LE MARCHÉ CANADIEN DE L ASSURANCE DE PERSONNES: ÉVOLUTION ET CHANGEMENTS DEPUIS Gilles Bernier, Ph.D.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE MARCHÉ CANADIEN DE L ASSURANCE DE PERSONNES: ÉVOLUTION ET CHANGEMENTS DEPUIS 1990. Gilles Bernier, Ph.D."

Transcription

1 LE MARCHÉ CANADIEN DE L ASSURANCE DE PERSONNES: ÉVOLUTION ET CHANGEMENTS DEPUIS 1990 Gilles Bernier, Ph.D. Professeur de finance et assurance Faculté des sciences de l administration (FSA) Titulaire de la Chaire Colloque AVA 2005 Québec, le 10 novembre 2005

2 QU EST EST-CE QU UNE UNE CHAIRE? Une entité généralement rattachée à une faculté et dont la mission est de réaliser r des activités s de recherche, de formation et de transfert portant sur un (des) thème(s) qui intéresse(nt) des donateurs: On y retrouve: Un fonds de capital accumulé; Un fonds de roulement (libéré par les revenus de placements); Un comité directeur et un comité scientifique avec des représentants de l industrie. l

3 BREF HISTORIQUE DE LA CHAIRE D ASSURANCED Création de la première chaire d assurance d en milieu universitaire au Canada en 1975 (30 ans déjà!): d Plusieurs souscripteurs corporatifs et individuels; $; Établie selon le modèle de la S.S. Huebner Foundation de l Universitl Université de la Pennsylvanie (Wharton School). Don majeur ( $ sur 10 ans) de L IndustrielleL Industrielle- Alliance, Compagnie d assurance d sur la vie en 1996 pour les fins spécifiques de la Chaire: Nouvelle mission; Axes prioritaires d action: d La distribution des produits et services financiers; La gestion financière des compagnies d assurance d (Vie et Non-Vie)

4 BREF HISTORIQUE DE LA CHAIRE D ASSURANCE D (suite) Nouvelle appellation depuis le 11 octobre 2005: «Chaire d assurance d et de services financiers L Industrielle-Alliance» Nouvel énoncé de mission: «Promouvoir et supporter la recherche, la formation et le transfert dans les domaines émergents reliés à l industrie des services financiers, en particulier le secteur de l assurancel».

5 EXEMPLES DE PROJETS EN COURS Étude de l efficacitl efficacité économique et de la productivité des sociétés s d assurance d de personnes et IARD opérant au Canada; Les déterminants d de la sécurits curité financière des Québécois à la retraite En collaboration avec Promutuel Capital Gestion de la force de vente dans les réseaux r de distribution dits «de carrière re» en assurance de personnes En collaboration avec Groupe Industrielle Alliance, Clarica, Desjardins SécuritS curité Financière et la Capitale Services Conseils.

6 IMPLICATION DE LA CHAIRE DANS LE MILIEU Table de la relève dans la distribution en assurance de personnes Suite du colloque conjoint Chaire/CSF de mars 2005; Première rencontre prévue pour le 22 novembre. Table des V-P V P ressources humaines des assureurs vie et non-vie de la région r de Québec Caractériser riser le profil d éd éducation des personnes à l emploi des sièges sociaux des compagnies d assurance dans la région r de Québec; Promotion des carrières res possibles en assurance, y compris la représentation mais pas exclusivement; Première rencontre tenue le 28 octobre dernier.

7 BASE DE MA PRÉSENTATION Chapitre intitulé (co-auteure: Alli Nathan, Providence College) «A Descriptive Analysis of Canadian Insurance Markets Over the Period À paraître (début 2006) dans International Insurance Markets Between Global Dynamics and Local Contingencies (Éditeurs: David Cummins et Bertrand Vénard V de la Wharton School, Université de Pennsylvanie, Philadelphie)

8 CONTENU DE MA PRÉSENTATION Bref historique du secteur de l assurance l au Canada; Revue du contexte économique au Canada depuis 1990; Importance relative du Canada sur le marché international de l assurance l vie et non-vie; Progression du nombre de firmes opérantes, du volume de primes et de la concentration dans les diverses branches en assurance de personnes; Principaux acteurs du secteur vie au Canada; Importance du secteur de l assurance l (vie et non-vie) dans l él économie canadienne (# d emplois); d Pratiques et performance financières de l industrie; l Tendances passées, actuelles et futures propres à l industrie des services financiers, en particulier le secteur vie.

9 HISTORIQUE DE L ASSURANCE L AU CANADA La 1 ère société d assurance de personnes à obtenir une charte fut Canada Vie en 1847; Les assurances IARD ont vu le jour au Canada avant le secteur vie, les banques et les valeurs mobilières: Première banque incorporée e en 1817; Première firme de valeurs mobilières établit en La 1 ère société IARD fut la Phoenix Assurance Company dont la charte remonte à 1804 et qui opérait à Montréal; Puis, il y a eu la Halifax Association en 1809 qui est devenue la Halifax Insurance Company en 1819; En IARD, la 1 ère société à s établir au Québec en 1819 fut la Compagnie d assurance d incendie du Québec.

10 LE CANADA Plus grand pays de l hémisphl misphère ouest et le deuxième plus grand pays du monde (superficie); Occupe le 25 e rang au niveau de sa population (environ 31,9 millions en 2004); Plus petite économie parmi les pays du G7 avec un PIB d environ d 994 milliards $US en 2004.

11 LE CONTEXTE ÉCONOMIQUE AU CANADA DEPUIS 1990 Le PIB per capita a affiché une croissance annuelle moyenne supérieure à 2% depuis 1990 pour s és établir à $US en 2004; Le taux d éd épargne des Canadiens a beaucoup diminué,, tandis que l endettement l personnel a augmenté; Depuis 1995, le taux d inflation d est contrôlée e et sous la barre de 3%. En 2004, ce taux fut de 1,8%; Durant la période p , le marché obligataire a battu le marché des actions 6 années sur 11. Au cours des 3 dernières res années les actions ont battu les obligations (8,3% vs 7,5%); Un investisseur qui aurait investi 1$ en 1990 dans l indice l du marché des actions (S&P/TSX) aurait obtenu un rendement annuel moyen de 7,75% à la fin de Le rendement du S&P/TSX en 2004 fut de 14,5%; Les taux d intd intérêt ont beaucoup diminué durant la période p compte tenu de la faible inflation. Le taux moyen des obligations fédérales f (>10( ans) était de 4,86% en 2004 comparé à 10,51% en 1990.

12 IMPORTANCE RELATIVE DU CANADA SUR LE MARCHÉ MONDIAL DE L ASSURANCE L (Swiss RE, 2005) En 2004, le Canada occupait: le 7 e rang mondial avec une part de marché de 2,15% du volume total (en $US) de primes, comparativement à 33,84% pour les États-Unis; le 11 e rang en assurance vie avec 1,60% du marché; le 7 e rang en assurance non-vie avec 2,88% du marché; le 18 e rang au niveau de la densité d assurance [primes totales (en $US) per capita]; le 21 e rang au niveau de la pénétration p d assurance [primes totales ($US) en % du PIB]

13 NOMBRE DE FIRMES OPÉRANTES (domestiques et étrangères) res) L industrie canadienne de l assurancel Life & Health Property & Casualty (P&C) n.a* n.a n.a n.a Source: Canadian Life and Health Insurance Facts (CLHIA,1991 to 2004) and Insurance Bureau of Canada (IBC, 2004), with data from A.M. Best WinTRAC and MSA Researcher * not available Italic Data represents companies that have net premiums earned in these years.

14 ÉVOLUTION DU NOMBRE DE SOCIÉTÉS D ASSURANCE DE PERSONNES En moyenne, le nombre de firmes a diminué de 3,1% par année e depuis 1990; 108 sociétés s opéraient activement au Canada en 2003, comparativement à 163 en 1990: 67 sont des entités s dont la propriété est canadienne ou des filiales canadiennes de firmes étrangères res (avec charte fédérale f ou provinciale) et une part de marché de 87,8%; 41 sont des entités s non résidentes r qui opèrent en tant que succursales de compagnies étrangères res et dont la part de marché n était que 12,2%; Bien sûr, s les gros joueurs sont les plus grands groupes d assurance et de services financiers de propriété canadienne.

15 PARTS DE MARCHÉ SELON LA FORME ORGANISATIONNELLE (2003) Assurance de personnes Stock Companies 94% Mutual Companies 6% Source : Canadian Life and Health Insurance Facts (CLHIA, 2004)

16 NOMBRE D EMPLOIS D DANS L INDUSTRIE L DE L ASSURANCE AU CANADA Assurance de personnes (ACCAP) personnes en 2003 dont 39% dans des emplois reliés à l administration et 61% dans la distribution; Assurance de dommages (BAC) personnes en 2003 dont 41% à l emploi des assureurs primaires,, 51% dans le courtage,, 6% dans l expertise indépendante en sinistres et 2% dans la réassurance.

17 VOLUME DES PRIMES PAR BRANCHE D AFFAIRES D (PNS) (en millions de $ CAN) Assurance de personnes Life Annuity Health Individual Group Individual Group Individual Group Total Life & Health Source : Canadian Life and Health Insurance Facts (CLHIA, 2004) and Office of the Superintendent of Financial Institutions data (OSFI,2004)

18 VOLUME DE PRIMES EN ASSURANCE DE PERSONNES ( ) Le montant annuel moyen de primes nettes souscrites (PNS) par les assureurs de personnes (domestiques et étrangers) opérant au Canada (toutes branches confondues) fut de 33,3 milliards $CAN; Les PNS sont passées de 23,6 milliards $ en 1990 à 46,5 milliards $ en 2003 (TCAM de 5,3 % par année); Dans le secteur vie, les rentes (incluant une grande variété de véhicules de retraite à l abri de l impôt) ) sont les produits qui génèrent le plus de primes, suivi par l assurance santé puis par l assurance vie.

19 ÉVOLUTION DES ASSUREURS SELON LES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION (LIMRA, 2004) En 2001, les assureurs de personnes opérant au Canada distribuaient leurs produits et services environ comme suit: 33% avec un réseau r dit «carrière re» ou exclusif; 33% avec un réseau r indépendant; 33% avec un réseau r multiple. En 2003, la répartition r des assureurs était environ comme suit: 11% avec un réseau r dit «carrière re» ou exclusif; 22% avec un réseau r indépendant; 67% avec un réseau r multiple.

20 PARTS DE MARCHÉ SELON LES RÉSEAUX R DE DISTRIBUTION (NOUVELLES PRIMES ANNUELLES EN ASSURANCE INDIVIDUELLE, 2003) Assurance de personnes 44% 13% Career Brokerage/PPGA 7% 2% 2% MGA/IMO National Accounts/Stockbrokerage Manufacturers/Distribution Agreements 32% Others (Direct Response, Financial Institutions) Source: "Individual Life Market Share by Distribution Channel in Canada", LIMRA (2003)

21 RATIOS DE CONCENTRATION DU SECTEUR VIE (Primes nettes souscrites) 1997, 2003 Individual Life Group Life Individual Annuity 1997 Group Annuity Individual Health Group Health Total Life & Health Top 1 21,0% 16,8% 4,1% 7,7% 15,4% 19,7% 16,2% Top 5 56,0% 58,0% 16,9% 25,7% 45,0% 58,0% 53,0% Top 10 73,0% 81,0% 24,7% 35,1% 60,0% 75,0% 75,0% 5 Herfindahl index 10 Herfindahl index 1 146,57 717,15 58,35 142,71 478,70 755,67 610, ,16 841,77 72,62 167,24 523,83 829,32 720,29 Top 1 23,5% 19,2% 9,1% 4,1% 16,4% 19,9% 12,4% Top 5 69,1% 56,6% 32,4% 17,0% 51,9% 51,5% 39,2% Top 10 81,2% 62,1% 37,2% 18,9% 57,6% 60,3% 47,4% 5 Herfindahl index 10 Herfindahl index ,92 866,15 238,39 59,42 638,14 718,64 367, ,43 873,71 244,46 61,56 646,20 735,78 386,38 Source : The Transformation of the Canadian Life Insurance Industry, CIBC World Markets, 1999 and data from Office of the Superintendent of Financial Institutions (OSFI, 2004)

22 ÉVOLUTION DE LA CONCENTRATION DU SECTEUR VIE ENTRE 1997 ET 2003 Entre 1997 et 2003, les parts de marché des plus grands assureurs ont augmenté davantage dans les branches individuelles que dans les branches collectives; Il semble donc que la récente restructuration du secteur vie a conduit à une plus forte consolidation du secteur dans les branches individuelles; L évolution de l indice Herfindhal de la branche rente collective indique que ce marché est devenu beaucoup plus compétitif durant la période.

23 LES 10 PLUS GROS ASSUREURS DU SECTEUR VIE AU CANADA (Primes nettes souscrites en 2003) Assurance de personnes Rank Group Net Premiums in Canada ($000) Organizational Form 1 Manulife Stock Agency, Broker 2 Sun Life Stock Distribution System Ownership Type Country of Ultimate Owner Career Agent, Broker 3 Great-West Stock Agency, Broker 4 Desjardins Financial Stock Agency, Broker 5 Industrial Alliance Stock Agency, Broker 6 Standard Life Mutual Agency, Broker 7 SSQ Mutual Broker 8 Co-operators Stock Direct Insurance & Financial Group Insurance & Financial Group Insurance & Financial Group Financial Cooperative Insurance & Financial Group Insurance & Financial Group Insurance & Financial Group Insurance & Financial Group 9 UnumProvident Stock Broker Holding Company 10 AEGON Stock Agency, Broker Holding Company Source : Best's Key Rating Guide (2004) and datas from Office of the Superintendent of Financial Institutions (OSFI, 2004) Canada Canada Canada Canada Canada United Kingdom Canada Canada United States of America United States of America

24 L INDUSTRIE DE L ASSURANCE: L UN JOUEUR CLÉ L industrie de l assurance est une composante clé de l industrie canadienne des services financiers (2 e pilier); Le secteur vie domine avec des primes souscrites de 46,5 milliards $ et des actifs totaux sous gestion de 315 milliards $ versus des primes souscrites de 31,4 milliards $ et des actifs sous gestion de 88 $ milliards pour le secteur non-vie (en 2003); Mais,, dans l ensemble, l industrie canadienne de l assurance gère moins de 20% des actifs totaux du secteur financier dont la taille était d environ milliards $ en 2003.

25 ACTIFS TOTAUX DÉTENUS D AU CANADA (en millions de $CAN) Life & Health Property & Casualty Source: Canadian Life and Health Insurance Facts (CLHIA,1991 to 2004) and Insurance Bureau of Canada (IBC) with data from MSA Researcher, OSFI, CI and Insurance Information Centre of Canada (IICC, 2004)

26 RÉPARTITION DES ACTIFS TOTAUX (VIE) ET DES ACTIFS INVESTIS (NON-VIE) en 2003 (en millions de $CAN) Panel A: Life & Health Panel B: P&C Absolute Relative Absolute Relative Federal Bonds ,0% ,8% Provincial Bonds ,6% ,8% Municipal Bonds ,3% ,9% Total Government Bonds ,9% ,5% Corporate Bonds ,3% ,7% Total Bonds ,1% ,2% Preferred Shares ,7% ,0% Common Shares ,7% ,1% Total Shares ,4% ,0% Term Deposits n.a n.a ,1% Residential Mortgages ,5% n.a n.a Non-Residential Mortgages ,4% n.a n.a Total Mortgages ,9% 581 1,1% Mutual Funds ,7% n.a n.a Real Estate ,5% 146 0,3% Cash ,7% n.a n.a Other ,5% 701 1,3% Total Assets / Total Invested Assets % % Source: Canadian Life and Health Insurance Facts (CLHIA, 2004) and Insurance Bureau of Canada Report (IBC, 2004)

27 RÉPARTITION DES ACTIFS: Commentaires Dans le secteur vie, 80% des actifs détenus sont financiers : 50% de ces actifs financiers sont investis sous forme d obligations gouvernementales et corporatives liquides; Importante diminution de la proportion des placements hypothécaires et immobiliers (15,5% en 2003 versus 45% en 1990). Dans le secteur non-vie, seulement 60% des actifs détenus sont des actifs financiers : Par contre,, 75% de ces actifs sont investis en obligations gouvernementales et corporatives liquides et sécuritaires.

28 DÉMUTUALISATION DANS LE SECTEUR VIE AU CANADA Importante vague en (plus important transfert de richesse dans l histoire l du pays): Assureurs Date PAPÉ Clarica: 21 Juillet, 1999 Manulife: 30 septembre, 1999 Canada Life: 5 novembre, 1999 Industrial-Alliance 10 février, f 2000 Sun Life: 23 mars, 2000

29 ANALYSE DE LA PERFORMAMCE DES TITRES SUITE À LA DÉMUTUALISATIOND Evidence d une forte sous-évaluation initiale associée aux 5 appels publics: Offre-à-fermeture fermeture: : 9% en moyenne; Evidence de rendements à court terme élevés même si le premier jour de transaction est exclu; Evidence qu un un invetisseur qui détenait ces titres après s les avoir achetés sur le marché secondaire aurait battu le marché*: Indice relatif de richesse [Ritter (1991)] Jour 1 à 6 mois 1.31 Jour 1 à 1 année 1.33 Jour 1 à 2 années 1.55 * Ici, le marché est mesuré par le sous-indice du secteur financier du TSE Source: Babin & Bernier, 2001, Assurances

30 PERFORMANCE FINANCIÈRE (ROE) ET RÉSULATS TECHNIQUES (NON-VIE) (en millions de $CAN) ROE n.a* n.a 3,3% 4,5% 7,6% 9,7% 10,0% 10,4% 8,9% 9,2% 12,6% 11,3% 11,0% 13,1% ROE 9,7% 9,6% 8,5% 9,5% 6,8% 11,7% 13,6% 13,1% 6,8% 6,5% 6,3% 2,6% 1,7% 11,6% Underwriting Profit (Loss) (1 234) (1 421) (1 375) (1 351) (1 027) (631) (517) (421) (1 366) (1 027) (1 614) (2 155) (1 390) 559 Net Profit Combined Ratio 110,4% 111,2% 110,6% 109,9% 107,0% 104,1% 103,4% 102,6% 107,8% 105,9% 108,7% 111,0% 105,8% 98,4% Source : Canadian Insurance (editions 1991 to 2004) and Insurance Bureau of Canada, with data from A.M. Best Canada's WinTRAC and Statistics Canada (2004) n.a*: not available Life & Health Property & Casualty

31 ÉVOLUTION DU ROE Secteur vie ( ): 2003): Le ROE moyen sur la période fut de 9,3% avec un écart type de 2,96%; Le ROE le plus faible (3,3%) fut obtenu en 1992, tandis que le plus élevé (13,1%) fut réalisé en 2003; ROE inférieur à celui du secteur bancaire; Secteur non-vie ( ): Le ROE moyen était de 8,42% avec un écart type de 3,58%; Les 2 meilleurs ROE ont été obtenus respectivement en 1996 (13,6%) et en 1997 (13,1%), tandis que les deux plus faibles furent obtenus en 2001 avec 2,6% et en 2002 avec seulement 1,7%; Avec un ROE de 11,6% en 2003, le secteur non-vie canadien est retourné vers un niveau de rentabilité plus normal après s 5 années de piètre performance.

32 ÉVOLUTION DU CADRE RÉGLEMENTAIRE Même si le cadre réglementaire est quelque peu fragmenté entre le Fédéral et les provinces, la réglementation canadienne affiche un bilan très positif dans l ensemble: Maintien d un environnement stable et sécuritaire pour les détenteurs de polices (Kleffner & Jorgensen (1997)); Faible nombre de faillites de banques et d assureurs (première moitié des années 90); Ce bilan est dû à une surveillance étroite de la solvabilité des sociétés d assurance et à l implantation de normes de capital plus serrées es par le BSIF; Certain mouvement visant une plus grande harmonisation du cadre réglementaire à l échelle du pays sous l initiative du CCRRA, ainsi que l implantation par le BSIF de nouvelles normes en matière de gouvernance et de gestion des risques des institutions financières res.

33 ADÉQUATION DU CAPITAL La solidité financière des sociétés d assurance de personnes est mesurée et contrôlée par le biais du Montant Minimal Permanent Requis pour le Capital et l Excédent (MMPRCE) qui fut développé par la SIAP en 1992 et adopté par le BSIF en 1994; Le MMPRCE permet d établir une norme de capitalisation qui tient compte du risque propre aux diverses activités des assureurs de personnes. Cette norme est d inspiration similaire à la norme américaine connue sous le nom de RBC développée par le NAIC.

34 ADÉQUATION DU CAPITAL Assureurs canadiens et étrangers Total Capital Available (000$) Total Capital Required (000$) MCCSR (Minimum Continuing Capital and Surplus Requirements) Canadian 232% 224% 233% 206% 227% 218% Foreign Total Capital Available (000$) Total Capital Required (000$) TAAM (Net assets available/required) 113% 113% 113% 117% 119% 121% Source :

35 RÉGLEMENTATION DE L ENTRL ENTRÉE E SUR LE MARCHÉ CANADIEN DE L ASSURANCEL Contrairement au secteur bancaire, l entrl entrée e des sociétés étrangères res sur le marché domestique de l assurance l (autant en vie qu en non-vie) n est presque pas réglementr glementée; e; C était déjàd le cas avant la signature de l ALl ALÉNA en 1994; La pression exercée e par la présence des assureurs étrangers semble avoir pour effet d accroître le degré d efficience économique des assureurs domestiques, surtout en IARD.

36 ÉVOLUTION DE LA PRÉSENCE INTERNATIONALE DES SOCIÉTÉS S CANADIENNES D ASSURANCE D DE PERSONNES Les sociétés s canadiennes d assurance d de personnes ont toujours été très s actives à l étranger et ce, même avant la signature de l ALÉNA en 1994; En 2003, 54% des primes totales souscrites à l échelle de la planète par les sociétés canadiennes d assurance de personnes venaient de l extérieur du Canada, comparativement à 46% en 1997 et à 35% en 1960; Présence de plus en plus marquée en Asie (Chine et Inde).

37 TENDANCES ACTUELLES ET FUTURES POUR L INDUSTRIE CANADIENNE DE L ASSURANCEL Aujourd hui hui,, le système financier canadien est dominé par deux piliers les banques et les sociétés d assurance; Les banques sont de gros joueurs en gestion de patrimoine (valeurs mobilières res, fiducies et assurances); Les assureurs de personnes continuent de focaliser sur le financement des risques personnels, mais ils s impliquent aussi de plus en plus en gestion de patrimoine (dépôts, valeurs mobilières res, fiducies). Cette implication se fait souvent sur une base ciblée (niches) et non pas sur une base de masse.

38 TENDANCES ACTUELLES ET FUTURES POUR L INDUSTRIE CANADIENNE DE L ASSURANCE L (suite) Les assureurs de personnes continuent de privilégier des modes de distribution de leurs produits qui impliquent un contact direct avec la clientèle le; Même si les banques obtenaient le droit d entrer encore plus directement sur le marché de l assurance (vendre en succursale), plusieurs pourraient choisir de distribuer des produits conçus et souscrits par des assureurs spécialis cialisés et ce, autant en vie qu en IARD.

39 CONCLUSIONS Un système financier stable, sécuritaire et solvable est une condition essentielle pour favoriser la croissance et le développement de l économie canadienne; Il est valable de conclure que l industrie de l assurance, en tant qu un un des deux piliers du système financier canadien,, y joue un rôle fondamental: en offrant des produits qui permettent aux clients de mieux gérer leur risques; en facilitant une allocation efficace des ressources disponibles dans l économie; en améliorant la protection et la gestion de ce patrimoine; Aussi, de par leur présence active sur les marchés financiers en tant qu investisseurs institutionnels, les assureurs (vie et non-vie) contribuent à accroître le degré d efficience de ces marchés s en diminuant les frais de transaction, en augmentant la liquidité et en les rendant plus concurrentiels.

40 CONCLUSIONS (suite) L industrie des services financiers au Canada se compose déjàd d institutions financières intégrées ; À long terme, même les institutions plus locales deviendront davantage intégr grées; L industrie et le marché sont en mutuation: Démographie (espérance de vie plus grande); Incertitude accrue quant à la protection sociale; Faibles taux d intérêt (gestion du risque).

L Industrielle Alliance en un coup d œil Bref historique Envergure de l Industrielle Alliance aujourd hui Notre offre de produits et de services

L Industrielle Alliance en un coup d œil Bref historique Envergure de l Industrielle Alliance aujourd hui Notre offre de produits et de services L'Industrielle Alliance Yvon Charest Président et chef de la direction Industrielle Alliance 1 Ordre du jour L Industrielle Alliance en un coup d œil Bref historique Envergure de l Industrielle Alliance

Plus en détail

La performance économique du secteur de l assurance à Québec et au Québec. Québec, 29 avril 2015

La performance économique du secteur de l assurance à Québec et au Québec. Québec, 29 avril 2015 La performance économique du secteur de l assurance à Québec et au Québec Québec, 29 avril 2015 La performance économique du secteur de l assurance à Québec et au Québec Modérateur: Jean-Pierre Lessard

Plus en détail

Description de ia Groupe financier

Description de ia Groupe financier Industrielle Alliance Profil de l entreprise Données au 31 décembre 2014 Description de ia Groupe financier ia Groupe financier est une société d assurance de personnes qui compte quatre grands secteurs

Plus en détail

Québec 1 001 522 8,76% 7,61% 930 726 8,60% 870 458 8,54% Canada 1 232 016 2,63% 8,25% 1 138 138 2,64% 1 025 951 2,55%

Québec 1 001 522 8,76% 7,61% 930 726 8,60% 870 458 8,54% Canada 1 232 016 2,63% 8,25% 1 138 138 2,64% 1 025 951 2,55% Classement par ordre décroissant des canadiennes GROUPE GREAT-WEST Québec 1 502 501 13,14% 2,61% 1 464 309 13,53% 1 338 111 13,13% Canada 10 975 397 23,41% 7,48% 10 211 337 23,70% 9 658 487 23,99% Great-West

Plus en détail

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Édition 2009 Sécurité financière Une compagnie d assurance de personnes aux assises solides Sécurité financière, offre une gamme adaptée de produits

Plus en détail

Activité auxiliaire Activité réputée appuyer ou assurer la prestation d un service pour faciliter les opérations d assurance ou les placements.

Activité auxiliaire Activité réputée appuyer ou assurer la prestation d un service pour faciliter les opérations d assurance ou les placements. SECTION III Généralités Des définitions sont ajoutées aux instructions afin d aider l assureur/la société à produire ses relevés. Ces définitions ne constituent pas une liste exhaustive des termes utilisés

Plus en détail

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Édition 2011 Desjardins Sécurité financière Une compagnie d assurance de personnes aux assises solides Desjardins Sécurité financière offre une

Plus en détail

Information Le secteur des services financiers canadien

Information Le secteur des services financiers canadien L industrie canadienne des assureurs de personnes Aperçu Au Canada, l industrie des assurances de personnes se compose de 120 entreprises, comparativement à 163 en 1990; elle englobe les sociétés constituées

Plus en détail

Information Le système financier canadien

Information Le système financier canadien Information Le système financier canadien Juin 2 Le secteur canadien des valeurs mobilières Aperçu Le secteur canadien des valeurs mobilières joue un rôle clé au sein du secteur canadien des services financiers,

Plus en détail

Crise financière mondiale après 10 ans à titre de société publique

Crise financière mondiale après 10 ans à titre de société publique Le modèle d affaire de l Industrielle Alliance : un atout durant la récente crise financière Yvon Charest Président et chef de la direction VOTRE PARTENAIRE DE CONFNCE. 10 ANS À LA BOURSE! 1 Crise financière

Plus en détail

www.rbcassurances.com

www.rbcassurances.com Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.rbcassurances.com CROISSANCE SOLIDITÉ INTÉGRATION APERÇU DE LA SOCIÉTÉ 2004 Marques déposées de la Banque Royale du Canada. Utilisées sous

Plus en détail

Faits et statistiques. Les assurances de personnes au QUÉBEC

Faits et statistiques. Les assurances de personnes au QUÉBEC Faits et statistiques Les assurances de personnes au QUÉBEC Édition 2008 Association canadienne des compagnies d assurances de personnes inc. Canadian Life and Health Insurance Association Inc. Les assurances

Plus en détail

Great-West Lifeco annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2014 et augmente son dividende de 6 %

Great-West Lifeco annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2014 et augmente son dividende de 6 % COMMUNIQUÉ TSX : GWO MISE À JOUR 13 h HNC La page 7 a été modifiée pour tenir compte du nouveau code d accès pour l écoute différée de la conférence téléphonique du quatrième trimestre. Les lecteurs sont

Plus en détail

LE DÉFI DU CHANGEMENT. Mark Sylvia Président et chef de la direction

LE DÉFI DU CHANGEMENT. Mark Sylvia Président et chef de la direction LE DÉFI DU CHANGEMENT Mark Sylvia Président et chef de la direction 1 LE VENT DU CHANGEMENT 3 Assureurs actifs 1990 Aetna Life AFLAC AIG Life Allianz Ace Ina Assomption Vie Canada-Vie Coix Bleue Co-operators

Plus en détail

Premier trimestre. États financiers consolidés intermédiaires (non audités) pour le trimestre terminé le 31 mars 2015. Intact Corporation financière

Premier trimestre. États financiers consolidés intermédiaires (non audités) pour le trimestre terminé le 31 mars 2015. Intact Corporation financière Premier trimestre 1 États financiers consolidés intermédiaires (non audités) pour le trimestre terminé le 31 mars Intact Corporation financière États financiers consolidés intermédiaires (non audités)

Plus en détail

Gestion de placement privée CI. Le guide du client sur la gestion d actifs de classe mondiale

Gestion de placement privée CI. Le guide du client sur la gestion d actifs de classe mondiale Gestion de placement privée CI Le guide du client sur la gestion d actifs de classe mondiale Un programme d investissement complet et sophistiqué, aussi unique que vous l êtes. Gestion de placement privée

Plus en détail

LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES

LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES LA MESURE DES PERFORMANCES DES COMPAGNIES D ASSURANCES Séminaire - Atelier La mesure des performances des compagnies d assurances 1 ère communication Généralités sur les processus d évaluation des activités

Plus en détail

Un survol des marchés de valeurs de placement

Un survol des marchés de valeurs de placement 2 Chapitre2 Un survol des marchés de valeurs de placement D ans le présent chapitre, nous survolerons les principaux marchés offrant des produits d épargne et des valeurs de placement. Après avoir effectué

Plus en détail

Information Le secteur des services financiers canadien

Information Le secteur des services financiers canadien Les assurances multirisques au Canada Aperçu Information Le secteur des services financiers canadien L industrie canadienne des assurances multirisques couvre les risques de toutes les branches d assurance,

Plus en détail

Le 8 mai 2015. Bonjour,

Le 8 mai 2015. Bonjour, Le 8 mai 2015 Bonjour, En janvier, La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers (Manuvie) a annoncé la conclusion de l acquisition des activités canadiennes de la Standard Life. Je souhaite vous informer

Plus en détail

Assemblée annuelle des actionnaires

Assemblée annuelle des actionnaires Assemblée annuelle des actionnaires 2012 Dans le cadre de cette réunion, les dirigeants de la Société peuvent faire des remarques ou répondre à des questions pouvant contenir des déclarations prospectives.

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 %

Résultats du premier trimestre 2015. SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR enregistre un résultat net de grande qualité de EUR 175 millions et un ROE annualisé de 12,1 % SCOR démarre l année avec de solides performances grâce à la mise en œuvre rigoureuse de son plan stratégique

Plus en détail

I. Description de Industrielle Alliance Assurance et Services Financiers Inc. I. Description de Industrielle Alliance Valeurs Mobilières Inc.

I. Description de Industrielle Alliance Assurance et Services Financiers Inc. I. Description de Industrielle Alliance Valeurs Mobilières Inc. Octobre 2012 Table de matières I. Description de Industrielle Alliance Assurance et Services Financiers Inc. I. Description de Industrielle Alliance Valeurs Mobilières Inc. II. 2012-2013: enjeux et perspectives

Plus en détail

GREAT-WEST LIFECO 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % [2]

GREAT-WEST LIFECO 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % 100 % [2] GREAT-WEST LIFECO Great-West Lifeco Inc. est une société de portefeuille internationale spécialisée dans les services financiers ayant des participations dans l assurance-vie, l assurance-maladie, les

Plus en détail

SOLUTIONS COMPAGNIES D ASSURANCE L EXPERTISE À LA HAUTEUR DE VOS EXIGENCES CANDRIAM, LE PARTENAIRE DES COMPAGNIES D ASSURANCE

SOLUTIONS COMPAGNIES D ASSURANCE L EXPERTISE À LA HAUTEUR DE VOS EXIGENCES CANDRIAM, LE PARTENAIRE DES COMPAGNIES D ASSURANCE SOLUTIONS COMPAGNIES D ASSURANCE L EXPERTISE À LA HAUTEUR DE VOS EXIGENCES CANDRIAM, LE PARTENAIRE DES COMPAGNIES D ASSURANCE NOS ATOUTS UN PARTENAIRE PRIVILÉGIÉ POUR VOTRE GESTION ASSURANTIELLE CANDRIAM

Plus en détail

Marché d assurance vie. Septembre 2004

Marché d assurance vie. Septembre 2004 Marché d assurance vie Septembre 2004 Quels types des contrats d assurance vie commercialisons-nous dans le marché américain? Temporaire-décès Unités de compte Non-unités de compte Garantie décès déclenchable

Plus en détail

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001 LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre

Plus en détail

travailler avec le marché du Lloyd s Au coeur du Lloyd s: rencontre avec le marché Paris, le 13 juin 2013 < Picture to go here >

travailler avec le marché du Lloyd s Au coeur du Lloyd s: rencontre avec le marché Paris, le 13 juin 2013 < Picture to go here > < Picture to go here > travailler avec le marché du Lloyd s Au coeur du Lloyd s: rencontre avec le marché Paris, le 13 juin 2013 Gloria Rolland, Responsable développement & Relations de marché, Lloyd s

Plus en détail

Notice annuelle de 2007

Notice annuelle de 2007 Notice annuelle de 2007 Le 3 mars 2008 CORPORATION FINANCIÈRE CANADA-VIE 330, University Avenue Toronto (Ontario) M5G 1R8 Corporation Financière Canada-Vie Notice annuelle de 2007 Corporation Financière

Plus en détail

Chronique Assurances et gestion des risques. sous la responsabilité de Gilles Bernier 1

Chronique Assurances et gestion des risques. sous la responsabilité de Gilles Bernier 1 Chronique Assurances et gestion des risques sous la responsabilité de Gilles Bernier 1 Puisque ce numéro de la Revue, tout comme celui de janvier 2004, est consacré à l assurance automobile, j ai choisi

Plus en détail

1999 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

1999 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 1999 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF (EN MILLIERS DE TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS S FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS BONDS SHARES

Plus en détail

L acquisition de JEVCO Intact est sur la bonne voie pour devenir un assureur de dommages de calibre mondial

L acquisition de JEVCO Intact est sur la bonne voie pour devenir un assureur de dommages de calibre mondial Intact Corporation financière (TSX : IFC) L acquisition de JEVCO Intact est sur la bonne voie pour devenir un assureur de dommages de calibre mondial 2 mai 2012 Énoncés prospectifs et mise en garde Certains

Plus en détail

l assurance-vie avec participation de la London Life

l assurance-vie avec participation de la London Life Votre guide de l assurance-vie avec participation de la London Life Valeur, solidité et choix Ce que vous découvrirez dans ce guide En combinant les renseignements contenus dans ce guide aux conseils professionnels

Plus en détail

2000 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

2000 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 2 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF (EN MILLIERS DE TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS S FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS BONDS SHARES

Plus en détail

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 1211122 GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 RAPPORT SOMMAIRE Cette proposition présente les recommandations de Genworth Financial Canada («Genworth») au Comité permanent des

Plus en détail

Le salon des résidents Les 6 & 13 juillet 2012 Sherbrooke

Le salon des résidents Les 6 & 13 juillet 2012 Sherbrooke Le salon des résidents Les 6 & 13 juillet 2012 Sherbrooke Démystifier l industrie financière Par : Martin Roy, BAA, CIM md, Conseiller en gestion de patrimoine Marie-Eve Tanguay, BAA, Associée Principale

Plus en détail

SOCIÉTÉ FINANCIÈRE MANUVIE

SOCIÉTÉ FINANCIÈRE MANUVIE SOCIÉTÉ FINANCIÈRE MANUVIE NOTICE ANNUELLE Le 21 mars 2014 Table des matières GLOSSAIRE...4 MODE DE PRÉSENTATION DE L INFORMATION FINANCIÈRE ET RENSEIGNEMENTS SUR LES TAUX DE CHANGE...6 DOCUMENTS INTÉGRÉS

Plus en détail

La gestion des risques en assurances de dommages: Un exemple concret

La gestion des risques en assurances de dommages: Un exemple concret La gestion des risques en assurances de dommages: Un exemple concret 1 Contenu 1. Gouvernance de la gestion de risques dans le Groupe AXA 2. AXA Canada - Structure organisationnelle de la gestion de risques

Plus en détail

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Commentaires du Conseil du patronat du Québec Mai 2010 Maintenir la solidité du système

Plus en détail

1997 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

1997 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 1997 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS PROVISIONS FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS BONDS SHARES MORTGAGES REAL

Plus en détail

Notice annuelle Pour l exercice terminé le 31 décembre 2004. Le 28 mars 2005

Notice annuelle Pour l exercice terminé le 31 décembre 2004. Le 28 mars 2005 Notice annuelle Pour l exercice terminé le 31 décembre 2004 Le 28 mars 2005 Industrielle Alliance Notice annuelle 2004 1 Table des matières AVIS... 2 PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L INDUSTRIELLE ALLIANCE...

Plus en détail

GLOSSAIRE. ASSURÉ Personne dont la vie ou la santé est assurée en vertu d une police d assurance.

GLOSSAIRE. ASSURÉ Personne dont la vie ou la santé est assurée en vertu d une police d assurance. GLOSSAIRE 208 RAPPORT ANNUEL 2013 DU MOUVEMENT DESJARDINS GLOSSAIRE ACCEPTATION Titre d emprunt à court terme et négociable sur le marché monétaire qu une institution financière garantit en faveur d un

Plus en détail

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Quatrième trimestre 2013. ÉCONOMIE // Finance.

Courtage de détail. en valeurs mobilières au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Quatrième trimestre 2013. ÉCONOMIE // Finance. ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Courtage de détail en valeurs mobilières au Québec Mars 14 Quatrième trimestre 13 L Enquête sur le courtage de détail en valeurs mobilières au Québec

Plus en détail

BILLETS DE DÉPÔT ÉQUILIBRE MONDIAL PLUS RBC INVESTISSEMENTS MANUVIE

BILLETS DE DÉPÔT ÉQUILIBRE MONDIAL PLUS RBC INVESTISSEMENTS MANUVIE BILLETS DE DÉPÔT ÉQUILIBRE MONDIAL PLUS RBC INVESTISSEMENTS MANUVIE Une protection du capital, une participation au marché boursier et des gestionnaires de placements de première catégorie Séries 7, 8

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1

Table des matières. Chapitre 1 Table des matières Chapitre 1 Les objectifs de la planification financière et les objectifs de placement 1 Les objectifs de la planification financière personnelle 1 Premier objectif: atteindre un certain

Plus en détail

Conférence de presse du 3 mars 2015

Conférence de presse du 3 mars 2015 Conférence de presse du 3 mars 2015 Aperçu annuel 2014 Zoom sur les assurances dommages et catastrophes naturelles L assurance de groupe dans un contexte de taux d intérêts faibles 1 03/03/2015 Ordre du

Plus en détail

Gestion privée 1859. Stéphane Gagnon, CFA

Gestion privée 1859. Stéphane Gagnon, CFA Gestion privée 1859 Stéphane Gagnon, CFA Gestion privée 1859 TABLE DES MATIÈRES L environnement de marché Notre organisation Nos services Notre approche de gestion Notre modèle d affaires Gestion de l

Plus en détail

Le Marché d assurance chinois

Le Marché d assurance chinois Le Marché d assurance chinois Présentation à l AFCDE par Bin GAO Adjoint BSD Asie-Pacifique & Responsable Chine du Groupe AXA A La Maison du Barreau, salle Jean Martel 5 décembre 2012 Sommaire Assurance

Plus en détail

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC POLITIQUE DE PLACEMENT RELATIVE AUX ACTIFS DU RÉGIME DE RETRAITE Février 1998 Mise à jour : Revue en septembre

Plus en détail

Contexte de la présentation

Contexte de la présentation L épargne des ménages québécois au service de la démocratie actionnariale Une présentation du Contexte de la présentation «Le capital accumulé par les travailleurs, que ce soit dans les régimes de retraite

Plus en détail

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt Introduction des comptes d épargne libre d impôt Comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt ont été introduits par le gouvernement fédéral dans le

Plus en détail

Document de recherche. Exigences de capital pour l assurance maladies graves

Document de recherche. Exigences de capital pour l assurance maladies graves Document de recherche Exigences de capital pour l assurance maladies graves Une recommandation de la Commission sur la gestion des risques et le capital requis de l ICA Juin 2011 Document 211060 This publication

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE

OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE OPTIMISEZ VOTRE PORTEFEUILLE AVEC UNE APPROCHE INNOVANTE VISEZ PLUS HAUT AVEC VOTRE INVESTISSEMENT Votre vie est bien remplie. Votre carrière et votre vie personnelle vous nourrissent d une multitude de

Plus en détail

(613) 889-9491 (819) 243-6497 x 3421 Lucie.malette@groupeinvestors.com

(613) 889-9491 (819) 243-6497 x 3421 Lucie.malette@groupeinvestors.com Vos options pour votre indemnité Research council employees association Association des employés du conseil de recherche (613) 889-9491 (819) 243-6497 x 3421 Lucie.malette@groupeinvestors.com Lucie Malette,

Plus en détail

Les Québécois sont-ils prêts pour la retraite?

Les Québécois sont-ils prêts pour la retraite? Les Québécois sont-ils prêts pour la retraite? Ce que les faits nous révèlent Le 20 novembre 2014 CONFIDENTIEL ET EXCLUSIF Il est formellement interdit d utiliser ce matériel sans l autorisation expresse

Plus en détail

Pour fin de la présente analyse, nous nous référerons au secteur Finances et assurances (SCIAN numéro : 52).

Pour fin de la présente analyse, nous nous référerons au secteur Finances et assurances (SCIAN numéro : 52). GROUPE DE TRAVAIL L industrie des services financiers à Montréal Définition de l industrie Pour fin de la présente analyse, nous nous référerons au secteur Finances et assurances (SCIAN numéro : 52). Ce

Plus en détail

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DE L UNIVERSITÉ LAVAL SOMMAIRE DES DISPOSITIONS TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 ADMISSIBILITÉ ET ADHÉSION AU RÉGIME... 4 COTISATIONS... 5 PARTICIPATION VOLONTAIRE...

Plus en détail

Fonds d investissement RÉA II Natcan Inc. Avril 2010

Fonds d investissement RÉA II Natcan Inc. Avril 2010 Fonds d investissement RÉA II Natcan Inc. Avril 2010 Christian Cyr, CFA Premier vice-président actions de petite capitalisation ccyr@natcan.com Marc Lecavalier, CFA, M.Sc. Vice-président adjoint actions

Plus en détail

RELEVÉ DES AUTRES INVESTISSEMENTS (NON VÉRIFIÉ) au 30 novembre 2009

RELEVÉ DES AUTRES INVESTISSEMENTS (NON VÉRIFIÉ) au 30 novembre 2009 RELEVÉ DES AUTRES INVESTISSEMENTS (NON VÉRIFIÉ) 8 JANVIER 2010 Nombre ou valeur Coût valeur Description nominale $ $ Marché monétaire Durée résiduelle de 365 jours et moins Bons du Trésor du gouvernement

Plus en détail

Rendez-vous avec le Lloyd s, partenaire local

Rendez-vous avec le Lloyd s, partenaire local < Picture to go here > Rendez-vous avec le Lloyd s, partenaire local Lloyd s France Guy-Antoine de La Rochefoucauld, Directeur Général Gloria Rolland, Responsable du Développement et des Relations de Marché

Plus en détail

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs LA FRANCAISE GLOBAL INVESTMENT SOLUTIONS La Française GIS est une des 3 entités du Groupe La Française et

Plus en détail

VOTRE PARTENAIRE DE CONFIANCE.

VOTRE PARTENAIRE DE CONFIANCE. www.inalco.com RAPPORT DE GESTION POUR L EXERCICE TERMINÉ LE 31 DÉCEMBRE 2008 13 février 2009 VOTRE PARTENAIRE DE CONFIANCE. SRM-158(17) (08-02) RAPPORT DE GESTION 2 Mise en garde 3 Description de l Industrielle

Plus en détail

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Nos clients, les déposants

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Nos clients, les déposants CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013 15 CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013 16 DES DÉCISIONS STRATÉGIQUES ET PORTEUSES À LONG TERME L approche client de la Caisse repose sur l écoute

Plus en détail

Assemblée publique annuelle

Assemblée publique annuelle Assemblée publique annuelle Par Paul Cantor, président du Conseil Gordon J. Fyfe, président et chef de la direction Ottawa, le 28 octobre 2010 Paul Cantor Président du Conseil 2 Gordon J. Fyfe Président

Plus en détail

Japon. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Japon. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Japon Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

C11 : Principes et pratique de l assurance

C11 : Principes et pratique de l assurance Spécimen de questionnaire d examen C11 : Principes et pratique de l assurance IMPORTANT : Vous disposez de 3 heures pour passer cet examen. Total : 200 points Lorsque vous quittez la salle d examen, vous

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

Informations sur Atradius Notation

Informations sur Atradius Notation Informations sur Atradius Notation Décembre 2013 Atradius N.V. Atradius est le numéro 2 mondial de l assurance-crédit et du cautionnement, et le leader de ces solutions pour les multinationales, avec une

Plus en détail

Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances

Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances Découvrez les avantages et désavantages des trois méthodes vous permettant d avoir accès à vos fonds.

Plus en détail

Barème de frais et de commissions

Barème de frais et de commissions BMO Ligne d action 1 er mai 2015 Barème de frais et de commissions Pour des commissions et des frais concurrentiels, vous pouvez compter sur nous Chez BMO Ligne d action, nous sommes déterminés à fournir

Plus en détail

INDEX DES SUJETS ET DES AUTEURS

INDEX DES SUJETS ET DES AUTEURS Assurances, volume 69, numéro 1, avril 2001, 171-180 INDEX DES SUJETS ET DES AUTEURS AVRIL 2000 À JANVIER 2001 par Rémi Moreau Index des sujets Assurance histoire Le développement des assurances en Europe

Plus en détail

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir.

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir. L informateur financier DU GROUPE-CONSEIL EN PROTECTION DU PATRIMOINE MD À LA FINANCIÈRE SUN LIFE Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie mai 2002 Les choses changent. Vous devez savoir.

Plus en détail

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT. Efficacité, liberté et sécurité : le CELI, un choix gagnant RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT. Efficacité, liberté et sécurité : le CELI, un choix gagnant RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS COMPTE D ÉPARGNE LIBRE D IMPÔT Efficacité, liberté et sécurité : le CELI, un choix gagnant RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Le compte d épargne libre d impôt Tout résident canadien âgé de 18 ans ou plus qui possède

Plus en détail

INDEX DES SUJETS ET DES AUTEURS AVRIL 1997 À JANVIER 1998

INDEX DES SUJETS ET DES AUTEURS AVRIL 1997 À JANVIER 1998 INDEX DES SUJETS ET DES AUTEURS AVRIL 1997 À JANVIER 1998 par Rémi Moreau Index des sujets * Administrateurs La responsabilité fiduciaire des administrateurs de Avril 1997 127-136 régimes de retraite Rémunération

Plus en détail

Tableau Comparatif CELI ET REER

Tableau Comparatif CELI ET REER Tableau Comparatif CELI ET REER Y a-t-il un âge minimal pour ouvrir un compte ou un régime? Il faut avoir 18 ans. (La législation sur l âge de la majorité peut s appliquer à certains placements.) Il n

Plus en détail

Capital régional et coopératif Desjardins. Relevé des autres investissements Au 30 juin 2014

Capital régional et coopératif Desjardins. Relevé des autres investissements Au 30 juin 2014 Capital régional et coopératif Desjardins Relevé des autres investissements Obligations (85,7%) Obligations fédérales et garanties (23,3%) Fiducie du Canada pour l'habitation 2017-12-15, 1,70 % 12 200

Plus en détail

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada www.bucksurveys.com Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada Résultats 2011 Introduction: Faibles augmentations à tous les niveaux Depuis que Buck a lancé, en 2001, sa première Étude

Plus en détail

Comparaisons internationales de la dette

Comparaisons internationales de la dette Annexe 2 Comparaisons internationales de la dette Faits saillants Selon les statistiques officielles publiées par le Fonds monétaire international (FMI) et l Organisation de coopération et de développement

Plus en détail

Placements au Lloyd s: la gestion des sinistres: quels défis? 5ème édition

Placements au Lloyd s: la gestion des sinistres: quels défis? 5ème édition < Picture to go here > Placements au Lloyd s: la gestion des sinistres: quels défis? 5ème édition Lyon, le 4 novembre 2014 Intervenants Guy-Antoine de La Rochefoucauld Directeur Général, Lloyd s France

Plus en détail

5points que. les conseillers omettent souvent d exposer à leurs clients aisés. Wayne G. Miller BMATH, ASA, ACIA

5points que. les conseillers omettent souvent d exposer à leurs clients aisés. Wayne G. Miller BMATH, ASA, ACIA FÉVRIER 2015 5points que les conseillers omettent souvent d exposer à leurs clients aisés Le moment est venu de réfuter les idées préconçues qui empêchent les gens d obtenir la protection financière dont

Plus en détail

Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à 100 000 $

Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à 100 000 $ Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à La garantie de base sur vos dépôts Quels dépôts sont garantis par l assurance-dépôts? L

Plus en détail

Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance. Plan stratégique 2005-2008

Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance. Plan stratégique 2005-2008 CCIR Canadian Council of Insurance Regulators Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Conseil canadien des responsables de la réglementation d assurance Plan stratégique 2005-2008

Plus en détail

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct 01 Au service des investisseurs canadiens depuis plus de 25 ans Filiale d une des plus grandes institutions financières au pays, offre aux investisseurs

Plus en détail

Premier trimestre 2006. Rapport aux actionnaires Trois mois terminés le 31 mars 2006 ING Canada inc. www.ingcanada.com

Premier trimestre 2006. Rapport aux actionnaires Trois mois terminés le 31 mars 2006 ING Canada inc. www.ingcanada.com Premier trimestre 2006 1 Rapport aux actionnaires Trois mois terminés le 31 mars 2006 ING Canada inc. www.ingcanada.com Toronto (Ontario) Le 11 mai 2006 ING Canada affiche de solides résultats pour le

Plus en détail

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas 28 mai 2015 Gestionnaire Activement Responsable Groupama AM Un acteur majeur de la gestion d actifs 2 Filiale à 100% de Groupama 96.7 Md d actifs

Plus en détail

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007 Corporation Financière Canada-Vie 2007 RAPPORT ANNUEL APERÇU DE LA COMPAGNIE La Corporation Financière Canada-Vie (la CFCV) est établie depuis 1999. Sa principale filiale, La Compagnie d Assurance du

Plus en détail

Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002.

Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002. Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002. COMMUNIQUÉ DE PRESSE LA DIVERSIFICATION DE SIX FNB VANGUARD D ACTIONS INTERNATIONALES

Plus en détail

L INSPECTEUR GÉNÉRAL DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES

L INSPECTEUR GÉNÉRAL DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES AVIS IMPORTANT Depuis le 1er février 2004, les activités de l Inspecteur général des institutions financières (IGIF) sont continuées par deux organismes : le secteur financier relève maintenant de l Autorité

Plus en détail

COMITÉ CONSULTATIF SUR LE TCM ASSUREURS DE DOMMAGES À CHARTE DU QUÉBEC

COMITÉ CONSULTATIF SUR LE TCM ASSUREURS DE DOMMAGES À CHARTE DU QUÉBEC COMITÉ CONSULTATIF SUR LE TCM ASSUREURS DE DOMMAGES À CHARTE DU QUÉBEC Janvier 2010 PRINCIPES CLÉS DE L ORIENTATION FUTURE DU CADRE RÉGLEMENTAIRE CANADIEN DE SUFFISANCE DES CAPITAUX EN ASSURANCE DE DOMMAGES

Plus en détail

Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire

Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire Réunion Actionnaires Henri de Castries Président du directoire 16 juin 2006 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent des prévisions qui portent notamment sur des

Plus en détail

D assurance-vie avec participation

D assurance-vie avec participation D assurance-vie avec participation Le Réalisateur Patrimoine et Le Réalisateur Succession Michel Poulin,Pl,fin. Expert-conseil Régional De Commercialisation Ordre du jour Aperçu de l assurance-vie avec

Plus en détail

OPTIMAXMD. GUIDE DU PRODUIT Assurance vie permanente avec participation L avenir commence dès aujourd hui RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

OPTIMAXMD. GUIDE DU PRODUIT Assurance vie permanente avec participation L avenir commence dès aujourd hui RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS OPTIMAXMD GUIDE DU PRODUIT Assurance vie permanente avec participation L avenir commence dès aujourd hui RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS FAITS SAILLANTS Options de primes Optimax 100 Optimax 20 primes Options

Plus en détail

Les régimes d avantages sociaux au Canada

Les régimes d avantages sociaux au Canada Les régimes d avantages sociaux au Canada Les Canadiens vivent de plus en plus longtemps et doivent plus que jamais faire face à leur responsabilité d épargner pour la retraite. Leur espérance de vie étant

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS - PÉRIODE SUIVANT LA LEVÉE DES RÉGIMES DE PROTECTION (en vigueur à compter du 7 janvier 2011)

FOIRE AUX QUESTIONS - PÉRIODE SUIVANT LA LEVÉE DES RÉGIMES DE PROTECTION (en vigueur à compter du 7 janvier 2011) FOIRE AUX QUESTIONS - PÉRIODE SUIVANT LA LEVÉE DES RÉGIMES DE PROTECTION (en vigueur à compter du 7 janvier 2011) I. QUESTIONS D ORDRE GÉNÉRAL 1. Quand le plan de réorganisation a-t-il été confirmé? Le

Plus en détail

DÉCISIONS DES QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006

DÉCISIONS DES QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006 DES DÉCISIONS QUI COMPTENT RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS AU RAPPORT ANNUEL 2006 Renseignements additionnels au Rapport annuel 2006 I. Tableaux des rendements 1 Rapport des vérificateurs... 1 2 Notes générales...

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 Le présent Rapport annuel de la direction contient les faits saillants financiers, mais non les États financiers

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE CONSTITUTION D UNE COMPAGNIE D ASSURANCE À CHARTE QUÉBÉCOISE Mars 2008 Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité

Plus en détail

Vérification de l identité dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d argent CI. Août 2015

Vérification de l identité dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d argent CI. Août 2015 Vérification de l identité dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d argent CI Août 2015 géré par CI Investments Inc. émis par la Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie Formulaire de vérification

Plus en détail