Gestion des risques : Une nouvelle capacité stratégique à développer par les PME?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestion des risques : Une nouvelle capacité stratégique à développer par les PME?"

Transcription

1 APPEL À CONTRIBUTIONS REVUE INTERNATIONALE PME Gestion des risques : Une nouvelle capacité stratégique à développer par les PME? Rédactrices invitées Sophie Reboud, Professeure, Groupe ESC Dijon Bourgogne Martine Séville, Professeure, Coactis Université Lumière Lyon2 Les PME 1 sont confrontées à la nécessité de modifier rapidement et fréquemment leurs façons de travailler et leurs modèles d affaires pour s adapter à un environnement incertain, en évolution permanente (St-Pierre et al., 2003). Elles doivent continuer à proposer à la fois une offre différenciée, pour se distinguer d une concurrence évoluant très vite, composée d organisations de plus grande taille et mieux dotées, et des prix compétitifs, en rationalisant leurs coûts par une utilisation continue de leurs capacités de production (Marchesnay, 2001). Dès lors, les PME font face à des risques accrus, de nature diverse. La probabilité d incidents est, en effet, élevée (Thun et al., 2011; Islam et Tedford, 2012) dans ces entreprises «mises sous tension». Tout événement susceptible d interrompre leur fonctionnement (absentéisme, pannes de machines ) et toute anticipation mal évaluée (réticence du client, variation du prix des matières premières ) peuvent être à l origine de risques de perte de performance opérationnelle voire de risques humains (Everett et Watson, 1998; Thun et al., 2011; Islam et Tedford, 2012) ou industriels. En outre, dans ce contexte de turbulence et de complexité croissantes, les stratégies d expansion (Penrose, 1959), d innovation (Simon, 2006; Mazzarol et Reboud, 2009; Terziovski, 2010) ou encore d internationalisation des PME (Lu et Beamish, 2001) sont considérées comme particulièrement risquées. La forte incertitude qui pèse sur leurs résultats, les nombreux ajustements organisationnels et opérationnels qu elles requièrent (Penrose, 1959) et le comportement qualifié parfois de «téméraire», des dirigeants qui les initient, réputés avoir une faible aversion pour le risque ou une manière singulière de l'évaluer (Brockhaus, 1980 ; Busenitz, 1999), sont constitutifs de risques «stratégiques» préoccupants pour des organisations dont la petite taille ne leur laisse que de faibles marges de manœuvre en cas d échec ou de difficultés dans le déploiement de leurs stratégies (Torrès et Julien, 2005). Il convient donc désormais d imaginer des voies permettant à la fois aux dirigeants de PME d identifier, prévenir et atténuer les risques pour préserver la pérennité de leur organisation et 1 La définition retenue est celle de l'union européenne : moins de 250 salariés, un chiffre d'affaires annuel de moins de 50 M, un total de bilan de moins de 43 M, pas de présence d'une autre entreprise de plus de 25 % dans son capital. 1

2 assurer le succès de leurs décisions stratégiques, et aux diverses parties prenantes de mieux évaluer le risque qu elles prennent en les accompagnant. En l absence d une définition du risque global acceptable pour les PME, d une identification des facteurs qui le composent, d une étude précise du lien entre ce risque et les caractéristiques des PME (Pettit et Singer, 1985; St-Pierre et Fadil, 2011) et d une évaluation systématique des répercussions de l investissement en gestion des risques sur la création de valeur (Scimia, 2010), les partenaires des PME, incapables d évaluer le risque réel de ces entreprises, au capital souvent fermé, pourraient, en effet, continuer à augmenter leurs exigences. Celles-ci peuvent prendre la forme de conditions de financement disproportionnées fixées par les investisseurs potentiels, de garanties excessives exigées par les banques dans un contexte de rationnement du crédit, de prix plus faibles que les clients, incertains quant à la pérennité de ces entreprises, sont prêts à payer, ou encore d une prime de risque demandée par les employés recrutés (Pettit et Singer, 1985); autant d éléments de nature à accroître la vulnérabilité de ces organisations en limitant leurs possibilités de développement. La PME, aux ressources limitées, peut-elle construire une «capacité à identifier, prévenir et gérer les risques»? Si peu d études ont été consacrées à cette question (St-Pierre et Fadil, 2011; Gao et al., 2013), la littérature offre toutefois des pistes de réflexion intéressantes. En premier lieu, une approche multicritère du risque, dont l intérêt a été évoqué depuis longtemps en dehors du champ des PME (White, 1995), est aujourd hui recommandée par de nombreux chercheurs, que ce soit en finance entrepreneuriale (St-Pierre et Fadil, 2011; Carpentier et Suret, 2011), en gestion de production (Islam et Tedford, 2012), en stratégie ou en management (Thun et al., 2011; Gao et al., 2013). Une meilleure définition du risque global (St-Pierre et Fadil, 2011) ou total (Carpentier et Suret, 2011) acceptable, à laquelle les techniques traditionnelles d analyse du risque n ont pas encore permis d aboutir (Islam et Tedford, 2012), pourrait ainsi constituer une avancée significative. La conception du risque dans les PME doit être, en effet, multidimensionnelle, intégrant les risques financiers, opérationnels, technologiques et stratégiques inhérents à la pérennisation des activités ou à leur croissance (Wickham, 2008), ainsi que les risques propres au dirigeant. Sur ce dernier point, de nombreux débats ont eu lieu ces dernières années à propos de la faible aversion au risque des dirigeants de PME (Hongwei et Martin, 2004; Caggese, 2012; Dubard-Barbosa et al., 2007) ou de leur rôle, présumé passif, à l égard du risque (Hongwei et Martin, 2004). Les dirigeants sauraient ainsi privilégier les voies ayant abouti à un succès dans le passé et éviter les options à faible probabilité de réussite (Hongwei et Martin, 2004), ce qui les conduirait à être plus prudents et plus stratégiques face aux situations risquées et à faire des choix fondés sur leur expérience. De ce fait, la notion d attitude des dirigeants de PME face au risque devrait être pensée au regard non seulement des risques de perte financière, de perte de contrôle et de non-accomplissement des buts personnels (Hongwei et Martin, 2004; St-Pierre et Cadieux, 2011), mais aussi d une meilleure prise en compte de leurs capacités d apprentissage et de celles de leurs équipes. En second lieu, les travaux qui adoptent une perspective de capital social (Gao et al., 2013) ou ceux qui montrent la façon dont les organisations deviennent résilientes (Burnard et Bharma, 2011) pourraient constituer une base de réflexion fructueuse. L idée serait alors moins d aider les PME à absorber les risques avérés, ce qui semble être actuellement l approche dominante (Thun et al., 2011), que de favoriser leur identification et leur prévention. Il s agirait alors, plus précisément, d analyser les pratiques d affaires (Gao et al., 2013 ; Hopkins et Nightingale, 2006), les outils (Reboud et Mazzarol, 2006; Wickham, 2008), ou les comportements et attitudes que pourraient développer les PME pour atteindre cet objectif. 2

3 Les contributions des auteurs à ce numéro spécial consacré aux risques dans les PME pourront dès lors porter, de manière non exhaustive, sur les thèmes suivants : Les facteurs de risque dans les PME Quels sont les facteurs de risque dans les PME? Quels sont les effets des stratégies d expansion, d innovation ou d internationalisation sur le risque global dans les PME? Quels sont les effets des situations économiques ou de certaines contraintes réglementaires ou juridiques sur les risques encourus par les PME? L identification et l évaluation du risque d une PME Quels outils ou quelles méthodes pour mesurer le risque total ou global? En quoi les méthodes de gestion globale du risque mises au point pour les grands groupes peuvent-elles être utiles aux PME? Comment les transposer? Comment le profil des évaluateurs influence-t-il l identification et l évaluation des risques? Comment la taille et les effets de grossissement régnant en PME affectent-ils l'intensité des risques perçus? Comment les caractéristiques de l environnement (turbulence, complexité ) influencent-elles la perception du risque au sein de la PME? Le dirigeant et le risque Quels sont les facteurs qui fondent l attitude du dirigeant de PME face au risque? La perception du risque par un entrepreneur diffère-t-elle de celle d un non-entrepreneur? La présence d une équipe dirigeante contribue-t-elle à une attitude différente à l égard du risque dans la PME? La gestion managériale du risque Quels sont les outils et les pratiques managériales (mobilisation de ressources, apprentissage, résilience des organisations, gestion du surplus organisationnel ) de gestion des risques qui permettent d accroître la capacité de l entreprise à identifier, atténuer ou gérer le risque? Les liens entre la gestion du risque dans la PME et sa performance Comment mesurer la performance d une démarche de gestion du risque? La gestion du risque crée-t-elle de la valeur et, le cas échéant, quelle forme prend-elle? Invitation à soumettre des textes Échéancier : Envoi d une intention de soumettre un article (environ 500 mots) : 1 er octobre 2014 Dépôt des articles complets : 1 er mai 2015 Retour des évaluations et notification des décisions aux auteurs : 1 er septembre 2015 Dépôt des articles révisés : 1 er décembre 2015 Dépôt des versions finales : 1 er février

4 Soumission des textes Les intentions de soumettre un article devront être acheminées par courriel à avant le 1 er octobre Pour les auteurs dont l intention aura été retenue, il faudra soumettre les textes sur la nouvelle plateforme électronique revueinternationalepme.com avant le 1 er mai Il sera important d indiquer qu il s agit d un texte pour le numéro spécial. Références Les textes retenus seront publiés dans le numéro thématique de Revue internationale PME (vol. 29, 2016) BROCKHAUS, R.H. (1980). Risk taking propensity of entrepreneurs, Academy of Management Journal, 23(3), BURNARD, K. et BHAMRA, R. (2011). Organizational resilience: development of a conceptual framework for organizational responses, International Journal of Production Research, 49(18), BUSENITZ, L.W. (1999). Entrepreneurial risk and strategic decision making: it s a matter of perspective, The Journal of Applied Behavioral Science, 35(3), CAGGESE, A. (2012). Entrepreneurial risk, investment and innovation, Journal of Financial Economics, 106(2), CARPENTIER, C. et SURET, J-M (2011). Le coût du capital entrepreneurial, Revue Internationale PME, 24(3-4), DUBARD BARBOSA, S., GERHARDT, M.W. et KICKUL, R. (2007). The role of cognitive style and risk preference on entrepreneurial self-efficacy and entrepreneurial intentions, Journal of Leadership & Organizational Studies, 13(4), EVERETT, J. et WATSON, J. (1998). Small business failure and external risk factors, Small Business Economics, 11(4), GAO, S.S., SUNG, M.C. et ZHANG, J. (2013). Risk management capability building in SMEs: a social capital perspective, International Small Business Journal, 3(6), HONGWEI, X. et MARTIN, R. (2004). The myth of the risk-tolerant entrepreneur, Strategic Organization, 2(24), HOPKINS, M.M. et NIGHTINGALE, P. (2006). Strategic risk management using complementary assets: organizational capabilities and the commercialization of human genetic testing in the UK, Research Policy, 35(3), ISLAM, A. et TEDFORD, D. (2012). Risk determinants of small and medium-sized manufacturing enterprises (DMEs): an exploratory study in New Zealand, Journal of Industrial Engineering International, 8(12),

5 LU, J.W. et BEAMISHA, P.W. (2001). The internationalization and performance of SMEs, Strategic management journal, 22(6-7), MARCHESNAY, M. (2001). Les PME de terroir : entre «geo» et «clio» stratégies, Entreprises et histoire, 28(2001/2), MAZZAROL, T. et REBOUD, S. (2009). The strategy of small firms: strategic management and innovation in the small firm, Cheltenham, Edward Elgar Publishing. PENROSE, E. (1959). The theory of the growth of the firm, New York, Oxford University Press. PETTIT, R.R et SINGER, R.F. (1985). Small business finance: a research agenda, Financial Management, REBOUD, S. et MAZZAROL, T. (2006). Évaluation du risque lié à une innovation pour les PME : proposition d un outil, Revue internationale PME, 19(2), SCIMIA, D. (2010). Mitigating the cost of organizational behavior risk, Employee Relations Law, 36(2), SIMON, E. (2006). Innovation et spoliation : le client, un risque pour les jeunes entreprises innovantes, 8 e CIFEPME, octobre 2006, Haute école de gestion (HEG) Fribourg, Suisse. ST-PIERRE J., AUDET, J. et MATHIEU, C. (2003). Les nouveaux modèles d affaires des PME manufacturières : une étude exploratoire, Développement économique Canada. ST-PIERRE, J. et CADIEUX, L. (2011). La conception de la performance : quels liens avec le profil entrepreneurial des propriétaires dirigeants de PME, Revue de l Entrepreneuriat, 11(1), ST-PIERRE, J. et FADIL, N. (2011). La recherche en finance entrepreneuriale : critique sur l état actuel des connaissances et proposition d un nouveau cadre de réflexion, Revue internationale PME, 24(3-4), 2011, TERZIOVSKI, M. (2010). Innovation practice and its performance implications in small and medium enterprises (SMEs) in the manufacturing sector: a resource-based view, Strategic Management Journal, 31(8), THUN, J-H, DRÜCKE, M. et HOENIG, D. (2011). Managing uncertainty - an empirical analysis of supply chain risk management in small and medium-sized enterprises, International Journal of Production Research, 49(18), TORRÈS, O. et JULIEN, P.A. (2005). Specificity and denaturing of small business, International Small Business Journal, 23(4), WHITE, D. (1995). Application of systems thinking to risk management: a review of the literature, Management Decision, 33(10),

6 WICKHAM, P.A. (2008). What do strategists mean when they talk about risk?, Business Strategy Series, 9(4),

APPEL À COMMUNICATIONS COLLOQUE «RISQUES & PME» Université de Lyon - 1 er et 2 avril 2015

APPEL À COMMUNICATIONS COLLOQUE «RISQUES & PME» Université de Lyon - 1 er et 2 avril 2015 APPEL À COMMUNICATIONS COLLOQUE «RISQUES & PME» Université de Lyon - 1 er et 2 avril 2015 Confrontées à un environnement incertain en évolution rapide, en concurrence avec des organisations de taille plus

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS COLLOQUE «RISQUES & PME» Université de Lyon - 1 er et 2 avril 2015

APPEL À COMMUNICATIONS COLLOQUE «RISQUES & PME» Université de Lyon - 1 er et 2 avril 2015 APPEL À COMMUNICATIONS COLLOQUE «RISQUES & PME» Université de Lyon - 1 er et 2 avril 2015 Confrontées à un environnement incertain en évolution rapide, en concurrence avec des organisations de taille plus

Plus en détail

La croissance des entreprises : nouvel enjeu pour le management?

La croissance des entreprises : nouvel enjeu pour le management? APPEL À CONTRIBUTIONS REVUE INTERNATIONALE PME La croissance des entreprises : nouvel enjeu pour le management? Rédacteurs invités Karim Messeghem, Professeur, Université Montpellier 1 Didier Chabaud,

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie Courriel : Fonction : Professeur Associé Marc ROBERT Biographie Marc ROBERT, docteur en Economie, est professeur assistant au Groupe Sup de Co Montpellier Business School où il est responsable du département

Plus en détail

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Frank LASCK Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Frank Lasch, professeur en entrepreneuriat, a rejoint le Groupe Sup de Co Montpellier Business School en septembre 2003

Plus en détail

CRÉATION ET CROISSANCE DES JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES

CRÉATION ET CROISSANCE DES JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES 1 CRÉATION ET CROISSANCE DES JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES Cécile AYERBE Michel BERNASCONI L a création d entreprises innovantes a fait l objet d attention de la part des chercheurs du fait de la complexité

Plus en détail

Forum 1 ers contacts Concours 2010

Forum 1 ers contacts Concours 2010 LYON GENEVE SHANGHAI EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD Forum 1 ers contacts Concours 2010 Les facteurs de succès en création innovante M. COSTER Incubateur EMLYON G.COPIN Incubateur EMLYON www.em-lyon.com

Plus en détail

Frank Janssen, La croissance de l entreprise. Une obligation pour les PME?, Bruxelles, De Boeck, 2011, 152 p.

Frank Janssen, La croissance de l entreprise. Une obligation pour les PME?, Bruxelles, De Boeck, 2011, 152 p. Compte rendu Ouvrage recensé : Frank Janssen, La croissance de l entreprise. Une obligation pour les PME?, Bruxelles, De Boeck, 2011, 152 p. par Pierre-André Julien Revue internationale P.M.E. : économie

Plus en détail

Recherche auprès des mentors du Réseau M et analyse en dyade avec leur mentoré : Résumé des principaux résultats

Recherche auprès des mentors du Réseau M et analyse en dyade avec leur mentoré : Résumé des principaux résultats Recherche auprès des mentors du Réseau M et analyse en dyade avec leur mentoré : Résumé des principaux résultats Réalisé par Étienne St-Jean, Ph.D. Professeur en management, Université du Québec à Trois-Rivières

Plus en détail

2014-2015. Programme régional de formation

2014-2015. Programme régional de formation 2014-2015 Programme régional de formation L E C A D R E, U N G E S T I O N N A I R E D E P E R S O N N E S D A N S U N C O N T E X T E D E R É S E A U X D E S E R V I C E S À L A P O P U L A T I O N À

Plus en détail

Le management du travail

Le management du travail Le management du travail Un modèle de compréhension et d action!! Eléments de cadrage! Actions engagées par le réseau! Et du côtés de la formation des managers (FI et FC)? qui concerne l ensemble de la

Plus en détail

Situation des PME et perspectives de croissance en France

Situation des PME et perspectives de croissance en France Situation des PME et perspectives de croissance en France Résumé : - Les entreprises françaises ont su résister à la crise grâce à la consolidation de leur bilan au cours des années 2000 ; - Le maintien

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

Quelques réflexions introductives sur le rôle de la confiance dans le travail collaboratif

Quelques réflexions introductives sur le rôle de la confiance dans le travail collaboratif Quelques réflexions introductives sur le rôle de la confiance dans le travail collaboratif Laurent KARSENTY CRTD-CNAM (Paris) ErgoManagement (Toulouse) www.ergomanagement.fr Plan de la présentation 1.

Plus en détail

Annabelle JAOUEN. Courriel : a.jaouen@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Annabelle JAOUEN. Courriel : a.jaouen@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Annabelle JAOUEN Courriel : a.jaouen@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Annabelle JAOUEN, professeur associé en Entrepreneuriat au Groupe Sup de Co Montpellier Business School, détient

Plus en détail

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises Le rôle des TIC sur le degré d exportation des PME : une étude exploratoire Éditorial InfoPME est publié par le Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises (LaRePE) Institut de recherche

Plus en détail

Préface UN GUIDE À PLUSIEURS TITRES

Préface UN GUIDE À PLUSIEURS TITRES «Le taux d innovation a des chances d augmenter quand les changements du milieu rendent insatisfaisantes les procédures organisationnelles existantes.» Tel est l un des messages importants du prix Nobel

Plus en détail

Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin

Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin 1 ENQUETE ENTREPRISES ET TIC 2008 : TIC ET INNOVATION : LE CAS DES PME BRETONNES Virginie Lethiais, Télecom Bretagne, Marsouin Ces dix dernières années, la majorité des entreprises a massivement investi

Plus en détail

INPED INFO. N 1 Mars Année 2009. Bulletin bimestriel d information et de communication (Short version) Editorial. Editorial

INPED INFO. N 1 Mars Année 2009. Bulletin bimestriel d information et de communication (Short version) Editorial. Editorial Editorial Les axes stratégiques de la transformation de l INPED en Grande Ecole de Management International Editorial Les axes stratégiques de la transformation de l INPED en Grande Ecole de Management

Plus en détail

NEGOCIER AVEC UN FONDS

NEGOCIER AVEC UN FONDS REPRISE D ENTREPRISE NEGOCIER AVEC UN FONDS INTERVENANT : Laurent JULIENNE HEC ENTREPRENEURS 9 septembre 2014 A. LE MONTAGE FINANCIER Obligations convertibles A. LA STRUCTURE TYPE 1. Structure financière

Plus en détail

Le développement par fusionsacquisitions

Le développement par fusionsacquisitions Chapitre 1 Le développement par fusionsacquisitions Le développement par fusions-acquisitions s inscrit en général dans le champ de la croissance externe. Il est proposé de clarifier les différentes définitions

Plus en détail

CONFÉRENCE MANAGÉRIALE PAR EXCELLENCE. L'interface managériale par excellence

CONFÉRENCE MANAGÉRIALE PAR EXCELLENCE. L'interface managériale par excellence TITRE L INTERFACE DE LA CONFÉRENCE MANAGÉRIALE PAR EXCELLENCE Hugues Boisvert L. Sc. comm., HEC Montréal M. Page Sc. (Operations vierge Research), pour Stanford; insérer un graphique, un tableau ou une

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

Le pilotage des RisQues dans Le GRoupe 199

Le pilotage des RisQues dans Le GRoupe 199 Chapitre 5 LE PILOTAGE DES RISQUES DANS LE GROUPE Le changement et l incertitude sont les seuls éléments constants du monde actuel. Le nombre d événements susceptibles d affecter une entreprise et de la

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques»

TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Avant-propos Mode d emploi du guide TABLE DES MATIERES CDPME Tome 1 «Concepts, outils, problématiques» Chapitre 1 Les PME : Spécificités et problématiques liées au développement 1.1 Le monde méconnu des

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation. Matières enseignées. Intervient dans les programmes. Principaux diplômes

POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation. Matières enseignées. Intervient dans les programmes. Principaux diplômes POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation Matières enseignées Stratégie internationale Commerce international Entrepreneuriat international International marketing Ventes et négociation

Plus en détail

Biographie. Activités

Biographie. Activités Julien GRANATA Courriel : j.granata@supco-montpellier.fr Fonction : Professeur adjoint Biographie Julien GRANATA est professeur adjoint de stratégie et de gestion à Montpellier Business School. Il a reçu

Plus en détail

Gouvernance de la sécurité des systèmes d information

Gouvernance de la sécurité des systèmes d information Gouvernance de la sécurité des systèmes d information Hicham El Achgar, CISA, COBIT, ISO 27002, IS 27001 LA ITIL, ISO 20000, Cloud Computing ANSI Tunis, le 14 Fév 2013 2003 Acadys - all rights reserved

Plus en détail

1 Janvier. Gestion des risques et exportations des PME québécoises vers les pays asiatiques 1. Éditorial

1 Janvier. Gestion des risques et exportations des PME québécoises vers les pays asiatiques 1. Éditorial VOLUME 16 NUMÉRO 1 Janvier 201 6 Gestion des risques et exportations des PME québécoises vers les pays asiatiques 1 1- Les auteurs remercient la Chaire de recherche Banque nationale en gestion de l innovation

Plus en détail

Biographie. Activités

Biographie. Activités Véronique BESSIERE Courriel : veronique.bessiere@umontpellier.fr Fonction : Professeur des Universités Biographie Véronique Bessière est Professeur à l'université de Montpellier (IAE), où elle codirige

Plus en détail

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil

La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Conseil en investissement (fiduciary management) La sélection de gérants dans le contexte d un mandat de conseil Les besoins des clients institutionnels, et en particulier ceux des fonds de pension, sont

Plus en détail

L INNOVATION SOCIALE. Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011

L INNOVATION SOCIALE. Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011 L INNOVATION SOCIALE Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011 INTRODUCTION 3 INNOVATIONS 2005 : Risque de dépôt de bilan Réponse : Activité à 80 % industrielle activité à 80 % tertiaire Aujourd hui : Un des

Plus en détail

PARCOURS ACADEMIQUE FONCTIONS UNIVERSITAIRES EXPERIENCES D ENSEIGNEMENT

PARCOURS ACADEMIQUE FONCTIONS UNIVERSITAIRES EXPERIENCES D ENSEIGNEMENT Curriculum Vitae 1 WALEED OMRI (Ph.D.) Chercheur Postdoctoral Université de Montpellier LabEx Entreprendre Avenue Raymond Dugrand 34960 Montpellier Cedex 2 Mobile: (+ 33)7 61 80 66 95 E-mail : waleed.omri@univ-montp1.fr

Plus en détail

Créer son propre emploi Pourquoi? Pour qui? Et Comment? Par Alain Cadoret

Créer son propre emploi Pourquoi? Pour qui? Et Comment? Par Alain Cadoret Créer son propre emploi Pourquoi? Pour qui? Et Comment? Par Alain Cadoret Qui suis-je? ATTENTION! Référence :Profession entrepreneur : Gasse et d Amours. Avoir un potentiel d entrepreneur c est une chose,

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE

MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE MODÈLE POUR L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE GLOBALE D ENTREPRISE Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F.Adm.A., CMC Conseiller en gestion Direction de la gestion

Plus en détail

"High Performance Workplace Event: People mean business"

High Performance Workplace Event: People mean business "High Performance Workplace Event: People mean business" (Cette conférence a été organisée par la Présidence britannique de l'union européenne, avec le soutien de la Commission européenne) Londres, le

Plus en détail

Master in Economics and Business

Master in Economics and Business Master in Economics and Business Préambule Le département d Economie de Sciences Po se développe à l image d une école, il est structuré par une faculté disciplinaire permanente, un portefeuille de masters

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion de patrimoine. En choisissant

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 LES INSTRUMENTS FINANCIERS DE LA POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 La Commission européenne a adopté des propositions législatives concernant la politique de cohésion 2014-2020

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

IEMA-4. Appel à participation

IEMA-4. Appel à participation Appel à participation Les tendances, méthodes et outils de mise en place des cellules de veille et d intelligence économique Sensible aux nouveaux enjeux en matière de veille, d intelligence économique

Plus en détail

Partie 1 Évaluation de l idée et structuration du business model

Partie 1 Évaluation de l idée et structuration du business model Table des encadrés Préface Les auteurs L entrepreneuriat à EMLYON Business School Remerciements Introduction Enjeux de l entrepreneuriat Définition et dimensions de l entrepreneuriat Présentation de l

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

31/08/2015. Auditing. Comparative Management System. Economie Bancaire. Financial Analysis. Macro-économie Approfondie.

31/08/2015. Auditing. Comparative Management System. Economie Bancaire. Financial Analysis. Macro-économie Approfondie. 09/09/2015 08:30-10:30 Analyse Financière Auditing Comparative Management System Economie Bancaire Financial Analysis Macro-économie Approfondie Marketing Direct Méthodologie de Contrôle Accounting II

Plus en détail

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi enterprise social software Lecko CAS CLIENT Arnaud 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi! Activité Lecko

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT Titre du projet «Appui à la mise en œuvre de la stratégie

Plus en détail

OUTIL D AIDE À LA PLANIFICATION DE LA PÉRENNISATION DE PROJETS

OUTIL D AIDE À LA PLANIFICATION DE LA PÉRENNISATION DE PROJETS OUTIL D AIDE À LA PLANIFICATION DE LA PÉRENNISATION DE PROJETS Direction de la planification, de la performance, des connaissances et des ressources humaines réseau Octobre 2014 RÉDACTION Sylvie Cantin,

Plus en détail

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne Contexte Depuis plusieurs années, les institutions publiques doivent faire face à de nouveaux défis pour améliorer leurs

Plus en détail

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI

CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI CREATIVE WORK VALORISATION DE LA PI ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES REGION TOULOUSE MIDI-PYRENEES Julien DUFFAU, Expert-Comptable Les facteurs de croissance et de compétitivité de nos PME se déplacent aujourd

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

Comment mieux évaluer les risques industriels par la mesure du capital immatériel???

Comment mieux évaluer les risques industriels par la mesure du capital immatériel??? Comment mieux évaluer les risques industriels par la mesure du capital immatériel??? GENERALI : Un acteur engagé et responsable FFSA 26/01/2010 " Le secteur de l assurance est concerné par tous les sujets

Plus en détail

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015

ISO 14001: 2015. Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 ISO 14001: 2015 Livre blanc des révisions à la norme ISO sur les systèmes de gestion environnementale JUILLET 2015 4115, Rue Sherbrooke Est, Suite 310, Westmount QC H3Z 1K9 T 514.481.3401 / F 514.481.4679

Plus en détail

Marketing opérationnel

Marketing opérationnel Programme MASTER Les MAJEURES du Spring Semester 2011 Les étudiants accueillis en séjour d études à l ESC PAU choisissent un programme d études spécialisé. Chaque Majeure compte 210 heures de cours. Pôle

Plus en détail

Financer la transmission de votre entreprise

Financer la transmission de votre entreprise Financer la transmission de votre entreprise Laurent Genest Directeur principal, Transfert d entreprises Banque Nationale Claude Lafond Directeur principal, Investissements Caisse de dépôt et placement

Plus en détail

MiFID Markets in Financial Instruments Directive

MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Markets in Financial Instruments Directive MiFID Les principales dispositions de la directive Les objectifs de la Directive MiFID L objectif de l Union européenne en matière de services financiers

Plus en détail

Le Bureau de projet dans l entreprise. MGP7097 Gestion organisationnelle de projet Monique Aubry et Nathalie Drouin

Le Bureau de projet dans l entreprise. MGP7097 Gestion organisationnelle de projet Monique Aubry et Nathalie Drouin Gestion organisationnelle de projet Le Bureau de projet dans l entreprise Gestion organisationnelle de projet et Nathalie Drouin Objectifs Comprendre la variété des configurations des Bureaux de projet

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes?

Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? Les PME qui grandissent Qui sont-elles? Pourquoi sont-elles si performantes? KPMG ENTREPRISES - ÉTUDE 2008-1ères conclusions de l étude PME et croissance Conférence de presse Mardi 16 septembre 2008 Sommaire

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013)

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) (NOTE : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte.) TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL :

LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL : LES DECISIONS STRATEGIQUES ET ORGANISATIONNELLE A L INTERNATIONAL : ANALYSE CONCURRENTIELLE ET STRATEGIE MARKETING INTERNATIONAL : L entreprise a le choix entre 3 grands types de stratégie : La standardisation

Plus en détail

«L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT. Le partenaire de votre réussite

«L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT. Le partenaire de votre réussite «L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT F A I S O N S CONNAISSANCE > VOUS ÊTES Dirigeant d une petite ou moyenne entreprise Repreneur d une entreprise

Plus en détail

COMMENT MIEUX OUTILLER LES AVOCATS ET AVOCATES POUR QU ILS SOIENT PLUS INNOVANTS RENDEZ-VOUS AU POLLEV.COM/BARREAU POUR PARTICIPER À L ATELIER.

COMMENT MIEUX OUTILLER LES AVOCATS ET AVOCATES POUR QU ILS SOIENT PLUS INNOVANTS RENDEZ-VOUS AU POLLEV.COM/BARREAU POUR PARTICIPER À L ATELIER. COMMENT MIEUX OUTILLER LES AVOCATS ET AVOCATES POUR QU ILS SOIENT PLUS INNOVANTS RENDEZ-VOUS AU POLLEV.COM/BARREAU POUR PARTICIPER À L ATELIER. PAR TEXTO, AU NUMÉRO 37607 ET ÉCRIVEZ BARREAU COMME MESSAGE.

Plus en détail

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09. Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3 Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.2011 Présentation du livre Quelques constats 1. Le management international

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES Titre : POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES CODE : APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION RÉS. : CA-617-7747 10-12-2013 EN VIGUEUR : 10-12-2013 MODIFICATIONS : Note : Le texte que vous consultez est une

Plus en détail

Construire une équipe performante

Construire une équipe performante Petit-déjeuner des pme & startup Construire une équipe performante Esther Merino Arnedo Développement des ressources stratégiques, platinn Fribourg Centre Patronal, Paudex, le 26 avril 2013 Cycle de vie

Plus en détail

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises LES PME manufacturières sont-elles prêtes pour l ERP? Éditorial InfoPME est publié par le Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises (LaRePE) Institut de recherche sur les PME Université

Plus en détail

Ministère de la Sécurité publique

Ministère de la Sécurité publique 4 Ministère de la Sécurité publique 1 LA GESTION DES RISQUES : UNE DISCIPLINE QUI S IMPOSE La gestion des risques est aujourd hui utilisée dans de nombreux domaines où les risques représentent une préoccupation

Plus en détail

Sommaire. Introduction...

Sommaire. Introduction... Sommaire Introduction... XI 1 Historique du développement durable et de la responsabilité sociétale... 1 1 Quelle est la définition du concept de développement durable?... 3 2 Quels sont les principes

Plus en détail

ENQUETE RESPONSABLES FORMATIONS Quelles sont vos pratiques en 2013?

ENQUETE RESPONSABLES FORMATIONS Quelles sont vos pratiques en 2013? ENQUETE RESPONSABLES FORMATIONS ENQUETES Quelles RESPONSABLES sont vos pratiques FORMATIONS en 2013? Quelles sont vos pratiques en 2013? Enquête réalisée entre juin et septembre 2013 sur un échantillon

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

MERCREDI 14 OCTOBRE 2015 2 ATELIERS AU CHOIX DE 11H30 12H10

MERCREDI 14 OCTOBRE 2015 2 ATELIERS AU CHOIX DE 11H30 12H10 11H30 12H10 ATELIER N 1 Et si les maladies professionnelles n étaient pas une fatalité? Confrontées aux déclarations de maladies professionnelles réalisées par leurs salariés, bon nombre d'entreprises

Plus en détail

B) METHODOLOGIE ET HYPOTHESES

B) METHODOLOGIE ET HYPOTHESES B) METHODOLOGIE ET HYPOTHESES 1.1 Méthodologie Ce mémoire contient deux méthodologies différentes. La première correspond à la revue de la littérature et a pour objectif la documentation dans des sources

Plus en détail

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com Feel Well Work Well POUR MIEUX TRAVAILLER ensemble LE CAPITAL HUMAIN RESTE LA

Plus en détail

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique 2 ORIENTATIONS DE L'OCDE POUR LES POLITIQUES CONCERNANT LE CONTENU NUMÉRIQUE Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique Le contenu numérique est devenu un élément de plus

Plus en détail

Chronique Gouvernance et Économie Hugues Lacroix, CA, MBA, IAS.A LA GESTION DES RISQUES 1. DES EXEMPLES QUI FRAPPENT

Chronique Gouvernance et Économie Hugues Lacroix, CA, MBA, IAS.A LA GESTION DES RISQUES 1. DES EXEMPLES QUI FRAPPENT Chronique Gouvernance et Économie Hugues Lacroix, CA, MBA, IAS.A LA GESTION DES RISQUES 1. DES EXEMPLES QUI FRAPPENT Spécial catastrophe ou simple malheur! Ce ne sont pas les exemples d évènements inusités

Plus en détail

Cette étude est disponible sur le lien suivant : http://www.axa.com/fr/presse/etudes/etude-internationale-petites-moyennesentreprises

Cette étude est disponible sur le lien suivant : http://www.axa.com/fr/presse/etudes/etude-internationale-petites-moyennesentreprises communiqué de presse Paris, le 20 décembre 2011 Etude AXA sur les petites et moyennes entreprises en 2011: une évaluation des préoccupations qui touchent actuellement ces entreprises dans 10 pays. Au-delà

Plus en détail

École de comptabilité Faculté des sciences de l'administration Pavillon Palasis-Prince, office 3612 Université Laval Québec (Québec) G1K 7P4 CANADA

École de comptabilité Faculté des sciences de l'administration Pavillon Palasis-Prince, office 3612 Université Laval Québec (Québec) G1K 7P4 CANADA C URRICULUM V ITAE M A R C J O U R N E A U L T, C M A, M B A École de comptabilité Faculté des sciences de l'administration Pavillon Palasis-Prince, office 3612 Université Laval Québec (Québec) G1K 7P4

Plus en détail

Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle

Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle Ce document constitue la version officielle du programme à compter de juin 2015. Les étudiants sont soumis aux règlements

Plus en détail

Bachelor : Business Innovation, Management des Ressources Humaines

Bachelor : Business Innovation, Management des Ressources Humaines Bachelor : Business Innovation, Management des Ressources Humaines Présentation Level 6, BAC + 3, 60 crédits ECTS Le Cycle Bachelor en Business Innovation & Management est un cycle préparant à des responsabilités

Plus en détail

Josée St-Pierre, Ph.D. Directrice

Josée St-Pierre, Ph.D. Directrice Éditorial La mondialisation des marchés, la réduction de la durée de vie des produits et la compétition accrue entre petites et grandes organisations sont des facteurs qui incitent les entreprises à se

Plus en détail

Le développement managériale

Le développement managériale Le développement managériale Comment et pourquoi le manager est au centre du processus Le concept managériale: «Business & People Partner partner: Business partner : participer à l efficacité et à la qualité

Plus en détail

La structure du capital des entreprises marocaines côtées en bourse

La structure du capital des entreprises marocaines côtées en bourse LISTE DES THESES ENREGISTREES AU CEDOC Formation Doctorale : Sciences de gestion Sujet de thèse L analyse technique en tant qu outil d anticipation des crises boursières : Entre réalité et surréalisme

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

ITIL V3. Stratégie des services - Processus

ITIL V3. Stratégie des services - Processus ITIL V3 Stratégie des services - Processus Création : juillet 2011 Mise à jour : Juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

Régions, Performance, Gouvernance et création de valeur Regards croisés: Institutions, Entreprises et Université

Régions, Performance, Gouvernance et création de valeur Regards croisés: Institutions, Entreprises et Université Régions, Performance, Gouvernance et création de valeur Regards croisés: Institutions, Entreprises et Université APPEL A COMMUNICATIONS Le 2ème colloque International de la Recherche en Sciences de Gestion

Plus en détail

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés:

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés: Canada Basketball Politique de gestion des risques Préambule À titre d organisme sportif national de régie du basketball au Canada, Canada Basketball reconnaît que des risques existent dans toutes les

Plus en détail

INFORM GESTION DES PORTEFEUILLES D ACTIONS CHEZ SWISSCA (DEUXIÈME PARTIE)

INFORM GESTION DES PORTEFEUILLES D ACTIONS CHEZ SWISSCA (DEUXIÈME PARTIE) 2 2004 INFORM INFORMATIONS FINANCIÈRES ESSENTIELLES POUR LES CAISSES DE PENSION GESTION DES PORTEFEUILLES D ACTIONS CHEZ SWISSCA (DEUXIÈME PARTIE) Dans la gestion de portefeuilles en actions, Swissca mise

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales

Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales EIFR Risques opérationnels Enjeux structurels et défis à venir Paris, 5 novembre 2014 Les priorités de l ACPR L évolution des règles internationales Philippe BILLARD Chef du service des affaires internationales

Plus en détail

La Région de Manchester

La Région de Manchester Zoom Région La Région de Manchester Sylvie Morton, Business Development Manager, Manchester s Investment and Development Agency (MIDAS) Le succès croissant qu a connu la région Manchester au cours de ces

Plus en détail

PLAN DE COURS MBA-8418A-19. Gestion des ressources humaines

PLAN DE COURS MBA-8418A-19. Gestion des ressources humaines Département d organisation et ressources humaines École des sciences de la gestion Université du Québec à Montréal «Créer de la valeur exige audace et engagement» PLAN DE COURS MBA-8418A-19 Gestion des

Plus en détail