Achats et parties prenantes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Achats et parties prenantes"

Transcription

1 La perspective de l acheteur L échange transactionnel L émergence de l approche relationnelle Sylvie Mantel-Lacoste 1

2 Sylvie Mantel-Lacoste 2

3 La notion d échange, elle a évolué au début des années vers deux formes opposées de l échange: - L échange transactionnel - L échange relationnel Sylvie Mantel-Lacoste 3

4 Anderson & Narus (1999,2004 :396) ont ainsi défini un continuum relationnel qui va d une relation purement transactionnelle («where the customer and the supplier focus on the timely exchange of basic products for highly competitive prices» - où le client et son fournisseur ne s intéressent qu à l échange ponctuel de produits de base à des prix très compétitifs) et qui s oppose, à l autre bout à une relation collaborative de type partenariale. ANDERSON James C., NARUS James A. (2004), "Business Marketing Management : understanding, creating and delivering value (2nd edition)", Upper Saddle River (USA), Pearson Education Sylvie Mantel-Lacoste 4

5 L échange transactionnel Orientation Nombre de parties Attentes de la relation Relations personnelles Régulation de l échange Transférabilité Coopération Planification Mesures/contrôle Pouvoir Elasticité prix Partage de la valeur Court terme Dyade Conflits d intérêts possibles, mais peu probables, car l échange est relativement limité (échange de produits contre paiement), ne créant pas de future interdépendance. A minima Normes sociales Possible le produit est au cœur du contrat, pas les co-contractants Aucune à peu Pas ou peu d anticipation du futur La performance est évidente lors de la réalisation de la prestation : le prix est au cœur de la transaction Position de pouvoir d un contractant par rapport à l autre possible Client très sensible au prix Partage du bénéfice de la transaction facile à calculer (marge) Engagement Faible Sylvie Mantel-Lacoste 5

6 Dans les années 60, l échange transactionnel se fonde dans une théorie économique définie par McCarthy et appelée «marketing Mix» ou «4Ps» (Prix, Produit, Promotion, Place), qui symbolise le développement d une consommation de masse dans un environnement stable. Le Marketing transactionnel devient la base du marketing «moderne» (Kotler, 1991 ; Aijo, 1996) et s appuie sur la conquête de nouveaux clients en se focalisant sur la «transaction», avec le prix comme première variable de l achat. Kotler, P. (1991) Marketing Management. Analysis, Planning and Control, 7th ed. Englewood Cliffs, NJ, Prentice Hall Sylvie Mantel-Lacoste 6

7 L échange transactionnel s est construit sur les 2 axiomes suivants (Sheth & Parvatiyar, 1995): Sous l effet de la concurrence, l acheteur se voir offrir un choix qui permet une meilleure création de valeur ; L indépendance du choix (du co-contractant/du produit) et le faible niveau d interaction («arm s length relationships») permettent justement une meilleur efficacité du choix Sylvie Mantel-Lacoste 7

8 Définition de la création de valeur Walter A. & al. (2001) définissent la valeur comme le rapport résultant des bénéfices et des sacrifices engrangés par une entreprise. Walter A & al. (2001).Value creation in buyer- seller relationships, industrial marketing management, 30, p James C. Andersson et James A. Narus (2004,1999) définissent la création de valeur, dans des marchés industriels, comme l équivalent en termes monétaires du bénéfice économique, technique, de service et social qu un client reçoit en échange du prix qu il paye pour une offre faite sur un marché. ANDERSON James C., NARUS James A. (2004), "Business Marketing Management : understanding, creating and delivering value (2nd edition)", Upper Saddle River (USA), Pearson Education Sylvie Mantel-Lacoste 8

9 L échange relationnel: définitions «Définir l établissement d une relation client fournisseur sur le long terme à travers des liens structurels et sociaux entre les entreprises» (Turnbull & Wilson, 1989) TURNBULL, P. W. & WILSON, D. T. (1989), «Developping and protecting profitable customer relationships», Industrial marketing management, 18, pp «La compréhension, l explication et la gestion d une relation d affaires continue et collaborative entre des fournisseurs et des clients» (Sheth, 1994) SHETH, J.N. (1994), The domain of relationship marketing, hand-out at the 2nd Research Conference on Relationship Marketing, Center of Relationship Marketing, Emory University, Atlanta, GA, June «Développer d étroites interactions avec les clients, pour créer mutuellement de la valeur, au coût le plus bas, par des efforts permanents de coopération et collaboration» (Sheth et Parvatiyar, 2000) SHETH Jagdish N., PARVATIYAR Atul (2000), "Handbok of relationship marketing", Thousand Oaks, Sage Publications Sylvie Mantel-Lacoste 9

10 L échange relationnel Orientation Nombre de parties Obligations Attentes de la relation Relations personnelles Régulation de l échange Transférabilité Coopération Planification Mesures/contrôle Pouvoir Elasticité prix Partage de la valeur Engagement du vendeur Long- terme Plusieurs Liées aux promesses de la relation Conflits d intérêts anticipés et contre balancés par la confiance Importantes et entraînant des satisfactions non- économiques Régulation contractuelle et par les acteurs Impossible l échange est fortement lié aux parties impliquées Efforts mutuels Planification importante des échanges à venir - Anticipation Mise en place de mesures des bénéfices, y compris non économiques Interdépendance Client tend à être moins sensible au prix En théorie équilibré entre les parties, mais difficile à calculer Fort Sylvie Mantel-Lacoste 10

11 Bénéfices de l échange transactionnel pour l acheteur Choix important : forte visibilité sur les conditions du marché Déploiement faible de ressources Indépendance des acteurs Changements de fournisseurs facilités Possibilité d obtenir le prix le moins disant Sylvie Mantel-Lacoste 11

12 Bénéfices de l échange relationnel pour l acheteur du Grand Compte Bénéfices non- économiques Bénéfices économiques Qualité du produit : Performance du produit Fiabilité du produit Consistance du produit Livraison: Livraison à temps Flexibilité de la livraison Précision de la livraison Coûts directs produit (prix): Prix au- dessus, en- dessous ou au niveau de la concurrence Baisse de prix annuelle Programmes de réduction de coûts Coûts de traitement: Gestion des stocks Gestion des commandes Vérification des commandes Production Sylvie Mantel-Lacoste 12

13 Bénéfices de l échange relationnel pour l acheteur du Grand Compte Bénéfices non- économiques Durée de développement: Conception Développement prototype Essais produit et validation Services complémentaires: Services liés au produit Information client Externalisation Savoir-faire du fournisseur: Connaissance du marché (offre) Amélioration des produits existants Développement de nouveaux produits Interaction personnelle: Communication Résolution de problèmes Objectifs communs Sylvie Mantel-Lacoste 13

14 La stratégie achats :Le portefeuille produits La segmentation de Kraljic (1983) : Strategic items Bottleneck items Leverage items Noncritical items KRALJIC Peter (1983) "Purchasing must become supply management" Harvard Business Review Vol. 61 N 5 Sept-oct. pp Sylvie Mantel-Lacoste 14

15 Sylvie Mantel-Lacoste 15

16 Le pouvoir de l acheteur Grand Compte "Par la centralisation des achats, les acheteurs vont rendre le volume ou la valeur de leurs achats très attractifs pour les fournisseurs." En réduisant le nombre de leurs fournisseurs, les acheteurs vont augmenter la «part de marché» des fournisseurs sélectionnés." Sylvie Mantel-Lacoste 16

17 L approche transactionnelle de l acheteur Les appels d offre Les enchères inversées Sylvie Mantel-Lacoste 17

18 Sylvie Mantel-Lacoste 18

19 Les achats : l exemple d enchères inversées Achats et parties Sylvie Mantel-Lacoste 19

20 L émergence de l approche relationnelle Ce sont des facteurs environnementaux qui ont contribué à l émergence de l échange relationnel, principalement, à la fois la globalisation, mais aussi la différenciation de l approche marketing des entreprises, l arrivée des technologies de l information ( Sheth, 2002) et le rôle proéminent de l information dans les prises de décision, l orientation services associés aux produits (Grönroos, 2000 ; Gummesson, 2002 ; Sheth et Sharma, 2008) SHETH Jagdish N. (2002) "The future of relationship marketing" Journal of Services Marketing Vol. 16 N 7 pp GRÔNROOS, C. (2000), Service Management and Marketing:A Customer Relationship Management Approach, Wiley & Sons, Inc., New York, NY. GUMMESSON, E. (2002), Total Relationship Marketing: Marketing Management, Relationship Strategy, and CRM Approaches for the Network Economy, Butterworth-Heinemann, Woburn, MA SHETH Jagdish N., SHARMA Arun (2008) "The impact of the product to service shift in industrial markets and the evolution of the sales organization" Industrial Marketing Management Vol. 37 pp Hunt et al. (2006) expliquent également le développement du marketing relationnel par la montée en puissance de la stratégie de «concurrence en réseau». Sylvie Mantel-Lacoste 20

21 L émergence de l approche relationnelle Pour Hunt et Morgan (1994), la concurrence ne doit plus être analysée entre entreprises, mais entre des entreprises et leurs réseaux de partenaires. Le succès individuel de chaque entreprise ne peut plus être séparé du succès de l ensemble des partenaires qui sont engagés dans des liens de coopération et de collaboration, à tel point que les frontières de l entreprise deviennent flous. Pour Hunt et al (2006), c est l émergence de la stratégie de compétition en réseau qui a amené le développement rapide du marketing relationnel en mettant l accent sur la coopération des entreprises au sein de réseaux afin de concurrencer d autres réseaux d entreprises. Sylvie Mantel-Lacoste 21

22 L approche partenariale dans les faits Les relations partenariales (la notion de «preferred supplier») Les contrats cadre Sylvie Mantel-Lacoste 22

23 Recherche de bénéfices relationnels par: Achats et parties L approche partenariale dans les faits La qualité (produit, livraison, services) Le process (augmentation de la productivité) Le partage de l information et le co-développement de produit Sylvie Mantel-Lacoste 23

24 La stratégie achats des Grands Comptes La recherche d une forme «hybride» d échange, afin d obtenir, à la fois, des bénéfices transactionnels et relationnels Sylvie Mantel-Lacoste 24

25 The «dependency» dilemma Source: Profitable Purchasing Strategies: A Manager's Guide for Improving Organizational Competitiveness Through the Skills of Purchasing from P. Steele & B. Court Sylvie Mantel-Lacoste 25

26 La segmentation fournisseurs Sylvie Mantel-Lacoste 26

27 Le concept de «centre d achat» : Les différentes fonctions qui sont associés au centre d achat ont été listées par Webster et Wind (1972) : WEBSTER E. Frederik Jr., WIND yoram (1972) "A general model for understanding organizational buying behavior" Journal of Marketing Vol. 36 April pp Les acheteurs : ceux qui ont la responsabilité de la négociation avec les fournisseurs 2. Les utilisateurs : les membres de l entreprise qui utilisent les produits ou services 3. Les «influenceurs» : ceux qui influencent directement ou indirectement le processus d achat en fournissant de l information ou des critères d évaluation sur les différents choix d achat Clients Internes 4. Les décideurs : ceux qui ont l autorité pour effectuer le choix final parmi les options proposées 5. Le gardien : celui qui contrôle les flux d informations vers le centre d achat Sylvie Mantel-Lacoste 27

28 Mise en concurrence L organisation du paradoxe Cooperation Mise en concurrence Acheteur Acheteur Utilisateur/ Influenceur Organisation interne du Grand Compte Dimension diachronique = sequentielle dimension «Synchronique» = compartimentage Cooperation Acheteur Utilisateur/ Influenceur Acheteur Sylvie Mantel-Lacoste 28

PLAN DE COURS ADM996B Groupe 10 Du marketing inter-organisationnel au marketing relationnel Hiver 2014

PLAN DE COURS ADM996B Groupe 10 Du marketing inter-organisationnel au marketing relationnel Hiver 2014 PLAN DE COURS ADM996B Groupe 10 Du marketing inter-organisationnel au marketing relationnel Hiver 2014 Professeur: Harold Boeck, Ph.D. Courriel : Boeck.Harold@uqam.ca Cours: jeudi 9h30 à 12h30 Salle de

Plus en détail

LES NOUVEAUX PARADIGMES DU MARKETING

LES NOUVEAUX PARADIGMES DU MARKETING Table des matières Master Recherche Management, Logistique et Stratégie Jean-Louis Moulins I. LA DEMARCHE MARKETING : CONTENU ET EVOLUTION 1. Le Protomarketing 2. Le Marketing Vente ou Marketing Commercial

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise

Plus en détail

Acheter mieux que la concurrence

Acheter mieux que la concurrence Acheter mieux que la concurrence Club logistique Bordeaux 7 Juin 2012 Principes généraux Curriculum Buyer planner Acheteur groupe Responsable achats Performance économique Directeur achats Consultant Supplier

Plus en détail

MARKETING BANCAIRE: COMMENT MAXIMISER LE SHARE-OF-WALLET? ANALYSE DYADIQUE DES DÉTERMINANTS ET DES FREINS

MARKETING BANCAIRE: COMMENT MAXIMISER LE SHARE-OF-WALLET? ANALYSE DYADIQUE DES DÉTERMINANTS ET DES FREINS MARKETING BANCAIRE: COMMENT MAXIMISER LE SHARE-OF-WALLET? ANALYSE DYADIQUE DES DÉTERMINANTS ET DES FREINS Soumaya Ben Letaifa et Jean Perrien Février 2006 Le relationnel est vu dans le secteur bancaire

Plus en détail

«Technologies de l informationl & management»

«Technologies de l informationl & management» e-management Cours DEA e-management DEA «e-management : concepts & méthodesm thodes» Cours «Technologies de l informationl & management» Enseignants : Henri Isaac, Robert Nickerson e-management Objectifs

Plus en détail

La gestion des Connaissances pour l amélioration des performances des modèles

La gestion des Connaissances pour l amélioration des performances des modèles La gestion des Connaissances pour l amélioration des performances des modèles Présenté par: Abir Fathallah doctorante, Laboratoire Génie Industriel Ecole Centrale Paris Sous la direction de: Julie Le Cardinal

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Préambule Séminaires Système D Information Formation Conduite du Changement Préambule Sommaire Préambule L entreprise : système complexe en mouvement permanent Mickael Porter Harvard Business School - L avantage

Plus en détail

Conférence LSA - Préparez vos négociations commerciales 2012! Maîtriser les coûts d achat des matières premières

Conférence LSA - Préparez vos négociations commerciales 2012! Maîtriser les coûts d achat des matières premières www.pwc.com Octobre 2011 Conférence LSA - Préparez vos négociations commerciales 2012! Maîtriser les coûts d achat des matières premières Présentée par François Soubien Partner PwC Strategy Croissance

Plus en détail

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0 Universitaire : 2010.2011 0 Introduction : Chaque jour à travers le monde, des managers déplorent la baisse de fidélité de leurs clients qui sont courtisés plus fébrilement par des concurrents offrant

Plus en détail

MODÈLE DE TRANSFORMATION ORGANISATIONNELLE CONDUISANT À L AUGMENTATION DES VENTES PAR UNE MEILLEURE PRODUCTIVITÉ

MODÈLE DE TRANSFORMATION ORGANISATIONNELLE CONDUISANT À L AUGMENTATION DES VENTES PAR UNE MEILLEURE PRODUCTIVITÉ MODÈLE DE TRANSFORMATION ORGANISATIONNELLE CONDUISANT À L AUGMENTATION DES VENTES PAR UNE MEILLEURE PRODUCTIVITÉ TRANSACTIONNELLE ET EXPÉRIENTIELLE DU PERSONNEL DE PREMIÈRE LIGNE EN RESTAURATION : RÉSULTATS

Plus en détail

Master MPS LE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ DANS LES SERVICES N 2 MURIEL JOUGLEUX 2014/2015

Master MPS LE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ DANS LES SERVICES N 2 MURIEL JOUGLEUX 2014/2015 Master MPS 1 LE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ DANS LES SERVICES N 2 MURIEL JOUGLEUX 2014/2015 Construire une politique qualité dans les services Les différentes définitions de la qualité Une approche globale

Plus en détail

La formation continue Supply Chain & Achats Centrale Paris Executive Education. Ecole Centrale Paris Executive Education

La formation continue Supply Chain & Achats Centrale Paris Executive Education. Ecole Centrale Paris Executive Education La formation continue Supply Chain & Achats Centrale Paris Executive Education qui est recruté? qui est formé? Les offres d emplois (200 par mois) représentent la partie visible du marché: tous les autres

Plus en détail

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1.

Management Stratégique. Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1. Management Stratégique Saïd YAMI Maître de Conférences en Sciences de Gestion ERFI/ISEM Université Montpellier 1 Cours de Master 1 Plan du Module 3 Chap.3- Les modèles fondés sur la structure des marchés

Plus en détail

Rentabilité du e-marketing Mesurabilité accrue Développement des ventes (direct & indirect) Réduction des coûts Développer la notoriété de la marque

Rentabilité du e-marketing Mesurabilité accrue Développement des ventes (direct & indirect) Réduction des coûts Développer la notoriété de la marque Marketing centré sur le consommateur Marketing multicanal Cycle relationnel client Notoriété Communication Vente Support Fidélisation Internet & Marketing Support publicitaire (elle) Outil de marketing

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com ADIS Innovation Partner 18 ans d activité opérationnelle dans le secteur du semi-conducteur

Plus en détail

AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation

AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation Laurent CORNU Partner, Customer Relationship Management Leader IBM Business Consulting Services Plus que tout autre canal, le centre de relation

Plus en détail

LA COMPOSITION ET LE ROLE DU CENTRE DECISIONNEL D ACHAT DACHAT. I. Qu est ce qu un centre décisionnel d achat? A Les rôles dans les centres d achat

LA COMPOSITION ET LE ROLE DU CENTRE DECISIONNEL D ACHAT DACHAT. I. Qu est ce qu un centre décisionnel d achat? A Les rôles dans les centres d achat LA COMPOSITION ET LE ROLE DU CENTRE DECISIONNEL D ACHAT DACHAT I. Qu est ce qu un centre décisionnel d achat? A Les rôles dans les centres d achat le décideur l utilisateur l acheteur lacheteur le prescripteur

Plus en détail

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

Le cloud conçu pour votre organisation.

Le cloud conçu pour votre organisation. Le cloud conçu pour votre organisation. C est le Cloud Microsoft. Chaque organisation est unique. De la santé à la grande distribution, de l industrie à la finance - il n y a pas deux organisations qui

Plus en détail

Le Plan Stratégique d Achats Un Elément essentiel de la Gestion Intelligente des Fournisseurs

Le Plan Stratégique d Achats Un Elément essentiel de la Gestion Intelligente des Fournisseurs Le Plan Stratégique d Achats Un Elément essentiel de la Gestion Intelligente des Fournisseurs Evolution de la Fonction de Gestion des Fournisseurs Aujourd hui, les entreprises ont pris conscience de l

Plus en détail

Fondements relationnels de l écosystème d affaires comme paradigme émergent en marketing relationnel. Soumaya Ben Letaifa, Ph.D

Fondements relationnels de l écosystème d affaires comme paradigme émergent en marketing relationnel. Soumaya Ben Letaifa, Ph.D Fondements relationnels de l écosystème d affaires comme paradigme émergent en marketing relationnel Soumaya Ben Letaifa, Ph.D Professeure, ESG UQAM, Montréal, Canada Ben_letaifa.soumaya@uqam.ca Abstract

Plus en détail

Supply Chain: un regard vers le passé et un pas vers le futur

Supply Chain: un regard vers le passé et un pas vers le futur Supply Chain: un regard vers le passé et un pas vers le futur Valentina Carbone Professeur en Management de la Supply Chain et des Opérations ESCP Europe mailto: vcarbone@escpeurope.eu Agenda 1. Rôles

Plus en détail

SAN07 IBM Social Media Analytics:

SAN07 IBM Social Media Analytics: SAN07 IBM Social Media Analytics: Vos clients partagent leurs connaissances Déployez une stratégie gagnante! Eric Martin Social Media Analytics Leader Europe IBM SWG, Business Analytics @Eric_SMA 1 Le

Plus en détail

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN

La Supply Chain. vers un seul objectif... la productivité. Guy ELIEN La Supply Chain vers un seul objectif... la productivité Guy ELIEN juin 2007 Sommaire Le contexte... 3 le concept de «chaîne de valeur»... 3 Le concept de la Supply Chain... 5 Conclusion... 7 2 La Supply

Plus en détail

Syllabus Cours Système d information Année 2005-2006

Syllabus Cours Système d information Année 2005-2006 Syllabus Cours Système d Année 2005-2006 Responsable : Henri ISAAC Maître de conférences en sciences de gestion Dauphine Recherches en Management (CREPA) UMR CNRS n 7088 Isaac@dauphine.fr Bureau P 417.

Plus en détail

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale?

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Forum d été Supply Chain Magazine 10 Juillet 2012 Transform to the power of digital Les impacts de la globalisation sur la Supply

Plus en détail

Séminaire CRM Les directions de recherche et les perspectives du Customer Relationship Management 1

Séminaire CRM Les directions de recherche et les perspectives du Customer Relationship Management 1 Faculté des Sciences économiques et sociales de l Université de Fribourg Séminaire CRM Les directions de recherche et les perspectives du Customer Relationship Management 1 Séminaire présenté auprès de

Plus en détail

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR Modules ECBL Basic Supply Chain Concepts (BSCC) Core Management Skills (CMS) DESCRIPTIF/CONTENU Maîtriser l environnement de la Supply Chain (SC): - Loi de l offre et la

Plus en détail

L offre de formation en supply chain. Le positionnement de Centrale Paris

L offre de formation en supply chain. Le positionnement de Centrale Paris L offre de formation en supply chain Le positionnement de Centrale Paris Pourquoi Centrale Paris Executive Education a choisi un positionnement fort en supply chain L excellence reconnue du Laboratoire

Plus en détail

CL&CONSEIL 36 rue Scheffer 75116 Paris www.cl-conseil.fr 1

CL&CONSEIL 36 rue Scheffer 75116 Paris www.cl-conseil.fr 1 1 CL&CONSEIL 36 rue Scheffer 75116 Paris www.cl-conseil.fr 1 Du Conseil Création de programmes marketing pour conquérir de nouveaux clients, les fidéliser, animer les partenaires et dynamiser les forces

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

Construire une expérience client privilégiée

Construire une expérience client privilégiée Octobre 2012 Construire une expérience client privilégiée Page 2 Chacun a été confronté un jour ou l autre à un problème de service client. Vous avez par exemple constaté que vos échanges avec votre banque

Plus en détail

«Théoriquement, si je peux couper les coûts suffisamment, on devrait pouvoir devenir profitable sans plus rien vendre»

«Théoriquement, si je peux couper les coûts suffisamment, on devrait pouvoir devenir profitable sans plus rien vendre» «Théoriquement, si je peux couper les coûts suffisamment, on devrait pouvoir devenir profitable sans plus rien vendre» Stratégie Marketing et CRM: Le Client Est Un Capital Jean - Charles Neau La croissance

Plus en détail

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace 1 Table of Contents 3 Manque de centralisation 4 Manque de données en temps réel 6 Implémentations fastidieuses et manquant de souplesse 7

Plus en détail

La simulation multi-agent pour le design intégré des réseaux et de leur système de pilotage. Réseau de création de valeur

La simulation multi-agent pour le design intégré des réseaux et de leur système de pilotage. Réseau de création de valeur La simulation multi-agent pour le design intégré des réseaux et de leur système de pilotage Sophie D Amours Ph.D. Professeure, Université Laval Directrice, Consortium de recherche FOR@C Chaire de recherche

Plus en détail

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation?

satisfaction client Relation client : satisfaction? fidélisation? Relation client : satisfaction? fidélisation? Un pilier fondamental de la GRC : la satisfaction client La gestion de la relation client Les missions de l entreprise Créer de la valeur pour les clients

Plus en détail

LA CONDUITE DE L ACTION COMMERCIALE

LA CONDUITE DE L ACTION COMMERCIALE LA CONDUITE DE L ACTION COMMERCIALE Une fois les objectifs fixés pour son équipe, le manageur doit définir une stratégie et mettre en place un plan d actions. Outil de prévision et de planification, ce

Plus en détail

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets

Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Pilotez, ajustez et optimisez votre portefeuille de projets Intervenants 2 octobre 2014 Marianne Delétang Consultante Sénior Atos Grégory Sabathé Responsable Marketing NQI La solution web collaborative

Plus en détail

L ERP mobile répond aux challenges des entreprises! RP mobile. challenges

L ERP mobile répond aux challenges des entreprises! RP mobile. challenges L ERP mobile répond aux challenges des entreprises! RP mobile challenges L ERP mobile répond aux challenges des entreprises! Pour les moyennes et grandes entreprises, avoir un accès rapide, sécurisé et

Plus en détail

Cloud Ecosystem Forum ISV - 5 Juillet 2013. Transformation des business model vers le Cloud

Cloud Ecosystem Forum ISV - 5 Juillet 2013. Transformation des business model vers le Cloud Cloud Ecosystem Forum ISV - 5 Juillet 2013 Transformation des business model vers le Cloud En guise de préambule Que cela soit pour faire croître leur business ou bien pour le protéger, les ISV évolueront

Plus en détail

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant

Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant Les clés de la Réussite Une offre performante, la clé du succès Techniques Marketing pour PME, TPE et Indépendant E-learning 14 heures Tarif : 490 Le manque d approche Marketing pénalise les petites structures.

Plus en détail

Master in International and European Business - Year 2

Master in International and European Business - Year 2 semestre CODE Nb choix CODE Intitulé UE ECTS Code Matière Matières enseignées module horaire EM054M34 IFRS Principles: The Keys to Understand Financial Statements 20 EM1F5M41 International Strategy 20

Plus en détail

La démarche d intelligence économique

La démarche d intelligence économique PROGRAMME D APPUI AU COMMERCE ET À L INTÉGRATION RÉGIONALE Un programme financé par l Union européenne RENFORCEMENT DE LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES ET INTELLIGENCE ECONOMIQUE MARINA SAUZET CONSULTANTE

Plus en détail

Utiliser Internet pour les achats

Utiliser Internet pour les achats L évolution de la fonction achats, ces dernières années, s est encore accélérée sous l impulsion d Internet. La conjonction d éléments différents, tels la reconnaissance de l importance économique des

Plus en détail

Course List for Exchange Students PGE Program 2014-2015

Course List for Exchange Students PGE Program 2014-2015 Course List for Exchange Students PGE Program 2014-2015 Course code Course title Semester Credit Language EM145M42 Advance Seminar of Cases in Finance 1 3 en EM1F4M52B1 Basics in Financial Analysis 1 3

Plus en détail

Le Marketing au service des IMF

Le Marketing au service des IMF Le Marketing au service des IMF BIM n 06-20 février 2002 Pierre DAUBERT Nous parlions récemment des outils d étude de marché et de la clientèle créés par MicroSave-Africa, qui s inscrit dans la tendance

Plus en détail

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris

Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Jeudi 27 juin 2013 Au Grand Hôtel Opéra, Paris Une étude sur : «La Supply Chain comme facteur clé de compétitivité» A l'initiative de Réalisée par Pour le compte de Une étude basée sur un nombre significatif

Plus en détail

Digital Purchasing. Comment la digitalisation des Achats permet la maîtrise intégrée des dépenses de l entreprise?

Digital Purchasing. Comment la digitalisation des Achats permet la maîtrise intégrée des dépenses de l entreprise? Digital Purchasing Comment la digitalisation des Achats permet la maîtrise intégrée des dépenses de l entreprise? Le «digital purchasing» : vers une maîtrise intégrée des dépenses de l entreprise Si beaucoup

Plus en détail

LD EXPERTISE Laurent DAVID - 06 26 80 22 56 laurent.david@ldexpertise.com

LD EXPERTISE Laurent DAVID - 06 26 80 22 56 laurent.david@ldexpertise.com Valorisation de l entreprise par son activité commerciale «Si le navigateur ne sait pas dans quel port il se situe ni vers quel port il doit se diriger, aucun vent ne lui sera favorable» Sénèque Marge

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

1. DÉFINITION DU MARKETING

1. DÉFINITION DU MARKETING 1. DÉFINITION DU MARKETING 1.1 DÉFINITIONS 1.2 PRÉDOMINANCE DU CLIENT 1.3 ÉLARGISSEMENT DU CHAMP D APPLICATION 1.4 SATISFACTION DU CLIENT ET CRM 1 1.1 DÉFINITIONS 1. Marketing 2. Acteurs du marketing 3.

Plus en détail

SOCIAL INTELLIGENCE BUSINESS RESULTS

SOCIAL INTELLIGENCE BUSINESS RESULTS SOCIAL INTELLIGENCE BUSINESS RESULTS Faire de l écoute et de l analyse des réseaux sociaux un outil stratégique pour une marque Intervention 28/11/2014 Les marques et Internet Perspective sur 20 ans 1995

Plus en détail

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE La logistique représentait traditionnellement l activité allant de la mise à disposition des produits finis par l usine ou le négociant jusqu à la

Plus en détail

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France

L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France L'impact économique total (Total Economic Impact ) de PayPal France Sebastian Selhorst Consultant TEI Forrester Consulting 29 Mars 2011 1 2011 Forrester Research, Inc. Reproduction 2009 Prohibited Forrester

Plus en détail

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion Données des SIM Bases de données produits Identification, caractéristiques techniques, caractéristiques commerciales (prix, unités de vente, fournisseurs), état des stocks, ventes réalisées Bases de données

Plus en détail

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM.

LE DISPLAY RÉVOLUTION. De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée. Janvier 2012 LIVRE BLANC ACXIOM. LIVRE BLANC ACXIOM LE DISPLAY EN PLEINE RÉVOLUTION De l achat d espace publicitaire classique à la gestion d audience ciblée Janvier 2012 Frédéric GRELIER Directeur Europe développement produits Acxiom

Plus en détail

LES PARTICULARITES DU PROCESSUS DECISIONNEL D ACHAT SUR LE MARCHE D ASSURANCES 511

LES PARTICULARITES DU PROCESSUS DECISIONNEL D ACHAT SUR LE MARCHE D ASSURANCES 511 LES PARTICULARITES DU PROCESSUS DECISIONNEL D ACHAT SUR LE MARCHE D ASSURANCES 511 Petrescu Marian Faculté de Commerce Ioncică Maria Faculté de Commerce Petrescu Eva-Cristina Faculté de Marketing Ioncică

Plus en détail

Human Relationship Management

Human Relationship Management Human Relationship Management LE MONDE CHANGE, LES ENTREPRISES AUSSI. Les transformations permanentes issues de la révolution digitale modifient profondément les Business Models des entreprises. Menaces

Plus en détail

Le marketing appliqué: Instruments et trends

Le marketing appliqué: Instruments et trends Le marketing appliqué: Instruments et trends Björn Ivens Professeur de marketing, Faculté des HEC Université de Lausanne Internef 522 021-692-3461 / Bjoern.Ivens@unil.ch Le marketing mix Produit Prix Communication

Plus en détail

MRK 2106 MARKETING RELATIONNEL Hiver 2010 3 crédits Mercredi de 8h30 à 11h20

MRK 2106 MARKETING RELATIONNEL Hiver 2010 3 crédits Mercredi de 8h30 à 11h20 MRK 2106 MARKETING RELATIONNEL Hiver 2010 3 crédits Mercredi de 8h30 à 11h20 Site Web du cours : http://www.webct.ulaval.ca Professeur : Coordonnées : Courriel : Téléphone : Fax : Disponibilités : Soutien

Plus en détail

La Business Intelligence & le monde des assurances

La Business Intelligence & le monde des assurances Conseil National des Assurances Séminaire - Atelier L information au service de tous Le 09 Novembre 2005 La Business Intelligence & le monde des assurances Karim NAFIE Regional Presales Manager EEMEA Operations

Plus en détail

La segmentation et le ciblage : principaux piliers de la stratégie Marketing de l entreprise Par M.B

La segmentation et le ciblage : principaux piliers de la stratégie Marketing de l entreprise Par M.B La segmentation et le ciblage : principaux piliers de la stratégie Marketing de l entreprise Par M.B Pour bien servir son marché, une entreprise doit mettre en œuvre une démarche en trois temps : segmentation,

Plus en détail

Le marketing stratégique

Le marketing stratégique Chapitre2 Le marketing stratégique I. La démarche stratégique La démarche marketing comporte trois phases : analyse, planification et mise en œuvre. II. Le diagnostic stratégique Le diagnostic stratégique

Plus en détail

MANAGEMENT ET TECHNIQUES D ACHATS. 1. Sensibiliser à la dimension stratégique de l Achats à travers des exemples concrets d entreprises industrielles

MANAGEMENT ET TECHNIQUES D ACHATS. 1. Sensibiliser à la dimension stratégique de l Achats à travers des exemples concrets d entreprises industrielles Natacha TREHAN - 12h MANAGEMENT ET TECHNIQUES D ACHATS Contact : natacha.trehan@iae-grenoble.fr OBJECTIFS : 1. Sensibiliser à la dimension stratégique de l Achats à travers des exemples concrets d entreprises

Plus en détail

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM

Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Tirez plus vite profit du cloud computing avec IBM Trouvez des solutions de type cloud éprouvées qui répondent à vos priorités principales Points clés Découvrez les avantages de quatre déploiements en

Plus en détail

Marketing 1 to 1. Gilles Enguehard. DG société Atenys - Conseil & Management. genguehard@atenys.com

Marketing 1 to 1. Gilles Enguehard. DG société Atenys - Conseil & Management. genguehard@atenys.com Marketing 1 to 1 Gilles Enguehard DG société Atenys - Conseil & Management genguehard@atenys.com Le marketing one to one 1. Bref historique 2. Les différentes formes de personnalisation 3. Internet : un

Plus en détail

Présentation GRILOG. Février 2013

Présentation GRILOG. Février 2013 Présentation GRILOG Février 2013 Sujet / Agenda Comment maximiser ses performances commerciales et services à l aide d un CRM métier Editeur/intégrateur? Agenda: La filière de l édition de logiciel : Les

Plus en détail

Famille de métiers. achats. // Acheteur international. // Agent acheteur (market representative)

Famille de métiers. achats. // Acheteur international. // Agent acheteur (market representative) achats Famille de métiers achats // Acheteur international L acheteur a pour mission de sélectionner la meilleure offre de produits sur un marché donné selon la stratégie marketing et commerciale de l

Plus en détail

La gestion de la relation client (CRM)

La gestion de la relation client (CRM) La gestion de la relation client (CRM) HISTORIQUE De l ère de la consommation de masse : Produits et services standardisés Consommation indifférenciée Au retour de la consommation personnalisée : Produits

Plus en détail

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011

Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Le succès du multicanal intégré en assurance auto Séminaire innovation CHEA 5 mai 2011 Véronique Brionne Marilyn Faugas Karine Paul Jean-Christophe Boccon-Gibod Sommaire 1. Pourquoi avons-nous choisi Progressive?

Plus en détail

Petit déjeuner PME & Start-up: "Créer et optimiser sa force de vente"

Petit déjeuner PME & Start-up: Créer et optimiser sa force de vente Petit déjeuner PME & Start-up: "Créer et optimiser sa force de vente" Comment gérer optimalement une force de vente directe et indirecte internationale au sein d'une entreprise déjà structurée? Stefan

Plus en détail

La relation client constitue un axe progrès stratégique pour toutes les entreprises.

La relation client constitue un axe progrès stratégique pour toutes les entreprises. Relation client PME PMI attention danger! Résumé La relation client constitue un axe progrès stratégique pour toutes les entreprises. Nous essaierons de montrer, dans cet article, que la relation client

Plus en détail

5 CONSEILS POUR VOUS LANCER

5 CONSEILS POUR VOUS LANCER 5 CONSEILS POUR VOUS LANCER SUR LES MARKETPLACES Stéphane Jauffret co-fondateur de Sellermania Stéphane JAUFFRET Fondateur et PDG de Sellermania Le potentiel des places de marché est très élevé 18% du

Plus en détail

FORUM MATINAL: Mercredi 23 Novembre 2011

FORUM MATINAL: Mercredi 23 Novembre 2011 FORUM MATINAL: Mercredi 23 Novembre 2011 INTRODUCTION: Philippe CHEY, Président du SYPEMI SYPEMI Le Syndicat professionnel des entreprises de multiservice immobilier et de Facilities management Chiffres

Plus en détail

L ampleur de la relation client-fournisseur : le cas des alliances logistiques

L ampleur de la relation client-fournisseur : le cas des alliances logistiques L ampleur de la relation client-fournisseur : le cas des alliances logistiques Valentina CARBONE SPLOT-INRETS, Systèmes Productifs, Organisation Logistique et Transport Institut National de Recherche sur

Plus en détail

Marketing 1 to 1. Gilles Enguehard. DG société Atenys - Conseil & Management. Le marketing one to one. 1. Bref historique

Marketing 1 to 1. Gilles Enguehard. DG société Atenys - Conseil & Management. Le marketing one to one. 1. Bref historique Marketing 1 to 1 Gilles Enguehard DG société Atenys - Conseil & Management genguehard@atenys.com Le marketing one to one 1. Bref historique 2. Les différentes formes de personnalisation 3. Internet : un

Plus en détail

Les spécificités du marketing B to B

Les spécificités du marketing B to B 1 Les spécificités du marketing B to B 1.1 Des contextes business to business variés Loin de représenter un contexte homogène, le business to business recouvre en réalité des contextes très différents.

Plus en détail

PROFILS METIERS (Semestre 9)

PROFILS METIERS (Semestre 9) ENSEIGNEMENTS ACADEMIQUES DU DEPARTEMENT Management et Entrepreneuriat (2014-2015) PROFILS METIERS (Semestre 9) Ancré au cœur des connaissances transversales en sciences de gestion issues des deux premières

Plus en détail

Presentation CMS Debacker. Bruxelles, 25 Octobre 2012

Presentation CMS Debacker. Bruxelles, 25 Octobre 2012 Presentation CMS Debacker Bruxelles, 25 Octobre 2012 1 Agenda 1. Aperçu de Lampiris 2. Notre approche sourcing 3. La gestion du déséquilibre du renouvelable 4. Les futurs opportunités pour gérer la flexibilité

Plus en détail

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité MIL GB/OB/LK -1- Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité Professeur Gérard BAGLIN Département MIL baglin@hec.fr - 33 1 39 67 72 13 MIL www.hec.fr/mil -2- Les déterminants financiers EVA : Economic

Plus en détail

Marketing Management, 11 e éd.

Marketing Management, 11 e éd. Marketing Management, 11 e éd. Philip Kotler, Bernard Dubois & Delphine Manceau Table des matières détaillée Les innovations de cette nouvelle édition De nouveaux thèmes et une nouvelle structure De nouveaux

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Livre Blanc Oracle Mars 2009 Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Introduction Pour relancer l économie, le gouvernement des États-Unis, l Union Européenne et la Chine ont développé

Plus en détail

Développement Agile des organisations et des hommes

Développement Agile des organisations et des hommes Développement Agile des organisations et des hommes Le développement RH aujourd hui Des problématiques récurrentes de recrutements et de fidélisation dans le secteur de l IT Des acteurs segmentés par compétences

Plus en détail

systèmes d information Objectifs de la séance

systèmes d information Objectifs de la séance Le lien entre stratégie et systèmes d information Wal-mart Marie-Hélène Delmond delmond@hec.fr Objectifs de la séance Comprendre le lien entre stratégie et systèmes d information La structure d un secteur

Plus en détail

UQÀM UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL ÉCOLE DES SCIENCES DE LA GESTION DOCTORAT CONJOINT EN ADMINISTRATION MÉTHODES DE RECHERCHE EN GESTION ADM 9201

UQÀM UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL ÉCOLE DES SCIENCES DE LA GESTION DOCTORAT CONJOINT EN ADMINISTRATION MÉTHODES DE RECHERCHE EN GESTION ADM 9201 UQÀM UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL ÉCOLE DES SCIENCES DE LA GESTION DOCTORAT CONJOINT EN ADMINISTRATION MÉTHODES DE RECHERCHE EN GESTION ADM 9201 Plan de cours Cataldo Zuccaro, MBA, Ph.D. Département

Plus en détail

Master de Recherche : Stratégie STRATEGIE. Table des matières

Master de Recherche : Stratégie STRATEGIE. Table des matières STRATEGIE Table des matières 1 INTRODUCTION : l impact de l environnement sur la performance S appuyer sur une étude 1970 dans une entreprise Générale Electrice avec le thème : «performance driven» en

Plus en détail

PL M, moteur de performance dansl industrie automobile

PL M, moteur de performance dansl industrie automobile PL M, moteur de performance dansl industrie automobile 13 mai 2003 - Strasbourg PL M, moteur de performance dans l industrie Agenda L innovation produitau coeur de la compétitivité:lesenjeux Les contraintes

Plus en détail

L Agence Marketing de vos Projets

L Agence Marketing de vos Projets L Agence Marketing de vos Projets Présentation 2011 Etudes Marketing & Marketing Direct Pierre Souillard Marketing Manager + 33 (0)6 11 73 06 57 Sommaire Etudes Marketing Marketing Direct L'Agence Marketing

Plus en détail

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance

Présentation. Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance Présentation Philippe Bouaziz, Président Stéphane Conrard, Directeur Général Délégué - Finance 1 Prodware en bref Editeur de briques logicielles sectorielles et métiers Intégrateur hébergeur des grands

Plus en détail

Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises

Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises BROCHURE SOLUTION Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises Sur un marché aussi compétitif que celui des Petites et Moyennes Entreprises, le temps et l efficacité sont deux valeurs prioritaires

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Ines Gabarret. ines.gabarret@gmail.com ines.gabarret@edcparis.edu

CURRICULUM VITAE. Ines Gabarret. ines.gabarret@gmail.com ines.gabarret@edcparis.edu CURRICULUM VITAE Ines Gabarret ines.gabarret@gmail.com ines.gabarret@edcparis.edu EDUCATION 2009 University of Montpellier, Montpellier, France PhD Entrepreneurship 2003 University of CEMA (UCEMA), Buenos

Plus en détail

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club Réunion des membres du 7 juin 2011 «Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Comment faciliter la gestion journalière d un commerce ou d une TPE par l utilisation d outils TIC? L adoption d outils TIC mais

Plus en détail

différent de votre consultant favori habituel de votre expérience passée de services Solving for Strategy in ICT

différent de votre consultant favori habituel de votre expérience passée de services Solving for Strategy in ICT Pourquoi Lingua Franca est différent de votre fournisseur habituel de solution BI et CRM de votre consultant favori habituel de votre expérience passée de services professionnels Effacer les frontières

Plus en détail

Xerox Au service du marketing d entreprise

Xerox Au service du marketing d entreprise Xerox Au service du marketing d entreprise Marketing Direct, 1 To 1, Transpromo Christophe Montané Xerox Global Services Page 1 ESC Lille 22 Octobre Seminaire Marketing Direct - Le Groupe Xerox en quelques

Plus en détail