09 Migration - Politique d asile

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "09 Migration - Politique d asile"

Transcription

1 01 Fiscalité 02 Prévention - Sécurité 03 Lutte contre la pauvreté 04 Environnement - Energie - Climat 05 Mobilité 06 Emploi 07 Santé 08 Logement 09 Migration - Politique d asile 10 Beliris

2 INITIATEUR SPP Intégration Sociale - Service de Lutte contre la Pauvreté, Loterie Nationale MESURE Augmentation du nombre de logements d urgence TYPE Appel à projets 01 Description Le Gouvernement fédéral a pris la décision de développer pour la 4ème année d affilée une initiative supplémentaire dans la réalisation du droit fondamental au logement, dans laquelle la prévention du sans-abrisme est centrale. Un budget de pour l année 2009 a été réservé sur le plan de répartition provisoire des subsides de l exercice 2009 de la Loterie Nationale (AR 1er avril 2009). En avril 2010, le SPP Intégration Sociale est en attente de la répartition des profits de la Loterie Nationale qui permettra de dire si un nouveau budget sera accordé. C est le Ministre de l Intégration Sociale et plus particulièrement de la Lutte contre la Pauvreté qui est à l initiative du lancement de l appel à projets. Il concerne donc le «logement d urgence» et a comme public cible les CPAS de Belgique. Il permet donc d offrir aux CPAS belges les moyens financiers nécessaires pour augmenter le nombre de logement d urgence en Belgique. Un «logement d urgence» peut être défini comme étant un logement que le CPAS loue pour une courte période à des personnes qui se trouvent dans une situation de besoin. Le contrat de location est conclu pour un maximum de 4 mois, et peut être prolongé une fois. Ces logements sont destinés aux personnes qui se trouvent sans logement : Parce que leur logement a été déclaré insalubre ou inhabitable ; En raison d un avis d expulsion ; En raison d un conflit familial (violence conjugale notamment) ; En raison de catastrophe telle qu un incendie ou une inondation ; Parce que elles sont sans-abris ; Un CPAS peut obtenir les subsides suivants : Maximum pour des travaux de rénovation ou de transformation ayant pour but d augmenter le nombre de logement(s) d urgence ; Maximum pour l aménagement et l équipement de ce(s) logement(s) d urgence. Ces subsides peuvent être cumulés, mais chaque CPAS ne peut bénéficier que d un subside total de par an. Les frais pris en compte sont des frais d investissements qui portent sur de la rénovation, de l équipement et/ ou de l ameublement. Pour pouvoir faire une demande de subside, le CPAS doit : Etre propriétaire du ou des logement(s) d urgence ou disposer d une emphytéose de longue durée ; S engager à utiliser le logement comme logement d urgence 9 ans au moins ; Les logements qui sont déjà utilisés comme logement d urgence ou comme logement à finalité sociale n entrent pas en considération pour cet appel à projets ; CHAP 3 1

3 Augmentation du nombre de logements d urgence Louer le logement aux mêmes personnes pour une période de 8 mois maximum : Prévoir un accompagnement adapté pour une recherche de logement durable. 02 Impact sur les villes Entre 2006 et 2009, 183 subsides pour des logements supplémentaires d urgence avec un montant variant entre et ont été accordés. Sur les 183 : 101 se situent en Flandre dont 1 projet à Gand, un à Mechelen et un autre à St Nicolas : 71 se situent en Wallonie dont 3 projets à Mons, 3 à Charleroi et 3 à La Louvière ; 8 se situent en Région bruxelloise dont 3 projets à la Ville de Bruxelles, 2 à Schaerbeek et 1 à Molenbeek ; 3 se situent en région germanophone. Il y a donc un peu moins de 10 % des projets qui se situent dans les grandes villes belges. Ce constat est positif car il montre bien que la question du logement d urgence est pris en charge par les plus petites villes ellesmêmes et n est pas spécialement renvoyée vers les grandes villes. 03 Références PAN Inclusion Arrêté royal 1er avril 2009 déterminant le plan de répartition provisoire des subsides de l exercice 2009 de la Loterie Nationale et plus particulièrement le point 343 Lutte contre la Pauvreté et Logements de transit. Courrier de l administration fédérale Intégration Sociale, Service de Lutte contre la Pauvreté signé par la Ministre datant d avril 2008 aux Présidents des CPAS de Belgique. 04 Contact / info SPP Intégration Sociale Service de Lutte contre la Pauvreté Josée Goris 02/ Loterie Nationale (SA de droit public sous la tutelle du Ministre Reynders). Département Marketing subsides et gestion opérationnelle Nadine Demario-Sartor et Philippe Darquennes 02/ CHAP 3 2

4 INITIATEUR Union Européenne, implémentation par le SPP Intégration Sociale, Service Politique de la Pauvreté MESURE PAN Inclusion TYPE Directives de l UE 01 Description Le Conseil Européen a demandé à la Commission Européenne d aider les états membres à atteindre pour 2010 les objectifs suivants : Augmenter la croissance économique dans le respect du développement durable ; Accroître le volume et la qualité de l emploi ; Avoir un impact décisif sur l élimination de la pauvreté. Afin de relever ce 3 ème objectif, 3 défis clé et priorités ont été définis pour en respectant le principe de bonne gouvernance : 1. Activation et diversité au niveau de l EMPLOI : plus de travailleurs parmi les groupes à risque qui sont les personnes isolées, les personnes infra-scolarisées, les parents isolés et les personnes avec une nationalité étrangère à l UE des 27. Mesures politiques pour essentiellement fédérales : Activation de l emploi ; Développement du système des titres-services ; Encourager les CPAS à développer des politiques d activation volontaristes (importance de la qualité de l emploi, des conditions de travail, des perspectives et du parcours de la personne) ; Augmentation du nombre de médiateurs de terrain. 2. Offrir des LOGEMENTS de qualité, durables et abordables pour chacun puisque la proportion de ceux qui consacrent au seul loyer plus d 1/3 du revenu familial est en nette augmentation. Les 2 publics vulnérables sont les familles monoparentales et les personnes de plus de 65 ans. Ces personnes vivent dans un logement énergétiquement moins rationnel, avec deux ou plusieurs problèmes structurels ou un espace trop réduit. Mesures politiques pour essentiellement fédérales: Loi sur l affichage obligatoire du loyer demandé et le nouveau système de caution : évaluation du dispositif ; Recherche commandée par le service de Lutte contre la pauvreté pour la prévention et la lutte contre le sans-abrisme et en particulier celui des femmes ; Favoriser l habitat solidaire ; Une politique énergétique et une diminution du coût des charges par, notamment, l augmentation la déductibilité des investissements économiseurs d énergie, CHAP 3 3

5 PAN Inclusion Lutter contre la PAUVRETE INFANTILE en rompant l engrenage de la pauvreté. Ce point concerne particulièrement les enfants issus des familles monoparentales. Mesures politiques pour essentiellement fédérales : Lutte contre le phénomène de surendettement ; Mesures favorisant le bien-être des enfants et soutien à la parentalité ; Développement de l accueil préscolaire. 02 Impact sur les villes Outil transposable en matière de politique urbaine. Lien direct avec les contrats de ville durable. En effet, concernant : l Emploi : les contrats de ville durable peuvent permettre aux personnes peu qualifiées, issus des quartiers défavorisés, de trouver de l emploi. Le vrai défit est de leur offrir non seulement un emploi mais aussi de la formation et surtout des perspectives professionnelles. Les directives de nos contrats de ville durable devraient évoluer dans ce sens ; Le logement : habitat solidaire et plus largement les questions de logements, lutte contre le sans-abrisme ainsi que l énergie dans le logement sont des préoccupations directement liées aux questions urbaines ; La pauvreté infantile : l accueil préscolaire avec le financement d infrastructures extrascolaires est également une préoccupation de la PGV, notamment à Mons et à Charleroi. 03 Références Stratégie de Lisbonne. 04 Contact / info SPP Intégration Sociale Service Politique de la Pauvreté Josée Goris Boulevard du Roi Albert II 30, 1000 Bruxelles 02/ CHAP 3 4

6 INITIATEUR SPP Intégration Sociale - Service Politique de la Pauvreté MESURE Plan fédéral de lutte contre la pauvreté TYPE Plan d action 01 Description Un belge sur 7 (15,2 % de la population) connaît un «risque accru» de pauvreté. Dès lors, l accord de Gouvernement entend : «mener un plan ambitieux de réduction de la pauvreté et d augmentation du pouvoir d achat visant en priorité les plus vulnérables de notre société». Ce plan d action consiste donc à prendre des engagements de développer les moyens concrets pour permettre à tous de vivre dignement. Les quatre éléments importants pour réussir sont : 1. Une évaluation réelle de la pauvreté via un baromètre permanent avec de multiples indicateurs via un groupe de travail au sein du SPF Sécurité sociale comprenant aussi les différents niveaux de pouvoirs et les universités. Le SPP IS assurera avec son Service de Lutte contre la pauvreté le suivi annuel de ce baromètre. En 2010, le Baromètre Interfédéral de la Pauvreté a permis de donner les résultats d une quinzaine d indicateurs clés dans le domaine de la pauvreté et ceci, sur base des données les plus récentes (2008). Le Baromètre Interfédéral de la Pauvreté communique, en d autres termes, un nombre de caractéristiques et de tendances importantes dans le domaine de la pauvreté. 2. Instaurer un vrai dialogue avec les personnes en situation de pauvreté et avec tous les acteurs impliqués (assoc, partenaires sociaux, regroupement de pauvres et médiateurs de terrain, CPAS, ). Cette structure existe déjà dans les 3 régions et il faudra que le Réseau belge coordonne les revendications. 3. Favoriser la mobilisation de tous les niveaux de pouvoirs et de la société civile puisque la lutte est multi dimensionnelle (logement, enseignement, formation, santé, insertion sociale, aide aux personnes, culture, ) via une Conférence interministérielle de l Intégration Sociale. 4. L Europe est un partenaire de la lutte contre la pauvreté. Cet élément est d autant plus important qu en 2010, ce sera l année européenne de Lutte contre la pauvreté durant la présidence belge avec une attention particulière à la pauvreté infantile. Il s agit donc de mettre en place un plan d actions de lutte contre la pauvreté pour garantir à chacun l accès aux droits fondamentaux. Six objectifs qui se déclinent en 59 propositions constituent ce plan : 1. Un revenu qui permet de faire des projets : lutte du surendettement, optimalisation de l octroi des pensions alimentaires avec un calcul objectif et une fiscalité qui soutient le pouvoir d achat. 2. Garantir le droit à la santé : droit à recevoir des soins, accessibilité des soins, proximité des services de 1ère ligne et renforcer les bonnes pratiques. 3. L emploi, vecteur d Intégration Sociale et de bien-être : accès à l emploi et lutter contre ses pièges, activation de l aide sociale et des demandeurs d emploi et améliorer le système des titres-services. 4. Pouvoir se loger : mise en œuvre des mesures existantes, encourager les Régions et les croisements d expérience et attention particulière aux situations d extrême pauvreté. 5. Un accès garanti à l énergie : c est un droit pour les plus démunis et les plus faibles et l automatisation du service social. CHAP 3 5

7 Plan fédéral de lutte contre la pauvreté 6. Des services publics accessibles à tous : accessibilités de la Justice, de la mobilité, du service de la Poste, aux services téléphoniques et à internet pour les plus pauvres. 02 Impact sur les villes 14,7 % (presque 1 personne sur 7) de la population belge faisaient, en 2006, partie du groupe présentant un risque de pauvreté accru en raison de leurs revenus. Le problème de la pauvreté se manifeste principalement dans les grandes villes. À Bruxelles, 20 % de la population vivent ainsi sous le seuil de la pauvreté relative. Et selon l atlas du Prof. Kesteloot, un Bruxellois sur deux vit dans un quartier défavorisé. Il existe donc des liens entre les mesures du Plan fédéral de Lutte contre la Pauvreté et celles du Service Politique des Grandes Villes. Concernant : L emploi : les contrats de ville durable permettent aux personnes peu qualifiées, issus des quartiers défavorisés, de trouver un emploi mais aussi, dans certains cas, de la formation et des perspectives professionnelles. Les directives des contrats de ville durable devraient évoluer dans ce sens ; Le logement : habitat solidaire et plus largement les questions de logements, la lutte contre le sans-abrisme ainsi que l énergie dans le logement sont des préoccupations directement liées aux questions urbaines ; La pauvreté infantile : l accueil préscolaire avec le financement de lieu extrascolaire est également une préoccupation de la PGV. 03 Références Accord de Gouvernement. Article 23 de la Constitution. Stratégie de Lisbonne. Accord de coopération relatif à la continuité de la politique en matière de pauvreté du 5 mai 1998 entre l Etat fédéral, les Communautés et les Régions de Belgique. 04 Contact / info SPP Intégration Sociale Service Politique de la Pauvreté Isabel Martijn Boulevard du Roi Albert II 30, 1000 Bruxelles 02/ CHAP 3 6

Fondation Roi Baudouin

Fondation Roi Baudouin RAPPORT D EVALUATION SUR LES SERVICES DE PROXIMITE ATTEINDRE CEUX QUI PARAISSENT INACCESSIBLES SYNTHESE Fondation Roi Baudouin Le présent rapport consiste en une analyse des projets qui ont été soutenus

Plus en détail

09 Migration - Politique d asile

09 Migration - Politique d asile 01 Fiscalité 02 Prévention - Sécurité 03 Lutte contre la pauvreté 04 Environnement - Energie - Climat 05 Mobilité 06 Emploi 07 Santé 08 Logement 09 Migration - Politique d asile 10 Beliris INITIATEUR Société

Plus en détail

Synthèse programme PS / Enseignement

Synthèse programme PS / Enseignement Synthèse programme PS / Enseignement L école reste un des principaux leviers pour assurer le bien-être des citoyens. Elle doit permettre de développer des compétences qui permettront à chacun de s épanouir

Plus en détail

Objet: Rapport d inspection intégré

Objet: Rapport d inspection intégré A Monsieur Michel Président du CPAS de Marchin Place de Belle Maison 1 4570 MARCHIN Rapport d inspection intégré SPP IS Inspection SPP IS 3 (n 2-6-7). L65C-FPSC-FSGE (MH) Objet: Rapport d inspection intégré

Plus en détail

des dépenses. Par exemple, la part de l eau chaude dans les dépenses en énergie d un foyer peut varier de 12 à 28%.

des dépenses. Par exemple, la part de l eau chaude dans les dépenses en énergie d un foyer peut varier de 12 à 28%. Midi de la solidarité «L économie sociale, actrice de la lutte contre la précarité énergétique» 12 mai 2009 PLS et ses partenaires se sont interrogés sur le rôle que les acteurs de l économie sociale peuvent

Plus en détail

Le CPAS offre plusieurs services d aide aux personnes en difficulté comme l intervention gratuite d un tuteur Energie,

Le CPAS offre plusieurs services d aide aux personnes en difficulté comme l intervention gratuite d un tuteur Energie, Le CPAS intervient également dans le cadre de démarches de soutien aux personnes âgées à domicile, en mettant, à la disposition de ces personnes, des aides ménagères et un service de taxi social visant

Plus en détail

L influence de l Union européenne dans les politiques de logement

L influence de l Union européenne dans les politiques de logement L influence de l Union européenne dans les politiques de logement Bénédicte Heindrichs, chercheuse-associée Etopia, 2009 centre d animation et de recherche en écologie politique www.etopia.be Page 2 Conformément

Plus en détail

Projets innovants ou nouvelles initiatives en matière de prévention au surendettement

Projets innovants ou nouvelles initiatives en matière de prévention au surendettement Appel à projets Adressé au secteur des services de médiation de dettes Projets innovants ou nouvelles initiatives en matière de prévention au surendettement Date limite d introduction des projets : le

Plus en détail

REPARTITION DES COMPÉTENCES MINISTERIELLES. Lutte contre la fraude, et l application uniforme de la législation dans tout le pays

REPARTITION DES COMPÉTENCES MINISTERIELLES. Lutte contre la fraude, et l application uniforme de la législation dans tout le pays SERVICE PUBLIC FEDERAL CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE RUE DE LA LOI 16 1000 BRUXELLES TEL. 02 501 02 11 le 4 septembre 2009 REPARTITION DES COMPÉTENCES MINISTERIELLES PREMIER MINISTRE Service public

Plus en détail

Encadrement des loyers à travers une réforme de la fiscalité immobilière

Encadrement des loyers à travers une réforme de la fiscalité immobilière Encadrement des loyers à travers une réforme de la fiscalité immobilière L encadrement des loyers du marché privé est un des points chauds de la lutte des associations de défense des locataires qui en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013

DOSSIER DE PRESSE. Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence. Paris, le 21 novembre 2013 DOSSIER DE PRESSE Sortir de la gestion saisonnière de l hébergement d urgence Paris, le 21 novembre 2013 Contact presse Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue

Plus en détail

Une enquête de la Ligue des familles sur la place des allocations familiales dans le budget des parents : «Nos chers enfants»

Une enquête de la Ligue des familles sur la place des allocations familiales dans le budget des parents : «Nos chers enfants» Une enquête de la Ligue des familles sur la place des allocations familiales dans le budget des parents : «Nos chers enfants» Le 3 février 2010, nous vous avons livré les résultats d une grande enquête

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l exclusion sociale

Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l exclusion sociale Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l exclusion sociale 22/10/2010 Cadre légal belge en matière de lutte contre la pauvreté Accord de coopération relatif à la continuité de la politique

Plus en détail

Prime d installation : les revenus pris en compte par le CPAS

Prime d installation : les revenus pris en compte par le CPAS Prime d installation : les revenus pris en compte par le CPAS Fiche juridique Aide sociale I. Introduction Afin d aborder ce sujet, nous sommes partis de la situation de Madame Mercedes qui s est retrouvée

Plus en détail

Ecolo. Une politique migratoire responsable et humaine

Ecolo. Une politique migratoire responsable et humaine PS CDH Ecolo MR Pour une vision progressiste et humaine des migrations Une politique migratoire responsable et humaine Mener une autre politique migratoire à l échelle européenne et sur le plan national

Plus en détail

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale

Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale Le secteur spécialisé «assuétudes» wallon et la Réforme des soins en santé mentale 1 L offre de soins en santé mentale dans l accord gouvernemental L accord gouvernemental du 9 octobre 2014 prévoit en

Plus en détail

Comité aviseur femmes en développement de la main-d œuvre

Comité aviseur femmes en développement de la main-d œuvre Comité aviseur femmes en développement de la main-d œuvre Avis sur le Projet de politique de l éducation des adultes dans une perspective de formation continue présenté au ministre d État à l Éducation

Plus en détail

«Le PAN Inclusion en tant qu instrument politique» Colloque du 22 septembre 2009.

«Le PAN Inclusion en tant qu instrument politique» Colloque du 22 septembre 2009. «Le PAN Inclusion en tant qu instrument politique» Colloque du 22 septembre 2009. Groupe de travail «Logement et sans-abrisme: vers un logement décent et durable à la portée de chaque ménage» Compte-rendu

Plus en détail

Conférence européenne des familles. L inclusion sociale des familles : Où en est la dimension familiale des politiques de l UE?

Conférence européenne des familles. L inclusion sociale des familles : Où en est la dimension familiale des politiques de l UE? Conférence européenne des familles L inclusion sociale des familles : Où en est la dimension familiale des politiques de l UE? Document cadre de la Conférence européenne des familles 14-15 Octobre 2010,

Plus en détail

PV «Logement et Santé Mentale» 25/03/2015

PV «Logement et Santé Mentale» 25/03/2015 PV «Logement et Santé Mentale» 25/03/2015 Présents : Ana Vilela, Amélia Perret, Véronique Dubois, Laurence Debrulle, Kathleen De Hennault, Christel Hanf, Simon Cypers, Guy Dumonceau, Mourad El Boujdaini,

Plus en détail

OPTER POUR UNE BELGIQUE SOCIALE!

OPTER POUR UNE BELGIQUE SOCIALE! MÉMORANDUM POUR LES ÉLECTIONS FÉDÉRALES 25 MAI 2014 OPTER POUR UNE BELGIQUE SOCIALE! BAPN RÉSEAU BELGE DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Rue du Progrès 333/6-1030 Bruxelles t: +32 2 265.01.53 www.bapn.be Plus

Plus en détail

9 ème rapport sur l'état de la pauvreté dans la Région de Bruxelles-Capitale

9 ème rapport sur l'état de la pauvreté dans la Région de Bruxelles-Capitale Observatoire de la Santé et du Social Commission communautaire commune de Bruxelles-Capitale Résumé du 9 ème rapport sur l'état de la pauvreté dans la Région de Bruxelles-Capitale 1 ère partie Elaboration

Plus en détail

Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996

Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996 Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Note de synthèse du rapport de la Banque Mondiale sur la stratégie du secteur de l'habitat au Maroc Juillet 1996 Document de travail

Plus en détail

Réforme de l assurance dépendance Avis COPAS

Réforme de l assurance dépendance Avis COPAS Réforme de l assurance dépendance Avis COPAS Executive summary Le présent avis énonce, reflète et confirme la position de la COPAS quant aux principes fondamentaux qui sous-tendent les activités des prestataires

Plus en détail

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères et d origine étrangère. 1 PLAN Introduction Parcours

Plus en détail

BRUXELLES CHANGE...! 10 ANS DE POLITIQUE DE LA VILLE

BRUXELLES CHANGE...! 10 ANS DE POLITIQUE DE LA VILLE BRUXELLES CHANGE...! 10 ANS DE POLITIQUE DE LA VILLE EN REGION DE BRUXELLES-CAPITALE 1 La mission et ses objectifs Mission confiée en 2006 au Srdu, dans le cadre de la réalisation d'un Atlas des quartiers

Plus en détail

Gouvernement inter-francophone

Gouvernement inter-francophone Gouvernement inter-francophone Volet 2 du Plan Cigogne III : 7.300 nouvelles places d accueil pour la petite enfance à Bruxelles et en Wallonie durant la législature 1. Introduction Le 26 février 2015

Plus en détail

J ai l honneur de vous présenter par la présente circulaire de plus amples informations concernant :

J ai l honneur de vous présenter par la présente circulaire de plus amples informations concernant : Pour info: Anne Vanhemelrijck : 02/509.80.83 Bernard Note : 02/509.81.62 Fax : 02/508.86.91 Url : www.mi-is.be A Mesdames les Présidentes et Messieurs les Présidents des centres publics d action sociale

Plus en détail

Dérouler les implications du droit au logement opposable.

Dérouler les implications du droit au logement opposable. Haut comité pour le logement des personnes défavorisées Note de synthèse du 13 e rapport (mars 2008) Dérouler les implications du droit au logement opposable. Adoptée dans l urgence en début d année 2007,

Plus en détail

Règlement d attribution (après changements proposés au CA du 30/06/2014)

Règlement d attribution (après changements proposés au CA du 30/06/2014) Règlement d attribution (après changements proposés au CA du 30/06/2014) Attribution des logements - Principes généraux 1. Les logements gérés par la M.A.I.S. sont attribués suivant une procédure détaillée

Plus en détail

ASSOCIATION DE LA VILLE ET

ASSOCIATION DE LA VILLE ET Association de la Ville et des Communes de la Région de Bruxelles-Capitale Section CPAS Vereniging van de Stad en de Gemeenten van het Brussels Hoofdstedelijk Gewest Afdeling OCMW AFDELING OCMW'S Nos réf.

Plus en détail

Formation de base 13 et 18 novembre 2008. Les acteurs du logement à Bruxelles

Formation de base 13 et 18 novembre 2008. Les acteurs du logement à Bruxelles Formation de base 13 et 18 novembre 2008 Les acteurs du logement à Bruxelles 1 Le RBDH/BBRoW 49 associations membres. Concrétisation et défense du Droit au Logement qui est repris dans la constitution

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Architecte : Marjolijn et Pierre Boudry

DOSSIER DE PRESSE. Architecte : Marjolijn et Pierre Boudry DOSSIER DE PRESSE Architecte : Marjolijn et Pierre Boudry INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE «ALLONVILLE» À AMIENS Vendredi 6 décembre 2013 à 15h30 Adoma - Résidence sociale «Allonville» 21 rue d Allonville,

Plus en détail

Vous n avez pas reçu vos pensions alimentaires? Le SECAL vous aide!

Vous n avez pas reçu vos pensions alimentaires? Le SECAL vous aide! Vous n avez pas reçu vos pensions alimentaires? Le SECAL vous aide! www.secal.belgium.be Service Public Fédéral Finances - 2016 - Cette brochure a été réalisée par un groupe de travail constitué de collaborateurs

Plus en détail

Gouvernement Wallon Séance du 13 mars 2014 Ordre du jour

Gouvernement Wallon Séance du 13 mars 2014 Ordre du jour Gouvernement Wallon Séance du 13 mars 2014 Ordre du jour 1. Affaires pendantes devant la Cour constitutionnelle. 2. Comité de concertation Gouvernement fédéral - Gouvernements des Communautés et des Régions.

Plus en détail

DOSSIER DE SYNTHESE : LES PRINCIPAUX RESULTATS

DOSSIER DE SYNTHESE : LES PRINCIPAUX RESULTATS 1 Etat des lieux des emplois et activités financées en Promotion de la Santé par la Fédération Wallonie-Bruxelles DOSSIER DE SYNTHESE : LES PRINCIPAUX RESULTATS Contexte Conseil supérieur de promotion

Plus en détail

Projet de règlement sur l aide aux personnes et aux familles : Des reculs inquiétants pour les familles monoparentales.

Projet de règlement sur l aide aux personnes et aux familles : Des reculs inquiétants pour les familles monoparentales. Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec 8059, boulevard Saint-Michel Montréal (Québec), H1Z 3C9 Téléphone : (514) 729-6666 Télécopieur : (514) 729-6746 www.cam.org/fafmrq

Plus en détail

Benoît Dassy. Février 2005. Benoît Dassy est secrétaire fédéral des Equipes Populaires de la région de Bruxelles- capitale.

Benoît Dassy. Février 2005. Benoît Dassy est secrétaire fédéral des Equipes Populaires de la région de Bruxelles- capitale. Question de Question de Février 2005 Benoît Dassy Quelques lignes d'intro Les difficultés d'accès au logement deviennent de plus en plus criantes, en particulier dans les grandes villes. Au départ d'une

Plus en détail

La prise en compte des seniors dans le POn

La prise en compte des seniors dans le POn La prise en compte des seniors dans le POn Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 2ème Commission Solidarités, innovation sociale et lutte contre les discriminations N 2012-02-0023 SÉANCE DU 17 DÉCEMBRE 2012 POLITIQUE : INSERTION SOCIALE SECTEUR

Plus en détail

26.04.06 CHARTE EUROPÉENNE DU LOGEMENT

26.04.06 CHARTE EUROPÉENNE DU LOGEMENT 26.04.06 CHARTE EUROPÉENNE DU LOGEMENT FR FR 1 Introduction L'actualité récente et douloureuse nous a rappelé que le logement est un domaine qui demeure au cœur des problèmes de société que rencontrent

Plus en détail

POUR LE DROIT AU LOGEMENT DANS LA CMM, DANS 5 ANS, 31 200 NOUVEAUX LOGEMENTS SOCIAUX!

POUR LE DROIT AU LOGEMENT DANS LA CMM, DANS 5 ANS, 31 200 NOUVEAUX LOGEMENTS SOCIAUX! FRONT D ACTION POPULAIRE EN RÉAMÉNAGEMENT URBAIN 180, boulevard René-Lévesque Est, local 105, Montréal (Québec) H2X 1N6 Téléphone : (514) 522-1010 Télécopie : (514) 527-3403 Courriel : frapru@cooptel.qc.ca

Plus en détail

L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D ÉQUITÉ ET DE JUSTICE SOCIALE

L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D ÉQUITÉ ET DE JUSTICE SOCIALE 8059, boul. Saint-Michel Montréal (Québec) H1Z 3C9 Téléphone : (514) 729-6666 Télécopieur : (514)729-6746 Courriel : fafmrq@cam.org Site : www.cam.org/fafmrq L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D

Plus en détail

Personnes relevant de la compétence du HCR

Personnes relevant de la compétence du HCR Le HCR a continué de plaider en faveur du respect des en mettant l accent sur les droits et les moyens d existence à l appui de l intégration desdéplacésinternes. Au cours de l année, le Gouvernement géorgien

Plus en détail

L accès à l énergie des ménages : la Déclaration de politique régionale (DPR) wallonne 2014-2019 Avis du RWADE

L accès à l énergie des ménages : la Déclaration de politique régionale (DPR) wallonne 2014-2019 Avis du RWADE L accès à l énergie des ménages : la Déclaration de politique régionale (DPR) wallonne 2014-2019 Avis du RWADE LE RWADE est un réseau pluraliste composé de la FGTB, la CSC, Inter Environnement Wallonie,

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg. Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement. Note d information

Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg. Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement. Note d information Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement Note d information Luxembourg, 11 décembre 2015 L année européenne du développement

Plus en détail

Conférence de presse

Conférence de presse Conférence de presse Jeudi 12 janvier 2012 à 10h30 Lieu : Salle Multatuli du SPP Intégration Sociale 27ème étage du WTCII, Avenue Albert II, 30 à 1000 Bruxelles A l occasion de la parution de l ouvrage

Plus en détail

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet.

Service AID. L année 2011 a été marquée par la suppression de 0,5 ETP et le changement de travailleur social au 1 er juillet. Service AID Le Droit Au Logement Opposable (DALO) est un moyen pour des personnes qui n arrivent pas à accéder au logement social de faire valoir leur droit au logement. La Loi DALO de 2007 prévoit pour

Plus en détail

Table ronde «Insertion socioprofessionnelle, le remède miracle pour sortir de la pauvreté? Et quid des travailleurs pauvres?»

Table ronde «Insertion socioprofessionnelle, le remède miracle pour sortir de la pauvreté? Et quid des travailleurs pauvres?» Colloque «Pauvreté : mieux la comprendre pour mieux agir» - 9 mars 2010 Table ronde «Insertion socioprofessionnelle, le remède miracle pour sortir de la pauvreté? Et quid des travailleurs pauvres?» Table

Plus en détail

Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale 1

Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale 1 Note informative relative à la complémentarité des rapports et plans pauvreté produits régulièrement par les Régions, les Communautés et au niveau interfédéral mars 2009 Les différents rapports sont décrits

Plus en détail

Position de la COFACE sur le rôle des pensions alimentaires dans la lutte contre la pauvreté des familles monoparentales

Position de la COFACE sur le rôle des pensions alimentaires dans la lutte contre la pauvreté des familles monoparentales Confédération des Organisations Familiales de l Union européenne Confederation of Family Organisations in the European Union Position de la COFACE sur le rôle des pensions alimentaires dans la lutte contre

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

Approche intégrée de développement territorial

Approche intégrée de développement territorial Approche intégrée de développement territorial Appel à stratégies V0 CADRE COMMUN AUX APPELS A CANDIDATURE ITI ET LEADER La loi de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation des métropoles

Plus en détail

Au niveau régional, l encadrement du dispositif est assuré par :

Au niveau régional, l encadrement du dispositif est assuré par : Plan HP - Plan d action pluriannuel relatif à l habitat permanent dans les équipements touristiques de Wallonie Ce plan transversal soutenu par l ensemble du Gouvernement a pour finalité de favoriser l

Plus en détail

Connexions Solidaires ouvre à Marseille son premier point d accueil en région

Connexions Solidaires ouvre à Marseille son premier point d accueil en région COMMUNIQUE DE PRESSE Marseille, le 8 novembre 2013 Aider les plus démunis à rester connectés Connexions Solidaires ouvre à Marseille son premier point d accueil en région Aujourd hui, grâce au soutien

Plus en détail

PARLEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE PROPOSITION DE RESOLUTION

PARLEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE PROPOSITION DE RESOLUTION PARLEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE SESSION 2015-2016 03 décembre 2015 PROPOSITION DE RESOLUTION réclamant une mise en œuvre rapide, complète et effective de la nouvelle comptabilité publique tant pour

Plus en détail

Projet de loi n o 112 (2002, chapitre 61) Loi visant à lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale

Projet de loi n o 112 (2002, chapitre 61) Loi visant à lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale DEUXIÈME SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 112 (2002, chapitre 61) Loi visant à lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale Présenté le 12 juin 2002 Principe adopté le 26 novembre

Plus en détail

BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG

BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG RÉGION Alsace MUNICIPALITÉ Strasbourg TYPE D'ACTION ESPACE 16 STRASBOURG. Mise en place d'un espace temporaire d'insertion. NIVEAU DE LA BONNE PRATIQUE éprouvée

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

pour un accord à long terme entre le gouvernement et l industrie pharmaceutique

pour un accord à long terme entre le gouvernement et l industrie pharmaceutique Invitation de l industrie pharmaceutique à l adresse du nouveau gouvernement fédéral : pour un accord à long terme entre le gouvernement et l industrie pharmaceutique Le secteur des entreprises pharmaceutiques

Plus en détail

Charte. d attribution des logements. Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation

Charte. d attribution des logements. Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation Charte d attribution des logements un processus de mise en location lisible Assurer un bon accueil des ménages, sans discrimination, et dans le respect de la réglementation Garantir la lisibilité du circuit

Plus en détail

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte BURKINA FASO Chiffres clés Taux de change : 1$ US Principales villes Population Taux de croissance de la population (2006-2010) Population urbaine (%du total 2010) PNB par habitant Croissance du PIB (réal

Plus en détail

Informations/Conseils

Informations/Conseils Où pouvez-vous trouver des informations et d autres services? PARTICIPER à la vie sociale et culturelle En Wallonie comme à Bruxelles, outre les services individuels qu elles peuvent vous apporter (guidance,

Plus en détail

Rapport d inspection intégré SPP IS

Rapport d inspection intégré SPP IS A Madame Caps Présidente du CPAS de Oupeye Rapport d inspection intégré SPP IS Inspection SPP IS 2-5-6 RI/L65C-FMAZ-FPSC/FMTH Objet: Rapport d inspection intégré Madame la Présidente J ai l honneur de

Plus en détail

3. Les services de proximité en Belgique Deux grandes caractéristiques

3. Les services de proximité en Belgique Deux grandes caractéristiques Deux grandes caractéristiques Il n existe pas aujourd hui u de définition ca claire des services de proximité qui permette de poser les frontières de ce champ et d identifier précisément les acteurs qui

Plus en détail

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R.

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R. A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET 1 Diagnostic : Le projet de création d une micro halte-garderie au Centre Social repose sur des données statistiques concernant

Plus en détail

I. Présentation de l organisation et description générale du projet. 1.1. Présentation de l organisation. 1.1.1. L organisation

I. Présentation de l organisation et description générale du projet. 1.1. Présentation de l organisation. 1.1.1. L organisation Termes de Référence Projet Dessin animé et bande dessinée de sensibilisation à l Education Inclusive «Augmenter l'accès à l'éducation inclusive dans le primaire pour les enfants en situation de handicap

Plus en détail

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre»

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» 1 Constats - diagnostic Etude du CSEF sur la mobilité des demandeurs d emploi (2011) et données

Plus en détail

ACADÉMIE ROYALE DE MÉDECINE DE BELGIQUE

ACADÉMIE ROYALE DE MÉDECINE DE BELGIQUE ACADÉMIE ROYALE DE MÉDECINE DE BELGIQUE Établissement public fondé en 1841 Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Recommandations de l Académie royale de Médecine de Belgique pour garantir une formation

Plus en détail

1. CONTEXTE NATIONAL : LES DÉFIS À RELEVER

1. CONTEXTE NATIONAL : LES DÉFIS À RELEVER 1. CONTEXTE NATIONAL : LES DÉFIS À RELEVER 1.1. LES DÉFIS ET LA STRATÉGIE NATIONALE CONTRE LA PAUVRETÉ Cette section est inspirée du Rapport stratégique sur la protection et l inclusion sociale 2008-2010,

Plus en détail

Dans ce document, vous trouverez toutes les informations utiles pour remplir le formulaire : QUE dois-je faire pour recevoir un

Dans ce document, vous trouverez toutes les informations utiles pour remplir le formulaire : QUE dois-je faire pour recevoir un Madame, Monsieur, Ce formulaire vous permet, si vous habitez avec votre famille en Belgique, de demander un PROVISOIRE aux allocations familiales en tant que : - Chômeur de longue durée (minimum 6 mois)

Plus en détail

ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE

ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE Introduction En 2013, le gouvernement bruxellois se montrait fier de son plan ambitieux (selon lui) de construction de logements sociaux à Bruxelles

Plus en détail

FORMULAIRE UNIQUE DE CANDIDATURE

FORMULAIRE UNIQUE DE CANDIDATURE Scrl La Maison des Hommes Société de Logement de Service Public Grand Place 7 4400 Flémalle Tél. 04/275.65.15 Fax 04/275.72.52 Version juin 2015 FORMULAIRE UNIQUE DE CANDIDATURE A rentrer impérativement

Plus en détail

dispositifs Acteurs L emploi, une priorité

dispositifs Acteurs L emploi, une priorité L HUMAIN EN CAPITALE Emploi Politiques CIV économie Grand Paris rénovation En direct du dispositifs COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DES VILLES DU 18 FÉVRIER 2011 habitants Égalité Politiques Transports Acteurs

Plus en détail

DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51

DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51 DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51 PRESCRIPTEUR(S) AYANT EFFECTUE L ENTRETIEN N de dossier : Date de la demande : /../.. Travailleur social qui oriente :. Structure :. Référent social

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

En 1999-2000, 57 % des prestations de pension provenaient de l État et 43 % du secteur privé.

En 1999-2000, 57 % des prestations de pension provenaient de l État et 43 % du secteur privé. ROYAUME-UNI Les grandes caractéristiques du système des pensions Le premier pilier du régime de pensions britannique comprend une pension forfaitaire de base et une pension complémentaire liée aux salaires

Plus en détail

Pacte d Istanbul pour l Eau

Pacte d Istanbul pour l Eau Pacte d Istanbul pour l Eau Des autorités locales et régionales Réunis à Istanbul en mars 2009, nous Maires et autorités locales et régionales des différentes parties du monde adhérons au présent PACTE

Plus en détail

FOCUS «Les aînés et le CPAS»

FOCUS «Les aînés et le CPAS» FOCUS «Les aînés et le CPAS» Numéro 11 Mai 2015 1. Introduction En Belgique, 15,1% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Ce pourcentage est encore plus important parmi les aînés : 18,4% des personnes

Plus en détail

Réforme de l aide juridique

Réforme de l aide juridique Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec 8059, boulevard Saint-Michel Montréal (Québec), H1Z 3C9 Téléphone : (514) 729-6666 Télécopieur : (514) 729-6746 www.cam.org/fafmrq

Plus en détail

Loi Duflot ALUR et Loi Pinel

Loi Duflot ALUR et Loi Pinel Loi Duflot ALUR et Loi Pinel A compter du 1er Octobre le nouveau Zonage A/B/C Pinel est applicable A compter du 15 septembre 2014 : Les frais d agence pour la location sont plafonnés A compter du 1er Septembre

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

LES CONTRATS DE QUARTIERS DURABLES, UN OUTIL DE LA RENOVATION URBAINE A BRUXELLES

LES CONTRATS DE QUARTIERS DURABLES, UN OUTIL DE LA RENOVATION URBAINE A BRUXELLES LES CONTRATS DE QUARTIERS DURABLES, UN OUTIL DE LA RENOVATION URBAINE A BRUXELLES Séminaire-débat «Comment dynamiser la rénovation durable à Bruxelles?» 25 mars 2014, Bruxelles Environnement Bruxelles

Plus en détail

L année européenne 2012, «Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations»

L année européenne 2012, «Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations» L année européenne 2012, «Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations» Avant projet de Plan d action EY 2012 Introduction La CES, ses deux organisations européennes

Plus en détail

Pour un chez-soi véritablement accessible

Pour un chez-soi véritablement accessible Pour un chez-soi véritablement accessible dans le cadre de la Commission populaire itinérante du FRAPRU Montréal, le 7 novembre 2012 1 Ex aequo, pour une égalité sans détour Ex aequo est un organisme montréalais

Plus en détail

Vivre selon nos moyens : des solutions abordables pour les coopératives d'habitation du Canada

Vivre selon nos moyens : des solutions abordables pour les coopératives d'habitation du Canada Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires de 2014 Vivre selon nos moyens : des solutions abordables pour les coopératives d'habitation du Canada Nicholas

Plus en détail

Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133

Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 6.1. Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 6.1.1. Formation professionnelle dans le cadre des politiques

Plus en détail

LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES

LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES 4 LES PERSPECTIVES POUR LES PROCHAINES ANNÉES À BRUXELLES 1. LES ORIENTATIONS DU GOUVERNEMENT DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE LES OBJECTIFS DU PROGRAMME D AMÉNAGEMENT DU RÉSEAU DE SURFACE POUR LA PÉRIODE

Plus en détail

Projet d établissement

Projet d établissement Projet d établissement 1. Préambule Le texte ci-dessous constitue notre projet d établissement. Ce document exprime notre volonté collective de concrétiser les projets éducatif et pédagogique de notre

Plus en détail

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE L ENQUETE SOCIALE en neuf pas... Une enquête sociale, qu est-ce que c est? Une enquête sociale, pourquoi? Qui fait l

Plus en détail

WORKING PAPER SÉRIE : COHÉSION SOCIALE ET ÉCONOMIE SOCIALE

WORKING PAPER SÉRIE : COHÉSION SOCIALE ET ÉCONOMIE SOCIALE THINK TANK EUROPÉEN POUR LA SOLIDARITÉ WORKING PAPER SÉRIE : COHÉSION SOCIALE ET ÉCONOMIE SOCIALE INTRODUCTION AU PROGRAMME POUR L EMPLOI ET LA SOLIDARITÉ SOCIALE (PROGRESS) MAUD CANDELA, AVRIL 2007 Think

Plus en détail

Indice des prix, indexation et pouvoir d achat des ménages à petits revenus

Indice des prix, indexation et pouvoir d achat des ménages à petits revenus Indice des prix, indexation et pouvoir d achat des ménages à petits revenus Philippe Defeyt Institut pour un développement durable, idd@iddweb.be Les augmentations du coût de la vie sont-elles les mêmes

Plus en détail

Nutzung von Vorsorgegeldern zur Finanzierung von selbstgenutztem Wohneigentum

Nutzung von Vorsorgegeldern zur Finanzierung von selbstgenutztem Wohneigentum Nutzung von Vorsorgegeldern zur Finanzierung von selbstgenutztem Wohneigentum Eine deskriptive Analyse Prof. Dr. Yvonne Seiler Zimmermann printed in switzerland Gedruckt in der Schweiz stampato in Svizzera

Plus en détail

DEMANDE D AGREMENT «ENTREPRISE SOLIDAIRE D UTILITE SOCIALE»

DEMANDE D AGREMENT «ENTREPRISE SOLIDAIRE D UTILITE SOCIALE» DEMANDE D AGREMENT «ENTREPRISE SOLIDAIRE D UTILITE SOCIALE» SIEGE SOCIAL PARIS Loi N 2014 856 du 31 juillet 2014 relative à l économie sociale et solidaire (articles 1,2 et 11) Décret N 2015 719 du 23

Plus en détail

Rapport d inspection intégré SPP IS. J ai l honneur de vous informer du résultat des inspections effectuées au sein de votre centre le 5 mai2015.

Rapport d inspection intégré SPP IS. J ai l honneur de vous informer du résultat des inspections effectuées au sein de votre centre le 5 mai2015. Monsieur QUIRYNEN Luc Président du CPAS Centre Robert Schuman 109 Voie de la Liberté 6717 ATTERT Rapport d inspection intégré SPP IS Inspection SPP IS 3 RI/ -DISD-FMAZ -FSGE/MT Objet: Rapport d inspection

Plus en détail

Pacte Territorial d Insertion de l Allier PTI 2014-2017

Pacte Territorial d Insertion de l Allier PTI 2014-2017 Pacte Territorial de l Allier PTI 2014-2017 1 Préambule Le Conseil général de l Allier a fait le choix d engager une politique volontariste en faveur de la solidarité et de l insertion des publics éloignés

Plus en détail

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011

COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 COMMISSION D ATTRIBUTION DES LOGEMENTS DE VOSGELIS REGLEMENT INTERIEUR DELIBERATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 17 MAI 2011 1/ OBJET Le présent règlement a pour objet de préciser les règles d organisation

Plus en détail

Exposé préparé pour la Conférence de Vaduz. par

Exposé préparé pour la Conférence de Vaduz. par Av.Fiter i Rossell, 71 Escaldes-Engordany www.ada.ad-dona@ada.ad La Formation Continue des Femmes: Un aspect Essentiel de l Égalité Exposé préparé pour la Conférence de Vaduz par Mme. Pilar Triquell-Seró

Plus en détail