Quels axes d innovation, de marketing et de communication pour valoriser les produits Bio?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quels axes d innovation, de marketing et de communication pour valoriser les produits Bio?"

Transcription

1 Quels axes d innovation, de marketing et de communication pour valoriser les produits Bio? Vincent LAFAYE, Dirigeant Gwenaëlle GARNIER, Chef de projet Innovation «L innovation est un facteur-clé de différenciation concurrentielle, de développement de l entreprise et d amélioration de sa rentabilité» Nous souhaitons rendre l innovation accessible et utile aux consommateurs et être au service du développement des entreprises pour créer pour vous et avec vous les PRODUITS DE DEMAIN! Food Development accompagne les entreprises agroalimentaires dans leurs démarches d innovation et de R&D : - définition et déploiement d une stratégie d innovation, - mise au point / reformulation de produits, - conception, optimisation de process et d organisation industrielle, - recherche et conception d emballages emballages, - animation de séances de créativité, - montage et conduite de programmes de recherche (Organisme de recherche agréé, cette prestation est éligible au Crédit d Impôt Recherche). 1

2 LOGICIEL DE SIMULATION ET DE GESTION DES PROCESSUS R&D AGROALIMENTAIRES Objectif : permettre aux industries alimentaires de réduire le délai et les coûts de mise sur le marché de leurs nouveaux produits. Modélisez vos recettes et vos processus Pilotez vos projets R&D Réalisez vos simulations nutritionnelles et économiques PÔLE OUEST ATLANTIQUE DE LA FONDATION SCIENCE & CULTURE ALIMENTAIRE Un pôle entièrement dédié aux Sciences et à la Cuisine Sciences Cuisine Formation Objectif : fédérer l ensemble des acteurs du monde de l alimentaire (professionnels des métiers de bouche, industriels, enseignants, chercheurs, étudiants, grand public ) par : - la création d espaces de rencontres, - la mutualisation des savoirs, des compétences, des outils, - le développement de synergies entre le monde industriel - et économique et celui de l éducation, de la recherche et de l innovation. En partenariat avec 2

3 QUELS AXES D INNOVATION, DE MARKETING ET DE COMMUNICATION POUR VALORISER LES PRODUITS BIO? FACTEURS-CLES DE REUSSITE Répondre aux attentes du consommateur de manière durable avec l innovation «globale» pour se différencier : - innovation produit - technologique - commerciale nouveaux circuits et modes de distribution 3

4 LES GRANDES ATTENTES DU CONSOMMATEUR Plaisir Santé, incluant la Naturalité Praticité Circuits courts L éthique PASSER DU PROJET D INNOVATION AU MANAGEMENT DE L INNOVATION Aussi appelé Le projet d innovation Développement de produit Innovation d amélioration Innovation produit Projet innovant Ce qui les différencie - Court, moyen terme - Gestion - Projet - Capitalisation - Recherche d informations - Dépôt de brevet (PI) - Boîte à idées - Analyse du besoin (AF) - Séance de créativité - Analyse des tendances - Certification / homologation - Planning - Le Management de l innovation Innovation Permanente Processus Innovation Démarche Innovation Politique Innovation Innovation Totale - Long terme - Management - Stratégie - Gestion des connaissances (KM) - Veille stratégique - Stratégie de protection (PI) - Système de suggestion - Gestion de la relation client (CRM) - Intelligence collective - Prospective - Gestion de la qualité - Tableau de bord - 4

5 BIEN DÉFINIR SON PRODUIT, AVEC BON SENS Un produit réussi c est un produit qui se vend et rencontre son consommateur Comme pour tout produit, bien définir le mix-marketing marketing : les 4 P Produit Prix Positionnement Promotion En adéquation avec la stratégie de l entreprise ENGAGEMENTS SOCIAUX ET ENVIRONNEMENTAUX, FONDAMENTAUX DU BIO et la stratégie en BIO doit intégrer l éco-conception, conception, développement durable, sociétal le - démarche volontaire RSE avec la norme ISO affichage environnemental, en cours d expérimentation - ACV sociale (analyse des impacts sociaux) 5

6 ENGAGEMENTS SOCIAUX ET ENVIRONNEMENTAUX, FONDAMENTAUX DU BIO L ACV sociale est aujourd hui reconnue comme la méthode de référence par la commission européenne pour analyser les impacts sociaux - bilan socio-économique d un produit (service) avec une perspective cycle de vie - qui identifie les impacts sociaux- économiques générés à l une ou l autre des étapes du cycle de vie du produit (service) sur les différents groupes d acteurs impliqués «Eco-conception Eco-socio-conception» Source Groupe Agéco RÉPONDRE AUX DÉFIS DE PRODUITS / SERVICES ACTUELS 6

7 DÉVELOPPER L OFFRE Le Bio couvre l ensemble des Produits de Grande Consommation mais en proportion très différente selon les catégories DÉVELOPPER L OFFRE Ralentissement de la croissance : de +10 à +25% entre 2006 et 2010, perspective de stabilisation à +5% en 2015) 7

8 DÉVELOPPER L OFFRE Pour continuer à enregistrer de la croissance, les acteurs de la filière doivent activer de nouveaux leviers et trouver un juste équilibre entre : - développer l offre en la rendant plus accessible prix, diversification des circuits de distribution (place de la GMS?) - et continuer à la valoriser en restant sur des marchés de niche TENDANCES ACTUELLES 8

9 TENDANCES ACTUELLES Source XTC - Sial 2012 PLAISIR ET GOÛT AVANT TOUT Des produits plus séduisants et plus ludiques - Des mariages d ingrédients originaux - Une plus grande segmentation avec des produits spécifiques pour les enfants notamment 9

10 PLAISIR ET GOÛT AVANT TOUT Avec la redécouverte d ingrédients (biodiversité) Algues Épeautre Châtaigne PLAISIR ET GOÛT AVANT TOUT Terroir / identité : mise en avant d un savoir-faire, d une tradition ou d ingrédients - Rassure : restaure la qualité et la sécurité alimentaire dans l esprit des consommateurs - Participation au développement économique de sa région 10

11 PLAISIR ET GOÛT AVANT TOUT Exotisme - des ingrédients venus d ailleurs - la cuisine-fusion : le mélange des cultures SANTÉ Produits «sans» sans gluten sans huile de palme sans sucres ajoutés sans œufs sans produits laitiers, 11

12 SANTÉ Naturalité / simplicité : retour à l essentiel Des recettes plus simples, des listes d ingrédients raccourcies SANTÉ Santé préventive plutôt que santé curative : super fruits : açaï, goji, acérola, fruits à coque thé vert chocolat 12

13 PRATICITÉ Facilité de manipulation, gain de temps, refermable, portionnable, considérés comme un «dû» par les consommateurs SNACKING Consommation nomade / grignotage décomplexé - CA 32 milliards en 2011 (+66.5% entre 2004 et 2011) - 1 repas sur 7 pris hors domicile (Espagne 1/6, UK 1/3, USA 1/2) - raccourcissement de la pause déjeuner : 22 min contre 1h30 il y a 20 ans - ticket moyen en recul 13

14 ÉTHIQUE Les produits «responsables» Principalement café (38%), produits chocolatés (16%), bananes (8%) mais un prix qui reste encore trop souvent dissuasif - 19/09/2012 LOCAVORISME, LE LOCAL EN PLEIN BOOM La notion de proximité est devenue incontournable dans la filière alimentaire. Le locavorisme peut être une opportunité pour les acteurs du bio «made in France» mais aussi une «menace» : il représente une offre concurrente pour le consommateur souvent infidèle et zappeur L idéal : le bio local Campagne FNAB 14

15 INNOVATION PROCESS Le Bio est source d innovations sur des techniques de transformation et de conservation qui permettent de préserver au mieux les propriétés organoleptiques et nutritionnelles des matières premières. - chauffage ohmique : montée très rapide en température, temps de cuisson réduit - bio-préservation - CO2 supercritique : traitement court et basse température - hautes-pressions - lumière pulsée PROPOSER UNE OFFRE DÉSIRABLE ET COHÉRENTE 15

16 CONNAÎTRE SES CLIENTS Il n y a pas un consommateur de Bio mais des consommateurs, voire des consomm acteurs avec - des profils multiples - des motivations multiples - des degrés d implication différents DÉFINIR SON TERRITOIRE DE MARQUE Marquer sa différence et rester fidèle à ses idéaux de départ Comment suis-je arrivé en Bio : pionnier, effet de mode,? Quelle est ma légitimité sur ce marché? Qui suis-je, quels sont mes engagements? Crédit : Valéry Joncheray Nature et Aliments Une nouvelle usine éco-conçue et un atelier adapté aux personnes handicapées 16

17 ADAPTER SON OFFRE POUR ÊTRE COHÉRENT AVEC LE BIO Mon offre est-elle «désirable» : répond-elle aux attentes des consommateurs mais également à la quête de sens qui guide ses achats? LE BON POSITIONNEMENT PRIX / PRODUIT Le prix est le principal frein à l achat cité par les consommateurs (77% des consommateurs, source CSA/Agence Bio 2011). - la part des dépenses d alimentation diminue dans la consommation des ménages mais 56 % des consommateurs/acheteurs trouvent normal que le prix du Bio puisse être plus élevé. - le Bio «accessible à tous» (avec quelles concessions?) ou un prix plus élevé mais un produit en cohérence avec les valeurs Bio? 17

18 LE BON POSITIONNEMENT PRIX / PRODUIT Les réseaux spécialisés cherchent à se différencier et à fidéliser leurs clients en offrant des gammes de produits différentes. Exemple de Biocoop : 3 gammes pour répondre aux attentes des différents profils de clients : Offre produit «1 er prix» Produits standards Biocoop Produits issus de la démarche de commerce équitable de Biocoop PROMOTION DES VENTES La crise actuelle stimule le besoin de promotions. Mais elle développe parallèlement un quête de sens de la part du consommateur. - le Bio résiste à la crise pour les valeurs qu il véhicule - les promotions commerciales doivent (re)devenir créatrices de lien et soutenir cette force véritable du Bio -> fidélisation des clients 18

19 ACCESSIBILITÉ/DISPONIBILITÉ DE L OFFRE Agence Bio VISIBILITÉ DE L OFFRE BIO SUR LES POINTS DE VENTE : MERCHANDISING Des produits qui répondent aux mêmes règles de merchandising que pour le conventionnel : les 5B bon produit, bon endroit, bonne quantité, bon moment, bonne information 19

20 ACCESSIBILITÉ/DISPONIBILITÉ DE L OFFRE En réponse au locavorisme : les circuits courts INFORMATION DU CONSOMMATEUR : «LE RASSURER» Le consommateur Bio est en recherche constante d informations 20

21 INFORMATION DU CONSOMMATEUR : LE «RASSURER» L information accessible à tout moment, de partout - information en magasin, sur le packaging - applications mobiles - sites Internet comparatifs, EXPÉRIMENTATION SUR L AFFICHAGE ENVIRONNEMENTAL 73 entreprises du secteur agroalimentaire sur 168. Une démarche jugée positive pour les entreprises - en interne : projet multi-services, sujet mis au centre des préoccupations des entreprises concernées - en externe : collaboration entreprise / clients / fournisseurs, recherche d exemplarité par les entreprises, amélioration de l image de marque Différents modes de traitement de l information : packaging, site Internet, application mobile 21

22 LE PACKAGING : PREMIER CONTACT AVEC LE PRODUIT Le packaging des produits Bio doit répondre au même critères que le packaging des produits conventionnels : - praticité : conservation, transport, mise en œuvre, - repérage - séduction - information LE PACKAGING : SUPPORT DE CHOIX POUR VALORISER SES PRODUITS Information sur les valeurs de l agriculture biologiques et les valeurs défendues par l entreprise : - engagements sociaux - développement durable - éco-conception 22

23 LE PACKAGING : SUPPORT DE CHOIX POUR VALORISER SES PRODUITS Information sur les valeurs intrinsèques du produit - qualité /origine des matières premières - valeurs nutritionnelles - procédés de transformation MISE EN ŒUVRE DE LA RÉDUCTION DE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL Eco-conception de l emballage Terre Adélice - 1 ers packs carton d une pièce - une économie de plus d une demi-tonne de carton par an - remplacement de la matière plastique par de la matière d origine renouvelable. - toute la charte graphique a été pensée pour minimiser le taux d encrage. Le papier utilisé est d origine recyclée à 100% et les encres sont végétales. Barquettes éco-conçues Pack Alim - Plastique thermoformé dans un carton - 50 % de film plastique en moins par rapport aux emballages traditionnels ayant les mêmes fonctionnalités. 23

24 RÉDUIRE L IMPACT ENVIRONNEMENTAL Réduction de la quantité de déchets VALORISER LES PRODUITS BIO PAR LA COMMUNICATION 24

25 CONSTATS La communication est incontournable pour diffuser ses produits et ses valeurs. Le consommateur est en quête d informations, en quête de sens et désireux de consommer autrement. Beaucoup de publicités BIO n ont pas la même éthique que les produits qu elles visent à promouvoir. Les consommateurs Bio les plus avertis (et les plus influents) sont de plus en plus sensibles aux effets négatifs de la publicité. Nécessité de communiquer et de communiquer RESPONSABLE COMMUNICATION GLOBALE : UNE DÉMARCHE HOMOGÈNE POUR UNE COMMUNICATION COHÉRENTE Sa vocation : soutenir la marque et entretenir une fidélisation naturelle des clients - multiplicité des supports, matériels ou immatériels à disposition (site internet, référencements Google, réseaux sociaux, publicité, ) - création de liens plus étroits avec le consommateur : personnalisation des messages, retours du consommateur - développement de synergies/interactions entre les différentes actions 25

26 DES SUPPORTS EN ADÉQUATION AVEC LES VALEURS REVENDIQUÉES Campagnes de communication éco-conçues pour un impact environnemental réduit - réduction des impressions (quantité, taille, grammage, ) - supports verts - hébergeurs Internet verts : utilisation d énergie renouvelable, de matériaux éco-conçus - stands éco-conçus INCITER AU CHANGEMENT DE COMPORTEMENT Une marque Bio doit véhiculer des idées et des valeurs immatérielles qui font évoluer positivement les mentalités et les pratiques liées à la consommation, l environnement, le bien-être personnel, L empreinte immatérielle positive qui pousse le consommateur à devenir un «CONSOMM ACTEUR» 26

27 INCITER AU CHANGEMENT DE COMPORTEMENT VALORISATION DE LA FILIÈRE AGRICULTURE BIOLOGIQUE 27

28 PROMOTION DES ACTEURS ET DES PRODUITS Créer des synergies entre les acteurs Stimuler la compétitivité des entreprises Assurer le développement économique et la pérennité de la filière EN CONCLUSION 28

29 Le Bio doit continuer à se débarrasser de son image «vieillotte» et être porteur de valeurs d avenir Un produit Bio moderne doit s intégrer pleinement dans les attentes et les modes de vie du consommateur actuel Le produit Bio doit véhiculer une image de modernité, de simplicité et d authenticité, par le produit lui-même (recette, qualité, origine, ) comme par son packaging Territoire de marque et produit doivent être en cohérence Merci de votre attention! Centre INRA Rue de la Géraudière BP Nantes Cedex 3 Tél. : Fax Contact : Vincent LAFAYE - Directeur 29

Mercredi 9 Novembre 2011 DOSSIER DE PRESSE. Le CERVIA lance la 3 ème édition du Concours Régional de l Innovation Alimentaire!

Mercredi 9 Novembre 2011 DOSSIER DE PRESSE. Le CERVIA lance la 3 ème édition du Concours Régional de l Innovation Alimentaire! Mercredi 9 Novembre 2011 DOSSIER DE PRESSE Le CERVIA lance la 3 ème édition du Concours Régional de l Innovation Alimentaire! «Innover, proposer des aliments de proximité, de qualité et adaptés au mode

Plus en détail

Des outils. pour les industriels et les distributeurs. Analysez. Valorisez. Optimisez. vos produits. vos produits. vos produits

Des outils. pour les industriels et les distributeurs. Analysez. Valorisez. Optimisez. vos produits. vos produits. vos produits Des outils pour les industriels et les distributeurs Analysez vos produits Optimisez vos produits Valorisez vos produits SANTÉ, ENVIRONNEMENT, SOCIAL : DES ENJEUX FORTS MARKETTING COMMUNICATON RSE - DD

Plus en détail

L innovation. Facteur clé de développement rentable. Document Confidentiel Toute reproduction est interdite sans l autorisation de FOOD DEVELOPMENT

L innovation. Facteur clé de développement rentable. Document Confidentiel Toute reproduction est interdite sans l autorisation de FOOD DEVELOPMENT L innovation Facteur clé de développement rentable Document Confidentiel Toute reproduction est interdite sans l autorisation de FOOD DEVELOPMENT Sept. 2013 Par Vincent LAFAYE NOTRE POSITIONNEMENT FOOD

Plus en détail

Valérie Laplaine Groupe Casino. *** La charte PNNS pour un distributeur

Valérie Laplaine Groupe Casino. *** La charte PNNS pour un distributeur Valérie Laplaine Groupe Casino *** La charte PNNS pour un distributeur La nutrition : un engagement fort du Groupe Casino Présentation du groupe La politique nutritionnelle du Groupe Une démarche ambitieuse

Plus en détail

FICHE ACTION n 03. Restoria

FICHE ACTION n 03. Restoria FICHE ACTION n 03 Restoria ACTION GLOBALE Mise en place d une offre de restauration collective ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Intégration du handicap, charte de la diversité, formation au développement

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION

JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION JOURNEE DE FORMATION : CONNAITRE LES TENDANCES EN RESTAURATION Dans le cadre du contrat de filière de l industrie agroalimentaire coordonné par la Région Nord-Pas de Calais et la DRAAF, le pôle d excellence

Plus en détail

Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation

Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation Oqali Observatoire de la qualité de l alimentation Aspects méthodologiques de la collecte et du traitement des données Colloque «Qualité nutritionnelle de l offre alimentaire» Paris, 4 mai 2010 MINISTERE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015]

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] Organisateur du salon 7 rue du Faubourg Poissonnière 75009 Paris www.restauco.fr Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09 04 34 Mathilde Heidary

Plus en détail

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme?

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme? Cap France et le label Chouette Nature Le label, une solution au développement durable du tourisme? Historique de Cap France En 1949, naît la Fédération des Maisons Familiales regroupant des structures

Plus en détail

Réalisé par : Asmae AFRAD Sophia AMOR TIJANI Myriam BROU Myriam ZIDI MARKETING STRATÉGIQUE : CRÉATION D UNE NOUVELLE GAMME DE BISCUITS

Réalisé par : Asmae AFRAD Sophia AMOR TIJANI Myriam BROU Myriam ZIDI MARKETING STRATÉGIQUE : CRÉATION D UNE NOUVELLE GAMME DE BISCUITS Réalisé par : Asmae AFRAD Sophia AMOR TIJANI Myriam BROU Myriam ZIDI MARKETING STRATÉGIQUE : CRÉATION D UNE NOUVELLE GAMME DE BISCUITS SOMMAIRE INTRODUCTION ANLAYSE DU MARCHÉ DE LA BISCUITERIE AU MAROC

Plus en détail

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre»

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Dominique Veuillet Service Consommation et Prévention Web-conférence «Achats et restaurations responsables dans

Plus en détail

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Corinne MERCADIE Direction Qualité Responsable Environnement Emballages cmercadie@groupe-casino.fr Gabrielle ADAM Direction Qualité

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Dossier de presse 1 Communiqué de presse Le groupe Casino mise sur la franchise pour accélérer le développement de ses enseignes de proximité Mars

Plus en détail

Stratégie commerciale

Stratégie commerciale Stratégie commerciale Plan Le groupe Ferrero Présentation du produit Le marché de la pâte à tartiner Segmentation Cible Positionnement Marketing Mix : les 4P Conclusion Historique Ferrero 1946 : élaboration

Plus en détail

JLB DÉVELOPPEMENT : CONCEPTEUR ET FABRICANT D INNOVATIONS

JLB DÉVELOPPEMENT : CONCEPTEUR ET FABRICANT D INNOVATIONS jlb Développement SAS JLB DÉVELOPPEMENT : CONCEPTEUR ET FABRICANT D INNOVATIONS CONCEPTION FORMULATION FABRICATION jlb Développement SAS CONCEPTION FORMULATION FABRICATION PRÉSENTATION Groupe en pleine

Plus en détail

Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS

Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS Dossier de presse LE GROUPE STALAVEN À LA CONQUÊTE DE PLUSIEURS LEADERSHIPS Sommaire PRÉSENTATION DE STALAVEN p. 1. Sa production, ses marchés. Chiffre d affaires 2009. Les effectifs. Des investissements

Plus en détail

Charte d engagement qualité pour la restauration et l hébergement dans les lycées de la Région Centre

Charte d engagement qualité pour la restauration et l hébergement dans les lycées de la Région Centre Exemple de signalétique (Lycée Blaise-Pascal - Châteauroux) Charte d engagement qualité pour la restauration et l hébergement dans les lycées de la Région Centre La Région va exprimer, à travers la mise

Plus en détail

Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux

Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux par Stéphane Maisonnas, Ph.D., professeur Chercheur principal de la Chaire Philippe-Pariseault en commercialisation des marchés

Plus en détail

Innoscope MDD 2013 L Innovation des Marques de Distributeurs en Europe et Amérique du Nord

Innoscope MDD 2013 L Innovation des Marques de Distributeurs en Europe et Amérique du Nord Innoscope MDD 2013 L Innovation des Marques de Distributeurs en Europe et Amérique du Nord SOMMAIRE 1. Méthodologie 4 1.1 Procédés et outils XTC 5 1.2 Réalisation de l étude 6 1.3 L Arbre des tendances

Plus en détail

Le développement durable 2010

Le développement durable 2010 Le développement durable 2010 Fédération internationale de laiterie (FIL-IDF Canada) mars 2010 Danone Inc. Canada Danone Plan Danone Danone au Canada Le développement durable Danone et le double-projet

Plus en détail

LES GRANDES TENDANCES DE LA CONSOMMATION DES MÉNAGES : - SNACKING - CONSOMMATION DE PAIN - PETIT-DÉJEUNER

LES GRANDES TENDANCES DE LA CONSOMMATION DES MÉNAGES : - SNACKING - CONSOMMATION DE PAIN - PETIT-DÉJEUNER LES GRANDES TENDANCES DE LA CONSOMMATION DES MÉNAGES : - SNACKING - CONSOMMATION DE PAIN - PETIT-DÉJEUNER QUELLES OPPORTUNITÉS POUR LES BOULANGERIES-PÂTISSERIES? UNIVERS oulangerie 3 ÉTUDES À LA LOUPE

Plus en détail

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace S3 - Contexte Une demande de la Commission Européenne avec les entreprises au cœur de la réflexion pour renforcer leur compétitivité via l innovation

Plus en détail

Centre ressource et d expertise collaboratif en Analyse en Cycle de Vie en région Nord-Pas de Calais. www.avnir.org

Centre ressource et d expertise collaboratif en Analyse en Cycle de Vie en région Nord-Pas de Calais. www.avnir.org Centre ressource et d expertise collaboratif en Analyse en Cycle de Vie en région Nord-Pas de Calais. www.avnir.org La plateforme [avnir] a pour objectif de favoriser l intégration de l ACV dans les démarches

Plus en détail

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Le CERVIA Paris Ile-de-France Créé en 2007, le Centre Régional de Valorisation et d Innovation Agricole et Alimentaire

Plus en détail

L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES PLUS DE 1000 EMPLOIS

L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES PLUS DE 1000 EMPLOIS FOCUS AGROALIMENTAIRE BROME-MISSISQUOI 2011 L AGROALIMENTAIRE DANS BROME-MISSISQUOI C EST: 124 ENTREPRISES UN CHIFFRE D AFFAIRE ANNUEL DE PRÈS DE 67MILLIONS PLUS DE 1000 EMPLOIS La transformation agroalimentaire

Plus en détail

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

PACK ÉCO-CONCEPTION. Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l École Centrale de Lyon de la Chaire Éco-Emballages PACK ÉCO-CONCEPTION Participants : Directeurs, responsables ou chef de projets marketing Service achat, qualité Responsable : Catherine GIRAUD-MAINAND Co-titulaire à l de Lyon de la Chaire Éco-Emballages

Plus en détail

Alimentation - nutrition

Alimentation - nutrition Alimentation - nutrition catalogue des modules d intervention Programme 2013 Mce 81 bd Albert 1 er 35200 Rennes 02 99 30 30 35 50 www.mce-info.org Udaf 35 Maison de l agriculture, rue Maurice Le Lannou

Plus en détail

Les critères du référentiel restaurant durable

Les critères du référentiel restaurant durable Les critères du référentiel restaurant durable 1. Les critères du référentiel restaurant durable - restaurant Le référentiel comprend deux types de critères : des critères essentiels auxquels le restaurant

Plus en détail

Services de direction marketing externalisée

Services de direction marketing externalisée Services de direction marketing externalisée VOTRE DIRECTION MARKETING DÉDIÉE Pour les dirigeants des PME et TPE, le marketing semble inaccessible et sophistiqué : souvent, vous considérez le marketing

Plus en détail

Numérique ou digital Tout le monde en parle!

Numérique ou digital Tout le monde en parle! N 7 - MARS 2015 www.food-development.fr Le mot de la lettre : P.L.M. Sciences & Cuisine : Atelier professionnel «Les Protéines végétales» Sciences & Cuisine : «Cassez la graine», 12 équipes relèvent le

Plus en détail

Nous allons beaucoup plus loin qu une agence de communication

Nous allons beaucoup plus loin qu une agence de communication Nous allons beaucoup plus loin qu une agence de communication MARKETING COMMUNICATION WEB MARKETING Strategie commerciale / marketing et plan d actions Creation d outils d aide a la vente Organisation

Plus en détail

Découvrez de nouvelles solutions de repas savoureux, à toute heure et sans contrainte

Découvrez de nouvelles solutions de repas savoureux, à toute heure et sans contrainte Découvrez de nouvelles solutions de repas savoureux, à toute heure et sans contrainte Malissieusement Bon... Page 1 CONCEPT PRÉSENTATION MALISSE DISTRIBUTEUR AUTOMATIQUE Vous êtes une entreprise ou un

Plus en détail

Antony, Avril 2013. Madame, Monsieur,

Antony, Avril 2013. Madame, Monsieur, Antony, Avril 2013 Madame, Monsieur, Stratégies Emballages est un nouvel événement organisé par Emballages Magazine. La participation à ce concours ouvert aux professionnels de l emballage et du conditionnement

Plus en détail

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL

Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio BIOCONSEIL Les stratégies commerciales et marketing de l entreprise bio Dans quels circuits de commercialisation vont évoluer vos produits?

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NEFAB FRANCE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NEFAB FRANCE COMMUNIQUÉ DE PRESSE NEFAB FRANCE SALON DE L EMBALLAGE 2010 STAND 6H 075 Leader mondial dans la fourniture de Solutions complètes d Emballage pour l Industrie UNE QUALITé ET DES PERFORmANCES CERTIFIéES

Plus en détail

concours ITA innov 2015 DOSSIER DE PARTENARIAT Associez votre image à l innovation et au progrès des filières agricoles ITA innov 2015.

concours ITA innov 2015 DOSSIER DE PARTENARIAT Associez votre image à l innovation et au progrès des filières agricoles ITA innov 2015. ITA innov 0. ère édition concours ITA innov 0 Associez votre image à l innovation et au progrès des filières agricoles DOSSIER DE PARTENARIAT www.acta-itainnov.com ITA innov 0. ère édition Découvertes,

Plus en détail

La belle histoire de St-Hubert. Quelques dates clés. Hélène et René Léger, 1939

La belle histoire de St-Hubert. Quelques dates clés. Hélène et René Léger, 1939 Historique Hélène et René Léger, 1939 La belle histoire de St-Hubert 1951 Quelques dates clés Ouverture par Hélène et René Léger de la première rôtisserie, le 25 septembre. Situé au 6355, rue Saint-Hubert,

Plus en détail

Le bon goût des pâtisseries traditionnelles

Le bon goût des pâtisseries traditionnelles Le bon goût des pâtisseries traditionnelles Le goût de la tradition, l audace de l innovation Colorado Cookie À l origine, il y a plus de 25 ans, Cookie créations était un authentique cookie shop. Il s

Plus en détail

DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne

DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne Expert - Coordonnateur du FAMEX Maison de l exportateur Tunis le 11 Janvier 2012 AGENDA 1. Les Etats-Unis : Des faits, des chiffres et des tendances

Plus en détail

Baccalauréat Technologique. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion Mercatique. Session 2015. Épreuve de Spécialité Partie écrite

Baccalauréat Technologique. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion Mercatique. Session 2015. Épreuve de Spécialité Partie écrite Baccalauréat Technologique Sciences et Technologies du Management et de la Gestion Mercatique Session 2015 Épreuve de Spécialité Partie écrite Durée : 4 heures Coefficient : 6 L usage de la calculatrice

Plus en détail

PRESENTATION BIO TRANSFO PAIN DE BELLEDONNE

PRESENTATION BIO TRANSFO PAIN DE BELLEDONNE PRESENTATION BIO TRANSFO PAIN DE BELLEDONNE A L ENTREPRISE PAIN DE BELLEDONNE 1 / IDENTITE, HISTORIQUE ET CROISSANCE 2 / LES CIRCUITS DE DISTRIBUTION DE PAIN DE BELLEDONNE 3/ LE PAIN: ORGANISATION ET PROCESS

Plus en détail

Fiche 23 D où viennent les produits de mon petit déjeuner?

Fiche 23 D où viennent les produits de mon petit déjeuner? Fiche 23 D où viennent les produits de mon petit déjeuner? Au fur et à mesure de l histoire de l alimentation, la provenance des produits que nous mangeons s est diversifiée. Aujourd hui, nous mangeons

Plus en détail

APPLICATION DE LA MENTION «fait maison» EN RESTAURATION

APPLICATION DE LA MENTION «fait maison» EN RESTAURATION APPLICATION DE LA MENTION «fait maison» EN RESTAURATION dossier de presse 15 juillet 2014 www.economie.gouv.fr/fait-maison #faitmaison www.economie.gouv.fr/fait-maison 2 Édito L art de vivre à la française

Plus en détail

LE CONCOURS DESIGN PACKAGING DU BCME LA BOITE BOISSON

LE CONCOURS DESIGN PACKAGING DU BCME LA BOITE BOISSON LE CONCOURS DESIGN PACKAGING DU BCME LA BOITE BOISSON COMMUNIQUE DE PRESSE n 1 Les boîtes de demain s inventent aujourd hui... Les laboratoires de recherche des fabricants d emballages et les directions

Plus en détail

Attentes de Casino en matière d emballage

Attentes de Casino en matière d emballage Attentes de Casino en matière d emballage Réduire les coûts par l emballage - 26 Novembre 2009 PINOTEAUX Thibault Responsable Optimisation Emballage tpinoteaux@groupe-casino.fr Sommaire Le Groupe Casino

Plus en détail

DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne

DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne Expert - Coordonnateur du FAMEX Maison de l exportateur Tunis le 18 Mai 2010 AGENDA 1. Les Etats-Unis : Des faits, des chiffres et des tendances 2.

Plus en détail

Section nutritionnelle Oqali. 1 er Conseil d'orientation Technique de l'observatoire de l'alimentation

Section nutritionnelle Oqali. 1 er Conseil d'orientation Technique de l'observatoire de l'alimentation Section nutritionnelle Oqali 1 er Conseil d'orientation Technique de l'observatoire de l'alimentation 1 1. Présentation générale de la section nutritionnelle 2. Travaux de l'oqali 3. Programme de travail

Plus en détail

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Matérialiser votre concept CONSTRUCTION DE L IMAGE ET DE LA COMMUNICATION Traduire votre concept en véritable projet d entreprise >> Confirmer votre offre

Plus en détail

MANAGERS INNOVATION. 6 ème édition. Tendances de consommation Innovation alimentaire durable Actualités en nutrition Collaboration R&D / Marketing

MANAGERS INNOVATION. 6 ème édition. Tendances de consommation Innovation alimentaire durable Actualités en nutrition Collaboration R&D / Marketing MANAGERS INNOVATION 6 ème édition Tendances de consommation Innovation alimentaire durable Actualités en nutrition Collaboration R&D / Marketing MANAGERS INNOVATION 6 ème édition L innovation durable,

Plus en détail

Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys

Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys Comment enfin gagner de l argent avec son SAV? Laurent Mellah, Cepheus Group Alain Bellange, Keonys Sommaire Keonys, votre partenaire PLM Le S.A.V avec Cepheus Group Conclusion Q & A 2 Conseil & intégration

Plus en détail

Ecoconception facteur d innovation. Polytech Nantes - 20 mars 2014

Ecoconception facteur d innovation. Polytech Nantes - 20 mars 2014 Polytech Nantes - 20 mars 2014 Polytech Nantes - 20 mars 2014 Démarche mise en place l écoconception Origine notre Groupe Notre Activité et Savoir-faire : Imaginer et réaliser s solutions pour maîtriser

Plus en détail

Restauration collective

Restauration collective Dossier de presse Février 2014 Restauration collective La portion de fromage emballée individuellement un atout dans la lutte contre le gaspillage alimentaire Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09

Plus en détail

Choix de consommation, quel impact sur l effet de serre? Food habits, what impact on the greenhouse effect?

Choix de consommation, quel impact sur l effet de serre? Food habits, what impact on the greenhouse effect? Colloque Agriculture biologique et changement climatique 17 et 18 avril 2008 Choix de consommation, quel impact sur l effet de serre? Food habits, what impact on the greenhouse effect? Barbara Redlingshöfer

Plus en détail

Questions abordées : L offre en produits régionaux et ses caractéristiques

Questions abordées : L offre en produits régionaux et ses caractéristiques Compte-rendu de l atelier du 24 janvier 2013 sur les attentes des consommateurs, les marchés, les relations avec la grande distribution, les signes de qualité et de marque et la restauration hors domicile

Plus en détail

LES CHOCOLATS Yves THURIES «Meilleur Ouvrier de France»

LES CHOCOLATS Yves THURIES «Meilleur Ouvrier de France» LES CHOCOLATS Yves THURIES «Meilleur Ouvrier de France» Yves THURIES ET LE CHOCOLAT En 1992, Yves THURIES crée la «Chocolaterie Excellence». Si très vite les «Chocolats Yves THURIES» ont su s imposer parmi

Plus en détail

Auchan refond sa marque et prend un nouvel élan

Auchan refond sa marque et prend un nouvel élan Dossier de presse 28 mai 2015, Auchan refond sa marque et prend un nouvel élan Matérialisée par une campagne publicitaire télé et cinéma présente sur les écrans dès le 6 juin, elle interrogera les clients

Plus en détail

Eco-conception de services Comment proposer des prestations de services à moindre impact environnemental?

Eco-conception de services Comment proposer des prestations de services à moindre impact environnemental? Atelier technique Eco-conception de services Comment proposer des prestations de services à moindre impact environnemental? Hôtellerie-restauration, informatique, commerce, imprimerie, formation, conseil,

Plus en détail

Carte d'identité Création : Effectif : Agence Lyon Tél. : Fax : Statut : Contacts : www.caracas.fr

Carte d'identité Création : Effectif : Agence Lyon Tél. : Fax : Statut : Contacts : www.caracas.fr Carte d'identité Création : 1990 Effectif : 15 permanents Agence Lyon (Siège) : 76, bd du 11 Novembre 69625 Lyon / Villeurbanne cedex Tél. : 04 78 68 77 87 Fax : 04 78 68 77 88 Statut : agence indépendante

Plus en détail

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets Menée dans le cadre du Schéma Régional de l Economie

Plus en détail

Le salon national des équipements et technologies en alimentation

Le salon national des équipements et technologies en alimentation Le salon national des équipements et technologies en alimentation 9, 10, 11 mai 2012 Palais des congrès de SET Canada c est 3 salons en 1 Une sectorisation unique en Amérique du Nord Quelque soit le type

Plus en détail

Creative Street Agence de création Graphique

Creative Street Agence de création Graphique www.creative-street.fr Creative street agence de communication globale Le sac baguette publicitaire qui vous invite à la table de vos clients Creative Street Agence de création Graphique www.creative-street.fr

Plus en détail

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes Déchets > 1 tonne de verre recyclé = 660 kg de sable + 100 kg de fioul économisé > 1 tonne de plastique recyclé = entre 600 et 800 kg de pétrole brut économisé > 670 canettes valorisées = 1 vélo > 19 000

Plus en détail

CHAOUI Naïma STRATÉGIE DE COMMUNICATION CAFÉS LOBODIS

CHAOUI Naïma STRATÉGIE DE COMMUNICATION CAFÉS LOBODIS CHAOUI Naïma P1 TRATÉGIE DE COMMUNICATION CAFÉ LOBODI M. Vieille Année Universitaire 008-009 ommaire 1) Bilan.. ) Problème à résoudre.. ) Choix d un positionnement.. ) Objectifs de communication. 5 5)

Plus en détail

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité

Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Les leviers régionaux de soutien de la structuration de l offre en produits alimentaires de proximité Lycée agricole Edgar Pisani, Montreuil-Bellay (49) 11 octobre 2012 1. La PRI Jules Rieffel 1.1 Les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE AI 2010 0 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DANS LA LIGNÉE DE SA POLITIQUE DE DISCOUNT RESPONSABLE QUI VISE À RENDRE ACCESSIBLES À TOUS LES CONSOMMATEURS

Plus en détail

Bombardier Aerospace. De meilleures décisions soutiennent la poursuite à l innovation responsable

Bombardier Aerospace. De meilleures décisions soutiennent la poursuite à l innovation responsable Colloque 2013 - Institut de développement de produits, 12 juin 2013 Bombardier Aerospace De meilleures décisions soutiennent la poursuite à l innovation responsable Agenda Siemens: une culture axée sur

Plus en détail

Charte d engagement. Filières alimentaires de proximité du Pays de Brest

Charte d engagement. Filières alimentaires de proximité du Pays de Brest Charte d engagement Filières alimentaires de proximité du Pays de Brest 2 un marché à fort potentiel DICIMEME.BZH, C EST QUOI QUELS PROFESSIONNELS SUR DICIMEME.BZH POURQUOI S ENGAGER SUR DICIMEME.BZH POURQUOI

Plus en détail

RECOMMANDATION MEDIA. La Boîte à Pizza

RECOMMANDATION MEDIA. La Boîte à Pizza RECOMMANDATION MEDIA La Boîte à Pizza Sommaire I - Rappel du Brief 1.1 Produit 1.2 Contexte II - Cibles 2.1 Principale 2.2 Secondaire III - Objectifs IV - Stratégie des moyens - Aquitaine 4.1 Presse 4.2

Plus en détail

AOC / IGP Saisonnalité

AOC / IGP Saisonnalité Morceau / pièce Etat des ressources Condition d élevage Identité du producteur Détaillants Lieu de pêche / élevage Recettes AOC / IGP Saisonnalité Espèces véritable Qui sommes nous Une structure française

Plus en détail

La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ. K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q )

La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ. K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q ) La place de l Agroalimentaire dans le PPAMNQ K E N Z A R I S g h a ï e r ( C T P C G P P A M N Q ) Programme d Appui et de Soutien aux Accords de Partenariat Economique (PASAPE) 1- RAPPELS La suppression

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 125 Mai 2012 ECONOMIE ET EVALUATION DÉVELOPPEMENT DURABLE Expérimentation de l affichage environnemental sur les produits agro-alimentaires Premier retour

Plus en détail

is built today Mot du Président

is built today Mot du Président Mot du Président En quelques années, CIEMS a relevé de nombreux défis, il est devenu aujourd'hui un acteur de référence en Intelligence Economique et Management Stratégique. f t re f t re is built today

Plus en détail

Charte One Heart Spots

Charte One Heart Spots Charte One Heart Spots Bienvenue sur les One Heart Spots Merci d avoir choisi notre application mobile. Ce service est fourni par la SAS One Heart Communication (OHC), implantée à Paris (75009), au 2 rue

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence Professionnelle Production industrielle spécialité design de produits et packaging Autorité responsable de

Plus en détail

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé JAMPI Dossier 1 L entreprise et son marché B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché Première partie : Analyse du marché à partir des annexes 1

Plus en détail

Enjeux & défis en transformation alimentaire

Enjeux & défis en transformation alimentaire Enjeux & défis en transformation alimentaire 22 janvier 2015 555, boul. René-Lévesque O., bureau 750, Montréal (QC) H2Z 1B1 Tél.: 514.393-1378 Industrie de la transformation alimentaire Valeur du marché

Plus en détail

COMMERCE ÉQUITABLE ET POLITIQUES D ACHAT DES ENTREPRISES. Quels leviers pour l intégration du commerce équitable dans les achats des entreprises?

COMMERCE ÉQUITABLE ET POLITIQUES D ACHAT DES ENTREPRISES. Quels leviers pour l intégration du commerce équitable dans les achats des entreprises? COMMERCE ÉQUITABLE ET POLITIQUES D ACHAT DES ENTREPRISES Quels leviers pour l intégration du commerce équitable dans les achats des entreprises? CONTEXTE ET DÉROULEMENT DE L ÉTUDE Objectif : identifier

Plus en détail

> S informer. Dossier de presse

> S informer. Dossier de presse > S informer Dossier de presse 3 Sommaire Le mot de la Directrice Générale... Page 4 Présentation d Oniris... Page 5 L ambition d Oniris... Page 6 Oniris en quelques chiffres-clés... Page 9 Illustrations...

Plus en détail

Innovation & marketing responsables : les nouvelles frontières des stratégies de développement durable

Innovation & marketing responsables : les nouvelles frontières des stratégies de développement durable Innovation & marketing responsables : les nouvelles frontières des stratégies de développement durable Elisabeth Laville, directrice/fondatrice, Utopies 5 juin 2012 I. Qui est Utopies? Premier cabinet

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE

MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE République française MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE ARRÊTÉ portant création et fixant les conditions de délivrance du certificat de spécialisation «responsable technico-commercial en vins et

Plus en détail

Plateforme Régionale d Innovation alimentaire «Nov alim» à Laval

Plateforme Régionale d Innovation alimentaire «Nov alim» à Laval Plateforme Régionale d Innovation alimentaire «Nov alim» à Laval Le 9 décembre 2010 P.R.I. «Nov alim» Lycée agricole Laval (53) Visite en présence de Jacques Auxiette, Président du Conseil régional des

Plus en détail

Clara Bove & Ophélie Le Bras

Clara Bove & Ophélie Le Bras L objectif du projet Mon Producteur Bien Aimé (MPBA) est un service collaboratif ayant pour objet de promouvoir les agriculteurs de petites et moyennes tailles locaux, en faisant la promotion d une consommation

Plus en détail

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale

Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale 2014 Apporter de la valeur ajoutée aux démarches d efficacité énergétique et environnementale Donner du sens AD FINE, en latin : «afin de, dans le sens de» 2 Domaines d intervention Accompagnement Conseil

Plus en détail

Des compétences professionnelles et des prestations de qualité

Des compétences professionnelles et des prestations de qualité Des compétences professionnelles et des prestations de qualité Imprimé sur du papier recyclé - Novembre 2012 Le Certificat de Qualification Professionnelle - CQP Employé-e technique de restauration Agihr

Plus en détail

Les circuits courts en restauration collective

Les circuits courts en restauration collective Les circuits courts en restauration collective Anne Gauthier, chargée des marchés publics à la Chambre d Agriculture du Doubs-Territoire de Belfort et l EIE. Rappel des seuils de procédure-marchés de fournitures

Plus en détail

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Pour ne rien oublier : CHOIX DU LIEU MODES DE TRANSPORTS COMMUNICATION RESTAURATION COLLECTE DES DECHETS

Plus en détail

WagrALIM: Mission et Services. Mission Vision Valeurs Ajustements Innovation? Nouveau «Process Pôle» Services Conclusions

WagrALIM: Mission et Services. Mission Vision Valeurs Ajustements Innovation? Nouveau «Process Pôle» Services Conclusions WagrAlim, pôle Agro-Industrie Appels à projets 10&11 1 WagrALIM: Mission et Services Mission Vision Valeurs Ajustements Innovation? Nouveau «Process Pôle» Services Conclusions WagrALIM septembre 2013 2

Plus en détail

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy Marché de restauration collective Vandoeuvre les Nancy Mise en place du nouveau marché Public concerné par le marché Cantines Scolaires Foyer des Personnes Agées Portage à domicile Choix politique des

Plus en détail

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne Inter Bio Bretagne vous informe Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne - Synthèse des résultats - Début, Inter Bio Bretagne

Plus en détail

Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08)

Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08) Projet Fish & Catering Sector (Mise à jour du 13/10/08) Une initiative conjointe de : En association avec : A. Introduction de la notion «d alimentation durable» en restauration collective. La notion «d

Plus en détail

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires)

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Titre I Dispositions générales Article premier : Objet du présent règlement Le présent règlement est un document d application

Plus en détail

Conseil Spécialisé fruits et légumes

Conseil Spécialisé fruits et légumes Conseil Spécialisé fruits et légumes Proposition d axes pour l expérimentation pour 2013/2015 dans la filière fruits et légumes frais (hors pomme de terre) 18 décembre 2012 FranceAgriMer Préparation de

Plus en détail

les EMBAllAGEs «VErTs»

les EMBAllAGEs «VErTs» Europe & International UnE histoire VrAIE sur les EMBAllAGEs «VErTs» DES SOLUTIONS. AU SERVICE DE VOTRE RÉUSSITE. /gogreen regarder la vidéo Une histoire vraie Allégations environnementales Faits environnementaux

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris Master Economie du Développement Durable, de l Environnement et de l Energie Trophée Innovation & Développement Durable Développement durable et restauration collective Opportunités et risques, Cas du

Plus en détail

Crépy-en-Valois 20% de produits bio

Crépy-en-Valois 20% de produits bio Crépy-en-Valois 20% de produits bio Hervé Rousseau, responsable de la cuisine centrale Présentation de la cuisine centrale Gestion directe 900 convives (maternelle, élémentaire et adultes) + les centres

Plus en détail

Atelier 3. Filières industrielles alimentaires et enjeux de durabilité

Atelier 3. Filières industrielles alimentaires et enjeux de durabilité Atelier 3 Filières industrielles alimentaires et enjeux de durabilité Quelques traits importants de l évolution du système industriel alimentaire Objectif premier : conserver et préserver les nutriments

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION 588 Communication Le domaine fonctionnel Communication regroupe les emplois permettant de présenter et de promouvoir l image et l action des services de l État et des politiques publiques en direction

Plus en détail