Introduction. 1 Joint Degrees, Dual Degrees, and International Research Collaborations: A report on the CGS graduate

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction. 1 Joint Degrees, Dual Degrees, and International Research Collaborations: A report on the CGS graduate"

Transcription

1 Les pratiques exemplaires des programmes internationaux bidiplômants et conjoints Un document préparé par Fred L Hall pour l Association canadienne pour les études supérieures Mars 2012 Sommaire Leprésentrapportfaitsuiteàl intérêtgrandissantdesuniversitéscanadiennesàoffrir desprogrammesbidiplômantsetconjoints,dontlescotutelles,avecdespartenaires étrangers.lerapportestbasésuruneenquêteparquestionnaireauprèsdes64doyens d étudessupérieuresmentionnésdanslesitewebdel ACES,effectuéeparcourrielau débutde2012.l ACESareçu48réponsespouruntauxderéponseglobalde75%.Ellea envoyéunquestionnairedesuiviauxuniversitésfamilièresdecesprogrammespour obtenirdesrenseignementsadditionnels. Parmilesuniversitéspartenairesétrangères,laFranceestlepaysleplusfréquemment mentionné.l Allemagnevientendeuxième,suividelaChine.Lesdisciplineslesplus représentéessontlesscienceshumaines,suiviesdessciencesetdel ingénierie.seules troisuniversitéscomptentplusdevingtétudiantsinscritsactuellementdanscegenrede programmes:l UniversitédeMontréal,l UniversitéLavaletl UniversitédeSherbrooke. Plusieursaspectspratiquesdecesprogrammesbidiplômantsetconjointssoulèventdes préoccupations:lalangued enseignementetdelathèse;lesproblèmesderésidenceet d inscription;lesdroitsdescolaritéetautresfraisexigibles;lefinancementde l étudiant,ouquiluiestdestiné;lefinancementdel établissementparlaprovince;et parfoisl agrémentd untelprogrammeparlaprovince. Leprincipaldéfiquedoiventreleverlesuniversitésoffrantcesprogrammesestletemps etl effortrequispoursensibiliserlesgenssurlecampusàcetégard,obtenirleur approbation,négocierlesententesaveclesétablissementspartenairesetgérerles étudiantsparticipants.eneffet,leprincipalconseilouavertissementdécoulantde l expériencedesrépondantsestd êtreprêtàconsacrerletempsetleseffortsrequis,et defairepreuvedepatienceetdediligence. Selonlesprogrammesfructueux,lacréationdedoublesdiplômesestoptimalequand ellesefondesurdesrelationssolidesdéjàétabliesparunprofesseur,quis inscrivent danslacontinuitéderecherchesencollaboration.enoutre,l universitédoitavoirdes lignesdirectricesetdesmodalitésd élaborationd ententes,voireunmodèleouunaidemémoireprécis.plusieursexemplessontdonnésdanslerapport,parl intermédiairedes sitesweb.

2 Introduction Laprésenteétudedécouledel idée,renforcéeparlesrésultatsdel enquête,qu ily existaitaucanadaunintérêtgrandissantpourlesprogrammesbidiplômantset conjointsdedeuxièmeettroisièmecycles.despublicationsducouncilofgraduate Schoolsdécriventl expérienceauxétats Unis 1,2 etunepublicationdel Instituteof InternationalEducationtraitedesdiplômesinternationauxpartagéstantaupremier qu auxdeuxièmeettroisièmecycles 3,maisilyapeudetextessurl expérienceoules pratiquesexemplairesspécifiquesaucanada.bienqu ilexistedescotutelles(des doublesdoctoratsindividualisés)auquébecdepuisplusieursannées,l intérêtpourles cotutellesdansleresteducanada,etpourd autresformesdebidiplômes,s est grandementaccrurécemment.desorganismesexternes,dontl ambassadedefrance, encouragentdeplusenpluscescollaborationsinternationales,etoffrentmaintenantun certainsoutienfinancierauxétudiantsdanscesprogrammes. Lerapportviseàdécrirel expériencecanadiennequantàlamiseenœuvreetausuivi d unéventailcompletdeprogrammesbidiplômantsetconjoints,dontlescotutelles,et àidentifierdesidéespharespourlesuniversitéscanadiennesquidéveloppentcegenre d activités.lerapportestbasésuruneenquêteauprèsdesmembresdel ACES,réalisée enjanvieretfévrier2012.(laméthodologiedel enquêteestdécriteàl annexea.) Lesdéfinitionsdesdoublesdiplômesutiliséesdanslerapport(etclairementénoncées dansl enquête)correspondentetparaphrasentcellesdurapport,jointanddouble DegreeProgramsintheGlobalContext 4.Lesquatreparagraphessuivantssonttirésdu questionnaireenvoyéauxmembresdel ACES. Dansunprogrammedediplômesconjoints,lesétudiantsétudientdansdeuxou plusieursétablissementset,lorsdel achèvementdeleurprogramme,ils obtiennentunseuldiplômedélivréetsignépartouslesétablissements participants.(onparleaussid undiplômeà«doubleinsigne».) Lorsd unprogrammeàdoublediplômeouàdiplômecombiné,lesétudiants étudientdansdeuxouplusieursétablissementset,aprèsl achèvementdeleur programme,ilsobtiennentundiplômedistinctdechacundesétablissements 1 Joint Degrees, Dual Degrees, and International Research Collaborations: A report on the CGS graduate international collaborations project, Washington DC, Council of Graduate Schools, Global Perspectives on Graduate International Collaborations: Proceedings of the 2009 Strategic Leaders Global Summit on Graduate Education, Washington DC, Council of Graduate Schools, Daniel Obst, Mattias Kuder et Clare Banks, Joint and Double Degree Programs in the Global Context, Institute of International Education (IIE) et Freie Universität Berlin, Disponible à Survey-Report Ibid. 2

3 participants.(souvent,maispastoujours,lediplômementionneexplicitementle faitqu ilaétéréaliséencollaborationavecunautreétablissement.) L ambassadedefranceaucanadadéfinitlacotutellecomme«unprogramme offertconjointementpardeuxétablissementsd enseignementsupérieur,l unau Canadaetl autreenfrance.ceprogrammepermetauxétudiantsd obtenirun doublediplôme(ouundiplômeconjoint)dedoctorat,délivréetreconnuparles institutionsdesdeuxpays 5.» Certainsétablissementsoujuridictionsdistinguentaussilesdoublesdiplômes[des disciplinesidentiques(oupresque)etdesgradesidentiques]etdesdiplômes combinés[desdisciplineset/oudesgradesdifférents].cettedistinctionest conservéedanscertainesdesquestionspourlesrépondantsquisouhaitent l utiliser. L ACESaenvoyélequestionnairedelapremièrepartied uneenquêteendeuxparties (lesannexesbetc)àchacundesdoyensd étudessupérieuresaucanada,mentionnés danslalistedesesmembresaudébutde2012.lequestionnairedusecondvoletde l enquête(annexed)n aétéenvoyéqu auxdoyensoffrantdesprogrammesbiplômants etconjoints. Bienquecerapportprésentelesrésultatsd unpointdevuequantitatifetqu ildiscute dequestionsdepolitique,ilfautgarderentêtelavaleurdecesprogrammestantpour l établissementquepourlespersonnes.voicicommentledoyendel Universitéde Montréall aexprimédanssaréponse: «Voicilesavantagesdescotutellespourl UniversitédeMontréal: Uneexpérienceinternationalepourlesétudiants; Lasupervisiondedeuxprofesseursestplusfructueusepourlarecherchede l étudiant; Favorisentlacollaborationentrelesuniversitésetlesprofesseurs; Renforcentlesliensentrelesuniversités; Ajoutentdelavaleurauxprogrammesd étudessupérieures; Meilleurespossibilitésderecruterdesétudiants; Lamobilitédesétudiants; Leréseautagedesétudiants.» Lacitationsuivanteexprimelesavantagespourunepersonne. «Personnellement,jedoisdirequemonfilsestundiplôméEM[ErasmusMundus] (classedemaîtrised euro philosophiede2010,unprogrammefranco allemand). C estsonexpériencepersonnelled avoirfréquentétroisuniversitésdanstrois paysendeuxans(toulouse,pragueetlouvain la Neuve)quim aincitéà 5 3

4 préconisercegenredeprogrammesdansmonuniversitéetauprèsdenos étudiants 6.» Lesrésultatsquantitatifs L ACESadistribué64questionnairesetenareçu48dûmentremplis,soituntauxde réponsede75%.letableau1présenteletauxderéponseparrégiondupays,ainsique l existencedecesprogrammeschezlesrépondants.lequébecestsous représenté danslesréponsesparrapportauxautresrégions.c estmalheureux,carlequébec possèdeunepluslongueexpérienceenlamatièregrâceàlacotutelle;mais,enfait, 100%desuniversitésquébécoisesautresquecellesduréseaudel Universitédu Québecontrépondu.Lefaibletauxderéponseindiquésouslaprovincevientdufait queseulesquatreuniversitéssurdixontrépondu. Seulescinquniversitésontindiquéoffriractuellementdesprogrammesbidiplômants, alorsque21ontindiquéproposerunoudesprogrammesàundoublediplôme. Plusieursdecesdernièresvenaienttoutjustedesignerdesententesdedoubles diplômes;résultat,iln yavaitpasoupeud étudiantsdansleursprogrammes.les ententesdecotutellesseprésententtantcommedesdiplômesconjointsquedes doublesdiplômes.descinquniversitésproposantdesdiplômesconjoints,deux universitésdel Ontarioproposentaussiunoudesdoublesdiplômes.Parconséquent, 24des48répondantsproposentundoublediplômeouundiplômeconjointoulesdeux. Tableau1.Tauxderéponseetexistencedeprogrammesbidiplômantsparrégionau Canada Région Envoyés Reçus Réponse Conjoint Double Maritimes % 1 2 Québec % 1 6 Ontario % 3 7 Ouest % 0 6 Totaux % 5 21 Ilestpossiblequelesuniversitéscomptantmoinsd étudiantsdiplômésaientmoins d expérienceoud intérêtpourcesprogrammes.pourlevérifier,onaconsultéles dernièresdonnéesdisponiblessurlenombred étudiantsdiplômésinternationaux, tiréesdurapportstatistiquede2010del ACES 7,quiindiquent2008inscriptions.Parmi lesmembresdel ACES,lesinscriptionsd étudiantsinternationauxàlamaîtriseetau doctoratvontdezéroàprèsde2100.lalistedesuniversitésaétérépartieentrois groupesenutilisantcertainsseuilsévidentsderépartitiondesinscriptions:moinsde 100;100à600;etplusde600.Letableau2présenteletauxderéponseetl existence 6 La doyenne Lise Dubois, Université de Moncton 7 Association canadienne pour les études supérieures, 2010, 39 e Rapport statistique, Disponible avec mot de passe à 4

5 deprogrammesbidiplômantsseloncescatégories.parmilesuniversitéscomptantplus de600étudiantsdiplômésinternationaux,10des13(77%)proposaientundouble diplômeouundiplômeconjointoulesdeux;parmicellescomptantde100à600 diplômésinternationaux,13des18(72%)proposaientdesbidiplômes;etparmicelles comptantmoinsde100diplômésinternationaux,seuleunedes17(6%)proposaitun bidiplôme. Tableau2.Tauxderéponseetexistencedeprogrammesbidiplômantsselonle nombred inscriptionsdediplômésinternationaux Inscriptionde diplômés internationaux Envoyés Reçus Réponse Conjoint Double Grande(>600) % 3 9 Moyenne % 1 12 Petite(<100) % % 5 21 Des48répondants,19avaientdesplansprécisd accroîtreleurparticipationàces programmesetquatreautrespensaientpeut êtrelefaire.ainsi,prèsde50%des universitésayantrépondus investirontsansdoutedavantagedanscegenred activitésà l avenir.seulesseptontrépondunonàlaquestion.lesautresn ontpasrépondu. Commelemontreletableau3,l éventaildespaysparticipantàcesprogrammesavec lesuniversitéscanadiennesestvaste.telqueprévu,lafranceoccupelesommetdela listeetpasseulementaveclesrépondantsduquébec.parmilesrépondantsduquébec, sixdesseptavaientdesententesaveclafrance;danslesmaritimes,deuxsurtrois;en Ontario,sixsurhuit;etdansl Ouest,deuxsursix. Tableau3.Nombred universitéscanadiennesayantdesententesdebidiplômes danschaquepaysmentionnédanslesréponses France 16 Congo 1 Allemagne 8 Inde 1 Chine 7 Israël 1 Belgique 5 Italie 1 Australie/N. Z. 3 Japon 1 É. U. 3 Corée 1 Pologne 2 Maroc 1 Portugal 2 Russie 1 Algérie 1 Suisse 1 Brésil 1 R. U. 1 Chili 1 5

6 Demême,l éventaildedisciplinesdesprogrammesbidiplômants,notammentla cotutelle,estégalementvaste.danslecasdelacotutelle,chaqueétudiantaunchoixde disciplines.plusieursuniversitésontréponduàlaquestionsurlesdisciplinesqu àleur établissement,toutedisciplinepeutfairel objetd unecotutelle.uneautreaénuméré 27disciplinesdanslesquellessontoctroyésdesdiplômesconjoints.Néanmoins, certainestendancessontclairesdupointdevuedesdisciplineslespluspopulaires. Parcequ ellessontfréquemmentmentionnées,langueetlittérature,histoireet philosophiesedistinguentdesautresscienceshumaines.danschacunedecestrois disciplines,lamajoritédesmentionsestdueauxuniversitésdelanguefrançaise. Tableau4.Nombred universitésayantdesprogrammesbidiplômantsdanschaque groupedisciplinaire Sciences 9 Gestion 4 Ingénierie 8 Informatique 3 Droit 6 Éducation 3 Sciencessociales 6 Sciencesdelasanté 3 Langue/Littérature 5 Autresarts/Sciences humaines 2 Histoire 5 Interdisciplinaire 1 Philosophie 4 Des24universitésindiquantqu ellesoffrentactuellementcesprogrammes, 16indiquentpermettrelescotutelleset16indiquentremettredesdiplômesmultiuniversitairesconçussurmesure.(Huitaccordaientlesdeux.)Des16décernantdes diplômesconçussurmesure,lagrandemajoritésontdesdiplômesdemaîtrise,plutôt quedesdoctorats.plusieurssontdesprogrammesdembaetplusieursautressontdes programmeserasmusmundus.engénéral,lesrépondantsproposanttantdes cotutellesquedesprogrammesconçussurmesureoffrentdescommentairesetdes avissimilaires(discutésci dessous). Tableau5.Universitésaveccotutellesouententedebidiplômes entente cotutelle? Bidiplômes? 1=oui 1=oui 0=non 0=non vide=non mentioné vide=non mentioné UBCVancouver 1 0 Carleton 1 0 Toronto 1 0 Montreal 1 Sherbrooke 1 6

7 Moncton 1 Calgary 1 Memorial 1 Laval 1 1 Waterloo 1 1 Ottawa 1 1 Concordia 1 1 SimonFraser 1 1 WesternOntario 1 1 Queen's 1 1 UQRimouski 1 1 Guelph 0 1 Saskatchewan 0 1 Alberta 1 RoyalRoads 1 Brock 1 Ryerson 1 UQINRS 1 UNBFredericton 1 Encequiconcernelenombred étudiantsquisontouontétéinscritsdansces programmes,lesuniversitésrépondantesn ontpastoutesenvoyélesrenseignements détaillés.pourcellesdontlesdonnéessontconnues,seulesdeux(universitéde MontréaletUniversitéLaval)comptentplusde100étudiantsinscritsactuellementdans cesprogrammes(figure1).lesdeuxcomptentaussiplusde100diplômésdansces programmes.l UniversitédeSherbrookeestleseulautreétablissementindiquantplus de20inscriptions.ilyaégalementplusieursuniversitésparmiles22offrantdes programmespourquilesententessontsirécentesquelespremiersétudiantsne s inscrirontqu àl automne

8 Problèmespratiques Lesquestionsdelanguesontparfoispointéescommeproblèmespotentielspourles étudiantsdecesprogrammes.aucuneuniversitécanadienneneprenddedispositions spécialespourlesétudiantsdespartenairesétrangersquandilssetrouventsurun campuscanadien.àl établissementpartenaire,lalangued enseignementestcelledu paysenquestionouparfoisl anglais.dansuncas,lesétudiantsonteulapermissionde rédigerleurthèsedanslalanguedel établissementpartenaire(allemand),maisla difficultédetrouverdesexaminateursdansl établissementcanadienamisfinàcette ententeparticulière. Lesexigencesenmatièrederésidencedecesprogrammesvariententre établissements.enrèglegénéraledanslesuniversitésduquébec,l étudiantdoitpasser aumoinstroissessions(unan)danschacundesdeuxétablissements,maispas nécessairementdemanièreconsécutive.d autresprovincesontlamêmeexigence. D autresétablissementsexigentaumoinsdeuxanssurleurproprecampus,maismoins longtempsàl établissementpartenaire.certainesuniversitésn exigentaucuntemps minimumsuruncampusoul autre. Lesexigencesenmatièred inscriptionsemblentplutôthomogènesdanstoutesles universitésrépondantes.toutescellesayantréponduàcettequestionexigentque l étudiantsoitinscritauxdeuxétablissements.certainesontunecatégoried inscription de«àtempspleinhorscampus»quandl étudiantsetrouveàl universitépartenaire; d autresindiquentuncode«aucundroit»quandl étudiantsetrouvechezle partenaire. Lesdroitsdescolaritépeuventcauserdesconflits.Plusieursuniversitésdontles étudiantss inscriventauxdeuxétablissementsduranttoutleprogrammeexigentqu ils paientdesdroitsuniquementàl établissementoùilssetrouventchaquetrimestre. Évidemment,ilfautalorsuncoded inscriptionindiquant«aucundroit».lequébecle permetuniquementdanslecasdesdiplômesdedoctoratdoubleouconjointavecla France,maisjamaisaveclesautrespaysoudanslecasd unemaîtrise.d autresententes dedroitsdescolaritéstipulentquel étudiantpaielesdroitsdurantsesétudes uniquementàl établissement«mère»etaucunàl établissementpartenaire.un établissementontarienaindiquéquesesprofesseursontconcludecetteententequ il fallaittoujoursdireàleursétudiantsdes inscrireàl établissementpartenaireeuropéen oùiln existepasdedroitsdescolarité. Lesmodalitésrequisepourl approbationd offrirunprogrammebidiplômantvariede nouveauentrelesrégionsdupays.uneuniversitédel Estaréponduqu ellen offraitpas cegenredeprogrammeparcequ ellen arrivepasàdéterminersiellepeutobtenir l agrémentdelamaritimeprovinceshighereducationcommission(quoiqu ilyaitdes 8

9 établissementsdanslesmaritimesquilesoffrent).deuxétablissementsdel Ontarioont dûseconformeràdesmodalitésd agrémentdifférentes,dontunequirequiert l agrémentdelacommissiond évaluationdelaqualitédel éducationpostsecondaire quitraiteavectouslesétablissementsextra provinciauxdésireuxd offrirundiplômeen Ontario.Ilsemblemaintenantquecetteexigenceaitétéabandonnée.Lasituationest différentepourlesuniversitésduquébec,carilexisteunprotocoled ententeentrela ConférencedesrecteursetlesdoyensdesuniversitésduQuébecetleurshomologues defrance,quirégitcesdiplômesentrelesdeuxpays.laplupartdesétablissements semblentpenserqu ilsn ontpasbesoindel agrémentdelaprovincepourunecotutelle offertecommedoublediplômepuisqu ils agitseulementd unevariationmineured un programmedediplômesdéjàapprouvé. Unproblèmeconnexeestceluidufinancementdesuniversitésparlegouvernement provincialpourlesétudiantsdecesprogrammes.malgrél ententequébec France,le gouvernementduquébecnefinancerapaslesuniversitésduquébecquandleurs étudiantssetrouventdansunétablissementpartenaire.lesuniversitésdesautres provincesn ontpasfourniderenseignementsàcesujet. Telquenotéci dessus,laplupartdesuniversitésquiindiquentoffrircesprogrammesles ontmisenplacerécemment certainssirécemmentqu aucunétudiantn yestinscrit. Lesplusanciensprogrammesdatentde1996(Montréal,Laval).Lesdeuxièmesplus anciensde2001(ottawa),2005(concordia)et2006(saskatchewan).lesdeuxautres universitésayantréponduàcettequestionoffrentcesprogrammesseulementdepuis 2010(UBCetWaterloo). Énoncésdepolitiqueconcernantcesprogrammes Unequestiondel enquêtecherchaitàsavoirsilesuniversitésavaientunepolitique approuvéeenlamatière,affichéedansleursiteweb.plusieursontditoui,mêmesans étudiantsinscritsdanscesprogrammes.letableau6présentelalistedessitesweb.ces politiquesvisentunéventailsurprenantd approchesetd attitudes.ainsi,àtoronto,le placementscolaireconjointestpermis,maispasl octroidediplômeconjoint.d autres décriventdesdoublesdiplômesdontlesdeuxdocumentsfontmentiondel octroi conjointetdel autreétablissement.d autresencoredécriventundiplômeconjoint un seuldocumentoctroyéparlesdeuxétablissements.enfin,certainsénoncéssont curieusementmuetssurlanaturedudiplômeaccordé.laplupartd entreeuxprécisent qu ilyauraunesoutenancedethèseàlaquelleparticiperontdesexaminateursdesdeux établissements,maisaumoinsuneententeexigedeuxsoutenances. Plusieursdecesénoncésdepolitiquediscutentaussid importantesquestionsqu ilfaut aborderdanstouteententeentreétablissements,oumêmedanstouteententede cotutellepourunétudiantindividuel,notammentlaquelledespolitiquesdepropriété intellectuelledesdeuxpayss appliquera,laquelledespolitiquesdesdeuxpays s appliqueradanslecasd unefauteprofessionnelleuniversitaireounonuniversitaire, 9

10 voirequelétablissementconserveralerelevédenotesofficiel.lessourcesdesoutien financieretlesfondsdedéplacementsontégalementsoulevésdanscertainsénoncés. Tableau6.Siteswebaffichantlespolitiquesuniversitairesenmatièredebidiplômes 12_Decanal_Memos/Joint_Educational_Placement_Agreemen 6.pdf supervised phd.php and Procedure Manual.phpsection6.5 (http://www.grad.uottawa.ca/default.aspx?tabid=3763 content/ccms files/cotutelle Policy.pdf de these/ Lesprogrammesbidiplômants:lesprincipauxproblèmes Voicilacinquièmequestiondel enquêteauprèsdesdoyensd étudessupérieures: Indiquezlesprincipauxproblèmesrencontrésdurantlamisesurpiedoulesoutiendeces programmes,soitparlesétudiantssoitparlesétablissements?commentlesavez vous surmontésjusqu ici?lesréponsescomplètesàcettequestionsetrouventàl annexee. Leprincipalproblèmesembleêtreletempsetl effortqu exigent,d abord,l explication decesprogrammesauxcollèguessurlecampusetl obtentiondeleurapprobationdu concept,puislamisesurpieddel ententeinitialeavecl autreuniversitéet,enfin,la manièredes occuperdesétudiantsparticipants.parmilesproblèmesquicausentdes délaisdanslesententesparticulières,mentionnonsl identificationdelabonne personnedel établissementpartenaireavecquitraiteret,parfois,leniveaude complexitéauseinmêmedel universitécanadienneenraisondunombredeservices différentsquidoiventparticiperauxapprobations.leconseilestd êtrepatientetde faireunsuiviattentifdesdétails. Cettecomplexitédécouleaussidelavariétédesmodèlesd entente(pourlacotutelleet lesbidiplômes)quiexistententrelesdifférentesuniversitésetdufaitquechacune insistesouventpourutilisersonpropremodèle,cequinécessited obtenirl approbation dedeuxdocumentspresqueparallèles. 10

11 Unautreproblèmeestceluidel emploidetermesdifférentsquinecorrespondentpas entrelespaysetl évaluationdesfraisexigiblesdesétudiants(autresquelesdroitsde scolarité)correspondantàcestermes. Lefinancementestunproblèmefréquent:pourledéplacement,pourlesoutiendes étudiantsetpourl universitécanadiennesil étudiantsetrouveailleurs. Ladéterminationdespratiquesfructueuses Àlaquestion7del enquêteinitiale,ondemandait:parmilesaspectsliésautraitement decesdiplômesdoublesouconjointsparvotreétablissement,lesquelssont particulièrementfructueuxetquevousprésenteriezcommepratiqueexemplaire(ou meilleurepratique)?lesréponsescomplètesàcettequestionsetrouventàl annexef. Voicilaréponselaplusfréquente:lamisesurpieddesbidiplômesfonctionnelemieux quandellesefondesurdeslienssolidesdéjàétablisentreétablissementsou,plus fréquemment,entrechercheursindividuelsquiontréalisédefructueusescollaborations derecherche.lacollaborationentrechercheursestcitéeplussouventquelesliens entreétablissements.selonuneuniversité,laclédusuccès,c estd instaurerla confianceentrelesdeuxétablissements,cequisembleplutôtreposersurdesrelations personnelles. Voiciladeuxièmeréponselaplusfréquente:l existencedelignesdirectricesetde procéduresclairespourlaconclusiond ententesoudecotutelles,voirel utilisationd un modèleprécis.enoutre,ilfautunepersonne ressourcebienidentifiée,capablede répondreauxquestionsetderéglerlescomplicationsquisurviennentinévitablement.il s agitdoncderendreparfaitementcompréhensibleàceuxquis intéressentàune cotutelleouuneententedebidiplômetoutcequ ilfautconsidérerettoutcedontilfaut s occuperpourqueleprogrammefonctionne.troisrépondantsontsoumisdesliensà leursprocéduresoudocumentsd entente;lesvoici: phd agreement Form.pdfet t+placement.pdf Lesdocumentsquis ytrouventsontdétaillésetdevraientêtreutilesnonseulementaux universitésquiviennentdelancercegenredeprogramme,maisaussiàcellesquifont l expériencedeleurspremiersprogrammes.toutefois,touscesdétailsrestent insuffisants:ilfautlescommuniquerclairementetauplusgrandnombrepossible,etne paslesréserverauprocès verbald uneréunionduconseildesétudessupérieures. 11

12 Parmid autressuggestionsutiles:ilfauts assurerquel ententetrouveundéfenseur dansl établissementpartenaireetilfautchercheràrecruter(etàsélectionner)des étudiantsparmilesmeilleurs.uneuniversitéaréponduqu ilfallaitfairepreuvede souplesseafind offrirdesservicespersonnalisésauxétudiants,carchacund eux(dans certainscas)auraaffaireauxbureaucratiesdifférentesdesétablissementspartenaires. Unélémentquisuscitedesopinionsdiversesestlavaleurdesententesàl échellede l établissement.certainsrépondantsrecommandentdeconserverlesententes particulièresauniveauduprogramme,d autresontconnulesuccèsavecdesententesà l échelledel établissement.danslesdeuxcas,certainscroientqu ilvautmieuxse concentrersurquelquespartenariatssoigneusementchoisisplutôtquederatisserlarge. Soussuccès,ilfautmentionnerundernierélément,soitlesententesuniversitaires multiplescommecellesfinancéesparerasmusmundusoulesdéclarationsgénériques U21 8.PlusieursuniversitésindiquentqueleurparticipationauxprogrammesErasmus Mundus 9 futcouronnéedesuccès.ilvautdonclapeined examinercespossibilités. Avertissementsetconseils Àlaquestion8del enquêteinitiale,ondemandait:avez vousdesconseilsoudes avertissementstirésdevotreexpérienceàoffrirauxautresétablissementsquidébutent toutjustel élaborationdepareilsprogrammes?lesréponsescomplètesàcette questionsetrouventàl annexeg. Commedanslesréponsesàlaquestion5,l avertissementouleconseilleplusfréquent concernel investissementnécessaireentempsetenressources:pourobtenirl appui decesprogrammessurlecampus;pourlesnégocieraveclespartenaires;etpourgérer lesétudiantsquiyparticipent. Voiciunsecondconseil:cesdiplômesconjointsnesontpasdestinésàtous. «Beaucoups intéressentàcettepossibilité,maiscertainsétudiantsferaientmieux detoutsimplementpasserdutempsàtitredediplôméinvitédansunedeuxième université,plutôtquedemettreenplaceunprogrammededoctoratconjoint officiel,enraisondutempsetdesexigencesuniversitairessupplémentairesrequis deplusieursétudiants.l étudiantetsondirecteurderecherchedoiventêtre motivés,investisetdéjàengagésdansunecollaborationpourquecesententes fonctionnentbien.toutparticulièrement,l étudiantdoitassumerlaresponsabilité del ententeetlameneràbien 10.» 8 et les deux PDF «related file» téléchargeables en hyperliens à la toute fin de cette page web Réponse de l Université de Colombie-Britannique (Vancouver) 12

13 Et,commelesouligneunautrerépondant,l étudiantdoitêtreconscient«qu avoirdeux directeursderecherchepeutparfoisprovoquercertainesdifficultés 11.» Voiciunconseilsuccinct: «Travailleravecdesétablissementsaveclesquelsvousavezunecollaborationde longuedate.moinsestmeilleur 12.» Voicidesconseilsausujetdelaterminologie.Plusieursuniversitésontsoulignéqueleur définitiondestermes«conjoint»et«double»diffèrentdecelleprésentéeaudébutdu rapport(etdanslequestionnairedel enquête).cesdéfinitionspeuventposer problème. «Ladiscussionetl élaborationdudiplômedemaîtriseconjointcan Amasoulevé unproblème.lesdéfinitionsde«conjoint»etde«double»del ancienconseil desétudessupérieuresdel Ontarioétaientl exactopposédecellesdusystème d éducationdel ÉtatdeNewYork.Ceproblèmen apasétérepéréaudébutdu processus,cequiamenéàunediscussionquiafinienmalentenduetposéun véritabledéfiquandilasurgi.conclusion assurez vousquetouteslesparties s entendentsurlaterminologie,lesattentesettouslesaspectsdelaconception duprogramme 13.» Unautreconseilpratiqueportesurlaconceptionetlamiseenœuvredeces programmessouventréaliséespardesservicesdifférents. «Ilestextrêmementimportantdeveilleràlacoordinationentrelesinstigateurs d ententesdediplômesconjoints/combinésetlespersonnesquidevrontles mettreenœuvreoulesadministrerduranttoutleprocessus 14.» Unequestiondel enquêtecherchaitaussiàsavoirsil établissementcomptait«un bureauouunepersonneenparticulierpourseconderlesétudiantsquipoursuiventou sontintéresséspardesdiplômesd étudessupérieuresconjoints,doublesoucombinés» et,sioui,où.des15établissementsquiencomptaient,12ontindiquéqu ilsse trouvaientauseindesétudessupérieures.troisautresontditqu ilsrelevaientdu bureauinternational.quandlesétudessupérieuresparticipentàlacréationdes ententes,80%despersonnes/bureauxindiquéssontalorsbienencadrés,maisquand lesétudessupérieuresneparticipentpasdèsledébut,desproblèmespeuventsurgir. Unautreconseilpratiqueestdediscuterd unexempleoud unepremièreproposition enmêmetempsquesedéroulentledébatautourdesprincipesclés.l exempleconcret facilitel ententesurlesprincipes. «Onnepeutdiscuteràl infinidesquestionscommeladoublefacturation(dansle casdesdoublesdiplômes) unbonexempleesttrèsutile.dansnotrecas,la 11 Réponse de l Université de Montréal 12 Réponse de l Université Laval 13 Réponse de l Université Brock 14 Réponse de l Université Concordia 13

14 premièrepropositiondugenreareçul approbation(adhoc)pendantquela politiqueelle mêmeétaitapprouvée(parlemêmegroupedecomités).nous avonsdiscutébrièvementduproblèmedeladoublefacturationdanslecadre d unepropositionprécise,approuvélapolitiquepeuaprèsetlesujetn estjamais revenusurletapis 15.» Onconseilleaussi,commedansladiscussiondesprogrammesfructueux,decompter surdesprofesseursindividuelsetnonpasl administrationuniversitairepour entreprendrecesactivités. «Lavolontédecollaborationdoitprovenirdelabase,desprofesseurs.Lamiseen œuvredeprogrammesconjointsnedevraitpasêtredécrétéeparl administration universitaireindépendammentdesaspirationsetdesaffinitésdesacteursdu milieu 16.» Ledernierconseilréitèreplusieurspointsdéjàénoncésetréunitplusieurséléments clés: «Réfléchissezsoigneusementauxélémentsrequispourunpartenariatfructueux: c est à diredesavantagesmutuels;unengagement(duhautenbasde l administration);etunecommunicationclaire(fréquenteetenpersonnedansla mesuredupossible).laflexibilitéetlaconfiancesontessentielles,surtoutlorsdu travaild aplanissementdesdifférencesentreprocéduresetpolitiques administrativessouventétabliespourrépondreàdesbesoinstrèslocauxetqui sontsouventinefficacesenprésenced unsystèmeéducatif/culturel/politique différent 17.» 15 Réponse de l Université de l Alberta 16 Réponse de l Institut national de la recherche scientifique 17 Réponse de l Université du Manitoba 14

15 AnnexeA:Laméthodologiedel enquête L enquêtesurlaquellesefondelaprésenteétudeestprincipalementbaséesurle rapport,jointanddoubledegreeprogramsintheglobalcontext,produitparl Institute ofinternationaleducation(iie)etlafreieuniversitätberlin,etrédigépardanielobst, MattiasKuderetClareBanks,quevouspouvezconsulterà and Publications/Publications and Reports/IIE Bookstore/Joint Degree Survey Report 2011.Bienquecerapportnecontiennepasle questionnairedel enquêtecommetel,ilétaitpossiblededéduireplusieursdes questionsdesdonnéesetdesdiscussionsquis ytrouvaient. Lalistecomplètedesquestionsainsidéduitesparaissaitinutilementlongue,surtout troplonguepourobteniruntauxdeparticipationélevéàl enquête.enconsultation avecladoyennesusanhortonduconseild administrationdel ACES,ilaétéconvenude diviserlequestionnaireendeuxpartiesdontlasecondepartiesurlesdétailsdes ententesneseraittransmisecommesuiviqu auxrépondantsoffrantréellementdes programmesbidiplômants,dontlescotutelles. Lesmembresduconseild administrationdel ACESonttestélequestionnairepour vérifierlabonnecompréhensiondesquestionsetévaluerl ampleurdelatâchequ il imposait.le5janvier,l ACESaenvoyélepré testàsesseptadministrateursactuelsetà deuxanciensadministrateursquivenaienttoutjusted assumerdenouveauxpostes (doyensdesétudesdepremiercycle),enleurdemandantderépondreauquestionnaire etdelecommenteravantle15janvier.desrappelsontétéenvoyésle12janvieràceux quin avaientpasrépondu.lescommentairessurlepré testontsuscitéquelques révisionsauxquestionsavantl envoiduquestionnaireàtouslesmembres. Le19janvier,l ACESaenvoyélapremièrepartiedel enquête(annexeb)àtousses membressousformed uncourrieladressépersonnellementaudoyendesétudes supérieures,conformémentàlalistedesmembresdesonrépertoirewebàcettedate. Lesréponsesétaientduesle30janvier.Incluantlesquestionnairesdéjàtraitéspar l entremisedupré test,l ACESadistribuéentout64questionnaires.Elleaenvoyédes courrielsderappel,le29janvier,àceuxquin avaientpasrépondu.vul absencede réponsedesdixcampusdel UniversitéduQuébec,ilaétédécidédetraduirele questionnaireenfrançaisplutôtqued envoyerunrappelenlangueanglaise.laversion françaiseduquestionnaire(annexec)aétéenvoyéecommerappelàces dixétablissements,le3février,endemandantdesréponsespourle7février. Le2mars,l ACESavaitreçu48réponsesentoutpouruntauxderéponsede75%. L ACESaenvoyélequestionnairedesuivi(annexeD)auxdoyens(ouàtoutautre répondantdel université)offrantcesprogrammesavecdesétablissementsétrangers. Lesseptpersonnesayantreçucedeuxièmequestionnaireyontrépondu. 15

16 AnnexeB:Lequestionnaireinitial(premièrepartie)enanglais CAGSsurveyonjoint,dual,andcombinedgraduatedegrees Responsesfrom Thedefinitionsusedhereforjointanddualdegreesareconsistentwithand paraphrasedfromthoseinjointanddoubledegreeprogramsintheglobalcontext,a reportproducedbytheinstituteofinternationaleducation(iie)andthefreie UniversitätBerlin,authoredbyDanielObst,MattiasKuder,andClareBanks,available fromhttp://www.iie.org/en/research and Publications/Publications and Reports/IIE Bookstore/Joint Degree Survey Report 2011.TheFrenchEmbassyinCanadadefinesa cotutelleas aphdprogramofferedjointlybytwohighereducationinstitutions:onein Canada,theotheroneinFrance.Itallowsthestudentstogetadouble/jointPhDdegree deliveredandrecognizedbyboththeinstitutions. Dualdegrees(identical(ornearlyso)disciplinesandidenticaldegreelabels)and Combineddegrees(differentdisciplinesand/ordegreelabels).Thatdistinctionis maintainedinsomeofthequestionsforthosewhowishtomakeuseofit. 1.Inajointdegreeprogramstudentsstudyattwoormoreinstitutionsandupon completionoftheprogramreceiveasingledegreecertificateissuedandsignedbyall theparticipatinginstitutions.(thishasbeenreferredtoasa double badged degree.) Does(ordidwithinthepastfiveyears)yourinstitutionhaveanyjointgraduatedegree programs(includingcotutellewithasingledegreeparchment)withnon Canadian institutions? 1.1Ifyouranswerisyes,pleaseprovidealistofthosegraduateprogramsandindicate whethertheprogramisstilloperatingortheyearinwhichitended. 2.Inadualdegreeorcombineddegreeprogramstudentsstudyattwoormore institutionsanduponcompletionoftheprogramreceiveaseparatedegreecertificate fromeachoftheparticipatinginstitutions.(thecertificateoften,butnotalways,makes explicitreferencetothefactthatthisdegreewasdoneinconjunctionwiththeother institution.)does(ordidwithinthepastfiveyears)yourinstitutionhaveanydualor combinedgraduatedegreeprograms(includingcotutellewithtwoormoreindividual degreeparchments)withnon Canadianinstitutions? 2.1Ifyouranswerisyes,pleaseprovidealistofthosegraduateprogramsandindicate whethertheprogramisstilloperatingortheyearinwhichitended. 3.Doesyourinstitutionhaveapolicythatenablesorpromotesjoint,dual,orcombined graduatedegrees?ifso,andifthatpolicyisavailableforreviewontheweb,please providetheurl. 16

17 4.Doesyourinstitutionhaveaseparatepersonorofficetoassistinhandlingstudents takingorinterestedinjoint,dual,orcombinedgraduatedegrees?whereisthatperson orofficelocatedadministratively? 5.Whathavebeenthemajorchallengesinsettinguporsustainingthesegraduate programs?howhaveyouovercomethemsofar? 6.Doesyourinstitutionhaveplansorintentionstodevelopmorejointgraduate degrees?moredualorcombinedgraduatedegrees? 7.Arethereanyaspectsofyourinstitution shandlingofthesegraduatedegreesthat youbelievehavebeenparticularlysuccessful,andwhichmightbedrawntoothers attentionasabest(orbetter)practice? 8.Doyouhaveanyadviceorwordsofwarningfromyourexperiencetoofferothers whoarejuststartingtodevelopsuchprograms? 17

18 AnnexeC:laversionfrançaiseduquestionnaireinitial Sondagedel ACESsurlesdiplômesd étudessupérieures,doubles,conjointset combinés Réponsede Lesdéfinitionsutiliséesdanslesondagesurlesdoublesdiplômesetlesdiplômes conjointscorrespondentetparaphrasentcellesdurapport,jointanddoubledegree ProgramsintheGlobalContext,produitparl InstituteofInternationalEducation(IIE)et lafreieuniversitätberlin,etrédigépardanielobst,mattiaskuderetclarebanks,que vouspouvezconsulteràhttp://www.iie.org/en/research and Publications/Publicationsand Reports/IIE Bookstore/Joint Degree Survey Report 2011.L ambassadedefrance aucanadadéfinitlacotutellecomme«unprogrammeoffertconjointementpardeux établissementsd enseignementsupérieur,l unaucanadaetl autreenfrance.ce programmepermetauxétudiantsd obtenirundoublediplôme(ouundiplômeconjoint) dedoctorat,délivréetreconnuparlesinstitutionsdesdeuxpays». ca.org/article3697.htmlcertainsétablissementsoujuridictions distinguentaussilesdoublesdiplômes(desdisciplinesidentiques(oupresque)etdes gradesidentiques)etdesdiplômescombinés(desdisciplineset/oudesgrades différents).cettedistinctionestconservéedanscertainesdesquestionspourles répondantsquisouhaitentl utiliser. 1.Dansunprogrammedediplômesconjoints,lesétudiantsétudientdansdeuxou plusieursétablissementset,lorsdel achèvementdeleurprogramme,ilsobtiennentun seuldiplômedélivréetsignépartouslesétablissementsparticipants.(onparleaussi d undiplômeà«doubleinsigne»).votreétablissementoffre t il(oul a t iloffertau coursdesdernierscinqans)desprogrammesmenantàundiplômed études supérieuresconjoints(ycomprislacotutelleavecunseuldiplômeuniversitaire)avec desétablissementsétrangers? 1.1Sioui,veuillezfournirlalistedecesprogrammesd étudessupérieuresetindiquersi vouslesoffreztoujoursoul annéequevousavezcessédelesoffrir. 2.Lorsd unprogrammeàdoublediplômeouàdiplômecombiné,lesétudiants étudientdansdeuxouplusieursd établissementset,aprèsl achèvementdeleur programme,ilsobtiennentundiplômedistinctdechacundesétablissements participants.(souvent,maispastoujours,lediplômementionneexplicitementlefait qu ilaétéréaliséencollaborationavecunautreétablissement.)votreétablissement offre t il(oul a t ilfaitaucoursdesdernierscinqans)desprogrammesd études supérieuresàdoublediplômeouàdiplômecombiné(ycomprislacotutelleavecunou plusieursdiplômesindividuels)avecdesétablissementsétrangers? 18

19 2.1Sioui,veuillezfournirlalistedecesprogrammesd étudessupérieuresetindiquersi vouslesoffreztoujoursoul annéequevousavezcessédelesoffrir. 3.Votreétablissementpossède t ilunepolitiquequifaciliteouencouragelesdiplômes d étudessupérieursconjoints,doublesoucombinés?sioui,etsicettepolitiquepeut êtreconsultéeparleweb,veuillezfournirsonurl. 4.Votreétablissementcompte t ilunbureauouunepersonneenparticulierpour seconderlesétudiantsquisuiventousontintéresséspardesdiplômesd études supérieuresconjoints,doublesoucombinés?dupointdevueadministratif,oùsetrouve cettepersonneoucebureau? 5.Indiquezlesprincipauxproblèmesrencontrésdurantlamisesurpiedoulesoutiende cesprogrammesd étudessupérieures?commentlesavez voussurmontésjusqu ici? 6.Votreétablissementprévoit iloua t ill intentiond élaborerdavantagedediplômes d étudessupérieuresconjoints?davantagedediplômesd étudessupérieuresdoubles oucombinés? 7.Parmilesaspectsliésautraitementdecesdiplômesd étudessupérieuresparvotre établissement,lesquelssontparticulièrementfructueuxetquevousprésenteriez commepratiqueexemplaire(oumeilleurepratique)? 8.Avez vousdesconseilsoudesavertissementstirésdevotreexpérienceàoffriraux autresétablissementsquidébutenttoutjustel élaborationdepareilsprogrammes? 19

20 AnnexeD:Deuxièmepartieduquestionnairepourceuxoffrantdesprogrammes bidiplômants [Soulignonsquelesdoyensn ontpastousvulalistecomplètedesquestionsci dessous, carcelles ciontétééliminéesquandellesavaienttrouvéréponsedanslecadredela premièrepartiedel enquête.] Encequiatraitauxprogrammesdediplômesdoubles,conjointsetdecotutelle (existantsouabandonnés)dansvotreétablissement,veuillezrépondreauxquestions suivantesdanslamesureoùl informationestconnue. 2Leprogrammeest ilprésentéauniveaudelamaîtrise,dudoctoratoudesdeux? 3Leprogrammea t ilétéexclusivementélaborécommediplômedouble/conjoint,ou est ilunajoutoptionnelàunprogrammed étudestraditionnellesexistant? 4Combiend étudiantssont ilsactuellementinscritsdanscesprogrammes? 5Quelspayssontvospartenairesdanscesprogrammes? 6Quellesdisciplinesuniversitairesvisent ils? 7Quelleestlalangued enseignementduprogrammedel établissementpartenaire? 8Ya t ilunemodificationdanslalangued enseignementdevotreétablissementpour lesétudiantsprovenantdel établissementpartenaire?sioui,laquelle? 9Ceprogrammeest ilgérésurlabased unecohorte(c. à d.l admissiond uncertain nombred étudiantsquiétudierontetvoyagerontensemble),oulesétudiantsinscritsau programmefonctionnent ilsdemanièreautonome? 10Est ilexigéqu aumoinsunecertainepartieduprogrammesoitsuiviedanschacun desétablissements?sioui,quereprésentecettepartie? 11Avez vousmissurpiedunprocessusderecrutementspécifiquepourleprogramme dediplômesconjoints?sioui,cerecrutementvise t ilsurtoutsurlesétudiants actuellementdansvotreétablissement,d autresétudiantsducanadaoudesétudiants del étranger? 12Lesétudiantss inscrivent ilsa)uniquementàleurétablissementmère,b)à l établissementoùilssetrouventphysiquement,ouc)auxdeuxétablissementspourla duréeduprogramme? 13L agrémentoul autorisationd offrirceprogrammea t elleposéproblème?sioui, avez voustentéd obtenirl agrément(oul autorisation)danslesdeuxjuridictionsou avez vousréussiàobtenirl agrémentdechaquepartieparsaproprejuridiction? 14Ledoublecomptagedescoursoudescréditsa t ilposéproblème?sioui,comment l avez vousrésolu? 15Àquandremontelapremièreinscriptiond étudiantsdansceprogramme? 16Commentleprogrammea t ilétélancé:a)pardesprofesseursindividuels,b)parun projetdépartemental,ouc)parl administrationsupérieure? 20

Founding Year and Joining Year of Member Institutions. Année de fondation et d adhésion des établissements membres

Founding Year and Joining Year of Member Institutions. Année de fondation et d adhésion des établissements membres Year and Joining Year of Member Institutions et des établissements membres Institution/Établissement Acadia University 1838 1916 University of Alberta 1906 1915 Algoma University College 1964 2007 Athabasca

Plus en détail

UNIVERSITY GRADING SYSTEMS SYSTÈMES DE NOTATION UNIVERSITAIRE

UNIVERSITY GRADING SYSTEMS SYSTÈMES DE NOTATION UNIVERSITAIRE cadia 92-93 & after/& après cadia efore/avant 92-93 lberta fter/ après 09/03 lberta efore/avant 09/03 thabasca University 3 pprox. min. 9 7.5 UNIVERSITY GRDING SYSTEMS SYSTÈMES DE NOTTION UNIVERSITIRE

Plus en détail

UNIVERSITY GRADING SYSTEMS SYSTÈMES DE NOTATION UNIVERSITAIRE

UNIVERSITY GRADING SYSTEMS SYSTÈMES DE NOTATION UNIVERSITAIRE " UNIVERSITY --------- ------ i---- cadia 92-93 & after/& après cadia efore/avant 92-93 3 lberta ftert après 09/03 lberta 9 efore/avant 09/03 ishop's randon ** efore/avant 06-07 --- ------ randon fter/

Plus en détail

Évaluation Diplôme reconnu

Évaluation Diplôme reconnu Évaluation Diplôme reconnu 1 - Renseignements du postulant Appel : q M. q M me q Dr Adresse professionnelle : Adresse personnelle : Nom d organisation : Adresse municipale : Ville : Province : Code postal

Plus en détail

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam 1 Chine Singapour Hong Kong Cross Border ZBA Crédit Agricole CIB succursale du Japon solutions

Plus en détail

Master Sciences Actuarielle et Financière, Ingénierie des Risques (SAFIR). Université Claude Bernard Lyon 1.

Master Sciences Actuarielle et Financière, Ingénierie des Risques (SAFIR). Université Claude Bernard Lyon 1. Section des formations et diplômes Caractérisation et autoévaluation d une formation L, LP ou M dans sa dimension internationale Vague A : campagne d évaluation 2014-2015 Master Sciences Actuarielle et

Plus en détail

Frais de scolarité et de subsistance des étudiants à plein temps dans les universités et collèges du Canada qui confèrent des grades

Frais de scolarité et de subsistance des étudiants à plein temps dans les universités et collèges du Canada qui confèrent des grades Notes explicatives 1 Centre de la statistique de l'éducation le 1 septembre,2005 Frais de scolarité et de subsistance des étudiants à plein temps dans les universités et collèges du Canada qui confèrent

Plus en détail

LES RENCONTRES EN CHIFFRES

LES RENCONTRES EN CHIFFRES LES RENCONTRES photogaspesie.ca EXPOSITIONS ET INSTALLATIONS Mi-juillet à la mi-septembre En plein air et à l intérieur, partout en Gaspésie 5 e édition de la TOURNÉE DES PHOTOGRAPHES Du 15 au 19 août

Plus en détail

University of Calgary, Bachelor of Nursing (Calgary and Medicine Hat Sites)

University of Calgary, Bachelor of Nursing (Calgary and Medicine Hat Sites) Accredited Canadian Nursing Education Programs Only Nursing Programs successful in achieving accreditation status from the CASN Accreditation Bureau, and within the term limit of the Accreditation Status

Plus en détail

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au

Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université. Version finale. Présentée au Étude comparative sur les salaires et les échelles salariales des professeurs d université Version finale Présentée au Syndicat général des professeurs et professeures de l Université de Montréal (SGPUM)

Plus en détail

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays?

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Actuellement, 8,8 % offres d emploi affichées au pays exigent des candidats qu ils parlent les deux langues officielles. Il s agit d une baisse

Plus en détail

PRÉSENTÉ AU FRONT DES INDÉPENDANTS DU CANADA PAR ANNE-MARIE DUBOIS

PRÉSENTÉ AU FRONT DES INDÉPENDANTS DU CANADA PAR ANNE-MARIE DUBOIS RAPPORT DE RECHERCHE SUR LES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT ET LES ORGANISATIONS OFFRANT DE LA FORMATION EN CINÉMA, TÉLÉVISION, VIDÉO, ARTS MÉDIATIQUES ET MÉDIAS INTERACTIFS AU CANADA PRÉSENTÉ AU FRONT

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Gouvernement du Canada Ambassade du Canada. Government of Canada Embassy of Canada. Étudier au Canada

Gouvernement du Canada Ambassade du Canada. Government of Canada Embassy of Canada. Étudier au Canada Gouvernement du Canada Ambassade du Canada Government of Canada Embassy of Canada Étudier au Canada 10 bonnes raisons d étudier au Canada L excellence des systèmes d éducation dans les collèges et universités

Plus en détail

ÉTUDES POST- SECONDAIRES À ENVISAGER POUR FAIRE CARRIERE DANS LES MINES

ÉTUDES POST- SECONDAIRES À ENVISAGER POUR FAIRE CARRIERE DANS LES MINES ÉTUDES POST- SECONDAIRES À ENVISAGER POUR FAIRE CARRIERE DANS LES MINES Géologie et Sciences de l environnement et de la terre Le géologue et le spécialiste des sciences de la terre travaillent en étroite

Plus en détail

Programme «Nouvelles collaborations de recherche»

Programme «Nouvelles collaborations de recherche» 1) Objectifs du programme Programme «Nouvelles collaborations de recherche» (also available in English) Le programme «Nouvelles collaborations de recherche» est financé par le Fonds France-Canada pour

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

Règlement du concours «La classe des Titans»

Règlement du concours «La classe des Titans» Règlement du concours «La classe des Titans» 1. PÉRIODE DU CONCOURS : Le concours «La classe des Titans» («concours») prend fin à 16 h 59 min 59 s, heure de l Est, le jeudi 31 décembre 2015 («date de fin

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Accredited engineering programs by institution. Programmes de génie agréés par établissement. Notes: Remarques :

Accredited engineering programs by institution. Programmes de génie agréés par établissement. Notes: Remarques : Accredited engineering programs by institution Notes: a) This listing of accredited programs includes only engineering programs which lead to a bachelor s degree. b) Institutions listed have voluntarily

Plus en détail

Avis de consultation de télécom CRTC 2011-73

Avis de consultation de télécom CRTC 2011-73 Avis de consultation de télécom CRTC 2011-73 Version PDF Ottawa, le 8 février 2011 Appel aux observations Instance visant à examiner le bien-fondé d exiger des fournisseurs de services VoIP mobiles et

Plus en détail

Centre de demande d admission aux universités de l Ontario OUAC

Centre de demande d admission aux universités de l Ontario OUAC Centre de demande d admission aux universités de l Ontario OUAC À propos du Centre Le Centre de demande d admission aux universités de l Ontario («le Centre») offre des services en anglais et en français

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier.

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. VACANZA L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. Judicieuse et fiable. L assurance voyage de SWICA. L envie d ailleurs vous a pris, et les valises sont bouclées. Vous

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

Universités et Programmes Recommandés

Universités et Programmes Recommandés Bourses Nationales d Études en Mastère au Canada Appel à Candidature 2014-2015 Universités et Programmes Recommandés 2 Bourses Nationales d Études au Canada, 2014-2015 Préambule Le tableau suivant spécifie

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

Parcours MEM à l international

Parcours MEM à l international Parcours MEM à l international Réunion d information du 27 janvier 2015 http://www.mastermanagement.dauphine.fr/ Les parcours MEM Cours de tronc commun au premier semestre Gestion d équipes et leadership

Plus en détail

Avis de consultation de télécom CRTC 2014-604

Avis de consultation de télécom CRTC 2014-604 Avis de consultation de télécom CRTC 2014-604 Version PDF Ottawa, le 20 novembre 2014 Numéro de dossier : 8690-C12-201411868 Instance de justification Date limite de dépôt des interventions : 8 janvier

Plus en détail

La gamme Indigo Expat en un coup d œil

La gamme Indigo Expat en un coup d œil La gamme Indigo Expat en un coup d œil www.indigo-expat.com 2015 «Classic», la solution Santé au 1 er Euro Indigo Expat Classic est disponible pour les expatriés âges de moins de 70 ans s ils sont Français,

Plus en détail

Programme «Nouvelles collaborations de recherche» 2014

Programme «Nouvelles collaborations de recherche» 2014 Programme «Nouvelles collaborations de recherche» 2014 (also available in English) 1) Objectifs du programme Le programme «Nouvelles collaborations de recherche» est financé par le Fonds France-Canada

Plus en détail

Date limite d envoi du dossier le 15 mai 2015 Cachet de la poste faisant foi, à l adresse suivante :

Date limite d envoi du dossier le 15 mai 2015 Cachet de la poste faisant foi, à l adresse suivante : MASTER ARTS - SPECIALITE ARTS PLASTIQUES Parcours Création & Gestion de l Image Numérique DOSSIER DE CANDIDATURE ANNÉE 2015-2016 Deuxième année PARCOURS PROFESSIONNEL Date limite d envoi du dossier le

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE. PROGRAMMES d ECHANGES FRANCO-QUEBECOIS. Programme CREPUQ Ententes bilatérales franco-québécoises

NOTE DE SYNTHESE. PROGRAMMES d ECHANGES FRANCO-QUEBECOIS. Programme CREPUQ Ententes bilatérales franco-québécoises NOTE DE SYNTHESE PROGRAMMES d ECHANGES FRANCO-QUEBECOIS Programme CREPUQ Ententes bilatérales franco-québécoises PROGRAMMES D ECHANGES FRANCO CANADIENS UNIVERSITE D OTTAWA UNIVERSITE WESTERN ONTARIO UNIVERSITE

Plus en détail

Universités et Programmes Recommandés

Universités et Programmes Recommandés Bourses Nationales d Études en Mastère et PhD au Canada Appel à Candidature 2015-2016 Universités et Programmes Recommandés 2 Bourses Nationales d Études au Canada, 2015-2016 Préambule Le tableau suivant

Plus en détail

Plan de partenariat. nouveautés 2015. Salon. 17 au 19 mars 2015. Salon international des technologies environnementales. anniversaire. americana.

Plan de partenariat. nouveautés 2015. Salon. 17 au 19 mars 2015. Salon international des technologies environnementales. anniversaire. americana. lan de partenariat 17 au 19 mars 2015 alais des congrès de Montréal, Canada Salon international des technologies environnementales e nouveautés 2015 Carrefour de l innovation Visibilité pour tous les budgets

Plus en détail

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES Demande d admission en 1 ère année de Master Le dossier est à envoyer à : Master Sciences Humaines & Sociales, mention GEOGRAPHIE ou HISTOIRE Secrétariat Master

Plus en détail

Rapport présenté aux délégués Dimanche 29 septembre 2013 11h 30 à 12h Salle Okanagan Delta Grand Okanagan

Rapport présenté aux délégués Dimanche 29 septembre 2013 11h 30 à 12h Salle Okanagan Delta Grand Okanagan Note de service Rapport présenté aux délégués Dimanche 29 septembre 2013 11h 30 à 12h Salle Okanagan Delta Grand Okanagan Dest. : Exp. : Chambres de commerce membres Pat Horgan, président du comité des

Plus en détail

L ATTRACTIVITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS

L ATTRACTIVITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS L ATTRACTIVITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR FRANÇAIS 1/ Un enseignement très ouvert aux étudiants étrangers En raison de l importance des partenariats développés par des universités et grandes écoles françaises

Plus en détail

La profession d architecte à l international, synthèse de l étude du Collège des architectes de Catalogne

La profession d architecte à l international, synthèse de l étude du Collège des architectes de Catalogne La profession d architecte à l international, synthèse de l étude du Collège des architectes de Catalogne En 1999, à l occasion de son congrès de Pékin, l UIA adoptait un accord international pour la recommandation

Plus en détail

Alberta. Ministère de la Santé et du Bien-être de l Alberta Régime d assurance maladie de l Alberta C. P. 1360, Station Main Edmonton, AB T5J 2N3

Alberta. Ministère de la Santé et du Bien-être de l Alberta Régime d assurance maladie de l Alberta C. P. 1360, Station Main Edmonton, AB T5J 2N3 Alberta Afin de bénéficier de la couverture en matière de soins de santé de l Alberta, le résident doit demeurer physiquement en Alberta pendant au moins 183 jours au cours d une période de douze mois

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

ÉTUDE DE L ARUCC ET DU CPCAT SUR LES NORMES EN MATIÈRE DE RELEVÉS DE NOTES ET DE NOMENCLATURE DES TRANSFERTS DE CRÉDITS

ÉTUDE DE L ARUCC ET DU CPCAT SUR LES NORMES EN MATIÈRE DE RELEVÉS DE NOTES ET DE NOMENCLATURE DES TRANSFERTS DE CRÉDITS SOMMAIRE ÉTUDE DE L ARUCC ET DU CPCAT SUR LES NORMES EN MATIÈRE DE RELEVÉS DE NOTES ET DE NOMENCLATURE DES TRANSFERTS DE CRÉDITS Examen des pratiques actuelles des établissements postsecondaires canadiens

Plus en détail

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002

CCRRA. Québec, le 4 juillet 2002 CCRRA Canadian Council of Insurance Regulators Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Copie à: Mr. Michael Grist Chair, CCIR Committee on Streamlining and Harmonization Québec,

Plus en détail

Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS

Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS Our mission : Educating Responsible Leaders For a Responsible World LSM the Business School of UCL

Plus en détail

CONDITIONS D'ADMISSION DES FACULTÉS DE MÉDECINE DU CANADA. Admission en 2014

CONDITIONS D'ADMISSION DES FACULTÉS DE MÉDECINE DU CANADA. Admission en 2014 CONDITIONS D'ADMISSION DES FACULTÉS DE MÉDECINE DU CANADA Admission en 2014 L'Association des facultés de médecine du Canada 265 avenue Carling, bureau 800 Ottawa ON K1S 2E1 Table des matières INTRODUCTION...1

Plus en détail

AIX-MARSEILLE UNIVERSITE DIRECTION DES RELATIONS INTERNATIONALES

AIX-MARSEILLE UNIVERSITE DIRECTION DES RELATIONS INTERNATIONALES AIX-MARSEILLE UNIVERSITE DIRECTION DES RELATIONS INTERNATIONALES PROGRAMMES D ECHANGES avec le CANADA «Etudier à l étranger/etudier au CANADA» 2015-2016 2 PARTIR ETUDIER A L ETRANGER Découverte d un nouvelle

Plus en détail

Sondage de 2013 sur la rémunération des comptables professionnels Résultats. Préparé par : QRI International Décembre 2013

Sondage de 2013 sur la rémunération des comptables professionnels Résultats. Préparé par : QRI International Décembre 2013 Sondage de 2013 sur la rémunération des comptables professionnels Résultats Préparé par : QRI International Décembre 2013 Veuillez adresser vos questions à : Paul Long Responsable, Marketing et études

Plus en détail

Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire

Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire Généralités Quelles sont les personnes à prendre en compte dans la statistique du tourisme? L ensemble des hôtes qui achètent

Plus en détail

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document.

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES - Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. - Pour une demande d admission

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

Échange d idées au sujet du Programme de bourses internationales du MAECD

Échange d idées au sujet du Programme de bourses internationales du MAECD Échange d idées au sujet du Programme de bourses internationales du MAECD JEUDI 20 NOVEMBRE 2014 14 h 45 16 h 00 Salon Provinces I Le Bureau canadien de l éducation internationale (BCEI) est l administrateur

Plus en détail

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance Bien que les difficultés relatives à la conformité puissent souvent être résolues au niveau local, la ligne d assistance de RPM International

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

Révision de la Politique sur la propriété intellectuelle du CRSNG

Révision de la Politique sur la propriété intellectuelle du CRSNG Révision de la Politique sur la propriété intellectuelle du CRSNG Contexte Ces dernières années, les discussions avec différentes universités et entreprises ont souvent fait ressortir plusieurs problèmes

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

SOGC Junior Members Committee. Online Elective Catalogue 2006 2007

SOGC Junior Members Committee. Online Elective Catalogue 2006 2007 SOGC Junior Members Committee Online Elective Catalogue 2006 2007 UPDATED MAY 2006 THIS DOCUMENT CAN ALSO BE FOUND AT: WWW.SOGC.ORG IN THE JUNIOR MEMBERS SECTION Online Elective Catalogue Page 1 of 18

Plus en détail

étudiants internationaux L essentiel des Chiffres Clés 7 Juin 2013

étudiants internationaux L essentiel des Chiffres Clés 7 Juin 2013 3 6 étudiants internationaux 7 Juin 213 CHIFFRES CLÉS MONDE Selon l UNESCO en 21, on comptait 3 6 étudiants internationaux dans le monde. Ce nombre a augmenté de 38 % depuis 26. Les premiers continents

Plus en détail

Présentation Altran. Octobre 2008

Présentation Altran. Octobre 2008 Présentation Altran Octobre 2008 Le Groupe Altran: identité Pionnier du conseil en innovation technologique Leader en Europe Créé en 1982, soit plus de 25 années d expertise dans le domaine du conseil

Plus en détail

Cours sur la gestion et la philosophie des coopératives offerts par des universités canadiennes

Cours sur la gestion et la philosophie des coopératives offerts par des universités canadiennes Cours sur la gestion et la philosophie des coopératives offerts par des universités Cheryl Lans, BCICS, University of Victoria Octobre 2005 1 Cours sur la gestion et la philosophie des coopératives offerts

Plus en détail

PROGRAMME BRAFITEC BRAsil France Ingénieurs TEChnologie. 8ème Forum Brafitec Saint-Étienne - 6-9 Juin 2012

PROGRAMME BRAFITEC BRAsil France Ingénieurs TEChnologie. 8ème Forum Brafitec Saint-Étienne - 6-9 Juin 2012 PROGRAMME BRAFITEC BRAsil France Ingénieurs TEChnologie 8ème Forum Brafitec Saint-Étienne - 6-9 Juin 2012 Parcours Coopération Internationale Partenariats Brésil-France BRAFITEC Coopération Internationale

Plus en détail

ÉDUCATION. Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com

ÉDUCATION. Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com ÉDUCATION Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com Un SIG dans le nuage aide des élèves à analyser les effets environnementaux et économiques

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Par les mêmes organisateurs : 40 ateliers gratuits sur

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

Télé par satellite de Shaw Direct

Télé par satellite de Shaw Direct Télé par satellite de Shaw Direct Plus de 215 canaux HD. Les raisons de passer à Shaw Direct. Plus de 215 canaux HD. Le taux de satisfaction de la clientèle le plus élevé au pays. * Aucun contrat à long

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Région Haute-Normandie Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Novembre 2013 ! "# $"% &%'' $ (')#!*+,*'-#&+,./ 0 $1&/2+,(.'1&/2+,(.'' 3,/,// 4 (553 5#+' 2 '+ 0 6 #

Plus en détail

étudier en... Canada

étudier en... Canada étudier en... Canada Dans cette publication, vous trouverez les informations de base nécessaires pour vous aider à trouver votre formation, à la financer et à préparer votre séjour. De nombreux sites internet

Plus en détail

Tourisme en Flandre. Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010)

Tourisme en Flandre. Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010) Les chiffres clés du tourisme 2010 Tourisme en Flandre Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010) nuitées % arrivées % Durée moyenne du séjour (nuits) Région Flamande 23.087.944 66% 7.660.540 57%

Plus en détail

Coordonnées de l administrateur SEDI

Coordonnées de l administrateur SEDI Coordonnées de l administrateur SEDI Pour des problèmes techniques tels que : réinitialisation du mot de passe réinitialisation de la clé d accès messages d erreur Pour des questions ayant trait à l inscription

Plus en détail

Niveau de scolarité et emploi : le Canada dans un contexte international

Niveau de scolarité et emploi : le Canada dans un contexte international N o 81-599-X au catalogue Issue n o 008 ISSN : 1709-8661 ISBN : 978-1-100-98615-9 Feuillet d information Indicateurs de l éducation au Niveau de scolarité et emploi : le dans un contexte international

Plus en détail

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION Juillet 2008 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 59 10 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu

Plus en détail

Bourse de 30 000 $ pour les étudiantes canadiennes en génie qui poursuivront leurs études aux cycles supérieurs

Bourse de 30 000 $ pour les étudiantes canadiennes en génie qui poursuivront leurs études aux cycles supérieurs Bourse de 30 000 $ pour les étudiantes canadiennes en génie qui poursuivront leurs études aux cycles supérieurs EN HOMMAGE AUX VICTIMES DE LA TRAGÉDIE DU 6 DÉCEMBRE 1989 Au fil des ans, les roses blanches

Plus en détail

2013-2014 Dr. Prosper Bernard Tel: 514-987-4250 // portable 514-910-2085 Bernard.prosper@uqam.ca prosper@universityconsortium.com

2013-2014 Dr. Prosper Bernard Tel: 514-987-4250 // portable 514-910-2085 Bernard.prosper@uqam.ca prosper@universityconsortium.com Département de management et technologie École de Sciences de la gestion Université du Québec à Montréal Dr Prosper M Bernard 514-987-4250 MBA 8400 + MBA 8401 STATISTIQUES et THÉORIE DE LA DÉCISION 2013-2014

Plus en détail

Le poker en ligne et sa réglementation Québec, Canada et ailleurs

Le poker en ligne et sa réglementation Québec, Canada et ailleurs Le poker en ligne et sa réglementation Québec, Canada et ailleurs 10 septembre 2014 Conférences sur le jeu Chaire de recherche sur l étude du jeu Université de Concordia (sera présentée en anglais) Préambule

Plus en détail

Gilles Morin MBA Expert BPM, instructeur certifié et associé BPTrends Associates Architecte d affaires et agent de transformation

Gilles Morin MBA Expert BPM, instructeur certifié et associé BPTrends Associates Architecte d affaires et agent de transformation Gilles Morin MBA Expert BPM, instructeur certifié et associé BPTrends Associates Architecte d affaires et agent de transformation Cell: (418) 571-9999 gilles@bpmp.ca http://ca.linkedin.com/in/gillesmorin/

Plus en détail

Quand et où pourrai-je acheter des billets pour la finale?... 4 Y a-t-il des restrictions dans l achat de billets pour la finale?...

Quand et où pourrai-je acheter des billets pour la finale?... 4 Y a-t-il des restrictions dans l achat de billets pour la finale?... FAQS 1 Où et quand se déroulera la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, Canada 2015?... 3 Quels pays seront représentés?... 3 Quel est le calendrier des matchs?... 3 À quelle heure les matchs démarreront-ils?...

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

ri Newsletter 3 éditorial relations internationales Mai 2008

ri Newsletter 3 éditorial relations internationales Mai 2008 ri Newsletter 3 relations internationales Mai 2008 éditorial Afin de poursuivre l internationalisation de l UNIGE, les Relations internationales ont créé une base de données pour les coopérations internationales.

Plus en détail

Proposition de partenariat promotionnel / Table nature. Proposition de partenariat promotionnel carte tarifaire 1

Proposition de partenariat promotionnel / Table nature. Proposition de partenariat promotionnel carte tarifaire 1 Proposition de partenariat promotionnel / Table nature Proposition de partenariat promotionnel carte tarifaire 1 Partenariat promotionnel Québec Nature Le Québec a fait de la promotion du tourisme une

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

Marché mondial de l automobile

Marché mondial de l automobile Carlos Gomes 1..73 carlos.gomes@scotiabank.com En route vers des ventes mondiales records en 1 Les marchés développés mènent le bal Les ventes mondiales de voitures ont progressé de % pendant le premier

Plus en détail

Fo n d a t i o n G o l f C a n a d a

Fo n d a t i o n G o l f C a n a d a Fo n d a t i o n G o l f C a n a d a L E V E R E T O C T R O Y E R D E S F O N D S P O U R L AVA N C E M E N T D U G O L F A U C A N A D A Renseignements sur les bourses 15 Date limite de réception des

Plus en détail

Examen canadien de reconnaissance visant l'inscription des sages-femmes

Examen canadien de reconnaissance visant l'inscription des sages-femmes RENSEIGNEMENTS POUR LES CANDIDATES À L'ECRSF EN 2015 Admissibilité L ECRSF est ouvert aux sages-femmes formées à l étranger et aux candidates en pratique sage-femme formées au Canada, comme mentionné ci-après.

Plus en détail

Générateur portable pour le soudage orbital

Générateur portable pour le soudage orbital P4 TIG - Avec ou sans métal d apport Générateur portable pour le soudage orbital THE ART OF WELDING P4 Générateur portable pour le soudage orbital Caractéristiques générales Programmation en temps ou degrés

Plus en détail

FISCALITÉ COMPARÉE : LA TRANSMISSION D ENTREPRISE. Master 223 Droit du patrimoine professionnel Université Paris Dauphine

FISCALITÉ COMPARÉE : LA TRANSMISSION D ENTREPRISE. Master 223 Droit du patrimoine professionnel Université Paris Dauphine FISCALITÉ COMPARÉE : LA TRANSMISSION D ENTREPRISE Master 223 Droit du patrimoine professionnel Université Paris Dauphine Clément DORNIER Caroline FERTÉ Audrey LEGRAND Marie-Anne MILAN 1 UN ÉVENTAIL DE

Plus en détail

Son Excellence le très honorable David Johnston Gouverneur général du Canada

Son Excellence le très honorable David Johnston Gouverneur général du Canada Son Excellence le très honorable David Johnston Gouverneur général du Canada David Johnston a débuté sa carrière comme professeur adjoint à la Faculté de droit de l'université Queen's en 1966, puis s'est

Plus en détail

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin L OIV: Etats membres 45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin MEMBRES: Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Argentine, ARY Macédoine, Australie, Autriche, Belgique, Bosnie-et-Herzégovine,

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Sous réserve des lois applicables, ce règlement régit tous les aspects du concours Tremplin, et lie tous les participants.

Sous réserve des lois applicables, ce règlement régit tous les aspects du concours Tremplin, et lie tous les participants. 01 CONCOURS TREMPLIN 2014 1. Règlement obligatoire Sous réserve des lois applicables, ce règlement régit tous les aspects du concours Tremplin, et lie tous les participants. 2. Objectif du concours Le

Plus en détail

E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques

E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques E-T-A PowerPlex La technologie E-T-A PowerPlex commande multi - plexée et protection de réseau électrique de bord pour applications nautiques.

Plus en détail

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal.

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal. Indicateur Quels sont les domaines d études les plus attractifs pour les étudiants? Les femmes sont majoritaires dans l effectif d étudiants et de diplômés dans la quasi-totalité des pays de l OCDE, et

Plus en détail