plateforme technologique labellisée par le MESR

Plus en détail

Journées autour des publications, LISyC, 2009. Les chercheurs et les publications

Journées autour des publications, LISyC, 2009. Les chercheurs et les publications Journées autour des publications, LISyC, 2009 Publier au Quoi? Comment? Ou? jean-philippe.babau@univ-brest.fr LISyC, UBO, UEB www.lisyc.univ-brest.fr/pages_perso/babau/ Les chercheurs et les publications

Plus en détail

FR CONSEIL DE DIRECTION UNIDROIT 2012 91 ème session C.D. (91) Misc. 3.

FR CONSEIL DE DIRECTION UNIDROIT 2012 91 ème session C.D. (91) Misc. 3. FR CONSEIL DE DIRECTION UNIDROIT 2012 91 ème session C.D. (91) Misc. 3. Rome, 7-9 mai 2012 Original: anglais mai 2012 CONCLUSIONS SOMMAIRES Point n 1 de l ordre du jour: Adoption de l ordre du jour provisoire

Plus en détail

LES INDUSTRIES CULTURELLES ET L ÉCONOMIE CRÉATIVE

LES INDUSTRIES CULTURELLES ET L ÉCONOMIE CRÉATIVE LES INDUSTRIES CULTURELLES ET L ÉCONOMIE CRÉATIVE Forum Francophone de l innovation Atelier sectoriel/synthèse Namur le 24-09-2014 Contexte Les industries culturelles et créatives constituent, à l ère

Plus en détail

L Entrepreneuriat Social:

L Entrepreneuriat Social: L Entrepreneuriat Social: Une Force pour la Stabilité Politique en Tunisie Gilbert Doumit ESSAI Forum Entreprises(4 ème Edition) 18 Novembre, 2015 2015 www.beyondrd.com Plan L Entrepreneuriat Social: Une

Plus en détail

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Recherche et rédaction : Monica Jekovska, agente de recherche au CRDS 22 e Colloque du RQVVS,

Plus en détail

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr

Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat. www.urma-mp.fr Lancement du site internet de l URMA Midi Pyrénées Université Régionale des Métiers et de l Artisanat www.urma-mp.fr 15 avril 2013 La Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat de Midi-Pyrénées lance

Plus en détail

Quelles pistes pour stimuler la participation à la vie culturelle? Regard international

Quelles pistes pour stimuler la participation à la vie culturelle? Regard international Quelles pistes pour stimuler la participation à la vie culturelle? Regard international Pour qui? France Stratégie, organisme de réflexion, d expertise et de concertation placé auprès du Premier ministre

Plus en détail

Cours de perfectionnement Praticien-ne-s formateur-trice-s HES-SO Année 2015 VAUD

Cours de perfectionnement Praticien-ne-s formateur-trice-s HES-SO Année 2015 VAUD Cours de perfectionnement Praticien-ne-s formateur-trice-s HES-SO Année 2015 VAUD OFFRE DE FORMATION Cette offre de formation s adresse aux praticien-ne-s formateur-trice-s HES-SO en exercice, au bénéfice

Plus en détail

CALENDRIER ET PLAN DE SUIVI DES RECOMMANDATIONS DES EXPERTS

CALENDRIER ET PLAN DE SUIVI DES RECOMMANDATIONS DES EXPERTS CALENDRIER ET PLAN DE SUIVI DES RECOMMANDATIONS DES EXPERTS ÉVALUATION DU BACHELIER EN RELATIONS PUBLIQUES ( 2013-2014) INTRODUCTION L évaluation du bachelier en Relations Publiques est le deuxième exercice

Plus en détail

Programme in International Place Promotion and Cultural Tourism

Programme in International Place Promotion and Cultural Tourism Master mention Etudes Européennes et Internationales Programme in International Place Promotion Directrice : Cécile Doustaly formation initiale ou en apprentissage Membre de l ENCATC European network on

Plus en détail

Matériaux biosourcés et transition énergétique

Matériaux biosourcés et transition énergétique Matériaux biosourcés et transition énergétique Colloque «État des lieux et perspectives du chanvre dans la construction en Champagne-Ardenne» David WITT DREAL Champagne-Ardenne / SAHB 10 décembre 2014

Plus en détail

e-mail : martine.azam@univ-tlse2.fr 05 61 50 25 84 06 72 89 12 80 THEMES DE RECHERCHE

e-mail : martine.azam@univ-tlse2.fr 05 61 50 25 84 06 72 89 12 80 THEMES DE RECHERCHE Martine Azam Maître de Conférences en sociologie Université de Toulouse II -Le Mirail, U.F.R. S.E.S (Sciences, Espaces, Sociétés) Département de Sociologie - Institut Raymond Ledrut Maison de la recherche

Plus en détail

COLLOQUE DES SERVICES COURANTS Le coaching : une approche de supervision pédagogique privilégiée au CSSS de la Vieille-Capitale

COLLOQUE DES SERVICES COURANTS Le coaching : une approche de supervision pédagogique privilégiée au CSSS de la Vieille-Capitale COLLOQUE DES SERVICES COURANTS Le coaching : une approche de supervision pédagogique privilégiée au CSSS de la Vieille-Capitale Nancy Côté et Sandra Lavigne, t.s. et conseillères cliniciennes en travail

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL FAO/CEE DE L ÉCONOMIE FORESTIÈRE ET DES STATISTIQUES DES FORÊTS Vingt-septième session

GROUPE DE TRAVAIL FAO/CEE DE L ÉCONOMIE FORESTIÈRE ET DES STATISTIQUES DES FORÊTS Vingt-septième session Distr. GÉNÉRALE TIM/EFC/WP.2/2005/8 9 février 2005 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Comité du bois ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ALIMENTATION ET L AGRICULTURE Commission

Plus en détail

«Si l enjeu des années 1980 a été pour les firmes automobiles de changer de modèle industriel, l enjeu actuel est probablement celui de leur

«Si l enjeu des années 1980 a été pour les firmes automobiles de changer de modèle industriel, l enjeu actuel est probablement celui de leur «Si l enjeu des années 1980 a été pour les firmes automobiles de changer de modèle industriel, l enjeu actuel est probablement celui de leur redéploiement international. Certes, l internationalisation

Plus en détail

Annabelle JAOUEN. Courriel : a.jaouen@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Annabelle JAOUEN. Courriel : a.jaouen@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Annabelle JAOUEN Courriel : a.jaouen@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Annabelle JAOUEN, professeur associé en Entrepreneuriat au Groupe Sup de Co Montpellier Business School, détient

Plus en détail

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Naïma Bentayeb

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Naïma Bentayeb Compte rendu Ouvrage recensé : Christian Jetté, Les organismes communautaires et la transformation de l État-providence : Trois décennies de coconstruction des politiques publiques dans le domaine de la

Plus en détail