MARTINIQUE PDASR 2013 FICHE ACTION SECURITE ROUTIERE/ACCES AU DROIT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MARTINIQUE PDASR 2013 FICHE ACTION SECURITE ROUTIERE/ACCES AU DROIT"

Transcription

1 ACTION SECURITE ROUTIERE/ ACCES AU DROIT DU MERCREDI 25 SEPTEMBRE /6 MARTINIQUE PDASR 2013 FICHE ACTION SECURITE ROUTIERE/ACCES AU DROIT EDUCATION, FORMATION, COMMUNICATION, CONTROLE, ETUDE, INFRASTRUCTURE, JUSTICE, ACCES AU DROIT ET AIDE AUX VICTIMES ETABLISSEMENT: LYCEE POLYVALENT SAINT JAMES PARTENAIRE A L'ACTION: CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L'ACCES AU DROIT (CDAD 972) Titre de l action De l accident au procès (PHASE 1) Enjeux de référence Autres enjeux Public Cible Contact Partenaires Description Jeunes, alcool, vitesse, deux roues motorisées, aides aux victimes, accès au droit Sensibilisation à la chaîne des secours Le travail d enquête des forces de l ordre Connaissance de l organisation judiciaire Elèves de l établissement (15-20 ans) Chef d établissement : Mme LUCRY Pilote du projet : M. ROHOU référent sécurité routière Externes : -Mlle VIRGAL Juriste-coordinatrice du CDAD -M. ZIDEE vice président du tribunal de grande instance chargé d application des peines -Magistrat du siège et du Parquet -Avocats de la partie civile et de la défense -Gendarmerie (Brigade de Saint Pierre) -Services de secours (Pompiers) -MmeTHALY-CONTROLE: Directrice de l'adavim (Association Départemental d Aide aux Victimes et de médiation pénale) Internes : -Mme VENNAT Infirmière -Mme Sylviane GERMANY CPE -Classe de seconde GA encadrée par Mme SAINTE CROIX (Courriers et accueil) -Classe de terminale Commerce encadrée par M. ROHOU (acteurs et mise en place) -M. COUFE (matériel auto-moto) Le scénario: un accident de la circulation dans la commune de Saint-Pierre aux abords de l'établissement scolaire (voiture contre scooter) suite à un refus de priorité, le véhicule heurte un scooter avec deux passagers. Défaut de permis du véhicule responsable (voiture) ainsi qu'un taux d'alcoolémie élevé (1,5% (3grammes)). Le conducteur du scooter est projeté à cinquante mètres du lieu de l'accident : il décède sur le coup. Son passager blessé est transporté à l'hôpital pour recevoir les premiers soins. S en suit l interpellation de l'auteur de l'infraction et la garde à vue. Les deux familles portent plainte à la gendarmerie de Saint-Pierre pour homicide involontaire et pour blessure involontaire.

2 ACTION SECURITE ROUTIERE/ ACCES AU DROIT DU MERCREDI 25 SEPTEMBRE /6 Objectifs généraux Indicateurs de suivi Supports utilisés Lieux et date de réalisation Moyens financiers Procédure: - Interpellation du mis en cause - Garde à vue - déferrement devant le parquet - Présentation devant le Juge des Libertés et de la détention (JLD) - Détention provisoire à DUCOS - Avis à victime par le parquet (Service de traitement Directement: STD) Comparution Immédiate devant le tribunal Correctionnel pour les chefs d'accusation suivants: - défaut de permis, - défaut d'assurance, - défaut de maîtrise du véhicule, - conduite sur l'empire d'un état alcoolémique caractérisé par la présence dans le sang d'un taux d'alcool pure de 1,5 mlg par litre d'air expiré, - blessure involontaire ayant entrainé une ITT supérieure de plus de 3 mois, - homicide involontaire. Sensibiliser les jeunes usagers :-aux risques routiers et aux conséquences inhérentes, -à l'accès au droit (déroulement d'un procès: de l enquête au jugement) Bilan de l'action Participation enquête nationale PERLE -à l'aide aux victimes Voiture et scooter pour reconstitution Locaux du LPO Micros sans fils Haut parleur LPO Saint James Le mercredi 25 septembre 2013 Moyens internes au LP Participation des communes du Morne Vert (Chapiteaux). Participation de M. Garcia (sonorisation) Coût de l opération : 0 Profil des acteurs : La conductrice de l automobile : jeune fille de 18 ans sans problème, actuellement en formation auto école. Invitée à un anniversaire où elle consomme de l alcool, se retrouve sans moyen de locomotion ; elle décide d emprunter un véhicule pour rentrer chez elle car l ambiance de la fête tourne mal. Après l accident (refus de priorité) est incapable de bouger et reste paralysée derrière le volant du véhicule. Le conducteur du scooter : (décédé) jeune homme de 18 ans, qui se rend tous les jours au lycée en scooter. Ne porte pas systématiquement son casque car «ça lui donne chaud et ça le décoiffe». La passagère du scooter : (blessée) jeune fille de 17 ans qui a l habitude d être passagère de scooter et met son casque systématiquement.

3 ACTION SECURITE ROUTIERE/ ACCES AU DROIT DU MERCREDI 25 SEPTEMBRE /6 Description de l action : Simulation : Un accident se produit aux abords du lycée le mercredi 25 septembre jeunes (élèves du LPO) en scooter se font renverser par une voiture. Un des jeunes sans casque décède, sa passagère coiffée d un casque est grièvement blessée. Le bruit occasionné par l accident provoque la sortie des élèves des cours. Les élèves doivent être canalisés par les services de la vie scolaire et les personnels enseignants. S en suit la procédure d alerte interne à l établissement : - Infirmière, élèves présents titulaires du PSC1 (premiers secours et appel d urgence) et M. Rakami (agent et pompier). - Chef d établissement (appel gendarmerie, parents, Recteur et cellule psychologique du rectorat). Arrivée des gendarmes et des pompiers (mise en sécurité du site et prise en charge des protagonistes). Enquête de flagrance et arrestation du chauffeur (défaut de permis et taux d'alcool élevé). Les gendarmes prennent contact avec le Procureur de permanence téléphonique au parquet, ce dernier décide d une garde à vue qui sera prolongée. L'auteur de l'infraction est déféré au parquet de Fort-de-France Présence de l'avocat dès la première heure de garde à vue et jusqu'à l'audience devant le tribunal Le vendredi*: il est présenté devant le Juge des libertés et Détention (JLD) Le JLD décide de la détention provisoire à Ducos. Intervention de l ADAVIM auprès de la famille de la victime et du blessé. (Information de la victime sur la procédure de la plainte, assurance, indemnisation et accompagnement psychologique des victimes et de la famille) Lundi*: Avant l'audience: 11h00: Information des victimes sur leurs droits (constitution de partie civile, ministère d'avocat et déroulement de l'audience) 14h00: Audience de comparution immédiate devant le tribunal correctionnel Intervention de l ADAVIM après l'audience Toutes ces situations seront jouées et commentées aux élèves dans divers lieux de l établissement. *temps judiciaire : l action auprès des élèves se déroule sur une matinée. PHASE 2 de l action : TRANSDISCIPLINARITE Octobre 2013 à Juin 2014 Mobilisation de l équipe pédagogique afin que tous les professeurs de l établissement intègrent l éducation à la sécurité routière dans leurs disciplines. Mise en place d un planning de transdisciplinarité. Objectif : Qu une à deux fois par mois un enseignement utilise comme support de cours une situation de la manifestation du 25 septembre, conformément à l article D du code de l éducation. PHASE 3 de l action : VIDEO PEDAGOGIQUE Une vidéo pédagogique est en cours de réalisation par les étudiants du centre caribéen des arts. Elle sera proposée au site EDUSCOL pour diffusion d ici 3 à 4 mois.

4 ACTION SECURITE ROUTIERE/ ACCES AU DROIT DU MERCREDI 25 SEPTEMBRE /6 Mise en place de l accident Déroulement des faits Moyens humain Moyens matériel Temps Chronologie Jour Observations M Couffe et Scooter accidenté, 8h30 Les véhicules de secours M Rohou casque et voiture (gendarmerie et pompiers) Services mairie Morne Vert Le mardi et attendent l alerte ATEC (M. Jacqueray) mercredi téléphonique sur le parking matin du fromager. Installation du matériel, 3 chapiteaux : - Pour la sono - Pour représenter bureau gendarmerie - Pour représenter bureau procureur/jld/adavim Mise en place de la salle d audience (cantine) Acteurs : Passagère scooter Conducteur Chauffeur Témoins Famille Suite au bruit causé par l accident les élèves sortent des salles de classe Les témoins alertent l infirmier, la CPE et madame la Proviseure Intervention pompiers et gendarmerie (mise en sécurité du site et prise en charge des protagonistes) Enquête de flagrance, arrestation du chauffeur (auteur de l'infraction) Appel téléphonique gendarmerie/procureur de permanence Garde à vue (2 jours fictifs) Déferrement devant le parquet élèves professeurs Equipe vie scolaire Infirmier, Chef d établissement Gendarmerie et caserne de St Pierre Gendarmerie Procureur 3 Chapiteaux Sonorisation 6 sans fil 150 chaises Maquillage secourisme 7h30 Sonorisation 6 sans fil Moyens pompiers Moyens gendarmerie Chapiteaux 8h30 8h35 9h00 Matériels : éthylotest et éthylomètre (prévoir prise de courant sous chapiteau gendarmerie) Juge des libertés et détention provisoire Prison (le vendredi) JLD Chapiteaux 9h15 Intervention de l'adavim Audience de Comparution immédiate Tribunal correctionnel Après audience, intervention de l'aide aux victimes Intervention de M. LAVENTURE, d accidentés de la route et des principaux acteurs de la matinée pour débat. ADAVIM 3 juges / Procureur 3 avocats / Greffier ADAVIM DEBAT Cantine Cantine 9h15-10h00 10h30-11h00 Fin 12h30 L idéal étant de débattre plus d une heure trente. Pendant toute la durée de la première partie (de l accident au procès), les faits sont commentés par Monsieur le Commandant LISLET pour l intervention des pompiers, Monsieur le Commandant RIOTTE pour l intervention de la gendarmerie, Madame VIRGAL coordinatrice du CDAD et Monsieur ZIDEE vice président du tribunal de grande instance chargé de l application des peines pour la procédure judiciaire.

5 ACTION SECURITE ROUTIERE/ ACCES AU DROIT DU MERCREDI 25 SEPTEMBRE /6 Plan du tribunal/cantine du LPO TRIBUNAL Salle d audience Légende : ❶ Président ❷ Assesseurs ❸ Procureur Chaises (150) ❹ Greffier ❺ Avocats partie civile ❻ Avocat défense ❺ ❻ ❸ ❹ ❷ ❶ ❷

6 ACTION SECURITE ROUTIERE/ ACCES AU DROIT DU MERCREDI 25 SEPTEMBRE /6 ❹ Plan du LPO emplacements et mouvements ❸ ❷ ❶ ❶ Lieu de l accident ❹ Salle d audience ❷ Chapiteau Gendarmerie Passage secours ❸ Chapiteau Parquet / JLD / ADAVIM

Alcool au volant : tous responsables? La question de la co-responsabilité sera enfin posée au Tribunal de Saint Nazaire

Alcool au volant : tous responsables? La question de la co-responsabilité sera enfin posée au Tribunal de Saint Nazaire DOSSIER DE PRESSE 01/09/2014 Alcool au volant : tous responsables? La question de la co-responsabilité sera enfin posée au Tribunal de Saint Nazaire Avec l appui de la Ligue Contre la Violence Routière,

Plus en détail

JUGEMENT CORRECTIONNEL CONTRADITOERE

JUGEMENT CORRECTIONNEL CONTRADITOERE Cour d'appel de Nancy Tribunal de Grande Instance de Nancy Jugement du : 11/04/2013 CHAMBRE JUGE UNIQUE ROUTE-NA Nô minute : N parquet : Plaidé le 21/03/2013 Délibéré le 11/04/2013 JUGEMENT CORRECTIONNEL

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse

DOSSIER DE PRESSE Contacts presse DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr Préfecture du Cher - Place Marcel Plaisant CS 60022-18020 BOURGES Cedex

Plus en détail

République française. Tribunal de Grande Instance de Paris

République française. Tribunal de Grande Instance de Paris République française Au nom du Peuple français Tribunal de Grande Instance de Paris 28eme chambre N d'affaire : Jugement du : 27 septembre 2010, 9h n : 3 NATURE DES INFRACTIONS : CONDUITE DE VEHICULE SOUS

Plus en détail

Dans l Aude, 27 usagers de deux roues motorisées ont été tués depuis le 1 er janvier 2007.

Dans l Aude, 27 usagers de deux roues motorisées ont été tués depuis le 1 er janvier 2007. LA SEMAINE EUROPEENNE de la SECURITE ROUTIERE et de la MOBILITE En 2010 comme en 2009, la semaine nationale de la sécurité routière s associe avec la semaine européenne de la mobilité et devient ainsi

Plus en détail

LYCEE PROFESSIONNEL BEL AIR TINTENIAC

LYCEE PROFESSIONNEL BEL AIR TINTENIAC LYCEE PROFESSIONNEL BEL AIR TINTENIAC LUNDI 29 MARS AU VENDREDI 2 AVRIL 2004 La semaine de la Prévention routière organisée au Lycée professionnel Bel Air de Tinténiac dans le cadre du C.E.S.C s est déroulée

Plus en détail

RAPPEL DE LA PROCÉDURE

RAPPEL DE LA PROCÉDURE N du 30 NOVEMBRE 2011 18ème CHAMBRE 'Mil des MfNUTP? f ; v>. s*--- '4$ CîQ.U H4 Af pï%t. i*i i.\ *. * i COUR D'APPEL DE VERSAILLES Nature de l arrêt : voir dispositif POURVOI : Arrêt prononcé publiquement

Plus en détail

Dossier de presse Sécurité routière Vendredi 13 novembre 2015

Dossier de presse Sécurité routière Vendredi 13 novembre 2015 Dossier de presse Sécurité routière Vendredi 13 novembre 2015 Contact presse Préfecture de l Isère - Service communication 04 76 60 48 05 communication@isere.pref.gouv.fr @Préfet38 L accidentologie en

Plus en détail

Bilan sécurité routière 2014

Bilan sécurité routière 2014 CABINET DU PREFET BUREAU DE LA COMMUNICATION INTERMINISTERIELLE PREFECTURE DE L'AUDE Bilan sécurité routière 2014 Conférence de presse du 6 février 2015 Sommaire 1) L'accidentalité en 2014 2) Les actions

Plus en détail

PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE

PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE PARCOURS D UN DOSSIER RELATIF A UN ACCIDENT DE ROULAGE Document explicatif réalisé à l intention des parents-formateurs 17 novembre 2006 PARCOURS D UN DOSSIER ACCIDENT DE ROULAGE avant l élaboration du

Plus en détail

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE INTRODUCTION Les accidents de la circulation sont

Plus en détail

Les produits psychoactifs. Prev. Prévention des. 2 r Risques Routiers. Modèle déposé Prev2r Copyrigth 2014 - reproduction interdite

Les produits psychoactifs. Prev. Prévention des. 2 r Risques Routiers. Modèle déposé Prev2r Copyrigth 2014 - reproduction interdite Les produits psychoactifs Prev Prévention des 2 r Risques Routiers Les produits psychoactifs L alcool Les contrôles préventifs, Les contrôles lors des accidents corporels, Les contrôles lors des accidents

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT EDUCATION NATIONALE JUSTICE

CONVENTION DE PARTENARIAT EDUCATION NATIONALE JUSTICE Académie de Grenoble Cour d Appel de Grenoble Logo CONVENTION DE PARTENARIAT EDUCATION NATIONALE JUSTICE Le succès de la première convention de collaboration signée le 1 er septembre 1994 invite les partenaires

Plus en détail

L accidentalité dans l Orne en 2013

L accidentalité dans l Orne en 2013 08 juillet 2014 2009 2010 2011 2012 2013 provisoire Accidents 185 148 178 131 129 37 25 22 26 26 Blessés 228 186 272 180 152 L insécurité routière recule légèrement en 2013. Le nombre d accidents corporels

Plus en détail

SEMAINE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE. du 7 au 14 OCTOBRE 2012

SEMAINE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE. du 7 au 14 OCTOBRE 2012 PRÉFET DE LA RÉGION MARTINIQUE SEMAINE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE du 7 au 14 OCTOBRE 2012 DOSSIER DE PRESSE audrey.hamann@martinique.pref.gouv.fr 1/9 Les services de l'état s'engagent L'ensemble des services

Plus en détail

Institutions Acteurs Procédures Vos droits. Les violences conjugales

Institutions Acteurs Procédures Vos droits. Les violences conjugales Institutions Acteurs Procédures Vos droits Les violences conjugales F i c h e P r a t i q u e Les violences conjugales Toute personne qui subit des violences physiques, verbales, psychologiques ou sexuelles

Plus en détail

COUR D'APPEL DE REIMS

COUR D'APPEL DE REIMS DOSSIER N 99/00244 ARRÊT DU 3 FEVRIER 2000 N : 93 COUR D'APPEL DE REIMS CHAMBRE DES APPELS CORRECTIONNELS Prononcé publiquement le JEUDI 3 FÉVRIER 2000 par la Chambre des Appels Correctionnels. Sur appel

Plus en détail

Comité D Education à la Santé et à la Citoyenneté/CESC 2014-2015 Collège Paul Portier Instance de réflexion, d observation, qui conçoit, met en œuvre et évalue un projet intégré au projet d établissement.

Plus en détail

PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE

PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE PREFECTURE DE LA LOIRE-ATLANTIQUE Le 17 janvier 2011 PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE par Monsieur Jean DAUBIGNY, préfet de la région Pays de la Loire,

Plus en détail

'''1 " ; Cour d'appel d'aix-en-provence TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE de NICE

'''1  ; Cour d'appel d'aix-en-provence TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE de NICE ~ \ ~L'''''''j "...\' '''1 " ; Jj'., :'";""'[1 Cour d'appel d'aix-en-provence TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE de NICE JUGEMENT CORRECTIONNEL DU : 06 MARS 2008 5ème chambre N de Jugement: 908/08 N de Parquet:

Plus en détail

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF

COMMISSION AUTEUR DES VIOLENCES CAS PRATIQUE COMPARATIF CARTA EUROPEA avec le soutien de la Commission Européenne et des barreaux des Programmes EUROMED DROIT et EURODROIT SUD EST MEDITERRANEE Siège social Maison de l Europe à Montpellier Adresse administrative

Plus en détail

PREPARATION AUX CONCOURS ET EXAMEN D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1ère CLASSE. Spécialité «Conduite de véhicules» INFRACTIONS ET DELITS

PREPARATION AUX CONCOURS ET EXAMEN D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1ère CLASSE. Spécialité «Conduite de véhicules» INFRACTIONS ET DELITS PREPARATION AUX CONCOURS ET EXAMEN D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1ère CLASSE Spécialité «Conduite de véhicules» INFRACTIONS ET DELITS L alcool au volant. «On ne boit pas au volant, on boit au goulot!»

Plus en détail

Contact presse : Service départemental de la communication interministérielle : 02.32.78.27.33 / 27.35 pref-communication@eure.gouv.

Contact presse : Service départemental de la communication interministérielle : 02.32.78.27.33 / 27.35 pref-communication@eure.gouv. Les «Rencontres de la sécurité», qu est-ce que c est? La relation entre nos concitoyens et les services qui concourent à leur sécurité constitue un enjeu important. Encore présente dans les esprits, la

Plus en détail

Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse

Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse mardi 9 décembre 0 Forum IDSR source Google (intervenants départementaux de sécurité routière) Observatoire Départemental de Sécurité Routière Direction

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Pour connaître le nombre de points sur votre permis, connectez-vous sur le site : www.interieur.gouv.fr les principales infractions au code de la route et leurs sanctions En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

Plus en détail

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits ou réglementés. Cela concerne toutes les drogues illégales,

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Les infractions liées à l alcoolémie CONTRAVENTION Conduite avec une alcoolémie égale ou supérieure à 0,5 et inférieure à 0,8 g/ l de

Plus en détail

Sur la route, soyons responsables!

Sur la route, soyons responsables! Juillet 2015 Sur la route, soyons responsables! L'insécurité routière augmentant en ce 1 er semestre à La Réunion, le préfet Dominique SORAIN a choisi de se rendre sur des contrôles routiers pour appeler

Plus en détail

PROTOCOLE DES SOINS ET DES URGENCES

PROTOCOLE DES SOINS ET DES URGENCES PROTOCOLE DES SOINS ET DES URGENCES Conformément au B.O. n 1 du 6 janvier 2000, ce texte définit l organisation des soins et des urgences au sein de l établissement. LORSQUE L INFIRMIERE EST PRESENTE :

Plus en détail

TABLEAU DES INFRACTIONS ROUTIÈRES ET DE LEURS SANCTIONS. Délits

TABLEAU DES INFRACTIONS ROUTIÈRES ET DE LEURS SANCTIONS. Délits TABLEAU DES INFRACTIONS ROUTIÈRES ET DE LEURS SANCTIONS Délits Délits Article code CR: code de la route CP: code pénal maxi en Retrait de permis Perte de Conduite en état d'ivresse manifeste ou sous l'empire

Plus en détail

QUELLES DÉMARCHES ENTREPRENDRE?

QUELLES DÉMARCHES ENTREPRENDRE? 150x210_4vol_Victimes 15/09/08 16:08 Page 1 QUELLES DÉMARCHES ENTREPRENDRE? Effectuer un examen médical le plus tôt possible Qu une plainte soit déposée ou non, il est important de faire constater par

Plus en détail

Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest!

Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest! Communiqué de presse Juin 2009 Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest! AlcooTel, le test d alcoolémie pour mobile le plus performant du marché, simple ergonomique et gratuit est désormais

Plus en détail

Fiche d information sur les droits des victimes des actes de terrorisme survenus le 13 novembre 2015

Fiche d information sur les droits des victimes des actes de terrorisme survenus le 13 novembre 2015 Fiche d information sur les droits des victimes des actes de terrorisme survenus le 13 novembre 2015 Vous ou l un de vos proches avez été victime des actes de terrorismes survenus le vendredi 13 novembre2015.

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS N T 10-81.568 F-P+B+I N 255 CI/CV 8 FÉVRIER 2011 REJET M. LOUVEL président, R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, en son audience publique

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Les infractions liées à l alcoolémie En 2009, 1 200 vies auraient pu être sauvées si tous les conducteurs avaient respecté la limite légale

Plus en détail

Numéro du rôle : 4812. Arrêt n 77/2010 du 23 juin 2010 A R R E T

Numéro du rôle : 4812. Arrêt n 77/2010 du 23 juin 2010 A R R E T Numéro du rôle : 4812 Arrêt n 77/2010 du 23 juin 2010 A R R E T En cause : la question préjudicielle concernant l'article 63, 4, des lois relatives à la police de la circulation routière, coordonnées par

Plus en détail

ASSR 2. http://www.eduscol.education.fr/cid45642/l-education-securite-routiere-college.html

ASSR 2. http://www.eduscol.education.fr/cid45642/l-education-securite-routiere-college.html Eduscol.fr pour s'entraîner ASSR 2 http://www.eduscol.education.fr/cid45642/l-education-securite-routiere-college.html http://applications.eduscol.education.fr/d0125/assr2_2006_principale.htm 1) L'ASSR

Plus en détail

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45 L ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE NIVEAU 3 L attestation scolaire de sécurité routière comporte : - une attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de premier niveau qui se passe en 5 e

Plus en détail

Séminaire «alcohol interlock» Mardi, le 19 mai 2015

Séminaire «alcohol interlock» Mardi, le 19 mai 2015 Séminaire «alcohol interlock» Mardi, le 19 mai 2015 9h45 10h00 Les «alcohol interlocks» dans le contexte de la lutte contre l insécurité routière au Luxembourg François BAUSCH Ministre du Développement

Plus en détail

a) COMPARAISON des accidents, tués et blessés entre le mois de novembre 2010 et le mois de novembre 2011

a) COMPARAISON des accidents, tués et blessés entre le mois de novembre 2010 et le mois de novembre 2011 PREFET DES DEUX-SEVRES LA SECURITE ROUTIERE EN DEUX-SEVRES SYNTHESE GENERALE : Jeudi 14 décembre 2011 à 11 h - augmentation du nombre d accidents, de tués, de blessés et de blessés hospitalisés depuis

Plus en détail

Baromètre mensuel avril 2015

Baromètre mensuel avril 2015 SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES Meurthe-et-Moselle Observatoire Départemental de la Sécurité Routière Baromètre mensuel avril 2015 www.meurthe-et-moselle.gouv.fr DONNÉES DÉPARTEMENTALES Bilan de l

Plus en détail

Formation spécialisée pour les futurs magistrats des tribunaux de l application des peines

Formation spécialisée pour les futurs magistrats des tribunaux de l application des peines Formation spécialisée pour les futurs magistrats des tribunaux de l application des peines réf.: MAG/2014.046 Public-cible magistrats du siège et du parquet qui sont candidats respectivement aux fonctions

Plus en détail

Forum Sécurité routière

Forum Sécurité routière Forum Sécurité routière Jeudi 9 juin 2011 Saint Etienne de Saint Geoirs Forum Sécurité routière Etat - AMI. 9 juin 2011 1 Bienvenue au forum sur la sécurité routière Accueil : Monsieur Yannick NEUDER,

Plus en détail

LE POINT SUR La législation routière

LE POINT SUR La législation routière LE POINT SUR La législation routière Contenu de votre guide Les règles à appliquer et leurs sanctions sur l alcool sur les infractions liées aux excès de vitesse sur les infractions liées à la circulation

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Ministère de la Justice Vous êtes victime Vous pouvez, en tant que victime d une infraction, déposer une plainte

Plus en détail

COUR DU QUÉBEC CHAMBRE DE LA JEUNESSE MONTRÉAL RÈGLES DE FONCTIONNEMENT EN VIGUEUR LE 1 ER JANVIER 2015

COUR DU QUÉBEC CHAMBRE DE LA JEUNESSE MONTRÉAL RÈGLES DE FONCTIONNEMENT EN VIGUEUR LE 1 ER JANVIER 2015 COUR DU QUÉBEC CHAMBRE DE LA JEUNESSE MONTRÉAL RÈGLES DE FONCTIONNEMENT EN VIGUEUR LE 1 ER JANVIER 2015 1. SALLES DES COMPARUTIONS (LSJPA) ET PRATIQUE (PROTECTION) 1.1. LOI SUR LE SYSTÈME DE JUSTICE PÉNALE

Plus en détail

COMPTE-RENDU CONSEIL ETABLISSEMENT du 15/05/2012

COMPTE-RENDU CONSEIL ETABLISSEMENT du 15/05/2012 AMBASSADE DE FRANCE - SERVICE DE COOPÉRATION ET D ACTION CULTURELLE LYCEE FRANCAIS JOSUE HOFFET COMPTE-RENDU CONSEIL ETABLISSEMENT du 15/05/2012 Personnes présentes : M. DECLOITRE, Chef d établissement

Plus en détail

DISPOSITIF FEMMES EN TRES GRAND DANGER BILAN D UNE ANNÉE D EXPÉRIMENTATION

DISPOSITIF FEMMES EN TRES GRAND DANGER BILAN D UNE ANNÉE D EXPÉRIMENTATION DISPOSITIF FEMMES EN TRES GRAND DANGER BILAN D UNE ANNÉE D EXPÉRIMENTATION 30 téléphones portables disponibles 27 femmes ont été admises au dispositif. Le bénéfice du TGD pendant une durée de 6 mois a

Plus en détail

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie»

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Contrôle 2 roues-motorisés et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» le vendredi 24 mai 2013 au Grand Travers à Carnon Le Préfet de l Hérault

Plus en détail

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels Les informations qui suivent sont extraites des bilans établis par : la Gendarmerie Nationale, Groupement de Nouvelle-Calédonie, la Police Nationale,

Plus en détail

ALCOOL ET CONDUITE EN FRANCE Dr Charles MERCIER-GUYON Secrétaire du Conseil médical de l Association Prévention Routière Conduite alcoolisée en France (contrôles sans récidive ni accident) >0.5 g/l (sang)

Plus en détail

Plan départemental de contrôles routiers en Maine-et-Loire

Plan départemental de contrôles routiers en Maine-et-Loire Plan départemental de contrôles routiers en Maine-et-Loire Année 2013 Document validé le 05 avril 2013 1/22 Table des matières I. LA SITUATION DÉPARTEMENTALE :...3 I-1. RAPPEL DES OBJECTIFS ANTÉRIEURS

Plus en détail

Contribution du ministère de la Justice et des Libertés au bilan annuel de la sécurité routière

Contribution du ministère de la Justice et des Libertés au bilan annuel de la sécurité routière Contribution du ministère de la Justice et des Libertés au bilan annuel de la sécurité routière Condamnations et sanctions prononcées en matière de sécurité routière Année 2011 Les condamnations pour infraction

Plus en détail

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits

Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits Les stupéfiants sont, en droit français, des substances vénéneuses dont l usage, la détention, la culture, l importation et la cession sont interdits ou réglementés. On désigne par ce terme toutes les

Plus en détail

Expérimentation Lycées 2010-2011

Expérimentation Lycées 2010-2011 ÉDUCATION A LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DANS L ACADEMIE D AIX - MARSEILLE Expérimentation Lycées 2010-2011 11/07/2011 Académie d'aix marseille 1 Liste des lycées expérimentateurs 2010-2011 Etablissement Ville

Plus en détail

OUTILS SECURITE ROUTIERE

OUTILS SECURITE ROUTIERE OUTILS SECURITE ROUTIERE Le simulateur deux roues motorisé Le simulateur deux roues motorisé est un outil pédagogique permettant d'illustrer le bon comportement à adopter en scooter, d'engager le débat

Plus en détail

Vous êtes victime d une agression, d un vol, de violences? les structures ci dessous peuvent vous aider. N hésitez pas à les contacter

Vous êtes victime d une agression, d un vol, de violences? les structures ci dessous peuvent vous aider. N hésitez pas à les contacter Vous êtes victime d une agression, d un vol, de violences? les structures ci dessous peuvent vous aider. N hésitez pas à les contacter 08VICTIMES (08 842 846 37) http://www.inavem.org Les associations

Plus en détail

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey.

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. ETUDE DU CAS N 1 Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. A un croisement, les deux occupants sont contrôlés par

Plus en détail

JUGEMENT CORRECTIONNEL

JUGEMENT CORRECTIONNEL Cour d'appel de Grenoble Tribunal de Grande Instance de Grenoble Jugement du : 23/04/2012 2ème chambre correctionnelle - Audience collégiale N minute : 1072-SB N parquet : 11215000040 Plaidé le 01/03/2012

Plus en détail

Le rôle des avocats dans la prise en charge des femmes victimes de violences

Le rôle des avocats dans la prise en charge des femmes victimes de violences Le rôle des avocats dans la prise en charge des femmes victimes de violences Me Sophie PENNARUN 22/01/2015 Pourquoi faire appel à un avocat? L'assistance d'un avocat est importante : face à l'impossibilité

Plus en détail

Les dangers de l alcool et la conduite

Les dangers de l alcool et la conduite Les dangers de l alcool et la conduite Sciences de la vie et de la Terre 4e - 3e Compétences du Répertoire des connaissances et des comportements des usagers de l espace routier Connaître les risques.

Plus en détail

"La Commune de Ligné s engage aux côtés de la CASIM 44 face à l insécurité routière..."

La Commune de Ligné s engage aux côtés de la CASIM 44 face à l insécurité routière... "La Commune de s engage aux côtés de la CASIM 44 face à l insécurité routière..." Le samedi 4 novembre 2006 à LIGNé, Espace Culturel "Le Préambule" Sous la Présidence de Monsieur Maurice PERRION Maire

Plus en détail

Semaine de prévention à la sécurité routière 4 e édition

Semaine de prévention à la sécurité routière 4 e édition Semaine de prévention à la sécurité routière 4 e édition 6 au 10 décembre 2010 Dossier de presse.. Pôle universitaire yonnais Campus de la Courtaisière La Roche-sur-Yon PÔLE UNIVERSITAIRE YONNAIS Pôle

Plus en détail

Les accidents corporels de la route 2008-2012

Les accidents corporels de la route 2008-2012 Les accidents corporels de la route 2008-2012 Editorial Depuis 2002, la lutte contre l insécurité routière est une priorité du Gouvernement. Une forte mobilisation nationale et un programme d actions ambitieux

Plus en détail

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité Introduction: Être responsable de ses actes Vivre en société exige l existence et le respect de règles visant à garantir la liberté des individus qui la composent, 2 mais aussi à les protéger sur les plans

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière Le ministère de l Intérieur organise, du mercredi 8 au samedi 11 octobre 2014 inclus, les deuxièmes Rencontres de la sécurité sur l ensemble du territoire, en métropole

Plus en détail

Rapport d activité. Année 2013

Rapport d activité. Année 2013 Rapport d activité Année 2013 L année 2013 est l année de la création du CDAD de Haute-Loire : convention constitutive signée le 1er Mars 2013, approuvée le 8 avril 2013 et publiée au Registre des Actes

Plus en détail

POUR QUE LA FETE RESTE UNE FETE!

POUR QUE LA FETE RESTE UNE FETE! POUR QUE LA FETE RESTE UNE FETE! DOSSIER DE PRESSE lundi 21 décembre 2015 Pour que la fête reste une fête, soyons responsables! - décembre 2015 p. 2 LA SITUATION DE LA SÉCURITE ROUTIÈRE À LA RÉUNION 49

Plus en détail

Références LEXIQUE JURIDIQUE A FICHE 19. Références Juridiques 318

Références LEXIQUE JURIDIQUE A FICHE 19. Références Juridiques 318 FICHE 19 Références LEXIQUE JURIDIQUE A ACTE EXTRA-JUDICIAIRE Acte établi généralement par un huissier. Par exemple, un commandement de payer. ACTION EN JUSTICE Pouvoir de saisir la justice. ACTION PUBLIQUE

Plus en détail

G- Annexe. du plan. départemental. de contrôles routiers

G- Annexe. du plan. départemental. de contrôles routiers G- Annexe du plan départemental de contrôles routiers 2013 Annexe 1 : répartition des accidents mortels en Morbihan en 2012 Annexe 2 : répartition des accidents mortels en Morbihan sur la période 2008-2012

Plus en détail

Victimes d attentats. Fonds de garantie. Fonds de garantie. Victime d infraction pénale. Victimes d attentats

Victimes d attentats. Fonds de garantie. Fonds de garantie. Victime d infraction pénale. Victimes d attentats Victimes d attentats INDEMNISATION PAR LA COMMISSION D INDEMNISATION DES VICTIMES D INFRACTIONS (CIVI) C. Manaouil Fonds de Garantie des Victimes des Actes de Terrorisme et d autres Infractions (FGTI)

Plus en détail

PREFECTURE DE SEINE-ET-MARNE PLAN DEPARTEMENTAL DE CONTROLES ROUTIERS ANNEE 2009 ------- préambule

PREFECTURE DE SEINE-ET-MARNE PLAN DEPARTEMENTAL DE CONTROLES ROUTIERS ANNEE 2009 ------- préambule PREFECTURE DE SEINE-ET-MARNE PLAN DEPARTEMENTAL DE CONTROLES ROUTIERS ANNEE 2009 ------- préambule La lutte contre l insécurité routière a connu des résultats exceptionnels sur la période 2002-2007. Cependant,

Plus en détail

PDASR 2011. Fiche de renseignement projet sécurité routière

PDASR 2011. Fiche de renseignement projet sécurité routière PDASR 2011 Fiche de renseignement projet sécurité routière Titre de l action : Prévention conduites à risques «responsabilités en deux roues» Responsable de l action : Organisme (Nom, adresse) Monsieur

Plus en détail

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention"

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite EF-SCOOT Prévention Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention" Ce document a été réalisé conjointement par l Inspection

Plus en détail

20 au 23 septembre 2013

20 au 23 septembre 2013 PRÉFET DE L'INDRE DOSSIER DE PRESSE 20 au 23 septembre 2013 12 ème relais motards à l'occasion des 24 heures Moto du Mans Contact presse : Isabelle LEFEBVRE Service Départemental de Communication Interministérielle

Plus en détail

Observatoire Régional de Sécurité Routière

Observatoire Régional de Sécurité Routière Mardi 24 mars 2015 à 15H00 Préfecture Salle Félix Eboué Réunion des référents scolaires sécurité routière Bilan Sécurité Routière Martinique (2013 et 2014) Comparatif DOM 2014 et métropole Chiffres 2015

Plus en détail

Bilan sécurité routière Mercredi 4 février 2015 14h45

Bilan sécurité routière Mercredi 4 février 2015 14h45 DOSSIER DE PRESSE Bilan sécurité routière Mercredi 4 février 2015 14h45 Dossier de presse ordre public et sécurité routière Page 1 de 14 Bilan Sécurité routière 2014 Le bilan de l année 2014 est encourageant

Plus en détail

LE DEPISTAGE DE L'IMPREGNATION ALCOOLIQUE

LE DEPISTAGE DE L'IMPREGNATION ALCOOLIQUE LE DEPISTAGE DE L'IMPREGNATION ALCOOLIQUE PLAN DU COURS 1. Définitions. Le DIA La CEA La CEI 2. Quels sont les personnes et les véhicules concernés? 3. Quand effectue - ton un DIA? Le DIA est obligatoire

Plus en détail

EN 2005, 248 845 condamnations ont été prononcées pour infraction à la sécurité routière, soit 40,2% de

EN 2005, 248 845 condamnations ont été prononcées pour infraction à la sécurité routière, soit 40,2% de INFOSTAT JUSTICE Juin 2007 Numéro 95 Bulletin d information statistique Les condamnations pour infraction à la sécurité routière en 2005 Odile Timbart *, Tiaray Razafindranovona ** EN 2005, 248 845 condamnations

Plus en détail

La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel

La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel FEVRIER 211 7/3/11 Données de l'observatoire départemental 211 21 Variation 21/211 Aisne National 23 3-7 -23,3% +1,6% Tués 3 4-1 -25,% +7,5% Blessés

Plus en détail

BELLEY TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE TRIBUNAL DE POLICE. Audience solennelle du Mercredi 30 janvier 2008. Données statistiques 2007. Tribunal de police

BELLEY TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE TRIBUNAL DE POLICE. Audience solennelle du Mercredi 30 janvier 2008. Données statistiques 2007. Tribunal de police TRIBUNAL DE POLICE Tribunal de police tribunal de police Jugements Ordonnances pénales Belley 99 78-21,2% 22 6-72,7% TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE Juridiction de proximité BELLEY Jugements Ordonnances pénales

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE PRÉFET DE LA LOIRE PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE Année 2015 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...3 1. BILAN 2014...4 1.1. Accidentologie dans le département de la Loire

Plus en détail

dans l affaire pénale opposant comparant par Maître Chris SCOTT, avocat à la Cour, en l étude de laquelle domicile est élu,

dans l affaire pénale opposant comparant par Maître Chris SCOTT, avocat à la Cour, en l étude de laquelle domicile est élu, N 22 / 2010 pénal. du 29.4.2010 Not. 889/05/CD Numéro 2744 du registre. La Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg, formée conformément à la loi du 7 mars 1980 sur l'organisation judiciaire, a rendu

Plus en détail

VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE

VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE Audience solennelle du Mardi 3 Janvier 29 Données statistiques 35, boulevard Gambetta BP 474 69665 PRÉSENTATION DU RESSORT Population : TRIBUNAL DE POLICE

Plus en détail

Demande d indemnisation adressée à la. Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions 1 (C.I.V.I)

Demande d indemnisation adressée à la. Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions 1 (C.I.V.I) Nous sommes là pour vous aider Demande d indemnisation adressée à la N 12825*03 Commission d Indemnisation des Victimes d Infractions 1 (C.I.V.I) (Articles 706-3 à 706-15, R 50-1 à R 50-28 du code de procédure

Plus en détail

Plan Départemental de Contrôles Routiers en Maine-et-Loire

Plan Départemental de Contrôles Routiers en Maine-et-Loire Direction Départementale des Territoires SÉCURITÉ ROUTIÈRE Plan Départemental de Contrôles Routiers en Maine-et-Loire Arrêté à la date du juin Table des matières I. LA SITUATION DÉPARTEMENTALE... I-. Rappel

Plus en détail

LES SERVICES DE L ETAT SE MOBILISENT POUR UN «ETE EN TOUTE TRANQUILLITE»

LES SERVICES DE L ETAT SE MOBILISENT POUR UN «ETE EN TOUTE TRANQUILLITE» LES SERVICES DE L ETAT SE MOBILISENT POUR UN «ETE EN TOUTE TRANQUILLITE» Vendredi 11 juillet 2014 Dossier de presse Contacts presse : Bureau de la communication interministérielle - 02.48.67.34.36 pref-communication@cher.gouv.fr

Plus en détail

Quizz Sécurité Routière

Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière 30 questions 20 secondes pour répondre Plusieurs réponses possibles Question N 1 Combien de personnes perdent la vie sur les routes de France chaque jour?

Plus en détail

Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance de Vitry-le-François. Votre sécurité au quotidien PROTECTION

Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance de Vitry-le-François. Votre sécurité au quotidien PROTECTION Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance de Vitry-le-François Votre sécurité au quotidien PROTECTION Votre sécurité au quotidien Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance

Plus en détail

PROFA 5 prestations autour de l intimité

PROFA 5 prestations autour de l intimité PROFA 5 prestations autour de l intimité Planning familial Éducation sexuelle Conseil en périnatalité Consultation conjugale et de sexologie Centre de consultation LAVI Des espaces de paroles pour mieux

Plus en détail

DGO 2013-2017. Données de l'enjeu "jeunes de moins de 25 ans" Période d'étude : 2009-2013. Septembre 2014

DGO 2013-2017. Données de l'enjeu jeunes de moins de 25 ans Période d'étude : 2009-2013. Septembre 2014 SERVICE EXPERTISE TERRITORIALE RISQUES ET SECURITE Sécurité Routière et Déplacements Septembre 2014 DGO 2013-2017 Données de l'enjeu "jeunes de moins de 25 " Période d'étude : 2009-2013 Direction Départementale

Plus en détail

LA LÉGISLATION ROUTIÈRE

LA LÉGISLATION ROUTIÈRE LA LÉGISLATION ROUTIÈRE LES RÈGLES À APPLIQUER ET LEURS SANCTIONS ALCOOL CONTRAVENTION Conduite avec une alcoolémie comprise entre 0,5 et 0,8 g / litre de sang (0,25 et 0,4 mg/ litre d air expiré) Amende

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDS 2015-117

Décision du Défenseur des droits MDS 2015-117 Paris, le 11 mai 2015 Décision du Défenseur des droits MDS 2015-117 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction. Lundi 20 octobre 2014 à 15h00 Sur la RD 1120 dans le sens Naves - Tulle

DOSSIER DE PRESSE. Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction. Lundi 20 octobre 2014 à 15h00 Sur la RD 1120 dans le sens Naves - Tulle Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 24 DOSSIER DE PRESSE Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction Lundi 2 octobre 24 à 5h Sur la RD

Plus en détail

Le printemps de la sécurité routière dans la Somme

Le printemps de la sécurité routière dans la Somme Invitation presse Amiens, le 5 avril 2013 Le printemps de la sécurité routière dans la Somme Du samedi 6 au samedi 13 avril 2013 Conférence de presse du préfet le mardi 9 avril à Amiens M. Jean-François

Plus en détail

Délibération n 2011-112 du 18 avril 2011

Délibération n 2011-112 du 18 avril 2011 Délibération n 2011-112 du 18 avril 2011 Handicap Voyages scolaires Refus de fourniture d un service Recommandations La haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l égalité a été saisie

Plus en détail

Les juridictions. A) Les juridictions civiles :

Les juridictions. A) Les juridictions civiles : Les juridictions. Tribunaux = Magistrats Ils ont une compétence d attribution (on ne peut pas s adresser à n importe quel tribunal pour n importe quelle affaire. Le droit privé (ordre judiciaire) de 1

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL DE CONTRÔLES ROUTIERS DU CANTAL

PLAN DÉPARTEMENTAL DE CONTRÔLES ROUTIERS DU CANTAL PRÉFET DU CANTAL PLAN DÉPARTEMENTAL DE CONTRÔLES ROUTIERS DU CANTAL ANNÉE 2012 Le préfet du Cantal Marc-René BAYLE SOMMAIRE Préambule 1 - La situation départementale 1.1 Rappel des objectifs antérieurs

Plus en détail

Dossier de Presse MISE EN PLACE D UN DÉPISTAGE SYSTÉMATIQUE DES STUPÉFIANTS POUR LES CONDUCTEURS IMPLIQUÉS DANS UN ACCIDENT MORTEL

Dossier de Presse MISE EN PLACE D UN DÉPISTAGE SYSTÉMATIQUE DES STUPÉFIANTS POUR LES CONDUCTEURS IMPLIQUÉS DANS UN ACCIDENT MORTEL Dossier de Presse MISE EN PLACE D UN DÉPISTAGE SYSTÉMATIQUE DES STUPÉFIANTS POUR LES CONDUCTEURS IMPLIQUÉS DANS UN ACCIDENT MORTEL Paris, le 28 août 2001 Quel est le contexte? - La France a enregistré

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l'arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du jeudi 17 février 2011 N de pourvoi: 09-70802 Non publié au bulletin Rejet M. Loriferne (président), président Me Foussard, SCP Coutard, Mayer et

Plus en détail