Dossier 13 COMMENT CONSOMMONS-NOUS? (I) LES FACTEURS ÉCONOMIQUES. b Avant la consommation, l épargne!

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier 13 COMMENT CONSOMMONS-NOUS? (I) LES FACTEURS ÉCONOMIQUES. b Avant la consommation, l épargne!"

Transcription

1 COURS DE SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES Philippe Mamas Lycée Fulbert Classe de Seconde Dossier 13 COMMENT CONSOMMONS-NOUS? (I) LES FACTEURS ÉCONOMIQUES b Avant la consommation, l épargne!

2 Consommer suppose qu on utilise son revenu disponible pour acheter des produits Mais utilise-t-on tout son revenu disponible pour acheter des produits? Absolument pas! Une partie non négligeable des revenus d un ménage sont consacrés à une autre activité économique que la consommation : l épargne. Et donc plus on épargne, moins on consomme! C est d ailleurs comme cela que l on définit l épargne : c est la partie du revenu disponible qui n est pas consacrée à la consommation. En langage courant, nous dirions : mettre de côté, économiser L épargne est une activité économique très importante! Pour une personne, ou un ménage, l épargne est un choix qui consiste à préparer l avenir d une façon ou d une autre. Pour un pays, l épargne des différents acteurs de l économie forme une ressource dans laquelle les banques, les entreprises, l Etat et d autres ménages vont pouvoir puiser pour, eux aussi, préparer l avenir. La France est un pays où l on épargne beaucoup. Mais pourquoi épargne-t-on? Et quelles sont les différentes formes de l épargne?

3 Pourquoi épargne-t-on? Epargner, c est se priver de consommer aujourd hui la totalité de son revenu. Pour beaucoup de gens, il faut une bonne raison pour se priver de la sorte! Quelles sont donc les raisons qui poussent les gens à épargner? La première raison, c est le besoin de préparer une dépense future : - Il y a les dépenses diverses imprévues qui surviendront au cours des mois ou des années à venir (remplacement imprévu d une automobile, réparation de la chaudière ) - Il y a aussi les dépenses programmées (études des enfants, dépenses lors de la retraite, investissement futur achat d un logement, achat d un restaurant pour se lancer dans une nouvelle vie professionnelle )

4 La seconde raison, c est de préparer la transmission d un patrimoine. Beaucoup de Français mettent de l argent de côté, sous une forme ou sous une autre, pour que leurs proches, essentiellement leurs enfants, puissent recevoir à leur mort ou peu avant leur mort un héritage ou une donation. La troisième raison, c est de se constituer de nouvelles sources de revenus En effet, on peut mettre de côté des revenus pour les utiliser afin de gagner plus tard d autres revenus. Cela peut prendre la forme d une création ou d un agrandissement d entreprise : l épargne a alors servi à acheter un outil de production dont nous percevons ensuite les profits. Cela peut aussi prendre la forme d un placement qui fera, si tout se passe bien, fructifier l épargne. Bien souvent, ces différentes raisons sont compatibles. Par exemple, un ménage qui veut épargner pour ses vieux jours voudra également que, si possible, son petit capital puisse fructifier. C est pourquoi les ménages doivent choisir la bonne forme d épargne

5 Comment épargne-t-on? Il y a plusieurs façons d épargner. Une première façon, pas très maline, consiste à garder son argent non dépensé chez soi (ce que font certains habitants qui n ont pas confiance dans les banques). Comme le rappelle la bande dessinée ci-dessous, c est en général une mauvaise idée (et ne parlons pas des vols et des incendies ).

6 Une deuxième façon consiste à laisser son argent sur un compte courant non rémunéré : le compte en banque de Monsieur et Madame Tout-le-monde, qui ne rapporte pas d intérêts, c est-à-dire aucune somme supplémentaire en fin d année. Lorsque le taux d inflation est très faible, cela peut être une pratique valable. Mais dès que le taux d inflation commence à s éloigner de 0 %, alors il vaut mieux mettre son épargne sur un livret d épargne rémunéré. Pourquoi? Supposons qu au lieu d acheter 1000 de produits, Monsieur Durand laisse ces 1000 pendant un an sur un compte courant non rémunéré (il épargne, donc) mais que pendant ce temps les prix dans le pays augmentent de 5 % en moyenne. Au bout d un an, ce qui valait 1000 autrefois vaudra environ Au bout d un an, si Monsieur Durand reprend ses 1000 et tente de s acheter les mêmes produits, il ne pourra plus se les acheter. Il ne pourra s acheter que = 95,24 % de ces produits. Ses 1000 ne vaudront plus en fait que 952 environ de l année précédente. Il aura perdu 48! L inflation grignote l épargne, lorsque celle-ci n est pas rémunérée.

7 Et s il ne s agissait pas de 1000 mais de 10000, il aurait perdu 480! Ainsi, la hausse des prix, l inflation, mesurée par le taux d inflation, grignote progressivement l épargne. Ainsi, il est plus sage d utiliser une troisième façon d épargner, qui consiste à placer son épargne sur un livret d épargne rémunéré plutôt que de la laisser se déprécier chez soi ou sur un simple compte en banque. Ce livret d épargne peut prendre de nombreuses formes : - Cela peut être le fameux Livret A des banques (ou alternativement un Livret de Développement, un Livret Jeune réservé aux ans -, un Livret d Epargne Populaire réservé aux ménages à revenus modestes). Ce sont des livrets d épargne basiques : on confie notre argent à une banque ou une caisse d épargne, elle gère notre argent et l utilise pour certains usages précis, elle nous garantit que nous pouvons le retirer à tout moment, et elle nous verse à la fin de l année des intérêts, un petit pourcentage de la somme laissée chez elle, pour nous récompenser de l avoir laissé utiliser notre épargne à sa guise. Aujourd hui, le taux d intérêt de ces livrets est très bas mais ces livrets sont nets d impôt, car ce sont des livrets favorisés par l Etat, et leur taux est supérieur à l inflation (qui est négative!). - L épargne sur livret, cela peut être aussi un Compte ou un Plan d Epargne Logement, qui permet d épargner tout en obtenant plus tard des aides de l Etat pour acheter un logement. - On peut aussi placer son argent sur une assurance-vie, une assurance-décès, une épargne retraite.

8 - Une quatrième façon d épargner peut être d utiliser son argent non consommé pour acheter des «actions» à la bourse ou des «parts sociales» d entreprise (on devient propriétaire associé d une entreprise). On reçoit alors des dividendes en fin d année et, si les cours des actions montent, une plus-value sur la revente. Cela peut être plus rémunérateur mais il y a aussi plus de risques, car le cours des actions peut aussi chuter. Note : on peut aussi prêter à des entreprises ou à des Etats à la bourse (on parle d «obligations»). Les deux dernières façons d épargner ci-dessus sont de l épargne financière, mais on peut aussi avoir recours à une cinquième façon d épargner : l épargne non financière. Cela consiste tout simplement à acheter un bien durable qui conservera de la valeur longuement et pourra ensuite soit être utilisé pour lui-même soit être revendu. C est ce que fait un ménage lorsqu il achète un logement (qu il l occupe ou pas) : l appartement ou la maison qu il achète sont une forme d épargne. Plus tard, le logement pourra être revendu, soit par le ménage soit par ses héritiers, et la somme récupérée pourra être consommée. Il en est de même d un bijou rare, d une œuvre artistique d une grande valeur, d une voiture de collection. Dans tous ces cas, l acheteur pourra d ailleurs faire ce qu on appelle une «plus-value». S il revend le bien plus cher qu il l a acheté, alors il pourra empocher la différence (moins quelques impôts éventuellement). Mais évidemment, il risque aussi de faire une moins-value.

9 Que faut-il retenir principalement de ce Dossier n 13? L épargne est la partie du revenu disponible qui n est pas consacrée à la consommation. Pourquoi épargne-t-on? Pour préparer une dépense future (imprévue ou prévue), pour transmettre un patrimoine ou pour s assurer une nouvelle source de revenus. Comment épargne-t-on? On peut garder l épargne chez soi (mais c est en général très risqué) ou la laisser dormir sur un compte courant non rémunéré (mais l inflation grignote rapidement la somme épargnée). Il vaut mieux utiliser l épargne financière : placer son épargne sur un livret d épargne rémunérée (livrets classiques, épargne logement, assurance-vie ou décès ou épargne retraite) qui permet de se préserver de l inflation et dans certains cas de faire correctement fructifier son épargne, ou investir dans des entreprises (avec des possibilités de gains intéressants, mais aussi des risques non négligeables). Mais on peut aussi utiliser l épargne non financière par des achats immobiliers ou des achats d objets de luxe ou de collection.

10 Que ferons-nous dans notre prochaine séance? Nous vérifierons vos connaissances de base sur la notion d épargne. Puis nous apprendrons à calculer des intérêts sur un livret d épargne. Après quoi, nous jouerons au conseiller financier pour aider un ami en détresse! A bientôt!

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT?

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Quels sont vos objectifs de placement? 2 3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Les facteurs à prendre en compte Ils dépendent de votre personnalité, de votre âge, de votre situation de famille et de

Plus en détail

Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs?

Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? SENSIBILISATION 1 Étape 1 contrôles corrigés 1. 2. Comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? D où vient l argent que vos parents dépensent chaque mois? Vos parents dépensent-ils

Plus en détail

LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR

LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR CE QU IL FAUT SAVOIR POUR BIEN COMPRENDRE NOTRE ACTIVITE Comment payer moins d impôts? C est la question que se posent

Plus en détail

Sommaire. 4 ERGO Flex Pension XL Épargner pour votre pension. 6 ERGO Flex Junior Épargner pour vos enfants

Sommaire. 4 ERGO Flex Pension XL Épargner pour votre pension. 6 ERGO Flex Junior Épargner pour vos enfants Sommaire 4 ERGO Flex Pension XL Épargner pour votre pension 6 ERGO Flex Junior Épargner pour vos enfants 8 ERGO Flex Home Épargner pour la maison de vos rêves 10 ERGO Flex Target Épargner pour votre rêve

Plus en détail

Argent : ce qu il faut faire

Argent : ce qu il faut faire GÉRARD HUGUENIN Argent : ce qu il faut faire Et que vous ne savez pas Éditions Eyrolles, 2005 ISBN : 2-7081-3082-X 2 Économiser L essentiel 1. Constituer son épargne progressivement et sans efforts. 2.

Plus en détail

LE MÉMO ÉPARGNE DE PRÉCAUTION DES SOLUTIONS EN CAS DE COUP DUR OU DE COUP DE CŒUR

LE MÉMO ÉPARGNE DE PRÉCAUTION DES SOLUTIONS EN CAS DE COUP DUR OU DE COUP DE CŒUR Édition janvier 16 LE MÉMO ÉPARGNE DE PRÉCAUTION DES SOLUTIONS EN CAS DE COUP DUR OU DE COUP DE CŒUR OPTIMISER L UTILISATION DES LIVRETS DÉFISCALISÉS ÉPARGNER SANS PLAFOND PLACER UNE SOMME IMPORTANTE SUR

Plus en détail

NOUVEAU SALAIRE, NOUVEAU BUDGET

NOUVEAU SALAIRE, NOUVEAU BUDGET NOUVEAU SALAIRE, NOUVEAU BUDGET FICHE DE PAIE : COMMENT EST RÉPARTI VOTRE SALAIRE? Votre première fiche de paie va sans doute vous surprendre. Car après la première ligne où figure votre salaire brut,

Plus en détail

exclusif Droits d enregistrement

exclusif Droits d enregistrement Imposition de la seconde résidence 4 Vous rêvez d un chalet dans les Ardennes où vous passeriez les vacances d été, entouré de vos enfants? Ou vous envisagez l acquisition d un petit appartement à la Côte

Plus en détail

INVESTISSEMENT, PROGRES TECHNIQUE, CROISSANCE & CHOMAGE

INVESTISSEMENT, PROGRES TECHNIQUE, CROISSANCE & CHOMAGE INVESTISSEMENT, PROGRES TECHNIQUE, CROISSANCE & CHOMAGE I) FINANCEMENT ET DETERMINANTS DE L INVESTISSEMENT C est un enjeu économique essentiel. Il prend plusieurs formes et détermine les capacités de production

Plus en détail

Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées. Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain :

Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées. Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain : Petit éclairage sur la loi Duflot et les nouvelles mesures annoncées Allègement de la fiscalité sur la plus-value lors de la vente d un terrain : Cela pourra avoir l effet inverse que celui escompté car

Plus en détail

Concordances 3 Génération

Concordances 3 Génération Concordances 3 Génération Capitalisation et Assurance vie Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire La donation ou comment transmettre son patrimoine de son vivant... p3 Avantages

Plus en détail

L épargne réglementée, grande gagnante de la crise?

L épargne réglementée, grande gagnante de la crise? L épargne réglementée, grande gagnante de la crise? Critères de choix et perception des produits d épargne 17 novembre 2009 Contacts BVA Xavier PACILLY xavier.pacilly@bva.fr 01 71 16 88 55 Juliette PETROU

Plus en détail

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes?

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? JAMIE GOLOMBEK Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire,

Plus en détail

OFFRE NON FISCALE 123VIAGER. L immobilier autrement...

OFFRE NON FISCALE 123VIAGER. L immobilier autrement... OFFRE NON FISCALE 123VIAGER L immobilier autrement... Permettre aux retraités d améliorer leur niveau de vie Permettre aux actifs de se constituer un patrimoine immobilier dans des conditions favorables

Plus en détail

CHOIX DE PLACEMENTS. But de la brochure. L univers des placements. Dans cette brochure

CHOIX DE PLACEMENTS. But de la brochure. L univers des placements. Dans cette brochure CHOIX DE PLACEMENTS Service Education des Epargnants Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières CDVM http://www.cdvm.gov.ma/espace-epargnants But de la brochure Le but de la présente brochure est de

Plus en détail

Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie

Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie Tome 1 Bonjour, Philippe Hodiquet à votre service. J ai commencé à vous partager des techniques légales pour réduire vos coûts de crédits immobiliers.

Plus en détail

PRIX ET LIQUIDITÉ DES INVESTISSEMENTS

PRIX ET LIQUIDITÉ DES INVESTISSEMENTS FINADOC www.finadoc.com et www.conseils-financiers.com Prendre de la hauteur de vue sur la finance et le patrimoine. De meilleures décisions en toute indépendance. PRIX ET LIQUIDITÉ DES INVESTISSEMENTS

Plus en détail

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire SECTION II : LES AVANTAGES DU RECOURS AU MARCHÉ OBLIGATAIRE Transférer des fonds d une personne à une autre peut sembler relativement simple. Alors pour quelle raison avons-nous besoin d un marché obligataire?

Plus en détail

AVEC LA BRED, CHOISISSEZ LES SOLUTIONS D ÉPARGNE QUI VOUS CORRESPONDENT

AVEC LA BRED, CHOISISSEZ LES SOLUTIONS D ÉPARGNE QUI VOUS CORRESPONDENT AVEC LA BRED, CHOISISSEZ LES SOLUTIONS D ÉPARGNE QUI VOUS CORRESPONDENT ET SI LA BRED VOUS AIDAIT À FAIRE LES BONS CHOIX D ÉPARGNE? Qu elle soit disponible, libre ou programmée, l épargne est plébiscitée

Plus en détail

Mathématiques Financières Exercices

Mathématiques Financières Exercices Mathématiques Financières Exercices Licence 2, 2015-16 - Université Paris 8 J.CORIS & C.FISCHLER & S.GOUTTE 1 TD 1 : Suites numériques et somme de suites Exercice 1. Pour chacune des suites ci-dessous,

Plus en détail

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD et aux prêts placement de la Banque Manuvie LA COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE MANUFACTURERS Tirez le maximum de vos placements

Plus en détail

Chapitre 1 - Vous et votre impôt sur le revenu

Chapitre 1 - Vous et votre impôt sur le revenu Table des matières Avant-propos.... 1 Chapitre 1 - Vous et votre impôt sur le revenu 1.1. Présentation générale... 5 1.1.1. Le nouveau barème... 5 1.1.2. Quelques remarques... 7 1.1.3. Comment sont gérés

Plus en détail

T.D. 1. Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8

T.D. 1. Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8 Mathématiques Financières Licence 2, 2014 15 - Université Paris 8 C. FISCHLER & S. GOUTTE T.D. 1 Exercice 1. Pour chacune des suites ci-dessous, répondre aux questions suivantes : Est-ce une suite monotone?

Plus en détail

Chapitre 2. Économiser

Chapitre 2. Économiser Chapitre 2 Économiser 2. L essentiel 1. Constituez votre épargne progressivement et sans efforts. 2. Comprenez les mécanismes du taux d intérêt. 3. Augmentez au cours du temps le niveau de votre épargne.

Plus en détail

Lien. D ENSEMBLE avec. et obtenez une vue. Mon argent pour la vie FAITES LE. with Money for Life POUR FAIRE LE LIEN ENTRE LES CONSEILS EN PLACEMENT

Lien. D ENSEMBLE avec. et obtenez une vue. Mon argent pour la vie FAITES LE. with Money for Life POUR FAIRE LE LIEN ENTRE LES CONSEILS EN PLACEMENT Lien FAITES LE CONSEILS SUR LES PLACEMENTS PROTECTION DU PATRIMOINE DE VRAIES SOLUTIONS et obtenez une vue D ENSEMBLE avec Mon argent pour la vie with Money for Life POUR FAIRE LE LIEN ENTRE LES CONSEILS

Plus en détail

Chapitre 5. Calculs financiers. 5.1 Introduction - notations

Chapitre 5. Calculs financiers. 5.1 Introduction - notations Chapitre 5 Calculs financiers 5.1 Introduction - notations Sur un marché économique, des acteurs peuvent prêter ou emprunter un capital (une somme d argent) en contrepartie de quoi ils perçoivent ou respectivement

Plus en détail

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu Les valeurs à dividende et comment les choisir Qu est-ce qu un dividende et comment une entreprise le verse-t-elle? Le dividende

Plus en détail

FUTURS RETRAITES : L HEURE DU CHOIX RENTE OU CAPITAL

FUTURS RETRAITES : L HEURE DU CHOIX RENTE OU CAPITAL FUTURS RETRAITES : L HEURE DU CHOIX RENTE OU CAPITAL 2009-2010 -2011-2012 «LPP TOUS LES SIGNAUX SONT AU ROUGE» (Ivo Furrer, directeur général suisse du groupe Swiss life Le Temps 11 juillet 2009 «Selon

Plus en détail

(D après sujet de CAP secteur 7 groupement académique Sud Session 2000)

(D après sujet de CAP secteur 7 groupement académique Sud Session 2000) EXERCICES SUR L INTÉRÊT SIMPLE Exercice 1 On place 150 à un taux annuel de 3,6 % pendant 7 mois. 1) Calculer l intérêt produit à la fin des 7 mois. 2) Calculer la somme obtenue à la fin du placement. Exercice

Plus en détail

Avantages fiscaux Payer moins d impôts, c est si simple.

Avantages fiscaux Payer moins d impôts, c est si simple. Avantages fiscaux Payer moins d impôts, c est si simple. FR ensemble, à l essentiel Sommaire Tout pour bien gérer vos droits fiscaux 04 Qui peut profiter des avantages fiscaux? 04 L épargne logement Wüstenrot,

Plus en détail

Soyez assurés, chers parents, de notre entière collaboration à l éducation de votre enfant.

Soyez assurés, chers parents, de notre entière collaboration à l éducation de votre enfant. BOURSES BRÉBEUF 2015-2016 Madame, Monsieur, Notre politique de distribution de bourses émane de plusieurs critères de sélection tels les revenus familiaux, le nombre d enfants dans la famille et le nombre

Plus en détail

Document d information n o 5 sur les pensions

Document d information n o 5 sur les pensions Document d information n o 5 sur les pensions Il vous faudra combien d argent comme pension? Partie 5 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions

Plus en détail

Construisez votre avenir et celui de vos proches

Construisez votre avenir et celui de vos proches PARTICULIERS Generali Protection Vie Construisez votre avenir et celui de vos proches Generali Protection Vie Un contrat d assurance vie adapté à vos objectifs d épargne et de protection familiale Qu il

Plus en détail

SwissLife Stratégic Vie Génération. Optimisez fiscalement votre transmission

SwissLife Stratégic Vie Génération. Optimisez fiscalement votre transmission Optimisez fiscalement votre transmission SwissLife Stratégic Vie Génération Un contrat individuel d assurance sur la vie en unités de compte avec un dispositif fiscal encore plus avantageux Swiss Life,

Plus en détail

EBOOK. Francesco Sgroi. OctoFinance Sàrl Rue Marignac 9 1206 Genève

EBOOK. Francesco Sgroi. OctoFinance Sàrl Rue Marignac 9 1206 Genève EBOOK Francesco Sgroi OctoFinance Sàrl Rue Marignac 9 1206 Genève Table des matières 1.1 Préambule du Conseil Patrimonial 1.2 Principe rendement/risque 1.3 Rendement 1.4 Risque 1.5 Tip 1 2.1 La Fiscalité

Plus en détail

GESTION DE SES AFFAIRES PERSONNELLES - EXERCICES. 1. Combien vaudra un placement de 500 $ à taux simple de 10 % après 3 ans?

GESTION DE SES AFFAIRES PERSONNELLES - EXERCICES. 1. Combien vaudra un placement de 500 $ à taux simple de 10 % après 3 ans? INTÉRÊTS SIMPLES 1. Combien vaudra un placement de 500 $ à taux simple de 10 % après 3 ans? (650 $) 2. Vous prêtez 5 000 $ à un taux d intérêt de 9 % par année, pour 5 ans. Déterminez le gain en intérêt

Plus en détail

Compte à terme. Résumé : Le Compte À Terme est un placement contractuel à taux garanti sur une durée prédéterminée.

Compte à terme. Résumé : Le Compte À Terme est un placement contractuel à taux garanti sur une durée prédéterminée. Compte à terme Résumé : Le Compte À Terme est un placement contractuel à taux garanti sur une durée prédéterminée. Il ne fait pas partie de l épargne «réglementée». Le Compte À Terme a une échéance contractuelle

Plus en détail

Osez de nouvelles stratégies fiscales

Osez de nouvelles stratégies fiscales Osez de nouvelles stratégies fiscales Plan de présentation Les mythes fréquents au sujet de l «incorporation» Les avantages de s «incorporer» Quelques mises en garde Quelques mythes fréquents Si j ai besoin

Plus en détail

Primo 1. la SCPI Scellier Intermédiaire d UFFI REAM. Investissez indirectement dans l immobilier résidentiel locatif neuf. www.invest-enligne.

Primo 1. la SCPI Scellier Intermédiaire d UFFI REAM. Investissez indirectement dans l immobilier résidentiel locatif neuf. www.invest-enligne. GESTION D ACTIFS IMMOBILIERS SCPI - OPCI www.invest-enligne.com Primo 1 la SCPI Scellier Intermédiaire d UFFI REAM Investissez indirectement dans l immobilier résidentiel locatif neuf. Donnons plus de

Plus en détail

Fonds de placement garanti BMO

Fonds de placement garanti BMO Fonds de placement garanti BMO Pour vous aider à atteindre votre objectif de placement plus rapidement. Les Fonds de placement garanti BMO... pour dormir en toute tranquillité Choix de fonds établis selon

Plus en détail

Chapitre 4 - La valeur de l argent dans le temps et l'actualisation des cash-flows

Chapitre 4 - La valeur de l argent dans le temps et l'actualisation des cash-flows Chapitre 4 - La valeur de l argent dans le temps et l'actualisation des cash-flows Plan Actualisation et capitalisation Calculs sur le taux d intérêt et la période Modalités de calcul des taux d intérêts

Plus en détail

Illustration de la politique immobilière de l EPG dans une région, celle de Plateau-Champagne (Août 2015)

Illustration de la politique immobilière de l EPG dans une région, celle de Plateau-Champagne (Août 2015) Illustration de la politique immobilière de l EPG dans une région, celle de Plateau-Champagne (Août 2015) Ce rapport explique comment la politique immobilière de l EPG est concrètement mise en œuvre dans

Plus en détail

QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE)

QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE) QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE) 1. En temps normal, lorsque le taux d intérêt à un jour s approche du taux d escompte, la Banque du Canada: a) retire des fonds déposés

Plus en détail

Valorisation par arbitrage. M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012

Valorisation par arbitrage. M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012 Valorisation par arbitrage - M1 - Arnold Chassagnon, Université de Tours, PSE - 2012 Plan du cours Introduction : l hypothèse d absence d opportunité d arbitrage 1. Synthèse des actifs par un système de

Plus en détail

Rappels de macro-économie. La monnaie et le crédit

Rappels de macro-économie. La monnaie et le crédit Rappels de macro-économie La monnaie et le crédit Les différents types de monnaie La monnaie fiduciaire : pièces et billets : M1 La monnaie scripturale : avoirs bancaires M2 La masse monétaire : M = M1

Plus en détail

Phase de «décumulation» : quelle approche?

Phase de «décumulation» : quelle approche? Phase de «décumulation» : quelle approche? Avril 2012 Forum International d Epargne Retraite Allocation Globale & ALM Les différents étapes de l épargne 2 Phase de restitution En phase de restitution,

Plus en détail

économie La composition du patrimoine des ménages entre 1997 et 2003.

économie La composition du patrimoine des ménages entre 1997 et 2003. Pauline GIRARDOT Responsable de l enquête à l INSEE Attachée de l INSEE Diplômée de l ENSAI Denis MARIONNET Adjoint de direction à la Banque de France Magistère d Economie et Finance Internationales (Université

Plus en détail

Proposition collaborateurs GROUPE BK

Proposition collaborateurs GROUPE BK Proposition collaborateurs GROUPE BK Découvrez l univers HSBC Premier et sa proposition privilégiée Des services conçus pour vous accompagner dans vos projets privés et professionnels, partout dans le

Plus en détail

... ... ... intermédiaires, consommation finale socialisée (ou collective), consommation finale individuelle.

... ... ... intermédiaires, consommation finale socialisée (ou collective), consommation finale individuelle. 10 La consommation Vivre, c est manger, se vêtir, se déplacer Chacun de nous consomme des biens ou des services pour satisfaire des besoins primaires et secondaires. Au fil des temps, le budget consacré

Plus en détail

Prévoir sur mesure et profiter outre mesure

Prévoir sur mesure et profiter outre mesure épargne 3 PORTFOLIO 3 Prévoir sur mesure et profiter outre mesure Avec des solutions de prévoyance 3 e pilier. Des réponses concrètes à vos interrogations Un 3 e pilier à votre mesure Pour un présent serein

Plus en détail

Bien choisir son produit d épargne L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s

Bien choisir son produit d épargne L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s 024 w w w. l e s c l e s d e l a b a n q u e. c o m Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Bien choisir son produit d épargne L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s FBF - 18

Plus en détail

Dépenses fiscales et politique fiscale

Dépenses fiscales et politique fiscale Dépenses fiscales et politique fiscale Christian VALENDUC Service d études SPF Finances, Belgique UCLouvain et Université de Namur Dépenses fiscales et politique fiscale De quoi parle t on? Dépenses fiscales

Plus en détail

Note de conjoncture Juillet 2015.

Note de conjoncture Juillet 2015. Note de conjoncture Juillet 2015 Alexis contre Mario, le combat de l année Note de conjoncture Juillet 2015. En janvier, Mario Draghi, le président de la banque centrale européenne (BCE), en prenant la

Plus en détail

Assurez un avenir prometteur à vos enfants. Régime enregistré d épargne-études Dynamique

Assurez un avenir prometteur à vos enfants. Régime enregistré d épargne-études Dynamique Assurez un avenir prometteur à vos enfants Régime enregistré d épargne-études Dynamique 2 Selon Statistique Canada, les frais de scolarité des étudiants de premier cycle se sont établis en moyenne à 5

Plus en détail

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet

Rentabilité d un investissement locatif. Financer son projet par un prêt. La fiscalité pour l investissement locatif. Comment préparer son projet Acheter pour louer et investissement locatif L achat d un bien immobilier est considéré comme un placement puisqu il est rentable au fil du temps. Il est possible d obtenir différents types de prêts pour

Plus en détail

LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS)

LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS) LES PROGRAMMES D AIDE FINANCIÈRE DE DERNIER RECOURS ET L AVOIR LIQUIDE (SOMMES D ARGENT ET ACTIFS) Lorsque vous faites une demande d admission au Programme d aide sociale ou au Programme de solidarité

Plus en détail

L investissement immobilier

L investissement immobilier Ce guide vous est proposé par : L investissement immobilier Des informations et des conseils pratiques pour comprendre, mieux investir et développer votre patrimoine immobilier. Comprendre pour mieux choisir

Plus en détail

Tableau de bord de l Epargne en Europe

Tableau de bord de l Epargne en Europe STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Juin 2014 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits, ou

Plus en détail

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS Certains produits d épargne retraite vous permettent de percevoir une rente viagère. Un certain nombre d entre-eux bénéficient d incitations

Plus en détail

Les Français aiment la Pierre et l assurance vie!

Les Français aiment la Pierre et l assurance vie! Les Français aiment la Pierre et l assurance vie! L immobilier représente 63% du patrimoine des français et l assurance vie 37% (source Insee 2015) Et, la bonne nouvelle, les deux peuvent être combinés,

Plus en détail

Un moment historique La bulle des actifs prescrits

Un moment historique La bulle des actifs prescrits Un moment historique La bulle des actifs prescrits Mars 2013 Sommaire La bulle historique des prix des obligations a entraîné, en raison de la réglementation, une hausse du financement exigé des caisses

Plus en détail

Chapitre 5 - Planifier ses finances personnelles. Plan

Chapitre 5 - Planifier ses finances personnelles. Plan Chapitre 5 - Planifier ses finances personnelles Plan Planifier sa retraite deux méthodes le rôle des systèmes de retraite l'impact de la fiscalité Faut-il investir dans des études supérieures? Faut-il

Plus en détail

CA Oblig Immo (Sept. 2013)

CA Oblig Immo (Sept. 2013) Titre obligataire émis par Amundi Finance Emissions, véhicule d émission ad hoc de droit français Souscription du 17 septembre au 23 octobre 2013 Bénéficier d un rendement fixe et régulier et participer

Plus en détail

Les déterminants de l investissement

Les déterminants de l investissement Les déterminants de l investissement Après avoir expliqué ce qu est l investissement et montré ses effets sur l économie via l offre et la demande (article du 25 octobre sur ce blog), nous allons nous

Plus en détail

La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$)

La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$) La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$) 08 avril 2016 Lorsque vous pensez à vos placements, la première question qui vous vient à l esprit est de savoir quel rendement

Plus en détail

Unité de valeur 5 Synthèse - Diagnostic et conseil patrimonial global

Unité de valeur 5 Synthèse - Diagnostic et conseil patrimonial global Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC* *Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) EXAMEN

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2015-2016 La fiscalité des particuliers 2015-2016 Cas pratique CAS PRATIQUE Énoncé Comme chaque année, M. et Mme FERIER vous sollicitent pour un rendez-vous. Ils souhaitent en effet procéder

Plus en détail

Laissez votre société épargner à votre place avec un engagement individuel de pension.

Laissez votre société épargner à votre place avec un engagement individuel de pension. VIVIUM Top-Hat Plus Plan Le produit Les risques Les coûts Le rendement Laissez votre société épargner à votre place avec un engagement individuel de pension. Vous connaissez l importance d épargner pour

Plus en détail

Investissements. Plan

Investissements. Plan Investissements Plan Relation entre placement, revenus et taux d intérêt Relation entre emprunt, sommes remboursées et taux d intérêt Bilan: relation entre flux monétaires résultant d un échange intertemporel

Plus en détail

Jeu pop Question 1. Jeu pop Question 1. Jeu pop Question 2. Jeu pop Question 3. Jeu pop Question 2

Jeu pop Question 1. Jeu pop Question 1. Jeu pop Question 2. Jeu pop Question 3. Jeu pop Question 2 Jeu pop Question 1 La tenue d un budget et la planification financière peuvent vous aider : a) à découvrir le secret du bonheur b) à devenir millionnaire c) à atteindre vos objectifs de vie Jeu pop Question

Plus en détail

Gérer son patrimoine. Édition. Organiser son épargne pour réussir ses projets

Gérer son patrimoine. Édition. Organiser son épargne pour réussir ses projets Gérer son patrimoine Édition 2015 Organiser son épargne pour réussir ses projets Gérer son patrimoine 1 2 3 4 Placer son épargne pour financer ses projets 05 Se constituer une épargne de précaution Acquérir

Plus en détail

Refus : pas de signature. Acceptation : l offre signée est à retourner au prêteur à partir du 11 e et avant le 30 e jour

Refus : pas de signature. Acceptation : l offre signée est à retourner au prêteur à partir du 11 e et avant le 30 e jour Le déroulement du contrat de prêt Le prêteur émet une offre de crédit valable 30 jours Cette offre est adressée obligatoirement par courrier à l emprunteur et à la caution éventuelle (personne physique)

Plus en détail

Naviguer sans risque vers la retraite

Naviguer sans risque vers la retraite Naviguer sans risque vers la retraite Les éléments à considérer dans la planification de votre retraite Le moment choisi pour retirer son épargne-retraite est déterminant. Que vous soyez parvenu à l étape

Plus en détail

Contenu. 1. Vous et votre impôt sur le revenu. 2. Vous et l immobilier. Contenu

Contenu. 1. Vous et votre impôt sur le revenu. 2. Vous et l immobilier. Contenu Contenu 1. Vous et votre impôt sur le revenu 1.1. Présentation générale........................................ 1 1.1.1. Le nouveau barème.................................... 1 1.1.2. Quelques remarques....................................

Plus en détail

Dynamisez votre épargne et bénéficiez d une fiscalité privilégiée. PEA Vie Plus

Dynamisez votre épargne et bénéficiez d une fiscalité privilégiée. PEA Vie Plus Dynamisez votre épargne et bénéficiez d une fiscalité privilégiée PEA Vie Plus PLATES-FORMES ASSURANCE VIE Qui sommes-nous? Vie Plus est une filière de Suravenir, compagnie d assurance de personnes du

Plus en détail

Le compte d épargne libre d impôt (CELI)

Le compte d épargne libre d impôt (CELI) Le compte d épargne libre d impôt (CELI) Faits saillants du CELI Les intérêts et autres revenus de placement, ainsi que les gains en capital, sont exonérés d impôt. Votre CELI peut accueillir plusieurs

Plus en détail

Aperçu du budget fédéral de 2016

Aperçu du budget fédéral de 2016 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Aperçu du budget fédéral de 2016 Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a déposé le premier budget du gouvernement libéral le mardi 22 mars 2016. Il s agit du premier budget

Plus en détail

Dix astuces sur les REER

Dix astuces sur les REER PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE Dix astuces sur les REER Janvier 2016 Un REER vous permet d épargner une partie de vos revenus en prévision de votre retraite. Les montants cotisés à un REER et les

Plus en détail

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE PLACEMENT Emprunter à la banque afin d investir plus de fonds et d améliorer ses gains peut être attrayant pour plusieurs investisseurs,

Plus en détail

Épargnez avec l aide de votre entreprise

Épargnez avec l aide de votre entreprise L essentiel sur L ÉPARGNE SALARIALE Épargnez avec l aide de votre entreprise En partenariat avec À la découverte de l épargne salariale Qu est-ce que c est? C est une épargne que les salariés peuvent se

Plus en détail

Heureusement, il reste des possibilités pour maîtriser ses impôts.

Heureusement, il reste des possibilités pour maîtriser ses impôts. Paris - Marseille - Toulon Dirigeant du Cabinet LEFEVRE & Associés Jean-Yves LEFEVRE Chargé de cours à l université Paris Dauphine Les impôts augmentent! L insécurité fiscale aussi avec 7 lois de finances

Plus en détail

2- L acheteur ne prolonge pas les baux en cours Les congés pour vendre D autres contraintes pour les vendeurs

2- L acheteur ne prolonge pas les baux en cours Les congés pour vendre D autres contraintes pour les vendeurs DECOUPE d IMMEUBLES Il peut arriver qu'un propriétaire vende un immeuble en bloc à un acquéreur qui revende ensuite les logements à l'unité. Dans ces «ventes à la découpe», les locataires bénéficient de

Plus en détail

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES L obtention d un prêt hypothécaire est souvent l engagement financier le plus important qu un Canadien prendra. Les prêts hypothécaires présentent

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

Une compagnie pour la vie

Une compagnie pour la vie 12 pages:mise en page 1 01/06/11 11:15 Page1 Une compagnie pour la vie Une compagnie pour la vie AFI ESCA : Compagnie d assurance sur la vie et de capitalisation. Entreprise régie par le code des assurances.

Plus en détail

L inflation et l espérance de vie : Une combinaison. dangereuse. pour votre retraite?

L inflation et l espérance de vie : Une combinaison. dangereuse. pour votre retraite? L inflation et l espérance de vie : Une combinaison dangereuse pour votre retraite? Chargé de projet Julien Michaud (Autorité des marchés financiers) Concepteurs et collaborateurs Hélène Boileau (Confédération

Plus en détail

Multihabitation porte ouverte aux économies d impôt immédiates

Multihabitation porte ouverte aux économies d impôt immédiates S C P I d e d é f i s c a l i s a t i o n l o i R o b i e n Multihabitation porte ouverte aux économies d impôt immédiates La Société Civile de Placement Immobilier, au cœur de notre métier Qu est ce qu

Plus en détail

SCPI d immobilier résidentiel neuf «bâtiment basse consommation» à capital fixe Dispositif fiscal «Pinel»

SCPI d immobilier résidentiel neuf «bâtiment basse consommation» à capital fixe Dispositif fiscal «Pinel» CILOGER HABITAT 5 Les photos concernent des investissements finalisés par d autres SCPI de CILOGER qui ne préjugent pas des investissements futurs, et sont données à titre d exemples. SCPI d immobilier

Plus en détail

Opportunité d investissement n 12

Opportunité d investissement n 12 Opportunité d investissement n 12 EN BREF Objectif de collecte : 91 100 Montant de la part : 5 061 Nombre de parts : 18 Rendement annuel avant impôt : 5 % Type de bien : T1 26m² Localisation : Gaillard

Plus en détail

ARAB TUNISIAN BANK Société Anonyme au capital de 100.000.000 de Dinars Siège social : 9, Rue Hédi Nouira 1001 Tunis

ARAB TUNISIAN BANK Société Anonyme au capital de 100.000.000 de Dinars Siège social : 9, Rue Hédi Nouira 1001 Tunis INDICATEURS D ACTIVITE TRIMESTRIELS ARAB TUNISIAN BANK Société Anonyme au capital de 100.000.000 de Dinars Siège social : 9, Rue Hédi Nouira 1001 Tunis L Arab Tunisian Bank publie ci-dessous ses indicateurs

Plus en détail

Une retraite bien capitalisée

Une retraite bien capitalisée Une retraite bien capitalisée Voici Charles et Gabriella. Charles, 62 ans, et Gabriella, 60 ans, vivent présentement à Montréal. Charles est un dirigeant d entreprise qui a bien réussi. Il touche un salaire

Plus en détail

Marco H. Adresses et informations supplémentaires : www.regles-dor.ch/app www.caritas-dettesconseil.ch/fr/tuyaux_pour_le_budget www.dettes.

Marco H. Adresses et informations supplémentaires : www.regles-dor.ch/app www.caritas-dettesconseil.ch/fr/tuyaux_pour_le_budget www.dettes. «Avant, j étais souvent à court d argent pour les loisirs et les sorties dès le 15 du mois déjà. Depuis que j ai pris mon budget en main, je gère beaucoup mieux mes fins de mois.» Marco H. A qualité égale,

Plus en détail

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier PATRIMMO HABITATION 1 Société Civile de Placement Immobilier INVESTISSEZ EN PARTS DE SCPI DANS L IMMOBILIER RÉSIDENTIEL BBC EN CONTREPARTIE D UNE DURÉE DE CONSERVATION DES PARTS ÉGALE À LA DURÉE DE VIE

Plus en détail

Pour vous, pour les vôtres, demain se prépare aujourd hui.

Pour vous, pour les vôtres, demain se prépare aujourd hui. PRÉVI-OPTIONS ASSURANCE-VIE Pour vous, pour les vôtres, demain se prépare aujourd hui. Sommaire Prévi-Options est un contrat d assurance-vie qui s adapte à tous vos projets : Constituer progressivement

Plus en détail

Les femmes et l éducation des enfants à l argent. 7 mars 2006

Les femmes et l éducation des enfants à l argent. 7 mars 2006 7 mars 2006 Sommaire Introduction Résultats détaillés 1. Les mères donnent de l argent à leurs enfants, via différents moyens 2. Des enfants déjà assez connaisseurs et équipés 3. Un sujet important dans

Plus en détail

Ce rêve est devenu réalité.

Ce rêve est devenu réalité. Vous venez de trouver une règle mise en ligne par un collectionneur qui, depuis 1998, partage sa collection de jeux de société et sa passion sur Internet. Imaginez que vous puissiez accéder, jour et nuit,

Plus en détail

Durée : 4 heures - Coefficient : 2

Durée : 4 heures - Coefficient : 2 Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) EXAMEN

Plus en détail

Diocèse de Lyon. Legs Assurances-vie GRÂCE À VOUS. Pour transmettre vos valeurs et votre foi, léguez au diocèse de Lyon. Brochure explicative

Diocèse de Lyon. Legs Assurances-vie GRÂCE À VOUS. Pour transmettre vos valeurs et votre foi, léguez au diocèse de Lyon. Brochure explicative Brochure explicative Il ne le sait pas encore mais, en 2035, Louis sera prêtre du diocèse de Lyon et annoncera l Évangile. GRÂCE À VOUS Diocèse de Lyon Legs Assurances-vie Pour transmettre vos valeurs

Plus en détail

COMBIEN UN MÉDECIN A-T-IL BESOIN D ARGENT POUR SA RETRAITE?

COMBIEN UN MÉDECIN A-T-IL BESOIN D ARGENT POUR SA RETRAITE? COMBIEN UN MÉDECIN A-T-IL BESOIN D ARGENT POUR SA RETRAITE? Des tableaux inédits, pour tous les médecins, quel que soit l âge ou le revenu Par Eric F. Gosselin, Adm.A, Pl.Fin. ericg@finances-etc.com Avec

Plus en détail

Examen IES (sujet A, 4 colonnes) Thème de l irrationalité en économie

Examen IES (sujet A, 4 colonnes) Thème de l irrationalité en économie Examen IES (sujet A, 4 colonnes) Thème de l irrationalité en économie Enseignant : Rémy Oddou code examen: ELEIE111-I.E.S. UPC-S1-A-2013-14 QCM : 1 seule bonne réponse parmi les 4 proposées. 1 point par

Plus en détail