Le POn et l entrepreneuriat

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le POn et l entrepreneuriat"

Transcription

1 Le POn et l entrepreneuriat Mai Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national du FSE DGEFP 1

2 L ENTREPRENEURIAT : UNE SOLUTION A LA CRISE? L entrepreneuriat en bref Quelques chiffres créations d entreprises recensées en France en 2014 (dont plus de la moitié sous statut autoentrepreneurs) contre en 2012 et en 2010 En 2012, 70 % des nouvelles entreprises créées sont des entreprises individuelles Sous-représentation des femmes en 2103 : elles ne représentent que 30% des créateurs d entreprises et ne sont que 28 % à la tête d une PME L entrepreneuriat dans le Programme Opérationnel national FSE Une priorité d investissement dédiée dans l axe 1 : PI L emploi indépendant, l entrepreneuriat et la création d entreprises, y compris les micro, petites et moyennes entreprises Une double approche : l accompagnement des créateurs et des repreneurs d entreprises ; le renforcement et la mutualisation des pratiques d accompagnement Un budget s élevant à 39,9 millions d euros pour les régions en transition et 82,5 millions d euros pour les régions plus développées L impact de la crise sur l entrepreneuriat : un ralentissement des créations d entreprises et un taux de pérennité limité Comme dans le reste de l Europe, en France la crise économique a freiné l envie d entreprendre. En 2014 le nombre d entreprises créées est ainsi en recul de 10% par rapport en Les entreprises françaises nouvellement créées présentent par ailleurs des caractéristiques peu favorables à leur pérennité et à leur développement : elles sont de taille réduite, en termes d emplois et de capital et 70% d entre elles sont des entreprises individuelles. La pérennité de ces nouvelles entreprises varie selon le profil du créateur : il est plus faible dans le cas d entreprises créées par des demandeurs d emploi, des personnes de moins de 30 ans ou des personnes peu ou pas diplômées. D où l importance d un accompagnement au-delà de la phase de création. Ce ralentissement de la création/reprise d activité est d autant plus préoccupant dans un contexte de vieillissement démographique, se caractérisant par le départ des chefs d entreprises et générant donc un besoin supplémentaire d accompagnement à la transmission et à la reprise d activités, notamment dans les PME-TPE Encourager l entrepreneuriat : une priorité européenne et nationale Des nombreuses mesures pour relancer l entrepreneuriat L entrepreneuriat est considéré comme le premier facteur de croissance économique. Il est en outre une voie d accès à l emploi pour les personnes inactives et les publics les plus éloignés du marché du travail. La Commission européenne a publié en 2013 le plan d action européen «Entrepreneuriat 2020», visant à promouvoir l esprit d entreprise en Europe. Le gouvernement français a également fait de cette question un de ses piliers d intervention, se fixant comme objectif de doubler le nombre de créations d entreprises sur le territoire d ici En outre, conformément à la décision du Premier 2

3 ministre annoncée à l issue du Comité interministériel des Droits des femmes du 30 novembre 2012, un plan de développement de l entrepreneuriat féminin fixe l objectif de faire progresser de 10 points le taux des femmes entrepreneurs d ici FSE et accompagnement des entrepreneurs : des résultats encourageants pour la période Comme le montre une enquête sur le taux de survie à 3 ans des entreprises accompagnées réalisée dans le cadre de travaux d évaluation du FSE en 2012, le taux de survie des entreprises ayant fait l objet d un accompagnement est élevé : 70% des entreprises créées ou reprises en 2009 étaient toujours en activité au 31/12/2012. Les évaluations du programme opérationnel FSE confortent ces constats et indiquent que l accompagnement des créateurs a été fondamental à la survie de leur entreprise et au développement de leur activité. Concernant le suivi/accompagnement post-création soutenu par le FSE, le taux de survie (75%) est supérieur lorsque l accompagnement se fait dans la durée, au-delà de la création. Cela confirme l importance pour le FSE de proposer ce type de soutien. L ENTREPRENEURIAT : UNE THEMATIQUE CENTRALE DANS LE PON Une priorité d investissement ciblant l entrepreneuriat (PI 8.3) L entrepreneuriat s intègre dans l axe 1 du POn et dans la priorité d investissement 8.3 : «L emploi indépendant, l entrepreneuriat et la création d entreprises, y compris les micro, petites et moyennes entreprises innovantes». Celle-ci se décline en deux objectifs spécifiques (OS) permettant d intervenir sur la qualité de l accompagnement apporté et sur l ingénierie d accompagnement elle-même. AXES PRIORITAIRES PRIORITES D INVESTISSEMENT OBJECTIFS SPECIFIQUES PON FSE Axe 1 : Accompagner vers l emploi les demandeurs d emploi et les inactifs, soutenir les mobilités professionnelles et développer l entrepreneuriat Axe 2 : Anticiper les mutations et sécuriser les parcours professionnels PI8.3. L emploi indépendant, l entrepreneuriat et la création d entreprises, y compris les micros, petites et moyennes entreprises innovantes OS1 :Augmenter le nombre de créateurs ou de repreneurs accompagnés et consolider les structures dans la durée OS2 :Renforcer et mutualiser les pratiques d accompagnement des créateurs et des repreneurs pour améliorer la qualité Axe 3 : Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion 3

4 Si l entrepreneuriat a une place importante dans le POn, il est aussi intégré dans certaines PO régionaux et dans l IEJ (au niveau national et régional). L entrepreneuriat dans les PO régionaux Certaines régions ont choisi de promouvoir l entrepreneuriat en inscrivant la PI 8.3 dans leurs PO. C est le cas de la région Alsace, par exemple, qui dans son PO régional FSE donne une importance prioritaire aux actions de soutien à l activité indépendante, l entrepreneuriat et la création d entreprises, y compris dans le domaine de l ESS. L entrepreneuriat dans l IEJ L appui à l entrepreneuriat des jeunes NEET s intègre dans le POn IEJ au titre de la priorité 8.2. «Intégration durable sur le marché du travail des jeunes». Par ailleurs, au titre de l IEJ, certaines régions éligibles ont par ailleurs inscrit des actions dans leur PO régionaux dédiées à l entrepreneuriat des jeunes NEET. La région Languedoc-Roussillon, par exemple, s est donné pour objectif de faciliter l insertion professionnelle des jeunes NEET par des actions expérimentales visant à développer de nouvelles initiatives régionales d'accompagnement de l entrepreneuriat : parcours d accompagnement et de formation renforcé, actions de parrainage, primes au démarrage, etc. OS 1 : Augmenter le nombre de créateurs et de repreneurs accompagnés et consolider les structures dans la durée Un besoin d accompagnement pour sécuriser les nouvelles entreprises Aujourd hui, plus de 70% des entreprises sont créées sans l intervention d une structure spécialisée. Pourtant, l accompagnement est un facteur clé de réussite des nouvelles entreprises et ce aux différentes étapes : le montage du projet de création ou de reprise, la structuration financière, le démarrage de l activité, le développement de l entreprise après la phase de création ou de reprise, etc. L objectif spécifique 1 du POn vise à proposer des actions d accompagnement aux créateurs/repreneurs d activités. Le FSE financera donc à la fois l accompagnement en phase de création et de post-création. Une attention particulière devra être portée à l égard de certaines catégories pour lesquelles la création ou la reprise d activités s avère plus délicate : les jeunes, en particulier les jeunes moins qualifiés et ceux issus des quartiers prioritaires, les femmes ainsi que les demandeurs d emploi. Ces publics nécessitent davantage de soutien de la part des structures existantes. Par ailleurs, dans un contexte de vieillissement démographique, le départ des chefs d entreprises génère un besoin supplémentaire d accompagnement à la transmission et à la reprise d activités, notamment dans les PME-TPE L accompagnement en amont :inspirer la confiance des créateurs dès le lancement du projet de création ou de reprise L accompagnement des créateurs et repreneurs d entreprise doit permettre à ces publics cibles de faire avancer leur idée, tester la viabilité de leur projet et maximaliser leur taux de réussite. Ces publics ont en effet besoin de lancer leur projet dans un cadre sécurisé, tant d un point de vue financier que d un point de vue méthodologique. Quels types d actions soutenus? En matière d appui à l émergence et à l accompagnement des projets de création ou de reprise d activités, le FSE financera : 4

5 les actions d appui à l émergence des projets : études de marché, analyse de la viabilité du projet, diagnostic de la capacité du porteur de projet à le réaliser, etc. ; les actions d appui, de conseil et d accompagnement personnalisé à la création ou à la reprise d une activité afin d améliorer la qualité des projets et de sécuriser leur faisabilité : formation du porteur de projet, travail sur le projet, facilitation de l accès au financement Vu du terrain En Ile de France : ADVANCIA-NEGOCIA, établissement d enseignement supérieur de la Chambre de Commerce et d Industrie, a réalisé un projet dédié aux femmes créatrices d activité. L objectif était de promouvoir l entrepreneuriat des femmes par une formation progressive structurée en trois phases : un test du potentiel entrepreneurial des participantes, l acquisition de connaissances et méthodes en lien avec l entrepreneuriat, et enfin, le lancement des nouvelles activités. Les femmes ayant intégré ce programme ont par ailleurs bénéficié d un suivi personnalisé pendant la première année de création de leur entreprise. Sur les 34 participantes, la moitié est allée jusqu au bout du processus et a créé son entreprise. => (Recueil 2011, p ) L accompagnement en aval : un suivi post-création à renforcer Le soutien aux créateurs et repreneurs d entreprise se concentre souvent sur les premières étapes du projet. En revanche, les difficultés rencontrées pendant la phase de post-création et de développement restent insuffisamment intégrées dans les dispositifs actuels, d où l importance de renforcer le soutien pour assurer la pérennité des entreprises nouvellement créées. Quels types d actions soutenues? En matière d accompagnement post-création/reprise d une activité et d appui à la consolidation des activités, le FSE financera les actions d accompagnement : des entrepreneurs ou des dirigeants, notamment sur la consolidation du modèle économique et/ou la gestion des ressources humaines (actions de formation et de qualification, diversification des financements, etc.) ; des actions collectives visant la mutualisation des besoins en matière de ressources humaines ; à la mise en œuvre des stratégies de filière ou de territoires permettant la consolidation économique des activités créées ou en développement, par la diversification des ressources et de partenaires. Vu du terrain 5

6 En Lorraine : Le dispositif «Entreprendre autrement en Coopérative d Activités et d Emploi», porté par la SARL SCOP Forbach, permet aux entrepreneurs de rejoindre la coopérative et de bénéficier d un accompagnement sur le projet et sur leurs compétences de chefs d entreprise. En intégrant le dispositif, le créateur devient salarié en CDI, ce qui lui permet de démarrer son activité avec un maximum de sécurité. Ensuite, il peut rester au sein de la coopérative, afin de sécuriser son activité. Dans ce cas, il continue à bénéficier des services offerts par la coopérative et contribue à son fonctionnement à hanteur de 10% de son chiffre d affaires. => Lien vers l article projet (Recueil 2012, p. 26) En Midi-Pyrénées : pour faire face à un secteur en pleine mutation et adapter les compétences de ses salariés pour se développer, les deux repreneurs d une société d aéronautique ont lancé un plan de formation interne à destination d une grande partie des salariés de l entreprise, engageant par la même occasion une réflexion en profondeur de l organisation de l entreprise par le prisme des compétences et des enjeux de pérennité sur un marché mouvant.=> (Recueil 2013, p. 8 ) Qui peut porter un projet en matière d entrepreneuriat? Les porteurs de projets possibles sont multiples. Il s agit des chambres consulaires, des opérateurs spécialisés dans le champ de la création/reprise, des dispositifs locaux d accompagnement, des opérateurs intervenant dans le champ de création/reprise de structures d utilité sociale. OS 2 : Renforcer et mutualiser les pratiques d accompagnement des créateurs et des repreneurs pour en améliorer la qualité Optimiser les moyens existants et innover les pratiques L objectif visé par le FSE n est pas seulement d augmenter le nombre d entrepreneurs accompagnés (Objectif spécifique 1) mais aussi d améliorer la qualité de cet accompagnement. Ceci passe à la fois par une meilleure coordination entre les nombreux acteurs et réseaux existants et par une mutualisation des savoir-faire sur différents segments ou publics (accès aux crédits bancaires, jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville ). Mais qui dit amélioration, dit également innovation des pratiques. Le FSE soutiendra donc aussi la conception de nouvelles méthodologies et techniques d accompagnement, notamment en phase de post-création et de reprise des entreprises. Ces actions devront surtout prendre en compte les besoins des publics plus fragiles afin de résoudre les difficultés spécifiques auxquelles ils sont confrontés. Quels types d actions soutenues? En matière de renforcement et de mutualisation des pratiques, le FSE financera différents types d actions: Renforcement et développement de l ingénierie d accompagnement des créateurs et repreneurs par des outils fondés sur l utilisation des nouvelles technologies, de nouvelles méthodologies et des techniques d accompagnement notamment au titre de la phase post-création/reprise, des échanges de pratiques ; Mutualisation inter réseaux accrue pour une meilleure répartition de l accompagnement des créateurs et repreneurs ; Amélioration de l offre, de l appui technique et de l échange de savoir-faire sur l accompagnement de certains publics notamment les femmes et les personnes issues des quartiers prioritaires de la politique de la ville ou sur des segments d activités (par exemple, accès aux crédits bancaires) ; Construction de démarches conjointes entre les différents acteurs sur des thématiques spécifiques et/ou des sujets communs à l ensemble des projets (services à la personne) ; 6

7 Valorisation et diffusion des bonnes pratiques notamment en matière d accompagnement post création, de transmission et reprise d activités, et de modélisation des expériences. Vu du terrain En Aquitaine : L association Périgord a porté une initiative innovante pouvant faire l objet d un échange de pratiques entre différentes structures d accompagnement. Cette association, créée en 1998 à l initiative conjointe de la Chambre de commerce et d industrie et du Conseil général de Dordogne, fait partie des 222 plateformes locales adhérentes au réseau France Initiative. Elle aide les créateurs d entreprises à obtenir un prêt d honneur pour le lancement de leur activité et s engage dans un suivi personnalisé des bénéficiaires, en particulier sur le montage du plan de financement. L accompagnement va bien au delà de la phase de création. La jeune entreprise est accompagnée pendant les 3 premières années de son développement, bénéficiant de conseils sur la mise en place d indicateurs adaptés et sur l analyse des écarts entre le prévisionnel et le réalisé. Résultat : 95% des entreprises sont toujours existantes après trois ans. => (Recueil 2011, p ) Qui peut porter un projet? Les bénéficiaires visés par ces actions sont les chambres consulaires, les opérateurs spécialisés dans le champ de la création/reprise, les structures d utilité sociale, etc. Qu est-ce qu un bon projet dans la priorité d investissement 8.3? Les opérations soutenues au titre de la priorité d investissement 8.3 seront appréciées au regard de : Leur contribution aux différents objectifs spécifiques définis ; Leur prise en compte de la priorité donnée à la personnalisation et à la mutualisation de l offre de services en direction des créateurs et repreneurs ; Leurs retombées en matière de maintien, de création d emplois et de valeur économique ; L accompagnement en matière de développement économique sociale et solidaire. 7

8 Que mesure-t-on? Les caractéristiques des participants à travers des indicateurs de réalisation : Les créateurs ou repreneurs accompagnés dont les femmes et ceux issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville Les résultats des projets mis en œuvre sur les participants à travers des indicateurs de résultats : Les entreprises créées dont celles créées par des femmes, et celles créées dans des quartiers prioritaires de la politique de la ville Les résultats des projets visant des structures, par des indicateurs de résultats : Le nombre d actions de mutualisation dans le domaine de l accompagnement dans la création/reprise d activité. Les types d indicateurs du PO national FSE 1. Des indicateurs communs partagés par l ensemble des Etats membres de l Union européenne et des indicateurs spécifiques propres au Programme Opérationnel FSE français qui compte : Des indicateurs de réalisation à court terme et à long terme rattachés aux types d actions et aux caractéristiques des participants Des indicateurs de réalisation à court terme et à long terme rattachés aux types d actions et aux caractéristiques des participants Des indicateurs de résultat rattachés aux objectifs spécifiques des programmes 2. Des indicateurs financiers relatifs aux dépenses allouées qui permettront de mesurer les évolutions financières de la programmation via le suivi du cadre de performance 8

La prise en compte des seniors dans le POn

La prise en compte des seniors dans le POn La prise en compte des seniors dans le POn Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Juin- 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR

PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 12/12/2014. PROVENCE-ALPES- CÔTE D AZUR PRÉSENTATION

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

Atelier FSE. FSE - Fonds Social Européen. IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes. Atelier FSE

Atelier FSE. FSE - Fonds Social Européen. IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes. Atelier FSE Atelier FSE FSE - Fonds Social Européen Atelier FSE IEJ - Initiative pour l Emploi des Jeunes Fonds Social Européen Initiative pour l Emploi des Jeunes 1 RAPPEL : Architecture du FSE sur la période 2007/13

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN LE DÉPARTEMENT La stratégie d intervention du Fonds Social Européen pour 2014-2020 vise à corriger les déséquilibres structurels

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires Fiche presse Jeudi 14 avril 2016 Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires La feuille de route partagée entre l État et la Région pour le développement économique, l emploi

Plus en détail

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT 1 APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT PROGRAMME INITIATIVE POUR L EMPLOI DES JEUNES PILOTÉ PAR LA MISSION LOCALE DU BASSIN CARCASSONNAIS Formation SST Le programme opérationnel

Plus en détail

Associations et fonds structurels européens :

Associations et fonds structurels européens : économie Janvier 2015 Associations et fonds structurels européens : ce qui change avec la nouvelle programmation 2014-2020 1 Associations et fonds structurels européens : ce qui change avec la nouvelle

Plus en détail

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 1 RESUME DIAGNOSTIC : La Région Rhône Alpes a élaboré un Schéma Régional de Développement économique dans lequel il était

Plus en détail

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES Convention de partenariat Annexe 2 (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES I - Description du projet Depuis quelques années, les mutations des entreprises font ressentir

Plus en détail

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi PTI PLIE Quelles convergences? 30 avril 2014 Document de travail Les PLIE se sont toujours situés en complémentarité des autres

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Volet A : Création/reprise d'activité Les actions proposées auront pour effet de : insérer socialement et professionnellement un public

Plus en détail

2. Les métiers porteurs : facteurs clés de l insertion professionnelle

2. Les métiers porteurs : facteurs clés de l insertion professionnelle Métiers porteurs : le rôle de l entrepreneuriat, de la formation et de l insertion professionnelle Synthèse analytique préparée par la MICI - juin 2013 A l occasion de la relance du débat sur l insertion

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

SERVICE PUBLIC REGIONAL DE L ORIENTATION

SERVICE PUBLIC REGIONAL DE L ORIENTATION Objectif Spécifique n 10.iii.2 AMELIORER LES SERVICES DES OPERATEURS DE L ORIENTATION, LES CONDITIONS DE LEUR REUSSITE ET LEUR COORDINATION POUR FAIRE EN SORTE QUE L ENSEMBLE DU TERRITOIRE REGIONAL FONCTIONNE

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN BRETAGNE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN BRETAGNE 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN BRETAGNE 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL. Notre grande cause à nous, c est faire naître votre

RAPPORT ANNUEL. Notre grande cause à nous, c est faire naître votre RAPPORT ANNUEL Lauréat au palmarès 2010 France Initiative pour la bonne appropriation de la démarche qualité et la très forte implication de la plateforme à tous les niveaux du réseau dans les groupes

Plus en détail

JEREMIE AUVERGNE. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux. Politique partenariale

JEREMIE AUVERGNE. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux. Politique partenariale JEREMIE AUVERGNE I. Présentation de l action Le programme JEREMIE Auvergne (Joint European Ressources For Micro To Medium Entreprises) a été créé à partir d une initiative de la Commission européenne et

Plus en détail

Le projet stratégique du réseau Initiative 2014-2018. croissance efficacité cohésion

Le projet stratégique du réseau Initiative 2014-2018. croissance efficacité cohésion Le projet stratégique du réseau Initiative croissance efficacité cohésion 5 Le projet stratégique du réseau Initiative Le projet stratégique croissance Pour contribuer davantage au développement économique

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN RÉGION LA RÉUNION 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN RÉGION LA RÉUNION 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN RÉGION LA RÉUNION 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance

Plus en détail

1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE»

1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE» 1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE» Sous la présidence de Hervé Novelli, secrétaire d Etat chargé du commerce, de l artisanat, des petites et moyennes entreprises,

Plus en détail

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Accompagnement des Ressources Humaines L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) A - l aide à la préparation des entreprises à la GPEC (sensibilisation) B - l

Plus en détail

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015

Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 Direction du développement économique, de l emploi et de l enseignement supérieur Règlement de l appel à projets : les trophées de l économie sociale et solidaire 2015 N appel à projets sur SIMPA : ESS

Plus en détail

Association pour le Droit à l Initiative Economique

Association pour le Droit à l Initiative Economique microcrédit Martinique Association pour le Droit à l Initiative Economique L association Des moyens d entreprendre à ceux qui n ont pas les moyens L Adie est une association reconnue d utilité publique

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

développement local mené par les acteurs locaux Date d effet Date de signature de la présente convention

développement local mené par les acteurs locaux Date d effet Date de signature de la présente convention ANNEXE 6 FICHES-ACTIONS MOBILISEES PAR LE GAL LEADER 2014-2020 GAL DU PAYS D AURILLAC FICHE-ACTION N 1 Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences, Mutualisation des Emplois, emploi des jeunes

Plus en détail

Compte rendu des commissions du Conseil de Développement du 8 novembre 2010

Compte rendu des commissions du Conseil de Développement du 8 novembre 2010 Compte rendu des commissions du Conseil de Développement du 8 novembre 2010 Commission formation insertion emploi Accueil de M.Bénédic, mot de bienvenue et rappel de l ordre du jour ainsi que rappel de

Plus en détail

L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité au travail

L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité au travail Policy Brief Employment Royaume du Maroc Ministère de l Emploi et des Affaires ociales International Labour Office Note synthétique de politique L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité

Plus en détail

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de communication «Créatrices d Avenir» 2015

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de communication «Créatrices d Avenir» 2015 Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de communication «Créatrices d Avenir» 2015 Nadège Hammoudi Adjointe au Délégué Général Tél. : 01 44 90 87 02 nadege.hammoudi@initiative-iledefrance.fr

Plus en détail

Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelli- gente, durable et inclusive 800 millions d euros 28 milliards d euros FEADER développer

Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelli- gente, durable et inclusive 800 millions d euros 28 milliards d euros FEADER développer Dans le cadre de la «Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive», les 28 Etats membres ont mis en place des outils financiers pour répondre notamment aux objectifs de

Plus en détail

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 l Europe se mobilise Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 L action de l Union européenne Une action commune... L Union européenne met en œuvre, depuis

Plus en détail

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-1 : ACTIONS COLLECTIVES LA COMPETITIVITE DES PME. Version adoptée au CPR du 07/12/15 1

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-1 : ACTIONS COLLECTIVES LA COMPETITIVITE DES PME. Version adoptée au CPR du 07/12/15 1 AXE 3 AMELIORER LA COMPETITIVITE DES PME FICHE THEMATIQUE 3-1 : ACTIONS COLLECTIVES Version adoptée au CPR du 07/12/15 1 PRIORITE D INVESTISSEMENT N 3b Développement et mise en œuvre de nouveaux modèles

Plus en détail

«Parcours IEJ Picardie Maritime» Accompagnement renforcé de 4 mois des jeunes NEET

«Parcours IEJ Picardie Maritime» Accompagnement renforcé de 4 mois des jeunes NEET «Parcours IEJ Picardie Maritime» Accompagnement renforcé de 4 mois des jeunes NEET CAHIER DES CHARGES Prestation NTIC Traduction de l engagement de l UE à s engager en faveur de l emploi des jeunes, l

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis 1 Axes prioritaires d interventions économiques de la Chambre de commerce de Lévis Préambule Regroupant près de 140 000 habitants et plus de 65 000 travailleurs, le territoire de la Ville de Lévis profite

Plus en détail

18 octobre 2010. DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon

18 octobre 2010. DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon 18 octobre 2010 DOSSIER Création-Reprise et Transmission d entreprise artisanale en Languedoc-Roussillon 1 2 Les entreprises artisanales démontrent chaque jour leur vitalité et sont l un des moteurs de

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN POITOU-CHARENTES 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN POITOU-CHARENTES 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN POITOU-CHARENTES 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

DIRECCTE Ile-de-France

DIRECCTE Ile-de-France MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL DIRECCTE Ile-de-France APPEL A PROJETS Développement de l emploi en Ile-de-france 2015 Date limite de dépôt des

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE Axes / Mesures du po Critères inscrits dans le PO

Plus en détail

Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE

Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE ACTION 3 ACTIONS VISANT A FOURNIR UN ENVIRONNEMENT FAVORABLE AUX ENTREPRISES DANS LEURS

Plus en détail

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II 1. Les apports méthodologiques de la démarche des Fonds structurels pour la mise en œuvre des politiques

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Vieillissement actif et silver économie. Quels financements européens pour vos projets?

Vieillissement actif et silver économie. Quels financements européens pour vos projets? Vieillissement actif et silver économie Quels financements européens pour vos projets? Introduction Vieillissement actif, priorité de l Union européenne Changement démographique = opportunités «silver

Plus en détail

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE les programmes européens Les massifs montagneux, ainsi que les bassins fluviaux, sont des territoires qui se caractérisent par des enjeux de développement

Plus en détail

Les ateliers du développement durable Les financements européens

Les ateliers du développement durable Les financements européens Les ateliers du développement durable Les financements européens 1 er juin 2010 Hôtel de département de l Essonne NB - La présente fiche de synthèse a été élaborée par les services du Conseil général de

Plus en détail

Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE

Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE 4 décembre 2015 Termes de Références : Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE I. RESUME : Avec le vieillissement des premières générations de MRE, le

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Programme des Investissements d Avenir (PIA) Mesure relative au Renforcement de la compétitivité des PMI et des filières industrielles stratégiques

Programme des Investissements d Avenir (PIA) Mesure relative au Renforcement de la compétitivité des PMI et des filières industrielles stratégiques Programme des Investissements d Avenir (PIA) Mesure relative au Renforcement de la compétitivité des PMI et des filières industrielles stratégiques Appel à projets «filières industrielles» - Notice simplifiée

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016 Code Siret 79177443300019 Code APE 7022Z Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016 Sommaire La cible prioritaire Les origines de la prestation, ou la naissance d

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission»

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» Emploi... Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» La Région et plus de 160 partenaires en Basse-Normandie se sont engagés en faveur

Plus en détail

Appel à projets. Bourse Charles Foix édition 2016. Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont

Appel à projets. Bourse Charles Foix édition 2016. Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont Appel à projets Bourse Charles Foix édition 2016 Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont APPEL À PROJETS - LA BOURSE CHARLES FOIX Clôture le vendredi 1er avril 2016 à

Plus en détail

F.S.E 2000/2006 PROJET DE RAPPORT DE CLOTURE

F.S.E 2000/2006 PROJET DE RAPPORT DE CLOTURE F.S.E 2000/2006 PROJET DE RAPPORT DE CLOTURE INTRODUCTION : RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS DU RAPPORT FINAL PARTIE 1 EVOLUTION DU CADRE OPERATIONNEL DU DOCUP OBJECTIF 2 EN HAUTE-NORMANDIE 1.1 Le DOCUP

Plus en détail

LA RÉGION FAVORISE LA CRÉATION D ENTREPRISES EN CHAMPAGNE-ARDENNE

LA RÉGION FAVORISE LA CRÉATION D ENTREPRISES EN CHAMPAGNE-ARDENNE LA RÉGION FAVORISE LA CRÉATION D ENTREPRISES EN CHAMPAGNE-ARDENNE Près de 50 000 entreprises créées en Champagne-Ardenne depuis 2007. Favoriser la création d entreprises, une priorité de la Région Les

Plus en détail

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne».

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Contexte de l appel à projets Quelques caractéristiques

Plus en détail

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie 2013 1 1. Contexte et enjeux, d un dispositif complémentaire aux mesures d aide en faveur de l agriculture biologique

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

FONDS SOCIAL EUROPEEN OBJECTIF COMPETITIVITE REGIONALE ET EMPLOI

FONDS SOCIAL EUROPEEN OBJECTIF COMPETITIVITE REGIONALE ET EMPLOI Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france FONDS SOCIAL EUROPEEN OBJECTIF COMPETITIVITE REGIONALE

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES. Marché n 2011-013 CAHIER DES CHARGES

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES. Marché n 2011-013 CAHIER DES CHARGES MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES Marché n 2011-013 CAHIER DES CHARGES Agence régionale de l innovation 31685 Toulouse Cedex Objet de la consultation : Formation, coaching stratégique et accompagnement

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Photographie des Entreprises Adaptées en 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE. Photographie des Entreprises Adaptées en 2013 Paris, le 02 mai 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Photographie des Entreprises Adaptées en 2013 L Union Nationale des Entreprises Adaptées (UNEA) publie la photographie des Entreprises Adaptées (EA) en 2013.

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature RESEAUX THEMATIQUES FRENCH TECH Dossier de candidature DEPOT DES CANDIDATURES : Les dossiers de candidature ne doivent pas faire plus de 30 pages (plus un maximum de 10 pages d annexes). Pour les écosystèmes

Plus en détail

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi

Plateforme commune. Etat- Régions : ensemble pour l emploi Plateforme commune Etat- Régions : ensemble pour l emploi L Etat et les Régions s allient pour mener la bataille de l emploi et impulsent une nouvelle façon de travailler ensemble par la signature d une

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

Chaque année dans le secteur du Bâtiment, environ 5000 entreprises sont à reprendre. La Fédération

Chaque année dans le secteur du Bâtiment, environ 5000 entreprises sont à reprendre. La Fédération DOSSIER DE PRESSE Le Cursus «ENTREPRENEUR», Une formation action pour passer de l intention au réel. Chaque année dans le secteur du Bâtiment, environ 5000 entreprises sont à reprendre. La Fédération Française

Plus en détail

Présidence française du Conseil de l Union européenne

Présidence française du Conseil de l Union européenne Présidence française du Conseil de l Union européenne Réunion informelle des ministres européens en charge de l enseignement et de la formation professionnels (EFP) et des ministres de l enseignement supérieur

Plus en détail

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015

Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 CAHIER DES CHARGES Captation vidéo de la manifestation de remise des prix «Initiative au Féminin» Initiative Doubs Territoire de Belfort Juin 2015 Philippe VOGNE Directeur Tél. : 03 81 65 37 65 philippe.vogne@initiative-doubsterritoiredebelfort.fr

Plus en détail

PROGRAMME FONCTIONNEL

PROGRAMME FONCTIONNEL PROGRAMME FONCTIONNEL Personnes Publiques CONSEIL GENERAL DE LA GIRONDE DGAS DIRECTION DES POLITIQUES D INCLUSION ET D INSERTION 1 Esplanade Charles de Gaulle CS 71223 33074 BORDEAUX CEDEX APPEL A PROJETS

Plus en détail

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis.

Le FEDER interviendra plus spécifiquement sur des actions de formation individuelles et élaborées suite à un diagnostic précis. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 11/12/2014. ALSACE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Le Programme

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous?

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous? Cahier des charges - Appel à propositions Mise en œuvre de prestations d assistance technique à la mise en œuvre de la formation professionnelle dans les petites et moyennes entreprises du travail temporaire

Plus en détail

- 1 - Association COMPRENDRE. Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay

- 1 - Association COMPRENDRE. Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay - 1 - Association COMPRENDRE 15 E Avenue Saint Jean de Beauregard 91400 Orsay Tél. : 06 88 18 09 05 courriel: michel.mosse@wanadoo.fr Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay " Les Sociétés

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004

Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004 Cahier des charges des Missions locales Coordination de filière de formation innovante 1 er semestre 2004 I. Contexte général du dispositif d insertion socioprofessionnelle I.1 Le cadre législatif Le présent

Plus en détail

Par Karine GALY Maitre de conférences en Droit public

Par Karine GALY Maitre de conférences en Droit public Par Karine GALY Maitre de conférences en Droit public Université des Antilles Centre de Recherche sur les pouvoirs locaux dans la Caraïbe CRPLC UMR CNRS 8053 TRANSFERT DE L AUTORITÉ DE GESTION DES FONDS

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV)

Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV) CMA séminaire international - 21 juin 20011 Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV) 1- Contexte Contenu exposé Politique (intégrant les aspects organisationnels)

Plus en détail

Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie

Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie OBJET Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie Ce document constitue le cahier des charges établi

Plus en détail

LE MANIFESTE DES COOPÉRATIVES ACTIVES DANS L INDUSTRIE ET LES SERVICES POUR LES ÉLECTIONS 2014 DU PARLEMENT EUROPÉEN

LE MANIFESTE DES COOPÉRATIVES ACTIVES DANS L INDUSTRIE ET LES SERVICES POUR LES ÉLECTIONS 2014 DU PARLEMENT EUROPÉEN LE MANIFESTE DES COOPÉRATIVES ACTIVES DANS L INDUSTRIE ET LES SERVICES POUR LES ÉLECTIONS 2014 DU PARLEMENT EUROPÉEN CECOP est la Confédération européenne représentant environ 50,000 coopératives et autres

Plus en détail

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux 1 Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux L emploi des jeunes et des seniors : chantier prioritaire de la «Grande conférence sociale» des 9 et 10 juillet 2012 Un Accord

Plus en détail

PROJET DE LOI. Examen en séance publique à l Assemblé nationale. #LoiESS. 13-14-15 mai 2014

PROJET DE LOI. Examen en séance publique à l Assemblé nationale. #LoiESS. 13-14-15 mai 2014 R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E PROJET DE LOI économie sociale et solidaire Examen en séance publique à l Assemblé nationale 13-14-15 mai 2014 #LoiESS Pourquoi une loi sur l économie sociale et solidaire?

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Caroline Weill caroline.weill@lambassade.agency 01 47 04 12 52 Audrey Peauger audrey.peauger@lambassade.agency

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2 Visite à Montpellier de Benoît HAMON, Ministre délégué auprès du ministre de l'economie et des Finances, chargé de l'economie sociale et solidaire et de la Consommation DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Novembre

Plus en détail

Comment renouveler et enrichir les savoir-faire de votre entreprise?

Comment renouveler et enrichir les savoir-faire de votre entreprise? Préparer l avenir avec toutes les générations : Comment renouveler et enrichir les savoir-faire de votre entreprise? Découvrez l offre de service de Constructys Union européenne Cette action est co-financée

Plus en détail

Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée

Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée Si les conditions physiques telles que l âge, les antécédents, mais aussi des facteurs sociaux, psychiques et culturels influencent

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

2014, année record d engagement

2014, année record d engagement 18% Des entreprises installées en 2014 ont été soutenues par Initiative Nièvre 164 Emplois créés ou maintenus 66% Des projets portés par des demandeurs d emplois 2014, année record d engagement 817 000

Plus en détail

Fédérer les compétences entre générations pour créer des entreprises performantes. Présentation Seniors Entrepreneurs

Fédérer les compétences entre générations pour créer des entreprises performantes. Présentation Seniors Entrepreneurs Fédérer les compétences entre générations pour créer des entreprises performantes Un constat aussi alarmant que prometteur Des centaines de milliers de seniors en France et en Europe, retraités ou en recherche

Plus en détail

La singularité de L ADRESSE : une organisation en coopérative

La singularité de L ADRESSE : une organisation en coopérative COMMUNIQUE DE PRESSE Salon des Entrepreneurs 4 & 5 février 2015 Le réseau immobilier L ADRESSE : la coopérative résiste à la crise. Elle est le seul modèle économique qui permet d être performant grâce

Plus en détail