L agrément des entreprises pour le conseil indépendant à l utilisation de produits phytopharmaceutiques. Ordre du jour

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L agrément des entreprises pour le conseil indépendant à l utilisation de produits phytopharmaceutiques. Ordre du jour"

Transcription

1 L agrément des entreprises pour le conseil indépendant à l utilisation de produits phytopharmaceutiques Ordre du jour 1. Le cadre réglementaire 2. Les exigences organisationnelles et leurs applications en Saône et Loire 3. Les exigences du conseil phyto et leurs applications en Saône et Loire 4. Gestion documentaire - Veille technique et réglementaire 5. Questions diverses

2 Le cadre réglementaire A compter du 20 octobre 2011, les entreprises de conseil à l utilisation de produits phytopharmaceutiques sont soumises à agrément du Ministère Ce que dit la loi Grenelle II (art. L.254-2): L agrément est délivré par l autorité administrative à toute personne physique ou morale qui en fait la demande et qui justifie : de la souscription d une police d assurance couvrant sa responsabilité civile professionnelle de l emploi de personnels dont la qualification est justifiée par la détention de certificats mentionnés à l article L de la certification par un organisme tiers reconnu par l autorité administrative et la conclusion avec un organisme tiers d un contrat prévoyant le suivi nécessaire au maintien du certificat ( certification = procédure par laquelle un organisme tiers assure de la conformité aux référentiels ) Le cadre réglementaire La certification s appuie sur 2 référentiels : organisation générale Conseil Elle est attribuée par organisme certificateur accrédité (AFNOR) et peut fonctionner en multisites Décisions du Groupe Chambre : De s appuyer sur la Démarche Qualité pour répondre aux exigences des 2 référentiels ( de nombreux outils exigés existent et n ont qu a être mis à jour ) La personne morale qui porte l agrément pour le conseil phyto sera l APCA en tant qu entité pilote du dispositif de certification.

3 Le cadre réglementaire Demande agrément se fait en 3 temps: Des parution du décret Octobre er octobre er octobre 2013 Demande d agrément provisoire : attestation d assurance en responsabilité civile professionnelle déposée auprès du préfet de région (en fait : DRAAF) Agrément provisoire : -attestation d assurance en responsabilité civile professionnelle -1/3 des conseillers sont détenteurs du certiphyto -un contrat est signé avec l OC Agrément : -attestation d assurance en responsabilité civile professionnelle -Tous les conseillers sont détenteurs du certiphyto -l organisme est certifié par l OC sur le référentiel conseil et le référentiel organisation générale CHAQUE CHAMBRE demande son agrément auprès de la DRAAF dont elle dépend L APCA demande l agrément collectif et produit auprès de la DRAAF d Ile de France : -l attestation d assurance collective -Le contrat collectif avec l OC - 1/3 des certificats individuels conseillers des CA qui sont dans le périmètre de la certification L APCA fait la demande d agrément et produit : -l attestation d assurance collective -Le certificat collectif avec l OC Le cadre réglementaire Agrément multi-sites Certification multisites Audits par échantillonnage Certificat collectif site site site Tête de réseau site site Organisme certificateur Référentiel Service aux Entreprises agricoles et aux acteurs des Territoires site Le numéro d agrément est collectif. Il est demandé par l APCA auprès de la DRAAF d Ile de France Le contrat avec l organisme certificateur est au nom de l APCA Le certificat est collectif L assurance en responsabilité civile est collective, elle est portée par l APCA au nom des sites agréés.

4 Le cadre réglementaire Les bénéfices : 1. Simplification administrative pour les Chambres (l APCA gère) N d agrément unique obtenu auprès de la DRAAF d Ile de France 2. Agrément d AFNOR certification 3. Valorisation et renforcement du système multisites existant DQS un seul audit sur les 2 référentiels, mutualisation des outils, des coûts, dynamique réseau 4. Le conseil phyto est intégré à notre référentiel réseau Les risques: La règle du multisites s applique aussi pour l agrément phyto, avec les risques inhérents à ce dispositif : perte collective de l agrément en cas de site défaillant 01/10/2013 Agrément collectif tous les conseillers ont un certificat Juin Juillet 2013 Possible audit AFNOR si tirage au sort Du 14 au 16/11/2012 Audit APCA DQS dont conseil phyto 01/10/2012 Agrément collectif provisoire + au moins 1/3 conseillers sont formés A partir du 10/09/2013 Application obligatoire des exigences du conseil phytopharmaceutique A partir de juin 2012 Test sur les 1ere interventions ( CR ) Mars à septembre 2012 Mars 2012 Calage du dispositif à la CA71 Parution des textes

5 Les exigences organisationnelles et Organisation, pilotage Indépendance financière du conseil Déclaration sur l honneur du directeur et de chaque conseiller signée lors des entretiens Le fonctionnement de l entreprise ne peut dépendre de rémunération liées à la production, vente ou application d intrants Attestation de la comptable ( +vérification des statuts ) Un organigramme hiérarchique et fonctionnel pour les activités de conseil phytosanitaire Validation de l organisation par le CODIR Un système documentaire organisé pour tous les documents ayant trait au conseil phytopharmaceutique (archivage sur au moins 3 ans) Système document DQS : gestion des comptes rendus 4 e partie de la réunion

6 Les exigences organisationnelles et Liste du personnel impliqué dans le conseil phytopharmaceutique Des fiches de poste ou lettres de mission 26 conseillers Mise à jour lors des entretiens Certificat individuel pour tous les agents impliqués dans l activité de conseil phytopharmaceutique 100% formés Un plan de formation suivi + Des attestations de stage Un tutorat pour les personnes démarrant le conseil phytosanitaire Une procédure de sous-traitance Un accès à l information technique et réglementaire (pour l activité de conseil phytopharmaceutique) Plan formation Chambre En place ( D Guilbaud ) En place Partiellement organisé Échéance : 1e octobre 2012 Les exigences organisationnelles et Communication 1. Communication sur l agrément dans tous les documents (commerciaux, contractuels, ) liées aux activités phytosanitaires et à l entrée de la Chambre d Agriculture et dans les antennes 2. Document décrivant le rôle de la structure, ses prestations en particulier concernant les produits phytopharmaceutiques A mettre dans tous les documents de communication ( dont CR) + affichage La Chambre d Agriculture de Saône et Loire est agréée par le Ministère en charge de l agriculture pour son activité de conseil indépendant à l utilisation des produits phytopharmaceutiques sous le numéro IF01762, dans le cadre de l'agrément multi-sites porté par l'apca Agenda Site internet.

7 Les exigences organisationnelles et Responsable Qualité Pilotage : Gestion des compétences Gestion et suivi des formations Formation conseillers certiphyto Tutorat des nouveaux conseillers Conseil phyto Indépendance du conseil Gestion documentaire Veille réglementaire Communication Maîtrise des sous traitant Les exigences sur le conseil phyto et La définition officielle Action de proposer, de recommander ou de préconiser, à titre individuel ou collectif, une méthode de lutte contre les organismes indésirables et nuisibles aux végétaux comprenant l utilisation d au moins un produit défini à l article L Cette activité ne peut s exercer que sur la base d un diagnostic de la situation phytosanitaire d une culture ou d un ensemble cohérent de végétaux fondé sur des données d observations produites par le conseiller ou son client, et en tenant compte des données publiques publiées par les réseaux définis à l article L , s ils existent pour les végétaux concernés.

8 Les exigences sur le conseil phyto et Conseil phytopharmaceutique = Un diagnostic de la situation phytosanitaire d une culture ou d un ensemble cohérent de végétaux qui conduit à identifier : des pistes d optimisation d une récolte un risque avéré de baisse de rendement ou de qualité (présence et/ou risque lié à des bioagresseurs,...) + des préconisations comprenant l utilisation d au moins un produit phytopharmaceutique en réponse aux éléments mis en évidence dans le diagnostic. Les exigences sur le conseil phyto et

9 Les exigences sur le conseil phyto et Les exigences sur le conseil phyto et DEFINIR les interventions et prestations de conseil phytosanitaire et leurs déroulés = fiches techniques TRACABILITE : Remise à l agriculteur d un compte rendu de l intervention ( diagnostic et préconisations ) conformes au cahier des charges ( + Un bilan annuel )

10 Les exigences sur le conseil phyto et Les interventions / prestations de conseil phyto : 1. Interventions/prestations ponctuelles à la parcelle ( ou groupe de parcelles ) Conseil viticole à la parcelle Conseil culture à la parcelle Conseil maraîchage ( sous traité CA 01 ) Conseil horticulture ( sous traité ADHP ) 2. Interventions/prestations conseil stratégique individuel culture et viticulture 3. Interventions/prestations conseil stratégique collectif 4. Bulletin de conseil collectif 5. Fiches technique culture ( avec autres départements de Bourgogne) 6. Conseil Suivi MAE Phyto + conseil hors phyto : aménagement aire de lavage culture et viticole + Contacts téléphoniques ou par mail Les exigences sur le conseil phyto et Conseil phyto Le Cahier des Charges pour les comptes rendus (suite) 1. Les informations générales (date, type de conseil, ) avec la signature du conseiller 2. un volet diagnostic qui précise a minima les principaux éléments justifiant les préconisations (attaque parasitaire, maladie, niveau d infestation, risques, ) qui: ont été observés, sont issus du BSV (une simple référence au BSV est alors possible mais doit être suffisamment précise pour le retrouver) sont issus d analyses, des outils d aide à la décision + pour du conseil individuel ou de groupe : Identification des parcelles observées (n ou nom d usage de la parcelle) + pour le conseil collectif : Caractérisation géographique des sources

11 Les exigences sur le conseil phyto et Conseil phyto Le Cahier des Charges pour les comptes rendus (suite) 3. Il existe un volet préconisations qui précise a minima : le périmètre concerné par la préconisation (zone géographique pour le conseil collectif et réf parcelle et caractérisation des surfaces pour tout autre conseil) la culture ou le produit végétal concerné, le nom commercial du produit, la substance active et la dose recommandée (possibilité de faire référence à un document annexe) les moyens de lutte alternatifs envisageables : l opération culturale, la technique culturale sinon figure la mention «pas d alternative» les périodes et conditions dans lesquelles la préconisation devra être mise en oeuvre : stade végétatif, conditions climatiques, niveau d infestation etc. les risques éventuels un rappel des exigences réglementaires et bonnes pratiques

12 Quel documents? Ou les trouver? S:\Espace partagé\la NOUVELLE BOITE A OUTILS DQS\ \ 3_Les outils pour le conseil\conseil phytopharmaceutique 1- Textes réglementaires ( arrêtés, référentiels.. 2- Kit APCA 3- Cahiers des charges 4- Prestations/interventions La fiche technique = mode opératoire une même prestation réalisée dans les mêmes conditions quelque soit le conseiller ou la région La fiche produit ( ou catalogue ) La présentation commerciale L engagement auprès du client = fiche à donner si pas de contrat Le modèle de compte rendu l

13 Quel documents? Ou les trouver? S:\Espace partagé\la NOUVELLE BOITE A OUTILS DQS\ \ 3_Les outils pour le conseil\conseil phytopharmaceutique 4- Compte-rendu ( stockage temporaire ) 1 exemplaire au client + 1 copie conservée et gérée ( archivage ) * conseil ponctuel * conseil stratégique Codification : CR_Nom commune_date ( date = AAAAMMJJ / ex ) + Le suivi client = traçabilité des prestations ( ou contacts ) : en cours de calage Veille réglementaire En cours de réflexion : Des coordinateurs : Antoine VILLARD et Florent BIDAUT A définir les modalités de gestion de la veille technique et réglementaire (recueil, organisation et transmission) Objectif : début octobre 2012

14 RAPPEL En cas de manquement aux exigences pour l exercice du conseil phytopharmaceutique Suspension de l activité ou des activités du détenteur de l agrément

Guide de lecture du référentiel de certification pour l activité de «conseil indépendant de toute activité de vente ou d application»

Guide de lecture du référentiel de certification pour l activité de «conseil indépendant de toute activité de vente ou d application» Guide de lecture du référentiel de certification pour l activité de «conseil indépendant de toute activité de vente ou d application» mentionné à l article 7 de l arrêté du 25 novembre 2011 fixant les

Plus en détail

La Certification d entreprise pour les distributeurs, applicateurs, et conseillers sur les produits phytopharmaceutiques

La Certification d entreprise pour les distributeurs, applicateurs, et conseillers sur les produits phytopharmaceutiques La Certification d entreprise pour les distributeurs, applicateurs, et conseillers sur les produits phytopharmaceutiques par Bureau Veritas Certification France Origine Grenelle de l Environnement : Article

Plus en détail

CERTIFICATION CERTIPHYTO

CERTIFICATION CERTIPHYTO CONDITIONS GENERALES DE CERTIFICATION MONOSITE Indice 2 Page 1/12 «Distribution de produits phytopharmaceutiques, Application en prestation de service de produits phytopharmaceutiques, Conseil à l utilisation

Plus en détail

De nouveaux textes pour sécuriser et diminuer l utilisation des produits phytopharmaceutiques

De nouveaux textes pour sécuriser et diminuer l utilisation des produits phytopharmaceutiques DGER V2 INFORMATION REGLEMENTAIRE De nouveaux textes pour sécuriser et diminuer l utilisation des phytopharmaceutiques La réduction du recours à l utilisation des phytopharmaceutiques et la sécurisation

Plus en détail

De nouveaux textes pour sécuriser et diminuer l utilisation des produits phytopharmaceutiques

De nouveaux textes pour sécuriser et diminuer l utilisation des produits phytopharmaceutiques DGER V2 INFORMATION REGLEMENTAIRE De nouveaux textes pour sécuriser et diminuer l utilisation des produits phytopharmaceutiques La réduction du recours à l utilisation des produits phytopharmaceutiques

Plus en détail

CERTIFICATION CERTIPHYTO

CERTIFICATION CERTIPHYTO CONDITIONS GENERALES DE CERTIFICATION MULTISITES Indice 2 Page 1/15 «Distribution de produits phytopharmaceutiques, Application en prestation de service de produits phytopharmaceutiques, Conseil à l utilisation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Arrêté du 30 juin 2014 modifiant l arrêté du 25 novembre 2011 relatif au référentiel de certification

Plus en détail

Orléans Le 24 janvier 2013

Orléans Le 24 janvier 2013 1 * La genèse du projet / Eléments du contexte * Le cadre européen (Directive 209/128/CE) * La déclinaison nationale : le plan Ecophyto * Présentation du portail ECOPHYTOPIC * ECOPHYTOPIC : Présentation

Plus en détail

Guide de lecture du référentiel de certification pour l activité de «distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels»

Guide de lecture du référentiel de certification pour l activité de «distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels» Guide de lecture du référentiel de certification pour l activité de «distribution de produits phytopharmaceutiques à des utilisateurs professionnels» mentionné à l article 7 de l arrêté du 25 novembre

Plus en détail

BUREAU CENTRAL, Nom et adresse : tél :

BUREAU CENTRAL, Nom et adresse : tél : Page 1 sur 6 IDENTIFICATION DE L AUDIT Date Heure de début Heure de fin N 4D : BUREAU CENTRAL, Nom et adresse : tél : Mobile : Email : N SIRET : Nom de l audité : Nom de l auditeur : Activité(s) concernée(s)

Plus en détail

Les règles d utilisation des. produits phytopharmaceutiques. en Zones Non Agricoles

Les règles d utilisation des. produits phytopharmaceutiques. en Zones Non Agricoles Les règles d utilisation des produits phytopharmaceutiques en Zones Non Agricoles DRAAF-SRAL 1/ Qu est-ce qu un produit phytopharmaceutique? Produit phytosanitaire = Produit phytopharmaceutique = pesticides

Plus en détail

Sécurisation - Mise en conformité de votre exploitation agricole. La Chambre d Agriculture vous accompagne dans votre projet

Sécurisation - Mise en conformité de votre exploitation agricole. La Chambre d Agriculture vous accompagne dans votre projet Sécurisation - Mise en conformité de votre exploitation agricole La Chambre d Agriculture vous accompagne dans votre projet Campagne 2012-2013 Nos formations «Sécurité Prévention Conformité» Aménager une

Plus en détail

Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT

Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT Sommaire 1 Domaine d application... 1 1.1 Généralités... 1 1.2 Périmètre d application... 1 2 Management de la Qualité et responsabilité

Plus en détail

CERTIPHYTO. Inscription au 04.66.04.50.18

CERTIPHYTO. Inscription au 04.66.04.50.18 CERTIPHYTO Inscription au 04.66.04.50.18 CERTIPHYTO : COMMENT CA MARCHE? POURQUOI? Une obligation réglementaire Directive européenne traduite en droit français via le «Grenelle 2» + Plan ECOPHYTO 2018

Plus en détail

Commission Développement Durable

Commission Développement Durable Commission Développement Durable Obligation d audit énergétique 1 Origine : Transposition de la directive 2012/27 Article 8 : obligation d audits énergétiques ou de systèmes de management de l énergie

Plus en détail

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche

«Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche «Améliorez et sécurisez votre organisation, réduisez votre impact sur l environnement et ouvrez-vous à des pratiques innovantes grâce à la démarche Terr avenir» Pour un développement durable Les 3 piliers

Plus en détail

RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille

RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille RENCONTRE SOLUTIONS ENERGIE ENTREPRISES SEE 20 mai 2014 - CCI Grand Lille Atelier thématique Audit énergétique obligatoire Décret et arrêté Dominique KONIECZNY Apave Nord Ouest Contexte réglementaire (rappel)

Plus en détail

Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques

Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques Présentation du cadre réglementaire des audits énergétiques Jean-Pierre ROPTIN DREAL Basse-Normandie Division Energie-Air-Climat du 8 septembre 2009 Séminaire Document de stratégie régional du MEEDDM 1

Plus en détail

LA REGLEMENTATION EUROPEENNE

LA REGLEMENTATION EUROPEENNE LA REGLEMENTATION EUROPEENNE 1 Un nouveau contexte européen Réglementation Protection et information consommateur Loyauté des transactions Protection de l environnement Applications Analyse de risques

Plus en détail

Manuel de Management QSE

Manuel de Management QSE Manuel de Management QSE Union des Coopératives Agricoles de l ALlier Approuvé par : VERLADIS GUICHARD Yves COURRIER Directeur de COOPACA 4 A Christophe MARCOUX Directeur de VAL limagne.coop La force d

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance

PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance REF 13201 Activités d accueil, d information, de conception, de mise en œuvre et de suivi des formations professionnelles agricoles REFERENCE

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance

PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance PLAN DE CONTROLE EXTERNE DU REFERENTIEL AFAQ Service Confiance REF 118 01 Sauvegarde à distance de données numériques REFERENCE : PCE-118-01 30/03/2001 PCE- 118 01 Page 1 sur 17 30/03/2001 Toute reproduction

Plus en détail

L audit énergétique obligatoire

L audit énergétique obligatoire 26 juin 2015 Cerema Lille L audit énergétique obligatoire Bruno SARDINHA Division Énergie Climat / DREAL Nord Pas-de-Calais Contexte européen Cadres énergie-climat UE 2020 et 2030 : Émissions de gaz à

Plus en détail

Colloque USINE+ 6 octobre 2015. L audit énergétique en application du code de l énergie

Colloque USINE+ 6 octobre 2015. L audit énergétique en application du code de l énergie Colloque USINE+ 6 octobre 2015 L audit énergétique en application du code de l énergie Laurent CADIOU Direction générale de l énergie et du climat Ministère de l écologie, du développement durable et de

Plus en détail

Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion. 24 Mai 2012 Ardennes - Marne

Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion. 24 Mai 2012 Ardennes - Marne Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion 24 Mai 2012 Ardennes - Marne PROGRAMME 1) Identifier les grandes étapes de préparation à l évaluation

Plus en détail

Version 5 mars 2015 RENOVATION ENERGETIQUE *******

Version 5 mars 2015 RENOVATION ENERGETIQUE ******* REFERENTIEL DE CERTIFICATION RENOVATION ENERGETIQUE Version 5 mars 2015 RENOVATION ENERGETIQUE ******* Organisme Certificateur CERTIBAT 45 rue Boissière 75116 PARIS Tel : 01 82 73 15 29 www.certibat.fr

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG)

Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG) DREAL Pays de la Loire Lettre n 2 MAJ 10/07/2015 ALUR ET LA DEMANDE LOCATIVE SOCIALE Le plan partenarial de gestion de la demande et d information des demandeurs (PPG) I Définition Champ d application

Plus en détail

Audits énergétiques réglementaires

Audits énergétiques réglementaires Audits énergétiques réglementaires Valérie Blanchard DREAL Alsace Service Énergie Climat Logement Aménagement Mars 2015 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Alsace www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3 Introduction Le présent référentiel de labellisation est destiné aux laboratoires qui souhaitent mettre en place un dispositif de maîtrise de la qualité des mesures. La norme ISO 9001 contient essentiellement

Plus en détail

Le certificat individuel (Produits phytosanitaires)

Le certificat individuel (Produits phytosanitaires) Centre de Gestion du Haut Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 Fax : 03 89 20 36 29 cdg68@calixo.net www.cdg68.fr Circulaire n 20/2013 Cl. C 44 Colmar,

Plus en détail

C.H.U. DE FORT DE FRANCE

C.H.U. DE FORT DE FRANCE DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE C.H.U. DE FORT DE FRANCE PROJET D ETABLISSEMENT VOLET PROJET QUALITE GESTION DES RISQUES 2006 2010 VOLUME 4 Euro Conseil Santé 91, rue du Faubourg Saint Honoré 75 008 PARIS

Plus en détail

Guide de lecture du référentiel de certification pour l activité de «application en prestation de service»

Guide de lecture du référentiel de certification pour l activité de «application en prestation de service» Guide de lecture du référentiel de certification pour l activité de «application en prestation de service» mentionné à l article 7 de l arrêté du 25 novembre 2011 fixant les modalités de certification

Plus en détail

Certification de la chaîne de contrôle dans le cadre du système français de certification forestière

Certification de la chaîne de contrôle dans le cadre du système français de certification forestière TM PEFC/10-1-1 Certification de la chaîne de contrôle dans le cadre du système français de certification forestière Document d aide à la mise en œuvre de l annexe IX a pour les exploitants forestiers Document

Plus en détail

REFERENTIEL DE QUALIFICATION

REFERENTIEL DE QUALIFICATION REFERENTIEL Pour l attribution et le suivi d une qualification d entreprise 11, rue de la Vistule 75013 PARIS tel 01 43 21 09 27 www.qualipropre.org Date d application : Avril 2013 1/7 SOMMAIRE 1. Objet

Plus en détail

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs)

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) «Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) Bernard Canton Stéphane Clayette Programme 1 - Premières réflexions 2 - Dossier Industriel 3 - Label

Plus en détail

ANNEE 2015. N de dossier OSIRIS : Date de réception :

ANNEE 2015. N de dossier OSIRIS : Date de réception : DEMANDE DE SUBVENTION MESURE 4.1.5 INVESTISSEMENTS DES PRODUCTIONS VEGETALES SPECIALISEES Volet «Rénovation des vergers» Plan de Développement Rural Régional 2014-2020 ANNEE 2015 Cette demande d aide une

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D AGREMENT DES SOCIETES DE BOURSE ET AUTRES INTERMEDIAIRES DE MARCHE

FORMULAIRE DE DEMANDE D AGREMENT DES SOCIETES DE BOURSE ET AUTRES INTERMEDIAIRES DE MARCHE FORMULAIRE DE DEMANDE D AGREMENT DES SOCIETES DE BOURSE ET AUTRES INTERMEDIAIRES DE MARCHE 1 I - DEMANDE D AGREMENT Dénomination de la Société pour laquelle l agrément est requis :. Siège social :. Tel./Fax

Plus en détail

Catalogue des prestations 2014

Catalogue des prestations 2014 Catalogue des prestations 2014 SOMMAIRE Conseil Technique Conseil technique personnalisé... 3 Contrôle de performances ovins (CPOV)... 4 Appui technique ovins... 5 Conseil en agriculture biologique...

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Pour la mise en place d une licence de conseil stratégique au service de l agroécologie

Pour la mise en place d une licence de conseil stratégique au service de l agroécologie Conférence de presse Arvalis, Cetiom, InVivo AgroSolutions Paris, le 25 octobre 2013 Pour la mise en place d une licence de conseil stratégique au service de l agroécologie 1- Pourquoi un partenariat?

Plus en détail

AREA : un accompagnement technique et financier vers la certification environnementale

AREA : un accompagnement technique et financier vers la certification environnementale Page : 1/5 : un accompagnement technique et financier vers la certification environnementale Le dispositif (Agriculture Respectueuse de l Environnement en Aquitaine) permet d accompagner techniquement

Plus en détail

Manuel Qualité. Emmanuel BRIVOT Directeur

Manuel Qualité. Emmanuel BRIVOT Directeur Manuel Qualité MAJ : 05/01/2015 Version 7 NOM Fonction Rédactrice Arnaud GUILLET Animateur qualité Vérificateur Approbateur Emmanuel BRIVOT Directeur Emmanuel BRIVOT Directeur Visa CFPPA Rennes-Le Rheu

Plus en détail

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Prestation de Certification CERTIFICATION-D D-Indice 7 Applicable le 09//009 CERTIFICATION D Indice 7 Page /7 GLOBAL sas 8, rue du séminaire

Plus en détail

Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage.

Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage. Décret n 2003-727 du 1 er août 2003 relatif à la construction des véhicules et à l'élimination des véhicules hors d'usage. Service Economique Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Côte d Or 65-69,

Plus en détail

Le Programme Régional de Protection des Végétaux. Henri BROUCHOUD Cirad Réunion

Le Programme Régional de Protection des Végétaux. Henri BROUCHOUD Cirad Réunion Le Programme Régional de Protection des Végétaux Henri BROUCHOUD Cirad Réunion PRPV (2003-2008) Programme Régional de Protection des Végétaux e-prpv (2009 2014) Elargissement et Pérennisation du Réseau

Plus en détail

Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique

Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique Partageons le succès de nos expériences Comment financer sa stratégie d efficacité énergétique Pascal Lesage Directeur Commercial 06 86 68 85 92 01 41 42 33 95 14 Novembre 2014 5 domaines d intervention

Plus en détail

Philippe NAVAS, Sandra RONGIERAS Inspecteurs

Philippe NAVAS, Sandra RONGIERAS Inspecteurs Les contrôles et la certification du vin bio Philippe NAVAS, Sandra RONGIERAS Inspecteurs Présentation de la démarche de certification 2 Comment s appliquera la nouvelle règlementation? Les contrôles réalisés

Plus en détail

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences Projet de décret relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue DECRET Chapitre V Qualité

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Le 5 Mars 2015 Version de travail Projet Février 2015-1 Ordre du jour Avancement des travaux Rappel du

Plus en détail

Audit énergétique et ISO 50001 : Contexte réglementaire

Audit énergétique et ISO 50001 : Contexte réglementaire Audit énergétique et ISO 50001 : Contexte réglementaire Réduire le coût énergétique : outils et solutions pratiques AFQP 06 & CCI de Nice Côte d Azur le 13/01/2015 Théophile CARON - Chef de Projet Energie

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE A LA CERTIFICATION D OPERATEUR DE DIAGNOSTICS IMMOBILIERS. Prénom et nom du candidat à la certification : (à compléter)

DOSSIER DE CANDIDATURE A LA CERTIFICATION D OPERATEUR DE DIAGNOSTICS IMMOBILIERS. Prénom et nom du candidat à la certification : (à compléter) DOSSIER DE CANDIDATURE A LA CERTIFICATION D OPERATEUR DE DIAGNOSTICS IMMOBILIERS Prénom et nom du candidat à la certification : (à compléter).... Merci de compléter ce dossier, d y joindre les pièces demandées,

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES. Version 0.6 06/02/2015

DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES. Version 0.6 06/02/2015 DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES 1 Version 0.6 06/02/2015 2 PARTIE I : DÉCRYPTAGE RÉGLEMENTAIRE Cadre réglementaire et normatif Les entreprises concernées Objectifs

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Marché public de prestations intellectuelles ANIMATION DES MESURES AGRO- ENVIRONNEMENTALESET CLIMATIQUES (MAEC) SYSTEMES SUR LE PERIMETRE DU PAEC PAYS DE BRAY CAMPAGNE 2015 Cahier des Clauses Techniques

Plus en détail

AUDIT ORGANISATIONNEL

AUDIT ORGANISATIONNEL MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Maître de l ouvrage : Mairie de FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : Date limite de remises des offres : Mardi

Plus en détail

6, Rue Grolée 69289 LYON Cédex 02 Téléphone : 04-72-32-56-00 Télécopie : 04-78-38-37-85. Ind Etabli par Approuvé par Date Objet de la révision

6, Rue Grolée 69289 LYON Cédex 02 Téléphone : 04-72-32-56-00 Télécopie : 04-78-38-37-85. Ind Etabli par Approuvé par Date Objet de la révision Département de l'indre et Loire COMMUNAUTE DE COMMUNES GATINE-ET-CHOISILLES ZAC POLAXIS STATION DE TRAITEMENT DES EAUX USEES PIECE 1.8 CADRE DU SCHEMA D ORGANISATION DU PLAN D ASSURANCE QUALITE (SOPAQ)

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D INFORMATION

QUESTIONNAIRE D INFORMATION QUESTIONNAIRE D INFORMATION APPROBATION DE SYSTEME QUALITE DES FABRICANTS, REPARATEURS ET INSTALLATEURS D INSTRUMENTS DE MESURE REGLEMENTES Ce questionnaire concerne les entreprises souhaitant l approbation

Plus en détail

Agrément de l'hébergeur de données - Cadre juridique - Procédure - Les cas pratiques en LBM. François Macary ASIP Santé 13 décembre 2013

Agrément de l'hébergeur de données - Cadre juridique - Procédure - Les cas pratiques en LBM. François Macary ASIP Santé 13 décembre 2013 Agrément de l'hébergeur de données - Cadre juridique - Procédure - Les cas pratiques en LBM François Macary ASIP Santé 13 décembre 2013 GUIDE TECHNIQUE D'ACCREDITATION POUR L EVALUATION DES SYSTEMES INFORMATIQUES

Plus en détail

Dispositifs de formation à la prévention des risques professionnels

Dispositifs de formation à la prévention des risques professionnels Dispositifs de formation à la prévention des risques professionnels CAHIER DES CHARGES RELATIF A UNE DEMANDE D HABILITATION V2 09/2015 Entreprises et Organismes de Formation SOMMAIRE Le processus d habilitation

Plus en détail

II - Définition et objectifs

II - Définition et objectifs CAHIER DES CHARGES TYPE D ELABORATION D UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES PUBLICS OU D UNE DEMARCHE «OBJECTIF ZERO PESTICIDE» A L ECHELLE D UNE COMMUNE ou GROUPEMENT DE COMMUNES NOVEMBRE 2014

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD Version V4 du 28 mai 2013 Bureau Veritas Certification 1 / 20 SOMMAIRE OBJET, CONDITIONS PREALABLES DE L AUDIT TIERCE PARTIE ET PERIMETRE DE CONFORMITE...

Plus en détail

AVERTISSEMENTS. Réglementaires RAPPEL SUR L AGREMENT DES ENTREPRISES POUR L APPLICATION ET LA DISTRIBUTION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES (DAPA)

AVERTISSEMENTS. Réglementaires RAPPEL SUR L AGREMENT DES ENTREPRISES POUR L APPLICATION ET LA DISTRIBUTION DES PRODUITS PHYTOSANITAIRES (DAPA) VERTISSEMENTS Ministère de l griculture et de la Pêche Réglementaires RPPEL SUR L GREMENT DES ENTREPRISES POUR L PPLICTION ET L DISTRIBUTION DES PRODUITS PHYTOSNITIRES (DP) G R E M E N T D P Direction

Plus en détail

1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE

1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE 1ERE PARTIE : CADRE JURIDIQUE DES ENTREPRISES DE PROMOTION IMMOBILIERE Références juridiques : La promotion immobilière est régie par la loi n 90-17 du 26 février 1990, portant refonte de la législation

Plus en détail

TITRE TEXTE : Décret n 97-616 du 17 juin 1997 portant réglementation de la production, de la certification et du commerce des semences et des plants.

TITRE TEXTE : Décret n 97-616 du 17 juin 1997 portant réglementation de la production, de la certification et du commerce des semences et des plants. TITRE TEXTE : Décret n 97-616 du 17 juin 1997 portant réglementation de la production, de la certification et du commerce des semences et des plants. REFERENCE : J.O. n 5752 du 12 juillet 1997, page 265

Plus en détail

Audits Énergétiques. Colloque CCIR CRMA Performance énergétique des Ets - - - 21 octobre 2014 CCIR Rhône-Alpes

Audits Énergétiques. Colloque CCIR CRMA Performance énergétique des Ets - - - 21 octobre 2014 CCIR Rhône-Alpes Colloque CCIR CRMA Performance énergétique des Ets - - - 21 octobre 2014 CCIR Rhône-Alpes Audits Énergétiques Benoît CAILLEAU Chargé de mission Énergie DREAL Rhône-Alpes service REMiPP / unité Climat Air

Plus en détail

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire

Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique. obligatoire Panorama des exigences, normes et dispositifs en lien avec l audit énergétique Colloque ATEE du 20 novembre 2014 Lille Les opportunités de l audit énergétique réglementaire Contact : Julien ADAM, Chargé

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

LGA all-in-one Leader des solutions de gestion des exploitations agricoles

LGA all-in-one Leader des solutions de gestion des exploitations agricoles LGA all-in-one Leader des solutions de gestion des exploitations agricoles Premier progiciel marocain conçu spécialement pour la gestion de la production agricole. Gestion simple et efficace de toutes

Plus en détail

DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE

DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE FICHE DE DESCRIPTION DE POSTE DIRECTION DE L INFORMATION LEGALE ET ADMINISTRATIVE TITULAIRE DU POSTE Nom : RESPONSABLE HIERARCHIQUE DIRECT Nom : CHAUMONT Anne Laure Prénom : Fonction : Visa : Visa : Date

Plus en détail

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté»

PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» PRESENTATION CERTIFICATION DE SERVICE «Centres de formation pour les activités privées de sécurité et de sûreté» Ce référentiel s adresse à toutes les actions de formation pouvant être dispensées dans

Plus en détail

CSA GTP. Règlement d audit et de certification. Mars 2014

CSA GTP. Règlement d audit et de certification. Mars 2014 CSA GTP Règlement d audit et de certification Mars 2014 Le règlement de certification du référentiel d audit CSA-GTP, issu du GBPH pour la collecte, le stockage, la commercialisation et le transport de

Plus en détail

Webinar BUREAU VERITAS Audit énergétique et ISO 50001 : l'amélioration pérenne de votre efficacité énergétique

Webinar BUREAU VERITAS Audit énergétique et ISO 50001 : l'amélioration pérenne de votre efficacité énergétique Webinar BUREAU VERITAS Audit énergétique et ISO 50001 : l'amélioration pérenne de votre efficacité énergétique 3 juillet 2014 Frédéric DUPASQUIER - Responsable métiers performance HSE Marie MYCZKOWSKI

Plus en détail

PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DU CONSEIL DU CAFE CACAO TERMES DE REFERENCE DECEMBRE 2015

PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DU CONSEIL DU CAFE CACAO TERMES DE REFERENCE DECEMBRE 2015 DIRECTION GENERALE ADJOINTE CHARGEE DES OPERATIONS COMMERCIALES ------------- DIRECTION DES EXPORTATIONS ------------- PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DIRECTION DES EXPORTATIONS DU

Plus en détail

REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION

REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION DPMC- ADM- SPO Page - 1-16/07/2009 Généralités Le DPMC est l organisme désigné par la CPNE, en charge du contrôle des compétences pour la délivrance du CQP

Plus en détail

Les aides à l Agriculture Biologique en Picardie. PAC 2015 : déclaration de surface au 09 Juin 2015

Les aides à l Agriculture Biologique en Picardie. PAC 2015 : déclaration de surface au 09 Juin 2015 à l Agriculture Biologique en Picardie Origine Aide Montant Conditions Démarches CAB CONVERSION à l Agriculture Biologique (2 ème pilier) Montants MAXIMUM possible : Maraîchage, arboriculture 1 : 900 /ha/an

Plus en détail

DEMANDE DE RENOUVELLEMENT DE LA VALIDITE DU CERTIFICAT DISTRIBUTEURS DES PRODUITS ET DES PRODUITS ASSIMILES

DEMANDE DE RENOUVELLEMENT DE LA VALIDITE DU CERTIFICAT DISTRIBUTEURS DES PRODUITS ET DES PRODUITS ASSIMILES - 1 - DRAAF Direction Régionale de l'alimentation l Agriculture et de la Forêt Région RHONE-ALPES SERVICE REGIONAL DE LA FORMATION ET DU DEVELOPPEMENT DEMANDE DE RENOUVELLEMENT DE LA VALIDITE DU CERTIFICAT

Plus en détail

Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire

Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire Les objectifs nationaux Réduire et améliorer l utilisation des produits phytosanitaires Plan national décliné en région Plan national décliné en région 104 actions

Plus en détail

DU CONVENTIONNEMENT A L HABILITATION AGIR ENSEMBLE SUR LES RISQUES PROFESSIONNELS

DU CONVENTIONNEMENT A L HABILITATION AGIR ENSEMBLE SUR LES RISQUES PROFESSIONNELS ENTREPRISES DU CONVENTIONNEMENT A L HABILITATION AGIR ENSEMBLE SUR LES RISQUES PROFESSIONNELS Démarche d habilitation des entreprises Entreprises ou établissements du régime général. A partir du 1er janvier

Plus en détail

Règles de certification

Règles de certification N d identification : NF 248 N de révision : Version 7.3 Date de mise à jour : 27/03/2015 et Addendum n 1 du 27/03/2015 Date de mise en application : 20/04/2015 Règles de certification ACTIVITES DES PEPINIERES

Plus en détail

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis TITRE NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis Selon le règlement NOP de l USDA 205.406(a), un opérateur certifié doit transmettre chaque année à son

Plus en détail

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement www.evaluation-envol-afnor.org Quelques mots à propos du groupe Afnor Opérateur central du système français de normalisation

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX»

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» A retourner au Conseil régional de Bourgogne : Conseil Régional de Bourgogne, Direction de l Agriculture et du Développement rural, 17 boulevard

Plus en détail

CODE DE PROCEDURES DES PRODUITS PESTICIDES A USAGE AGRICOLE

CODE DE PROCEDURES DES PRODUITS PESTICIDES A USAGE AGRICOLE CODE DE PROCEDURE N 01 -Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires- Date: Code: CP 01/DCPV/10 Version: E CODE DE PROCEDURES DES PRODUITS PESTICIDES A USAGE AGRICOLE Diffusion : Externe.

Plus en détail

Conditions Particulières de Certification

Conditions Particulières de Certification Conditions Particulières de Certification RENOVATION ENERGETIQUE Page 1 sur 4 1. Objet et domaine d application du document Le présent document a pour objectif de définir les exigences spécifiques du processus

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation Procédure d habilitation Version 1.1 Page 1/12 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.0 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de

Plus en détail

Agrément de l'hébergeur de données -Cadre juridique -Procédure. François Macary ASIP Santé 15 mai 2013

Agrément de l'hébergeur de données -Cadre juridique -Procédure. François Macary ASIP Santé 15 mai 2013 Agrément de l'hébergeur de données -Cadre juridique -Procédure -Les cas pratiques en LBM François Macary ASIP Santé 15 mai 2013 GUIDE TECHNIQUE D'ACCREDITATION POUR L EVALUATION DES SYSTEMES INFORMATIQUES

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU CONTENU DE L EXAMEN DE CERTIFICATION DES PERSONNES HABILITEES A ETABLIR:

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU CONTENU DE L EXAMEN DE CERTIFICATION DES PERSONNES HABILITEES A ETABLIR: CAHIER DES CHARGES RELATIF AU CONTENU DE L EXAMEN DE CERTIFICATION DES PERSONNES HABILITEES A ETABLIR: 1-DES DIAGNOSTICS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE EN GUADELOUPE ( DPEG) 2-DES ATTESTATIONS DE CONFORMITE

Plus en détail

INAO-CIRC-2014-01 Rév.1. Objet : Points d interprétation de la norme NF EN ISO/CEI 17065 au regard des SIQO. Destinataires

INAO-CIRC-2014-01 Rév.1. Objet : Points d interprétation de la norme NF EN ISO/CEI 17065 au regard des SIQO. Destinataires Suivi par le Service Contrôles Tél : 01.73.30.38.66 CIRCULAIRE INAO-CIRC-2014-01 Rév.1 Date : le 15 juillet 2014 Modifiée le : 24 avril 2015 Objet : Points d interprétation de la norme NF EN ISO/CEI 17065

Plus en détail

DEMANDE D AGREMENT au titre du logement et de l hébergement des personnes défavorisées

DEMANDE D AGREMENT au titre du logement et de l hébergement des personnes défavorisées Direction Départementale de la Cohésion Sociale De Saône et Loire DEMANDE D AGREMENT au titre du logement et de l hébergement des personnes défavorisées I- Cocher les cases correspondant à ou aux 1) agrément(s)

Plus en détail

Notre engagement. pour votre réussite durable...

Notre engagement. pour votre réussite durable... Notre engagement pour votre réussite durable... L Équipe JHF Nos intervenants JHF QSE a été créé en 2008 à Annecy. Son gérant Monsieur Frédéric Donzier, est Expert Comptable, Commissaire aux comptes diplômé,

Plus en détail

Système de management hygiène, sécurité et environnement

Système de management hygiène, sécurité et environnement FIBA MANUEL HSE Page 1 sur 12 Système de management hygiène, sécurité et environnement Nature de la dernière modification : date 4 février 2005 2006 2010 Le conducteur de travaux et le chargé d affaires

Plus en détail

2. Identification de l'organisme de formation : Adresse BP 7

2. Identification de l'organisme de formation : Adresse BP 7 Comité VIVEA sollicité : D042 Réf. interne : D042/2010/1012 - Attention dossier non encore envoyé à Vivea 1. Titre de l'action de formation : certiphyto 2. Identification de l'organisme de formation :

Plus en détail

Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité

Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité Le premier ministre, Sur le rapport du ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie, Vu le code de l énergie,

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D'AGREMENT

DOSSIER DE DEMANDE D'AGREMENT Arrêté interministériel du 7 septembre 2009 modifié le 3 décembre 2010 définissant les modalités d'agrément des personnes réalisant les vidanges et prenant en charge le transport et l'élimination des matières

Plus en détail

PIECES A JOINDRE AU BILAN D'EXECUTION

PIECES A JOINDRE AU BILAN D'EXECUTION PIECES A JOINDRE AU BILAN D'EXECUTION 50, avenue François Mitterrand 91200 ATHIS-MONS Tél : 01 69 38 71 50 Fax : 01 69 38 29 99 Mail : plieintercommunal91@wanadoo.fr x Pièces reçues VOLET FINANCIER Pièces

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D HABILITATION pour la réalisation de contrôles techniques des éléments de l assiette des redevances des agences de l eau

DOSSIER DE DEMANDE D HABILITATION pour la réalisation de contrôles techniques des éléments de l assiette des redevances des agences de l eau DOSSIER DE DEMANDE D HABILITATION pour la réalisation de contrôles techniques des éléments de l assiette des redevances des agences de l eau Bassin : Domaine de contrôle : Etablissement : Cadre réservé

Plus en détail

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Référentiel des activités professionnelles Dans le cadre de l exercice et de la promotion des droits des publics, le titulaire

Plus en détail

INTRODUCTION AU SME Améliorer nos pratiques pour optimiser notre impact environnemental et nous permettre de faire face aux défis de demain

INTRODUCTION AU SME Améliorer nos pratiques pour optimiser notre impact environnemental et nous permettre de faire face aux défis de demain N 1 juin 2011 Collection SME LES CAHIERS TECHNIQUES du CIVB INTRODUCTION AU SME Améliorer nos pratiques pour optimiser notre impact environnemental et nous permettre de faire face aux défis de demain LA

Plus en détail

Version du 14/10/2015. Bureau Veritas Certification France 2015-10-14 GP01 ClimPAC.docx page 1/13

Version du 14/10/2015. Bureau Veritas Certification France 2015-10-14 GP01 ClimPAC.docx page 1/13 Processus de certification de compétences des personnes réalisant les inspections périodiques des systèmes de climatisation et pompes à chaleur réversibles de plus de 12 kw Version du 14/10/2015 Bureau

Plus en détail