» Consultez la section spéciale «Automobile» De l'annonceur Aux PAges 11 à 15. raynald Joyal. Nous vous plaçons au cœur de l'événement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "» Consultez la section spéciale «Automobile» De l'annonceur Aux PAges 11 à 15. raynald Joyal. Nous vous plaçons au cœur de l'événement"

Transcription

1 Nous vous plaçons au cœur de l'événement Volume 13 nº 01 Édition du 11 au 24 mars exemplaires raynald Joyal Courtier immobilier Pour VenDre ou ACheter, APPeLLez-Moi Cell.: Groupe Sutton - Vision Plus agence immobilière 114, rue Georges Drummondville, Qc G2C 4G8 ou centris.ca Patrick Verville, propriétaire Assistance routière 24h/7jrs Locale et longue distance Service de plate-forme Déverouillage de portes Automobiles Camions Motos PHOTO FRANÇOIS BEAUDREAU une initiative PouR AssuReR la sécurité AlimentAiRe Des PeRsonnes DAns le besoin PAGE 2» Consultez la section spéciale «Automobile» De l'annonceur Aux PAges 11 à 15 Larry Dupuis 86 A, Marie-Victorin, Pierreville

2 2 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 01 DU 11 AU 24 MARS 2015 INTRODUCTION PAR EFFRACTION À NICOLET Trois adolescents de seize ans ont été conduits à l'hôpital, dans la nuit du 5 au 6 mars dernier, après que les policiers les aient trouvés dans un immeuble désaffecté de Nicolet. En début de nuit, un citoyen a fait un signalement à la Sûreté du Québec, à l'effet que des jeunes s'étaient introduits par effraction dans le bâtiment en question, situé sur la rue Notre-Dame Ouest. «Les jeunes s'étaient fait un feu apparemment pour se réchauffer, mais ils se sont retrouvés fortement intoxiqués par la fumée et possiblement aussi par une consommation d'alcool excessive», décrit la sergente Aurélie Guindon de la Sûreté du Québec. Les trois adolescents ont été transportés à l'hôpital par ambulance. Les intervenants médicaux ne craignent toutefois pas pour leurs vies. L'enquête est en cours concernant cet événement. Il devrait y avoir des accusations d'introduction par effraction de portées ultérieurement contre les trois adolescents. [F.B.] SAINT - FRANÇOIS - DU - LAC Distribution alimentaire, dépannage et soutien Des bénévoles assurent la poursuite d'une initiative pour assurer la sécurité alimentaire des personnes dans le besoin. Par François Beaudreau Pierre Houle, curé et bénévole, Pierre Yelle, maire de St-François-du-Lac et bénévole au Comptoir alimentaire, Martyne Desmeules, organisatrice communautaire, Moisson Mauricie / Centre-du-Québec et Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour à l'assemblée nationale. Sur la page couverture, les bénévoles responsables du Comptoir alimentaire de St-François-du-Lac. PHOTO FRANÇOIS BEAUDREAU Les personnes défavorisées de Saint-François-du-Lac peuvent compter sur le soutien du Comptoir alimentaire de l'endroit. Les citoyens dans le besoin et qui en font la demande peuvent se procurer un panier d'aliments moyennant une contribution de cinq dollars par personne. Les sommes amassées servent pour acquitter les frais de fonctionnement de ce service, comme les frais de transport, notamment. Cette ressource utile à la communauté était menacée de fermeture, il y a quelques temps. L'année dernière, le maire de Saint-François-du-Lac, Pierre Yelle, avait réussi à mobiliser un groupe de bénévoles pour assurer la survie de ce service. Deux fois par mois, les bénévoles assurent la distribution des denrées. Ainsi, une distribution de denrées a eu lieu dernièrement au Centre communautaire de Saint-François-du-Lac, soit le 3 mars dernier. Les bénévoles accueillaient alors vingt-deux familles, pour un total de quarantetrois personnes. Et pour souligner de belle façon la poursuite des activités du Comptoir alimentaire, M. Yelle accueillait quelques invités, soit Martyne Desmeules, organisatrice communautaire, Moisson Mauricie / Centre-du-Québec, Pierre Houle, curé et bénévole ainsi que Donald Martel, député de Nicolet- Bécancour à l'assemblée nationale. «En mars, il y a moins de denrées disponibles pour la distribution. Pendant la dernière guignolée, nous avions mis en réserve une partie des denrées non périssables pour s'assurer qu'il y ait de quoi répondre aux demandes des familles dans le besoin dans ces moments-là», explique Pierre Yelle, lui-même bénévole au Comptoir alimentaire de Saint-François-du-Lac. En plus de la générosité des gens et des entreprises du milieu, le Comptoir alimentaire bénéficie de l'appui de différents organismes, comme la Carotte joyeuse, une initiative qui vise à lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale ou encore Moisson Mauricie / Centre-du-Québec, qui demeure la seule banque alimentaire à desservir ces deux régions. Devant les bénévoles réunis au Centre communautaire, Martyne Desmeules, organisatrice communautaire, Moisson Mauricie / Centre-du-Québec, a d'ailleurs souligné l'élan de solidarité qui anime les bénévoles du Comptoir alimentaire. «Il avait été question à un moment d'abandonner, mais le Comptoir alimentaire a pu être relancé grâce aux bénévoles. Je souhaite que ça puisse continuer comme ça pour les années à venir», a-t-elle affirmé. «Je suis heureuse que cette distribution soit rendue possible grâce à une volonté du milieu. C'est un beau partenariat qui réunit les bénévoles des deux côtés du pont.» De son côté, le député Donald Martel a annoncé qu'il octroyait une somme de trois cents dollars pour appuyer cette initiative. «C'était important pour moi de répondre à l'invitation de Monsieur Yelle qui, en faisant du bénévolat, pose un acte de générosité», a-t-il déclaré. DÉPANNAGE ET SOUTIEN De plus, M. Yelle a veillé à la mise sur pied d'un comité de soutien moral et de dépannage alimentaire, qui peut intervenir sur demande au long de l'année. «Les personnes qui traversent un moment particulièrement difficile viennent à nous ou nous sont référées», précise M. Yelle. «Avec la collaboration de monsieur le curé Pierre Houle, nous les aidons à reprendre pied.» En effet, Pierre Houle, prêtre à la paroisse Sainte-Marguerited'Youville, assure le volet soutien moral de ce comité. «Les personnes en difficulté peuvent faire appel à moi pour répondre à un besoin d'écoute, de compréhension face à leur vie, à leur situation. Ces rencontres aident les personnes à saisir les ressources qui sont en elles. Mon rôle est d'apporter un soutien moral et humain ainsi que spirituel, à demande», souligne M. Houle. Il multiplie les interventions, entre autres auprès de personnes qui traversent un moment de désespoir ou dans des situations de violences conjugales, entre autres. «Je vais à la rencontre des gens chez eux ou dans un lieu de rencontre qui soit neutre. Les gens me disent qu'ils se confient à un ami», a conclu le prêtre.

3 DU 11 AU 24 MARS 2015 VOLUME 13 n O 01 L'ANNONCEUR 3 NOUS SOMMES OUVERTS LE SAMEDI DE 9 H À 15 H NICOLETCHRYSLER.COM CENTRE DU CAMION NICOLET CHRYSLER FIAT LEPRIXDUGROS.COM MODÈLE 200 C MONTRÉ UN SEUL PRIX, 3 AUTOS AU CHOIX! CHRYSLER 200 OU JOURNEY OU GRAND CARAVAN MODÈLE CHEROKEE TRAILHAWK 2015 MONTRÉ JEEP CHEROKEE SPORT 2015 À PARTIR DE $ * ACHAT AU COMPTANT MODÈLE SE ET MODÈLE LX GRANDE LIQUIDATION 1 * 1000 $ RABAIS MODÈLE JOURNEY LIMITED MONTRÉ DODGE DART *CERTAINES CONDITIONS S APPLIQUENT. DÉTAILS EN CONCESSION. LES RABAIS ONT ÉTÉ CALCULÉ SUR ES PDSF ORIGINAUX DES VÉHICULES. LIQUIDATION MONSTRE GRAND CARAVAN AN 2E CHANCE AU CRÉDIT À PARTIR DE 4.29% À PARTIR DE 995$ $ * 15 JUSQU À 000$ * EN RABAIS 19LÉGER KILOMÉTRAGE SXT PLUS SXT ENSEMBLE MAX SE SXT BLACKTOP SXT STOW N GO 995 $ À PARTIR DE 19 * ACHAT AU COMPTANT MODÈLE SE ET MODÈLE LX AVEC LE PRIX DU GROS VOUS SAUVEZ TOUJOURS DE L ARGENT MODÈLE GRAND CARAVAN BLACKTOP MONTRÉ C EST GARANTI EXCLUSIF À NOS CLIENTS ACTUELS AU FINANCEMENT. Modèles Dodge Grand Caravan SE 2015, Chrysler , Dodge Journey SE et SE Plus 2015 et Ram 1500 à cabine simple 4X2 et 4X exclus. MODÈLE 2014

4 4 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 01 DU 11 AU 24 MARS 2015 Actualités Mon collègue Jean-Guy Dubois, le maire de Bécancour, déplore les délais qui ne cessent de s allonger dans la concrétisation d investissements reliés au fonds de diversification économique dans le parc industriel de Bécancour. Je déplore moi aussi que peu d entreprises aient jusqu à maintenant utilisé les ressources du fonds pour s installer là où la fermeture de Gentilly-2 a fait le plus mal, c est-à-dire dans la région immédiate de Bécancour. Je vois trois façons de mieux exploiter le fonds sur notre territoire. D abord, je suis convaincu qu il faut offrir une plus grande proportion de subventions par rapport à des prêts. Des enveloppes de prêts, il en existe de nombreuses au Québec et cela ne suffit apparemment pas. Les subventions constituent certainement un meilleur levier pour stimuler des investissements, dans le contexte actuel. Par ailleurs, je pense qu il faut réviser les critères d attribution de l aide offerte par le fonds pour qu ils tiennent davantage compte du profil économique de notre région, de ses besoins et de son potentiel. Je pense que les gens du fonds doivent tourner leurs antennes vers les acteurs de l économie régionale, développer des canaux de communication avec les entrepreneurs, devenir de véritables personnes-ressources plutôt que de simples évaluateurs de demandes. enfin, je pense qu il faut dépolitiser le fonds en y nommant des gestionnaires compétents qui n ont qu une seule préoccupation : le développement économique de notre région. Quant à moi, je continue, comme je l ai toujours fait jusqu à maintenant, d offrir mon aide et ma collaboration aux élus et décideurs de toutes allégeances pour élaborer les solutions qui vont permettre de sortir notre région de sa léthargie actuelle. nathalie Descôteaux impliquée bénévolement dans sa communauté, nathalie Descôteaux est présidente du Comptoir alimentaire de Saint-François-du-Lac. Tél.: Sans frais : SuiVez Votre DÉPutÉ Sur FACeBooK et twitter Mathieu Faucher, agent de communication et de participation citoyenne du Forum jeunesse Centredu-Québec, Olivier Lambert, conseiller municipal en charge de la Commission jeunesse, Roxanne Derepentigny-Hould, Coralie Potvin, Sarah-Maude Girard, Jeanne Brochu, Coralie Cloutier et Alain Drouin, maire de Nicolet. Gabrielle Duguay n'était pas présente lors de la prise de la photo. PHOTO GRACIEUSETÉ VILLE DE NICOLET Nicolet à l'écoute des jeunes Six adolescentes invitées à partager leur vision de la ville dans laquelle elles veulent vivre, dans le cadre de la création de la Commission jeunesse de Nicolet. Par François Beaudreau Nicolet tend l'oreille pour entendre ce que les jeunes ont à dire sur le fonctionnement de la Ville. L'administration municipale met sur pied la Commission jeunesse pour les 12 à 17 ans. Cette instance a pour but de permettre aux jeunes de faire connaître leur point de vue dans les activités de la Ville, auprès de leur conseil municipal. Six jeunes filles ont donc décidé de s'impliquer activement dans leur municipalité. Elles fréquentent l'école secondaire Jean-Nicolet et le Collège Notre- Dame-de-l'Assomption. Elles se nomment Roxanne Derepentigny-Hould, Coralie Potvin, Sarah-Maude Girard, Jeanne Brochu, Coralie Cloutier et Gabrielle Duguay. Leur mandat en tant que membres de la Commission jeunesse de Nicolet est d'une durée de deux ans. La première de la série de rencontres mensuelles a eu lieu à l'hôtel de ville, en février dernier, en présence du maire, Alain Drouin et de l'agent de communication et de participation citoyenne du Forum jeunesse Centre-du-Québec, Mathieu Faucher. «C'est un moyen extraordinaire que la Ville met en place pour être, directement, à l'écoute des jeunes. Ces adolescentes sont fières d'appartenir à la communauté nicolétaine et souhaitent s'impliquer, échanger sur les réalités qui les préoccupent», déclare Olivier Lambert, conseiller municipal en charge de la Commission jeunesse, dans un communiqué. «Leur participation sera importante puisqu'elles nous donneront leur vision de la ville dans laquelle elles veulent vivre», ajoute-t-il. M. Lambert a dit souhaiter que des garçons manifestent également de l'intérêt pour cette démarche et viennent siéger sur la Commission jeunesse, jusqu'à en porter le nombre de ses membres à une dizaine. À la Ville de Nicolet, on souligne qu'en plus de placer l'humain au centre des préoccupations de l'administration municipale, la création de la Commission jeunesse démontrait son intérêt à être davantage à l'écoute des jeunes, dans le but de créer un sentiment d'appartenance plus fort dans la communauté.

5 DU 11 AU 24 MARS 2015 VOLUME 13 n O 01 L'ANNONCEUR 5 Actualités PARTICIPER AU MAINTIEN DE LA POPULATION DE CANARDS Un groupe d'adeptes de la chasse à la sauvagine installe une centaine de nichoirs sur le territoire de la Commune de Baie-du-Febvre. Par François Beaudreau Des membres de l'organisme Regroupement des Sauvaginiers du lac Saint-Pierre ont installé une centaine de nichoirs pour les canards, sur le territoire de la Commune de Baie-du-Febvre. Ils veulent que cette initiative serve de démonstration pour tout groupe qui souhaite participer au maintien de la population de canards, notamment par l'amélioration des conditions propices à la nidification. «Après avoir passé plusieurs fins de semaine à fabriquer les nichoirs, l'équipe composée d'administrateurs et de bénévoles du Regroupement a complété l'installation avec succès», note Normand Gariépy, du Regroupement des Sauvaginiers du lac Saint- Pierre. L'installation des nichoirs a débuté le 21 février et a pris fin une semaine plus tard, soit le samedi 28 février L'équipe a en effet fabriqué puis installé des nichoirs de deux types différents, soit des nichoirs cylindriques, favorable à la nidification de canards colverts, pilets et sarcelles ainsi que des nichoirs à canards branchus. Selon les responsables du projet, la fabrication et l'installation de nichoirs cylindriques, initiée par une association de chasseurs en Angleterre, constitue une première au Québec. De plus, un groupe de sept étudiants du Cégep de Sorel- Tracy va mettre au point un logiciel, dans le cadre du cours «Application de principes de développement durable». Le logiciel permettra de faire le suivi pour chacun des nichoirs, à partir des données GPS prises sur l'emplacement de la Commune de Baiedu-Febvre. «Ce logiciel permettra de connaître et de suivre la fréquence de fréquentation, l'espèce de canards, le succès de nidification ainsi que les caractéristiques du nichoir», précise M. Gariépy. Pour réaliser le projet, Regroupement des Sauvaginiers du lac Saint-Pierre bénéficie d'une subvention de $ d'habitat faunique Canada. Le Regroupement des Sauvaginiers du lac Saint-Pierre est un organisme à but non lucratif qui regroupe des adeptes de la chasse traditionnelle à la sauvagine. La mission du Regroupement consiste, entre autres, à assurer la protection et la restauration des habitats du lac Saint-Pierre. Les étudiants Olivier Salvas, Antoine Joyal-Rousseau et Frédéric Thibeault ont participé à la collecte de données GPS qui servent à mettre au point un logiciel permettant de faire le suivi de chacun des nichoirs. PHOTO REGROUPEMENT DES SAUVAGINIERS DU LAC SAINT-PIERRE

6 6 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 01 DU 11 AU 24 MARS 2015 Actualités SOREL-TRACY Course de canots à glace PIERREVILLE INTERVENTION POLICIÈRE Saisie de cigarettes de contrebande» Plus d'une centaine de canotiers ont pris part à la première édition de la Course de canots à glace de Sorel- Tracy, le 28 février dernier, sous les encouragements de plus de 600 citoyens rassemblés sur le quai no. 2. «Le parcours sorelois, unique en son genre, permettait aux spectateurs de suivre la course dans son intégralité et d'être témoins de la traversée du Saint-Laurent et de la voie maritime, et ce, grâce au quai no 2, s'avançant littéralement dans le fleuve», note Marie- Noëlle Girard, directrice de course pour la Course de canots à glace Sorel-Tracy. «Sur place, tous ont également pu profiter de l'animation, du foyer extérieur pour se réchauffer, de la cantine mobile et du bar de glace», ajoute-telle. Les équipes suivantes sont d'ailleurs montées sur la première marche du podium, soit Château Frontenac/Le Soleil/The North Face de la classe Élite homme ; Archibald-Le Coureur de la classe Élite femme ainsi que Sandwicherie Fastoche/INRS de la classe Sport. Des bourses totalisant $ ont été remises aux trois équipes gagnantes de chaque catégorie par la Ville de Sorel- Tracy, accompagnée de deux partenaires, soit Rio Tinto Fer et Titane ainsi que Jean Coutu Tracy. Notons que la course de canots à glace de Sorel-Tracy était organisée par l'écomonde du lac Saint-Pierre en collaboration avec la Ville de Sorel-Tracy. Il s'agissait de la sixième d'une série de sept courses au cours desquelles les équipes des classes Élite masculine et Élite féminine accumulent des points, tout au long de la saison, en vue de mériter la Coupe des Glaces. [F.B.] PHOTO BIRTZ PHOTOGRAPHIE Plus d'une soixantaine de citoyens avaient participé à un Forum citoyen, le 18 octobre 2014, au Centre communautaire de Pierreville. PHOTO F.B. / ARCHIVES Compte-rendu du Forum citoyen» La Municipalité de Pierreville convie les citoyens à une soirée portant sur la présentation du compte-rendu du Forum citoyen. Le rendez-vous aura lieu au Centre communautaire de Pierreville, le 17 mars prochain à compter de 19h. Les personnes intéressées a y participer doivent s'inscrire auprès d'isabelle Tougas en composant le numéro Plus d'une soixantaine de citoyens avaient participé à un Forum citoyen, organisé l'automne dernier par la Municipalité. Les gens présents étaient invités à exprimer leurs idées et à discuter des solutions concernant plusieurs enjeux. Les participants devaient former plusieurs groupes et discutaient, à tour de rôle, de sujets comme le développement résidentiel, la salle communautaire du secteur Notre-Dame et l'avenir des deux bibliothèques. Les participants étaient invités à formés plusieurs groupes. La firme de communication soreloise amajuscule avait assuré le bon déroulement de cet exercice. [F.B.] PRogRAmme De fidélité AuPRès Des CommeRçAnts et Des AttRAits touristiques et CultuRels» La Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec complète une série de quatre rencontres d'information dans le but de mettre en place un programme de fidélité auprès des commerçants et des attraits touristiques et culturels pour l'ensemble de son territoire. Les responsables de cette initiative ont rappelé que ce programme a d'abord été créé par la Chambre de commerce et d'industrie de Sherbrooke pour contrer les fuites commerciales vers le quartier 10/30 à Brossard. Depuis, d'autres villes au Québec ont emboîté le pas dans le même sens. «Les raisons qui ont poussé les administrateurs à vouloir développer ce programme de fidélité sont rattachées à deux éléments très importants soit de diminuer les fuites commerciales et de faire la promotion de nos entreprises locales», souligne Jean-Guy Doucet, président de la Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec, ajoutant que cet exercice faisait partie du mandat de l'organisme. [F.B.]» Les policiers ont interpellé une femme de 76 ans, le 26 février dernier, en lien avec une affaire de cigarettes de contrebande. La dame a été arrêtée sur la route 132 dans la région soreloise alors qu'elle s'apprêtait à faire des livraisons de cigarettes illégales. Les policiers avaient été mis au courant de l'affaire et menaient une enquête depuis quelques mois déjà, après avoir reçu une information du public. Les agents de la Sûreté du Québec ont effectué une perquisition dans le domicile de la suspecte, situé dans le rang Chenal Tardif, à Pierreville. «Plusieurs caisses de cigarettes de contrebande ont été saisies sur place, soit 225 cartouches de 200 cigarettes. Les policiers ont également saisi 15 cartouches de 200 cigarettes dans le véhicule», précise le sergent Hugo Fournier de la Sûreté du Québec. La personne interpellée par les policiers devra notamment acquitter les amendes prévues en vertu de la Loi sur le tabac du Québec. COMMUNAUTAIRE Les inscriptions sont lancées pour La Corvée 2015» La Caisse Desjardins de Nicolet annonce le lancement de la période d'inscription pour la cinquième année de son concours «La Corvée», à l'intention des organismes admissibles sur le territoire de l'institution. En vertu de ce programme, des employés et dirigeants de la Caisse réalisent bénévolement le projet proposé par l'organisme gagnant. De plus, ce dernier aura droit à un remboursement des coûts reliés à la main-d'œuvre spécialisée ainsi qu'à l'achat et la location d'équipements et de matériaux qui lui seront nécessaires pour la réalisation de la corvée et ce, jusqu'à un montant maximal de $, montant spécialement accordé pour souligner le cinquième anniversaire. «La réalisation de la corvée entraîne, année après année, des retombées concrètes et durables pour le milieu; un élément essentiel à l'origine même du concours. Le comité mobilisateur et les dirigeants de la Caisse sont très heureux de la poursuite de ce concours qui continue de mobiliser les gens», affirme René Vouligny, président du conseil d'administration de la Caisse. Pour information, visitez la page Facebook de la Caisse ou le site Web caissedenicolet [F.B.]

7 DU 11 AU 24 MARS 2015 VOLUME 13 n O 01 L'ANNONCEUR 7

8 8 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 01 DU 11 AU 24 MARS 2015 Actualités REBOISEMENT ET BIODIVERSITÉ PRÈS DES RIVIÈRES Par François Beaudreau COPERNIC, l'organisme de concertation pour l'eau des bassins versants de la rivière Nicolet, amorce un projet pour reboiser les coulées agricoles avec d'autres espèces de végétaux que les conifères. Selon les responsables de l'organisme, le reboisement intensif en conifères des terrains agricoles non productifs apporte certains problèmes. Ce type de reboisement soulève des questions du point de vue de la biodiversité et de la stabilité des talus des cours d'eau, par exemple avec l'érosion des berges et l'absence d'une végétation diversifiée, laquelle permet d'accueillir entre autres des insectes pollinisateurs, bénéfiques pour les cultures. Or, depuis les 5 dernières années, 177 hectares de terrains agricoles non productifs ont été reboisés avec des résineux, c'està-dire des conifères, et ce, sur les territoires des MRC Nicolet Yamaska et de Bécancour seulement. En comparaison, cette superficie représente l'équivalent de 250 terrains de football canadien. Les aires ainsi reboisées l'ont été dans des coulées agricoles, soit Le reboisement intensif en conifères apporte certaines problématiques d'un point de vue de la biodiversité et de la stabilité des talus des cours d'eau. Coulée agricole reboisée avec des épinettes sur un tributaire de la rivière Bécancour. les dépressions du terrain en bordure de cours d'eau. «En fait, selon les informations préliminaires du MAPAQ, plus de 1 million de ce type d'arbres aurait été planté dans les coulées agricoles depuis 1990», souligne Marie-Claire Gironne, coordonnatrice de projets - bassins versants, pour l'organisme COPERNIC. PROJET PAR ÉTAPES L'organisme COPERNIC lance donc un projet pour reboiser les coulées agricoles avec d'autres types et espèces de végétaux. Pour ce faire, il agit en collaboration avec le MAPAQ, le ministère de l'agriculture, des Pêcheries et de l'alimentation du Québec ainsi que le Groupe de PHOTO COPERNIC concertation des bassins versants de la zone Bécancour, le GRO- BEC. «Par exemple, le reboisement des coulées agricoles par l'introduction de trois espèces possédant des systèmes racinaires différents pourrait favoriser une meilleure biodiversité et une plus grande stabilité des talus de cours d'eau», illustre Mme Gironne. Une première activité de sensibilisation et d'échange technique a eu lieu à Nicolet, le 24 février dernier, dans le cadre de ce projet. À cette occasion, différents partenaires et organismes forestiers se sont rencontrés. «La suite du projet prévoit la réalisation d'inventaires faunique et floristique reliés à différents types de coulées, la réalisation d'une vitrine de plantation «modèle» dans le secteur de Baie-du-Febvre, la diffusion d'un rapport contenant des recommandations et la confection de fiches techniques présentant des modèles de plantation à favoriser», poursuit la coordonnatrice de projets. Elle ajoute que cette initiative bénéficie du soutien financier du MAPAQ dans le cadre du programme Prime-Vert, volet 3. COPERNIC est un organisme sans but lucratif de concertation et de mobilisation. Il est voué d'une part, à la protection et à la restauration de la qualité de l'eau et des milieux aquatiques de la zone des bassins versants de la rivière Nicolet et d'autre part au maintien de la pérennité de la ressource EAU.

9 Actualités DU 11 AU 24 MARS 2015 VOLUME 13 n O 01 L'ANNONCEUR 9 Misses Satchmo «apple Tree» 13 mars 20 h / 25 50$ Gregory Charles Louis-Jean Cormier «ma mère chantait toujours» nouveau spectacle 28 mars 20 h / 42 50$ 2 mai 20 h / 38 50$ Dominic Paquet nouveau spectacle en rodage 14 mars 20 h / 32 50$ Perro-Bordeleau «Contes cornus, légendes fourchues» 27 mars 20 h / 25 50$ Quatuor Alcan «25 bougies» 11 avril 20 h / 35 50$ Le candidat du NPD Nicolas Tabah, troisième à partir de la gauche, entouré de militants du comté de Bécancour-Nicolet-Saurel. PHOTO GRACIEUSETÉ NPD 21 mars 20 h / 25 50$ Fabiola toupin et Céline Faucher «la chanson québécoise se raconte et se chante» 1 er mai 20 h / 24 50$ Fubuki Daiko Guillaume Wagner «Taiko, tambours japonais» nouveau spectacle 23 mai 20 h / 28 50$ en rodage 29 mai 20 h / 30 50$ BÉCANCOUR - NICOLET - SAUREL Nicolas Tabah candidat NPD Le nom du candidat du Nouveau Parti démocratique, le NPD, dans la circonscription de Bécancour-Nicolet-Saurel, en vue du prochain rendez-vous électoral fédéral, est maintenant connu. Il s'agit de Nicolas Tabah. «Je suis très honoré d'avoir la chance de représenter le NPD au cours de la prochaine élection, lors de laquelle les citoyens auront la chance de choisir un premier ministre expérimenté à qui on peut faire confiance pour réparer les erreurs de Stephen Harper», a déclaré M. Tabah, Les rapports des mesures de la vitesse du vent effectuées depuis décembre dernier confirment les prévisions faites par les experts embauchés par les promoteurs du futur Parc éolien Pierre-De Saurel. «Depuis décembre, la vitesse moyenne du vent s'élève même à 6.73 m/s. Ces résultats viennent confirmer hors de tout doute que le vent est au rendez-vous et qu'il atteint les objectifs prévus», mentionnent les responsables du projet, dans un communiqué. «À titre d'exemple, si le parc avait par voie de communiqué, le 23 février dernier. «Les gens savent que Tom va défendre les intérêts de la classe moyenne et qu'il a une vision claire pour favoriser la croissance économique tout en protégeant l'environnement», a-t-il ajouté. Le candidat a souligné que le parti que dirige Thomas Mulcair s'est notamment opposé à l'augmentation de l'âge d'accès à la sécurité de la vieillesse ainsi qu'à la réforme du programme d'assurance-emploi. [ F.B.] PARC ÉOLIEN PIERRE - DE SAUREL IL VENTE CONFORMÉMENT AUX PRÉDICTIONS DES EXPERTS été en opération en janvier et février 2015, le facteur d'utilisation aurait été de 32.3 %, alors que la moyenne annuelle attendue est de 27.6 %. Il aurait aussi produit un total de 12.0 GWh. Finalement, le Parc éolien Pierre De Saurel aurait rapporté 1.65 million $ de revenus à la région», estiment-ils. Les personnes intéressées peuvent consulter les rapports mensuels sur le site dans la section «Documents», sous l'onglet «Rapports de vent». [F.B.] Programmation et billetterie en ligne : theatrebelcourt.com 23 A, rue de l Église, Baie-du-Febvre CAFÉS ENTR AIDANTS Une occasion de rencontrer des gens qui vivent une situation similaire à la nôtre et de se rendre compte que l on n est pas seul. Un moment de partage entre personnes aidantes. Des trucs, des astuces à recevoir ou à partager. Un moment juste pour soi, pour se redonner de l énergie, de la force et briser l isolement. Une occasion de rire et de se faire du bien. Tous les 2 jeudis à compter du 5 mars de 13h30 à 15h30 au Centre d action bénévole du Lac-St-Pierre 480, rue Notre Dame à St François-du-Lac. OUVERT À TOUTES LES PERSONNES PROCHES AIDANTES Les frais de répit/gardiennage pour vous permettre d assister aux activités peuvent vous être remboursés. Communiquez avec nous. Thèmes des rencontres Prendre soin de soi tout en prenant soin de l autre Le soutien des proches et du réseau public La culpabilité qu est-ce que c est ça! Le jugement des autres, j en fais quoi? La ronde des émotions Les pertes que l on vit comme personne proche aidante Cette activité est rendue possible grâce à la contribution financière de Association des personnes proches aidantes Tél. : de Bécancour-Nicolet-Yamaska Sans frais :

10 10 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 01 DU 11 AU 24 MARS 2015 Actualités UN LIEU DE CONCERTATION Les membres du premier Conseil d'administration du Forum jeunesse Centre-du-Québec lors de l'assemblée de fondation, avec Émilie Joly, Qiong He, Marie-Pier Vincent, Sébastien Bourque, Jessica Poiré, Sonia Goulet, Phillippe St-Louis, Carl Lacharité, Yannick Bergeron et Paméla St-Louis. Chloé Manningham et Suzie O'Bomsawin étaient absentes au moment de la prise de ce cliché. PHOTO GRACIEUSETÉ FJCQ PAR ET POUR LES JEUNES Le Forum jeunesse Centre-du-Québec choisit de s'incorporer comme organisme après 15 années d'existence au sein de la CRÉ Centre-du-Québec. Par François Beaudreau Après quinze années d'existence sous l'égide du Conseil régional des élus du Centre-du- Québec, le Forum jeunesse a procédé à son incorporation, dans le cadre d'une assemblée générale de fondation, le 26 février dernier. Une vingtaine de membres ont participé à cette rencontre qui a eu lieu à Drummondville. «L'adhésion enthousiaste des partenaires et des jeunes de la région confirme notre ancrage et la pertinence de notre mission. Cela ne peut que nous inciter à redoubler d'ardeur afin de poursuivre dans cette voie», a déclaré Jessica Poiré, l'actuelle présidente de l'organisme. Rappelons que le Forum jeunesse a décidé de procéder à cette incorporation après que la Conférence régionale des élus du Centre-du-Québec ait annoncé qu'elle mettra fin graduellement à ses opérations jusqu'au 31 mars «Le nouveau conseil d'administration du Forum jeunesse Centre-du-Québec est composé d'un maximum de quinze personnes élues. Cinq sièges sont réservés pour chacune des MRC de la région Centre-du-Québec. Huit sièges sectoriels sont réservés à des membres qui doivent représenter divers secteurs d'activités et un siège est réservé aux Premières Nations», mentionne Mathieu Faucher, porteparole de l'organisme. Le Forum poursuivra ainsi sa mission qui consiste à donner une voix aux jeunes centricoises et centricois et d'assurer une présence active de notre jeunesse dans le développement du territoire.

11 DU 11 AU 24 MARS 2015 VOLUME 13 n O 01 L'ANNONCEUR 11 Cinq conseils pratiques pour acheter un véhicule éconergétique Chevrolet Cobalt LT 2008 Dodge Grand Caravan SE 2012 no Unité 12P33a Freins abs, rég. de vitesse, lecteur DC/mP3, km no Unité 14P60a Freins abs, a/c, glaces teintées, support de toit, km $ Buick Regal CXL $ GMC Sierra 2500HD SLE 2012 De nos jours, les gens cherchent plus que jamais à économiser, surtout lorsque vient le temps d'acheter un nouveau véhicule. (En) Assurez-vous d'acheter un véhicule éconergétique qui satisfait vos besoins et qui vous permettra d'économiser lorsque vous faites le plein et lorsque vous effectuez de longs trajets. L'argent économisé pourrait vous permettre de faire un voyage ou d'acheter ce téléviseur à écran géant que vous désirez depuis si longtemps. Les experts de Ressources naturelles Canada ont réuni ces conseils pour vous aider à prendre la meilleure décision lors de l'achat de votre nouveau véhicule : 1. Faites votre recherche avant de quitter la maison Vous trouverez sur le site web de RnCan, un outil de comparaison des cotes de consommation de carburant qui vous aidera à comparer la consommation de carburant des véhicules par année, marque et modèle. 2. Consultez l'étiquette ÉnerGuide Comparez les véhicules à l'aide de l'étiquette ÉnerGuide qui est apposée sur les voitures et véhicules légers neufs. L'étiquette indique la consommation de carburant pour la conduite en ville et sur la route ainsi qu'une estimation du coût annuel en carburant pour un modèle particulier de véhicule. 3. Choisissez un véhicule dont la grosseur et la puissance satisfont vos besoins quotidiens Réfléchissez à l'espace dont vous avez besoin dans le véhicule et l'espace cargo avez-vous réellement besoin d'une mini-fourgonnette quand une voiture compacte pourrait faire l'affaire? Les voitures équipées de plus petits moteurs consomment habituellement moins de carburant que celles qui ont de plus gros moteurs. 4. Traction à deux roues motrices ou à quatre roues motrices Le poids et la friction supplémentaires sur le groupe motopropulseur des systèmes de transmission à quatre roues motrices ou intégrales augmentent la consommation de carburant. Même si la transmission intégrale vous offre une meilleure traction lorsque les routes sont glissantes, elle ne vous est d'aucun secours pour freiner. Il est donc important de conduire prudemment en tout temps. 5. Évitez les options et les accessoires inutiles Plusieurs accessoires et options peuvent augmenter la consommation en carburant d'un véhicule, car ils exigent une puissance motrice supplémentaire. Avezvous réellement besoin de toutes ces options? Justifient-elles la hausse de consommation du carburant et des émissions de gaz à effet de serre? En effectuant vos recherches et en suivant ces conseils, vous serez en mesure d'économiser davantage et de réduire les émissions de gaz à effet de serre de votre véhicule. source : ÉDition nouvelles no Unité 14P68a bluetooth, on Star, radio satellite, toit ouvrant, km $ Chevrolet Cruze LS 2012 no Unité SC CoUrT radio satellite, roues 16 po acier avec enjoliveurs, on Star, km $ Chevrolet HHR 2009 Avant de signer PASSez Chez CheVroLet - BuiCK - GMC CheVroLet no Unité 13680a Chauffe-bloc, démarreur à distance, stabilitrak, km $ Choisis ta route. no Unité 15811a autom., diesel, bluetooth, on Star, démarreur à distance, km $ GMC Terrain SLE no Unité 14021a autom., freins abs, glaces teintées, lecteur DC/mP3, km $ Volkswagen Berline Jet ta 2008 no Unité 13648b Freins abs, a/c, sieges chauffants, portes électriques, km $ Gaby Auger Conseiller raymond Lemire Location réjean Auger Directeur général Danny Auger Conseiller Phillipe Bruel Conseiller

12 12 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 01 DU 11 AU 24 MARS 2015 Cinq conseils de CONDUITE ÉCOnERGÉTIQUE (En) Tous les conducteurs devraient savoir que la façon dont ils conduisent affecte la consommation de carburant de leur véhicule, et la quantité d'émissions de gaz à effet de serre que celui-ci émet dans l'atmosphère. Il suffit de changer quelque peu vos habitudes de conduite pour épargner des centaines de dollars en carburant chaque année en plus de réduire les émissions de CO2 de votre véhicule. Adoptez une conduite plus éconergétique, plus sécuritaire et plus écologique, qui favorise une plus faible consommation de carburant de votre véhicule, quels que soient son âge et sa grosseur. Voici cinq conseils pratiques offerts par les experts de Ressources naturelles Canada : 1. Accélérez doucement Chaque fois que vous appuyez sur l'accélérateur, vous envoyez du carburant vers le moteur plus vous accélérez brusquement, plus votre moteur consomme de carburant et plus votre voiture produit des émissions de gaz à effet de serre ; 2. Maintenez une vitesse constante et ne dépassez pas la limite de vitesse permise il peut être tentant de faire de la vitesse sur l'autoroute, mais en réduisant votre vitesse de 120 km/heure à 100 km/heure, vous pouvez diminuer votre consommation de carburant d'environ 20 % ; 3. Prévoyez la circulation dense Soyez attentif à la circulation autour de votre voiture, gardez une distance suffisante entre votre véhicule et celui qui vous précède, et conduisez à une vitesse constante. Les fluctuations de vitesse consomment davantage de carburant ; 4. Relâchez l'accélérateur pour réduire la vitesse Avancer en roue libre pour ralentir est une technique facile pour diminuer la consommation de carburant. Lorsque vous remarquez que la circulation ralentit ou s'arrête, retirez rapidement votre pied de l'accélérateur et avancez en roue libre au lieu d'attendre à la dernière minute et de freiner brusquement. Votre voiture ne consomme presque pas de carburant lorsqu'elle avance en roue libre. 5. La conduite éconergétique peut vous permettre de diminuer de jusqu'à 25 % la consommation de carburant, ce qui représente une réduction des coûts de carburant d'environ 500 $ par année et de $ sur cinq ans pour un véhicule moyen. La conduite éconergétique permet non seulement d'économiser le carburant, mais également de réduire les coûts d'entretien. En mettant en pratiques ces quelques techniques de conduite éconergétique, vous pouvez diminuer votre consommation de carburant, abaisser les coûts d'entretien et réduire votre empreinte environnementale. Pour obtenir des conseils de conduite éconergétique supplémentaires, regardez cette vidéo que vous trouverez sur le site web de RnCan à ww.rncan.gc.ca/energ i e / e ffi c a c i t e / t r a n s p o r t s / voitures- c a m i o n s - legers/instructeur-conduite/7538. Vous pouvez également effectuer une recherche pour «Le bon $ens au volant Vidéo du Module 2». source : ÉDition nouvelles Mécanique Générale Pneus / Freins Antirouille Diagnostique Lavage intérieur/extérieur de luxe Cirage véhicule - Traitement ozone Traitement peinture (scellant) Restauration de phares avant Réparation/remplacement pare-brise Nettoyage de tapis et sièges Esthétique complète Entreposage de pneus - Garantie hasard de la route sans frais 91, Marie-Victorin, St-François-du-Lac Marie Victorin, Baie-du-Febvre André Beaudoin, prop. 358, Principale, Baie-du-Febvre Tél. :

13 DU 11 AU 24 MARS 2015 VOLUME 13 n O 01 L'ANNONCEUR 13 Le Ford F-150 remporte le titre de Camion canadien de l'année 2015 Lors d'une conférence de presse tenue tôt en matinée au Salon international canadien de l'auto à Toronto, le Ford F-150 a été proclamé Camion canadien de l'année 2015 (CCOTY) par l'association des journalistes automobile du Canada (AJAC). C'est la seconde fois que le F-150 décroche le titre de Camion canadien de l'année toutes catégories, l'ayant déjà mérité en Par ailleurs, c'est la quatrième fois que Ford Motor Company remporte les honneurs toutes catégories, ayant gagné en 2011 (Ford Edge), en 2009 (Ford Flex) et en 2014 (F-150). «nous sommes honorés que la F ait été nommé Camionnette de l'année 2015 par l'ajac, disait Dianne Craig, présidente et chef de la direction de Ford Canada. L'utilisation de l'alliage d'aluminium est une révolution qui va relever le niveau de compétitivité des camionnettes et pour cela nous sommes fiers d'avoir été considéré comme un pionnier dans l'industrie et déterminés comme jamais à offrir aux consommateurs une camionnette la plus efficace et la plus écoénergétique qui soit.» Les quinze «Meilleurs nouveaux véhicules» gagnants 2015, annoncés le 2 décembre dernier, étaient en lice pour obtenir les plus hautes distinctions. Hyundai, Mercedes-Benz, Porsche et Subaru étaient doubles gagnants. BMW, Ford, Honda, Kia, Toyota, Volkswagen et Volvo figuraient également au nombre des gagnants des catégories. Ces quinze gagnants couvrent tout le spectre des nouveaux modèles, incluant la Meilleure petite voiture, la Meilleure voiture de luxe et le Meilleur VUS/VUC. Les principales catégories sont ensuite divisées par prix (plus ou moins de $) afin d'offrir une comparaison équitable et plus fidèle. «Le Festival des essais est le plus intensif processus d'évaluation des nouveaux véhicules sur la planète, disait Gary Grant, coprésident CCOTY. Je ne connais aucune autre organisation qui emploie des méthodes aussi strictes pour déterminer les véhicules de l'année gagnants de leur catégorie. Un processus d'évaluation stricte doublé de l'expertise canadienne : voilà la combinaison gagnante de l'ajac.» Ce rigoureux programme d'essai inclut la conduite réelle sur la voie publique - celle qu'empruntent habituellement les consommateurs - de sorte que les données des essais et les résultats des votes concernent directement les acheteurs de voitures et de camions. Les résultats ne sont donc pas fondés uniquement sur l'opinion personnelle d'un ou de deux journalistes. En effet, les 73 journalistes automobiles du groupe font chacun l'essai consécutif des véhicules des 15 catégories le même jour et dans les mêmes conditions pour garantir des comparaisons équitables et objectives. Justin Pritchard, coprésident CCOTY expliquait que «notre programme est entièrement basé sur des essais. Plusieurs douzaines de spécialistes automobiles font l'essai en continu de douzaines de véhicules répartis sur plusieurs jours. Ce processus d'évaluation comportant 1640 essais routiers a généré près de données et 500 bulletins de vote. Il est important de noter que nous partageons chaque aspect des données de ces essais sur notre site Web - de sorte que les acheteurs puissent voir comment un véhicule donné l'a emporté dans sa catégorie ou comment il a accumulé de points pour être sacré gagnant dans sa catégorie.» source : AssoCiAtion Des JouRnAlistes Automobile Du CAnADA

14 14 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 01 DU 11 AU 24 MARS 2015 SPÉCIALITÉ/COLLISION Auto de courtoisie - Estimation gratuite - Nous réparons et remplaçons votre pare-brise - Restauration de phares Prop. Mario Martel 295, Chemin Ste-Anne, coin 132, Saint-François-du-Lac PRÉPAREZ VOTRE VOITURE POUR LE CHANGEMENT DE SAISON Mécanique générale Mise au point Vidange d huile Climatisation injection électronique Pneus de toutes marques réparation/changement de pare-brise GARAGE PIERRE DUFRESNE 695, Haut de la Rivière, Pierrevillte NOUVEAU Changement de pneus VTT Mécanique d entretien Accessoires d auto et de remorque neufs et réusinés VENTE - POSE - BALANCE- TOUTES LES MARQUES DE PNEUS 46A, Waban-Aki, Odanak PHOTO THERESA WATSO ouverture officielle D'Albi KiA sorel-tracy C'est le mercredi 18 février qu'a eu lieu l'ouverture officielle d'albi Kia Sorel-Tracy, un événement qui a attiré plus de 100 personnes. Fondée le 9 septembre 2008, la concession est à présent une propriété d'albi le Géant, chef de file de l'industrie automobile au Québec, et ce, depuis le 15 décembre 2014, date à laquelle la transaction a été conclue. ALBI le Géant a investi plus de 2 millions de dollars pour l'achat et la rénovation de la concession. Les modifications apportées au bâtiment ont permis d'offrir un environnement plus moderne, mais aussi plus fonctionnel et convivial, à sa clientèle de la région. «nous sommes ravis de cette acquisition qui confirme notre position enviable dans la région de (En) En seulement 25 minutes, vous pouvez apprendre des techniques de conduite qui vous aideront à économiser 25 % en coûts de carburant, ce qui pourrait représenter des économies d'environ $ sur cinq ans, selon les experts qui dirigent le cours d'écoconduite en ligne que vous trouverez sur le site ww.ecodrivingonline.ca/home_fr.htm Ce cours a été conçu par le groupe de Produits et solution en formation de Stantec avec le soutien de Ressources naturelles Canada. Le cours d'écoconduite en ligne montrera aux conducteurs novices et expérimentés : Sorel-Tracy et qui nous permet de participer au développement économique local. Les consommateurs de la région nous ont réservé un accueil des plus chaleureux et je peux garantir que nous ne ménagerons aucun effort pour offrir chez ALBI Kia Sorel-Tracy le même service de première qualité qui définit l'expérience ALBI, un service basé sur notre philosophie qui est de traiter nos clients comme nous souhaitons être traités : avec transparence, respect et professionnalisme», a déclaré Denis Leclerc, le président d'albi le Géant. La concession, qui compte six employés à temps complet, a connu un début d'année impressionnant, ses ventes de véhicules ayant été deux fois plus élevées en janvier 2015 qu'à la même période l'an dernier. C'est la deuxième concession que possède ALBI le Géant dans la région, l'acquisition d'hyundai Sorel-Tracy ayant été conclue en août source : Albi le géant Un cours de conduite éconergétique en ligne pourrait vous faire épargner $ Comment réduire la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre tout en épargnant sur les coûts de carburant et d'entretien du véhicule; Cinq techniques de conduite écoefficaces ; Trois conseils de gestion des voyages; Quatre conseils concernant la performance et l'entretien des véhicules ; Comment réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le cours ne dure que 25 minutes et il est présentement offert gratuitement par les administrateurs aux premiers participants qui s'inscrivent.

15 DU 11 AU 24 MARS 2015 VOLUME 13 n O 01 L'ANNONCEUR 15 Les pneus à faible résistance au roulement permettent d'économiser le carburant nous sommes le premier manufacturier au monde à avoir développé une méthode de production sans huiles nocives pour l environnement. de remise sur carte prépayée. Du 16 mars au 30 mai 2015 à l achat de 4 pneus sélectionnés Vous avez probablement déjà ressenti l'effet de la résistance au roulement si vous avez roulé sur un vélo dont les pneus n'étaient pas suffisamment gonflés, au lieu d'un vélo dont les pneus à bande de roulement lisse gonflés à une pression plus élevée. (En) Les cyclistes ont moins d'effort à faire lorsqu'ils utilisent des pneus lisses conçus pour la route. Les conséquences de la résistance au roulement sont semblables sur nos véhicules, sauf que nous ne la remarquons pas vraiment autant, car c'est le moteur qui travaille. Saviez-vous que la résistance au roulement provenant des pneus représente environ de 4 à 7 % du carburant que votre véhicule consomme? En fait, les fabricants d'automobiles nstallent couramment des pneus à faible résistance de roulement comme pièce d'origine sur les véhicules neufs pour en améliorer l'efficacité. La plupart des fabricants de pneus offrent également des pneus de remplacement à faible résistance au roulement qui peuvent réduire la consommation de carburant de votre véhicule d'un à quatre pour cent, comparativement aux pneus de remplacement traditionnels. Les pneus à faible résistance de roulement sont conçus pour améliorer l'efficacité énergétique du véhicule sans en compromettre la sécurité. Les fabricants de pneus utilisent des matériaux innovateurs, des méthodes de construction et des bandes roulement qui réduisent la résistance au roulement et, par le fait même, la quantité de carburant consommé. Demandez à votre détaillant local de pneus de vous parler des pneus à faible résistance de roulement et recherchez les outils d'estimation des coûts en ligne. Plusieurs fabricants et détaillants de pneus offrent des calculatrices en ligne pour aider les automobilistes à faire des choix éclairés en matière de pneus. Recherchez les calculatrices qui permettent de comparer la durabilité du pneu, la sécurité concernant l'adhérence sur les surfaces mouillées, la résistance au roulement et le coût total de possession. Vous trouverez des renseignements supplémentaires sur l'efficacité des carburants sur le site web de Ressources naturelles Canada à source : ÉDition nouvelles Paul Yvan Lemire Jean-Pierre Lemire propriétaires

16 16 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 01 DU 11 AU 24 MARS 2015 La Tribune Libre RAYMOND GRAVEL, LE DERNIER COMBAT... OU QUI EST CET HOMME? Par LIONEL ÉMARD, prêtre ( PHOTO : JACQUES CRÉPEAU) Ceux qui ont suivi l'abbé Raymond Gravel, dans ses prises de position et ses engagements se retrouveront dans l'ouvrage que Carl Marchand vient d'écrire, Raymond Gravel, Le dernier combat (1). Les premiers mots de l'ouvrage de Carl Marchand sont une citation de l'abbé Gravel: «J'ai besoin que le monde m'aime» (p. 11) nous aident à mieux comprendre qui était cet homme de parole. Un auteur spirituel du XV e siècle, Thomas Kempis écrivait dans L'Imitation de Jésus Christ: «Toutes les fois que j'ai été en compagnie des hommes, j'en suis revenu moins homme que je ne l'étais.» En lisant l'ouvrage de Carl Marchand, on peut dire à Thomas Kempis : La compagnie des humains a rendu plus humain l'abbé Raymond Gravel. Rendu plus humain, parce que, lorsque tu côtoies les humains, tu ne peux pas avoir une pensée linéaire, ni une pensée qui suscite l'adhésion de tous et chacun ; on en a pour exemple, ces deux cas que Carl Marchand relève dans ses échanges avec l'abbé Gravel. Le premier cas, c'est la prise de parole que l'abbé Gravel a prise dans l'affaire des victimes d'abus sexuel des frères de la Congrégation Sainte-Croix. Carl Marchand, suite à l'échange qu'il a eut avec l'abbé Gravel, écrit : «L'abbé Gravel, si souvent identifié comme le défenseur des marginaux et des exclus a choisi son camp: celui de l'église catholique romaine... Le tourment qui l'habite fausse son jugement.» (pp ) Quant à l'affaire Turcotte, ce cardiologue qui a tué ses deux enfants, la prise de position de l'abbé Gravel n'a pas du tout été appréciée de plusieurs, Carl Marchand écrit : «Le regard que porte Raymond Gravel sur l'affaire Turcotte semble bien plus influencé par l'émotion que par la logique.» (p. 108) Pourquoi l'ouvrage de Carl Marchand rejoindra tant de personnes? Il nous permet d'accompagner un être humain qui a accepté de demeurer sur la place publique même dans sa lutte contre le cancer jusqu'à la fin. Peut-être que certains auraient préféré que ce soit plus le prêtre qui apparaisse à l'avant scène, c'est plus un être humain, avec ses doutes, ses interrogations et ses espérances qui apparaît dans Raymond Gravel. Le dernier combat. Un exemple touchant de cette humanité de l'abbé Gravel? L'abbé Gravel raconte cet échange qu'il a eu avec une femme; elle aussi aux soins palliatifs, comme lui; elle pose cette question à l'abbé : «Comment fait-on pour mourir?» L'abbé Gravel de répondre : «Qu'elle le saurait quand ça serait le temps... d'entrer lorsque la porte va s'ouvrir.» Et Carl Marchand d'écrire : «prononçant ces mots, l'abbé Gravel éclate en sanglots... Après une courte pause, le temps de reprendre le contrôle sur sa tristesse, il continue à parler. Mais sa voix est chevrotante, il est si vulnérable. Comme si tout son être était sur le point de s'écrouler.» (pp ) L'ouvrage de Carl Marchand en rejoindra plus d'un. L'abbé Gravel a accepté de partager avec les autres ce qu'il vivait au plus intime de sa vie, son dernier combat pour la vie, il ne l'a perdu. Avec franchise il avait dit : «J'ai besoin que le monde m'aime», comment ne pas l'aimer après un tel partage? (1) MARCHAND, Carl. Raymond Gravel, Le dernier combat. Éditions Cram, Montréal, 2015, 162p. les Rendez-vous des générations, une initiative intergénérationnelle au Centre-du-québec! CAtHeRine bureau Agente De ConCeRtAtion Vous aimeriez prendre part à une expérience intergénérationnelle fort enrichissante? Échanger le temps d une soirée sur des sujets qui vous concernent avec des gens de tous les groupes d âge? La Table régionale de concertation des personnes aînées du Centre-du-Québec, ainsi que ses partenaires régionaux et locaux vous invitent à participer aux Rendez-vous des générations. Nous désirons VOUS entendre! Toute la population est invitée à JOCELYNE HAMEL... ÉDITRICE THERESA WATSO... CONSEILLÈRE EN PUBLICITÉ FRANÇOIS BEAUDREAU... ÉDITEUR ADJOINT ÉLIANE BÉLISLE / GRAFFIK ART...INFOGRAPHIE HEBDO LITHO... IMPRESSION POSTES CANADA, LE SAC PLUS... DISTRIBUTION se joindre à nous le mercredi 25 mars 2015 à 18h30 au Centre des arts populaires à la salle Jean-Paul Charland (725 boulevard Louis-Fréchette, Nicolet, J3T 1L6). Il vous suffit de confirmer votre présence au Centre d action bénévole de Nicolet au ou au Centre d action bénévole du Lac Saint-Pierre au Notez que l entrée est gratuite et qu une collation sera servie sur place. Une occasion privilégiée d échanges entre les générations! Après tout : «Tout groupe humain prend sa richesse dans la L' ANNONCEUR DU BAS-SAINT-FRANÇOIS 108, RUE MAURAULT, PIERREVILLE (QUÉBEC) J0G 1J0 TÉLÉPHONE : TÉLÉCOPIEUR : communication, l entraide et la solidarité visant à un but commun : l épanouissement de chacun dans le respect des différences.» - Françoise Dolto Cette activité de la Table régionale de concertation des personnes aînées du Centre-du- Québec est rendue possible grâce à la collaboration de la Conférence régionale des élus (CRÉ) du Centre-du-Québec, le Forum jeunesse Centre-du-Québec, la Table de concertation des personnes aînées de Nicolet-Yamaska, le Centre d action bénévole de Nicolet et le Centre d action bénévole du Lac Saint-Pierre. Création à trois-rivières d'un groupe citoyen pour un nouvel engagement social DiAne HAmel, DelPHine laveyne et JACques senécal Plusieurs dizaines de citoyens et citoyennes de la région de Trois-Rivières et de sa Rive-Sud se sont regroupés, en ce début d'année, pour une action écologique concrète, concertée et permanente. Coordonné par un comité de bénévoles, le groupe pour la simplicité volontaire de Trois-Rivières (GSV3R) s'est donné pour objectif de vivre, d'approfondir et de promouvoir la Simplicité volontaire. Depuis plusieurs années, ce mouvement social gagne des milliers de personnes qui souhaitent mener une vie en harmonie avec leurs besoins, leurs valeurs et leur environnement. Membre du Réseau québécois pour la simplicité volontaire (RQSV), le groupe de Trois-Rivières, grâce à des activités diverses, entend soutenir et propager cette voie, ce mode de vie désormais incontournable pour un monde plus juste, plus solidaire et plus durable. Simplement définie, la simplicité volontaire est une façon de vivre mieux avec moins. Ou encore, la simplicité volontaire, c'est alléger sa vie de tout ce qui l'encombre; elle privilégie les relations humaines plutôt que les biens matériels, le temps libéré plutôt que le compte en banque, le partage plutôt que l'accaparement, la communauté plutôt que l'individualisme, la participation citoyenne active plutôt que la consommation marchande passive. Elle est aussi la volonté d'une plus grande équité entre les individus et les peuples dans le respect de la nature et de ses capacités pour les générations à venir. La simplicité volontaire est un courant social important qui tente de répondre à des problèmes de société de plus en plus pressants comme la course folle de la vie moderne, l'endettement excessif, l'insatisfaction malgré une consommation débridée, l'épuisement professionnel, le gaspillage et l'épuisement des ressources naturelles, la désintégration du tissu social... La SV, c'est donc à la fois un courant social, un processus individuel et un choix de se réapproprier sa vie, mais ce n'est ni un parti politique, ni une religion : la SV appartient à tout le monde, elle est tout simplement un art de vivre, inspiré du refus de la surconsommation. «Vivre simplement pour que d'autres puissent simplement vivre» (Gandhi ). La prochaine rencontre du GSV3R aura lieu le mardi, 17 mars à 18 h. 30, au Café Bistro au 547 rue Bonaventure à Trois- Rivières. COURRIEL : SITE INTERNET : DÉPÔT LÉGAL BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DU QUÉBEC ISSN

17 Actualités DU 11 AU 24 MARS 2015 VOLUME 13 n O 01 L'ANNONCEUR 17 Finale consolation 9:00 novice Finale consolation 10:30 atome Finale 12:00 novice Finale consolation 13:30 Pee Wee Finale 15:00 atome Finale 16:30 Pee Wee Jaune vs noir rouge vs Blanc Finale consolation Finale 10:00 initiation au hockey 11:30 initiation au hockey 13:00 bantam 14:30 bantam Animation samedi soir et dimanche midi Service aux tables à volonté Mini ferme à voir sur place Francine Rousseau, Mgr André Gazaille, Claudette York et Élisabeth Desgranges lors du lancement du du Carême de partage 2015 pour le diocèse de Nicolet. PHOTO FRANÇOIS BEAUDREAU Un mouvement de partage et de solidarité Soutenir des groupes partenaires qui se consacrent au développement des communautés locales à partir de la base. Par François Beaudreau Au cours des prochaines semaines, plusieurs activités ont lieu sur le vaste territoire du diocèse de Nicolet, dans le cadre de la campagne du Carême de partage De concert avec l'organisme Développement et Paix, le diocèse propose des conférences et évènements pour informer et sensibiliser les gens de la région ainsi que pour les mobiliser dans un mouvement de partage. «Chaque année dans le temps du carême, Développement et Paix nous permet, si nous le voulons bien, de partager avec nos soeurs et frères des pays du Sud, plus de 30 pays en Afrique, en Asie, en Amérique latine et au Moyen-Orient», rappelle Mgr André Gazaille. «Et cela se fait toujours avec les partenaires du milieu. Ce sont eux qui luttent chez eux contre la faim dans le monde.» Avec pour thème «Parce qu'on sème, on donne», Développement et Paix met l'emphase sur l'importance de l'agriculture familiale pour éradiquer la faim dans le monde. «Il y a environ 800 millions de personnes qui souffrent de la faim au quotidien dans le monde, dont plusieurs sont des agriculteurs. Développement et Paix soutient les petits agriculteurs en mettant à leur disposition de meilleurs équipements, en favorisant la formation de regroupements, en les aidant à se procurer des semences», illustre l'évêque du diocèse de Nicolet. ACTIVITÉS Parmi les activités prévues pendant la campagne, notons une tournée de conférences qui seront données par Soeur Modestine, partenaire de Développement et Paix au Madagascar. Soeur Modestine parlera de l'importance du travail agricole des femmes pour le développement des communautés rurales malgaches. Soeur Modestine sera à Nicolet le 14 mars pour rencontrer les Soeurs de l'assomption de la Sainte-Vierge. Mais la campagne Carême de partage 2015 atteint son point culminant avec la tenue d'une quête dans les paroisses catholiques du diocèse de Nicolet, comme partout au pays, le dimanche 22 mars, à l occasion du cinquième dimanche du carême. Enfin, les gens «branchés» peuvent eux-aussi suivre la campagne du Carême de partage avec, pour la première fois cette année, une application mobile téléchargeable gratuitement. «À partir de son appareil mobile, on est ainsi invité chaque jour du calendrier à apprendre, prier et agir», souligne Jacinthe Lafrance, du service des communications au diocèse de Nicolet. Apportez votre bière et vin Escompte Âge d Or Argent comptant seulement Balade de chevaux à tous les dimanches 964, rg St-Michel, St-Joachim-de-Courval

18 18 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 01 DU 11 AU 24 MARS 2015 Mars, le mois de prévention de la fraude Attention aux STRATAGÈMES relatifs à des dons utilisés comme abris fiscaux ne faites pas partie des Canadiens qui se font prendre à participer à des stratagèmes relatifs à des dons utilisés comme abris fiscaux. (En) Les stratagèmes relatifs à des dons utilisés comme abris fiscaux ne fournissent que peu ou aucun avantage aux organismes de bienfaisance impliqués ou à leurs bénéficiaires. En fait, plusieurs des promoteurs de ces arrangements d'abris fiscaux exploitent pour leur propre gain et celui des participants le privilège qu'ont les organismes de bienfaisance enregistrés de remettre des reçus. Comment dépister un stratagème relatif à des dons utilisés comme abris fiscaux? Habituellement, les participants investissent une petite somme et ils reçoivent un reçu d'impôt pour un montant de beaucoup supérieur à ce qu'ils ont déboursé. Parmi les exemples de tels stratagèmes, mentionnons les arrangements pour des dons reçus à une valeur plus élevée que celle qui a été payée, les arrangements de dons en fiducie, et les dons en espèces financés par effet de levier. L'Agence du revenu du Canada (ARC) vous met en garde de ne pas participer à des stratagèmes relatifs à des dons utilisés comme abris fiscaux. Les contribuables devraient savoir que s'ils reçoivent un reçu officiel de don pour un montant plus élevé que la valeur de la propriété donnée que le reçu n'est pas valide et qu'il ne peut être utilisé pour demander un crédit d'impôt. Par ailleurs, les organismes de bienfaisance enregistrés risquent de mettre leur statut en jeu s'ils participent à de tels stratagèmes. L'ARC vérifie chaque stratagème relatif à des dons utilisés comme abris fiscaux qui offre des reçus officiels pour les dons dont le montant dépasse la valeur de toute propriété donnée. Jusqu'à ce jour, aucun de ces stratagèmes n'a été jugé conforme à la Loi de l'impôt sur le revenu. Depuis le 31 mars 2014, l'arc a réévalué plus de déclarations de contribuables et a refusé plus de 6,3 milliards de dollars en déductions pour dons de bienfaisance. De plus, l'arc a imposé des pénalités à des tiers de l'ordre de 162 millions de dollars à l'encontre des promoteurs et des préparateurs de déclaration de revenus impliqués. n'oubliez pas que si c'est trop beau pour être vrai, c'est que c'est probablement le cas. Réfléchissez sérieusement avant de participer à un stratagème relatif à des dons utilisés comme abris fiscaux. Pour en savoir plus, consultez le site de l'arc à source : ÉDition nouvelles CECI CI N EST PAS UN CONTENANT CECI CI N EST PAS UN EMBALLAGE CECI CI N EST PAS UN IMPRIMÉ CONTENANTS EMBALLAGES AGES ET IMPRIMÉS C EST TOUT CE QUI VA DANS LE BAC POUR TROUVER LE POINT DE CHUTE DE TOUT CE QUI NE VA PAS DANS LE BAC RECREER.CA Le placement publicitaire de la présente campagne s inscrit dans le cadre de la Loi sur la qualité de l environnement (chapitre Q-2) et de la réglementation relative. Les journaux assujettis sont tenus de contribuer en espaces publicitaires à leur juste part.

19 DU 11 AU 24 MARS 2015 VOLUME 13 n O 01 L'ANNONCEUR 19 MARS, LE MOIS DE LA PRÉVENTION DE LA FRAUDE la fraude PRoPulsÉe PAR le Web (En) Vu le développement constant des nouvelles technologies et la démocratisation de ces ressources, les fraudeurs ont su mettre au point, au fil des ans, des méthodes de fraude en ligne aussi diversifiées que sournoises. Ces attaques peuvent être proférées contre la plupart des internautes, quel que soit leur statut ou leur situation économique. Elles peuvent également toucher les entreprises de toutes tailles. «Les entreprises doivent rester alertes et s'outiller afin de prévenir la fraude et de la contrecarrer le cas échéant», a dit François Ramsay, premier viceprésident, affaires corporatives chez Pages Jaunes. «En raison de leur taille et de leurs effectifs parfois limités, les petites et moyennes entreprises sont des cibles de choix pour les fraudeurs. Mais avec certains outils et les connaissances de base, il est possible d'éviter plusieurs pièges.» L'HAMEçONNAGE à L'ÈRE DU COURRIEL L'hameçonnage compte parmi les types de fraudes les plus fréquentes. Cette méthode de vol d'identité se présente bien souvent sous la forme de courriels. Leur objectif étant de vous soutirer de l'information tout en vous laissant croire que vous êtes en sécurité, les courriels frauduleux sembleront souvent provenir de compagnies avec lesquelles vous faites affaire. Ils vous demanderont de vous identifier en fournissant des informations personnelles ou encore reliées à votre entreprise. Heureusement, certains éléments permettent de différencier les courriels frauduleux de ceux qui ne le sont pas : Ils se font souvent passer pour des factures ou des contrats d'entreprises publicitaires réputées, telles que Pages Jaunes, ou encore sous les bannières d'annuaires imprimés qui n'existent plus, comme Canpages. Leur formulation est bien souvent généralisée, s'adressant au destinataire sans mentionner son nom. Leur message contient aussi un appel à l'action rapide, que ce soit au sujet de paiements à effectuer ou de renseignements à fournir. Le nom de la compagnie ou son logo peuvent avoir été légèrement altérés. L'adresse au bas du courriel semble provenir de l'extérieur du Canada. Il se pourrait aussi que le texte comprenne une ou plusieurs fautes d'orthographe ou de syntaxe. Bien qu'il ne s'agisse pas de traits applicables à tous les courriels frauduleux, ces pistes permettent de faire un premier tri. Pages Jaunes offre d'ailleurs un guide de référence simple pour aider les entreprises à identifier les communications frauduleuses, disponible sur le site Carrefour affaires 360 (carrefouraffaires.pj.ca/ centre-apprentissage). Il ne faut pas non plus hésiter à contacter son partenaire d'affaires ou son institution financière afin de confirmer que les courriels reçus proviennent bien d'eux. Une vérification interne des factures devrait également être faite avant de payer la somme due, et ce, même s'il s'agit d'un fournisseur habituel. Les méthodes de fraude évoluent constamment, c'est pourquoi il est important de rester informés des nouvelles techniques permettant de garder vos finances personnelles ainsi que celles de votre entreprise à l'abri. Les commerçants sont encouragés à signaler les entreprises suspectes ou les sollicitations frauduleuses au Bureau de la concurrence du Canada au et au Centre antifraude du Canada au source : ÉDition nouvelles

20 20 L'ANNONCEUR VOLUME 13 n O 01 DU 11 AU 24 MARS 2015 Les Petits Annonceurs Divers w Habitation w services w emploi Divers Habitation Avis Avis Remerciements Très touchés par les marques de sympathie et le réconfort que vous nous avez apporté lors du décès de Mme Étiennette Biron Bélisle survenu le 7 février Messe anniversaire Mireille, Louise, François et toute sa famille vous expriment leurs très sincères remerciements. Un merci spécial au personnel du Foyer Lucien Shooner. BOUTIQUE V : Que du beau! Toujours nos mêmes bas prix! OUVERT DU MERCREDI AU SAMEDI DE 9H30 à 16H30 VESTIAIRE ST-FRANÇOIS 262-A rang Grande-Terre, Saint-François-du-Lac n MAQUILLEUSE $, 2 chaises berçantes extérieures 40$ ch, 2 chaises IKEA 25$ cg, 1 cric de ferme 20$. Après 6 h n NEUVAINE à Saint-Antoine de Padoue et Saint-Jude. Que le Coeur Sacré de Jésus soit adoré, glorifié, aimé, préservé, honoré et invoqué à travers le monde entier, maintenant et toujours. Coeur Sacré de Jésus, prie pour nous, Saint-Antoine et Saint-Jude, faiseurs de miracles, priez pour nous. Récitez cette prière 9 fois par jour, 9 jours de suite, à la 8 e journée, votre prière sera exaucée. Cette neuvaine n a jamais connu de faillite. Publication doit être promise. Merci Sacré Coeur de Jésus, Saint- Antoine de Padoue et Saint-Jude. A.B. n REMERCIEMENTS au Sacré-Coeur de Jésus pour faveur obtenue. P.V. n NEUVAINE à Saint-Antoine de Padoue et Saint-Jude. Que le Coeur Sacré de Jésus soit adoré, glorifié, aimé, préservé, honoré et invoqué à travers le monde entier, maintenant et toujours. Coeur Sacré de Jésus, prie pour nous, Saint-Antoine et Saint-Jude, faiseurs de miracles, priez pour nous. Récitez cette prière 9 fois par jour, 9 jours de suite, à la 8 e journée, votre prière sera exaucée. Cette neuvaine n a jamais connu de faillite. Publication doit être promise. Merci Sacré Coeur de Jésus, Saint- Antoine de Padoue et Saint-Jude. A.B. Habitation n OffICE MUNICIpAL D HABI- TATION DE ST-fRANçOIS-DU-LAC 3 ½ pièces, entièrement rénové, situé au 444 rue Notre-Dame disponible immédiatement. Logement accessible seulement aux gens de 60 ans et plus. Pour plus de renseignements contactez Diane Martineau au pierreville LOGEMENTS 1½, 3½, 4½, 5½ et 6½ pièces disponibles dès maintenant DeniS: n pierreville. Grand 4½pièces, au coeur du village, 2 e étage. Références demandées n pierreville. 3½, 4½ et 5½, rue Georges. Libre 1 er juillet. Références demandées. Info : n pierreville. local à louer. Libre immédiatement n ST-fRANçOIS DU LAC. Maison à louer, 2 chambres, salle à manger, grand salon, 1 salle de bain. Libre 1 er jjuillet. Références demandées. Info : n ST-fRANçOIS DU LAC. Logement 5½ pièces, grand terrain, grand stationnement 450$/mois. Libre 1 er avril. Aussi 4½ pièces libre 1 er juillet. Info : n ST-OURS. Grand 3½, 2 e étage, maison au bord de l eau, plancher chêne et céramique. Grandes pièces éclairées, insonorisées. Chauffé et éclairé, entrée laveuse-sécheuse, grand stationnement déneigé. Pas d ani-maux. Libre 1 er mai ou Services n VOS SOUVENIRS SUR DVD. Faites transférer sur DVD vos films 8 mm, 16 mm, diapositives, négatifs, 35 mm, photos et cassettes VHS, S-VHS, VHS-C, MINI DV, HI-8, Sonimage 498, boul. Fiset, Sorel-Tracy MINI ENTREPÔTS STAR intérieur et extérieur entreposage commercial ou résidentiel. Meubles, Vtt, motoneige, bateau, Vr etc. LoCAtion De remorque MiNiENtREpotsstAR.CoM assemblée générale annuelle de la Coopérative de solidarité de santé Shooner-Jauvin, mercredi le 18 MArS 2015 à 20 h à l hôtel de ville de Pierreville au 26, rue Ally. le but de cet te assemblée est de permet tre l adoption du rappor t annuel faisant état des réalisations pour l année À cet te assemblée, trois (3) postes seront en élection pour l année 2015, à savoir : w monsieur marcel Paquette, représentant la communauté de Saint-elphège w monsieur Georges-henri Parenteau représentant la communauté de St-Gérard-de-magella w madame Julie bouchard, représentant la communauté de Saint-François du lac Touts les membres de la Coopérative de solidarité de santé Shooner et Jauvin sont invités à assister à cette assemblée. le conseil d administration de la Coopérative de Solidarité de santé Shooner & Jauvin avis donné à Pierreville, ce 3 mars 2015 Services RAMANCHEUR Mal de dos, nerf sciatique mal de tête, etc. info:diane GouDreAuLt Je peux régler tous vos problèmes AViS De ConVoCAtion ASSeMBLÉe GÉnÉrALe AnnueLLe André Descôteaux, président TOILETTAGE ChienS et ChAtS 7 JourS Sur 7 Karin Schwartz, rg de l ile, Pierreville rasage - BAin - BroSSAGe taille De GriFFeS etc. Méthode non traditionnelle dans un environnement calme et apaisant pour des animaux nerveux ou âgés. Sur rendez-vous Déjà 1 an que tu nous as quittés, on s ennuie. Ta présence est toujours parmi nous... Nous soulignerons ton départ à l occasion d une messe anniversaire qui sera chantée dimanche le 22 mars 2015 à 11 h au Centre multifonctionnel de St-Elphège. 3 FAÇONS POUR FAIRE PARAÎTRE VOTRE ANNONCE Par la poste ou directement à nos bureaux: Par téléphone: (ligne sans frais) L'annonceur 108, rue Maurault, Par courriel: Pierreville (Québec) J0G 1J0 lannonceur.ca Paiements: Chèques, mandats postaux, argent comptant

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les... 1 sur 2 2008-09-18 13:54 Sujet : Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives De : Guy Guilbert

Plus en détail

MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE

MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE MYTHES SUR LA CONSOMMATION DE CARBURANT ET LA CONDUITE Les Canadiens cherchent à réduire la consommation de carburant de leur véhicule pour protéger l environnement et réaliser des économies. Plusieurs

Plus en détail

La relève. Notre région

La relève. Notre région 1 Montréal est le milieu de vie de 575 000 jeunes 1, qu ils soient étudiants ou travailleurs, qu ils viennent des régions ou des quatre coins du globe, ils contribuent à leur manière au développement de

Plus en détail

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE SUR L ENVIRONNEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE 1055, 116 e Rue Ville Saint-Georges (Québec) G5Y 3G1 La présente politique a

Plus en détail

Forum du 07 /04 /2011

Forum du 07 /04 /2011 Forum du 07 /04 /2011 Bilan général du tout automobile et de ces conséquences. La voiture est devenue l objet primordial de nos déplacements Infrastructures au détriment de la qualité de la vie Conséquences

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2013. Société du Parc industriel et portuaire de Bécancour

Plan d action de développement durable 2009-2013. Société du Parc industriel et portuaire de Bécancour Société du Parc industriel et portuaire de Bécancour Plan d action de développement durable 2009-2013 Favoriser une meilleure concertation des industries du territoire Octobre 2009 Avant propos La Société

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-THÉRÈSE-DE-LA-GATINEAU

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-THÉRÈSE-DE-LA-GATINEAU CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-THÉRÈSE-DE-LA-GATINEAU Séance ordinaire du conseil de la susdite municipalité tenue à l école Laval, le lundi 3 mars 2014 à 19 h, à laquelle sont présents

Plus en détail

CONCOURS «La Corvée Caisse Desjardins de Nicolet»

CONCOURS «La Corvée Caisse Desjardins de Nicolet» Édition 2015 SPÉCIAL 5e ANNIVERSAIRE CONCOURS «La Corvée Caisse Desjardins de Nicolet» La Corvée est une manifestation concrète de l engagement de la Caisse Desjardins de Nicolet envers son milieu. Le

Plus en détail

CONCOURS «ROULEZ VERT»

CONCOURS «ROULEZ VERT» AVIS DE CONVOCATION Aux membres de la Caisse populaire Desjardins de Lévrard Vous êtes, par la présente, convoqués à l'assemblée générale annuelle de votre caisse qui aura lieu : Date et heure : Vendredi,

Plus en détail

PAROISSE DE SAINT-MALACHIE. M. Michel Boileau M. Lucien Boutin M. Patrice Demers M. Marc Théberge

PAROISSE DE SAINT-MALACHIE. M. Michel Boileau M. Lucien Boutin M. Patrice Demers M. Marc Théberge LE 3 MARS 2014 PROVINCE DE QUÉBEC PAROISSE DE SAINT-MALACHIE Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil municipal de Saint- Malachie, tenue le 3 mars 2014, à l édifice municipal, à compter de 20h00.

Plus en détail

BOXING DAY. 2010 LINCOLN MKT, auto 6 vitesses, AWD, toit ouvrant, vitres teintées, cuir, sièges chauffants, caméra de recul, 36 344 km, #A1815

BOXING DAY. 2010 LINCOLN MKT, auto 6 vitesses, AWD, toit ouvrant, vitres teintées, cuir, sièges chauffants, caméra de recul, 36 344 km, #A1815 Sylvain Proulx BOXING DAY C EST LE 21 991 32 991 13 991 2009 NISSAN MURANO SL, AWD, impeccable, toit ouvrant, auto, climatiseur, 50 485 km, #12-1444A 2010 LINCOLN MKT, auto 6 vitesses, AWD, toit ouvrant,

Plus en détail

RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE AVIS DE L AILE RELÈVE

RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE AVIS DE L AILE RELÈVE RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE AVIS DE L AILE RELÈVE RENOUVELLEMENT DE LA POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE LA JEUNESSE Avis de l Aile Relève de la Chambre de commerce et d industrie MRC

Plus en détail

Coopérer. pour créer l avenir

Coopérer. pour créer l avenir novembre 10 Coopérer pour créer l avenir Depuis 110 ans, chez Desjardins, premier groupe financier coopératif en importance au Canada, la coopération est notre âme et nos membres, notre raison d être.

Plus en détail

Le site Internet du ministère des Transports du Québec sur les changements climatiques

Le site Internet du ministère des Transports du Québec sur les changements climatiques Le site Internet du ministère des Transports du Québec sur les changements climatiques Présenté à : L Association des transports du Canada Présenté par : Le ministère des Transports du Québec PRIX DE RÉALISATION

Plus en détail

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS?

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL L électricité est appelée à jouer un rôle de plus en plus important dans les transports collectifs et

Plus en détail

Compte-rendu des ateliers

Compte-rendu des ateliers FORUM DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL LOCAL 2010 2 E rencontre citoyenneté Compte-rendu des ateliers La 2e rencontre du Forum a abordé le thème de la citoyenneté. Cette rencontre s'est déroulé en suivant en partie

Plus en détail

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC GUIDE À L USAGE DE L EMPLOYEUR LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC un partenaire incontournable dans l intégration réussie de votre main-d œuvre immigrante Visitez-nous au desjardins.com/caissedequebec Être

Plus en détail

Mot du maire. Mot du comité MADA

Mot du maire. Mot du comité MADA Mot du maire En se dotant d un plan d action MADA (Municipalité Amie des Aînés), Sainte-Monique confirme sa volonté de vouloir prendre soin de ses citoyens et de leur qualité de vie. Nous espérons que

Plus en détail

PRÉSENTE. Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS

PRÉSENTE. Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS PRÉSENTE Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS LA COURSE DU GRAND DÉFI PIERRE LAVOIE ÉDITION 2015 TABLE DES MATIÈRES Mission... 4 Contexte de l évènement... 4 Horaire... 5 La Course de nuit vendredi 8 mai...

Plus en détail

Était aussi présente la Directrice Générale et Secrétaire-Trésorière Madame Marie-Josée Masson

Était aussi présente la Directrice Générale et Secrétaire-Trésorière Madame Marie-Josée Masson PROVINCE DE QUÉBEC PAROISSE DE SAINT-SULPICE COMTÉ DE L ASSOMPTION (QUÉBEC) Le 2 juin 2014 Séance régulière du Conseil tenue le 2 juin 2014 à 19h00 au lieu ordinaire des assemblées du Conseil sous la Présidence

Plus en détail

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION À propos de l enquête La SCHL est heureuse de publier les constatations de son Enquête auprès

Plus en détail

Programme d infrastructures en entrepreneuriat collectif (PIEC) Guide à l intention des entreprises d économie sociale

Programme d infrastructures en entrepreneuriat collectif (PIEC) Guide à l intention des entreprises d économie sociale Programme d infrastructures en entrepreneuriat collectif (PIEC) Guide à l intention des entreprises d économie sociale Mars 2012 Ce document a été réalisé par le ministère des Affaires municipales, des

Plus en détail

Qu est-ce que le CSMO-AUTO?

Qu est-ce que le CSMO-AUTO? 18 juin 2015 Qu est-ce que le CSMO-AUTO? Organisme de concertation sectorielle, ayant un conseil d administration constitué de représentants issus de l industrie. Représente 10 000 entreprises et 100 000

Plus en détail

Guide du responsable d'une assemblée de cuisine

Guide du responsable d'une assemblée de cuisine 1 2 Novembre 2013 Version du document: 4.0 3 Merci de vous impliquer et d incarner le changement Vous faites maintenant partie du plus grand mouvement politique au Québec. Vous êtes de ceux et celles qui

Plus en détail

GUIDE DES CHAUFFEURS LA COURSE AU SECONDAIRE, CÉGEPS ET UNIVERSITÉS

GUIDE DES CHAUFFEURS LA COURSE AU SECONDAIRE, CÉGEPS ET UNIVERSITÉS GUIDE DES CHAUFFEURS LA COURSE AU SECONDAIRE, CÉGEPS ET UNIVERSITÉS GRAND DÉFI PIERRE LAVOIE ÉDITION 2014 TABLE DES MATIÈRES Mission...4 Contexte de l évènement...4 Horaire...5 QUÉBEC...5 TROIS-RIVIÈRES...9

Plus en détail

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9 MÉMOIRE DÉPOSÉ AUPRÈS DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PORTANT SUR LA SUPPRESSION PROGRESSIVE DES CRÉDITS D IMPÔT ATTACHÉS AUX FONDS DE TRAVAILLEURS CAP finance appuie les fonds

Plus en détail

Un appui soutenu et une offre adaptée aux besoins des jeunes

Un appui soutenu et une offre adaptée aux besoins des jeunes Le de vue Bulletin d information aux membres Volume 2 Numéro 3 Août 2013 Un appui soutenu et une offre adaptée aux besoins des jeunes Au moment de la rentrée scolaire, tout naturellement, notre attention

Plus en détail

R A P P O R T D É T A P E 2010-2011 D U F O N D S E N E F F I C A C I T É É N E R G É T I Q U E ( F E É )

R A P P O R T D É T A P E 2010-2011 D U F O N D S E N E F F I C A C I T É É N E R G É T I Q U E ( F E É ) R A P P O R T D É T A P E 00-0 D U F O N D S E N E F F I C A C I T É É N E R G É T I Q U E ( F E É ) Pour la période du er octobre 00 au février 0 Page de T A B L E D E S M A T I È R E S AFFAIRES RÉGLEMENTAIRES

Plus en détail

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Présentation à la ministre des Finances du Québec, Mme Monique Jérôme-Forget lors des consultations prébudgétaires le 14 février

Plus en détail

Quand le tricot en plein air connait un beau succès!

Quand le tricot en plein air connait un beau succès! Jeudi 23 juillet 201 Quand le tricot en plein air connait un beau succès! Concertation Anjou 6937, avenue Baldwin Anjou, Mtl, Qc H1K 3C6 Tél. : 14-31-4173 Fax : 14-31-0203 info@concertationanjou.ca www.concertationanjou.ca

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail

Comité régional d économie sociale

Comité régional d économie sociale Comité régional d économie sociale LE CRÉS DU CENTRE-DU-QUÉBEC SE VEUT UN LIEU DE CONCERTATION ET D HARMONISATION, UN LIEU DE PLANIFICATION DU DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL, UN LIEU D INTERFACE ET D ARRIMAGE

Plus en détail

Règlement sur les émissions de gaz à effet de serre des automobiles à passagers et des camions légers au Canada pour les années de modèles 2011-2016

Règlement sur les émissions de gaz à effet de serre des automobiles à passagers et des camions légers au Canada pour les années de modèles 2011-2016 Document informel No. WP.29-153 153-1313 (153ème WP.29, 8-11 mars 2011, agenda item 6.) Règlement sur les émissions de gaz à effet de serre des automobiles à passagers et des camions légers au Canada pour

Plus en détail

Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO)

Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) est une des quatorze

Plus en détail

Plan préliminaire d intervention pour la conservation des milieux naturels dans la gestion territoriale au Centre-du-Québec

Plan préliminaire d intervention pour la conservation des milieux naturels dans la gestion territoriale au Centre-du-Québec Plan préliminaire d intervention pour la conservation des milieux naturels dans la gestion territoriale au Centre-du-Québec Andréanne Blais biologiste, chargée de projet 4 décembre 2012 Ordre de la présentation

Plus en détail

Rencontre avec le conseil municipal

Rencontre avec le conseil municipal F-7 Fiche Action Mobilisation et implication page 1/4 Rencontre avec le conseil municipal Objectifs éducatifs 1. 2. Sensibiliser les élus municipaux aux préoccupations écologiques des élèves. Initier l

Plus en détail

SEPTEMBRE2013 Prise 04

SEPTEMBRE2013 Prise 04 SEPTEMBRE2013 Prise 04 Dans ce numéro Nouvelles heures d ouverture PORTRAIT DE DIRIGEANT CONSEIL FISCALITÉ OT DU IRECTEUR ÉNÉRAL Dans le but de vous offrir une prestation de service correspondant à vos

Plus en détail

QUESTIONS AUX PARTIS POLITIQUES FÉDÉRAUX. Que nous réserve-t-on pour les aînés du Canada?

QUESTIONS AUX PARTIS POLITIQUES FÉDÉRAUX. Que nous réserve-t-on pour les aînés du Canada? QUESTIONS AUX PARTIS POLITIQUES FÉDÉRAUX Que nous réserve-t-on pour les aînés du Canada? 31 mars 2011 0 À l annonce du déclenchement des élections fédérales 2011, le Réseau FADOQ se fait la voix des aînés

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. D ARTHABASKA. Procès-verbal des délibérations du conseil de la municipalité de Sainte-Hélène-de-Chester

PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. D ARTHABASKA. Procès-verbal des délibérations du conseil de la municipalité de Sainte-Hélène-de-Chester Séance ordinaire du 6 juillet 2015 Procès-verbal de la séance ordinaire et mensuelle du conseil municipal de la municipalité de Sainte-Hélène-de-Chester, tenue le 6 juillet 2015 à 20 h, en la salle ordinaire

Plus en détail

MÉMOIRE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC LOI VISANT L AMÉLIORATION DE LA SITUATION JURIDIQUE DE L ANIMAL

MÉMOIRE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC LOI VISANT L AMÉLIORATION DE LA SITUATION JURIDIQUE DE L ANIMAL CAPERN - 039M C.P. P.L. 54 Amélioration de la situation juridique de l animal VERSION RÉVISÉE MÉMOIRE DE LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC CONCERNANT LE PROJET DE LOI N 54, LOI VISANT L AMÉLIORATION DE

Plus en détail

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière DEVENEZ UN HÉROS POUR L association Prévention Routière 1 Notre mission Créée en 1949, l'association Prévention Routière est reconnue d'utilité publique en 1955. Elle conduit ses actions dans de multiples

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-MAURICE M.R.C. DES CHENAUX

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-MAURICE M.R.C. DES CHENAUX PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-MAURICE M.R.C. DES CHENAUX À dix-neuf heures, ce neuvième jour du mois de mars de l'an deux mille quinze, le conseil municipal tient l'assemblée

Plus en détail

Enjeux associés à la mise sur pied du salon de jeux à l Hippodrome de Trois-Rivières. Particularités régionales

Enjeux associés à la mise sur pied du salon de jeux à l Hippodrome de Trois-Rivières. Particularités régionales Enjeux associés à la mise sur pied du salon de jeux à l Hippodrome de Trois-Rivières Particularités régionales Février 2007 PORTRAIT RÉGIONAL Région Mauricie et Centre-du-Québec 1 La région sociosanitaire

Plus en détail

CCi Study Rapport J.D. Power. Comportement du consommateur Étude J.D. Power : NAPA et les indépendants en tête

CCi Study Rapport J.D. Power. Comportement du consommateur Étude J.D. Power : NAPA et les indépendants en tête CCi Study Rapport J.D. Power Comportement du consommateur Étude J.D. Power : NAPA et les indépendants en tête Les ateliers indépendants doivent améliorer leurs aptitudes en communication puisque la compétition

Plus en détail

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement

Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Une conduite souple, rationnelle et sécuritaire pour le bien des usagers, de leur véhicule et de notre environnement Quelle voiture achetée? Carburation : les nouveaux diesel sont plus «propres» que les

Plus en détail

Cadre de gestion FONDS «EAU NORD GASPÉSIE»

Cadre de gestion FONDS «EAU NORD GASPÉSIE» Cadre de gestion FONDS «EAU NORD GASPÉSIE» Janvier 2015 Table des matières Introduction 2 Objectifs et principes directeurs du Fonds 3 Qui est admissible au Fonds? 3 Quels types de projets sont financés?

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Faites-vous «pré-approuvé»

Faites-vous «pré-approuvé» Faites-vous «pré-approuvé» Être pré-approuvé veut dire que votre banque ou institution financière est déjà prête à vous endosser jusqu'à une limite déterminé par vos revenus et vos dépenses. Il y a de

Plus en détail

L éco-conduite. Une manière de préserver la planète et... votre porte monnaie!

L éco-conduite. Une manière de préserver la planète et... votre porte monnaie! L éco-conduite La conduite économique est un style de conduite, une manière intelligente de conduire avec pour but de réduire la consommation de carburant. Cette réduction de consommation de carburant

Plus en détail

L endettement chez les jeunes Rapport final

L endettement chez les jeunes Rapport final L endettement chez les jeunes Rapport final Résultats du sondage pour le secteur d Alma L école secondaire Séminaire Marie-Reine-du-Clergé ainsi que le Collège d Alma Remis au : Service budgétaire de Lac-

Plus en détail

Plan de communications Conseil scolaire acadien provincial

Plan de communications Conseil scolaire acadien provincial Conseil scolaire acadien provincial COMITÉ DES RELATIONS PUBLIQUES Adopté par le Conseil scolaire le 15 avril 2007 (révision adoptée le 4 juillet 2010) PARTIE A : HISTORIQUE ET RAISON D=ÊTRE MANDAT : Le

Plus en détail

Sommaire Principales conclusions

Sommaire Principales conclusions Sommaire Principales conclusions À quoi ressemble la vie en ligne des jeunes Canadiens moyens? Tout d'abord, ces enfants et ces adolescents sont très branchés, la plupart d'entre eux ayant l'habitude d'aller

Plus en détail

Automne 2005 : Consultation sur les orientations pour la sécurité alimentaire dans le cadre d un budget récurrent.

Automne 2005 : Consultation sur les orientations pour la sécurité alimentaire dans le cadre d un budget récurrent. Initiative de soutien au développement de la sécurité alimentaire dans la région de Montréal. Cadre de référence 2007-2012 Document de consultation Agence de la santé et des services sociaux de Montréal-

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement. Renaud MICHEL ADEME Bretagne

Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement. Renaud MICHEL ADEME Bretagne Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement Renaud MICHEL ADEME Bretagne Adopter un mode de conduite écologique, c est aussi moins consommer, moins polluer et conduire plus sûrement.

Plus en détail

Politique climatique et énergétique 2014-2018

Politique climatique et énergétique 2014-2018 La politique énergétique d'yverdon-les-bains fournit le cadre qui permettra de réduire les besoins en énergie de la Ville et d'augmenter la production d'énergies renouvelables. Il est important que cette

Plus en détail

Élections fédérales. Formation 101

Élections fédérales. Formation 101 Élections fédérales Formation 101 Déroulement de la formation 1- Le parlement canadien 2- Rôle du député 3- Rôle du premier ministre 4- Les enjeux locaux en lien avec les élections fédérales 5- Comment,

Plus en détail

MARCHE MONDIALE DES FEMMES

MARCHE MONDIALE DES FEMMES RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS MARCHE MONDIALE DES FEMMES Pour clôturer la Marche mondiale des Femmes, nous étions plus de 10,000 personnes à y participer (femmes,

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE MILAN

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE MILAN 3654 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE MILAN Procès-verbal des délibérations de la session ordinaire du 2 avril 2012, tenue au Cendre communautaire de Milan, situé au 405 rang Sainte-Marie, Milan (Québec).

Plus en détail

Pleins feux sur la Soirée jeunesse Desjardins

Pleins feux sur la Soirée jeunesse Desjardins Bulletin d information aux membres Volume 2 Numéro 4 Novembre 2013 Pleins feux sur la Soirée jeunesse Desjardins Découvrez qui sont les gagnants des bourses d études > Pages 2 et 3 Bourses d études 12

Plus en détail

Montréal amie des aînés : Du plan d action à la réalisation. Le point de vue de 3 acteurs impliqués dans la démarche. Introduction

Montréal amie des aînés : Du plan d action à la réalisation. Le point de vue de 3 acteurs impliqués dans la démarche. Introduction Montréal amie des aînés : Du plan d action à la réalisation. Le point de vue de 3 acteurs impliqués dans la démarche Mme Émilie Thuillier, Ville de Montréal MmeHuguette Roy, Ville de Montréal Mme Marie

Plus en détail

Un petit retour sur l année qui se termine

Un petit retour sur l année qui se termine Parution de juillet 2011 Un petit retour sur l année qui se termine Bien sûr, résumer le travail d une année en une page est en soi impossible, alors nous nous attarderons aux grandes lignes que nous a

Plus en détail

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco 6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE Présenté par Transpoco Une flotte automobile représente un avantage pour les entreprises à la fois en terme de déplacements qui sont

Plus en détail

Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches

Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches Document mis à jour en avril 2014 Table de matière 1. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 3 1.1 PRÉSENTATION DU FONDS RÉGIONAL D INVESTISSEMENT

Plus en détail

ACHAT DANS UN MÉGACENTRE D AUTOS USAGÉES

ACHAT DANS UN MÉGACENTRE D AUTOS USAGÉES ACHAT DANS UN MÉGACENTRE D AUTOS USAGÉES Traditionnellement, pour acheter un véhicule d occasion, on allait chez un concessionnaire de voitures neuves, un marchand spécialisé ou encore, on achetait d un

Plus en détail

SENSIBILISATION. A l ECO-CONDUITE

SENSIBILISATION. A l ECO-CONDUITE SENSIBILISATION A l ECO-CONDUITE Plan I. Qu est-ce que l éco-conduite?...p. 6 II. Quel est l intérêt de l éco-conduite?...p. 7 III. Les cinq règles de l éco-conduite...p. 9 IV. Les principes fondamentaux

Plus en détail

Coûts d utilisation d une automobile

Coûts d utilisation d une automobile Édition 2013 Coûts d utilisation d une automobile Au-delà de l étiquette de prix : Comprendre les dépenses liées au véhicule ASSOCIATION CANADIENNE DES AUTOMOBILISTES Les renseignements contenus dans la

Plus en détail

L élaboration d une nouvelle Entente Canada-Québec sur le Saint-Laurent

L élaboration d une nouvelle Entente Canada-Québec sur le Saint-Laurent L élaboration d une nouvelle Entente Canada-Québec sur le Saint-Laurent Mémoire soumis à Environnement Canada Plan Saint-Laurent Présenté par le Comité de la zone d intervention prioritaire Jacques-Cartier

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES Avis Présenté au ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs du Québec

Plus en détail

INFOSPEED NUMÉRO 11. Valeur pour l argent 25 % Économie d essence 23 % Fiabilité 21 % Prix/coût d achat 20 % Traction intégrale/ 4 roues motrices 19 %

INFOSPEED NUMÉRO 11. Valeur pour l argent 25 % Économie d essence 23 % Fiabilité 21 % Prix/coût d achat 20 % Traction intégrale/ 4 roues motrices 19 % NUMÉRO 11 SKYACTIV se mesure aux technologies concurrentes Les clients s inquiètent de plus en plus de la consommation d essence de leurs véhicules. Cela est confirmé par les résultats obtenus lors de

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLAGE DE LAWRENCEVILLE

PROVINCE DE QUÉBEC VILLAGE DE LAWRENCEVILLE PROVINCE DE QUÉBEC VILLAGE DE LAWRENCEVILLE Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil municipal du Village de Lawrenceville, tenue le mardi 12 novembre 2013 à 19h30 à la salle du conseil, située

Plus en détail

Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper!

Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper! Vous achetez une première habitation? Sachez RAPer sans déraper! Recherche et rédaction Julien Michaud (Autorité des marchés financiers) Collaborateurs Vincent Ardouin (Cégep Marie-Victorin) Marylaine

Plus en détail

Mémoire sur l industrie du taxi

Mémoire sur l industrie du taxi Mémoire sur l industrie du taxi Présenté à la : Commission permanente du conseil d agglomération sur l environnement, le transport et les infrastructures et Commission permanente du conseil municipal sur

Plus en détail

MÉMOIRE. Des cinq conseils régionaux de l environnement sur le territoire de la CMM et de STOP. Présenté à. La Commission de l environnement de la CMM

MÉMOIRE. Des cinq conseils régionaux de l environnement sur le territoire de la CMM et de STOP. Présenté à. La Commission de l environnement de la CMM MÉMOIRE Des cinq conseils régionaux de l environnement sur le territoire de la CMM et de STOP Présenté à La Commission de l environnement de la CMM Sur le suivi de l application de la réglementation métropolitaine

Plus en détail

Coût d utilisation d une automobile

Coût d utilisation d une automobile Association canadienne des automobilistes Édition 2009 (Mis à jour en janvier 2009) Coût d utilisation d une automobile COÛT D UTILISATION D UNE AUTOMOBILE EN 2009 Le dépliant Coût d utilisation d une

Plus en détail

DÉCLARATION DE VOL COMPLET

DÉCLARATION DE VOL COMPLET DÉCLARATION DE VOL COMPLET TOUS LES VOLS DOIVENT ÊTRE SIGNALÉS À LA POLICE. IL FAUT RÉPONDRE À TOUTES LES QUESTIONS DE CE FORMULAIRE. RETOURNEZ CETTE DÉCLARATION PAR LA POSTE DANS UN DÉLAI DE CINQ JOURS.

Plus en détail

La conduite verte en 10 points

La conduite verte en 10 points La campagne Make Cars Green vise à réduire l impact des nuisances automobiles sur l environnement et à sensibiliser les conducteurs à une conduite verte. La conduite verte en 10 points Achetez vert Planifiez

Plus en détail

INVITATION CONFÉRENCE

INVITATION CONFÉRENCE Le bulletin d information aux membres Septembre 2012 INVITATION CONFÉRENCE Besoin de conseils pour l achat d une première maison? Assistez à la conférence «Ma première maison. Par où commencer?». Grâce

Plus en détail

Loi sur la Société du Plan Nord

Loi sur la Société du Plan Nord Mémoire présenté à la Commission de l Agriculture, des Pêcheries, de l Énergie et des Ressources naturelles (CAPERN) Dans le cadre des consultations particulières sur le projet de loi no 11 Loi sur la

Plus en détail

QU'EST-CE QU'UNE COOPÉRATIVE D'HABITATION?

QU'EST-CE QU'UNE COOPÉRATIVE D'HABITATION? QU'EST-CE QU'UNE COOPÉRATIVE D'HABITATION? Une coopérative d'habitation, c'est un immeuble ordinaire, petit ou grand, neuf ou âgé - mais toujours rénové -, où habitent des personnes qui sont à la fois

Plus en détail

TROUSSE DE COMMUNICATION FONDS ÉCO IGA. Trousse de communication destinée à l usage des organismes bénéficiaires de financement du Fonds Éco IGA.

TROUSSE DE COMMUNICATION FONDS ÉCO IGA. Trousse de communication destinée à l usage des organismes bénéficiaires de financement du Fonds Éco IGA. TROUSSE DE COMMUNICATION FONDS ÉCO IGA Trousse de communication destinée à l usage des organismes bénéficiaires de financement du Fonds Éco IGA. TABLE DES MATIÈRES Trousse de communication Fonds Éco IGA

Plus en détail

Perspectives d'action et bilan des activités 2010 d'action Saint-François

Perspectives d'action et bilan des activités 2010 d'action Saint-François Perspectives d'action et bilan des activités 2010 d'action Saint-François Perspectives d action 2010 Bilan des activités 2010 1) Inventaire 1) Inventaire a) Les inventaires vont se poursuivre en 2010 et

Plus en détail

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Cabinet du ministre Communiqué de presse BUDGET 2013-2014 COMMUNIQUÉ N 2 BUDGET 2013-2014 Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Québec, le 20 novembre 2012 «Pour accélérer la croissance

Plus en détail

Montréal et la RMR VERTES LES VILLES LES PLUS DU CANADA. Solutions énergétiques écologiques. Facteur Vert: les bicyclettes BIXI

Montréal et la RMR VERTES LES VILLES LES PLUS DU CANADA. Solutions énergétiques écologiques. Facteur Vert: les bicyclettes BIXI LES VILLES LES PLUS VERTES DU CANADA Montréal et la RMR Facteur Vert: les bicyclettes BIXI Solutions énergétiques écologiques Que font les grandes villes du pays pour favoriser les transports à émissions

Plus en détail

Motion de l'opposition officielle pour la création d'un programme de rénovation ou de construction de terrains sportifs extérieurs

Motion de l'opposition officielle pour la création d'un programme de rénovation ou de construction de terrains sportifs extérieurs CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE LA RÉSOLUTION CM15 0232 ASSEMBLÉE ORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 FÉVRIER 2015 Motion de l'opposition officielle pour la création d'un programme de rénovation ou de

Plus en détail

Programme de bourses aux jeunes créateurs immigrants ou des minorités visibles vivant à Montréal 2009-2010

Programme de bourses aux jeunes créateurs immigrants ou des minorités visibles vivant à Montréal 2009-2010 Programme de bourses aux jeunes créateurs immigrants ou des minorités visibles vivant à Montréal 2009-2010 VIVACITÉ MONTRÉAL 2009-2010 PRÉAMBULE Le Conseil des arts et des lettres du Québec, en collaboration

Plus en détail

POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE

POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE MÉMOIRE DU FORUM JEUNESSE DE L ÎLE DE MONTRÉAL POUR UNE RUE SAINTE-CATHERINE OUEST À ÉCHELLE HUMAINE PRÉSENTÉ AU MAIRE DE MONTRÉAL DANS LE CADRE DE LA DÉMARCHE DE CONSULTATION SAINTE-CATHERINE OUEST S

Plus en détail

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE

PROFIL STATISTIQUE DRUMMONDVILLOIS DÉMOGRAPHIE ET ÉCONOMIE DRUMMONDVILLE DRUMMONDVILLE Le contenu de ce rapport a été rédigé et produit pour une utilisation par tous les services municipaux. Le Commissariat au commerce a colligé les données relatives au développement économique

Plus en détail

PRESENTATION DIAGNOSTIQUE INITIAL. 1) Historique

PRESENTATION DIAGNOSTIQUE INITIAL. 1) Historique PROJET PEDAGOGIQUE ANNUEL 2014 C.L.J. police nationale BEZIERS du 01/01/2014 au 31/12/2014 PRESENTATION DIAGNOSTIQUE INITIAL 1) Historique En 2012 les policiers formateurs, moniteurs en activités physiques

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ LAC SAINT-JEAN MUNICIPALITÉ DE SAINT-GÉDÉON. Assiste également M. Dany Dallaire, directeur général

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ LAC SAINT-JEAN MUNICIPALITÉ DE SAINT-GÉDÉON. Assiste également M. Dany Dallaire, directeur général PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ LAC SAINT-JEAN MUNICIPALITÉ DE SAINT-GÉDÉON Procès-verbal d une session spéciale du conseil municipal de Saint-Gédéon tenue le mercredi 19 décembre 2012 à la salle du conseil à

Plus en détail

Le Canada rural, ça compte

Le Canada rural, ça compte Le Canada rural, ça compte 1 Le Canada rural, ça compte Le Canada rural, ça compte Les régions rurales du Canada sont importantes pour la santé et la prospérité du pays. Malheureusement, les habitants

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

Plan d action triennal 2006-2009

Plan d action triennal 2006-2009 Plan d action triennal 6-9 Le plan triennal 6-9 présente les actions stratégiques qui témoignent des principes d intervention du RIASQ dans les domaines du loisir culturel et de l éducation qui l inspireront

Plus en détail

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie

LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL. Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie LE CERCLE CANADIEN DE MONTRÉAL Le Fonds de solidarité FTQ : son impact sur la société et sur l économie Allocution de M. Yvon Bolduc, Président-directeur général Fonds de solidarité FTQ Montréal, le lundi

Plus en détail

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie Illustration de deux cas d entreprises tirés de la recherche du Groupe régional d activités partenariales en économie sociale de l Estrie (GRAP-Estrie)

Plus en détail

Guide pour une demande de financement. 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux

Guide pour une demande de financement. 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux Guide pour une demande de financement 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux Table des matières 1. PRÉSENTATION... 3 1.1 Le Forum jeunesse de la région de

Plus en détail

PROVINCIAL 20 mai, 18h30. www.tourdusilencequebec.com

PROVINCIAL 20 mai, 18h30. www.tourdusilencequebec.com PROVINCIAL 20 mai, 18h30 www.tourdusilencequebec.com COMMUNIQUÉ DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Tour du Silence : rouler pour sensibiliser! Montréal, 12 mai 2015 Pour l édition 2015 du Tour du Silence,

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS CONTRE LA MARCHE AU RALENTI

FICHE DE RENSEIGNEMENTS CONTRE LA MARCHE AU RALENTI FICHE DE RENSEIGNEMENTS CONTRE LA MARCHE AU RALENTI POURQUOI DEVRAIT ON RÉDUIRE LA MARCHE AU RALENTI DES VÉHICULES? Au Manitoba, plus du tiers des émissions de gaz à effet de serre (GES) provient du secteur

Plus en détail

Aussi dans ce numéro Les ventes de copropriétés perdent de leur élan Depuis un certain temps, la copropriété nous avait habitués à des hausses relativement soutenues des transactions MLS au Québec. Mais

Plus en détail

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Introduction Un milieu de vie inclusif et sain Rosemont La Petite-Patrie est reconnu comme un milieu de vie complet

Plus en détail