Numéro janvier 2016 Spécial lois de finances (2)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Numéro 118 - janvier 2016 Spécial lois de finances (2)"

Transcription

1 Numéro janvier 2016 Spécial lois de finances (2) - Lois de finances et décisions du Conseil constitutionnel - Abaissement de la limite d'exonération des indemnités de cessation forcée des fonctions des dirigeants et mandataires sociaux salariés - Prorogation et aménagement de l'exonération temporaire des plus-values de cession d'immeubles réalisées au profit du logement social - Institution d'une option temporaire pour le report d'imposition des plus-values de cession de titres d'opcvm monétaires versées dans un PEA-PME - Aménagement des seuils d'application des régimes d'imposition en matière de bénéfices agricoles - Remplacement du régime du forfait agricole par un régime «micro-ba» - Institution d'un amortissement exceptionnel des bâtiments d'élevage et des matériels et installations de stockage des effluents d'élevage - Aménagement de la déduction pour aléas (DPA) - Transformation en option de la tolérance de 5 % permettant la prise en compte des produits et charges sans lien avec l'activité professionnelle - Instauration d'une obligation à la charge des plateformes en ligne d'informer les utilisateurs sur leurs obligations fiscales et sociales - Aménagement des conditions d'application du taux de TVA de 10 % aux produits d'origine agricole non transformés - Report et aménagement du dispositif de révision des valeurs locatives des locaux professionnels - Revalorisation des plafonds d'exonération et des abattements des ménages modestes pour les impositions Aménagement de l'exonération de CFE et de taxe foncière des activités et installations de méthanisation agricole - Aménagement des limites d'effectif pour l'application de certains dispositifs en faveur des TPE-PME en matière de CFE - Réforme de la redevance pour création de locaux à usage de bureaux, locaux commerciaux et locaux de stockage en Île-de-France - Aménagement des conditions d'application de la TASCOM en cas de cessation ou cession d'exploitation - Modification des critères de classement des communes en ZRR et prorogation et aménagement des avantages fiscaux - Réforme du dispositif de financement des exportations 1

2 Loi de finances (2)...Lois de finances et décisions du Conseil constitutionnel La loi de finances pour 2016 et la loi de finances rectificative pour 2015 ont été publiées au Journal officiel du 30 décembre 2015, après validation de l'essentiel de leurs dispositions par le Conseil constitutionnel. Le Conseil constitutionnel a toutefois déclaré contraire à la Constitution le versement d'une fraction de la prime d'activité sous la forme d'une réduction dégressive de CSG, ainsi que l'aménagement des modalités du plafonnement de la rémunération des parts sociales des sociétés coopératives. SOURCE / DO Actualités N 1-2/2016 : Décision du conseil constitutionnel N du 29 décembre Abaissement de la limite d'exonération des indemnités de cessation forcée des fonctions des dirigeants et mandataires sociaux salariés La limite d'exonération des indemnités versées à l'occasion de la cessation forcée des fonctions des dirigeants et mandataires sociaux salariés («parachutes dorés») est unifiée et abaissée. Ces indemnités sont désormais exonérées dans la limite unique de 3 fois le plafond annuel de la sécurité sociale (PASS), soit pour 2015 et pour Ces dispositions s'appliquent aux indemnités perçues à compter de )...Prorogation et aménagement de l'exonération temporaire des plus-values de cession d'immeubles réalisées au profit du logement social L'exonération temporaire des plus-values de cession d'immeubles au profit de bailleurs sociaux ou d'opérateurs privés prenant l'engagement d'achever des logements sociaux est prorogée jusqu'au 31 décembre L'exonération ne s'applique toutefois pas dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) présentant les dysfonctionnements urbains les plus importants, visés par le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU). Par ailleurs, les modalités d'exonération des opérateurs privés sont aménagées. Ces dispositions s'appliquent aux plus-values réalisées au titre des cessions intervenant à compter du 1er janvier )...Institution d'une option temporaire pour le report d'imposition des plus-values de cession de titres d'opcvm monétaires versées dans un PEA-PME Les détenteurs de titres de SICAV ou de FCP monétaires peuvent opter pour un report d'imposition des plus-values, nettes des prélèvements sociaux, réalisées lors de la cession ou du rachat de ces titres ou de la dissolution de ces sociétés ou fonds, à la condition de verser le montant de ces plus-values dans un PEA-PME. Au bout d'une période de 5 ans suivant ce versement, les plus-values sont définitivement exonérées. L'option est ouverte au titre des cessions, rachats et dissolutions intervenant entre le 1er avril 2016 et le 31 mars (article 20)...Aménagement des seuils d'application des régimes d'imposition en matière de bénéfices agricoles À l'occasion du remplacement du régime du forfait agricole par un régime «micro-ba», les seuils d'application des régimes d'imposition applicables en matière de bénéfices agricoles sont aménagés : - le seuil d'application du régime simplifié est porté de à ; - la période de référence à retenir pour calculer la moyenne des recettes à comparer aux seuils d'application des régimes réels simplifié et normal est portée de 2 à 3 ans ; - ces seuils s'apprécient désormais hors taxes ; - ils feront l'objet d'une revalorisation triennale en fonction du barème de l'impôt sur le revenu. Ces dispositions s'appliquent à compter de l'imposition des revenus de l'année La première revalorisation des 2

3 seuils interviendra le 1er janvier (article 33, I, 3 )...Remplacement du régime du forfait agricole par un régime «micro-ba» Le régime du forfait collectif agricole est supprimé et remplacé par un régime «micro-ba», qui s'applique aux exploitants dont la moyenne des recettes hors taxes, mesurée sur 3 ans, n'excède pas Le bénéfice imposable est égal à la moyenne des recettes de l'année d'imposition et des deux années précédentes, diminuée d'un abattement de 87 %, qui ne peut être inférieur à 305. Les exploitants doivent tenir un journal de leurs recettes et conserver les factures et pièces justificatives correspondantes. Ils déclarent chaque année leurs recettes sur leur déclaration de revenus. Le nouveau régime s'applique à compter de l'imposition des revenus de l'année Des mesures transitoires sont prévues pour les revenus de 2016 et (article 33)...Institution d'un amortissement exceptionnel des bâtiments d'élevage et des matériels et installations de stockage des effluents d'élevage À compter du 1er janvier 2016 et jusqu'au 31 décembre 2017, la construction, l'acquisition ou la fabrication de bâtiments d'élevage et de matériels et installations de stockage des effluents d'élevage ouvre droit à un amortissement exceptionnel égal à 40 % de leur prix de revient réparti linéairement sur 5 ans. L'amortissement exceptionnel s'applique également aux travaux de rénovation immobilisés des bâtiments d'élevage réalisés sur la même période. L'amortissement sera à opérer par les entreprises de manière extra-comptable lors du calcul de leur résultat imposable (article 31)...Aménagement de la déduction pour aléas (DPA) La déduction pour aléas (DPA) fait l'objet de plusieurs assouplissements : - la part des sommes déduites à inscrire à un compte d'affectation doit être comprise entre 50 % et 100 % ; - à tout moment, la somme de l'épargne professionnelle et des intérêts capitalisés doit être comprise entre 50 % et 100 % du montant des DPA non encore rapportées ; - une baisse de la valeur ajoutée de l'exercice supérieure à 15 % par rapport à la moyenne des valeurs ajoutées des 3 derniers exercices clos avant l'exercice précédent constitue un second cas d'aléa économique ; - le plafond des sommes pouvant être utilisées est supprimé en cas d'aléa non économique et élargi en cas d'aléa économique ; - les sommes utilisées de façon conforme peuvent être réintégrées au résultat de l'exercice suivant celui de leur utilisation ; - l'intérêt appliqué aux sommes non utilisées au cours des 7 exercices suivants est calculé au taux légal en vigueur à la clôture de l'exercice de leur réintégration. Ces dispositions s'appliquent aux exercices clos à compter du 31 décembre (article 35) 3

4 ...Transformation en option de la tolérance de 5 % permettant la prise en compte des produits et charges sans lien avec l'activité professionnelle Le régime résultant de la suppression des effets de la théorie du bilan sur les produits et les charges est ajusté. La tolérance de 5 % permettant la prise en compte des produits et charges afférents aux biens inscrits au bilan mais ne concourant pas à l'exercice de l'activité professionnelle est désormais subordonnée à une option expresse du contribuable, dont les modalités devront être précisées par l'administration. Cette mesure entrera en vigueur le 1er janvier )...Instauration d'une obligation à la charge des plateformes en ligne d'informer les utilisateurs sur leurs obligations fiscales et sociales Les entreprises, quel que soit leur lieu d'établissement, qui mettent en relation à distance, par voie électronique, des personnes en vue de la vente d'un bien, de la fourniture d'un service ou de l'échange ou du partage d'un bien ou d'un service, doivent désormais : - lors de chaque transaction, informer leurs utilisateurs de leurs obligations fiscales et sociales ; - mettre à disposition un lien électronique vers les sites des administrations concernées ; - chaque année avant fin janvier, transmettre à leurs utilisateurs le montant brut des transactions que ceux-ci ont réalisées sur leur site au cours de l'année précédente. Le respect de ces obligations fait l'objet d'une certification par un tiers indépendant. Le défaut de transmission du certificat à l'administration entraîne, sauf régularisation, l'application d'une amende de Ce dispositif s'appliquera aux transactions effectuées à compter du 1er juillet Un décret en Conseil d'état doit en fixer les conditions d'application. 87)...Aménagement des conditions d'application du taux de TVA de 10 % aux produits d'origine agricole non transformés Aux fins de mise en conformité avec le droit de l'ue, les produits d'origine agricole non transformés doivent désormais, pour être éligibles au taux de 10 %, être destinés à être utilisés dans la préparation des denrées alimentaires ou dans la production agricole. Les produits de l'horticulture et de la floriculture d'ornement non transformés demeurent soumis au taux de 10 % quelle que soit leur destination. Ces dispositions s'appliquent aux opérations dont le fait générateur intervient à compter du 1er janvier (article 79)...Report et aménagement du dispositif de révision des valeurs locatives des locaux professionnels L'entrée en vigueur de la révision des valeurs locatives des locaux professionnels est reportée une nouvelle fois d'une année. Les résultats de la réforme seront ainsi pris en compte pour l'établissement des bases de taxe foncière et de cotisation foncière des entreprises (CFE) de Les mécanismes de correction des valeurs locatives applicables à compter de 2017 sont aménagés sur divers points ; notamment : - la durée du lissage des variations de cotisations d'impôts directs locaux (à la hausse comme à la baisse) est portée de 5 à 10 ans et son seuil d'application est supprimé ; - un dispositif temporaire de limitation des variations de valeurs locatives est institué pendant la période de lissage, soit pour les impositions dues au titre des années 2017 à Par ailleurs, les modalités d'évaluation des valeurs locatives font l'objet de divers ajustements (article 48) 4

5 ...Revalorisation des plafonds d'exonération et des abattements des ménages modestes pour les impositions 2016 Pour l'application en 2016 des dispositifs d'abattement, d'exonération ou de dégrèvement en matière de taxe d'habitation et de taxe foncière sur les propriétés bâties en faveur des ménages modestes, les plafonds de revenu pris en compte sont revalorisés de 0,1 %. 2)...Aménagement de l'exonération de CFE et de taxe foncière des activités et installations de méthanisation agricole Les activités et installations de méthanisation agricole ouvrent droit désormais à une exonération permanente de CFE et de taxe foncière, qui remplace l'exonération temporaire de 7 ans instituée par la loi de finances pour Par ailleurs, un dégrèvement de la CFE et de la taxe foncière dues au titre de 2015 est accordé, sur réclamation, pour les activités débutées avant le 1er janvier 2015 et les installations achevées avant le 1er janvier 2015 (méthaniseurs «pionniers»). 24)...Aménagement des limites d'effectif pour l'application de certains dispositifs en faveur des TPE-PME en matière de CFE Afin d'atténuer les effets de seuil susceptibles de freiner l'embauche dans les TPE-PME, la limite d'effectif est portée de 10 à 11 salariés pour : - l'exonération de CFE en faveur des petits commerces situés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) ; - le crédit de CFE en faveur des micro-entreprises commerciales ou artisanales situées dans les zones de restructuration de la défense (ZRD). Ces dispositions s'appliquent à compter des impositions établies au titre de l'année Par ailleurs, un maintien temporaire du dispositif est prévu en cas de dépassement de la limite d'effectif pour : - le crédit de CFE en faveur des micro-entreprises commerciale ou artisanale situées dans les ZRD ; - l'exonération de CFE en faveur des sociétés coopératives agricoles et leurs unions, des sociétés d'intérêt collectif agricole et d'organismes agricoles divers. 15, I, 5, 6 et 7 et VIII)...Réforme de la redevance pour création de locaux à usage de bureaux, locaux commerciaux et locaux de stockage en Île-de-France La redevance pour création de locaux à usage de bureaux, locaux commerciaux et locaux de stockage en Île-de- France est transformée en taxe. Les zones tarifaires pour création de bureaux passent de 3 à 4 pour tenir compte de la création de la métropole du Grand Paris. Les tarifs applicables sont diminués pour les créations de bureaux hors Paris et Hauts-de-Seine. Le régime de faveur applicable aux communes éligibles à la DSU et au FSRIF est progressivement supprimé. Les modalités de perception de la taxe sont aménagées. Les nouvelles dispositions s'appliquent aux opérations pour lesquelles la demande de permis de construire ou la déclaration préalable est déposée à compter du 1er janvier 2016 ou, à défaut, aux opérations pour lesquelles le début des travaux ou le changement d'usage intervient à compter du 1er janvier (article 50, II)...Aménagement des conditions d'application de la TASCOM en cas de cessation ou cession d'exploitation La cessation d'exploitation en cours d'année d'un établissement de commerce de détail constitue désormais un fait générateur de la TASCOM. L'exploitant qui cesse son activité est redevable de la taxe au prorata de la durée de son exploitation, le chiffre d'affaires étant annualisé pour apprécier le seuil d'assujettissement de et déterminer le taux de la taxe. La taxe doit être déclarée et payée avant le 15 du 6e mois suivant la cessation d'exploitation. D'une manière générale, en cas d'exploitation incomplète au cours de l'année, le montant de la taxe est calculé au 5

6 prorata de la durée de l'exploitation, le chiffre d'affaires étant annualisé pour apprécier le seuil d'assujettissement de et déterminer le taux de la taxe. Ces dispositions s'appliquent aux cessations, cessions, créations ou fermetures temporaires d'établissement intervenant à compter du 1er janvier (article 66)...Modification des critères de classement des communes en ZRR et prorogation et aménagement des avantages fiscaux Les critères de classement des communes en ZRR sont remplacés à compter du 1er juillet 2017, pour prendre en compte la densité de la population et sa richesse. L'exonération d'impôt sur les bénéfices en ZRR est prorogée jusqu'au 31 décembre Par ailleurs, pour les exercices clos à compter du 31 décembre 2015, la limite d'effectif est relevée à 10 salariés (au lieu de 9). Un dépassement de cette limite au cours des exercices clos entre le 31 décembre 2015 et le 31 décembre 2018 est en outre neutralisé. Par ailleurs, un dispositif contre le nomadisme fiscal est instauré à compter du 1er janvier L'exonération de CFE et de CVAE en ZRR fait quant à elle l'objet de légers aménagements. 15, I, 1 et VIII)...Réforme du dispositif de financement des exportations Le système de garanties publiques aux exportations est réformé, à compter d'une date qui sera fixée par décret et au plus tard le 31 décembre 2016 : - la gestion des garanties publiques à l'exportation, actuellement confiée à la Coface, est transférée à Bpifrance ; - la garantie indirecte de l'état accordée à la Coface est transformée en une garantie directe de l'état octroyée aux entreprises par l'intermédiaire de Bpifrance. Par ailleurs, un plafond de 35 milliards d'euros est institué pour les nouveaux risques couverts par la garantie de l'état pour le commerce extérieur à compter du 1er janvier (articles 103 et 104) 6

Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 :

Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 : Numéro 72 Janvier 2014 Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 : La loi de finances rectificative pour 2013 du 29 décembre 2013 a été publiée au Journal officiel du 30 décembre 2013 sous le numéro

Plus en détail

... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 :

... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 : ... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 : Nouvelle réduction du montant du plafond global applicable à certains avantages fiscaux en matière d'impôt sur le revenu Prorogation

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2016 du 29 décembre 2015

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2016 du 29 décembre 2015 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2016 du 29 décembre 2015 IMPÔT SUR LE REVENU GÉNÉRALITÉS Barème CGI. art. 197 Revalorisation annuelle par rapport au barème 2014 + 0,1 % Montant

Plus en détail

I. CHAMP D'APPLICATION. A. Quant à la nature de l entreprise

I. CHAMP D'APPLICATION. A. Quant à la nature de l entreprise MICRO ENTREPRISE 06/01/2011 La micro-entreprise n'est pas une structure juridique en soi mais un simple régime fiscal applicable, dans certaines conditions, aux entreprises individuelles. Les bénéfices

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 2041 GQ N 50793 # 14 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. BÉNÉFICES

Plus en détail

NUMERO SPECIAL LOI DE FINANCES 2006 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2005 FISCALITE DES ENTREPRISES

NUMERO SPECIAL LOI DE FINANCES 2006 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2005 FISCALITE DES ENTREPRISES NUMERO SPECIAL LOI DE FINANCES 2006 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2005 FISCALITE DES ENTREPRISES 1. Plus-values professionnelles Transmission d'entreprise - Exonération 2. Plus-values professionnelles

Plus en détail

F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H É R E N T S

F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H É R E N T S F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H É R E N T S Flash 0904 du 4 février 2009 NOUVEAU DISPOSITIF DE RÉDUCTION D IMPÔT SUR LE REVENU POUR INVESTISSEMENT LOCATIF APPELÉ DISPOSITIF «SCELLIER»

Plus en détail

Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006

Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006 CODE GENERAL DES IMPOTS, CGI Article 31 Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006 I. Les charges de la propriété déductibles pour la détermination

Plus en détail

Loi de Finances 2014 par Delphine Cabon

Loi de Finances 2014 par Delphine Cabon Loi de Finances 2014 par Delphine Cabon La Lois de Finances pour 2014 a été publiée le 30 décembre 2013, amputée des dispositions invalidées par le Conseil Constitutionnel. Nous vous présentons ci-après

Plus en détail

(Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003)

(Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003) Flash fiscal et juridique n 755 page 1 LOI DE FINANCES POUR 2004 (Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003) 1. IMPOT SUR LE REVENU (Règles générales) Barème d imposition pour 2003

Plus en détail

Principales dispositions fiscales

Principales dispositions fiscales 1- Impôt sur les sociétés Principales dispositions fiscales 1.1- Régime fiscal des intérêts moratoires prévus par la loi sur les délais de règlement : Déductibilité fiscale à la date de décaissement Imposition

Plus en détail

Code général des impôts Article 199 septvicies - Version en vigueur au 16 mai 2011

Code général des impôts Article 199 septvicies - Version en vigueur au 16 mai 2011 Code général des impôts Article 199 septvicies - Version en vigueur au 16 mai 2011 Modifié par Décret n 2011-520 du 13 mai 2011 - art. 1 I. Les contribuables domiciliés en France au sens de l'article 4

Plus en détail

Plusieurs nouveautés fiscales

Plusieurs nouveautés fiscales LETTRE D INFORMATION AUX ADHÉRENTS ECHOS 109 ÉDITO Janv. - Fév. 2016 Plusieurs nouveautés fiscales NUMÉRO SPÉCIAL LOI DE FINANCES 2016, LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 2015, LOI DE FINANCEMENT DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS LES DISPOSITIONS EN MATIERE FISCALE GENERALITES - Barème de l impôt sur le revenu 2016 La note sur la fiscalisation

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2014

LOI DE FINANCES POUR 2014 Note d information du mois de Janvier 2014 Nous vous adressons tous nos vœux de santé, bonheur et prospérité LOI DE FINANCES POUR 2014 FISCALITE DES PARTICULIERS Revalorisation des tranches du barème d

Plus en détail

... ... FISCAL : ... SOCIAL : ... JURIDIQUE :

... ... FISCAL : ... SOCIAL : ... JURIDIQUE : ... FISCAL : Augmentation progressive du quota apprentissage de la taxe d'apprentissage Limitation de la réduction d'impôt pour souscription au capital de sociétés non cotées aux petites entreprises en

Plus en détail

Mesures diverses. Mardi 10 janvier 2006

Mesures diverses. Mardi 10 janvier 2006 Mesures diverses Mardi 10 janvier 2006 Taux de l intérêt de retard et des intérêts moratoires Modification de l'art. 257-7 sur la notion de travaux de réhabilitation entraînant l'application de la TVA

Plus en détail

REGIME FISCAL DE LA MICRO ENTREPRISE

REGIME FISCAL DE LA MICRO ENTREPRISE REGIME FISCAL DE LA MICRO ENTREPRISE Ce document ne présente que les principes du régime fiscal de la micro-entreprise que peuvent choisir les entrepreneurs individuels. D'un point de vue social, les micro-entrepreneurs

Plus en détail

- Loi de finances pour 2016. - Loi de finances rectificative pour 2015

- Loi de finances pour 2016. - Loi de finances rectificative pour 2015 Nouvelles mesures Plus d informations sur www.apce.com Loi de finances pour 2016 Loi n 20151785 du 29 décembre 2015, Journal officiel du 30 décembre 2015 Loi de finances rectificative pour 2015 Loi n 20151786

Plus en détail

Code général des impôts - Article 1586 sexies Legifrance

Code général des impôts - Article 1586 sexies Legifrance Page 1 sur 5 En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez icifermer Chemin : Code général

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 4 G-1-09 N 2 du 5 JANVIER 2009 REGIMES D IMPOSITION REGIME DES MICRO-ENTREPRISES ARTICLE 49 DE LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR

Plus en détail

RÉFORME DE LA REDEVANCE POUR CRÉATION DE BUREAUX, DE LOCAUX COMMERCIAUX ET DE LOCAUX DE STOCKAGE

RÉFORME DE LA REDEVANCE POUR CRÉATION DE BUREAUX, DE LOCAUX COMMERCIAUX ET DE LOCAUX DE STOCKAGE RÉFORME DE LA REDEVANCE POUR CRÉATION DE BUREAUX, DE LOCAUX COMMERCIAUX ET DE LOCAUX DE STOCKAGE Article 50 de la loi n 2015-1786 du 29 décembre 2015 de finances rectificative pour 2015 Note d information

Plus en détail

BSPI INFOS B.S.P.I. La Loi de Finances 2013. Ses principales dispositions. 1) Impôt sur le revenu page 2

BSPI INFOS B.S.P.I. La Loi de Finances 2013. Ses principales dispositions. 1) Impôt sur le revenu page 2 Février 2013 BSPI INFOS B.S.P.I La Loi de Finances 2013 FINANCE 30, avenue François Lascour 84130 Le Pontet : 04 90 32 35 41 : 06 20 64 42 71 secretariat@bspifinance.com Ses principales dispositions 1)

Plus en détail

Numéro 43 - Octobre 2012

Numéro 43 - Octobre 2012 Numéro 43 - Octobre 2012 - Présentation du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 - Modalités de calcul du plafonnement global de certains avantages fiscaux à l'impôt sur le revenu

Plus en détail

APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION

APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION - Article 295 A du CGI - La TVA NPR applicable dans les DOM La taxe sur la valeur ajoutée non perçue récupérable (TVA NPR) s

Plus en détail

Mesures phares de la 3ème Loi de Finances Rectificative 2012 et de la Loi de Finances 2013

Mesures phares de la 3ème Loi de Finances Rectificative 2012 et de la Loi de Finances 2013 Mesures phares de la 3ème Loi de Finances Rectificative 2012 et de la Loi de Finances 2013 Madame, Monsieur, Nous souhaitons vous présenter les quelques mesures phares contenues dans la dernière Loi de

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF SOMMAIRE DU TABLEAU COMPARATIF ARTICLE LIMINAIRE...49 ARTICLE 2...50 ARTICLE 2 BIS A...52 ARTICLE 2 TER A...53

TABLEAU COMPARATIF SOMMAIRE DU TABLEAU COMPARATIF ARTICLE LIMINAIRE...49 ARTICLE 2...50 ARTICLE 2 BIS A...52 ARTICLE 2 TER A...53 TABLEAU COMPARATIF SOMMAIRE DU TABLEAU COMPARATIF ARTICLE LIMINAIRE...49 ARTICLE 2...50 ARTICLE 2 BIS A...52 ARTICLE 2 TER A...53 ARTICLE 2 QUATER...56 ARTICLE 2 QUINQUIES A...56 ARTICLE 2 SEXIES A...58

Plus en détail

Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) Défiscaliser avec le statut LMNP

Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) Défiscaliser avec le statut LMNP Immobilier Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) Défiscaliser avec le statut LMNP Les loueurs en meublés non professionnels Ce sont les personnes qui donnent en location des locaux comportant tous

Plus en détail

I - Loi de finances 2015. II - Régime des Auto-entrepreneurs

I - Loi de finances 2015. II - Régime des Auto-entrepreneurs I - Loi de finances 2015 2 de Loi de finances rectificative pour 2014 II - Régime des Auto-entrepreneurs Janvier 2015 Mode d emploi du Powerpoint Courrier d invitation à destination de vos clients Loi

Plus en détail

- Loi de finances pour 2015

- Loi de finances pour 2015 Nouvelles mesures Plus d informations sur www.apce.com Loi de finances pour 2015 Loi n 20141654 du 29 décembre 2014, Journal officiel du 29 décembre 2014 2ème loi de finances rectificative pour 2014 Loi

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT PROVISOIRE. Seule l impression définitive a valeur de texte authentique PROJET DE LOI. de finances rectificative pour 2011.

ATTENTION DOCUMENT PROVISOIRE. Seule l impression définitive a valeur de texte authentique PROJET DE LOI. de finances rectificative pour 2011. 193 SÉNAT DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 ATTENTION DOCUMENT PROVISOIRE Seule l impression définitive a valeur de texte authentique PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2011. (Texte

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie FISCAL Date : 13/02/2009 N : 08.09 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 La loi de finances rectificative pour 2008 (n 2008-1443) a été adoptée le

Plus en détail

ASA Avocats Newsletter

ASA Avocats Newsletter ASA Avocats Newsletter Lettre d information trimestrielle sur l actualité juridique Aktuelles zu Gesetzgebung und Rechtsprechung Spécial : INCIDENCES DE LA LOI «LME» EN DROIT ECONOMIQUE Septembre 2008

Plus en détail

Code général des impôts

Code général des impôts Page 1 sur 5 Code général des impôts Livre premier : Assiette et liquidation de l'impôt Première Partie : Impôts d'état Titre premier : Impôts directs et taxes assimilées Chapitre premier : Impôt sur le

Plus en détail

Cotisations de retraite des avocats salariés : paiement à la CNBF au titre des salaires versés au cours des périodes ci-dessus.

Cotisations de retraite des avocats salariés : paiement à la CNBF au titre des salaires versés au cours des périodes ci-dessus. Agenda Agenda fiscal-social Les dates indiquées ci-après sont les dates limites d'accomplissement des formalités. Les obligations annuelles ou exceptionnelles sont spécialement signalées par une flèche.

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER FISCALEMENT VOTRE CESSION?

COMMENT OPTIMISER FISCALEMENT VOTRE CESSION? COMMENT OPTIMISER FISCALEMENT VOTRE CESSION? La fiscalité de la cession varie fortement selon qu il s agisse d une entreprise individuelle ou d une société, qu elle s effectue à titre onéreux ou à titre

Plus en détail

POINT DE VUE D EXPERTS LETTRE FISCALE

POINT DE VUE D EXPERTS LETTRE FISCALE POINT DE VUE D EXPERTS LETTRE FISCALE En relisant notre édito de l an passé, nous avons envie d espérer pour cette nouvelle année que la paix et la sérénité reviennent sur terre, que la vieille Europe

Plus en détail

SCPI Renovalys 4 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013

SCPI Renovalys 4 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013 Editorial Toute l équipe d Avenir Finance Investment Managers adresse ses meilleurs vœux aux associés de la SCPI

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12 DROIT A RESTITUTION DES IMPOSITIONS DIRECTES EN FONCTION DU REVENU («BOUCLIER FISCAL»). ABROGATION DU DROIT A RESTITUTION.

Plus en détail

PROJET DE LOI. de finances rectificative pour 2011. (Texte définitif)

PROJET DE LOI. de finances rectificative pour 2011. (Texte définitif) PROJET DE LOI adopté le 8 septembre 2011 N 193 SÉNAT DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2011. (Texte définitif) Le Sénat a adopté sans modification,

Plus en détail

Le taux de la réduction d'impôt diffère selon la zone de protection concernée. Il est égal à :

Le taux de la réduction d'impôt diffère selon la zone de protection concernée. Il est égal à : Cabinet Fiscal Urios André, docteur en droit, Conseil fiscal et patrimonial, conseil en investissement et transactions immobilières Le dispositif Malraux Le dispositif «Malraux» est un outil de défiscalisation

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 727 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 7 septembre 2011 PROJET DE LOI de finances rectificative

Plus en détail

COTISATION FONCIÈRE DES ENTREPRISES COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTÉE DES ENTREPRISES

COTISATION FONCIÈRE DES ENTREPRISES COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTÉE DES ENTREPRISES COTISATION FONCIÈRE DES ENTREPRISES COTISATION SUR LA VALEUR AJOUTÉE DES ENTREPRISES SUPPRESSION DE L EXONÉRATION EN FAVEUR DES CRÉATIONS OU EXTENSIONS D ÉTABLISSEMENTS SITUÉS DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES

Plus en détail

Cabinet 2COS SARL. Hôtel IBIS LA CIOTAT Athélia 4 Mardi 12 février 2014. Athélia entreprendre Cabinet 2COS Catherine SANTOS, Expert-comptable

Cabinet 2COS SARL. Hôtel IBIS LA CIOTAT Athélia 4 Mardi 12 février 2014. Athélia entreprendre Cabinet 2COS Catherine SANTOS, Expert-comptable ATHELIA ENTREPRENDRE Cabinet 2COS SARL «Mardi d Athélia» Hôtel IBIS LA CIOTAT Athélia 4 Mardi 12 février 2014 LDF 2014 : IMPOT SOCIETE - CONTRIBUTION EXCEPTIONNELLE INTÉRÊTS DES EMPRUNTS VERSÉS À DES ENTREPRISES

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Sociétés civiles immobilières de gestion

Livret fiscal du créateur d entreprise. Sociétés civiles immobilières de gestion Livret fiscal du créateur d entreprise Sociétés civiles immobilières de gestion Régime d imposition Les sociétés civiles immobilières (SCI) ont pour objet la gestion d'un patrimoine immobilier. Leur activité

Plus en détail

ECHEANCIER FISCAL 2011

ECHEANCIER FISCAL 2011 ECHEANCIER FISCAL 2011 13 janvier Entreprises soumises à la TVA intracommunautaires réalisées en décembre 2010. 17 janvier 1er prélèvement mensuel 17 janvier Retenue à la source - Prélèvement libératoire

Plus en détail

LOIS DE FINANCES 2015-2016 : CE QU IL FAUT RETENIR

LOIS DE FINANCES 2015-2016 : CE QU IL FAUT RETENIR LOIS DE FINANCES 2015-2016 : CE QU IL FAUT RETENIR Nous vous proposons de parcourir les principales mesures fiscales et sociales figurant dans la loi de finances pour 2016, la loi de financement de la

Plus en détail

Loi de finances rectificative pour 2012 et loi de finances pour 2013

Loi de finances rectificative pour 2012 et loi de finances pour 2013 Loi de finances rectificative pour 2012 et loi de finances pour 2013 La loi de finances pour 2013 a été adoptée en dernière lecture par l assemblée nationale fin décembre 2012 après un débat parlementaire

Plus en détail

Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse

Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse I FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES Barème de l impôt sur les revenus de 2006 (impôt

Plus en détail

P A T R I C K M I C H A U D C A B I N E T D ' A V O C A T S ANCIEN MEMBRE DU CONSEIL DE L'ORDRE

P A T R I C K M I C H A U D C A B I N E T D ' A V O C A T S ANCIEN MEMBRE DU CONSEIL DE L'ORDRE P A T R I C K M I C H A U D C A B I N E T D ' A V O C A T S ANCIEN MEMBRE DU CONSEIL DE L'ORDRE PLUS VALUES DE CESSIONS D ACTIONS Contribuables fiscalement domiciliés en France Régime 2013/2014 Art. 17

Plus en détail

POINT DE VUE D EXPERTS LETTRE FISCALE

POINT DE VUE D EXPERTS LETTRE FISCALE POINT DE VUE D EXPERTS LETTRE FISCALE En relisant notre édito de l an passé, nous avons envie d espérer pour cette nouvelle année que la paix et la sérénité reviennent sur terre, que la vieille Europe

Plus en détail

Cas de non-assujettissement ou d exonération de CSG

Cas de non-assujettissement ou d exonération de CSG Cas de non-assujettissement ou d exonération de CSG NOTA : Sauf mention contraire, l exclusion de l assiette de la CSG entraîne exclusion de l assiette de la CRDS. I Revenus d activité A - L assiette de

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002

NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002 NOTE D INFORMATION 2002/01 Du 09 janvier 2002 I. Charges sur salaires au 01/01/2002. A. Sécurité sociale 1) Taux et plafond Mis à part les cotisations d accidents du travail, dont le taux est révisé annuellement,

Plus en détail

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS Certains produits d épargne retraite vous permettent de percevoir une rente viagère. Un certain nombre d entre-eux bénéficient d incitations

Plus en détail

NC 16 Norme comptable relative à la présentation des états financier des OPCVM

NC 16 Norme comptable relative à la présentation des états financier des OPCVM NC 16 Norme comptable relative à la présentation des états financier des OPCVM Objectif 01. La Norme Comptable NC 01 - «Norme comptable Générale» définit les règles relatives à la présentation des états

Plus en détail

TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES

TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES TFB-13 2012 TAXE FONCIERE SUR LES PROPRIETES BATIES EXONERATION EN FAVEUR DES ENTREPRISES NOUVELLES POUR LES ETABLISSEMENTS QU ELLES ONT CREES OU REPRIS A UNE ENTREPRISE EN DIFFICULTE Code Général des

Plus en détail

Projet. de loi de finances pour 2000. Imposition des plus-values

Projet. de loi de finances pour 2000. Imposition des plus-values Projet de loi de finances pour 2000 Imposition des plus-values PLF 2000 Imposition des plus-values 3 Rapport sur l imposition des plus-values PLF 2000 Imposition des plus-values 5 Aux termes de l article

Plus en détail

LOI DE FINANCES 2016 SOMMAIRE. Sommaire... 1 PARTIE 1 LA LOI DE FINANCES POUR 2016... 5

LOI DE FINANCES 2016 SOMMAIRE. Sommaire... 1 PARTIE 1 LA LOI DE FINANCES POUR 2016... 5 Loi de finances rectificative pour 2015 : les principales mesures fiscales FIS101 / FIS321 Version du 07/01/2016 SOMMAIRE Sommaire... 1 PARTIE 1 LA LOI DE FINANCES POUR 2016... 5 Séquence 1. L IMPOT SUR

Plus en détail

Ces informations n ont qu une valeur indicative et ne se substituent pas à la documentation officielle de l administration.

Ces informations n ont qu une valeur indicative et ne se substituent pas à la documentation officielle de l administration. Fiscalité des Etats-Unis Ces informations n ont qu une valeur indicative et ne se substituent pas à la documentation officielle de l administration. Généralités Les Etats-Unis étant un Etat fédéral, les

Plus en détail

Loi de finances pour 2015. Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015. Loi de finances rectificative pour 2014

Loi de finances pour 2015. Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015. Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de finances pour 2015 Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015 Loi de finances rectificative pour 2014 Les lois de finances de fin 2014 n ont pas mis en place de réformes majeures. La mesure

Plus en détail

Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014

Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014 Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014 INTRODUCTION : Le projet de loi de finances est bâti sur une prévision de croissance de +0,1 % en 2013 et de +0,9 % en 2014. Cette dernière

Plus en détail

ETAT DE NOTIFICATION DES TAUX D'IMPOSITION DES TAXES DIRECTES LOCALES POUR 2012

ETAT DE NOTIFICATION DES TAUX D'IMPOSITION DES TAXES DIRECTES LOCALES POUR 2012 COMMUNE : 010 BONDY N 1259 COM (1) ARRONDISSEMENT : TRESORERIE SPL : 93 BOBIGNY TRESORERIE DE BONDY ETAT DE NOTIFICATION DES TAUX D'IMPOSITION DES TAXES DIRECTES LOCALES POUR 2012 TAUX FDL 2012 I RESSOURCES

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2010 n 2010-1658 du 29 Décembre 2010 - JO du 30/12/2010

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2010 n 2010-1658 du 29 Décembre 2010 - JO du 30/12/2010 RÉSUMÉ LOI DE FINANCES POUR 2011 n 2010-1657 du 29 Décembre 2010 - JO du 30/12/2010 et LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2010 n 2010-1658 du 29 Décembre 2010 - JO du 30/12/2010 BP 8 83560 RIANS Tél :

Plus en détail

Version du 21/01/2013 au 13/05/2014 comparée avec la version au 13/05/2014. Changements aux fragments de document. Le fragment Contenu a été modifié

Version du 21/01/2013 au 13/05/2014 comparée avec la version au 13/05/2014. Changements aux fragments de document. Le fragment Contenu a été modifié 1 sur 7 14/05/2014 10:43 Version du 21/01/2013 au 13/05/2014 comparée avec la version au 13/05/2014 Etat des différences Changements aux fragments de document premier Le fragment Contenu a été modifié

Plus en détail

Actualité du Droit Fiscal

Actualité du Droit Fiscal Actualité du Droit Fiscal Janvier 2014 Table des matières 1. Mesures entrées en vigueur... 2 1.1. Principales mesures relatives à l'imposition des sociétés... 2 Limitation de la déductibilité des intérêts

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LES MÉCANSIMES DE LA LOI ROBIEN

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LES MÉCANSIMES DE LA LOI ROBIEN LES MÉCANSIMES DE LA LOI ROBIEN La défiscalisation immobilière : loi Robien Introduction La Loi de Robien, dispositif de défiscalisation immobilière mis en place en 2003, accordait certains avantages fiscaux

Plus en détail

1) Charges sociales et fiscales sur les salaires au 1er janvier 2014

1) Charges sociales et fiscales sur les salaires au 1er janvier 2014 NOTE D INFORMATION JANVIER 2014 RUBRIQUE SOCIALE 1) Charges sociales et fiscales sur les salaires au 1er janvier 2014 Cotisations Taux global % Part employeur % Part salariale % Assiette I - URSSAF(*)

Plus en détail

LA LETTRE DE EDITO. Refonte du barème de l IR. Optimisez votre Impôt sur le revenu! N 26 Mai 2015. Tranches (1)

LA LETTRE DE EDITO. Refonte du barème de l IR. Optimisez votre Impôt sur le revenu! N 26 Mai 2015. Tranches (1) LA LETTRE DE N 26 Mai 2015 EDITO Optimisez votre Impôt sur le revenu! Nous vous proposons dans cette lettre d information les règles principales applicables pour déterminer et optimiser votre impôt sur

Plus en détail

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE N 165 5 aout 2014 SOMMAIRE P. 1 et 2 p.2 Projet de loi de financement rectificatif de la sécurité sociale pour 2014 Suppression de la règlementation relative aux sommes versées

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 REDRESSEMENT FISCAL : RECTIFICATION CONTRADICTOIRE ET IMPOSITION D'OFFICE

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 REDRESSEMENT FISCAL : RECTIFICATION CONTRADICTOIRE ET IMPOSITION D'OFFICE REDRESSEMENT FISCAL : RECTIFICATION CONTRADICTOIRE ET IMPOSITION D'OFFICE Les procédures de rectification de l'impôt Introduction L'administration fiscale procède régulièrement à des contrôles des sommes

Plus en détail

ETAFI. Millésime 2016 (v.28.1)

ETAFI. Millésime 2016 (v.28.1) ETAFI Millésime 2016 (v.28.1) Sommaire 1. Réforme des valeurs locatives, obligation déclarative... 3 2. La mise à jour fiscale 2016 - Liasse fiscale... 5 Ajout et suppression de déclarations et annexes...

Plus en détail

MECENAT. Pour les Entreprises : Association PROMOZIK 174 rue Edouard Vaillant, 37000 TOURS Tél. : 02.47.44.93.25 / 06.11.76.53.21 www.promozik.

MECENAT. Pour les Entreprises : Association PROMOZIK 174 rue Edouard Vaillant, 37000 TOURS Tél. : 02.47.44.93.25 / 06.11.76.53.21 www.promozik. MECENAT La loi du 1er août 2003, relative au mécénat, aux associations et aux fondations, permet désormais d encourager plus systématiquement les initiatives privées, qu il s agisse de celles des entreprises

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

La révision des valeurs locatives professionnelles

La révision des valeurs locatives professionnelles La révision des valeurs locatives professionnelles Communication d étape MM. François Marc et Pierre Jarlier rapporteurs spéciaux de la mission «Relations avec les collectivités territoriales» Mercredi

Plus en détail

Imposition des revenus et des profits fonciers.

Imposition des revenus et des profits fonciers. Imposition des revenus et des profits fonciers. I. Les revenus fonciers soumis à l IR : Sont soumis à l IR: II. les revenus provenant de la location des immeubles ( bâtis ou non bâtis : terrain). Situé

Plus en détail

Cas pratique de synthèse FER

Cas pratique de synthèse FER Cas pratique de synthèse FER I. L impôt sur le revenu Mme. FER Lucie est chef d entreprise. Elle détient 90% d une SARL assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège est à MONTPELLIER. Mariée à Monsieur

Plus en détail

TAXE ADDITIONNELLE À LA TAXE SUR LES SURFACES COMMERCIALES (Art. 302 bis ZA du code général des impôts) NOTICE EXPLICATIVE

TAXE ADDITIONNELLE À LA TAXE SUR LES SURFACES COMMERCIALES (Art. 302 bis ZA du code général des impôts) NOTICE EXPLICATIVE DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LES SURFACES COMMERCIALES (TaSCom) (Loi n 72-657 du 13 juillet 1972 modifiée par l article 77 de la loi n 2009-1673 de finances pour 2010, l article 37

Plus en détail

CESSATION D ACTIVITÉ OU DÉCÈS

CESSATION D ACTIVITÉ OU DÉCÈS CESSATION D ACTIVITÉ OU DÉCÈS 430 La notion de cessation d activité doit être définie avec précision, car elle emporte, en matière fiscale, des conséquences importantes, notamment l imposition immédiate

Plus en détail

prévues au 1. «3. L'exonération s'applique dans les mêmes conditions aux parts de fonds d'investissement de proximité définis par l'article L.

prévues au 1. «3. L'exonération s'applique dans les mêmes conditions aux parts de fonds d'investissement de proximité définis par l'article L. Article 16 I. - Le I de l'article 885 I ter du code général des impôts est ainsi modifié : 1 Les trois alinéas sont regroupés sous un 1 ; 2 Dans le premier alinéa, après les mots : «sa souscription au

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Livret fiscal du créateur d entreprise Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Mars 2012 Régime micro BIC Régime d'imposition de plein droit des entreprises individuelles dont le

Plus en détail

COMPARATIF Belgique France SUR LE REGIME SIMPLIFIE DES ENTREPRENEURS.

COMPARATIF Belgique France SUR LE REGIME SIMPLIFIE DES ENTREPRENEURS. COMPARATIF Belgique France SUR LE REGIME SIMPLIFIE DES ENTREPRENEURS. BELGIQUE PROPOSITION DE LOI n 1618 du 19 JANVIER 2016 : Proposition de loi-cadre visant à créer un statut simplifié pour les indépendants.

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : DGFIP BIC - Plus-values et moins-values - Régimes particuliers - Plus et moins-values

Plus en détail

Guide 2016 de la fiscalité patrimoniale

Guide 2016 de la fiscalité patrimoniale Guide 2016 de la fiscalité patrimoniale LAZARD FRÈRES GESTION SAS 25, rue de Courcelles 75008 Paris Avertissement : Ce document, strictement confidentiel, est remis à son destinataire à titre d information.

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS 15 NOVEMBRE 2015 N 20/2015 PROJET PLFR 2015 Le point sur le projet de loi de finances rectificative pour 2015 Le projet de loi de finances rectificative pour 2015 a été présenté

Plus en détail

FISCAL SOCIAL JURIDIQUE. Numéro 84 juillet 2014

FISCAL SOCIAL JURIDIQUE. Numéro 84 juillet 2014 Numéro 84 juillet 2014 FISCAL - Adoption du projet de loi de finances rectificative pour 2014 par l'assemblée nationale - Commentaires administratifs des derniers aménagements du crédit d'impôt développement

Plus en détail

4 Indices actualisés/ Janvier 2012.

4 Indices actualisés/ Janvier 2012. 4 Indices actualisés/ Janvier 2012. - consommation - construction activités tertiaires - loyers commerciaux - 1 Indice des prix à la consommation : évolution de l'index des prix : IPC est fixé à 125,09

Plus en détail

B.O.I. N 1 du 2 JANVIER 2009 [BOI 4L-1-09]

B.O.I. N 1 du 2 JANVIER 2009 [BOI 4L-1-09] B.O.I. N 1 du 2 JANVIER 2009 [BOI 4L-1-09] Références du document 4L-1-09 Date du document 02/01/09 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 4 L-1-09 N 1 du 2 JANVIER 2009 TAXES DIVERSES DUES PAR LES ENTREPRISES PRELEVEMENT

Plus en détail

Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (1). Article 16

Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (1). Article 16 Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (1). Article 16 I. - Le I de l'article 885 I ter du code général des impôts est ainsi modifié : 1 Les trois alinéas

Plus en détail

Fiche n 1 : Les ratios de niveau SITUATION FINANCIERE : commune de SAINT-REMY-LES-CHEVREUSE

Fiche n 1 : Les ratios de niveau SITUATION FINANCIERE : commune de SAINT-REMY-LES-CHEVREUSE Fiche n 1 : Les ratios de niveau SITUATION FINANCIERE : commune de SAINT-REMY-LES-CHEVREUSE 1 Département : Yvelines Poste : 785 Instruction comptable : M14 N INSEE : 575 Population avec double comptes

Plus en détail

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier PATRIMMO HABITATION 1 Société Civile de Placement Immobilier INVESTISSEZ EN PARTS DE SCPI DANS L IMMOBILIER RÉSIDENTIEL BBC EN CONTREPARTIE D UNE DURÉE DE CONSERVATION DES PARTS ÉGALE À LA DURÉE DE VIE

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale. Article 2 Article 2 Article 2

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale. Article 2 Article 2 Article 2 227 TABLEAU COMPARATIF Article 1 er Article 1 er Article 1 er Les articles 2 à 10 fixent, en application de l avantdernier alinéa de l article 34 de la Constitution, les objectifs de la programmation pluriannuelle

Plus en détail

Nouvelles mesures HORS- SÉRIE. fiscales et sociales FÉVRIER 2016. Loi de finances pour 2016 Loi de finances rectificative

Nouvelles mesures HORS- SÉRIE. fiscales et sociales FÉVRIER 2016. Loi de finances pour 2016 Loi de finances rectificative FÉVRIER 2016 HORS- SÉRIE Nouvelles mesures fiscales et sociales FISCAL SOCIAL INDICES Loi de finances pour 2016 Loi de finances rectificative pour 2015 Loi de financement de la sécurité sociale pour 2016

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA RÉPRESSION DES ABUS DE DROIT [DB 13L1534]

SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA RÉPRESSION DES ABUS DE DROIT [DB 13L1534] SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA Références du document 13L1534 Date du document 01/07/02 Le 24 juillet 1986, Mme G... a acquis par donation partage un immeuble à usage de commerce

Plus en détail

Principales m esures fiscales de la Loi de finances pour 2013 et de la 3 ème Loi de finances rectificative pour 2012

Principales m esures fiscales de la Loi de finances pour 2013 et de la 3 ème Loi de finances rectificative pour 2012 Principales m esures fiscales de la Loi de finances pour 2013 et de la 3 ème Loi de finances rectificative pour 2012 La loi de finances pour 2013 et la loi de finances rectificative pour 2012 ont été définitivement

Plus en détail

ANNEE UNIVERSITAIRE 2005 2006

ANNEE UNIVERSITAIRE 2005 2006 ANNEE UNIVERSITAIRE 2005 2006 DISCIPLINE : UV 201 DROIT FISCAL 40 rue des Jeûneurs 75002 PARIS Examen d Essai : Semaine du Lundi 27/03/2006 au Samedi 01/04/2006 Durée de l épreuve : 4 heures Le sujet comporte

Plus en détail

Vendôme Régions SOCIÉTÉ CIVILE DE PLACEMENT IMMOBILIER. L investissement immobilier en région via une SCPI

Vendôme Régions SOCIÉTÉ CIVILE DE PLACEMENT IMMOBILIER. L investissement immobilier en région via une SCPI Vendôme Régions SOCIÉTÉ CIVILE DE PLACEMENT IMMOBILIER L investissement immobilier en région via une SCPI Vendôme Régions SCPI à capital variable AVERTISSEMENT L investissement en parts de la SCPI VENDÔME

Plus en détail

Cette circulaire est disponible sur les sites www.circulaires.gouv.fr et www.securite-sociale.fr

Cette circulaire est disponible sur les sites www.circulaires.gouv.fr et www.securite-sociale.fr Ministère de l emploi, du travail et de la santé Ministère du budget, des comptes publics et de la réforme de l Etat Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Le ministre du travail, de l emploi

Plus en détail

LES DECLARATIONS LES RELATIONS AVEC L ADMINISTRATION FISCALE ET LES ORGANISMES SOCIAUX

LES DECLARATIONS LES RELATIONS AVEC L ADMINISTRATION FISCALE ET LES ORGANISMES SOCIAUX LES DECLARATIONS LES RELATIONS AVEC L ADMINISTRATION FISCALE ET LES ORGANISMES SOCIAUX SOMMAIRE GENERALITES... 2 LE REGIME ENTREPRISE ET LA TVA... 3 LES OPERATIONS IMPOSABLES ET NON IMPOSABLES... 4 LA

Plus en détail

Point de vue d experts

Point de vue d experts Point de vue d experts Nous profitons de cette nouvelle année pour vous présenter nos meilleurs vœux. Nous ne vous proposerons pas des vœux d une fiscalité allégée car nous n y croyons pas, mais des vœux

Plus en détail