LA POMME DES ALPES : UNE POMME D ALTITUDE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA POMME DES ALPES : UNE POMME D ALTITUDE"

Transcription

1 LA POMME DES ALPES : UNE POMME D ALTITUDE

2 LA POMME DES ALPES Introduction I/ LE PRODUIT : LA POMME DES ALPES 1/ Historique 2/ Description 3/ Espace géographique / zones de production II/ ORGANISATION DE LA FILIERE / DEMARCHES DE QUALITE III/ COMMERCIALISATION IV/ TECHNICITE

3 Les bassins de production de pommes de qualité sont rares en Europe. Deux sortent du lot, les provinces du Trentino-Haut Adige en Italie et le Bassin de production Nord Sisteron (Hautes Alpes et nord des Alpes de Haute Provence).

4 Les vergers Alpins sont situés entre 500 à 1000 m d altitude et bénéficient d un ensoleillement provençal. Le chaud et le froid ne font pas toujours bon ménage, les orages de grêle nous le prouvent tous les ans, mais la qualité exceptionnelle de nos fruits s exprime dans ce contraste.

5 La Golden des Alpes est réputée depuis des décennies pour sa teneur élevée en sucre et sa fermeté. La qualité de cette pomme est intimement liée aux caractéristiques du milieu de culture, et notamment au terroir et au climat des Alpes de Haute Durance situés en partie sur les département des Alpes de Haute Provence et sur les Hautes Alpes.

6 Ce bassin regroupe environ 170 producteurs sur près de 4100 hectares de vergers et a une production annuelle de plus de tonnes de pommes. Les pommes produites dans ce bassin représentent environ 10% de la production de pommes en France. Cette production a pour destination finale la grande distribution Française mais aussi le Nord et le Sud de l'europe

7 I/ LA POMME DES ALPES 1/ Historique La production fruitière est très ancienne puisque l on a retrouvé des documents concernant des transactions de fruits datant de L'essor de la pomme débute réellement vers les années Les vergers sont d'abord en côteaux et en altitude dans quelques petits bassins de production. En effet, en montagne, les fruits mûrissent plus tard dans l'automne.

8 En 1960, la construction du barrage hydroélectrique de Serre Ponçon (surface: hectares, 25 km de long et 1,2 milliard de mètres cubes) et des premiers réseaux par aspersion favorisent le développement de l'arboriculture Alpine. S'ajoute à cela la possibilité de faire une lutte antigel ; un impératif en zone de montagne

9 Dans les années 1980 : la crise dans l'élevage ovin, la faible rentabilité de la céréaliculture ainsi que la mise en place de l'irrigation dans de nouveaux périmètres Alpins, entrainent une augmentation considérable du nombre d'hectares en vergers et d'arboriculteurs. Des reconversions d'autant plus favorisées par l'attrait de revenus conséquents engendrés par la forte rentabilité des vergers de Golden.

10 Aujourd hui : le bassin des Alpes 5500 ha (Alpes de Haute Provence et Hautes Alpes ) dont : ha de vergers ( 800 ha de poiriers) tonnes de pommes - 10% de la production française - 60 à 80% de Golden Délicious producteurs

11 2/ Description du verger Variété : est le clône dominant de Golden dans cette vallée, -Smoothee étant en deuxième position -Les vieux clônes à faces rosées (Lysgolden, Belgolden) ont été arrachés pour cause de mauvaise qualité et conservation -Dernièrement une certaine diversification a eu lieu avec Pinkgold.

12 Porte Greffe / Typologie de verger : - dans les années 1990 beaucoup de porte greffe MM106 plantés avec des densités de plantation faibles (5 X 3m ou 4,5 X 3m), proches de 700 arbres par hectare. Avantages : investissement peu important Vergers pouvant être couvert par des filets para-grêle sans structure Peu d investissement de travail les premières années Pas de palissage Inconvénients : entrée en production lente Temps de travaux (taille, éclaircissage) plus important Cout de production supplémentaire

13

14 Porte Greffe / Typologie de verger : - aujourd hui : plantation avec porte greffe de type Em9 avec des densités de plantation (4 X 1,5m ou 4 X 1,2m), proches de 2000 arbres par hectare. Avantages : entrée en production rapide Temps de travaux (taille, éclaircissage) peu important Cout de production plus faible Inconvénients : investissement important palissage obligatoire et de façon correcte plus de maîtrise technique Fruits moins typé

15

16

17 2/ Description des entreprises Dans cette région d Altitude, la surface agricole utile représente environ 25% de la surface totale. Cette même surface agricole est composée de : Céréales 5 à 10% (~ ha) Fourrages 70 à 80% (~ ha) Autres 7 à 8% (~ ha) Pommes (0,8%) et poires (0,2%) soit 1% (~4100 ha)

18 En poire les variétés cultivées sont : William s ~40% (~320ha) Louise Bonne ~30% (~240ha) Passe Crassane ~20% (~160ha) Autres (Doyenné du Comice, Conférence) ~10% (~80ha)

19 En pomme les variétés cultivées en plus de GOLDEN et ses différents clones, sont : Gala ~3% (~120ha) Canada Gris ~3% (~120ha) Rouges US ~5% (~200ha) Granny Smith cultivée uniquement en dessous de 500m d altitude Fuji ~2% (~80ha)

20 Les exploitations vivent uniquement de leur activité agricole. Elles peuvent être composées : Uniquement avec des fruits Ou avec fruits + grandes cultures / fourrages Ou Fruits + grandes cultures / fourrages et élevage ovin La surface des exploitations est répartie comme suit : >100ha = ~15% Entre 50 et 100ha = ~30% Entre 35 et 50ha = 22% < à 35ha = 32%

21 La dimension des parcelles va de 0,5ha à 4ha environ. Le rendement moyen varie suivant la configuration du verger et la situation géographique, plus l altitude est élevée plus il diminue. Il est de l ordre de 40 à 60 tonnes /ha. Le prix moyen de vente pour une golden en bord verger varie aussi suivant la qualité du lot (en fonction du calibre, présence de russeting, grêle, tavelure, ) ; il est de l ordre de 0,25 à 0,45 euros/kg, pour ces dernières années. Et donc on comprend bien que le coût de production peut varier encore plus suivant le tonnage produit et commercialisé.

22 3/ Espace géographique/ zones de production Sols : basiques à consistance argileuse à limoneux-argileux, relativement filtrants donc possédant une bonne porosité (risque d'asphyxie faible). Les sols sont très calcaires (présence de cailloux et graviers) avec des teneurs en calcium, potassium et magnésium plutôt élevées qui concourent à avoir des fruits de qualité (texture croquante et de bonne tenue) 300 jours d'ensoleillement en moyenne : accentue le taux de sucre par une meilleure photosynthèse des feuilles.

23 les amplitudes thermiques jours/nuits très larges avec des températures maximales diurnes modérées permettent une activité photosynthétique soutenue, favorable à l'accumulation de sucre.

24 Les sévères conditions climatiques entraînent des coûts de production supplémentaires : Neige en hiver

25 Gel au printemps Grace au lac de Serre Ponçon et à son canal, environ 50% du verger peut être protégé par de l antigel par aspersion

26 Grêle en saison Actuellement 95% des vergers sont protégés par des filets para-grêle,dès l entrée en production (voir avant) les filets sont installés sur le verger

27 Les dégâts de la grêle

28 D'après ces caractéristiques pédoclimatiques : il apparaît une zone homogène qui va : de 485 à environ 900 mètres d'altitude, de Sisteron vers Gap/Embrun sur une distance légèrement inférieure à 100 kilomètres. Cette zone démontre bien le lien fort entre le terroir, le climat et la qualité des pommes des Alpes de Haute Durance.

29

30 II ORGANISATION DE LA FILIERE Une production approchant les tonnes réparties comme suit : 8 Organisations Professionnelles (OP) ou metteurs en marché organisés : Alp union environ t bureau commercial regroupant les structures Alpes Coop Fruits, Ecrin des Alpes, Reg alp Peyron des Alpes / Château de Nages environ t SA GP05 environ t Samuel et fils environ 8000 t Philip Sa environ 6000 t Domaine Saint Georges environ t Les Vergers des Alpes environ t Sica Pom alpes environ t Divers petits metteurs en marchés environ t

31 Les démarches de qualité Une association de promotion est crée en 1995 par les producteurs des OP afin de valoriser leur production de Golden. La Pomme Golden des Alpes de Haute Durance a depuis obtenu : - Label Rouge (10 à 20% de la production) - Certification de Conformité de Produit (40%) Et depuis peu une IGP (identité géographique protégée)

32 III COMMERCIALISATION Les ventes conditionnées se font : sur le marché français : grande distribution, grossistes À l exportation : Espagne, Allemagne, Grande Bretagne, Belgique, Hollande et Algérie Les ventes en bord verger ou sortie de pré-calibrage se font : En Espagne En Algérie La grande distribution s'implique dans la qualité de ses produits en mettant en place des cahiers des charges à la production de plus en plus rigoureux. Cependant les producteurs ne sont pas assurés d'un prix d'achat minimum pour leur pomme de qualité et sont donc soumis au prix du marché.

33 IV TECHNICITE La qualité du terroir ne fait plus tout pour produire une bonne pomme et une pomme adaptée aux consommateurs. Il est devenu indispensable aux arboriculteurs d améliorer leurs techniques de production : -Par la formation, par le conseil d experts afin d améliorer leur compétitivité sur le marché international

34 Pour Avenir qualité l ensemble de l organisation du service technique suit sept facteurs clés de réussite : -Adéquation marché -Assurer le meilleur développement du végétal -Connaissance du capital sol -Assurer une régularité de la production -Maintenir la qualité initiale du jeune fruit -Maintenir tous ses propres chiffres -Ressources humaines

35 CONCLUSION Les metteurs en marché sont toujours en voie d'organisation, dans un souci d améliorer leur compétitivité. Les sévères conditions climatiques entraînent des coûts de production supplémentaires. Mais la production essaie d être valorisée grâce à une qualité et technicité améliorée.

Surface importante, peu striée, légère avance de prise de coloration. Rouge violet, striée-lavée 100%, le plus coloré des mutants très striés

Surface importante, peu striée, légère avance de prise de coloration. Rouge violet, striée-lavée 100%, le plus coloré des mutants très striés Clônes de Gala Annaglo Très élevée, peu striée www.fh-weihenstephan.de Annaglo cov Surface importante, peu striée, légère avance de prise de coloration Annaglo cov Caractère strié parfois insuffisant Rouge

Plus en détail

L essentiel de la filière. viande bovine française 2014

L essentiel de la filière. viande bovine française 2014 L essentiel de la filière viande bovine française 2014 Sommaire Cheptel Chiffres filière Systèmes d élevage & environnement Consommation CHEPTEL Lexique / Vocabulaire (définitions réglementaires (CE) n

Plus en détail

Domaine des Coteaux, partenaire des fruits d ete

Domaine des Coteaux, partenaire des fruits d ete DOSSIER DE PRESSE - AVRIL 2014 Domaine des Coteaux, partenaire des fruits d ete Sommaire p. 2 p. 3 p. 4 et 5 Communiqué de presse «Gourmande», la nouvelle gamme savoureusement prometteuse Domaine des coteaux,

Plus en détail

Réseau de Références Antigel en Arboriculture

Réseau de Références Antigel en Arboriculture Réseau de Références Antigel en Arboriculture RESULTATS 1999 Par les techniciens ARDEPI : P. CHARTON J.J. GINOUX M. LAJOURNADE N. PITON Coordination : B. LAROCHE Décembre 1999 REMERCIEMENTS Nous tenons

Plus en détail

Pommier «Liberty» Malus Liberty Liberty Apple Tree

Pommier «Liberty» Malus Liberty Liberty Apple Tree Pommier «Liberty» Malus Liberty Liberty Apple Tree Famille : Rosacées Zone de rusticité : 4 Indigénat : Variété ho Hauteur : 3 m Largeur : 2,5 m cole Crédit photo: http://www.starkbros.com/products/fruit-trees/apple-trees/liberty-apple

Plus en détail

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014 BSV n 13 bilan saison 214 Epidémiosurveillance BRETAGNE-NORMANDIE-PAYS DE LA LOIRE : Bilan de la Saison 214 SOMMAIRE BILAN DE LA CAMPAGNE 214 Les observateurs Les observations Les Bulletins de Santé du

Plus en détail

La filière noisette : un développement des surfaces est encore possible d après Unicoque.

La filière noisette : un développement des surfaces est encore possible d après Unicoque. La filière noisette : un développement des surfaces est encore possible d après Unicoque. Cette action de diffusion est cofinancée par l Union européenne avec les Fonds Européen Agricole pour le Développement

Plus en détail

Coûts des pratiques viticoles dans le Sud-Ouest en fonction de la typologie de production. Damien AMELINE, CER France Midi-Pyrénées

Coûts des pratiques viticoles dans le Sud-Ouest en fonction de la typologie de production. Damien AMELINE, CER France Midi-Pyrénées Coûts des pratiques viticoles dans le Sud-Ouest en fonction de la typologie de production Damien AMELINE, CER France Midi-Pyrénées 10 Damien décembre Ameline 2010 (CER France Toulouse Midi-Pyrénées) Compétitivité

Plus en détail

Etats-Unis Avignon, 16 octobre. Clientèle USA et Canada en Provence Alpes Côte d Azur Mercredi 16 octobre- Avignon

Etats-Unis Avignon, 16 octobre. Clientèle USA et Canada en Provence Alpes Côte d Azur Mercredi 16 octobre- Avignon Etats-Unis Avignon, 16 octobre Clientèle USA et Canada en Provence Alpes Côte d Azur Etats-Unis : 1er marché lointain en Provence-Alpes-Côte d Azur 332 000 séjours 3 millions de nuitées 6 % des nuitées

Plus en détail

Toutes les saveurs et cocktails Joseph Cartron sur www.cartron.fr LES CRÈMES DE FRUITS ROUGES

Toutes les saveurs et cocktails Joseph Cartron sur www.cartron.fr LES CRÈMES DE FRUITS ROUGES LES CRÈMES DE FRUITS ROUGES CRÈME DE CERISE DE BOURGOGNE JOSEPH CARTRON 2009 96/100 La sélection des cerises et leur assemblage, voilà tout le secret de l arôme délicat et de la rondeur de la Crème de

Plus en détail

du 4/09/2014 Tavelure : risque de contaminations secondaires en parcelles tavelées

du 4/09/2014 Tavelure : risque de contaminations secondaires en parcelles tavelées fruitière Ce qu il faut retenir Tavelure : risque de contaminations secondaires en parcelles tavelées Carpocapse des pommes et des poires : Le 2 ème vol s achève. Punaises phytophages : dégâts en recrudescence.

Plus en détail

Orientations de la lutte sharka 2010

Orientations de la lutte sharka 2010 Orientations de la lutte sharka 2010 Axes de prospection : Surveillance exhaustive du verger de prunus (abricotier pêcher prunier) Engagement des producteurs Prospection dite forcée Réalisation de passages

Plus en détail

Les poivrons sont classés en deux groupes : le premier comprend les fruits de

Les poivrons sont classés en deux groupes : le premier comprend les fruits de ETABLISSEMENT AUTONOME DE CONTROLE ET DE COORDINATION DES EXPORTATIONS LE MARCHE MONDIAL DU POIVRON I- LE PRODUIT Les poivrons sont classés en deux groupes : le premier comprend les fruits de forme carrée

Plus en détail

Retrouvez le bulletin de santé du végétal sur le web...

Retrouvez le bulletin de santé du végétal sur le web... rédigé par Stéphane LAMARCHE - FREDON Pays de la Loire A C T U A L I T E S Tavelure Quelques taches, à surveiller. Carpocapse Fin du vol, la période à risque vis-à-vis des éclosions s achève. Tordeuses

Plus en détail

Les grands flux de la filière poire au sirop / naturel sont présentés dans le schéma suivant pour l année 2004.

Les grands flux de la filière poire au sirop / naturel sont présentés dans le schéma suivant pour l année 2004. 2. LES FILIERES EUROPEENNES DE PECHES ET POIRES D'INDUSTRIE 2.1. DIAGRAMME DES FLUX DE LA FILIERE POIRE Les grands flux de la filière poire au sirop / naturel sont présentés dans le schéma suivant pour

Plus en détail

OCTOBRE 2011 ACCESSOIRES PEUGEOT. L hiver pourrait vous surprendre. Soyez prêt.

OCTOBRE 2011 ACCESSOIRES PEUGEOT. L hiver pourrait vous surprendre. Soyez prêt. OCTOBRE 2011 ACCESSOIRES PEUGEOT L hiver pourrait vous surprendre. Soyez prêt. RECEVEZ UN AN D'ASSISTANCE DÉPANNAGE VÉHICULE GRATUITE * ** LA RÉVISION PEUGEOT avec huile 5W40 ** LA RÉVISION PEUGEOT avec

Plus en détail

2. METHODE ET LIMITES DE L EVALUATION

2. METHODE ET LIMITES DE L EVALUATION 2. METHODE ET LIMITES DE L EVALUATION 2.1. Méthode et outils d analyse 2.1.1. Méthode générale L'étude a été organisée en quatre phases, structuration de l'étude, observation, analyse et évaluation, décrites

Plus en détail

«Développement de l assurance agraire en Russie»

«Développement de l assurance agraire en Russie» «Développement de l assurance agraire en Russie» Conférence Internationale «Gestion des risques et des crises dans l assurance agraire» 15,16 et 17 mars 2010 Liudmila Kosholkina Directrice du Département

Plus en détail

Les Paysans de Rougeline

Les Paysans de Rougeline Communiqué de presse Marmande, le 26 mars 2010 Les premières tomates de Parentis-en-Born, qui seront récoltées au printemps 2010, auront un goût durable Pour produire des fruits, un plant de tomates a

Plus en détail

Document d orientation sur le Standard pour le café Fairtrade. Amélioration de la productivité et/ou de la qualité Publication Janvier 2012

Document d orientation sur le Standard pour le café Fairtrade. Amélioration de la productivité et/ou de la qualité Publication Janvier 2012 Document d orientation sur le Standard pour le café Fairtrade Amélioration de la productivité et/ou de la qualité Publication Sommaire : Introduction... 1 Contexte... 2 Définition... 2 Les types d investissements...

Plus en détail

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Le Groupe Crédit Agricole du Maroc Accompagnement du Plan Maroc Vert 2009-2013 Novembre 2008 Introduction : CONTEXTE ET CONJONCTURE national et international l augmentation des cours des matières premières

Plus en détail

Les opportunités d investissement au Togo

Les opportunités d investissement au Togo Les opportunités d investissement au Togo Forum Economique Afrique - Japon 10-11 Juin 2014 République du Togo 1 SURVOL DES AXES DE DEVELOPPEMENT MAJEURS DU TOGO Infrastructures : Construction et Renforcement

Plus en détail

Depuis déjà plusieurs années, consommation et production mondiales évoluent quasiment au même rythme.

Depuis déjà plusieurs années, consommation et production mondiales évoluent quasiment au même rythme. 37 Introduction Introduite en 1638, la culture de la canne connaît son apogée dans les années 60 avec une production annuelle de plus de 1,5 millions de tonnes. Depuis 1965, l'évolution de la filière est

Plus en détail

Qualités nutritives des salades. DOSSIER SPéCIAL BIO F R C magazine FéVRIER 2010 N O 25. Quand la météo s en mêle

Qualités nutritives des salades. DOSSIER SPéCIAL BIO F R C magazine FéVRIER 2010 N O 25. Quand la météo s en mêle DOSSIER SPéCIAL BIO F R C magazine FéVRIER 2010 N O 25 Laitues d hiver Moins de pe Les laitues pommées bio se révèlent exemptes de pesticides. Plus «Bonne nouvelle: toutes les salades sont conformes et

Plus en détail

Stratégie du Développement du Gouvernorat de Béja

Stratégie du Développement du Gouvernorat de Béja et de la Planification Stratégie du Développement du Gouvernorat de Béja Entrer 1 Sommaire I - Ressources II - Opportunités III - Filières Economiques 2 I - Ressources oressources naturelles: Des terres

Plus en détail

Présentation de l entreprise

Présentation de l entreprise 1- Historique La société ifri est située dans la commune d Ighzer- Amokrane- Daïra - Ifri Ouzellaguen. La superficie globale de l entreprise ifri est de 32.530 m². La superficie couverte est de 21.000

Plus en détail

L agriculture, un secteur moderne

L agriculture, un secteur moderne L agriculture, un secteur moderne La modernisation de son agriculture a permis à la France de se propulser au rang de premier producteur européen et de premier exportateur mondial de produits agroalimentaires

Plus en détail

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411 Annexe au dossier de demande d aide pour les investissements productifs Nombre de points attendus pour le projet présenté pour les différents critères : Critère Définition INVESTISSEMENT PRODUCTIF - 411

Plus en détail

L agriculture de l Oise

L agriculture de l Oise L agriculture de l Oise 17 juin 2010 Direction départementale des territoires de l'oise Service Economie Agricole Le département de l Oise Superficie de 5890 km² 800 000 habitants 693 communes 90% des

Plus en détail

Bulletin disponible sur http://www.limousin.synagri.com/, http://draaf.limousin.agriculture.gouv.fr/ et sur http://www.fredon-limousin.

Bulletin disponible sur http://www.limousin.synagri.com/, http://draaf.limousin.agriculture.gouv.fr/ et sur http://www.fredon-limousin. POMME - POIRE Campagne 2013 Bulletin n 3-8/03/2013 Bulletin élaboré sur la base des observations réalisées dans le cadre du réseau Limousin par la FREDON, la Chambre d agriculture de Corrèze, la Chambre

Plus en détail

Tout savoir sur les Gîtes des Alpes-Maritimes Un département tout en contrastes Le Relais départemental, dates clés & publications Chiffres,

Tout savoir sur les Gîtes des Alpes-Maritimes Un département tout en contrastes Le Relais départemental, dates clés & publications Chiffres, Tout savoir sur les Gîtes des Alpes-Maritimes Un département tout en contrastes Le Relais départemental, dates clés & publications Chiffres, clientèle & aides Azur meublés de Tourisme Repères Le département

Plus en détail

Détail des cultures de l'exploitation en 2007

Détail des cultures de l'exploitation en 2007 République et Canton de Genève Département des finances Administration fiscale cantonale Formulaire annexe à la déclaration 2007 servant à déterminer le revenu et la fortune professionnels de l'agriculture

Plus en détail

1 of 5 16.04.2009 11:03

1 of 5 16.04.2009 11:03 1 of 5 16.04.2009 11:03 Actualités météorologiques 14 avril 2009 / Daniel Gerstgrasser, Bernd Konantz (traduction et adaptation par Olivier Duding) Pâques 2009 très doux Du Jeudi-Saint (9 avril 2009) au

Plus en détail

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à :

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à : Le Manitoba en bref Le Manitoba : Province du Canada depuis 1870. Manitoba signifie «lieu où vit l Esprit» dans les langues des peuples autochtones de la province. Chef politique : Premier ministre (Greg

Plus en détail

La filière oléicole en France

La filière oléicole en France La filière oléicole en France Treize départements oléicoles Plus de 20 bassins de production typiques dont 8 en A.O.C. Nyons Vallée des Baux de Provence Aix en Provence Haute Provence Nice Nîmes Corse

Plus en détail

Les secteurs porteurs en UN MARCHE DYNAMIQUE ET SOLVABLE

Les secteurs porteurs en UN MARCHE DYNAMIQUE ET SOLVABLE Les secteurs porteurs en REPULIQUE OMINIAINE UN MARHE YNAMIQUE ET SOLVALE République ominicaine onnées macroéconomiques 2007 2008 Estimation 2009 onnées générales PI, prix courants, Mds US 41 45,6 46,5

Plus en détail

Financement de la chaîne logistique possible grâce aux banques. Michael Andrade

Financement de la chaîne logistique possible grâce aux banques. Michael Andrade Financement de la chaîne logistique possible grâce aux banques Michael Andrade 1INCE FARMERS) L agriculture en Inde 10 % tranche supérieure Progressif & inclus Plus grand groupe d exploitants Exploitants

Plus en détail

LES ESPACES PRODUCTIFS

LES ESPACES PRODUCTIFS LES ESPACES PRODUCTIFS fiche d objectifs/ Plan détaillé Quels sont les principaux espaces productifs français? Comment fonctionnent-ils et évoluent-ils face à la mondialisation? Respectent-ils le développement

Plus en détail

Viticulture Un secteur clé de l économie agricole française

Viticulture Un secteur clé de l économie agricole française Viticulture Un secteur clé de l économie agricole française Les chiffres clés de la filière - 14 % des exploitations agricoles françaises : 68 5 exploitations viticoles spécialisées - 3 ème producteur

Plus en détail

CdC_01_0022_2014_Cultures fruitières. Titre de l action de formation : Positionnement parcours agent arboricole qualifié

CdC_01_0022_2014_Cultures fruitières. Titre de l action de formation : Positionnement parcours agent arboricole qualifié CdC_01_0022_2014_Cultures fruitières FAFSEA, Délégation régionale Pays de la Titre de de formation : Positionnement parcours agent arboricole qualifié Salariés arboricoles peu ou pas expérimentés Définir

Plus en détail

Développement d un modèle de simulation des coûts de production

Développement d un modèle de simulation des coûts de production ARBORICULTURE 2010 A10 PACA / 10 (fiche action 3.02.02.21 AB) Développement d un modèle de simulation des coûts de production Remco SCHREUDER, Peter ROELFOS (LEI, Wageningen), François WARLOP (GRAB), Esther

Plus en détail

AYITIKA EN BREF AYITIKA SA,

AYITIKA EN BREF AYITIKA SA, AYITIKA EN BREF AYITIKA SA, une entreprise sociale (privés, coopératives) spécialisée dans la professionnalisation des filières agricoles. AYITIKA est une entreprise de Services et de Production. Zone

Plus en détail

FICHE ACTION n 03. Restoria

FICHE ACTION n 03. Restoria FICHE ACTION n 03 Restoria ACTION GLOBALE Mise en place d une offre de restauration collective ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Intégration du handicap, charte de la diversité, formation au développement

Plus en détail

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France

Figure 1 : Graphique de l évolution des températures en France sur 100 ans Source : Météo France 1) Le changement climatique Le changement climatique qui est maintenant prouvé scientifiquement est connu de tous. Il a une influence sur nous, sur la végétation, mais aussi sur la pollinisation. Les changements

Plus en détail

Bien plus qu un investisseur...

Bien plus qu un investisseur... > Bien plus qu un investisseur... Tertium La Palmeraie du Canet 13014 Marseille www.tertium-invest.com contact@tertium-invest.com Tél. : +33 (0)4 91 78 77 85 bien plus qu un investisseur > est une société

Plus en détail

Appréhender le changement climatique et ses incidences pour l eau

Appréhender le changement climatique et ses incidences pour l eau Appréhender le changement climatique et ses incidences pour l eau Méthodes d étude et projections Serge Planton Météo-France, CNRM/GAME Projections climatiques à l échelle planétaire Projections climatiques

Plus en détail

bovins, ovins, volailles et porcs - Fiches techniques - Évolution de la production et des disponibilités en France depuis cinquante ans

bovins, ovins, volailles et porcs - Fiches techniques - Évolution de la production et des disponibilités en France depuis cinquante ans Fiches techniques 235 bovins, ovins, volailles et porcs - Fiches techniques - Évolution de la production et des disponibilités en France depuis cinquante ans 236 Demeter 2012 La filière bovine française

Plus en détail

Version définitive 01/08/2003 DES PRODUITS AGRICOLES DE QUALITÉ DANS LES ZONES DE MONTAGNE EUROPÉENNES

Version définitive 01/08/2003 DES PRODUITS AGRICOLES DE QUALITÉ DANS LES ZONES DE MONTAGNE EUROPÉENNES QLK5-CT-2002-30276 Projet financé par la Commission européenne dans le cadre du Vème PCRD Version définitive 01/08/2003 INFORMATIONS STRATÉGIQUES POUR LE DÉVELOPPEMENT DES PRODUITS AGRICOLES DE QUALITÉ

Plus en détail

ENSEMBLE 118 Gestion des aléas de production

ENSEMBLE 118 Gestion des aléas de production ENSEMBLE 118 Gestion des aléas de production Sommaire I. Description du dispositif I. Le dispositif de protection contre les calamités d origine agricole comprend : - Le Fonds national de garantie contre

Plus en détail

Promenade Art & Architecture

Promenade Art & Architecture EVENEMENTS CHÂTEAU LA COSTE Dans le Pays d Aix, au coeur d une nature miraculeusement préservée, bat le rythme d une Provence éternelle. Ancré dans ce paysage si cher à Cezanne se trouve le Château La

Plus en détail

Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine du Saïs

Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine du Saïs (2) www.alternatives-rurales.org- Novembre 2014 Points de vue et témoignages Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine

Plus en détail

Sikig. Sikig. engagé vers l avenir. engagé vers l avenir. Dossier de Presse 2011/2012. w w w. k i wi-france.com

Sikig. Sikig. engagé vers l avenir. engagé vers l avenir. Dossier de Presse 2011/2012. w w w. k i wi-france.com Sikig Sikig engagé vers l avenir engagé vers l avenir Dossier de Presse 2011/2012 w w w. k i wi-france.com Sommaire 1 - Communiqué de presse....................................................................

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Suaci Alpes du Nord Maison de l Agriculture et de la Forêt 40 rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél: 04 79 70 77 77 Réalisation d un recensement

Plus en détail

Le rôle du conseil agronomique dans la compétitivité du secteur agricole. L exemple de la filière du plant de pomme de terre en Europe

Le rôle du conseil agronomique dans la compétitivité du secteur agricole. L exemple de la filière du plant de pomme de terre en Europe Le rôle du conseil agronomique dans la compétitivité du secteur agricole. L exemple de la filière du plant de pomme de terre en Europe Hana Dhiab, Pierre Labarthe, Catherine Laurent Carrefour Innoplant,

Plus en détail

Caisse Nationale de Mutualité Agricole

Caisse Nationale de Mutualité Agricole Séminaire national sur la vulgarisation, l appui-conseil et les bonnes pratiques agricoles Le rôle des Assurances Agricole dans le développement de la politique du renouveau Agricole et Rural Présentation

Plus en détail

Modèle économique de TIGNES. TIGNES février 2015

Modèle économique de TIGNES. TIGNES février 2015 1 Modèle économique de TIGNES 2 SOMMAIRE 1. Les spécificités de la capacité d accueil 2. La fréquentation selon les saisons 3. L activité du domaine skiable 4. Les performances commerciales sur les marchés

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

Laitues de plein champ 2014

Laitues de plein champ 2014 Laitues de plein champ 0 Batavia SV0LA* Déjà une référence sur tous les bassins de production -- e gamme & marché de frais --Compromis idéal entre batavia frisée et traditionnelle --Bon volume sans excès

Plus en détail

Les Paysans de Rougeline

Les Paysans de Rougeline Marmande, le 7 avril 2011 Quoi de neuf en 2011 chez les Paysans de Rougeline? Pour ses 10 ans, ODÉLIS devient ROUGELINE C est en 2001, à l initiative de deux groupes de producteurs situés à Marmande (Solprim)

Plus en détail

Carole Tawema Karethic Benin- France. L IG: Quelle stratégie pour un développement durable de l industrie du karité L exemple du Bénin

Carole Tawema Karethic Benin- France. L IG: Quelle stratégie pour un développement durable de l industrie du karité L exemple du Bénin Carole Tawema Karethic Benin- France L IG: Quelle stratégie pour un développement durable de l industrie du karité L exemple du Bénin Le karité(1) L arbre de karité (le karité) mesure en moyenne 25 mètres.

Plus en détail

La lettre d information du Syndicat de l AOC Corbières Boutenac SEPTEMBRE 2014 n 8

La lettre d information du Syndicat de l AOC Corbières Boutenac SEPTEMBRE 2014 n 8 Boutenac Info La lettre d information du Syndicat de l AOC Corbières Boutenac SEPTEMBRE 2014 n 8 Edito Nos lignes se sont coupées depuis plusieurs mois et pour cause! De nombreuses activités ont occupé

Plus en détail

Les facteurs de compétitivité sur le marché mondial du vin Veille concurrentielle 2012. 18 juin 2013 Vinexpo 2013, Bordeaux

Les facteurs de compétitivité sur le marché mondial du vin Veille concurrentielle 2012. 18 juin 2013 Vinexpo 2013, Bordeaux Les facteurs de compétitivité sur le marché mondial du vin Veille concurrentielle 2012 18 juin 2013 Vinexpo 2013, Bordeaux 1 Les facteurs de compétitivit titivité sur le marché mondial du vin Veille concurrentielle

Plus en détail

Agriculteurs, comptez sur votre expert-comptable

Agriculteurs, comptez sur votre expert-comptable Agriculteurs, comptez sur votre Analyser un prix de revient, établir un budget, un plan de financement permet d aider au choix et à la mise en place d un statut social, juridique, de conseiller sur le

Plus en détail

Photo : R.RAPP/CRAL. Stade I (Golden, Geneytouse, 31/05)

Photo : R.RAPP/CRAL. Stade I (Golden, Geneytouse, 31/05) POMME - POIRE Campagne 2013 Bulletin n 14-31/05/2013 Bulletin élaboré sur la base des observations réalisées dans le cadre du réseau Limousin par la FREDON, la Chambre d agriculture de Corrèze, la Chambre

Plus en détail

Politique Agricole Commune. Programme 2015-2020

Politique Agricole Commune. Programme 2015-2020 Politique Agricole Commune Programme 2015-2020 DPB Paiement redistributif Jeunes Agriculteurs Verdissement Aides couplées Aides couplées Sommaire : Principe... 3 Aides animales : - Aides Ovines... 5 -

Plus en détail

Fiche Technique. Autre Production. Septembre 2008. Culture pérenne : bardane, pavot, angélique, mélisse, anis vert, badiane, absinthe, réglisse

Fiche Technique. Autre Production. Septembre 2008. Culture pérenne : bardane, pavot, angélique, mélisse, anis vert, badiane, absinthe, réglisse Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Autre Production Septembre 2008 Plantes médicinales Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon

Plus en détail

PROTECTION ANTI-GRÊLE SUR VIGNE ET RAISIN DE TABLE

PROTECTION ANTI-GRÊLE SUR VIGNE ET RAISIN DE TABLE www.filpack-agricole.com PROTECTION ANTI-GRÊLE SUR VIGNE ET RAISIN DE TABLE POURQUOI INSTALLER DES TOILES ANTI-GRÊLE? LE SERVICE FILPACK LES DIFFERENTS SYSTEMES D INSTALLATION LE FILET ANTI-GRÊLE AVEC

Plus en détail

RAPPORT DE REBOISEMENT DE 5000 PLANTES A BASKOUDRE

RAPPORT DE REBOISEMENT DE 5000 PLANTES A BASKOUDRE RESEAU NATIONAL DES AGRO-SYLVO-PASTEURS DU FASO (RENAF) 05 BP : 6524 Ouagadougou 05 Tel. : 00226 50380022/76548031 Email : renafaction@gmail.com Unité-Progrès-Justice BURKINA FASO RAPPORT DE REBOISEMENT

Plus en détail

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses A. Dispositions générales La présente partie s applique à l arachide, au blé de printemps, au blé d hiver, au canola, à l épeautre

Plus en détail

Le caoutchouc au Cambodge

Le caoutchouc au Cambodge Le caoutchouc au Cambodge Actualisation au 14 novembre 2006 MINEFI DGTPE Prestation réalisée sous système de management de la qualité certifié AFAQ ISO 9001 Historique Les plus belles plantations d Asie

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

Grêle : précipitation de glace avec un diamètre de quelque cm Grésil : grêlon avec un diamètre <5mm peu de dégâts

Grêle : précipitation de glace avec un diamètre de quelque cm Grésil : grêlon avec un diamètre <5mm peu de dégâts 1. 2 CHAPITRE 2 : PROTECTION DES CULTURES CONTRE LES ACCIDENTS CLIMATIQUES 2.1 Grêle Grêle : précipitation de glace avec un diamètre de quelque cm Grésil : grêlon avec un diamètre

Plus en détail

LE DAAL BAHT. Plat complet : un plat de riz, une soupe de lentilles et un curry de légumes (en fonction de la saison) Daal : Soupe de Lentilles

LE DAAL BAHT. Plat complet : un plat de riz, une soupe de lentilles et un curry de légumes (en fonction de la saison) Daal : Soupe de Lentilles LE DAAL BAHT Plat complet : un plat de riz, une soupe de lentilles et un curry de légumes (en fonction de la saison) Daal : Soupe de Lentilles Pour 4 personnes Préparation : 10 min Cuisson : 40 min Ingrédients

Plus en détail

LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL

LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL Le Règlement Sanitaire Départemental (R.S.D.) => s applique à tout détenteur de plus de 3 équidés âgés de plus de 6 mois : Une déclaration en mairie est obligatoire via la

Plus en détail

www.odyssee-agri.com Autres Offres de Stages Agricoles à l'étranger et travail possibles (liste non exhaustive)

www.odyssee-agri.com Autres Offres de Stages Agricoles à l'étranger et travail possibles (liste non exhaustive) ODYSSEE-AGRI Le Bourg - 53110 La Baroche Gondouin - 0033 (0)2.43.08.53.12. info@odyssee-agri.com N SIRET : 420638066 00019 APE : 804D www.odyssee-agri.com Autres Offres de Stages Agricoles à l'étranger

Plus en détail

Agreste Aquitaine. Analyses et résultats

Agreste Aquitaine. Analyses et résultats Analyses et résultats Numéro 84 - mai 2014 La production agricole est par nature soumise aux aléas climatiques. Le phénomène n est pas nouveau. Toutefois, au cours des vingt dernières années, le profil

Plus en détail

POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE

POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION ET DE COMMERCE AFFECTANT LA FILIERE COTONNIERE COMITE CONSULTATIF INTERNATIONAL DU COTON Discover Novembre 2008 natural fibres 2 0 0 9 POLITIQUES EN MATIERE DE PRODUCTION

Plus en détail

Par Yves Chagnon, agr., MBA

Par Yves Chagnon, agr., MBA Par Yves Chagnon, agr., MBA Février 2014 1 2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Prix des terres Rentabilité des terres Évolution des marges Impacts de la volatilité des prix Situations concrètes Alternatives pour

Plus en détail

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES :

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : EXPERIENCE DU RCPB Du 27 au 30 mars 2012 0 KAMPALA/OUGANDA PLAN 1- Contexte 2- Entreprises agricoles au Burkina 3- Besoins de financement des

Plus en détail

Température du four trop basse Utiliser la bonne température: 370 F à 380 F (187 C à 193 C). Sur-mélangée Mélanger moins dans la première phase.

Température du four trop basse Utiliser la bonne température: 370 F à 380 F (187 C à 193 C). Sur-mélangée Mélanger moins dans la première phase. Guide de dépannage pour gâteaux GÂTEAUX AIDE-MÉMOIRE Un excès de graisse dans les moules provoque un affaisement du pourtour du gâteau. Plus haute est la température de cuisson, plus haut le gâteau bombera.

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation

Cahier des charges d achat de formation Cahier des charges d achat de formation MISE EN CONCURRENCE POUR : Formations filière Cultures Fruitières Dans le cadre du Plan de formation mutualisé interentreprises du FAFSEA Région : RHONE-ALPES Références

Plus en détail

séminaires Chambéry Visitez : www.seminaires-chambery.com

séminaires Chambéry Visitez : www.seminaires-chambery.com séminaires Chambéry Visitez : www.seminaires-chambery.com 04 79 600 500 L Altedia, un complexe hôtelier au cadre élégant et original, véritable métissage de l esprit des Alpes et du design contemporain.

Plus en détail

PROGRAMME DU JOUR. Rôle de Rhône Fleurissement La nouvelle grille d évaluation Concevoir un massif Atelier

PROGRAMME DU JOUR. Rôle de Rhône Fleurissement La nouvelle grille d évaluation Concevoir un massif Atelier Journée technique PROGRAMME DU JOUR Rôle de Rhône Fleurissement La nouvelle grille d évaluation Concevoir un massif Atelier Rappel des principes de fleurissement Intégrer le décor floral dans l ensemble

Plus en détail

La couverture des risques agricoles

La couverture des risques agricoles PACIFICA - ASSURANCES DOMMAGES La couverture des risques agricoles Patrick Degiovanni Directeur Général Adjoint Page 1 Marrakech, Jeudi 28 octobre 2010 Sommaire Le contexte Les risques du métier en Agriculture

Plus en détail

CamVane Protection contre les intempéries

CamVane Protection contre les intempéries CamVane Protection contre les intempéries Clean air solutions CamVane - Protection contre les intempéries Un air propre, même en milieu humide Chez Camfil, nous considérons que respirer un air propre est

Plus en détail

Bulletin n 27 / 2014 Mercredi 10 décembre 2014 COMITE DE REDACTION DE CE BULLETIN :

Bulletin n 27 / 2014 Mercredi 10 décembre 2014 COMITE DE REDACTION DE CE BULLETIN : Bulletin n 27 / 14 BILAN DE CAMPAGNE 14 Pommier, Poirier, Cerisier Hiver doux et pluvieux, printemps doux et sec, été pluvieux, automne indien Année précoce au débourrement puis ralentissement COMITE DE

Plus en détail

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries Le Nord du N.-B. $16.8 millions en investissement Avril 2014 Scieries Scierie Grande Rivière (Saint Léonard) $2.5 millions en investissement Nouveau tamis et système de convoyeur pour copeaux Scierie Kedgwick

Plus en détail

EDIC MALI. Volet Agriculture

EDIC MALI. Volet Agriculture Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement Division de l'afrique, des pays les moins avancés et des programmes spéciaux ( ALDC ) EDIC MALI Volet Agriculture Moctar BOUKENEM Consultant

Plus en détail

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL MARQUE PARC NATUREL REGIONAL La présente fiche traite du cas concret du PNR du Morvan. C est un exemple méthodologique transférable à d autres territoires pour l éligibilité du processus de marquage «Parc

Plus en détail

Surdose de CO 2 : Nos villes sont-elles prêtes? Agence Locale de l Energie et du Climat de Plaine Commune

Surdose de CO 2 : Nos villes sont-elles prêtes? Agence Locale de l Energie et du Climat de Plaine Commune Agence Locale de l Energie et du Climat de Plaine Commune Surdose de CO 2 : Nos villes sont-elles prêtes? Bouleversements climatiques : nous n avons pas d ours polaire, mais nous sommes concernés. En 2013,

Plus en détail

bleu cyan vert rouge magenta violet jaune orange

bleu cyan vert rouge magenta violet jaune orange 99 Les liens chromatiques simples 1 secondaire Soit: Utilisez une des deux teintes soit en rabattue, soit en rompue et l autre pure. bleu cyan vert rouge magenta violet jaune orange Soit: Utilisez l une

Plus en détail

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005.

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005. Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail

Exemple de procédure

Exemple de procédure Chambres de Commerce et d'industrie des Hautes Alpes et des Alpes de Haute Provence La chaîne de contrôle pour les exploitants forestiers de Provence-Alpes-Côte d'azur : Exemple de procédure TM PEFC/10-1-1

Plus en détail

Morcellement du paysage

Morcellement du paysage Morcellement du paysage L indicateur «Morcellement du paysage» montre comment le paysage en dessous de 100 mètres est morcelé par des barrières artificielles telles que des routes ou des zones d habitation.

Plus en détail

Réflexion stratégique sur les perspectives des filières fruits et légumes frais à l horizon 2025

Réflexion stratégique sur les perspectives des filières fruits et légumes frais à l horizon 2025 17 décembre 2013 Réflexion stratégique sur les perspectives des filières fruits et légumes frais à l horizon 2025 Préalable : Compte tenu notamment de la diversité des produits de la filière des fruits

Plus en détail

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015 La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée Dossier de presse Création graphique : Musiconair Pendant 9 jours, les Chefs d Alsace et les Maîtres Restaurateurs d Alsace vous font découvrir

Plus en détail

ETUDE D'ECOBIOS VIGNE

ETUDE D'ECOBIOS VIGNE Centre de Recherches de Bordeaux Unité Mixte de Recherches en Santé Végétale Equipe "Epidémiologie de la Pourriture grise" 71, avenue E. Bourleaux - B.P. 81 33883 VILLENAVE D'ORNON Cedex ETUDE D'ECOBIOS

Plus en détail

Maître Restaurateur INFORMATIONS GENERALES PROPOSITIONS DE MENUS. 06 27 15 37 98 marine.periat@serac.biz

Maître Restaurateur INFORMATIONS GENERALES PROPOSITIONS DE MENUS. 06 27 15 37 98 marine.periat@serac.biz Maître Restaurateur 2015 INFORMATIONS GENERALES PROPOSITIONS DE MENUS Votre contact : Marine Périat 06 27 15 37 98 marine.periat@serac.biz INFORMATIONS GENERALES CAPACITE D ACCUEIL Le Chalet peut accueillir

Plus en détail

Quel statut pour les parcelles agroforestières en France?

Quel statut pour les parcelles agroforestières en France? Quel statut pour les parcelles agroforestières en France? Fiche de synthèse dans le cadre de la Loi d Orientation Agricole Assemblée Permanente des Chambres d Agriculture Fabien Liagre - Mars 2005 1 Sommaire

Plus en détail

Les SCPI. François Longin 1 www.longin.fr

Les SCPI. François Longin 1 www.longin.fr Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire i «L investissement t immobilier» Les SCPI François Longin 1 www.longin.fr Généralités sur les SCPI SCPI Borloo Plan Processus d investissement (sélection

Plus en détail