Au cœur des métiers et des compétences à la centrale de Gravelines

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Au cœur des métiers et des compétences à la centrale de Gravelines"

Transcription

1 Dossier Au cœur des métiers et des compétences à la centrale de Gravelines EDF s est doté, en moins de 20 ans en France, d un parc de production électronucléaire sans équivalent qui contribue à la sécurité énergétique du pays : 58 réacteurs représentant une puissance installée de 63,1 GW qui assurent plus de 85 % de la production d électricité d EDF et hissent la France au rang de deuxième puissance électronucléaire mondiale derrière les Etats-Unis. Au sein de ce parc, le centre nucléaire de production d électricité (CNPE) de Gravelies dispose de 6 unités de 900 MW chacune. Il compte 1700 salariés auxquels s ajoutent ponctuellement, durant les arrêts pour maintenance des réacteurs, de 600 à 2000 prestataires selon l importance des travaux à réaliser. Dans le monde, les besoins en recrutement du secteur énergétique devraient être multipliés par trois ou quatre dans les années à venir. Le Groupe EDF recrutera ainsi personnes par an en France dans les cinq prochaines années, dont 500 ingénieurs et autant de techniciens dans le domaine du nucléaire. C est une opportunité pour adapter les compétences aux nouveaux enjeux d EDF. Ainsi, en 2010, la centrale de Gravelines a recruté plus de 140 personnes. Dans ce contexte, la transmission et le renouvellement des compétences sont une priorité absolue pour EDF. Pour concrétiser cette ambition, la Division Production Nucléaire d EDF a mis en place dès 2008, une Académie des métiers, pour former par promotion des salariés au plus près du terrain. A Gravelines, l Académie a été lancée en 2008 et déjà, plus de 500 académiciens ont pu profiter de ce dispositif. EDF et la centrale de Gravelines s engagent à promouvoir la diversité et l égalité des chances dans tous les domaines. Plusieurs accords collectifs ont été formalisés en ce sens depuis plus de 15 ans. Leur but : favoriser l intégration professionnelle des personnes handicapées, promouvoir l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et développer la formation professionnelle tout au long de la vie.

2 [ Travailler dans le nucléaire ] Salariés d EDF et entreprises prestataires travaillent ensemble. Chacun possède des compétences particulières qui se complètent et ont pour objectif d assurer le bon fonctionnement et la sûreté des installations nucléaires. L exploitation de la centrale nucléaire de Gravelines fait appel à des métiers et des compétences de précision. Les principales familles de métier sont les suivantes : La conduite Les équipes de conduite (l exploitation) pilotent les unités de production. Elles assurent en continu (24h/24h et 7j/7j) la disponibilité des installations pour alimenter le réseau électrique national. Chaque équipe coordonne l exploitation et la surveillance depuis une salle de commande. Ce métier représente plus de 500 personnes. La sécurité et la radioprotection L environnement L environnement est constamment surveillé par les équipes de la centrale. Elles suivent des mesures réalisées en continu, comme pour la radioactivité ambiante, ou de façon périodique pour les poussières atmosphériques, l eau, le lait, l herbe autour des centrales. Chaque année, la centrale de Gravelines réalise ainsi plus de mesures. Ce métier représente 70 personnes. Que ce soit dans le domaine de la prévention des risques classiques ou de la radioprotection, des experts interviennent au quotidien auprès des salariés de la centrale et des entreprises extérieures. Ils sont chargés de vérifier la bonne application des règles de prévention des risques et d aider les intervenants à travailler en toute sécurité. Ces métiers représentent 70 personnes.

3 La maintenance Les métiers de maintenance (automatismes, essais, électromécanique, robinetterie, logistique nucléaire ) assurent l entretien de l outil industriel de manière préventive et corrective. Ils sont particulièrement sollicités lors des arrêts annuels programmés, au cours desquels le réacteur est rechargé en combustible. Pendant ces arrêts, de nombreuses opérations d entretien sont également effectuées. Ces métiers représentent 650 personnes. a u s s s t e n s e. t. L ingénierie et la sûreté qualité Les équipes de conduite et de maintenance sont assistées par des équipes d ingénierie. Celles-ci participent à l amélioration permanente de la sûreté, en s appuyant sur le retour d expérience des autres centrales et l analyse du comportement des matériels. Le service sûreté-qualité contrôle de manière indépendante toutes les activités concernant ces deux domaines. Il fournit aussi conseil et assistance aux autres métiers techniques. Ces métiers représentent 120 personnes.

4 [ Recruter de nouveaux talents à la centrale de La reprise des investissements industriels et le développement des activités d ingénierie nucléaire, notamment dans le cadre de la relance du nucléaire dans le monde, intensifient les besoins de main d œuvre d EDF, alors que de nombreux départs à la retraite sont prévus. Plus de 65 % des salariés d EDF sont âgés de plus de 40 ans et la moitié des effectifs de maintenance et d exploitation dans les métiers de production et d ingénierie devrait partir à la retraite d ici Dans ce contexte, le renouvellement des compétences des salariés du nucléaire, qu ils soient d EDF ou d entreprises prestataires, représente l un des enjeux principaux de cette industrie aujourd hui et dans le futur. La centrale de Gravelines s inscrit dans cette démarche d investissement pour l avenir. De nombreuses opportunités Le recrutement massif de jeunes talents, sensibilisés aux questions énergétiques de demain et formés aux dernières avancées technologiques et réglementaires du secteur, est une formidable opportunité pour EDF et ses centrales nucléaires dans un secteur en pleine évolution. Le Groupe EDF recrutera ainsi personnes par an en France dans les cinq prochaines années, dont 500 ingénieurs et autant de techniciens dans le domaine du nucléaire. EDF recherche de nouveaux diplômés dans l ingénierie et l exploitation nucléaire, essentiellement sur les métiers techniques, formés aux dernières avancées technologiques et réglementaires du secteur. Pour attirer les nouveaux talents, EDF a renforcé sa communication et modernisé ses modes de recrutement. Toutes les offres d emplois, d apprentissage et de stages sont disponibles sur le site dédié edfrecrute.com. La centrale de Gravelines a développé une relation de proximité avec les établissements supérieurs, participe aux forums des grandes écoles, à des conférences sur les campus, en s appuyant sur des collaborateurs qui vont témoigner de leur expérience professionnelle. Elle organise également des visites de ses installations et a ainsi accueilli près de 3000 élèves et étudiants sur ses installations pour leur faire découvrir l industrie du nucléaire. A la centrale de Gravelines, 375 embauches ont été réalisées depuis 2007, dont 140 en Agir pour l intégration des personnes handicapées Signataire de la «Charte de la diversité» depuis 2006, EDF est engagée au quotidien en faveur de la diversité, formidable source de richesse pour le Groupe. Par son 8ème accord sur l intégration professionnelle des personnes en situation de handicap, EDF s engage, sur les 4 ans de l accord, à réserver au moins 4 % de ses recrutements à des personnes handicapées. Ainsi, EDF recrutera a minima 240 salariés et 100 apprentis en situation de handicap d ici Agir pour l égalité entre les hommes et les femmes Depuis plusieurs années, EDF et ses centrales nucléaires mènent des actions concrètes en faveur de l égalité et de la mixité professionnelle entre les hommes et les femmes. Pour son engagement en faveur de l égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, EDF a reçu en 2006 le «Label Egalité», confirmé en L action d EDF a notamment permis de réduire significativement les écarts salariaux entre les hommes et les femmes. L entreprise a renforcé son engagement dans ce domaine en signant en 2008 le 2 ème accord d entreprise sur l égalité professionnelle. Dans le nucléaire, l accès des femmes à des postes de direction est en constante augmentation depuis plusieurs années. En 2009, près de 29 % de femmes cadres ont été recrutées. C est deux fois plus qu en En 2010, la centrale de Gravelines a embauché 2 personnes handicapées. A ce jour, 16 personnes handicapées ont intégré les effectifs de la centrale de Gravelines. Ainsi, la centrale de Gravelines en 2009 et a recruté 30 femmes

5 Gravelines ] Former pour le futur La transmission et le renouvellement des compétences sont une priorité absolue pour EDF dans un contexte de mutation rapide et profonde du monde de l énergie. Cette priorité se traduira notamment par une hausse très significative des investissements consacrés à la formation dès 2010 et la création du 1er Campus EDF. Une Académie des métiers à la centrale de Gravelines Pour garantir le renouvellement des compétences dans un contexte où les départs en retraite s'accélèrent, la Division Production Nucléaire d EDF a mis en place en 2008 une Académie des métiers, pour former par promotion et au plus près du terrain, les nouveaux entrants dans la filière nucléaire. Pour préparer tout nouvel entrant dans la filière nucléaire, le cursus de formation va de 500 heures (14 semaines) à 900 heures (26 semaines) pour un technicien d exploitation, et alterne entre formation théorique et pratique avec des stages en radioprotection, fonctionnement, mises en situation, connaissance de l entreprise, travaux pratiques sur simulateur (réplique exacte de la salle de commande d un réacteur). Il s agit de transmettre de manière dynamique les savoirs et savoir-faire, d intégrer une culture de rigueur, une culture sûreté, dans les actes professionnels de tous les nouveaux entrants. Dans les Académies des métiers, l'enseignement s'organise en trois parties : les principes théoriques, les règles fondamentales de la culture sûreté en milieu nucléaire, transmis par le management local, et les gestes techniques spécifiques à chacun des métiers, enseignés dans le cadre d'un chantier-école. Le chantier-école permet aux salariés du nucléaire, nouveaux entrants ou non, d acquérir ou de revoir les comportements, gestes et règles fondamentaux des métiers du nucléaire, dans un environnement sécurisé représentant la réalité d'exploitation d une centrale et simulant les risques, avec un cahier des charges parmi les plus exigeants au niveau international. A Gravelines, l Académie des métiers a été lancée en Depuis, 500 personnes ont profité de ce dispositif. La formation en alternance : Un tremplin pour l emploi L apprentissage est l une des voies de formation choisies par EDF pour répondre au besoin de renouvellement de ses compétences. Il concerne tous les métiers du Groupe notamment la production, ainsi que tous les niveaux de diplômes, du CAP au bac +5. Pour l année 2009, EDF a accueilli nouveaux apprentis qui resteront en moyenne 2 ans dans l entreprise. Dès 2010 et dans la durée, EDF maintiendra la dynamique initiée en 2009 et accueillera encore cette année plus de 4 % de ses effectifs en alternance. EDF a décidé de mettre l accent sur les offres permettant d accéder au 1 er niveau de qualification (CAP), dont le nombre sera multiplié par 5 pour être porté à 100 en tuteurs accompagnent au quotidien les apprentis pour mettre en place les conditions nécessaires à la réussite de leur formation et de leur insertion professionnelle. Si une partie des jeunes en apprentissage a vocation à être embauchée par EDF afin de participer au renouvellement des compétences, une autre partie pourra trouver un emploi parmi ses prestataires qui sont confrontés à la même problématique du renouvellement des compétences, ou dans des entreprises recherchant des compétences acquises au sein d EDF. A la centrale de Gravelines, 48 nouveaux apprentis ont découvert l univers du nucléaire en Et 27 jeunes ayant obtenu leur diplôme en 2010 à l issue de leur contrat d apprentissage ont été embauchés et ont rejoint les équipes d EDF. La centrale prévoit de recruter 45 nouveaux apprentis pour l année 2011.

6 Les métiers du nucléaire chez les entreprises prestataires EDF et ses centrales nucléaires ont fait le choix de confier à des entreprises extérieures la majeure partie des interventions saisonnières réalisées lors des arrêts pour maintenance. Ces entreprises sont aujourd hui des partenaires incontournables. Leur expertise, leur capacité de mobilisation et leurs compétences spécialisées sont la garantie d une maintenance de qualité des centrales nucléaires. Chaque année, quelque salariés extérieurs sont ainsi mobilisés pour ces travaux, dont qui interviennent en zone nucléaire aux côtés des salariés d EDF. La centrale de Gravelines compte ainsi de nombreux partenariats industriels avec notamment Areva, Cegelec, Endel, Ponticelli, Spi Nucléaire,Westinghouse En 2010, elle a accueilli 2500 salariés d entreprises extérieures qui sont intervenus tout au long des arrêts programmés pour maintenance des 6 unités de production. [ ] Des besoins en compétences pointues ou rares Les opérations de maintenance réalisées lors des arrêts de réacteur font appel à des compétences rares. Seuls des constructeurs et des entreprises spécialisés, qui travaillent aussi pour d autres industriels, peuvent mettre à disposition cette expertise, acquise depuis le début du fonctionnement du parc nucléaire et entretenue en permanence. Un large panel de métiers La chaudronnerie : le chaudronnier travaille le métal (souvent l acier carbone, parfois inoxydable, mais aussi les alliances d aluminium, de cuivre, de nickel, de titane ) sous forme de tôles et de barres. La tuyauterie : le métier de tuyauteur consiste à réaliser les réseaux de tuyauterie entrant dans la construction des grands sites industriels comme les centrales nucléaires. Le soudage : la soudure est le procédé d assemblage de métaux le plus répandu. Le métier de soudeur consiste principalement à réaliser des travaux d assemblage, d installation, de modification et de maintenance des réseaux de tuyauterie ou de grands ensembles chaudronnés comme on en trouve en centrale nucléaire. L électricité : l électricien prépare le matériel électrique destiné aux chantiers, à partir des demandes émises par le client. Les automatismes : l automaticien gère l ensemble des activités de maintenance réalisées sur les systèmes de contrôle-commande liés à un outil de production. La radioprotection : le technicien en radioprotection participe à la prévention des risques radiologiques dans tous les domaines, de la préparation à l exécution des travaux. La logistique nucléaire : le technicien en logistique nucléaire assure la préparation logistique des chantiers dans des installations telles que les centrales nucléaires.

7 [ Entreprises prestataires : préparer l avenir ] Former Comme l ensemble de la filière nucléaire française, les entreprises prestataires sont confrontées au renouvellement de leur personnel et aux futurs départs en retraite de leurs salariés. Dans les années à venir, les entreprises qui participent à la construction, à la maintenance et à la déconstruction des centrales nucléaires du parc exploité par EDF doivent recruter le personnel nécessaire pour faire face à leurs carnets de commandes. Ces besoins en compétence sont accentués par la relance du nucléaire dans le monde. Recruter D ici 2012, les entreprises françaises de l industrie nucléaire recruteront salariés. Certains métiers très spécialisés tels que les chaudronniers, soudeurs, calorifugeurs, robinetiers, sont fortement recherchés. Mais les peintres, électriciens, échafaudeurs, automaticiens, mécaniciens, techniciens et logisticiens font également partie des métiers clés de l industrie nucléaire, dont les entreprises ont besoin. En partenariat avec EDF, une campagne de promotion des métiers du nucléaire a été lancée en juin 2009 pour aller directement à la rencontre des candidats potentiels dans les régions. L objectif est de leur offrir des emplois à long terme associés à des perspectives de formation et d évolution. Parallèlement, un site Internet a été mis en ligne. Il propose toutes les informations nécessaires pour s orienter, choisir un métier ou trouver un emploi : La centrale de Gravelines a participé au forum organisé en 2010 les 12 et 13 mars à Dunkerque. En 2011, un nouveau forum sera organisé au second semestre. EDF et les entreprises du nucléaire interviennent ensemble auprès de l Education Nationale, des différentes structures de formation et des Chambres de commerce pour que soient créés des cursus de formation mieux adaptés aux besoins des centrales nucléaires, offrant des parcours professionnels croisés. Les entreprises de l industrie nucléaire ont la volonté de favoriser l insertion des jeunes dans le monde professionnel. La formation en alternance vise ainsi à offrir aux jeunes la possibilité d entrer dans la vie active avec un diplôme et une expérience professionnelle. L AFPI de Dunkerque a développé avec les entreprises prestataires, des formations adaptées de remise à niveau de salariés dans des domaines techniques précis tels que les machines tournantes ou la robinetterie. Le calorifugeage : le calorifugeur pose ou dépose des matériaux isolants sur des tuyauteries, cuves, matériels pour les protéger de l environnement extérieur et éviter les pertes ou montées de chaleur. L échafaudage : le métier d échafaudeur consiste à mettre à disposition des autres corps de métier des moyens d accès spéciaux ou des postes de travail pour leur permettre d intervenir en toute sécurité sur des matériels en hauteur. La mécanique sur machines tournantes : le mécanicien sur machines tournantes assure l entretien, la révision ou la reconstruction des machines tournantes (pompes, turbines, compresseurs, ventilateurs ) lors d une intervention de réparation réalisée sur le matériel ou dans le cadre de visites de maintenance programmées. La robinetterie : le mécanicien robinetier réalise la maintenance préventive et corrective, à dominante mécanique, des équipements, installations et matériels de robinetterie.

8 Les chiffres clés du recrutement à la centrale de Gravelines Les effectifs 1700 personnes composent l effectif EDF de la centrale, 400 salariés d entreprises extérieures permanents 2500 salariés d entreprises extérieures sont venus renforcer les effectifs sur le site durant les 6 arrêts de 2010 Les recrutements 22 embauches en 2006, 38 en 2007, 69 en 2008, 96 en 2009, 140 en 2010 Apprentissage : 33 apprentis en 2008, 35 en 2009, 48 en 2010, En 2010, 27 jeunes ayant obtenu leur diplôme par apprentissage ont rejoint les équipes de la centrale. Les retombées socio-économiques Taxes annuelles (professionnelles, foncière, redevance sur les INB, redevance au Port Autonome de Dunkerque) : plus de 115 millions d euros. Marchés passés avec les entreprises locales et régionales : 120 millions d euros. Pour en savoir + Si vous souhaitez déposer votre candidature, connectez vous sur le site Comment vous informer sur la centrale de Gravelines? Sur le site internet de Gravelines, vous trouverez toute l information relative à l actualité de la centrale ainsi que sur les événements d exploitation. Par ailleurs, chaque semaine, une lettre d information «Gravelines Infos» est éditée et envoyée par mail à plus de 700 destinataires. Elle est également téléchargeable sur le site internet de Gravelines : Site internet EDF : Crédit photos pour le Dossier : D. Coulier- EDF Médiathèque/Laurent Vautrin

Un Métier... Un Avenir

Un Métier... Un Avenir Un Métier... Un Avenir Soudeur, Tuyauteur, Chaudronnier Du CAP au Diplôme d Ingénieur... des formations qualifiantes pour un secteur de pointe Sommaire Un secteur en plein développement... Page 2 Principaux

Plus en détail

Conditions de recours aux entreprises prestataires pour la maintenance. CNPE de Gravelines. Commission Locale d Information 29 mai 2013

Conditions de recours aux entreprises prestataires pour la maintenance. CNPE de Gravelines. Commission Locale d Information 29 mai 2013 Conditions de recours aux entreprises prestataires pour la maintenance CNPE de Gravelines Commission Locale d Information 29 mai 2013 Sommaire 1. La politique industrielle du Groupe EDF 2. Le suivi médical,

Plus en détail

La centrale nucléaire de Bugey, au cœur des métiers et des compétences

La centrale nucléaire de Bugey, au cœur des métiers et des compétences DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010 La centrale nucléaire de Bugey, au cœur des métiers et des compétences Un geste simple pour l'environnement, n'imprimez ce message que si vous en avez l'utilité. Site de

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Les ressources humaines L assurance emploie environ 210 000 personnes en France. Face aux évolutions démographiques et en réponse aux besoins croissants en qualifications, le secteur continue de recruter

Plus en détail

Programme GAPEXPERT. Votre ambition, devenir un expert scientifique. Notre vocation, développer votre talent.

Programme GAPEXPERT. Votre ambition, devenir un expert scientifique. Notre vocation, développer votre talent. Programme GAPEXPERT Votre ambition, devenir un expert scientifique. Notre vocation, développer votre talent. AREVA, une électricité sûre, avec moins de CO 2 et compétitive Quelques chiffres clés 48 000

Plus en détail

Randstad, un partenaire emploi incontournable

Randstad, un partenaire emploi incontournable Randstad, un partenaire emploi incontournable Sommaire Randstad dans le monde / Randstad en France Les engagements de Randstad Randstad, un réseau 100% spécialisé par métier Notre expertise RH La recherche

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie-Gestion de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Assistant Ressources Humaines du Talent Development Program H/F

Assistant Ressources Humaines du Talent Development Program H/F Assistant Ressources Humaines du Talent Development Program H/F Au sein de BNP Paribas, Ressources Humaines Groupe, vous contribuez à la réalisation des ambitions du Groupe dans la politique de gestion

Plus en détail

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire ] [Lancement de la campagne des recrutements pour la construction de la LGV Bretagne Pays de la Loire Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Journalisme et medias régionaux de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

ERDF accompagne la transition énergétique et prépare les compétences de demain

ERDF accompagne la transition énergétique et prépare les compétences de demain IIIIIIIIIIDossier de presseiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ERDF accompagne la transition énergétique et prépare les compétences de demain Vendredi 12 décembre 2014 Contact presse Marie

Plus en détail

Lycée Paul Emile Victor à Obernai : Une nouvelle plateforme de formation à la maintenance nucléaire

Lycée Paul Emile Victor à Obernai : Une nouvelle plateforme de formation à la maintenance nucléaire Communiqué de presse 11 avril 2014 Lycée Paul Emile Victor à Obernai : Une nouvelle plateforme de formation à la maintenance nucléaire Ce 11 avril, le Lycée des métiers Paul Emile Victor d Obernai a le

Plus en détail

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux 1 Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux L emploi des jeunes et des seniors : chantier prioritaire de la «Grande conférence sociale» des 9 et 10 juillet 2012 Un Accord

Plus en détail

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Lancement du chantier Eurartisanat Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social 22 mai 2015 DISCOURS Seul le prononcé fait foi Monsieur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30

DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30 PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30 Les Emplois d'avenir en Languedoc-Roussillon en quelques chiffres

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE PORTANT SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES AU SEIN D ELECTRICITE DE STRASBOURG

ACCORD D ENTREPRISE PORTANT SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES AU SEIN D ELECTRICITE DE STRASBOURG ACCORD D ENTREPRISE PORTANT SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES AU SEIN D ELECTRICITE DE STRASBOURG ENTRE LES SOUSSIGNES Électricité de Strasbourg, société anonyme au capital de

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Technico-commercial en milieu industriel de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d

Plus en détail

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Informations presse - 22 mai 2014 CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Signature le 22 mai à Paris pour le prolongement en 2014 de la campagne de mobilisation

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE VU l article L 118-1 du code du travail, VU la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation

Plus en détail

ACCORD-CADRE DE COOPÉRATION

ACCORD-CADRE DE COOPÉRATION ACCORD-CADRE DE COOPÉRATION ENTRE LE MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE ET LES REPRESENTANTS DES PROFESSIONS DE L HOTELLERIE ET DE LA RESTAURATION Le ministre de

Plus en détail

Construire son avenir avec le Bâtiment!

Construire son avenir avec le Bâtiment! Construire son avenir avec le Bâtiment! FFB Grand Paris Point Rencontre Emploi Formation 10 rue du débarcadère 75852 PARIS Cedex 17 Le Bâtiment en quelques mots Le BTP Alors que le Bâtiment concerne la

Plus en détail

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps

L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L Artisanat Première entreprise de France aujourd hui et pour longtemps L artisanat, c est quoi, c est qui? L artisanat est un secteur essentiel de l économie nationale. Il regroupe : 250 métiers, répartis

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Patron de votre centre Midas?

Patron de votre centre Midas? Franchise Midas Et si vous deveniez, vous aussi Patron de votre centre Midas? > www.franchise.midas.fr er personnes à votre écoute Une convention annuelle, des réunions régionales, des commissions thématiques

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion comptable de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Label lycée des métiers

Label lycée des métiers Encart : Mise en oeuvre de la loi d orientation et de programme pour l avenir de l école Label lycée des métiers C. n 2005-204 du 29-11-2005 NOR : MENE0502572C RLR : 520-2 MEN - DESCO Texte adressé aux

Plus en détail

La CCI Haute-Savoie de demain

La CCI Haute-Savoie de demain Dossier de presse La CCI Haute-Savoie de demain 25 juin 2015 www.haute-savoie.cci.fr La CCI de demain se construit aujourd hui Face aux sévères restrictions budgétaires imposées au réseau des CCI ces trois

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Lancement du campus des métiers et des qualifications «Energies et Maintenance» (Bassin de Thionville Vallée de la Fensch)

DOSSIER DE PRESSE. Lancement du campus des métiers et des qualifications «Energies et Maintenance» (Bassin de Thionville Vallée de la Fensch) DOSSIER DE PRESSE Lancement du campus des métiers et des qualifications «Energies et Maintenance» (Bassin de Thionville Vallée de la Fensch) Mardi 2 septembre 2014 Contacts presse : Conseil Régional de

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Agriculture raisonnée et certification environnementale de Montpellier SupAgro Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chef de chantier de l Université de Valenciennes et du Hainaut- Cambrésis - UVHC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

LES ENTREPRISES QUI ASSURENT LA MAINTENANCE DU PARC NUCLÉAIRE

LES ENTREPRISES QUI ASSURENT LA MAINTENANCE DU PARC NUCLÉAIRE EDF s est doté en France, en moins de 20 ans, d un parc de production électronucléaire sans équivalent qui contribue largement à la sécurité énergétique du pays : 58 centrales nucléaires, représentant

Plus en détail

Être employeur d apprenti(e)

Être employeur d apprenti(e) 2013 2014 Être employeur d apprenti(e) en Nord-Pas de Calais Embaucher des apprenti(e)s, les former, leur transmettre des savoir-faire, être accompagné... RÉGION Nord-Pas de Calais L APPRENTISSAGE, UN

Plus en détail

Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences»

Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences» Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences» Objectifs de la formation : La formation prépare à 5 types d activité : Diagnostic : Analyse des besoins

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Création textile et gestion de la production de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

Charte du. Proximité. Expertise. Partenariat

Charte du. Proximité. Expertise. Partenariat Proximité Expertise Partenariat Charte du Le Point A est le service d information, d orientation professionnelle et d appui aux entreprises pour le développement de l alternance et l emploi des jeunes

Plus en détail

[CERTIFICATION QUALITE EN 9100]

[CERTIFICATION QUALITE EN 9100] Certification EN9100 [CERTIFICATION QUALITE EN 9100] Demande d accompagnement sur une action collective «Certification qualité EN9100 porté par la filière Normandie AéroEspace. Contexte de la mission...

Plus en détail

Le passeport Orientation et Formation

Le passeport Orientation et Formation Le passeport Orientation et Formation Sommaire Le passeport Orientation et Formation : de quoi s agit-il? Quels sont les avantages à construire son passeport Orientation et Formation? Comment utiliser

Plus en détail

Devenir Ingénieur Arts et Métiers par la voie de l apprentissage

Devenir Ingénieur Arts et Métiers par la voie de l apprentissage Angers Devenir Ingénieur Arts et Métiers par la voie de l apprentissage A qui s adresse ce document? Ce document s adresse aussi bien aux candidats à la formation d ingénieur Arts et Métiers par la voie

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014

Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014 Conclusions de la journée de mobilisation pour l apprentissage du 19 septembre 2014 La Grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 a rappelé le rôle de l apprentissage pour l intégration des jeunes

Plus en détail

Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur Technico-commercial est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire a pour fonction

Plus en détail

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations:

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations: PROTOCOLE D ACCORD ENTRE LE SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE ET LA REGION CENTRE POUR LA MISE EN PLACE D UN PLAN DES METIERS DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL I : Contexte: Le schéma régional des

Plus en détail

Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008.

Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008. Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008. Dans le cadre des travaux de la Commission Consultative Sous-Régionale

Plus en détail

L apprentissage, une idée d avenir

L apprentissage, une idée d avenir L apprentissage, une idée d avenir Val d Oise Bienvenue à l IMA! Premier formateur en alternance du département du Val-d Oise, l Institut des Métiers de l Artisanat vous accueille sur trois sites différents

Plus en détail

juillet 2012 PARTENARIATS

juillet 2012 PARTENARIATS Newsletter juillet 2012 SOMMAIRE SÉLECTION DE PROJETS Comité d orientation : comment fonctionne-t-il? Quatre nouveaux projets retenus pour 2012. PARTENARIATS Energie Jeunes : première Convention annuelle.

Plus en détail

ACCORD CADRE entre. le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE

ACCORD CADRE entre. le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE ACCORD CADRE entre le secrétariat d Etat chargé de l Enseignement supérieur et de la recherche ET SCHNEIDER ELECTRIC FRANCE La secrétaire d Etat chargée de l enseignement supérieur et de la recherche Le

Plus en détail

15 ans d accompagnement en apprentissage. Compte-rendu de la Réunion de Réflexion du 25 Mai 2011

15 ans d accompagnement en apprentissage. Compte-rendu de la Réunion de Réflexion du 25 Mai 2011 15 ans d accompagnement en apprentissage Compte-rendu de la Réunion de Réflexion du 25 Mai 2011 I. Intervention introductive de M. MAZEREEL Jean-Pierre (éducateur de service de suite de l IME) Pourquoi

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles.

DOSSIER DE PRESSE. Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles. DOSSIER DE PRESSE Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles. Mise en œuvre d une action de Parrainage par le Sous préfet de

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Assistant ressources humaines de l Université Lille 2 - Droit et Santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

Dossier de presse 2015

Dossier de presse 2015 Dossier de presse 2015 Des professionnels qualifiés Un gage de confiance pour le consommateur Contacts presse Qualit EnR Cecil Bonnesoeur - 01 48 78 70 51 - communication@qualit-enr.org Rumeur Publique

Plus en détail

Licence biologie, environnement

Licence biologie, environnement Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence biologie, environnement Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Dossier de presse SEPTEMBRE 2015

Dossier de presse SEPTEMBRE 2015 Dossier de presse SEPTEMBRE 2015 Sommaire Ortec aujourd hui p. 3 Notre histoire p. 6 Nos points d appui p. 7 Perspectives 2015-2017 p. 8 Contact p. 10 Dossier de presse Groupe Ortec CICO 2015 2 Ortec aujourd

Plus en détail

EDITO. Le parti de la jeunesse

EDITO. Le parti de la jeunesse EDITO Le parti de la jeunesse Ils twittent, ils zappent, ils bougent, ils rêvent, ils espèrent et ils doutent La génération Y, celle des 19/29 ans, née avec l avènement de technologies anciennes dans leurs

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

Les prestations de Pôle emploi. Pour faciliter votre retour à l emploi

Les prestations de Pôle emploi. Pour faciliter votre retour à l emploi Les prestations de Pôle emploi Pour faciliter votre retour à l emploi Février 2012 Sommaire L optimisation des démarches L accompagnement Les prestations d évaluation L appui à la création ou reprise d

Plus en détail

Lundi 1er février 2016

Lundi 1er février 2016 Lundi 1er février 2016 8h30 9h00 : Accueil des participants 9h00 9h30 : Allocution d ouverture 9h30 10h45 Conférence introductive : «Manager les ressources humaines dans l incertitude» Est abordée au cours

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management de la chaîne logistique de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Licence professionnelle «Chef de projet handicap et emploi»

Licence professionnelle «Chef de projet handicap et emploi» Ecole MS - DISST Licence professionnelle «Chef de projet handicap et emploi» Le chef de projet handicap et emploi interagit avec des acteurs économiques, associatifs, de santé, ainsi que des institutions

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

METTRE EN PLACE. une politique d emploi de personnes handicapées. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014

METTRE EN PLACE. une politique d emploi de personnes handicapées. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 METTRE EN PLACE une politique d emploi de personnes handicapées Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Chiffres clés et témoignage L

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013 Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI RAPPORT FINAL 13 mars 2013 Version finale 13/03/2013 RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE ÉLECTRONIQUE 2 Introduction Le questionnaire diffusé par l ASMEP-ETI auprès

Plus en détail

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Compte rendu synthétique Novembre 2012 2 sur 10 CONTEXTE DE L ENQUÊTE Cette enquête a été menée par Midi-Pyrénées Bois, en partenariat avec

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion financière et commerciale des risques de l'organisation

Licence professionnelle Gestion financière et commerciale des risques de l'organisation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion financière et commerciale des risques de l'organisation Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

«Rien n est permanent

«Rien n est permanent «Rien n est permanent sauf le changement» Pour nous contacter en France et à l étranger: Téléphone: +33 1 45 46 50 64 Télécopie: +33 1 71 33 10 32 Par courriel: contact@dfacto.fr Sur notre site rubrique

Plus en détail

1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE»

1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE» 1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE» Sous la présidence de Hervé Novelli, secrétaire d Etat chargé du commerce, de l artisanat, des petites et moyennes entreprises,

Plus en détail

PACTE MONDIAL ENGAGEMENT ET COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS

PACTE MONDIAL ENGAGEMENT ET COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS PACTE MONDIAL ENGAGEMENT ET COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS 2013 SOMMAIRE Engagement de SSI Service 3 Nos objectifs 4-6 Nos réalisations 7-12 Les résultats 13-15 Conclusion 16 2 L ENGAGEMENT DE SSI SERVICE

Plus en détail

MAINTENIR DANS L EMPLOI

MAINTENIR DANS L EMPLOI Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 MAINTENIR DANS L EMPLOI un collaborateur handicapé l Les bonnes questions à se poser l Quelles démarches? l Les aides de l Agefiph dont vous pouvez

Plus en détail

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires Fiche presse Jeudi 14 avril 2016 Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires La feuille de route partagée entre l État et la Région pour le développement économique, l emploi

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Médiations des sciences Médiation des risques en santé

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Médiations des sciences Médiation des risques en santé www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Médiations des sciences Médiation des risques en santé Former des spécialistes en médiations des sciences et de la santé Ce master professionnel s adresse à des

Plus en détail

Actualités. du Tricastin. Cligeet. 13 juin 2014. Présentation à la CLIGEET 06/2014-1

Actualités. du Tricastin. Cligeet. 13 juin 2014. Présentation à la CLIGEET 06/2014-1 Actualités de la centrale EDF du Tricastin Cligeet 13 juin 2014 Présentation à la CLIGEET 06/2014-1 Sommaire Le renouvellement des compétences La production La troisième visite décennale de l unité de

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Suivi administratif et contrôle de gestion des opérations bancaires, back office et middle office de l Université

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2014 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI La loi fi xe à tout établissement privé ou public d au moins 20 salariés une obligation d emploi de personnes handicapées

Plus en détail

TENDANCES METIERS EN AQUITAINE

TENDANCES METIERS EN AQUITAINE TENDANCES METIERS EN AQUITAINE Le secteur et les métiers du numérique en Aquitaine Le 08 mars 2016 Sommaire Séquence 1 : Que savoir sur les métiers du numérique en Aquitaine? Quels sont ces métiers, leurs

Plus en détail

Des services pour construire votre réussite

Des services pour construire votre réussite Rhône SAVOIR FAIRE MODERNITÉ TRANSMISSION QUALITÉ PROXIMITÉ APPRENTISSAGE COMPÉTENCE INNOVATION INDÉPENDANCE EXPERTISE CRÉATION La CMA vous accompagne! Des services pour construire votre réussite La CMA

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie quantitative de l Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion de projet et conduite de travaux de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant conseil en droit et gestion des entreprises du secteur agricole

Licence professionnelle Assistant conseil en droit et gestion des entreprises du secteur agricole Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant conseil en droit et gestion des entreprises du secteur agricole Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT Entre d'une part, la FNAIM du Grand Paris 27 bis, avenue de Villiers 75017 PARIS Représentée par son président, Gilles RICOUR DE BOURGIES et d'autre part, les académies de Créteil,

Plus en détail

Les emplois d avenir sont pour vous

Les emplois d avenir sont pour vous Vous avez entre 16 et 25 ans? Peu ou pas qualifié(e) ou résidant sur des territoires à fort taux de chômage? Fortement motivé(e) pour trouver un emploi? Les emplois d avenir sont pour vous Une entrepris

Plus en détail

LA PLACE HAVRAISE : DES ACTEURS QUI SE MOBILISENT POUR UNE FILIERE INDUSTRIELLE D AVENIR

LA PLACE HAVRAISE : DES ACTEURS QUI SE MOBILISENT POUR UNE FILIERE INDUSTRIELLE D AVENIR LA PLACE HAVRAISE : DES ACTEURS QUI SE MOBILISENT POUR UNE FILIERE INDUSTRIELLE D AVENIR La Ville du Havre, la Communauté de l Agglomération havraise, le Grand Port Maritime du Havre, les Chambres de Commerce

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence Professionnelle Maintenance des systèmes pluritechniques spécialité mesure et contrôle pour l instrumentation

Plus en détail

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes Mai 2007 Fiche entreprise Société Générale Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Présentation de l entreprise - Secteur d activité : Banque-Finance - Statut : Société Anonyme - Effectif

Plus en détail

Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes»

Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes» Association Insertion Musique et Son Projet pédagogique Chantier école «Métiers du son & connexes» Les objectifs de la formation Faciliter l accès à une formation qualifiante, un contrat en alternance

Plus en détail

Guide employeurs. La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr

Guide employeurs. La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr La nouvelle plate-forme qui connecte collégiens et employeurs. Guide employeurs http://monstagede3e.seine-saint-denis.fr Parce qu une première expérience dans l univers professionnel est souvent déterminante

Plus en détail

Fédérer les compétences entre générations pour créer des entreprises performantes. Présentation Seniors Entrepreneurs

Fédérer les compétences entre générations pour créer des entreprises performantes. Présentation Seniors Entrepreneurs Fédérer les compétences entre générations pour créer des entreprises performantes Un constat aussi alarmant que prometteur Des centaines de milliers de seniors en France et en Europe, retraités ou en recherche

Plus en détail

Licence professionnelle Economie de la construction

Licence professionnelle Economie de la construction Formations et diplômes Rapport d évaluation Licence professionnelle Economie de la construction Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI)

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) sommaire 1 Préambule P. 4 2 Champ d application P. 6 3 Système

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle Suivi par : Yves SCHENFEIGEL 1 ter avenue

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation CLAUSE D INSERTION Insertion / Formation / Promotion Janvier 2011 Sommaire Introduction La construction d un projet professionnel Cardinal Formation Le personnel et leur rôle La

Plus en détail

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE "DURABLE ET SOLIDAIRE"

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE DURABLE ET SOLIDAIRE RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 3ème Commission de l'environnement, du développement durable et des transports N 2005-03-0036 SÉANCE DU 15 DÉCEMBRE 2005 POLITIQUE : MOYENS DE L'INSTITUTION SECTEUR

Plus en détail

Licence pro. Droit et opérations immobilières. Finalité

Licence pro. Droit et opérations immobilières. Finalité Licence pro. Droit et opérations immobilières Finalité Permettre l insertion professionnelle pour une formation niveau bac+3 en alternance dans le domaine de l immobilier Une formation juridique de haut

Plus en détail

Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au ***

Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au *** Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au *** Chapitre I. Statut et missions Art. 1 er. (Loi du 27 aout 2014) Il est créé dans le cadre de l enseignement

Plus en détail

Projet d'appui à la Qualité

Projet d'appui à la Qualité République Tunisienne Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Institut de Biotechnologie de Sfax Université de Sfax Projet d'appui à la Qualité Création d une plate forme

Plus en détail

MAINTENANCE AERONAUTIQUE : ATOUT POUR L AQUITAINE

MAINTENANCE AERONAUTIQUE : ATOUT POUR L AQUITAINE CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL Séance Plénière du 22 mai 1997 D'AQUITAINE --------- A V I S du CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL D AQUITAINE MAINTENANCE AERONAUTIQUE : ATOUT POUR L AQUITAINE Dans un contexte

Plus en détail

Les chambres de métiers et de l artisanat. Rôle et missions

Les chambres de métiers et de l artisanat. Rôle et missions Les chambres de métiers Rôle et missions sont le lieu de passage obligé et le lieu ressources des chefs d entreprises artisanales pour toutes les formalités intéressant la vie de leur entreprise. Accueillir

Plus en détail