- Loi de finances pour 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "- Loi de finances pour 2015"

Transcription

1 Nouvelles mesures Plus d informations sur Loi de finances pour 2015 Loi n du 29 décembre 2014, Journal officiel du 29 décembre ème loi de finances rectificative pour 2014 Loi n du 29 décembre 2014, Journal officiel du 29 décembre 2014 Ce document présente un tableau comparatif des principales mesures de ces deux lois pouvant intéresser les créateurs et repreneurs d entreprises et les dirigeants et associés de petites et moyennes entreprises. 0

2 SOMMAIRE Mesures relatives aux PME.. p. 2 Relèvement du barème progressif par tranches de l impôt sur le revenu Versement libératoire des autoentrepreneurs : tranche d imposition du revenu fiscal de référence TVA due à l importation : simplification des modalités de paiement Exclusion du régime simplifié de TVA des entreprises nouvelles du secteur du bâtiment Majoration de la limite de déduction du salaire du conjoint du dirigeant des entreprises non adhérentes à des OGA Organismes de gestion agréés : suppression de certains avantages fiscaux Mesures relatives aux aides aux entreprises... p. 4 ZFU : prolongation et réduction de l exonération d impôt sur les bénéfices ZFU : suppression des exonérations d impôts locaux BER : prorogation des avantages fiscaux ZAFR : prolongation des avantages fiscaux ZRR : prolongation des avantages fiscaux Augmentation du taux du crédit d impôt recherche (CIR) dans les DOM Réduction d IR ou ISF : assouplissement des règles d éligibilité pour les entreprises solidaires Mesures relatives aux dirigeants et associés.... p.7 Non renouvellement des exonérations de la cotisation assurance maladie des artisans et commerçants dans les ZFU suppression de l indemnité de départ des artisans et des commerçants Mesures sociales.. p. 8 Aide financière pour le recrutement d apprentis Non prolongation de l exonération de cotisations patronales dans une ZFU Prolongation de l exonération de cotisations patronales dans un BER 1

3 Mesures relatives aux PME REGIME ACTUEL IMPOT SUR LE REVENU (IR) Modification du barème progressif par tranche LF 2015 Article 2 Pour l imposition des revenus perçus en 2013, le barème est le suivant : Jusqu à : 0 % De à : 5,5 % De à : 14 % De à : 30 % De à : 41 % Plus de : 45 % La loi modifie le barème de l IR sur les revenus perçus en 2014 en supprimant la tranche d imposition à 5,5 %. Le barème de l IR comporte désormais 5 tranches : Jusqu à : 0 % De à : 14 % De à : 30 % De à : 41 % Plus de : 45 % VERSEMENT LIBERATOIRE DES AUTO ENTREPRENEURS Tranche d imposition du revenu fiscal de référence Les autoentrepreneurs peuvent opter pour le versement libératoire de l impôt sur le revenu si, notamment, leur revenu fiscal de référence de l avant dernière année ne dépasse pas la limite supérieure de la 3 ème tranche de l impôt sur le revenu de l année précédant celle au titre de laquelle l option est exercée. Afin de tenir compte du nouveau barème pour l imposition des revenus de l année 2014, la référence à la 3 ème tranche est remplacée par la référence à la 2 ème tranche. Ainsi, pour les options exercées à compter de l année 2016, c est la limite supérieure de la 2 ème tranche de l IR qui doit être comparée au revenu fiscal de référence de l avant dernière année. LF 2015 Article 2IB TVA Autoliquidation de la TVA due à l importation PLFR 2014 article 42 Les entreprises qui importent doivent acquitter la TVA due à l importation auprès de la direction générale des douanes et des droits indirects (DGDDI). Elles récupèrent celleci par la suite via leur déclaration de TVA ou en demandent le remboursement auprès de la DGFIP. Les entreprises peuvent cependant opter pour le report du paiement de la TVA dans le cadre d une échéance unique le 25 du mois suivant. La loi simplifie les modalités de paiement de la TVA due à l importation. Pour éviter aux entreprises de supporter le coût du portage de cette TVA, la loi leur permet de l autoliquider, c'estàdire de la déclarer et de la déduire sur leur déclaration de chiffre d affaires déposée auprès de la DGFIP. Seules les entreprises assujetties à la TVA qui utilisent la procédure de dédouanement simplifié avec domiciliation unique (PDU) peuvent opter pour ce dispositif. 1 er janvier

4 REGIME ACTUEL REGIME SIMPLIFIE DE TVA Exclusion temporaire des entreprises nouvelles du secteur du bâtiment PLFR 2014 article 21, I, C Les entreprises dont le chiffre d affaires annuel réalisé au cours de l année précédente se situe entre et ou et sont assujetties de plein droit au régime simplifié de TVA. Ce régime leur permet de n effectuer qu une seul déclaration annuelle de chiffre d affaires. La loi de finances rectificative pour 2013 du 29 décembre 2013 ajoute une 2 ème condition nécessaire à compter du 1 er janvier 2015 pour bénéficier de ce régime : le montant de la TVA exigible au cours de l année précédente ne doit pas excéder euros. Afin de lutter contre les fraudes à la TVA, la loi exclue temporairement du régime simplifié de la TVA les entreprises du bâtiment lorsqu elles : sont nouvelles, reprennent une activité après une période de cessation temporaire, optent pour le paiement de la TVA. Ces entreprises sont soumises au régime réel normal d imposition à la TVA, l année au cours de laquelle l entreprise a soit : débuté son activité, repris son activité, exercé l option pour le paiement de la TVA, et pendant l année suivante. Elles déposent donc mensuellement leurs déclarations de TVA et acquittent la TVA éventuellement due (ou trimestriellement si son montant annuel est inférieur à euros). A compter du 1er janvier de la deuxième année d activité qui suit le début d activité sous ce régime normal de TVA, l entreprise peut être soumise au régime simplifié de TVA si elle en fait la demande avant le 31 janvier de l année au titre de laquelle elle souhaite en bénéficier. 1 er janvier 2015 ENTREPRISE INDIVIDUELLE Majoration de la limite de la déduction du salaire du conjoint LF 2015 article 69 Le salaire du conjoint d un exploitant individuel est déductible du résultat imposable dans la limite de euros par an. Cette limite de déduction s applique lorsque l exploitant individuel n est pas adhérent d un organisme de gestion agréé (OGA) et lorsque les époux sont mariés sous un régime de communauté ou de participation aux acquêts. La loi relève cette limite de déduction à euros. 1 er janvier 2016 ORGANISMES DE GESTION AGREES Suppression de certains avantages fiscaux LF 2015 Articles 69, 70 et 80 Les adhérents des organismes de gestion agréés (OGA) bénéficient de différents avantages fiscaux : dispense de majoration de 25 % du bénéfice imposable, déductibilité intégrale du salaire du conjoint du résultat imposable, réduction d impôt pour frais de comptabilité et d adhésion au CGA de 915 euros, pour les adhérents soumis au régime réel d imposition dont le chiffre d affaires ne dépasse pas les seuils du régime fiscal de la microentreprise. réduction du délai de reprise de l administration fiscale de 3 à 2 ans lorsque l organisme de gestion a envoyé à l administration fiscale un compte rendu de mission de contrôle de déclarations réalisées par les adhérents. La loi prévoit à compter du 1 er janvier 2016 : la limitation de la déduction du salaire du conjoint adhérent à un OGA à euros. la suppression de la réduction d impôt de 915 euros. Par ailleurs, la loi ramène le délai de 2 à 3 ans dont dispose l administration fiscale pour pratiquer des rectifications sur les déclarations de résultats pour lesquelles l OGA a envoyé un compterendu de mission au service des impôts des entreprises. Cette mesure s applique aux délais de reprise venant à expiration après le 31 décembre

5 Mesures relatives aux aides aux entreprises REGIME ACTUEL. ZFU Prolongation et réduction de l exonération d impôt sur les bénéfices PLFR 2014 article 48 Les entreprises qui se créent jusqu au 31 décembre 2014, dans une zone franche urbaine (ZFU) peuvent bénéficier d une exonération totale d impôt sur les bénéfices pendant 5 ans, puis d une exonération partielle pendant 9 ans : 60 % au cours des 5 ans suivant la période d exonération totale, 40 % au cours des 6 ème et 7 ème années suivantes, 20 % au cours des 8 ème et 9 ème années suivantes. La terminologie est modifiée : les ZFU deviennent les «ZFU territoires entrepreneurs». Le périmètre géographique de ces zones reste inchangé. La loi proroge l exonération d impôt sur les bénéfices jusqu en 2020, mais réduit la durée et le plafond de cet avantage fiscal. La durée de l exonération est réduite de 14 ans à 8 ans : 5 ans à taux plein, 3 ans à taux dégressif (60%,40% et 20%). Le montant du bénéfice exonéré est plafonné à euros sur 12 mois. Ce montant est majoré de euros par nouveau salarié domicilié dans une ZUS ou une ZFU. Le plafond du bénéfice exonéré est réduit de à Ce montant est majoré de euros par nouveau salarié domicilié dans une ZFUterritoire entrepreneur, ou dans un quartier prioritaire de la politique de la ville. Pour les entreprises qui se créent à compter du 1er janvier 2012 et qui emploient au moins un salarié. l exonération d impôt est conditionnée au bénéfice de l exonération de cotisations sociales patronales. Pour les entreprises qui se créent à compter du 1 er janvier 2016, l exonération d impôts est subordonnée à la signature d un contrat de ville prévu par la loi du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine. L exonération de cotisations sociales patronales n étant pas reconduite en 2015 dans les ZFU (voir ciaprès), la loi insère la condition supplémentaire d embauche locale dans le code général des impôts. Ainsi, pour les entreprises qui se créent à compter du 1 er janvier 2015, il faut, pour bénéficier de la réduction d impôt, qu à la clôture de l exercice ou de la période d imposition : le nombre de salariés dont le contrat de travail en CDI ou CDD d au moins 12 mois et résidant dans une ZFUterritoires entrepreneurs ou dans un quartier prioritaire de la ville, soit égal au moins à la moitié du total des salariés employés dans les mêmes conditions, ou que : le nombre de salariés embauchés à compter de la création ou de l implantation et remplissant les mêmes conditions de contrat et de résidence, soit égal au moins à la moitié du total des salariés embauchés au cours de la même période. Entreprises qui se créent au 1 er janvier

6 REGIME ACTUEL ZFU Suppression des exonérations d impôts locaux Les entreprises qui se créent ou s implantent en zone franche urbaine (ZFU) avant le 31 décembre 2014 peuvent bénéficier : d une exonération de la taxe foncière sur les propriétés bâties pendant 5 ans, d une exonération totale de la contribution économique territoriale pendant 5 ans, puis partielle de 3 ou 9 ans selon la taille de l entreprise. La loi ne renouvelle pas ces exonérations d impôts locaux. BER Prorogation des avantages fiscaux LFR 2014 articles 47, 66 Les entreprises qui se créent avant le 31 décembre 2014 dans un bassin d emploi à redynamiser (BER) peuvent bénéficier : d une exonération totale d impôt sur les bénéfices jusqu au 60 ème mois suivant le début de leur activité, d une exonération de CFE et de taxe foncière sur les propriétés bâties, pendant 5 ans. La loi proroge ces exonérations d impôts. Elles concernent les entreprises qui se créent avant le 31 décembre ZAFR Prolongation de l exonération d impôt sur les bénéfices PLFR 2014 Article 47 Les entreprises nouvelles peuvent bénéficier d'une exonération d'impôt sur les bénéfices et d une exonération temporaire de cotisation foncière des entreprises en cas d'implantation avant le 31 décembre 2014 dans des zones d'aide à finalité régionale (ZAFR). Ce régime d exonération est prolongé de 6 ans. Il concerne les entreprises créées dans une ZAFR jusqu au 31 décembre ZRR Prolongation des avantages fiscaux PLFR 2014 article 47 Les entreprises nouvelles peuvent bénéficier d'une exonération d'impôt sur les bénéfices et d une exonération temporaire de CFE en cas d'implantation avant le 31 décembre 2014 dans des zones de redynamisation rurale (ZRR). Ce régime d exonération est prolongé d un an. Il concerne les entreprises créées dans une ZRR jusqu au 31 décembre

7 REGIME ACTUEL CREDIT D IMPÔT RECHERCHE Majoration dans les DOM LF 2015 Article 66 Les entreprises bénéficient d un crédit d impôt recherche (CIR) lorsqu elles effectuent des dépenses affectées à la réalisation d opérations de recherche scientifique et technique. Le montant du crédit d impôt représente : 30 % des dépenses de recherche inférieures à 100 millions d euros, 5 % des dépenses supérieures à ce montant. La loi majore les taux du CIR pour les exploitations situées dans les départements d outremer (DOM). Il est porté de 30 % à 50 % pour les dépenses inférieures à 100 millions d euros. et de 20 à 40 % dans le cadre d un crédit d impôt innovation. 1 er janvier 2015 Le taux du crédit d impôt portant sur les dépenses d innovation est fixé à 20 % (crédit d impôt innovation). REDUCTION d IR ou d ISF Assouplissement des règles d éligibilité pour les entreprises solidaires LF 2015 Article 7 Les personnes physiques qui investissent au capital de PME peuvent bénéficier d une réduction d impôt ou d ISF égale à 18 % des sommes investies. Lorsque les parts leur sont remboursées avant le 31 décembre de la 10 ème année suivant celle de la souscription, il est procédé à une restitution des réductions d impôts. Dans les entreprises solidaires, agréées avant le 31 décembre 2012, le remboursement des parts investies n entraîne la reprise de la réduction d impôt que s il intervient au plus tard le 31 décembre de la 5 ème année suivant celle de la souscription. La loi supprime la condition tenant à la date de l agrément de l entreprise solidaire. Le délai dérogatoire de 5 ans concerne donc toutes les entreprises solidaires quelle que soit la date de leur agrément. 1 er janvier

8 Mesures relatives aux dirigeants et associés ANCIEN REGIME ZFU Exonération de la cotisation maladie maternité pour les commerçants et les artisans Les commerçants et artisans qui débutent leur activité dans une zone franche urbaine (ZFU) peuvent bénéficier d une exonération de la cotisation d assurance maladie, totale pendant 5 ans, puis partielle pendant une durée de 3 ou 9 ans selon la taille de l entreprise. Ce dispositif doit prendre fin le 31 décembre La loi ne prévoit pas la prolongation de cette exonération. INDEMNITES DE DEPART DES ARTISANS ET COMMERCANTS Suppression du dispositif LF 2015 Article 92 Une aide au départ est accordée aux artisans et commerçants qui font valoir leurs droits à la retraite. Elle est versée sous réserve qu ils soient affiliés pendant au moins 15 ans au régime d assurance vieillesse des commerçants et des artisans. et qu ils cessent leur activité après l âge de 60 ans (57 sous certaines conditions). La loi supprime cette aide à compter du 1 er janvier

9 Mesures sociales ANCIEN REGIME RECRUTEMENT D APPRENTIS Aide financière LF 2015 article 123 Les employeurs de moins de 250 salariés qui recrutent un premier apprenti ou un apprenti supplémentaire peuvent bénéficier sous certaines conditions d une aide d un montant minimum de euros. Cette aide est versée par les régions selon les modalités qu elles déterminent. 30 décembre 2014 pour les contrats d apprentissage conclus à compter du 1 er juillet 2014 ZFU Non prolongation de l exonération des cotisations sociales patronales Les entreprises implantées ou qui se créent en zone franche urbaine (ZFU) peuvent bénéficier jusqu au 31 décembre 2014 d une exonération de cotisations sociales pour les embauches de salariés si, lors de la nouvelle embauche, la moitié des salariés embauchés ou employés résident en ZFU ou dans la ZUS où est située la ZFU. La loi ne prolonge pas cette mesure d exonération de cotisations sociales BER Prolongation de l exonération des cotisations sociales patronales Les entreprises qui s implantent jusqu au 31 décembre 2014 dans un bassin d emploi à redynamiser (BER) peuvent bénéficier d une exonération de cotisations patronales pendant 5 ans. La loi proroge de 3 ans cette exonération. Peuvent donc en bénéficier les entreprises qui s installent ou se créent dans cette zone jusqu au 31 décembre LFR 2014 article 66 8

- Loi de finances pour 2016. - Loi de finances rectificative pour 2015

- Loi de finances pour 2016. - Loi de finances rectificative pour 2015 Nouvelles mesures Plus d informations sur www.apce.com Loi de finances pour 2016 Loi n 20151785 du 29 décembre 2015, Journal officiel du 30 décembre 2015 Loi de finances rectificative pour 2015 Loi n 20151786

Plus en détail

I - Loi de finances 2015. II - Régime des Auto-entrepreneurs

I - Loi de finances 2015. II - Régime des Auto-entrepreneurs I - Loi de finances 2015 2 de Loi de finances rectificative pour 2014 II - Régime des Auto-entrepreneurs Janvier 2015 Mode d emploi du Powerpoint Courrier d invitation à destination de vos clients Loi

Plus en détail

Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 :

Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 : Numéro 72 Janvier 2014 Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 : La loi de finances rectificative pour 2013 du 29 décembre 2013 a été publiée au Journal officiel du 30 décembre 2013 sous le numéro

Plus en détail

Loi de Finances 2014 par Delphine Cabon

Loi de Finances 2014 par Delphine Cabon Loi de Finances 2014 par Delphine Cabon La Lois de Finances pour 2014 a été publiée le 30 décembre 2013, amputée des dispositions invalidées par le Conseil Constitutionnel. Nous vous présentons ci-après

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 EXTRAITS DU N 51 mars 20145 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 Parlons de révisions Autour du repas

Plus en détail

ZOOM SUR la réforme de la taxe professionnelle p. 3. Présentation schématique du nouveau régime. p.3. La cotisation foncière des entreprises. p.

ZOOM SUR la réforme de la taxe professionnelle p. 3. Présentation schématique du nouveau régime. p.3. La cotisation foncière des entreprises. p. NOUVELLES MESURES Février 2010 Plus d informations sur : www.apce.com Loi de finances pour 2010 Loi n 20091673 du 30 décembre 2009, Journal officiel du 31 décembre 2009, p. 22 856 Loi de finances rectificative

Plus en détail

POINT DE VUE D EXPERTS LETTRE FISCALE

POINT DE VUE D EXPERTS LETTRE FISCALE POINT DE VUE D EXPERTS LETTRE FISCALE En relisant notre édito de l an passé, nous avons envie d espérer pour cette nouvelle année que la paix et la sérénité reviennent sur terre, que la vieille Europe

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À L AUTO-ENTREPRENEUR, L EIRL ET LES ARTISANS Salon des entrepreneurs de PARIS 5 février 2015 MESURES RELATIVES À L AUTO- ENTREPRENEUR Pour rappel L auto-entrepreneur est

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2014

LOI DE FINANCES POUR 2014 Note d information du mois de Janvier 2014 Nous vous adressons tous nos vœux de santé, bonheur et prospérité LOI DE FINANCES POUR 2014 FISCALITE DES PARTICULIERS Revalorisation des tranches du barème d

Plus en détail

L impôt sur le revenu Réduction globale de 10% des réductions et crédits d impôts Modification de la taxation des plus values mobilières Autres

L impôt sur le revenu Réduction globale de 10% des réductions et crédits d impôts Modification de la taxation des plus values mobilières Autres L impôt sur le revenu Réduction globale de 10% des réductions et crédits d impôts Modification de la taxation des plus values mobilières Autres mesures L IMPÔT SUR LE REVENU Nouveau barème applicable :

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie FISCAL Date : 13/02/2009 N : 08.09 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 La loi de finances rectificative pour 2008 (n 2008-1443) a été adoptée le

Plus en détail

«Travailler plus pour gagner plus» : modalités pratiques des dispositions sur les heures supplémentaires

«Travailler plus pour gagner plus» : modalités pratiques des dispositions sur les heures supplémentaires SYNTHESE Social Textes et références Loi n 2007-1233 du 21 août 2007 (JO 22 août) en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat (article 1) Décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 (JO 25 septembre)

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE?

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR En pratique, le régime de la micro-entreprise est un régime fiscal simplifié pouvant s appliquer à tous les exploitants individuels,

Plus en détail

L'Actualité légale des entreprises en Espagne

L'Actualité légale des entreprises en Espagne L'Actualité légale des entreprises en Espagne Num. Spécial LOI DES BUDGETS GÉNÉRAUX DE L ÉTAT POUR 2014. Prorrogation du taux réduit d I.S. (Impôt des Sociétés) pour les micro-entreprise créant ou maintenant

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS 15 NOVEMBRE 2015 N 20/2015 PROJET PLFR 2015 Le point sur le projet de loi de finances rectificative pour 2015 Le projet de loi de finances rectificative pour 2015 a été présenté

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002

NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002 NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002 I. Charges sur salaires au 01/01/2002. A. Sécurité sociale 1) Taux et plafond Mis à part les cotisations d accidents du travail, dont le taux est révisé annuellement,

Plus en détail

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Bureau du développement économique et de l emploi Février 2015

Plus en détail

I. CHAMP D'APPLICATION. A. Quant à la nature de l entreprise

I. CHAMP D'APPLICATION. A. Quant à la nature de l entreprise MICRO ENTREPRISE 06/01/2011 La micro-entreprise n'est pas une structure juridique en soi mais un simple régime fiscal applicable, dans certaines conditions, aux entreprises individuelles. Les bénéfices

Plus en détail

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer»

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer Avec le soutien de LOI DE FINANCES 2013 Revue des principales mesures

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014 5 novembre 2013 Experts Comptables Commissaires aux Comptes 43, rue de Liège 75008 Paris Tél. : 33 (0) 1 44 90 25 25 Fax 33 (0) 1 42 94 93 29 E-mail : contact@caderas-martin.com PROJET DE LOI DE FINANCES

Plus en détail

Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008.

Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008. J28 Sur la base de La loi de Modernisation de l Economie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 publiée au journal officiel du 5 août 2008. Le statut de l auto entrepreneur : L article 8 de la Loi institue le

Plus en détail

En 2016, l apprentissage dans le Secteur marchand

En 2016, l apprentissage dans le Secteur marchand En 2016, l apprentissage dans le Secteur marchand 1 L apprentissage est une des réponses aux objectifs de compétitivité des entreprises françaises. Dans le contexte économique actuel, il est un enjeu de

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2016 du 29 décembre 2015

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2016 du 29 décembre 2015 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2016 du 29 décembre 2015 IMPÔT SUR LE REVENU GÉNÉRALITÉS Barème CGI. art. 197 Revalorisation annuelle par rapport au barème 2014 + 0,1 % Montant

Plus en détail

PRÉFET DE LA MARTINIQUE. Dossier de presse. Remise du premier préfinancement bancaire du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi

PRÉFET DE LA MARTINIQUE. Dossier de presse. Remise du premier préfinancement bancaire du Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi PRÉFET DE LA MARTINIQUE Cabinet du Préfet Bureau de la communication interministérielle Dossier de presse Fort-de-France, le 16 mai 2013 Remise du premier préfinancement bancaire du Crédit d Impôt pour

Plus en détail

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul...

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul... Nouvelles Mesures Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 Plus d informations sur www.apce.com Loi n 20121404 du 17 décembre 2012 SOMMAIRE Mesures relatives aux travailleurs indépendants...

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE FISCALITE

Formation Repreneurs MODULE FISCALITE Formation Repreneurs MODULE FISCALITE Fiscalité I. Les différents régimes fiscaux II. La TVA III. Imposition des bénéfices IV.Taxes diverses et exonérations fiscales V. Les Centres de Gestion Agréés I.

Plus en détail

Le cumul emploi retraite au RSI, un an et demi après sa libéralisation. Caroline Gaudemer - RSI, Zoom n 52

Le cumul emploi retraite au RSI, un an et demi après sa libéralisation. Caroline Gaudemer - RSI, Zoom n 52 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

POINT DE VUE D EXPERTS LETTRE FISCALE

POINT DE VUE D EXPERTS LETTRE FISCALE POINT DE VUE D EXPERTS LETTRE FISCALE En relisant notre édito de l an passé, nous avons envie d espérer pour cette nouvelle année que la paix et la sérénité reviennent sur terre, que la vieille Europe

Plus en détail

Textes juridiques fixant les dispositions relatives à l exercice des activités des sociétés de commerce international

Textes juridiques fixant les dispositions relatives à l exercice des activités des sociétés de commerce international Textes juridiques fixant les dispositions relatives à l exercice des activités des sociétés de commerce international -Loi n94-42 du 7 mars 1994, fixant le régime applicable à l exercice des activités

Plus en détail

Zones Franches Urbaines

Zones Franches Urbaines Zones Franches Urbaines mode d emploi Les éditions de la DIV Exonérations en zones franches urbaines (ZFU) Synthèse Exonération de taxe professionnelle (TP) Entreprises employant au plus 50 salariés à

Plus en détail

n 2012-0000017 LETTRE CIRCULAIRE OBJET GRANDE DIFFUSION 20/02/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE

n 2012-0000017 LETTRE CIRCULAIRE OBJET GRANDE DIFFUSION 20/02/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE n 2012-0000017 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.037;1.032.11;5.72.1; 1.015.427;1.029.9;1.020.2; 1.031.4;1.010.21;1035.5; 3.43;5.7;3;1.001.01;1.026; 3.30;3.310;3.32;3.410;3.50;3.6 10

Plus en détail

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE N 165 5 aout 2014 SOMMAIRE P. 1 et 2 p.2 Projet de loi de financement rectificatif de la sécurité sociale pour 2014 Suppression de la règlementation relative aux sommes versées

Plus en détail

LOI «MACRON» DISPOSITIONS FISCALES

LOI «MACRON» DISPOSITIONS FISCALES N 93 FISCAL n 17 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 2 septembre 2015 ISSN 1769-4000 LOI «MACRON» DISPOSITIONS FISCALES L essentiel : La loi pour la croissance, l activité et l égalité des chances

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FINANCEMENT MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Direction de la sécurité sociale Sous-direction

Plus en détail

Fiche pratique Questions-réponses sur le statut de l auto-entrepreneur

Fiche pratique Questions-réponses sur le statut de l auto-entrepreneur Fiche pratique Questions-réponses sur le statut de l auto-entrepreneur Adie Conseil Fiches pratiques Introduction 1 Qu est ce qu un auto-entrepreneur? L auto-entrepreneur est une personne physique (et

Plus en détail

Nouveautés au 1er janvier 2015

Nouveautés au 1er janvier 2015 Nouveautés au 1er janvier 2015 Urssaf.fr vous propose une présentation générale des principales dispositions de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2015 *, de la loi de finances pour 2015**

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2010 n 2010-1658 du 29 Décembre 2010 - JO du 30/12/2010

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2010 n 2010-1658 du 29 Décembre 2010 - JO du 30/12/2010 RÉSUMÉ LOI DE FINANCES POUR 2011 n 2010-1657 du 29 Décembre 2010 - JO du 30/12/2010 et LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2010 n 2010-1658 du 29 Décembre 2010 - JO du 30/12/2010 BP 8 83560 RIANS Tél :

Plus en détail

EXONERATIONS. Employeur concerné

EXONERATIONS. Employeur concerné EXONERATIONS Type d exonération Intitulé de Caractéristiques de Allégements généraux sur les bas salaires et en 1. Exonération Fillon Réduction dégressive des faveur de la RTT et du temps partiel sociale

Plus en détail

Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014

Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014 Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014 INTRODUCTION : Le projet de loi de finances est bâti sur une prévision de croissance de +0,1 % en 2013 et de +0,9 % en 2014. Cette dernière

Plus en détail

LES DECLARATIONS LES RELATIONS AVEC L ADMINISTRATION FISCALE ET LES ORGANISMES SOCIAUX

LES DECLARATIONS LES RELATIONS AVEC L ADMINISTRATION FISCALE ET LES ORGANISMES SOCIAUX LES DECLARATIONS LES RELATIONS AVEC L ADMINISTRATION FISCALE ET LES ORGANISMES SOCIAUX SOMMAIRE GENERALITES... 2 LE REGIME ENTREPRISE ET LA TVA... 3 LES OPERATIONS IMPOSABLES ET NON IMPOSABLES... 4 LA

Plus en détail

3e année du contrat. Le contrat d apprentissage est sans limite d âge pour les travailleurs handicapés.

3e année du contrat. Le contrat d apprentissage est sans limite d âge pour les travailleurs handicapés. de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du contrat

Plus en détail

Cette loi de finances a élargi l application du régime fiscal des sièges régionaux ou internationaux

Cette loi de finances a élargi l application du régime fiscal des sièges régionaux ou internationaux Les mesures fiscales introduites par la loi de finances 2015 s inscrivent dans le cadre des orientations du Gouvernement et de la mise en œuvre des recommandations des Assises Nationales sur la Fiscalité

Plus en détail

APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION

APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION - Article 295 A du CGI - La TVA NPR applicable dans les DOM La taxe sur la valeur ajoutée non perçue récupérable (TVA NPR) s

Plus en détail

de nouvelles aides pour les employeurs d apprentis Du CAP à Ingénieur un parcours gagnant l Apprentissage Un salaire progressif * Age de l apprenti 1re année du contrat 2e année du contrat 3e année du

Plus en détail

Direction de la sécurité sociale Sous-direction du financement de la sécurité sociale Bureau de la législation financière - 5B

Direction de la sécurité sociale Sous-direction du financement de la sécurité sociale Bureau de la législation financière - 5B Ministère du travail, des relations sociales et de la solidarité Ministère de la santé, de la Jeunesse et des sports Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique Direction de la

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 4 G-1-09 N 2 du 5 JANVIER 2009 REGIMES D IMPOSITION REGIME DES MICRO-ENTREPRISES ARTICLE 49 DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR

Plus en détail

Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat

Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat Par accord collectif en date du 10 mai 2012, la branche professionnelle de l'enseignement privé hors contrat a désigné Actalians en qualité d'opca de

Plus en détail

Les principales dispositions de la troisième loi de finances rectificative pour 2012 du 29 décembre 2012

Les principales dispositions de la troisième loi de finances rectificative pour 2012 du 29 décembre 2012 Les principales dispositions de la troisième loi de finances rectificative pour 2012 du 29 décembre 2012 FISCALITÉ IMMOBILIÈRE Taxe sur certaines plusvalues immobilières CGI. art. 1609 nonies G Instauration

Plus en détail

Statut des conjoint(es) de chef d entreprise artisanale Fiche relative à l auto-entrepreneur

Statut des conjoint(es) de chef d entreprise artisanale Fiche relative à l auto-entrepreneur Statut des conjoint(es) de chef d entreprise artisanale Fiche relative à l auto-entrepreneur Attention, l auto-entrepreneur n est pas une forme juridique d exercice d une activité mais simplement un mode

Plus en détail

Plan de la Table Ronde

Plan de la Table Ronde Intervenants Michel Duquaire Avocat et Président de l Arapl Rhône Alpes Véronique Durand - Urssaf Evelyne Philippe - RAM Didier Le Bras Allianz Laurence Vieux Rochas HSBC Jean Patrick Bedoucha BNP Laurence

Plus en détail

info ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Loi de finances pour 2014

info ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Loi de finances pour 2014 n 3 > 7 février 2014 info Sommaire Loi de finances pour 2014 : > Fiscalité des particuliers : mesures relatives à l impôt sur le revenu > Fiscalité des entreprises ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT FISCAL Loi

Plus en détail

Nouvelles Mesures SOCIALES en 2013

Nouvelles Mesures SOCIALES en 2013 Nouvelles Mesures SOCIALES en 2013 -> Loi de financement Sécurité sociale 2013, Loi de finances 2013, 3ème Loi de finances rectificative 2012 Réunion CCI de Grenoble, Le 17 janvier 2017 ELARGISSEMENT DE

Plus en détail

Les opportunités de la localisation de l entreprise : le devoir de conseil. La défiscalisation près de chez vous

Les opportunités de la localisation de l entreprise : le devoir de conseil. La défiscalisation près de chez vous Les opportunités de la localisation de l entreprise : le devoir de conseil La défiscalisation près de chez vous Intervenants Olivier PALAT Direction de la législation fiscale (bureau B1 fiscalité d entreprise)

Plus en détail

SELECT ARDENNES! L Agence de Développement Economique. * Sous conditions

SELECT ARDENNES! L Agence de Développement Economique. * Sous conditions L Agence de Développement Economique * Sous conditions Situation géographique ouverte sur le Benelux, Savoir-faire industriel historique, en prise sur les nouvelles technologies, Dispositif quasi-unique

Plus en détail

Cette circulaire est disponible sur les sites www.circulaires.gouv.fr et www.securite-sociale.fr

Cette circulaire est disponible sur les sites www.circulaires.gouv.fr et www.securite-sociale.fr Ministère de l emploi, du travail et de la santé Ministère du budget, des comptes publics et de la réforme de l Etat Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Le ministre du travail, de l emploi

Plus en détail

Actif au RSI et retraité au régime général :

Actif au RSI et retraité au régime général : version corrigée le 01/03/20 11 Actif au RSI et retraité au régime général : une étude menée en collaboration avec la CNAV C. Bac (Cnav) C. Gaudemer (RSI) La plupart des travailleurs indépendants ont eu

Plus en détail

N 2015 / 006 03/03/2015

N 2015 / 006 03/03/2015 N 2015 / 006 03/03/2015 Origine : Direction du Recouvrement Contact : Sous-Direction du Recouvrement Réseau Pôle juridique et réglementaire Annexes : 1- Tableau de concordance textes / articles du CSS

Plus en détail

Mesures phares de la 3ème Loi de Finances Rectificative 2012 et de la Loi de Finances 2013

Mesures phares de la 3ème Loi de Finances Rectificative 2012 et de la Loi de Finances 2013 Mesures phares de la 3ème Loi de Finances Rectificative 2012 et de la Loi de Finances 2013 Madame, Monsieur, Nous souhaitons vous présenter les quelques mesures phares contenues dans la dernière Loi de

Plus en détail

Versement de transport

Versement de transport les infos DAS - n 084 28 juillet 2015 Versement de transport Objectif : financer les transports en commun. Public : les entreprises de plus de 9 salariés en région parisienne ou dans le périmètre d une

Plus en détail

ETAFI. Millésime 2016 (v.28.1)

ETAFI. Millésime 2016 (v.28.1) ETAFI Millésime 2016 (v.28.1) Sommaire 1. Réforme des valeurs locatives, obligation déclarative... 3 2. La mise à jour fiscale 2016 - Liasse fiscale... 5 Ajout et suppression de déclarations et annexes...

Plus en détail

PREMIERES MESURES DE STIMULATION DE L ACTIVITE ECONOMIQUE

PREMIERES MESURES DE STIMULATION DE L ACTIVITE ECONOMIQUE DOSSIER DE PRESSE PREMIERES MESURES DE STIMULATION DE L ACTIVITE ECONOMIQUE SOMMAIRE I. Dispositifs en faveur de l investissement des ménages : Description des dispositifs o Le Prêt d Accès à la Propriété

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF SOMMAIRE DU TABLEAU COMPARATIF ARTICLE LIMINAIRE...49 ARTICLE 2...50 ARTICLE 2 BIS A...52 ARTICLE 2 TER A...53

TABLEAU COMPARATIF SOMMAIRE DU TABLEAU COMPARATIF ARTICLE LIMINAIRE...49 ARTICLE 2...50 ARTICLE 2 BIS A...52 ARTICLE 2 TER A...53 TABLEAU COMPARATIF SOMMAIRE DU TABLEAU COMPARATIF ARTICLE LIMINAIRE...49 ARTICLE 2...50 ARTICLE 2 BIS A...52 ARTICLE 2 TER A...53 ARTICLE 2 QUATER...56 ARTICLE 2 QUINQUIES A...56 ARTICLE 2 SEXIES A...58

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création et de la Reprise d Entreprise 11 et 12 octobre 2007 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz.

Les Journées Régionales de la Création et de la Reprise d Entreprise 11 et 12 octobre 2007 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz. Les Journées Régionales de la Création et de la Reprise d Entreprise 11 et 12 octobre 2007 - Parc Expo Rennes Aéroport - Bruz Les aides à la création d entreprise Animé par : Christophe MEREL GROUPE SECOB

Plus en détail

Le Guide de l Auto-Entrepreneur

Le Guide de l Auto-Entrepreneur Le Guide de l Auto-Entrepreneur Le statut d auto-entrepreneur en bref Créé en 2009, le statut d auto-entrepreneur permet la création d une entreprise simplifiée (régime social et fiscal, formalités, exonération

Plus en détail

REDUCTION D IMPOT EN FAVEUR DES PME DE CROISSANCE

REDUCTION D IMPOT EN FAVEUR DES PME DE CROISSANCE REDUCTION D IMPOT EN FAVEUR DES PME DE CROISSANCE Le développement des petites et moyennes entreprises constituant un enjeu majeur de l économie française, la loi de finances pour 2007 contient des mesures

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES POUR 2011

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES POUR 2011 Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie FISCAL Date : 21/01/2011 N : 01.11 LOI DE FINANCES POUR 2011 La loi de Finances pour 2011 a été définitivement adoptée le 15 décembre 2010 et publiée

Plus en détail

Numéro 118 - janvier 2016 Spécial lois de finances (2)

Numéro 118 - janvier 2016 Spécial lois de finances (2) Numéro 118 - janvier 2016 Spécial lois de finances (2) - Lois de finances et décisions du Conseil constitutionnel - Abaissement de la limite d'exonération des indemnités de cessation forcée des fonctions

Plus en détail

CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER REPRISE D ENTREPRISE SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010

CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER REPRISE D ENTREPRISE SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010 SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010 «REPRENDRE UN COMMERCE OU UNE AFFAIRE ARTISANALE : MODE D EMPLOI» EXTRAIT DE LA CONFERENCE D ARMELLE FINEZ - EXPERT COMPTABLE CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER

Plus en détail

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Massy 06 51 65 38 80 Eléments importants de la loi de

Plus en détail

SYNTHESE DES PRINCIPALES MESURES ET IMPACTS DE LA LOI DE FINANCES POUR 2013

SYNTHESE DES PRINCIPALES MESURES ET IMPACTS DE LA LOI DE FINANCES POUR 2013 SYNTHESE DES PRINCIPALES MESURES ET IMPACTS DE LA LOI DE FINANCES POUR 2013 Les principales mesures de la loi de finances adoptée pour 2013 modifient la fiscalité personnelle et patrimoniale des personnes

Plus en détail

N 2009 / 026 22/04/2009

N 2009 / 026 22/04/2009 N 2009 / 026 22/04/2009 Origine : Direction des Retraites, du Recouvrement, des Clients et de l Animation du Réseau (DIRRCA) : Direction du Recouvrement Contact : N. SELLIER Nicole.sellier@le-rsi.fr E.

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 FM/AMA 25 janvier 2013 LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 Les principales mesures de la Loi de Finances pour 2013 et des Lois de Finances rectificatives pour 2012, sont

Plus en détail

Réunion d'information 1

Réunion d'information 1 Réunion d'information 1 Introduction Auto-entrepreneur = Immatriculation simplifiée et gratuite + Dispense de collecte de TVA + Régime micro-social simplifié + Sur option : régime micro-fiscal simplifié

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE / AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE / FISCAL Date : 24/04/2009 N Juridique : 21.09 N Affaires sociales : 22.09 N Fiscal : 15.09

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12 DROIT A RESTITUTION DES IMPOSITIONS DIRECTES EN FONCTION DU REVENU («BOUCLIER FISCAL»). ABROGATION DU DROIT A RESTITUTION.

Plus en détail

Édition du 3 mars 2014

Édition du 3 mars 2014 1 Édition du 3 mars 2014 LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS 2 TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS SOMMAIRE Ce qui est dû à l apprenti

Plus en détail

LES AIDES AU MAINTIEN OU A L INSTALLATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE LIBERAUX. Aides au remplacement. Modes d exercice particuliers

LES AIDES AU MAINTIEN OU A L INSTALLATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE LIBERAUX. Aides au remplacement. Modes d exercice particuliers LES AIDES AU MAINTIEN OU A L INSTALLATION DES PROFESSIONNELS DE SANTE LIBERAUX Avertissement : Ce tableau ne comporte que le récapitulatif des dispositifs en vigueur pour les médecins libéraux au 25 mai

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE POUR LA GESTION DE L ANNEE 2015. (Loi n 30-2015 du 18 août 2015 - JORT n 67)

COMPLEMENTAIRE POUR LA GESTION DE L ANNEE 2015. (Loi n 30-2015 du 18 août 2015 - JORT n 67) PRESENTATION DES MESURES FISCALES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCES COMPLEMENTAIRE POUR LA GESTION DE L ANNEE 2015 (Loi n 30-2015 du 18 août 2015 - JORT n 67) PROMOTION DE L EMPLOI ET REDUCTION DU CHOMAGE

Plus en détail

... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 :

... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 : ... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 : Nouvelle réduction du montant du plafond global applicable à certains avantages fiscaux en matière d'impôt sur le revenu Prorogation

Plus en détail

Le régime MICRO-ENTREPRENEUR

Le régime MICRO-ENTREPRENEUR Le régime MICRO-ENTREPRENEUR Françoise HARRIAGUE Pôle Guichet Unique Janvier 2015 Devient le MICRO-ENTREPRENEUR La loi relative à l artisanat, au commerce et aux très petites entreprises Du 18 juin 2014

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES N 123 SOCIAL n 47 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le ISSN 1769-4000 HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES L essentiel La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-077

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-077 Montreuil, le 13/10/2008 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2008-077 OBJET : Loi n 2008-776 du 4 août 2008 de modernisation de l économie Loi

Plus en détail

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR Conditions d application du dispositif de réduction et de déduction des cotisations de sécurité sociale : Doit on appliquer un taux de majoration

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

Point de vue d experts

Point de vue d experts Point de vue d experts Nous profitons de cette nouvelle année pour vous présenter nos meilleurs vœux. Nous ne vous proposerons pas des vœux d une fiscalité allégée car nous n y croyons pas, mais des vœux

Plus en détail

ZFU : L EMBAUCHE DE SALARIES ET LA PROBLEMATIQUE DU QUOTA DE RESIDENTS

ZFU : L EMBAUCHE DE SALARIES ET LA PROBLEMATIQUE DU QUOTA DE RESIDENTS ZFU : L EMBAUCHE DE SALARIES ET LA PROBLEMATIQUE DU QUOTA DE RESIDENTS La difficulté majeure rencontrée par les entreprises au regard du dispositif d exonération de cotisations sociales ZFU consiste dans

Plus en détail

Credit d impôt pour dépenses de prospection commerciale Présentation du 16/12/13. Crédit d'impôt de prospection commerciale

Credit d impôt pour dépenses de prospection commerciale Présentation du 16/12/13. Crédit d'impôt de prospection commerciale Credit d impôt pour dépenses de prospection Présentation du 16/12/13 1 Les références Loi 2004-1484 du 30/12/2004 C.G.I. article 244 quater H Instruction fiscale du 18/04/2005 2 Objet de la loi Instaurer

Plus en détail

REGIME FISCAL DE LA MICRO ENTREPRISE

REGIME FISCAL DE LA MICRO ENTREPRISE REGIME FISCAL DE LA MICRO ENTREPRISE Ce document ne présente que les principes du régime fiscal de la micro-entreprise que peuvent choisir les entrepreneurs individuels. D'un point de vue social, les micro-entrepreneurs

Plus en détail

kpmg Sommaire Actualités N 1, 4 janvier 2011 KPMG Algérie La loi de finances pour 2011, principales mesures Actualités n 1, 4 janvier 2011

kpmg Sommaire Actualités N 1, 4 janvier 2011 KPMG Algérie La loi de finances pour 2011, principales mesures Actualités n 1, 4 janvier 2011 kpmg Actualités n 1, 4 janvier 2011 Actualités N 1, 4 janvier 2011 KPMG Algérie La loi de finances pour 2011, principales mesures Sommaire 1) Le bénéfice imposable, détermination, réductions et exclusions

Plus en détail

Nouvelles mesures Janvier 2012. - Loi de finances pour 2012 Loi n 2011-1977 du 28 décembre 2011, Journal officiel du 29 décembre 2011, p.

Nouvelles mesures Janvier 2012. - Loi de finances pour 2012 Loi n 2011-1977 du 28 décembre 2011, Journal officiel du 29 décembre 2011, p. Nouvelles mesures Plus d informations sur www.apce.com Loi de finances pour 2012 Loi n 20111977 du 28 décembre 2011, Journal officiel du 29 décembre 2011, p. 22 441 Loi de finances rectificative pour 2011

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTE n 438 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 1 er décembre 2014 PROJET DE LOI de financement de la sécurité

Plus en détail

Loi de finances pour 2015. Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015. Loi de finances rectificative pour 2014

Loi de finances pour 2015. Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015. Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de finances pour 2015 Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015 Loi de finances rectificative pour 2014 Les lois de finances de fin 2014 n ont pas mis en place de réformes majeures. La mesure

Plus en détail

Calculer la réduction Fillon

Calculer la réduction Fillon Calculer les exonérations de charges Calculer la réduction Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à cette fiche actualisée

Plus en détail

Comptabilité approfondie de la paie

Comptabilité approfondie de la paie Comptabilité approfondie de la paie Chapitre 1 Bulletin de paie (Présentation générale de la paie méthodologie des calculs (bulletins «non cadre» - bulletins «cadre» - cotisations et autres charges ; bulletins

Plus en détail

info ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT SOCIAL Formation professionnelle, emploi et démocratie sociale Loi du 5 mars 2014

info ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT SOCIAL Formation professionnelle, emploi et démocratie sociale Loi du 5 mars 2014 n 6 > 21 mars 2014 info Sommaire Loi du 5 mars 2014, mesures relatives : > à la formation professionnelle > à l emploi > aux institutions représentatives du personnel Calendrier fiscal et social d avril

Plus en détail

L auto-entrepreneur. Les éléments clés 13/11/14 2

L auto-entrepreneur. Les éléments clés 13/11/14 2 13/11/14 1 L auto-entrepreneur Les éléments clés 13/11/14 2 Hervé ROBERT CMAR BN INTERVENANTS Maître BARUFFOLO Avocat 13/11/14 3 Sommaire Les conditions d accès au régime Les formalités de déclaration

Plus en détail

Newsletter Sociale Février 2016

Newsletter Sociale Février 2016 Newsletter Sociale Février 2016 Indemnité kilométrique vélo : mise en place Possibilité de prendre en charge les frais de déplacement à vélo de vos salariés entre leur résidence habituelle et leur lieu

Plus en détail