Gestion des risques : Une nouvelle capacité stratégique à développer par les PME?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestion des risques : Une nouvelle capacité stratégique à développer par les PME?"

Transcription

1 APPEL À CONTRIBUTIONS REVUE INTERNATIONALE PME Gestion des risques : Une nouvelle capacité stratégique à développer par les PME? Rédactrices invitées Sophie Reboud, Professeure, Groupe ESC Dijon Bourgogne Martine Séville, Professeure, Coactis Université Lumière Lyon2 Les PME 1 sont confrontées à la nécessité de modifier rapidement et fréquemment leurs façons de travailler et leurs modèles d affaires pour s adapter à un environnement incertain, en évolution permanente (St-Pierre et al., 2003). Elles doivent continuer à proposer à la fois une offre différenciée, pour se distinguer d une concurrence évoluant très vite, composée d organisations de plus grande taille et mieux dotées, et des prix compétitifs, en rationalisant leurs coûts par une utilisation continue de leurs capacités de production (Marchesnay, 2001). Dès lors, les PME font face à des risques accrus, de nature diverse. La probabilité d incidents est, en effet, élevée (Thun et al., 2011; Islam et Tedford, 2012) dans ces entreprises «mises sous tension». Tout événement susceptible d interrompre leur fonctionnement (absentéisme, pannes de machines ) et toute anticipation mal évaluée (réticence du client, variation du prix des matières premières ) peuvent être à l origine de risques de perte de performance opérationnelle voire de risques humains (Everett et Watson, 1998; Thun et al., 2011; Islam et Tedford, 2012) ou industriels. En outre, dans ce contexte de turbulence et de complexité croissantes, les stratégies d expansion (Penrose, 1959), d innovation (Simon, 2006; Mazzarol et Reboud, 2009; Terziovski, 2010) ou encore d internationalisation des PME (Lu et Beamish, 2001) sont considérées comme particulièrement risquées. La forte incertitude qui pèse sur leurs résultats, les nombreux ajustements organisationnels et opérationnels qu elles requièrent (Penrose, 1959) et le comportement qualifié parfois de «téméraire», des dirigeants qui les initient, réputés avoir une faible aversion pour le risque ou une manière singulière de l'évaluer (Brockhaus, 1980 ; Busenitz, 1999), sont constitutifs de risques «stratégiques» préoccupants pour des organisations dont la petite taille ne leur laisse que de faibles marges de manœuvre en cas d échec ou de difficultés dans le déploiement de leurs stratégies (Torrès et Julien, 2005). Il convient donc désormais d imaginer des voies permettant à la fois aux dirigeants de PME d identifier, prévenir et atténuer les risques pour préserver la pérennité de leur organisation et 1 La définition retenue est celle de l'union européenne : moins de 250 salariés, un chiffre d'affaires annuel de moins de 50 M, un total de bilan de moins de 43 M, pas de présence d'une autre entreprise de plus de 25 % dans son capital. 1

2 assurer le succès de leurs décisions stratégiques, et aux diverses parties prenantes de mieux évaluer le risque qu elles prennent en les accompagnant. En l absence d une définition du risque global acceptable pour les PME, d une identification des facteurs qui le composent, d une étude précise du lien entre ce risque et les caractéristiques des PME (Pettit et Singer, 1985; St-Pierre et Fadil, 2011) et d une évaluation systématique des répercussions de l investissement en gestion des risques sur la création de valeur (Scimia, 2010), les partenaires des PME, incapables d évaluer le risque réel de ces entreprises, au capital souvent fermé, pourraient, en effet, continuer à augmenter leurs exigences. Celles-ci peuvent prendre la forme de conditions de financement disproportionnées fixées par les investisseurs potentiels, de garanties excessives exigées par les banques dans un contexte de rationnement du crédit, de prix plus faibles que les clients, incertains quant à la pérennité de ces entreprises, sont prêts à payer, ou encore d une prime de risque demandée par les employés recrutés (Pettit et Singer, 1985); autant d éléments de nature à accroître la vulnérabilité de ces organisations en limitant leurs possibilités de développement. La PME, aux ressources limitées, peut-elle construire une «capacité à identifier, prévenir et gérer les risques»? Si peu d études ont été consacrées à cette question (St-Pierre et Fadil, 2011; Gao et al., 2013), la littérature offre toutefois des pistes de réflexion intéressantes. En premier lieu, une approche multicritère du risque, dont l intérêt a été évoqué depuis longtemps en dehors du champ des PME (White, 1995), est aujourd hui recommandée par de nombreux chercheurs, que ce soit en finance entrepreneuriale (St-Pierre et Fadil, 2011; Carpentier et Suret, 2011), en gestion de production (Islam et Tedford, 2012), en stratégie ou en management (Thun et al., 2011; Gao et al., 2013). Une meilleure définition du risque global (St-Pierre et Fadil, 2011) ou total (Carpentier et Suret, 2011) acceptable, à laquelle les techniques traditionnelles d analyse du risque n ont pas encore permis d aboutir (Islam et Tedford, 2012), pourrait ainsi constituer une avancée significative. La conception du risque dans les PME doit être, en effet, multidimensionnelle, intégrant les risques financiers, opérationnels, technologiques et stratégiques inhérents à la pérennisation des activités ou à leur croissance (Wickham, 2008), ainsi que les risques propres au dirigeant. Sur ce dernier point, de nombreux débats ont eu lieu ces dernières années à propos de la faible aversion au risque des dirigeants de PME (Hongwei et Martin, 2004; Caggese, 2012; Dubard-Barbosa et al., 2007) ou de leur rôle, présumé passif, à l égard du risque (Hongwei et Martin, 2004). Les dirigeants sauraient ainsi privilégier les voies ayant abouti à un succès dans le passé et éviter les options à faible probabilité de réussite (Hongwei et Martin, 2004), ce qui les conduirait à être plus prudents et plus stratégiques face aux situations risquées et à faire des choix fondés sur leur expérience. De ce fait, la notion d attitude des dirigeants de PME face au risque devrait être pensée au regard non seulement des risques de perte financière, de perte de contrôle et de non-accomplissement des buts personnels (Hongwei et Martin, 2004; St-Pierre et Cadieux, 2011), mais aussi d une meilleure prise en compte de leurs capacités d apprentissage et de celles de leurs équipes. En second lieu, les travaux qui adoptent une perspective de capital social (Gao et al., 2013) ou ceux qui montrent la façon dont les organisations deviennent résilientes (Burnard et Bharma, 2011) pourraient constituer une base de réflexion fructueuse. L idée serait alors moins d aider les PME à absorber les risques avérés, ce qui semble être actuellement l approche dominante (Thun et al., 2011), que de favoriser leur identification et leur prévention. Il s agirait alors, plus précisément, d analyser les pratiques d affaires (Gao et al., 2013 ; Hopkins et Nightingale, 2006), les outils (Reboud et Mazzarol, 2006; Wickham, 2008), ou les comportements et attitudes que pourraient développer les PME pour atteindre cet objectif. 2

3 Les contributions des auteurs à ce numéro spécial consacré aux risques dans les PME pourront dès lors porter, de manière non exhaustive, sur les thèmes suivants : Les facteurs de risque dans les PME Quels sont les facteurs de risque dans les PME? Quels sont les effets des stratégies d expansion, d innovation ou d internationalisation sur le risque global dans les PME? Quels sont les effets des situations économiques ou de certaines contraintes réglementaires ou juridiques sur les risques encourus par les PME? L identification et l évaluation du risque d une PME Quels outils ou quelles méthodes pour mesurer le risque total ou global? En quoi les méthodes de gestion globale du risque mises au point pour les grands groupes peuvent-elles être utiles aux PME? Comment les transposer? Comment le profil des évaluateurs influence-t-il l identification et l évaluation des risques? Comment la taille et les effets de grossissement régnant en PME affectent-ils l'intensité des risques perçus? Comment les caractéristiques de l environnement (turbulence, complexité ) influencent-elles la perception du risque au sein de la PME? Le dirigeant et le risque Quels sont les facteurs qui fondent l attitude du dirigeant de PME face au risque? La perception du risque par un entrepreneur diffère-t-elle de celle d un non-entrepreneur? La présence d une équipe dirigeante contribue-t-elle à une attitude différente à l égard du risque dans la PME? La gestion managériale du risque Quels sont les outils et les pratiques managériales (mobilisation de ressources, apprentissage, résilience des organisations, gestion du surplus organisationnel ) de gestion des risques qui permettent d accroître la capacité de l entreprise à identifier, atténuer ou gérer le risque? Les liens entre la gestion du risque dans la PME et sa performance Comment mesurer la performance d une démarche de gestion du risque? La gestion du risque crée-t-elle de la valeur et, le cas échéant, quelle forme prend-elle? Invitation à soumettre des textes Échéancier : Envoi d une intention de soumettre un article (environ 500 mots) : 1 er octobre 2014 Dépôt des articles complets : 1 er mai 2015 Retour des évaluations et notification des décisions aux auteurs : 1 er septembre 2015 Dépôt des articles révisés : 1 er décembre 2015 Dépôt des versions finales : 1 er février

4 Soumission des textes Les intentions de soumettre un article devront être acheminées par courriel à avant le 1 er octobre Pour les auteurs dont l intention aura été retenue, il faudra soumettre les textes sur la nouvelle plateforme électronique revueinternationalepme.com avant le 1 er mai Il sera important d indiquer qu il s agit d un texte pour le numéro spécial. Références Les textes retenus seront publiés dans le numéro thématique de Revue internationale PME (vol. 29, 2016) BROCKHAUS, R.H. (1980). Risk taking propensity of entrepreneurs, Academy of Management Journal, 23(3), BURNARD, K. et BHAMRA, R. (2011). Organizational resilience: development of a conceptual framework for organizational responses, International Journal of Production Research, 49(18), BUSENITZ, L.W. (1999). Entrepreneurial risk and strategic decision making: it s a matter of perspective, The Journal of Applied Behavioral Science, 35(3), CAGGESE, A. (2012). Entrepreneurial risk, investment and innovation, Journal of Financial Economics, 106(2), CARPENTIER, C. et SURET, J-M (2011). Le coût du capital entrepreneurial, Revue Internationale PME, 24(3-4), DUBARD BARBOSA, S., GERHARDT, M.W. et KICKUL, R. (2007). The role of cognitive style and risk preference on entrepreneurial self-efficacy and entrepreneurial intentions, Journal of Leadership & Organizational Studies, 13(4), EVERETT, J. et WATSON, J. (1998). Small business failure and external risk factors, Small Business Economics, 11(4), GAO, S.S., SUNG, M.C. et ZHANG, J. (2013). Risk management capability building in SMEs: a social capital perspective, International Small Business Journal, 3(6), HONGWEI, X. et MARTIN, R. (2004). The myth of the risk-tolerant entrepreneur, Strategic Organization, 2(24), HOPKINS, M.M. et NIGHTINGALE, P. (2006). Strategic risk management using complementary assets: organizational capabilities and the commercialization of human genetic testing in the UK, Research Policy, 35(3), ISLAM, A. et TEDFORD, D. (2012). Risk determinants of small and medium-sized manufacturing enterprises (DMEs): an exploratory study in New Zealand, Journal of Industrial Engineering International, 8(12),

5 LU, J.W. et BEAMISHA, P.W. (2001). The internationalization and performance of SMEs, Strategic management journal, 22(6-7), MARCHESNAY, M. (2001). Les PME de terroir : entre «geo» et «clio» stratégies, Entreprises et histoire, 28(2001/2), MAZZAROL, T. et REBOUD, S. (2009). The strategy of small firms: strategic management and innovation in the small firm, Cheltenham, Edward Elgar Publishing. PENROSE, E. (1959). The theory of the growth of the firm, New York, Oxford University Press. PETTIT, R.R et SINGER, R.F. (1985). Small business finance: a research agenda, Financial Management, REBOUD, S. et MAZZAROL, T. (2006). Évaluation du risque lié à une innovation pour les PME : proposition d un outil, Revue internationale PME, 19(2), SCIMIA, D. (2010). Mitigating the cost of organizational behavior risk, Employee Relations Law, 36(2), SIMON, E. (2006). Innovation et spoliation : le client, un risque pour les jeunes entreprises innovantes, 8 e CIFEPME, octobre 2006, Haute école de gestion (HEG) Fribourg, Suisse. ST-PIERRE J., AUDET, J. et MATHIEU, C. (2003). Les nouveaux modèles d affaires des PME manufacturières : une étude exploratoire, Développement économique Canada. ST-PIERRE, J. et CADIEUX, L. (2011). La conception de la performance : quels liens avec le profil entrepreneurial des propriétaires dirigeants de PME, Revue de l Entrepreneuriat, 11(1), ST-PIERRE, J. et FADIL, N. (2011). La recherche en finance entrepreneuriale : critique sur l état actuel des connaissances et proposition d un nouveau cadre de réflexion, Revue internationale PME, 24(3-4), 2011, TERZIOVSKI, M. (2010). Innovation practice and its performance implications in small and medium enterprises (SMEs) in the manufacturing sector: a resource-based view, Strategic Management Journal, 31(8), THUN, J-H, DRÜCKE, M. et HOENIG, D. (2011). Managing uncertainty - an empirical analysis of supply chain risk management in small and medium-sized enterprises, International Journal of Production Research, 49(18), TORRÈS, O. et JULIEN, P.A. (2005). Specificity and denaturing of small business, International Small Business Journal, 23(4), WHITE, D. (1995). Application of systems thinking to risk management: a review of the literature, Management Decision, 33(10),

6 WICKHAM, P.A. (2008). What do strategists mean when they talk about risk?, Business Strategy Series, 9(4),

La croissance des entreprises : nouvel enjeu pour le management?

La croissance des entreprises : nouvel enjeu pour le management? APPEL À CONTRIBUTIONS REVUE INTERNATIONALE PME La croissance des entreprises : nouvel enjeu pour le management? Rédacteurs invités Karim Messeghem, Professeur, Université Montpellier 1 Didier Chabaud,

Plus en détail

Frank Janssen, La croissance de l entreprise. Une obligation pour les PME?, Bruxelles, De Boeck, 2011, 152 p.

Frank Janssen, La croissance de l entreprise. Une obligation pour les PME?, Bruxelles, De Boeck, 2011, 152 p. Compte rendu Ouvrage recensé : Frank Janssen, La croissance de l entreprise. Une obligation pour les PME?, Bruxelles, De Boeck, 2011, 152 p. par Pierre-André Julien Revue internationale P.M.E. : économie

Plus en détail

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie Courriel : Fonction : Professeur Associé Marc ROBERT Biographie Marc ROBERT, docteur en Economie, est professeur assistant au Groupe Sup de Co Montpellier Business School où il est responsable du département

Plus en détail

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Frank LASCK Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Frank Lasch, professeur en entrepreneuriat, a rejoint le Groupe Sup de Co Montpellier Business School en septembre 2003

Plus en détail

Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle

Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle Ce document constitue la version officielle du programme à compter de juin 2015. Les étudiants sont soumis aux règlements

Plus en détail

Liens entre communication. environnementale et performance. d entreprise : l implication des doctorants HEC

Liens entre communication. environnementale et performance. d entreprise : l implication des doctorants HEC Liens entre communication environnementale et performance d entreprise : l implication des doctorants HEC Plusieurs doctorants travaillent sur les thématiques reliées à la Chaire. Rodolophe Durand supervise

Plus en détail

31/08/2015. Auditing. Comparative Management System. Economie Bancaire. Financial Analysis. Macro-économie Approfondie.

31/08/2015. Auditing. Comparative Management System. Economie Bancaire. Financial Analysis. Macro-économie Approfondie. 09/09/2015 08:30-10:30 Analyse Financière Auditing Comparative Management System Economie Bancaire Financial Analysis Macro-économie Approfondie Marketing Direct Méthodologie de Contrôle Accounting II

Plus en détail

La stratégie des PME influence-t-elle leur adoption des outils ERP? Une analyse empirique

La stratégie des PME influence-t-elle leur adoption des outils ERP? Une analyse empirique La stratégie des PME influence-t-elle leur adoption des outils ERP? Une analyse empirique Résumé : L offre de logiciels intégrés auprès des petites entreprises s accroit. Cependant, l acquisition d un

Plus en détail

ESC Programme CORE COURSES (Master level) 2011/2012

ESC Programme CORE COURSES (Master level) 2011/2012 CORE COURSES (Master level) 2011/2012 Language (F : French - E : English) Semester (1 : Fall - 2 : Spring) M-ESC-4-06-99-10-E M-ESC-4-06-99-10-F M-ESC-4-05-99-05-F M-ESC-4-05-99-05-E M-ESC-4-02-99-03-E

Plus en détail

Master in Economics and Business

Master in Economics and Business Master in Economics and Business Préambule Le département d Economie de Sciences Po se développe à l image d une école, il est structuré par une faculté disciplinaire permanente, un portefeuille de masters

Plus en détail

Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences

Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences PUSG, UFR 413 35, avenue Abadie 33072 Bordeaux Cedex celine.barredy@u-bordeaux4.fr TEL +33(0)685431233 Education 2005: PhD in Management Sciences

Plus en détail

POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation. Matières enseignées. Intervient dans les programmes. Principaux diplômes

POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation. Matières enseignées. Intervient dans les programmes. Principaux diplômes POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation Matières enseignées Stratégie internationale Commerce international Entrepreneuriat international International marketing Ventes et négociation

Plus en détail

Quelques réflexions introductives sur le rôle de la confiance dans le travail collaboratif

Quelques réflexions introductives sur le rôle de la confiance dans le travail collaboratif Quelques réflexions introductives sur le rôle de la confiance dans le travail collaboratif Laurent KARSENTY CRTD-CNAM (Paris) ErgoManagement (Toulouse) www.ergomanagement.fr Plan de la présentation 1.

Plus en détail

De nouveaux modèles de GRH?

De nouveaux modèles de GRH? 26 ème congrès AGRH à Montpellier du 4 au 6 novembre 2015 De nouveaux modèles de GRH? Ce monde qui change et l importance des mutations sans précédent auxquelles nous sommes confrontées : mondialisation,

Plus en détail

Calin GURAU. Courriel : c.gurau@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Calin GURAU. Courriel : c.gurau@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Calin GURAU Courriel : c.gurau@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Călin Gurau, professeur agrégé de marketing, a commencé à travailler au sein du Groupe Sup de Co Montpellier Business

Plus en détail

Prof. PhD Mathias J. Rossi

Prof. PhD Mathias J. Rossi Prof. PhD Mathias J. Rossi Contact Professor, PhD Firstname Mathias Jacques Family Name Rossi Adresse School of Business Administration Fribourg Ch. du Musée 4 City 1700 Fribourg Country Switzerland Phone

Plus en détail

FICHE DE PROJET DE THESE

FICHE DE PROJET DE THESE 1. Sujet : Titre de la thèse : Management de la coopétition et PME FICHE DE PROJET DE THESE Année d inscription : 2015 Mots clés : Coopétition, tensions, management, PME. 2. Encadrement Statut Nom, prénom

Plus en détail

BACHELOR'S DEGREE IN ECONOMICS AND MANAGEMENT

BACHELOR'S DEGREE IN ECONOMICS AND MANAGEMENT BACHELOR'S DEGREE IN ECONOMICS AND MANAGEMENT ECTS CM TD Volume horaire Semester 1 30 161 109 288 UE1 Economics 9 48 32 80 Microeconomics 1: Central/Essential/Major Principles 24 16 40 Macroeconomics 1:

Plus en détail

1 Les parcours proposés : Ce sont des filières de spécialisation proposées par les enseignants. Ils constituent un guide dans le choix des cours.

1 Les parcours proposés : Ce sont des filières de spécialisation proposées par les enseignants. Ils constituent un guide dans le choix des cours. 1 Les parcours proposés : Ce sont des filières de spécialisation proposées par les enseignants. Ils constituent un guide dans le choix des cours. PARCOURS MARKETING A TROIS PARCOURS SPECIALISES PAR FONCTIONS

Plus en détail

Classement des revues scientifiques en sciences de gestion

Classement des revues scientifiques en sciences de gestion Collège scientifique de la Classement des revues scientifiques en sciences de gestion édition JUIN 2013 Le collège scientifique réunit les associations scientifiques de gestion suivantes : 2 sommaire Préambule...5

Plus en détail

Biographie. Activités

Biographie. Activités Frédéric LE ROY Courriel : frederic.le_roy@umontpellier.fr Fonction : Professeur Biographie Frédéric LE ROY est professeur à l Université Montpellier et au sein du Groupe Sup de Co Montpellier. Il est

Plus en détail

Anne-Sophie FERNANDEZ

Anne-Sophie FERNANDEZ Anne-Sophie FERNANDEZ Courriel : Anne-sophie.fernandez@umontpellier.fr Fonction : Maître de conférences Biographie Anne-Sophie FERNANDEZ est Maître de Conférences au sein de l Université de Montpellier.

Plus en détail

UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL :

UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL : Management international APPEL A CONTRIBUTION Printemps 2014 UNE APPROCHE PLURIDISCIPLINAIRE DU CAPITAL IMMATERIEL : VERS DE NOUVELLES PERSPECTIVES? Rédacteurs en chef invités : Corinne Bessieux-Ollier,

Plus en détail

L internationalisation des PME : Pour une relecture en termes de ressources et compétences.

L internationalisation des PME : Pour une relecture en termes de ressources et compétences. L internationalisation des PME : Pour une relecture en termes de ressources et compétences. Soulaimane LAGHZAOUI GREFI Université Paul Cézanne, Aix-Marseille III 1 Introduction L intérêt suscité par les

Plus en détail

Gilles Morin MBA Expert BPM, instructeur certifié et associé BPTrends Associates Architecte d affaires et agent de transformation

Gilles Morin MBA Expert BPM, instructeur certifié et associé BPTrends Associates Architecte d affaires et agent de transformation Gilles Morin MBA Expert BPM, instructeur certifié et associé BPTrends Associates Architecte d affaires et agent de transformation Cell: (418) 571-9999 gilles@bpmp.ca http://ca.linkedin.com/in/gillesmorin/

Plus en détail

Management Technologique & Stratégique (MTS)

Management Technologique & Stratégique (MTS) Département de Formation & de Recherche (DFR) Management Technologique & Stratégique (MTS) Spécialisations (2A 2011-2012) Séverine LE LOARNE, Responsable Adjointe du DFR Professeur en Management de l innovation

Plus en détail

Christophe REVELLI Associate Professor Kedge Business School christophe.revelli@kedgebs.com PROFESSIONAL +33 491 827 896

Christophe REVELLI Associate Professor Kedge Business School christophe.revelli@kedgebs.com PROFESSIONAL +33 491 827 896 Christophe REVELLI Associate Professor Kedge Business School christophe.revelli@kedgebs.com PROFESSIONAL +33 491 827 896 EDUCATION 2011 Qualification aux fonctions de Maître de Conférences en Sciences

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Ines Gabarret. ines.gabarret@gmail.com ines.gabarret@edcparis.edu

CURRICULUM VITAE. Ines Gabarret. ines.gabarret@gmail.com ines.gabarret@edcparis.edu CURRICULUM VITAE Ines Gabarret ines.gabarret@gmail.com ines.gabarret@edcparis.edu EDUCATION 2009 University of Montpellier, Montpellier, France PhD Entrepreneurship 2003 University of CEMA (UCEMA), Buenos

Plus en détail

numéro 244 octobre 2014

numéro 244 octobre 2014 numéro 244 octobre 2014 SOMMAIRE 7 Ont contribué à ce numéro 11 Le choix d une stratégie RSE. Quelles variables privilégier selon les contextes? Jean Biwolé Fouda 33 Influence sociale et attitude à l égard

Plus en détail

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises LES PME manufacturières sont-elles prêtes pour l ERP? Éditorial InfoPME est publié par le Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises (LaRePE) Institut de recherche sur les PME Université

Plus en détail

A / BIOGRAPHY. 2005-2009 : Doctorat en Sciences Economiques et de Gestion (Ph.D.), Louvain School of Management Université catholique de Louvain

A / BIOGRAPHY. 2005-2009 : Doctorat en Sciences Economiques et de Gestion (Ph.D.), Louvain School of Management Université catholique de Louvain Albert B.R. LWANGO, PhD. Finance, Innovation and Entrepreneurship Groupe ESC Troyes Contact address : 217 avenue Pierre Brossolette BP 710 10002 Troyes cedex - France Phone : +33(0)3 25 71 22 79 Mail :

Plus en détail

PROFILS METIERS (Semestre 9)

PROFILS METIERS (Semestre 9) ENSEIGNEMENTS ACADEMIQUES DU DEPARTEMENT Management et Entrepreneuriat (2014-2015) PROFILS METIERS (Semestre 9) Ancré au cœur des connaissances transversales en sciences de gestion issues des deux premières

Plus en détail

MEMOIRE POUR UNE HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES

MEMOIRE POUR UNE HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES UNIVERSITE DE BOURGOGNE MEMOIRE POUR UNE HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES Discipline : Sciences de Gestion Matière : Finance Candidate : Aurélie SANNAJUST Fonction : Maître de Conférences à l Université

Plus en détail

LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME)

LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME) LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME) Latifa ECHIHABI (Directeur Général, ANPME, 10, rue Ghandi, BP : 211, Rabat,

Plus en détail

La transformation du travail au quotidien suite à l implantation d un nouveau logiciel de gestion

La transformation du travail au quotidien suite à l implantation d un nouveau logiciel de gestion La transformation du travail au quotidien suite à l implantation d un nouveau logiciel de gestion Pierre-Sébastien Fournier Sylvie Montreuil Maude Villeneuve Jean-Pierre Brun Un facteur de risque Intensification

Plus en détail

Viser une démarche de recherche organisée

Viser une démarche de recherche organisée Etat de l art sur les travaux portant sur les audits en Management des connaissances Ecole Centrale Paris Le 2 décembre 2009 Audit KM - Rapport intermédaire d'avancement 1 Viser une démarche de recherche

Plus en détail

Freddy Huet. Adresse professionnelle : Adresse personnelle :

Freddy Huet. Adresse professionnelle : Adresse personnelle : Maître de conférences à l université de la Réunion Membre du CEMOI (université de la Réunion) Chercheur associé à la chaire EPPP (IAE de Paris) Né le 04 janvier 1979 Nationalité Française Adresse professionnelle

Plus en détail

Pascal Forget 2310, Avenue Notre-Dame Québec, (Québec) Canada, G2E 3G5 Tél. (418) 380-8767 Fax (418) 656-7415 pascal.forget@cirrelt.

Pascal Forget 2310, Avenue Notre-Dame Québec, (Québec) Canada, G2E 3G5 Tél. (418) 380-8767 Fax (418) 656-7415 pascal.forget@cirrelt. Pascal Forget 2310, Avenue Notre-Dame Québec, (Québec) Canada, G2E 3G5 Tél. (418) 380-8767 Fax (418) 656-7415 pascal.forget@cirrelt.ca FORMATION Doctorat, génie mécanique Université Laval, Québec, Canada

Plus en détail

2. Les conseils sur la convenance ne suffisent pas

2. Les conseils sur la convenance ne suffisent pas Le 15 juin 2015 Leslie Rose Avocate-conseil principale, Financement des sociétés British Columbia Security Commission C.P. 10142, Pacific Centre 701, rue West Georgia Vancouver, Colombie-Britannique V7Y

Plus en détail

D Expert en Finance et Investissements

D Expert en Finance et Investissements MODULES FINAL D Expert en Finance et Investissements Copyright 2014, AZEK AZEK, Feldstrasse 80, 8180 Bülach, T +41 44 872 35 35, F +41 44 872 35 32, info@azek.ch, www.azek.ch Table des matières 1. Modules

Plus en détail

Proposition de sujets de mémoire

Proposition de sujets de mémoire Proposition de sujets de mémoire UNITE : STOR Professeur : Regis Coeurderoy regis.coeurderoy@uclouvain.be Assistants : Marine FALIZE, Christian GNEKPE, Tanguy DE JAEGERE Modalités de prise de contact recommandées:

Plus en détail

Les stratégies de développement adoptées par les PME internationales. Le cas de PME méditerranéennes.

Les stratégies de développement adoptées par les PME internationales. Le cas de PME méditerranéennes. Les stratégies de développement adoptées par les PME internationales. Le cas de PME méditerranéennes. Serge AMABILE Chercheur au GERGAM Maître de Conférences - Habilité à diriger les recherches Université

Plus en détail

Y. S. Links Business Consulting

Y. S. Links Business Consulting Y. S. Links Business Consulting Janvier 2012 Your Smart Link for Entry and Growth in Asia Y.S.Links est un cabinet de conseil qui propose à ses clients onestop services consulting, depuis la planification

Plus en détail

MAÎTRISE ÈS SCIENCES EN GESTION. MICROPROGRAMMES Exploitation de données en intelligence d affaires Analytique d affaires - Énergie 2014 ANNUAIRE

MAÎTRISE ÈS SCIENCES EN GESTION. MICROPROGRAMMES Exploitation de données en intelligence d affaires Analytique d affaires - Énergie 2014 ANNUAIRE MAÎTRISE ÈS SCIENCES EN GESTION MICROPROGRAMMES Exploitation de données en intelligence d affaires Analytique d affaires - Énergie 2014 2015 ANNUAIRE Dépôt légal IMPORTANT En complément de cet annuaire,

Plus en détail

Révision du «Cadre conceptuel» de l IASB : PROPOSITIONS POUR UNE COMPTABILITE PLUS PRUDENTE ET CENTREE SUR LE «BUSINESS MODEL»

Révision du «Cadre conceptuel» de l IASB : PROPOSITIONS POUR UNE COMPTABILITE PLUS PRUDENTE ET CENTREE SUR LE «BUSINESS MODEL» Révision du «Cadre conceptuel» de l IASB : PROPOSITIONS POUR UNE COMPTABILITE PLUS PRUDENTE ET CENTREE SUR LE «BUSINESS MODEL» La représentation de l activité des entreprises, dans les normes comptables

Plus en détail

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK

- Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK ArchiMate et l architecture d entreprise Par Julien Allaire Ordre du jour Présentation du langage ArchiMate - Couches - Éléments - Domaines - ArchiMate et les techniques du BABOK Présentation du modèle

Plus en détail

École de comptabilité Faculté des sciences de l'administration Pavillon Palasis-Prince, bureau 3612 Université Laval Québec (Québec) G1K 7P4 CANADA

École de comptabilité Faculté des sciences de l'administration Pavillon Palasis-Prince, bureau 3612 Université Laval Québec (Québec) G1K 7P4 CANADA C URRICULUM V ITAE M A R C J O U R N E A U L T, C M A, M B A École de comptabilité Faculté des sciences de l'administration Pavillon Palasis-Prince, bureau 3612 Université Laval Québec (Québec) G1K 7P4

Plus en détail

numéro 212 mars 2011 Dossier Les relations siège-filiales dans les multinationales Sous la direction de Ulrike Mayrhofer

numéro 212 mars 2011 Dossier Les relations siège-filiales dans les multinationales Sous la direction de Ulrike Mayrhofer numéro 212 mars 2011 SOMMAIRE 9 Ont contribué à ce numéro 13 Le couple DG-DRH à l épreuve des démarches compétences Bruno Henriet, Cathy Krohmer 29 Technologie polyfonctionnelle et compétences des acteurs.

Plus en détail

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique

Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2014 Référentiels de formation portant sur la prévention des RPS dans la fonction publique OUTILS DE LA GRH

Plus en détail

INF 786 Gestion du changement dans un contexte TI Trimestre : Automne 2015 Enseignants : Christine Beaulieu et Pierre-Martin Tardif

INF 786 Gestion du changement dans un contexte TI Trimestre : Automne 2015 Enseignants : Christine Beaulieu et Pierre-Martin Tardif Faculté des sciences Centre de formation en technologies de l information Cours : INF 786 Gestion du changement dans un contexte TI Trimestre : Automne 2015 Enseignants : Christine Beaulieu et Pierre-Martin

Plus en détail

Cloud Computing: de la technologie à l usage final. Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis

Cloud Computing: de la technologie à l usage final. Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis Cloud Computing: de la technologie à l usage final Patrick CRASSON Oracle Thomas RULMONT WDC/CloudSphere Thibault van der Auwermeulen Expopolis ADOPTION DU CLOUD COMPUTING Craintes, moteurs, attentes et

Plus en détail

Yves BARLETTE. Courriel : y.barlette@montpellier-bs.com Fonction : Professeur associé. Biographie

Yves BARLETTE. Courriel : y.barlette@montpellier-bs.com Fonction : Professeur associé. Biographie Yves BARLETTE Courriel : y.barlette@montpellier-bs.com Fonction : Professeur associé Biographie Yves BARLETTE, professeur associé en Systèmes d'information, a intégré Montpellier Business School en 1989.

Plus en détail

APPEL A CONTRIBUTION

APPEL A CONTRIBUTION Comité des bailleurs de fonds pour le développement de l'entreprise CONFÉRENCE CONSULTATIVE RÉGIONALE EN AFRIQUE Créer de meilleurs environnements des affaires pour le développement des entreprises : leçons

Plus en détail

Master 1 & 2 Marketing et Vente

Master 1 & 2 Marketing et Vente UFR PEPS POLE COMMERCE Master & Marketing et Vente MAQUETTES PEDAGOGIQUES A PARTIR DE LA RENTREE 0 Maquettes examinées en réunion pédagogique Pole commerce le 7 mars 0 et le 9 mai 0 et validées par le

Plus en détail

Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers»

Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers» É C O L E D I N G É N I E U R D E S T E C H N O L O G I E S D E L I N F O R M A T I O N E T D E L A C O M M U N I C A T I O N Métiers Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers» Les objectifs sont

Plus en détail

La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions

La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions La gestion des risques en entreprise de nouvelles dimensions Octobre 2006 La pratique de la gestion des risques en entreprise devient plus cruciale et plus complexe de jour en jour. Les entreprises doivent

Plus en détail

Josée St-Pierre, Ph.D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises

Josée St-Pierre, Ph.D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises Y a-t-il un écart entre le consultant et la PME? InfoPME est publié par le Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises Institut de recherche sur les PME Université du Québec à Trois-Rivières

Plus en détail

Application dans la formation des professionnels de l expertise comptable au Québec. Janie Bérubé, Annie Brisson et Patricia Michaud

Application dans la formation des professionnels de l expertise comptable au Québec. Janie Bérubé, Annie Brisson et Patricia Michaud Une démarche d'accompagnement pour une autoévaluation réflexive Application dans la formation des professionnels de l expertise comptable au Québec Janie Bérubé, Annie Brisson et Patricia Michaud Université

Plus en détail

Sortir nos PME du piège de la pauvreté

Sortir nos PME du piège de la pauvreté Sortir nos PME du piège de la pauvreté Sophie Vermeille 1 Frank-Adrien Papon Droit & Croissance / Rules for Growth 2 L accès au crédit bancaire des PME, un obstacle pour leur croissance Pour des raisons

Plus en détail

Pour surmonter ces obstacles, le Groupe d étude canadien sur la finance sociale fait trois recommandations au Comité permanent des finances :

Pour surmonter ces obstacles, le Groupe d étude canadien sur la finance sociale fait trois recommandations au Comité permanent des finances : Présentation prébudgétaire 2011 au Comité permanent des finances Sommaire Le Groupe d étude canadien sur la finance sociale et Génération de l innovation sociale (GIS) sont déterminés à assurer le développement

Plus en détail

Louise Cadieux, DBA. Formation académique. Expérience professionnelle. Distinctions reçues. Subventions de recherche

Louise Cadieux, DBA. Formation académique. Expérience professionnelle. Distinctions reçues. Subventions de recherche Louise Cadieux, DBA 5287, rue Notre-Dame-Ouest Trois-Rivières (Québec) G9A 4Z8 Téléphone : (819) 376-5011 poste 4039 Courriel : louise.cadieux@uqtr.ca Formation académique 1999-2004 : DBA Administration

Plus en détail

Does it pay to improve Corporate Governance? An empirical analysis of European Equities

Does it pay to improve Corporate Governance? An empirical analysis of European Equities Does it pay to improve Corporate Governance? An empirical analysis of European Equities Joseph GAWER NATIXIS Asset Management Université Paris Dauphine joseph.gawer@am.natixis.com Association Française

Plus en détail

Stratégie d investissement responsable

Stratégie d investissement responsable Stratégie d investissement responsable 2 Introduction Dès 2003, le Conseil de surveillance a requis un engagement fort du Fonds de Réserve pour les Retraites dans le domaine de l investissement responsable

Plus en détail

Sylvain MONTREUIL. Entrepreneur, Consultant et Formateur en Business Model Innovation

Sylvain MONTREUIL. Entrepreneur, Consultant et Formateur en Business Model Innovation 1 A l évidence, le contexte économique est en pleine évolution et subit de rapides changements. Pour rester compétitives, les entreprises doivent constamment innover. Que ce soit pour le lancement de nouveau

Plus en détail

Présentation Vinci Consulting

Présentation Vinci Consulting Présentation Vinci Consulting Practice Management et Performance Janvier 2013 Vinci Consulting 25 rue d Artois 75008 Paris www.vinci-consulting.com Vinci Consulting est un cabinet de conseil en management,

Plus en détail

Note d orientation : La simulation de crise Établissements de catégorie 2. Novembre 2013. This document is also available in English.

Note d orientation : La simulation de crise Établissements de catégorie 2. Novembre 2013. This document is also available in English. Note d orientation : La simulation de crise Établissements de catégorie 2 This document is also available in English. La présente Note d orientation s adresse à toutes les caisses populaires de catégorie

Plus en détail

Programme de Maîtrise ès sciences en gestion (M. Sc.) Description officielle

Programme de Maîtrise ès sciences en gestion (M. Sc.) Description officielle Programme de Maîtrise ès sciences en gestion (M. Sc.) Description officielle Ce document constitue la version officielle du programme à compter de juin 2015. Les étudiants sont soumis aux règlements suivants

Plus en détail

Les PME dans le programme H2020

Les PME dans le programme H2020 Les PME dans le programme H2020 Le réseau EEN France Méditerranée Réseau européen de soutien aux PME : «Services d appui aux entreprises et à l innovation» 54 pays couverts 600 structures d appui 4000

Plus en détail

Opportunities and challenges for the SMEs during the current crisis and in the future even more globalized economy

Opportunities and challenges for the SMEs during the current crisis and in the future even more globalized economy Opportunities and challenges for the SMEs during the current crisis and in the future even more globalized economy Ms. Martine Boutary, PhD Lecturer at the Toulouse Business School, m.boutary@esc-toulouse.fr

Plus en détail

La RSE et les PME: quels enseignements de la recherche en économie? Réunion RSE et compétitivité 4 juin 2014. Patricia Crifo

La RSE et les PME: quels enseignements de la recherche en économie? Réunion RSE et compétitivité 4 juin 2014. Patricia Crifo 1 La RSE et les PME: quels enseignements de la recherche en économie? Réunion RSE et compétitivité 4 juin 2014 Patricia Crifo Université Paris Ouest, Ecole Polytechnique & Cirano (Montréal) Plan de la

Plus en détail

Appel à Projets vague C

Appel à Projets vague C Appel à Projets vague C Programme international de recherche ISD Information System Dynamics 2010-2012 Ouverture de la campagne : 06 février 2012 Date limite pour la soumission des propositions : 06 avril

Plus en détail

Mémoire sur le financement participatif. déposé dans le cadre des consultations de l Autorité des marchés financiers

Mémoire sur le financement participatif. déposé dans le cadre des consultations de l Autorité des marchés financiers Mémoire sur le financement participatif déposé dans le cadre des consultations de l Autorité des marchés financiers Le 1 er mai 2013 Table des matières Introduction... 3 Mise en contexte... 3 Orientation

Plus en détail

Maquette du MA en sciences économiques Finalité : Management science ECON4E et ECON5E

Maquette du MA en sciences économiques Finalité : Management science ECON4E et ECON5E Maquette du MA en sciences économiques Finalité : Management science ECON4E et ECON5E Note : Ce programme est enseigné exclusivement en anglais. 1) Structure générale MA1 : - Au premier quadrimestre, 6

Plus en détail

Master Core courses 2013/2014

Master Core courses 2013/2014 Master Core courses 2013/2014 Course codes Course titles Number of groups Cycle number Course M-ESC-4-02-99-03-F Marketing Management 5 30 F 1 60 5 Morning, Afternoon & Evening 1,2,3 Distance learning

Plus en détail

ENSEIGNANT CHERCHEUR HDR COMPORTEMENT ORGANISATIONNEL

ENSEIGNANT CHERCHEUR HDR COMPORTEMENT ORGANISATIONNEL Marc OHANA ENSEIGNANT CHERCHEUR HDR COMPORTEMENT ORGANISATIONNEL EXPERIENCE PROFESSIONNELLE Depuis octobre 2010 BEM Bordeaux Ecole de Management Professeur de Comportement Organisationnel 2005-2010 Professeur

Plus en détail

POL-7057A Principes et processus budgétaires

POL-7057A Principes et processus budgétaires DÉPARTEMENT DE SCIENCE POLITIQUE AUTOMNE 2010 UNIVERSITÉ LAVAL Professeur : Jean-Dominique Lafay Bureau : 4415 POL-7057A Principes et processus budgétaires Le cours comprend deux parties séparées. La première

Plus en détail

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012 Réunion SFAF Présentation des résultats annuels 2011/12 clos le 31 mars 2012 Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité de l'exercice 2011/12 3. Résultats financiers 2011/12 4. Alturia

Plus en détail

Sylvie Guessab Professeur à Supélec et responsable pédagogique du Mastère Spécialisé en Soutien Logistique Intégré des Systèmes Complexes

Sylvie Guessab Professeur à Supélec et responsable pédagogique du Mastère Spécialisé en Soutien Logistique Intégré des Systèmes Complexes Préface Toute personne est un jour confrontée à devoir prendre une décision, qu il s agisse de l étudiant qui réfléchit à son orientation académique, du chercheur qui doit privilégier une option scientifique

Plus en détail

PUBLICATIONS (478) Articles de revues avec comité de lecture Articles in peer-reviewed journals (138)

PUBLICATIONS (478) Articles de revues avec comité de lecture Articles in peer-reviewed journals (138) PUBLICATIONS (478) Articles de revues avec comité de lecture Articles in peer-reviewed journals (138) 1. Prud homme, B. and Raymond, L., Implementation of sustainable development practices in the hospitality

Plus en détail

Liste des cours BAC+3 BAC+5 en Management & Leadership

Liste des cours BAC+3 BAC+5 en Management & Leadership Liste des BAC+3 BAC+5 en Management & Leadership No 1 Math Mathématique 1 1 Mathématiques 1 Statistiques 1 No Mathematics 1 Statistics 1 5 ENG 120 en anglais, 2 1112 1113 Anglais pour le Leadership 2 Préparation

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC «POUR UNE ENTREPRISE DES SERVICES A LA PERSONNE PROFESSIONNELLE ET PERENNE» FEDESAP : TOUR CIT, 3 rue de l Arrivée 75749 PARIS CEDEX 15 Tél : 01 45 38 44 11 contact@fedesap.org

Plus en détail

Marketing opérationnel

Marketing opérationnel Programme MASTER Les MAJEURES du Spring Semester 2011 Les étudiants accueillis en séjour d études à l ESC PAU choisissent un programme d études spécialisé. Chaque Majeure compte 210 heures de cours. Pôle

Plus en détail

Aujourd hui, les entreprises

Aujourd hui, les entreprises COÛT TOTAL DE POSSESSION DE PANDA CLOUD OFFICE PROTECTION Page 2 I. Synthèse Aujourd hui, les entreprises dépendent fortement de leur système d information pour mener leur activité au quotidien et, par

Plus en détail

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Table des matières 1 Cœur-satellite : une méthode de placement efficace 3 Avantages d une gestion indicielle pour le cœur du portefeuille 6 La

Plus en détail

Conférence Toulouse Décembre 2007

Conférence Toulouse Décembre 2007 Conférence Toulouse Décembre 2007 _1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis sur la base des appréciations

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

Liste des revues et des produits de la recherche HCERES pour le domaine «GESTION» Mise à jour le 27/05/2015

Liste des revues et des produits de la recherche HCERES pour le domaine «GESTION» Mise à jour le 27/05/2015 Liste des revues et des produits de la recherche HCERES pour le domaine «GESTION» Mise à jour le 27/05/2015 Les listes des revues constituent des outils d évaluation propres à chacune des disciplines de

Plus en détail

NEW YORK Business School in Manhattan

NEW YORK Business School in Manhattan NEW YORK Business School in Manhattan Fiche Technique 2013 Admission : à partir d un Bac+2 avec ou sans TOEL INTERNATIONAL BUSINESS PROGRAM DIPLOMA IN BUSINESS ADMINISTRATION PRE-MBA and MBA Un programme

Plus en détail

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies.

Prior to joining L'Oréal, he spent 11 years working for various Pharmaceutical companies. CAILLAUD Frédéric Directeur du Licensing L'ORÉAL Frédéric Caillaud joined L'Oréal in 1994 as Director of the Licensing and Business Development Department in charge of negotiating alliances, licensing

Plus en détail

C. Cohen, Inf. M.Sc. Professeure HEdS La Source & Intervenante à l IUFRS

C. Cohen, Inf. M.Sc. Professeure HEdS La Source & Intervenante à l IUFRS 3ème Séminaire européen du SIDIIEF «Les maladies chroniques : Formation, recherche et leadership clinique en soins infirmiers» 26 mars 2015 Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), Lausanne, Suisse

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE

DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE Sept-13 DEVELOPPEMENT DE LA PERFORMANCE COMMERCIALE Audit commercial Développement de réseau SERVICES Développement commercial Formation vente/négociation Formation management opérationnel Formation communication

Plus en détail

AGILITÉ ORGANISATIONNELLE : INNOVATION ORGANISATIONNELLE OU ASSERVISSEMENT AUX CHANGEMENTS.

AGILITÉ ORGANISATIONNELLE : INNOVATION ORGANISATIONNELLE OU ASSERVISSEMENT AUX CHANGEMENTS. AGILITÉ ORGANISATIONNELLE : INNOVATION ORGANISATIONNELLE OU ASSERVISSEMENT AUX CHANGEMENTS. ORGANIZATIONAL AGILITY: ORGANIZATIONAL INNOVATION OR SUBMISSION TO CONTINUOUS CHANGES? Résumé : Cette communication

Plus en détail

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965)

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) Objectif du fonds Réalisation de l objectif Continuité de l exploitation Rôles et responsabilités L objectif

Plus en détail

Doctorate of Business Administration Programme francophone

Doctorate of Business Administration Programme francophone Mis à jour le 11-10-13 Doctorate of Business Administration Programme francophone 1. Présentation du programme DBA(F) Le programme Doctorate of Business Administration (DBA) assuré à distance par l American

Plus en détail

Vector Security Consulting S.A

Vector Security Consulting S.A Vector Security Consulting S.A Nos prestations Info@vectorsecurity.ch «La confiance c est bien, le contrôle c est mieux!» Qui sommes nous? Vector Security Consulting S.A est une société suisse indépendante

Plus en détail

Gouvernance de la sécurité des systèmes d information

Gouvernance de la sécurité des systèmes d information Gouvernance de la sécurité des systèmes d information Hicham El Achgar, CISA, COBIT, ISO 27002, IS 27001 LA ITIL, ISO 20000, Cloud Computing ANSI Tunis, le 14 Fév 2013 2003 Acadys - all rights reserved

Plus en détail

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise

Plus en détail

I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT RÔLES ET RESPONSABILITÉS

I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT RÔLES ET RESPONSABILITÉS I. ÉNONCÉ DE POLITIQUE DE PLACEMENT 1. Le but premier de Golf Canada en ce qui concerne son portefeuille de placement (le «Portefeuille») est d aider Golf Canada à atteindre ses objectifs tels qu énoncés

Plus en détail

Les politiques européennes de soutien aux PME

Les politiques européennes de soutien aux PME Conférence Centraliens Entrepreneurs Les politiques européennes de soutien aux PME Le 14 janvier 2010 Emmanuel Berck Chef adjoint d unité Direction pour la Promotion des PME et de l entrepreneuriat Direction

Plus en détail

Importance de la gestion de projet et de l intégration de la gestion du changement. Francis Carrier, PMP

Importance de la gestion de projet et de l intégration de la gestion du changement. Francis Carrier, PMP Importance de la gestion de projet et de l intégration de la gestion du changement Francis Carrier, PMP fpcarrier@gestionfnx.comcom Présentation Début en TI 1996, chef d équipe 1998 Gestion de projet depuis

Plus en détail