Clôture destinée à protéger les aménagements paysagers contre les intempéries de la période hivernale. COEFFICIENT D EMPRISE AU SOL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Clôture destinée à protéger les aménagements paysagers contre les intempéries de la période hivernale. COEFFICIENT D EMPRISE AU SOL"

Transcription

1 Chapitre II Terminologie Clôture destinée à protéger les aménagements paysagers contre les intempéries de la période hivernale. COEFFICIENT D EMPRISE AU SOL Superficie totale du bâtiment principal au sol par rapport à la superficie totale du terrain, en excluant dans le calcul, les balcons, galeries, escaliers, marquises, patios, perrons, rampes pour handicapés, terrasses et vérandas sur pilotis. (Amendé par le règlement , article 3, ) COMITÉ CONSULTATIF D'URBANISME Comité consultatif d'urbanisme de la Municipalité de Wentworth-Nord. Formé d'un groupe de personnes nommées par le conseil, ce comité étudie et fait des recommandations dans le cadre des règlements d'urbanisme. COMMERCE DE DÉTAIL Bâtiment ou partie de bâtiment où l on conserve, expose et vend des marchandises directement au consommateur. COMMERCE DE GROS Bâtiment ou partie de bâtiment où l'on conserve et vend des marchandises à des entreprises. COMMERCE DE SERVICE Bâtiment ou partie de bâtiment où l'on vend un service destiné à la satisfaction d'un besoin humain et qui ne se présente pas sous l'aspect d'un bien matériel. CONDUITE Assemblage de tuyaux qui acheminent les eaux vers un endroit donné. CONSEIL Désigne le conseil municipal de la Municipalité de Wentworth-Nord. CONSTRUCTION Ce qui est érigé, édifié ou construit, dont l'utilisation exige un emplacement sur le sol ou joint à quelque chose exigeant un emplacement au sol. CONSTRUCTION ACCESSOIRE Une construction ou partie de construction, isolée du bâtiment principal, attenante ou intégrée à celui-ci, et qui constitue un prolongement normal et logique de l'usage principal. CONSTRUCTION DÉROGATOIRE II-38

2 CHAPITRE V LES CONSTRUCTIONS ACCESSOIRES SECTION I CONSTRUCTIONS ACCESSOIRES ARTICLE 120 GÉNÉRALITÉS Les constructions accessoires sont assujetties aux dispositions générales suivantes : 1 dans tous les cas, il doit y avoir un bâtiment principal ou un usage principal sur le terrain pour que puisse être implantée une construction accessoire, en autant qu elle soit un prolongement normal et logique des fonctions de l usage principal. 2 toute construction accessoire doit être située sur le même terrain que l'usage principal qu'elle dessert; 3 malgré ce qui précède, toute construction accessoire, de même que tout équipement accessoire destiné à un usage résidentiel, ainsi qu une installation septique peuvent être implantés sur un terrain qui n est séparé du corps principal de la propriété que par une rue, en autant qu au minimum 50% de la largeur du plus petit des deux terrains soit vis-à-vis de l autre terrain; 4 toute construction accessoire doit être implantée à l extérieur d une servitude d utilité publique ou privée dûment enregistrée; 5 toute construction accessoire peut être implantée dans toutes les marges, à condition qu elles respectent les marges minimales prescrites à la grille des usages et des normes; 6 malgré ce qui précède, aucune construction accessoire ne peut être implantée dans la partie de la marge avant située à l intérieur de la projection de la façade principale du bâtiment lorsque cette dernière est située à moins de 30 mètres de la limite avant. 7 toute construction accessoire ne doit comporter qu'un seul étage et ne peut, en aucun temps, servir d'habitation ou servir d abri pour animaux. Le comble de toit peut toutefois être aménagé; 8 malgré ce qui précède seuls les garages peuvent comporter deux étages, et comprendre une pièce habitable à l étage sans être toutefois utilisé comme logement, sauf si la superficie du terrain permet une maison d invité. 9 toute construction accessoire ne peut être superposée à une autre construction accessoire; 10 toute construction accessoire doit être propre, bien entretenue et ne présenter aucune pièce délabrée ou démantelée; V-114

3 Municipalité de Wentworth-Nord 11 toute construction accessoire intégrée au bâtiment principal fait partie de ce dernier et doit respecter les dispositions applicables en l espèce. 12 La forme, la couleur et les matériaux utilisés doivent s agencer avec ceux utilisés pour le bâtiment principal, sauf dans le cas d une serre. 13 Un bâtiment ou une construction accessoire ne peut devenir un bâtiment ou une construction principale qu'en conformité avec le présent règlement 14 La disparition d'un usage principal entraîne nécessairement celle de ses bâtiments et constructions accessoires. (Amendé par le règlement , article ) ARTICLE 121 NOMBRE AUTORISÉ Le nombre maximal de constructions accessoires autorisé sur un terrain est fixé en fonction de la superficie du terrain sur lequel les constructions accessoires sont implantées et du groupe d usage auquel appartient l usage principal desservi, tel qu indiqué au tableau suivant : m m m m m m m 2 et plus ARTICLE 122 SUPERFICIE V-115

4 La superficie des constructions accessoires concernées par le présent article ne doit pas être supérieure à celle prescrite au tableau suivant, en fonction du groupe d usage auquel appartient l usage principal desservi : Toutefois, une construction accessoire associée à un usage du groupe «Habitation» ne doit pas excéder 80% de la superficie d implantation du bâtiment principal. Cette disposition ne s applique pas dans les zones commerciales, publiques et industrielles. Remise ou hangar 40 m 2 15m 2 /Log. 70 m 2 70 m 2 70 m 2 36 m 2 70 m 2 70 m² Abri de bois 30 m 2 10m 2 /Log. 30 m 2 45 m 2 45 m m 2 30 m 2 45 m² Abri moustiquaire (pavillon) 40 m 2 20 m² / log Max. 60m² 45 m 2 N.A. 75 m 2 36 m 2 40 m 2 45 m² Pergola 40 m 2 20 m² / log Max. 60m² 45 m 2 N.A. 75 m 2 36 m 2 40 m 2 40m² Garage 70 m 2 Max. 75m² 85 m 2 85 m 2 85 m 2 65 m 2 70 m 2 70 m² Abri d auto 65 m 2 Max. 75m² 70 m 2 70 m 2 70 m 2 65 m 2 70 m 2 N/A Atelier 70 m 2 Max. 75m² 85 m 2 85 m 2 85 m 2 65 m 2 70 m 2 N/A Bâtiment de ferme Bâtiment agricole 75 m 2 N.A. 120 m 2 70 m 2 85 m 2 85 m m 2 N/A Maison d invité 75 m 2 N.A. N/A N/A N/A N/A 75 m 2 N/A Serre 60 m 2 Max. 60m² 60 m 2 60 m 2 75 m 2 75 m m 2 60 m² Autres 40 m 2 Max. 40m² 40 m 2 40 m 2 40 m 2 40 m 2 60m 2 40 m² Abri forestier 10 m 2 N.A. N.A N.A 35 m² 10 m 2 10 m 2 35m² (Amendé par le règlement , article 5, ) D autre part, la superficie maximale autorisée des bâtiments accessoires indiqués au tableau est augmentée de 30% lorsque le terrain récepteur a une superficie située entre m² et m², et est augmentée de 80% lorsque celui-ci a une superficie supérieure à m2. V-116

5 Municipalité de Wentworth-Nord ARTICLE 123 OCCUPATION MAXIMALE AUTORISÉE EN FONCTION DE LA SUPERFICIE DE TERRAIN L occupation maximale autorisée pour l ensemble des constructions accessoires implantées sur un terrain ne doit pas excéder la proportion fixée au tableau suivant, en fonction de la superficie du terrain sur lequel les constructions accessoires sont implantées et du groupe d usage auquel appartient l usage principal desservi : SUPERFICIE DE TERRAIN HABITATION COMMERCE INDUSTRIE PUBLIC CONSERVATION AGROFORESTIER RÉCRÉATION m 2 5% 7% 5% 4% 4% 5% 5% m 2 4% 5% 4% 3% 3% 4% 4% m 2 3% 4% 3% 2% 2% 3.5% 3% m 2 2% 4% 2% 2% 1% 2.5% 2% m 2 2% 3% 2% 2% 1% 2.5% 2% m 2 2% 3% 2% 2% 1% 2.5% 2% m 2 et plus 2% 2% 2% 2% 1% 2.5% 2% ARTICLE 124 IMPLANTATION Les constructions accessoires doivent respecter les mêmes marges que le bâtiment principal et être situées à une distance minimale de : 1 3 mètres du bâtiment principal sauf pour les garages et abris d auto auquel cas ils peuvent être contigüe; 2 3 mètres de toute autre construction accessoire. ARTICLE 125 HAUTEUR La hauteur maximale d'une construction accessoire ne doit pas excéder 7,5 mètres dans le cas d un garage et 6 mètres dans tous les autres cas, sans jamais excéder la hauteur du bâtiment principal. V-117

6 La hauteur d un bâtiment de ferme sur une terre en culture et les bâtiments accessoires à un usage commercial ou industriel sans bâtiment principal ne doit pas excéder 12 mètres. ARTICLE 126 ARCHITECTURE Les toits plats sont prohibés pour une construction accessoire à moins d être adjacente à un bâtiment principal et aménagé en terrasse ou si le toit du bâtiment principal est plat. Les matériaux, la forme, les ouvertures et les couleurs doivent s agencer avec ceux retrouvés sur le bâtiment principal. L utilisation de conteneur de transport fermé est autorisée pour le groupe d usage industrie seulement en autant qu il ne soit pas visible de toute voie de circulation, de tout lac et cours d eau et qu il soit situé à une distance minimale de 50 mètres de ces derniers et à 15 mètres de toute limite de propriété. Le nombre de conteneurs est limité à 2 par propriété. SOUS-SECTION 1 ABRIS FORESTIERS ARTICLE 127 GÉNÉRALITÉS Les abris forestiers sont autorisés sur un terrain vacant ou non, d une superficie minimale de 10 acres. Un abri forestier ne peut servir de logement. Il ne peut comporter aucune fondation permanente, ni eau courante. La superficie maximale d un abri forestier est de 10 mètres carrés et une hauteur maximale de 5 mètres. SOUS-SECTION 2 PISCINES ARTICLE 128 GÉNÉRALITÉS Les piscines sont autorisées, à titre de constructions accessoires, à tous les groupes d usage. ARTICLE 129 NOMBRE AUTORISÉ V-118

7 Une seule piscine est autorisée par terrain, qu elle soit creusée ou hors-terre. ARTICLE 130 IMPLANTATION Une piscine, incluant ses accessoires (tremplin, glissoire, promenade), doit être située de façon à ce que la bordure extérieure du mur ou de la paroi soit à une distance minimale de : 1 3 mètres d une ligne de terrain, dans le cas où la marge minimale prescrite à la grille des usages et des normes est moindre; 2 5 mètres du haut d un talus; 3 à une distance équivalente à la profondeur de la piscine du bâtiment principal, d une autre construction accessoire et d un équipement accessoire; 4 à une distance égale à sa profondeur par rapport à un bâtiment avec fondation, dans le cas d une piscine creusée. Elle peut être plus rapprochée s'il est certifié par un ingénieur que sa localisation n'est pas de nature à affaiblir la solidité de l'immeuble et que les parois de la piscine ont été calculées en tenant compte de la charge additionnelle causée par l'immeuble. Malgré tout, elle doit toujours respecter une distance minimale de 1 mètre de tout bâtiment; 5 1 mètre de toute servitude de canalisation souterraine ou aérienne; 6 6,7 mètres d un réseau électrique aérien de moyenne tension; 7 4,6 mètres d un réseau électrique aérien de basse tension; 8 2 mètres du système de filtration, à moins que celui-ci ne soit installé en- dessous d une promenade adjacente à la piscine; 9 3 mètres d un champ d épuration ou d une fosse septique. Implantation d'une piscine en fonction du réseau électrique aérien V-119

8 ARTICLE 131 SÉCURITÉ Toute piscine creusée et une piscine hors-terre ayant 1,2 mètre et moins de hauteur, mesurée à partir du sol fini, doit être clôturée conformément aux dispositions prévues à cet effet à la section relative à l aménagement de terrain du présent chapitre. Une promenade installée en bordure d'une piscine doit être aménagée de façon à ne pas y permettre l'escalade et sa surface doit être antidérapante. Son accès doit être empêché lorsque la piscine n'est pas sous surveillance. Une piscine creusée ne peut être munie d'un tremplin dans la partie profonde que si ce tremplin a une hauteur maximale de 1 mètre de la surface de l'eau et que la profondeur de la piscine atteint 3 mètres et plus. Une piscine creusée doit être munie d'un câble flottant indiquant la division entre la partie profonde et la partie peu profonde. L'échelle donnant accès à une piscine hors-terre doit être relevée ou enlevée ou l'accès à cette échelle doit être empêché lorsque la piscine n'est pas sous surveillance. ARTICLE 132 MATÉRIEL DE SAUVETAGE ET ÉQUIPEMENT DE SECOURS Une piscine doit être pourvue, en des endroits accessibles en tout temps, du matériel de sauvetage suivant : 1 une perche électriquement isolée ou non-conductrice d'une longueur supérieure d'au moins 0,3 mètre à la moitié de la largeur ou du diamètre de la piscine; V-120

9 2 une bouée de sauvetage attachée à un câble d'une longueur au moins égale à la largeur ou au diamètre de la piscine; 3 une trousse de premiers soins. ARTICLE 133 CLARTÉ DE L EAU Durant la période estivale, l'eau d'une piscine doit être d'une clarté et d'une transparence permettant de voir le fond de la piscine en entier, en tout temps. SOUS-SECTION 3 CLÔTURE POUR PISCINE CREUSÉE ET POUR PISCINE HORS-TERRE DONT LES PAROIS ONT UNE HAUTEUR ÉGALE À 1,2 MÈTRE ARTICLE 134 GÉNÉRALITÉS Toute clôture pour piscine creusée et pour piscine hors-terre, dont les parois ont une hauteur égale ou inférieure à 1,2 mètres, doit avoir pour principal objectif la création d un périmètre de protection adéquat. ARTICLE 135 DIMENSIONS Toute clôture pour piscine creusée ou piscine hors-terre dont les parois ont une hauteur égale ou inférieure à 1,2 mètre doit respecter les dimensions suivantes : 1 la hauteur minimale requise est fixée à 1,2 mètre, calculée à partir du niveau du sol adjacent; 2 la hauteur maximale autorisée est fixée à 1,85 mètre, calculée à partir du niveau du sol adjacent. ARTICLE 136 SÉCURITÉ Toute clôture pour piscine creusée ou piscine hors-terre dont les parois ont une hauteur égale ou inférieure à 1,2 mètre est assujettie au respect des dispositions suivantes : 1 une haie, une rangée d'arbres ou un talus ne peut, de quelque façon que ce soit, être considéré à titre de clôture aux termes du présent règlement; V-121

10 2 toute clôture pour piscine creusée ou hors-terre doit être située à une distance minimale de 1,2 mètre des parois de la piscine; 3 l'espace libre entre le sol et le bas de la clôture ne doit pas être supérieur à 0,1 mètre; 4 la conception et la fabrication de toute clôture doivent être telles qu'elles limitent le libre accès au périmètre entourant la piscine. À cet effet, les clôtures autorisées sont celles composées de pièces verticales qui ne sont pas espacées entre elles de plus de 0,1 mètre. Les clôtures à maille de chaînes sont permises sans toutefois que les évidements du canevas ne dépassent 0,05 mètre; 5 la clôture doit être munie d'un mécanisme de verrouillage tenant celle-ci solidement fermée et placé hors d'atteinte des enfants; 6 lorsque le mur de la maison constitue un côté de la clôture, l'accès direct de la maison à la piscine doit être empêché. Un système de verrouillage automatique doit être installé sur toute porte et toute fenêtre qui permet un accès direct à la piscine; 7 en remplacement d'une clôture, un garde-corps peut être installé à même les parois de la piscine. Dans un tel cas, la hauteur totale de la paroi et du garde-corps ne doit pas être inférieure à 1,2 mètre; 8 si la hauteur de la piscine est inférieure à 1,2 mètre et qu'une promenade d'une hauteur minimale de 1,2 mètre mesurée à partir du sol fini, est installée tout autour de la piscine, la clôture n'est pas obligatoire; 9 les parois d'une piscine hors-terre de plus de 1,2 mètre de hauteur, mesurées à partir du sol fini, peuvent être considérées comme clôture. SOUS-SECTION 4 SPAS ET BAINS-TOURBILLON ARTICLE 137 GÉNÉRALITÉ Les spas et bains-tourbillon, intégrés ou non dans une serre, un pavillon ou toute autre construction accessoire autorisée au présent règlement, sont autorisés, à titre de constructions accessoires, à tous les groupes d usage. ARTICLE 138 IMPLANTATION Tout spa ou bain-tourbillon intégré ou non dans une serre, un pavillon ou toute autre construction accessoire autorisée au présent règlement, doit être situé de façon à ce que la bordure extérieure de la paroi soit à une distance minimale de: 1 5 mètres d une ligne de terrain; V-122

11 2 1,5 mètre du bâtiment principal; 3 1,5 mètre d une autre construction accessoire et d un équipement accessoire; 4 1 mètre de toute servitude de construction souterraine ou aérienne; 5 6,7 mètres d un réseau électrique aérien de moyenne tension; 6 4,5 mètres d un réseau électrique aérien de basse tension; 7 3 mètres d un champ d'épuration ou d une fosse septique. ARTICLE 139 DIMENSIONS Tout spa ou bain-tourbillon doit respecter une hauteur maximale de : 1 1 mètre du niveau du sol à la partie supérieure du spa ou du baintourbillon, incluant ses accessoires. Toutefois, cette disposition ne s applique pas lorsque le spa ou baintourbillon est intégré dans un bâtiment qui permet d en limiter l accès. ARTICLE 140 SÉCURITÉ 1 Tout spa ou bain-tourbillon doit inclure un couvercle rigide muni d un mécanisme de verrouillage le tenant solidement fermé et recouvrant entièrement le spa ou bain-tourbillon lorsqu il n est pas utilisé. 2 Tout spa ou bain-tourbillon ayant 1,2 mètre et moins de hauteur, mesurée à partir du sol fini, doit être clôturé conformément aux dispositions prévues à cet effet à la section relative à l aménagement de terrain du présent chapitre. 3 Malgré ce qui précède, lorsque le spa ou bain-tourbillon est intégré dans un bâtiment qui permet d en limiter l accès, le couvercle rigide n est pas obligatoire. Toutefois, toute ouverture dans le mur de ce bâtiment doit être à plus de 2 mètres de toute ligne de terrain. 4 L installation intérieure d un bain-tourbillon ou d un spa d une superficie de 2 mètres carrés ou plus, au rez-de-chaussée ou aux V-123

12 étages supérieurs d un bâtiment principal, doit préalablement être approuvée par un ingénieur en structure. 5 L installation extérieure d un bain-tourbillon ou d un spa d une superficie de 2 mètres carrés ou plus, sur toute structure, faisant corps avec le bâtiment principal ou non, située à plus de 1 mètre du niveau du sol adjacent, doit préalablement être approuvée par un ingénieur en structure. SOUS-SECTION 5 QUAIS ARTICLE 141 GÉNÉRALITÉ Les quais sont autorisés, à titre de constructions accessoires, à tous les groupes d usages, en bordure de terrains riverains construits comportant une largeur minimale de 30 mètres, mesurée le long de la ligne des hautes eaux. Malgré ce qui précède, un quai peut être autorisé en bordure du terrain riverain construit bénéficiant de droits acquis ou ayant obtenu un permis de construction conformément à la réglementation en vigueur, sans que le terrain ne comporte une largeur inférieure à 15 mètres, mesurée le long de la ligne des hautes eaux. Dans le cas d un terrain riverain non construit, comportant une largeur minimale de 30 mètres, mesurée le long de la ligne des hautes eaux, un quai privé est autorisé servant à l exclusivité d une seule propriété non riveraine construite sur le territoire de la municipalité, en vertu des droits réels publiés. Les quais publics sont autorisés dans le cas où l usage principal desservi appartient au groupe d usage «Public» ainsi que dans les zones «Récréation». Dans tous les cas, le terrain doit avoir une largeur d au moins 30 mètres, mesurée le long de la ligne des hautes eaux. La présence d un bâtiment principal n est pas exigée. Les quais communautaires sont autorisés uniquement sur les lacs où une association des propriétaires est légalement constituée. Dans tous les cas, le terrain doit avoir une largeur d au moins 30 mètres, mesurée le long de la ligne des hautes eaux. La présence d un bâtiment principal n est pas exigée. Les rampes de mise à l eau desservant les motomarines sont interdites. Les quais sont interdits sur les droits de passage donnant accès au lac ou au cours d eau. V-124

13 ARTICLE 142 NOMBRE AUTORISÉ Un seul quai est permis par terrain. Dans le cas où l usage principal desservi appartient au groupe d usage «Public» ainsi que dans les zones «Récréation», 2 quais sont autorisés par terrain. Chacun des quais autorisés doit respecter les dispositions de la présente sous-section. ARTICLE 143 IMPLANTATION Tout quai doit être localisé à une distance minimale de : 1 5 mètres d une ligne de terrain latérale et de son prolongement. 2 Lorsque 2 quais sont autorisés sur un même terrain, la distance minimale entre eux doit être de 15 mètres. ARTICLE 144 DIMENSIONS Un quai est assujetti au respect des dimensions suivantes : 1 la longueur maximale du quai (incluant la jetée en «L» ou en «T» ainsi que la passerelle) est fixée à 11 mètres, calculée à partir de la ligne des hautes eaux; 2 la largeur maximale du quai est fixée à 3,1 mètres. Toutefois, si la profondeur d eau à l extrémité du quai est inférieure à 1 mètre, dans ce cas précis, le quai peut être rallongé jusqu à l obtention à l extrémité du quai, d une profondeur maximale d eau de 1 mètre, sans toutefois ne jamais dépasser une longueur de 15 mètres. Malgré ce qui précède, le quai peut avoir une jetée en «L» ou en «T» d une longueur maximale de 6,1 mètres par une largeur maximale de 3,1 mètres. De plus, malgré l alinéa précédent, la longueur du quai (incluant la jetée en «L» ou en «T» ainsi que la passerelle) ne peut excéder 10% de la largeur du cours d eau en front du terrain visé, soit la distance d une rive à l autre. ARTICLE 145 SUPERFICIE V-125

14 La superficie maximale d un quai est fixée à 20 mètres carrés. Toutefois, la superficie maximale peut être augmentée dans les cas stipulés ci-dessous, à condition d avoir préalablement obtenu un permis d occupation du domaine hydrique de l État conformément à la Loi sur le régime des eaux (L.R.Q., c.r.-13, a.2 et 2.1). 1º Lorsque le terrain comporte une largeur de plus de 60 mètres, mesurée le long de la ligne des hautes eaux, la superficie maximale est portée à 36 mètres carrés. 2º Lorsque la profondeur d eau à l extrémité du quai est inférieure à 1 mètre, la superficie maximale est portée à 30 mètres carrés. 3º Lorsque le quai sert à des fins publiques, communautaires ou commerciales, la superficie maximale est portée à 36 mètres carrés. (Amendé par le règlement , article ) ARTICLE 146 MATÉRIAUX AUTORISÉS Seuls les matériaux suivants sont autorisés pour la construction d un quai : 1 l aluminium; 2 le bois; 3 l acier galvanisé; 4 l acier inoxydable. De plus, tout quai doit être construit à partir de matériaux non polluants et conforme au chapitre X. ARTICLE 147 ARCHITECTURE Tout quai peut être formé d'une seule jetée droite ou de 2 jetées formant un «L» ou un «T». Les quais en forme de «U» créant un espace fermé sont prohibés. L ajout de tout élément architectural tel un lampadaire, un banc fixe ou une clôture est prohibée. ARTICLE 148 ARCHITECTURE Tout quai doit être entretenu régulièrement et, sans limiter la généralité de ce qui précède, un tel entretien régulier doit comprendre le remplacement de toute pièce de bois ou autre matériau pourri ou dont V-126

15 l'intégrité structurale est substantiellement diminuée. Seuls les revêtements imperméables non polluants peuvent être utilisés. ARTICLE 149 SÉCURITÉ Dans le cas d un quai installé dans un cours d eau, il ne doit en aucun cas gêner la circulation nautique. SOUS-SECTION 6 RADEAUX ARTICLE 150 GÉNÉRALITÉ Les radeaux sont autorisés, à titre de constructions accessoires, à tous les groupes d usage où il y a présence d un bâtiment principal. La propriété desservie doit être adjacente au plan d eau sur lequel est installé un radeau. L installation d un radeau doit être effectuée en face de la propriété desservie, c est-à-dire que tout radeau doit être installé à l intérieur du prolongement des lignes latérales du terrain. Le radeau ne doit pas nuire à la visibilité des propriétés voisines. ARTICLE 151 NOMBRE AUTORISÉ Un seul radeau est permis par terrain. ARTICLE 152 IMPLANTATION Tout radeau doit être situé à une distance maximale de : 15 mètres de la rive. ARTICLE 153 SUPERFICIE La superficie maximale d un radeau est fixée à : 1 9 mètres carrés. V-127

16 SOUS-SECTION 7 ABRIS À BATEAU ARTICLE 154 GÉNÉRALITÉ Les abris à bateau sont autorisés, à titre de constructions accessoires, à tous les groupes d usage où il y a présence d un bâtiment principal, en bordure de terrains riverains construits comportant une largeur minimale de 60 mètres, mesurée le long de la ligne des hautes eaux. Un abri à bateau est composé d un toit supporté par des poteaux à aire ouverte et ne doit pas nuire à la visibilité des propriétés voisines. La fermeture des côtés par des murs est prohibée. ARTICLE 155 NOMBRE AUTORISÉ Un seul abri à bateau est permis par terrain. La présence d un abri à bateau interdit toute autre construction accessoire sur le littoral. ARTICLE 156 IMPLANTATION Tout abri à bateau doit être localisé à une distance minimale de : 1 5 mètres d une ligne de terrain latérale et de son prolongement. ARTICLE 157 DIMENSIONS Un abri à bateau est assujetti au respect des dimensions suivantes : 1 la longueur maximale est fixée à 11 mètres, calculée à partir de la ligne des hautes eaux; 2 la largeur maximale est fixée à 4,8 mètres. ARTICLE 158 SUPERFICIE La superficie maximale d un abri à bateau est fixée à 20 mètres carrés. V-128

17 Toutefois, la superficie maximale peut être augmentée à 36 mètres carrés, incluant l espace libre pour le stationnement du bateau. (Cette superficie doit être également observée par la bordure extérieure du toit) à condition d avoir préalablement obtenu un permis d occupation du domaine hydrique de l État conformément à la Loi sur le régime des eaux (L.R.Q., c.r.-13, a.2 et 2.1). (Amendé par le règlement , article ) ARTICLE 159 MATÉRIAUX AUTORISÉS Seuls les matériaux suivants sont autorisés pour la construction d un abri à bateau : 5 l aluminium; 6 le bois; 7 l acier galvanisé; 8 l acier inoxydable. De plus, tout abri à bateau doit être construit à partir de matériaux non polluants et conforme au chapitre X. ARTICLE 160 ENTRETIEN Tout abri à bateau doit être entretenu régulièrement et, sans limiter la généralité de ce qui précède, un tel entretien régulier doit comprendre le remplacement de toute pièce de bois ou autre matériau pourri ou dont l'intégrité structurale est substantiellement diminuée. Seuls les revêtements imperméables non polluants peuvent être utilisés. SECTION II LES ÉQUIPEMENTS ACCESSOIRES SOUS-SECTION 1 ABRIS À BATEAU ARTICLE 161 GÉNÉRALITÉS V-129

18 Chapitre X Protection de l environnement et du paysage CHAPITRE X PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET DU PAYSAGE SECTION I BANDE DE PROTECTION EN BORDURE D UN LAC OU D UN COURS D EAU ARTICLE 574 GÉNÉRALITÉS Toute construction, tout ouvrage et tous travaux qui sont susceptibles de détruire ou de modifier la couverture végétale des rives, ou de porter le sol à nu, ou d'en affecter la stabilité, ou qui empiètent sur le littoral, doivent faire l'objet d'une autorisation préalable. Ce contrôle préalable devrait être réalisé dans le cadre de la délivrance de permis ou d'autres formes d'autorisation, par la municipalité, le gouvernement, ses ministères ou organismes, selon leurs compétences respectives. Les autorisations préalables qui seront accordées par les autorités municipales et gouvernementales prendront en considération le cadre d'intervention prévu par les mesures relatives aux rives et celles relatives au littoral. SOUS-SECTION 1 LE LITTORAL ARTICLE 575 CONSTRUCTIONS, OUVRAGES ET TRAVAUX AUTORISÉS SUR LE LITTORAL L'intégrité et le caractère naturel du littoral doivent être respectés. Sur le littoral, sont interdits toutes les constructions, tous les ouvrages et tous les travaux, à l exception des constructions, des ouvrages et des travaux suivants, si leur réalisation n est pas incompatible avec d autres mesures de protection recommandées pour les plaines inondables : 1 les quais, abris ou débarcadères sur pilotis, sur pieux ou fabriqués de plate- formes flottantes; 2 l aménagement de traverses de cours d eau relatif aux passages à gué, aux ponceaux et aux ponts; 3 les prises d eau; 4 l empiétement sur le littoral nécessaire à la réalisation des travaux autorisés dans la rive tels qu identifiés à la sous-section 2 suivante, à condition d être réalisés avec l application des IX-259

19 Chapitre X Protection de l environnement et du paysage mesures de mitigation visant à minimiser l apport de sédiments dans les lacs et les cours d eau. 5 les travaux de nettoyage et d entretien dans les cours d eau, sans déblaiement, effectués par une autorité municipale conformément aux pouvoirs et devoirs qui lui sont conférés par la loi; 6 les constructions, les ouvrages et les travaux à des fins municipales, commerciales, industrielles, publiques ou pour fins d accès public, y compris leur entretien, leur réparation et leur démolition, assujettis à l obtention d une autorisation en vertu de la Loi sur la Qualité de l environnement (L.R.Q. c. Q-2), la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune (L.R.Q.c. C-61.1), la Loi sur le régime des eaux (L.R.Q. c. R-13) et de toute autre loi. SOUS-SECTION 2 LA RIVE ARTICLE 576 OUVRAGES AUTORISÉS DANS LA BANDE DE PROTECTION RIVERAINE D UN LAC OU D UN COURS D EAU La bande de protection riveraine est la portion bordant un lac ou un cours d eau et s étendant vers l intérieur des terres sur une profondeur de 10 mètres lorsque la pente est inférieure à 30% ou lorsque la pente est supérieure à 30% et présente un talus de moins de 5,0 mètres de hauteur. La rive a un minimum de 15 mètres de profondeur lorsque la pente est continue et supérieure à 30 % ou lorsque la pente est supérieure à 30% et présente un talus de plus de 5 mètres de hauteur. Dans le cas particulier de la zone H-52 identifié au plan de zonage, la rive d un lac a un minimum de 20 mètres. Dans la rive, sont interdits toutes les constructions, tous les ouvrages et tous les travaux à l exception des constructions, des ouvrages et des travaux suivants, si leur réalisation n est pas incompatible avec d autres mesures de protection préconisées pour les plaines inondables : 1 Les constructions, les ouvrages et les travaux à des fins municipales, commerciales, industrielles, publiques ou pour des fins d accès public, y compris leur entretien, leur réparation et leur démolition, s ils sont assujettis à l obtention d une autorisation en vertu de la Loi sur la qualité de l environnement; 2 les ouvrages et travaux relatifs à la végétation suivants : IX-260

20 Chapitre X Protection de l environnement et du paysage a) les activités d'aménagement forestier dont la réalisation est assujettie à la Loi sur les forêts (L.R.Q., c. F-4.1) et à ses règlements d'application; b) la coupe d assainissement; c) la coupe nécessaire à l implantation d une construction ou d un ouvrage autorisé, uniquement après l obtention d un certificat d autorisation du MDDEP; d) lorsque la pente de la rive est inférieure à 30%, la coupe nécessaire à l aménagement d une ouverture de cinq (5) mètres maximum de largeur par terrain donnant accès au plan d eau. En aucun temps, la largeur de cette ouverture ne peut excéder 50% de la largeur du terrain faisant front sur le plan d eau ou trois (3) mètres minimum. L imperméabilisation du sol est interdite et ce dernier doit être végétalisé et être en angle par rapport à la ligne naturelle des hautes eaux. Si les conditions du terrain l exigent, il est permis d ériger une passerelle sur pilotis pour se rendre au quai; e) lorsque la pente de la rive est supérieure à 30% : - l élagage et l émondage nécessaires à l aménagement d une fenêtre de cinq (5) mètres maximum de largeur. En aucun temps, la largeur de - cette ouverture ne peut excéder 30% de la largeur du terrain faisant front sur le plan d eau; - le débroussaillage et l élagage nécessaire à l aménagement d un sentier d une largeur maximale de un virgule cinq (1,5) mètre réalisé sans remblai ni déblai. Le sentier doit être végétalisé et aménagé de façon sinueuse pour éviter l érosion. L imperméabilisation du sol est interdite; - le débroussaillage et l élagage nécessaire à l aménagement d un escalier, d une largeur maximale de un virgule cinq (1,5) mètre, construit sur pieux ou sur pilotis de manière à conserver la végétation existante sur place. Seules une plateforme ou terrasse incluse à la base de l escalier et montée sur pilotis est permise, d une largeur maximale de trois (3) mètres et d une superficie maximale de dix (10) mètres carrés; f) aux fins de rétablir un couvert végétal permanent et durable, les semis et la plantation d espèces végétales indigènes (incluant des herbacées, des arbustes et des arbres) et les travaux nécessaires à ces fins; 3 la culture du sol à des fins d exploitation agricole est permise à la condition de conserver une bande minimale de végétation de trois mètres dont la largeur est mesurée à partir de la ligne des hautes eaux; de plus, s il y a un talus et que le haut de celui-ci se situe à une distance inférieure à trois (3) mètres à partir de la ligne des IX-261

21 Chapitre X Protection de l environnement et du paysage hautes eaux, la largeur de la bande de végétation à conserver doit inclure un minimum d un mètre sur le haut du talus; 4 les ouvrages et travaux suivants : - l aménagement de traverses de cours d eau relatif aux passages à gué, aux ponceaux et ponts ainsi que les chemins y donnant accès; - l implantation ou la réalisation d exutoires de réseaux de drainage souterrain ou de surface et les stations de pompage, à condition d être réalisés avec des mesures de mitigation visant à minimiser l apport de sédiments dans les lacs et les cours d eau; - toute installation septique conforme à la réglementation sur l évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées édictée en vertu de la Loi sur la qualité de l environnement, uniquement pour corriger une installation sanitaire déficiente d un bâtiment existant à l entrée en vigueur du présent règlement; - lorsque la pente, la nature du sol et les conditions de terrain ne permettent pas de rétablir la couverture végétale et le caractère naturel de la rive, les ouvrages et les travaux de stabilisation végétale ou mécanique tels les perrés, les gabions ou finalement les murs de soutènement, en accordant la priorité à la technique la plus susceptible de faciliter l implantation éventuelle de végétation naturelle; - les puits individuels forés et les pointes filtrantes, à condition d être réalisés avec des mesures de mitigation visant à minimiser l apport de sédiments dans les lacs et les cours d eau; - les activités d aménagement forestier dont la réalisation est assujettie à la Loi sur les forêts et à sa réglementation sur les normes d intervention dans les forêts du domaine de l État. 5 Les droits acquis en milieu riverain, conformément au chapitre.xi du présent règlement. (Amendé par le règlement , article ) ARTICLE 577 RENATURALISATION DES RIVES ET CONTRÔLE DE LA VÉGÉTATION Nonobstant la sous-section qui précèdent, toutes interventions de contrôle de la végétation, dont la tonte de gazon, le débroussaillage, l abattage d arbres, l épandage de paillis, l utilisation de géotextile pour étouffer le gazon et l épandage d engrais, sont interdites dans la rive de tout lac et cours d eau mesurée à partir de la ligne des hautes eaux, avec les adaptations nécessaires quant à l application des exceptions prévues. IX-262

22 Chapitre X Protection de l environnement et du paysage Lorsque la rive n est pas occupée par de la végétation à l état naturel, des mesures doivent être prises afin de la renaturaliser à compter du 8 avril 2010 avec des végétaux indigènes (incluant les herbacées, des arbustes et des arbres) et ce, sur une bande minimale de cinq (5) mètres en bordure du lac ou du cours d eau, mesurée à partir de la ligne des hautes eaux. Cette mesure ne s applique pas aux situations où des travaux ont été faits en contravention de la réglementation municipale conforme à la Politique, auxquels cas la renaturalisation de toute la rive s impose. Une liste de végétaux indigènes recommandés se trouve dans le tableau suivant; Par contre, l entretien de la végétation, comprenant la tonte du gazon, le débroussaillage et l abattage d arbres, mais excluant l épandage d engrais, est permis dans une bande de deux (2) mètres contiguë à une construction ou un bâtiment existant en date du 8 avril 2010 * et empiétant dans la rive. La renaturalisation obligatoire sur les cinq (5) premiers mètres de la rive ne s applique pas : - aux emplacements aménagés pour des fins de plage publique, plage d un établissement commercial ou plage d un établissement récréatif, pour fins d accès publics à un plan d eau ou pour fins d utilités publiques lorsque celles-ci nécessitent un dégagement de la végétation; - aux cours d eau à débit intermittent; - dans une bande de dégagement d une profondeur de deux (2) mètres au pourtour des bâtiments et constructions existants sur la rive. (Amendé par le règlement , article 3) * Date déterminée par le règlement , entrée en vigueur le 8 avril 2008 IX-263

23 Chapitre X Protection de l environnement et du paysage ARTICLE 587 CIRCULATION DE VÉHICULES La circulation des véhicules doit se faire en évitant de bloquer le drainage naturel et de causer de l'érosion en perturbant les couches de dépôts meubles. ARTICLE 588 DROIT D ACCÈS OU SERVITUDE DE PASSAGE AUX LACS Sur les terrains vacants servant de droit d accès commun au lac pour desservir des propriétés non riveraines, aucun aménagement et aucune construction n est autorisé. Toutefois, dans la bande riveraine, est autorisée une ouverture dans la végétation d un maximum de cinq (5) mètres de large lorsque la pente est inférieure à 30%, tel que stipulé à l article 575. Les quais, radeaux, rampes de mise à l eau ou débarcadères ne sont pas autorisés. (Amendé par le règlement , article ) SECTION II MILIEUX HUMIDES ARTICLE 589 PROTECTION DES MILIEUX HUMIDES Lorsqu un milieu humide est adjacent à un lac ou un cours d eau, celui-ci fait partie intégrante du littoral. Les dispositions relatives aux rives s appliquent à l espace bordant ce milieu humide. Concernant le littoral d un milieu humide adjacent à un lac ou un cours d eau, seuls sont autorisés les constructions, les ouvrages et les travaux suivants, si leur réalisation n est pas incompatible avec d autres mesures de protection recommandées pour les plaines inondables et qu ils soient autorisés en vertu du présent règlement : a) L aménagement sur pieux ou sur pilotis d un pont, d une passerelle, d un lieu d observation de la nature et d un accès privé, à réaliser sans remblai; b) Les quais et les abris sur pilotis, sur pieux ou fabriqués de plates-formes flottantes; c) L empiétement sur le littoral nécessaire à la réalisation des travaux autorisés dans la rive tels qu identifiés à l article 576, à condition d être réalisés avec l application des mesures de mitigation visant à minimiser l apport de sédiments dans les milieux humides; d) Les constructions, les ouvrages et les travaux à des fins municipales, industrielles, commerciales, publiques ou pour fins d accès public, y compris leur entretien, leur réparation et leur démolition, assujettis à l obtention d une autorisation en IX-280

24 Chapitre X Protection de l environnement et du paysage vertu de la Loi sur la qualité de l environnement, de la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune, de la Loi sur le régime des eaux et de toute autre loi. Dans un milieu humide non adjacent à un lac ou un cours d eau, communément appelé un milieu humide fermé, et dont la superficie est d au moins 500 mètres carrés, aucuns travaux de déblai, de remblai, de dragage ou d extraction ne sont autorisés. De plus, lorsqu il s agit d un milieu humide fermé, possédant une superficie de plus de deux mille (2000) mètres carrés, une bande de protection de dix (10) mètres calculée à partir de la ligne des hautes eaux, s applique. Dans un cas où une intervention projetée est assujettie à la Loi sur la qualité de l environnement, les travaux visant une construction, un ouvrage, des travaux de déblai, de remblai, de dragage ou d extraction dans un milieu humide fermé, doivent être autorisés par le ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs avant que la municipalité puisse émettre le permis ou le certificat d autorisation relatif à ces travaux en vertu de la réglementation locale. Dans la bande de protection entourant le milieu humide fermé, seule la coupe d arbres requise pour permettre l accès à un pont, à une passerelle ou à un accès privé est autorisée. (Amendé par le règlement , article 2) (Amendé par le règlement , article ) (Amendé par le règlement , article 4. (en processus d adoption) SECTION III PRISES D EAU POTABLE ARTICLE 590 PROTECTION DES PRISES D EAU POTABLE Toute activité, installation, ou dépôt de matières ou d objets qui risquent de contaminer l eau souterraine est prohibé à l intérieur d une aire de protection d un rayon minimal de 30 mètres de l ouvrage de captage, à l exception de l équipement nécessaire à l exploitation de l ouvrage de captage aménagé de façon sécuritaire. Si l ouvrage de captage est un puits tubulaire scellé, l aire de protection est réduite à 15 mètres. La finition du sol, à l intérieur de l aire de protection, doit être réalisée de façon à prévenir le ruissellement de l eau. IX-281

25 Chapitre X Protection de l environnement et du paysage Nom latin Nom commun Nom anglais Exposition Hauteur (m) Humidité Sol Stabilisation Dryopteris cristata Dryoptère à crêtes Crested Wood Fern MO/O 55 M L Dryopteris marginalis Dryoptère à sores marginaux Marginal Wood Fern MO/O 60 M/F T Dryopteris spinulosa Dryoptéride spinuleuse Spinulose Shield Fern S/MO/O 50 F/M T Dryopteris Thelypteris Dryoptéride thélyptéride Marsh Shield Fern MO/O 60 TE T Mattheuccia strupthiopteris Fougère à l'autruche Ostrich Fern MO/O 230 M/E T Onoclea sensibilis Osmunda cinnamomea Onoclée sensible Osmonde cannelle Sensitive Fern S/MO/O 80 E T Cinamon Fern MO/O 125 E/M LA/LS Osmunda regalis Osmonde royale Royal Fern S/MO/O 125 E S/LA Thelypteris palustris Thélyptère des marais Marsh Shield- Fern MO/O 60 E T ARTICLE 578 IMPLANTATION D UN BÂTIMENT PRINCIPAL Tout bâtiment principal et tout bâtiment reposant sur fondation ne peut être implanté à moins de : 1 17 mètres d un lac ou d un cours d eau lorsque la rive est établie à 15 mètres et à 12 mètres lorsque la rive est établie à 10 mètres. ARTICLE 579 IMPLANTATION DES GALERIES, VÉRANDAS ET TOUT BÂTIMENT ACCESSOIRE 1 L implantation d une galerie, véranda ou tout bâtiment accessoire ne peut être implanté à l intérieur de la rive d un lac ou d un cours d eau. IX-274

26 Chapitre X Protection de l environnement et du paysage ARTICLE 594 ZONES À RISQUE D ÉBOULEMENT Il est interdit de construire tout bâtiment à moins de 15 mètres du pied de toute montagne ou de toute falaise dont la pente excède 60 % (ou 54o). SECTION V ZONES À FORTE PENTE ARTICLE 595 ZONES À FORTE PENTE Aucun bâtiment ne peut être érigé sur un terrain présentant une pente moyenne naturelle égale ou supérieure à 30%. Cette interdiction est levée moyennant la présentation d une description technique et un certificat de piquetage préparés par un arpenteur-géomètre illustrant, sur ce terrain, la présence de plateaux d une pente inférieure à 30% sur lesquels le bâtiment devra être érigé. Le ou les plateaux doivent présenter une superficie minimale totale de 800 mètres carrés et leur configuration doit permettre la réalisation des aménagements proposés. (Amendé par le règlement , article ) SECTION VI CONTRAINTES ANTHROPIQUES ARTICLE 596 SECTEURS PRÉSENTANT DES CONTRAINTES ANTHROPIQUES Entre les zones résidentielles, de villégiature et institutionnelles (santé et éducation) et les activités suivantes, les distances prescrites devront assurer un niveau de bruit ambiant d au plus 45 dbaleq24h entre 6h et 18h et d au plus 40 dbaleq24h entre 18h et 6h: 1 toute carrière: 600 mètres des limites de la propriété; 2 toute sablière: 150 mètres des limites de la propriété. Enfin, entre les zones résidentielles, de villégiature et institutionnelles (santé et éducation) et toute zone industrielle, une distance minimale de 100 mètres des limites de la propriété doit être respectée. SECTION VII CONDITIONS MINIMALES D IMPLANTATION DES USAGES EN BORDURE DU PARC RÉGIONAL ARTICLE 597 BANDE DE PROTECTION DU PARC RÉGIONAL IX-283

Demande certificat d'autorisation

Demande certificat d'autorisation 871, Chemin Diotte ST-Aimé-Du-Lac-Des-Îles J0W 1J0 Téléphone:(819) 597-2047 Télécopieur:(819) 597-2554 FORMULAIRE DE PERMIS Demande certificat d'autorisation Demande débutée le: Saisie par: Type de permis:

Plus en détail

21.1 Autorisation ou permis préalable aux interventions sur les rives et le littoral

21.1 Autorisation ou permis préalable aux interventions sur les rives et le littoral SECTION 21 LA PROTECTION DU MILIEU RIVERAIN 21.1 Autorisation ou permis préalable aux interventions sur les rives et le littoral Toutes les constructions, tous les ouvrages et tous les travaux qui sont

Plus en détail

ACCESSOIRES ET TEMPORAIRES AUTORISÉS DANS LES COURS ET LES MARGES

ACCESSOIRES ET TEMPORAIRES AUTORISÉS DANS LES COURS ET LES MARGES TERMINOLOGIE (RÈGLEMENT 5001, ART.21) REMISE Bâtiment accessoire servant de rangement pour les équipements nécessaires au déroulement des activités de l'usage principal et à l entretien du terrain. (RÈGLEMENT

Plus en détail

7.1 dispositions générales applicables à tous les usages. 7.2 dispositions particulières aux usages résidentiels

7.1 dispositions générales applicables à tous les usages. 7.2 dispositions particulières aux usages résidentiels Bâtiments et constructions accessoires Table des matières 7.1 dispositions générales applicables à tous les usages 7.1.1 règles générales 7.1.2 normes générales d implantation 7.1.3 aucun espace habitable

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 4

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 4 Règlement TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 4 CHAPITRE 4 DISPOSITIONS APPLICABLES À TOUTES LES ZONES... 121 SECTION 1 CONTRIBUTION POUR FINS DE PARCS, DE TERRAINS DE JEUX ET D ESPACES NATURELS... 121 79. Exigence

Plus en détail

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Mise à jour le 9 mai 2011 (règl. (2008)-106-3) Mise à jour le 6 août 2012 (page de présentation) PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Votre projet se situe dans une partie de notre

Plus en détail

TERMINOLOGIE (RÈGLEMENT 5001, ART.21)

TERMINOLOGIE (RÈGLEMENT 5001, ART.21) TERMINOLOGIE (RÈGLEMENT 5001, ART.21) SERRE DOMESTIQUE Bâtiment accessoire détachée dont le toit et les murs ou les parois sont essentiellement recouverts d un matériau laissant passer la lumière, servant

Plus en détail

RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE

RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE ARTICLE 1 : DÉFINITIONS Allée véhiculaire : Voie de circulation privée pour véhicules automobiles reliant le stationnement

Plus en détail

PROJET DE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 1667-00-2011

PROJET DE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 1667-00-2011 REFONTE RÈGLEMENTAIRE PROJET DE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 1667-00-2011 CHAPITRE 4 : DISPOSITIONS APPLICABLES À TOUTES LES ZONES 10 NOVEMBRE 2011 Dispositions applicables à toutes les zones Table des

Plus en détail

16.17 OCCUPATION DES RIVES, DU LITTORAL ET DES PLAINES INONDABLES DES LACS ET COURS D EAU

16.17 OCCUPATION DES RIVES, DU LITTORAL ET DES PLAINES INONDABLES DES LACS ET COURS D EAU 16.17 OCCUPATION DES RIVES, DU LITTORAL ET DES PLAINES INONDABLES DES LACS ET COURS D EAU 16.17.1 Généralité 16.17.2 Objectifs Toutes les rives, le littoral et les plaines inondables des lacs et cours

Plus en détail

CHAPITRE 5. Certificat d'autorisation

CHAPITRE 5. Certificat d'autorisation CHAPITRE 5 Certificat d'autorisation CHAPITRE 5 CERTIFICAT D'AUTORISATION SECTION 1 CERTIFICAT D'AUTORISATION POUR FINS DIVERSES CERTIFICAT D'AUTORISATION 32 Toute personne désirant réaliser un projet

Plus en détail

ZONAGE 92-2005 EN CE QUI D ORDRE GÉNÉRAL

ZONAGE 92-2005 EN CE QUI D ORDRE GÉNÉRAL VILLE DE SAINT-CÉSAIRE MRC DE ROUVILLE PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 92-2005-21 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE 92-2005 EN CE QUI CONCERNE DIVERSES DISPOSITIONS D ORDRE GÉNÉRAL CONSIDÉRANT QUE le

Plus en détail

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu

Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Plania Municipalité de Saint-Marc-sur- Richelieu Chapitre 5 P031607 303-P031607-0932-000-UM-0017-0B Municipalité de Saint-Marc-sur-Richelieu 102 rue de la Fabrique Saint-Marc-sur-Richelieu (Québec) J0L

Plus en détail

RÉSUMÉ DES RÈGLEMENTS D URBANISME

RÉSUMÉ DES RÈGLEMENTS D URBANISME RÉSUMÉ DES RÈGLEMENTS D URBANISME Le présent résumé répertorie les grandes lignes, normes générales et exigences de base à connaître pour la planification de projets relatifs à l urbanisme. Lors de votre

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz Caractère et vocation de la zone Il s agit d une zone destinée à l accueil d activités économiques, notamment d activités commerciales, tertiaires, de services

Plus en détail

6.7 Aménagement extérieur se rapportant aux paysages et à l'abattage d'arbres (L.A.U., art. 113, 12 o et 15 o )

6.7 Aménagement extérieur se rapportant aux paysages et à l'abattage d'arbres (L.A.U., art. 113, 12 o et 15 o ) 6.7 Aménagement extérieur se rapportant aux paysages et à l'abattage d'arbres (L.A.U., art. 113, 12 o et 15 o ) 6.7.1 Règles générales Tout espace libre d'un *emplacement construit ou vacant doit comprendre

Plus en détail

Municipalité de Wentworth-Nord. Préparation d un projet d opération cadastrale

Municipalité de Wentworth-Nord. Préparation d un projet d opération cadastrale Chapitre II Documents et plans exigés pour la Préparation d un projet d opération cadastrale 4 il doit apposer le numéro civique déterminé par la Municipalité, sur la façade principale du bâtiment, de

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 255-10

RÈGLEMENT NUMÉRO 255-10 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-MAGLOIRE RÈGLEMENT NUMÉRO 255-10 RÈGLEMENT NUMÉRO 255-10 MODIFIANT CERTAINES DISPOSITIONS DU RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 234-07 DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-MAGLOIRE

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 1103-23 MODIFIANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 1103 SUR LE ZONAGE RELATIVEMENT AUX ÉLÉMENTS SUIVANTS :

RÈGLEMENT NUMÉRO 1103-23 MODIFIANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 1103 SUR LE ZONAGE RELATIVEMENT AUX ÉLÉMENTS SUIVANTS : RÈGLEMENT NUMÉRO 1103-23 MODIFIANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 1103 SUR LE ZONAGE RELATIVEMENT AU ÉLÉMENTS SUIVANTS : Modification de l article 105 concernant les dispositions de superficie des garages isolés

Plus en détail

LE DOCUMENT COMPLÉMENTAIRE CADRE GÉNÉRAL RELATIF À LA CONSTRUCTION CADRE GÉNÉRAL RELATIF AU LOTISSEMENT CADRE NORMATIF RELATIF À LA PROTECTION DE LA

LE DOCUMENT COMPLÉMENTAIRE CADRE GÉNÉRAL RELATIF À LA CONSTRUCTION CADRE GÉNÉRAL RELATIF AU LOTISSEMENT CADRE NORMATIF RELATIF À LA PROTECTION DE LA Chapitre LE DOCUMENT COMPLÉMENTAIRE CADRE GÉNÉRAL RELATIF À LA CONSTRUCTION CADRE GÉNÉRAL RELATIF AU LOTISSEMENT CADRE NORMATIF RELATIF À LA PROTECTION DE LA RESSOURCE HYDRIQUE ET DU MILIEU NATUREL CADRE

Plus en détail

TABLEAU : COÛT DES PERMIS ET CERTIFICATS (L.A.U., art. 119, 6 o ) Type de permis ou de certificats 1 Étude Permis Certificat Aucun

TABLEAU : COÛT DES PERMIS ET CERTIFICATS (L.A.U., art. 119, 6 o ) Type de permis ou de certificats 1 Étude Permis Certificat Aucun ANNEE A RÈGLEMENT PERMIS & CERTIFICATS NO. 15-925 1) Permis de lotissement et d opération cadastrale) pour chacun des lots faisant l objet d une opération cadastrale 2) Cession de terrains pour fins de

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 39-11 CONCERNANT LES PISCINES RÉSIDENTIELLES. 2011-04-108.8.3 Règlement no 39-11 sur les piscines résidentielles

RÈGLEMENT NUMÉRO 39-11 CONCERNANT LES PISCINES RÉSIDENTIELLES. 2011-04-108.8.3 Règlement no 39-11 sur les piscines résidentielles CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE CACOUNA RÈGLEMENT NUMÉRO 39-11 CONCERNANT LES PISCINES RÉSIDENTIELLES 2011-04-108.8.3 Règlement no 39-11 sur les piscines résidentielles ATTENDU que le Code municipal

Plus en détail

TITRE III : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TITRE III : DISPOSITIONS GÉNÉRALES TITRE III : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Usages autorisés dans les cours et les marges Table des matières 6.1 bâtiment principal 6.2 marges 6.2.1 marges de recul 6.2.2 mesure de la marge de recul 6.2.3 empiétement

Plus en détail

CHAPITRE 12 AMÉNAGEMENT PAYSAGER ET TENUE DES TERRAINS

CHAPITRE 12 AMÉNAGEMENT PAYSAGER ET TENUE DES TERRAINS CHAPITRE 12 AMÉNAGEMENT PAYSAGER ET TENUE DES TERRAINS 12.1 AMÉNAGEMENT PAYSAGER DES TERRAINS 12.1.1 Aménagement des cours Dans toutes les zones, toute partie d un terrain qui n est pas occupée par un

Plus en détail

L article 2.5 paragraphe 11. Bâtiment complémentaire est modifié en ajoutant le paragraphe b):

L article 2.5 paragraphe 11. Bâtiment complémentaire est modifié en ajoutant le paragraphe b): RÈGLEMENT NUMÉRO 564 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 436 ATTENDU QUE la Municipalité a le pouvoir de modifier son règlement de zonage en vertu de la Loi sur l aménagement et l urbanisme; ATTENDU

Plus en détail

Municipalité de Saint-Colomban RÈGLEMENT SUR LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE (P.I.I.A.) NUMÉRO 608

Municipalité de Saint-Colomban RÈGLEMENT SUR LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE (P.I.I.A.) NUMÉRO 608 Municipalité de Saint-Colomban RÈGLEMENT SUR LES PLANS D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE (P.I.I.A.) NUMÉRO 608 Décembre 2009 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 DISPOSITIONS DÉCLARATOIRES, INTERPRÉTATIVES

Plus en détail

22.4 usages récréatifs liés à des activités motorisées

22.4 usages récréatifs liés à des activités motorisées Dispositions particulières aux usages commerciaux Table des matières 22.1 champ d application 22.2 critères de performance 22.2.1 bruit 22.2.2 fumée, odeur, poussière 22.3 commerces et services reliés

Plus en détail

VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708

VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708 VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708 PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 708 VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT AVIS DE MOTION : ADOPTION : ENTRÉE EN VIGUEUR : Numéro du règlement

Plus en détail

6.3 Bâtiments accessoires, annexes et usages complémentaires (L.A.U., art. 113, 5 e )

6.3 Bâtiments accessoires, annexes et usages complémentaires (L.A.U., art. 113, 5 e ) 6.3 Bâtiments accessoires, annexes et usages complémentaires (L.A.U., art. 113, 5 e ) 6.3.1 Norme générale Sauf disposition spéciale, l implantation des bâtiments accessoire et annexes (garage privés,

Plus en détail

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 532 RELATIF À LA GESTION DES RÈGLEMENTS D URBANISME RÈGLEMENT NUMÉRO 532-1

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 532 RELATIF À LA GESTION DES RÈGLEMENTS D URBANISME RÈGLEMENT NUMÉRO 532-1 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-ZOTIQUE RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 532 RELATIF À LA GESTION DES RÈGLEMENTS D URBANISME RÈGLEMENT NUMÉRO 532-1 ATTENDU QUE le conseil a adopté le règlement

Plus en détail

CHAPITRE 11 Dispositions particulières applicables à certaines zones

CHAPITRE 11 Dispositions particulières applicables à certaines zones VILLE DE SAGUENAY CHAPITRE 11 Dispositions particulières applicables à certaines zones Ville de Saguenay Table des matières - Chapitre 11 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 11 DISPOSITIONS PARTICULIÈRES APPLICABLES

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE L ANGE-GARDIEN. Règlement de contrôle intérimaire n 2009-010 Relatif à la protection du lac Donaldson

MUNICIPALITÉ DE L ANGE-GARDIEN. Règlement de contrôle intérimaire n 2009-010 Relatif à la protection du lac Donaldson CANADA PROVINCE DE QUÉBEC M.R.C. DES COLLINES DE L'OUTAOUAIS MUNICIPALITÉ DE L'ANGE-GARDIEN MUNICIPALITÉ DE L ANGE-GARDIEN Règlement de contrôle intérimaire n 2009-010 Relatif à la protection du lac Donaldson

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES

CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES 9.1 DISPOSITIONS APPLICABLES À TOUS LES BÂTIMENTS ACCESSOIRES 9.1.1 Préexistence d un bâtiment principal 1. Règle générale Un bâtiment accessoire n est autorisé que sur

Plus en détail

INVALIDITÉ PARTIELLE

INVALIDITÉ PARTIELLE SECOND PROJET DE RÈGLEMENT NUMÉRO 716-2007 modifiant le règlement de zonage no. 423-1990 concernant l abattage d arbres Le présent règlement vise à modifier la terminologie relative à l abattage d arbres

Plus en détail

4.2 USAGES AUTORISÉS OU INTERDITS DANS LES COURS

4.2 USAGES AUTORISÉS OU INTERDITS DANS LES COURS 3. Dispositions particulières portant sur une marge latérale adjacente à un parc, un terrain de jeux, un sentier piéton ou cyclable ou à un cimetière Une marge latérale adjacente à un parc, un terrain

Plus en détail

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES CHAPITRE 1 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE Nh CARACTERISTIQUES GENERALES La zone Nh est une zone rurale comportant des constructions. Toute nouvelle

Plus en détail

CONDISÉRANT QUE l avis de présentation 100308-37 a été donné pour le présent règlement;

CONDISÉRANT QUE l avis de présentation 100308-37 a été donné pour le présent règlement; RÈGLEMENT NUMÉRO 1103-12 AMENDANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 1103 SUR LE ZONAGE AFIN DE MODIFIER DES ZONES EN AJUSTANT LES LIMITES AINSI QUE DES CLASSES D USAGES AUTORISÉES ET DE MODIFIER CERTAINES DISPOSITIONS

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 1103-19 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 1103

RÈGLEMENT NUMÉRO 1103-19 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 1103 RÈGLEMENT NUMÉRO 1103-19 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 1103 MODIFICATIONS AU RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 1103 RELATIVEMENT AUX ÉLÉMENTS SUIVANTS : Modification de l article 96 concernant la possibilité

Plus en détail

Conférencier : Matane MRC de La Mitis. Le cadre réglementaire relatif aux milieux riverains du fleuve Saint-Laurent

Conférencier : Matane MRC de La Mitis. Le cadre réglementaire relatif aux milieux riverains du fleuve Saint-Laurent Conférencier : Paul Logo Gingras, MRC de urbaniste Matane MRC de La Mitis Le cadre réglementaire relatif aux milieux riverains du fleuve Saint-Laurent La mise en place des cadres légaux et réglementaires

Plus en détail

RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT

RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT RÈGLEMENT DE # 2008-272 M UNICIPALITE DE S AINT C LAUDE Amendements intégrés Règlements Entrée en vigueur Date 2011-272 272-01 22 juin 2011 19 juillet 2011 2012-272 272-02 10 mai 2012 17 octobre 2012 RÈGLEMENT

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NUMÉRO 347 REMPLAÇANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 28 RELATIF À LA SÉCURITÉ DANS ET AUTOUR DES PISCINES RÉSIDENTIELLES CONSIDÉRANT le règlement numéro 28 relatif

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Section I Dispositions générales...3 391. Domaine d application...3 392. Emplacement des enseignes...3

TABLE DES MATIÈRES. Section I Dispositions générales...3 391. Domaine d application...3 392. Emplacement des enseignes...3 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE X AFFICHAGE Section I Dispositions générales...3 391. Domaine d application...3 392. Emplacement des enseignes...3 Section II Conception des enseignes...4 393. Domaine d application...4

Plus en détail

Règlement de lotissement

Règlement de lotissement Numéro 02-2015 Municipalité de St-Zacharie Entrée en vigueur le 2015 Tableau pour le suivi des mises à jour Modifications apportées Numéro du règlement Date d entrée en vigueuur Texte Plan grille initiales

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CONTRÔLE INTÉRIMAIRE SUR LA GESTION DES EAUX DE RUISSELLEMENT ET LE CONTRÔLE DE L ÉROSION NUMÉRO 03-0315

RÈGLEMENT DE CONTRÔLE INTÉRIMAIRE SUR LA GESTION DES EAUX DE RUISSELLEMENT ET LE CONTRÔLE DE L ÉROSION NUMÉRO 03-0315 1 RÈGLEMENT DE CONTRÔLE INTÉRIMAIRE SUR LA GESTION DES EAUX DE RUISSELLEMENT ET LE CONTRÔLE DE L ÉROSION NUMÉRO 03-0315 Règlement de contrôle intérimaire 03-0315 Avis de motion 16 décembre 2014 Adoption

Plus en détail

R EGLEMENT LOTISSEMENT "NICOLE DUCLOS"

R EGLEMENT LOTISSEMENT NICOLE DUCLOS R EGLEMENT LOTISSEMENT "NICOLE DUCLOS" Section 1 - Nature de l'occupation et de l'utilisation du sol REGLE 1 : OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL ADMISES - Sont notamment admises : # les constructions

Plus en détail

ACCESSOIRES ET TEMPORAIRES AUTORISÉS DANS LES COURS ET LES MARGES

ACCESSOIRES ET TEMPORAIRES AUTORISÉS DANS LES COURS ET LES MARGES TERMINOLOGIE (RÈGLEMENT 5001, ART.21) ABRI D AUTO PERMANENT (CAR-PORT) Construction accessoire reliée à un bâtiment principal formée d'un toit appuyé sur des piliers, dont un des côtés est mitoyen au bâtiment

Plus en détail

CHAPITRE 14 Dispositions relatives à la propreté, à l'aménagement paysager et à l'abattage d'arbres

CHAPITRE 14 Dispositions relatives à la propreté, à l'aménagement paysager et à l'abattage d'arbres CHAPITRE 14 Dispositions relatives à la propreté, à l'aménagement paysager et à l'abattage d'arbres Page 179 CHAPITRE 14 DISPOSITIONS RELATIVES À LA PROPRETÉ, À L'AMÉNAGEMENT PAYSAGER ET À L'ABATTAGE D'ARBRES

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440

MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440 DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUCTION Généralités MUNICIPALITÉ D EASTMAN 160, CHEMIN George-Bonnallie Eastman, QC J0E 1P0 tel: 450 297-3440 1. La demande doit être conforme aux règlements de construction,

Plus en détail

Téléphone:(819) 597-2047 Télécopieur:(819) 597-2554. Demande complétée le: Adresse: Nom: Tél.:

Téléphone:(819) 597-2047 Télécopieur:(819) 597-2554. Demande complétée le: Adresse: Nom: Tél.: ST-Aimé-du-Lac-des-Îles 871, Chemin Diotte ST-Aimé-Du-Lac-Des-Îles J0W 1J0 Téléphone:(819) 597-2047 Télécopieur:(819) 597-2554 FORMULAIRE DE PERMIS Demande de permis Demande débutée le: Saisie par: Type

Plus en détail

REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UC

REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UC CHAPITRE III - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UC Nota : La zone UC comprend les secteurs : UCa, UCb et UCc. Les termes dans ce chapitre ayant un astérisque renvoient à une définition à l Article 5 du Titre

Plus en détail

CHAPITRE 21 USAGES AGRICOLES ET FORESTIERS

CHAPITRE 21 USAGES AGRICOLES ET FORESTIERS CHAPITRE 21 USAGES AGRICOLES ET FORESTIERS 21.1 RÉSIDENCES AUTORISÉES 21.1.1 Dans toutes les zones agricoles 21.1.1.1 Règle générale Dans toutes les zones agricoles Aa, Ab, Ac et Ad, est prohibée toute

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 489-2015. la Ville de Percé a adopté, le 3 juillet 2012, le Règlement de zonage numéro 436-2011 ;

RÈGLEMENT NUMÉRO 489-2015. la Ville de Percé a adopté, le 3 juillet 2012, le Règlement de zonage numéro 436-2011 ; QUÉBEC MRC DU ROCHER-PERCÉ VILLE DE PERCÉ RÈGLEMENT NUMÉRO 489-2015 Règlement modifiant le Règlement de zonage numéro 436-2011 afin de modifier certaines dispositions et afin d assurer la concordance au

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF

TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF Sur le territoire de la commune de MAISONS-ALFORT La zone UD comprend un seul secteur UFa et UFb SECTION I NATURE DE L OCCUPATION OU DE L UTILISATION

Plus en détail

Document complémentaire

Document complémentaire Document complémentaire PARTIE 1 1. PRÉAMBULE Dans le cadre de l élaboration de son schéma d aménagement, chaque MRC est tenue de présenter les critères d aménagement et les normes auxquelles devront se

Plus en détail

Guide de clôtures de piscine

Guide de clôtures de piscine Guide de clôtures de piscine ottawa.ca/enceintesdepiscine Le présent guide vous aidera à obtenir un permis pour l enceinte qui entoure votre piscine (voir la définition plus bas). En vertu du Règlement

Plus en détail

MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG

MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ LOCALE DU CANTON D ORFORD RÈGLEMENT NUMÉRO 814 CONCERNANT LA GESTION DES SOLS ET DES EAUX DE RUISSELLEMENT Considérant que Considérant que Considérant

Plus en détail

L installation d une enseigne doit répondre aux exigences suivantes :

L installation d une enseigne doit répondre aux exigences suivantes : CHAPITRE XIII : AFFICHAGE NOTE : VOIR AUTRES DISPOSITIONS CONCERNANT L AFFICHAGE AU CHAPITRE XXIII.2 «NORMES RELATIVES À L ÉCLAIRAGE EXTÉRIEUR». 120. ENSEIGNES PROHIBÉES Dans toutes les zones sont interdits

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE SAINT-ÉPIPHANE

MUNICIPALITÉ DE SAINT-ÉPIPHANE MUNICIPALITÉ DE RÈGLEMENT DE CONSTRUCTION Règlement numéro 159 Mis à jour avril 2015 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I : DISPOSITIONS DÉCLARATOIRES ET INTERPRÉTATIVES... 5 1.1 TITRE DU RÈGLEMENT... 5 1.2 TERRITOIRE

Plus en détail

Aménagement d un quai et d un abri à bateau

Aménagement d un quai et d un abri à bateau Aménagement d un quai et d un abri à bateau Audrey Bérubé Inspectrice municipal 15, rue de l église, La Bostonnais, Qc, G9X 0A7 Téléphone: 819 523-5830 Courriel: insp.munlabostonnais@tlb.sympatico.ca Exigences

Plus en détail

RÈGLEMENT N 2012-URB-02-02. Amendant le règlement de zonage n 2012-URB-02 de la Ville de Stanstead

RÈGLEMENT N 2012-URB-02-02. Amendant le règlement de zonage n 2012-URB-02 de la Ville de Stanstead PROVINCE DE QUÉBEC MRC MEMPHRÉMAGOG VILLE DE STANSTEAD RÈGLEMENT N 2012-URB-02-02 Amendant le règlement de zonage n 2012-URB-02 de la Ville de Stanstead À une séance ordinaire du conseil municipal de la

Plus en détail

TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite)

TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite) 197 TABLEAU 6.2 : Paramètre B (suite) 198 TABLEAU 6.3 : Paramètre B (suite) 199 TABLEAU 6.4 : Paramètre B (suite) 200 TABLEAU 6.5 : Paramètre B (suite) 201 240. PARAMÈTRE C : CHARGE D ODEUR Le paramètre

Plus en détail

Bâtiment accessoire/secondaire (résidentiel) :

Bâtiment accessoire/secondaire (résidentiel) : Bâtiment accessoire/secondaire (résidentiel) : Conditions d autorisation et désignation Les bâtiments accessoires ne sont autorisés que s ils sont implantés sur un terrain occupé par un bâtiment principal.

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-PORT-JOLI

MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-PORT-JOLI MUNICIPALITÉ DE SAINT-JEAN-PORT-JOLI RÈGLEMENT 706-13 RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT Règlement de lotissement 1 RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT RÈGLEMENT 706-13 Adopté le 4 mars 2013 Jean-Pierre Dubé, maire Stéphen

Plus en détail

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles COMMUNE DE LOUISFERT Règlement du PLU PLAN LOCAL D URBANISME approuvé le 1 er juillet 2008 et modifié le 15 juin 2010 Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles La zone N est une zone naturelle

Plus en détail

4 NORMES RELATIVES À LA PROTECTION DES RIVES, DU LITTORAL ET DE LA PLAINE INONDABLE

4 NORMES RELATIVES À LA PROTECTION DES RIVES, DU LITTORAL ET DE LA PLAINE INONDABLE 4 NORMES RELATIVES À LA PROTECTION DES RIVES, DU LITTORAL ET DE LA PLAINE INONDABLE 4.1 Les rives et le littoral: Les lacs et cours d'eau assujettis Tous les lacs et cours d'eau à débit régulier ou intermittent

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 1137-4 MODIFIANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 1137-3 SUR LA TARIFICATION DES SERVICES MUNICIPAUX

RÈGLEMENT NUMÉRO 1137-4 MODIFIANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 1137-3 SUR LA TARIFICATION DES SERVICES MUNICIPAUX RÈGLEMENT NUMÉRO 1137-4 MODIFIANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 1137-3 SUR LA DES SERVICES MUNICIPAUX CONSIDÉRANT QU il y a lieu d apporter des modifications à la tarification concernant l abattage d arbres et les

Plus en détail

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES CARACTERE DE LA ZONE Zone urbaine peu dense où les équipements publics existants ou en cours de réalisation ont une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter. Ub ARTICLE Ub 1 OCCUPATIONS

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG

CODIFICATION ADMINISTRATIVE MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG CODIFICATION ADMINISTRATIVE MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DU COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ LOCALE DU CANTON D ORFORD RÈGLEMENT NUMÉRO 814 CONCERNANT LA GESTION DES SOLS ET DES EAUX DE RUISSELLEMENT Considérant

Plus en détail

À l'assemblée du, le conseil de la ville décrète :

À l'assemblée du, le conseil de la ville décrète : VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT XX-XXX RÈGLEMENT AUTORISANT LA DÉMOLITION, LA CONSTRUCTION, LA TRANSFORMATION ET L OCCUPATION DES BÂTIMENTS POUR LE COLLÈGE NOTRE-DAME SITUÉ AU 3791 CHEMIN QUEEN-MARY Vu le

Plus en détail

Règlement de lotissement n o 03-42 Adopté le 25 juillet 2005. Règlement # 03-42 lotissement MUNICIPALITÉ DE SAINT-FRANÇOIS

Règlement de lotissement n o 03-42 Adopté le 25 juillet 2005. Règlement # 03-42 lotissement MUNICIPALITÉ DE SAINT-FRANÇOIS `âç v ÑtÄ à wx ft Çà@YÜtÇ É á@wx@äë Äx@wËbÜÄ tçá 337, chemin Royal Saint-François-de-l Île-d Orléans (Québec) G0A 3S0 Téléphone : (418) 829-3100 Télécopieur : (418) 829-1004 Règlement de lotissement n

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CONTRÔLE INTÉRIMAIRE RELATIF AUX ACTIVITÉS FORESTIÈRES SUR LE TERRITOIRE DU DOMAINE PRIVÉ DES MUNICIPALITÉS DE LA MRC DE PONTIAC

RÈGLEMENT DE CONTRÔLE INTÉRIMAIRE RELATIF AUX ACTIVITÉS FORESTIÈRES SUR LE TERRITOIRE DU DOMAINE PRIVÉ DES MUNICIPALITÉS DE LA MRC DE PONTIAC RÈGLEMENT DE CONTRÔLE INTÉRIMAIRE RELATIF AUX ACTIVITÉS FORESTIÈRES SUR LE TERRITOIRE DU DOMAINE PRIVÉ DES MUNICIPALITÉS DE LA MRC DE PONTIAC TABLE DES MATIÈRES I. DISPOSITIONS DÉCLARATOIRES... 3 1.1 Préambule...

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE PIEDMONT. RÈGLEMENT N o 761-07-15

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE PIEDMONT. RÈGLEMENT N o 761-07-15 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE PIEDMONT RÈGLEMENT N o 761-07-15 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT #761-07 PORTANT SUR LE PLAN D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE SUR LE TERRITOIRE DE LA MUNICIPALITÉ

Plus en détail

Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6

Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6 Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6 Le présent règlement s applique au lotissement «Les Grands Champs». Ce règlement ainsi que le plan de composition qui lui

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE SAINT-MICHEL-DU-SQUATEC

MUNICIPALITÉ DE SAINT-MICHEL-DU-SQUATEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-MICHEL-DU-SQUATEC RÈGLEMENT N O 279 MODIFIANT LE RÈGLEMENT N O 160 AFIN D Y INTÉGRER DES NORMES CONCERNANT L IMPLANTATION ET LES DROITS ACQUIS DE ROULOTTES SUR LE TERRITOIRE DE LA

Plus en détail

Chapitre 7 Normes relatives aux constructions

Chapitre 7 Normes relatives aux constructions CHAPITRE 7 NORMES RELATIVES AUX CONSTRUCTIONS ET USAGES COMPLÉMENTAIRES 7.1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES Dans toutes les zones, les constructions et les usages complémentaires ne peuvent être implantés ou exercés

Plus en détail

MODIFICATION DU P.O.S. N 8 REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79

MODIFICATION DU P.O.S. N 8 REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79 2 -COMMUNE DE ROGNAC MODIFICATION DU P.O.S. N 8 - REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79 Vu pour être annexé à la Délibération du Conseil Municipal du 17 février 2011 approuvant les

Plus en détail

RÈGLEMENT #264-2008 ZONAGE

RÈGLEMENT #264-2008 ZONAGE RÈGLEMENT #264-2008 ZONAGE CHAPITRE 16 DISPOSITIONS RELATIVES À L ABATTAGE D ARBRES 16.1.1 DISPOSITIONS RELATIVES À L ABATTAGE LE LONG DES CHEMINS DÉSIGNÉS Le long des chemins désignés, seule la coupe

Plus en détail

REVISION SIMPLIFIEE DU POS

REVISION SIMPLIFIEE DU POS Commune de Bobigny Département de la Seine-Saint-Denis REVISION SIMPLIFIEE DU POS PARC DE LA BERGERE 3.2. Règlement révisé 10 décembre 2009 Nota Bene : pour faciliter la prise de connaissance des modifications

Plus en détail

Canada Province de Québec Municipalité de Saint-Jacques-de-Leeds RÈGLEMENT NUMÉRO 296

Canada Province de Québec Municipalité de Saint-Jacques-de-Leeds RÈGLEMENT NUMÉRO 296 Canada Province de Québec Municipalité de Saint-Jacques-de-Leeds RÈGLEMENT NUMÉRO 296 REMPLAÇANT LE CHAPITRE 10 DU RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMERO 175 ATTENDU le Règlement sur la sécurité des piscines résidentielles

Plus en détail

le Conseil de la municipalité de Venise-en-Québec a adopté le règlement de zonage numéro 322-2009;

le Conseil de la municipalité de Venise-en-Québec a adopté le règlement de zonage numéro 322-2009; PROVINCE DE QUÉBEC MRC DU HAUT-RICHELIEU MUNICIPALITÉ DE VENISE-EN-QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 376-2012 Règlement amendant le Règlement de zonage numéro 322-2009 afin de modifier certaines normes de la zone

Plus en détail

Règlement modifiant le règlement de zonage numéro 2012-02 afin d y ajouter des normes concernant les quais.

Règlement modifiant le règlement de zonage numéro 2012-02 afin d y ajouter des normes concernant les quais. PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE LA JACQUES-CARTIER VILLE DE LAC-DELAGE RÈGLEMENT NUMÉRO U-2014-02 Règlement modifiant le règlement de zonage numéro 2012-02 afin d y ajouter des normes concernant les quais. ATTENDU

Plus en détail

CHAPITRE IV - ZONE UC

CHAPITRE IV - ZONE UC ZONE UC CHAPITRE IV - ZONE UC Caractère de la zone UC : Il s'agit d'un espace urbain péricentral de densité moyenne principalement destiné à l'habitat et aux services, où les bâtiments sont construits

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne

ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne Le 28 novembre 2003 ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne Problématique générale : Le piémont du mont Saint-Hilaire subit des pressions de développement importantes. Ce milieu est relativement

Plus en détail

Commune de Bretonnières. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions

Commune de Bretonnières. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Commune de Bretonnières Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

Règlement du lotissement

Règlement du lotissement BUREAU AMENAGEMENT INGENIERIE ENVIRONNEMENT Règlement du lotissement Le Chêne La Valinière, Trizay-Coutretôt-Saint-Serge 2010 REGLEMENT Article 1 : Objet du règlement Le présent règlement fixe les règles

Plus en détail

Monsieur le conseiller Michel Béland. Madame la conseillère Jocelyne Brossard

Monsieur le conseiller Michel Béland. Madame la conseillère Jocelyne Brossard PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINTE-CATHERINE RÈGLEMENT NUMÉRO 2011-01 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE CONSTRUCTION NUMÉRO 2011-00 DE FAÇON À INTÉGRER LE CODE DE CONSTRUCTION DU QUÉBEC ET LE CODE NATIONAL

Plus en détail

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Chapitre 5 : Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Caractère de la zone La zone NC est une zone naturelle constituée des parties du territoire communal ayant une vocation agricole.

Plus en détail

LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT : 1. Le Règlement 01-4501 sur le zonage est modifié par :

LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT : 1. Le Règlement 01-4501 sur le zonage est modifié par : RÈGLEMENT VL-2014-575 MODIFIANT LE RÈGLEMENT 01-4501 SUR LE ZONAGE, AFIN D AJOUTER DES DÉFINITIONS, D APPORTER DES CORRECTIFS À CERTAINES GRILLES D USAGES, D ABROGER DES NORMES SPÉCIFIQUES À CERTAINES

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 9

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 9 Règlement TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 9 CHAPITRE 9 DISPOSITIONS APPLICABLES AUX USAGES DE LA CLASSE «AGRICULTURE ET FORESTERIE (A)»... 387 SECTION 1 USAGES AUTRES QU AGRICOLES AUTORISÉS... 387 1152. Dispositions

Plus en détail

Projet de Règlement de contrôle intérimaire relatif à l implantation d équipements de production d énergie éolienne à des fins commerciales

Projet de Règlement de contrôle intérimaire relatif à l implantation d équipements de production d énergie éolienne à des fins commerciales P Chartierville 10 juin 2013 Projet de Règlement de contrôle intérimaire relatif à l implantation d équipements de production d énergie éolienne à des fins commerciales Détails de la présentation Pourquoi

Plus en détail

L aménagement d un quai et d un abri à bateau

L aménagement d un quai et d un abri à bateau 1 L aménagement d un quai L aménagement d un quai et d un abri à bateau L es termes quai, embarcadère et débarcadère sont des synonymes qui servent à désigner un ouvrage qui s avance dans l eau à partir

Plus en détail

DEMANDE DE MODIFICATION PONCTUELLE DE LA PARTIE ECRITE DU PAG PARTIE ECRITE

DEMANDE DE MODIFICATION PONCTUELLE DE LA PARTIE ECRITE DU PAG PARTIE ECRITE DEMANDE DE MODIFICATION PONCTUELLE DE LA PARTIE ECRITE DU PAG PARTIE ECRITE Commune de Waldbillig Demandeur : Commune de Waldbillig 1, rue André Hentges L-7680 Waldbillig Tél: 83 72 87-1 Fax: 83 77 89

Plus en détail

SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd

SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd Le secteur Zd est affecté à la construction d un habitat résidentiel en individuel et semi-collectif. SECTION I TYPE D OCCUPATION ET

Plus en détail

Règlement sur les permis et certificats n 525-2012

Règlement sur les permis et certificats n 525-2012 Province de Québec Municipalité de Sainte-Béatrix Règlement sur les permis et certificats n 525-2012 Entrée en vigueur le 14 mars 2012 L ATELIER URBAIN Février 2012 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Vu les articles 113, 119 et 145.15 de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (RLRQ, chapitre A-19.1);

Vu les articles 113, 119 et 145.15 de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (RLRQ, chapitre A-19.1); 1 RÈGLEMENT 01-277-75 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT D URBANISME DE L ARRONDISSEMENT DU PLATEAU- MONT-ROYAL (01-277) RELATIF AU VERDISSEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Vu les articles 113, 119 et 145.15

Plus en détail

DEFINITIONS. ALIGNEMENT VERTICAL - composition dans une façade des ouvertures situées dans le même axe vertical.

DEFINITIONS. ALIGNEMENT VERTICAL - composition dans une façade des ouvertures situées dans le même axe vertical. Annexe 1 DEFINITIONS A ACCES - pour être constructible, tout terrain doit avoir accès à une voie (voir ce mot) publique ou privée, soit directement, soit par l intermédiaire d un passage aménagé sur fonds

Plus en détail

Étude de code Règlementation 2

Étude de code Règlementation 2 Dans le cadre du cours Re glementation 2 Remis a : S. Denis Bergeron Par : Michel Asselin Kevin Pedneault Tommy Ve zina Date de la remise : 28 novembre 2012 1 Table des matières Contenu Introduction...

Plus en détail

Autre information requise pour les terrains de golf

Autre information requise pour les terrains de golf Version 05-04-07 Page 1 de 7 Autre information requise pour les terrains de golf Conformément au paragraphe 5(2) du Règlement sur les études d impact sur l environnement de la Loi sur l assainissement

Plus en détail

LES CLAPETS ANTIRETOUR,

LES CLAPETS ANTIRETOUR, facebook.com/rdp.pat ville.montreal. qc.ca/rdp-pat LES CLAPETS ANTIRETOUR, L ÉQUIPEMENT DE RELEVAGE AUTOMATIQUE ET LES GOUTTIÈRES DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE ET DES ÉTUDES TECHNIQUES COMPTOIR DES PERMIS

Plus en détail