ORSA : la créativité actuarielle au-delà des formules standard

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ORSA : la créativité actuarielle au-delà des formules standard"

Transcription

1 ORSA : la créativité actuarielle au-delà des formules standard Journées actuarielles de Strasbourg Vendredi 19 septembre 2014

2 Introduction Le DUAS fête son trentième anniversaire par un colloque international consacré aux thèmes et aspects parmi les plus actifs dans les préoccupations et recherches actuarielles (Sujet d actualité depuis 2003: Solvabilité 2, Sujet de préoccupation depuis 2011: ORSA ) Cette présentation a pour but de présenter l ORSA avec des angles variés: Un peu de réglementation Du pragmatisme et de la proportionnalité, Quelques messages pour les futurs actuaires concernant l évolution de notre profession 2

3 Sommaire 1. Introduction-Calendrier 2. Solvabilité 1: Les limites du cadre actuel d évaluation 3 Solvabilité 2: un nouveau cadre réglementaire pour les assureurs Européens 4. Un premier pas vers l ORSA 3

4 Introduction / 1. Calendrier 4

5 Introduction La Directive Solvabilité 2 qui vise à introduire officiellement à l horizon 2016 un nouveau système de solvabilité pour le secteur de l assurance, a été adoptée le 22 mai 2009 par le Parlement Européen. Cependant, il semble que l Union Européenne se dirige désormais vers un nouveau report : l application de ces règles prudentielles pour les assureurs devrait au mieux pouvoir intervenir au 1er janvier Ce décalage laisse donc du temps aux acteurs du marché de l assurance pour se préparer aux exigences de la réforme Solvabilité 2, et notamment les mutuelles d assurance, qui se révèlent être les catégories d institutions les moins bien préparées à Solvabilité 2, selon la dernière enquête de l ACPR. Article paru le 29 Mars 2013 dans l Argus de l assurance 5

6 Calendrier hypothétique de mise en œuvre Automne 2013? Vote d Omnibus II Entrée en vigueur d une partie du règlement pour supervision (ex. IM) ORSA QRT Janvier 2016? Application de la Directive Consultations techniques (LTGA) Mesures de niveau 2 Mesures de niveau 3 (Guidelines et ITS) 6

7 Solvabilité 1 2. Les limites du cadre actuel d évaluation 7

8 Rappel sur Solvabilité 1 Objectif : Protéger les assurés (prémunir des risques de faillites) Comment? En détenant des provisions prudente : les provisions comptables sont calculées en utilisant des hypothèses prudentes (les flux sont non actualisés par exemple), de telle sorte que les provisions soient supérieures en moyenne au montant de règlements à venir. En couvrant la marge de solvabilité Les entreprises établissent un état rapprochant la marge de solvabilité constituée de l'exigence minimale de marge de solvabilité. Cette exigence minimale se calcule différemment en Vie et Non-Vie. En Non-Vie, l exigence minimale brute de réassurance correspond environ au maximum entre 16% des primes encaissées de l année en cours et 23% du montant de sinistres (moyenne sur les trois dernières années). Respecter les règles de dispersion des actifs 8

9 Les raisons du changement Ajustables Homogènes Complètes Cohérentes Adaptées Pertinentes Règles de Solvabilité 1 Robustes Règles de Solvabilité 2 Mais. 9

10 Solvabilité 2 3. Un nouveau cadre réglementaire pour les assureurs Européens 10

11 Objectifs de Solvabilité 2 Principes généraux de la réforme Homogénéiser la mesure des fonds propres et le capital requis à leur niveau économique entre les pays européens Évaluation de la solvabilité globale basée sur tous les risques : en prenant en compte les spécificités de l entreprise : court terme / long terme, vie / non vie, taille, réassurance, ALM, risque de crédit, etc ) Incitation des assureurs à mesurer et contrôler leurs risques : Risk management, Contrôle interne, Gouvernance Surveillance efficiente des groupes, harmonisation des méthodes de surveillance entre les législations. Communication au public et à l Autorité de Contrôle Principes de proportionnalité 11

12 Les 3 piliers de Solvabilité 2 Pilier 1 Exigences quantitatives Pilier 2 Exigences qualitatives et supervision Pilier 3 Information du public et du superviseur Définition des provisions techniques Définition de la marge de solvabilité (MCR et SCR) Modalités de calcul (formule standard, modèle interne) Eligibilité des actifs Gouvernance Risk management : identification et gestion des risques internes, ORSA Contrôle interne Renforcement et organisation du contrôle Discipline de marché Transparence Réconciliation des reportings comptables et prudentiels 12

13 Concepts fondamentaux du Pilier 1 Une approche novatrice, basée sur les risques et une nouvelle mesure de la richesse Vision économique de la richesse via le Bilan Prudentiel : L Actif est calculé en valeur de marché : le bilan prudentiel intègre les plusvalues latentes. Le calcul des provisions est revu, sans marge de prudence Les marges de prudence identifiée (PVL, Boni latents), sont retraités des Impôts Différés avant de remonter en Fonds Propres. Vision économique du risque via le SCR (nouvelle marge de solvabilité) Le futur système ne vise plus uniquement les risques traditionnels assurantiels mais englobe dans son périmètre les risques «oubliés» tels que les risques de marché, de défaut des réassureurs ou les risques opérationnels. Les corrélations entre risques, l impact du regroupement des entreprises ou les mécanismes de transfert de risque (notamment les couvertures de réassurance) deviennent également de nouveaux critères à mesurer. Le capital doit être suffisant pour assurer que les prestations soient intégralement payées avec une probabilité de 99.5% à un horizon de un an. Ce capital cible est nommé le SCR (Solvency Capital Requirement) Pilier 1 Exigences quantitatives Définition des provisions techniques Définition de la marge de solvabilité (MCR et SCR) Modalités de calcul (formule standard, modèle interne) Eligibilité des actifs 13

14 SCR : Value-At-Risk à 99,5% Le SCR correspond à la Value-at-Risk à 99,5% sur un horizon d un an : si le montant de fonds propres d une entreprise est égal au SCR, l entreprise pourra faire face à ses engagements dans 99,5% des cas, sur un horizon d un an. 14

15 Les grandes lignes de la formule standard Calcul de l exigence de capital basée sur une architecture modulaire Pour chaque sous-module, l exigence de capital est calculée à l aide d un scénario fourni dans les spécifications du QIS Les différentes exigences de capital sont agrégées à l aide de matrices de corrélation suivant deux niveaux d agrégation entre les sous-modules et entre les modules 15

16 Une initiation à 4. l ORSA 16

17 Contexte Un ORSA à blanc est à rendre à l ACP le 24 septembre 2014 Nécessitant une bonne compréhension des enjeux et une forte implication de la gouvernance Au 31/12/2012, moins de 20% des sociétés avait réalisé un ORSA blanc 17

18 Introduction Définition L auto-évaluation de la solvabilité et des risques (ORSA pour Own Risk and Solvency Assessment) est un processus qui fournit une évaluation à court et à moyen terme des risques propres à la compagnie, ainsi que du niveau de capital correspondant pour les couvrir. L ORSA est introduit par l Article 45 de la Directive et a fait l objet de nombreuses publications : - Issues Paper et Feedback Statement (EIOPA ex-ceiops) de mai Consultation Paper CP8 de novembre 2011, - Final Report de juillet Il s agit pour l entreprise de démontrer sa capacité à apprécier et à maîtriser ses risques, dans une vision prospective et en cohérence avec son niveau de tolérance au risque, en lien avec sa stratégie commerciale. 18

19 Quelle approche permet de répondre aux exigences réglementaires? «nnnnnnnn &» L approche ORSA pourrait être ventilée en quatre chantiers qui couvrent l ensemble des exigences réglementaires listées ci-dessus. A ce jour toutes les sociétés disposent pour la plupart des éléments à recycler pour répondre au sujet ORSA. Il s agit principalement de la cartographie des risques et du business plan sur lesquels se fondent toute l approche qui vous est présentée ici. 19

20 ORSA : une approche pragmatique 1. Identification des risques et mesure du capital ORSA Risques standards et cartographie des risques Identification des risques Estimation d un besoin global de solvabilité 2. Suivi continu de la solvabilité Suivi permanent et stress tests Respect permanent et continu du SCR 3. Evaluation prospective Business Plan et Indicateurs de rentabilité et de solvabilité Définition des indicateurs de rentabilité et de solvabilité Suivi prospectif de ces indicateurs 4. Stress test et appétence Stratégie et mesure d'impact des décisions Niveau de prise de risque souhaité Allocation du capital - Budget de risque 20

21 1. Identification des risques et mesure du capital ORSA Partant de la cartographie des risques standards et du SCR Niveau de capital réglementaire standard qui permet de couvrir le risque bi-centennal et limité aux risques «classiques» observés au sein des entreprises d assurance. Le capital ORSA permet aux entités d adapter et de compléter le SCR en représentation des risques spécifiques identifiés : Le capital ORSA représente le niveau le plus complet des expositions aux risques d une entité. 21

22 1. Identification des risques et mesure du capital ORSA Changement de métrique Sujet central de gouvernance à trancher lors de l initialisation de l ORSA Dans quel cas le changement de métrique prend du sens? Pour matérialiser une possible solidarité en cas de choc. C est le cas d une filiale pouvant compter sur l intervention capitalistique de la mère en cas de coup dur Pour capter des effets extrêmes à l aide d une mesure de risque du type Tail VaR Pour satisfaire une contrainte de rating à un centile offrant plus de protection Conserver la métrique standard VaR 99,5% à horizon un an présente l intérêt : De simplicité et d unicité des concepts ~ comparable aux résultats SCR De ne pas avoir à re-calibrer les pénalités De protéger les actionnaires à minima à hauteur du niveau de protection des assurés 22

23 1. Identification des risques et mesure du capital ORSA Critiques des concepts du modèle standard Certains risques sont pris en compte dans les modules de calcul du SCR, mais ne sont pas en phase avec le risque réel porté par une entité. En cas de non recours au modèle interne ou aux USP, l ORSA représente une alternative permettant d adapter les risques existants. Matérialisation d un SCR défaut pour se prémunir d une éventuelle faillite des États débiteurs. Fort d une justification appropriée, une entité peut démonter qu une partie de ses créances classées en Type 2 de plus de 3 mois n est pas à considérer comme irrécouvrable. En effet, le risque de contrepartie associé à cette catégorie de créance prévoit la constitution d un capital à hauteur de 90% du montant de la créance. 23

24 1. Identification des risques et mesure du capital ORSA Profil de risque Il doit intégrer l ensemble des risques inhérents à l activité et au développement de l entité, et ne pas se limiter au seul périmètre retenu dans le modèle standard. 24

25 1. Identification des risques et mesure du capital ORSA Mise en évidence du capital ORSA Attention particulière à porter sur l'identification des risques leur quantification (fréquence et sévérité) la corrélation à prendre en compte Matérialisation d un SCR défaut pour se prémunir d une éventuelle faillite des États débiteurs. 25

26 1. Identification des risques et mesure du capital ORSA Quelques pistes: Utiliser les travaux réalisés dans le cadre du Pilier 1 Corriger uniquement les risques qui consomment des fonds propres Utilisation de la méthode Mertz & Wuthrich pour le recalcul du sigma réserve Utilisation des la volatilité des S/P à un an pour le sigma prime Utilisation des indices immobiliers si le parc investit est concentré sur une région Regarder absolument la cartographie des risques et challenger le contrôle interne sur les évaluations des fréquences et des sévérités Interviewer l ensemble des Directeurs de l entreprise Dessiner les résultats 26

27 2. Suivi continu de la solvabilité Suivi permanent et continu du SCR Une des vocations premières de l ORSA est de pouvoir juger en permanence du respect des exigences réglementaires de fonds propres. Selon nous, il existerait au moins deux possibilités, en fonction du niveau de solvabilité des entités, pour répondre à cette recommandation : Cas d une solvabilité robuste (ex. ratio de couverture supérieur à 300%) Un choc d une intensité équivalente à deux SCR ne suffit pas à mettre en péril la solvabilité d une entité. Dans ce cas, le niveau de justification doit être adapté à la matérialité du risque. Cas d une solvabilité susceptible d être remise en cause par la survenance d un évènement majeur Lorsque la survenance d un évènement (ou cumul) peut provoquer une insolvabilité alors à tout instant une entité doit être en mesure d évaluer sa situation de risque. 27

28 2. Suivi continu de la solvabilité Suivi permanent et continu du SCR L objectif est de produire une estimation fiable de l état de solvabilité d une entité A l aide d un outil qui, alimenté de certains drivers, permet la recomposition des indicateurs de solvabilité à tout instant Primes, prestations et provisions Allocation d actifs + conditions de marché (indices actions et niveau des taux) La production des indicateurs doit être simple et l outil fonctionnel. La fréquence de production doit être définie et doit permettre de répondre à toute demande émanant du contrôle. La méthodologie doit faire l objet de corrections a posteriori 28

29 3. Evaluation prospective Business plan : capitaliser sur l existant Il s agit de projeter les principaux indicateurs de solvabilité sur un horizon temporel cohérent pour l entreprise, en fonction des anticipations stratégiques, renseignées dans le business plan. Décliner les indicateurs prévisionnels d activité existants à la granularité Solvabilité 2 Préciser les éléments de pilotage en vision centrale pour analyser la sensibilité des indicateurs dans le temps Intégrer les éléments nécessaires au déroulé des risques dans le Business Plan Mesure des indicateurs Solvabilité 2 SCR et Capital ORSA sur l horizon 29

30 3. Evaluation prospective Définition des indicateurs et des drivers de risque Les indicateurs, qui feront l objet d un suivi et d une estimation prospective, doivent être définis clairement à l initialisation de l ORSA. SCR / MCR Capital ORSA Surplus Ratio de couverture Résultat VAN des résultats La granularité du suivi est également un sujet essentiel à considérer au démarrage. 30

31 3. Evaluation prospective Analyse des résultats et construction de scénarii L évaluation prospective permet de valider la stratégie de développement au regard des contraintes Solvabilité II et d en mesurer la sensibilité. Une vision centrale n a de valeur qu encadrée de scénarii favorables et défavorables Et accompagnée des sensibilités en termes de mesures de risques. Le référentiel prospectif accompagné des sensibilités permet d introduire la notion d appétence. 31

32 4. Stress test et appétence Définition Niveau de risque accepté par une compagnie dans le but d accomplir ses objectifs de développement. Comment exprimer une appétence au risque? A l aide des indicateurs précédemment définis : surplus, ratio de couverture, résultat, Encadrés par un intervalle de confiance sur un horizon Exemple : sur l horizon 5 ans, le ratio Solvabilité II sera supérieur à 125% dans 90% des cas Equivalence en termes de surplus et de bornes de résultat acceptés. Importance du choix des variables qui vont influer sur l évaluation prospective, Stratégie et appétence au risque doivent être intimement liées. 32

33 Lorsque l actuaire travaille sur l ORSA, il est important de: Définir en amont une approche pragmatique, en impliquant l ensemble des services de la compagnie (Risk management, Fonction finance, Contrôle Interne, ALM, Souscription, Réassurance, ). Faire preuve d imagination car la formule «risque homme clé», «risque de dépendance aux prestataires informatiques», «risque de conflit avec le courtier principal» et autres ne font pas partie du lot de spécifications techniques du Pilier 1. Renforcer sa communication auprès de la gouvernance avec des concepts parfois mal maitrisés (SCR, BE, Appétence, Dépendance, Corrélations,.). Etre synthétique et efficace dans ses restitutions. 33

34 David Fitouchi

Comment piloter une entreprise d assurance IARD sous Solvabilité II?

Comment piloter une entreprise d assurance IARD sous Solvabilité II? Comment piloter une entreprise d assurance IARD sous Solvabilité II? Journées IARD de l Institut des Actuaires Les nouveaux défis de l assurance IARD liés à Solvabilité II 11 avri l 2012 Gildas Robert,

Plus en détail

SOLVABILITE II Glossaire et notions clés

SOLVABILITE II Glossaire et notions clés SOLVABILITE II Glossaire et notions clés Version septembre 2013 A Actuaire Spécialiste qui applique la statistique et le calcul des probabilités pour la conduite d opérations financières et d assurance.

Plus en détail

SOLVENCY II - PILLAR 2 Vue générale. Jean-Francois DECROOCQ Présentation interne

SOLVENCY II - PILLAR 2 Vue générale. Jean-Francois DECROOCQ Présentation interne SOLVENCY II - PILLAR 2 Vue générale Jean-Francois DECROOCQ Présentation interne 1 Pilier 2: la maitrise des risques Dans un premier temps, l attention s est portée sur la mesure quantitative du risque

Plus en détail

LA SITUATION PRUDENTIELLE D UN ORGANISME D ASSURANCE : DE SOLVABILITÉ 1 À SOLVABILITÉ 2

LA SITUATION PRUDENTIELLE D UN ORGANISME D ASSURANCE : DE SOLVABILITÉ 1 À SOLVABILITÉ 2 LA SITUATION PRUDENTIELLE D UN ORGANISME D ASSURANCE : DE SOLVABILITÉ 1 À SOLVABILITÉ 2 LA NÉCESSITÉ D UNE RÈGLEMENTATION PRUDENTIELLE Pourquoi une règlementation prudentielle? Les produits d assurance

Plus en détail

CONGRES DES ACTUAIRES du 29 juin 2009. IMPACT DE SOLVABILITE II SUR l OFFRE PRODUIT EXEMPLE DE L EPARGNE RETRAITE

CONGRES DES ACTUAIRES du 29 juin 2009. IMPACT DE SOLVABILITE II SUR l OFFRE PRODUIT EXEMPLE DE L EPARGNE RETRAITE CONGRES DES ACTUAIRES du 29 juin 2009 IMPACT DE SOLVABILITE II SUR l OFFRE PRODUIT EXEMPLE DE L EPARGNE RETRAITE SOMMAIRE 1- Préambule /Contexte 2- Macro analyse d impact sur l épargne 3- Transition vers

Plus en détail

Préparation à Solvabilité II. Analyse des réponses au questionnaire 2013 sur la préparation des organismes d assurance. 18 mars 2014 version 1.

Préparation à Solvabilité II. Analyse des réponses au questionnaire 2013 sur la préparation des organismes d assurance. 18 mars 2014 version 1. Préparation à Solvabilité II Analyse des réponses au questionnaire sur la préparation des organismes d assurance 18 mars 2014 version 1.0 Sommaire 1 Introduction... 3 2 Principaux résultats... 3 3 Ce que

Plus en détail

Reporting & Disclosure - Solvabilité II Mise en perspective en Belgique et en France Le «pilier 3» - Présentation

Reporting & Disclosure - Solvabilité II Mise en perspective en Belgique et en France Le «pilier 3» - Présentation Reporting & Disclosure - Solvabilité II Mise en perspective en Belgique et en France Le «pilier 3» - Présentation Dominik Smoniewski Jean-Baptiste Parmentier Sommaire 1. Les principes généraux du Pilier

Plus en détail

Solvabilité 2 et mutuelles: état des lieux et priorités 2013. Paris, le 6 juin 2013

Solvabilité 2 et mutuelles: état des lieux et priorités 2013. Paris, le 6 juin 2013 Solvabilité 2 et mutuelles: état des lieux et priorités 2013 Paris, le Programme Évolutions quantitatives et impacts associés Enseignements à tirer des derniers travaux demandés par l EIOPA (Pilier 1)

Plus en détail

des compagnies d assurance : évolutions récentes

des compagnies d assurance : évolutions récentes Les Contrôle normes IFRS de la solvabilité en assurance des compagnies d assurance : évolutions récentes - DIAF Hanoi, le 28 février 2005 Pierre THEROND Consultant JWA - Actuaires & chargé de cours à l

Plus en détail

Solvabilité II. De Solvabilité I àsolvabilitéii. Les trois piliers. Le processus «Lamfalussy» Le calendrier. Le rôle de la FFSA aujourd hui

Solvabilité II. De Solvabilité I àsolvabilitéii. Les trois piliers. Le processus «Lamfalussy» Le calendrier. Le rôle de la FFSA aujourd hui De Solvabilité I àsolvabilitéii Les trois piliers Le processus «Lamfalussy» Le calendrier Le rôle de la FFSA aujourd hui Les points de vigilance La France en Europe Réavie 15 octobre 2009 2 De Solvabilité

Plus en détail

Rentabilité des assurances des emprunteurs Impacts de la directive «Solvency 2» et des normes IFRS

Rentabilité des assurances des emprunteurs Impacts de la directive «Solvency 2» et des normes IFRS Rentabilité des assurances des emprunteurs Impacts de la directive «Solvency 2» et des normes IFRS Paris, vendredi 28 mai 2010 Cédric AKAKPO-MAXWELL cmaxwell@galea-associes.eu http://www.galea-associes.eu

Plus en détail

Jean-Francois DECROOCQ - 03/01/2012

Jean-Francois DECROOCQ - 03/01/2012 www.varm.fr Solvabilité 2 commentaires sur l ORSA Jean-Francois DECROOCQ - 03/01/2012 Sommaire Introduction... 2 Principes pour une gestion intégrée des risques... 3 La mise en place de l ORSA... 5 Introduction

Plus en détail

Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE

Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE Quels liens entre les modèles et la réalité? Mathilde Jung Université d été / Lundi 9 Juillet 2012 AG2R LA MONDIALE Solvabilité 2, une réforme en 3 piliers Les objectifs : Définir un cadre harmonisé imposant

Plus en détail

Les management actions dans le cadre de l ORSA

Les management actions dans le cadre de l ORSA Les management actions dans le cadre de l ORSA Atelier Congrès Institut des Actuaires 20 juin 2014 Intervenants Emmanuel Berthelé, Optimind Winter, Responsable Practice Gildas Robert, Optimind Winter,

Plus en détail

Benoît Hugonin. Expert national détaché, Unité Assurances et Pensions, DG Marché intérieur et services, Commission européenne

Benoît Hugonin. Expert national détaché, Unité Assurances et Pensions, DG Marché intérieur et services, Commission européenne Solvabilité II: Bilan et enjeux pour l investissement de long terme Conférence EIFR; Paris, 7 avril 2011 Benoît Hugonin Expert national détaché, Unité Assurances et Pensions, DG Marché intérieur et services,

Plus en détail

en 125 mots-clés Philippe Morin et Patrick Thourot Préface de Denis Kessler

en 125 mots-clés Philippe Morin et Patrick Thourot Préface de Denis Kessler en 125 mots-clés 2 Philippe Morin et Patrick Thourot Préface de Denis Kessler Sommaire Préface de Denis Kessler, Président de SCOR... 17 Avant-propos... 21 Introduction... 25 Partie 1 Les principes Champ

Plus en détail

TECH COMPRENDRE LA NOTION DE GROUPE PRUDENTIEL INFOTECH # 33 INTRODUCTION RAPPEL : QUEL CONTOUR DU GROUPE D ASSURANCE AUJOURD HUI?

TECH COMPRENDRE LA NOTION DE GROUPE PRUDENTIEL INFOTECH # 33 INTRODUCTION RAPPEL : QUEL CONTOUR DU GROUPE D ASSURANCE AUJOURD HUI? COMPRENDRE LA NOTION DE GROUPE PRUDENTIEL INTRODUCTION Marie-Laure DREYFUSS ASSOCIÉE Responsable du Pôle Gouvernance Tel. : + 33 (0)4 72 18 58 58 E-mail : marie-laure.dreyfuss@actuaris.com En matière de

Plus en détail

L ORSA : quelles conséquences sur le pilotage stratégique de l entreprise?

L ORSA : quelles conséquences sur le pilotage stratégique de l entreprise? Conseil en Organisation et Management secteur assurance L ORSA : quelles conséquences sur le pilotage stratégique de l entreprise? 24 novembre 2010 Sommaire Ce qui se dit sur l ORSA L ORSA et le modèle

Plus en détail

«Solvabilité 2 Courtage 2» : Les conséquences de Solvabilité 2 pour les courtiers, les délégataires de gestion et les grossistes

«Solvabilité 2 Courtage 2» : Les conséquences de Solvabilité 2 pour les courtiers, les délégataires de gestion et les grossistes «Solvabilité 2 Courtage 2» : Les conséquences de Solvabilité 2 pour les courtiers, les délégataires de gestion et les grossistes Résultats du sondage Caroline ALBANET-SAROCCHI Associé et Directeur Général

Plus en détail

Solvency II. Contexte et enjeux de la réforme. Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com.

Solvency II. Contexte et enjeux de la réforme. Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com. Solvency II Contexte et enjeux de la réforme Pour obtenir la présentation complète, écrire à : insight@sia-conseil.com Juin 2006 Sommaire Introduction Tour d horizon de Solvency II La gestion des risques

Plus en détail

Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal

Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal Wolters Kluwer Financial Services FRSGlobal Plateforme intégrée de gestion des risques et de conformité réglementaire Solvabilité II - Gestion et Qualité des données Des enjeux essentiels pour une remise

Plus en détail

Quantitative Reporting Templates Etats Réassurance. 28/02/2013 Auditorium de Groupama

Quantitative Reporting Templates Etats Réassurance. 28/02/2013 Auditorium de Groupama Quantitative Reporting Templates Etats Réassurance 28/02/2013 Auditorium de Groupama 1 QRT Etats Réassurance Etat J1_Basic Cet état recense pour chaque LOB les 10 plus importants risques réassurés en facultative

Plus en détail

Prénom, NOM, Fonction

Prénom, NOM, Fonction Prénom, NOM, Fonction 1 Introduction Jean-Philippe Thierry, Vice-président de l ACP 2 Sommaire Conférence animée par Paul Coulomb, directeur du contrôle des assurances de l ACP 1. Gouvernance, principes

Plus en détail

Solvabilité et calcul des fonds propres

Solvabilité et calcul des fonds propres AVIS D EXPERT Paris, le 18 janvier 2012 Solvency II, maitriser le reporting et garantir la qualité des données Franck Archer, Directeur pôle Banque, Finance, Assurance et Stratégie BI, Umanis Consulting

Plus en détail

Solvabilité 2 : décryptage des actes délégués

Solvabilité 2 : décryptage des actes délégués Solvabilité 2 : décryptage des actes délégués Arnaud BECQUET Actuaire qualifié IA Manager Pôle Prévoyance et Santé E-mail : arnaud.becquet@actuaris.com La directive Solvabilité 2 (2009/138/CE), adoptée

Plus en détail

SOLUTIONS COMPAGNIES D ASSURANCE L EXPERTISE À LA HAUTEUR DE VOS EXIGENCES CANDRIAM, LE PARTENAIRE DES COMPAGNIES D ASSURANCE

SOLUTIONS COMPAGNIES D ASSURANCE L EXPERTISE À LA HAUTEUR DE VOS EXIGENCES CANDRIAM, LE PARTENAIRE DES COMPAGNIES D ASSURANCE SOLUTIONS COMPAGNIES D ASSURANCE L EXPERTISE À LA HAUTEUR DE VOS EXIGENCES CANDRIAM, LE PARTENAIRE DES COMPAGNIES D ASSURANCE NOS ATOUTS UN PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ POUR VOTRE GESTION ASSURANTIELLE CANDRIAM

Plus en détail

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL

CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE. axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL CONSULTING, BANQUE & ASSURANCE axiwell LE SENS DE L ESSENTIEL SOMMAIRE Édito... page 3 Axiwell Financial Services... Exemples de missions réalisées... Nos offres spécifiques... Risques / Conformité / Réglementaire...

Plus en détail

SOLVABILITE II. Conférence du jeudi 3 juin 2010. Grant Thornton International. All rights reserved.

SOLVABILITE II. Conférence du jeudi 3 juin 2010. Grant Thornton International. All rights reserved. SOLVABILITE II Conférence du jeudi 3 juin 2010 Grant Thornton International. All rights reserved. Sommaire 1. Une évolution majeure pour le secteur des assurances 2. Vers un renforcement et une uniformisation

Plus en détail

Reporting Solvabilité 2

Reporting Solvabilité 2 Reporting Solvabilité 2 Conférence XBRL France - 21/10/2014 Virginie LE MEE Directeur des Risques et du Contrôle Interne MACSF: Premier assureur des professionnels de la santé MACSF Direction des Risques

Plus en détail

Conférence Solvabilité 2

Conférence Solvabilité 2 Conférence Solvabilité 2 «Solvency 2, de la gestion du Programme à l impact sur les futures productions : De 2014 à 2016, mettre en œuvre et anticiper les impacts de la réforme» 3 avril 2014 Alban JARRY

Plus en détail

Organisation de la gestion des risques - Solvabilité II et ORSA - Jean-François DECROOCQ

Organisation de la gestion des risques - Solvabilité II et ORSA - Jean-François DECROOCQ Organisation de la gestion des risques - Solvabilité II et ORSA - Jean-François DECROOCQ 1 LA GESTION DES RISQUES : La formalisation de règles de gestion et de techniques de mesure du risque 2 COSO un

Plus en détail

L entrée en vigueur de Solvabilité 2 est maintenant imminente et les derniers

L entrée en vigueur de Solvabilité 2 est maintenant imminente et les derniers FOCUS PRESSE RECHERCHE MARS 2015 Solvabilité 2 : focus sur le dampener actions Par Noémie Hadjadj-Gomes Ingénieure Recherche Responsable des projets taux et assurance L entrée en vigueur de Solvabilité

Plus en détail

Christian Lopez Responsable Recherche Tél. 01 53 15 70 79 christian.lopez@cpr-am.fr 25/06/2014

Christian Lopez Responsable Recherche Tél. 01 53 15 70 79 christian.lopez@cpr-am.fr 25/06/2014 Comment s adapter aux modèles standards : de la recherche aux nouvelles offres de services et de produits Christian Lopez Responsable Recherche Tél. 01 53 15 70 79 christian.lopez@cpr-am.fr 25/06/2014

Plus en détail

Introduction. Jean-Marie Levaux, vice-président de l ACPR

Introduction. Jean-Marie Levaux, vice-président de l ACPR 13/11/2013 1 Introduction Jean-Marie Levaux, vice-président de l ACPR 2 Sommaire Conférence animée par Romain Paserot, directeur des contrôles spécialisés et transversaux, Chef de projet Solvabilité II

Plus en détail

Qualité des données sur la chaine de valeur globale du reporting réglementaire, du Pilier 1 au Pilier 3 de Solvabilité 2

Qualité des données sur la chaine de valeur globale du reporting réglementaire, du Pilier 1 au Pilier 3 de Solvabilité 2 Qualité des données sur la chaine de valeur globale du reporting réglementaire, du Pilier 1 au Pilier 3 de Solvabilité 2 Conférence XBRL Paris, le 3 avril 2014 Des données de plus en plus complexes D où

Plus en détail

Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit

Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit Solvabilité II Les impacts sur la tarification et l offre produit Colloque du CNAM 6 octobre 2011 Intervenants OPTIMIND Gildas Robert actuaire ERM, senior manager AGENDA Introduction Partie 1 Mesures de

Plus en détail

SOLVABILITE 2. Le temps de l action

SOLVABILITE 2. Le temps de l action SOLVABILITE 2 Le temps de l action Avril 2013 Kim Nguyen Directeur Général Délégué nguyen@forwardfinance.com 01 53 77 52 61 Mélanie Baril Directeur pôle Mutualité & Assurance baril@forwardfinance.com 01

Plus en détail

De BÂLE II à SOLVABILITE II FRACTALES 2005

De BÂLE II à SOLVABILITE II FRACTALES 2005 De BÂLE II à SOLVABILITE II Solvabilité II s inspire largement des accords de Bâle II et en reprend les grands principes avec la structure en «trois piliers» La tentation est forte de reproduire également

Plus en détail

Conférence XBRL France. Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014. Olivier BOYER et Aurélia MULLER

Conférence XBRL France. Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014. Olivier BOYER et Aurélia MULLER Conférence XBRL France Projet Reporting S2 Groupe CNP Assurances 3 Avril 2014 Olivier BOYER et Aurélia MULLER 1 2 1- Présentation du Groupe CNP Assurances Un métier, la protection des personnes Assureur

Plus en détail

Solution logicielle pour le pilotage et l ERM. Journées d études IARD 26 mars 2010 2 mars 2010

Solution logicielle pour le pilotage et l ERM. Journées d études IARD 26 mars 2010 2 mars 2010 Présentation d ERMS Solution logicielle pour le pilotage et l ERM Journées d études IARD 26 mars 2010 2 mars 2010 Sommaire 1 Présentation d ACTUARIS 2 Les problématiques rencontrées 3 Présentation d ERMS

Plus en détail

interprofessionnelles avec et malgré Solvabilité 2?

interprofessionnelles avec et malgré Solvabilité 2? interprofessionnelles avec et malgré Solvabilité 2? Pierre AURELLY Anne- Charlotte BONGARD 4 octobre 2012 Sommaire 2 de ce mémoire est des institutions de prévoyance interprofessionnelles sous de la gouvernance

Plus en détail

Solvabilité II : Vers une approche globale et cohérente de la solvabilité

Solvabilité II : Vers une approche globale et cohérente de la solvabilité FINANCIAL SERVICES Solvabilité II : Vers une approche globale et cohérente de la solvabilité Des principes à la mise en oeuvre KPMG AUDIT SOMMAIRE Contexte et enjeux du projet Solvabilité II Les objectifs

Plus en détail

Annexes Solvabilité 2 Compte rendu 2011 Réassureurs et captives de réassurances

Annexes Solvabilité 2 Compte rendu 2011 Réassureurs et captives de réassurances Annexes Solvabilité 2 Compte rendu 2011 Réassureurs et captives de réassurances Luxembourg - 3 juin 2013 Marc Comes / Valérie Scheepers 1 Introduction Bilan sous Solvabilité 2 BSCR Annexes 2012 les nouveautés

Plus en détail

SESSION SPECIALE. Impacts de SOLVENCY 2 sur vos contrats d assurances

SESSION SPECIALE. Impacts de SOLVENCY 2 sur vos contrats d assurances Association pour le Management des Risques et des Assurances de l Entreprise SESSION SPECIALE Impacts de SOLVENCY 2 sur vos contrats d assurances AMRAE LE JEUDI 22 SEPTEMBRE 2011 -2- PLAN DE L INTERVENTION

Plus en détail

Les innovations face au développement des catastrophes non vie. Traitement Anticipation Gestion comptable des catastrophes

Les innovations face au développement des catastrophes non vie. Traitement Anticipation Gestion comptable des catastrophes Les innovations face au développement des catastrophes non vie Traitement Anticipation Gestion comptable des catastrophes Pascal Parant Mazars Plan Les déterminants de la doctrine comptable L approche

Plus en détail

Le Data Risk Center. Plateforme de pilotage et de gestion des risques Pilier I de la directive Solvabilité II

Le Data Risk Center. Plateforme de pilotage et de gestion des risques Pilier I de la directive Solvabilité II Le Data Risk Center Plateforme de pilotage et de gestion des risques Pilier I de la directive Solvabilité II Sommaire Le conseil en Risk Management 1) Le projet Solvabilité II Objectifs et moyens à mettre

Plus en détail

La mise en œuvre du 8 juillet 2009. La gouvernance des institutions de prévoyance dans le cadre de l Accord l 8 juillet 2009 et de Solvabilité II

La mise en œuvre du 8 juillet 2009. La gouvernance des institutions de prévoyance dans le cadre de l Accord l 8 juillet 2009 et de Solvabilité II La gouvernance des institutions de prévoyance dans le cadre de l Accord l du 8 juillet 2009 et de Solvabilité II Réunion des Présidents d institutions de prévoyance - 20 mai 2010 La mise en œuvre de l

Plus en détail

Rencontres. L allocation d actif, la gestion actif / passif et l optimisation de la réassurance sous Solvabilité 2

Rencontres. L allocation d actif, la gestion actif / passif et l optimisation de la réassurance sous Solvabilité 2 Rencontres L allocation d actif, la gestion actif / passif et l optimisation de la réassurance sous Solvabilité 2 Vincent Régnier Directeur technique, financier et des risques MutRé 2015 Arnaud Chevalier

Plus en détail

09/07/2010 Prénom, NOM, Fonction 1

09/07/2010 Prénom, NOM, Fonction 1 09/07/2010 Prénom, NOM, Fonction 1 Introduction Jean-Philippe Thierry, Vice-président de l Autorité de contrôle prudentiel 08/07/2010 Conférence du contrôle 2 L ACP est issue de la fusion des autorités

Plus en détail

rv de septembre - 09/09/2008 - XC

rv de septembre - 09/09/2008 - XC rv de septembre - 09/09/2008 - XC Rendez-vous de septembre 9 septembre 2008 - Monte Carlo LE TRANSFERT DE RISQUES DANS SOLVABILITÉ II Xavier Cognat Fédération Française des Sociétés d Assurances rv de

Plus en détail

Calcul d une provision technique en assurance vie dans le cadre de Solvabilité 2. Le cas des contrats d épargne : les approches «markedto model»

Calcul d une provision technique en assurance vie dans le cadre de Solvabilité 2. Le cas des contrats d épargne : les approches «markedto model» Calcul d une provision technique en assurance vie dans le cadre de Solvabilité 2 Le cas des contrats d épargne : les approches «markedto model» Luca De Dominicis formation Sepia 10 juin 2008 Sommaire 1.

Plus en détail

Adaptation de Solvabilité II avec Omnibus II

Adaptation de Solvabilité II avec Omnibus II FIXAGE Adaptation de Solvabilité II avec Omnibus II Deauville - 21 septembre 2012 Emmanuel TASSIN FIXAGE 11, avenue Myron Herrick - 75008 Paris - France Téléphone : 33 (1) 53 83 83 93 - Télécopie : 33

Plus en détail

Les attentes du marché

Les attentes du marché www.pwc.com Les attentes du marché Octobre 2012 L état des lieux à propos des formats de reporting et de l appropriation par le marché du XBRL La taxonomie XBRL pour les reportings Solvabilité 2 a fait

Plus en détail

DOSSIER Le reporting Solvabilité 2 : quels impacts sur les assureurs?

DOSSIER Le reporting Solvabilité 2 : quels impacts sur les assureurs? Octobre 2014 Numéro 02 Publication offerte NEWSLETTER Conseil en Organisation et Systèmes d Information Assurances Banque-Finance Immobilier DOSSIER Le reporting Solvabilité 2 : quels impacts sur les assureurs?

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Rapport au Président de la République relatif à l ordonnance n o 2015-378 du 2 avril 2015 transposant la directive

Plus en détail

Le risque opérationnel - Journées IARD de l'institut des Actuaires

Le risque opérationnel - Journées IARD de l'institut des Actuaires Le risque opérationnel - Journées IARD de l'institut des Actuaires 1 er a v r i l 2 0 1 1 Dan Chelly Directeur Métier "Risk management, Audit et Contrôle interne" SOMMAIRE Partie 1 Définition des risques

Plus en détail

Solvabilité II & IFRS 4

Solvabilité II & IFRS 4 INTRODUCTION Solvabilité II & IFRS 4 Vers la possibilité d une Convergence. FARIA Caroline Année Universitaire : 2012 2013 Mémoire présenté le 19 septembre 2013 Ecole Supérieure de l Assurance ESA MBA

Plus en détail

ASSURANCE MALADIE ET PROTECTION SOCIALE: ETAT DES LIEUX LA VISION D UN ASSUREUR PRIVE

ASSURANCE MALADIE ET PROTECTION SOCIALE: ETAT DES LIEUX LA VISION D UN ASSUREUR PRIVE ASSURANCE MALADIE ET PROTECTION SOCIALE: ETAT DES LIEUX LA VISION D UN ASSUREUR PRIVE Plan de présentation Constat d ensemble sur l assurance santé Secteur formel Secteur privé Primes assurances non-vie

Plus en détail

n 41 Février 2015 Analyse de l exercice 2014 de préparation à Solvabilité II

n 41 Février 2015 Analyse de l exercice 2014 de préparation à Solvabilité II n 41 Février 2015 Analyse de l exercice 2014 de préparation à Solvabilité II Sommaire 1. INTRODUCTION 4 2. LE RESPECT DES EXIGENCES DU PILIER I 5 2.1. Le bilan prudentiel 5 2.1.1. La valorisation des actifs

Plus en détail

Préparation à Solvabilité II. Présentation du calendrier et des projets de textes de niveau 3. 7 août 2014 version 1.0

Préparation à Solvabilité II. Présentation du calendrier et des projets de textes de niveau 3. 7 août 2014 version 1.0 Préparation à Solvabilité II Présentation du calendrier et des projets de textes de niveau 3 7 août 2014 version 1.0 Sommaire 1 Le programme de travail pour la finalisation du niveau 3 s échelonne sur

Plus en détail

Synthèse des instructions de l'eiopa pour la préparation à Solvabilité 2

Synthèse des instructions de l'eiopa pour la préparation à Solvabilité 2 www.pwc.fr/solv2 Synthèse des instructions de l'eiopa pour la préparation à Solvabilité 2 27 septembre 2013 Contexte Suite aux consultations publiques du 27 mars 2013 sur les mesures de préparation à Solvabilité

Plus en détail

FrontERM. Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II

FrontERM. Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II FrontERM Solution de Pilotage Global des Risques pour le secteur de l assurance Contexte : Solvabilité II efront - Présentation Nos valeurs CA en M SATISFACTION CLIENT 31% Croissance organique 37 48,0

Plus en détail

GESTION DES RISQUES D ENTREPRISE - Qualité des données, levier de pilotage stratégique -

GESTION DES RISQUES D ENTREPRISE - Qualité des données, levier de pilotage stratégique - GESTION DES RISQUES D ENTREPRISE - - Anani OLYMPIO Actuaire IA, Expert ERM & CERA Voahirana RANAIVOZANANY Actuaire IA, Expert ERM & CERA Etude présentée au colloque AFIR ERM Lyon juin 2013 1 PLAN I. Contexte

Plus en détail

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Optimind Winter respecte les meilleurs standards européens sur l ensemble des expertises associées à la chaîne des risques des organismes assureurs,

Plus en détail

Organisation des fonctions de contrôle et articulation avec la gouvernance

Organisation des fonctions de contrôle et articulation avec la gouvernance Séminaire EIFR Gouvernance et contrôle des établissements financiers : pour une surveillance des risques et un contrôle efficace Organisation des fonctions de contrôle et articulation avec la gouvernance

Plus en détail

LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES

LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES Séminaire - Atelier La mesure des performances des compagnies d assurances 1 ère communication Généralités sur les processus d évaluation des activités

Plus en détail

La gestion des risques en assurances de dommages: Un exemple concret

La gestion des risques en assurances de dommages: Un exemple concret La gestion des risques en assurances de dommages: Un exemple concret 1 Contenu 1. Gouvernance de la gestion de risques dans le Groupe AXA 2. AXA Canada - Structure organisationnelle de la gestion de risques

Plus en détail

Journées d études IARD de l Institut des Actuaires Risques de souscription / provisionnement

Journées d études IARD de l Institut des Actuaires Risques de souscription / provisionnement www.pwc.com Journées d études IARD de l Institut des Actuaires Risques de souscription / provisionnement Reims 31 mars 2011 Agenda Section Description 1 Une compagnie d assurance peut-elle faire faillite?

Plus en détail

Introduction Danièle Nouy, Secrétaire général de l ACP

Introduction Danièle Nouy, Secrétaire général de l ACP 1 Introduction Danièle Nouy, Secrétaire général de l ACP Sommaire Conférence animée par Philippe Richard, Directeur des affaires internationales de l ACP 1. Etat de préparation du marché à Solvabilité

Plus en détail

SOLVABILITÉ 2 : DÉCRYPTAGE DES ACTES DÉLÉGUÉS

SOLVABILITÉ 2 : DÉCRYPTAGE DES ACTES DÉLÉGUÉS SOLVABILITÉ 2 : DÉCRYPTAGE DES ACTES DÉLÉGUÉS Pilier 1 (hors aspects purement quantitatifs) (44) Comme les bénéfices attendus inclus dans les primes futures de contrats d assurance et de réassurance non-vie

Plus en détail

Préparer son calendrier réglementaire Solvabilité II 2014-2016

Préparer son calendrier réglementaire Solvabilité II 2014-2016 Préparer son calendrier réglementaire Solvabilité II 2014-2016 Petit Déjeuner du 25 mars 2014 Hôtel des Arts et Métiers - Paris Contact Hans WILLERT - Associé hans.willert@magellan-consulting.eu Timothée

Plus en détail

Bruxelles, le 18 novembre 2004 CIRCULAIRE D. 249 AUX ENTREPRISES D ASSURANCES. Objet : transposition des directives :

Bruxelles, le 18 novembre 2004 CIRCULAIRE D. 249 AUX ENTREPRISES D ASSURANCES. Objet : transposition des directives : Contrôle prudentiel des entreprises d'assurances Bruxelles, le 18 novembre 2004 CIRCULAIRE D. 249 AUX ENTREPRISES D ASSURANCES Objet : transposition des directives : - 2002/12/CE du Parlement européen

Plus en détail

Partie 1 Les principes

Partie 1 Les principes Partie 1 Les principes 32 SOLVENCY 2 EN 125 MOTS-CLÉS CHAMP D APPLICATION DE LA DIRECTIVE SOLVENCY II Directive Articles 2 à 12 Très logiquement, la Directive s applique aux entités d assurance et de réassurance

Plus en détail

Quels contrôles pour garantir la qualité des données utilisées dans les calculs de capital économique? Retour d expérience sur un cas réel

Quels contrôles pour garantir la qualité des données utilisées dans les calculs de capital économique? Retour d expérience sur un cas réel Quels contrôles pour garantir la qualité des données utilisées dans les calculs de capital économique? Retour d expérience sur un cas réel Anaïd Chahinian, Life Deputy Chief Actuary, Aviva Gontran Peubez,

Plus en détail

Revue de l approche IRB par l EBA : les impacts sur le dispositif de notation Etat des lieux des premières publications

Revue de l approche IRB par l EBA : les impacts sur le dispositif de notation Etat des lieux des premières publications Revue de l approche IRB par l EBA : les impacts sur le dispositif de notation Etat des lieux des premières publications Equinox-Cognizant Contexte Vers une harmonisation des méthodes de calcul de RWA à

Plus en détail

SOLVENCY II: GOUVERNANCE ET NOUVELLE POLITIQUE DE EIFR 25.06.2014

SOLVENCY II: GOUVERNANCE ET NOUVELLE POLITIQUE DE EIFR 25.06.2014 SOLVENCY II: GOUVERNANCE ET NOUVELLE POLITIQUE DE RISQUE EIFR 25.06.2014 LA MUTUALITÉ FRANÇAISE La mutualité française en quelques chiffres 2 LES CHIFFRES CLÉS ET L ORGANISATION DE LA MUTUALITÉ Un acteur

Plus en détail

Critères de validation des modèles internes en assurance vie :

Critères de validation des modèles internes en assurance vie : Critères de validation des modèles internes en assurance vie : Use tests, intégration des modèles dans les processus de prise de décision et approche ERM Vladislav GRIGOROV, CRO, SwissLife France David

Plus en détail

Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins

Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins Capital réglementaire, économique et simulations de crise au Mouvement Desjardins Présentation dans le cadre de l événement «Journée carrière PRMIA» 17 mars 2015 Mathieu Derome, M.Sc. Directeur Principal

Plus en détail

Quantitative Impact Study 5. Résultats & Conclusions. Luxembourg - 29 avril 2011

Quantitative Impact Study 5. Résultats & Conclusions. Luxembourg - 29 avril 2011 Quantitative Impact Study 5 Résultats & Conclusions Luxembourg - 29 avril 2011 1 Participation Principales difficultés / divergences Ratios de solvabilité Provisions techniques Fonds propres SCR : Capital

Plus en détail

Bâle II. Changements en cours. Janvier 2010

Bâle II. Changements en cours. Janvier 2010 Bâle II Changements en cours Janvier 2010 Sommaire Renforcer de la résistance du secteur bancaire Les raisons des changements. Les fonds propres. Risque de contrepartie. Introduction d un ratio de levier

Plus en détail

Comité de la réglementation des assurance de l AAI Le rôle de l actuaire dans le contrôle prudentiel des sociétés d assurances

Comité de la réglementation des assurance de l AAI Le rôle de l actuaire dans le contrôle prudentiel des sociétés d assurances Le rôle de l actuaire dans le contrôle prudentiel Introduction Cette note a pour but d établir la position de l AAI sur le rôle que les actuaires devraient jouer dans le contrôle prudentiel des sociétés

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

L ACTIVITÉ FINANCIÈRE DE L ASSURANCE

L ACTIVITÉ FINANCIÈRE DE L ASSURANCE L assurance française en 43 L ACTIVITÉ FINANCIÈRE DE L ASSURANCE GRÂCE AUX PLACEMENTS qu elle effectue en contrepartie de ses engagements envers les assurés, l assurance joue un rôle primordial dans le

Plus en détail

LexisNexis Compliance Assurance La solution opérationnelle pour piloter et sécuriser votre gestion de la conformité

LexisNexis Compliance Assurance La solution opérationnelle pour piloter et sécuriser votre gestion de la conformité LexisNexis Compliance Assurance La solution opérationnelle pour piloter et sécuriser votre gestion de la conformité Exhaustivité des normes assurance Diagnostic et aide à la décision Tableaux de bord Veille

Plus en détail

En route vers Bâle III

En route vers Bâle III Sommaire Rappel de la réglementation Bâle II Un contexte de crise Présentation de la réforme Le volet liquidité Exemples d interventions Rappel de la réglementation Bâle II 3 piliers Pilier I : l'exigence

Plus en détail

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1

L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES. TRANSVERS CONSULTING L'audit des compagnies d'assurances 2005 1 L AUDIT INTERNE DES COMPAGNIES D ASSURANCES 2005 1 Séminaire - Atelier L audit interne dans l assurance 1 ère communication : Généralités sur l audit interne 2 ème communication : L audit interne des compagnies

Plus en détail

Solvabilité II Modèle interne AXA

Solvabilité II Modèle interne AXA Solvabilité II Modèle interne AXA Université d été Institut des Actuaires Strasbourg 22 juillet 2011 service.solvabilite2@axa.fr Solvabilité II AXA et AXA France Organisation du Projet Solvabilité II Le

Plus en détail

Solvabilité 2 Maquette simplifiée pour les mutuelles santé

Solvabilité 2 Maquette simplifiée pour les mutuelles santé Mutualité Française / SFG Solvabilité 2 Maquette simplifiée pour les mutuelles santé Présentation Institut des Actuaires Fabien RAVIARD Responsable Actuariat Service Fédéral de Garantie 1 Solvabilité 2

Plus en détail

Régulations RoadShow. «Assurance : Les données financières dans un contexte de Solvency 2 et de gestion des risques» 27 mai 2014.

Régulations RoadShow. «Assurance : Les données financières dans un contexte de Solvency 2 et de gestion des risques» 27 mai 2014. Régulations RoadShow «Assurance : Les données financières dans un contexte de Solvency 2 et de gestion des risques» 27 mai 2014 Alban JARRY Directeur du Programme Solvency 2 de La Mutuelle Générale La

Plus en détail

ASSOCIATION ACTUARIELLE INTERNATIONALE (AAI) LA FONCTION DE L ACTUAIRE DANS LE CONTRÔLE PRUDENTIEL. Introduction

ASSOCIATION ACTUARIELLE INTERNATIONALE (AAI) LA FONCTION DE L ACTUAIRE DANS LE CONTRÔLE PRUDENTIEL. Introduction ASSOCIATION ACTUARIELLE INTERNATIONALE (AAI) LA FONCTION DE L ACTUAIRE DANS LE CONTRÔLE PRUDENTIEL Introduction L Association Actuarielle Internationale («AAI») est l organisation des associations actuarielles

Plus en détail

Aprecialis Actuariat conseil

Aprecialis Actuariat conseil Actuariat conseil des prestations adaptées Les domaines Aprecialis intervient sur la totalité de la technique assurantielle, en individuel ou collectif : En assurances de personnes : assurance vie en uros

Plus en détail

Pilier III : Quels sont les process et les étapes clés du Reporting Solvabilité II

Pilier III : Quels sont les process et les étapes clés du Reporting Solvabilité II Pilier III : Quels sont les process et les étapes clés du Reporting Solvabilité II Paris le 24 novembre 2010 Permission to reprint or distribute any content from this presentation requires the prior written

Plus en détail

Mesure et gestion des risques d assurance

Mesure et gestion des risques d assurance Mesure et gestion des risques d assurance Analyse critique des futurs référentiels prudentiel et d information financière Congrès annuel de l Institut des Actuaires 26 juin 2008 Pierre THEROND ptherond@winter-associes.fr

Plus en détail

Mise en place du Mécanisme de Supervision Unique (MSU)

Mise en place du Mécanisme de Supervision Unique (MSU) Mise en place du Mécanisme de Supervision Unique (MSU) Mise en place du Mécanisme de Supervision Unique (MSU) 1. Le MSU est l un des piliers de l Union bancaire européenne 2. La mise en œuvre opérationnelle

Plus en détail

A quel moment réconcilier les sujets liés au pilier 3?

A quel moment réconcilier les sujets liés au pilier 3? A quel moment réconcilier les sujets liés au pilier 3? Conférence SOLVABILITE 2 Paris le 03 Avril 2014 Agenda Invoke en un clin d oeil Le contexte réglementaire Solvabilité 2 Le calendrier réglementaire

Plus en détail

Réforme Prudentielle Solvency II

Réforme Prudentielle Solvency II 5 ème Réunion Annuelle Réforme Prudentielle Solvency II Après QIS4 et la Directive Cadre, sélectionner les meilleures organisations pour maîtriser le calendrier 2009 En partenariat avec : 5 ème Réunion

Plus en détail

Groupe de travail ORSA

Groupe de travail ORSA Paris, le 1 er mars 2014 Groupe de travail ORSA L ORSA : Quelques Exemples de Pratiques actuarielles Groupes de travail : GT 1 Les approches actuarielles infra et pluriannuelles : Martial Lasfargues GT

Plus en détail

ARGUMENTAIRE JURIDIQUE EN FAVEUR DU STATUT DE LA MUTUELLE EUROPEENNE

ARGUMENTAIRE JURIDIQUE EN FAVEUR DU STATUT DE LA MUTUELLE EUROPEENNE ARGUMENTAIRE JURIDIQUE EN FAVEUR DU STATUT DE LA MUTUELLE EUROPEENNE Sommaire du document 1. OBSERVATIONS GENERALES 1.1. Le SME est indispensable, les instruments juridiques actuels étant insuffisants.

Plus en détail

CONTRÔLER LES PARAMÈTRES

CONTRÔLER LES PARAMÈTRES CONTRÔLER LES PARAMÈTRES Accédez à des informations complémentaires via www.integrale2014.be/fr/gestion Integrale Rapport annuel 2014 Rapports de gestion & du Réviseur Contexte financier Le contexte financier

Plus en détail

Solvabilité II et rentabilité ajustée au risque des produits en assurance-vie

Solvabilité II et rentabilité ajustée au risque des produits en assurance-vie Solvabilité II et rentabilité ajustée au risque des produits en assurance-vie Vladislav GRIGOROV, CRO SwissLife France Journées d études de l IA, Deauville, 21 septembre 2012 Introduction Solvency II représente

Plus en détail