Entre 2 cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Entre 2 cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte"

Transcription

1 Entre cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte

2 gamme 4 problématiques 4 solutions 4 ENTRE CULTURES DE PRODUCTION, I-SOL APPORTE À LA TERRE DES ÉLÉMENTS NUTRITIFS QUI AMÉLIORENT LA QUALITÉ DU SOL, PERMETTANT D ÉCONOMISER DES INTRANTS TOUT EN RÉPONDANT À LA RÉGLEMENTATION ACTUELLE. Réglementaire Répond aux exigences de la directive Nitrate. Mélange éligible SIE Agronomique Fixe les éléments nutritifs (N,P, K). Struture le sol. Améliore la vie microbienne du sol. Réduction de la population de nématodes Réduction de la pression adventices Source de nectar Lutte contre l érosion. Limite le parasitisme. Accompagne les nouvelles techniques d implantations. Economique Réduit le poste fertilisation. Valorisation en fourragères. Facilite le travail du sol. Environnementale Préserve la biodiversité. Piège le carbone atmosphérique. Améliore la qualité de l eau.

3 Couverts grandes cultures La gamme I-SOL couverts grandes cultures se positionne entre deux cultures de vente. Purs ou associés, ce sont de véritables outils agronomiques. Ils ont de multiples effets bénéfiques : Ils couvrent physiquement le sol pendant l automne / l hiver, Ils entretiennent la vie du sol, Ils absorbent le surplus d azote, Ce sont des réservoirs à biodiversité. Ils contribuent à l amélioration de la fertilité des sols. Ils permettent de contrôler adventices, ravageurs et maladies. Ils peuvent entraîner une augmentation visible des rendements. ESPÈCE ESPÈCES PURES VARIÉTÉ DOSE kg/ha MOUTARDE CLASSIQUE TRÈS TARDIVE VERTE 8 à 5 MOUTARDE CLASSIQUE TARDIVE CADOR 8 à 5 MOUTARDE ANTI-NÉMATODE TARDIVE CARLINE 8 à 5 MOUTARDE ANTI-NÉMATODE TRÈS TARDIVE SIBELIUS 8 à 5 RADIS CLASSIQUE IRIS 5 à 0 5 RADIS ANTI-NÉMATODE MERCATOR / CANAVARO 5 à 0 5 RADIS ANTI-NÉMATODE double résistance DOUBLET / CARWOODI 5 à 0 5 PHACÉLIE AVOINE STRIGOSA PRATEX / AMAZONE 5 5 SEIGLE FORESTIER CONDT. en kg NAVETTE CARLINDA 0 5 ESPÈCES À ASSOCIER En association LENTILLE ANICIA 5 à 0 5 TRÈFLE INCARNAT CARMINA / CAMAURO 5 à 0 0 TRÈFLE D'ALEXANDRIE - 5 à 0 0 VESCE DE PRINTEMPS CANDY / CARAVELLE 0 à 5 5 MÉLANGES Possibilité de conditionnement en BIG BAG AVOINE PRATEX + VESCE DE PRINTEMPS CANDY I-SOL MIX 5 5 PHACÉLIE + AVOINE PRATEX + VESCE DE PRINTEMPS CANDY + MOUTARDE CARLINE PHACÉLIE + LENTILLE ANICIA + MOUTARDE CARLINE + VESCE DE PRINTEMPS CARAVELLE I-SOL RUSTIK 5 à 0 5 I-SOL CÉRÉAL 5 à 0 5 TRÈFLE D ALEXANDRIE + PHACÉLIE + + VESCE DE PRINTEMPS CARAVELLE + MOUTARDE CARLINE I-SOL AZOTE 5 à 0 5 MOUTARDE ANTI-NÉMATODE CARLINE + TRÈFLE D ALEXANDRIE I-SOL PACK 0 5 SARRASIN + TRÈFLE D ALEXANDRIE I-SOL DIRECT 5 5 AVOINE PRATEX + VESCE DE PRINTEMPS CARAVELLE + RADIS ANTI-NEMATODE MERCATOR I-SOL MAX 5 à 0 5 SEIGLE + AVOINE PRATEX I-SOL HIVER 5 5 MOUTARDE CARLINE + RADIS ANTI-NEMATODE MERCATOR I-SOL STRUCTURE 0 5 AVOINE PRATEX + PHACELIE I-SOL BLUEFIELD 5 5 Semences de France Fourragères & Gazons est aussi en mesure de répondre à vos demandes spécifiques

4 Cultures dérobées La gamme I-SOL cultures dérobées se positionne entre deux cultures principales. Pures ou en mélanges, les cultures dérobées ont le même rôle qu un CIPAN. Leur intérêt est de produire une grande quantité de biomasse en peu de temps pour être récoltée et valorisée en fourrage. ESPÈCE VARIÉTÉ DOSE kg/ha CONDT. en kg ESPÈCES PURES COLZA FOURRAGER WILMA 8 à 0 0 CHOU FOURRAGER POLYCAUL / PROTEOR à 4 NAVETTE CARLINDA 0 5 RGI FLAVIA / SPINEA / BENDIX 0 à 5 0 et 5 MOHA Type BIGARRÉ 5 5 AVOINE STRIGOSA PRATEX / AMAZONE 50 5 ESPÈCES À ASSOCIER TRÈFLE INCARNAT CARMINA / CAMAURO 0 à 5 0 TRÈFLE D'ALEXANDRIE - 0 à 5 0 TRÈFLE DE PERSE TRÈFLE SQUAROSUM - 0 à 5 0 TRÈFLE MICHELI BORDER 5 0 VESCE DE PRINTEMPS CANDY / CARAVELLE 0 à 40 5 VESCE VELUE GOLIATH 0 à 5 5 MÉLANGE DE TRÈFLES ANNUELS ADDITRÈFLES FLASH ADDITRÈFLES HIVERNANT 0 à 5 0 POIS FOURRAGER ARKTA / PICAR 0 5 MÉLANGES En association Possibilité de conditionnement en BIG BAG RGI SPINEA + TRÈFLE DE MICHELI BORDER MÉLIOS N'RGI 5 5 RGI SPINEA + TRÈFLE DE MICHELI BORDER + TRÈFLE INCARNAT CARMINA + TRÈFLE SQUAROSUM MÉLIOS N'RGI MAX 5 5 RGI SPINEA + TRÈFLE INCARNAT CARMINA + TRÈFLE SQUAROSUM MÉLIOS N RGI PRO 5 5 MOHA + TRÈFLE D'ALEXANDRIE I-SOL ESTIVAL 0 à 5 5 AVOINE PRATEX + VESCE DE PRINTEMPS CANDY I-SOL MIX 50 à 60 5 Semences de France Fourragères & Gazons est aussi en mesure de répondre à vos demandes spécifiques 4

5 Couverts faunistiques La gamme I-SOL couverts faunistiques a pour but de favoriser la biodiversité et l abondance du gibier. Les espèces ont été choisies pour leur potentiel grainier et, afin d apporter de la nourriture pour le petit et grand gibier. Les couverts faunistiques offrent à la faune sauvage un abri naturel efficace contre les prédateurs et le climat. Ils couvrent rapidement le sol, ce qui concurrence le développement des adventices et limite les risques de ruissellements et d érosions. ESPÈCE ESPÈCES PURES VARIÉTÉ DOSE kg/ha CONDT. en kg MAÏS GRAIN CHASSE - doses /ha graines SORGHO GRAIN SORGHO FOURRAGER SUDAL 5 5 SARRASIN - 40 à 50 0 et 5 COLZA type WILMA 8 à 0 0 LUZERNE ASMARA 5 0 MILLET Type SUNRISE 0 5 ESPÈCES À ASSOCIER CHOU FOURRAGER POLYCAUL / PROTEOR à 4 MÉLANGES Possibilité de conditionnement en BIG BAG SARRASIN + MILLET + MOHA + VESCE + SORGHO GRAIN En association I-SOL ST HUBERT 40 0 RGA + TRÈFLE PERSE + TRÈFLE VIOLET + PHACÉLIE I-SOL PROCHASSE 0 à 5 0 Semences de France Fourragères & Gazons est aussi en mesure de répondre à vos demandes spécifiques 5

6 Couverts mellifères La gamme I-SOL couverts mellifères est composée d espèces choisies pour leur potentiel nectarifère important. La floraison très étalée des mélanges permet de fournir aux abeilles une offre alimentaire durable et de qualité en pollen et nectar. ESPÈCE ESPÈCES PURES OU À ASSOCIER VARIÉTÉ DOSE kg/ha PHACÉLIE - 8 à 0 0 TRÈFLE VIOLET - 5 à 0 0 TRÈFLE INCARNAT CARMINA / CAMAURO 0 à 5 0 TRÈFLE DE PERSE - 5 à 0 0 TRÈFLE D ALEXANDRIE - 5 à 0 0 TRÈFLE SQUAROSUM - 0 à 5 0 TRÈFLE HYBRIDE - 0 à 5 0 TRÈFLE MICHELI BORDER 0 0 TRÈFLE BLANC SAINFOIN EN COSSE Type double coupe 00 à 0 5 VESCE COMMUNE CANDY 50 5 LUZERNE ASMARA / SALSA 5 0 LOTIER MÉLILOT - 5 à 0 5 MÉLANGES PHACÉLIE + SAINFOIN + TRÈFLE PERSE + MÉLILOT + TRÈFLE VIOLET CONDT. en kg I-SOL PRONECTAR 0 0 FLEURS PLURI-ANNUELLES I-SOL ARLEQUIN à 5 FLEURS ANNUELLES HAUTES (60 À 0 CM) I-SOL CASCABEL à 5 FLEURS ANNUELLES BASSES (50 À 60 CM) I-SOL CHANCELOR à 5 Semences de France Fourragères & Gazons est aussi en mesure de répondre à vos demandes spécifiques 6

7 Outil d Aide à la Décision Couverts Grandes cultures Le choix d une espèce ou d un mélange passe par la prise en compte du précédent, de la culture suivante et de la rotation. Une bonne rotation limitera d éventuels problèmes de parasitismes. Sélectionnez la culture précédente Sélectionnez la culture suivante Trouvez la solution Couvert Grande Culture qui vous convient CULTURE SUIVANTE CULTURE PRÉCÉDENTE Hiver Céréales à paille Printemps Maïs grain Tournesol Betterave Protéagineux Pomme de terre Moutarde Moutarde Moutarde* Céréales à paille Protéagineux I-SOL DIRECT Moutarde très tardive Moutarde très tardive Moutarde très tardive Radis Phacélie Navette Radis Phacélie Navette Phacélie Radis* Phacélie Navette I-SOL MIX I-SOL CÉRÉAL I-SOL RUSTIK I-SOL AZOTE I-SOL PACK I-SOL STRUCTURE Phacélie Radis* Pratex Navette Maïs grain Betterave Pomme de terre Tournesol Seigle forestier I-SOL HIVER Possibilité de semis sous-couvert pour Maïs et Tournesol La réglementation sur les légumineuses dans les couverts intercultures pouvant varier d un département à l autre, se référer à l arrêté préfectoral. Vert = Très efficace Orange = Efficacité moyenne Rouge = Possible, mais non adapté *anti nématode 7

8 Cultures dérobées Une culture dérobée a besoin de à 4 mois pour produire beaucoup de biomasse. Selon les rotations, certaines seront plus adaptées que d autres. La conduite de la parcelle (date de semis, date de récolte, herbicides.) aidera à préciser son choix. Sélectionnez la culture précédente Sélectionnez la culture suivante Trouvez la solution Culture dérobée qui vous convient CULTURE SUIVANTE CULTURE PRÉCÉDENTE Céréales à paille Hiver Printemps Protéagineux Betterave fourragère Maïs Sorgho Tournesol Prairie Céréales à paille Protéagineux Moha I-SOL ESTIVAL RGI alternatif Moha RGI alternatif Avoine Moha RGI Avoine MÉLIOS N RGI RGI Avoine RGI Avoine Moha I-SOL ESTIVAL MÉLIOS N RGI MAX I-SOL MIX MÉLIOS N RGI PRO Maïs et sorgho ensilage Possibilité de semis sous-couvert MÉLIOS RGI N RGI Possibilité de semis sous-couvert Maïs grain Betterave fourragère Tournesol La réglementation sur les légumineuses dans les couverts intercultures pouvant varier d un département à l autre, se référer à l arrêté préfectoral. Vert = Très efficace Possibilité de semis sous-couvert Orange = Efficacité moyenne Possibilité de semis sous-couvert

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson

Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Démonstration d implantation des engrais verts après moisson Mercredi 2 juillet 2014 14 h - Ittenheim Edouard Cholley Félix Meyer Gérald Huber Introduction Voir les couverts végétaux, comme un outil agronomique

Plus en détail

Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine

Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine GUIDE PRATIQUE POUR LES AGRICULTEURS JUIN 2012 Couverture du sol en interculture : Choisir un couvert adapté à ses besoins Bilan de 10 années d expérimentation en Lorraine Pourquoi implanter un couvert?

Plus en détail

Chambre d Agriculture des Vosges. Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie

Chambre d Agriculture des Vosges. Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie Chambre d Agriculture des Vosges Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie Autoproduire des protéines sur mon exploitation, Un pas vers plus d autonomie Une culture

Plus en détail

DIRECTIVE NITRATES : LES CONTRAINTES SUR LA GESTION DE L INTERCULTURE

DIRECTIVE NITRATES : LES CONTRAINTES SUR LA GESTION DE L INTERCULTURE CHOISIR ET REUSSIR SON COUVERT VEGETAL PENDANT L INTERCULTURE EN AB Cameline (S.Minette, CRA PC) Moutarde, phacélie, avoine, trèfles mais aussi, sarrasin, navette, lentille, moha Tous ces couverts végétaux

Plus en détail

Couverts végétaux. Couverts végétaux. De multiples avantages

Couverts végétaux. Couverts végétaux. De multiples avantages Couverts végétaux Couverts végétaux De multiples avantages Protège le sol contre l'érosion Moins d impact des gouttes de pluie. Réduction du ruissellement. Favorise la vie microbienne par les apports de

Plus en détail

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013

Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Journées portes ouvertes ECOPHYTO 18-11-2013 Principe: Favoriser la biodiversité fonctionnelle sur l exploitation -Impact très souvent sous estimé de la faune auxiliaire naturellement présente -Importance

Plus en détail

Un petit compte-rendu d'un tour de plaine chez Sylvain et Jérôme Rétif, en Loir et Cher.

Un petit compte-rendu d'un tour de plaine chez Sylvain et Jérôme Rétif, en Loir et Cher. {{Et voici les notes de Guillaume Bodovillé}} Un petit compte-rendu d'un tour de plaine chez Sylvain et Jérôme Rétif, en Loir et Cher. Sylvain et Jérôme exploitent 270 ha en propre et 50 ha à façon. Sur

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France Association Française pour la Production Fourragère Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France - 2014 - PRÉAMBULE Les préconisations fournies ici constituent un guide

Plus en détail

DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions

DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions DIRECTIVE NITRATES ZONE VULNERABLE 4ème Programme d Actions Novembre 2010 CHAMBRE D AGRICULTURE 47 4ème Programme d Actions ZONE VULNERABLE Quelle zone? 93 communes 2466 exploitations 94425 ha 4ème Programme

Plus en détail

Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES

Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES Synthèse des expérimentations 2010-2011 Région Lorraine Le Mot du Président : 2012, 3 ème année du Schéma de Développement

Plus en détail

Récolte ensilage immature ou Grains riches en protéines

Récolte ensilage immature ou Grains riches en protéines Guide Technique 2015 Récolte ensilage immature ou Grains riches en protéines Pour s affranchir du risque de sécheresse estivale OBJECTIF Cette pratique sécurise les stocks fourragers en diversifiant les

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

COUVERT CARACTÉRISTIQUES VÉGÉTAL PENDANT L INTERCULTURE EN AB : DES ESPÈCES LES ÉTAPES DE LA MÉTHODE DE CHOIX DU COUVERT VÉGÉTAL SOMMAIRE :

COUVERT CARACTÉRISTIQUES VÉGÉTAL PENDANT L INTERCULTURE EN AB : DES ESPÈCES LES ÉTAPES DE LA MÉTHODE DE CHOIX DU COUVERT VÉGÉTAL SOMMAIRE : COUVERT VÉGÉTAL PENDANT L INTERCULTURE EN EN AB : CARACTÉRISTIQUES DES ESPÈCES Cameline (S.Minette) Ceci est un recueil d une quarantaine de fiches espèces de couverts végétaux utilisés en interculture

Plus en détail

Connaître les différentes espèces fourragères

Connaître les différentes espèces fourragères Connaître les différentes espèces fourragères Les graminées pérennes dominantes F29 - Le Brome F30 - Le dactyle F31 - La fétuque élevée F32 - Les ray-grass d Italie et Hybrides F33 - Le ray-grass anglais

Plus en détail

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé

Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Fiche technique mise à jour : février 2014 Association Couvert végétal - Cycle ultra court Interculture courte pour optimiser le rendement des blés sur blé Pour sécuriser et déplafonner les rendements

Plus en détail

D après l enquête 2011 sur les pratiques culturales, environ 230 000 ha étaient semés en semis-direct, essentiellement dans des résidus de culture.

D après l enquête 2011 sur les pratiques culturales, environ 230 000 ha étaient semés en semis-direct, essentiellement dans des résidus de culture. Sommaire De quoi parle t-on? Intérêts et points de vigilance Du concept à la technique Regards croisés De quoi parle-t-on? Le Semis-Direct sous Couverture Végétale (SDCV) consiste à associer arrêt du travail

Plus en détail

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne

Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne Visite Colza Sécuriser l implantation du colza à l automne ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ Lundi 12 mai 2014 Villedieu sur Indre (36) Retrouvez les supports présentés

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES

CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES CONTRIBUTION EN AZOTE EN PROVENANCE DES ENGRAIS VERTS DE LÉGUMINEUSES Les systèmes de production végétale en régie biologique font souvent appel aux engrais verts dans la rotation des cultures. Ces plantes

Plus en détail

Adapter les techniques d implantation à chaque situation

Adapter les techniques d implantation à chaque situation Adapter les techniques d implantation à chaque situation Jérôme LABREUCHE Damien BRUN Pôle Agro-équipement Les techniques d implantation ont souvent un impact limité sur le rendement Les techniques d implantation

Plus en détail

Le verdissement de la Politique agricole commune

Le verdissement de la Politique agricole commune Jean Claude VAN SCHINGEN Direction des surfaces agricoles Département des Aides Le verdissement de la Politique agricole commune en Région wallonne Présentations Septembre octobre 2014 1. Limite de l exposé

Plus en détail

Fourrages et production de protéines

Fourrages et production de protéines A. Devouard (Prolea) Fourrages et production de protéines Huyghe C. Direction Scientifique Agriculture INRA - Paris En hommage à Jean-Claude Simon Pourquoi se préoccuper de protéines? Alimentation animale

Plus en détail

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent!

Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Maintenir ses marges, tout en limitant l usage des intrants, des pistes existent! Les essais présentés dans ce document font état des références actuellement disponibles sur les systèmes économes en intrants

Plus en détail

TCS, strip-till et semis direct

TCS, strip-till et semis direct Témoignage dethierry Lesvigne Polyculture Elevage Bovin Lait La Bernaudie 24 480 ALLES- SUR-DORDOGNE Depuis 2008, Thierry Lesvigne a choisi repenser l ensemble de son système agronomique et a arrêté définitivement

Plus en détail

AMÉNAGEMENTS. ibis. Espaces de biodiversité. avec la contribution financière du compte d affectation spéciale «Développement agricole et rural»

AMÉNAGEMENTS. ibis. Espaces de biodiversité. avec la contribution financière du compte d affectation spéciale «Développement agricole et rural» AMÉNAGEMENTS ibis Espaces de biodiversité avec la contribution financière du compte d affectation spéciale «Développement agricole et rural» Sommaire fiches «Aménagements» 1) Bandes enherbées 2) Couverts

Plus en détail

CONFÉRENCE. Grande culture biologique et semis direct. Les essais Rodale. Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013

CONFÉRENCE. Grande culture biologique et semis direct. Les essais Rodale. Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013 Club CDA CONFÉRENCE Grande culture biologique et semis direct Les essais Rodale Conférence présentée au cégep de Victoriaville, le 28 février 2013 Projet 12-INNO2-04 Jeff Moyer1, Denis La France 2, Fin

Plus en détail

ARVALIS - Institut du végétal

ARVALIS - Institut du végétal Implantation du maïs: quelles innovations pour quels bénéfices? R. LEGERE Arvalis Institut du Végétal Programme Les différents itinéraires techniques d implantation Focus sur les itinéraires très simplifiés:

Plus en détail

Les références pour calculer la "juste" dose d azote à apporter. Guide de calcul de la dose d azote à apporter sur les cultures et les prairies

Les références pour calculer la juste dose d azote à apporter. Guide de calcul de la dose d azote à apporter sur les cultures et les prairies Les références pour calculer la "juste" dose d azote à apporter Guide de calcul de la dose d azote à apporter sur les cultures et les prairies Référentiel Zones Vulnérables de Picardie pour 2013 Contexte

Plus en détail

gamme fourragère Performance variétale au service des éleveurs

gamme fourragère Performance variétale au service des éleveurs plantes fourragères en pur et en mélange gamme fourragère Performance variétale au service des éleveurs Préconisations pour les mélanges de s L Association Française pour la Production Fourragère (AFPF),

Plus en détail

Recommandations pour finir la campagne 2012

Recommandations pour finir la campagne 2012 La Lettre n 17 10 Juillet 2012 Voici quelques informations pour vous aider à clôturer la campagne 2012 et à bien débuter la campagne 2013 : vérifications sur le cahier d épandage, saisie de la récolte,

Plus en détail

Efficacité des systèmes pâturants

Efficacité des systèmes pâturants Efficacité des systèmes pâturants Yves Lefrileux 1 -Alain Pommaret 2 1 Institut de l Elevage 2 Ferme expérimentale Caprine du Pradel www.idele.fr 1 des craintes d une baisse de production avec le pâturage.

Plus en détail

AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires. CA : 3,4 Milliards d euros - Une répartition équilibrée

AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires. CA : 3,4 Milliards d euros - Une répartition équilibrée AXEREAL, Un intérêt commun, le grain Des activités complémentaires 1 Transformation : 25,1 % - 853 M Meunerie 176 M Nutrition Animale : 209 M Activités spécialisées : 2,6 % - 88 M Malterie : 467 M 42,5

Plus en détail

24 juillet 2014. PAC 2015 Paiements directs et dispositions horizontales

24 juillet 2014. PAC 2015 Paiements directs et dispositions horizontales 24 juillet 2014 PAC 2015 Paiements directs et dispositions horizontales Rappel du calendrier Discours de Cournon, 2 octobre 2013 Réunions avec les OPA entre septembre 2013 et juin 2014 CSO du 17 décembre

Plus en détail

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho

6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho GUIde sorgho 2015 La Gamme sorgho 2015 17 % Besoins en eau limités Diversité de culture dans la rotation 46 % 6 bonnes raisons pour cultiver du sorgho Besoins en intrants faibles 12 % 10 % Dégâts sur la

Plus en détail

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage

Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Techniques agronomiques innovantes de la conduite du maïs fourrage Romain LEGERE- Arvalis(station de la Jaillière Collaboration Bruno Couilleau-CA44 (Ferme de Derval) Techniques agronomiques innovantes

Plus en détail

Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage

Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage 1 Cultures Pièges à Nitrate : une assurance contre les déperditions d azote par lessivage P. Courtois 3, J-P Destain 4, C. Vandenberghe 5, J.M. Marcoen 5 1. Introduction : l azote, le sol et le nitrate

Plus en détail

COMPTE RENDU. Journée semis direct dans le Béarn

COMPTE RENDU. Journée semis direct dans le Béarn COMPTE RENDU Journée semis direct dans le Béarn 26/07/12 1. L exploitation de Christophe Cassoulong Lieux: Lalonquette Elevage: 60 mères blondes d Aquitaine Cultures: 67ha : 2/3 Prairie 1/3 Cultures Maïs

Plus en détail

Rotations pratiquées en grandes cultures biologiques en France : état des lieux par région

Rotations pratiquées en grandes cultures biologiques en France : état des lieux par région Programme RotAB Connaître, caractériser et évaluer les rotations en systèmes de grandes cultures biologiques Rotations pratiquées en grandes cultures biologiques en France : état des lieux par région CA

Plus en détail

Notice Allié. Max SX. DuPont Allié Max SX

Notice Allié. Max SX. DuPont Allié Max SX Notice Allié Max X DuPont Allié Max X Allié Max X Dicotylédones dans les céréales : pression croissante D après un relevé de flore réalisé en 2008 (1), les agriculteurs observent une pression croissante

Plus en détail

Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES. Bilan des expérimentations Région Lorraine

Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES. Bilan des expérimentations Région Lorraine Acquérir des références techniques en Agriculture Biologique GRANDES CULTURES Bilan des expérimentations Région Lorraine 1. Blé d hiver : criblage variétal Trois plateformes ont été mises en place en Lorraine

Plus en détail

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques

Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Évaluation des coûts de production en grandes cultures biologiques Jean-François GARNIER ARVALIS Institut du Végétal D après un travail de Pierre Emilien ROUGER JOURNEE TECHNIQUE GRANDES CULTURES BIOLOGIQUES

Plus en détail

Cultures de couverture

Cultures de couverture Les pratiques agricoles de conservation 2 4 6 12 Construire la structure du sol Habiter le sol par les racines Les différentes plantes disponibles Cultures de couverture dans une rotation 14 Caractéristiques

Plus en détail

GESTION DE LA FERTILITE DES SOLS :

GESTION DE LA FERTILITE DES SOLS : GESTION DE LA FERTILITE DES SOLS : DIAPORAMAS DES INTERVENTIONS 35 36 B.Feschet, avec la collaboration de JP.Cohan, A.Bouthier, I.Félix, M.Mangin (Arvalis), L.Fourrié (Itab) MO non visible à l œil nu :

Plus en détail

Guide. en Limousin. Guide. es cultures dérobées. des cultures dérobées. en Limousin. Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin

Guide. en Limousin. Guide. es cultures dérobées. des cultures dérobées. en Limousin. Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin Guide Guide des cultures dérobées es cultures dérobées en Limousin en Limousin Programme Structurel Herbe et Fourrages en Limousin G e s t i o n d e l h e r b e L e t e m p s d e l a u t o n o m i e Juin

Plus en détail

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena)

Mise en œuvre des outils. L. VARVOUX (Terrena) Mise en œuvre des outils L. VARVOUX (Terrena) Témoignage de Laurent Varvoux Service Agronomie Terrena Responsable relations Sol - Cultures Fertilisation Outils d Aide à la Décision Couverts végétaux Membre

Plus en détail

«Performance et production de protéines à la ferme»

«Performance et production de protéines à la ferme» Témoignage d une approche AEI en production laitière : «Performance et production de protéines à la ferme» Philippe Cadoret Gaec De Trémelin 8 UTH associé à Camors (56) Membre des réseaux Triskalia Agrosol

Plus en détail

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com

ORGES HYBRIDES. www.semencesdefrance.com ORGES HYBRIDES www.semencesdefrance.com Gamme Variйtale Semences de France Orges hybrides 6 rangs fourragиres PS Nouveautй GOODY 2014 (SY212.121) 5 (1/2 hiver 7 (précoce) 8 6 6 7 6 HOBBIT 2009 6 6 1/2

Plus en détail

Pratiques culturales pour améliorer la rentabilité de l entreprise agricole

Pratiques culturales pour améliorer la rentabilité de l entreprise agricole Pratiques culturales pour améliorer la rentabilité de l entreprise agricole Louis Robert, agronome MAPAQ Centre de services de Ste-Marie Dans notre région, l agriculture est basée pour une forte proportion

Plus en détail

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015

Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Valérie Roy-Fortin, agr. Bio pour tous! - 6 mars 2015 Mise en contexte Résultats des essais du CETAB+ Méthodologie; Biomasse et facteurs de variation; Rendements en maïs et corrélations avec l azote apporté;

Plus en détail

Une pelouse fleurie INTRODUCTION

Une pelouse fleurie INTRODUCTION INTRODUCTION La notion de pelouse fleurie est assez récente. Elle répond, dans certaines circonstances, à une attente du public pour des aménagements plus soignés tout en ne négligeant pas une certaine

Plus en détail

Présentation thématique des actions techniques des Sections

Présentation thématique des actions techniques des Sections Présentation thématique des actions techniques des Sections Protection des cultures contre les maladies et les ravageurs 1. Connaître l épidémiologie des ravageurs et des maladies 2. Outils d aide à la

Plus en détail

TRAVAIL DU SOL ET IMPLANTATION DES MAÏS

TRAVAIL DU SOL ET IMPLANTATION DES MAÏS TRAVAIL DU SOL ET IMPLANTATION DES MAÏS -Etat des connaissances -Approche comparée d indicateurs par rapport au labour Gilles ESPAGNOL Arvalis-Institut du Végétal Station de Montardon 64 1-Les techniques

Plus en détail

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme

Implantation de colza au Strip till. Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Implantation de colza au Strip till Thibaud LEROY Alexandre EECKHOUT Chambre d Agriculture de la Somme Objectifs de l essai Comparer différentes techniques d implantation simplifiée en colza Mono-graine

Plus en détail

Une gamme d outils qui s étoffe

Une gamme d outils qui s étoffe Une gamme d outils qui s étoffe 1 Une gamme d outils à la disposition de tous Tous ces outils sont disponibles sur www.cetiom.fr Gratuits et sans inscription Nouveautés : les 2 premières applications smartphone

Plus en détail

Contexte de création du protocole Florilèges-prairies urbaines

Contexte de création du protocole Florilèges-prairies urbaines Contexte de création du protocole Florilèges-prairies urbaines .. Objectifs du protocole Florilèges-prairies urbaines Détail des objectifs de Florilèges-prairies urbaines Fournir un outil d évaluation

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES ORIGINAL: anglais DATE: 18 septembre 2014 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES Genève F LOGICIELS ÉCHANGEABLES Document adopté par le Conseil à sa quarante-huitième session

Plus en détail

Les systèmes de cultures en Semis Direct sur Couverts Végétaux permanents

Les systèmes de cultures en Semis Direct sur Couverts Végétaux permanents Les systèmes de cultures en Semis Direct sur Couverts Végétaux permanents Hubert Charpentier agriculteur-chercheur Mercredi 9 avril 2014 Amphithéâtre du Crédit Agricole Avenue de Paris Saint-Lô Hubert

Plus en détail

VALOR un logiciel pour l'optimalisation des engrais de ferme à l'échelle de l'exploitation et de la parcelle

VALOR un logiciel pour l'optimalisation des engrais de ferme à l'échelle de l'exploitation et de la parcelle VALOR un logiciel pour l'optimalisation des engrais de ferme à l'échelle de l'exploitation et de la parcelle Manuel d'utilisation / quelques explications pour la prise de données Le questionnaire Il s'agit

Plus en détail

POIS (Famille des haricots) HARICOTS (Famille des haricots)

POIS (Famille des haricots) HARICOTS (Famille des haricots) HARICOTS (Famille des haricots) POIS (Famille des haricots) Pour semer : 9 haricots par Divisez le carré en 9 petits carrés, et puis semez un haricot dans chacun d'eux. Compagnons : Carottes ou radis.

Plus en détail

Azote. 30 ans de références. Dossier réalisé à partir du dossier Azote paru dans n 327 du 1 juin 2012

Azote. 30 ans de références. Dossier réalisé à partir du dossier Azote paru dans n 327 du 1 juin 2012 Dossier réalisé à partir du dossier Azote paru dans n 327 du 1 juin 2012 Azote 30 ans de références Coordination du dossier Paul Jegat (Terra) avec Bertrand Decoopman (chambres d'agriculture de Bretagne).

Plus en détail

Le semis direct : une technique à cultiver dans l Oise?

Le semis direct : une technique à cultiver dans l Oise? Le semis direct : une technique à cultiver dans l Oise? Intro Le semis direct se définit par une absence totale de travail du sol (ni retournement, ni décompactage, ni préparation de lit de semence). Les

Plus en détail

programme d Actions Nitrates

programme d Actions Nitrates Les mesures du programme d Actions Nitrates dans les zones vulnérables de la région Bourgogne la bonne dose au bon endroit au bon moment la bonne dose au bon endroit au bon moment 2 La préservation de

Plus en détail

Evaluation du temps passé à la réalisation de ce diagnostic pendant la phase expérimentale du projet IBIS

Evaluation du temps passé à la réalisation de ce diagnostic pendant la phase expérimentale du projet IBIS DIAGNOSTIC REFERENCE N 1 DIAGNOSTIC GRANDES CULTURES EN MILIEU INTERMEDIAIRE Mr «Dupont», agriculteur céréalier en Charente-Maritime (17), Poitou- Charentes, 190 ha Evaluation du temps passé à la réalisation

Plus en détail

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage

La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage La production de blé panifiable bio pour diversifier son assolement en polyculture-élevage Filière blé panifiable Bio 6 Juin 2012 Matthieu BLIN Minoterie BLIN Jean-Pierre GAUME Agriculteur (53) Charlotte

Plus en détail

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA. Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques

LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA. Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques LES DOSSIERS TECHNIQUES DE L OPABA Productions végétales Régénération et gestion des prairies naturelles biologiques Les prairies naturelles peuvent être dégradées et nécessitent certains travaux pour

Plus en détail

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées

Caractéristiques. Fréquence du système. Perspectives. Utilisation des surfaces. Atouts. Contraintes. Système plantes sarclées Système plantes sarclées Caractéristiques Variantes de ce système Production de viande (vaches allaitantes ou bœufs sur 10ha d herbe) 1,3 unité de main d œuvre : 1 chef d exploitation et 1 salarié occasionnel

Plus en détail

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants.

Description Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Mesure n 1 Périodes d'interdiction d'épandage des fertilisants Les calendriers d interdiction d épandage sont fixés selon l occupation du sol de chaque parcelle et les catégories de fertilisants. Types

Plus en détail

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008 C.R.E.A.B. MIDI-PYRENEES CENTRE REGIONAL DE RECHERCHE ET D EXPERIMENTATION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE MIDI-PYRENEES RESULTATS DE L ESSAI VARIETES D ORGES D HIVER EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE CAMPAGNE 2007-2008

Plus en détail

Ce projet a été initié et financé par la Chaire d entreprises AgroSYS «Ingénierie pour des Agrosystèmes Durables»

Ce projet a été initié et financé par la Chaire d entreprises AgroSYS «Ingénierie pour des Agrosystèmes Durables» Ce projet a été initié et financé par la Chaire d entreprises AgroSYS «Ingénierie pour des Agrosystèmes Durables» Intitulé du projet : Etude préalable au développement d un partenariat inter-entreprises

Plus en détail

RESULTATS DES ESSAIS. Campagne 2014-2015

RESULTATS DES ESSAIS. Campagne 2014-2015 RESULTATS DES ESSAIS Campagne 2014-2015 Publication juillet 2015 SOMMAIRE AGRICULTURE RAISONNEE... 4 ESSAI VARIETES ORGE D HIVER - ESCOURGEON... 5 SYNTHESE PLURIANNUELLE ORGE D HIVER - ESCOURGEON... 7

Plus en détail

Guide contre les rumex la mauvaise herbe no 1 dans les prairies et pâturages RUMEX TOP. www.staehler.ch

Guide contre les rumex la mauvaise herbe no 1 dans les prairies et pâturages RUMEX TOP. www.staehler.ch Guide contre les rumex la mauvaise herbe no 1 dans les prairies et pâturages RUMEX TOP www.staehler.ch Pourquoi est-ce que les rumex sont des plantes à problèmes? Les rumex forment jusqu à 80'000 graines

Plus en détail

CMS. 1-CONDITIONS DE CULTURE ET CALENDRIER

CMS. 1-CONDITIONS DE CULTURE ET CALENDRIER 1 MARAICHAGE 2013 Chou rouge : essai variétal en culture biologique Catherine MAZOLLIER, avec la collaboration de Abderraouf SASSI Merci à Didier Muffat qui a accueilli cet essai La culture de chou occupe

Plus en détail

Pendiméthaline + flufénacet Version janvier 2015. Aranda. Herbicide pour blé tendre d hiver, orge d hiver et triticale

Pendiméthaline + flufénacet Version janvier 2015. Aranda. Herbicide pour blé tendre d hiver, orge d hiver et triticale Herbicide Pendiméthaline + flufénacet Version janvier 2015 Aranda Herbicide pour blé tendre d hiver, orge d hiver et triticale Composition :... 60 g/l de flufénacet (1) + 300 g/l de pendiméthaline Formulation

Plus en détail

Évaluation du potentiel du semis direct en agriculture biologique au Québec : construction d un «rouleur-crêpeur de couvre-sols» et essais à la ferme

Évaluation du potentiel du semis direct en agriculture biologique au Québec : construction d un «rouleur-crêpeur de couvre-sols» et essais à la ferme Évaluation du potentiel du semis direct en agriculture biologique au Québec : construction d un «rouleur-crêpeur de couvre-sols» et essais à la ferme Projet du Syndicat des producteurs de grains biologiques

Plus en détail

1. INTRODUCTION TITRE DE LA PRÉSENTATION : Adrien N Dayegamiye, Ph.D., agronome Chercheur senior, IRDA Professeur associé, Université Laval Québec

1. INTRODUCTION TITRE DE LA PRÉSENTATION : Adrien N Dayegamiye, Ph.D., agronome Chercheur senior, IRDA Professeur associé, Université Laval Québec TITRE DE LA PRÉSENTATION : La contribution en azote du sol reliée à la minéralisation de la MO : facteur climatique et régies agricoles influençant les taux de minéralisation d azote AUTEUR : Adrien N

Plus en détail

Système Polyculture Elevage à dominante élevage (SPE)

Système Polyculture Elevage à dominante élevage (SPE) Réunion d information sur les mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) Système Polyculture Elevage à dominante élevage (SPE) Mise à jour 9 juin 2015 Adage 35 02,99,77,09,56 www.adage35.org

Plus en détail

ANNEXES ANNEXE 1 : SITUATION DE LA REGION POITOU-CHARENTES ANNEXE 2 : SURFACES ET PRODUCTIONS COP EN CHARENTE MARITIME

ANNEXES ANNEXE 1 : SITUATION DE LA REGION POITOU-CHARENTES ANNEXE 2 : SURFACES ET PRODUCTIONS COP EN CHARENTE MARITIME ANNEXES ANNEXE 1 : SITUATION DE LA REGION POITOU-CHARENTES ANNEXE 2 : SURFACES ET PRODUCTIONS COP EN CHARENTE MARITIME ANNEXE 3 : LISTE DES PERSONNES RENCONTREES EN POITOU CHARENTES ANNEXE 4 : DETAIL DES

Plus en détail

Monographie+de+l EARL&du&Chemin&Neuf!

Monographie+de+l EARL&du&Chemin&Neuf! Monographie+de+l EARL&du&Chemin&Neuf Statut% En%cours%de%validation% Version% 1.0% Date%de%création% 09/07/2013% Date%de%dernière%modification% 16/08/2013% Table&des&matières& 1. L exploitation...3 1.1.

Plus en détail

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008

Fiche Technique. Filière Maraichage. Mais doux. Septembre 2008 Fiche Technique Production Peu Développée en Languedoc-Roussillon Filière Maraichage Mais doux Septembre 2008 Rédigée par : Julien GARCIA Chambre Régionale d Agriculture du Languedoc-Roussillon Potentiel

Plus en détail

Le ray-grass anglais

Le ray-grass anglais Le ray-grass anglais Préface Le ray-grass anglais, pur ou associé à du trèfle blanc, est une des graminées fourragères les plus utilisées en France. C est la plante de pâturage par excellence des régions

Plus en détail

LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME. Période d application. Pré-levée ou sur adventice jeune (FA < 3 f)

LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME. Période d application. Pré-levée ou sur adventice jeune (FA < 3 f) LUTTE CONTRE LES ADVENTICES ANNUELLES QUI POSENT PROBLÈME Folle avoine La lutte chimique est la méthode qui donne le plus de résultat. Les faux semis ont peu d intérêt avant culture d automne. Le labour

Plus en détail

Les mesures du programme d actions «nitrates» obligatoires dans les zones vulnérables de la région Midi-Pyrénées

Les mesures du programme d actions «nitrates» obligatoires dans les zones vulnérables de la région Midi-Pyrénées Les mesures du programme d actions «nitrates» obligatoires dans les zones vulnérables de la région Midi-Pyrénées Le programme d actions «nitrates» La directive dite «nitrates» adoptée en 1991 vise à réduire

Plus en détail

Un expérience pluridisciplinaire de l intensification écologique en Agriculture Familiale

Un expérience pluridisciplinaire de l intensification écologique en Agriculture Familiale Le développement du semis-direct sous couverture végétale pour les agriculteurs des exploitations familiales des biomes Cerrados (2005-2009) et Amazonia (2008-2013) Un expérience pluridisciplinaire de

Plus en détail

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses

Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses Partie II Convention d assurance des grains et des graines oléagineuses A. Dispositions générales La présente partie s applique à l arachide, au blé de printemps, au blé d hiver, au canola, à l épeautre

Plus en détail

Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines

Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines Potentiel de production protéique par les variétés de légumineuses à graines Isabelle Chaillet, ARVALIS Judith Burstin, Gérard Duc, INRA UMR LEG Dijon Avec le concours de JM. Retailleau, GEVES Place des

Plus en détail

Compléments d analyse économique à la recherche agronomique et agroenvironnementale en grandes cultures Projet IRDA N o 901072.

Compléments d analyse économique à la recherche agronomique et agroenvironnementale en grandes cultures Projet IRDA N o 901072. Compléments d analyse économique à la recherche agronomique et agroenvironnementale en grandes cultures Projet IRDA N o 901072 Rapport final Présenté à : Réseau Innovagrains Présenté par : Luc Belzile,

Plus en détail

Le CETIOM s implique dans les réseaux d agriculteurs innovants

Le CETIOM s implique dans les réseaux d agriculteurs innovants Le CETIOM s implique dans les réseaux d agriculteurs innovants Gilles Sauzet CETIOM La recherche de systèmes de production doublement performants, d un point de vue économique et environnemental, doit

Plus en détail

Nouveau module de gestion des stocks

Nouveau module de gestion des stocks La Lettre n 6 - août 2010 De nouvelles évolutions conséquentes viennent d'être mises en ligne : la possibilité de saisir ses factures et gérer ses stocks d'intrants, saisir les personnes qui interviennent

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE ANNEXE DES SEMENCES CERTIFIEES DE PLANTES A PROTEINES

REGLEMENT TECHNIQUE ANNEXE DES SEMENCES CERTIFIEES DE PLANTES A PROTEINES REGLEMENT TECHNIQUE ANNEXE DES SEMENCES CERTIFIEES DE PLANTES A PROTEINES (Féverole, Lupin blanc, Lupin à feuilles étroites, Lupin jaune, Pois protéagineux, Pois fourrager) Homologué par arrêté du 9 juin

Plus en détail

La prévention au champ avant tout

La prévention au champ avant tout 01 Limiter les risques La prévention au champ avant tout La maîtrise de la qualité sanitaire des céréales se dote d outils de prévention efficaces. Blé tendre, blé dur et maïs disposent chacun d une grille

Plus en détail

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts

Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Environnement, économie, société : le maïs sur tous les fronts Millions t 3 000 2 500 2 000 1 500 1 000 La demande en grains va augmenter avec la population 500 MAÏS : +76% 0 2000 2010 2015 2020 2030 RIZ

Plus en détail

Les ravageurs du sol : causes, dégâts, solutions agronomiques. Année 2015

Les ravageurs du sol : causes, dégâts, solutions agronomiques. Année 2015 Les ravageurs du sol : causes, dégâts, solutions agronomiques Année 2015 Liens entre état du sol et développement de certains ravageurs et champignons pathogènes Les sols en Pays-Basque Battance des limons/argiles

Plus en détail

Catalogue Formation 2014 TION 2014 ALOGUE FORMA T A

Catalogue Formation 2014 TION 2014 ALOGUE FORMA T A Catalogue Formation 2014 La formation professionnelle : fer de lance d une agriculture résolument durable. La formation professionnelle, s appuyant sur l expertise reconnue des instituts techniques, s

Plus en détail

Essai d implantation de colza

Essai d implantation de colza Essai d implantation de colza Selon divers technique de semis Et en association CUMA des Deux Fonds BASE 72 (Bretagne Agriculture Sol et Environnement Sarthe) Cette fois-ci, nous avons fait un essai visant

Plus en détail

Vivons au Potager UN CAPITAL DE VITALITÉ POUR TOUTE LA FAMILLE POUR UNE MEILLEURE QUALITÉ DE VIE

Vivons au Potager UN CAPITAL DE VITALITÉ POUR TOUTE LA FAMILLE POUR UNE MEILLEURE QUALITÉ DE VIE POUR UNE MEILLEURE QUALITÉ DE VIE Vivons au Potager UN CAPITAL DE VITALITÉ POUR TOUTE LA FAMILLE BIEN CONNAÎTRE LES LÉGUMES SANTÉ - Les vitamines - Les minéraux - Les fibres COMMENT RÉCOLTER DES LÉGUMES

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Méligèthe du colza. Comment le reconnaître? Numéro de commande 1484, Édition pour la Suisse, 2014. Dernière actualisation 02.06.

FICHE TECHNIQUE. Méligèthe du colza. Comment le reconnaître? Numéro de commande 1484, Édition pour la Suisse, 2014. Dernière actualisation 02.06. FICHE TECHNIQUE Méligèthe du colza Introduction L huile de colza bio est recherchée, mais la culture de colza bio est très exigeante. En particulier, le méligèthe du colza peut provoquer de fortes pertes

Plus en détail

Reussir. le passage au non-labour. Qu'est-ce que le non-labour? Il y a plusieurs types de non-labour... Reussir

Reussir. le passage au non-labour. Qu'est-ce que le non-labour? Il y a plusieurs types de non-labour... Reussir le passage au Qu'est-ce que le? C'est travailler le sol sans retournement (sans labour) sur tout ou partie des parcelles de l'exploitation, avec pour objectif à priori l'abandon définitif de la charrue.

Plus en détail

Directive Nitrates. DDT de l Isl

Directive Nitrates. DDT de l Isl Directive Nitrates 5ème programme d actions d National et RégionalR DDT de l Isl Isère Rappel Directive nitrates et programme d actions d nitrates Afin de lutter contre la pollution des eaux par les nitrates,

Plus en détail

Tableau des calibres

Tableau des calibres Tableau des calibres Légumes Frais À votre service, un outil d expertise qui vous donne, pour tous les calibres de légumes, le poids moyen et le nombre de légumes par kilogramme. FRUITS FRAIS Légumes frais

Plus en détail