Traitement des Amblyopies Strabiques et Nystagmiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traitement des Amblyopies Strabiques et Nystagmiques"

Transcription

1 Pas d intérêt financier La Chirurgie Réfractive R dans le Traitement des Amblyopies Strabiques et Nystagmiques Dr L. LESUEUR**, Dr S Moalic*, Pr JL Arné*, B Gambino-Gagean Gagean*, C Duval** Hyères** - France CHU Toulouse Purpan* - France

2 Introduction La chirurgie réfractive n est pas une indication classique chez les patients amblyopes Elle peut, dans certaines indications très spécifiques, être bénéfique sur le plan visuel fonctionnel: 1. amblyopies anisométropiques myopiques unilatérales chez l enfant 2. amblyopies amétropiques et nystagmiques bilatérales chez l adulte

3 Amblyopies anisomyopiques chez l enfant > Chirurgie réfractive chez l enfant PRK & LASIK: réduire l anisométropie et échecs des traitements conventionnels ( lentille de contact) Singh D. J Cataract Refract Surg, 1995 Nano HD. J Cataract Refract Surg, 1997 Alio JL. J Cataract Refract Surg, 1998 Rashad KM. J Refract Surg, 1999 Nucci P. J AAPOS, 2001 Paysse EA. Am J Ophthalmol, 2004

4 Amblyopies anisomyopiques chez l enfant > Etude clinique Loi Hurriet - ICL Staar correction de l amblyopie de la myopie forte unilatérale chez l enfant. Lesueur L, Arne JL. J Cataract Refract Surg, 1999 Lesueur L, Arne JL. J Refract Surg, > résultats : 18 yeux, 7,5 ans de suivi.

5 Amblyopies anisomyopiques chez l enfant ICL : 18 yeux juin juin 2003 fiche d information spécifique âge moyen: 9 ans (3ans - 16 ans) myopie préop: - 8 D à - 18 D refraction m Eq Sph: D suivi : 55 mois (22 mois - 7,5 ans)

6 Amblyopies anisomyopiques chez l enfant Evaluation clinique préop et postop: biomicroscopie acuité visuelle «E Snellen» réfraction sous Atropine bilan orthoptique complet qualité de vie

7 Amblyopies anisomyopiques chez l enfant Technique Chirurgicale: anesthésie générale incision temporale de 3,5 mm Iridectomie périphérique collyres corticoide et antibiotique 15 jours réeducation de l amblyopie au 8 jour

8 Résulats anatomiques : - excellente tolérance des ICL - pas de réaction inflammatoire - pas d hypertonie - stabilité des ICL - pas de cataracte secondaire

9 Résultats Visuels et Réfractifs M Sp Eq Sph Refr : D ( à D) M préop MAVC : (0,05 à 0,3) 0,1 M postop AVSC : (0,1 à 0,4) 0,2 M postop MAVC : :(0,1 à 0,6) ,3 33,3 % yeux ,2 Gain et perte de lignes de MAVC 5,5 5,5 0 > > 2

10 Vision Binoculaire et Strabismes Nystagmus préop : 0 Strabismes préop : 9 enfants 53% Strabismes postop : 5 enfants 30% 4 enfants opérés de strabismes (éso > 40 D) persistants 6 mois après l implantation. Vision Binoculaire préop : 2 enfants 12% Vision Binoculaire postop : 7 enfants 41% (ortho ou phoriques en préop) Meilleurs résultats dans les cas d amblyopie modérée préopératoire sans strabisme associé.

11 preop preop preop postop postop postop

12 Amblyopies anisomyopiques chez l enfant Intérêts de l ICL dans le traitement des amblyopies: ---> Technique chirurgicale fiable sans complications anatomiques avec 7,5 ans de suivi. ---> Nécessité d une prise en charge chirurgicale précoce ---> Résultats visuels et fonctionnels meilleurs chez l enfant opéré au stade d amblyopie moyenne ( MAVC 0,3) sans strabisme fort irréductible associé.

13 Amblyopies nystagmiques chez l adulte jeune Analyser les bénéfices visuels et fonctionnels d une chirurgie réfractive chez l adulte jeune présentant une amétropie sphérique et cylindrique et un nystagmus congénital associé Problèmes de déficit des corrections conventionnelles: - Correction en lunettes (distance verre-œil) - Lentilles de contact (astigmatisme)

14 1 Cas: garçon 24 ans 7 Nov 2003 BO: Nystagmus congénital pendulaire associé à une exo de 20 D et position de blocage en convergence VP. Réfraction: - 8 (-1à 120 ) OD et 8 ( -1 à 40) OG Cataracte bilatérale poussiéreuse Fo normal odg Amblyopies nystagmiques chez l adulte jeune MAVC: 0,1 P4 OD et OG

15 Amblyopies nystagmiques chez l adulte jeune Chirurgie du nystagmus: 5 janvier 2004 Mis en convergence (4 muscles droits) MAVC : 0,2 P3 od et og BO: Ortho et persistances de secousses rapides de faibles amplitudes Chirurgie de la myopie et de la cataracte: Demande de chirurgie de sa myopie Juin 2004 :Phako émulsification classique odg

16 Amblyopies nystagmiques chez l adulte jeune Résultats en Mars 2005: Réfraction postop : ( -0,75 à 120) OD et (-0,25 à 45) OG MAVC: 0,3 P2 od et og 0,5 en binoculaire (gain de 4 lignes de MAVC) BO: Ortho et faibles secousses rapides

17 Amblyopies nystagmiques chez l adulte jeune 2 cas : jeune femme de 21 ans Mars 2003 Préma, strabisme et nystagmus opérés dans l enfance à 3 et 5 ans BO: Exophorie de 4 D, VB : Wirt à 200 Secousses rapides minimes en VP Réfraction: - 2 (-1 à 15) OD et -3,75 ( -2à 160) MAVC : 0,8 od et 0,7 og

18 Amblyopies nystagmiques chez l adulte jeune Chirurgie réfractive: Septembre 2003: Lasik bilatéral Nidek EC 5000

19 Amblyopies nystagmiques chez l adulte jeune Résultats en janvier 2005: Réfraction postop : ( -0,50 à 20) OD et (-0,75 à 95) OG AVSC: 12/10 P1.5 od et 10/10 P2 og (gain de 3 lignes de MAVC) BO: Exophorie de 4D et Wirt à 200 Plus de nystagmus

20 Amblyopies nystagmiques chez l adulte jeune 3 cas : jeune femme de 27 ans Janvier 2004 strabisme divergent et nystagmus opérés dans l enfance à 11 ans BO: Esotropie de 25D Secousses de nystagmus bloquées par déviation de la tête à gauche Réfraction: (-3 à 120) OD et -1,75 ( -2,50à 30) MAVC : 0,7 P2 od et 0,7 P2 og

21 Amblyopies nystagmiques chez l adulte jeune Chirurgie réfractive: Juillet 2004: Lasik bilatéral Nidek EC 5000

22 Amblyopies nystagmiques chez l adulte jeune Résultats en Février 2005: Réfraction postop : OD et (-0,50 à 30) OG AVSC: 0.9 P2 od et 0.8 P2 og (gain de 2 lignes de MAVC) BO: Esophorie de 15 D Nette diminution de la déviation de la tête et du nystagmus

23 Conclusion La chirurgie réfractive permet en complément du traitement chirurgical du nystagmus d apporter un gain d acuité visuelle L absence de correction optique permet un meilleur contrôle des secousses résiduelles et des phories persistantes La satisfaction des patients est surtout marquée sur le plan psychologique, faisant moins attention à contrôler continuellement leurs déviations associées.

TROUBLES DE LA REFRACTION

TROUBLES DE LA REFRACTION TROUBLES DE LA REFRACTION DR DEGDEG LAZHAR Rappels Dioptre = surface séparant 2 milieux transparents d indices différents Œil = succession de dioptres sphériques Dioptre cornéen 40 D Dioptre cristallinien

Plus en détail

ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES

ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES 1 Les tests automatiques Acuité en vision de loin Recherche d une hypermétropie test de la bonnette Test Rouge / Vert Dépistage de l astigmatisme Etude des phories (tendance

Plus en détail

Quand une diplopie s installe en post-opératoire. Christine Costet Nice

Quand une diplopie s installe en post-opératoire. Christine Costet Nice Quand une diplopie s installe en post-opératoire Christine Costet Nice Quand une diplopie s installe en post-opératoire En pratique Les cas évidents post op immédiats Mécaniques? Tous les cas plus «sournois»

Plus en détail

Vision Binoculaire, Réfraction & Chirurgie Réfractive

Vision Binoculaire, Réfraction & Chirurgie Réfractive Pourquoi avons-nous deux yeux? Raisons de sécurité? Vision Binoculaire, Réfraction & Chirurgie Réfractive Alain Péchereau Agrandissement du champ visuel Animaux sans fovéa Processus de «fovéalisation»

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

Efficacité, Sécurité des Anneaux Intra-Cornéens (ICR) Ferrara pour Kératocône (KC).

Efficacité, Sécurité des Anneaux Intra-Cornéens (ICR) Ferrara pour Kératocône (KC). S. Leroux Les Jardins 1,2, F. Poisson,2 G. Leroux les Jardins, 3. 1-Cabinet Paris. 2-CHNO des Quinze Vingts, Paris, 3-Chef de clinique-assistant, Groupe hospitalier Cochin Hôtel Dieu, Paris. SFO 2012 PAS

Plus en détail

LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? Alors que la chirurgie réfractive dans le but de corriger une anomalie de la réfraction (myopie,

LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? Alors que la chirurgie réfractive dans le but de corriger une anomalie de la réfraction (myopie, LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? F. Malecaze, Professeur des Universités en Ophtalmologie, Service d Ophtalmologie, Hôpital Purpan, Place du Dr Baylac, 31059 TOULOUSE Cedex, Tél : 05

Plus en détail

CONGRES PRESBYTIE STRASBOURG SOFITEL PLATE FORME L.B.V. 18 MARS 2012 DR S. DERHY WWW.OCULAIRE.FR

CONGRES PRESBYTIE STRASBOURG SOFITEL PLATE FORME L.B.V. 18 MARS 2012 DR S. DERHY WWW.OCULAIRE.FR CONGRES PRESBYTIE STRASBOURG SOFITEL 18 MARS 2012 PLATE FORME L.B.V. DR S. DERHY WWW.OCULAIRE.FR Comprenant : La station de mesures CRS Master ZEISS Le logiciel L.B.V. ZEISS Le laser Excimer Mel 80 Le

Plus en détail

1 - Interprétez les résultats de ces différents tests et faites une hypothèse pour expliquer l'insatisfaction du client.

1 - Interprétez les résultats de ces différents tests et faites une hypothèse pour expliquer l'insatisfaction du client. PROBLEME I 1 - Interprétez les résultats de ces différents tests et faites une hypothèse pour expliquer l'insatisfaction du client. Gêné en vision de loin et de près donc astigmatisme résiduel. Le pouvoir

Plus en détail

Avertissement. Anisométropie et aniséïconie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie

Avertissement. Anisométropie et aniséïconie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie www.strabisme.net Avertissement On distingue classiquement deux types d anisométropie Anisométropie et aniséïconie Alain Péchereau es anisométropies axiles es anisométropies de puissance Du fait de la

Plus en détail

Comment aborder un strabisme?

Comment aborder un strabisme? Comment aborder un strabisme? Pierre-François Kaeser, Lausanne Un strabisme ne doit jamais être banalisé, même chez le tout petit enfant. En effet, si la fixation d un nourrisson est instable durant les

Plus en détail

Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité.

Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Correction du sujet d analyse de la vision BTS Opticien Lunetier Session

Plus en détail

Correction des astigmatismes réguliers cornéens par implants toriques Ce qu il faut savoir

Correction des astigmatismes réguliers cornéens par implants toriques Ce qu il faut savoir Correction des astigmatismes réguliers cornéens par implants toriques Ce qu il faut savoir Dr Pierre Levy * Introduction La chirurgie de l astigmatisme est connue depuis fort longtemps, la première technique

Plus en détail

TROUBLES DE LA REFRACTION. Dr.BENLARIBI.M

TROUBLES DE LA REFRACTION. Dr.BENLARIBI.M TROUBLES DE LA REFRACTION Dr.BENLARIBI.M Introduction - Définition La réfraction oculaire : _ l ensemble des déviations que subit un rayon lumineux lors de sa traversée du système dioptrique oculaire,

Plus en détail

Pour plus d informations, visitez www.visianinfo.eu

Pour plus d informations, visitez www.visianinfo.eu Pour plus d informations, visitez www.visianinfo.eu Siège de STAAR Surgical 1911 Walker Ave. Monrovia, CA 91016 (800) 352-7842 Bureau international STAAR Surgical Hauptstrasse 104 CH 2560 Nidau/Switzerland

Plus en détail

PREMATURITE ET PROBLEMES OCULAIRES

PREMATURITE ET PROBLEMES OCULAIRES PREMATURITE ET PROBLEMES OCULAIRES Dr C.MALRIEU-ELIAOU ELIAOU C.H.U. DE MONTPELLIER FORMATION BEZIERS AVRIL 2006 L ŒIL DU PREMATURE Inspection: gros yeux /face avec des orbites petites et aplaties. Cornée

Plus en détail

L anisométropie. Anisométropie et aniséïconie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie. L aniséïconie. Alain Péchereau

L anisométropie. Anisométropie et aniséïconie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie. L aniséïconie. Alain Péchereau nisométropie et aniséïconie lain Péchereau nisométropie Différence de réfraction entre les deux yeux 1 pour l anisométropie sphérique 0,75 pour l anisométropie astigmate et/ou qu il y ait une différence

Plus en détail

Qu'est ce que la cataracte? Quels sont les premiers symptômes?

Qu'est ce que la cataracte? Quels sont les premiers symptômes? Qu'est ce que la cataracte? La cataracte correspond à une baisse significative d acuité visuelle en rapport avec l'opacification du cristallin, lentille transparente située à l'intérieur de l'œil et permettant

Plus en détail

Notions générales. Quelle est la définition d un nystagmus?

Notions générales. Quelle est la définition d un nystagmus? La lecture du site : http://www.nystagmus.fr/, site consacré à la pathologie nystagmique m a montré combien les patients et les parents se trouvaient désemparés devant cette maladie. Cette page est consacrée

Plus en détail

Item 50 (item 333) : Strabisme de l'enfant Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF)

Item 50 (item 333) : Strabisme de l'enfant Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) Item 50 (item 333) : Strabisme de l'enfant Collège des Ophtalmologistes Universitaires de France (COUF) 2013 1 Table des matières 1. Généralités... 3 2. Classification des strabismes... 3 3. Dépistage

Plus en détail

LA RÉFRACTION OBJECTIFS

LA RÉFRACTION OBJECTIFS CHU Dr Benbadis Constantine le 12/04/2011 Service d Ophtalmologie/Module d ophtalmologie. Dr Z.Berkani-Kitouni :Maître de conférences, Chef de Service. LA RÉFRACTION OBJECTIFS : 1- Savoir définir l œil

Plus en détail

DÉPISTAGE DES TROUBLES VISUELS

DÉPISTAGE DES TROUBLES VISUELS DÉPISTAGE DES TROUBLES VISUELS UN DÉPISTAGE PRÉCOCE Les anomalies oculaires sont du domaine de l'ophtalmologiste. Toutefois, toutes les atteintes de la fonction visuelles chez l'enfant exigent un dépistage

Plus en détail

Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé

Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé Dr S.Khimoud Dr F.Mazari Dr H.Zemour Dr A.Chachoua Dr I.Derder Pr L.Chachoua INTRODUCTION Le glaucome

Plus en détail

BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2013

BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2013 BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2013 Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Corrigé

Plus en détail

B.Barthélémy (Ilustrations "Contactologie" ed. Lavoisier) 1

B.Barthélémy (Ilustrations Contactologie ed. Lavoisier) 1 Société Française d Optique Physiologique Comprendre les limites des techniques pour réussir la correction de la presbytie en Lentilles de Contact ou en Chirurgie Réfractive! Bibliographique et les illustrations

Plus en détail

Strabisme et chirurgie réfractive

Strabisme et chirurgie réfractive Strabisme 18/04/08 11:03 Page 167 167 O. LAPLACE 1, R. AMAR 2 1 Ophtalmologiste. 2 Orthoptiste Clinique de la Vision, PARIS. L indication d une chirurgie réfractive d un sujet présentant un trouble oculomoteur

Plus en détail

Les différentes options chirurgicales intra oculaires pour les patients atteints de presbytie Dr Christian Ferremi MD, PRCS(C) CPRO 2015

Les différentes options chirurgicales intra oculaires pour les patients atteints de presbytie Dr Christian Ferremi MD, PRCS(C) CPRO 2015 Les différentes options chirurgicales intra oculaires pour les patients atteints de presbytie Dr Christian Ferremi MD, PRCS(C) CPRO 2015 Implication financière Actionnaire de la Clinique d ophtalmologie

Plus en détail

CATARACTE et CHIRURGIE REFRACTIVE

CATARACTE et CHIRURGIE REFRACTIVE CATARACTE et CHIRURGIE REFRACTIVE LA FIN DES LUNETTES? MF.DALMAS CATARACTE =opacification progressive du cristallin Concerne 20% des patients de plus de 65 ans et 50% des plus de 75 ans 600 000 interventions

Plus en détail

1-3) DL = +1,00 δ = Do + 0,50 pour rendre le sujet Astigmate Myopique Simple

1-3) DL = +1,00 δ = Do + 0,50 pour rendre le sujet Astigmate Myopique Simple Problème I : ANALYSE DE LA VISION BTS 2004 - Corrigé (proposé par A.F.LEPLAT S. VANENGELANDT F. MILLEVILLE I. TREDEZ) Important : Ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif

Plus en détail

Coup d oeil sur la chirurgie réfractive

Coup d oeil sur la chirurgie réfractive Coup d oeil sur la chirurgie réfractive Dr Jean-Pierre Chartrand, MD Q et R La chirurgie réfractive au laser excimer pratiquée par les ophtalmologues est l une des deux procédures chirurgicales les plus

Plus en détail

LES STRABISMES DE L ADOLESCENT ET DE L ADULTE

LES STRABISMES DE L ADOLESCENT ET DE L ADULTE CAHIERS DE SENSORIO-MOTRICITÉ XXE COLLOQUE (1 995) LES STRABISMES DE L ADOLESCENT ET DE L ADULTE V3.1 ORGANISATION : MAURICE-ALAIN QUÉRÉ & ALAIN PÉCHEREAU Avec la participation de : M Bourron-Madignier

Plus en détail

Orthokératologie : Myopie mais pas seulement

Orthokératologie : Myopie mais pas seulement Orthokératologie : Myopie mais pas seulement WEBINAIRE Pour qui? INDICATIONS A qui proposer les lentilles CRT? Les myopes < -7,50 d Les hypermétropes < +3,00 d Les astigmatismes cornéens Les symptômes

Plus en détail

OPHTALMOLOGIE ET SPORT M. MAILLE

OPHTALMOLOGIE ET SPORT M. MAILLE OPHTALMOLOGIE ET SPORT. M. MAILLE R A P P E L A N A T O M IQ U E S E G M E N T P O S T E R IE U R c o r p s v itr Ž uvž e r Ž tin e m a c u la p a p ille o p tiq u e S E G M E N T A N T E R IE U R cornž

Plus en détail

Aberrométrie : intérêt en pratique courante. Dr. Solange Leroux Les Jardins

Aberrométrie : intérêt en pratique courante. Dr. Solange Leroux Les Jardins Aberrométrie : intérêt en pratique courante. Dr. Solange Leroux Les Jardins PARIS SAFIR 2006 CHNO des Quinze-Vingts, Paris Cabinet: 13 bd Raspail, 75007 Paris Aberrométrie : intérêt en pratique courante.

Plus en détail

Symptomatologie. Vision Floue de loin. Caractéristiques diagnostiques d un symptôme VIGILANCE. Optométrie. Vision Floue. Hétérophorie décompensée

Symptomatologie. Vision Floue de loin. Caractéristiques diagnostiques d un symptôme VIGILANCE. Optométrie. Vision Floue. Hétérophorie décompensée Optométrie Symptomatologie Licence Professionnelle d'optique U.L.P. Strasbourg Année 2012-2013 R. DERHY Opticien - Optométriste Hétérophorie décompensée VIGILANCE Vision Floue Myopie cause fonctionnelle

Plus en détail

Points essentiels. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain. L hypermétropie La myopie La presbytie

Points essentiels. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain. L hypermétropie La myopie La presbytie L œil humain Points essentiels Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain L hypermétropie La myopie La presbytie Fonctionnement La lumière traverse la cornée et pénètre dans l œil par

Plus en détail

Trop belle, la vie... sans lunettes ni lentilles!

Trop belle, la vie... sans lunettes ni lentilles! Trop belle, la vie... sans lunettes ni lentilles! Correction chirurgicale des défauts visuels 1 > 04 Une solution de confort à un problème pratique et concret > 04 A qui s adresse la chirurgie réfractive?

Plus en détail

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011)

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011) LES PATHOLOGIES (Document mis à jour le 26 septembre 2011) Page 1 sur 3 Table des matières Les pathologies... 3 Agnosie visuelle :... 3 Albinisme :... 3 Aniridie :... 3 Astigmatisme :... 3 Atrophie optique

Plus en détail

HÉTÉROPHORIES Q' D. Conséquence 2 : Pour mettre en évidence une hétérophorie, il faut disposer d un dispositif qui supprime le réflexe de fusion.

HÉTÉROPHORIES Q' D. Conséquence 2 : Pour mettre en évidence une hétérophorie, il faut disposer d un dispositif qui supprime le réflexe de fusion. 1 HÉTÉROPHORIES 1 Généralités 1.1 Définition Nous reprendrons la définition donnée par le Dr Hugonnier : «Une hétérophorie est une déviation des axes visuels maintenue latente par le réflexe de fusion»

Plus en détail

La cataracte est l opacification de tout ou par

La cataracte est l opacification de tout ou par cataracte 58 - CATARACTE Ce qu il faut savoir 1. Connaître les signes d appel d une cataracte 2. Connaître les étiologies et pouvoir orienter le bilan clinique et paraclinique. 3. Pouvoir expliquer au

Plus en détail

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain L œil humain Points essentiels Fonctionnement de l œil humain: La vision éloignée La vision rapprochée Le pouvoir d'accommodation Les défauts de l œil humain L hypermétropie La myopie La presbytie Fonctionnement

Plus en détail

Iris plateau Apport de l UBM. L BITOUT Z BENHAMADA O BOUZIANI D HARTANI CHU MUSTAPHA D BOUKHCHEM (Alger Centre UBM)

Iris plateau Apport de l UBM. L BITOUT Z BENHAMADA O BOUZIANI D HARTANI CHU MUSTAPHA D BOUKHCHEM (Alger Centre UBM) Iris plateau Apport de l UBM L BITOUT Z BENHAMADA O BOUZIANI D HARTANI CHU MUSTAPHA D BOUKHCHEM (Alger Centre UBM) INTRODUCTION (1) L iris plateau a été Chandler décrit il ya 5O ans par C est une anomalie

Plus en détail

Résultats des arthrodèses lombaires ou lombosacrées par voie antérieure pour spondylolisthésis par lyse isthmique

Résultats des arthrodèses lombaires ou lombosacrées par voie antérieure pour spondylolisthésis par lyse isthmique Résultats des arthrodèses lombaires ou lombosacrées par voie antérieure pour spondylolisthésis par lyse isthmique J. ALLAIN Institut Du Rachis CHU Henri Mondor Créteil - UPEC Série de l Institut Du Rachis

Plus en détail

C2 Multifocal. lentille souple à renouvellement fréquent

C2 Multifocal. lentille souple à renouvellement fréquent ABSOLUE ABSOLUE Toric C2 Multifocal Eva Sphérique Eva Toric Groupe FDA Hydrophilie Module de Young 020 SILIKOFILCON A 48 % 0,75 MPa 28 Nano Geometry TM Moulage nanométrique Face avant asphérique Silikofilcon

Plus en détail

Intérêt de l IRM cube 3D dans le diagnostique des ruptures partielles du LCA. SOFARTHRO.com

Intérêt de l IRM cube 3D dans le diagnostique des ruptures partielles du LCA. SOFARTHRO.com Intérêt de l IRM cube 3D dans le diagnostique des ruptures partielles du LCA. Nicolas Lefevre (a)*, Yoann Bohu (a), Jean François Naouri (a), Serge Herman (b) (a) Clinique du sport Paris 5, 36 bd saint

Plus en détail

Analyse de la vision Correction BTS OL 2006

Analyse de la vision Correction BTS OL 2006 ANALYSE DE LA VISION BTS 2006 - orrigé (proposé par François Billo) Important : e corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Analyse

Plus en détail

Le cylindre de Jackson Comment fonctionne-t-il?

Le cylindre de Jackson Comment fonctionne-t-il? Une publication de www.larefraction.net Le cylindre de Jackson Comment fonctionne-t-il? (Clermont-Ferrand) FNRO Editions, Nantes, 2 011. Introduction Le cylindre de Jackson ou cylindre croisé permet de

Plus en détail

Protocole d adaptation des lentilles multifocales pour presbytes Eliane Bernard Françoise Brigitte Serge ALBAREA-LEVY LEVY BARTHELEMY KREIS LUTCHER WAJEMAN Classification des lentilles multivisions 1.

Plus en détail

TROUBLES VISUELS DE L ENFANT

TROUBLES VISUELS DE L ENFANT TROUBLES VISUELS DE L ENFANT EPIDEMIOLOGIE 15% (1/7) des enfants de moins de 6 ans ont un problème oculaire : -Dans 75% des cas : problème de lunettes -Dans 25% des cas : problème de strabisme ou maladies

Plus en détail

Dr Bijan Farpour. 22 novembre 2007

Dr Bijan Farpour. 22 novembre 2007 Dr Bijan Farpour 22 novembre 2007 La chirurgie réfractive n est pas une panacée et des critères strictes doivent être rencontrés avant de proposer toute chirurgie. Plus le patient comprend Plus ses attentes

Plus en détail

Place de l arthroplastie (Prothèse totale de disque) dans le traitement de la hernie discale

Place de l arthroplastie (Prothèse totale de disque) dans le traitement de la hernie discale Place de l arthroplastie (Prothèse totale de disque) dans le traitement de la hernie discale Dr Lecomte Yves Chirurgie orthopédique Clinique de l Espérance CHC-Liège Replacer la hernie discale dans l histoire

Plus en détail

RéfleXions. Réfraction chez l enfant JBH. Dossier. Cataracte Cataracte : rappel en 10 points

RéfleXions. Réfraction chez l enfant JBH. Dossier. Cataracte Cataracte : rappel en 10 points RéfleXions 107 Tome 12 septembre 2007 Cataracte Cataracte : rappel en 10 points Rétine chirurgicale Traitement chirurgical de la rétinopathie diabétique proliférante compliquée Dossier Réfraction chez

Plus en détail

CENTRE DE CHIRURGIE DU SEGMENT ANTERIEUR (Greffe de Cornée, Cataracte, Myopie, Hypermétropie, Astigmatisme, Presbytie)

CENTRE DE CHIRURGIE DU SEGMENT ANTERIEUR (Greffe de Cornée, Cataracte, Myopie, Hypermétropie, Astigmatisme, Presbytie) CENTRE DE CHIRURGIE DU SEGMENT ANTERIEUR (Greffe de Cornée, Cataracte, Myopie, Hypermétropie, Astigmatisme, Presbytie) Doc. 7 Ancien Professeur des Universités 13 1 14110 3 NOTE D INFORMATION ET CONSENTEMENT

Plus en détail

Kératocônes (KC) : Amélioration de la Réhabilitation visuelle des KC après Anneaux Intra-Cornéens(ICR

Kératocônes (KC) : Amélioration de la Réhabilitation visuelle des KC après Anneaux Intra-Cornéens(ICR Kératocônes (KC) : Amélioration de la Réhabilitation visuelle des KC après Anneaux Intra-Cornéens(ICR s) avec les lentilles Cornéo-sclérales SPOT (LAO) Dr. Solange Leroux Les Jardins 1, 2 Dr. Guillaume

Plus en détail

ORDRES DE GRANDEUR ET MOYENNES STATISTIQUES EN ANALYSE DE LA VISION

ORDRES DE GRANDEUR ET MOYENNES STATISTIQUES EN ANALYSE DE LA VISION 1 ORDRES DE GRANDEUR ET MOYENNES STATISTIQUES EN ANALYSE DE LA VISION PASSAGE LUNETTES (LH = 15 mm) LENTILLES (SH = 2 mm) Accommodation nécessaire pour l amétrope parfaitement compensé L'accommodation

Plus en détail

L implant multifocal diffractif intra-cornéen. Une innovation de rupture pour la correction chirurgicale de la presbytie.

L implant multifocal diffractif intra-cornéen. Une innovation de rupture pour la correction chirurgicale de la presbytie. L implant multifocal diffractif intra-cornéen Une innovation de rupture pour la correction chirurgicale de la presbytie Janvier 2013 Dr. Gilbert Cohen Jean-Christophe Robert 06 17 45 28 99 06 15 65 23

Plus en détail

Bac blanc n o 1 1ES1 2016 «Représentation visuelle» Exercice 2 L œil de Mélanie

Bac blanc n o 1 1ES1 2016 «Représentation visuelle» Exercice 2 L œil de Mélanie Bac blanc n o 1 1ES1 2016 «Représentation visuelle» Exercice 2 œil de Mélanie Vous êtes infirmier(e) scolaire et vous recevez les parents de Mélanie, 5 ans, élève de grande section de maternelle. es parents

Plus en détail

ORDRES DE GRANDEUR ET MOYENNES STATISTIQUES EN ANALYSE DE LA VISION

ORDRES DE GRANDEUR ET MOYENNES STATISTIQUES EN ANALYSE DE LA VISION 1 ORDRES DE GRANDEUR ET MOYENNES STATISTIQUES EN ANALYSE DE LA VISION Ce document a été diffusé dans tous les établissements de formation par l'inspection Générale. Il a été rédigé par Pascal GRASLAND

Plus en détail

ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009

ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009 ET LA CHIRURGIE RÉFRACTIVE? Dr Bijan Farpour novembre 2009 Chirurgie Réfractive Correction de: Myopie Hypermétropie Astigmatisme Historique J. Barraquer : le kératomleusis années 50 en Colombie Historique

Plus en détail

Les 15 aberrations de Zernicke

Les 15 aberrations de Zernicke Les 15 aberrations de Zernicke Les polynomes de Zernike correspondent à la somme des expressions simples de Seidel-Zernike qui sont de la forme: Ils expriment sous forme mathématique ou graphique ces données.

Plus en détail

A) (-Cyl)0 B) (-Cyl)90 C) (+Cyl)0 D) (+Cyl)90 E) Toutes les réponses sont fausses

A) (-Cyl)0 B) (-Cyl)90 C) (+Cyl)0 D) (+Cyl)90 E) Toutes les réponses sont fausses 1 - Je recherche un tropie : A) Je regarde le mouvement de l œil démasqué B) Je fais un masquage alterné C) Je fais un masquage subjectif D) Je ne peux pas détecter ce type de déviation avec un masquage

Plus en détail

IRM chez le myope. Dr Pierre Lebranchu CHU Nantes

IRM chez le myope. Dr Pierre Lebranchu CHU Nantes IRM chez le myope Dr Pierre Lebranchu CHU Nantes MOR. M. née le 27/06/1954 MOR. M. née le 27/06/1954 ATCD phako ODG il y a 15 ans Diplopie le soir à la fatigue depuis des mois Esotropie brutale majeure

Plus en détail

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Enseignement de sémiologie 2 ème année Pharmacie Pr. Jean-Pierre DUBOIS Département de médecine générale Université Claude Bernard LYON I SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Mars 2008 Les troubles

Plus en détail

LA VISION DE L ENFANT

LA VISION DE L ENFANT LIVRET C.A.D.E.T. LA VISION DE L ENFANT DÉPISTAGE ET PRÉVENTION DES TROUBLES VISUELS Cercle d Action pour le Dépistage, l Exploration et le Traitement des Troubles visuels (C.A.D.E.T.) Siège Social : Hôpital

Plus en détail

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE NOM : CORRECTION 1 / 5 PRENOM :.. 1 ère ES Devoir d enseignement scientifique Vendredi 28 septembre 2012 Durée : 1h30 L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE Dans ce devoir, il est fortement conseillé

Plus en détail

Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu a titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité.

Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu a titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu a titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Correction du sujet d analyse de la vision BTS Opticien Lunetier Session

Plus en détail

Fistules péri-lymphatiques consécutives à un traumatisme pressionnel

Fistules péri-lymphatiques consécutives à un traumatisme pressionnel Fistules péri-lymphatiques consécutives à un traumatisme pressionnel à propos de 3 cas O.CATHELINAUD, A.BIZEAU, P.RESCHE-RIGON, F.BOUSQUET, P.VERDALLE SERVICE ORL et Chirurgie Cervico-Faciale Hôpital d

Plus en détail

AMETROPIES SPHERIQUES. Docteur A.M.Bernard

AMETROPIES SPHERIQUES. Docteur A.M.Bernard AMETROPIES SPHERIQUES Docteur A.M.Bernard l œil emmétrope se caractérise par une puissance basale (60 D) et une longueur (24mm), des valeurs harmonieuses et telles que : le foyer image F i est situé sur

Plus en détail

Plan. Définition du Nystagmus. Caractéristiques Générales du Nystagmus. Formes Cliniques des Nystagmus (Enfant) Conduite à Tenir

Plan. Définition du Nystagmus. Caractéristiques Générales du Nystagmus. Formes Cliniques des Nystagmus (Enfant) Conduite à Tenir NYSTAGMUS Plan Définition du Nystagmus Caractéristiques Générales du Nystagmus Formes Cliniques des Nystagmus (Enfant) Conduite à Tenir Définition du Nystagmus D après Goddé-Jolly et Larmande : «Le nystagmus

Plus en détail

[P e ] [P S ] Trou sténopéïque

[P e ] [P S ] Trou sténopéïque PROBEME ) Œil droit: Avec ses lunettes, ses acuités de loin et de près sont identiques et l'ajout de verres +0,25 ou -0,25 ne modifie pas l'acuité de loin, donc le sujet ne porte vraisemblablement pas

Plus en détail

Corinne. Béatrice. Les difficultés du cas. Présentation de mémoire DU strabologie CHU nantes Dr Stoesser (CHU Bordeaux)

Corinne. Béatrice. Les difficultés du cas. Présentation de mémoire DU strabologie CHU nantes Dr Stoesser (CHU Bordeaux) Présentation de mémoire DU strabologie CHU nantes Dr Stoesser (CHU Bordeaux) Mes cas difficiles en pratique strabologique au cours de cette année de DU Corinne Le cas clinique : Exotropie consécutive Femme

Plus en détail

A) 1,3408 B) 1,3490 C) 1,3554 D) 1,3618 E)

A) 1,3408 B) 1,3490 C) 1,3554 D) 1,3618 E) Sup Perform NÎMES PHYSIQUE 1 er Quad 2009 - Contrôle Optique QCM1 : Soit un milieu dans lequel la lumière jaune (de longueur d onde λj = 578 nm) se propage à la vitesse de 221190 km.s -1 et la lumière

Plus en détail

Résumé. Introduction. Anatomie et physiologie de l'oeil

Résumé. Introduction. Anatomie et physiologie de l'oeil Rapport CÉTS 97-5 RF LA KÉRATECTOMIE PHOTORÉFRACTIVE PAR LASER EXCIMER: CORRECTION DE LA MYOPIE ET DE L'ASTIGMATISME Montréal: CÉTS, 1997. x-55 p. (ISBN 2-550-31546-4) Résumé Introduction La kératectomie

Plus en détail

"La correction de la presbytie"

La correction de la presbytie "La correction de la presbytie" TP : Vous devez essayer les différents types & tirer des conclusions malgré l âge de votre cobaye Compensation Lunettes Kératométrie --------- X -------- Astig.= (- ) ---------

Plus en détail

Exemple de la présentation d un cas et des éléments qui sont nécessaires pour le résoudre

Exemple de la présentation d un cas et des éléments qui sont nécessaires pour le résoudre Exemple de la présentation d un cas et des éléments qui sont nécessaires pour le résoudre www.bbarthelemy.com Equipements spécifiques Lentilles prothèses : Questions 1. J ai besoin d équiper une patiente

Plus en détail

Maladies de l œil et syndrome de Down: Une mise à jour

Maladies de l œil et syndrome de Down: Une mise à jour Maladies de l œil et syndrome de Down: Une mise à jour Dr David Tabibian, Prof. Farhad Hafezi Service d Ophtalmologie, Département des Neuroscience Cliniques, Hôpitaux Universitaires de Genève Correspondence

Plus en détail

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance ENDOMETRIOSE ET INFERTILITE Dr. Michel CANIS On admet classiquement que 20 à 50 % des patientes qui consultent pour une infertilité ont une endométriose et que 30 à 40 % des patientes qui ont une endométriose

Plus en détail

Correction de la Presbytie Laser Vs Implant intraoculaire

Correction de la Presbytie Laser Vs Implant intraoculaire Mono Vision Correction de la Presbytie Laser Vs Implant intraoculaire Michel Podtetenev m.d. FocusVision.ca Correction de loin pour l œil dominant Correction de près pour l œil dominé Créer une myopie

Plus en détail

HÉTÉROPHORIES. o BILAN ORTHOPTIQUE o FORMES CLINIQUES o PRISE EN CHARGE

HÉTÉROPHORIES. o BILAN ORTHOPTIQUE o FORMES CLINIQUES o PRISE EN CHARGE HÉTÉROPHORIES o BILAN ORTHOPTIQUE o FORMES CLINIQUES o PRISE EN CHARGE F.PRACCA Samedi 21 janvier 2017 SOMMAIRE I RAPPELS HETEROPHORIES II BILAN ORTHOPTIQUE III - FORMES CLINIQUES IV - PEC I RAPPELS HETEROPHORIES

Plus en détail

L opération de la myopie à l âge de la presbytie : monovision? Presbylasik?

L opération de la myopie à l âge de la presbytie : monovision? Presbylasik? 217 M. TIMSIT VISYA, Clinique de la Vision, PARIS. mt@ophtalmologie.fr L opération de la myopie à l âge de la presbytie : monovision? Presbylasik? zz OBSERVATION Ce patient de 55 ans est depuis toujours

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

Comparaison des résultats visuels et réfractifs des traitements myopiques Zyoptix Asphérique versus Zyoptix Tissue Saving : une étude rétrospective

Comparaison des résultats visuels et réfractifs des traitements myopiques Zyoptix Asphérique versus Zyoptix Tissue Saving : une étude rétrospective Comparaison des résultats visuels et réfractifs des traitements myopiques Zyoptix Asphérique versus Zyoptix Tissue Saving : une étude rétrospective Pilly B. 1, MD, Farpour B. 1,2, MD, Von Gunten S. 2,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 12 septembre 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 12 septembre 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 12 septembre 2007 INFRACYANINE 25 mg/10 ml, poudre et solvant pour solution injectable Flacon de 25 mg avec 1 ampoule de solvant de 10 ml (CIP : 360 841-7) Laboratoire

Plus en détail

BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2014

BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2014 BTS OPTICIEN LUNETIER ANALYSE DE LA VISION U.5 SESSION 2014 Note : ce corrigé n a pas de valeur officielle et n est donné qu à titre informatif sous la responsabilité de son auteur par Acuité. Proposition

Plus en détail

EYEBRID MULTIFOCAL QUAND ET POUR QUI CAS CLINIQUES. Brigitte COUTURE - Janvier 2016 1

EYEBRID MULTIFOCAL QUAND ET POUR QUI CAS CLINIQUES. Brigitte COUTURE - Janvier 2016 1 EYEBRID MULTIFOCAL QUAND ET POUR QUI CAS CLINIQUES Brigitte COUTURE - Janvier 2016 1 EYEBRID MULTIFOCAL POUR QUI Déjà porteurs de lentilles Presbytes avérés ou en début de presbytie Adaptation correcte

Plus en détail

L interrogatoire. L examen clinique consiste en : Comment le D.U. de Strabologie a changé ma pratique quotidienne dans une consultation d'enfants

L interrogatoire. L examen clinique consiste en : Comment le D.U. de Strabologie a changé ma pratique quotidienne dans une consultation d'enfants L interrogatoire motifs de la consultation date et les circonstances de survenue des premiers symptômes Les antécédents : personnel et familiaux Ptôsis congénital Hémangiome du paupière supérieure gauche

Plus en détail

Formation professionnelle

Formation professionnelle maquette 2:Mise en page 1 17/03/09 14:49 Page 2 Formation professionnelle O P T I C I E N S Optimisez vos compétences www.ico.asso.fr maquette 2:Mise en page 1 16/03/09 16:22 Page 3 Cher Confrère, Voici

Plus en détail

AJO/ IOVS Janv 2015 Par Wilfried Minvielle

AJO/ IOVS Janv 2015 Par Wilfried Minvielle AJO/ IOVS Janv 2015 Par Service du Professeur E. Souied Ophtalmologie Centre Hospitalier Intercommunal de Creteil Objectif Evaluer le taux de serum solubles Flt-1 chez les patients atteints de DMLA néovasculaire

Plus en détail

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr http://portaildoc.univ-lyon1.fr Creative commons : Paternité - Pas d Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France () http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr INSTITUT DES SCIENCES

Plus en détail

Lentilles Intra Oculaires (LIO) Laurence Lavenent AMO France / Stéphanie Korsia Alcon France

Lentilles Intra Oculaires (LIO) Laurence Lavenent AMO France / Stéphanie Korsia Alcon France Lentilles Intra Oculaires (LIO) Laurence Lavenent AMO France / Stéphanie Korsia Alcon France Les implants 1- Introduction Fonctions et caractéristiques communes aux LIO Design général 2- Types d implants

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE LA VISION

DEVELOPPEMENT DE LA VISION DEVELOPPEMENT DE LA VISION Nouveau-né - marque très vite un intérêt pour le visage humain par rapport aux autres stimulations - fixe du regard - suit des yeux - fait la différence entre le jour et la nuit,

Plus en détail

Chapitre 2 : Chirurgies réfractives

Chapitre 2 : Chirurgies réfractives Chapitre 2 : Chirurgies réfractives 1. Techniques d examen... 2 1.1 Aberrométrie (voir chapitre cornée)... 2 1.2. Topographie cornéenne (voir chapitre cornée)... 2 2. Chirurgies incisionnelles... 2 3.1.

Plus en détail

SUJET ZERO. Problématique (scénario) : Constitution du sujet : 4 pages ressource 6 pages réponse

SUJET ZERO. Problématique (scénario) : Constitution du sujet : 4 pages ressource 6 pages réponse Problématique (scénario) : Un client se présente dans le magasin. Il a subi, il y a 3 jours, une opération suite à une tumeur située sur la base du nez. Un pansement recouvre l os nasal. Depuis, ce client

Plus en détail

Les fractures du sujet âgé

Les fractures du sujet âgé Les fractures du sujet âgé Les Fractures du sujet âgé constituent un problème majeur de santé publique - La première considération est l état mental - état physique et degré d autonomie antérieur - score

Plus en détail

Des trucs pour dépister les problèmes visuels liés à l apprentissage scolaire

Des trucs pour dépister les problèmes visuels liés à l apprentissage scolaire Des trucs pour dépister les problèmes visuels liés à l apprentissage scolaire D R L A N G I S M I C H A U D, O P T O M É T R I S T E. M. S C. F A A O ( D I P L ) F S L S F B C L A P R O F E S S E U R T

Plus en détail

Information générale de la Société Française d'ophtalmologie

Information générale de la Société Française d'ophtalmologie 1 Information générale de la Société Française d'ophtalmologie La chirurgie réfractive a pour but de corriger les anomalies de vision optique, de façon à améliorer l acuité visuelle sans correction et

Plus en détail

TRAITEMENT DES TROUBLES VISUELS

TRAITEMENT DES TROUBLES VISUELS TRAITEMENT DES TROUBLES VISUELS w w w. c l v r. f r LE CENTRE LASER VISION ROOSEVELT - CLVR - À LA POINTE DE LA TECHNOLOGIE Le CLVR est un centre de soins exclusivement dédié à la pratique de la chirurgie

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant

Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 I Phénomène moteur...4 II Phénomène sensoriel...4 III Dépistage du

Plus en détail

Artères nourricières. Hémorroides internes. Ligne pectinée. Hémorroides externes

Artères nourricières. Hémorroides internes. Ligne pectinée. Hémorroides externes 1 Traitement chirurgical des Hémorroïdes Les hémorroïdes Définition: les hémorroïdes sont des réservoirs vasculaires (ou plexus), existant à létat l état normal. Ces coussinets sont utiles, car ils participent

Plus en détail