Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir"

Transcription

1 Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu Les valeurs à dividende et comment les choisir Qu est-ce qu un dividende et comment une entreprise le verse-t-elle? Le dividende est une partie du résultat net. Plus la société réalise de profits, plus elle sera en mesure de distribuer des dividendes. Les dirigeants décideront de distribuer ou non un dividende à leurs actionnaires en fonction de leurs besoins d investissement. Plus la société est en phase d investissement, moins elle distribuera de dividende, car elle a besoin de l argent pour investir. Plus la société affiche une forte croissance de son activité et de son résultat, moins la distribution d un dividende sera justifiée puisque l actionnaire profitera davantage de la plusvalue de l entreprise, de sa croissance et donc de celle de son titre. Quand l entreprise a les moyens de distribuer un dividende, cela signifie souvent qu elle investit moins, donc qu elle distribue plus à ses actionnaires. L entreprise qui verse un dividende est-elle donc moins performante que celle qui ne le fait pas? Pas moins performante, non. Disons que c est une entreprise dont la croissance est moindre. Une entreprise qui a une croissance forte fait face a des besoins de trésorerie importants pour investir. Comment une entreprise verse-t-elle son dividende? En France, la période de distribution est concentrée entre mai et début juillet. La plupart des sociétés distribuent leur dividende en une fois. Mais on constate depuis quelques années que de plus en plus d entreprises distribuent des acomptes, appréciés des actionnaires. Aux Etats-Unis, par exemple, les dividendes sont versés de façon trimestrielle.

2 Un dividende peut être versé en numéraire ou en actions : que vaut-il mieux choisir? Tout dépend du cours de Bourse. En fonction des phases de marché et des besoins des entreprises, le dividende en numéraire ou en actions est plus ou moins à la mode. Aujourd hui, le dividende en actions revient un peu, car les entreprises préfèrent préserver leur cash et parce que la Bourse est remontée depuis ses plus bas en mars Quand la Bourse baisse sensiblement, les actionnaires n apprécient pas qu on leur propose des titres. En revanche, quand la Bourse monte, cela peut être intéressant pour l actionnaire de prendre l option en actions, puisque le prix de souscription des actions nouvelles est calculé sur la moyenne des 30 jours qui précèdent la date de distribution du dividende. Des études montrent que l essentiel de la performance boursière depuis 20 ans a été réalisé grâce aux dividendes. Bien sûr, cela n est vrai que dans les périodes où la Bourse baisse. Ainsi, le CAC 40 a perdu 50% sur les 10 dernières années, c est donc assez à la mode de dire qu il faut acheter des actions à dividende, parce qu il vous reste de la performance, alors que sans les dividendes vous n avez rien. Les cycles boursiers sont donc à étudier de près. Les actionnaires d une entreprise en très forte croissance qui distribue peu ou pas de dividendes peuvent obtenir plus de performances que les actionnaires d entreprises qui distribuent de gros dividendes, pourvu que le parcours boursier soit régulier et en progression tous les ans. Dans ce cas, vous n avez pas besoin de dividendes pour gagner de l argent. Aujourd hui, pourquoi faut-il acheter des actions à haut dividende? D abord, parce que la Bourse est basse. Au Revenu, nous conseillons d acheter des actions parce que le CAC 40 a perdu environ 50% en 10 ans et que le PER moyen du marché s élève à 11 fois les résultats attendus en 2011 : c est un plus bas sur 10 ans. Si vous faites l inverse du PER, c est-à-dire dans ce cas 1 divisé par 11 (un calcul un peu simpliste mais qui donne une indication), vous obtenez un rendement de 9,1%, ce qui représente le rendement des profits. Le rendement des dividendes, c est-à-dire la part des profits distribués, est proche de son plus haut depuis 10 ans selon les chiffres estimés pour 2011 : on est à 4% en moyenne sur le SBF 250 (un indice qui regroupe les 250 plus grosses capitalisations de la Bourse de Paris), en tenant compte à la fois des sociétés qui distribuent et de celles qui ne distribuent

3 pas. Le rendement est le ratio de la masse des dividendes rapportée à la capitalisation boursière. Le but est donc de trouver des actions qui versent un rendement supérieur à 4%. Dans l environnement actuel, il est intéressant d acheter des actions qui versent un dividende : d abord, le rendement du marché monétaire est aux environs de 1%, voire moins ; ensuite, le rendement des emprunts d état est aujourd hui à 2,7% par an pour du 10 ans ; enfin, l assurance-vie en euros, si vous investissez dans un contrat cette année, vous rapportera moins de 4% pour les meilleurs contrats. On constate donc que, parmi les différents choix d investissement, la Bourse est le placement qui devrait vous rapporter le plus l année prochaine. Pourquoi investir dans des actions à dividendes élevés? Parce qu il y a des incertitudes sur la vigueur du cycle économique, sur la dynamique mondiale : connaîtra-t-on un double creux? L économie mondiale va-t-elle retomber en récession? Telles sont les interrogations du marché. Valeurs cycliques ou défensives, lesquelles faut-il privilégier? Le FMI a fait des prévisions qui ont relancé l intérêt pour les actions puisqu il envisage une croissance mondiale autour de 4%, pour cette année et l an prochain. Il existe une croissance forte dans les pays émergents, avec des populations en Asie, en Inde et en Amérique Latine qui veulent consommer, et où nous voyons l émergence d une classe moyenne. Globalement, donc, la croissance est là. Les valeurs qui profitent le plus d une dynamique de croissance sont traditionnellement celles qu on appelle «valeurs cycliques». Mais ces valeurs cycliques ont beaucoup augmenté depuis le plus bas de mars 2009, donc nous estimons qu il y a plus de risques aujourd hui à en acheter. Nous conseillons de privilégier les valeurs dites défensives, où nous rejoignons le concept des valeurs de rendement. Les valeurs défensives montent moins que les valeurs cycliques quand la Bourse est en hausse ; inversement, quand la Bourse est plus agitée, les valeurs défensives sont plus régulières. Parmi les valeurs défensives, distinguons les valeurs pétrole, les «utilities» (services aux collectivités comme GDF-Suez), les opérateurs télécoms, ou encore la pharmacie et les concessions.

4 Pour déterminer le moment opportun d investir davantage sur des valeurs défensives, l indice ISM manufacturier américain est un des indicateurs importants. Quand cet indice ISM fait un pic, les valeurs défensives ont tendance à progresser davantage que les valeurs cycliques dans les mois qui suivent. Les valeurs défensives sont des valeurs à dividendes. Il existe trois familles d actions, pour schématiser : les valeurs cycliques, dont les profits et le cours de Bourse évoluent avec les cycles économiques ; les valeurs de croissance, qui progressent en Bourse de façon régulière sur le long terme mais dont le rendement est relativement faible et qui sont relativement chères en termes de PER ; et puis les valeurs défensives, dont le parcours boursier est plus plat, mais qui sont beaucoup plus régulières et qui versent de gros dividendes. Dans l environnement actuel, on sait que les épargnants, en particulier français, ont une très forte aversion pour le risque et l investissement boursier. Il y a un effet rétroviseur : ils regardent derrière eux et voient que depuis 10 ans la Bourse a fait - 50%! Or nous avons la conviction que le placement boursier est le meilleur placement pour les 10 prochaines années, mais il faut accepter une volatilité de la Bourse. Pour rassurer les investisseurs, on compare l investissement en Bourse aux autres placements réputés sans risque l assurance vie, les obligations, le monétaire et on met l accent sur des sociétés dont les cours sont relativement peu volatils et qui versent de gros dividendes. En effet, l épargnant qui investit sur des valeurs de rendement dort plus tranquillement que celui qui investit sur des valeurs cycliques. En contrepartie des valeurs de rendement, vous avez une espérance de gains plus faible dans le temps. Le risque est moindre, donc la performance attendue sera moindre également. En effet, si vous parvenez à identifier de belles valeurs de croissance relativement bon marché, vous gagnerez plus en Bourse que si vous achetez des valeurs de rendement Comment bien choisir les valeurs de rendement? Tout d abord, il faut s assurer que le dividende anticipé par les analystes l an prochain est stable ou en hausse. En hausse, c est bien sûr encore mieux par

5 rapport à l exercice précédent, mais il faut au minimum une stabilité. Il faut faire très attention à l effet rétroviseur : en apparence, vous pouvez constater parfois des rendements très élevés, mais cela peut être parce que la société n a pas les moyens de perpétuer ce dividende. Donc, il ne faut pas regarder le rendement apparent 2010, il faut regarder le rendement attendu en 2011 (en lisant les journaux financiers comme Le Revenu, soit le consensus des analystes sur Internet). Car ce qui importe n est pas le rendement historique, mais le futur rendement. Ensuite, pour s assurer de la pérennité du rendement, il faut aussi vérifier la récurrence des cash flows, c est-à-dire les flux de trésorerie. Pour qu une société soit capable d assurer un dividende pérenne, il faut qu elle ait une récurrence de ceux-ci. Un autre élément important dans la pérennité du dividende et la solidité du bilan, c est la dette. Il s agit d un ratio professionnel qui rapporte le montant de la dette nette sur l excédent brut d exploitation (ou EBE). En gros, pour limiter la prise de risques, si vous achetez une valeur à gros dividende, il faut que la dette nette rapportée à l EBE soit inférieure à 3, un ratio qui indique que la société maîtrise sa dette. En valeur absolue, une dette peut être très importante, pourvu qu il y ait des cash flows tout aussi conséquents en face Dans un deuxième temps, il faut s assurer que ce qu on appelle le payout, ou taux de distribution des bénéfices (la masse des dividendes versés divisée par le bénéfice net), soit inférieur à 80% (c est en tout cas la valeur que nous utilisons au Revenu ). L entreprise doit donc distribuer en 2011 moins de 80% des résultats réalisés en Quand vous avez pris tout cela en compte, il faut vous méfier des rendements supérieurs à 7%, de façon générale. La raison étant que, si le marché accepte un rendement de 7%, cela signifie qu il anticipe que la société ne sera pas capable de maintenir son dividende dans la durée. Parce que plus le rendement est supérieur au taux obligataire, moins le marché croit à cette pérennité du rendement. Bien sûr, le marché peut se tromper, mais plus le rendement est élevé, plus il faut se méfier. Enfin, il faut regarder les ratios de valorisation, parce que il n y a pas que le rendement. Vous n achetez pas une action uniquement pour son rendement, il faut donc faire attention à ne pas la payer trop cher. Nous utilisons là des ratios comme la valeur d entreprise (la capitalisation boursière plus la dette) rapportée au résultat

6 opérationnel (VE sur EBIT). Nous estimons que ce ratio-là doit être inférieur à 8. Enfin, nous complétons l étude de la valeur par une analyse graphique, afin de l acheter au bon moment. Quelles sont les entreprises qui peuvent être recommandées pour leur dividende? Il y en a plein parce que les cours sont très bas. La première, évidente parce qu il s agit du plus gros rendement du CAC 40, c est France Télécom, qui verse historiquement un gros dividende. Son rendement est d autant plus élevé aujourd hui que son cours de Bourse a baissé. Le prochain dividende de France Télécom est estimé à 1,40 euro ; il est attendu stable (l entreprise a déjà distribué 1,4 euro l an passé). Au cours actuel, cela correspond à un rendement de 8,6% : cela signifie que le marché anticipe que France Télécom sera incapable de maintenir ce dividende dans la durée. Au Revenu, nous pensons que France Télécom a les moyens de maintenir ce dividende, parce que l entreprise a une forte récurrence de cash flows, un portefeuille d abonnés considérable, et une très grosse part de marché. Certes, il y a de la concurrence et plein d interrogations autour de l avenir des marges dans les télécoms, mais nous pensons que c est un pari raisonnable : un rendement immédiat de près de 9%, et un payout de 82%, relativement élevé mais à peu près dans nos critères Deuxième choix, Vivendi. Là encore le dividende est attendu stable l an prochain à 1,4 euro, soit un rendement d un peu plus de 7%. Le bilan est encore plus solide, puisque le payout est à 66% : Vivendi a largement les moyens de maintenir son dividende. Quand vous constatez d aussi forts rendements, vous devez vous demander pourquoi le marché donne un tel rendement à Vivendi. La réponse est qu il existe de nombreuses interrogations sur les recours aux Etats-Unis quant à la gestion passée de Vivendi et on ne sait pas combien cela peut leur coûter La visibilité n est pas très bonne, ce qui plombe le cours de Vivendi. Notre sentiment est que, vu la qualité de son bilan et de ses actifs, c est également un pari très raisonnable. En outre, le titre est très peu valorisé, puisque la capitalisation est à moins de 7 fois le cash flow libre

7 Troisième choix, Total. Le dividende attendu l an prochain est de 2,31 euros par action, en légère hausse par rapport à 2,28 euros distribués cette année. Ce qui fait un rendement de 6% au cours actuel, avec un payout encore plus faible à 51%. Il faut savoir que les entreprises pétrolières comme Total n ont jamais baissé leur dividende depuis la deuxième guerre mondiale, sauf BP à cause de la marée noire aux Etats-Unis. Enfin, dernier choix : AXA. C est un peu plus risqué car il s agit d une valeur financière, avec beaucoup d incertitudes autour du secteur. Mais au vu de la qualité du bilan d AXA, avec un dividende attendu de 70 centimes l an prochain, en hausse de 27%, ce qui fait un rendement estimé de près de 5,5% et un payout de 40%, on peut penser qu AXA a très largement les moyens de maintenir son coupon, voire de l augmenter.

Analyse Financière Les ratios

Analyse Financière Les ratios Analyse Financière Les ratios Présenté par ACSBE Traduit de l anglais par André Chamberland andre.cham@sympatico.ca L analyse financière Les grandes lignes Qu est-ce que l analyse financière? Que peuvent

Plus en détail

Plain talk sur le fonctionnement des FNB. Formation de la clientèle

Plain talk sur le fonctionnement des FNB. Formation de la clientèle Plain talk sur le fonctionnement des FNB Formation de la clientèle Table des matières 2 Qu est-ce qu un FNB? 4 Comment fonctionnent les FNB 8 Quels FNB vous conviennent le mieux? Les fonds négociés en

Plus en détail

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines 5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines Avec toute la volatilité qui règne sur les marchés ces derniers temps, nombreux sont les investisseurs qui cherchent à diversifier leur portefeuille.

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 26 JUIN 2012 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 26 juin 2012 Sommaire Présentation générale «Profil CAC 40» 4 Indicateurs clés 8 Structure financière 14 Valorisation boursière 17 Analyse des

Plus en détail

Comment investir en sicav?

Comment investir en sicav? & Sicav Comment réaliser de bons placements quand on n a pas le temps ou les connaissances suffisantes pour s en occuper? Opter pour une ou plusieurs sicav peut être utile! Comment investir en sicav? Société

Plus en détail

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH»

L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» 193-202.qxp 09/11/2004 17:19 Page 193 L INVESTISSEMENT JOUE À «CASH-CASH» Département analyse et prévision de l OFCE La rentabilité des entreprises s'est nettement redressée en 2003 et 2004. Amorcée aux

Plus en détail

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Groupe Eyrolles, 2007 ISBN 978-2-212-53877-9 Table des matières Sommaire....................................................5 Introduction.................................................

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Occasions de dividendes. Solutions de dividendes CI

Occasions de dividendes. Solutions de dividendes CI Occasions de dividendes Solutions de dividendes CI Occasions de dividendes Au cours des cinq dernières années, les rendements des produits de revenu traditionnels ont diminué de façon constante alors que

Plus en détail

TENDANCE CAC40 Lettre du mois de décembre 2014

TENDANCE CAC40 Lettre du mois de décembre 2014 TENDANCE CAC40 Lettre du mois de décembre Des fondamentaux en demi-teinte, mais un retour de l appétence pour le risque A l issue de la publication des résultats du troisième trimestre, les analystes financiers

Plus en détail

Vous ne voulez faire confiance à personne, la doctrine d investissement de Marie Quantier vous assure performance et tranquillité

Vous ne voulez faire confiance à personne, la doctrine d investissement de Marie Quantier vous assure performance et tranquillité MARIE QUANTIER Inspiration depuis 1907 Vous ne voulez faire confiance à personne, la doctrine d investissement de Marie Quantier vous assure performance et tranquillité Une approche hybride entre «smart

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE Professeur Matière Session A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 Date: Lundi 12 septembre 2005 Nom et prénom:... Note:... Q1 :...

Plus en détail

LE TRADING DE NEWS EN PRATIQUE RÉELLE

LE TRADING DE NEWS EN PRATIQUE RÉELLE S T R A T É G I E S 2012 I 12 Cédric Froment Diplômé d un master II «Salle des marchés & Métiers du trading» à l INSEEC, il trade depuis 10 ans pour compte propre. Il applique les principes de la loi de

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Très défensif ingsstrategie Climat d investissement Taux directeur : évolution et prévisions États-Unis 1,5 UEM 0,5 10-2010 10-2011 10-2012 10-2013 10-2014 10-2015 Taux à dix ans : évolution et prévisions

Plus en détail

Théorie Financière 4E 4. Evaluation d actions et td d entreprises

Théorie Financière 4E 4. Evaluation d actions et td d entreprises Théorie Financière 4E 4. Evaluation d actions et td d entreprises Objectifs de la session 1. Introduire le «dividend discount model» (DDM) 2. Comprendre les sources de croissance du dividende 3. Analyser

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 27 JUIN 2013 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 27 juin 2013 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 40» sont issues des rapports annuels et documents

Plus en détail

Souscrire ou acheter des obligations

Souscrire ou acheter des obligations 034 Souscrire ou acheter des obligations L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Juillet 2009 Sommaire 2 4 6 8 12 16 20 24 Souscrire ou acheter des obligations Qu est-ce qu une obligation cotée?

Plus en détail

Le Marché des Actions Qu est-ce qu une action?

Le Marché des Actions Qu est-ce qu une action? Le Marché des Actions Qu est-ce qu une action? C est un titre de propriété : L actionnaire est propriétaire de l entreprise pour sa quote-part C est une part du capital social de l entreprise : les statuts

Plus en détail

FONCIERE INEA FR0010341032- INEA FAIR VALUE: 48,4

FONCIERE INEA FR0010341032- INEA FAIR VALUE: 48,4 n NexResearch FONCIERE INEA FR0010341032- INEA FAIR VALUE: 48,4 25 Mars 2010 Données boursières K 2008 2009 2010e 2011e 2012e Dern. Cours, 38,53 Chiffre d'affaires 15 115 19 495 27 500 30 200 33 000 Cap.

Plus en détail

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son patrimoine y investir? Choisir les types de support adaptés à

Plus en détail

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du

GLOBAL ANALYZER. Guide de l utilisateur du Guide de l utilisateur du GLOBAL ANALYZER LES «RAPPORTS» 1 La partie «Signalétique» 1 La partie «Diagnostic» 1 La partie«conclusions» 1 Le profil de la société 2 Les autres mesures : 2 LA SECTION VALORISATION

Plus en détail

L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2015

L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Avril 2015 L EVOLUTION DE LA GESTION COLLECTIVE FRANCAISE AU 1 er TRIMESTRE 2015 Au terme de ce 1 er trimestre, les encours de gestion collective rejoignent un niveau qu ils n avaient

Plus en détail

Souscrire ou acheter des obligations

Souscrire ou acheter des obligations Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Synthèse des entretiens première partie : valorisation des titres et communication financière.

Synthèse des entretiens première partie : valorisation des titres et communication financière. Synthèse des entretiens première partie : valorisation des titres et communication financière. Gestionnaire de fonds Analyste financier 1 (secteur des télécommunications) Analyste financier 2 (secteur

Plus en détail

Examen final pour Conseiller/ère financie/ère diplômé(e) IAF. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller/ère financie/ère diplômé(e) IAF. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Examen final pour Conseiller/ère financie/ère diplômé(e) IAF Recueil de formules Auteur: Iwan Brot Ce recueil de formules est à disposition online et sera donné aux candidats lors des examens oraux si

Plus en détail

Cadrer la stratégie boursière

Cadrer la stratégie boursière Chapitre 1 Cadrer la stratégie boursière Chercher la valeur dans tout investissement Qu est-ce que la stratégie boursière? Elle consiste à «chercher la valeur», nom technique utilisé par les analystes

Plus en détail

Éligible PEA. La recherche de la performance passe par une approche différente

Éligible PEA. La recherche de la performance passe par une approche différente Éligible PEA La recherche de la performance passe par une approche différente FIDELITY EUROPE : UNE GESTION Sur la durée, on constate qu il est difficile pour les Sicav de battre les indices des grandes

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006 Direction de la Balance des paiements Service des Opérations internationales des banques et des administrations

Plus en détail

L évolution du marché des OPCVM à fin juin

L évolution du marché des OPCVM à fin juin L évolution du marché des OPCVM à fin juin Le marché des fonds de droit français enregistre un recul d encours de -1,4% en juin, l équivalent de 11 milliards d euros de moins par rapport à fin mai. La

Plus en détail

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Groupe Eyrolles, 2007 ISBN 978-2-212-53877-9 L épargnant français est-il cigale ou fourmi? Le Français est plutôt fourmi. Les ménages français épargnent environ

Plus en détail

AOF. L analyse fondamentale. bourse. mini-guide. Comment investir en Bourse? Mai 2009

AOF. L analyse fondamentale. bourse. mini-guide. Comment investir en Bourse? Mai 2009 AOF mini-guide bourse «Comment investir en Bourse? L analyse fondamentale Mai 2009 L analyse fondamentale SOMMAIRE Les objectifs de l analyse fondamentale p. 4 Comment lire les comptes d une société cotée?

Plus en détail

PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40»

PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40» Communiqué de presse 24 juin 2014 PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40» Les entreprises du CAC 40 ont souffert en 2013 de l euro fort Paris, le 24 juin 2014 Ricol Lasteyrie Corporate Finance

Plus en détail

Chiffre d affaires consolidé de 6 347 millions d euros, en hausse de 10 % à périmètre et taux de change constants (+7 % publiés)

Chiffre d affaires consolidé de 6 347 millions d euros, en hausse de 10 % à périmètre et taux de change constants (+7 % publiés) 14.18 Prises de commandes en hausse de 25 % à 9,1 milliards d euros Chiffre d affaires de 6,3 milliards d euros, en hausse de 10 % à périmètre et taux de change constants (+7 % publiés) Marge opérationnelle

Plus en détail

Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions?

Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions? en collaboration avec Comment aborder l Investment Challenge dans les meilleures conditions? Vous participez au concours organisé par l association Transaction l Investment Challenge, et vous avez bien

Plus en détail

Un fonds d obligations mondiales «pour tous les temps», capable de tirer son épingle du jeu dans toutes les conditions de marché

Un fonds d obligations mondiales «pour tous les temps», capable de tirer son épingle du jeu dans toutes les conditions de marché un méthode différente pour contrer la volatilité des marchés Fonds à revenu stratégique Manuvie* *Aussi offert : Catégorie de revenu stratégique Manuvie Un fonds d obligations mondiales «pour tous les

Plus en détail

PAIEMENT DU DIVIDENDE 2014 OPTION POUR LE PAIEMENT EN ACTIONS DANONE. 1. Qu est-ce que le paiement du dividende en actions?

PAIEMENT DU DIVIDENDE 2014 OPTION POUR LE PAIEMENT EN ACTIONS DANONE. 1. Qu est-ce que le paiement du dividende en actions? QUESTIONS-REPONSES PAIEMENT DU DIVIDENDE 2014 OPTION POUR LE PAIEMENT EN ACTIONS DANONE 1. Qu est-ce que le paiement du dividende en actions? Le dividende peut être payé sous plusieurs formes : la plus

Plus en détail

MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015

MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015 MARCHÉS FINANCIERS ET INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS SEPTEMBRE 2015 DES TAUX D INTÉRÊT TRÈS BAS DEPUIS LONGTEMPS SANS REDÉCOLLAGE SENSIBLE DE LA CROISSANCE MONDIALE Les taux d intérêt réels à court et moyen

Plus en détail

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions

Cours de calculs nanciers. Chapitre 7 : Evaluation des actions Cours de calculs nanciers Chapitre 7 : Evaluation des actions L2 Economie et Gestion Vincent Bouvatier vbouvatier@u-paris10.fr Université de Paris 10 - Nanterre Année universitaire 2008-2009 Modèle d actualisation

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2015 Croissance totale du chiffre d affaires : +7,4% Progression du résultat opérationnel ajusté : +3,1%

Résultats du premier trimestre 2015 Croissance totale du chiffre d affaires : +7,4% Progression du résultat opérationnel ajusté : +3,1% Limoges, le 7 mai 2015 Résultats du premier trimestre 2015 Croissance totale du chiffre d affaires : +7,4% Progression du résultat opérationnel ajusté : +3,1% Objectifs 2015 confirmés Gilles Schnepp, Président-directeur

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

Méthode d évaluation d une entreprise STRATEGGYZ

Méthode d évaluation d une entreprise STRATEGGYZ Méthode d évaluation d une entreprise STRATEGGYZ A quoi sert ce document? Vous faire connaitre une partie de l ensemble des méthodes d évaluation d une entreprise Ne pas faire l apologie d une et une seule

Plus en détail

AUTOFOCUS 7 ANNEXE COMPLÉMENTAIRE DE PRÉSENTATION DU SUPPORT CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES DU SUPPORT D INVESTISSEMENT AUTOFOCUS 7 (1)

AUTOFOCUS 7 ANNEXE COMPLÉMENTAIRE DE PRÉSENTATION DU SUPPORT CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES DU SUPPORT D INVESTISSEMENT AUTOFOCUS 7 (1) AUTOFOCUS 7 ANNEXE COMPLÉMENTAIRE DE PRÉSENTATION DU SUPPORT CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES DU SUPPORT D INVESTISSEMENT AUTOFOCUS 7 (1) Code ISIN : FR0011550763 - NON GARANTI EN CAPITAL VOTRE SUPPORT D INVESTISSEMENT

Plus en détail

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011 Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations 12 Mai 2011 Sommaire I Présentation du marché des ETF II Construction des ETF III Principales utilisations IV Les ETF dans le contexte

Plus en détail

Epreuve 4 DECF 2004 Gestion financière

Epreuve 4 DECF 2004 Gestion financière Epreuve 4 DECF 2004 Gestion financière Le sujet comporte trois dossiers indépendants : - un diagnostic financier basé sur le besoin en fonds de roulement normatif et le tableau de flux de trésorerie de

Plus en détail

S informer sur. Les obligations

S informer sur. Les obligations S informer sur Les obligations Octobre 2012 Autorité des marchés financiers Les obligations Sommaire Qu est-ce qu une obligation? 03 Quel est le rendement? 04 Quels sont les risques? 05 Quels sont les

Plus en détail

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012

OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 OPERA FRANCE FCP RAPPORT ANNUEL 2012 DEGROOF GESTION 1 rond-point des Champs Elysées 75008 PARIS tél. 33 (0)1 45 61 55 55 - www.degroof.fr CARACTERISTIQUES DE L OPCVM Classification : Actions françaises

Plus en détail

GROUPE FLO GROUPE FLO

GROUPE FLO GROUPE FLO GROUPE FLO Le 28 juillet 2011 1 Faits marquants du 1 er semestre 2011 Poursuite de la progression de l activité Progression de + 5,3 % du total des ventes sous enseignes, à 289,6 M Progression de + 1,6

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

Indicateurs immobiliers

Indicateurs immobiliers Indicateurs immobiliers Préface Chers lecteurs, Suite à l internationalisation et la professionnalisation correspondante du marché de l immobilier, l utilisation et l interprétation d indicateurs immobiliers

Plus en détail

DISCOUNTED CASH-FLOW

DISCOUNTED CASH-FLOW DISCOUNTED CASH-FLOW Principes généraux La méthode des flux futurs de trésorerie, également désignée sous le terme de Discounted Cash Flow (DCF), est très largement admise en matière d évaluation d actif

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 %

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR démarre l année avec de solides performances grâce à la mise en œuvre rigoureuse de son plan stratégique

Plus en détail

Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options

Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options Owen Williams Grenoble Ecole de Management Accréditations > 2 Introduction Une option donne au détenteur le droit de faire quelque chose dans

Plus en détail

Dérivés Financiers Contrats à terme

Dérivés Financiers Contrats à terme Dérivés Financiers Contrats à terme Mécanique des marchés à terme 1) Supposons que vous prenez une position courte sur un contrat à terme, pour vendre de l argent en juillet à 10,20 par once, sur le New

Plus en détail

Unité de valeur 2. Marchés financiers, gestion des valeurs mobilières et des produits financiers

Unité de valeur 2. Marchés financiers, gestion des valeurs mobilières et des produits financiers Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) EXAMEN

Plus en détail

Essentiel. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements

Essentiel. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Essentiel Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Instrument financier 100% garanti en capital à l échéance Durée d investissement conseillée : 8 ans Moteur automobile à deux-temps 189 Karl

Plus en détail

Obligation structurée

Obligation structurée Obligation structurée Introduction Une obligation structurée, également connue sous la dénomination de Structured Note, a les caractéristiques principales d une obligation : un émetteur, une durée déterminée,

Plus en détail

Nature et risques des instruments financiers

Nature et risques des instruments financiers 1) Les risques Nature et risques des instruments financiers Définition 1. Risque d insolvabilité : le risque d insolvabilité du débiteur est la probabilité, dans le chef de l émetteur de la valeur mobilière,

Plus en détail

Les fonds, comment ça marche?

Les fonds, comment ça marche? Les fonds, comment ça marche? SOMMAIRE 1l Qu est-ce qu un fonds? P. 3 2l Quels sont les avantages? P. 3 3l Quel rendement espérer? P. 3 4l 5 conseils avant de commencer P. 4 5l Comment investir dans un

Plus en détail

Lettre aux porteurs du fonds absorbé «Alcyone France».

Lettre aux porteurs du fonds absorbé «Alcyone France». Lettre aux porteurs du fonds absorbé «Alcyone France». Le 02 janvier 2014 Objet : Fusion-absorption du FCP «Alcyone France» (ISIN : FR0007483581) par le FCP «TRUSTEAM GARP» (Part C : FR0007066725) Madame,

Plus en détail

Montpellier. 24 mai 2011

Montpellier. 24 mai 2011 Montpellier 24 mai 2011 SOMMAIRE Le Groupe AXA Retour sur 2010, une année charnière Performance en 2010 et indicateurs d activité 2011 Priorités pour 2011 et après Christian RABEAU Directeur de la Gestion

Plus en détail

Actifonds. Diversifier ses placements. Épargne assurance-vie Janvier 2007

Actifonds. Diversifier ses placements. Épargne assurance-vie Janvier 2007 Épargne assurance-vie Janvier 2007 Diversifier ses placements Actifonds Le multisupport accessible, souple et simple d utilisation, qui allie la sécurité d un support euros à la vitalité des actions. Actifonds

Plus en détail

CHAPITRE 1 LA MÉTHODE DISCOUNTED CASH FLOWS

CHAPITRE 1 LA MÉTHODE DISCOUNTED CASH FLOWS CHAPITRE 1 LA MÉTHODE DISCOUNTED CASH FLOWS Ce chapitre est consacré à la valorisation par les cash flows actualisés ou DCF. Cette méthode est basée sur la capacité d une entreprise à générer des flux

Plus en détail

Analyse technique: Sélectionnez les actions sur base de la force relative.

Analyse technique: Sélectionnez les actions sur base de la force relative. Analyse technique: Sélectionnez les actions sur base de la force relative. Le feuilleton du oui et du non qui a opposé les Démocrates et les Républicains aux USA a été source de volatilité. L indicateur

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

Guide pratique des Obligations

Guide pratique des Obligations 2010 Guide pratique des Obligations Service Education des Epargnants CDVM 15/10/2010 Qu est-ce qu une obligation? Les obligations Les principales caractéristiques d une obligation La valeur nominale Le

Plus en détail

LE FOREX ou marché des changes

LE FOREX ou marché des changes LE FOREX ou marché des changes L essentiel sur $ Le risque est au bout du clic En partenariat avec Qu est-ce que c est? Le Forex est le marché des changes (FOReign EXchange en anglais, marché des devises).

Plus en détail

La capitalisation boursière 3. Le volume des transactions 5. Le flottant 7. Les indices boursiers 9

La capitalisation boursière 3. Le volume des transactions 5. Le flottant 7. Les indices boursiers 9 La capitalisation boursière 3 Le volume des transactions 5 Le flottant 7 Les indices boursiers 9 Le Price Earning Ratio & Taux de rendement des actions 11 (Dividend Yield) Lire le bilan d une entreprise

Plus en détail

Investir à long terme

Investir à long terme BMO Gestion mondiale d actifs Fonds d investissement Investir à long terme Conservez vos placements et réalisez vos objectifs Concentrez-vous sur l ENSEMBLE de la situation Le choix des bons placements

Plus en détail

DISSERTATION. Sujet = Dans quelle mesure une hausse de la rentabilité peut-elle stimuler l investissement?

DISSERTATION. Sujet = Dans quelle mesure une hausse de la rentabilité peut-elle stimuler l investissement? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée explicitement ou implicitement dans le sujet ; - de construire une argumentation à partir d une problématique qu il devra élaborer

Plus en détail

LE CONTRAT DE CAPITALISATION Une opportunité de placement financier

LE CONTRAT DE CAPITALISATION Une opportunité de placement financier Conférence ATEL - 11 décembre 2012 LE CONTRAT DE CAPITALISATION Une opportunité de placement financier Marc-Antoine DOLFI, associé 1 PLAN DE PRESENTATION Le contrat de capitalisation 1. Description 2.

Plus en détail

COUR DES COMPTES SÉCURITÉ SOCIALE

COUR DES COMPTES SÉCURITÉ SOCIALE COUR DES COMPTES LA SÉCURITÉ SOCIALE SEPTEMBRE 2007 137 Chapitre VI L assiette des prélèvements sociaux finançant le régime général 144 COUR DES COMPTES social de l épargne salariale et s est substitué

Plus en détail

Table des matières détaillée

Table des matières détaillée Table des matières détaillée Préface XIX Avant-propos XXI PARTIE I LA FINANCE ET LE SYSTÈME FINANCIER 1 Chapitre 1 Qu est-ce que la finance? 1 Résumé 1 1.1 Définition de la finance 3 1.2 Pourquoi étudier

Plus en détail

ING Turbos. Profitez de la hausse ou de la baisse des cours avec un effet de levier encore plus important!

ING Turbos. Profitez de la hausse ou de la baisse des cours avec un effet de levier encore plus important! ING Turbos 2 Profitez de la hausse ou de la baisse des cours avec un effet de levier encore plus important! @ ING Turbos ING a lancé les Turbos Infinis en France en Janvier 2011. Ceux-ci permettent de

Plus en détail

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Résumé: - Les Fonds en Euros des compagnies d assurance assurent un couple sécurité / rendement optimal notamment dans l optique d une épargne en vue de

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1

Table des matières. Chapitre 1 Table des matières Chapitre 1 Les objectifs de la planification financière et les objectifs de placement 1 Les objectifs de la planification financière personnelle 1 Premier objectif: atteindre un certain

Plus en détail

Profil financier du CAC 40

Profil financier du CAC 40 Profil financier du CAC 4 Présentation du 28 juin 21 28 JUIN 21 1 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 4» sont issues des rapports annuels des sociétés

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Je ne caractériserais pas la récente correction du marché comme «une dégringolade». Il semble

Plus en détail

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

En l absence d option pour le paiement en actions, l actionnaire recevra automatiquement le dividende qui lui revient en numéraire.

En l absence d option pour le paiement en actions, l actionnaire recevra automatiquement le dividende qui lui revient en numéraire. QUESTIONS-REPONSES PAIEMENT DU SOLDE DU DIVIDENDE 2014 OPTION POUR UN PAIEMENT EN ACTIONS TOTAL 1. QU EST-CE QUE LE PAIEMENT DU DIVIDENDE EN ACTIONS? Le dividende peut être payé sous deux formes : la plus

Plus en détail

Les produits structurés après la crise. Commerzbank Partners, vos solutions d investissement

Les produits structurés après la crise. Commerzbank Partners, vos solutions d investissement Les produits structurés après la crise Commerzbank Partners, vos solutions d investissement Sommaire Introduction Besoins en placement: un peu d histoire Les produits structurés Fonctionnement Le zéro

Plus en détail

LA LETTRE HEBDOMADAIRE D ANTEIS

LA LETTRE HEBDOMADAIRE D ANTEIS 9 LA LETTRE HEBDOMADAIRE D ANTEIS page 4 : un outil de gestion de trésorerie, Octavie 2. La fin de semaine a été marquée par la dégradation de la situation politique en Egypte qui d une part menace la

Plus en détail

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23 Top Rendement 1 Type d assurance-vie Assurance-vie individuelle avec taux d intérêt garanti (branche 21). En ce qui concerne

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un fonds à formule? Document non contractuel

Qu'est-ce qu'un fonds à formule? Document non contractuel Qu'est-ce qu'un fonds à formule? THESAURUS 2013 Tous droits de CONFIDENTIEL reproduction réservés Obligation Options 100% Capital garanti Performance 1- Qu est-ce qu un fonds à formule «Un fonds à formule

Plus en détail

UNION INDICIEL CHINE. Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014. Commentaires de gestion. Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels

UNION INDICIEL CHINE. Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014. Commentaires de gestion. Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels Fonds commun de placement UNION INDICIEL CHINE Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014 Commentaires de gestion Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels 1 L'objectif de gestion L OPCVM a

Plus en détail

PREM Opcimmo L épargne immobilière indirecte réinventée

PREM Opcimmo L épargne immobilière indirecte réinventée GESTION DE PATRIMOINE PREM Opcimmo L épargne immobilière indirecte réinventée Diversification compte-titres et assurance vie Action de l OPCI Opcimmo PREM Opcimmo L épargne immobilière indirecte réinventée

Plus en détail

Saft Groupe SA Résultats annuels 2014

Saft Groupe SA Résultats annuels 2014 Saft Groupe SA Résultats annuels 2014 Paris, 18 février 2015 Avertissement Le présent document contient des informations prévisionnelles concernant l activité, la situation financière et les résultats

Plus en détail

Boussole. Évolution récente des marchés financiers et du marché de l emploi US. Flash Crash sur le marché obligataire

Boussole. Évolution récente des marchés financiers et du marché de l emploi US. Flash Crash sur le marché obligataire Boussole Décembre 2014 Évolution récente des marchés financiers et du marché de l emploi US Flash Crash sur le marché obligataire Hausse des cours sur le marché des actions - quand la fin est proche Les

Plus en détail

0592 Les contrats à terme de taux d intérêt

0592 Les contrats à terme de taux d intérêt Le 12 avr. 2012 Les crises.fr - Des images pour comprendre 0592 Les contrats à terme de taux d intérêt Ce billet fait suite à celui présentant les produits dérivés. Les futures, sur taux d intérêt Les

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

Aperçu du Fonds Fonds de revenu actions Palos série A Le 24 août 2015

Aperçu du Fonds Fonds de revenu actions Palos série A Le 24 août 2015 Aperçu du Fonds Fonds de revenu actions Palos série A Le 24 août 2015 Le présent document renferme des renseignements essentiels sur le Fonds de revenu actions Palos que vous devriez connaître. Vous trouverez

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 abc Le 13 mai 2010 BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 Le bénéfice net présenté attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 84 millions de $CA pour le trimestre terminé

Plus en détail

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23 Top Rendement 1 Type d assurance-vie Assurance-vie individuelle avec taux d intérêt garanti (branche 21). En ce qui concerne

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fi n de l année 2009, les non-résidents

Plus en détail

Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire

Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire 16 juin 2006 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent des prévisions qui portent notamment sur des

Plus en détail

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT

PHILEAS L/S EUROPE. Part I EUR Code ISIN : FR0011023910 OPCVM de droit français géré par PHILEAS ASSET MANAGEMENT INFORMATIONS CLES POUR L INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Un essai de mesure de la ponction actionnariale note hussonet n 63, 7 novembre 2013

Un essai de mesure de la ponction actionnariale note hussonet n 63, 7 novembre 2013 Un essai de mesure de la ponction actionnariale note hussonet n 63, 7 novembre 2013 L objectif de cette note est de présenter une mesure de la ponction actionnariale. Son point de départ est un double

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 24 JUIN 2014 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 24 juin 2014 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 40» sont issues des rapports annuels et documents

Plus en détail

Au cours de votre vie. Au cours des 12 derniers mois Moins d une fois par mois. Plus d une fois par semaine. Une fois par mois. Une fois par semaine

Au cours de votre vie. Au cours des 12 derniers mois Moins d une fois par mois. Plus d une fois par semaine. Une fois par mois. Une fois par semaine Le SOGS (South Oaks Gambling Screen) (American Journal of Psychiatry, 1987) 1.Indiquez quel (s) type (s) de jeu vous avez déjà pratiqué au cours de votre vie et pour chaque jeu spécifiez combien de fois

Plus en détail

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse

Mardi 23 octobre 2007. Séminaire. Schumann-bourse Mardi 23 octobre 2007 Séminaire Schumann-bourse La Bourse : environnement économique et monétaire Définition de la bourse et de son rôle dans l'économie Influence des taux d'intérêts Déterminer les cycles

Plus en détail