Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance."

Transcription

1

2 UTILISATION DU CARNET DE CONTROLE EN COURS DE FORMATION Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. 1. Choisissez 2 fiches parmi celles qui vous sont fournies dans ce carnet, intitulées UP2 «Réalisation d ouvrages courants», et qui entrent dans les travaux que vous avez prévus de confier à votre apprenti. 2. Choisissez 2 fiches parmi celles qui vous sont fournies dans ce carnet, intitulées UP3 «Réalisation d ouvrages de mosaïques et Travaux spécifiques». 3. Au moment prévu, vous remettez au candidat un double de la fiche de séquence d'évaluation ainsi que les documents techniques. 4. Vous observez les activités du candidat au cours de leur déroulement pour ne pas vous limiter au seul résultat obtenu mais pour prendre en compte les conditions dans lesquelles le résultat est obtenu : organisation du poste de travail, utilisation adéquate des matériels et outillages, respect des règles de sécurité, etc... Vous vous assurez que le candidat réalise bien lui-même ce qui lui est demandé. 5. Comment évaluer? Vous devez vous prononcer sur ce que vous avez observé, pendant la séquence d'évaluation et à la fin de celle-ci, des opérations et des tâches réalisées par le candidat, en vous posant pour chacune la question : ou non, chaque tâche a-t-elle été correctement exécutée? Autrement dit : o ou non, les règles de sécurité ont-elles été respectées? o ou non, les procédures d'exécution ont-elles été correctement mises en œuvre? o ou non, les documents techniques ont-ils été convenablement interprétés? o ou non, le poste de travail a-t-il été organisé fonctionnellement? o ou non, les tolérances ont-elles été respectées? (dimensions, planéité, quantités,...) Si après son exécution, vous pensez que la tâche est correctement exécutée : Vous mettez une croix dans la colonne OUI Si après son exécution, vous pensez que l exécution n est pas satisfaisante : Vous mettez une croix dans la colonne NON Autant que possible, le travail confié ne doit durer au maximum qu une demi-journée à chaque fois. Pour chaque séquence d'évaluation, une fiche de séquence d'évaluation est complétée.

3 Exemple : Chaque fiche doit comporter : Le nom et le prénom de l apprenti. Le nom et l adresse de l entreprise. La date à laquelle l apprenti a réalisé le travail. du travail confié Informations données L évaluation des tâches (toutes ne sont pas nécessairement évaluables). Le nom de l évaluateur (MA) La signature (lors du bilan commun). Pour vous aider dans votre évaluation : Dans la colonne sont indiquées les techniques courantes et Dans la colonne «Critères+Exigences» la qualité attendue du travail. Autre Exemple :

4 En résumé Entre le 1 er janvier et le 31 mars de la 2 ème année de formation : 1. Vous choisissez 2 fiches dans le dossier UP 2 et 2 fiches dans le dossier UP 3 qui correspondent aux travaux que vous aviez prévus de confier à l apprenti. 2. L apprenti réalise les tâches correspondant à ces fiches. 3. Vous évaluez ensuite les tâches réalisées sur les fiches UP 2 et UP 3. Entre février et mai de la 2 ème année de formation : Le formateur du CFA viendra récupérer les fiches d évaluation dans votre entreprise afin de faire la synthèse avec vous pour attribuer une note à chaque épreuve UP 2 et UP 3.

5 C o n t r ô l e e n C o u r s d e F o r m a t i o n CAP de CARRELEUR MOSAISTE Unité Professionnelle UP2 - Réalisation d ouvrages courants Activités professionnelles supports des évaluations en entreprise et en établissement de formation o EP2A : REALISATION D OUVRAGES COURANTS 6 ACTIVITES *ACTIVITE 1 : ACTIVITE 2 : ACTIVITE 3 : ACTIVITE 4 : ACTIVITE 5 : ACTIVITE 6 : REALISATION ET MISE EN ŒUVRE D'OUVRAGES COMPLEMENTAIRES (habillages, plans de travail, murets, etc...) REALISATION ET MISE EN ŒUVRE D'OUVRAGES COMPLEMENTAIRES (chape, ragréage de sols et/ou murs, système de protection sous carrelage) POSE HORIZONTALE SCELLEE D UN REVETEMENT CERAMIQUE OU ANALOGUE POSE COLLEE D UN REVETEMENT CERAMIQUE OU ANALOGUE (Horizontale=Sol, Verticale =Mur) MISE EN PLACE D'ACCESSOIRES OU POSE COLLEE DE PLINTHES REALISATION DES JOINTS INTER-CARREAUX (sur sols, sur murs) Unité Professionnelle UP3 - Réalisation de mosaïques et de travaux spécifiques Activités professionnelles supports des évaluations en entreprise et en établissement de formation o EP3 : REALISATION DE MOSAIQUES ET DE TRAVAUX SPECIALISES 3 ACTIVITES *ACTIVITE 1 : ACTIVITE 2 : REALISATION D UN REVETEMENT EN MOSAÏQUE DE HASARD POSER UN ELEMENT DECORATIF OU UN ENSEMBLE D'ELEMENTS DECORATIFS (Pose scellée, collée au sol, collée au mur) ACTIVITE 3 : ISOLER PHONIQUEMENT ET/ OU THERMIQUEMENT

6 UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 : Réalisation d ouvrages courants en carrelage en entreprise Date : en établissement de formation Réalisation et mise en œuvre d'ouvrages complémentaires. (habillages, plans de travail, murets, etc...) (lieu, chantier, conditions...)... Documents Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif techniques (utilisés...) Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement Implanter et tracer l ouvrage Effectuer les dosages et préparer le mortier, la colle... Placer les guides (règles, piges...) Assembler les éléments - blocs creux, isolants - briques creuses - béton cellulaire - carreaux de plâtre A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... Outils de mesure et de traçage. Niveau à eau ou optique à partir de la notice. - gâchage manuel - gâchage mécanique Alignement à la règle. Plomber à la règle, niveau Pose et assemblages : * par scellement * par collage. Réglage par rapport aux piges, aux règles. - Le trait de niveau est vérifié - Le traçage est précis et conforme au plan. tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. - Le dosage est correct (homogénéité, plasticité..) - L'alignement et l'aplomb sont respectés(± 2 mm / 2 m) - Le liaisonnement est correct. - Les joints sont réguliers. - L'aplomb et le niveau sont respectés(± 2 mm / 2 m) - L'alignement et l'équerrage sont respectés(± 2 mm / 2 m) Assurer les finitions et le nettoyage du poste de travail Outillage approprié pour la finition, le nettoyage... - L aspect général est conforme. - Le poste de travail est propre. Vérifier la conformité de l ouvrage réalisé. Par auto-contrôle. - Les contrôles effectués sont pertinents et fiables. Outillage approprié pour le nettoyage - Les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante) Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 1/6

7 UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 : Réalisation d ouvrages courants en carrelage en entreprise Date : en établissement de formation Réalisation et mise en œuvre d'ouvrages complémentaires chape ragréage de sols et/ou murs système de protection sous carrelage (sols, murs) (lieu, chantier, conditions...)... Documents Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif techniques (utilisés...) Localiser les surfaces à réaliser. Implanter. Préparer les supports. Poser le système de protection à l eau sous carrelage, la sous couche et le joint périphérique de chape. Effectuer les dosages et préparer le mortier. Réaliser la chape. Mettre en œuvre le produit de ragréage. Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... Niveau à eau ou optique Nettoyage et humidification Désolidarisation de la chape Fiche de travaux Gâchage manuel ou mécanique Repérage par pige, carreau. Chemins réalisés au mortier. Lissage à la taloche ou à la machine Fiches techniques des produits et mode opératoire. Matériaux et matériels. Règles de mise en œuvre Fiches de travaux. Gâchage mécanique. Répartition régulière à la spatule flamande. Outillage approprié pour le nettoyage - Les parties d'ouvrages sont identifiées et les surfaces sont repérées. - Le trait de niveau est vérifié - Le traçage est précis et conforme au plan. tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. - Les supports sont propres. - Les travaux sont réalisés dans le respect des règles et des normes en vigueur. - L aspect général est conforme - Le dosage est correct (homogénéité, plasticité..) - La hauteur et les niveaux sont respectés (±3 mm / 2 m). - La planéité est respectée (±3 mm / 2 m). - La technique de réalisation est satisfaisante. - L aspect général est conforme. - Un autocontrôle est effectué en cours et en fin de réalisation - Le dosage est correct (quantité, homogénéité) - Si nécessaire, un primaire est appliqué. - L'épaisseur est conforme. - Les temps de préparation sont respectés (temps ouvert, temps d'utilisation) - Les travaux sont réalisés dans le respect des règles et des normes en vigueur. - L aspect général est conforme. - Les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante) Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 2/6

8 UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 : Réalisation d ouvrages courants en carrelage en entreprise Date : en établissement de formation Pose horizontale scellée d un revêtement céramique ou analogue. (Sol) (lieu, chantier, conditions...)... Documents techniques Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif (utilisés...) Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement Localiser les surfaces de carrelage à réaliser. A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... - Les surfaces à carreler sont repérées. Préparer les supports. Nettoyage et humidification - Les supports sont propres. Poser la sous couche et le joint périphérique de chape. Effectuer les dosages et préparer le mortier. Réaliser la chape. Implanter le revêtement. Poser le revêtement. Réaliser les coupes et les mitrages. Désolidarisation de la chape Gâchage manuel ou mécanique Repérage par pige, carreau. Chemins réalisés au mortier. Lissage à la taloche ou à la machine Selon le plan de calepinage Mesures, contrôle et traçage Poudrage ou barbotine Réglage alignement Battage manuel ou mécanique Relevé de longueur au mètre Coupe manuelle ou mécanique, carrelette ou tronçonneuse à eau Outillage approprié pour le nettoyage tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. - La sous-couche et le joint périphérique sont correctement posés. - Le dosage est correct (homogénéité, plasticité..) - La hauteur et les niveaux sont respectés (±3 mm / 2 m). - La planéité est respectée (±3 mm / 2 m). - La technique de réalisation est satisfaisante. - Le trait de niveau est vérifié - L'appareillage est respecté. - L'implantation est correcte. - Les matériels sont utilisés suivant les règles de sécurité. - Les pertes sont limitées et les chutes utilisées. - Les coupes sont précises et bien finies. - Les alignements et la largeur des joints sont respectés. - L'esthétique de l'ensemble est satisfaisante. - Les modes de barbotinage ou de poudrage sont respectés. - Le revêtement adhère efficacement sur le mortier de pose - Les niveaux, la planéité, les pentes, l'horizontalité, la planéité, l'aplomb du revêtement sont respectés - Le chantier, les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante) Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 3/6

9 UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 : Réalisation d ouvrages courants en carrelage en entreprise Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 4/6 en établissement de formation Date : Pose collée d un revêtement céramique ou analogue. horizontale (Sol) verticale (Mur) (lieu, chantier, conditions...)... Documents techniques Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif (utilisés...) Localiser les surfaces de carrelage à réaliser. Protéger les zones vulnérables liées à l intervention (baignoire, vasques...) Préparer les supports. Implanter le revêtement. Préparer et utiliser les produits et les mélanges. (mortier-colle) Poser le revêtement. Réaliser les coupes et les mitrages. Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... Eléments de protection. Consignes particulières liées à l'intervention. - Les surfaces à carreler sont repérées. - Les éléments de protection sont correctement positionnés et fixés sans détérioration de l'existant, ni gène pour l'intervention ou pour le client et riverain. tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. Nettoyage et - Les supports sont propres. dépoussiérage à la brosse, à l'aspirateur. - Leur planéité est vérifiée ( 2 mm / 2 m) Selon le plan de calepinage Mesures, contrôle et traçage Notice. Gâchage manuel ou mécanique. Quantitatif de l ouvrage. Encollage au peigne. Réglage d alignement Battage manuel Relevé de longueur au mètre Coupe manuelle ou mécanique, carrelette ou tronçonneuse à eau Outillage approprié pour le nettoyage - Le trait de niveau est vérifié - L'appareillage est respecté. - L'implantation est correcte. - Le dosage est correct (quantité, homogénéité) - Si nécessaire, un primaire est appliqué. - Les temps de préparation sont respectés (temps ouvert, temps d'utilisation) - Les préconisations d'humidification sont respectées. - Les matériels sont utilisés suivant les règles de sécurité. - Les pertes sont limitées et les chutes utilisées. - Les coupes sont précises et bien finies. - Les alignements et la largeur des joints sont respectés. - L'esthétique de l'ensemble est satisfaisante. - Les modes d encollage sont respectés. - Le revêtement adhère efficacement sur le support. - Les niveaux, la planéité, les pentes, l'horizontalité, la planéité, l'aplomb du revêtement sont respectés. - Le chantier, les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante)

10 (lieu, chantier, conditions...) Documents techniques (utilisés...) Localiser les ouvrages à réaliser. Protéger les zones vulnérables liées à l intervention (baignoire, vasques...) Préparer les supports, les réservations. Implanter la plinthe ou l accessoire. Préparer et utiliser les produits et les mélanges. (mortier-colle ou adhésif) Encoller et poser les plinthes. Réaliser les coupes droites, d'onglets et les mitrages. Poser et régler les accessoires UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 : Réalisation d ouvrages courants en carrelage en entreprise Date : en établissement de formation Mise en place d'accessoires ou Pose collée de plinthes Accessoires : trappes de visite siphons de sol cadres de tapis joints de dilatation joints de fractionnement autre :.. Plinthes : en rampant support circulaire support droit en crémaillère à gorge... Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... Eléments de protection. Consignes particulières liées à l'intervention. Nettoyage et dépoussiérage à la brosse, à l'aspirateur. Selon plan de calepinage Mesures, contrôle, traçage Notice. Gâchage manuel ou mécanique. Quantitatif de l ouvrage. Encollage au peigne. Réglage d alignement Battage manuel Relevé de longueur au mètre Coupe manuelle ou mécanique, carrelette ou tronçonneuse à eau Pose par scellement, collage, fixation mécanique. - L emplacement est repéré. tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. - Les éléments de protection sont correctement positionnés et fixés sans détérioration de l'existant, ni gène pour l'intervention ou pour le client et riverain. - Les supports sont propres. - Leur planéité est vérifiée ( 2 mm / 2 m ; aplomb ± 1 mm / hauteur de plinthe). - La réservation est proprement exécutée, sans dégâts. - L'appareillage est respecté. - L'implantation est correcte. - Le dosage est correct (quantité, homogénéité) - Si nécessaire, un primaire est appliqué. - Les temps de préparation sont respectés (temps ouvert, temps d'utilisation) - Les préconisations d'humidification sont respectées. - Les matériels sont utilisés suivant les règles de sécurité. - Les pertes sont limitées et les chutes utilisées. - Les coupes sont précises et bien finies. - Les alignements et la largeur des joints sont respectés. - L'esthétique de l'ensemble est satisfaisante. - Les modes d encollage sont respectés. - Le revêtement adhère efficacement sur le support. - Les niveaux, la planéité, les pentes, l'horizontalité, la planéité, l'aplomb du revêtement sont respectés. - La mise en place est correctement exécutée. - Le fonctionnement assuré correspond au cahier des charges. Outillage approprié pour le nettoyage - Le chantier, les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante) Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 5/6

11 UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 : Réalisation d ouvrages courants en carrelage en entreprise Date : en établissement de formation Réalisation des joints inter-carreaux. sur sols sur murs (lieu, chantier, conditions...) Documents techniques (utilisés...)... Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement Localiser les joints à réaliser. Préparer le jointoiement. Effectuer les dosages et préparer le mortier ou le coulis de joint. Couler des joints minces ou larges. Réaliser un joint souple A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... Nettoyage à l'éponge. Dépoussiérage à la brosse, à l'aspirateur. Humidification à l éponge. A partir de la notice. Gâchage manuel Gâchage mécanique Etalement du mortier/coulis à la taloche/mécaniquement. Nettoyage manuel et/ou mécanique. A partir de la notice. Selon les prescriptions techniques, au pistolet ou à la cartouche. Outillage approprié pour le nettoyage - Les joints à réaliser sont repérés. tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. - Les supports et les joints sont propres et sains - Les prescriptions sont respectées. - Les règles de mise en œuvre sont respectées. - Le dosage est correct (homogénéité, plasticité.) - La technique utilisée est adaptée à la situation. - Les joints répondent à l esthétique recherchée (couleur, lissage, régularité, résistance, propreté ) - L'uniformité du jointoiement (teinte-largeur, remplissage) est respectée. - La mise en œuvre du joint souple est correctement assurée. - Les temps de préparation sont respectés (temps ouvert, temps d'utilisation) - Les joints répondent à l esthétique recherchée (couleur, lissage, régularité, résistance, propreté ) - L'uniformité du jointoiement (teinte-largeur, remplissage) est respectée. - Le chantier, les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante) Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 6/6

12 UNITE PROFESSIONNELLE UP 3 : Réalisation de mosaïque et travaux spécialisés en entreprise Date : en établissement de formation Réalisation d un revêtement en mosaïque de hasard. Pose scellée Pose collée (lieu, chantier, conditions...)... Documents Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif techniques (utilisés...) Localiser les surfaces de mosaïque à réaliser. Préparer les supports. Implanter la mosaïque. Préparer la mosaïque : - couper les éléments - coller sur papier Préparer et utiliser les produits et les mélanges (mortier, mortier-colle ou adhésif) Poser la mosaïque. Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... Nettoyage et dépoussiérage à la brosse, à l'aspirateur. Selon le plan de calepinage Mesures, contrôle et traçage A la main ou à la machine Notice. Gâchage manuel ou mécanique. Quantitatif de l ouvrage. En pose scellée : - poudrage ou barbotine. - réglage alignement - battage manuel, mécanique En pose collée : - encollage au peigne - réglage alignement - battage manuel. Outillage approprié pour le nettoyage - Les surfaces à réaliser sont repérées. tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. - Les supports sont propres. - Leur planéité est vérifiée ( 3 mm / 2 m) - Si nécessaire, un primaire est appliqué. - L'appareillage est respecté. - L'implantation est correcte. - Les couleurs sont conformes - Les joints présentent une régularité d'ensemble - La taille des éléments est régulière (surface variant du simple au double) et inférieure aux cotes initiales - Les lignes de joints (droites ou courbes) ne sont pas prolongées au delà de 3 éléments (coup de sabre). - Le dosage est correct (quantité, homogénéité) - Les temps de préparation sont respectés (temps ouvert, temps d'utilisation) - Les préconisations d'humidification sont respectées. - Les matériels sont utilisés suivant les règles de sécurité. - Les pertes sont limitées et les chutes utilisées. - Les coupes sont précises et bien finies. - Les alignements et la largeur des joints sont respectés. - L'esthétique de l'ensemble est satisfaisante. - Les modes d encollage sont respectés. - Le revêtement adhère efficacement sur le support. - Les niveaux, la planéité, les pentes, l'horizontalité, la planéité, l'aplomb du revêtement sont respectés. - Le chantier, les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante) Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 1/3

13 UNITE PROFESSIONNELLE UP 3 : Réalisation de mosaïque et travaux spécialisés en entreprise Date : en établissement de formation (lieu, chantier, conditions...) Documents techniques (utilisés...) Poser un élément décoratif ou un ensemble d'éléments décoratifs Pose scellée Pose collée au sol Pose collée au mur... Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement Localiser les surfaces à réaliser. Préparer les supports. Implanter l'élément décoratif ou les éléments décoratifs. Préparer et utiliser les produits et les mélanges (mortier, mortier-colle ou adhésif) Poser l'élément décoratif ou les éléments décoratifs. Réaliser les coupes et les mitrages. A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... Nettoyage et dépoussiérage à la brosse, à l'aspirateur. Selon le plan de calepinage Mesures, contrôle et traçage Notice. Gâchage manuel ou mécanique. Quantitatif de l ouvrage. En pose scellée : - poudrage ou barbotine. - réglage alignement - battage manuel, mécanique En pose collée : - encollage au peigne - réglage alignement - battage manuel. Outillage approprié pour le nettoyage - Les surfaces à réaliser sont repérées. tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. - Les supports sont propres. - Leur planéité est vérifiée ( 3 mm / 2 m) - Si nécessaire, un primaire est appliqué. - L'appareillage est respecté. - L'implantation est correcte. - Le dosage est correct (quantité, homogénéité) - Les temps de préparation sont respectés (temps ouvert, temps d'utilisation) - Les préconisations d'humidification sont respectées. - Les matériels sont utilisés suivant les règles de sécurité. - Les pertes sont limitées et les chutes utilisées. - Les coupes sont précises et bien finies. - Les alignements et la largeur des joints sont respectés. - L'esthétique de l'ensemble est satisfaisante. - Les modes d encollage sont respectés. - Le revêtement adhère efficacement sur le support. - Les niveaux, la planéité, les pentes, l'horizontalité, la planéité, l'aplomb du revêtement sont respectés. - Le chantier, les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante) Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 2/3

14 UNITE PROFESSIONNELLE UP 3 : Réalisation de mosaïque et travaux spécialisés en entreprise Date : en établissement de formation (lieu, chantier, conditions...) Documents techniques (utilisés...) Isoler phoniquement et/ ou thermiquement.... Plans de bâtiment Consignes écrites Consignes orales PPSPS Mode opératoire Plan de calepinage Descriptif Fiches : techniques, de travail, d'approvisionnement Localiser les surfaces à traiter. Protéger les zones vulnérables liées à l intervention (baignoire, vasques...) Implanter. Reconnaître et préparer les surfaces de pose, le support. Mettre en œuvre un isolant phonique et / ou thermique. A partir d'un plan, d'un croquis, d'une situation... Eléments de protection. Consignes particulières liées à l'intervention. Selon le plan Mesures, contrôle et traçage - Les surfaces à carreler sont repérées. - Les éléments de protection sont correctement positionnés et fixés sans détérioration de l'existant, ni gène pour l'intervention ou pour le client et riverain. tiennent compte de la chronologie d'intervention, des impératifs de sécurité et permettent une circulation aisée. - Le tracé est conforme au plan. Matériels et outillages nécessaires à la - La nature du support est identifiée. préparation des supports. - Les surfaces sont préparées, dépoussiérées et Test du degré d'humidité. Vérification de l'adhérence. dégraissées convenablement et prêtes à être revêtues. Mode opératoire. - La planéité est correcte ( 2 mm / 2 m). Fiches de travaux. Mode opératoire. Plans d'exécution, de détails Fiches techniques des produits. Matériaux et matériels. Règles de mise en œuvre et cahier des charges. Fiches de travaux. Outillage approprié pour le nettoyage - Si nécessaire, un primaire est appliqué. - Les temps de préparation sont respectés (temps ouvert, temps d'utilisation) - Les travaux sont réalisés dans le respect des règles et des normes en vigueur. - L aspect général est conforme. - Le chantier, les matériels et les outillages sont propres. La tâche est-elle correctement exécutée, selon les exigences et les critères d'évaluation établis? (cocher la case correspondante) Le formateur chargé de l évaluation Nom, signature enseignant, formateur, tuteur, maître d apprentissage, 3/3

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance.

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. UTILISATION DU CARNET DE CONTROLE EN COURS DE FORMATION Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. 1. Choisissez 2 fiches parmi celles qui vous sont

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Strasbourg pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 - Réalisation d ouvrages courants

UNITE PROFESSIONNELLE UP 2 - Réalisation d ouvrages courants Etablissement : Entreprise : POSE DE MATERIELS SANITAIRES...... Tâche Implanter, équiper et poser les matériels sanitaires. Implantation : outils utilisés (mètre, crayon, niveau, niveau laser, fil à plomb,

Plus en détail

REFERENTIEL DU CONCOURS CARRELAGE

REFERENTIEL DU CONCOURS CARRELAGE REFERENTIEL DU CONCOURS 25 e CONCOURS 2013-2015 Groupe III Classe 5 CARRELAGE L ŒUVRE LES CONDITIONS A REMPLIR LES MODALITES DE REALISATION DES EPREUVES LE REFERENTIEL DES COMPETENCES. I - POURQUOI SE

Plus en détail

UNITE PROFESSIONNELLE UP 3 Pose, installation et maintenance d un ouvrage

UNITE PROFESSIONNELLE UP 3 Pose, installation et maintenance d un ouvrage Ministère de la jeunesse, de l éducation nationale et de la recherche C O N T R O L E E N C O U R S D E F O R M A T I O N Nom et prénom du candidat : Diplôme postulé : Etablissement de formation : Entreprise

Plus en détail

Assour Chape 19 NOTICE DE POSE POUR CHAPE FLOTTANTE OU DALLE INSONORISATION DES PLANCHERS AUX BRUITS D'IMPACTS

Assour Chape 19 NOTICE DE POSE POUR CHAPE FLOTTANTE OU DALLE INSONORISATION DES PLANCHERS AUX BRUITS D'IMPACTS Assour Chape 19 POUR CHAPE FLOTTANTE OU DALLE INSONORISATION DES PLANCHERS AUX BRUITS D'IMPACTS NOTICE DE POSE ÉDITION JUILLET 2002 1 - Support des sols flottants - Surfaçage A/ Pas de tuyauterie sur le

Plus en détail

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement L Epoxy facile DOMAINES D EMPLOI Recommandé pour salle de bain, douche, plan de travail cuisine, piscine, bassins thermaux,

Plus en détail

Réussir la pose du carrelage de sol à l'intérieur

Réussir la pose du carrelage de sol à l'intérieur Réussir la pose du carrelage de sol à l'intérieur DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Les outils POUR LA PREPARATION cordeau à tracer niveau à bulle mètre règle crayon équerre lisseuse pour le ragréage

Plus en détail

LES OLYMPIADES DES METIERS. paration aux sélections s. Guide de préparation. régionalesr

LES OLYMPIADES DES METIERS. paration aux sélections s. Guide de préparation. régionalesr Comité Français des Olympiades des Métiers - WorldSkills France 7 Rue d Argout 75002 Paris LES OLYMPIADES DES METIERS Guide de préparation paration Métier n :12 CARRELAGE Cofom : e-mail : cofom@cofom.org

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France»

SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Mail : secretariat@mof.fr

Plus en détail

GUIDE de MISE en ŒUVRE du CONTROLE en COURS de FORMATION

GUIDE de MISE en ŒUVRE du CONTROLE en COURS de FORMATION 1 Ministère de la jeunesse, de l'éducation nationale et de la recherche C.A.P. Certificats d'aptitude professionnelle B.E.P. Brevets d'études professionnelles GUIDE de MISE en ŒUVRE du CONTROLE en COURS

Plus en détail

Extension d'une maison. Madame et Monsieur BLOT 16, rue du pays de Cocagne 31590 VERFEIL. Cahier des Clauses Techniques Particulières INTERIEURS

Extension d'une maison. Madame et Monsieur BLOT 16, rue du pays de Cocagne 31590 VERFEIL. Cahier des Clauses Techniques Particulières INTERIEURS Madame et Monsieur BLOT 16, rue du pays de Cocagne 31590 VERFEIL Cahier des Clauses Techniques Particulières INTERIEURS INTERIEURS SOMMAIRE DESCRIPTIF : PLATRERIE... 3 Démolition... 3 Plafond horizontal

Plus en détail

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 LES REVÊTEMENTS DE SOL DE BÂTIMENT Comparaisons des 2 DTU : DTU 52.1 (sols scellés) et DTU 52.2 (sols collés) pour les PIERRES NATURELLES Philippe DUPUIS NF DTU 52.1 NF

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation (CCF)

Contrôle en Cours de Formation (CCF) VOUS FORMEZ UN APPRENTI INSTALLATEUR SANITAIRE AU C.A.P. Sous Forme de Contrôle en Cours de Formation (CCF) Au CFA du Bâtiment CHARTRES 1 Objectifs Identifier : Les Principes Fondamentaux du CCF Les Pratiques

Plus en détail

Terre cuite au sol CATHERINE LEVARD PHOTOS ANTONIO DUARTE

Terre cuite au sol CATHERINE LEVARD PHOTOS ANTONIO DUARTE Terre cuite au sol la note authentique Issus d une fabrication artisanale, ces carreaux d argile d aspect cuivré se prêtent aux rénovations de caractère. Leur cuisson à très haute température réduit la

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Réussir la pose du carrelage mural

Réussir la pose du carrelage mural Réussir la pose du carrelage mural DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Les outils nécessaires POUR LA PRÉPARATION cordeau à tracer niveau à bulle mètre règle crayon POUR LA POSE spatule crantée maillet

Plus en détail

Evolutions de la pose. en 2010. Nous vous accompagnons dans le changement! www.desmortiersdesidees.com

Evolutions de la pose. en 2010. Nous vous accompagnons dans le changement! www.desmortiersdesidees.com Evolutions de la pose collée DE carrelage en 2010 Nous vous accompagnons dans le changement! www.desmortiersdesidees.com Trois nouveaux textes de mise en œuvre relatifs à la pose collée de carrelage sont

Plus en détail

Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages

Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages Les seules normes internationales reconnues sont NF EN 14411 La présente Norme européenne définit et fixe les termes, les exigences et

Plus en détail

Les carrelages. type tommettes. Carreaux hexagonaux et cabochons carrés.

Les carrelages. type tommettes. Carreaux hexagonaux et cabochons carrés. Les carrelages Les types de carrelage La terre cuite - C'est de l'argile. Les carreaux obtenus offrent des teintes naturelles et chaleureuses. La terre cuite est cependant difficile à entretenir, car poreuse.

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation (CCF)

Contrôle en Cours de Formation (CCF) VOUS FORMEZ UN APPRENTI MENUISIER Sous Forme de Contrôle en Cours de Formation (CCF) Au CFA du Bâtiment CHARTRES 1 Objectifs Identifier : Les Principes Fondamentaux du CCF Les Pratiques du CCF Les Epreuves

Plus en détail

Notice d utilisation TRESCOMAT CONFORT STE

Notice d utilisation TRESCOMAT CONFORT STE N290/R01(24.04.09) Notice d utilisation TRESCOMAT CONFORT STE Câble de rénovation biconducteur, posé sur treillis, avec bandes autocollantes. Pour support béton. Finition carrelée. 675, rue Louis Bréguet

Plus en détail

Format usuel carré (en cm x cm) Le rapport longueur sur largeur des carreaux est limité à 2.

Format usuel carré (en cm x cm) Le rapport longueur sur largeur des carreaux est limité à 2. REVETEMENTS DE SOLS INTERIEURS ET EXTERIEURS COLLES (Technique non traditionnelle) Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments en granit destinés à la réalisation des revêtements

Plus en détail

FICHES D EVALUATION EN ENTREPRISE

FICHES D EVALUATION EN ENTREPRISE 1 Nom et prénom du candidat : Diplôme postulé Session : 2014 - CAP SERRURIER-METALLIER Etablissement de formation : Tél : 01.60.84.39.27 - Fax : 01.69.88.91.67 FICHES D EVALUATION EN ENTREPRISE (Dossier

Plus en détail

Parements pour habillage de façades et autres ouvrages extérieurs

Parements pour habillage de façades et autres ouvrages extérieurs Parements pour habillage de façades et autres ouvrages extérieurs M48 marron M43 brun nuancé Murok Sierra Emballage par carton de 0,5 m². Pièces d angle disponibles en cartons de 1 mètre linéaire (0,41

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

Ainsi l humidité peut pénétrer jusque dans la structure.

Ainsi l humidité peut pénétrer jusque dans la structure. Conseil de pro : Etanchéité FERMACELL Sollicitation à l humidité/ domaine d application En fonction du type de sollicitation à l humidité, différentes mesures d étanchéités doivent être mises en œuvre.

Plus en détail

SOLUTIONS RÉNOVATION INTÉRIEURE. by Schlüter -Systems

SOLUTIONS RÉNOVATION INTÉRIEURE. by Schlüter -Systems SOLUTIONS RÉNOVATION INTÉRIEURE by Schlüter -Systems Édition 2015 SOMMAIRE 04 Changer une baignoire Concevoir par une douche de plain-pied 06 Rénover un plan de travail en cuisine sur support bois avec

Plus en détail

Guide de pose. produits de dallage

Guide de pose. produits de dallage [ carnet de chantier ] Guide de pose des produits de dallage préfabriqués en béton pour l'intérieur Le présent document présente sous une forme synthétique les différents types de pose des produits de

Plus en détail

Poser du carrelage de sol

Poser du carrelage de sol Poser du carrelage de sol Depuis l Antiquité, le carrelage est le revêtement de sol de la région méditerranéenne. Dans d autres régions, il est plutôt utilisé dans les pièces humides que sont la cuisine

Plus en détail

w w w. p i e r r e b l e u e b e l g e. b e

w w w. p i e r r e b l e u e b e l g e. b e annexe 2 Techniques de pose Les informations relatives aux techniques de pose sont livrées ici à titre indicatif - chaque cas de pose est un cas particulier. Elles s appuient sur la littérature technique

Plus en détail

PARQUET POUR PIECES HUMIDES hüma EN CHÊNE

PARQUET POUR PIECES HUMIDES hüma EN CHÊNE PARQUET POUR PIECES HUMIDES hüma EN CHÊNE Notice DE Pose www.huema.de Sommaire hüma EN CHENE Notice de Pose SOMMAIRE REMARQUE GENERALE... 3 INSTRUCTIONS DE POSE... 5 ACCLIMATATION... 5 CONTROLE DES DEFAUTS

Plus en détail

PRODUITS DE MISE EN ŒUVRE DU CARRELAGE

PRODUITS DE MISE EN ŒUVRE DU CARRELAGE PRODUITS DE MISE EN ŒUVRE DU PRIMAIRES COLLES RAGRÉAGES JOINTS EDILIS : UNE GAMME COMPLÈTE DES PRODUITS DE MISE EN ŒUVRE POUR LES CARRELEURS : PRIMAIRES PRIMAIRES RAGREAGES RAGREAGES COLLES COLLES JOINTS

Plus en détail

MÉTIER REPÈRE : OUVRIER(E) POLYVALENT(E) DE MAINTENANCE DES BATIMENTS

MÉTIER REPÈRE : OUVRIER(E) POLYVALENT(E) DE MAINTENANCE DES BATIMENTS LIVRET DE PARCOURS Emploi d Avenir MÉTIER REPÈRE : OUVRIER(E) POLYVALENT(E) DE MAINTENANCE DES BATIMENTS Employeur : Tuteur : Référent Mission Locale / Cap Emploi : Dates du contrat : Ce livret appartient

Plus en détail

www.nicoll.fr Guide technique de mise en œuvre

www.nicoll.fr Guide technique de mise en œuvre www.nicoll.fr Guide technique de mise en œuvre GTDOCIA07 Février 07 Quand l esthétisme réinvente la fonction. Aujourd hui plus que jamais, la salle de bains s ouvre à l esthétisme, avec notamment l émergence

Plus en détail

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Le support de pose universel pour carrelages Important! Qu il s agisse d'une mosaïque ou de carreaux de grand format, la qualité d un revêtement

Plus en détail

CAP de Charpentier Bois RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES FABRICATION

CAP de Charpentier Bois RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES FABRICATION Fonction 1 Activités CAP de Charpentier Bois RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Tâches FABRICATION Contrôle et réception de l existant - Contrôler l état de l existant x - Effectuer les croquis

Plus en détail

BALCONS & TERRASSES POSE COLLÉE DE CÉRAMIQUE ET PIERRE NATURELLE. www.weber-marmoran.ch

BALCONS & TERRASSES POSE COLLÉE DE CÉRAMIQUE ET PIERRE NATURELLE. www.weber-marmoran.ch BALCONS & TERRASSES POSE COLLÉE DE CÉRAMIQUE ET PIERRE NATURELLE www.weber-marmoran.ch RECOMMANDATIONS POUR LA PLANIFICATION Les balcons et terrasses sont soumis à d'importantes influences climatiques

Plus en détail

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES

RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES DEPARTEMENT DU NORD RESTRUCTURATION ET EXTENSION DE L INSTITUTION NOTRE DAME DES ANGES VILLE DE SAINT AMAND LES EAUX Maitre d ouvrage : A.M.O. : Architecte : Bureau d études : Economiste : OGEC NOTRE DAME

Plus en détail

Caniveau Mural Scada. La nouvelle tendance pour évacuer l eau de votre douche. www.kessel.fr. Made in Germany

Caniveau Mural Scada. La nouvelle tendance pour évacuer l eau de votre douche. www.kessel.fr. Made in Germany Caniveau Mural Scada La nouvelle tendance pour évacuer l eau de votre douche Made in Germany www.kessel.fr Caniveau mural Scada Caniveaux de douche pour un écoulement de l eau sans limite 2 Leader en solution

Plus en détail

Tortuire-Terrasse Pont et parking. Dilat 40/60. Edition 3/2010. ... Système de joint de dilatation mécanique pour parking

Tortuire-Terrasse Pont et parking. Dilat 40/60. Edition 3/2010. ... Système de joint de dilatation mécanique pour parking Tortuire-Terrasse Pont et parking Dilat 40/60... Système de joint de dilatation mécanique pour parking Edition 3/2010 Toutes les nouveautés, les catalogues à jour consultables et téléchargeables sur www.danialu.com

Plus en détail

HOTEL DE VILLE DE GUITRANCOURT REAMENAGEMENT DE L ANCIENNE ECOLE EN MAIRIE

HOTEL DE VILLE DE GUITRANCOURT REAMENAGEMENT DE L ANCIENNE ECOLE EN MAIRIE HOTEL DE VILLE DE GUITRANCOURT REAMENAGEMENT DE L ANCIENNE ECOLE EN MAIRIE CCTP LOT 02 Cahier des Clauses Techniques Particulières Sol souple et Sol dur MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE GUITRANCOURT 78440 MAITRE

Plus en détail

PROJETS HÔTELLERIE. l Expertise by Schlüter -Systems. 1 ère Édition

PROJETS HÔTELLERIE. l Expertise by Schlüter -Systems. 1 ère Édition PROJETS HÔTELLERIE l Expertise by Schlüter -Systems 1 ère Édition RÉCEPTION, ESPACE RESTAURATION, ESCALIERS Pose de carreaux grands formats Sous-couche acoustique sous carrelage Protection des nez de

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 9/10-919 Annule et remplace l Avis Technique 9/04-783 Cloison de distribution et de doublage de mur Partition wall and wall lining Trennwandbeschitung

Plus en détail

LE PANNEAU DE CONSTRUCTION PREFABRIQUE LA SOLUTION TOTALE POUR TOUS ESPACES SANITAIRES ET/OU HUMIDES

LE PANNEAU DE CONSTRUCTION PREFABRIQUE LA SOLUTION TOTALE POUR TOUS ESPACES SANITAIRES ET/OU HUMIDES LE PANNEAU DE CONSTRUCTION PREFABRIQUE LA SOLUTION TOTALE POUR TOUS ESPACES SANITAIRES ET/OU HUMIDES Introduction Les éléments à carreler isox constituent une solution rapide et économique offrant des

Plus en détail

INTRO. Comment poser du parquet à coller? NIVEAU DE

INTRO. Comment poser du parquet à coller? NIVEAU DE Comment poser du parquet à coller? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT Confirmé EXPERT Caisse à outils Matériaux nécessaires Un aspirateur Un cordeau à tracer Une spatule crantée Un pied-de-biche pour parquet

Plus en détail

Kit Douche à l italienne. La solution pour votre. douche plain-pied

Kit Douche à l italienne. La solution pour votre. douche plain-pied Kit Douche à l italienne La solution pour votre douche plain-pied Le Kit comprend Un caniveau inox et ses accessoires Une membrane d étanchéité Caniveau avec forme de pente intégrée Grille de protection

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

Carnet de détails. Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor

Carnet de détails. Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor Carnet de détails Isolation Thermique par l Extérieur Système KEIM XPor Septembre 2013 Carnet de détails Sommaire F1 Généralités F1.1.1... 3 F1.2.1 Principe de fixation... 4 F1.3.1 Panneautage en rive

Plus en détail

GUIDE DE POSE. Gamme BGV

GUIDE DE POSE. Gamme BGV GUIDE DE POSE Gamme BGV Composition d un mur de la gamme BGV RIVE 570 x 65 x 190 Poids (kg) : 6,5 Nbre / Pal : 96 Nbre / ml : 1,75 BGV 200/212 500 x 200 x 212 Poids (kg) : 12,8 Nbre / Pal : 72 Nbre / m

Plus en détail

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple ACTIVITES : 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

Pour réaliser facilement vous-même, cloisons et aménagements. Conseils de pose

Pour réaliser facilement vous-même, cloisons et aménagements. Conseils de pose Pour réaliser facilement vous-même, cloisons et aménagements Conseils de pose Conseils de pose Vous avez des idées Cloison de séparation Aménagements de cuisine Habillage de baignoire et aménagements de

Plus en détail

Poser du carrelage mural

Poser du carrelage mural Poser du carrelage mural Le carrelage est un revêtement traditionnel pour les murs des cuisines et des salles de bains. Outre son aspect décoratif, il assure une parfaite protection contre les projections

Plus en détail

Réussir la pose des piliers et portails

Réussir la pose des piliers et portails Réussir la pose des piliers et portails LES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! LES OUTILS ET LE MATÉRIEL NÉCESSAIRES À LA POSE DES PILIERS ET PORTAILS Perceuse (et foret à béton dans le cas où le trou

Plus en détail

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs Revêtements de sols intérieurs en carreaux céramiques de grand format et de format oblong collés au moyen de mortiers-colles dans les locaux P3 au plus en travaux neufs Cahier des Prescriptions Techniques

Plus en détail

DEVIS DESCRIPTIF DES TRAVAUX LOT N 9 CARRELAGE. Maître de l'ouvrage : AMIENS AMENAGEMENT agissant au nom et pour le compte du SDIS de la Somme

DEVIS DESCRIPTIF DES TRAVAUX LOT N 9 CARRELAGE. Maître de l'ouvrage : AMIENS AMENAGEMENT agissant au nom et pour le compte du SDIS de la Somme Maître de l'ouvrage : AMIENS AMENAGEMENT agissant au nom et pour le compte du SDIS de la Somme Travaux : CONSTRUCTION DU CENTRE DE SECOURS DE AULT 1 DEVIS DESCRIPTIF DES TRAVAUX LOT N 9 CARRELAGE D.T.U.

Plus en détail

Aquaroc. La plaque ciment très haute dureté pour les environnements à très forte hygrométrie

Aquaroc. La plaque ciment très haute dureté pour les environnements à très forte hygrométrie La plaque ciment très haute dureté pour les environnements à très forte hygrométrie o Description Pour les locaux à très forte hygrométrie ou soumis à forte sollicitation mécanique (choc d occupation),

Plus en détail

PLANIPHONE 19 PRB DOMAINE D EMPLOI SYSTÈME D ISOLATION PHONIQUE MINCE SOUS CARRELAGE À PERFORMANCES ÉLEVÉES ET RÉSISTANCES SUPÉRIEURES

PLANIPHONE 19 PRB DOMAINE D EMPLOI SYSTÈME D ISOLATION PHONIQUE MINCE SOUS CARRELAGE À PERFORMANCES ÉLEVÉES ET RÉSISTANCES SUPÉRIEURES PRB DOMAINE D EMPLOI SOLS INTÉRIEURS NEUFS OU ANCIENS Neuf et rénovation Appartements, locaux collectifs, halls USAGE Supports maçonnés : Locaux d habitation et circulations communes classés U3 P2 E2.

Plus en détail

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques ministère Éducation nationale DEFINITION DES EPREUVES PONCTUELLES ET DES SITUATIONS D'EVALUATION EN COURS DE FORMATION CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques DIRECTION DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Le Centre de Formation Thermopierre

Le Centre de Formation Thermopierre Guide de pose Outil indispensable sur vos chantiers, ce guide vous apportera un éclairage différent sur les techniques de mise en œuvre du monomur Thermopierre. Toutefois, il ne remplace pas le D.T.U 20.1

Plus en détail

Système d isolation phonique sous carrelage

Système d isolation phonique sous carrelage Système d isolation phonique sous carrelage CARACTERISTIQUES Performance acoustique élevée : Lw = 19 db Rapport d essai N R11-26034592 du CSTB Conforme à la règlementation acoustique en vigueur (NRA 2000)

Plus en détail

CRÉATION D UNE DALLE NON PORTEUSE EN GRANULATS LÉGERS

CRÉATION D UNE DALLE NON PORTEUSE EN GRANULATS LÉGERS Les produits, les conseils en plus CRÉATION D UNE DALLE NON PORTEUSE EN GRANULATS LÉGERS mémo technique 2009 > 09 Avant tous travaux : Dans le cas d un plancher bois existant, contrôler sa résistance et,

Plus en détail

Les cloisons sont des ouvrages verticaux non porteurs dont la fonction principale est de cloisonner, séparer et redistribuer l espace des locaux.

Les cloisons sont des ouvrages verticaux non porteurs dont la fonction principale est de cloisonner, séparer et redistribuer l espace des locaux. www.jexpoz.com Les cloisons sont des ouvrages verticaux non porteurs dont la fonction principale est de cloisonner, séparer et redistribuer l espace des locaux. Ces cloisons ont des rôles multiples : Séparer

Plus en détail

Ytong maçonnerie. Prix indicatifs du marché 2014

Ytong maçonnerie. Prix indicatifs du marché 2014 Ytong maçonnerie Prix indicatifs du marché 2014 2 Ceci sont des prix indicatifs du marché pour des objets de moyenne importance et sont à calculer par l entrepreneur pour chaque objet. Notre service de

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

CAP Serrurier-métallier I - COMPÉTENCES ET SAVOIR-FAIRE

CAP Serrurier-métallier I - COMPÉTENCES ET SAVOIR-FAIRE I - COMPÉTENCES ET 19 C.1. S'INFORMER ET COMMUNIQUER C1.1 - Décoder, analyser les consignes, les plans, les schémas et les documents techniques. 1 - Inventorier, identifier et décoder les documents constitutifs

Plus en détail

PAYSAGISTE & CAMPING ENDUIRE COLLER JOINTOYER ÉTANCHER... NOS SOLUTIONS POUR VOS TRAVAUX

PAYSAGISTE & CAMPING ENDUIRE COLLER JOINTOYER ÉTANCHER... NOS SOLUTIONS POUR VOS TRAVAUX PAYSAGISTE & CAMPING ENDUIRE COLLER JOINTOYER ÉTANCHER... NOS SOLUTIONS POUR VOS TRAVAUX PAYSAGISTE & CAMPING MORTIER PAYSAGER Créer vos rochers et décors massifs EN 998-type CR classe IV Micro mortier

Plus en détail

LE MINISTRE DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE

LE MINISTRE DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA RECHERCHE DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE Service des formations Sous-direction des formations professionnelles Arrêté du 25 octobre 2002

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

1298_guide_yt_OK4 5/12/2000 17:26 Page 1 Guide de pose

1298_guide_yt_OK4 5/12/2000 17:26 Page 1 Guide de pose Guide de pose Guide de pose YTONG Outil indispensable sur vos chantiers, ce guide vous apportera un éclairage différent sur les techniques de mise en œuvre du Système de construction YTONG. Toutefois,

Plus en détail

Présentation du projet Façade de salle de bain

Présentation du projet Façade de salle de bain Présentation du projet Façade de salle de bain 1. Mise en situation Du 9 septembre 2010 au 22 Octobre 2010, Vous allez fabriquer une façade de salle de bain. Ce travail se fera par groupe de deux. Au cours

Plus en détail

Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus)

Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus) Incizo Code de commande Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus) Description du produit Le profilé doté de la technologie Incizo offre

Plus en détail

maçonnerie à enduire Points singuliers Homogénéité du support de l enduit Chainages - linteaux Coffres de volets roulants

maçonnerie à enduire Points singuliers Homogénéité du support de l enduit Chainages - linteaux Coffres de volets roulants maçonnerie à enduire Homogénéité du support de l enduit Il est toujours préférable de réaliser des supports d enduit homogènes, en utilisant des planelles devant les nez de plancher et les chaînages, ou

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION mercredi 30 janvier 2008 PUBLIQUE TERRITORIALE DU RHONE

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION mercredi 30 janvier 2008 PUBLIQUE TERRITORIALE DU RHONE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION mercredi 30 janvier 2008 PUBLIQUE TERRITORIALE DU RHONE CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2 e CLASSE DES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT EPREUVE D ADMISSIBILITE

Plus en détail

LOT N 6 - REVETEMENT DE SOL PVC - CARRELAGE

LOT N 6 - REVETEMENT DE SOL PVC - CARRELAGE SELARL D'ARCHITECTURE AGENCE JP ESNAULT 49 RUE GAMBETTA - BP 80218 28203 CHATEAUDUN CEDEX Tél. : 0237453604 Fax. : 0237459652 Dossier n 1216305 CONSTRUCTION D'UNE MICRO CRECHE Rue de Beauce 28120 BAILLEAU

Plus en détail

Planchers chauffants

Planchers chauffants Introduction Les planchers chauffants connaissent depuis quelques années un fort développement. L offre s articule surtout autour des planchers à eau chaude (y compris des planchers réversibles) et des

Plus en détail

Etanchéité FERMACELL. Conseil de pro : Introduction Combinées avec des systèmes d'étanchéité, les constructions

Etanchéité FERMACELL. Conseil de pro : Introduction Combinées avec des systèmes d'étanchéité, les constructions Conseil de pro : Etanchéité Introduction Combinées avec des systèmes d'étanchéité, les constructions sèches comprenant des sousconstructions en bois ou en métal doublées de plaques ont fait leurs preuves

Plus en détail

Formations courtes et modulaires

Formations courtes et modulaires Noria et Compagnie Centre de formation professionnelle à l'éco-construction n 7 rue de la Vilaine 44460 St Nicolas de Redon www.noria-cie.com Coordinateur : Samuel Dugelay 06 30 41 33 21 / makjo@makjo.com

Plus en détail

PLATRIER - PLAQUISTE

PLATRIER - PLAQUISTE SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Mail : secretariat@mof.fr

Plus en détail

Vue d ensemble. Étanchéité / Découplage / Drainage / Évacuation de l eau / Isolation contre les bruits de chocs / Sol tempéré électrique

Vue d ensemble. Étanchéité / Découplage / Drainage / Évacuation de l eau / Isolation contre les bruits de chocs / Sol tempéré électrique Profilés pour revêtements de sols Profilés pour revêtements muraux, angles et finitions Profilés pour escaliers Profilés périphériques / Profilés de fractionnement / Couvre-joints de dilatation Étanchéité

Plus en détail

CAP Plâtrier-plaquiste

CAP Plâtrier-plaquiste I - CONTEXTE PROFESSIONNEL : I. 1 - Domaine d intervention : Le plâtrier-plaquiste intervient pour la réalisation d ouvrages de plâtrerie sur tous types de chantier et, essentiellement, à l intérieur.

Plus en détail

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION D OUVRIER DE VOIRIE?

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION D OUVRIER DE VOIRIE? ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION D OUVRIER DE VOIRIE? Actuellement, 7 personnes sur 10 obtiennent leur Titre de compétence. Plus vous êtes informé, plus vous augmentez vos chances d obtenir le Titre

Plus en détail

JE RÉALISE. Carreler un. sol. Niveau

JE RÉALISE. Carreler un. sol. Niveau JE RÉALISE Carreler un sol Niveau Le carrelage est facile d entretien et il sait se marier à tous les styles d intérieur grâce à ses nombreux coloris et ses dimensions variées. Découvrez étape par étape

Plus en détail

Après durcissement, KNAUF FLEX forme une couche de colle à excellente adhérence et résistance à l eau et aux intempéries.

Après durcissement, KNAUF FLEX forme une couche de colle à excellente adhérence et résistance à l eau et aux intempéries. Classification selon en 12004 KNAUF Flex colle à carrelage est un mortier (C) amélioré à temps ouvert allongé (E)), résistant au glissement (T). Ce produit est classé C 2 T E. Domaine d application Pour

Plus en détail

PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011

PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011 PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011 Présents : B.CURIS / Th. KAEPPELIN/D.BERGMANN/ Ch.VALLEYRE /A.PERRICHON E.PIERRON Excusés : M.GORJUX / JC.BONI DEBRIEFING REUNION DU 17 FEVRIER SUR LE THEME 1 : Dans le

Plus en détail

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION DE

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION DE ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION DE MAÇON? Actuellement, 7 personnes sur 10 obtiennent leur Titre de compétence. Plus vous êtes informé, plus vous augmentez vos chances d obtenir le Titre de compétence.

Plus en détail

MEMBRANE D ÉTANCHÉITÉ

MEMBRANE D ÉTANCHÉITÉ PRB MEMBRANE D ÉTANCHÉITÉ MEMBRANE D ÉTANCHÉITÉ SOUS CARRELAGE POUR ÉTANCHÉITÉ CONTINUE EN LOCAUX HUMIDES ET EN TERRASSES Étanchéité rapide : permet la pose du carrelage dans la même journée Membrane flexible

Plus en détail

Mémento des enduits de façade. Guides de choix et bordereaux de prix des enduits Weber

Mémento des enduits de façade. Guides de choix et bordereaux de prix des enduits Weber Guides de choix et bordereaux de prix des Weber Mémento des de façade Maçonneries neuves page 30 Maçonneries contemporaines à rénover page 34 Décoration intérieure page 38 Bâti ancien page 40 Guide de

Plus en détail

INTRO. Comment poser. des pavés ou dalles béton en terrasse? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS

INTRO. Comment poser. des pavés ou dalles béton en terrasse? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS Comment poser NIVEAU DE des pavés ou dalles béton en terrasse? DÉBUTANT CONFIRMÉ DIFFICULTÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Un mètre Un cordeau d alignement Un niveau à bulle ou laser Un règle

Plus en détail

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE*

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* BIEN CHOISIR SON PRODUIT : 1 ) Composition d un bloc-porte : Un bloc-porte est composé d une porte (1) associée à une huisserie (ou dormant ou cadre (2)). 2 )

Plus en détail

SÉLECTION UZIN. Le top 15 pour 90% des applications! UZIN. ET LE SOL T APPARTIENT.

SÉLECTION UZIN. Le top 15 pour 90% des applications! UZIN. ET LE SOL T APPARTIENT. SÉLECTION Le top 15 pour 90% des applications!. ET LE SOL T APPARTIENT. Découvrez la SÉLECTION : Le top 15 pour 90% des applications! Avec une gamme étendue de produits, il est souvent diffi cile d obtenir

Plus en détail

La pose. Avant la pose. Adaptation des portes. Prévoyez des joints de dilatation. Etendez un pare vapeur. Utilisez les calles de dilatation

La pose. Avant la pose. Adaptation des portes. Prévoyez des joints de dilatation. Etendez un pare vapeur. Utilisez les calles de dilatation Avant la pose Adaptation des portes Entreposez les planches, emballage fermée, horizontalement dans la pièce où vous allez les placer pendant au moins 72 heures pour qu elles puissent s acclimater. Contrôlez

Plus en détail

LABELROCK DIPLÔMES LA GAMME CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ISOLER LES PAROIS VERTICALES EN COMPLEXE DE DOUBLAGE COLLÉ

LABELROCK DIPLÔMES LA GAMME CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ISOLER LES PAROIS VERTICALES EN COMPLEXE DE DOUBLAGE COLLÉ Complexe isolant composé d un panneau rigide de laine de roche mono ou double densité, collé à une plaque de plâtre standard ou hydrofugé à bords amincis. double densité DIPLÔMES ACERMI 02/015/035 et 02/015/055

Plus en détail

Guide de pose. produits de dallage

Guide de pose. produits de dallage [ carnet de chantier ] Guide de pose des produits de dallage préfabriqués en béton pour l'extérieur Le présent document présente sous une forme synthétique les différents types de pose des produits de

Plus en détail

Corniches. Cahier des charges et de mise en œuvre SOMMAIRE

Corniches. Cahier des charges et de mise en œuvre SOMMAIRE Corniches Cahier des charges et de mise en œuvre SOMMAIRE Définition... Gamme... Caractéristiques des produits...2 Domaine d'utilisation...2 Mise en œuvre...3, 4, 5 Contrôle qualité...6 Références...7

Plus en détail

MAIRIE DE VOISE TRAVAUX DE MISE EN ACCESSIBILITE DE LA SALLE DE REUNION AUX PERSONNES A MOBILITE REDUITE CAHIER DES CHARGES DU PROJET

MAIRIE DE VOISE TRAVAUX DE MISE EN ACCESSIBILITE DE LA SALLE DE REUNION AUX PERSONNES A MOBILITE REDUITE CAHIER DES CHARGES DU PROJET MAIRIE DE VOISE TRAVAUX DE MISE EN ACCESSIBILITE DE LA SALLE DE REUNION AUX PERSONNES A MOBILITE REDUITE CAHIER DES CHARGES DU PROJET 1. Contexte : La Mairie de Voise souhaite procéder à l aménagement

Plus en détail

REBORD GABAG FLEXZARGE PROTECTION DE DÉCOUPE

REBORD GABAG FLEXZARGE PROTECTION DE DÉCOUPE REBORD GABAG FLEXZARGE PROTECTION DE DÉCOUPE Conditions de construction et détails des structures possibles pour des carreaux 20 mm 1. Dimensions de la niche : max. 10 mm de plus que les dimensions de

Plus en détail

PERIODES DE FORMATION EN ENTREPRISE

PERIODES DE FORMATION EN ENTREPRISE ACADEMIE DE NANCY-METZ Délégation Académique aux Enseignements Techniques PERIODES DE FORMATION EN ENTREPRISE ETABLISSEMENT: Lycée Polyvalent Pierre Mendès France 2, rue des étages 88000 EPINAL Tél: 03

Plus en détail

OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES

OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES FICHE CONSEIL N 8 OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES (Plaques, carreaux, enduits) Cette fiche a pour objet d informer les intervenants sur des méthodes simples visant à déterminer

Plus en détail

Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit sans autorisation.

Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit sans autorisation. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Clermont- Ferrand pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit,

Plus en détail