des défibrillateurs dans le métro de marseille

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "des défibrillateurs dans le métro de marseille"

Transcription

1 25 Juin 2010 des défibrillateurs dans le métro de marseille Contact Presse : Christiane D'ANDREA

2 En France, on compte à morts par arrêt cardiaque chaque année (soit 200 morts par jour), et environ en Ile-de-France. Si un massage cardiaque et un défibrillateur étaient utilisés pour la réanimation dans les cinq premières minutes après l'arrêt cardiaque, on passerait à 30% de chances de survie sans séquelle. Le délai d'intervention des équipes d'urgence étant en moyenne de 7 à 8 minutes, l'idéal serait que la défibrillation se réalise dans les cinq minutes suivant l'accident, afin d'augmenter les chances de survie. A l'instar de la Ville de Marseille où de nombreux bâtiments sont déjà équipés, la RTM a tout mis en œuvre pour équiper ses 28 stations de métro afin de venir en aide à ses voyageurs en situation difficile, lors d'un accident cardiaque. Décidée en décembre 2009, cette opération touche à sa fin : toutes les stations de métro -y compris celles ouvertes dernièrement- ont été câblées et équipées d'un coffret contenant un défibrillateur. Ces coffrets contiennent également un kit pratique d'utilisation avec des gants, des ciseaux, des rasoirs ce qui constitue un "+" dans un moment où chaque geste compte. Aujourd'hui, 25 Juin 2010, Karim ZERIBI, Président du Conseil d'administration de la RTM, a le plaisir de vous présenter l'ensemble du dispositif mis en place, en présence du Contre-Amiral Pierre Marie DELPLANQUE, Commandant le Bataillon des Marins Pompiers de Marseille, et du Docteur MEYRAND, Médecin-Chef au BMPM.

3 -1/5- Coffret vert EMPLOI DES DEFIBRILLATEURS A l'issue d'un appel d'offres, la RTM a choisi d'implanter des défibrillateurs semi-automatiques (DSA) dans l'ensemble de ses stations de métro afin de permettre à tout voyageur, à tout agent de la RTM, d'intervenir rapidement et efficacement sur une personne en difficulté, et ce, sans connaissance médicale spécifique. Il est, en effet, inutile d'avoir suivi une formation pour pouvoir utiliser efficacement ces appareils. La personne qui utilise le défibrillateur doit simplement suivre les instructions vocales données par l appareil. Le défibrillateur semi-automatique s'adapte à la vitesse de réaction du sauveteur : il explique où et comment placer les électrodes, analyse l'état du coeur du patient et -s'il a détecté un arrêt cardiaque- et uniquement dans ce cas, guide l'utilisateur pour déclencher la défibrillation sur simple pression d'un bouton. Il adapte alors le choc électrique délivré à la morphologie de la victime. Chacun peut donc s'en servir sans danger, ni pour les autres, ni pour lui-même. Si le premier choc électrique ne suffit pas à faire repartir le cœur, le défibrillateur conseillera un massage cardiaque en donnant les consignes pour bien l'exécuter (où positionner ses mains, comment masser, etc). Dès l ouverture du boîtier, un appel est automatiquement déclenché vers le Centre de Supervision des Réseaux de la RTM (CSR) où un technicien -dont la mission est la surveillance des stations de métro et des installations sécuritaires- réceptionne le signal d'alarme. L utilisation d un défibrillateur intervient dans une chaîne de survie : - alerte immédiate des secours et des gestionnaires d'alarmes du métro, - prise en compte et diagnostic ultra-rapide de l'état du malade - mise en œuvre rapide d une réanimation cardio-pulmonaire ("massage cardiaque )

4 -2/5- IMPLANTATION DANS LE METRO Dans les stations de métro, un appareil par station a été installé à proximité du visiophone (Cf photo). Chaque implantation a été validée par le Bataillon des Marins Pompiers avec le souci : - d'une bonne visibilité, à portée de tout adulte, - d'une uniformité d implantation, - d'une surveillance vidéo sécuritaire grâce à la proximité des visiophones. Une signalétique spécifique doit guider le voyageur et l'aider à identifier l emplacement du DSA dans la station. COUT DE L'OPERATION : La RTM a fait le choix de la location maintenance. Ce marché, qui comprend la location, l installation, et la maintenance des défibrillateurs représente, sur 4 ans, un coût de fonctionnement pour la RTM d environ euros. soit une coût approximatif par mois de 60 euros par appareil. -3/5-

5 Arrêté du 6 novembre 2009 relatif à l initiation des personnes non médecins à l utilisation des défibrillateurs automatisés externes Art. 1er. L utilisation d un défibrillateur automatisé externe par des personnes non médecins en cas d arrêt cardiaque repose sur des gestes simples pour lesquels une initiation courte et pratique est de nature à augmenter le taux de survie des victimes. Art. 2. Cette initiation, non obligatoire, a pour objet l acquisition par la population des connaissances nécessaires à : identifier les signes permettant de reconnaître un arrêt cardiaque, réaliser, auprès d une victime d un arrêt cardiaque, les gestes permettant d augmenter les chances de survie. Art. 3. Cette initiation est dispensée par les formateurs en premiers secours des associations agréées ou des organismes habilités à l enseignement du secourisme, des enseignants des centres d enseignement des soins d urgence et les professionnels de santé dont l éducation et la prévention font partie de leur domaine de compétences. Elle est réalisée en groupes de dix à douze personnes afin que chacune d elles puisse pratiquer, ellemême, les gestes adaptés en situation de simulation. Elle ne donne lieu à aucune délivrance de diplôme ou d attestation. Art. 4. Les connaissances à acquérir concernent les domaines suivants : les mécanismes physiopathologiques de l arrêt cardiaque : rappel bref la reconnaissance d un arrêt cardiaque : théorie et pratique la conduite à tenir devant un arrêt cardiaque (appeler masser défibriller) : démonstration pratique. Art. 5. Le directeur général de la santé ou son représentant est chargé de l exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française. -4/5-

6 SITUATION DES AUTRES RESEAUX : * La SNCF a lancé un programme d implantation de DSA dans les gares en juin * L implantation de DSA dans les stations de métro et du RER RATP est en cours : 11 stations pilotes ont été déterminées et elles en seront équipées au cours de l'été * Autres entreprises privées qui implantent un DSA : la grande distribution (Auchan, Carrefour ). * A Marseille, une grande opération d'implantation de défibrillateurs a été lancée dans toute la ville : implantation dans les mairies, le Palais des Sports, les théâtres, les hôpitaux, le Centre de Transfusion Sanguine, les stades, au Conseil Général Par ailleurs, plus de enfants des écoles primaires ont été formés aux gestes de premier secours et à l'utilisation des défibrillateurs. -5/5-

Se former. aux gestes qui sauvent. et apprendre à utiliser un défibrillateur

Se former. aux gestes qui sauvent. et apprendre à utiliser un défibrillateur Se former aux gestes qui sauvent et apprendre à utiliser un défibrillateur L'intervention dans les premières minutes, avant l'arrivée des secours, est capitale. Connaître les bons réflexes vous aide à

Plus en détail

CardiOuest Mail : info@cardiouest.fr - Téléphone : 02.30.96.19.53.

CardiOuest Mail : info@cardiouest.fr - Téléphone : 02.30.96.19.53. CardiOuest Chaque jour en France, environ 200 personnes succombent d'un Arrêt Cardiaque Soudain (ACS). C'est 10 fois plus que le nombre de victime d'accident de la route. Faute d'intervention rapide, le

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL «Au-delà de l obligation réglementaire, un enjeu de prévention» EVOLUTION DES PROGRAMMES DE SST Des textes récents des ministères chargés de la santé et de l intérieur

Plus en détail

Une question : Si demain vous étiez face à une personne victime d'un arrêt cardiaque, sauriez-vous faire face à la situation?

Une question : Si demain vous étiez face à une personne victime d'un arrêt cardiaque, sauriez-vous faire face à la situation? Une question : Si demain vous étiez face à une personne victime d'un arrêt cardiaque, sauriez-vous faire face à la situation? Le jeudi 25 mars 2010 à 14h30, à la Maison des Sports, Monsieur Jean Pierre

Plus en détail

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent

Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Arrêt cardiaque Les 3 gestes qui sauvent Professeur Pierre CARLI D.A.R. et SAMU Hôpital Necker Paris, France 1 AC et mort subite Le sujet s effondre brutalement (éventuellement convulse ) Interruption

Plus en détail

FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA

FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA FORMATION À LA DÉFIBRILLATION DSA - DEA Durée : 4h Personnels concernés : Tout le personnel volontaire. Formation au secourisme PROGRAMME DE LA FORMATION 1 re partie : Qu est ce que la fibrillation? Objectifs

Plus en détail

REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE. Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile

REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE. Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile 1 ARRÊT CARDIO-RESPIRATOIRE L arrêt cardiaque peut être d origine cardiaque ou secondaire

Plus en détail

DECOUVERTE DE LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE DAE

DECOUVERTE DE LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE DAE Formation - Secourisme - Solidarité DECOUVERTE DE LA DEFIBRILLATION AUTOMATISEE EXTERNE DAE Objectif Depuis, le Décret n 2007 705 du 4 mai 2007 autorisant l'utilisation des défibrillateurs automatisés

Plus en détail

Formation Premier Secours PSC1 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015

Formation Premier Secours PSC1 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015 Formation dispensé par Géraldine et Didier, de la Croix Rouge d Etrepagny, le samedi 19 Décembre 2015 Dans le cadre de notre activité sportive, une formation de premier secours (PSC1) peut amener à répondre

Plus en détail

Défibrillation et Grand Public. Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline

Défibrillation et Grand Public. Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline Défibrillation et Grand Public Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline Quelques chiffres (1) 50 à 60 000 décès en France par mort subite dont la moitié font suite à l apparition d une tachycardie

Plus en détail

M.A.C. Sauveteurs secouristes du travail - SST recyclage

M.A.C. Sauveteurs secouristes du travail - SST recyclage Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 12/02/2016. Fiche formation M.A.C. Sauveteurs secouristes du travail - SST maintien et actualisation des compétences (Recyclage) - N

Plus en détail

Gestion des urgences

Gestion des urgences Gestion des urgences - Semi-automatique - Primedic HeartSave PAD Défibrillateur semi-automatique Un arrêt cardiaque ne peut être évité, mais les conséquences, si! Avec le Primedic HeartSave PAD, vous possédez

Plus en détail

La sécurité et l'accueil du public

La sécurité et l'accueil du public Guide technique : Organisateur > Sécurité et accueil du public > Sécurité et accueil du public La sécurité et l'accueil du public L'accueil de spectateurs, à titre onéreux ou gracieux, engage la responsabilité

Plus en détail

Plan particulier de mise en sécurité

Plan particulier de mise en sécurité Circonscription: Commune:.. Ecole: Adresse:. Téléphone: Plan particulier de mise en sécurité Risques Majeurs concernés :. Directeur (trice) :. Document Jean Pierre Mariani - CPC ACMO sécurité novembre

Plus en détail

Formation Sauveteur. Informations sur la formation de Sauveteur Secouriste du travail (SST) : Formation SST

Formation Sauveteur. Informations sur la formation de Sauveteur Secouriste du travail (SST) : Formation SST Formation Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Informations sur la formation de Sauveteur Secouriste du travail (SST) : La formation des Sauveteurs Secouristes du Travail (SST) est rendue obligatoire

Plus en détail

LES ATELIERS DE L ANDIISS 6 DÉCEMBRE 2007 MALAKOFF

LES ATELIERS DE L ANDIISS 6 DÉCEMBRE 2007 MALAKOFF 6 DÉCEMBRE 2007 MALAKOFF 1 L UTILISATION DES DEFIBRILLATEURS DANS LES EQUIPEMENTS SPORTIFS Sylvie MILED Pierre-Yves FAVREAU 2 Demain, devrons nous équiper tous les équipements sportifs en défibrillateurs?

Plus en détail

Centre de gestion. Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion. Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes Pôle Organisation et Sécurité au Travail Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Service Hygiène et Sécurité Dans le cadre de la prévention des risques professionnels, le Centre de Gestion des Hautes- Alpes

Plus en détail

A.F.G.S.U. 1. Les Formations diplômantes. Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC.

A.F.G.S.U. 1. Les Formations diplômantes. Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC. A.F.G.S.U. 1 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence Niveau 1 Arrêté du 3 mars 2006 Validité 4 ans Acquérir les connaissances nécessaires à l identification d une urgence à caractère médical

Plus en détail

Opération «Ils chantent pour le coeur»

Opération «Ils chantent pour le coeur» DOSSIER DE PRESSE Opération «Ils chantent pour le coeur» Album au profit de l'association les Défibrill'Acteurs Contact Presse Les Défibrill Acteurs Stéphanie Cassan Téléphone : 01 75 51 30 67 Email :

Plus en détail

Sommaire. Enjeux 3. Les formations possibles 4. Les formations de formateurs 5. Comment partir en formation? 6. La formation continue de formateur 8

Sommaire. Enjeux 3. Les formations possibles 4. Les formations de formateurs 5. Comment partir en formation? 6. La formation continue de formateur 8 Sommaire Enjeux 3 Les formations possibles 4 Les formations de formateurs 5 Comment partir en formation? 6 La formation continue de formateur 8 Ouvrir une ou plusieurs sessions PSC 1 9 Les formations d

Plus en détail

Réglementation Formation SST

Réglementation Formation SST Réglementation Formation SST Définition : Un sauveteur-secouriste du travail (SST) est un membre du personnel volontaire ou désigné pour porter secours en cas d'accident. Il doit être capable de porter

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU DAE FRED EASY SCHILLER

GUIDE D UTILISATION DU DAE FRED EASY SCHILLER µ GUIDE D UTILISATION DU DAE FRED EASY SCHILLER Allumer le DAE Appuyer sur le bouton MARCHE/ARRÊT pour allumer le dispositif Préparer le Patient (Utiliser le kit de secours présent dans la sacoche du DAE)

Plus en détail

La formation aux premiers secours

La formation aux premiers secours La formation aux premiers secours Les premiers secours sont l'ensemble des techniques d'aide d'urgence données aux blessés et malades par une personne qui n'est pas nécessairement médecin. Elles ont pour

Plus en détail

Alerte (premiers secours)

Alerte (premiers secours) Alerte (premiers secours) L alerte (les Suisses utilisent le terme d alarme) est le moyen qui permet l'intervention des secours publics. Il est nécessaire de passer une alerte lorsqu'un danger menace une

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L AUDE

DEPARTEMENT DE L AUDE PRÉFECTURE DE L'AUDE CONSEIL GENERAL de l AUDE PROTOCOLE INTEMPERIES APPLIQUE AUX TRANSPORTS SCOLAIRES DEPARTEMENT DE L AUDE Le Préfet de l Aude, Le Président du Conseil Général, Bernard LEMAIRE Marcel

Plus en détail

FORMATION A L UTILISATION DES DEFIBRILLATEURS mis en place dans les équipements sportifs communautaires Point presse du mardi 27 octobre 2009 18 h

FORMATION A L UTILISATION DES DEFIBRILLATEURS mis en place dans les équipements sportifs communautaires Point presse du mardi 27 octobre 2009 18 h FORMATION A L UTILISATION DES DEFIBRILLATEURS mis en place dans les équipements sportifs communautaires Point presse du mardi 27 octobre 2009 18 h 1 Descriptif de l opération «défibrillateurs» Installation

Plus en détail

L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP)

L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP) CHAPITRE 15 L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP) Les actions marquantes de 2007 319 De nombreuses conventions de partenariat signées 319 L OPPBTP présent

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-012452 CHU - Pierre Zobda Quitman Route de Chateauboeuf - BP 632 97261 Fort-de-France

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-012452 CHU - Pierre Zobda Quitman Route de Chateauboeuf - BP 632 97261 Fort-de-France RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 22 avril 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-012452 CHU - Pierre Zobda Quitman Route de Chateauboeuf - BP 632 97261 Fort-de-France Objet : Inspection sur le thème

Plus en détail

Ce défibrillateur est installé dans le bâtiment de l ancienne mairie.

Ce défibrillateur est installé dans le bâtiment de l ancienne mairie. Ce défibrillateur est installé dans le bâtiment de l ancienne mairie. d un haut-parleur qui donne des messages sonores et guide le sauveteur dans son action D un accumulateur (batterie) d énergie qui permet

Plus en détail

LE MINISTRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES

LE MINISTRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-Direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé

Plus en détail

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION

LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION LES DIFFERENTS RISQUES ET LES MESURES DE BONNE GESTION Une entreprise présente différents type de risque. Les conséquences peuvent être plus ou moins graves. De simples précautions peuvent éviter ou limiter

Plus en détail

Communiqué. La FFPSC a du Coeur. Face à la mort subite, le défibrillateur peut sauver des vies

Communiqué. La FFPSC a du Coeur. Face à la mort subite, le défibrillateur peut sauver des vies Communiqué La FFPSC a du Coeur Face à la mort subite, le défibrillateur peut sauver des vies A Chartres, le 6 décembre 2013, la FFPSC, via son comité directeur, a rappelé toute l attention qu elle porte

Plus en détail

Spécificités de la réanimation lors des accidents liés à la pratique sportive

Spécificités de la réanimation lors des accidents liés à la pratique sportive La mort subite non traumatique liée aux activités physiques et sportives Spécificités de la réanimation lors des accidents liés à la pratique sportive Professeur Pierre CARLI Docteur Michel NAHON SAMU

Plus en détail

C A T L O G U E R M N S

C A T L O G U E R M N S C A T A L O G U E D E F O R M A T I O N S 0 SOMMAIRE INCENDIE v PREMIERE INTERVENTION... 2 v EQUIPIER DE PREMIERE INTERVENTION. 3 v MANIPULATION D EXTINCTEUR 4 v TECHNIQUE D EVACUATION. 5 v EXERCICE D

Plus en détail

FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC

FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC A.F.G.S.U. 1 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence Niveau 1 Arrêté du 30 décembre 2014 Validité 4 ans Acquérir les connaissances permettant l identifi cation d une situation d urgence

Plus en détail

1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL :

1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL : De : Société Projets & Formations 293 rue de jonquilles 84100 Orange yveslozano@projets-formations.com +33 (0)6 18 72 39 98 1. FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL : Projets et Formations est en mesure

Plus en détail

Arrêt cardiaque. Edito P

Arrêt cardiaque. Edito P Arrêt cardiaque et défibrillateur Edito de Pierre Carli, Directeur du Samu de Paris PAGE 1 Interview d Isabelle Weill, Présidente de l Association RMC/BFM PAGE 2 Le Bus du Cœur PAGE 3 La contraction cardiaque

Plus en détail

Numérotation : Modification de la décision n 02-1179 établissant la liste des numéros d urgence

Numérotation : Modification de la décision n 02-1179 établissant la liste des numéros d urgence Décembre 2015 Numérotation : Modification de la décision n 02-1179 établissant la liste des numéros d urgence Consultation publique (9 décembre 15 janvier 2016) ISSN : 2258-3106 Autorité de régulation

Plus en détail

Prise de position des représentants médicaux SSMUS et. SSAR à l OdA Sauvetage: professions d ambulancier diplômé ES et. de technicien ambulancier

Prise de position des représentants médicaux SSMUS et. SSAR à l OdA Sauvetage: professions d ambulancier diplômé ES et. de technicien ambulancier Prise de position des représentants médicaux SSMUS et SSAR à l OdA Sauvetage: professions d ambulancier diplômé ES et de technicien ambulancier La Société suisse de médecine d urgence et de sauvetage (SSMUS)

Plus en détail

RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES

RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES SOMMAIRE : Définitions DAE / DSA / DEA. Les accessoires recommandés. Notion de système d information pour les secours spécialisés. Les

Plus en détail

Or 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de ces gestes simples pratiqués par le premier témoin.

Or 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de ces gestes simples pratiqués par le premier témoin. La mort subite est la conséquence d un arrêt cardiaque et respiratoire. Elle survient soudainement chez un individu qui se livre à ses occupations habituelles : au travail, en faisant ses courses, mais

Plus en détail

Formation SST (Initiale):

Formation SST (Initiale): Formation SST (Initiale): Sauveteurs Secouristes du Travail Selon la Circulaire CNAMTS/DRP n -Cir-32/2010 du 3 décembre 2010 abrogeant la circulaire n -Cir. 53/2007. Public Concerné Toute personne motivée

Plus en détail

L ARRET CARDIAQUE. Dr MAITRE Département de médecine d urgence CESU 45

L ARRET CARDIAQUE. Dr MAITRE Département de médecine d urgence CESU 45 L ARRET CARDIAQUE Dr MAITRE Département de médecine d urgence CESU 45 INTRODUCTION On ne peut pas faire face à une situation que l on n a pas correctement évaluée L approche du malade en situation d urgence

Plus en détail

ESSONNE TÉLÉASSISTANCE

ESSONNE TÉLÉASSISTANCE ESSONNE TÉLÉASSISTANCE UNE CENTRALE D ÉCOUTE 24 heures sur 24 7 jours sur 7 www.essonne.fr Édito Partenaire de la vie quotidienne des Essonniens, le Conseil général a mis en place un dispositif de téléassistance

Plus en détail

DÉFIBRILLATEUR? C est un appareil qui permet de sauver la vie d une personne qui subit un arrêt cardiaque.

DÉFIBRILLATEUR? C est un appareil qui permet de sauver la vie d une personne qui subit un arrêt cardiaque. UN DÉFIBRILLATEUR EST UTILISABLE PAR TOUS QU EST-CE QU UN DÉFIBRILLATEUR? C est un appareil qui permet de sauver la vie d une personne qui subit un arrêt cardiaque. Son principe est simple : il envoie

Plus en détail

Sauver une vie, en 3 gestes!

Sauver une vie, en 3 gestes! Sauver une vie, en 3 gestes! Gestes Élémentaires de Survie Formation aux élèves de 5 e des collèges Essonniens Pourquoi former aux gestes élémentaires de survie? Reconnaître l arrêt cardiaque Le Sdis de

Plus en détail

Le calendrier des formations

Le calendrier des formations Le calendrier des formations 2016 Entraigues Marseille Nice Entraigues Marseille Nice Santé Sécurité et Qualité de Vie au Travail S O M M A I R E 2 Sensibilisation arrêt cardiaque et DAE CHSCT 3 PRAP -

Plus en détail

Pompiers sans Frontières au Pérou

Pompiers sans Frontières au Pérou Pompiers sans Frontières au Pérou Objectif général : * Montrer aux jeunes les dangers qu ils encourent et les responsabiliser en leur apprenant les gestes de base pour sauver des vies. Lieu d exécution

Plus en détail

Algorithme de la RCP de base pour le public non formé

Algorithme de la RCP de base pour le public non formé Algorithme de la RCP de base pour le public non formé La victime ne bouge pas et ne répond pas Appeler le 15* Faire chercher un DAE La victime ne respire pas ou «gaspe» 100 compressions thoraciques 1 Continuer

Plus en détail

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES 23 JUIN 2010 AURILLAC CANTAL A L ISSU DE CETTE FORMATION VOUS SEREZ CAPABLE DE PRENDRE EN CHARGE UNE PATIENT EN ARRET CARDIO- RESPIRATOIRE L arrêt cardiaque, aujourd

Plus en détail

MEDUCORE Standard Défibrillation, monitorage et ventilation en une seule main

MEDUCORE Standard Défibrillation, monitorage et ventilation en une seule main MEDUCORE Standard Défibrillation, monitorage et ventilation en une seule main MEDUCORE Standard Défibrillation, monitorage et ventilation en un En réanimation, MEDUCORE Standard est un partenaire fiable

Plus en détail

Dossier de presse Défibrillateurs. Conférence de presse lundi 7 juin 2010. Salle des Commissions Hôtel de Ville - Cahors

Dossier de presse Défibrillateurs. Conférence de presse lundi 7 juin 2010. Salle des Commissions Hôtel de Ville - Cahors Dossier de presse Défibrillateurs Conférence de presse lundi 7 juin 2010 Salle des Commissions Hôtel de Ville - Cahors Sommaire P3 : P4 : P5 : P6 : Communiqué de presse Présentation des défibrillateurs

Plus en détail

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015

Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage. Mercredi 24 juin 2015 Exercice du Plan Particulier d Intervention (P.P.I.) Butagaz Arnage Mercredi 24 juin 2015 Contact presse : Tél : 02.43.39.71.74/02.43.39.70.22/06.07.40.52.54 www.sarthe.gouv.fr Suivez l actualité de l'état

Plus en détail

COMITE CENTRAL HYGIENE SECURITE Compte rendu CFDT de la séance du 31 août 2010

COMITE CENTRAL HYGIENE SECURITE Compte rendu CFDT de la séance du 31 août 2010 COMITE CENTRAL HYGIENE SECURITE Compte rendu CFDT de la séance du 31 août 2010 Conduite avec ou sans opérateur en Viabilité Hivernale? Pour la CFDT : - Gwénaëlle L HUILIERE (DIR EST), - Patrick GROSROYAT

Plus en détail

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR H e a r t S t a r t ( Philips ) Démonstration réalisée par les Docteurs Alain LIAGRE & Thierry LEDANT Membres du Conseil Syndical DOMAINE DE SAINT PIERRE

Plus en détail

Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2

Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence de niveau 2 Les Rendez-Vous Formation du SCDV- CESU 85 JOUR 1 Programme de la première demi-journée 8h30 Accueil Présentation de la formation, des

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES Le titulaire du CAP Agent de prévention et de sécurité exerce ses fonctions soit dans une entreprise pourvue de son propre service de sécurité, soit auprès d'une

Plus en détail

SST - Sauveteur secouriste du travail

SST - Sauveteur secouriste du travail Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 29/01/2016. Fiche formation SST - Sauveteur secouriste du travail - Formation initiale ou recyclage - N : 13010 - Mise à jour : 08/01/2016

Plus en détail

Les défibrillateurs POWERHEART G3

Les défibrillateurs POWERHEART G3 Au cœur de la réanimation Les défibrillateurs POWERHEART G3 Linde: Living healthcare* 2 Les défibrillateurs POWERHEART G3 La gamme de défibrillateurs POWERHEART Afin de compléter son offre de matériels

Plus en détail

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA Radars photographiques et surveillance aux feux rouges CATÉGORIE : INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE Au début des années 2000, le gouvernement du Québec avait envisagé

Plus en détail

Formation grand public à l'utilisation des défibrillateurs automatiques sur la ville d'alençon.

Formation grand public à l'utilisation des défibrillateurs automatiques sur la ville d'alençon. DOSSIER DE PRESSE Alençon, vendredi 20 février Formation grand public à l'utilisation des défibrillateurs automatiques sur la ville d'alençon. En France chaque année, l arrêt cardiorespiratoire inopiné,

Plus en détail

Arrêt cardiaque. Les Chevaliers du Coeur. rea app. www.osez-sauver.be. Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge

Arrêt cardiaque. Les Chevaliers du Coeur. rea app. www.osez-sauver.be. Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge Arrêt cardiaque rea app Actions Coeur Les Chevaliers du Coeur Osez Sauver est une initiative de la Ligue Cardiologique Belge www.osez-sauver.be 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié

Plus en détail

Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires :

Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires : Pour toute information concernant les maladies cardiovasculaires : Ligue Cardiologique Belge Plate-forme d informations et d échanges autour des maladies cardiovasculaires en Belgique au service des patients.

Plus en détail

En cas d urgence. Selon la Croix Rouge, voici les différents gestes à faire en cas d urgence

En cas d urgence. Selon la Croix Rouge, voici les différents gestes à faire en cas d urgence 1 En cas d urgence Selon la Croix Rouge, voici les différents gestes à faire en cas d urgence Quel que soit la situation d urgence _ Sécurisez le lieu de l accident ainsi que la victime. Vérifiez qu il

Plus en détail

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe.

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. LIVRET RAPPEL PSC1 Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. L ALERTE ET PROTECTION DES POPULATIONS Signal National d'alerte Réaction Immédiate

Plus en détail

Tous les 6 mois. Une personne compétente. Tous les ans pour l alimentation de secours

Tous les 6 mois. Une personne compétente. Tous les ans pour l alimentation de secours 1 Tous les 6 mois Une personne compétente Tous les ans pour l alimentation de secours 2 Ainsi que les équipements suivants: Etc 3 Mise ou remise en service d un appareil de levage Examen d adéquation ayant

Plus en détail

Comment rédiger des protocoles d urgence en Médecine du Travail. Y. Aubert, V. Lopez, I. Biat, G. Boudet, F. Dutheil, A. Chamoux

Comment rédiger des protocoles d urgence en Médecine du Travail. Y. Aubert, V. Lopez, I. Biat, G. Boudet, F. Dutheil, A. Chamoux 1 Comment rédiger des protocoles d urgence en Médecine du Travail How to write emergency protocols in occupational medicine Y. Aubert, V. Lopez, I. Biat, G. Boudet, F. Dutheil, A. Chamoux Comment rédiger

Plus en détail

La FFCT c est : la randonnée en sécurité

La FFCT c est : la randonnée en sécurité La FFCT c est : la randonnée en sécurité Sécurité à vélo Les bons réflexes pour tous! Un vélo bien équipé Ce qui est obligatoire : une sonnette dont le son peut être entendu à 50 m au moins, deux freins

Plus en détail

La situation des arrêts cardiaques dans le département

La situation des arrêts cardiaques dans le département La situation des arrêts cardiaques dans le département Depuis 5 ans, près de 5 interventions de sapeurs-pompiers par semaine pour arrêt cardiaque dans le Maine-et-Loire Dans le Maine-et-Loire, de 2005

Plus en détail

Devenir SST : Programme

Devenir SST : Programme Devenir SST : Programme Pré requis : Aucun Encadrement : La formation est dispensée au minimum par un formateur SST rattaché à : Un organisme de formation habilité pour la formation de SST et le maintien/actualisation

Plus en détail

FORMATION LA SECURITE

FORMATION LA SECURITE FORMATION LA SECURITE LA SECURITE 1 Le rôle de l employeur 2 L accueil des salariés 3 Le PPSPS 4 Protéger, alerter : le rôle du SST Sommaire général 1 LE ROLE DE L EMPLOYEUR OBLIGATION L obligation générale

Plus en détail

Rappels sur le courant électrique

Rappels sur le courant électrique Protéger contre les risques électriques Page 1/12 1 Protéger contre les risques électriques Objectifs A la fin de la séquence, l'élève doit être capable de définir les risques encourus lors de l'utilisation

Plus en détail

Le défibrillateur. Dr Hamdi BOUBAKER

Le défibrillateur. Dr Hamdi BOUBAKER Le défibrillateur Dr Hamdi BOUBAKER Défibrillation ou Choc électrique externe le défibrillation: geste consistant à faire passer volontairement et brièvement un courant électrique dans le cœur en cas des

Plus en détail

AGENT DE MÉDIATHÈQUE

AGENT DE MÉDIATHÈQUE AGENT DE MÉDIATHÈQUE Missions du poste : Assurer l'accueil du public. Assurer le prêt des documents. Entretenir et équiper les documents. Participer à l'activité de l'espace jeunesse de la médiathèque.

Plus en détail

La Fédération Sportive Éducative de l Enseignement catholique

La Fédération Sportive Éducative de l Enseignement catholique La Fédération Sportive Éducative de l Enseignement catholique RÉFÉRENTIEL DE FORMATION ET DE CERTIFICATION RELATIF À L UNITÉ D ENSEIGNEMENT PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1 (PSC 1) 277, rue Saint

Plus en détail

JE RESPECTE CHAQUE HOMME DE BIEN. ET VOILA POURQUOI JE LE SOUTIENS! REDIRIGER LE 2 % D' IMPÔT DU REVENU!

JE RESPECTE CHAQUE HOMME DE BIEN. ET VOILA POURQUOI JE LE SOUTIENS! REDIRIGER LE 2 % D' IMPÔT DU REVENU! 1 Service Mobile d`urgence pour Reanimation et Désincarcération (S.M.U.R.D.) Selon la loi n. 95 du 14 Avril 2006 sur la réforme de la santé, SMURD est un service publique intégré, opérant dans l'organisation

Plus en détail

Lettre de l'état en Corrèze. La sécurité en Corrèze

Lettre de l'état en Corrèze. La sécurité en Corrèze Lettre de l'état en Corrèze La sécurité en Corrèze En ce début d'année, l'examen des chiffres de la délinquance de l'année 2010 me donne l'occasion de rappeler que la sécurité est la première des obligations

Plus en détail

COEUR ET ACTIVITES PHYSIQUES SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E)

COEUR ET ACTIVITES PHYSIQUES SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E) SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E) PLAN PROPOSE LES GESTES DE PREMIERS SECOURS L'UTILISATION DU DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE ( SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE

Plus en détail

10.03.2012. Forum Romand 2012. Une décennie pour les «cardios» Actualisation et nouvelles directives de la réanimation. Quelques définitions

10.03.2012. Forum Romand 2012. Une décennie pour les «cardios» Actualisation et nouvelles directives de la réanimation. Quelques définitions Une décennie pour les «cardios» Actualisation et nouvelles directives de la réanimation Claudia Pohl Coordinatrice groupes de maintenance Fondation Suisse de Cardiologie Fondation Suisse de Cardiologie

Plus en détail

LIVRET D INFORMATION PSC1 SE FORMER AUX GESTES DES PREMIERS SECOURS

LIVRET D INFORMATION PSC1 SE FORMER AUX GESTES DES PREMIERS SECOURS LIVRET D INFORMATION PSC1 SE FORMER AUX GESTES DES PREMIERS SECOURS Le PSC1, se former aux gestes des premiers secours Si l on est témoin d un accident ou d un malaise, est-on en mesure d alerter les secours

Plus en détail

Présentation de la Bande Dessinée «La Bande à Défi» Lancement de la formation aux premiers secours dans les écoles primaires de la Ville

Présentation de la Bande Dessinée «La Bande à Défi» Lancement de la formation aux premiers secours dans les écoles primaires de la Ville Présentation de la Bande Dessinée «La Bande à Défi» Lancement de la formation aux premiers secours dans les écoles primaires de la Ville Ecole élémentaire de La Pomme Sainte Madeleine 8 avenue Bernard

Plus en détail

1. LE SAUVETAGE-SECOURISME DU TRAVAIL

1. LE SAUVETAGE-SECOURISME DU TRAVAIL ANNEXE 2b MODULE de FORMATION SST Complémentaire de l unité d enseignement «Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC 1)» Ce module de formation complémentaire est destiné aux salariés ayant suivi

Plus en détail

en santé simulation in situ Au sein de votre service, entraînez vos équipes à la résolution de situations critiques

en santé simulation in situ Au sein de votre service, entraînez vos équipes à la résolution de situations critiques Le Collège des hautes études en médecine (CHEM), fondé en Bretagne en 1988, fait partie des premiers organismes français habilités au titre du développement professionnel continu (DPC). Le CHEM propose

Plus en détail

Bulletin d information N 112 29/05/2006

Bulletin d information N 112 29/05/2006 Bulletin d information N 112 29/05/2006 Visitez notre site : www.lesmarsouinsdenamur.be Sommaire Mot du secrétaire La défibrillation Inscription aux cours de natation et d aquagym Inscription aux cours

Plus en détail

10) Les outils de pilotage des dépenses de l Etat

10) Les outils de pilotage des dépenses de l Etat 1 FIPECO le 07.04.2016 Les fiches de l encyclopédie III) Programmation et pilotage des finances publiques 10) Les outils de pilotage des dépenses de l Etat Les outils de pilotage des dépenses de l Etat

Plus en détail

CEPS La formation des EPI, spécificités pour les PMR Le vendredi 26 mars 2010 Patrick De Huisser Conseiller technique (ceps) S/Off (SRI de Nivelles)

CEPS La formation des EPI, spécificités pour les PMR Le vendredi 26 mars 2010 Patrick De Huisser Conseiller technique (ceps) S/Off (SRI de Nivelles) CEPS La formation des EPI, spécificités pour les PMR Le vendredi 26 mars 2010 Patrick De Huisser Conseiller technique (ceps) S/Off (SRI de Nivelles) Qui sont les PMR? - Personnes handicapées physiques

Plus en détail

INSTRUMENTATION - RÉGULATION - AUTOMATISMES SÛRETÉ DES AUTOMATES PROGRAMMABLES

INSTRUMENTATION - RÉGULATION - AUTOMATISMES SÛRETÉ DES AUTOMATES PROGRAMMABLES Risques et Précautions liés au Matériel INSTRUMENTATION - RÉGULATION - AUTOMATISMES Ingénieurs en Sécurité Industrielle SÛRETÉ DES AUTOMATES PROGRAMMABLES I - FONCTION DES AUTOMATES PROGRAMMABLES... 1

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION TION DU 11 MAI 2012

CONSEIL D ADMINISTRATION TION DU 11 MAI 2012 CONSEIL D ADMINISTRATION TION DU 11 MAI 2012 DELIBERATION RELATIVE A LA NOUVELLE PROCEDURE DES FRAIS DE MISSIONS DE L UNIVERSITE BORDEAUX 3 Le 11 mai 2012, le Conseil d Administration, réuni sous la présidence

Plus en détail

Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris

Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris ADAPTATION DES STATIONS EXISTANTES DE LA LIGNE Dossier d enquête publique au titre du code de l environnement et portant sur la mise en compatibilité du Plan Local d Urbanisme de Paris Pièce E : Evaluation

Plus en détail

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire

Appel au secours. Gestes de secours Chapitre 5. Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Gestes de secours Chapitre 5 Appel au secours Comment appeler l hélicoptère! Ce qu il faut faire Ce qu il ne faut pas faire Utiliser les signes conventionnels Choisir un endroit dégagé pour être repéré.

Plus en détail

Pharmacie et protocoles d urgence

Pharmacie et protocoles d urgence Pharmacie et protocoles d urgence SOMMAIRE Fiche.0 : Composition de la trousse de secours Fiche. : Soin d une petite plaie Fiche. : Soin d une petite brûlure thermique ou chimique Fiche. : Conduite à tenir

Plus en détail

APPEL A PROJETS ARRET CARDIAQUE ET PREMIERS SECOURS

APPEL A PROJETS ARRET CARDIAQUE ET PREMIERS SECOURS APPEL A PROJETS ARRET CARDIAQUE ET PREMIERS SECOURS Note d information La Fondation CNP Assurances lance un nouvel appel à projets dédié aux collectivités territoriales qui s engagent pour implanter des

Plus en détail

Un choc pour une vie!

Un choc pour une vie! www.cardiouest.fr Un choc pour une vie! Spécialiste Défibrillateurs Formations 1ers Secours 6, rue Eugène Quessot 35000 RENNES Tél : 02 30 96 19 53 Mail : info@cardiouest.fr CardiAid est conçu pour rendre

Plus en détail

Formez-vous avec. les sapeurs-pompiers. Secourisme, prévention des risques professionnels, sécurité incendie

Formez-vous avec. les sapeurs-pompiers. Secourisme, prévention des risques professionnels, sécurité incendie Formez-vous avec les sapeurs-pompiers Secourisme, prévention des risques professionnels, sécurité incendie Nos formations : 1 2 3 4 5 Initiation au secourisme : initiez un large effectif au secourisme.

Plus en détail

GUIDE PEDAGOGIQUE INITIATIONS AUX GESTES DE PREMIERS SECOURS. Sensibilisation aux gestes et comportements qui sauvent

GUIDE PEDAGOGIQUE INITIATIONS AUX GESTES DE PREMIERS SECOURS. Sensibilisation aux gestes et comportements qui sauvent GUIDE PEDAGOGIQUE Janvier 2016 INITIATIONS AUX GESTES DE PREMIERS SECOURS Sensibilisation aux gestes et comportements qui sauvent - Protection alerte - Arrêt d hémorragie - Positions d attente - Réanimation

Plus en détail

Dispositif de Surveillance et. d Intervention (DSI) Club de Char à voile de Pentrez

Dispositif de Surveillance et. d Intervention (DSI) Club de Char à voile de Pentrez 1 Dispositif de Surveillance et d Intervention (DSI) Club de Char à voile de Pentrez Club de char à voile labellisé FFCV Toute nouveau salarié ou nouveau stagiaire doit émarger ce document après en avoir

Plus en détail

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE MEMENTO DU SAUVETEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE 1-Alerte des populations. 3 2-Protection.... 4 3-Alerter les secours.... 5 4-Obstruction des voies aériennes..

Plus en détail

Journée d études Nationales 2011

Journée d études Nationales 2011 Journée d études Nationales 2011 Appliquer la nouvelle règlementation ERP pour les équipements sportifs : quelle méthode pour le service des sports? Alexandre CHEVAILLER, Ville de Montbéliard (25) Capitaine

Plus en détail

Dossier de presse. Canicule Organisation de l AP-HM

Dossier de presse. Canicule Organisation de l AP-HM Dossier de presse Canicule Organisation de l AP-HM Eté 2013 1 Canicule Organisation de l AP-HM pour la prise en charge des patients Durant l été 2003, les hôpitaux français ont été confrontés à la prise

Plus en détail