RAPPORT ANNUEL CÔTE D IVOIRE 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ANNUEL CÔTE D IVOIRE 2"

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL CÔTE D IVOIRE Groupe PlaNet Finance

2

3 Sommaire 3 Présentation du Groupe MicroCred & de sa filiale en Côte d Ivoire Le Groupe MicroCred en MicroCred Côte d Ivoire en chiffres Éditorial, actionnariat & gouvernance La Responsabilité de MicroCred Côte d Ivoire Activité Introduction Efficacité & rentabilité Ressources Humaines Etats financiers Rapport des commissaires aux comptes États financiers Annexes Notes & Contact 32 Notes Agences & Points de service Crédits

4 Le Groupe MicroCred au 31 décembre Présentation du Groupe MicroCred & de sa filiale au Sénégal MicroCred a pour mission d offrir des services financiers de qualité, accessibles et adaptés aux besoins des personnes exclues ou mal servies par le secteur financier, en particulier aux micro, petites et moyennes entreprises. Son objectif est d améliorer les conditions de vie de ses clients et de leurs familles, et de participer au développement économique du pays dans lequel il est implanté. Axa Belgium Structure actionnariale de MicroCred Holding 28,32 % PlaNet Finance 2,08% IFC 6,54% 8,82 % EUR Généfinance Société Générale 12,06 % AFD MicroCred s attache également à mettre en oeuvre une politique de ressources humaines équitable tout en respectant l environnement dans lequel elle opère. Fonds gérés par DWM 26,43 % 15,72 % BEI 4

5 Le Groupe MicroCred au 31 décembre Performance opérationnelle & résultats financiers en forte croissance clients a +40 % 122,8 M EUR d encours de crédits a +48 % 1,4 % PAR > 30 jours employés a +25 % 41 MEUR d encours d épargne a +46 % 56 agences a +36 % 148 M EUR total du bilan consolidé a +37% Depuis 2005, MicroCred s est développée et a construit un Groupe de 6 institutions de microfinance à travers le monde qui sert près de clients pour un encours de crédits de qualité de plus de 122 millions. MicroCred Holding Depuis 2005 MicroCred Madagascar Depuis 2006 MicroCred Sénégal Depuis 2007 MicroCred MFB Nigeria Depuis 2010 MicroCred Côte d Ivoire Depuis 2010 Résultat net 1,3M EUR Résultat net 873K EUR Résultat net -288K EUR Résultat net -1,5M EUR Située à Paris 27 collaborateurs 16 agences et points de services 382 collaborateurs MicroCred Holding détient 51 % du capital 15 agences et points de service 348 collaborateurs MicroCred Holding détient 51 % du capital 6 agences et points de services 209 collaborateurs MicroCred Holding détient 51 % du capital 4 agences 212 collaborateurs MicroCred Holding détient 51 % du capital MicroCred China Depuis 2009 Résultat net 2,2M EUR Située à Hong Kong MicroCred Holding détient 51 % du capital Résultats nets 2M EUR 217K EUR MicroCred Nanchong Depuis 2007 MicroCred Sichuan Depuis agences et points de services 122 collaborateurs MicroCred China détient 100 % du capital 6 agences et points de services 75 collaborateurs MicroCred China détient 100 % du capital MicroCred Côte d Ivoire / Rapport Annuel 5

6 L évolution de MicroCred Côte d Ivoire en chiffres 2011 Bilan FCFA (EUR) FCFA (EUR) Total actif Encours brut de prêts Total emprunts Total patrimoine Compte de résultat Revenus opérationnels Dépenses opérationnelles Résultat opérationnel avant impôts (avant subventions) Impôts (crédit d impôts) FCFA (EUR) FCFA (EUR) Résultat net Ratios clés 2011 Charges / produits 141 % 406 % Rendement du portefeuille Charges opérationnelles / portefeuille Charges financières / portefeuille Charge de provisionnement / portefeuille Dettes / fonds propres 28 % 30 % 36 % 141 % 8 % 7 % 1,05 % 0,16 % % 291 % Ratio de liquidité 9 % -15 % Charges de personnel / Charges opérationnelles Statistiques opérationnelles Nombre de clients Nombre de comptes d épargne Nombre d emprunteurs actifs 50 % 49 % Nombre d employés Nombre d agents commerciaux Nombre d agences et points de service d encours brut de prêts clients comptes d épargne 6

7 L évolution de MicroCred Côte d Ivoire en chiffres Encours de crédits & nombre d emprunteurs actifs Évolution du PAR > 30 jours er e 3 e 4 e er e 3 e 4 e 0,70 % 0,60 % 0,50 % 0,40 % 0,30 % 0,20 % 0,10 % 0,00 % Encours de crédits (EUR) Nombre d'emprunteurs actifs (#) PAR>30 jours (volume) PAR>30 jours (%) Encours d épargne total & nombre d épargnants actifs Résultat net avant/après taxes et subventions vs. OSS % % 20 % 10 % er 2 e 3 e 4 e er 2 e 3 e 4 e 0 % Encours d épargne (EUR) Nombre d épargnants actifs (#) Résultat net (EUR) Autonomie opérationnelle Structure de profitabilité Effectif total et productivité en nombre de clients 160 % 140 % % % 80 % % % 20 % % 1 er e 3 e 4 e 0 1 er e 3 e 4 e 0 Ratio de charges de provisions pour pertes sur prêts Ratio de charges de financement Ratio de charges d'exploitation (/encours) Rendement du portefeuille Effectif Clients/effectifs MicroCred Côte d Ivoire / Rapport Annuel 7

8 Éditorial & Actionnariat Arnaud Ventura Fondateur et Président du Directoire Groupe MicroCred "MicroCred Côte d Ivoire a connu de forts développements à tous les niveaux malgré les évènements " L exercice qui s achève me donne l occasion de revenir sur ce qui fût une année de croissance pour MicroCred Côte d Ivoire. L institution a poursuivi avec succès la mission qu elle s est fixée : fournir des services financiers aux entrepreneurs exclus du système bancaire traditionnel. L accessibilité, la rapidité la simplicité, la sécurité et la qualité, font de MicroCred Côte d Ivoire une institution de microfinance fiable. L institution a clôturé l exercice avec plus de emprunteurs actifs et un encours de portefeuille de plus de 16M EUR. Cette performance a été réalisée tout en maintenant un portefeuille de grande qualité, avec un PAR > 30 jours de 0,6 %. MicroCred Côte d Ivoire a près de comptes d épargne actifs et mobilise 11,8M EUR. L institution a continué de s affirmer comme un des leaders de microfinance du pays. Je ne peux conclure sans exprimer ma fierté et ma reconnaissance envers les professionnels talentueux qui composent l équipe de MicroCred Côte d Ivoire. Leur implication au service de notre mission et de nos clients constitue la clé de voûte de notre organisation. Leur écoute attentionnée des clients, et leur capacité à concevoir des produits et services adaptés sont à l origine des excellents résultats de l année. Au nom de tous les membres du Conseil d Administration de MicroCred Côte d Ivoire, je souhaite aux collaborateurs un succès continu en Actionnariat MicroCred S.A. 64 % Structure actionnariale de MicroCred Côte d Ivoire UA-VIE BICI 6 % 6 % EUR 11 % 15 % BAD Le capital social de MicroCred Côte d Ivoire est de EUR. BEI Gouvernance Le Conseil d Administration de MicroCred Côte d Ivoire est composé de 7 membres : Arnaud Ventura Président du Directoire et Fondateur de MicroCred Membre du CA de MicroCred Côte d Ivoire MicroCred S.A. représentée par Isabelle Levard, Directrice Générale Adjointe Alain Lepâtre-Lamontagne Président du Conseil d Administration de MicroCred Sénégal Directeur de la Cogebanque au Rwanda Ancien Directeur Général de la BOA Madagascar et de la BOA Burkina Faso Marcel Kodjo Ancien Secrétaire Général de la Commission Bancaire de l UEMOA Ruben Dieudonné Directeur Général, MicroCred Sénégal Yao Kouassi Directeur Général, Adjoint BICICI Groupe BNP Paribas Almamy Timité Directeur Général, UA VIE 8

9 Éditorial & Gouvernance "Deux ans seulement depuis les premiers crédits et déjà des évolutions spectaculaires pour nos clients." François-Xavier Posté Directeur Général MicroCred Côte d Ivoire Après un début d année 2011 difficile dû à la crise post électoral qui a secoué la Côte d Ivoire, le second semestre 2011 a été plus élogieux. s est ouvert sur cette note optimiste! L institution a connu un premier semestre prolifique. Tant côté épargne que crédit les objectifs étaient atteints à hauteur de 142 et 143 % en mai. Cependant à compter de juin, la problématique du retard de l entrée au capital de la BAD et de la BEI à quelques peu entamer l expansion de l institution. Cette période fut mis a profit afin de capitaliser l existant, renforcer le contrôle interne ainsi que la formation des équipes, mais aussi le dans la Gestion de la performance Sociale Malgré ce ralentissement, MicroCred Côte d Ivoire s est affirmé comme leader de la Microfinance en Côte d Ivoire crédits pour un volume de 18,072 Milliards de FCFA ont été décaissé sur l année. L encours de crédit a augmenté de 245 % en, la qualité du portefeuille s est maintenue avec un PAR de 0,63 % à 30 jours. De même que l épargne a atteint MF CFA comptes d épargne ouverts pour un total de clients. L offre de produits s est enrichie par l extension du plafond du crédit «bizness» la création de nouveaux plans d épargne (Logement/ Projet/ Jackpot), l offre d une carte bancaire VISA International rechargeable. 245 % de croissance de l encours de crédits Deux ans seulement depuis les premiers crédits et déjà des évolutions spectaculaires pour nos clients. Répliquer ces histoires de vie, mille fois, dix mille fois, et plus encore demain, au plan humain c est multiplier les émotions, au plan professionnel c est intégrer MicroCred au cœur du développement de la Côte d Ivoire! De grands défis attendent MicroCred sur les années à venir afin de vivre son ambition et consolider son rôle de leader du marché de la microfinance en Côte d Ivoire. 0,63 % de PAR à 30 jours MF CFA d épargne crédits 18,072 Milliards de FCFA de crédits décaissés en MicroCred Côte d Ivoire / Rapport Annuel 9

10 La Responsabilité de MicroCred Côte d Ivoire Créé en 2010, MicroCred Côte d Ivoire n a cessé de renforcer sa politique de gestion de performance sociale. Sa mission a été redéfinie lors du CA du 19 juin : «MicroCred Côte d Ivoire a pour mission d offrir des services financiers de qualité, accessibles et adaptés aux besoins des personnes exclues ou mal servies par le secteur financier, en particulier aux micro, petites et moyennes entreprises. Son objectif est d améliorer les conditions de vie de ses clients et de leurs familles, et de participer au développement économique de la Côte d Ivoire. MicroCred Côte d Ivoire s attache également à mettre en œuvre une politique de ressources humaines équitable tout en respectant l environnement dans lequel elle opère.» MICROCRED CÔTE D IVOIRE SUIT DE PRÈS LES INDICATEURS DE PERFORMANCES SOCIALES SUIVANTS : 83 % des clients n avait pas de relation bancaire avant MicroCred comptes pour clients épargnants au L encours épargne est de EUR 13,92M L encours crédit est de EUR 19,17M 50 % des crédits sont décaissés en moins de 12 jours calendaires 60 % des emprunteurs renouvellent leur crédit dans les 3 mois 46 % part des femmes dans la clientèle emprunteurs 58,3 % part des femmes dans les effectifs 6 % taux de rotation du personnel. MICROCRED CÔTE D IVOIRE RESPECTE LES 7 PRINCIPES DE PROTECTION CLIENTS : MicroCred Banque Madagascar évalue ses performances suivant les critères ci-après : Elaboration et distribution des produits : MicroCred Côte d Ivoire offre une gamme variée de produits à ses clients. Avant tout lancement d un produit ou service, MicroCred Côte d Ivoire effectue un focus group avec ses clients afin de cerner au mieux leurs besoins et adapter le produit en fonction. Mise en place de partenariats avec des correspondants pour améliorer le réseau de distribution des produits et la proximité avec le client. Prévention du surendettement : une centrale de risque est mise en place avec notre principal concurrent, qui nous permet d échanger des informations afin d éviter le surendettement. Aussi le client emprunteur a le choix de sa date d échéance et peut bénéficier d une période de grâce s il en fait la demande. L endettement du client est un élément clé du comité de crédit et ne peut excéder certaines limites. Transparence : nos conditions et tarifs sont affichés visiblement dans nos différentes agences. Le personnel prend le soin et le temps d expliquer aux clients les modalités, les conditions et caractéristiques des différents produits. Mise en place de différents guides pour le client : guide de l emprunteur, du demandeur de crédit, de l épargnant, etc. Tarification responsable : La tarification, les conditions et les modalités sont déterminées d une manière qui soit abordable pour les clients, tout en permettant à MicroCred Côte d Ivoire d être viable et lui permettre de développer son réseau sur toute l étendue du territoire Ivoirien. Traitement des clients juste et respectueux : à fréquence régulière le personnel reçoit une formation sur le comportement éthique et les bonnes pratiques de recouvrement. Tout employé à MicroCred Côte d Ivoire s engage à respecter la Charte de Responsabilité Sociale de l institution. Confidentialité des données des clients : aucune information n est communiquée à de tierces personnes sans le consentement express du client. MicroCred Côte d Ivoire s efforce à assurer la confidentialité des opérations de ses clients en agences. Mécanisme de réparation des préjudices : des boites à suggestions sont installées dans les agences de MicroCred Côte d Ivoire et une adresse mail est mise à disposition de la clientèle pour collecter les doléances, suggestions et satisfactions. Chaque dépositaire de fiche dans les boites est rappelé en personne par la DO s il a laissé son contact. La politique GPS de MicroCred Côte d Ivoire commence par ses clients. Outre les services et produits financiers que l institution offre à ses clients, elle propose une formation de base en gestion en collaboration avec une ONG locale. Les cours sont dispensés par les coordinateurs ou des spécialistes du domaine (fiscaliste, avocat, comptable, etc.). Le personnel de MicroCred Côte d Ivoire bénéficie d une protection complémentaire santé ainsi que leur concubin(es). Ils sont formés régulièrement sur les technologies de l information, de la communication, la lutte anti-blanchiment, les pratiques de recouvrements, etc. L ensemble des systèmes de primes du personnel commercial ont été révisés. MicroCred Côte d Ivoire s efforce à œuvrer pour la protection de l environnement et refuse notamment de financer des activités nuisibles pour l environnement et rénove régulièrement ses locaux. 10

11 La Responsabilité de MicroCred Côte d Ivoire MicroCred Côte d Ivoire / Rapport Annuel 11

12 Activité Activité 12

13 Activité L encours de portefeuille épargne client n a cessé de croître tout au long de l année. Il atteignait en fin d année 7,76 Milliards de FCFA. "J encourage les personnes qui veulent développer leurs activités à faire comme moi, il faut y croire " Introduction BILAN DE L ANNÉE Malgré une croissance en deça des objectifs du fait de la non réalisation de l augmentation de capital, l année reste une année de croissance tant au niveau opérationnel que sur le plan du renforcement de l organisation qui s est imposé comme leader de la microfinance sur le marché: le total bilan a crû de 211 %, le nombre de clients de 233 % et le nombre d employés de 63 %. Environnement socio-économique Après une année 2011 difficile du fait de la post-électorale, la croissance économique fut de retour en Côte d Ivoire, le PIB a crû de 9 %. Cependant, si les signaux macroéconomiques restent vert et prometteurs, l incidence au niveau microéconomique ne s est pas encore fait véritablement ressentir. Gestion de l actif et du passif La Direction Générale veille à une bonne gestion des risques encourus par l institution : les risques internes émanant de la structure et de son activité comme les risques externes émanant de son environnement. Les risques sont suivis et étudiés via un comité des risques composé de membres de MicroCred Côte d Ivoire et MicroCred S.A. et un comité d audit sous supervision directe du conseil d administration de MicroCred Côte d Ivoire. MOBILISATION DE L ACTIF A fin décembre, le total bilan de l institution était de 12,4 Milliards de FCFA. Comme l illustre le graphique ci-contre, le portefeuille crédit représentait en début d année, 73 % des actifs. En fin d année, le portefeuille crédit représentait 85 % des actifs. Ceci notamment en conséquence de l augmentation de capital no réalisée. La couverture du portefeuille crédit par le portefeuille épargne était en moyenne de 33 %. 100 % 80 % 60 % 40 % 20 % Gestion de l actif/passif 0 % 1 er Encours de crédit/actif Total Dépôt/Encours de crédit L encours de portefeuille épargne client n a cessé de croître tout au long de l année. Il atteignait en fin d année 7,76 Milliards de FCFA. La trésorerie en fin de mois de l institution a été en moyenne de l ordre de 561 Millions de FCFA en. CRÉDIT 2 e 3 e 4 e Pour accéder aux lignes de crédit de l institution, le client doit avoir exercé son activité depuis au moins une année et avoir connu des opérations ininterrompues sur le lieu d activité depuis six mois minimum. Malgré les difficultés causées par la crise qui continue d enliser le pays, le réseau d agences de MicroCred Banque Madagascar s est étendu en avec l ouverture de quatre nouvelles agences. En, la société a décaissé prêts d une valeur de plus de 74,3 MMMGA (24,9 MEUR), soit une progression de près de 21 % en volume mais seulement 12 % en nombre. En, le portefeuille de prêts de MicroCred Banque Madagascar a augmenté de 34 %, passant de 44,3 MMMGA (15,2 MEUR) fin 2011 à 59,2 MMMGA (19,8 MEUR). Le nombre de prêts actifs est passé de à Caractéristiques du portefeuille de crédits MicroCred Côte d Ivoire a décaissé crédits pour un volume de M FCFA sur l année. MicroCred Côte d Ivoire / Rapport Annuel 13

14 Activité Production de l année Encours Distribution par produit Nombre Volume Nombre Volume VIZEO % % % % BIZNESS % % % % BIZNESS % % % % Total % % % % Au 31 décembre, l encours de crédit de MicroCred Côte d Ivoire s élève à M F CFA pour emprunteurs. Les principales caractéristiques des crédits sont les suivantes : Le montant moyen au déboursement (données décembre ) est de KF CFA L encours moyen (données décembre ) : KF CFA Les crédits sont Vizé 0 (de 200 KF à 1MF CFA) en nombre à 63 % (en nombre au décaissement), L affectation des crédits se reportent massivement pour du fonds de roulement (87 % en nombre), Le secteur commercial englobe 75 % et la part des services s est accrue La répartition genre est équitable en nombre (à 49 %), légèrement favorable aux hommes en volume (52 %). Répartition du portefeuille (distribution) Distribution par secteur d activité La répartition par secteur d activité (en nbre et volume au 31 décembre ) : Distribution par secteur d activité (#) Distribution par secteur d activité (volume) Commerce Distribution par agence La répartition de l encours de crédit entre les 4 agences du réseau de MicroCred Côte d Ivoire est la suivante (en nombre et en volume au 31 décembre ) : Distribution par agence (#) Adjamé 73 % 30 % Production 7 % 21 % 20 % Cocody Service Soucieux de satisfaire au maximum sa clientèle, MicroCred Côte d Ivoire a étendu sa gamme de crédits TPE début 2013, le «BiZ ness +» destiné aux Très Petites Entreprises (TPE) a été porté à 15 MF CFA soit plus de EUR. Ce crédit servira à financer les besoins en fonds de roulement et investissement des TPE. En juillet 2013, MicroCred Côte d Ivoire lancera le «Crédit PME», destiné à financer les besoins en fonds de roulement et investissement des Petites et Moyennes Entreprises. Le «Crédit PME» sera plafonné à 25 MFCFA, soit EUR. Distribution par genre (volume) Répartition par genre (en nombre et en volume au 31 décembre ) : Distribution par genre (#) Personnes morales 2 % Production 7 % 18 % Service 27 % 22 % Treichville 49 % Hommes 49 % Femmes Koumassi Distribution par agence (volume) Distribution par genre (volume) Personnes morales Commerce 75 % Adjamé 35 % 20 % Treichville 5 % 21 % 52 % 43% Koumassi Femmes Cocody 24 % Hommes 14

15 Activité Distribution par montant de décaissement Ainsi les crédits vizé O (de 200 KF à 1MF CFA représentent 60% de l encours de la clientèle (et 63% des décaissements) mais seulement 20% des encours (et 23% des décaissements), Les crédits Bizness + (> 5MF) représentent 7% en nombre mais 33% en volume. Distribution par montant au décaissement (#) 43 % 10 % >5M FCFA 20 % > FCFA 1M à 5M 27 % FCFA à 1M FCFA 46 % 1M à 5M FCFA Distribution par montant au décaissement (volume) > FCFA 3 % 10 % à 1M FCFA 41 % >5M FCFA d instruire le dossier et de le présenter au Comité de Crédit pour le défendre. Le Comité de Crédit est l instance décisionnelle qui approuve, modifie ou rejette une demande de crédit. Il est constitué de trois niveaux en fonction du montant du crédit proposé. Le dossier approuvé par le Comité de Crédit est transmis à l agent de saisie et au conseiller clientèle pour les suites administratives se terminant avec le décaissement du crédit. Après ces étapes, l Agent Commercial procède à des visites de suivi régulières chez le client pour s assurer de la bonne utilisation du financement mais aussi pour recouvrer la créance en cas de retard de paiement. PAR Ce développement commercial s est accompagné d une très bonne qualité du portefeuille de crédits, puisque le taux du Portefeuille à Risques (PAR) 30J s établit, au 31 décembre, à 0,60 % de l encours total. La qualité du portefeuille de crédits de MicroCred Côte d Ivoire doit être analysée en comparaison avec le niveau du PAR à 30 jours et à 90 jours constaté dans le secteur de la microfinance au Côte d Ivoire (respectivement 9,7% et 5,2 % à fin décembre ). Source BCEAO Ces résultats sont dus principalement à l analyse initiale du crédit qui permet de déterminer le montant mensuel que les clients sont capables de rembourser et à un suivi rigoureux des échéanciers des clients, et ce avant même le premier jour de retard. En termes de provisionnement MicroCred Côte d Ivoire respecte les meilleures pratiques du secteur de la microfinance. Processus d octroi du crédit MicroCred Côte d Ivoire s appuie sur une analyse économique détaillée de l activité de chaque client emprunteur pour évaluer sa capacité de paiement et ainsi adapter au mieux la mensualité et le montant du crédit. Il est important de noter que le client demandeur de crédit n a pas l obligation d épargner préalablement. L octroi d un crédit suit un processus qui commence avec la demande de crédit. Dans ce processus, c est l Agent Commercial qui constitue le relais fondamental entre le client et l institution. En effet, l Agent Commercial est chargé d étudier la demande de crédit du client, d évaluer son activité, de visiter son domicile, d analyser les données obtenues, Évolution du PAR > 30 jours er 2 e 3 e 4 e 0,70 % 0,60 % 0,50 % 0,40 % 0,30 % 0,20 % 0,10 % 0,00 % PAR>30 jours (volume) PAR>30 jours (%) MicroCred Côte d Ivoire / Rapport Annuel 15

16 Activité Nombre Encours de portefeuille % de provision Dépense de provision Encours sain, sans retard, ni restructuration % 0 PAR 1-7 jours % 0 PAR 8-30 jours % 0 PAR jours % PAR jours % PAR jours % PAR jours % Sous total : PAR > 30 jours Prêts restructurés sans retard % Prêts restructurés avec un retard de moins de 90 jours % Prêts restructurés avec un retard de plus de 90 jours % Total ÉPARGNE L encours d épargne global au 31/12/ est de MF CFA dont MF CFA d épargne institutionnelle et grand compte. L encours des produits d épargne «à la clientèle» de MicroCred Côte d Ivoire s élève à MF CFA au 31 décembre pour comptes d épargne ouverts (un client pouvant en ouvrir plusieurs) et clients. La répartition de l encours de collecte entre les différents produits est la suivante : Encours en nombre Encours en volume Distribution par produit Nombre % CFA % DAT % % Compte courant LIBERTY % % Compte d'epargne GOUASSOU % % Plan Epargne (MC_CI + Partenariats) % % Total Épargne Clientèle % % Répartition de l épargne Compte courant 8 % Compte d'épargne 23 % 45 % Dépôts à terme institutionnels 24 % Dépôts à terme clients 16

17 Activité Au 31 décembre, MicroCred Côte d Ivoire propose toute une gamme de produits de collecte de dépôts : Un compte à vue, aujourd hui dénommé «Liberty +», qui est le compte pivot de la relation entre MicroCred Côte d Ivoire et ses clients, permettant notamment de réaliser toutes les opérations liées aux opérations de crédit : décaissements, remboursements des échéances, etc ; les autres services tels que la carte bancaire,... D autres services spécifiques sont en cours de développement qui seront attachés à ce compte. Les frais de gestion mensuels sont de F CFA Les frais d ouverture sont de FCFA et le solde minimum est de FCFA. Un compte d épargne «Gouassou», bénéficiant d une rémunération annuelle de 1 à 5 % selon le solde moyen sur la période, sans frais d ouverture ni de frais de gestion, le montant minimum à l ouverture est de F CFA Une gamme de plans d épargne adaptés aux différentes finalités potentielles du client : PE Educa : d une durée de 9 à 18 mois max. Il permet de préparer la rentrée scolaire. PE Baby-Boss : il dure minimum 5 ans et n est déblocable (sf anticipation) qu à la majorité (18 ans) de l enfant bénéficiaire. Il a pour but de préparer l avenir de l enfant via le financement d études supérieures ou mise de fond pour démarrer dans la vie active. PE Logement : pour assurer l achat d un terrain ou l apport personnel d un achat immobilier. PE Projet : pour assurer le financement d un projet quel qu il soit, ce peut être un évènement (mariage), un pèlerinage, un achat de véhicule, le démarrage d une activité,... PE Jackpot : c est un plan épargne associé à une loterie, il est développé en partenariat avec UA Vie, le client souscripteur peut bénéficier du capital ( FCFA) soit au terme du contrat (15 ans) soit en étant tiré au sort lors d un tirage trimestriel. PE Planteur : c est un produit développé en partenariat avec SAPH (Groupe SIFCA). Créé sur la base d un constat de cours favorable du caoutchouc, SAPH a voulu permettre un système d épargne simple à ses planteurs. Ces derniers choisissent le montant qu ils abondent mensuellement (fixe ou au prorata de leur production) et celui-ci est prélevé sur le produit de la vente. Le produit est en perte de vitesse pour cause de baisse des cours! PE Salarial : C est un produit développé en partenariat avec le groupe SIFCA qui permet aux salariés du groupe de souscrire au choix à l un des PEs existants (Educa, BB, Logement, Projet). Un dépôt à terme, dont la rémunération varie de 4 à 7,5 % en fonction du montant (à partir de FCFA) et de la durée du placement (à partir de 3 mois). Une gamme de produits est également développée en faveur des «Institutionnels et Grands comptes» afin de tenter de capter une partie de la trésorerie de ces structures et permettre d assurer le financement du développement de MicroCred Côte d Ivoire, via : Un compte d épargne «Gouassou» institutionnel, baptisé «Ethic +», bénéficiant d une rémunération de même type que le Gouassou particulier, il permet d approcher les entreprises internationales dont la gestion de la trésorerie est centralisée et ne permet pas le blocage de fonds en DAT Un DAT institutionnel, «Ethic +» en vue de recueillir l épargne longue des structures nationales et/ou autorisées à bloquer des fonds en Côte d Ivoire Ces opérations répondent et /ou peuvent répondre aux «obligations» de responsabilité sociétale des grandes entreprises. AUTRES ACTIFS / AUTRES SERVICES FINANCIERS (NOUVEAUX PRODUITS & SERVICES FINANCIERS) Parallèlement à ses activités de crédit et d épargne, MicroCred Côte d Ivoire a commencé à développer de nouveaux services : l objectif visé est d offrir une gamme de produits et de services de qualité, adaptée à sa clientèle cible. Cela concerne, la micro assurance En plus de l assurance décès invalidité obligatoire pour tout crédit (qui couvre les clients emprunteurs contre les risques précités), des discussions sont en cours avec les compagnies d assurance en vue de développer notre gamme de produits d assurance (stock, médical, etc.). MicroCred Côte d Ivoire a débuté les transferts d argent en s appuyant sur Western Union. Ce produit a été lancé en partenariat avec la BICICI (en tant qu agent). Ce service sera étendu à d autres opérateurs (à/c du printemps 2013). Au titre de, il est dénombré opérations pour un volume total de FCFA avec une majorité de flux à la réception (57,6 %), MicroCred Côte d Ivoire a enregistré sur cette période des commissions pour un montant de FCFA. Enfin, MicroCred Côte d Ivoire distribue une carte bancaire VISA rechargeable, cobrandée avec la BICICI, Celle ci est accessible à la clientèle depuis octobre. 630 cartes ont été souscrites au 31 décembre. Les produits de ces cartes ressortent à FCFA au titre de l année. MATURITÉ & MANAGEMENT DES LIQUIDITÉS Fonds propres La crise a retardé le process global de constitution du tour de table de l institution! L augmentation a été scindée en deux opérations distinctes : MicroCred S.A. Structure du capital 72 % 14 % UA-VIE 14 % BICCI La première augmentation a été «bouclée» fin août 2011, et le Conseil du 8 septembre 2011 a enregistré la présence de la BICICI et d UA Vie. La seconde opération était planifiée en mars et devait enregistrer l entrée de BAD et BEI dans le capital à hauteur de 15% chacune et porter le capital à F CFA, (soit 5 M ), elle n a pu être réalisée sur cette exercice suite aux lenteurs d une due diligence juridique. Elle est finalement programmée sur 2013 avec des chiffres revus à la hausse pour intégrer la croissance de l institution et lui permettre de poursuivre son développement (et respecter les contraintes règlementaires) MicroCred Côte d Ivoire / Rapport Annuel 17

ENTREPRENDRE POUR AIDER EPA

ENTREPRENDRE POUR AIDER EPA ENTREPRENDRE POUR AIDER EPA FONDS de DOTATION REGIE PAR LA LOI DU 4 AOÛT 2008 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2013 PATRICIA CHÂTEL COMMISSAIRE AUX

Plus en détail

COOPERATIVES POUR LA PROMOTION DE L EPARGNE ET DU CREDIT

COOPERATIVES POUR LA PROMOTION DE L EPARGNE ET DU CREDIT COOPERATIVES POUR LA PROMOTION DE L EPARGNE ET DU CREDIT (CPEC BENIN) Agrément n L.99.0004.A MFE du 05/052011 Tel : (229) 21385007 / 97 49 92 75 Email : cpecp@yahoo.fr RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES Société par actions simplifiée au capital de 220 000 000. Siège social : 115 rue de

Plus en détail

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES La Banque Centrale du Congo, Vu la Loi n 005/2002 du

Plus en détail

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31/12/2012 Groupe BIAT Etats financiers consolidés arrêtés au 31 décembre 2012 Page ~ 2~ BILAN CONSOLIDE ARRETE AU 31 DECEMBRE

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CREDIT ENTREPRISES

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CREDIT ENTREPRISES PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) LA BANQUE POSTALE CREDIT ENTREPRISES Société par actions simplifiée au capital de 220 000 000. Siège social : 115, rue

Plus en détail

MEC FADEC NJAMBUR RAPPORT D AUDIT DES ETATS FINANCIERS ANNUELS DE LA MUTUELLE

MEC FADEC NJAMBUR RAPPORT D AUDIT DES ETATS FINANCIERS ANNUELS DE LA MUTUELLE MEC FADEC NJAMBUR RAPPORT D AUDIT DES ETATS FINANCIERS ANNUELS DE LA MUTUELLE EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2013 JUILLET 2014 Société à responsabilité limitée au capital de 1. 000. 000 F CFA Expertises

Plus en détail

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 SOCIETE DE TAYNINH 2013 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 B. Etats financiers au 30 juin 2013 C. Rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

Rapport des Commissaires aux Comptes sur les états financiers consolidés, exercice clos le 31 décembre 2010

Rapport des Commissaires aux Comptes sur les états financiers consolidés, exercice clos le 31 décembre 2010 Rapport des Commissaires aux Comptes sur les états financiers consolidés, exercice clos le 31 décembre 2010 Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes annuels, exercice clos le 31 décembre 2010

Plus en détail

SERVAIR ABIDJAN RAPPORT GÉNÉRAL DES COMMISSAIRES AUX COMPTES ETATS FINANCIERS ANNUELS

SERVAIR ABIDJAN RAPPORT GÉNÉRAL DES COMMISSAIRES AUX COMPTES ETATS FINANCIERS ANNUELS SERVAIR ABIDJAN RAPPORT GÉNÉRAL DES COMMISSAIRES AUX COMPTES ETATS FINANCIERS ANNUELS Exercice clos le 31 décembre 2012 Rue Gourgas, Immeuble Alpha 2000 01 BP 224 Abidjan 01 01 B.P. 658 Abidjan 01 SERVAIR

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Règlement de la Banque d n 92-08 du 17 novembre 1992 Le Gouverneur de la Banque d, Vu la Loi n 88-01

Plus en détail

AGEFOS-PME GUADELOUPE ANNEXE DES COMPTES ANNUELS 2006

AGEFOS-PME GUADELOUPE ANNEXE DES COMPTES ANNUELS 2006 AGEFOSPME Guadeloupe EXERCICE 2006 AGEFOSPME GUADELOUPE ANNEXE DES COMPTES ANNUELS 2006 I. EVENEMENTS SIGNIFICATIFS DE L EXERCICE Un nouveau logiciel comptable a été mis en place en 2006 «Qualiac Fonctionnement»

Plus en détail

Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21. 2.1. Système comptable... 22 2.2. Normes comptables... 22 2.3. Plan comptable...

Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21. 2.1. Système comptable... 22 2.2. Normes comptables... 22 2.3. Plan comptable... TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 15 PARTIE 1 - CADRE GÉNÉRAL DU SYSCOHADA... 19 Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21 Section 1 - Définitions, objectifs et champs d application de la comptabilité...

Plus en détail

ASSOCIATION FFESSM COMITE PROVENCE 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 13467 MARSEILLE CEDEX 16

ASSOCIATION FFESSM COMITE PROVENCE 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 13467 MARSEILLE CEDEX 16 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2011 au 31/12/2011 Activité principale de l'association : PROMOTION SPORTIVE ET ASSOCIATIVE Nous vous présentons ci-après

Plus en détail

BILAN ARRÊTÉ AU 31 DÉCEMBRE 2013 (en Milliers de Dinars)

BILAN ARRÊTÉ AU 31 DÉCEMBRE 2013 (en Milliers de Dinars) BIAT Etats financiers arrêtés au 31 décembre 2013 Page ~ 1~ BILAN ARRÊTÉ AU 31 DÉCEMBRE 2013 (en Milliers de Dinars) Note 31/12/2013 31/12/2012 Retraité Variation En % ACTIF Caisse et avoir auprès de la

Plus en détail

Compte d exploitation

Compte d exploitation Compte d exploitation Classe 6 : Comptes de charges 60 Achats 606120 Energie ; électricité. 606130 Chauffage. 606220 Produits d entretien 606281 Petit Equipement 606400 Fournitures de bureau 61 Services

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER BILAN AU 31-12-2014. ETAT DE RESULTAT. ETAT DE FLUX DE TRESORERIE. NOTES AUX ETATS FINANCIERS.

RAPPORT FINANCIER BILAN AU 31-12-2014. ETAT DE RESULTAT. ETAT DE FLUX DE TRESORERIE. NOTES AUX ETATS FINANCIERS. Rapport Rapport morale financier et financier Exercice 2015 2014 RAPPORT FINANCIER BILAN AU 31-12-2014. ETAT DE RESULTAT. ETAT DE FLUX DE TRESORERIE. NOTES AUX ETATS FINANCIERS. TABLEAU DES IMMOBILISATIONS

Plus en détail

MUSIQUE ENSEMBLE 20EME

MUSIQUE ENSEMBLE 20EME 32 Rue du Capitaine Marchal 75020 PARIS Association COMPTES ANNUELS au 31 août 2010 SOMMAIRE PRESENTATION Présentation de l'association I COMPTES ANNUELS Attestation Bilan Compte de résultat Annexe 1 3

Plus en détail

Notes aux Etats Financiers. Caisse Autonome pour le Renforcement des Initiatives Economiques par la Micro Finance Au 31/12/2008

Notes aux Etats Financiers. Caisse Autonome pour le Renforcement des Initiatives Economiques par la Micro Finance Au 31/12/2008 Notes aux Etats Financiers Caisse Autonome pour le Renforcement des Initiatives Economiques par la Micro Finance Au 31/12/2008 INTRODUCTION AU 31 décembre 2008, La Caisse Autonome Pour Le Renforcement

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

ASSOC. AQUAORBI Chez M. HOUDART Eric 6, Square du Trocadéro 75116 PARIS

ASSOC. AQUAORBI Chez M. HOUDART Eric 6, Square du Trocadéro 75116 PARIS Chez M. HOUDART Eric 6, Square du Trocadéro Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2011 au 31/12/2011 Activité principale de l'entreprise : Nous vous présentons ciaprès le dossier financier

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT SUISSE AG

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT SUISSE AG PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) CREDIT SUISSE AG (Succursale) Dotation : 60 244 902 Adresse de la succursale en France : 25, avenue Kléber, 75784 Paris

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013 4 Rue Camelinat COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013 Page - Rapport de présentation 1 - Bilan actif-passif 2 et 3 - Compte de résultat 4 et 5 - Détail bilan 6 et 7 - Détail Compte de résultat 8 et 9 - Annexe

Plus en détail

Nom de l Association : Direction Sports et Nautisme. ANNEXE de l IMPRIME n 1 DOCUMENTS FINANCIERS ET COMPTABLES

Nom de l Association : Direction Sports et Nautisme. ANNEXE de l IMPRIME n 1 DOCUMENTS FINANCIERS ET COMPTABLES Nom de l Association : Ville de Brest Direction Sports et Nautisme ANNEXE de l IMPRIME n 1 DOCUMENTS FINANCIERS ET COMPTABLES Vous trouverez à compléter : Un Compte de résultat et budget prévisionnel Un

Plus en détail

COMPTES DE L EXERCICE 2010 DU REGIME DE RETRAITE DES AGENTS TITULAIRES

COMPTES DE L EXERCICE 2010 DU REGIME DE RETRAITE DES AGENTS TITULAIRES 2. Les comptes 2009 du régime de retraite des agents titulaires de la Banque de France établis conformément aux dispositions des articles L.114-5 et suivants du Code de la sécurité sociale Banque de France

Plus en détail

SYNDICAT NATIONAL DE LA BANQUE ET DU CREDIT SNB CFE-CGC

SYNDICAT NATIONAL DE LA BANQUE ET DU CREDIT SNB CFE-CGC SYNDICAT NATIONAL DE LA BANQUE ET DU CREDIT SNB CFE-CGC 2 rue Scandicci 93691 PANTIN CEDEX RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS Exercice clos le 31 décembre 2012 Philippe PILLOT Commissaire

Plus en détail

Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels

Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels MAZARS Fonds de Garantie des Assurances de Personnes Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels Exercice clos le 31 décembre 2014 MAZARS MAZARS 61, RUE HENRI REGNAULT 92075 PARIS - LA DFENSE

Plus en détail

ASSOCIATION DU CHEVAL ARABE 83 BOULEVARD VINCENT AURIOL

ASSOCIATION DU CHEVAL ARABE 83 BOULEVARD VINCENT AURIOL 83 BOULEVARD VINCENT AURIOL Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2014 au 31/12/2014 Activité principale de l'association : ELEVAGE DE CHEVAUX ET D'AUTRES EQUIDES Nous vous présentons

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT DE LA VILLE DE NEUILLY-SUR-SEINE

DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT DE LA VILLE DE NEUILLY-SUR-SEINE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT DE LA VILLE DE NEUILLY-SUR-SEINE RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX DE L ASSOCIATION Nom de l association (nom statutaire en toutes lettres) :......................................................................................................................................................................................................................

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 S O M M A I R E 1. ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER... 4 2. RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITES... 5 2.1 FAITS MARQUANTS... 5 2.2 COMMENTAIRES SUR L ACTIVITÉ

Plus en détail

Le Parti libéral du Canada. États financiers cumulés 31 décembre 2010

Le Parti libéral du Canada. États financiers cumulés 31 décembre 2010 États financiers cumulés Le 23 juin 2011 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. Comptables agréés 99, rue Bank, Bureau 800 Ottawa, Ontario Canada K1P 1E4 Téléphone +1 613 237 3702 Télécopieur +1

Plus en détail

UNADFI. 10, rue du Père Julien Dhuit 75020 PARIS. RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES Exercice clos le 31 décembre 2000

UNADFI. 10, rue du Père Julien Dhuit 75020 PARIS. RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES Exercice clos le 31 décembre 2000 EXPERT COMPTABLE DE LA RÉGION PARIS LLE-DE FRANCE UNADFI Union nationale des associations pour la défense des familles et de l'individu 10, rue du Père Julien Dhuit 75020 PARIS RAPPORT DU Exercice clos

Plus en détail

2010 DONNEES CONSOLIDEES DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES (SFD)

2010 DONNEES CONSOLIDEES DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES (SFD) REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ---------------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------- DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SUPERVISION DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010 COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS Commentaires Note 1: CAISSE RUBRIQUES 2009 Caisse XOF 1,428,933,201 2,054,162,600 625,229,399 44% Caisse EUR 123,667,574 164,363,145 40,695,571 33% Caisse USD 118,203 446,683

Plus en détail

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 DOSSIER PRÉVISIONNEL SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 S.A.R.L Arrosage Pro Chemin du petit doigt BP 321 44000 NANTES Tél : 02 40 01 01 01 Fax : 02 40 01 01 02 E-mail : contact@arrosage-pro.fr Cabinet

Plus en détail

PLATEFORME REGIONALE ONCOLOGIE MARTINIQUE RESEAU

PLATEFORME REGIONALE ONCOLOGIE MARTINIQUE RESEAU EX HOPITAL CLARAC Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2011 au 31/12/2011 Activité principale de l'association : Nous vous présentons ci-après le dossier de l'exercice. Fait à FORT

Plus en détail

AVICOM. 1, rue Miollis 75015 PARIS. Etats financiers au 20/09/2014. Dernier exercice de 9 mois et 20 jours

AVICOM. 1, rue Miollis 75015 PARIS. Etats financiers au 20/09/2014. Dernier exercice de 9 mois et 20 jours AVICOM 1, rue Miollis 75015 PARIS Etats financiers au 20/09/2014 Dernier exercice de 9 mois et 20 jours Etats financiers 20 septembre 2014 Page 1 sur 9 Sommaire 1) Bilan 4 2) Compte de résultat 6 3) Annexes

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

TRAVEL TECHNOLOGY INTERACTIVE Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au Capital de 4.524.878,73 Euros

TRAVEL TECHNOLOGY INTERACTIVE Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au Capital de 4.524.878,73 Euros 75008 PARIS SUR LES COMPTES CONSOLIDES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 75008 PARIS SUR LES COMPTES CONSOLIDES EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Aux actionnaires, En exécution de la mission qui nous a

Plus en détail

Sommaire. RAPPORT FINANCIER - Exercice 2014 1 2 RAPPORT DE GESTION DU TRÉSORIER 6 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS 8 BILAN

Sommaire. RAPPORT FINANCIER - Exercice 2014 1 2 RAPPORT DE GESTION DU TRÉSORIER 6 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS 8 BILAN Sommaire 2 RAPPORT DE GESTION DU TRÉSORIER 6 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS 8 BILAN 12 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES CONVENTIONS RÈGLEMENTÉES 13 COMPTE DE RÉSULTAT

Plus en détail

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS ANNEXE AU RAPPORT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 24 AVRIL 2007 RELATIVE

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles. Mairie de Saint-Julien-en-Genevois. Fiche d identité de l association

DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles. Mairie de Saint-Julien-en-Genevois. Fiche d identité de l association DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles Mairie de Saint-Julien-en-Genevois Nom et coordonnées de l association Fiche d identité de l association Nom de l'association Objet Adresse de

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

5 ans Rapport annuel 2004

5 ans Rapport annuel 2004 5 ans Rapport annuel 2004 SOMMAIRE Le message du Président Bilan de l exercice Hors-Bilan de l exercice Tableau des comptes de résultats (TCR) Rapport des commissaires aux comptes Résolutions de l Assemblée

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008 4 rue Paul Cabet COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008 Page - Bilan actif-passif 1 et 2 - Compte de résultat 3 et 4 - Détail bilan 5 et 6 - Détail Compte de résultat 7 et 8 - Annexe 9 à 12 Page : 1 BILAN

Plus en détail

COMPRENDRE LE DISPOSITIF PRUDENTIEL APPLICABLE AUX SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

COMPRENDRE LE DISPOSITIF PRUDENTIEL APPLICABLE AUX SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ---------------- MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ------------- DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SUPERVISION DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques Règlement de la Banque d n 09-04 du 23 juillet 2009 Source : www.droit-algerie.com [NB - Règlement de la Banque d n 09-04 du 23 juillet

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick États financiers États financiers CONTENU Rapport de l auditeur indépendant 3 État de la situation financière 4 État des résultats 5 État des flux de

Plus en détail

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC 21 RUE HENRI DUPARC Dossier financier de l'eercice en Euros Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 Activité principale de l'association : Autres hébergements sociau Nous vous présentons ci-après le dossier

Plus en détail

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES Comptes annuels au 31/12/2014 Sommaire Documents liminaires Attestation Documents de synthèse Bilan Compte de résultat Annexe DESIGNATION Principes, règles et méthodes

Plus en détail

ASSOCIATION FING. 8 Passage Brulon 75012 PARIS 12EME ARRONDISSEMENT. Exercice clos le : 31 décembre 2014 APE : 6202A SIRET : 43240162800032

ASSOCIATION FING. 8 Passage Brulon 75012 PARIS 12EME ARRONDISSEMENT. Exercice clos le : 31 décembre 2014 APE : 6202A SIRET : 43240162800032 8 Passage Brulon 75012 PARIS 12EME ARRONDISSEMENT Exercice clos le : 31 décembre 2014 APE : 6202A SIRET : 43240162800032 CABINET LE-CAC 81 BOULEVARD DE CLICHY Tél :0980525866 Fax :0985525866 75009 PARIS

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT

COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT Faits marquants de l'exercice L'équipe salariée s'est stabilisée en nombre, cependant nous avons vécu le remplacement d'audrey Boursicot par Lucie Sourice au poste

Plus en détail

Le besoin de trésorerie

Le besoin de trésorerie OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 3 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & aveclespme.fr Le nouveau site pratique de la Fédération Bancaire

Plus en détail

États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.)

États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.) États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.) 31 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des revenus et dépenses et de l actif net... 3 État de

Plus en détail

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Comptes non audités COMPTES CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Bilan Actif Montants en milliers d'euros Montants Amortissements Montants Montants Bruts et

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS Société Générale Exercice clos le 31 décembre 2014 Aux Actionnaires, En exécution de la mission qui nous a été confiée par votre assemblée générale,

Plus en détail

ACADEMIE DE CAEN REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE

ACADEMIE DE CAEN REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE LES OPERATIONS COURANTES CONNAISSANCES Les produits d exploitation les obligations relatives aux ventes La ventilation

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire Etats financiers de la période intermédiaire Comptes semestriels non audités au 30 juin 2014 ETATS FINANCIERS DE LA PERIODE INTERMEDIAIRE AU 30 JUIN 2014 TABLE DES MATIERES Page Bilan actif... 2 Bilan

Plus en détail

Les comptes de l année

Les comptes de l année Fondation Mouvement pour les Villages d Enfants Reconnue d utilité publique Les comptes de l année LE MOT DU TRÉSORIER Pour ce deuxième exercice en tant que Fondation, l année se présente sous le signe

Plus en détail

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY 1. ETATS FINANCIERS Bilan au 01/09/N Actif immobilisé Fonds commercial 1 Bâtiment Equipement Actif Actif circulant Stocks voitures neuves Stocks voitures d occasion Stock essence,

Plus en détail

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS RCS PARIS 383 699 048 EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 Mesdames, Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles B I L A N A C T I F EXERCICE 2004 EXERCICE 2003 BRUT Amortissements NET NET et provisions (à déduire) ACTIF IMMOBILISE Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10

Plus en détail

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable Communiqué Rabat, le 22 février 2008 Résultats consolidés au 31 décembre 2007 Forte hausse des résultats consolidés en 2007 o Chiffre d affaires : +21,7% o Résultat opérationnel : +21,8% o Résultat net

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010 ASSOCIATION FRAGIL Numéro SIRET : 48206926700029 LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS du 01/09/2009 au 31/08/2010 Sommaire Attestation de Présentation 1 Bilan

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Intervenants Janin AUDAS, vice-président de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

Étude du portefeuille de crédit des

Étude du portefeuille de crédit des Étude du portefeuille de crédit des caisses du réseau ANACAPH PROJET : «RENFORCEMENT DU RESEAU DE L ANACAPH DANS L ACCOMPAGNEMENT DU CREDIT ORIENTE VERS LES MPE» Mai 2009 Dorlus Jackson MBA, Comptable

Plus en détail

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière

Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 février 2014 Le CIC en 2013 Performance de l activité commerciale, croissance des résultats et solidité financière Résultats au 31 décembre 2013 Produit net bancaire 4

Plus en détail

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête:

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête: INSTRUCTION N 01/2005 DE LA BANQUE NATIONALE DU RWANDA RELATIVE A LA DIVULGATION PUBLIQUE DE L INFORMATION FINANCIERE APPLICABLE AUX BANQUES ET AUTRES ETABLISSEMENTS FINANCIERS. ===============================

Plus en détail

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 12981 DIGITECH Société anonyme au capital de 408 000 e. Siège social avenue Fernand Sardou, Z.A.C. de Saumaty, 13016 Marseille. B 384 617 031 R.C.S. Marseille. Passif 2003 Produits constatés d avance..............

Plus en détail

LE RÉSEAU CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE COMMUNAUTAIRE

LE RÉSEAU CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE COMMUNAUTAIRE LE RÉSEAU CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ÉTATS FINANCIERS 31 DÉCEMBRE 2013 Rapport de l'auditeur indépendant Aux administrateurs de LE RÉSEAU CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Nous avons effectué

Plus en détail

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF PLAN DE FINANCEMENT BESOINS (durables) DEBUT ACTIVITE 1ère ANNEE 2ème ANNEE 3ème ANNEE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'immatriculation Frais honoraires Brevets Licences Logiciels Droit au Bail Achat

Plus en détail

Ville de La Seyne-sur-Mer ANNEXE 5 DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2015 -

Ville de La Seyne-sur-Mer ANNEXE 5 DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2015 - Ville de La Seyne-sur-Mer ANNEXE 5 DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2015 - Pour faciliter la réalisation de leurs activités, la Ville peut mettre à disposition des associations

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 D-PARIS

RAPPORT ANNUEL 2014 D-PARIS LE RAPPORT DE GESTION RAPPORT ANNUEL 2014 D-PARIS Rentes du Département de Paris 0 Le rapport annuel se présente comme suit : I. LE RAPPORT DE GESTION... 2 Il analyse l'activité du régime, les évolutions

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1 Mr ABBOUDI MED Presentations des etats financiers 1 Objectifs et composants 2 Principe de préparations des E F 3 Principe d identifications des E F 4 Période couverte

Plus en détail

ANNEXE 5 : DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2016

ANNEXE 5 : DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2016 ANNEXE 5 : DEMANDE DE PRÊT DE MINIBUS PREVISIONNEL DES BESOINS - ANNEE 2016 Pour faciliter la réalisation de leurs activités, la Ville peut mettre à disposition des associations à but non lucratif œuvrant

Plus en détail

Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats

Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats Ces résultats et le référentiel du premier semestre 2004 sont présentés en normes IFRS. Chiffre d affaires en hausse de 5,5 % à 833,7 millions d euros

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Rapport du Commissaire aux Comptes

Rapport du Commissaire aux Comptes Rapport du Commissaire aux Comptes 2010 10 A Messieurs les Membres de l Assemblée Générale Ordinaire de la SPA GULF BANK ALGERIA (AGB) OBJET : Rapport de certification Messieurs ; Dans le cadre de notre

Plus en détail

WORLDAUDIT CORPORATE S.A

WORLDAUDIT CORPORATE S.A WORLDAUDIT CORPORATE S.A FEDERATION DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA (FCPB) RAPPORT D AUDIT CONSOLIDE DE LA FCPB Exercice clos le 31 décembre 2008 DEFINITIF Monsieur le Directeur Général de la Fédération

Plus en détail

Chapitre VII : Les écritures de régularisation

Chapitre VII : Les écritures de régularisation Chapitre VII : Les écritures de régularisation L ajustement des comptes de gestion Dans la pratique, il peut y avoir un décalage dans le temps entre le moment où l entreprise a effectué une opération génératrice

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance

J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance AIDE AUX TRES PETITES ENTREPRISES J envisage de reprendre une entreprise Dossier de demande d avance Vous devez déposer votre dossier avant de réaliser vos projets Comment remplir votre dossier de demande

Plus en détail

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable.

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable. Chapitre 1 La mise en œuvre du système d information comptable. L analyse des opérations économiques Missions et rôle de la comptabilité Le système comptable Droit et comptabilité Une entreprise est une

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS DU CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS DU CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS DU CRÉDIT AGRICOLE DES SAVOIE ca-des-savoie.fr RAPPORT SUR LES COMPTES ANNUELS 82, rue de la Petite Eau 73290 La Motte-Servolex S.A.S. au capital

Plus en détail

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 Sommaire 01 Bilan consolidé 5 02 Compte de résultat consolidé 6 03 Tableau de variation des capitaux propres consolidés 7 04 Tableau

Plus en détail

LISTE DES COMPTES DES DEBITANTS DE TABAC : Extrait du plan comptable hôtelier

LISTE DES COMPTES DES DEBITANTS DE TABAC : Extrait du plan comptable hôtelier LISTE DES COMPTES DES DEBITANTS DE TABAC : Extrait du plan comptable hôtelier Classe 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. CAPITAL ET RESERVES 101 Capital 105 Ecarts de réévaluation 106 Réserves 1063 Réserves statutaires

Plus en détail

COMMENT LES BANQUES PRIMAIRES POURRAIENT FACILITER L ACCES DU SECTEUR PRIVE AU FINANCEMENT

COMMENT LES BANQUES PRIMAIRES POURRAIENT FACILITER L ACCES DU SECTEUR PRIVE AU FINANCEMENT COMMENT LES BANQUES PRIMAIRES POURRAIENT FACILITER L ACCES DU SECTEUR PRIVE AU FINANCEMENT Présenté par: Mme Vololomanitra RAKOTONDRALAMBO DIRECTEUR GENERAL ADJOINT DE LA BOA-MADAGASCAR 1 PARTIE I: RAPPEL

Plus en détail

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Pologne. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Pologne Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E

204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E CENTRE SOCIAL DE CHAMPVERT 204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E NOTE SUR LES COMPTES ANNUELS 1 BILAN 2 3 COMPTE DE RESULTAT 4 5 ANNEXE Informations

Plus en détail

ASSOCIATION ACT UP PARIS

ASSOCIATION ACT UP PARIS ASSOCIATION ACT UP PARIS Comptes annuels de l exercice clos le 31 decembre 2010 40 bis rue Cardinet 75017 PARIS Société à Responsabilité Limitée inscrite à l ordre des Experts Comptables, membre de la

Plus en détail

Contrôleurs légaux des comptes

Contrôleurs légaux des comptes Contrôleurs légaux des comptes 15 15.1. Responsables du contrôle des comptes 197 15.2. Honoraires 198 15.3. Rapports des Commissaires aux Comptes 199 15.1. Responsables du contrôle des comptes Commissaires

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE06 FINANCE D ENTREPRISE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 11 points 1. Complétez le

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE La comptabilité financière d une entreprise s organise de la façon suivante : PIECES JUSTIFICATIVES Factures, pièce de caisse, livre de paye,

Plus en détail

BANK OF AFRICA BENIN RAPPORT SPECIAL DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES CONVENTIONS REGLEMENTEES Exercice clos le 31 décembre 2011

BANK OF AFRICA BENIN RAPPORT SPECIAL DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES CONVENTIONS REGLEMENTEES Exercice clos le 31 décembre 2011 BANK OF AFRICA BENIN RAPPORT SPECIAL DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES CONVENTIONS REGLEMENTEES Exercice clos le 31 décembre 2011 BOA Benin Assemblée Générale Approbation des comptes 2011 Page 27 of

Plus en détail