CLUB DE REFLEXION SUR LE MALI (CRM)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CLUB DE REFLEXION SUR LE MALI (CRM)"

Transcription

1 Club de Réflexion sur le Mali (CRM) En collaboration avec Enda Tiers Monde et Institut Panafricain de Stratégies (IPS) Organise le Forum sur la crise malienne et ses répercussions sur la stabilité, la sécurité et la paix de l Afrique de l ouest I. Contexte : 23 Février 2013 Hotel King Fahd, Dakar Note conceptuelle 1. L occupation des Régions administratives du Nord Mali en mars 2012 (Gao, Tombouctou et Kidal), par des groupes armés à composition hétéroclite, est une violation flagrante de l intégrité territoriale du pays. Ces groupes justifient différemment leurs actions par deux raisons principales : l application de la Charia comme règle de conduite en société et l indépendance de l Azawad, qu ils considèrent comme territoire naturel des touaregs. Suivant ces justifications, ces groupes armés sont classés en groupes jihadistes (Ansardine, Mujao et AQMI) et en groupe indépendantiste (MLNA). Depuis janvier 2012, ces groupes armés se sont coalisés pour agresser ensemble le Mali en attaquant les positions de l armée malienne au Nord du pays. Face à la difficulté de l Etat central à gérer cette crise sécuritaire d une part et d autre part la frustration des soldats due à un manque de moyens mis à leur disposition pour faire face à ces assauts répétés, un coup d Etat militaire mit fin brutalement au régime de ATT le 23 mars Un comité militaire dénommé CNRDRE (Comite National pour le Redressement de la Démocratie et la Restauration de l Etat) est établi avec à sa tête le capitaine Amadou Aya Sanogo. 2. En Avril 2012, à la suite d intenses pressions de la communauté internationale et des forces politiques internes, une transition politique est instaurée par la junte conformément à l accord-cadre signé avec la CEDEAO. 3. A ce jour, cette transition s est caractérisée par une instabilité institutionnelle et une crise sécuritaire sans précédent, aggravée par des querelles de leadership, menées par les partis politiques. 4. Le 20 décembre 2012, le conseil de sécurité de l ONU adopte une résolution sur le Mali qui autorise sous certaines conditions, le principe de l intervention militaire pour chasser les islamistes fondamentaux du Nord Mali et recouvrer l intégrité territoriale du Mali. Le 10 1

2 Janvier 2013, faute d avancées significatives dans les négociations directes entre le Gouvernement du Mali et les groupes armés non terroristes qui occupent le nord du Mali, la ligne de front s est durcie. Des combats ont opposé les troupes maliennes aux groupes islamistes jihadistes. L avancée des islamistes sur la ville de Kona, à quelques kilomètres de la ville de Sevaré, (lieu stratégique, abritant le seul aéroport international du Nord Mali n étant pas sous contrôle jihadiste ) a été le facteur déclencheur de l intervention militaire Française en appui à l armée malienne. Les forces Françaises seront complétées plus tard par les troupes de la CEDEAO venant du Benin, du Niger, du Nigeria, du Sénégal, du Togo et du Burkina Faso, du Ghana et d autres pays africains comme le Tchad. 5. Parmi les nombreuses conséquences négatives sur la vie politique, économique, et sociale, on peut relever entre autres, le recul du processus démocratique et la prise en otage des Institutions de la République par l armée, les violations flagrantes des droits humains, des pertes en vies humaines, la consolidation d un système de criminalité organisée transfrontalière, la précarité humaine et sociale, la menace sécuritaire et ses effets de contagion régionale. 6. Face à ce contexte et à ces enjeux, des cadres maliens résidents à Dakar, travaillant dans le secteur privé et dans les organisations internationales se sont retrouvés autour d un club de réflexion sur le Mali (C.R.M) depuis avril 2012, dans le but de mener des analyses prospectives et de mobiliser l opinion internationale autour du rétablissement de la paix, de la promotion de la bonne gouvernance politique, économique et sociale du Mali et de la région ouest africaine. L une des principales activités planifiées dans ce cadre est l organisation d un forum sur la crise malienne. Ce forum sera le premier d une série qui sera organisé en collaboration avec ENDA Tiers Monde, l'institut Panafricain de Stratégies(IPS) et d autres partenaires intéressés par la question malienne. II. Objectif : Le présent forum ambitionne de traiter de la crise malienne et de ses répercussions sur la stabilité, la sécurité et la paix dans la région ouest africaine. Il regroupera les universitaires, les acteurs de la société civile, les représentations diplomatiques résidentes au Sénégal. Le forum devra consacrer le lancement officiel du Club de réflexion. En vue d optimiser les résultats de la rencontre, le forum d une demi-journée sera organisé sous forme de présentations thématiques suivis de débats avec des thèmes comme suit: 1. Introduction: Les derniers développements de la crise malienne présentés par Daouda Toure, Secrétaire Général, CRM A travers ce thème, il s agira de faire un bref survol de la situation de la crise, les différents rebondissements, les enjeux qui mobilisent, qui fédèrent ou qui divisent les acteurs politiques. 2. Thème principal : L impact sécuritaire de la crise sur les pays de la sous région: présenté par l ancien Ministre d Etat des Affaires Etrangères du Sénégal, Dr Cheick Tidiane Gadio. 2

3 A travers ce thème, il s agira pour le conférencier de faire ressortir les enjeux géopolitiques et géostratégiques de la crise actuelle et l approche panafricaine des solutions de sortie de crise. Les discussions seront axées sur : a) Les enjeux géostratégiques et géopolitiques de la crise, b) la criminalité organisée transfrontalière dans la zone sahélo saharienne, c) Les risques de contagion dans les pays voisins, d) Quelles réponses sous-régionales ou africaines à la crise au Mali, e) Quels sont les moyens nécessaires pour une réponse efficace. Pour compléter ce thème principal, un panel d experts devront introduire de façon très brève des sous thèmes sur : Point 1 : L armée malienne et la nécessité d une reforme en profondeur du secteur de sécurité au Mali présenté par General Lamine Cisse, ancien Ministre de l Intérieur du Sénégal Ce point abordera la crise malienne sous l angle des défaillances du système de défense et de sécurité durant les 20 dernières années, ses conséquences sur la démocratie, la stabilité des institutions républicaines et la capacité de l armée à assurer efficacement la défense du territoire. Ce thème devra donner un aperçu des éléments à prendre en compte dans une reforme devenue plus que nécessaire de l armée et de l appareil sécuritaire au Mali. Point 2 : La problématique des droits humains et les dimensions humanitaires de la crise malienne, présentée par Mr Alioune Tine, Président de la RADDHO (présentation lue par Mr Aboubacrine Mbodj) Au nom de la Charia, les djihadistes salafistes ont commis plusieurs exactions depuis plus d une année dont des amputations, des viols, des privations de liberté, des destructions d édifices religieux classés au patrimoine mondial, Pour se préserver de ces exactions, plusieurs personnes sont devenus des refugiés dans les pays limitrophes, d autres des déplacés internes et ceux qui malgré eux même sont restés dans les territoires sous occupation vivent des situations humanitaires très critiques, ce point abordera la problématique de la violation des droits humains et les conséquences humanitaires de la crise malienne : - Comment protéger efficacement les droits humains malgré la situation politique et sécuritaire? - Quel partenariat mettre en place? Point 3 : La Transition politique au Mali, introduit par Sidi Mohamed Diawara, Expert en questions électorales, IFES, Membre du Club de Réflexion. Ce point abordera essentiellement la question des élections au Mali : les conditions de son organisation, les acteurs et les moyens nécessaires à son organisation. 3

4 Point 4 : Les effets de la crise au Mali sur la situation économique du pays et de la sous région par Mr Karounga Keita, Economiste, Membre du Club de Réflexion Le tourisme au Mali a été mis à mal par la série de prises d otages perpétrés depuis 2010 par les groupes jihadistes et le classement d une partie du pays et de la sous région en zone à risques. Suite au coup d Etat militaire, plusieurs aides extérieures ont été gelées alors que le besoin d aide va croissant. Le budget national est soutenu à près de 40% par l aide extérieure (420 milliards de FCFA). L exercice 2012 se réalise sans investissements publics. Les effets collatéraux de la crise sont entre autres, le gel des investissements privés (crise sécuritaire oblige), la baisse du pouvoir d achat, etc. La croissance du PIB en 2012 est estimée - 1,5% contre 5,6% initialement prévue1. Ce point traitera des effets de la crise sur la situation économique du Mali et de la sous région et mettra l accent sur la nécessité d un appel à la solidarité pour le relèvement économique du Mali et l accompagnement de la transition politique. III. Participants : maximum- 100 Les participants seront issus des milieux universitaires, diplomatiques, scientifiques et de la société civile et politiques. Ils sont repartis comme suit : a) Universitaires (UCAD)( 3) b) Diplomatiques (47) Les représentants des ambassades des pays africains, européens, américains, Arabes, les organismes de coopérations bilatérales et multilatérales et institutions accréditées au Sénégal c) Société Civile (23) d) Personnes Ressources et Personnalités diverses (15) : e) Représentants du Secteur Prive (8) IV. Déroulement Les intervenants feront des exposés concis, précis qui stimuleront des débats. Ce forum se déroulera sur le principe de non attribution avec des discussions ouvertes et franches. Un rapporteur sera désigné pour le forum. Les points de discussion seront mis en commun pour les conclusions et recommandations du Forum. Il est prévu l élaboration et la diffusion d un rapport général du Forum avec l appui de ENDA Tiers Monde. 1 ODHD-PNUD Mali

5 V. Résultats attendus Les participants au Forum ont mieux cerné les enjeux de la crise au Mali ; Les conséquences de la crise malienne sur les pays de la sous région sont analysées et mises en perspective pour une anticipation des réponses ; La question de l armée et de la nécessité d une reforme en profondeur du secteur de sécurité sont mieux cernées ; Des propositions pertinentes sont faites et diffusées pour la stabilité, la sécurité et la paix dans la sous région ; Le phénomène de la montée de l islamisme radical salafiste en Afrique de l ouest est mieux cerné; Les présentations ; les résumés des débats et les recommandations du forum sont compilés avec les rapports des forums futurs pour une publication originale sur la crise malienne et ses conséquences à l usage des politiques, les universitaires, chercheurs et analystes. Personnes de contact : 1. Mohamed COULIBALY, Président du Club de Réflexion sur le Mali Portable : (221) Daouda TOURE, Secrétaire Général du Club de Réflexion sur le Mali Portable : (221) Charles Dembélé, Trésorier du Club de Réflexion sur le Mali Portable ; (221)

JANVIER 2015 RÉSUMÉ PAYS. Mali

JANVIER 2015 RÉSUMÉ PAYS. Mali JANVIER 2015 RÉSUMÉ PAYS Mali Si la situation politique au Mali s est stabilisée en 2014, de multiples attaques par divers groupes armés partisans du gouvernement ou opposés à celui-ci dans le nord du

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

B.P.: 3243, Addis Abéba, Ethiopie, Tél.:(251-11) 551 38 22 Télécopie: (251-11) 551 93 21 Courriel: situationroom@africa-union.

B.P.: 3243, Addis Abéba, Ethiopie, Tél.:(251-11) 551 38 22 Télécopie: (251-11) 551 93 21 Courriel: situationroom@africa-union. AFRICAN UNION UNION AFRICAINE 1 ÈRE RÉUNION DES CHEFS D ÉTAT-MAJOR ET DES MINISTRES DE LA DÉFENSE DES PAYS DE LA RÉGION SAHÉLO-SAHARIENNE BAMAKO, MALI 4 SEPTEMBRE 2015 UNIÃO AFRICANA B.P.: 3243, Addis

Plus en détail

Les enjeux du conflit au Nord-Mali

Les enjeux du conflit au Nord-Mali 2012/08 Les enjeux du conflit au Nord-Mali par Pascal De Gendt Analyses & Études Monde et Droits de l Homme 1 Siréas asbl Nos analyses et études, publiées dans le cadre de l Education permanente, sont

Plus en détail

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 NATIONS UNIES S Conseil de sécurité Distr. GÉNÉRALE S/RES/1270 (1999) 22 octobre 1999 RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

VII e CONFÉRENCE DES OING/OSC DOTÉES DU STATUT CONSULTATIF AUPRÈS DES INSTANCES DE LA FRANCOPHONE Genève, 23-25 juin 2010

VII e CONFÉRENCE DES OING/OSC DOTÉES DU STATUT CONSULTATIF AUPRÈS DES INSTANCES DE LA FRANCOPHONE Genève, 23-25 juin 2010 VII e CONFÉRENCE DES OING/OSC DOTÉES DU STATUT CONSULTATIF AUPRÈS DES INSTANCES DE LA FRANCOPHONE Genève, 23-25 juin 2010 Synthèse des réponses Organisations Internationales non gouvernementales (OING)

Plus en détail

11-12 et 13 Octobre 2015 Hôtel Hyatt Regency-Casablanca, Maroc

11-12 et 13 Octobre 2015 Hôtel Hyatt Regency-Casablanca, Maroc Les Rencontres de Casablanca Sécurité des frontières, des flux financiers et identité numérique 11-12 et 13 Octobre 2015 Hôtel Hyatt Regency-Casablanca, Maroc ORGANISATEURS : PARTENAIRES : L objectif d

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

Compte-rendu de l'atelier 5. http://jaga.afrique-gouvernance.net. Créer les conditions d une sécurité pour tous et d une paix durable

Compte-rendu de l'atelier 5. http://jaga.afrique-gouvernance.net. Créer les conditions d une sécurité pour tous et d une paix durable Compte-rendu de l'atelier 5 http://jaga.afrique-gouvernance.net Créer les conditions d une sécurité pour tous et d une paix durable Contexte et problématique Conformément aux termes de référence, l atelier

Plus en détail

FEUILLE DE ROUTE POUR LA TRANSITION

FEUILLE DE ROUTE POUR LA TRANSITION REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple-Un But-Une Foi --------------------------- PRIMATURE ------------- CABINET DU PREMIER MINISTRE ---------------------------------- FEUILLE DE ROUTE POUR LA TRANSITION 29JANVIER

Plus en détail

PESC - PSDC SEAE ATHENA EUROPOL EUROJUST. www.europarl.fr CLAUSE DE SOLIDARITÉ. ARMéE EUROPEENNE COMMISSION PARLEMENTAIRE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE

PESC - PSDC SEAE ATHENA EUROPOL EUROJUST. www.europarl.fr CLAUSE DE SOLIDARITÉ. ARMéE EUROPEENNE COMMISSION PARLEMENTAIRE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE HAUT REPRÉSENTANT POUR LES AFFAIRES ETRANGÈRES ET LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ COMMISSION PARLEMENTAIRE AFET COMMISSION PARLEMENTAIRE SEDE ARMéE EUROPEENNE ATHENA EUROPOL EUROJUST

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Nations Unies S/RES/1706 (2006) Conseil de sécurité Distr. générale 31 août 2006 Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Le Conseil de sécurité, Rappelant

Plus en détail

Les migrants en temps de crise

Les migrants en temps de crise Réunion thématique sur Les migrants en temps de crise 24-25 avril 2014 Paris, France Note de cadrage et programme Note de cadrage Objectifs Cette réunion a pour objectif de stimuler l échange sur la thématique

Plus en détail

Mali : sécuriser, dialoguer et réformer en profondeur

Mali : sécuriser, dialoguer et réformer en profondeur Mali : sécuriser, dialoguer et réformer en profondeur Rapport Afrique N 201 11 avril 2013 International Crisis Group Siège Avenue Louise 149 1050 Bruxelles, Belgique Tel: +32 2 502 90 38 Fax: +32 2 502

Plus en détail

12. Questions relatives à Haïti

12. Questions relatives à Haïti 12. Questions relatives à Haïti Débats initiaux A. Lettre datée du 30 septembre 1991, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Représentant permanent d Haïti auprès de l Organisation des Nations

Plus en détail

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE :

LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE» DANS LE PROCESSUS D INTÉGRATION SOUS-RÉGIONALE OUEST-AFRICAINE : Résultats du séminaire de Sikasso 4-7 mars 2002 www.afriquefrontieres.org WABI/DT/04/03 2 LE CONCEPT DE «PAYS-FRONTIÈRE»

Plus en détail

PREMIERE CIRCULAIRE ET APPEL A CONTRIBUTION Association Ouest- Africaine D es Sciences Quaternaires

PREMIERE CIRCULAIRE ET APPEL A CONTRIBUTION Association Ouest- Africaine D es Sciences Quaternaires PREMIERE CIRCULAIRE ET APPEL A CONTRIBUTION Association OuestAfricaine D es Sciences Quaternaires WAQUA since 2009 WEST AFRICAN QUATERNARY RESEARCH ASSOCATION (WAQUA) L ASSOCIATION DES ETUDES QUATERNAIRES

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX RENCONTRE NATIONALE "Le financement des collectivités locales de la Côte d Ivoire à travers le Partenariat Public Privé". Du 30 au 31 Juillet 2013 à

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

FEUILLE DE ROUTE POUR LA TRANSITION

FEUILLE DE ROUTE POUR LA TRANSITION REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple-Un But-Une Foi --------------------------- PRIMATURE ------------- CABINET DU PREMIER MINISTRE ---------------------------------- FEUILLE DE ROUTE POUR LA TRANSITION JANVIER

Plus en détail

Appel à candidature Bourses AWARD

Appel à candidature Bourses AWARD Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à candidature Bourses AWARD Ouverture de

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE VISIBILITE ET DE POSITIONNEMENT DE LA BIDC A COURT, MOYEN ET LONG TERME Avril 2014 TDR pour l étude de visibilité et de positionnement de la BIDC

Plus en détail

Communiqué du Conseil des Ministres du 08 novembre 2013

Communiqué du Conseil des Ministres du 08 novembre 2013 Communiqué du Conseil des Ministres du 08 novembre 2013 Le Conseil des Ministres s est réuni en session ordinaire, le vendredi 8 novembre 2013 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous

Plus en détail

MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL

MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL Janvier 2013 CGIAR Climate AFTP4 Région Afrique Banque mondiale Sommaire Préambule... 3 RESUME... 4 1. Contexte politique... 5 2. Situation économique en 2012... 5 Croissance...

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX

COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX PARLEMENTAIRE DE S COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX La Commission de l économie, du commerce, du travail et des blocs commerciaux examine les questions économiques

Plus en détail

PROGRAMME DU SEMINAIRE

PROGRAMME DU SEMINAIRE PROGRAMME DU SEMINAIRE Séminaire de lancement du réseau régional sur la professionnalisation des formations de l enseignement supérieur 12, 13 et 14 Novembre 2013 Université de Ouagadougou, Burkina Faso

Plus en détail

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire (source abidjan.net) La Ministre auprès du Premier Ministre chargée

Plus en détail

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche Le RBA du PNUD et l UNITAR - soutenir les priorités stratégiques de développement de l Afrique Alors que nous nous approchons de la nouvelle année, il est important de méditer ce qui a été accompli. Tout

Plus en détail

Projet MAE médicaments falsifiés en Afrique de l ouest : Proposition de la CIOPF

Projet MAE médicaments falsifiés en Afrique de l ouest : Proposition de la CIOPF Projet MAE médicaments falsifiés en Afrique de l ouest : Proposition de la CIOPF Olivier ANDRIOLLO Novembre 2012 Le Projet MAE : Lutte contre les Médicaments Falsifiés en Afrique de L ouest A Contexte

Plus en détail

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc Débat du Conseil de Sécurité Sur Le Maintien de la paix multidimensionnel Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki Ambassadeur Representant du Maroc New York, 21 Janvier 2013 Prière de vérifier à l audition

Plus en détail

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS PREAMBULE Les Médiateurs des pays membres de l UEMOA, conformément à la recommandation de leur première réunion tenue à Ouagadougou

Plus en détail

DEPARTEMENT DES INFRASTRUCTURES ET DE L ENERGIE

DEPARTEMENT DES INFRASTRUCTURES ET DE L ENERGIE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA DEPARTEMENT DES INFRASTRUCTURES ET DE L ENERGIE REUNION DU GROUPE DE TRAVAIL MINISTERIEL SUR LA STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DU TOURISME EN AFRIQUE

Plus en détail

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS Version du 06/10/2015 à 11:27:48 PROGRAMME 852 : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS POUR CONSOLIDATION DE DETTES ENVERS LA FRANCE

Plus en détail

27-28 Janvier 2011, Casablanca - Royaume du Maroc

27-28 Janvier 2011, Casablanca - Royaume du Maroc Rapport de la Réunion préparatoire de la Conférence des Bailleurs de Fonds pour le Financement du Projet Régional de Développement durable du Tourisme dans un Réseau de Parcs et Aires Protégées Transfrontaliers

Plus en détail

AUX MÉTIERS DE LA DIPLOMATIE ET DES AFFAIRES INTERNATIONALES

AUX MÉTIERS DE LA DIPLOMATIE ET DES AFFAIRES INTERNATIONALES ACADEMIE DIPLOMATIQUE INTERNATIONALE en partenariat avec PROJET DE FORMATION AUX MÉTIERS DE LA DIPLOMATIE ET DES AFFAIRES INTERNATIONALES destiné aux diplomates originaires des pays membres de l OIF Septembre

Plus en détail

HOTEL KING FAHD PALACE - DAKAR, LE 2-4 JUIN 2015

HOTEL KING FAHD PALACE - DAKAR, LE 2-4 JUIN 2015 REPUBLIC OF SENEGAL HOTEL KING FAHD PALACE - DAKAR, LE 2-4 JUIN 2015 ALLOCUTION DE M ABDOULAYE MAR DIEYE, ADMINISTRATEUR ASSISTANT & DIRECTEUR BUREAU REGIONAL PNUD POUR L AFRIQUE Excellence, Monsieur le

Plus en détail

Le Mali en guerre : en action humanitaire et développement dans le domaine de la santé

Le Mali en guerre : en action humanitaire et développement dans le domaine de la santé 1 Le Mali en guerre : en action humanitaire et développement dans le domaine de la santé Hubert Balique Maître de conférences à la Faculté de Médecine de Marseille Alors qu une insécurité grandissante

Plus en détail

2. Enjeux et opportunités de l intégration régionale en Afrique

2. Enjeux et opportunités de l intégration régionale en Afrique NOTE DE SYNTHÈSE POUR LA CONFÉRENCE ÉCONOMIQUE AFRICAINE 2013 L INTÉGRATION RÉGIONALE EN AFRIQUE 28-30 octobre 2013 JOHANNESBOURG, AFRIQUE DU SUD Groupe de la Banque africaine de développement Commission

Plus en détail

La révolte touareg au Mali et l impérialisme dans l Afrique de nos jours

La révolte touareg au Mali et l impérialisme dans l Afrique de nos jours La révolte touareg au Mali et l impérialisme dans l Afrique de nos jours La révolte touareg et l intervention militaire de la France ont révélé la manière dont la démocratie électorale et l apparence de

Plus en détail

Au Niger, le soutien est fort mais pas unanime pour l adoption de la sharia dans la Constitution

Au Niger, le soutien est fort mais pas unanime pour l adoption de la sharia dans la Constitution Introduction Les questions religieuses connaissent un regain d intérêt dans les espaces publics de nos pays. Au Niger, elles sont devenues préoccupantes en raison des évènements récents qui ont marqué

Plus en détail

ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ

ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ INSTITUT DE MANAGEMENT PUBLIC ET GOUVERNANCE TERRITORIALE 21 RUE GASTON DE SAPORTA 13100 AIX EN PROVENCE DIPLOME UNIVERSITAIRE (DU) ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ OBJECTIFS Faire comprendre

Plus en détail

Conseil des Ministres du 06 Juillet 2011

Conseil des Ministres du 06 Juillet 2011 Conseil des Ministres du 06 Juillet 2011 Le Conseil des Ministres s est réuni en session ordinaire, le mercredi 06 juillet 2011 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence du

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2013/189. Rapport du Secrétaire général sur la situation au Mali I. Introduction

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2013/189. Rapport du Secrétaire général sur la situation au Mali I. Introduction Nations Unies S/2013/189 Conseil de sécurité Distr. générale 26 mars 2013 Français Original : anglais Rapport du Secrétaire général sur la situation au Mali I. Introduction 1. Présenté en application de

Plus en détail

Mars 2014. Flux transfrontaliers de produits agricoles et d élevage en Afrique de l ouest SECRETARIAT EXECUTIF

Mars 2014. Flux transfrontaliers de produits agricoles et d élevage en Afrique de l ouest SECRETARIAT EXECUTIF COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL Mars 2014 PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL SECRETARIAT EXECUTIF Flux transfrontaliers de produits

Plus en détail

EXPERIENCES AFRICAINES EN MATIERE DE LIBERALISATION. (Note présentée par les Etats africains) 2

EXPERIENCES AFRICAINES EN MATIERE DE LIBERALISATION. (Note présentée par les Etats africains) 2 Mars 2003 Anglais et français seulement 1 EXPERIENCES AFRICAINES EN MATIERE DE LIBERALISATION (Note présentée par les Etats africains) 2 1. INTRODUCTION 1.1 L Afrique a commencé son expérience dans la

Plus en détail

N 61 4-10 AVRIL 2012. REVuE DE PREssE DU SECRÉTARIAT DU CLUB DU SAHEL ET DE. Secrétariat du. sommaire. Version originale : anglais

N 61 4-10 AVRIL 2012. REVuE DE PREssE DU SECRÉTARIAT DU CLUB DU SAHEL ET DE. Secrétariat du. sommaire. Version originale : anglais N 61 4-10 AVRIL 2012 Secrétariat du Club DU SAHEL ET DE L'AFRIQUE DE L'OUEST REVuE DE PREssE DU SECRÉTARIAT DU CLUB DU SAHEL ET DE L AFRIQUE DE L OUEST sommaire Dioncounda Traoré, nouveau Président oar

Plus en détail

SOIXANTE DIXIEME SESSION ORDINAIRE DE L ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES ****

SOIXANTE DIXIEME SESSION ORDINAIRE DE L ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES **** République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une Foi SOIXANTE DIXIEME SESSION ORDINAIRE DE L ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES **** DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR MACKY SALL, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Plus en détail

Programme Biotechnologie et Biosécurité

Programme Biotechnologie et Biosécurité Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles CEDE AO Communauté Éco nomique des État s d Af rique de l Ou es t ECOW AS Economic Communit y of W est Af rican S ta t es

Plus en détail

Rapport du Secrétaire général sur la situation au Mali I. Introduction

Rapport du Secrétaire général sur la situation au Mali I. Introduction Nations Unies S/2014/692 Conseil de sécurité Distr. générale 22 septembre 2014 Français Original : anglais Rapport du Secrétaire général sur la situation au Mali I. Introduction 1. Le présent rapport est

Plus en détail

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales Ministère de la modernisation des secteurs publics Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ecole Nationale d Administration Fondation Hanns Seidel Original :

Plus en détail

Cadre d appui du PNUD à la mise en œuvre de la stratégie intégrée des. Pour un développement humain durable et inclusif

Cadre d appui du PNUD à la mise en œuvre de la stratégie intégrée des. Pour un développement humain durable et inclusif Cadre d appui du PNUD à la mise en œuvre de la stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel Pour un développement humain durable et inclusif PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT PNUD

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET

APPEL A MANIFESTATION D INTERET Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

Note de Synthèse. Politiques Sociales. exclusion sociale. inégalité. politiques. Droit des Enfants

Note de Synthèse. Politiques Sociales. exclusion sociale. inégalité. politiques. Droit des Enfants inégalité Note de Synthèse Février 29 Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté sécurité exclusion sociale Politiques Sociales protection sociale atteindre les OMD stratégies politiques

Plus en détail

AIDE-MEMOIRE. 6 8 mars 2006 Tanger ( Maroc) Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

AIDE-MEMOIRE. 6 8 mars 2006 Tanger ( Maroc) Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Département des Nations Unies pour les Affaires Economiques et Sociales Séminaire Régional sur l Amélioration de l Administration

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA MISSION

COMPTE RENDU DE LA MISSION SOCIETE OUEST AFRICAINE DE CHIMIE Bénin, Burkina Faso, Côte d Ivoire, Guinée(Conakry), Mali, Niger, Sénégal, Togo COMPTE RENDU DE LA MISSION Effectuée en Côte d Ivoire du 21 au 24 Janvier 2015 Dans le

Plus en détail

SYNOPSIS. Mali et Centrafrique, quels enseignements pour la France et son armée? 21 Août

SYNOPSIS. Mali et Centrafrique, quels enseignements pour la France et son armée? 21 Août 21 Août 2014 SYNOPSIS Mali et Centrafrique, quels enseignements pour la France et son armée? Après dix-neuf mois d opération au Mali et neuf mois en Centrafrique, il est possible d établir un premier bilan

Plus en détail

- de convenir des mesures essentielles qui devrai-

- de convenir des mesures essentielles qui devrai- UNION AFRICAINE CADRE POUR LA MISE EN ŒUVRE OPERATIONNELLE DU SYSTEME CONTINENTAL D ALERTE RAPIDE TEL QU ADOPTÉ PAR LA REUNION DES EXPERTS GOUVERNEMENTAUX SUR L ALERTE RAPIDE ET LA PREVENTION DES CONFLITS,

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

COMPRENDRE CE QU EST L OTAN

COMPRENDRE CE QU EST L OTAN COMPRENDRE CE QU EST L OTAN LES ORIGINES DE L ALLIANCE Au lendemain de la seconde guerre mondiale, l Europe de l Est et l Europe de l Ouest se sont trouvées séparées par les divisions idéologiques et politiques

Plus en détail

Discours de Monsieur KI Boureima Jacques, Secrétaire général de la CONFEMEN

Discours de Monsieur KI Boureima Jacques, Secrétaire général de la CONFEMEN Programme d analyse des systèmes éducatifs de la CONFEMEN (PASEC) Ouverture de l atelier international de renforcement des capacités des décideurs et analystes sur la Gestion axée sur les résultats (GAR)

Plus en détail

Micro-finance : lancement du nouveau produit Psi-Cif ou part B

Micro-finance : lancement du nouveau produit Psi-Cif ou part B L objectif visé en lançant ce nouveau produit dénommé Part sociale d investissement de la Confédération des institutions financières de l Afrique de l Ouest (Psi-Cif) ou Part B est de proposer aux membres

Plus en détail

Benchmark sur le tarif de connexion Internet

Benchmark sur le tarif de connexion Internet Autorité de Réglementation des secteurs de Postes et de Télécommunications REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail - Liberté - Patrie Benchmark sur le tarif de connexion Internet DAJR/Service réglementation et études

Plus en détail

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève ***

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève *** Atelier de présentation du Programme Améliorer les capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d oeuvre en Afrique du Nord et de l Ouest (Bamako, Mali, 3 au 5 mars 2009) Intervention

Plus en détail

MALI RAPPORT FINAL. Élection Présidentielle. 28 juillet et 11 août 2013 MISSION D OBSERVATION ÉLECTORALE DE L UNION EUROPÉENNE

MALI RAPPORT FINAL. Élection Présidentielle. 28 juillet et 11 août 2013 MISSION D OBSERVATION ÉLECTORALE DE L UNION EUROPÉENNE Mission d Observation électorale de l Union européenne au Mali. Page 1 de 51 MALI RAPPORT FINAL Élection Présidentielle 28 juillet et 11 août 2013 MISSION D OBSERVATION ÉLECTORALE DE L UNION EUROPÉENNE

Plus en détail

Recommandations du Forum sur la Liberté d expression en Afrique

Recommandations du Forum sur la Liberté d expression en Afrique For large Diffusion 30 juin 2006, Recommandations du Forum sur la Liberté d expression en Afrique Préambule Nous les participants au Forum sur la liberté d expression en Afrique réunis à Saly, Sénégal

Plus en détail

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement 7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement Session 3 Thème : Mettre le contexte au centre de l action : opérationaliser une approche sensible à la fragilité Sous-thème : «Prise

Plus en détail

Cinquième Congrès Mondial Francophone de Chirurgie

Cinquième Congrès Mondial Francophone de Chirurgie Cinquième Congrès Mondial Francophone de Chirurgie I - Historique : l ACAF (Association de Chirurgie d Afrique Francophone) a été créée à Bamako en Décembre 2005. Cette association regroupe l ensemble

Plus en détail

Secrétariat du. Au Sénégal, Obama promet son soutien à l agriculture et aux infrastructures

Secrétariat du. Au Sénégal, Obama promet son soutien à l agriculture et aux infrastructures N 122 24-30 JUIN 2013 REVUE DE PRESSE HEBDOMADAIRE DU SECRÉTARIAT DU CLUB DU SAHEL ET DE L AFRIQUE DE L OUEST VEILLE SUR L ACTUALITÉ OUEST-AFRICAINE Secrétariat du Club DU SAHEL ET DE L'AFRIQUE DE L'OUEST

Plus en détail

Campagne AU.COMMIT pour la Lutte contre le Trafic Humain

Campagne AU.COMMIT pour la Lutte contre le Trafic Humain I. Introduction Le Département des Affaires Sociales de la Commission de l'union africaine prévoit dans son Plan stratégique 2009-2012 et son programme d'activités de 2008 plusieurs initiatives en ce qui

Plus en détail

Le Point sur les APE dans les régions Africaines. Dr Cheikh Tidiane DIEYE Coordonnateur de Programmes Enda Tiers Monde cdieye@enda.

Le Point sur les APE dans les régions Africaines. Dr Cheikh Tidiane DIEYE Coordonnateur de Programmes Enda Tiers Monde cdieye@enda. Le Point sur les APE dans les régions Africaines Dr Cheikh Tidiane DIEYE Coordonnateur de Programmes Enda Tiers Monde cdieye@enda.sn LES CONFIGURATIONS REGIONALES AFRICAINES NEGOCIANT UN APE Afrique de

Plus en détail

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République

de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République Lettre introductive au 53 ème Rapport annuel de la Banque Centrale de Tunisie Présentée à Monsieur le Président de la République au nom du Conseil d Administration de la Banque Centrale de Tunisie Par

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre inégalité Note de Synthèse Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté q protection sociale Février 2009 exclusion sociale Politiques Sociales atteindre les OMD sécurité stratégies politiques

Plus en détail

Le contexte sécuritaire, menaces et risques

Le contexte sécuritaire, menaces et risques Titre 1 Le contexte sécuritaire, menaces et risques 1. LE CONTEXTE REGIONAL Depuis les évènements de fin 2010 en Tunisie, la situation géopolitique et sécuritaire dans notre région, le monde arabe, est

Plus en détail

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France

Education-Civique. Chapitre n. La Défense et l action internationale en France Education-Civique Chapitre n. La Défense et l action internationale en France I) La Défense globale du territoire national Problématique : Comment le territoire national et la population sont-ils protégés?

Plus en détail

Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Février 2012 CONTEXTE. Evénements clés:

Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Février 2012 CONTEXTE. Evénements clés: Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Février 2012 Ce bulletin d information humanitaire, produit par le bureau régional OCHA pour l Afrique de l Ouest

Plus en détail

FEDERATION DES VERTS D AFRIQUE (FeVA) FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS DE LA REGION DE L AFRIQUE (FéPEV-RAO) RAPPORT GENERAL

FEDERATION DES VERTS D AFRIQUE (FeVA) FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS DE LA REGION DE L AFRIQUE (FéPEV-RAO) RAPPORT GENERAL FEDERATION DES VERTS D AFRIQUE (FeVA). FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS DE LA REGION DE L AFRIQUE (FéPEV-RAO) RAPPORT GENERAL FORMATION DE LA FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS REGION

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Appel à manifestation d intérêt --------------------------- Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Appel à manifestation d intérêt ---------------------------

Plus en détail

ATELIER ET REUNION DE COORDINATION DES FREQUENCES SUR LA TRANSITION VERS LA TELEVISION NUMERIQUE ET SUR LA DIVIDENDE NUMERIQUE

ATELIER ET REUNION DE COORDINATION DES FREQUENCES SUR LA TRANSITION VERS LA TELEVISION NUMERIQUE ET SUR LA DIVIDENDE NUMERIQUE ATELIER ET REUNION DE COORDINATION DES FREQUENCES SUR LA TRANSITION VERS LA TELEVISION NUMERIQUE ET SUR LA DIVIDENDE NUMERIQUE Bamako, Mali du 12 au 15 mars 2012 1. Introduction Français L atelier et la

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

ETUDE SUR LE GENRE AU SAHEL : LES CONDITIONS SOCIO- ECONOMIQUES DES FEMMES DANS LA REGION DU SAHEL

ETUDE SUR LE GENRE AU SAHEL : LES CONDITIONS SOCIO- ECONOMIQUES DES FEMMES DANS LA REGION DU SAHEL ETUDE SUR LE GENRE AU SAHEL : LES CONDITIONS SOCIO- ECONOMIQUES DES FEMMES DANS LA REGION DU SAHEL AVIS À MANIFESTATION D INTÉRÊT (SERVICES DE CONSULTANT) BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Département

Plus en détail

ÉTAT DE L AZAWAD Unité Liberté - Justice CONSEIL TRANSITOIRE DE L ÉTAT DE L AZAWAD CTEA. Lettre ouverte :

ÉTAT DE L AZAWAD Unité Liberté - Justice CONSEIL TRANSITOIRE DE L ÉTAT DE L AZAWAD CTEA. Lettre ouverte : ÉTAT DE L AZAWAD Unité Liberté - Justice CONSEIL TRANSITOIRE DE L ÉTAT DE L AZAWAD CTEA Lettre ouverte : à Monsieur le Secrétaire Général de l'organisation des Nations Unies (ONU), New York (USA), à Monsieur

Plus en détail

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS

Discours de SEM Idriss Déby ITNO, Président en exercice du CILSS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN STOCK REGIONAL ALIMENTAIRE

MISE EN PLACE D UN STOCK REGIONAL ALIMENTAIRE MISE EN PLACE D UN STOCK REGIONAL ALIMENTAIRE UNE ACTION DU RESEAU DES SOCIETES, COMMISSARIATS, OFFICES CHARGES DE LA GESTION DES STOCKS DE SECURITE ALIMENTAIRE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST (RESOGEST)

Plus en détail

OIC/ICMT-8/2013/SOM/REP.FINAL

OIC/ICMT-8/2013/SOM/REP.FINAL OIC/ICMT-8/2013/SOM/REP.FINAL RAPPORT DE LA REUNION DES HAUTS FONCTIONNAIRES PREPARATOIRES A LA 8 EME SESSION DE LA CONFERENCE ISLAMIQUE DES MINISTRES DU TOURISME (CIMT) BANJUL, REPUBLIQUE DE GAMBIE, 4-5

Plus en détail

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 PREMIERE PARTIE : HISTOIRE (13 POINTS) 1. Questions (6 points) 1. A quels siècles correspond l «âge des églises gothiques»? (1 point) L «âge des églises gothiques» va

Plus en détail

CONFERENCE MINISTERIELLE SUR L APPLICATION DES LEGISLATIONS FORESTIERES ET LA GOUVERNANCE EN AFRIQUE (AFLEG) 13-16 Octobre, 2003

CONFERENCE MINISTERIELLE SUR L APPLICATION DES LEGISLATIONS FORESTIERES ET LA GOUVERNANCE EN AFRIQUE (AFLEG) 13-16 Octobre, 2003 CONFERENCE MINISTERIELLE SUR L APPLICATION DES LEGISLATIONS FORESTIERES ET LA GOUVERNANCE EN AFRIQUE (AFLEG) 13-16 Octobre, 2003 DECLARATION MINISTERIELLE Yaoundé, Cameroun Nous, représentants de gouvernements

Plus en détail

RENFORCEMENT DE LA SÛRETÉ MARITIME AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE

RENFORCEMENT DE LA SÛRETÉ MARITIME AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE RENFORCEMENT DE LA SÛRETÉ MARITIME AFRIQUE DE L OUEST ET DU CENTRE Renforcement de la sûreté maritime en Afrique de l Ouest et du Centre: Réseau intégré de garde-côtes L OMI a mis au point, avec l aide

Plus en détail

RAPPORT. 1. Appréciation générale des problématiques de cybersécurité

RAPPORT. 1. Appréciation générale des problématiques de cybersécurité Réponse de la France à la résolution 68/243 relative aux «Développements dans le domaine de l information et des télécommunications dans le contexte de la sécurité internationale» RESUME ANALYTIQUE A titre

Plus en détail

Organisation mondiale du tourisme

Organisation mondiale du tourisme Organisation mondiale du tourisme Madrid, mai 2011 Original: anglais COMMISSION DE L OMT POUR L AFRIQUE Cinquante-et-unième réunion Ouagadougou (Burkina Faso), 6 juin 2011 Point 6.1 de l ordre du jour

Plus en détail

Réunion des acteurs de la coopération transfrontalière de la CEDEAO. Commission de la CEDEAO, Abuja (Nigeria), 18-20 mai 2009

Réunion des acteurs de la coopération transfrontalière de la CEDEAO. Commission de la CEDEAO, Abuja (Nigeria), 18-20 mai 2009 Communication du CSAO Réunion des acteurs de la coopération transfrontalière de la CEDEAO Commission de la CEDEAO, Abuja (Nigeria), 18-20 mai 2009 1. LA CONSTRUCTION DE PARTENARIATS ET L IMPLICATION DES

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Université d Avignon et des Pays du Vaucluse, France : [2004-2008] Doctorat en Communication

CURRICULUM VITAE. Université d Avignon et des Pays du Vaucluse, France : [2004-2008] Doctorat en Communication CURRICULUM VITAE 1. Nom de famille : FALL 2. Prénoms : YOUMA 3. Date de naissance : 24 AVRIL 1967 4. Nationalité : SENEGALAISE 5. Résidant : SENEGAL 6. Education : Institution [Date] Université d Avignon

Plus en détail

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique»

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Commission Affaires étrangères et migration (Version originale) Insistant sur la nécessité de freiner puis stopper l expansion

Plus en détail

Rapport du Secrétaire général sur la situation au Mali I. Introduction

Rapport du Secrétaire général sur la situation au Mali I. Introduction Nations Unies S/2014/229 Conseil de sécurité Distr. générale 28 mars 2014 Français Original : anglais Rapport du Secrétaire général sur la situation au Mali I. Introduction 1. Le présent rapport est soumis

Plus en détail

2006-2015 INITIATIVE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

2006-2015 INITIATIVE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE INITIATIVE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE 2006-2015 Augmenter les effectifs et améliorer la qualité du corps enseignant en Afrique subsaharienne Les besoins La pénurie aiguë

Plus en détail

Le Président de la République est le responsable

Le Président de la République est le responsable LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE Le Président de la République est le responsable suprême de la politique de défense. A ce titre, il est le garant de l indépendance nationale, de l intégrité du territoire

Plus en détail