Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance."

Transcription

1

2 UTILISATION DU CARNET DE CONTROLE EN COURS DE FORMATION Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. 1. Choisissez 2 fiches parmi celles qui vous sont fournies dans ce carnet, intitulées UP2 «Réalisation d ouvrages courants», et qui entrent dans les travaux que vous avez prévus de confier à votre apprenti. 2. Choisissez 2 fiches parmi celles qui vous sont fournies dans ce carnet, intitulées UP3 «Réalisation d ouvrages de mosaïques et Travaux spécifiques». 3. Au moment prévu, vous remettez au candidat un double de la fiche de séquence d'évaluation ainsi que les documents techniques. 4. Vous observez les activités du candidat au cours de leur déroulement pour ne pas vous limiter au seul résultat obtenu mais pour prendre en compte les conditions dans lesquelles le résultat est obtenu : organisation du poste de travail, utilisation adéquate des matériels et outillages, respect des règles de sécurité, etc... Vous vous assurez que le candidat réalise bien lui-même ce qui lui est demandé. 5. Comment évaluer? Vous devez vous prononcer sur ce que vous avez observé, pendant la séquence d'évaluation et à la fin de celle-ci, des opérations et des tâches réalisées par le candidat, en vous posant pour chacune la question : ou non, chaque tâche a-t-elle été correctement exécutée? Autrement dit : o ou non, les règles de sécurité ont-elles été respectées? o ou non, les procédures d'exécution ont-elles été correctement mises en œuvre? o ou non, les documents techniques ont-ils été convenablement interprétés? o ou non, le poste de travail a-t-il été organisé fonctionnellement? o ou non, les tolérances ont-elles été respectées? (dimensions, planéité, quantités,...) Si après son exécution, vous pensez que la tâche est correctement exécutée : Vous mettez une croix dans la colonne OUI Si après son exécution, vous pensez que l exécution n est pas satisfaisante : Vous mettez une croix dans la colonne NON Autant que possible, le travail confié ne doit durer au maximum qu une demi-journée à chaque fois. Pour chaque séquence d'évaluation, une fiche de séquence d'évaluation est complétée.

3 Exemple : Chaque fiche doit comporter : Le nom et le prénom de l apprenti. Le nom et l adresse de l entreprise. La date à laquelle l apprenti a réalisé le travail. du travail confié Informations données L évaluation des tâches (toutes ne sont pas nécessairement évaluables). Le nom de l évaluateur (MA) La signature (lors du bilan commun). Pour vous aider dans votre évaluation : Dans la colonne sont indiquées les techniques courantes et Dans la colonne «Critères+Exigences» la qualité attendue du travail. Autre Exemple :

4 En résumé Entre le 1 er janvier et le 31 mars de la 2 ème année de formation : 1. Vous choisissez 2 fiches dans le dossier UP 2 et 2 fiches dans le dossier UP 3 qui correspondent aux travaux que vous aviez prévus de confier à l apprenti. 2. L apprenti réalise les tâches correspondant à ces fiches. 3. Vous évaluez ensuite les tâches réalisées sur les fiches UP 2 et UP 3. Entre février et mai de la 2 ème année de formation : Le formateur du CFA viendra récupérer les fiches d évaluation dans votre entreprise afin de faire la synthèse avec vous pour attribuer une note à chaque épreuve UP 2 et UP 3.

5 C o n t r ô l e e n C o u r s d e F o r m a t i o n CAP de CARRELEUR MOSAISTE Unité Professionnelle UP2 - Réalisation d ouvrages courants Activités professionnelles supports des évaluations en entreprise et en établissement de formation o EP2A : REALISATION D OUVRAGES COURANTS 6 ACTIVITES *ACTIVITE 1 : ACTIVITE 2 : ACTIVITE 3 : ACTIVITE 4 : ACTIVITE 5 : ACTIVITE 6 : REALISATION ET MISE EN ŒUVRE D'OUVRAGES COMPLEMENTAIRES (habillages, plans de travail, murets, etc...) REALISATION ET MISE EN ŒUVRE D'OUVRAGES COMPLEMENTAIRES (chape, ragréage de sols et/ou murs, système de protection sous carrelage) POSE HORIZONTALE SCELLEE D UN REVETEMENT CERAMIQUE OU ANALOGUE POSE COLLEE D UN REVETEMENT CERAMIQUE OU ANALOGUE (Horizontale=Sol, Verticale =Mur) MISE EN PLACE D'ACCESSOIRES OU POSE COLLEE DE PLINTHES REALISATION DES JOINTS INTER-CARREAUX (sur sols, sur murs) Unité Professionnelle UP3 - Réalisation de mosaïques et de travaux spécifiques Activités professionnelles supports des évaluations en entreprise et en établissement de formation o EP3 : REALISATION DE MOSAIQUES ET DE TRAVAUX SPECIALISES 3 ACTIVITES *ACTIVITE 1 : ACTIVITE 2 : REALISATION D UN REVETEMENT EN MOSAÏQUE DE HASARD POSER UN ELEMENT DECORATIF OU UN ENSEMBLE D'ELEMENTS DECORATIFS (Pose scellée, collée au sol, collée au mur) ACTIVITE 3 : ISOLER PHONIQUEMENT ET/ OU THERMIQUEMENT

6 UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 : Réalisation d ouvrages courants en carrelage en entreprise Date : en établissement de formation Réalisation et mise en œuvre d'ouvrages complémentaires. (habillages, plans de travail, murets, etc...) (lieu, chantier, conditions...)... Documents Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif techniques (utilisés...) Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement Implanter et tracer l ouvrage Effectuer les dosages et préparer le mortier, la colle... Placer les guides (règles, piges...) Assembler les éléments - blocs creux, isolants - briques creuses - béton cellulaire - carreaux de plâtre A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... Outils de mesure et de traçage. Niveau à eau ou optique à partir de la notice. - gâchage manuel - gâchage mécanique Alignement à la règle. Plomber à la règle, niveau Pose et assemblages : * par scellement * par collage. Réglage par rapport aux piges, aux règles. - Le trait de niveau est vérifié - Le traçage est précis et conforme au plan. tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. - Le dosage est correct (homogénéité, plasticité..) - L'alignement et l'aplomb sont respectés(± 2 mm / 2 m) - Le liaisonnement est correct. - Les joints sont réguliers. - L'aplomb et le niveau sont respectés(± 2 mm / 2 m) - L'alignement et l'équerrage sont respectés(± 2 mm / 2 m) Assurer les finitions et le nettoyage du poste de travail Outillage approprié pour la finition, le nettoyage... - L aspect général est conforme. - Le poste de travail est propre. Vérifier la conformité de l ouvrage réalisé. Par auto-contrôle. - Les contrôles effectués sont pertinents et fiables. Outillage approprié pour le nettoyage - Les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante) Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 1/6

7 UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 : Réalisation d ouvrages courants en carrelage en entreprise Date : en établissement de formation Réalisation et mise en œuvre d'ouvrages complémentaires chape ragréage de sols et/ou murs système de protection sous carrelage (sols, murs) (lieu, chantier, conditions...)... Documents Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif techniques (utilisés...) Localiser les surfaces à réaliser. Implanter. Préparer les supports. Poser le système de protection à l eau sous carrelage, la sous couche et le joint périphérique de chape. Effectuer les dosages et préparer le mortier. Réaliser la chape. Mettre en œuvre le produit de ragréage. Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... Niveau à eau ou optique Nettoyage et humidification Désolidarisation de la chape Fiche de travaux Gâchage manuel ou mécanique Repérage par pige, carreau. Chemins réalisés au mortier. Lissage à la taloche ou à la machine Fiches techniques des produits et mode opératoire. Matériaux et matériels. Règles de mise en œuvre Fiches de travaux. Gâchage mécanique. Répartition régulière à la spatule flamande. Outillage approprié pour le nettoyage - Les parties d'ouvrages sont identifiées et les surfaces sont repérées. - Le trait de niveau est vérifié - Le traçage est précis et conforme au plan. tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. - Les supports sont propres. - Les travaux sont réalisés dans le respect des règles et des normes en vigueur. - L aspect général est conforme - Le dosage est correct (homogénéité, plasticité..) - La hauteur et les niveaux sont respectés (±3 mm / 2 m). - La planéité est respectée (±3 mm / 2 m). - La technique de réalisation est satisfaisante. - L aspect général est conforme. - Un autocontrôle est effectué en cours et en fin de réalisation - Le dosage est correct (quantité, homogénéité) - Si nécessaire, un primaire est appliqué. - L'épaisseur est conforme. - Les temps de préparation sont respectés (temps ouvert, temps d'utilisation) - Les travaux sont réalisés dans le respect des règles et des normes en vigueur. - L aspect général est conforme. - Les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante) Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 2/6

8 UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 : Réalisation d ouvrages courants en carrelage en entreprise Date : en établissement de formation Pose horizontale scellée d un revêtement céramique ou analogue. (Sol) (lieu, chantier, conditions...)... Documents techniques Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif (utilisés...) Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement Localiser les surfaces de carrelage à réaliser. A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... - Les surfaces à carreler sont repérées. Préparer les supports. Nettoyage et humidification - Les supports sont propres. Poser la sous couche et le joint périphérique de chape. Effectuer les dosages et préparer le mortier. Réaliser la chape. Implanter le revêtement. Poser le revêtement. Réaliser les coupes et les mitrages. Désolidarisation de la chape Gâchage manuel ou mécanique Repérage par pige, carreau. Chemins réalisés au mortier. Lissage à la taloche ou à la machine Selon le plan de calepinage Mesures, contrôle et traçage Poudrage ou barbotine Réglage alignement Battage manuel ou mécanique Relevé de longueur au mètre Coupe manuelle ou mécanique, carrelette ou tronçonneuse à eau Outillage approprié pour le nettoyage tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. - La sous-couche et le joint périphérique sont correctement posés. - Le dosage est correct (homogénéité, plasticité..) - La hauteur et les niveaux sont respectés (±3 mm / 2 m). - La planéité est respectée (±3 mm / 2 m). - La technique de réalisation est satisfaisante. - Le trait de niveau est vérifié - L'appareillage est respecté. - L'implantation est correcte. - Les matériels sont utilisés suivant les règles de sécurité. - Les pertes sont limitées et les chutes utilisées. - Les coupes sont précises et bien finies. - Les alignements et la largeur des joints sont respectés. - L'esthétique de l'ensemble est satisfaisante. - Les modes de barbotinage ou de poudrage sont respectés. - Le revêtement adhère efficacement sur le mortier de pose - Les niveaux, la planéité, les pentes, l'horizontalité, la planéité, l'aplomb du revêtement sont respectés - Le chantier, les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante) Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 3/6

9 UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 : Réalisation d ouvrages courants en carrelage en entreprise Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 4/6 en établissement de formation Date : Pose collée d un revêtement céramique ou analogue. horizontale (Sol) verticale (Mur) (lieu, chantier, conditions...)... Documents techniques Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif (utilisés...) Localiser les surfaces de carrelage à réaliser. Protéger les zones vulnérables liées à l intervention (baignoire, vasques...) Préparer les supports. Implanter le revêtement. Préparer et utiliser les produits et les mélanges. (mortier-colle) Poser le revêtement. Réaliser les coupes et les mitrages. Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... Eléments de protection. Consignes particulières liées à l'intervention. - Les surfaces à carreler sont repérées. - Les éléments de protection sont correctement positionnés et fixés sans détérioration de l'existant, ni gène pour l'intervention ou pour le client et riverain. tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. Nettoyage et - Les supports sont propres. dépoussiérage à la brosse, à l'aspirateur. - Leur planéité est vérifiée ( 2 mm / 2 m) Selon le plan de calepinage Mesures, contrôle et traçage Notice. Gâchage manuel ou mécanique. Quantitatif de l ouvrage. Encollage au peigne. Réglage d alignement Battage manuel Relevé de longueur au mètre Coupe manuelle ou mécanique, carrelette ou tronçonneuse à eau Outillage approprié pour le nettoyage - Le trait de niveau est vérifié - L'appareillage est respecté. - L'implantation est correcte. - Le dosage est correct (quantité, homogénéité) - Si nécessaire, un primaire est appliqué. - Les temps de préparation sont respectés (temps ouvert, temps d'utilisation) - Les préconisations d'humidification sont respectées. - Les matériels sont utilisés suivant les règles de sécurité. - Les pertes sont limitées et les chutes utilisées. - Les coupes sont précises et bien finies. - Les alignements et la largeur des joints sont respectés. - L'esthétique de l'ensemble est satisfaisante. - Les modes d encollage sont respectés. - Le revêtement adhère efficacement sur le support. - Les niveaux, la planéité, les pentes, l'horizontalité, la planéité, l'aplomb du revêtement sont respectés. - Le chantier, les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante)

10 (lieu, chantier, conditions...) Documents techniques (utilisés...) Localiser les ouvrages à réaliser. Protéger les zones vulnérables liées à l intervention (baignoire, vasques...) Préparer les supports, les réservations. Implanter la plinthe ou l accessoire. Préparer et utiliser les produits et les mélanges. (mortier-colle ou adhésif) Encoller et poser les plinthes. Réaliser les coupes droites, d'onglets et les mitrages. Poser et régler les accessoires UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 : Réalisation d ouvrages courants en carrelage en entreprise Date : en établissement de formation Mise en place d'accessoires ou Pose collée de plinthes Accessoires : trappes de visite siphons de sol cadres de tapis joints de dilatation joints de fractionnement autre :.. Plinthes : en rampant support circulaire support droit en crémaillère à gorge... Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... Eléments de protection. Consignes particulières liées à l'intervention. Nettoyage et dépoussiérage à la brosse, à l'aspirateur. Selon plan de calepinage Mesures, contrôle, traçage Notice. Gâchage manuel ou mécanique. Quantitatif de l ouvrage. Encollage au peigne. Réglage d alignement Battage manuel Relevé de longueur au mètre Coupe manuelle ou mécanique, carrelette ou tronçonneuse à eau Pose par scellement, collage, fixation mécanique. - L emplacement est repéré. tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. - Les éléments de protection sont correctement positionnés et fixés sans détérioration de l'existant, ni gène pour l'intervention ou pour le client et riverain. - Les supports sont propres. - Leur planéité est vérifiée ( 2 mm / 2 m ; aplomb ± 1 mm / hauteur de plinthe). - La réservation est proprement exécutée, sans dégâts. - L'appareillage est respecté. - L'implantation est correcte. - Le dosage est correct (quantité, homogénéité) - Si nécessaire, un primaire est appliqué. - Les temps de préparation sont respectés (temps ouvert, temps d'utilisation) - Les préconisations d'humidification sont respectées. - Les matériels sont utilisés suivant les règles de sécurité. - Les pertes sont limitées et les chutes utilisées. - Les coupes sont précises et bien finies. - Les alignements et la largeur des joints sont respectés. - L'esthétique de l'ensemble est satisfaisante. - Les modes d encollage sont respectés. - Le revêtement adhère efficacement sur le support. - Les niveaux, la planéité, les pentes, l'horizontalité, la planéité, l'aplomb du revêtement sont respectés. - La mise en place est correctement exécutée. - Le fonctionnement assuré correspond au cahier des charges. Outillage approprié pour le nettoyage - Le chantier, les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante) Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 5/6

11 UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 : Réalisation d ouvrages courants en carrelage en entreprise Date : en établissement de formation Réalisation des joints inter-carreaux. sur sols sur murs (lieu, chantier, conditions...) Documents techniques (utilisés...)... Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement Localiser les joints à réaliser. Préparer le jointoiement. Effectuer les dosages et préparer le mortier ou le coulis de joint. Couler des joints minces ou larges. Réaliser un joint souple A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... Nettoyage à l'éponge. Dépoussiérage à la brosse, à l'aspirateur. Humidification à l éponge. A partir de la notice. Gâchage manuel Gâchage mécanique Etalement du mortier/coulis à la taloche/mécaniquement. Nettoyage manuel et/ou mécanique. A partir de la notice. Selon les prescriptions techniques, au pistolet ou à la cartouche. Outillage approprié pour le nettoyage - Les joints à réaliser sont repérés. tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. - Les supports et les joints sont propres et sains - Les prescriptions sont respectées. - Les règles de mise en œuvre sont respectées. - Le dosage est correct (homogénéité, plasticité.) - La technique utilisée est adaptée à la situation. - Les joints répondent à l esthétique recherchée (couleur, lissage, régularité, résistance, propreté ) - L'uniformité du jointoiement (teinte-largeur, remplissage) est respectée. - La mise en œuvre du joint souple est correctement assurée. - Les temps de préparation sont respectés (temps ouvert, temps d'utilisation) - Les joints répondent à l esthétique recherchée (couleur, lissage, régularité, résistance, propreté ) - L'uniformité du jointoiement (teinte-largeur, remplissage) est respectée. - Le chantier, les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante) Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 6/6

12 UNITE PROFESSIONNELLE UP 3 : Réalisation de mosaïque et travaux spécialisés en entreprise Date : en établissement de formation Réalisation d un revêtement en mosaïque de hasard. Pose scellée Pose collée (lieu, chantier, conditions...)... Documents Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif techniques (utilisés...) Localiser les surfaces de mosaïque à réaliser. Préparer les supports. Implanter la mosaïque. Préparer la mosaïque : - couper les éléments - coller sur papier Préparer et utiliser les produits et les mélanges (mortier, mortier-colle ou adhésif) Poser la mosaïque. Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... Nettoyage et dépoussiérage à la brosse, à l'aspirateur. Selon le plan de calepinage Mesures, contrôle et traçage A la main ou à la machine Notice. Gâchage manuel ou mécanique. Quantitatif de l ouvrage. En pose scellée : - poudrage ou barbotine. - réglage alignement - battage manuel, mécanique En pose collée : - encollage au peigne - réglage alignement - battage manuel. Outillage approprié pour le nettoyage - Les surfaces à réaliser sont repérées. tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. - Les supports sont propres. - Leur planéité est vérifiée ( 3 mm / 2 m) - Si nécessaire, un primaire est appliqué. - L'appareillage est respecté. - L'implantation est correcte. - Les couleurs sont conformes - Les joints présentent une régularité d'ensemble - La taille des éléments est régulière (surface variant du simple au double) et inférieure aux cotes initiales - Les lignes de joints (droites ou courbes) ne sont pas prolongées au delà de 3 éléments (coup de sabre). - Le dosage est correct (quantité, homogénéité) - Les temps de préparation sont respectés (temps ouvert, temps d'utilisation) - Les préconisations d'humidification sont respectées. - Les matériels sont utilisés suivant les règles de sécurité. - Les pertes sont limitées et les chutes utilisées. - Les coupes sont précises et bien finies. - Les alignements et la largeur des joints sont respectés. - L'esthétique de l'ensemble est satisfaisante. - Les modes d encollage sont respectés. - Le revêtement adhère efficacement sur le support. - Les niveaux, la planéité, les pentes, l'horizontalité, la planéité, l'aplomb du revêtement sont respectés. - Le chantier, les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante) Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 1/3

13 UNITE PROFESSIONNELLE UP 3 : Réalisation de mosaïque et travaux spécialisés en entreprise Date : en établissement de formation (lieu, chantier, conditions...) Documents techniques (utilisés...) Poser un élément décoratif ou un ensemble d'éléments décoratifs Pose scellée Pose collée au sol Pose collée au mur... Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement Localiser les surfaces à réaliser. Préparer les supports. Implanter l'élément décoratif ou les éléments décoratifs. Préparer et utiliser les produits et les mélanges (mortier, mortier-colle ou adhésif) Poser l'élément décoratif ou les éléments décoratifs. Réaliser les coupes et les mitrages. A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... Nettoyage et dépoussiérage à la brosse, à l'aspirateur. Selon le plan de calepinage Mesures, contrôle et traçage Notice. Gâchage manuel ou mécanique. Quantitatif de l ouvrage. En pose scellée : - poudrage ou barbotine. - réglage alignement - battage manuel, mécanique En pose collée : - encollage au peigne - réglage alignement - battage manuel. Outillage approprié pour le nettoyage - Les surfaces à réaliser sont repérées. tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. - Les supports sont propres. - Leur planéité est vérifiée ( 3 mm / 2 m) - Si nécessaire, un primaire est appliqué. - L'appareillage est respecté. - L'implantation est correcte. - Le dosage est correct (quantité, homogénéité) - Les temps de préparation sont respectés (temps ouvert, temps d'utilisation) - Les préconisations d'humidification sont respectées. - Les matériels sont utilisés suivant les règles de sécurité. - Les pertes sont limitées et les chutes utilisées. - Les coupes sont précises et bien finies. - Les alignements et la largeur des joints sont respectés. - L'esthétique de l'ensemble est satisfaisante. - Les modes d encollage sont respectés. - Le revêtement adhère efficacement sur le support. - Les niveaux, la planéité, les pentes, l'horizontalité, la planéité, l'aplomb du revêtement sont respectés. - Le chantier, les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante) Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 2/3

14 UNITE PROFESSIONNELLE UP 3 : Réalisation de mosaïque et travaux spécialisés en entreprise Date : en établissement de formation (lieu, chantier, conditions...) Documents techniques (utilisés...) Isoler phoniquement et/ ou thermiquement.... Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement Localiser les surfaces à traiter. Protéger les zones vulnérables liées à l intervention (baignoire, vasques...) Implanter. Reconnaître et préparer les surfaces de pose, le support. Mettre en œuvre un isolant phonique et / ou thermique. A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... Eléments de protection. Consignes particulières liées à l'intervention. Selon le plan Mesures, contrôle et traçage - Les surfaces à carreler sont repérées. - Les éléments de protection sont correctement positionnés et fixés sans détérioration de l'existant, ni gène pour l'intervention ou pour le client et riverain. tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. - Le tracé est conforme au plan. Matériels et outillages nécessaires à la - La nature du support est identifiée. préparation des supports. - Les surfaces sont préparées, dépoussiérées et Test du degré d'humidité. Vérification de l'adhérence. dégraissées convenablement et prêtes à être revêtues. Mode opératoire. - La planéité est correcte ( 2 mm / 2 m). Fiches de travaux. Mode opératoire. Plans d'exécution, de détails Fiches techniques des produits. Matériaux et matériels. Règles de mise en œuvre et cahier des charges. Fiches de travaux. Outillage approprié pour le nettoyage - Si nécessaire, un primaire est appliqué. - Les temps de préparation sont respectés (temps ouvert, temps d'utilisation) - Les travaux sont réalisés dans le respect des règles et des normes en vigueur. - L aspect général est conforme. - Le chantier, les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante) Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 3/3

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance.

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. UTILISATION DU CARNET DE CONTROLE EN COURS DE FORMATION Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. 1. Choisissez 2 fiches parmi celles qui vous sont

Plus en détail

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance.

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. UTILISATION DU CARNET DE CONTROLE EN COURS DE FORMATION Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. 1. Choisissez 2 fiches parmi celles qui vous sont

Plus en détail

LE MINISTRE DE LA JEUNESSE, DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE

LE MINISTRE DE LA JEUNESSE, DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE Service des formations Sous-direction des formations professionnelles Arrêté du 1 er août 2002

Plus en détail

C o n t r ô l e e n C o u r s d e F o r m a t i o n

C o n t r ô l e e n C o u r s d e F o r m a t i o n Nom et prénom du candidat : Diplôme postulé Session : 2014 - CAP de MENUISIER INSTALLATEUR Etablissement de formation : des métiers du Bâtiment Tél : 01.60.84.39.27 - Fax : 01.69.88.91.67 DOSSIER DE C.C.F.

Plus en détail

C o n t r ô l e e n C o u r s d e F o r m a t i o n

C o n t r ô l e e n C o u r s d e F o r m a t i o n 1 CAP d INSTALLATEUR THERMIQUE Tél : 01.60.84.39.27 Fax : 01.69.88.91.67 FICHES D EVALUATION EN ENTREPRISE FORMATEUR TECHNIQUE : Monsieur LENCLOS 2 Sommaire I] DEMARCHE CONCERNANT L EVALUATION EN ENTREPRISE

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation (CCF)

Contrôle en Cours de Formation (CCF) VOUS FORMEZ UN APPRENTI AU C.A.P. Maçon Sous Forme de Contrôle en Cours de Formation (CCF) Au CFA du Bâtiment CHARTRES 1 Objectifs Identifier : Les Principes Fondamentaux du CCF Les Pratiques du CCF Les

Plus en détail

Certificat d Aptitude Professionnelle

Certificat d Aptitude Professionnelle Lycée Professionnel Balata Chemin de la Chaumière 97306 CAYENNE Certificat d Aptitude Professionnelle CARRELEUR- MOSAЇSTE LIVRET DE FORMATION EN ENTREPRISE Lycée Professionnel Balata Nom : Prénom de l'élève

Plus en détail

C o n t r ô l e e n C o u r s d e F o r m a t i o n

C o n t r ô l e e n C o u r s d e F o r m a t i o n Nom et prénom du candidat : Diplôme postulé Session : 2014 - - CAP de MENUISIER FABRICANT Etablissement de formation : Centre de Formation d'apprentis des métiers du Bâtiment Tél : 01.60.84.39.27 - Fax

Plus en détail

C o n t r ô l e e n C o u r s d e F o r m a t i o n

C o n t r ô l e e n C o u r s d e F o r m a t i o n «NOM» «PRENOM» «SECTION» CAP PEINTRE APPLICATEUR DE REVETEMENT Centre de Formation d'apprentis des métiers du Bâtiment Tél : 01.60.84.39.27 - Fax : 01.69.88.91.67 DOSSIER DE C.C.F. FICHES D EVALUATION

Plus en détail

- CAP MAÇON SESSION : 2014

- CAP MAÇON SESSION : 2014 1 Tél : 01.60.84.39.27 - Fax : 01.69.88.91.67 FICHES D EVALUATION EN ENTREPRISE Ouvrage réalisé en 2011 dans le cadre du Concours «Un des meilleurs Apprentis de France». FORMATEUR TECHNIQUE : Monsieur

Plus en détail

UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 - Réalisation d ouvrages courants

UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 - Réalisation d ouvrages courants Etablissement : Entreprise : POSE DE MATERIELS SANITAIRES...... Tâche Implanter, équiper et poser les matériels sanitaires. Implantation : outils utilisés (mètre, crayon, niveau, niveau laser, fil à plomb,

Plus en détail

CAP de Carreleur mosaïste REFERENTIEL DE CERTIFICATION

CAP de Carreleur mosaïste REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION 1 PRESENTATION DES CAPACITES GENERALES ET DES SAVOIR - FAIRE CAPACITES GENERALES SAVOIR-FAIRE S INFORMER ET INFORMER C1 1) - Lire et décoder les documents liés à son ouvrage.

Plus en détail

UNITE PROFESSIONNELLE UP 3 Pose, installation et maintenance d un ouvrage

UNITE PROFESSIONNELLE UP 3 Pose, installation et maintenance d un ouvrage Ministère de la jeunesse, de l éducation nationale et de la recherche C O N T R O L E E N C O U R S D E F O R M A T I O N Nom et prénom du candidat : Diplôme postulé : Etablissement de formation : Entreprise

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation (CCF)

Contrôle en Cours de Formation (CCF) VOUS FORMEZ UN APPRENTI ELECTRICIEN AU C.A.P. PROELEC Sous Forme de Contrôle en Cours de Formation (CCF) Au CFA du Bâtiment CHARTRES 1 Objectifs Identifier : Les Principes Fondamentaux du CCF Les Pratiques

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

CCPQ 3.3.10. OUVRIER CARRELEUR / OUVRIERE CARRELEUSE PROFIL DE QUALIFICATION 3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT

CCPQ 3.3.10. OUVRIER CARRELEUR / OUVRIERE CARRELEUSE PROFIL DE QUALIFICATION 3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT CCPQ Rue A. Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690 85 28 Fax : 02 690 85 78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT 3.3.10. OUVRIER CARRELEUR / OUVRIERE CARRELEUSE

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES I - CLASSIFICATION DU DIPLOME ET NIVEAU DE QUALIFICATION Ce diplôme se situe au niveau V de la nomenclature interministérielle des niveaux de formation. L emploi

Plus en détail

Lot n 20bis Carrelages.

Lot n 20bis Carrelages. Maîtrise d ouvrage : Communauté de Communes de SARTILLY Porte de la Baie BP12-66, Grande Rue. 50530 Sartilly. Opération : Réalisation d'un complexe équin à vocation économique et touristique à DRAGEY -

Plus en détail

CARRELEUR MOSAISTE DOCUMENT DE LIAISON CFA - ENTREPRISE. Gérald CHAIX. Bernard STALTER

CARRELEUR MOSAISTE DOCUMENT DE LIAISON CFA - ENTREPRISE. Gérald CHAIX. Bernard STALTER C.A.P CARRELEUR MOSAISTE SERVICE ACADEMIQUE DE L APPRENTISSAGE Le Recteur de l Académie de Strasbourg Gérald CHAIX DOCUMENT DE LIAISON CFA - ENTREPRISE Le Président de la Chambre de Métiers d Alsace Bernard

Plus en détail

3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT DU BATIMENT OUVRIER CARRELEUR / OUVRIERE CARRELEUSE

3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT DU BATIMENT OUVRIER CARRELEUR / OUVRIERE CARRELEUSE CCPQ Rue A. Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690 85 28 Fax : 02 690 85 78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT DU BATIMENT OUVRIER CARRELEUR / OUVRIERE CARRELEUSE

Plus en détail

Maçonnerie. Réalisation d ouvrages de maçonnerie. Préparer une intervention en maçonnerie

Maçonnerie. Réalisation d ouvrages de maçonnerie. Préparer une intervention en maçonnerie A Maçonnerie Réalisation d ouvrages de maçonnerie Préparer une intervention en maçonnerie Protéger les ouvrages existants et identifier les points singuliers (isolants, ) Préparer le site pour l'intervention

Plus en détail

3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT

3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT CCPQ Bd Pachéco - 19 - boîte 0 1010 Bruxelles Tél. : 02 210 50 65 Fax : 02 210 55.33 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 3. CONSTRUCTION 3.3. PARACHEVEMENT 3.3.4. CARRELEUR / CARRELEUSE PROFIL DE

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation (CCF)

Contrôle en Cours de Formation (CCF) VOUS FORMEZ UN APPRENTI PEINTRE AU C.A.P. Sous Forme de Contrôle en Cours de Formation (CCF) Au CFA du Bâtiment CHARTRES 1 Objectifs Identifier : Les Principes Fondamentaux du CCF Les Pratiques du CCF

Plus en détail

BAC PROFESSIONNEL TECHNICIEN MENUISIER AGENCEUR

BAC PROFESSIONNEL TECHNICIEN MENUISIER AGENCEUR BACCALAURÉATS PROFESSIONNELS EN 3 ANS BAC PROFESSIONNEL TECHNICIEN MENUISIER AGENCEUR Exemple de progression pédagogique Préambule Remerciements Référentiel et certifications 2nde professionnelle 1ère

Plus en détail

INTRO. Comment réaliser une terrasse carrelée? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS

INTRO. Comment réaliser une terrasse carrelée? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS Comment réaliser une terrasse carrelée? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Un aspirateur atelier Une longue règle de maçon Un cordeau à tracer Un crayon

Plus en détail

CARRELEUR-MARBRIER. Qu'est-ce que le métier "Carreleur-Marbrier"? Comment obtenir un Titre de compétence?

CARRELEUR-MARBRIER. Qu'est-ce que le métier Carreleur-Marbrier? Comment obtenir un Titre de compétence? Vous maîtrisez des compétences du métier d' CARRELEUR-MARBRIER Faites-les reconnaître dans un Centre de validation! Après la réussite d'une épreuve de validation (mise en situation professionnelle), vos

Plus en détail

PRÉSENTATION DU DIPLÔME

PRÉSENTATION DU DIPLÔME PRÉSENTATION DU DIPLÔME PLACE DANS L'ENTREPRISE Le titulaire du CAP de tailleur de pierre-marbrier du bâtiment et de la décoration est amené : - à réaliser seul des travaux de base, - à intervenir avec

Plus en détail

CQP Conduite de ligne de conditionnement. Référentiel de compétences

CQP Conduite de ligne de conditionnement. Référentiel de compétences CQP Conduite de ligne de conditionnement Référentiel de compétences Le titulaire du CQP Conduite de ligne de conditionnement est capable de : Conduire tous les équipements d une ligne de conditionnement

Plus en détail

550 CaroFlex. Produit. Volumes. Propriétés

550 CaroFlex. Produit. Volumes. Propriétés Produit Colle flexible pour carreaux prête à l emploi D2T à prise rapide, résistante à l eau à haute adhérence pour le collage en intérieur de carreaux muraux et de sol. Pour l encollage de faïence, carreaux

Plus en détail

LE MINISTRE DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE

LE MINISTRE DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE Service des formations Sous-direction des formations professionnelles Arrêté du 21 août 2002 portant

Plus en détail

SOMMAIRE ANNEXE I : REFERENTIELS DU DIPLOME ANNEXE II : MODALITES DE CERTIFICATION. II e. Tableau de dispense des enseignements généraux

SOMMAIRE ANNEXE I : REFERENTIELS DU DIPLOME ANNEXE II : MODALITES DE CERTIFICATION. II e. Tableau de dispense des enseignements généraux SOMMAIRE ANNEXE I : REFERENTIELS DU DIPLOME I a. Référentiel des activités professionnelles I b. Référentiel de certification Compétences Savoirs associés I c. Lexique ANNEXE II : MODALITES DE CERTIFICATION

Plus en détail

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ ANALYSE DE L'ACTIVITÉ 1 - EMPLOIS CONCERNES Le CAP se situe au niveau V de la nomenclature interministérielle des niveaux de formation. 2 GENERALITES : Les entreprises d installation thermique apportent

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DU CONTROLE EN COURS DE FORMATION

MISE EN ŒUVRE DU CONTROLE EN COURS DE FORMATION SESSION : Arrêté du 22 juin 2007 MISE EN ŒUVRE DU CONTROLE EN COURS DE FORMATION Académie de NANCY METZ - IEN S.B.S.S.A. - Mai 2013 Page 1 / 17 SOMMAIRE Réglementation des épreuves d examen Page 3 & 4

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation (CCF)

Contrôle en Cours de Formation (CCF) VOUS FORMEZ UN APPRENTI INSTALLATEUR SANITAIRE AU C.A.P. Sous Forme de Contrôle en Cours de Formation (CCF) Au CFA du Bâtiment CHARTRES 1 Objectifs Identifier : Les Principes Fondamentaux du CCF Les Pratiques

Plus en détail

Description de l expérience de travail Briqueteur

Description de l expérience de travail Briqueteur Description de l expérience de travail Briqueteur Renseignements personnels (Veuillez écrire en caractères d'imprimerie.) Prénom officiel Initiale du second prénom Nom de famille officiel Date de naissance

Plus en détail

Description de l expérience de travail Poseur de revêtements souples

Description de l expérience de travail Poseur de revêtements souples Description de l expérience de travail Poseur de revêtements souples Renseignements personnels (Veuillez écrire en caractères d'imprimerie.) Prénom officiel Initiale du second prénom Nom de famille officiel

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Poseur/poseuse de carrelage, parquet, marbre (42231 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Parqueteur..................................................

Plus en détail

Certificat d Aptitude Professionnelle

Certificat d Aptitude Professionnelle Lycée Professionnel Balata Chemin de la Chaumière 97306 CAYENNE Certificat d Aptitude Professionnelle MAÇON LIVRET DE FORMATION EN ENTREPRISE Lycée Professionnel Balata Nom : Prénom de l'élève : 0 NOTE

Plus en détail

LE MINISTRE DE LA JEUNESSE, DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE

LE MINISTRE DE LA JEUNESSE, DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE L'ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE Service des formations Sous-direction des formations professionnelles Arrêté du 1 er août 2002

Plus en détail

Construction de bâtiments accessibles

Construction de bâtiments accessibles Carreaux pour le design architectural 01 01 Gamme d accessoires PRO ARCHITECTURA SINUS certifiés DIN pour les aménagements accessibles Système modulaire Système de composantes coordonnées pour réaliser

Plus en détail

20- MACONNERIE. Epreuve Organisée par : Lycée des métiers du bâtiment Rue de Kervern 29190 PLEYBEN

20- MACONNERIE. Epreuve Organisée par : Lycée des métiers du bâtiment Rue de Kervern 29190 PLEYBEN Pôle Bâtiment 20- MACONNERIE Epreuve Organisée par : Lycée des métiers du bâtiment Rue de Kervern 29190 PLEYBEN BAREME DE NOTATION Récapitulatif des points Nom : Métier :.. Prénom :... N du candidat :...

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL MÉTIER ACTIVITÉS COMPÉTENCES CARRELEUR/EUSE

RÉFÉRENTIEL MÉTIER ACTIVITÉS COMPÉTENCES CARRELEUR/EUSE RÉFÉRENTIEL MÉTIER ACTIVITÉS COMPÉTENCES CARRELEUR/EUSE CARRELEUR/EUSE REFERENTIEL METIER ACTIVITÉS COMPETENCES FICHE TECHNIQUE DOMAINE LIGNE DE PRODUITS PRODUIT CODE PRODUIT Construction. Parachèvement

Plus en détail

Description de l expérience de travail Monteur de charpentes métalliques

Description de l expérience de travail Monteur de charpentes métalliques Description de l expérience de travail Monteur de charpentes métalliques Renseignements personnels (Veuillez écrire en caractères d'imprimerie.) Prénom officiel Initiale du second prénom Nom de famille

Plus en détail

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE»

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» 1/9 L objectif de cette épreuve est de valider des compétences acquises au cours de la formation en établissement de formation ainsi

Plus en détail

LOT N 10. REVts. de SOLS SOUPLES

LOT N 10. REVts. de SOLS SOUPLES LOT N 10 REVts. de SOLS SOUPLES PROGRAMME Ce lot est traité en grande partie en option car le maître d ouvrage peut choisir de retenir l option N 09-03 consistant à traiter une résine d e sol en lieu et

Plus en détail

Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de couverture : Pierre-André Gualino Mise en pages : PCA. Dunod, Paris, 2012

Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de couverture : Pierre-André Gualino Mise en pages : PCA. Dunod, Paris, 2012 Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de couverture : Pierre-André Gualino Mise en pages : PCA Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-058232-7 Table des matières 1 Construire 2 Le 3 Préparer

Plus en détail

FORMATION ET HABILITATION N 1

FORMATION ET HABILITATION N 1 FORMATION ET HABILITATION N 1 Objectifs : - décoder les différents types d habilitations - s informer sur l organisation des formations à la prévention des risques électriques Mise en situation : Alors

Plus en détail

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni

Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni Conseils pour travaux avant et après la pose de la véranda (Gamme Alu) En complément du plan fourni A suivre pour assurer une pose esthétique et de qualité Ce document définit les interfaces nécessaires

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chaudronnier(ère) polyvalent I OBJECTIF

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2009 09 76 0284 Catégorie : B REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Mécanicien(ne) en machines tournantes sous pression (installation

Plus en détail

Extension d'une maison. Madame et Monsieur BLOT 16, rue du pays de Cocagne 31590 VERFEIL. Cahier des Clauses Techniques Particulières INTERIEURS

Extension d'une maison. Madame et Monsieur BLOT 16, rue du pays de Cocagne 31590 VERFEIL. Cahier des Clauses Techniques Particulières INTERIEURS Madame et Monsieur BLOT 16, rue du pays de Cocagne 31590 VERFEIL Cahier des Clauses Techniques Particulières INTERIEURS INTERIEURS SOMMAIRE DESCRIPTIF : PLATRERIE... 3 Démolition... 3 Plafond horizontal

Plus en détail

CCTP TÉLÉCHARGÉ Receveur de bac à douche JACKOBOARD Aqua

CCTP TÉLÉCHARGÉ Receveur de bac à douche JACKOBOARD Aqua CCTP TÉLÉCHARGÉ Receveur de bac à douche JACKOBOARD Aqua Ici vous pouvez inscrire le Produit que vous avez sélectionné Produit choisit (*) : Epaisseur : (*) : voir les propriétés dans le corps du texte.

Plus en détail

LOT n 07 : Carrelages / Faïences

LOT n 07 : Carrelages / Faïences MAÎTRE D'OUVRAGE SIVOM HERMERAY-RAIZEUX Mairie de RAIZEUX 2 Rue des Ponts 78 125 RAIZEUX OPERATION Extension de la Halte-Garderie Rue des Ponts 78 125 RAIZEUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

GUIDE de MISE en ŒUVRE du CONTROLE en COURS de FORMATION

GUIDE de MISE en ŒUVRE du CONTROLE en COURS de FORMATION 1 Ministère de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche C.A.P. Certificats d'aptitude professionnelle B.E.P. Brevets d'études professionnelles GUIDE de MISE en ŒUVRE du CONTROLE en COURS

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien(ne) appareils chaudronnés sous pression (réalisation installation)

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien(ne) appareils chaudronnés sous pression (réalisation installation) COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 10/09/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien(ne) appareils chaudronnés sous

Plus en détail

La pose des menuiseries extérieures

La pose des menuiseries extérieures Table des matières Positionnement de l activité... 2 Objectifs et compétences visées... 2 Objectif :... 2 Compétences... 2 Travaux dirigés : Généralités... 3 Travail demandé : Identifier les techniques

Plus en détail

C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières

C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières 31 rue de Roubaix BP 60393 59337 Tourcoing Cedex Dossier n 678-1002 15/07/2011 WORMHOUT - GROUPE SCOLAIRE ROGER SALEN GRO C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n 14 CARRELAGE - FAÏENCES

Plus en détail

LES PILIERS ORSOL N ENTRENT PAS DANS LA SOLIDITE DU BATIMENT. POUR LA POSE ET L ENTRETIEN NE JAMAIS UTILISER DE PRODUIT A BASE D ACIDE.

LES PILIERS ORSOL N ENTRENT PAS DANS LA SOLIDITE DU BATIMENT. POUR LA POSE ET L ENTRETIEN NE JAMAIS UTILISER DE PRODUIT A BASE D ACIDE. Conseils de pose Étapes de pose Quel que soit le type de support que vous avez, vérifiez que votre support admette les produits ORSOL. Reportez vous à la fiche Accessoires de pose ORSOL. Utilisez exclusivement

Plus en détail

BREVET PROFESSIONNEL INSTALLATIONS et ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES

BREVET PROFESSIONNEL INSTALLATIONS et ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES Identification de l académie Identification de l établissement de formation BREVET PROFESSIONNEL INSTALLATIONS et ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES Session. DOSSIER D ÉVALUATION ÉPREUVE E2 DANS LE CADRE DU C.C.F

Plus en détail

Référentiel des activités professionnelles

Référentiel des activités professionnelles ANNEXE I a Référentiel des activités professionnelles 3 PRÉSENTATION DU MÉTIER Les titulaire du CAP d'agent Vérificateur d Appareils Extincteurs est un professionnel dont l'activité consiste à : conseiller

Plus en détail

C.C.T.P. Lot N 01 CARRELAGE

C.C.T.P. Lot N 01 CARRELAGE Maître d'ouvrage CHAMBRE DES METIERS ET DE L'ARTISANAT 20 Rue des Arts et Métiers ZAC Bouchayer-Viallet 38206 GRENOBLE Cedex 1 Tel : 04 76 70 82 09 Assistant Maître d'ouvrage DESTIM 50 Chemin du Faïs 38350

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION mercredi 30 janvier 2008 PUBLIQUE TERRITORIALE DU RHONE

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION mercredi 30 janvier 2008 PUBLIQUE TERRITORIALE DU RHONE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION mercredi 30 janvier 2008 PUBLIQUE TERRITORIALE DU RHONE CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 e CLASSE DES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT EPREUVE D ADMISSIBILITE

Plus en détail

Fiche descriptive poêle Askja 235.17-AUT 0423517000000

Fiche descriptive poêle Askja 235.17-AUT 0423517000000 Art. Nr. 423517921 V9 F2 Fiche descriptive poêle Askja 235.17-AUT 423517 combustibles appropriés : Seuls les combustibles suivants peuvent être brûlés dans votre poêle (voir aussi chapitre 5.1.) : bois

Plus en détail

Référentiel de certification (annexe Ib)

Référentiel de certification (annexe Ib) Référentiel de certification (annexe Ib) Mise en relation des tâches et des compétences Tâches T1 Participer à la préparation T2 Quantifier les moyens T3 Compléter le dossier T4 Organiser, préparer T5

Plus en détail

Réalisation d une maquette

Réalisation d une maquette Dossier HABITAT - Réaliser l objet technique d une maquette 2010-2011 La réalisation d une maquette Situation de départ : Nous devons,à travers une exposition, présenter notre maison témoin au personnel

Plus en détail

3. CONSTRUCTION 3.4. GROS OEUVRE 3.4.10. OUVRIER / OUVRIERE EN RENOVATION, RESTAURATION ET CONSERVATION DU BATIMENT

3. CONSTRUCTION 3.4. GROS OEUVRE 3.4.10. OUVRIER / OUVRIERE EN RENOVATION, RESTAURATION ET CONSERVATION DU BATIMENT CCPQ Bâtiment «Les Ateliers» Rue Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690 85 29/30 Fax : 02 690 85.78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 3. CONSTRUCTION 3.4. GROS OEUVRE 3.4.10. OUVRIER / OUVRIERE

Plus en détail

Réussir la pose du carrelage de sol à l'intérieur

Réussir la pose du carrelage de sol à l'intérieur Réussir la pose du carrelage de sol à l'intérieur DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Les outils POUR LA PREPARATION cordeau à tracer niveau à bulle mètre règle crayon équerre lisseuse pour le ragréage

Plus en détail

Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment.

Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment. REVETEMENTS DE SOL SCELLES POUR BATIMENT Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment. 1. FOURNITURE

Plus en détail

UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 Fabrication d un ouvrage simple

UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 Fabrication d un ouvrage simple Ministère de la jeunesse, de l éducation nationale et de la recherche C O N T R O L E E N C O U R S D E F O R M A T I O N Nom et prénom du candidat : Diplôme postulé : Etablissement de formation : Entreprise

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N : 06 REVETEMENTS DE SOL 9. CCTP 06

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N : 06 REVETEMENTS DE SOL 9. CCTP 06 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N : 06 REVETEMENTS DE SOL 9. CCTP 06 LOT N 06 REVETEMENTS DE SOL SOMMAIRE 1. PRESCRIPTIONS GENERALES... 4 1.1. REVETEMENTS DE SOLS CARRELAGES... 4 1.1.1.

Plus en détail

Aqua Delta La douche à écoulement en angle pour des installations de plain-pied. Conseils de mise en oeuvre

Aqua Delta La douche à écoulement en angle pour des installations de plain-pied. Conseils de mise en oeuvre Aqua Delta La douche à écoulement en angle pour des installations de plain-pied. F Conseils de mise en oeuvre JACKOBOARD Aqua Delta Contenu 1 2 3 4 5 6 7 8 9 a Douche en angle (avec bride en inox intégrée)

Plus en détail

Poser du papier peint

Poser du papier peint Fiche 10 Poser du papier peint Pour chaque début de pose d un papier peint, toujours poser 3 lés et vérifier le résultat avant de continuer la pose (défauts d aspect, couleur ). 1 - Sur support intissé

Plus en détail

Rigitone, des solutions parfaites pour l'absorption acoustique avec perforations continues

Rigitone, des solutions parfaites pour l'absorption acoustique avec perforations continues Rigitone, des solutions parfaites pour l'absorption acoustique avec perforations continues Rigitone, l'acoustique au mieux de sa forme Rigitone est ce qui se fait de mieux en matière d'esthétique. Ses

Plus en détail

Installation d un receveur de douche BAKEO Cas d un receveur «à poser»

Installation d un receveur de douche BAKEO Cas d un receveur «à poser» Installation d un receveur de douche BAKEO Cas d un receveur «à poser» 1 Tracer au sol l emplacement du receveur et creuser la chape pour pouvoir installer la bonde de vidage et l évacuation. 2 Installer

Plus en détail

Compétences-seuils et compétences à rencontrer

Compétences-seuils et compétences à rencontrer MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Service général des Affaires pédagogiques, de la Recherche en Pédagogie et du Pilotage de

Plus en détail

LOT MENUISERIES ALUMINIUM ET PEINTURE

LOT MENUISERIES ALUMINIUM ET PEINTURE MAITRE D'OUVRAGE TRAVAUX DE REMPLACEMENT DES MENUISERIES DE L ECOLE PRIMAIRE JEAN JAURES A SAINT-POL-SUR-MER LOT MENUISERIES ALUMINIUM ET PEINTURE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.)

Plus en détail

Réussir la pose du carrelage mural

Réussir la pose du carrelage mural Réussir la pose du carrelage mural DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Les outils nécessaires POUR LA PRÉPARATION cordeau à tracer niveau à bulle mètre règle crayon POUR LA POSE spatule crantée maillet

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France»

SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Mail : secretariat@mof.fr

Plus en détail

ISOLER LES MURS ET LES PLANCHERS CONSEIL. Castorama

ISOLER LES MURS ET LES PLANCHERS CONSEIL. Castorama 90.09 ISOLER LES MURS ET LES PLANCHERS CONSEIL Castorama Memo page 2 L isolation des planchers page 3 L isolation des murs sains pages 4 & 5 L isolation des murs abîmés page 6 page 1/7 MEMO Ce mémo vous

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT EN C.A.P PAR CONTROLE EN COURS DE FORMATION

ÉVALUATION DE LA PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT EN C.A.P PAR CONTROLE EN COURS DE FORMATION Page 1 sur 18 ÉVALUATION DE LA PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT EN C.A.P PAR CONTROLE EN COURS DE FORMATION EVALUATION EN FIN DE PREMIERE ANNEE DE CAP ou seconde professionnelle* EVALUATION EN DEUXIEME ANNEE

Plus en détail

Plaisir de la douche. Des parfaites douches à l'italienne avec PROCHANNEL. proline-systems.com

Plaisir de la douche. Des parfaites douches à l'italienne avec PROCHANNEL. proline-systems.com Plaisir de la douche Des parfaites douches à l'italienne avec PROCHANNEL proline-systems.com Confortable Le drainage de conduites de Proline La douche à l'italienne s'est imposée comme l'élément central

Plus en détail

B 432 SALLE DE SPORTS TEMPLEUVE Extension d une salle de sports

B 432 SALLE DE SPORTS TEMPLEUVE Extension d une salle de sports Lot n.07 : CARRELAGE AVANTPROPOS ARCHITECTES 51, bd de Belfort 59042 LILLE CEDEX Tél. : 03 20 62 10 00 Fax : 03 20 62 20 20 Email : avantpropos@avantpropos.com Septembre 2010 B 432 EXTENSION TEMPLEUVE

Plus en détail

CAP d Installateur thermique RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur thermique RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES ACTIVITES : Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESIBILITE 68650 LE BONHOMME

MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESIBILITE 68650 LE BONHOMME MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE LE BONHOMME - 68650 RENOVATION DES SANITAIRES DE LA SALLE DES FETES CREATION D UNE RAMPE D ACCESIBILITE 68650 LE BONHOMME - LOT 05 FAIENCE CONCEPTION MAITRISE D ŒUVRE Jean-

Plus en détail

TP 7 - TOURNAGE Casse Tête PH 20 (TCN B)

TP 7 - TOURNAGE Casse Tête PH 20 (TCN B) Casse Tête PH 20 (TCN B) Durée : 3H00 Page:1/2 CI n 3 Support d activité Compétences attendues CONFIGURER UN EQUIPEMENT, REALISER UNE OPERATION - Centre d usinage C.N. Réalméca - Pièces finies en phase

Plus en détail

Orientation professionnelle Carreleur - mosaïste

Orientation professionnelle Carreleur - mosaïste Orientation professionnelle Carreleur - mosaïste 1-6 Date: 1. Titre de l'u.e. : 2. Matière / Classe : Technologie, 2 ème année de formation 3. Thèmes des séquences de cours : 1. Répartition et centrage

Plus en détail

Conseils de pose. Pavages Dallages Alpège Castel Kaola Crécy Natérial Divers

Conseils de pose. Pavages Dallages Alpège Castel Kaola Crécy Natérial Divers Conseils de pose Pavages Dallages Alpège Castel Kaola Crécy Natérial Divers TEXTES DE RÉFÉRENCES Norme XP P 98-335 : Mise en œuvre des pavés et dalles en béton, des pavés en terre cuite et des pavés et

Plus en détail

Présentation. Procédure

Présentation. Procédure CAP Maçon Activités les Livret de suivi de l élève : Période 1 :... /. Période 2 :... /. Présentation Les élèves handicapés scolarisés dans un dispositif ULIS ou dans une classe ordinaire, ont la possibilité

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Demande d autorisation de travaux sur un immeuble adossé à un immeuble classé au titre des monuments historiques

Demande d autorisation de travaux sur un immeuble adossé à un immeuble classé au titre des monuments historiques 1/6 Direction de l'architecture et du patrimoine - article L 621-30, deuxième alinéa, du code du patrimoine - articles 20, 21 et 48 du décret n 2007-487 du 30 mars 2007 relatif aux monuments historiques

Plus en détail

B0 Gamme de produits

B0 Gamme de produits B0 Gamme de produits B0 gamme de produits 15 B.0 Gamme de produits Ce chapitre reprend la gamme des produits Ytong. Pour la mise en oeuvre de ces produits, il faut se référer au chapitre B.3. (Mise en

Plus en détail

Carreleur. Fiche formation Carreleur - N : 19314 - Mise à jour : 08/12/2015

Carreleur. Fiche formation Carreleur - N : 19314 - Mise à jour : 08/12/2015 Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 12/06/2016. Fiche formation Carreleur - N : 19314 - Mise à jour : 08/12/2015 Carreleur Lycée Technique Léonard de Vinci - Soissons Boulevard

Plus en détail

Le plan de formation des apprentissages (arpenteuse)

Le plan de formation des apprentissages (arpenteuse) Arpenteuse Le plan de formation des apprentissages (arpenteuse) Les tâches de l'occupation arpenteuse Tâche 1 Tâche 2 Tâche 3 Tâche 4 Tâche 5 Tâche 6 Vérifier et entretenir le matériel Faire un levé

Plus en détail

Le plan de formation des apprentissages (carreleuse)

Le plan de formation des apprentissages (carreleuse) Carreleuse Le plan de formation des apprentissages (carreleuse) Les tâches du métier de carreleuse Tâche 1 : Tâche 2 : Tâche 3 : Tâche 4 : Tâche 5 : Tâche 6 : Tâche 7 : Tâche 8 : Tâche 9 : Tâche 10

Plus en détail

APPRENDRE À FAIRE SOI-MÊME C EST FACILE. Monter une cloison en béton cellulaire

APPRENDRE À FAIRE SOI-MÊME C EST FACILE. Monter une cloison en béton cellulaire APPRENDRE À FAIRE SOI-MÊME C EST FACILE Monter une cloison en béton cellulaire Les différentes étapes 1. DÉTERMINER LA POSITION DE LA CLOISON 2. POSER LA BANDE RÉSILIENTE 3. POSER LA PORTE 4. POSER LES

Plus en détail

LES OLYMPIADES DES METIERS. paration aux sélections s. Guide de préparation. régionalesr

LES OLYMPIADES DES METIERS. paration aux sélections s. Guide de préparation. régionalesr Comité Français des Olympiades des Métiers - WorldSkills France 7 Rue d Argout 75002 Paris LES OLYMPIADES DES METIERS Guide de préparation paration Métier n :12 CARRELAGE Cofom : e-mail : cofom@cofom.org

Plus en détail

Grille d appréciation en milieu professionnel Fiche 2a : Réaliser une coupe suivie d une mise en forme et d un coiffage

Grille d appréciation en milieu professionnel Fiche 2a : Réaliser une coupe suivie d une mise en forme et d un coiffage Sommaire EP1 : Coupe et coiffage «Homme» Grille d évaluation en centre de formation Fiche 1 : Réaliser une coupe suivie d une mise en forme et d un coiffage (Recto / Verso).. Grille d appréciation en milieu

Plus en détail

DOMAINE D APPLICATION INSTRUCTIONS GENERALES

DOMAINE D APPLICATION INSTRUCTIONS GENERALES NOTICE DE POSE Chauffage Direct par Sol Rayonnant. Lire attentivement les instructions de cette fiche technique avant de commencer l installation du Cable Kit 10w/ml. DOMAINE D APPLICATION Cable Kit est

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Aménagement d une salle de cours de l'ira Structure et mobilier de l auditorium : CCTP MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant

Plus en détail

REFERENTIEL DU CONCOURS

REFERENTIEL DU CONCOURS REFERENTIEL DU CONCOURS 25 e CONCOURS 2013-2015 Groupe III Classe 9 MACONNERIE L ŒUVRE LES CONDITIONS A REMPLIR LES MODALITES DE REALISATION DES EPREUVES LE REFERENTIEL DES COMPETENCES. I. POURQUOI SE

Plus en détail