Guide Utilisateur des Bonnes Pratiques RESSUAGE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide Utilisateur des Bonnes Pratiques RESSUAGE"

Transcription

1 Guide Utilisateur des Bonnes Pratiques RESSUAGE

2 thématique R01 Généralités SOMMAIRE Principaux procédés de contrôle par ressuage thématique R02 Produits mis en œuvre pour les contrôles manuels Accessoires et moyens de contrôle qualité pour le ressuage par contrôle manuel thématique R03 Contraintes et risques environnementaux Risques liés à la mise en œuvre du contrôle par ressuage pour l opérateur thématique R04 Approche afin de réduire l empreinte environnementale du procédé de ressuage Pratiques limitant les risques d accidents Améliorations pour un contrôle manuel plus écologique

3 Ressuage thématique R01 Généralités Le ressuage (PT) est une méthode de contrôle non destructif surfacique qui existe depuis le début du vingtième siècle. Il représente avec la magnétoscopie 50 % du marché du contrôle non destructif. Cette technique consiste à appliquer, sur la surface à contrôler, un liquide pénétrant qui va s infiltrer à l intérieur des défauts débouchants. Après imprégnation, l excès de pénétrant est éliminé en surface. Une fois sèche, cette même surface est ensuite recouverte d une fine couche de produit révélateur qui va agir comme un buvard et aspirer le pénétrant présent dans les défauts. On obtient ainsi une indication colorée ou fluorescente selon le type de pénétrant utilisé, caractéristique du défaut. Le ressuage peut être effectué sur tout type de matériaux (non poreux) Cette technique permet uniquement la détection de défauts débouchants Cette technique permet de détecter des défauts débouchants en surface de matériaux non poreux comme : Les fissures. Les tapures de trempe. Les replis. La méthode de ressuage nécessite l utilisation des produits chimiques à chaque étape de sa mise en œuvre. Déroulement étape par étape d un contrôle par ressuage : Nettoyage préalable Application du pénétrant et imprégnation Elimination du pénétrant en excès Application du révélateur Examen Nettoyage final Le temps nécessaire à la réalisation d un contrôle par ressuage est supérieur à une heure. 1

4 Principaux procédés de contrôle par ressuage thématique R01 Il existe différents procédés de ressuage : Contrôle par ressuage pré-émulsionné Contrôle par ressuage post-émulsionné Application du pénétrant Élimination de l excès de pénétrant avec de l eau Temps de pénétration d environ minutes Ajout d un émulsifiant à la surface de la pièce Réaction chimique entre l émulsifiant et le pénétrant pendant un temps contrôlé Les pénétrants utilisés peuvent être colorés rouge ou fluorescents pré ou postémulsionnés Certains pénétrants sont éliminables avec des chiffons imbibés de solvant Elimination de l excès à l eau L opération d émulgation reste une opération délicate de mise en œuvre qui risque de désorber le pénétrant hors des défauts. 2

5 Ressuage thématique R02 Produits mis en œuvre pour les contrôles manuels Types de produits : Produits de nettoyage : L utilisation de produits de nettoyage est une opération préliminaire à l opération de ressuage. L objectif est d obtenir une surface propre pour permettre au pénétrant de s infiltrer dans les défauts. Principaux nettoyants utilisés: acétate d éthyle, acétone, alcool isopropylique, Il existe d autres types de procédés de nettoyage : chimiques, mécaniques (grenaillage, sablage). Ces derniers ne sont en principe pas autorisés ou mis en œuvre avec beaucoup de précautions (risquent de reboucher ponctuellement les défauts). Pénétrants : Pénétrants utilisés : - Colorés, fluorescents, mixtes, - Pré-émulsionnés, post-émulsionnés, - Thixotropiques, Temps de pénétration : entre 10 et 30 minutes. Révélateurs : Le révélateur permet de visualiser les défauts par capillarité. Révélateurs utilisés : secs, humides à base organique ou aqueuse, pelables. Temps de révélation : entre 10 et 30 minutes selon le degré de sensibilité recherchée. Conditionnement des produits : Bombes aérosols. Vrac. Méthodes d application des produits pénétrants : Pulvérisation. Pinceau (bien adapté pour des examens localisés, par exemple pour le contrôle de cordons de soudure ou de réparations). Pulvérisation électrostatique (les molécules organiques sont polarisées à la sortie du pistolet électrostatique et soumises à un champ électrique lié à la différence de potentiel entre la pièce reliée à la masse (polarité -) et le pistolet (polarité +). Cette méthode permet d avoir une grande efficacité de transfert, des économies en coût de produit et en temps, une couche fine et uniforme. Station d imprégnation (nécessite une faible quantité de pénétrant grâce à l opération d égouttage et permet un mouillage complet des pièces à géométrie complexe). 1

6 Accessoires et moyens de contrôle qualité pour le ressuage par contrôle manuel thématique R02 Accessoires : Elimination de l excès de pénétrant : Moyens d élimination de pénétrant utilisés : pistolet air-eau, pulvérisateur à eau, papiers absorbants, chiffons Séchage avant application du révélateur : Moyens de séchage utilisés : pistolet à air chaud, étuve de séchage, air comprimé, chiffons secs et non pelucheux Moyens de visualisation : Eclairage lumière blanche. Eclairage UV (ressuage fluorescent). Appareils de contrôle qualité : Luxmètre et radiomètre UV (permettent de s assurer que le contrôle est effectué dans des conditions d éclairage conformes aux normes). Plaquettes de caractérisation de la sensibilité des pénétrants et blocs criqués (vérification de la qualité des bains de pénétrants et des produits utilisés dans le temps). Stéréoscope UV (principalement utilisé pour le comptage des indications relevées sur des éprouvettes étalon criquées). 2

7 Ressuage thématique R03 Contraintes et risques environnementaux Impact écologique du ressuage et de la magnétoscopie en France par an : tonnes de produits organiques tonnes de déchets MkWh soit 200 millions de tonnes équivalent CO 2. En Europe : ces chiffres sont à multiplier pratiquement par 10. Les produits utilisés pour le ressuage présentes des risques significatifs pour l opérateur et l environnement. Ces produits sont : En générale inflammables (produits à base organique) et explosifs (bombes aérosols). Toxiques pour l environnement aquatique. Dangereux pour la santé des opérateurs (ne doivent ni être aspirés / ingérés, ni mis en contact avec les yeux ou la peau). Contiennent généralement des composés organiques volatiles (COV) présentant des risques d effet de serre. D une façon générale, l opération de ressuage produit une quantité importante de déchets (effluents, chiffons, emballages vides). Les COV sont à l origine de la destruction de la couche d ozone. La Norme ISO 14001, ainsi que les Directives Européennes associées, conduisent chaque entreprise à réduire ses émissions de COV. La mise en place du contrôle par ressuage nécessite des quantités importantes d énergie notamment pour le séchage des pièces. Enjeux et objectifs environnementaux du projet Green Testing : Réduire les pressions environnementales (consommation d énergie, émission de gaz à effet de serre et de COV, production de déchets de 20% à 30%), les risques potentiels pour la santé des opérateurs ainsi que la pénibilité des tâches Réduire les coûts de contrôle de façon drastique (de 20% à 40%) Réduire les nuisances environnementales (de 90%) par l apport des technologies alternatives 1

8 Risques liés à la mise en œuvre du contrôle par ressuage pour l opérateur thématique R03 Risques indirects : Risques liés à la manutention de pièces (chute de pièces, coincements de doigts). Risques de brûlures (présence de sources chaudes de séchage). Risques électriques : Risques d électrocution car utilisation de sources électriques (éclairage par exemple) et présence d eau simultanément pour réaliser les contrôles par ressuage. Risques d explosion des produits aérosols : Des précautions doivent être prises lors de l utilisation de bombes aérosols à proximité directe des sources de chaleur (opérations de soudage, pièces chaudes par exemple) à cause de l inflammabilité des produits utilisés et du risque d explosion des bombes aérosols. Risques liés à l exposition de vapeurs de produits de ressuage (solvants et produits organiques) : L exposition aux vapeurs de solvant et produits organiques est réputée dangereuse pour la santé. Risques liés aux rayonnements UV : Vieillissement et cancer de la peau. Problème au niveau des yeux (cataracte). 2

9 Ressuage thématique R04 Approche afin de réduire l empreinte environnementale du procédé de ressuage Gérer l environnement au quotidien : D une façon générale, l entreprise doit s investir dans une politique de protection volontariste, par exemple en mettant en place un système de management environnemental (SME). L éco démarche au sein de l entreprise s articule selon un ensemble d étapes structurées et maîtrisées à tous les niveaux de leur mise en exécution. Réaliser un diagnostic environnement : Diagnostic déchet : gestion des déchets en maîtrisant les coûts de traitement associés ; réduire les déchets et mise en place d un tri et d une collecte sélective à la source Diagnostic énergie : chasse aux «gaspis» ; solutions d économie d énergie ; récupérer l énergie (chaleur). Diagnostic effluents gazeux et liquides : choix optimisé coût / performance du système de traitement ; réduire la quantité des effluents à la source ; réutiliser les eaux de lavage traitées ; récupérer les excès de produits utilisés. Autres diagnostics envisageables : poussières et particules ; odeurs ; bruits. Informer, sensibiliser et former les acteurs. Assurer le suivi : registre des nuisances pour consigner les incidents relatifs à l environnement survenus et réponses apportées retour d expérience. 1

10 Approche afin de réduire l empreinte environnementale du procédé de ressuage thématique R04 Réduire les entrants et sortants à la source : Dans n importe quel processus industriel, toutes les parties entrantes et sortantes présentent un impact plus ou moins important sur l environnement, qu il est nécessaire de réduire autant que possible. Les entrants : Les produits de nettoyage. Les produits nécessaires à la mise en œuvre des procédés de contrôle par ressuage (pénétrants, révélateurs). L énergie électrique nécessaire principalement pour les opérations de séchage. L eau utilisée pour les opérations de nettoyage et d élimination d excès de pénétrant. Les sortants : Les déchets (emballages cartons, bombes aérosols vides, chiffons et papiers, matériels de contrôle détériorés : éclairages UV et lumière blanche, ). Les eaux usées et produits de nettoyage résiduels pollués par les débris solides ou organiques (pénétrants et révélateurs, résidus d huile et de graisse). Autres nuisances possibles : Les odeurs liées aux produits chimiques utilisés ou émanant des stations de traitement des effluents. Le bruit lié aux appareils de contrôle (bruits de ventilation des installations de ressuage, des étuves de séchage ou encore des pistolets sécheurs souffleurs d air chaud). Le bruit lié à la manutention des pièces dans les installations à grande cadence de contrôle (chute des pièces dans les containers rebut pièces bonnes en fin de ligne par exemple). 2

11 Pratiques limitant les risques d accidents thématique R04 Solutions permettant de réduire les risques d accidents : Matériels de protection collective : Ventilation et assainissement de l air du lieu de travail. Limiter et/ou baliser les accès aux zones dangereuses. Protection par consignation d une fonction dangereuse lors d interventions. Identifier les produits dangereux afin d éviter une utilisation malencontreuse. Signalisation des dangers. Baliser les zones de travail. Matériels de protection individuelle : Chaussures et casques de sécurité. Lunettes de protection. Gants, vêtements de protection. Masques ou appareils respiratoires. Bouchons ou casques pour les oreilles (chute de pièces dans les bacs de tri «pièces bonnes» ou «pièces mauvaises»). Responsabiliser les opérateurs : Prendre connaissance des modes d emploi des produits utilisés (en se référant au médecin du travail qui dispose de fiches d hygiène/sécurité des produits). Connaître les emplacements des extincteurs et leur fonctionnement. Ne pas laisser traîner des outils ou des pièces dans l atelier. Tenir les postes rangés et propres. 3

12 Améliorations pour un contrôle manuel plus écologique thématique R04 Produits de ressuage : Matériels de contrôle écologiques Privilégier les produits en vrac plutôt qu en bombes aérosols : Réduction de la quantité des emballages et des bombes aérosols vides. Privilégier les produits à base aqueuse plutôt qu organique : Réduction de l émission de COV. Produits ininflammables. Traitement des effluents simplifié et coûts réduits (faible encrassement) des filtres à charbon actif. Suppression des risques inhérents à l utilisation des solvants organiques (vapeurs nocives, irritation de la peau, ). Elimination de l excès de pénétrant à l eau facilité Privilégier des procédés électrostatiques : bien qu onéreux, ils permettent la réduction des quantités de produits nécessaires à l opération de ressuage Systèmes de pulvérisation : Privilégier des systèmes de pulvérisation rechargeables (avec buse de pulvérisation adaptée et mise en pression par pompage mécanique) : Réduction des quantités de déchets. Réduction possible des quantités de produits de ressuage par 4 par rapport à l utilisation de bombes aérosols classiques. Ne nécessite pas de gaz propulseur. Systèmes d éclairage : Privilégier les lampes LED (lumière blanche ou UV) aux ampoules classiques : Intensité lumineuse plus importante. Consommation énergétique 50 fois moins importante que celle des lampes à vapeur de mercure (2,5 W au lieu de 100W). Durée de vie plus longue (plus de heures). Moins de déchets dangereux pour l environnement (en particulier les ampoules à vapeur de mercure des lampes UV luminescentes). 4

13 Améliorations pour un contrôle manuel plus écologique thématique R04 Systèmes de récupération des effluents : Utiliser des fontaines de nettoyage avec recyclage des produits nettoyants par filtration des débris : Réduit la quantité de solvant nécessaire pour l opération de nettoyage. Matériels de contrôle écologiques Utiliser des appareils de récupération et filtration des eaux usées (charbons actifs) : Evite la diffusion des effluents dans l environnement et permet leur retraitement. Utiliser des systèmes d aspiration et de filtrage des vapeurs de produits organiques : Evite la diffusion de vapeurs toxiques dans l atmosphère. Protège l opérateur contre l inhalation des vapeurs toxiques. Les postes sont généralement autonomes et équipés d une hotte d aspiration. Moyens de séchage : Privilégier des systèmes de séchage consommant généralement peu d énergie : Séchage par lampes infra-rouge par exemple, qui peuvent venir en complément des systèmes de séchage habituels (étuve et four de séchage). Stations de ressuage : Privilégier l utilisation de stations de ressuage favorisant la mise en œuvre du procédé et réduisant de façon importante les risques : Récupération par égouttage des pièces. Manutention de pièces facilitée. Possibilité de récupérer la chaleur provenant des étuves et des fours de séchage. 5

ANNEXE 1. Supports pour l évaluation des risques

ANNEXE 1. Supports pour l évaluation des risques ANNEXE 1 Supports pour l évaluation des risques GRILLE D EVALUATION DES RISQUES Unité de travail : Date : Nombre de salariés : Rédacteurs : Risques Situations dangereuses G F RB Moyens de prévention P

Plus en détail

Document unique d évaluation et de prévention des risques

Document unique d évaluation et de prévention des risques Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : ATELIER SOUS TRAITANCE INDUSTRIELLE ET CONDITIONNEMENT CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol R50 G2 -Tenir

Plus en détail

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique et Produits Chimiques Omniprésents dans le milieu professionnel : près de 40% des salariés sont exposés à au moins 1 produit chimique (SUMER

Plus en détail

SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX TRAVAUX DE PEINTURE ET SABLAGE

SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX TRAVAUX DE PEINTURE ET SABLAGE Sécurité dans les Opérations SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX Ingénieurs en Sécurité Industrielle TRAVAUX DE PEINTURE ET SABLAGE I - PRÉPARATION DES SURFACES... 1 II - APPLICATION DES PEINTURES... 3 1 - Constitution

Plus en détail

FICHE SIGNALÉTIQUE. Fluval Trousse de nettoyage de lentilles A3969 Page 1 de 5. Famille chimique. Utilisations

FICHE SIGNALÉTIQUE. Fluval Trousse de nettoyage de lentilles A3969 Page 1 de 5. Famille chimique. Utilisations Page 1 de 5 Section I. Identification et utilisation du produit Nom du produit Trousse de nettoyage de Formule chimique Famille chimique Utilisations Section II. Composition et information sur les composants

Plus en détail

CHIMIE et GAZ. EDMS n.848384 Etre TSO au CERN HSE Unit

CHIMIE et GAZ. EDMS n.848384 Etre TSO au CERN HSE Unit CHIMIE et GAZ 1. Achat de produits chimiques 2. Stocker en sécurité 3. Signalisation et dangers des produits chimiques 4. Evaluation des risques 5. Protection chimie et gaz 6. L équipement de protection

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Réparateurs automobiles Garagistes Peintres carrossiers Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire, se faire mal au dos en soulevant

Plus en détail

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Statistiques Un constat : 15 millions de salariés au régime général de la SS 900 000 accidents du travail et de trajet par an 1 800 mortels 5 000

Plus en détail

Fiche de données de sécurité (91/155/CEE)

Fiche de données de sécurité (91/155/CEE) 1.Identification du produit et de la compagnie 1.1 Nom du Produit: Laque L 1.2 Constructeur / Fournisseur Compagnie: egger Otoplastik+Labortechnik GmbH Aybühlweg 59 87439 Kempten Téléphone: + 49 8 31 5

Plus en détail

Prévention. Le risque chimique (2) : Infos. La démarche de prévention. Activités concernées : SOMMAIRE : LE RISQUE CHIMIQUE

Prévention. Le risque chimique (2) : Infos. La démarche de prévention. Activités concernées : SOMMAIRE : LE RISQUE CHIMIQUE Infos Prévention SOMMAIRE : LE RISQUE CHIMIQUE Activités concernées Les évènements indésirables dus à l utilisation de produits dangereux Les voies de pénétration dans l organisme Les dangers et risques

Plus en détail

Le point en recherche et développement

Le point en recherche et développement Le point en recherche et développement 92-202 Séfie technique Conseils sur l utilisation de décapants chimiques pour enlever la au plomb Introduction Les préjudices que la contamination au plomb porte

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT SESSION 2010 CORRIGE Epreuve E3 Sous épreuve C3 U33 GESTION PREVISIONNELLE ET SUIVI DE CHANTIER EN ASSAINISSEMENT Durée : 4 heures Coefficient : 2 Le

Plus en détail

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger par vous-même ECO-GESTES. Fiche auto-diagnostic. Les

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger par vous-même ECO-GESTES. Fiche auto-diagnostic. Les Fiche auto-diagnostic É C O - G u i d e M É T I E R S D U B O I S AUTO- DIAGNOSTIC Pour juger par vous-même Cette fiche vous permet d évaluer rapidement la situation de votre entreprise en matière de prise

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Nettoyage Cette fiche concerne les activités de nettoyage industriel, de nettoyage de bureau et le lavage des vitres. L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de nettoyage

Plus en détail

Fiche de Données de Sécurité ESSENCE F C I R

Fiche de Données de Sécurité ESSENCE F C I R C I R FICHE DE DONNEES DE SECURITE Veuillez lire ces informations avec soin avant d'utiliser ou d'éliminer le produit 1. Identification du produit et de la société 1.1 Désignation commerciale du produit

Plus en détail

MGS et Imprim Vert. Nous sommes tous acteurs de notre environnement!

MGS et Imprim Vert. Nous sommes tous acteurs de notre environnement! MGS et Imprim Vert Pourquoi Imprim Vert? Nécessité de préserver l environnement afin de maintenir notre cadre de vie et celui des générations futures. Volonté de réduire les impacts environnementaux liés

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Page 1 de 6 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1. Identificateur de produit 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et

Plus en détail

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS MANUTENTION MANUELLE Postures inadaptées : Port de charge > 25 kg Matériels de manutention : Transpalettes : Chute de la charge Diables : Manutention ou manipulation répétée Chariots manuels : Cadence

Plus en détail

des directives DSD/DPD *

des directives DSD/DPD * Répertoire des éléments d étiquetage des directives DSD/DPD * Ce document détaille les symboles, indications et phrases des dangers physiques, pour la santé et pour l environnement définis par les directives

Plus en détail

Photographie. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS)

Photographie. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS) 1 Les déchets Les déchets issus des activités de photographie peuvent être classés en deux catégories : Les déchets banals (DIB) non dangereux, mais qui peuvent dégrader l environnement s ils ne sont pas

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE

1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE FICHE DE DONNES DE SECURITE NETTOYANT VIDANGE 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE Nom du produit : Nettoyant vidange Distributeur : PGP DIFFUSION Adresse : 5, rue

Plus en détail

5. LIQUIDES, SPRAYS, PÂTES

5. LIQUIDES, SPRAYS, PÂTES 5.1 Liquides de refroidissement FREEZCOOL est un fluide caloporteur très élaboré, prêt à l'emploi. Il contient un algicide limitant les encrassements liés au développement d'algues dans les systèmes de

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE selon CEE 91/155 Page 1 COLOR-RARE Date d émission : 04/12/09 BLEU SP 7 Date de révision : 05/12/06

FICHE DE DONNEES DE SECURITE selon CEE 91/155 Page 1 COLOR-RARE Date d émission : 04/12/09 BLEU SP 7 Date de révision : 05/12/06 FICHE DE DONNEES DE SECURITE selon CEE 91/155 Page 1 01 Identification de la substance/préparation et de la société. 01 Dénomination commerciale : BLEU SP 7 02 Utilisation : Peintures aqueuses (acrylique,

Plus en détail

Utiliser en sécurité les produits dangereux

Utiliser en sécurité les produits dangereux Utiliser en sécurité les produits dangereux Savoir lire l étiquette Les nouveaux pictogrammes de danger Explosif Inflammable Comburant Gaz sous pression Corrosif Toxique/mortel Nocif/altération de la santé

Plus en détail

Point d avancement sur l élaboration d un plan de prévention 2010-2014 : Axe 2 LA NOCIVITE. 14 octobre 2010

Point d avancement sur l élaboration d un plan de prévention 2010-2014 : Axe 2 LA NOCIVITE. 14 octobre 2010 Point d avancement sur l élaboration d un plan de prévention 2010-2014 : Axe 2 LA NOCIVITE 14 octobre 2010 Rappels: Pourquoi un volet sur la nocivité? Contexte : La légitimité du SYCTOM : Risques et impacts

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT SESSION 2013 CORRIGE. Epreuve E3 Sous épreuve C3 U33 GESTION PREVISIONNELLE ET SUIVI DE CHANTIER

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT SESSION 2013 CORRIGE. Epreuve E3 Sous épreuve C3 U33 GESTION PREVISIONNELLE ET SUIVI DE CHANTIER BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT SESSION 2013 CORRIGE Epreuve E3 Sous épreuve C3 U33 GESTION PREVISIONNELLE ET SUIVI DE CHANTIER EN ASSAINISSEMENT OU EN NETTOYAGE INDUSTRIEL OU EN NETTOIEMENT

Plus en détail

Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes

Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes vous guider Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes n ELEVAGE AVICOLE Rédacteur :... Personnes associées :... Date initiale :... Date de mise à jour :... Installation

Plus en détail

CONSIGNES DE SECURITE

CONSIGNES DE SECURITE CONSIGNES DE SECURITE BITUME CHAUD RISQUES PRECAUTIONS BRULURES GRAVES au 3ème degré Les bitumes sont stockés et manipulés à des températures élevées ordinairement supérieures à 130 C. PORTER des VETEMENTS

Plus en détail

CONSIGNES DE SÉCURITÉ Exploitation Transport Maintenance

CONSIGNES DE SÉCURITÉ Exploitation Transport Maintenance SOMMAIRE 1.0 Consignes de sécurité 1.1 Obligations de base 1.2 Protection de l environnement 1.3 Types de danger particuliers et équipements de protection individuels 2.0 Transport 2.1 Étendue de la livraison

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE DES CIMENTS ETALONS

FICHE DE DONNEES DE SECURITE DES CIMENTS ETALONS Internet : www.s-n-l.fr - e.mail : contact@s-n-l.fr s.n.l@wanadoo.fr SABLE NORMALISE CEN CERTIFIE CONFORME - EN 196.1 par l AFNOR Contrôlé par le Laboratoire d Essais des Matériaux de la Ville de Paris

Plus en détail

S3.4 La prévention des risques professionnels

S3.4 La prévention des risques professionnels CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNEL RÉPARATION DES CARROSSERIES Classe de seconde Document professeur SAVOIRS ASSOCIÉS DÉVELOPPÉS Savoirs S3.4.1 Les enjeux sociaux des accidents du travail. S3.4.2 Le processus

Plus en détail

Un chantier vert, c est un chantier plus respectueux de l environnement

Un chantier vert, c est un chantier plus respectueux de l environnement Un chantier vert, c est un chantier plus respectueux de l environnement Son objectif : diminuer les nuisances causées par les activités du chantier : bruit, pollutions des milieux naturels, consommation

Plus en détail

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger vous-même... Fiche n 1. ECO-Guide MÉTIERS DE L IMPRIMERIE

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger vous-même... Fiche n 1. ECO-Guide MÉTIERS DE L IMPRIMERIE Fiche n 1 ECO-Guide MÉTIERS DE L IMPRIMERIE AUTO- DIAGNOSTIC Pour juger vous-même... Avant de lire cet Eco-guide, évaluez la situation de votre entreprise en matière de prise en compte de l environnement.

Plus en détail

La gestion des produits dangereux

La gestion des produits dangereux La gestion des produits dangereux Guardian Bascharage Dudelange Grevenmacher Journée Mondiale pour la Sécurité et la Santé au Travail April 28 th, 2008 Contenu de la présentation Introduction Les produits

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit NET TONDEUSE Page 1/5 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Nom du produit Référence Utilisation commerciale Fournisseur NET TONDEUSE BNETT Aérosol lubrifiant MINERVA-OIL SAS Rue du 11

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 2001/58/EG

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 2001/58/EG Page: 1/5 1. Désignation de la société et du produit 1.1 Désignation commerciale: PLANATOL BB No. d art.: 061391 1.2 Société: PLANATOL Adhesive GmbH Tél.: (08031) 720-0 Fabrikstraße 30-32 Fax: (08031)

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE LIVRET D ACCUEIL DES ENTREPRISES SUR UN CHANTIER 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 1. PRESENTATION DU PROJET... 3 1.1 DESCRIPTION DE L OUVRAGE... 3 1.2 LES INTERVENANTS...

Plus en détail

Aérosol. Huile. Peintures. Batterie

Aérosol. Huile. Peintures. Batterie Huile Aérosol Peintures + _ Batterie Mieux les identifier pour mieux les éliminer! PICTOGRAMMES 1 SGH 1 01 : explosif SGH 02 : facilement inflammable, extrêmement inflammable SGH 03 : comburant 2 SGH 04

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DU PRODUIT CHIMIQUE ET DE LA SOCIÉTÉ

1. IDENTIFICATION DU PRODUIT CHIMIQUE ET DE LA SOCIÉTÉ Numéro de page: 1 of 5 Fiche signalétique TDH toutes-saisons 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT CHIMIQUE ET DE LA SOCIÉTÉ Nom de la matière : TDH toutes-saisons Fournisseur : ValPar Boîte postale 3856, Route

Plus en détail

NOTICE PRODUIT. Sika MaxTack Invisible PRESENTATION. Colle transparente à base de résine en phase aqueuse à maintien immédiat et haute résistance

NOTICE PRODUIT. Sika MaxTack Invisible PRESENTATION. Colle transparente à base de résine en phase aqueuse à maintien immédiat et haute résistance NOTICE PRODUIT Colle transparente à base de résine en phase aqueuse à maintien immédiat et haute résistance PRESENTATION DOMAINES D APPLICATION est une colle mono composante, multi-usages et à haute résistance,

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE FICHE DE DONNEES DE SECURITE SS N WM-004-E08, éd.5, 23/09/13 Conforme aux directives Européennes 93/112/EC et ISO 11014-1 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Fils plein

Plus en détail

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Terrassement

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Terrassement Vous voulez démarrer une activité de terrassement. Cette fiche rassemble l essentiel de la réglementation en matière d'environnement et de sécurité et quelques conseils importants pour être en conformité

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Circulaire n 14/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 avril 2008 Màj juin 2012 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes Centre de gestion Le risque chimique Pôle Organisation et Sécurité au Travail Service Prévention, Conseils 1/ Réglementation Décret n 2003-1254 du 23 décembre 2003 relatif à la prévention du risque chimique.

Plus en détail

pulverisateur_final.qxd 14/04/05 10:44 Page 95 Section 10

pulverisateur_final.qxd 14/04/05 10:44 Page 95 Section 10 Section 10 0 L équipement de protection individuelle La composition de l équipement Gants Bottes Tablier Vêtement protecteur Chapeau Lunettes Appareil de protection respiratoire Considérations diverses

Plus en détail

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat Agir ensemble pour une meilleure qualité de l eau des sols & de l habitat Conseil & services pour des solutions économiques et durables Terre & Via est une société de conseil et de services dédiés à l

Plus en détail

www.ecobati.be www.matgreen.eu Eco Colle pour revêtements de sols en bois Description Application Avantages

www.ecobati.be www.matgreen.eu Eco Colle pour revêtements de sols en bois Description Application Avantages Colle pour revêtements de sols en bois Description est un adhésif monocomposant silanique, prêt à l emploi, élastique, sans solvants ni substances nocives pour la santé et pour l environnement, indiqué

Plus en détail

ARTEPRINT. Nous sommes tous acteurs de notre environnement! Pour rejoindre le site Digital cliquez ici.

ARTEPRINT. Nous sommes tous acteurs de notre environnement! Pour rejoindre le site Digital cliquez ici. ARTEPRINT Pour rejoindre le site Digital cliquez ici. Pourquoi Imprim Vert? La nécessité de préserver l environnement afin de maintenirnotrecadredevieetceluidesgénérations futures. Lavolontéderéduirelesimpactsenvironnementaux

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Maçonnerie L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de maçonnerie-plâtrerie-carreleur peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui ne présentent

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Etablissement :

DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Etablissement : DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Etablissement : INTERVENANTS ET DEMARCHE L évaluation des risques professionnels a été réalisée par 1 le chef d entreprise et /ou le directeur

Plus en détail

L ENVIRONNEMENT un enjeu à maîtriser pour l entreprise

L ENVIRONNEMENT un enjeu à maîtriser pour l entreprise Module QSE L ENVIRONNEMENT un enjeu à maîtriser pour l entreprise Septembre 2009 Extrait de la présentation de Gaële MORIN / Bureau Veritas, remis en forme par Maryse SAUVAGNAC SOMMAIRE Qu est ce que l

Plus en détail

Le mercure dans les ampoules à basse consommation

Le mercure dans les ampoules à basse consommation page 1/7 Le mercure dans les ampoules à basse consommation Source : CSRSE (2010) Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Alors que les lampes fluocompactes (LFC) à basse consommation sont moins énergivores

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Carrosserie automobile L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de carrosserie automobile peuvent être classés en deux catégories : Les déchets banals (DIB) non dangereux,

Plus en détail

Inventaire des dangers : Gants de pompiers

Inventaire des dangers : Gants de pompiers Inventaire des dangers : Gants de pompiers 1. Réflexions - caractéristiques: Norme de référence : EN 659 Gants de protection pour sapeurs-pompiers Possibilités d avoir des gants avec longues ou courtes

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit TOP CLEAN Page 1/5 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Nom du produit Référence : Utilisation commerciale Fournisseur TOP CLEAN BTOPCL Additif pour carburant SP 95, 98 et E10 SAS MINERVA-OIL

Plus en détail

Démolisseur automobile

Démolisseur automobile 1 Les déchets Les déchets issus des activités de démolition automobile peuvent être classés en deux catégories : Les déchets banals (DIB) non dangereux, mais qui peuvent dégrader l environnement s ils

Plus en détail

Carrosserie automobile

Carrosserie automobile 1 Les déchets Les déchets issus des activités de carrosserie automobile peuvent être classés en deux catégories : Les déchets banals (DIB) non dangereux, mais qui peuvent dégrader l environnement s ils

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Exploitants de pressing Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire ou cutanée, se faire mal au dos en manipulant des charges importantes

Plus en détail

Fiche de données de sécurité conf. 91/155/CEE

Fiche de données de sécurité conf. 91/155/CEE Date : 14.1.2005 Page : 1/5 Dénomination commerciale : 1. Désignation de substance/de préparation et d entreprise Indications concernant le produit : Dénomination commerciale : Référence : 42,0510,0002

Plus en détail

LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS

LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS INTRODUCTION Les dangers dans un espace clos : Occasionnent souvent des accidents graves ou mortels Travail à chaud Conditions de travail 60 % des victimes sont des travailleurs

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Electricité L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus de l activité d électricien peuvent être classés en trois catégories : Les déchets inertes, qui représentent des volumes importants.

Plus en détail

INSTRUCTIONS D UTILISATION

INSTRUCTIONS D UTILISATION FR RADIATEUR ÉLECTRIQUE À BAIN D HUILE Pepper 7 9-11 INSTRUCTIONS D UTILISATION Lire attentivement ces instructions avant de faire fonctionner le radiateur à bain d huile ou avant toute opération d entretien.

Plus en détail

Amalgame mercure 1. GÉNÉRALITÉS... 2

Amalgame mercure 1. GÉNÉRALITÉS... 2 Conseils prévention Santé au travail Crée le 25/07/2011 par VK Mise à jour 08/09/2011 par VK Amalgame mercure 1. GÉNÉRALITÉS... 2 2. PRÉVENTION... 2 2.1. CONCEPTION DES LOCAUX... 2 2.2. ENTRETIEN DES LOCAUX...

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom du produit : ANTI-MOISISSURES ECOGENE 1 L (réf. 000562) Utilisation du produit Société : Téléphone en cas d'urgence : : Anti-moisissures

Plus en détail

Chloroforme ENVIRONNEMENT INDUSTRIE. Synthèse spécifique au secteur d activité Agroalimentaire

Chloroforme ENVIRONNEMENT INDUSTRIE. Synthèse spécifique au secteur d activité Agroalimentaire ENVIRONNEMENT INDUSTRIE Chloroforme Synthèse spécifique au secteur d activité Agroalimentaire I. Description et Composés II. Origine et Présence dans l environnement III. Secteur d utilisation IV. Valeurs

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT BACCALAUREAT PROFESSIONNEL HYGIENE ET ENVIRONNEMENT SESSION 2010 CORRIGE EPREUVE E1 A1 Epreuve scientifique et technique Etude technique de chantiers Durée : 3 heures Coefficient : 2 Repère de l épreuve

Plus en détail

Journée d information du 22 novembre 2011 COPYRIGHT

Journée d information du 22 novembre 2011 COPYRIGHT Enjeux et objectifs du projet 1 Réduire les pressions environnementales et les risques potentiels pour la santé des opérateurs ainsi que la pénibilité des tâches Visé 20 à 30% de réduction d énergie, produits

Plus en détail

Fiche de Données de Sécurité Selon 91/155/CEE

Fiche de Données de Sécurité Selon 91/155/CEE 1. Identification du produit et de la société Nom du produit Utilisation du produit / Préparation Fabricant La colle à joint FERMACELL Greenline est utilisée pour le traitement des joints entre plaques

Plus en détail

http://thedoc777.free.fr/pagepictoc.htm Les pictogrammes de risques et de protection sont présentés ci-dessous.

http://thedoc777.free.fr/pagepictoc.htm Les pictogrammes de risques et de protection sont présentés ci-dessous. Le règlement (CE) n 1272/2008 du 16 décembre 2008, dit règlement CLP (Classification, Labelling and Packaging), définit de nouvelles règles européennes de classification, d étiquetage et d emballage des

Plus en détail

LA CONCEPTION DES PIÈCES À MÉTALLISER

LA CONCEPTION DES PIÈCES À MÉTALLISER 2.1 2.2 2 LA CONCEPTION DES PIÈCES À MÉTALLISER 2.1. GÉNÉRALITÉS Bien que le procédé de métallisation soit moins contraignant que la galvanisation en ce qui concerne la conception des pièces à revêtir,

Plus en détail

FICHE SIGNALÉTIQUE. Provoque une irritation des yeux

FICHE SIGNALÉTIQUE. Provoque une irritation des yeux FICHE SIGNALÉTIQUE 1. Identification du produit et de l entreprise Identificateur de produit Version n Date de publication Date de la révision Date d'entrée en vigueur de la nouvelle version No CAS Numéro

Plus en détail

: LONGLIFE HOSPITAL 10L F/NL/P/E/D

: LONGLIFE HOSPITAL 10L F/NL/P/E/D SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1 Identificateur de produit Nom commercial : numéro d'identification : 61589 1.2 Utilisations identifiées pertinentes

Plus en détail

SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX TRAVAUX DANS LES ESPACES CONFINÉS

SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX TRAVAUX DANS LES ESPACES CONFINÉS Sécurité dans les Opérations SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX Ingénieurs en Sécurité Industrielle TRAVAUX DANS LES ESPACES CONFINÉS I - AMBIANCE DES LIEUX DE TRAVAIL - AÉRATION - ASSAINISSEMENT... 1 1 - Espaces

Plus en détail

Stage d accompagnement à la. diagnostic d atelier

Stage d accompagnement à la. diagnostic d atelier Stage d accompagnement à la mise en place du BTSA STA : diagnostic d atelier 1 - QU EST CE QU UN UN DIAGNOSTIC? POURQUOI UN DIAGNOSTIC? En médecine Définitions Identification des maladies. Les méthodes

Plus en détail

Fellowes UK Yorkshire Way, West Moor Park Doncaster, South Yorkshire DN3 3FB Royaume-Uni Téléphone : + 44 (0) 1302 836800 Fax : + 44 (0) 1302 836899

Fellowes UK Yorkshire Way, West Moor Park Doncaster, South Yorkshire DN3 3FB Royaume-Uni Téléphone : + 44 (0) 1302 836800 Fax : + 44 (0) 1302 836899 SECTION 1 : IDENTIFICATION DE LA SOCIÉTÉ ET DU PRODUIT Fellowes UK Yorkshire Way, West Moor Park Doncaster, South Yorkshire DN3 3FB Royaume-Uni Téléphone : + 44 (0) 1302 836800 Fax : + 44 (0) 1302 836899

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Mécanique automobile Si vous réalisez également des activités de démontage des voitures ou des travaux sur la carrosserie, reportez-vous également aux fiches correspondantes. L environnement dans l Artisanat

Plus en détail

SYSTÈME DE PURIFICATION D AIR AVEC AROMATHÉRAPIE

SYSTÈME DE PURIFICATION D AIR AVEC AROMATHÉRAPIE SYSTÈME DE PURIFICATION D AIR AVEC AROMATHÉRAPIE La poussière de notre maison Il est reconnu que l air de nos maisons est rempli de poussière, de pollen, de moisissures et de milliers d autres particules

Plus en détail

LISTE DES MENTIONS DE DANGER

LISTE DES MENTIONS DE DANGER Règlement CLP : mentions de danger, informations additionnelles sur les dangers, éléments d étiquetage/informations supplémentaires sur certaines substances et certains mélanges LISTE DES MENTIONS DE DANGER

Plus en détail

Fiche de données de sécurité N 0823 selon 91/155/CEE EPOLIT 515 EPA.fr

Fiche de données de sécurité N 0823 selon 91/155/CEE EPOLIT 515 EPA.fr 1 Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification de la substance ou de la préparation Nom du produit EPOLIT 515 EPA Emploi de la substance/de la préparation Dispersion

Plus en détail

Manuel d utilisation. Laboratoire de chimie

Manuel d utilisation. Laboratoire de chimie Version n 4 Mise à jour le 09 octobre 2008 Manuel d utilisation du Laboratoire de chimie Laboratoire Utilisateurs Manuel Utilisateurs pour le Laboratoire de Chimie n 1 1 1 Sommaire 1 Sommaire... 2 2 Avant

Plus en détail

liquide de refroidissement produits d entretien lave glace

liquide de refroidissement produits d entretien lave glace liquide de refroidissement produits d entretien lave glace Sommaire Présentation de la société 4 Les produits de la marque SMB..5 - L entretien de la clim auto...5 - Liquides de refroidissement et antigels.5

Plus en détail

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Une évaluation des risques est une enquête systématique de tous les risques liés aux postes de travail, aux équipements de travail

Plus en détail

Livret sécurité Compass

Livret sécurité Compass Livret sécurité Compass Livret SÉCURITÉ COMPASS La sécurité notre première exigence SOMMAIRE 2 La sécurité notre première exigence 4 Consignes générales de circulation 6 Consignes générales au poste de

Plus en détail

par Sophie Delisle Médecine nucléaire Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire Fiches de médecine nucléaire n 11-1-

par Sophie Delisle Médecine nucléaire Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire Fiches de médecine nucléaire n 11-1- Fiches de médecine nucléaire n 11-1- Médecine nucléaire par Sophie Delisle Fiche n 11 : La gestion des déchets en médecine nucléaire La gestion des déchets hospitaliers respecte une réglementation très

Plus en détail

FICHE SIGNALÉTIQUE SECTION I: RENSEIGNEMENTS SUR LE PRODUIT UTILISATION: COMPOSÉ ACRYLIQUE DURCISSEUR ET D ÉTANCHÉITÉ, À BASE D EAU

FICHE SIGNALÉTIQUE SECTION I: RENSEIGNEMENTS SUR LE PRODUIT UTILISATION: COMPOSÉ ACRYLIQUE DURCISSEUR ET D ÉTANCHÉITÉ, À BASE D EAU Page 1 de 5 SECTION I: RENSEIGNEMENTS SUR LE PRODUIT DATE DE RÉVISION: 10 juillet 2013 UTILISATION: COMPOSÉ ACRYLIQUE DURCISSEUR ET D ÉTANCHÉITÉ, À BASE D EAU FABRICANT/FOURNISSEUR: SIKA CANADA INC. 601

Plus en détail

SINTAGRO AG Selon 1907/2006/CE, Article 31

SINTAGRO AG Selon 1907/2006/CE, Article 31 1. Identification de la substance ou du produit et de l entreprise 1.1 Nom du produit: Blanco NET 1.2 Utilisation identifiée: Produit nettoyant pour pulvérisateurs et appareils agricoles. 1.3 Identification

Plus en détail

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état AMBIANCES : BRUIT Source de bruit du type : - matériels, machines, outils - signaux sonores - conversation - Exposition à des amplitudes sonores trop importantes - intégration à la conception des locaux

Plus en détail

SECTION 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT KIRC9000 SECTION 2 IDENTIFICATION DES DANGERS

SECTION 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT KIRC9000 SECTION 2 IDENTIFICATION DES DANGERS FICHE SIGNALÉTIQUE MORTIER DE RÉPARATION DE BÉTON : KIRC9000 SECTION 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT Identification du produit/ Nom commercial : Code du produit / Identification interne : Usage du produit

Plus en détail

: LONGLIFE POLISH 2 X 5 LITER

: LONGLIFE POLISH 2 X 5 LITER RUBRIQUE 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1 Identificateur de produit Nom commercial : numéro d'identification : 61106 1.2 Utilisations identifiées pertinentes

Plus en détail

Rôle de la préparation de surface

Rôle de la préparation de surface Rôle de la préparation de surface Le but de la préparation de surface de l acier est de la rendre compatible avec l opération d émaillage Elimination des résidus contaminants présents à la surface de la

Plus en détail

DOCUMENT D ACCUEIL SÉCURITÉ DE L AIRE DE CARÉNAGE

DOCUMENT D ACCUEIL SÉCURITÉ DE L AIRE DE CARÉNAGE DOCUMENT D ACCUEIL SÉCURITÉ DE L AIRE DE CARÉNAGE Dans le cadre de vos activités, vous allez être amenés à évoluer sur une aire de carénage. Aussi, il est indispensable que vous ayez connaissance des

Plus en détail

Phrases R et S. Phrases R : Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses

Phrases R et S. Phrases R : Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses Phrases R et S Phrases R : Nature des risques particuliers attribués aux substances et préparations dangereuses R1 Explosif à l'état sec R2 Risque d'explosion par le choc, la friction, le feu ou d'autres

Plus en détail

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL REGLEMENTATION PREVENTION PROTECTION Les sources de dangers : L électricité Le travail en hauteur Le travail en espace confiné

Plus en détail

1. DÉSIGNATION DE LA SUBSTANCE/DE LA PRÉPARA- TION ET DE L ENTREPRISE 2. COMPOSITION DU BAGUETTES DE SOUDURE CHROME-COBALT

1. DÉSIGNATION DE LA SUBSTANCE/DE LA PRÉPARA- TION ET DE L ENTREPRISE 2. COMPOSITION DU BAGUETTES DE SOUDURE CHROME-COBALT 1. DÉSIGNATION DE LA SUBSTANCE/DE LA PRÉPARA- TION ET DE L ENTREPRISE Données relatives au produit Fabricant/Fournisseur : Baguettes de soudure chromecobalt BEGO Bremer Goldschlaegerei Wilhelm-Herbst-GmbH

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE (Règlement CE n 1907/2006) Nom du produit : FUITEX Version n 11 du 28/05/2008

FICHE DE DONNEES DE SECURITE (Règlement CE n 1907/2006) Nom du produit : FUITEX Version n 11 du 28/05/2008 1- IDENTIFICATION DE LA PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ Identification de la préparation : FUITEX. Identification de la société : - 3 à 7 rue des Carrières - 93806 Epinay sur Seine - Téléphone : 01.49.33.88.00

Plus en détail

R5172011L, R5172080L, R5175411L, R5175480L

R5172011L, R5172080L, R5175411L, R5175480L SECTION 1 : IDENTIFICATION DE LA COMPAGNIE ET DU PRODUIT Compagnie : Quincaillerie Richelieu, ltée. 7900, boul. Henri-Bourassa Ouest Montréal, Québec H4S 1V4 Numéros pour appel d urgence : Chemtrec 1 800

Plus en détail

Fiche de prévention - Réglementation

Fiche de prévention - Réglementation etin Santé Sécurité au ail dans les Collectivités N 1 - Avril Fiche de prévention - Réglementation N 2 LES PRODUITS CHIMIQUES : la fiche de donnée de sécurité & l étiquetage Mise à jour : Janvier 2011

Plus en détail

Les étiquettes de danger et leur signification (transport)

Les étiquettes de danger et leur signification (transport) Les étiquettes de danger et leur signification (transport) 1 Explosif 2.2 Gaz non inflammable et non toxique 3 + 2.1 Liquide ou gaz inflammable 4.1 Solide inflammable 4.2 Spontanément inflammable 4.3 Dégage

Plus en détail