Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting)"

Transcription

1 الشراكة المؤسسة الا نتاجیة وقطاع التوزیع الواسع( بین التجزي ة) تجارة

2 Partenariat Producteur Grande Distribution Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting)

3 Le développement de l économie nationale repose sur la force des producteurs locaux à adopter une aptitude plus compétitive, non seulement à travers la maitrise de l appareil de production et l utilisation optimale des facteurs de production, mais aussi par le renforcement de leurs capacités d accès aux marchés et l optimisation du processus commercial qui vise principalement la satisfaction du consommateur. La réussite d une tel démarche ne dépond pas seulement des actions déployées en vers la clientèle, mais aussi de la gestion de la relation qui existe entre le producteur et les différents intervenants sur les circuits de distribution des produits.

4 La relation qui relie l entreprise avec ses distributeurs peut paraitre simple et maitrisable, mais dans la réalité elle cache souvent des divergences d intérêts, qui peuvent se transformer à des conflits très dangereux pour l existence des marques productrices sur le marché. Cette pression devient de plus en plus forte et à risque avec l évolution du poids du distributeur dans le marché, et c est le cas avec la grande distribution (Grandes surfaces).

5 Objectifs de la communication Sensibiliser les opérateurs économiques et en particulier les entreprises de production sur: l importance de la grande distribution dans l écoulement et la commercialisation de leurs produits. la problématique de conflits entre le producteur et la grande distribution et son impact sur l activité du fabricant. comment dépasser cette situation de conflit? (les moyens d action et de gestion de la relation producteur Grande Distribution)

6 S o m m a i r e La problématique de la relation Producteur - Grande distribution 1) Politique de distribution 2) Importance de la grande distribution pour les producteurs 3) Comment vendre à la grande distribution: les centrales d achat 4) Problématique de la relation du producteur avec la grande distribution La gestion de la relation Producteur - Grande distribution 1) Du négoce à la coopération 2) Les formes de partenariats Producteur - Grande distribution 3) Moyens d action: Le Trade marketing et le Catégorie management 4) Conclusions, recommandations.

7 Contexte Le début de la grande distribution dans le monde: Année 60 Wal-Mart est une enseigne américaine de grande distribution qui compte plus de magasins répartis dans 28 pays du monde. Créée en 1962, elle est aujourd'hui le premier employeur privé des Etats- Unis. Chiffre d'affaires 2014 : 485,651 milliards $ Résultat 2014 : 16,363 milliards $ Employés : Ex: 15% PIB en france EST PRODUIT PAR LA GD. La grande distribution s intéresse aux produits de large consommation et plus souvent les produits alimentaires Marketing des consommateurs B to C

8 Dans ce contexte, cette action de sensibilisation est inscrite pour inviter les entrepreneurs à se préparer de mieux pour profiter de l arriver de la grande distribution, et surtout adopter les stratégies et outils nécessaires pour gérer leur relations avec ce nouveau mode de commerce de détail. En Algérie, la grande distribution n est qu à ses premier pas. La part de marché qu elle occupe reste plus ou moins modeste (faible), mais elle présente un potentiel d évolution très fort.

9 Pour mieux comprendre l'évolution des rapports entre producteurs et distributeurs, nous examinerons en première partie les aspects conflictuels puis, dans un deuxième temps, nous analyserons les relations de partenariats

10 Problématique Producteur vs Grande distribution Ils sont chez la GD! Grande surface Que faire???

11 Le soucis majeur d une entreprise est la conquête des marchés et la vente de ses produits au plus grand nombre de consommateur ( +++ part de marché) L atteinte de ce but, passe impérativement par l adoption d une démarche marketing intelligente et qui s adapte en continue avec: Satisfaction du consommateur Interaction et/ou confrontation avec les acteurs de l environnement

12 Démarche marketing Diagnostic Interne / Externe Objectifs Segmentation - ciblage- positionnement Choix stratégiques Feed-back Produit Marketing mix Prix Communication Distribution Calendrier des actions marketing Contrôle

13 La Politique de Distribution Ensemble des opérations nécessaires pour que les produits soient mis à la disposition des clients cibles pour que ceux-ci soient incités à les acheter. Distribution = Logistique + Actions marketing

14 La notion de grande distribution Le terme de grande distribution désigne généralement le commerce de détail de biens de consommation s effectuant en libre service au sein du commerce intégré ou associé. La grande distribution peut être, alimentaire ou spécialisée. généraliste

15 Grande Distribution Les formats de magasins Hypermarché (plus de 2500 m²) : gamme étendue de références alimentaires et non alimentaires, services, des prix plus ou moins bas (des produits d appel) >>> PLUS DE Références supermarché ( m²) : surface moyenne, références élevées sur l alimentaire, limitées sur le non alimentaire >>> 3000 à Références hard discount ( m²) : taille réduite (petit supermarché) et nombre de références limité, prix très bas supérette ( m²): petite taille, proximité, horaire étendue, prix élevés >>> Références essentielles Tendance des 20 dernières années

16 Attention! la Distribution est un engagement à long terme(du transaction au relation)

17 Circuit de distribution (Sans la GD) Vente Directe 1 % Un niveau 9 % Deux niveaux 40 % Fabricant Grossiste Détaillant Détaillant Consommateur Trois niveaux 50 % Grossiste Semi Grossiste Détaillant Importance dans les ventes du fabricant

18 Circuit de distribution (présence de la GD) Vente Directe 1 % Un niveau «B» 50 % Un niveau «A» 4 % Deux niveaux Fabricant Grossiste Grande Distribution Détaillant Détaillant Consommateur 20 % Trois niveaux Grossiste Semi Grossiste Détaillant 25 %

19 Grande Distribution en Algérie Cadre Règlementaire Décret exécutif n du 6 mars 2012 fixant les conditions et les modalités d implantation et d organisation des espaces commerciaux et d exercice de certaines activités commerciales (JO. n 15/2012)

20 Grande Distribution en Algérie Nombre de surface (Année 2014) Source: ministère du commerce

21 Grande Distribution en Algérie Quelques exemples RAHMA Tizi Ouzou

22 OPPORTUNITE ou MENACE? Un changement incontournable dans la structure du commerce des produits de large consommation en Algérie, ainsi que dans les comportements d achat des ménages.

23 GD: Nouveau circuit pour l écoulement des produits possibilité de développer l Image de l entreprise et sa visibilité auprès des consommateurs. Possibilité d accompagner les produits par des actions marketing (promotion - PLV). Recueil d information (feed-back) et études des comportements. stimulant (pression de la GD et les concurrents) pour l amélioration continue de la qualité des produits et les services annexes ainsi que les délais de livraison et la disponibilité. faire face au secteur informel, la contre façon et la concurrence déloyale.

24 Le Référencement: Procédure d'acceptation et d'inscription des produits sur la liste de ceux que le magasin propose à la vente. On utilise parfois l'expression «référencer une entreprise» ou «référencer une marque» pour signifier que ses produits sont référencés par le distributeur. Le Déréférencement: Abandon (souvent brutal) par un distributeur d'une ou de plusieurs références (produits) qu'il proposait jusqu'alors à ses clients. À la suite de négociations commerciales n'ayant pas abouti, cet abandon peut parfois concerner tous les produits d'une marque ou d'un producteur.

25 Centrale d'achats Une centrale d'achats est une organisation ayant pour objet de regrouper les commandes d'un ensemble d enseignes. La structure offre à la fois, de meilleures conditions d'achat (grâce aux économies d'échelle et les services de promotion ) pour l'ensemble de ses magasins. En 2008, le marché Français de la vente au détail des produits alimentaires était dominé par cinq grandes centrales d achat comptant pour 86% des volumes et représentant les 6 grandes enseignes (Carrefour, Leclerc, Auchan, Intermarché, Casino, Système U).

26 GRANDE distribution 1% du Chiffre d affaire 20% du Chiffre d affaire Fabricant

27 La rémunération et les conditions commerciales Grande surface Conflit d Intérêts Collaboration L accès au rayon: le référencement et le merchandising Fabricant Principale source du conflit: Prix - Marges

28 Les principales décisions auxquelles sont confrontées les entreprises et les distributeurs concernent La zone de chalandise, l identification du marché cible, l assortiment, les services, la communication, l ambiance du point du vente, et le merchandising, les prix,

29 ne voit que la marge réalisé par le rayon (quelque soit le produit), cherche à acheter au plus bas prix et cherche à satisfaire et fidéliser son client. veux que sa marque soit vendue aux meilleur tarif (Marge) et bien placée en rayon (rotation).

30 Intérêts Grande surfaces Optimisation du stock au sein de l enseigne Economie de logistique Intérêts Fabricants Meilleure gestion prévisionnelle des ventes (programme de livraison) Meilleure gestion de la production (optimisation des ressources de production) Optimisation de la gestion des linéaires Meilleure visibilité sur les linéaires Augmentation des ventes Optimisation des actions commerciales sur les lieux de vente

31 Intérêts Grande surfaces Choix des meilleures références par fabricant. Marques de distributeur Intérêts Fabricants Gamme profonde. Marques de producteur Prix inferieurs Prix supérieurs Aucune participation au financement et au risque Partage du financement et du risque avec la distribution

32 La gestion de la relation Producteur - Grande distribution

33 la meilleure protection pour le fabricant pour dépasser les conflits avec la GD Une marque forte >>> ne pas laisser le choix au distributeur(coca cola, nutella). Développement du partenariat >>> Travailler en collaboration avec le distributeur pour atteindre les objectifs. Préférable. équilibre 33

34 La solution pour réduire les conflits!

35 Le Trade marketing Mettre en convergence et en commun les outils logistiques, informations, marketing, merchandising du fournisseur et du distributeur pour le plus grand profit de l un et de l autre.

36 Brand Promotion Trade Marketing Mettre en convergance Logistique Merchandising Information

37 . Le trade marketing est donc une forme particulière de comarketing réunissant une marque et un de ses distributeurs. Il s'agit de transformer une relation traditionnellement conflictuelle en partenariat. Ce partenariat porte notamment sur les économies d'échelle via la gestion informatisée des commandes, la logistique via la rationalisation des approvisionnements pour éviter toute rupture de stocks, le conseil en matière de référencement, d'assortiment et de merchandising, la fixation du prix de vente, des opérations de publicité collective et de promotion... Il peut même aller jusqu'à une collaboration dans la conception et la mise au point des produits

38 Trade Marketing B.L.I.M.P

39 Le merchandising Le merchandising est un ensemble de techniques d optimisation commerciale de l espace d exposition des produits dans les points de vente. Fusion du marketing et du commerce

40 Marketing de négoce La transaction, La marque, Le produit, La négociation du prix, Le transfert des coûts, Le profit à court terme, Une confrontation adversaire. Rapports standardisés et conflictuels Le relationnel, Trade Marketing Les attentes clients, Le Category Management, Le service, La réduction des coûts, Le profit à moyen/long terme, Le partenariat. Rapports personnalisés et optimisés

41 Conclusion, recommandations et perspectives

42 L arrivée de la grande distribution en Algérie représente une révolution dans la structure du commerce de détail des produit de large consommation. Ce changement majeur va non seulement touché les habitudes d achat des consommateurs, mais aussi bouleversé le fonctionnement de l activité commerciales des entreprises de production (en particulier les PME). A cet effet, le producteur est appelé à adopter une nouvelle vision qui lui permettra de profiter le mieux de l opportunité que propose les grandes surfaces dans la distribution de ses produits.

43 Recommandations les producteurs et en particulier les PME, doivent s inscrire dans une démarche de mise à niveau de leur appareil commercial pour s adapter au changement apporté par l arrivée de la Grande distribution. le développement de groupements d intérêt (Associations, fédérations ) entre les fabricants de même activité, pour profiter de leur poids dans la proposition de mécanismes régulateurs de développement du secteur de distribution en Algérie. Appuis aux producteur dans l amélioration de leur performances (programmes de formation, mise à niveau ) pour mieux gérer leur relation avec la grande distribution.

44 Recommandations les acteurs de la grande distribution devront entreprendre des actions de communication en vers les producteurs et en particulier les PME pour les inciter à intégrer leurs enseignes. Développer une interface de rapprochement entre la Grande distribution et les producteurs, avec la participation du ministère du commerce comme régulateurs des activités commerciales. Renforcement des textes règlementaires qui régissent le métier de la grande distribution, et en particulier ceux qui concernent: le déréférencement abusif et les pratique de vente à perte, le delotage...

45 Recommandations réaliser des études sectorielles sur la distribution en générale et la grande distribution en particulier afin d identifier les opportunités du développement du secteur du commerce en Algérie et mettre en place des plans d action qui répondent aux attentes de toutes les parties prenantes. inscrire la grande distribution dans les programmes de formation universitaire et de formation professionnelle. développer des partenariats entre l université et les acteurs de la grande distribution dans les domaines de formation et de recherche.

46

Mix Distribution : où vendre ses produits?

Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous

Plus en détail

CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS.

CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS. CHAPITRE 15 LES RELATIONS ENTRE PRODUCTEURS ET DISTRIBUTEURS. Le choix de la stratégie de distribution s effectue dans le cadre d une réflexion stratégique générale, car il conditionne toute l organisation

Plus en détail

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne Chap 12 : Le prix I. La fixation du prix dans les unités commerciales A. Les étapes 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne En fonction de la cible à atteindre et du positionnement de l enseigne,

Plus en détail

LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN

LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN DÉFINITION l'ensemble des moyens dont dispose une entreprise pour vendre ses produits à ses clients d'une manière rentable LA CONCEPTION TRADITIONNELLE

Plus en détail

COMMENT IMPLANTER LES RAYONS D UN MAGASIN POUR AMELIORER SA RENTABILITE

COMMENT IMPLANTER LES RAYONS D UN MAGASIN POUR AMELIORER SA RENTABILITE COMMENT IMPLANTER LES RAYONS D UN MAGASIN POUR AMELIORER SA RENTABILITE La rentabilité d un point de vente est très souvent lié à l implantation des rayons de ce magasin et de la gestion des produits dans

Plus en détail

// Solutions commerciales externalisées

// Solutions commerciales externalisées // Solutions commerciales externalisées 2 1 // une plateforme de services Spécialisée marketing-ventes L'agence peut être sollicitée pour une intervention globale, ou pour une expertise spécifique : Marketing

Plus en détail

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite Introduction Objectif de la séance Présenter un deuxième modèle d aide à l analyse stratégique Appliquer ce modèle Plan

Plus en détail

SECRETAIRE GENERAL H/F

SECRETAIRE GENERAL H/F SECRETAIRE GENERAL Rattaché (e) à la Direction Générale des sociétés du Groupe, vous serez en charge du suivi juridique et administratif de la holding et des filiales. Assurer le suivi juridique des sociétés

Plus en détail

Principes de Base du Marketing. Robert TEP

Principes de Base du Marketing. Robert TEP Principes de Base du Marketing Robert TEP Plan I. Définition II. Principe III. Démarche IV. Les objectifs: 1. Clarifier la notion de Marketing 2. Distinguer les extensions de fonctions du Marketing 3.

Plus en détail

PLAN. --> PDV (Promotion de ventes) et PLV (Publicité sur lieu de vente)

PLAN. --> PDV (Promotion de ventes) et PLV (Publicité sur lieu de vente) COURS N 4 : LA POLITIQUE DE DISTRIBUTION COURS DE MARKETING / Cours n 4 : La politique de distribution --> MSG / IAE --> Novembre 2005 1 --> Introduction --> Les fonctions de la distribution --> Canal

Plus en détail

Rapports producteurs - distributeurs

Rapports producteurs - distributeurs Rapports producteurs - distributeurs 1 Ce chapitre traite des rapports producteurs-distributeurs. Il vous montrera que les relations entre ces deux partenaires commerciaux sont passées par différentes

Plus en détail

GS1 Tunisia 07/05/2015. République Tunisienne. Ministère du Commerce DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU

GS1 Tunisia 07/05/2015. République Tunisienne. Ministère du Commerce DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU UNE NOUVELLE VISION POUR DÉVELOPPER L E-COMMERCE EN TUNISIE CEPEX 07 MAI 2015 CONTENU Tendances du e-commerce dans le Monde E-Commerce en Tunisie Nouvelle Stratégie de Développement du E- commerce en Tunisie

Plus en détail

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises 72 CHAPITRE IV 1. La grande distribution française 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises La distribution française est une des plus importantes au niveau mondial, en raison de

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing «Ça, c est encore du marketing!» Marc-Alexandre Legrain Source : La boîte à culture Sommaire I. Découvrir le Marketing Etape 1 : A quoi sert le Marketing? Etape 2 : La démarche Marketing

Plus en détail

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-conseil.com Paris Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï Sia Conseil Avril 2012 Votre contact

Plus en détail

L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE

L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE 800 HT/jour Prendre conscience de l'importance et des enjeux d'un accueil physique et téléphonique de qualité Maîtriser les techniques de communication pour optimiser

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 Présentation 3 Chapitre 1 Le concept de marketing 15 1 Définitions 15 Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 2 Principaux outils du marketing 16 3 Les critiques envers

Plus en détail

LA POLITIQUE DE PRIX

LA POLITIQUE DE PRIX LA POLITIQUE DE PRIX Politique complémentaire à la politique produit, puisqu'elle va situer le produit : - dans une gamme produit bas ou haut de gamme - sur un marché par rapport à la concurrence positionnement

Plus en détail

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes

plombiers La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes La profession des artisans Caractéristiques, activité, Comportements et attitudes 150 rue Gallieni - 92100 Boulogne-Billancourt Tél : 01 46 03 59 59 - Fax : 01 46 03 16 03 - info@dev-construction.com www.developpement-construction.com

Plus en détail

Supply chain management NESTLE. Les Rois de la Supply Chain 2010

Supply chain management NESTLE. Les Rois de la Supply Chain 2010 áå ΩINSTITUT SUPERIEUR DU MANAGEMENT Supply chain management NESTLE Les Rois de la Supply Chain 2010 Cabinet ISM Abidjan, Cocody,Bvd F. Mitterand, Riviera Bonoumin, Immeuble La Paix 22 BP 876 Abidjan 22

Plus en détail

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES»

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» S appuyant sur le Brevet de Technicien Supérieur Agricole : Analyse et conduite des systèmes d exploitation Arrêté du 27

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Guide Tuteur Commerce et Distribution

Guide Tuteur Commerce et Distribution Guide Tuteur Commerce et Distribution QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio Dans quels circuits de commercialisation vont évoluer vos produits?

Plus en détail

Résultats de l enquête ECR 2014 «Zéro rupture : mode d emploi» Novembre 2014

Résultats de l enquête ECR 2014 «Zéro rupture : mode d emploi» Novembre 2014 «Zéro rupture : mode d emploi» Novembre 2014 1 Rappel de l objectif Dans le cadre de ses travaux sur les ruptures en linéaires, ECR France, organisme paritaire des industriels et distributeurs de PGC,

Plus en détail

Introduction 1. Partie I À quoi sert un chef de produit? 5

Introduction 1. Partie I À quoi sert un chef de produit? 5 Table des matières Introduction 1 Partie I À quoi sert un chef de produit? 5 Chapitre 1 Définition de la fonction du chef de produit 7 Les rôles du chef de produit : le contenu de la fonction 8 La définition

Plus en détail

AGENCE DE VOYAGE SOMMAIRE

AGENCE DE VOYAGE SOMMAIRE AGENCE DE VOYAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'AGENCE DE VOYAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'AGENCE DE VOYAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'AGENCE DE VOYAGE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE L'AGENCE DE VOYAGE... 11 EN SAVOIR

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales MERCATIQUE GRC-DUC. Prép a rat io n au x épre u ve s ora le s d ACRC e t de P DUC.

BTS Management des Unités Commerciales MERCATIQUE GRC-DUC. Prép a rat io n au x épre u ve s ora le s d ACRC e t de P DUC. BTS Management des Unités Commerciales MERCATIQUE GRC-DUC Prép a rat io n au x épre u ve s ora le s d ACRC e t de P DUC Nathalie HOUVER Sommaire GRC - DUC 1 re PARTIE : Les savoirs associés - Référentiel

Plus en détail

Ce document est la propriété de Barthel & Schunck Consulting

Ce document est la propriété de Barthel & Schunck Consulting Intervenants Thierry Lembert Associé Barthel & Schunck Consulting Amin Rafinejad Spécialiste du numérique Qui sommes-nous? Barthel & Schunck Consulting est un cabinet de conseil en stratégie, management,

Plus en détail

LA DISTRIBUTION. Marketing Mix : les 4P. Produit Product Prix Price Promotion Promotion. Variables Variantes

LA DISTRIBUTION. Marketing Mix : les 4P. Produit Product Prix Price Promotion Promotion. Variables Variantes Chapitre I LA DISTRIBUTION INTRODUCTION : Marketing Mix : les 4P Produit Product Prix Price Promotion Promotion Place Place Paramètres Variables Variantes Marketing : Moyens dont dispose une entreprise

Plus en détail

CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit

CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit PCI -TD _ Centres Resp et Profit_Correction CAS.doc 1 / 28 CONTROLE DE GESTION Prix de Cession Internes Centres de Responsabilité et Centres de Profit INTRODUCTION SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 1 NOTIONS

Plus en détail

{Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2

{Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2 LA DEMARCHE EN MARKETING Le 10 Mars 1999 4 ème Cours {Licence STAPS 98-99.C2.C. Cours de gestion de Fabrice} 1. LE CHOIX DE LA CIBLE...2 2. LA RUMEUR...2 3. FIXATION DU PRIX...2 4. LES DIFFERENTS SERVICES

Plus en détail

Formation PME Marketing

Formation PME Marketing Formation PME Marketing Fit for Business (PME)? Pour plus de détails sur les cycles de formation PME et sur les business-tools, aller sous www.banquecoop.ch/business Le terme anglais marketing, qui signifie

Plus en détail

Casino au Mondial des métiers

Casino au Mondial des métiers Casino au Mondial des métiers Vendredi 8 février 2013 Eric Chetboun Direction marketing digital- Eric Chetboun Sommaire 1. Le Groupe Casino : les métiers de la distribution 2. Les sites e-commerce chez

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

Marketing. Printemps 2014

Marketing. Printemps 2014 Marketing Printemps 2014 «Le marketing est à la fois l activité, l ensemble des institutions et des processus visant à créer, communiquer, délivrer et échanger les offres qui ont de la valeur pour les

Plus en détail

Sigles et abréviations. 1 Qu est-ce que le marketing?

Sigles et abréviations. 1 Qu est-ce que le marketing? Table des matières Sigles et abréviations XVII A. Notions de marketing Qu est-ce que le marketing? Les mutations économiques du siècle dernier Les mutations économiques du début du xxie siècle Concept

Plus en détail

Tous les termes de cette définition doivent être parfaitement définis pour la qualité des résultats de cette étude permanente.

Tous les termes de cette définition doivent être parfaitement définis pour la qualité des résultats de cette étude permanente. LES PANELS DE DISTRIBUTEURS. Le fonctionnement et l utilisation des données. Définition Un panel est une étude permanente de recueil d informations (achat, vente, lecture, TV, radio etc.) auprès d un échantillon

Plus en détail

SUJET N l CORRIGE. Mai 120 30 250 280 160 220. Mai 120 ) 170-170 50 110

SUJET N l CORRIGE. Mai 120 30 250 280 160 220. Mai 120 ) 170-170 50 110 SUJET N l CORRIGE Question 1 : Le candidat doit pouvoir présenter les deux types de coût et leurs origines. STOCK => 2 types de COUTS COUT DE PASSATION est déterminé par l'analyse des charges liées : o

Plus en détail

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR Vous êtes tuteur d un étudiant en BTS management des unités commerciales. Ce guide vous est destiné : il facilite votre préparation de l arrivée du

Plus en détail

La distribution. Première partie : le cours. Sommaire de l enseignement. Sommaire du cours. Plan de la présentation

La distribution. Première partie : le cours. Sommaire de l enseignement. Sommaire du cours. Plan de la présentation La distribution Sommaire de l enseignement BIBLIOGRAPHIE CAS & EXERCICES Photo Marc Benoun COURS GLOSSAIRE TÉMOIGNAGES http://www.service-public.fr/accueil/images-actu/supermarche.jpg Sommaire du cours

Plus en détail

Liste des sigles et abréviations 1

Liste des sigles et abréviations 1 Liste des sigles et abréviations 1 CHAPITRE INTRODUCTIF Pourquoi s'intéresser au marketing des produits de santé? 3 Actualités des produits de santé 5 Des chiffres paradoxaux dans l'industrie du médicament

Plus en détail

BTS MANAGEUR COMMERCIAL

BTS MANAGEUR COMMERCIAL BTS MANAGEUR COMMERCIAL (extraits du référentiel) HORAIRE HEBDOMADAIRE Enseignements Première année Seconde année Arabe 2 2 Français 2 2 Anglais ou espagnol 2 2 Économie générale 2 2 Économie d entreprise

Plus en détail

GUIDE EN ENTREPRENEURIAT

GUIDE EN ENTREPRENEURIAT PLACE À LA JEUNESSE GUIDE EN ENTREPRENEURIAT Le document présent vous présente un aperçu général de ce qu est l entreprenariat. Certaines autres notions seront nécessaires à la complétion du cas académique

Plus en détail

PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI. Construire son magasin

PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI. Construire son magasin PRÉSENTATION ESC CHAMBÉRY - CESNI Construire son magasin Construire son magasin > Sommaire Les fonctions du merchandising Organiser Gérer Séduire Communiquer Schéma global Segmenter l offre disponible

Plus en détail

étude de fonctions & rémunérations Distribution & Commerce Distribution & Commerce

étude de fonctions & rémunérations Distribution & Commerce Distribution & Commerce étude de fonctions & rémunérations & Commerce & Commerce SOMMAIRE Introduction Remarques méthodologiques 1. Chef de département p.5 2. Directeur de magasin p.6 3. Directeur régional p.7 4. Directeur de

Plus en détail

1. Le service Commercial

1. Le service Commercial La fonction Commerciale Sommaire 1. Le service Commercial... 1 2. Les enjeux :... 1 3. La technique de vente :... 2 4. La gestion de la force de vente :... 2 5. Les principales fonctions commerciales :...

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

(epc) Conformité avec les Global Trade

(epc) Conformité avec les Global Trade Des solutions de gestion des informations produit Pour vous aider à atteindre vos objectifs métier IBM WebSphere Product Center Points forts Offre une solution globale de gestion des informations produit

Plus en détail

Le marketing 4P 5P 6P. Olivier Gareau 16 octobre 2012

Le marketing 4P 5P 6P. Olivier Gareau 16 octobre 2012 Le marketing 4P 5P 6P Olivier Gareau 16 octobre 2012 Au menu ce midi Test marketing Pourquoi un plan de marketing... stratégique? Composantes et phases Le Centre d entrepreneuriat ESG UQÀM Un petit test

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE MICHEL BADOC EN COLLABORATION AVEC ISABELLE SELEZNEFF GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3215-6 SOMMAIRE Remerciements... 11 Table des

Plus en détail

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation

Programme détaillé MASTER DE MANAGEMENT ET DE STRATEGIE D ENTREPRISE. Objectifs de la formation. Les métiers. Niveau et durée de la formation Objectifs de la formation Les métiers Ce Master valide votre qualification professionnelle et votre aptitude à tenir les emplois de cadres et futurs cadres supérieurs dans les professions industrielles

Plus en détail

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Dossier de presse 1 Communiqué de presse Le groupe Casino mise sur la franchise pour accélérer le développement de ses enseignes de proximité Mars

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Chap 20 : Les stratégies de communication

Chap 20 : Les stratégies de communication Chap 20 : Les stratégies de communication I. Les bases de la communication A. Les objectifs de la communication B. Les conditions de validité des objectifs Pour être valides, les objectifs de communication

Plus en détail

PAPETERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

PAPETERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 PAPETERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PAPETERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PAPETERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PAPETERIE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PAPETERIE... 10 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 12

Plus en détail

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE

Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE I. La démarche mercatique globale A. Définition Chap 1 : LA DEMARCHE MERCATIQUE La mercatique est l ensemble des techniques et actions ayant pour objet de prévoir, constater, stimuler, susciter ou renouveler

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

Refondre le modèle de fonctionnement. Gilles Petit

Refondre le modèle de fonctionnement. Gilles Petit Refondre le modèle de fonctionnement Gilles Petit Refondre le modèle de fonctionnement : Objectifs Refondre le modèle de fonctionnement pour gagner radicalement en efficience et en efficacité tout en améliorant

Plus en détail

La vente, le marketing et l entreprise

La vente, le marketing et l entreprise La vente, le marketing et l entreprise Chapitre 1 On peut donner une première impulsion aux affaires; après, elles vous entraînent. Napoléon 1 er, cité par Las Cases dans le Mémorial de Sainte-Hélène Communication

Plus en détail

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente Chapitre 3 Lancement et développement de la jeune entreprise Une fois, l étude de marché réalisée, le créateur doit maintenant l explorer, c'est-à-dire en tirer les éléments qui serviront à la rédaction

Plus en détail

Marketing Management, 11 e éd.

Marketing Management, 11 e éd. Marketing Management, 11 e éd. Philip Kotler, Bernard Dubois & Delphine Manceau Table des matières détaillée Les innovations de cette nouvelle édition De nouveaux thèmes et une nouvelle structure De nouveaux

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL?

QU EST-CE QUE LE DECISIONNEL? La plupart des entreprises disposent d une masse considérable d informations sur leurs clients, leurs produits, leurs ventes Toutefois ces données sont cloisonnées par les applications utilisées ou parce

Plus en détail

MASTER. Management de la Distribution et Relation de Service. Domaine : Droit, Economie, Gestion. Mention : Logistique et distribution

MASTER. Management de la Distribution et Relation de Service. Domaine : Droit, Economie, Gestion. Mention : Logistique et distribution MASTER Management de la Distribution et Relation de Service Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Logistique et distribution Organisation : Ecole Universitaire de Management Niveau d'entrée : BAC+3

Plus en détail

Présentation du Groupe IKEA

Présentation du Groupe IKEA Présentation du Groupe IKEA IKEA dans le monde en quelques chiffres En 62 ans, le Groupe IKEA est devenu le leader mondial sur le marché du meuble. En tant que spécialiste de l ameublement et de la décoration

Plus en détail

S423-2 LA GESTION DE L OFFRE ET LA MERCATIQUE DE SITE = CHOIX DES PRODUITS (ASSORTIMENT)

S423-2 LA GESTION DE L OFFRE ET LA MERCATIQUE DE SITE = CHOIX DES PRODUITS (ASSORTIMENT) S423-2 LA GESTION DE L OFFRE ET LA MERCATIQUE DE SITE = CHOIX DES PRODUITS (ASSORTIMENT) S423 La relation commerciale et la mercatique opérationnelle S42 La relation commerciale la gestion de l offre Montrer

Plus en détail

DEMARCHE MARKETING MODULE : Aouichaoui Moez BTS : Conseiller d apprentissage. moez.aouichaoui@atfp.tn. Démarche Marketing

DEMARCHE MARKETING MODULE : Aouichaoui Moez BTS : Conseiller d apprentissage. moez.aouichaoui@atfp.tn. Démarche Marketing 2012/2013 Démarche Marketing MODULE : BTS : DEMARCHE MARKETING Aouichaoui Moez Conseiller d apprentissage moez.aouichaoui@atfp.tn - Janvier 2014 www.logistiquetn.me.ma, Tunis Aouichaoui Moez 1 Plan N.B

Plus en détail

Examen Final-Semestre2 Année universitaire 2011/2012

Examen Final-Semestre2 Année universitaire 2011/2012 INSTITUT SUPÉRIEUR DU GÉNIE APPLIQUÉ - 27, rue OQBA, Agdal, RABAT - Tél : 05 37 77 14 68 / 69 / 70 Examen Final-Semestre2 Année universitaire 2011/2012 CLASSE 3 ème Année SIMC DATE 05/06/2012 MATIERE Le

Plus en détail

Merchandising Outils & Méthodes

Merchandising Outils & Méthodes Merchandising Outils & Méthodes Ou «Comment segmenter l offre pour optimiser une implantation» Une session de formation Proposée par : & Développée par : TABLE DES MATIERES I/ DEFINITION ET EVOLUTION DU

Plus en détail

Développer le marketing des PME

Développer le marketing des PME 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteur N attendez pas d être grand pour croître! Développer le marketing des PME Groupe Bijouterie Joaillerie 28/07/2010 Confidentiel

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année GUIDE DU TUTEUR Ce guide est complété par le tuteur durant la première année de BTS. Une copie doit être fournie au professeur et à l étudiant ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC Management des Unités Commerciales

Plus en détail

UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES- TANGER. L Audit marketing

UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES- TANGER. L Audit marketing UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI FACULTE DES SCIENCES JURIDIQUES ECONOMIQUES ET SOCIALES- TANGER L Audit marketing ANNEE UNIVERSITAIRE : 2009 / 2010 plan Introduction I : L audit marketing. II : Méthodologie

Plus en détail

DU METIER DE VENDEUR AU METIER DE RESPONSABLE COMMERCIAL : UN PARCOURS PAR ETAPES

DU METIER DE VENDEUR AU METIER DE RESPONSABLE COMMERCIAL : UN PARCOURS PAR ETAPES DU METIER DE VENDEUR AU METIER DE RESPONSABLE COMMERCIAL : UN PARCOURS PAR ETAPES Convention Collective Nationale de l Expédition- Exportation de fruits et légumes (CCN N 3233) Cet outil «passerelle» a

Plus en détail

Coûts de production et de distribution

Coûts de production et de distribution Le prix Coûts de production et de distribution Coûts directs et indirects Clés de répartition Coûts fixes et coûts variables Fixes : indépendants du volume de vente : amortissement des machines, salaires

Plus en détail

filiale leader dans le domaine de la cloison amovible

filiale leader dans le domaine de la cloison amovible Terminale STG Mercatique Chapitre 5 : Distribuer l'offre Séquence 3 : Les équipes commerciales Travail 1: Les missions de l équipe commerciale 1. Pour chaque poste vous précisez :. s il s agit d un poste

Plus en détail

TECHNIQUES DE DISTRIBUTION

TECHNIQUES DE DISTRIBUTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION TECHNIQUES

Plus en détail

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com

aux entreprises textiles Le parte n aire dédié www.sc-2.com Mail : commercial@sc-2.com 8 rue des 2 communes 94300 Vincennes, France Fax : +33 (0)1 70 70 21 30 SC-2 accompagne les entreprises textiles en leur apportant ses compétences multiples et significatives acquises au sein d enseignes

Plus en détail

LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE

LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE JEAN-NOËL KAPFERER LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE Créer et développer des marques fortes Quatrième édition, 2007 ISBN : 978-2-212-53908-0 Sommaire Introduction La marque ou le prix 3 PARTIE 1 COMPRENDRE

Plus en détail

Cours de Marketing. Gestion Logistique et Transport. Semestre 1

Cours de Marketing. Gestion Logistique et Transport. Semestre 1 Cours de Marketing Gestion Logistique et Transport Semestre 1 CH I Qu est-ce que le Marketing 1.1/ Un peu d Histoire Fin 19 ème - Début 20 ème : Primauté de la fonction de production. Après la crise de

Plus en détail

Comment réaliser votre étude de marché. Pascale GARNIER - MCP MARKETING Estelle DELABRE - SILOUET

Comment réaliser votre étude de marché. Pascale GARNIER - MCP MARKETING Estelle DELABRE - SILOUET Comment réaliser votre étude de marché Pascale GARNIER - MCP MARKETING Estelle DELABRE - SILOUET Sommaire Objectifs de la conférence Préambule Méthode pour organiser votre réflexion Quelques conseils Partie

Plus en détail

Présentation du groupe Carrefour

Présentation du groupe Carrefour Présentation du groupe Carrefour Janvier 2009 1 Sommaire 1. Découvrir le groupe Carrefour 2. Etre orientés 100% clients Notre identité Notre priorité ité 3. Donner des idées neuves à nos commerces Nos

Plus en détail

RGROSS R.GROSS 11/09/2007

RGROSS R.GROSS 11/09/2007 1 1.2 La démarche mercatique RGROSS / 2 La mercatique Un état d esprit qui consiste à se placer systématiquement du point de vue du consommateur afin de satisfaire au mieux ses besoins. Unedémarche qui

Plus en détail

Chapitre 3 : les principaux accords interentreprises : franchise, sous-traitance, concession, agrément.

Chapitre 3 : les principaux accords interentreprises : franchise, sous-traitance, concession, agrément. Droit - BTS 2 année Chapitre 3 : les principaux accords interentreprises : franchise, sous-traitance, concession, agrément. Durant les deux dernières décennies, la pratique des accords interentreprises

Plus en détail

ACTIVITE. principal Animation Fournisseur C54 Participer à une animation fournisseur Mise en rayon et analyse de rayon

ACTIVITE. principal Animation Fournisseur C54 Participer à une animation fournisseur Mise en rayon et analyse de rayon Vademecum de toutes les missions 2006-2014 Règle des 70/30 Exemple d'activité «Vendre» ACTIVITES Exemple d'activité «Assurer la qualité de service à la clientèle» OM Exemple d'activité «Mettre en place

Plus en détail

Les domaines d application du marketing. Marketing des achats. Marketing industriel

Les domaines d application du marketing. Marketing des achats. Marketing industriel Les domaines d application du marketing Marketing des achats Marketing industriel Ecole Doctorale-Université Pascal Paoli - 1 - Sommaire Introduction I. Analogies entre achat et marketing II. La démarche

Plus en détail

Définitions du commerce et de la distribution

Définitions du commerce et de la distribution Photo : Marc Benoun Définitions du commerce et de la distribution 1 Le champ de ce cours est globalement celui du commerce et de la distribution, c est-à-dire des transactions et des opérations nécessaires

Plus en détail

Stratégie Marketing Intégrée COMMENT ABORDER LA PERSONNALISATION DE L OFFRE ET LE ONE TO ONE?

Stratégie Marketing Intégrée COMMENT ABORDER LA PERSONNALISATION DE L OFFRE ET LE ONE TO ONE? Stratégie Marketing Intégrée COMMENT ABORDER LA PERSONNALISATION DE L OFFRE ET LE ONE TO ONE? GROUPE N 4 Péryne DESMULIER Maxime DEVIN Clément DUBOIS Julien DUTHEIL Mandy LOOSVELDT I II III INTRODUCTION

Plus en détail

Poids des rayons les uns par rapport aux autres. Numéro 1 / 14 novembre 2012

Poids des rayons les uns par rapport aux autres. Numéro 1 / 14 novembre 2012 Numéro 1 / 14 novembre 2012 Rayons alimentaires de la grande distribution : première approche des coûts et des marges Contributeurs : Julie Blanchot, Philippe Boyer Les travaux de l observatoire de la

Plus en détail

Rappel situation marché

Rappel situation marché Proposition 2011 Rappel situation marché Un marché légèrement en hausse en volume en 2009 La France continue à perdre des points comme les VQPRD Les consommateurs sont plutôt fidèles aux prix et aiment

Plus en détail

Les Rayons PGC. Catalogue de formation. Partenaire-conseil de la distribution DÉPARTEMENT MERCHANDISING ET DISTRIBUTION

Les Rayons PGC. Catalogue de formation. Partenaire-conseil de la distribution DÉPARTEMENT MERCHANDISING ET DISTRIBUTION DÉPARTEMENT MERCHANDISING ET DISTRIBUTION Partenaire-conseil de la distribution Conseil - Etudes - Ingénierie - Formation Les Rayons PGC Catalogue de formation PB Conseil - 263, Avenue des XVI èmes J.O

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE LICENCE PROFESSIONNELLE Management des relations commerciales Domaine : Droit, Economie, Gestion Dénomination nationale : Commerce Organisation : Ecole Universitaire de Management Lieu de formation : Université

Plus en détail

01 Présentation de l unité

01 Présentation de l unité 4393_ Page 7 Mercredi, 29. août 2007 12:19 12 01 Présentation de l unité commerciale CONCORDANCE AVEC LE RÉFÉRENTIEL ET LE GAP Savoirs Limites de connaissances Commentaires S 52 - Le manageur de l unité

Plus en détail

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN La Supply Chain vers un seul objectif... la productivité Guy ELIEN juin 2007 Sommaire Le contexte... 3 le concept de «chaîne de valeur»... 3 Le concept de la Supply Chain... 5 Conclusion... 7 2 La Supply

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

Valérie Laplaine Groupe Casino. *** La charte PNNS pour un distributeur

Valérie Laplaine Groupe Casino. *** La charte PNNS pour un distributeur Valérie Laplaine Groupe Casino *** La charte PNNS pour un distributeur La nutrition : un engagement fort du Groupe Casino Présentation du groupe La politique nutritionnelle du Groupe Une démarche ambitieuse

Plus en détail

Le prix comme le facteur d avantage. concurrentiel par rapport aux autres. formats de distribution

Le prix comme le facteur d avantage. concurrentiel par rapport aux autres. formats de distribution 2 Chapitre Le prix comme le facteur d avantage concurrentiel par rapport aux autres formats de distribution 2.1. Le consommateur en quête d un meilleur prix 72 2.2. La réduction des coûts afin d obtenir

Plus en détail

BUSINESS PLAN POUR UN PROJET DE PROMOTION ET DE COMMERCIALISATION DE SPIRULINE : MICROCREDIT SOUS FORME DE PACKS DE SPIRULINE

BUSINESS PLAN POUR UN PROJET DE PROMOTION ET DE COMMERCIALISATION DE SPIRULINE : MICROCREDIT SOUS FORME DE PACKS DE SPIRULINE BUSINESS PLAN POUR UN PROJET DE PROMOTION ET DE COMMERCIALISATION DE SPIRULINE : MICROCREDIT SOUS FORME DE PACKS DE SPIRULINE I. PRESENTATION DU PROJET I.1 Concept L activité de promotion et de commercialisation

Plus en détail

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel

LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL. Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel LE MARKETING DU CINEMA et de l AUDIOVISUEL Présentation du Marketing appliqué au cinéma & à l audiovisuel Sommaire PRESENTATION GENERALE DU MARKETING: Qu est-ce que le Marketing? Introduction et définition

Plus en détail

PROGRAMME MBA pour cadres en exercice. Description des activités pédagogiques

PROGRAMME MBA pour cadres en exercice. Description des activités pédagogiques PROGRAMME MBA pour cadres en exercice Description des activités pédagogiques Direction du programme, Avril 2007 DESCRIPTION DES ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES VOLET 1 EBA 701 Structures et système organisationnels

Plus en détail