PÔLE SANTÉ PLURI PROFESSIONNEL PAYS DE CONDÉ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PÔLE SANTÉ PLURI PROFESSIONNEL PAYS DE CONDÉ"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE PÔLE SANTÉ PLURI PROFESSIONNEL PAYS DE CONDÉ CONDÉ SUR L ESCAUT POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE 7 NOVEMBRE 2015 Contact presse : Sandrine DUPUIS-KEMPA /

2 SOMMAIRE Communiqué de Presse VALENCIENNES MÉTROPOLE LANCE LES TRAVAUX DE RÉALISATION D UN PÔLE SANTÉ PLURI PROFESSIONNEL SUR LE PAYS DE CONDÉ Page 3 États des Lieux INDICATEURS SANTÉ, ACCÈS AUX SOINS ET DÉMOGRAPHIE MÉDICALE Page 5 Opération LE PÔLE DE SANTÉ PLURI PROFESSIONNEL DU PAYS DE CONDÉ Page 7 Accompagnement RESTRUCTURATION DE L ÎLOT MATERNITÉ ET CONSTRUCTION DU FUTUR PÔLE, LE RÔLE CENTRAL DE VALENCIENNES MÉTROPOLE Page 9 Calendrier CALENDRIER PROVISOIRE DU PÔLE SANTÉ Page 11 Politique Santé LES 3 AXES DE LA POLITIQUE SANTÉ DE VALENCIENNES MÉTROPOLE Page 12 2

3 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Valenciennes, 7 Novembre 2015 VALENCIENNES MÉTROPOLE LANCE LES TRAVAUX DE RÉALISATION DU PÔLE SANTÉ SUR LE PAYS DE CONDÉ Ce samedi 7 novembre 2015, Valérie Létard, Présidente de Valenciennes Métropole, Grégory Lelong, Maire de Condé-sur-l Escaut, Jean-François Cordet, Préfet de la Région Nord-Pas-de-Calais, Daniel Percheron, Président du Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais, Jean-Yves Grall, Directeur Général de l ARS, Gaëlle Velay, Directrice Régionale de la Caisse des Dépôts, Alain Tison, Président d Apréva Mutuelle, Geneviève Berger, Directeur Délégué Cirmad Nord Est, et Pierre Louis Daniel, Directeur Général Bouygues Bâtiment Nord Est, procèdent à la pose de la première pierre du Pôle Santé du Pays de Condé dont l ouverture au public est envisagée fin Dans un contexte d indicateurs santé dégradés dans le valenciennois, d accès aux soins problématiques repérés sur le territoire et les particularismes de démographie médicale propre aux Pays de Condé, Valenciennes Métropole a souhaité mener une politique volontariste et porter un projet de Pôle de Santé Pluri Professionnel à Condé-sur-l Escaut, au cœur de l ancien corridor minier du Pays de Condé. Les premiers travaux avaient démarré en septembre 2014 avec la déconstruction de «l Îlot Maternité» dans le cadre du Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés (PNRQAD). Une réflexion de Valenciennes Métropole, Communauté d Agglomération, a été engagée en 2008 au côté du Conseil Régional et de la Caisse Primaire d Assurance Maladie (CPAM) du Hainaut sur la faisabilité de la création sur le territoire du Pays de Condé d une Maison de Santé pluriprofessionnelle. En 2011, une étude confirme l intérêt et la faisabilité de la création de cette Maison de Santé sur le nord de l agglomération. Une association regroupant les professionnels de santé de 1 er recours est créée autour d un projet commun d organisation en maison de santé pluriprofessionnelle. L association regroupe à ce jour une vingtaine d acteurs (médecins généralistes, infirmiers, sages-femmes, pédicure, diététicien, biologistes, chirurgiens-dentistes, kinésithérapeute, psychologue, médecin angiologue,.. L objectif dans un second temps est d offrir une offre de soins encore plus complète en accueillant de nouvelles spécialités médicales et paramédicales. 3

4 Le rôle central de Valenciennes Métropole dans le pôle de santé pluri professionnel Principal porteur du projet, Valenciennes Métropole joue un rôle central de coordonnateur, d aménageur et de co-financeur du Pôle Santé Pluri Professionnel du Pays de Condé. La communauté d agglomération a intégré la construction du Pôle de Santé dans le cadre de la convention Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés (PNRQAD) signée en février À ce titre Valenciennes Métropole assure la coordination de l ensemble des intervenants. Valenciennes Métropole participe au cofinancement de l opération de construction du Pôle de Santé à hauteur de , et est maître d ouvrage de l aménagement des espaces publics. l ANRU, la Région et la Ville de Condé-sur-l Escaut financent également ces opérations. Un outil qui correspond aux attentes des professionnels et aux problématiques de santé du territoire Le projet de Pôle de Santé Pluri Professionnel répond à 4 objectifs : la prévention, l accès aux soins, une meilleure coordination entre professionnels de Santé, un espace de travail attractif qui correspond davantage aux attentes des nouveaux professionnels. Constituant un projet de santé pour le territoire, il est à ce titre soutenu par l État, le Conseil Régional Nord/Pas-de-Calais, l Agence Régionale de Santé, la Caisse Primaire d Assurance Maladie du Hainaut. Il regroupe différents acteurs de la santé, du social, du médico-social et de l associatif dans une logique de réseau, fédéré autour d un projet de santé en direction des habitants du Pays de Condé. Contact presse : Sandrine DUPUIS-KEMPA /

5 ÉTAT DES LIEUX INDICATEURS SANTÉ, ACCÈS AUX SOINS ET DÉMOGRAPHIE MÉDICALE L opération du Pôle de Santé du Pays de Condé s inscrit dans un contexte d indicateurs santé dégradés dans le Valenciennois, d accès aux soins problématiques repérés sur le territoire et d un particularisme de la démographie médicale propre aux Pays de Condé. État des lieux Santé de la population valenciennoise, indices dégradés L état de santé des habitants du Valenciennois est très dégradé au regard de la mortalité nationale ainsi que régionale. Les indices comparatifs élevés témoignent du mauvais état de santé de la population. Le taux de mortalité pour l ensemble de la population dépasse de 32% 1 la mortalité moyenne de la France et le taux de mortalité prématurée (avant 65 ans) toutes causes est de + 19 points par rapport au taux régional. Les indices comparatifs de mortalité prématurée sont tous aussi alarmants : l ICM de Valenciennes Métropole est de 134,8 (216e sur 218 EPCI). La mortalité prématurée avant 65 ans est de 186,8 (212e sur 218 EPCI) 2.. Cette surmortalité prématurée est liée à des comportements individuels à risque tels que le tabagisme, l alcoolisme, l alimentation. ORS nord Pas de calais. La santé en poche 2012 Par ailleurs, des freins à l accès aux soins ont été repérés sur le territoire : la précarité, les comportements tardifs de recours aux soins, des pratiques et représentations qui freinent le recours à l offre de soins. 1 Données issues du diagnostic type «CLS de la CA de Valenciennes métropole» ARS-ORS Nord Pas de Calaismis à jour : mars Données issues de la publication Notre santé, mieux comprendre la santé et ses enjeux en Nord Pas-de- Calais», septembre 2014, ORS et Région Nord Pas-de-Calais 5

6 Démographie médicale du Pays de Condé Le canton de Condé sur l Escaut regroupait en 2011, 31 médecins généralistes dont 12 avaient plus de 55 ans. En 2010, 8 médecins généralistes en activité sur la ville de Condé sur l Escaut, ils ne sont plus que 5 en Les problèmes de démographie médicale vont croitre les prochaines années. Plusieurs médecins généralistes vont prendre leur retraite avec le risque de ne pas avoir de successeur. Le pôle de santé est un outil pour anticiper l évolution de l offre médicale et paramédicale. Il constitue une réponse à la fois aux besoins des habitants pour se soigner et à l évolution des modes d exercices souhaités par de nombreux professionnels de santé, dont la nouvelle génération qui préfère l exercice en groupe. 6

7 OPÉRATION LE PÔLE DE SANTÉ DU PAYS DE CONDÉ Le projet de Pôle de Santé répond à 4 objectifs : la prévention santé, l accès aux soins, la meilleure coordination des professionnels de Santé et la mise en place d un espace de travail attractif qui correspond davantage aux attentes des nouveaux professionnels. Soutenu par l État, le Conseil Régional Nord/Pas-de-Calais, l Agence Régionale de Santé, et la Caisse Primaire d Assurance Maladie du Hainaut, le Pôle de Santé regroupe différents acteurs de la santé, du social, du médico-social et de l associatif dans une logique de réseau. Son objectif est de préserver et de faciliter l accès aux soins de premiers recours et aux soins préventifs, de tous les habitants du corridor minier. La future structure immobilière devra faciliter la coordination entre les professionnels et offrir des lieux fonctionnels et adaptés pour les usagers. Trois axes de travail définis Au total, ce sont 3 axes de travail qui ont été définis : Les Soins, la Prévention et le Médico-Social Les Soins Les «soins» comprennent les soins de 1er recours (consultations de médecins généralistes, des professionnels paramédicaux) et les soins de second recours (consultations spécialisées). Les professionnels de santé se sont regroupés en association «Pôle Santé de l Escaut». L ensemble des professionnels de l association s est fédéré autour d un projet de santé en direction des habitants du territoire du pôle. Ce projet a obtenu un avis favorable de l Agence Régionale de Santé (ARS) et s articule autour de plusieurs priorités : - L amélioration du service aux patients : continuité des soins, prise en charge des patients atteints d une pathologie chronique. - Le développement du lien ville-hôpital par la transmission des informations entre les professionnels hospitaliers et libéraux. - La mise en place de nouveaux outils de coordination communs aux différents professionnels pour optimiser la communication et les connaissances des patients (système informatique partagé, cahier de suivi du patient à domicile, la réalisation d un répertoire numérique des ressources locales du sanitaire, médico-social et social pour faciliter l orientation de l usager). 7

8 - La prise en charge coordonnée des patients diabétiques, par la mise en place d ateliers d Education Thérapeutique du Patient et d un parcours de soins coordonnés pour les patients à domicile. - La prévention des cancers À ce jour, l équipe de professionnels de santé qui va intégrer la future structure immobilière est composée de médecins généralistes, infirmiers, sages-femmes, pédicure, diététicien, biologistes, chirurgiens-dentistes, kinésithérapeute, médecin angiologue, psychologue. Sera également présent dans le bâtiment le service d intersecteur d alcoologie du centre hospitalier de St Amand-les-Eaux. Un des objectifs du projet immobilier est d offrir à la population une offre de soins la plus complète possible, d autres professions médicales et paramédicales pourront s installer au sein de la future structure. La Prévention Le Pôle de Santé se veut un «espace ressource santé», un lieu d information, de formation pour les habitants et les professionnels. Les objectifs sont de travailler sur l accès à la prévention des habitants via les actions partenariales à développer avec les centres sociaux, les CCAS des communes, le service de prévention santé du Département du Nord et les associations locales. Le plateau prévention du Pôle de Santé sera constitué de bureaux, salles de réunions, et d une cuisine thérapeutique. Il pourra accueillir un centre de planification familial ainsi que les réseaux de santé et associations qui désireront y mener des actions ponctuelles ou permanentes de proximité. Plusieurs actions sont déjà mises en place comme des ateliers d éducation thérapeutique du patient diabétique et pour l obésité infantile, mais aussi la participation à la journée mondiale du diabète, au parcours du cœur ou encore à la semaine cancer. Un partenariat avec les centres sociaux du territoire du pôle est également à l œuvre avec pour projet la signature d une charte qui aurait pour objectif la reconnaissance et la prise en compte de l expression des habitants ainsi que le rôle de relais des centres sociaux Le Médico-Social L objectif est de faciliter aux populations l accès. La présence de la Caisse Primaire d Assurance Maladie dans les locaux permettra de faciliter les démarches à la couverture maladie par des actions d information auprès de l usager. 8

9 ACCOMPAGNEMENT RESTRUCTURATION DE L ÎLOT MATERNITÉ ET CONSTRUCTION DU FUTUR PÔLE, LE RÔLE CENTRAL DE VALENCIENNES MÉTROPOLE Principal porteur du projet, Valenciennes Métropole a joué un rôle central de coordonnateur, d aménageur et de co-financeur du Pôle Santé Pluri Professionnel du Pays de Condé pour un montant total de ( pour la restructuration de l îlot maternité et pour la construction du Pôle Santé). Maître d ouvrage de l opération Îlot Maternité où prendra place le futur Pôle de Santé, Porteur de projet de la convention PNRQAD La construction du Pôle de Santé est une opération intégrée à la convention PNRQAD signée en février À ce titre Valenciennes Métropole assure la coordination de l ensemble des intervenants (SCI, DDTM, Ville, Opérateurs, etc) pour mettre en œuvre les opérations de la convention, dans le respect des plannings, des coûts et des procédures. Maître d ouvrage de l opération «Îlot Maternité» La convention PNRQAD comprend des opérations de requalification d îlots dégradés, dont l îlot de la Maternité où sera construit le futur Pôle de Santé. À ce titre Valenciennes Métropole : - participe financièrement à la démolition réalisée par l Établissement Public Foncier (EPF) - achète le foncier à l Établissement Public Foncier après démolition, suivant les conditions financières définies dans la convention opérationnelle entre l EPF, Valenciennes Métropole et la Ville de Condé-sur-l Escaut, - cède le foncier à CIRMAD pour que celui-ci puisse construire le Pôle de Santé, - et réalise la viabilisation des parcelles (réseaux, éventuellement purge des fondations et reprise des murs de clôture), l aménagement de la nouvelle rue (voirie, réseaux divers, transformateur, trottoirs, plantations, stationnement). 9

10 Co-financeur de l opération de construction Dans le cadre de la convention PNRQAD, Valenciennes Métropole s est engagée à participer à hauteur de à l opération de construction du pôle de santé, aux côtés de l ANRU, la Région. Cette participation financière sera versée à la SCI Caisse des Dépôt Apreva. Synthèse des investissements financiers pour la restructuration de l îlot et la construction du pôle Total d investissement : HT SCI Caisse des Dépôts Apreva : EPF : ANRU : Valenciennes Métropole : Région Nord-Pas de Calais : Ville de Condé-sur-l Escaut :

11 CALENDRIER CALENDRIER DU PÔLE SANTÉ Mars 2013 à l Été 2014 : études de démolition Septembre 2014 à février 2015 : démolition des anciens bâtiments par l EPF Février-Mars 2015 : intervention de l INRAP sur le terrain pour le diagnostic d archéologie préventive Mars 2013 à 2015 : étude de conception du bâtiment en lien avec les professionnels de santé et l ABF Été 2015 : réponse officielle de la DRAC levant la prescription archéologique Novembre 2015 à octobre 2016 : construction du pôle de santé Début 2016 à l Été 2016 : aménagements intérieurs spécifiques à chaque profession Mai à septembre 2016 : aménagement des espaces publics Fin 2016: ouverture au public 11

12 POLITIQUE SANTÉ LES 3 AXES DE LA POLITIQUE SANTÉ DE VALENCIENNES MÉTROPOLE Depuis 2011, dans le cadre du Projet Territorial de Cohésion Sociale (PTCS), Valenciennes Métropole a fait de la santé un axe de travail prioritaire. La communauté d agglomération agit en faveur de l'alimentation et de l'hygiène de vie, de la prévention des consommations à risque et de l'amélioration de l'accès aux soins. Le Projet Territorial de Cohésion Sociale (PTCS) permet de fédérer et de développer en partenariat avec les professionnels locaux, des actions en direction des publics (jeunes et adultes) les plus fragiles. Le PTCS comporte 3 grands axes de travail pour promouvoir la santé et faciliter l accès aux soins. Alimentation et hygiène de vie Les objectifs sont de réduire la prévalence de l obésité par la promotion d une alimentation saine et d une hygiène alimentaire et de promouvoir l activité physique dans l hygiène de vie. Depuis 2007, Valenciennes Métropole s est inscrite dans le programme «Vivons en Forme» (ViF), avec la volonté de réduire la prévalence de l obésité sur son territoire. Le programme VIF a pour objectifs d aider les familles à modifier durablement leurs modes de vie par la promotion d une alimentation variée, équilibrée et plaisante et d une activité physique régulière. Neuf villes se sont engagées : Valenciennes, Saint Saulve, Fresnes-sur-Escaut, Marly, Beuvrages, Condé-sur-l Escaut, Anzin, Vieux-Condé et Onnaing. Dans le cadre de ce programme, Valenciennes Métropole met son chargé de mission santé à disposition afin de coordonner et animer le dispositif. Valenciennes Métropole fait imprimer chaque année les supports de communication nécessaires et finance les interventions d une diététicienne dans les écoles pour apporter aux enfants et parents des connaissances sur l équilibre alimentaire à petit budget et l intérêt de pratiquer une activité physique. Dans le cadre de ce programme, Valenciennes Métropole a initié en 2012 un diagnostic «Sport Santé». L objectif est de rendre possible et favoriser pour toute personne insuffisamment active, la réalisation d une activité physique régulière adaptée sécurisante et progressive dans un but d amélioration de l estime de soi, du bien-être physique et psychologique, de la qualité de vie. 12

13 Prévention repérage et réduction des conduites et/ou des consommations à risque Le deuxième axe de travail est de former des acteurs au repérage et à l orientation des publics vers les professionnels prenant en charge les situations d addiction. Dans cette perspective, Valenciennes Métropole a mis en place le plan prévention alcool. Il est constitué de plusieurs actions simples à mettre en œuvre par des groupes d habitants, publics de structures : ciné-débats, rencontre entre professionnels, atelier intergénérationnel, Développer l accès à la prévention et aux soins de la population La volonté est de proposer à la population un service public de santé efficace et accessible. D améliorer la continuité du parcours de santé des habitants ; d organiser les soins en réseau et de respecter l équilibre territorial en matière d implantations de proximité pour les soins curatifs, préventifs et médico-sociaux. Le projet de pôle de santé sur le corridor minier est une des réponses concrètes développées par Valenciennes Métropole. 13

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Date de dépôt des candidatures : 1 er juillet 30 septembre 2014 1 er janvier 31 mars 2015 APPEL A PROJETS DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Cahier des charges

Plus en détail

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 1 INTRODUCTION L accès aux soins de premier recours est une des composantes majeures du droit fondamental à la santé.

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

Charte de partenariat du CLIC Métropole Nord Ouest Renseignements et informations : Monsieur Olivier MILOWSKI, Directeur, CLIC Métropole Nord Ouest, 100 rue du Général Leclerc 59350 SAINT ANDRE Téléphone

Plus en détail

Les maisons de santé de proximité en Languedoc-Roussillon

Les maisons de santé de proximité en Languedoc-Roussillon Les maisons de santé de proximité en Languedoc-Roussillon Signature de la convention régionale relative aux maisons de santé de proximité Mercredi 16 juillet 2008 Georges Frêche, Président de la Région

Plus en détail

L Atelier Santé Ville à Rennes

L Atelier Santé Ville à Rennes L Atelier Santé Ville à Rennes Fort d une dynamique historique de travail autour des enjeux de santé, la Ville de Rennes dispose d un atelier santé ville depuis 2006. L ASV est porté par la Direction Santé

Plus en détail

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE»

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» REGION ALSACE 1 CAHIER DES CHARGES FINALITES - Développer des actions d accompagnement des jeunes «perdus

Plus en détail

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite»

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Le passage à la retraite est une période de transition qui implique des changements et la perte d un certain nombre d éléments structurant

Plus en détail

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination Mardi 3 ème rencontre nationale des Réseaux de santé Personnes Agées CLIC, Réseaux, MAI CLIC et développement de la coordination Intervention : Yvelise ABECASSIS, présidente A.N.C.CLIC - Association Nationale

Plus en détail

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement Mise en œuvre dans l établissement Une obligation légale La loi n 99-477 du 9 juin 1999 garantit, dans son premier article, le droit d accès aux soins palliatifs «Toute personne malade, dont l état le

Plus en détail

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE Intitulé de l action : Fiche action 52 Accompagnement à la parentalité Formation Petite Enfance "Maladies hivernales et Prévention" (Réseau bronchiolite du Nord) 1) Quel est votre secteur d intervention?

Plus en détail

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Mardi 16 octobre 2012 Dossier de Presse 1 SOMMAIRE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés page 3 Un

Plus en détail

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE :

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : Le 31 janvier 2006 Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : 1 - Les étapes de la construction du programme à Aubervilliers. 2 - Les orientations générales du dispositif de Réussite Éducative. 3 - Les

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Intégration des services, gestion de cas, et M.A.I.A.

Intégration des services, gestion de cas, et M.A.I.A. L évolution programmée de l accompagnement des malades Alzheimer et de leurs familles: la Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer ( M.A.I.A. ) Stéphanie FACHE, Pilote local, Expérimentation

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013 Dossier de Presse Mercredi 10 juillet 2013 Pacte territoire santé Provence-Alpes-Côte d Azur Un pacte, pour quoi faire? Le pacte territoire santé vise à garantir et à renforcer l accès aux soins, en particulier

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité

L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité FORUM N 5 Président de séance : Christine GENET, Adjointe au Maire de Metz, Vice-Présidente de l UNCCAS. Intervenants : Jean Louis HAURIE, Directeur

Plus en détail

Syndicat National des Médecins de Protection Maternelle et Infantile (S.N.M.P.M.I.) Ouvrir de nouveaux horizons pour la PMI

Syndicat National des Médecins de Protection Maternelle et Infantile (S.N.M.P.M.I.) Ouvrir de nouveaux horizons pour la PMI Union Confédérale des Médecins Salariés de France Siège social, secrétariat : 65-67 rue d Amsterdam 75008 Paris Tél : 01.40.23.04.10 Fax : 01.40.23.03.12 Mél : contact@snmpmi.org Site internet : www.snmpmi.org

Plus en détail

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N

PROJET SERVICE AXE AGIRC-ARRCO N Page 1 sur 8 PROJET SELECTIONNE PAR LE CCAH EMPLOI ET FORMATION APF INITY, le réseau favorisant l insertion professionnelle (Gard Languedoc Roussillon) La Délégation départementale APF du Gard crée et

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Action 1 : Améliorer l accessibilité à l offre de soins pour les personnes âgées et personnes en situation de handicap isolées notamment

Plus en détail

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C ARIMC CENTRE DE MEYZIEU 112 rue de la République 69330 MEYZIEU Foyer d accueil médicalisé CONTRAT DE SEJOUR Dispositions législatives : loi 2002-2 rénovant l action sociale et médico-sociale et les décrets

Plus en détail

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne 1 Stratégie régionale de l Agence Pourquoi un référentiel? Consolider l offre de santé coordonnée déjà en place Impulser et développer l exercice

Plus en détail

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours Direction adjointe de l'offre ambulatoire et de la coordination des acteurs Pôle organisation des soins Juin 2012 Affaire suivie par : Arnaud GANNE L approche territoriale pour répondre à la demande et

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Convention de partenariat Entre L Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, Etablissement Public Industriel et Commercial, dont le siège est situé au 69bis, rue de Vaugirard, 75006, Paris, Représentée

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

Atelier participatif. Cette journée est l occasion d échanger les points de vue et de définir les contours de ce projet de territoire.

Atelier participatif. Cette journée est l occasion d échanger les points de vue et de définir les contours de ce projet de territoire. Atelier participatif DOSSIER DE PRESSE Rénovation énergétique de l habitat en Cornouaille Organisé par l Espace Info Energie de Quimper Cornouaille Développement 7 novembre 2014 à Ergué Gabéric Dans le

Plus en détail

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Les préconisations du rapport se situent à trois niveaux Au niveau local : promouvoir les «équipes citoyennes» qui agissent

Plus en détail

PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA

PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA Ordre du jour Rappels du contexte et de la phase diagnostic Présentation

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE

OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE M A I S O N S D E Q U A R T I E R Nos réf. : EC/SD/GRH-2016 La Roche-sur-Yon, le 19 janvier 2016 DE QUARTIER B ourg- s o u s - L a R o c h e OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE La Coordination des Maisons de

Plus en détail

ACCORD-CADRE NATIONAL D ENGAGEMENT DE DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES POUR L AUTONOMIE (2014-2016)

ACCORD-CADRE NATIONAL D ENGAGEMENT DE DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES POUR L AUTONOMIE (2014-2016) ACCORD-CADRE NATIONAL D ENGAGEMENT DE DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI ET DES COMPETENCES POUR L AUTONOMIE (2014-2016) Exposé des motifs En France, les personnes âgées de 60 ans et plus, au nombre de 15 millions

Plus en détail

BTS Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social. Le profil. Les conditions d admission

BTS Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social. Le profil. Les conditions d admission BTS Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social Des compétences techniques, administratives et relationnelles au service de publics demandeurs de soins, de services, de prestations sociales...

Plus en détail

Présentation de la démarche de diagnostic à St Nazaire

Présentation de la démarche de diagnostic à St Nazaire Présentation de la démarche de diagnostic à St Nazaire 10/12/2013 Atelier Santé Ville de St Nazaire Direction Action Sociale et Personnes Agées Eléments de contextualisation Une commune de 67000 habitants

Plus en détail

Communauté de Communes du Bassin de Mortagne-au-Perche - N de dossier : C061048

Communauté de Communes du Bassin de Mortagne-au-Perche - N de dossier : C061048 Page 1 sur 6 Mon compte Mon projet Se déconnecter Communauté de Communes du Bassin de Mortagne-au-Perche - N de dossier : C061048 Votre projet a été soumis. Vous ne pourrez plus le modifier Description

Plus en détail

Réunions d information et de sensibilisation. Région Nord Pas de Calais

Réunions d information et de sensibilisation. Région Nord Pas de Calais Réunions d information et de sensibilisation Région Nord Pas de Calais Rappels des éléments constitutifs Améliorer la qualité des pratiques professionnelles Des thématiques au cœur des enjeux de la qualitédes

Plus en détail

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche DIRECTION DE L ACTION EDUCATIVE ET DE L ENFANCE MCPS/VM 2000/191.11 PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche Préambule MCPS/VM 2000/259.12 La circulaire du 30 novembre 2000 (Bulletin Officiel de

Plus en détail

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission»

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» Emploi... Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» La Région et plus de 160 partenaires en Basse-Normandie se sont engagés en faveur

Plus en détail

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Filières et réseaux de gériatrie Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Population âgée en forte augmentation Augmentation de l espérance de vie à

Plus en détail

Objectifs stratégiques de Nîmes

Objectifs stratégiques de Nîmes TBP de Nîmes Modèle général de présentation des objectifs s s s de Nîmes 13 Mettre en place un CIAP 11 Offrir plus de publications de valorisation du patrimoine nîmois 12 Diversifier les actions de valorisation

Plus en détail

Organisation du stage

Organisation du stage Organisation du stage pratique des étudiants de seconde année du cfmi de lille3 Note à l attention des enseignants accueillant un stagiaire de seconde année et aux CPEM Tout au long de leur cursus au CFMI,

Plus en détail

Parcours de scolarisation des enfants en situation de handicap : vers un partenariat renforcé entre l ARS et l Education nationale.

Parcours de scolarisation des enfants en situation de handicap : vers un partenariat renforcé entre l ARS et l Education nationale. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Lille, le 14 février 2013 Parcours de scolarisation des enfants en situation de handicap : vers un partenariat renforcé entre l ARS et l Education nationale. L ARS Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

L enjeu du partage d information dans la coordination des parcours de santé complexes

L enjeu du partage d information dans la coordination des parcours de santé complexes L enjeu du partage d information dans la coordination des parcours de santé complexes Dr Eric KILEDJIAN Chef de projet Territoire de Soins Numérique, organisations et systèmes d information Directeur de

Plus en détail

Cahier des charges. Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux

Cahier des charges. Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux Cahier des charges Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux Sommaire I. Contexte et objectifs de l expérimentation...3 II. Critères d éligibilité...3

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le schéma: outil de planification Document opposable, adopté pour 5 ans par le Conseil

Plus en détail

Signature de la convention cybercollèges avec le CHU de St-Etienne et l Inspection académique de la Loire

Signature de la convention cybercollèges avec le CHU de St-Etienne et l Inspection académique de la Loire Mardi 4 octobre 2011 dossier de presse Signature de la convention cybercollèges avec le CHU de St-Etienne et l Inspection académique de la Loire par Gilles ARTIGUES, vice-président chargé de l Education

Plus en détail

Les Parcours de formations au renouvellement urbain PNRU et NPNRU à destination des DDT/M 2015

Les Parcours de formations au renouvellement urbain PNRU et NPNRU à destination des DDT/M 2015 Les Parcours de formations au renouvellement urbain PNRU et NPNRU à destination des DDT/M 2015 b des modules «prise de poste» b des modules à la carte pour «aller plus loin» b le tout présenté dans 4 Parcours

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

Le Pôle départemental de médecine du sport. de l Essonne (PDMS)

Le Pôle départemental de médecine du sport. de l Essonne (PDMS) Pôle Départemental de Médecine du Sport Conception : ClinicProSport / Design : kreo / Crédits photos : Alexis Harnichard, Lionel Antoni Le Pôle départemental de médecine du sport de l Essonne (PDMS) Pôle

Plus en détail

Le dispositif CJC à la Réunion et son inscription dans l offre de soins. Journée régionale CJC 15 septembre 2015

Le dispositif CJC à la Réunion et son inscription dans l offre de soins. Journée régionale CJC 15 septembre 2015 Le dispositif CJC à la Réunion et son inscription dans l offre de soins Journée régionale CJC 15 septembre 2015 2 La politique de santé en matière d addictions à la Réunion Les orientations régionales

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

Créer une > maison de santé pluridisciplinaire

Créer une > maison de santé pluridisciplinaire GUIDE PRATIQUE POUR LES PORTEURS DE PROJETS Créer une > maison de santé pluridisciplinaire Quelles priorités et quelles aides en Midi-Pyrénées URCAM Midi-Pyrénées > 03/2009 Mise à jour 01/03/2009 p.1 Édition

Plus en détail

Projet Éducatif Territorial 2013-2015

Projet Éducatif Territorial 2013-2015 Entre les soussignés LE DÉPARTEMENT DE LA SEINE-SAINT-DENIS Hôtel du Département 93006 Bobigny Cedex Représenté par Monsieur Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine- Saint-Denis agissant

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE

EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE EMERGENCE DE L EXPERTISE CLINIQUE EN FRANCE Modèles et Orientations? Mireille Saint Etienne Valenciennes novembre 2014 Genèse Emergence de la clinique USA/Canada 1943 : Francis REITER, lance l idée aux

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1 QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES «EXPERIMENTATION DE NOUVEAUX MODES D ORGANISATIONS DES SOINS DESTINES A OPTIMISER LES PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie 2013 1 1. Contexte et enjeux, d un dispositif complémentaire aux mesures d aide en faveur de l agriculture biologique

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique

1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique 1 ére Observation de la santé des nantais GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique Déterminants de santé La santé des habitants n est pas l apanage des soignants elle est influencée

Plus en détail

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations:

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations: PROTOCOLE D ACCORD ENTRE LE SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE ET LA REGION CENTRE POUR LA MISE EN PLACE D UN PLAN DES METIERS DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL I : Contexte: Le schéma régional des

Plus en détail

Nouveau Contrat de Ville

Nouveau Contrat de Ville Nouveau Contrat de Ville La Loi du 21 février 2014, dite Loi Lamy, a considérablement modifié la politique de la ville afin de la rendre plus lisible, plus cohérente et plus efficace. Une nouvelle génération

Plus en détail

Définition de la profession et du contexte de l intervention. Domaine de compétences

Définition de la profession et du contexte de l intervention. Domaine de compétences Arrêté du 20 juin 2007 relatif au diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Définition de la profession et du contexte de l intervention Domaine de compétences Domaine de

Plus en détail

Animation de la vie sociale

Animation de la vie sociale Animation de la vie sociale Pour un projet social répondant aux critères d agrément Document à l usage des gestionnaires des structures Département des Interventions Sociales Document réalisé par les Pôles

Plus en détail

LA CONDUITE DE PROJETS DE RENOVATION URBAINE

LA CONDUITE DE PROJETS DE RENOVATION URBAINE 1 LA CONDUITE DE PROJETS DE RENOVATION URBAINE Financement de l ingénierie par l ANRU et la Caisse des Dépôts et Consignations L Agence distingue trois niveaux dans la conduite d un projet : Le pilotage

Plus en détail

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)?

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Document à l attention des collectivités territoriales LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGE une étape incontournable,

Plus en détail

Appel à candidature. Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie. Document n ARS/AAC/DAMS

Appel à candidature. Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie. Document n ARS/AAC/DAMS Appel à candidature Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie Document n ARS/AAC/DAMS Contexte Les besoins à satisfaire et les orientations du

Plus en détail

LA REFORME DE NOTRE SYSTEME DE SANTE SE MET EN PLACE l UDAF 37 s organise en conséquence

LA REFORME DE NOTRE SYSTEME DE SANTE SE MET EN PLACE l UDAF 37 s organise en conséquence LA REFORME DE NOTRE SYSTEME DE SANTE SE MET EN PLACE l UDAF 37 s organise en conséquence La loi hôpital, patients, santé et territoires (loi HPST) du 21 juillet 2009 modifie en profondeur l organisation

Plus en détail

Visite de la Maison Départementale du. Logement. Dossier de presse. par Bernard BONNE, président du conseil général. l u n d i 7 f é v r i e r 2 0 1 1

Visite de la Maison Départementale du. Logement. Dossier de presse. par Bernard BONNE, président du conseil général. l u n d i 7 f é v r i e r 2 0 1 1 l u n d i 7 f é v r i e r 2 0 1 1 Dossier de presse Visite de la Maison Départementale du Logement par Bernard BONNE, président du conseil général Ouverture d une Maison du Logement dans la Loire : 2 Présentation

Plus en détail

Modalités d exercice en soins palliatifs

Modalités d exercice en soins palliatifs Modalités d exercice en soins palliatifs Dr Marie DELERUE DANEL Unité de soins palliatifs- Equipe mobile de soins palliatifs Hôpital Saint Vincent de Paul LILLE GHICL Diplôme universitaire de soins palliatifs

Plus en détail

Accueil des seniors en établissement : Belgique France, quelles différences?

Accueil des seniors en établissement : Belgique France, quelles différences? EHPAD «Les Charmilles» 225 rue Jean Jaurès 59880 SAINT-SAULVE Tél. : 03.27.28.77.18 Fax : 03.27.35.90.16 Accueil des seniors en établissement : Belgique France, quelles différences? Le fonctionnement d

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

L immobilier, levier de développement économique et commercial dans les quartiers

L immobilier, levier de développement économique et commercial dans les quartiers L immobilier, levier de développement économique et commercial dans les quartiers 5 ème rencontre du cycle «Habitat, Cadre de vie et Gestion Urbaine «Développer un immobilier d entreprises adapté aux quartiers»

Plus en détail

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares»

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» (mars 2007) Ministère de la Santé et des Solidarités DHOS Bureau O4 1 Table des matières 1. DESCRIPTION DU CENTRE DE COMPETENCES...4 1.1 L'EQUIPE

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer M e r c r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président du conseil

Plus en détail

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme :

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme : Mesdames et Messieurs, Au regard d une analyse de la situation des aidants sur le plan national, au regard des rencontres avec les principaux acteurs de l accompagnement des aidants familiaux en Maine

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous?

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous? Cahier des charges - Appel à propositions Mise en œuvre de prestations d assistance technique à la mise en œuvre de la formation professionnelle dans les petites et moyennes entreprises du travail temporaire

Plus en détail

Réseau Santé Bucco-Dentaire. Handicap. Le Réseau poursuit 5 objectifs basés sur ses valeurs fondamentales :

Réseau Santé Bucco-Dentaire. Handicap. Le Réseau poursuit 5 objectifs basés sur ses valeurs fondamentales : Réseau Santé Bucco-Dentaire & Handicap Rhône-Alpes Le RÉSEAU SANTE BUCCO-DENTAIRE & HANDICAP RHÔNE ALPES, association loi 1901. Faciliter l accès aux soins bucco-dentaires des personnes en situation de

Plus en détail

territ Contact : Ministère Bureau.scf

territ Contact : Ministère Bureau.scf Le «Pacte Bureau.scf territ oire-santé» Pour lutter contre les déserts médicaux 13 décembree 2012 DOSSIER DE PRESS SE Contact : Ministère des Affaires sociales et de la santé 01 40 56 60 65 Communiqué

Plus en détail

FORMATION INFIRMIERE

FORMATION INFIRMIERE FORMATION INFIRMIERE UN NOUVEAU REFERENTIEL DE FORMATION Sources : documents de travail de la DHOS (de décembre 2008 à mars 2009) LE POURQUOI DE LA REINGENERIE DE LA FORMATION LMD ECTS Ministère de l enseignement

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015

PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015 PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL 2013-2015 Entre les soussignés LE DÉPARTEMENT DE LA SEINE-SAINT-DENIS Hôtel du Département 93006 Bobigny Cedex Représenté par Monsieur Stéphane Troussel, Président du Conseil

Plus en détail

Lien hôpital ville. - douleur chronique

Lien hôpital ville. - douleur chronique Lien hôpital ville - douleur chronique 1 ere année Cette labellisation vise à distinguer des expériences exemplaires et des projets innovants traduisant l'engagement dans la promotion des droits des patients.

Plus en détail

Dossier de demande de financement des expérimentations de services polyvalents d aide et de soins à domicile (SPASAD)

Dossier de demande de financement des expérimentations de services polyvalents d aide et de soins à domicile (SPASAD) Dossier de demande de financement des expérimentations de services polyvalents d aide et de soins à domicile (SPASAD) La Loi n 2015-1776 du 28 décembre 2015 relative à l adaptation de la société au vieillissement

Plus en détail

Repères 2014 : l essentiel

Repères 2014 : l essentiel Atouts Prévention Rhône-Alpes Repères 2014 : l essentiel POUR Ensemble, les caisses de retraite s engagent Le label Pour bien-vieillir permet d identifier les actions de prévention proposées par vos caisses

Plus en détail

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux Cahier des charges relatif à la création de structures expérimentales spécialisées dans

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 mai 2011 fixant le cahier des charges relatif au label national «Orientation pour tous - pôle

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 mars 2016 fixant le cahier des charges national relatif aux projets pilotes d accompagnement à

Plus en détail

Partenariat ADECA75/ASV13

Partenariat ADECA75/ASV13 Journée d'information et d'échanges organisée dans le cadre du partenariat Acsé/INCa : Accompagner la lutte contre les cancers dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville Partenariat ADECA75/ASV13

Plus en détail

CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION ENTRE LE STIF ET L EPFY EN MATIERE D ECHANGE D INFORMATION ET D ACTIONS FONCIERES

CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION ENTRE LE STIF ET L EPFY EN MATIERE D ECHANGE D INFORMATION ET D ACTIONS FONCIERES Accusé de réception en préfecture 075-287500078-20120711-2012-0220-DE Date de télétransmission : 13/07/2012 Date de réception préfecture : 13/07/2012 CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION

Plus en détail

Grand Douaisis 29 novembre 2013. La Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer

Grand Douaisis 29 novembre 2013. La Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer Grand Douaisis 29 novembre 2013 La Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer Stratégie de Mobilité du Pays de Saint-Omer Eléments de cadrage Mars 2013 Eléments de cadrage Le Pays de Saint-Omer : Une

Plus en détail

la Ville de Meaux entame une transformation sans précédent favorisant la croissance démographique de notre territoire

la Ville de Meaux entame une transformation sans précédent favorisant la croissance démographique de notre territoire ÉDITO Mesdames, Messieurs les professionnels de santé, Depuis plusieurs années, la Ville de Meaux entame une transformation sans précédent favorisant la croissance démographique de notre territoire. Dans

Plus en détail