«ON NE PEUT RIEN APPRENDRE AUX GENS. ON PEUT SEULEMENT LES AIDER À DÉCOUVRIR QU ILS POSSÈDENT DÉJÀ EN EUX TOUT CE QUI EST À APPRENDRE.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«ON NE PEUT RIEN APPRENDRE AUX GENS. ON PEUT SEULEMENT LES AIDER À DÉCOUVRIR QU ILS POSSÈDENT DÉJÀ EN EUX TOUT CE QUI EST À APPRENDRE."

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE «ON NE PEUT RIEN APPRENDRE AUX GENS. ON PEUT SEULEMENT LES AIDER À DÉCOUVRIR QU ILS POSSÈDENT DÉJÀ EN EUX TOUT CE QUI EST À APPRENDRE.» - GALILÉE

2

3 MOT DE LA DIRECTION La Fondation de la formation économique (la «Fondation») a été établie en Son mandat est au cœur de la mission du Fonds de solidarité FTQ (le «Fonds») et vise la formation des travailleuses et travailleurs dans le domaine de l économie pour qu ils puissent exercer leur influence en matière de développement économique. La Fondation contribue également au développement du réseau de responsables locaux (les «RL») et intervient, en collaboration avec la FTQ, auprès des affiliés de cette dernière pour véhiculer la mission sociale du Fonds et promouvoir l importance de l épargne en vue la retraite. Au fil des ans, la Fondation s est vue confier plusieurs autres mandats de formation en lien avec la mission du Fonds. Le présent rapport fait état de l ensemble des activités de formation de la Fondation au cours de la période du 1 er juin 2012 au 31 mai FORMATION EN ENTREPRISE Nos travaux sur la révision du programme visant les entreprises partenaires nous ont permis de renouveler notre approche. Ainsi, nous ne parlons plus d un programme de formation à six niveaux, mais bien d une offre de formation adaptée à l entreprise. Dans les faits, il s agit d un changement d approche pour nous aider à convaincre les entreprises partenaires des retombées positives de la formation économique. Nos formations sont donc adaptées aux spécificités de l entreprise partenaire et à sa réalité. Nous avons également changé nos façons de faire quant au démarchage auprès des entreprises partenaires. Nous avons demandé à nos collègues de la vice-présidence aux investissements d agir à ce titre puisque ce sont eux qui forgent des relations de confiance avec les entrepreneurs et qui, par conséquent, peuvent convaincre ces derniers du bienfondé de la formation économique. Nous évaluerons cette nouvelle approche au cours de la prochaine année. La formation économique offerte aux affiliés qui a été réintroduite au cours de l année 2011 connaît une grande popularité. Elle est très appréciée, non seulement des participants, mais également des directions syndicales des affiliés. Elle leur permet de constater le rôle que joue le Fonds et de renouer avec sa mission sociale et économique tout en leur procurant des outils supplémentaires pour agir en matière de prévention sur l emploi. LES RESPONSABLES LOCAUX L année a été marquée par la mise en place d une démarche différente au niveau des rencontres locales. Nous faisons maintenant appel à des formateurs issus des rangs du réseau RL. Ces formations s inscrivent dans le volet «formation continue» des RL et permettent de revisiter ou d approfondir des contenus en lien avec l environnement des produits de retraite. Ces formations sont autant de moments d échanges privilégiés entre RL sur leur pratique courante, et cadrent avec les objectifs de la formation continue. Nous avons de plus élaboré un plan de développement triennal pour ce réseau. Ce plan prévoit l ensemble des formations pour s assurer de la compétence du réseau RL tout en prenant en compte les exigences de l Autorité des marchés financiers. LES RÉSEAUX DU FONDS Nous poursuivons nos collaborations avec l ensemble des partenaires du réseau du Fonds. Nous avons rencontré les présidents et directeurs généraux des Fonds régionaux pour échanger avec eux sur leurs besoins en matière de formation. Il faudra un meilleur encadrement et des efforts supplémentaires au cours de la prochaine année pour rencontrer les membres des conseils d administration des Fonds régionaux afin d aborder avec eux la mission sociale du Fonds. LE RÉSEAU SYNDICAL Notre contribution aux activités de la FTQ relativement à la mission du Fonds s est poursuivie. Le dossier de la retraite est d actualité et nous interpelle sous différents aspects (RVER, RRFS, rapport d Amours, RRQ, etc.). Des rencontres régionales de développement socio-économique ont été organisées dans trois régions du Québec et ont permis de soutenir les activités du réseau des militants intervenant en la matière. Nous avons achevé la révision des activités du Collège FTQ-Fonds et ces dernières sont maintenant intégrées aux activités d éducation de la FTQ. DÉVELOPPEMENT DURABLE Plus qu un thème à la mode, le développement durable nous interpelle par rapport à nos activités de formation. Nous avons été sollicités par des membres du réseau du Fonds sur ces questions, particulièrement des questions de compréhension touchant la Loi sur le développement durable. L équipe de la FFE a été formée pour mieux comprendre la démarche mise de l avant par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ 21000). Nous avons également documenté les questions relatives à la responsabilité sociétale de l entreprise. Le développement durable n est pas uniquement une mode passagère et nous sommes d opinion que l élaboration d un contenu de formation visant à démystifier le développement durable et à enseigner l utilisation des outils dont disposent les entreprises s inscrit dans la mission de formation économique. En outre, plusieurs entreprises partenaires devront souscrire, le cas échéant, à la démarche gouvernementale en cette matière. CONCLUSION Les interventions de la FFE en matière de formation économique s avèrent de plus en plus pertinentes, bien que plusieurs entreprises privées hésitent encore à permettre l utilisation de leurs états financiers. L implantation de pratique de transparence menant à une approche de collaboration semble difficile pour certains entrepreneurs. LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE, CLAUDE HÉTU LE PREMIER VICE-PRÉSIDENT À L ACTIONNARIAT ET PRÉSIDENT DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE, DENIS LECLERC

4 5 LES STATISTIQUES DE LA FONDATION ACTIVITÉS DE FORMATION DE LA FONDATION BILAN GLOBAL FORMATION ÉCONOMIQUE TABLEAU 1 : LES CLIENTÈLES EN FORMATION ÉCONOMIQUE 7 TABLEAU 2 : LES ACTIVITÉS EN ENTREPRISES PARTENAIRES TABLEAU 3 : LES ACTIVITÉS AUPRÈS DES AFFILIÉS DE LA FTQ 8 FORMATION RÉSEAU RL TABLEAU 4 : LES ACTIVITÉS RÉSEAU DES RL 9 FORMATION RÉSEAU DU FONDS TABLEAU 5 : LES ACTIVITÉS AUPRÈS DU RÉSEAU DU FONDS 10 FORMATION RÉSEAU SYNDICAL TABLEAU 6 : LES ACTIVITÉS EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE LOCAL ET RÉGIONAL TABLEAU 7 : LES ACTIVITÉS EN MATIÈRE DE RÉGIME DE RETRAITE ET D ASSURANCES COLLECTIVES 11 TABLEAU 8 : LES ACTIVITÉS DU COLLÈGE FTQ-FONDS TABLEAU 9 : LES ACTIVITÉS EN MAIN-D ŒUVRE IMMIGRANTE ET EMPLOI 12 FONDS ÉTUDIANTS TABLEAU 10 : ACTIVITÉS DE FORMATION DES FONDS ÉTUDIANTS 13 OBJECTIFS ANNEXE 1 ANNEXE 2

5 LES STATISTIQUES DE LA FONDATION NOMBRE D ACTIVITÉS DE FORMATION Réseau syndical 10 % Réseau du Fonds 5 % Fonds étudiants 7 % Économique 29 % Réseau RL 49 % NOMBRE DE PERSONNES FORMÉES Réseau syndical 15 % Fonds étudiants 5 % Réseau du Fonds 3 % Économique 21 % Réseau RL 56 % RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

6 ACTIVITÉS DE FORMATION DE LA FONDATION BILAN GLOBAL Activités Participants Activités Participants Formation économique Formation réseau RL Formation réseau du Fonds Formation réseau syndical Fonds étudiants TOTAL Ce tableau illustre l ensemble des activités dans lesquelles la Fondation s est impliquée. Pour ajouter à la précision, la formation économique compte les entreprises partenaires du Fonds et les cours donnés dans les syndicats. La formation dans le réseau du Fonds concerne les Fonds régionaux, les Fonds locaux et les fonds spécialisés. La formation dans le réseau syndical touche le développement socio-économique local et régional, le dossier retraite et assurances, le collège FTQ-Fonds et la main-d œuvre immigrante. Les tableaux suivants reprennent ces données de façons plus détaillées. FORMATION ÉCONOMIQUE TABLEAU 1 : LES CLIENTÈLES EN FORMATION ÉCONOMIQUE Activités Participants Activités Participants Entreprises partenaires / Fonds de solidarité Entreprises partenaires / Fonds régionaux 2 35 Entreprises non-partenaires Personnel du Fonds Syndicat TOTAL La formation économique est proposée à différentes clientèles. 6 RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

7 TABLEAU 2 : LES ACTIVITÉS EN ENTREPRISES PARTENAIRES Cours Jours Participants Cours Jours Participants Le Fonds de solidarité FTQ, un partenaire de l entreprise ,5 530 Connaître la situation financière de son entreprise Mettre à jour l information financière sur son entreprise Formation adaptée aux besoins de l entreprise ,5 68 SOUS-TOTAL (entreprises) La formation économique offerte aux entreprises partenaires du Fonds et de ses réseaux évolue constamment. Nous avons revu le plan général de formation et nos orientations ont été modifiées pour mieux s adapter aux besoins des entreprises et des travailleurs. De nouveaux outils d analyse de besoin et de suivi sont à l étape de la conception. Plusieurs formations se font désormais en contexte de redressement d entreprise et même en situation de relève. Une tournée des conseillers à l investissement du Fonds de solidarité et des directions des FRS a été effectuée pour expliquer nos nouvelles orientations et les sensibiliser à la promotion de ce service unique offert aux entreprises partenaires. Enfin, nous sommes à mettre au point de nouveaux outils promotionnels. TABLEAU 3 : LES ACTIVITÉS AUPRÈS DES AFFILIÉS DE LA FTQ Cours Jours Participants Cours Jours Participants Comprendre le fonctionnement d une entreprise et sa situation financière (dirigeants) ,5 109 Analyse du fonctionnement d une entreprise et évaluation de sa situation financière (conseillers) 3 6, Formations adaptées (syndicats) Rencontre bilan (syndicats) SOUS-TOTAL (syndicats) 29 96, ,5 213 TOTAL (entreprises et syndicats) , , Nous notons une augmentation appréciable de la formation économique destinée aux syndicats, proposée en collaboration avec le Service d éducation de la FTQ. Les cours diffèrent selon qu ils visent les dirigeants locaux ou les conseillers syndicaux. Une rencontre a été organisée pour dresser le bilan de nos interventions auprès des Travailleurs et travailleuses unis de l alimentation et du commerce (TUAC) qui nous a permis de moduler notre offre de formation en fonction des besoins exprimés. RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

8 FORMATION RÉSEAU RL TABLEAU 4 : LES ACTIVITÉS RÉSEAU DES RL FORMATIONS Cours Participants Cours Participants Formation des nouveaux RL (formation de base) Le RL en apprentissage (cours de base) Le RL en rétroaction (cours de suivi) Perfectionnement des RL (formation continue) Rencontre nationale Rencontres régionales Rencontres locales Formation des RL (campagne de souscription) Formation des formateurs (RL et coordonnateurs) RL hors structure TOTAL Nous continuons de former le même nombre de nouveaux RL chaque année. Afin de maintenir le réseau des RL à niveau, nous proposons, l année durant, diverses formations de perfectionnement qui sont offertes à l intérieur de trois grandes activités : la rencontre nationale des RL, les rencontres régionales et les rencontres locales. On note une augmentation de la participation à la formation continue, ce qui constitue une bonne nouvelle. En novembre 2012, nous avons mis l accent sur la mise en place des nouvelles rencontres locales. Il a été convenu de ne plus offrir d atelier les soirs et les fins de semaine comme par le passé, mais plutôt de proposer un cours d une journée durant la semaine. Notre vœu était que cette formation soit offerte en coanimation, ce à quoi nos formateurs RL étaient moins habitués. À cet effet, nous avons formé notre réseau de formateurs RL pour qu ils puissent s acquitter adéquatement de cette tâche et ils ont tous été encadrés par le personnel de la FFE lors des formations. La formule a été très appréciée des RL, qui augmente le temps consacré au perfectionnement des connaissances des RL. L annonce de la fin du crédit d impôt par le gouvernement fédéral est tombée tout juste avant les rencontres régionales, ce qui nous a obligés à revoir le contenu et à mobiliser le réseau autour de l opération riposte. Nous avons travaillé à l élaboration d outils d évaluation des connaissances des RL pour mieux cibler les contenus de la formation continue que nous développons. 8 RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

9 FORMATION RÉSEAU DU FONDS TABLEAU 5 : LES ACTIVITÉS AUPRÈS DU RÉSEAU DU FONDS FORMATIONS Cours Participants Cours Participants FLS Cours initial pour les nouveaux administrateurs Formation aux administrateurs et conseillers Représentants FTQ FRS 1 10 Fonds d investissement de la culture et des communications 1 10 Sécurifonds 2 35 TOTAL Nous avons participé aux formations offertes aux administrateurs des Fonds locaux de solidarité (FLS) et à trois rencontres des représentants FTQ sur les FLS. Un cours sur les états et les bilans financiers a été organisé pour les administrateurs du Fonds d investissement de la culture et des communications (FICC). Nous avons rencontré les seize présidents des conseils d administration des Fonds régionaux de solidarité (FRS) pour faire la promotion de notre offre de formation. Enfin, nous avons structuré et proposé un cours aux employés de Sécurigroupe qui fait la promotion de SécuriFonds afin qu ils comprennent mieux la mission, l histoire, la culture et le fonctionnement du Fonds et ses racines. RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

10 FORMATION RÉSEAU SYNDICAL TABLEAU 6 : LES ACTIVITÉS EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE LOCAL ET RÉGIONAL FORMATIONS Cours Participants Cours Participants Rencontres régionales Rencontre nationale La formation en emploi 2 81 TOTAL Nous avons pris part à l organisation et à l animation de trois rencontres régionales (Mauricie, Laurentides-Lanaudière et Côte-Nord) et à la préparation d une rencontre en Estrie. Nous avons présenté le modèle FTQ en matière de développement socio-économique local et régional aux formateurs de la United Association of Labor Educators (UALE) à Toronto. Soulignons la participation de quelques membres de l équipe aux conseils d administration de Fonds locaux. TABLEAU 7 : LES ACTIVITÉS EN MATIÈRE DE RÉGIME DE RETRAITE ET D ASSURANCES COLLECTIVES FORMATIONS Cours Participants Cours Participants Agir syndicalement pour nos régimes de retraite Investir dans nos régimes de retraite 1 7 Sécurité financière à la retraite Perfectionnement Retraite 1 28 Séminaire sur la retraite et les assurances collectives RRFS 1 24 Comprendre pour agir en assurances collectives TOTAL En , un travail de révision des cours (Agir et Investir) a été amorcé pour les rendre plus fluides et moins techniques. Ces formations étaient offertes selon la même formule depuis plusieurs années. Le nouveau cours sur les assurances collectives a été très populaire et fort apprécié. Nous avons participé à l organisation d un séminaire annuel de deux jours portant sur les assurances collectives et l évolution du dossier de la retraite au Québec. Nombreuses ont été les participations aux réflexions sur les recommandations du comité qui se penchait sur l avenir du système de retraite québécois. 10 RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

11 TABLEAU 8 : LES ACTIVITÉS DU COLLÈGE FTQ-FONDS FORMATIONS Cours Participants Cours Participants Session régulière du collège (40 jours) Session modulaire du collège (30 jours) Séance de réflexion (dirigeants syndicaux) Rencontre bilan TOTAL Les activités du collège ont été suspendues pour permettre une révision complète du programme offert. Le processus de révision est en cours ; une nouvelle formule a été proposée. Le travail de conception du contenu est également en voie de réalisation. À l automne 2013 s est tenu une séance de réflexion sur les enjeux économiques de l heure regroupant 51 hauts dirigeants syndicaux. TABLEAU 9 : LES ACTIVITÉS EN MAIN-D ŒUVRE IMMIGRANTE ET EMPLOI FORMATIONS Cours Participants Cours Participants Personnes immigrantes en recherche d emploi Rencontres régionales TOTAL En collaboration avec la FTQ, nous avons organisé six visites d entreprises syndiquées auprès de la FTQ pour des groupes de travailleurs immigrants en recherche d emploi. Nous leur présentons la FTQ, le Fonds de solidarité et l histoire des travailleurs au Québec. Une rencontre régionale a eu lieu à Montréal qui regroupait 75 personnes issues de l immigration et des rangs de la FTQ pour discuter des problèmes d intégration, des disparités de traitement selon les catégories de travailleurs et des politiques publiques en matière de main-d œuvre immigrante. RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

12 FONDS ÉTUDIANTS TABLEAU 10 : ACTIVITÉS DE FORMATION DES FONDS ÉTUDIANTS FORMATIONS Cours Participants Cours Participants Fonds étudiants I et II Activité L Autre Montréal Rencontre bilan 1 8 Formation des formateurs TOTAL On note une baisse marquée des activités de formation des Fonds étudiants principalement attribuable aux faibles rendements de ces Fonds. Une rencontre bilan avec les formateurs a eu lieu à l automne Au printemps 2013, nous avons procédé à une révision complète de cette formation. Compte tenu de cette révision, nous avons organisé une session de formation à l intention des formateurs. 12 RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

13 OBJECTIFS FORMATION ÉCONOMIQUE Mettre en commun les expériences Finir de développer les outils d évaluation et de suivi En collaboration avec la FTQ, poursuivre l adaptation de la formation au secteur public En collaboration avec la FTQ, animer une formation de formateurs Augmenter nos collaborations avec les FRS Concevoir des capsules à mettre en commun Mettre à jour les vidéos pédagogiques RÉSEAU DES RL COURS DE BASE : modifications et mise à jour, intégration d une nouvelle vidéo COURS DE SUIVI : modifications finales comme suite aux essais du printemps 2013 OFFRE DE FORMATION PAR SYNDICAT : projet d offrir de la formation de base à des groupes composés de participants issus d un même syndicat ou d une même section locale (ex. : TUAC, FIQ) RENCONTRE NATIONALE : conception des capsules de formation, formation des formateurs RENCONTRES LOCALES : conception, formation des formateurs, encadrement RENCONTRES RÉGIONALES : conception, formation des formateurs et encadrement Mise sur pied d un projet de formation en ligne et d évaluation du transfert des compétences RÉSEAU DU FONDS Plus grande participation aux cours développés et animés par les FLS pour consolider l approche du réseau Développer une formation pilote d initiation au développement durable à offrir dans notre réseau RÉSEAU SYNDICAL DÉVELOPPEMENT SOCIOÉCONOMIQUE LOCAL ET RÉGIONAL Organiser cinq rencontres régionales Prévoir une rencontre nationale Organisation de deux séminaires sur des thèmes à développer Organisation d un séminaire sur les enjeux de la formation en emploi LA RETRAITE ET LES ASSURANCES Compléter les travaux de conception du cours de base, création de deux cours : introduction aux avantages sociaux (un jour) le rôle de fiduciaire (trois jours) Scinder le contenu en deux et revoir le contenu du cours «Investir pour devenir» : le financement des caisses de retraite le placement des actifs Organiser une formation de formateurs pour les nouveaux cours à concevoir Organiser un séminaire de deux jours au printemps 2014 LE COLLÈGE FTQ-FONDS Poursuivre le travail de révision avec la FTQ et soutenir la mise en place de la nouvelle formule LA MAIN-D ŒUVRE IMMIGRANTE Poursuivre les visites d entreprises pour faire connaître le Fonds Développer des alliances avec les communautés culturelles du réseau FTQ LES FONDS ÉTUDIANTS Consolider le nouveau cours Développer une activité innovante RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

14 ANNEXES ANNEXE 1 LE CONSEIL D ADMINISTRATION MONSIEUR MICHEL ARSENAULT PRÉSIDENT MONSIEUR DANIEL BOYER SECRÉTAIRE MONSIEUR YVON BOLDUC ADMINISTRATEUR MONSIEUR DENIS LECLERC ADMINISTRATEUR MONSIEUR CLAUDE HÉTU ADMINISTRATEUR MADAME JOHANNE DESCHAMPS ADMINISTRATRICE ANNEXE 2 LES MEMBRES DE L ÉQUIPE L ÉQUIPE DE DIRECTION DENIS LECLERC PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL CLAUDE HÉTU DIRECTEUR GÉNÉRAL FRANÇOIS L HEUREUX DIRECTEUR DE L ADMINISTRATION DES ACTIVITÉS DE FORMATION L ÉQUIPE DE FORMATION DOMINIQUE ARSENAULT CONSEILLÈRE À L INVESTISSEMENT LUC BERGERON CONSEILLER À LA FORMATION SYLVIE CADIEUX COORDONNATRICE DU DÉVELOPPEMENT PÉDAGOGIQUE DANIEL CHAMPAGNE CONSEILLER À LA FORMATION FRANÇOIS CHAMPOUX CONSEILLER À LA FORMATION GUY CROTEAU CONSEILLER À LA FORMATION DIANE DUTREMBLE CONSEILLÈRE À LA FORMATION SERGE GAUTHIER CONSEILLER À LA FORMATION CLAUDE GRENIER CONSEILLÈRE À LA FORMATION MÉLANIE LEBEL CONSEILLÈRE À LA FORMATION LOUIS NEAMTAN-LAPALME CONSEILLER À LA FORMATION MICHEL SABOURIN COORDONNATEUR DU PROGRAMME DE FORMATION ÉCONOMIQUE L ÉQUIPE TECHNIQUE SYLVIE ROBITAILLE SECRÉTAIRE ADMINISTRATIVE YOLANDE VAILLANCOURT TECHNICIENNE ADMINISTRATIVE 14 RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

15

16 fondsftq.com B %

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Études de cas

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À

OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À L ORGANISATION DES SOINS, DES SERVICES ET DU TRAVAIL La Direction des ressources humaines AQESSS Janvier 2010 Soucieux de s engager dans un exercice de réorganisation du travail

Plus en détail

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Pour relever le défi de l accessibilité et de la qualification dans toutes les régions du Québec Table des matières Une approche

Plus en détail

Une approche de gestion des ressources humaines axée sur les personnes. présentée au conseil d administration de l AQESSS.

Une approche de gestion des ressources humaines axée sur les personnes. présentée au conseil d administration de l AQESSS. Une approche de gestion des ressources humaines axée sur les personnes présentée au conseil d administration de l AQESSS le 5 février 2009 par le Comité des ressources humaines du conseil d administration

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFLEXION ET DE CONSULTATION (document synthèse)

DOCUMENT DE RÉFLEXION ET DE CONSULTATION (document synthèse) DOCUMENT DE RÉFLEXION ET DE CONSULTATION (document synthèse) POUR UNE APPROCHE CONCERTÉE AVEC LES COMITÉS SECTORIELS DE MAIN-D ŒUVRE EN MATIÈRE DE FORMATION ET DE DÉVELOPPEMENT DE LA MAIN-D OEUVRE Préparé

Plus en détail

L intégration scolaire des jeunes réfugiés. Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo

L intégration scolaire des jeunes réfugiés. Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo L intégration scolaire des jeunes réfugiés Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo Ce film est composé de 7 capsules vidéo qui donnent la parole à deux jeunes réfugiés et à cinq intervenants

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

LA SITUATION DU SERVICE D'ANIMATION SPIRITUELLE ET D'ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE DANS LES COMMISSIONS SCOLAIRES DU QUÉBEC

LA SITUATION DU SERVICE D'ANIMATION SPIRITUELLE ET D'ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE DANS LES COMMISSIONS SCOLAIRES DU QUÉBEC LA SITUATION DU SERVICE D'ANIMATION SPIRITUELLE ET D'ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE DANS LES COMMISSIONS SCOLAIRES DU QUÉBEC PRÉSENTATION AU MINISTRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT MONSIEUR YVES BOLDUC

Plus en détail

Qu est-ce que la formation économique en entreprise?

Qu est-ce que la formation économique en entreprise? Volume 1, numéro 2 Qu est-ce que la formation économique en entreprise? Jean Sylvestre Directeur général, Fondation de la formation économique Fonds de solidarité FTQ Avec la collaboration de Michel Blondin

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Bureau du surintendant des institutions financières Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Juin 2014 Table des matières 1. Contexte... 3 2. À propos de l

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DU TERRITOIRE DE LA MRC DE MASKINONGÉ

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DU TERRITOIRE DE LA MRC DE MASKINONGÉ Préambule POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DU TERRITOIRE DE LA MRC DE MASKINONGÉ La MRC de Maskinongé a parmi ses objectifs, d offrir aux entrepreneurs des outils essentiels à la réalisation de

Plus en détail

2.1 Identification des présences et constatation du quorum

2.1 Identification des présences et constatation du quorum COMPTE RENDU DE LA 2 e RÉUNION DE LA COMMISSION DES ÉTUDES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2010-2011 TENUE LE MARDI 5 OCTOBRE 2010 À 13 H 30, AU LOCAL F-240 Présences : Absence : Invité(e)s : Présidente d assemblée

Plus en détail

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous :

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous : POLITIQUE NUMÉRO 32 de soutien à l intégration scolaire et d éducation à la citoyenneté Responsable : Direction des études Dernière mise à jour : CA/2004-361.08.4, le 26 mai 2004 Prochaine date de révision

Plus en détail

Bilan 2003-2004 et planification 2004-2005

Bilan 2003-2004 et planification 2004-2005 CS041029-546 Comité des jeunes Bilan 2003-2004 et planification 2004-2005 Préparé par : Guy Blais, conseiller à la formation syndicale, à la relève et aux relations internationales 23 août 2004 7, rue

Plus en détail

Les bonnes pratiques pour développer les compétences par la technologie numérique. Atelier D-2 Vendredi 22 mai 10 h 30 à 12 h

Les bonnes pratiques pour développer les compétences par la technologie numérique. Atelier D-2 Vendredi 22 mai 10 h 30 à 12 h Les bonnes pratiques pour développer les compétences par la technologie numérique Atelier D-2 Vendredi 22 mai 10 h 30 à 12 h Présentation des conférencières Karine Blondin, Directrice de projets CEFRIO

Plus en détail

Vers un Québec apprenant PLAN D ACTION 2012-2013. Adopté à l assemblée générale annuelle

Vers un Québec apprenant PLAN D ACTION 2012-2013. Adopté à l assemblée générale annuelle PLAN D ACTION 2012-2013 Adopté à l assemblée générale annuelle Octobre 2012 Plan d action 2012-2013 : vers un Québec apprenant L ICÉA entreprend avec l année 2012-2013 la deuxième moitié de sa planification

Plus en détail

Formations Hiver et printemps 2014. Atelier sur l évaluation évolutive

Formations Hiver et printemps 2014. Atelier sur l évaluation évolutive Nous offrons des ateliers sur mesure, adaptés spécifiquement à votre réalité et à vos besoins, ainsi que des formations planifiées, s appuyant sur l expertise et la pratique. Atelier sur l évaluation évolutive

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Profil d enseignement Catégorie économique Bachelier en Immobilier Secteur Domaine Sciences humaines et sociales 9 : Sciences économiques et de gestion Niveau CFC Bachelier professionnalisant, niveau 6

Plus en détail

FICHE. L évaluation et la reddition de comptes

FICHE. L évaluation et la reddition de comptes FICHE # 8 L évaluation et la reddition de comptes L évaluation et la reddition de comptes Pourquoi aborder les questions de l évaluation de la reddition de comptes? Parce qu à travers nos pratiques d évaluation

Plus en détail

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Organisme : Université Claude Bernard Lyon1 Dates : février 2013- septembre 2013 Présentation

Plus en détail

Devis d évaluation de programme

Devis d évaluation de programme Direction des études Devis d évaluation de programme Tourisme 1 er décembre 2009 www.cegepgranby.qc.ca 235, rue St-Jacques C.P. 7000, Granby (Québec) J2G 3N1 Téléphone : (450) 372-6614 Télécopieur : (450)

Plus en détail

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH Résumé 18 avril 2012 PRÉFACE ET REMERCIEMENTS BOURSES SPÉCIALES ET PRIX DU CRSH Le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) est l organisme

Plus en détail

Évaluation périodique du programme de maîtrise en sciences infirmières (Faculté des sciences infirmières)

Évaluation périodique du programme de maîtrise en sciences infirmières (Faculté des sciences infirmières) Évaluation périodique du programme de maîtrise en sciences infirmières (Faculté des sciences infirmières) Sommaire de l évaluation Plan d action de la doyenne Conseil universitaire du 5 février 2013 2

Plus en détail

Le plan de valorisation et d amélioration de la qualité de la langue française au Cégep de Sherbrooke : «Le français : un plus»

Le plan de valorisation et d amélioration de la qualité de la langue française au Cégep de Sherbrooke : «Le français : un plus» Le plan de valorisation et d amélioration de la qualité de la langue française au Cégep de Sherbrooke : «Le français : un plus» Par Guillaume Lachapelle, conseiller pédagogique responsable de la mise en

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2007 PFA POUR DÉCISION. Budgets proposés pour les comptes extrabudgétaires en 2008-09

Conseil d administration Genève, novembre 2007 PFA POUR DÉCISION. Budgets proposés pour les comptes extrabudgétaires en 2008-09 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.300/PFA/4/2 300 e session Conseil d administration Genève, novembre 2007 Commission du programme, du budget et de l administration PFA POUR DÉCISION QUATRIÈME QUESTION

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

RCCFC. Projet de collaboration dans le secteur de l animation numérique

RCCFC. Projet de collaboration dans le secteur de l animation numérique RCCFC Projet de collaboration dans le secteur de l animation numérique Collège communautaire du Nouveau-Brunswick - Campus de la Péninsule acadienne et le Cégep de Matane Période couverte par le rapport

Plus en détail

Réseau de la formation professionnelle A1516-VPP-002

Réseau de la formation professionnelle A1516-VPP-002 Réseau de la formation professionnelle A1516-VPP-002 Les orientations actuelles en formation professionnelle (FP) : modèle allemand, stages et loi du 1 % Sébastien Bouchard 24 février 2016 Siège social

Plus en détail

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba Enseignement postsecondaire et Alphabétisation Éducation Entreprenariat, Formation professionnelle et Commerce Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL Introduction Le mandat de l OCRCVM est d agir en tant qu organisme d autoréglementation pour le compte

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Projet de Plan d action en matière de communication pour la RHN2

Projet de Plan d action en matière de communication pour la RHN2 Projet de Plan d action en matière de communication pour la RHN2 Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement (PMCED) 9 e réunion du Comité de pilotage Du 29 février au

Plus en détail

Mémoire présenté par. Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie. La Commission des finances publiques

Mémoire présenté par. Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie. La Commission des finances publiques Mémoire présenté par Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie à La Commission des finances publiques concernant le Rapport sur la mise en œuvre de la Loi sur la transparence et l éthique

Plus en détail

CHANTIER D ÉCLAIRCIE COMMERCIALE. Rapport annuel 2012-2013

CHANTIER D ÉCLAIRCIE COMMERCIALE. Rapport annuel 2012-2013 CHANTIER D ÉCLAIRCIE COMMERCIALE Rapport annuel 2012-2013 Janvier 2014 Table des matières Introduction... 3 Plan d action 2013-2014... 5 Méthode de priorisation des sites... 5 Optimisation des méthodes

Plus en détail

1. Mission de la CDE. 3. 2.1 Conseil d administration 4 2.2 Comités.. 5 2.3 Permanence 5. 3. Plan stratégique 2015-2017.. 6. 4.

1. Mission de la CDE. 3. 2.1 Conseil d administration 4 2.2 Comités.. 5 2.3 Permanence 5. 3. Plan stratégique 2015-2017.. 6. 4. TABLE DES MATIÈRES 1. Mission de la CDE. 3 2. Gouvernance de la CDE de Saint-Lambert 2.1 Conseil d administration 4 2.2 Comités.. 5 2.3 Permanence 5 3. Plan stratégique 2015-2017.. 6 4. De CDC à CDE 7

Plus en détail

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM)

Réponse à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) à l évaluation du programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) I. Contexte À la fin du printemps 2006, le Programme de subventions d accès aux installations majeures (AIM) a été remplacé

Plus en détail

INTERVENANTS ET FOURNISSEURS DE SERVICES EXTERNES MISE EN CONTEXTE

INTERVENANTS ET FOURNISSEURS DE SERVICES EXTERNES MISE EN CONTEXTE MISE EN CONTEXTE 1. Que sont les conseils locaux de planification en matière d emploi (CLPE)? Les conseils locaux de planification en matière d emploi offriront leur expertise et de l information sur le

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle. Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Bureau du vérificateur général du Canada Rapport de la revue des pratiques de vérification annuelle Revues des pratiques effectuées en 2010-2011 Janvier 2011 Revue des pratiques et vérification interne

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

GUIDE DES ÉTUDES. MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation. Master 2. Mention Encadrement Éducatif

GUIDE DES ÉTUDES. MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation. Master 2. Mention Encadrement Éducatif École Supérieure du Professorat et de l Éducation Lille Nord de France GUIDE DES ÉTUDES Master 2 MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation Mention Encadrement Éducatif Année

Plus en détail

Bilan 2013-2014 et plan d action 2014-2015 à l égard des personnes handicapées. Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014-2015 1

Bilan 2013-2014 et plan d action 2014-2015 à l égard des personnes handicapées. Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014-2015 1 Bilan 2013-2014 et plan d action 2014-2015 à l égard des personnes handicapées de Loto-Québec Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014-2015 1 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. Introduction 3

Plus en détail

Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire

Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire CONSEIL EXÉCUTIF EB138/28 Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire Options pour renforcer le partage d informations sur les produits diagnostiques, préventifs

Plus en détail

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE Projet Document IMCHE/2/CP2 1 ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA

Plus en détail

Intégrer les nouvelles populations en situation de handicap : Mission possible! Symposium sur le postsecondaire, Congrès de l AQETA, mars 2011

Intégrer les nouvelles populations en situation de handicap : Mission possible! Symposium sur le postsecondaire, Congrès de l AQETA, mars 2011 Intégrer les nouvelles populations en situation de : Mission possible! Symposium sur le postsecondaire, Congrès de l AQETA, mars 2011 Odette Raymond, conseillère pédagogique au cégep du Vieux Montréal

Plus en détail

ANNEXE A CADRE ORGANISATIONNEL DE L ÉCOLE INTERNATIONALE DE FRANÇAIS

ANNEXE A CADRE ORGANISATIONNEL DE L ÉCOLE INTERNATIONALE DE FRANÇAIS ANNEXE 2009-CA534-08-R5524 A ANNEXE A CADRE ORGANISATIONNEL DE L ÉCOLE INTERNATIONALE DE FRANÇAIS Modification des responsabilités des Modes d organisation et de fonctionnement de l École internationale

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PLN D CTION DE DÉVELOPPEMENT DURBLE Mars 2016 PLN D CTION DE DÉVELOPPEMENT DURBLE 2015-2020 vant-propos Mot du président-directeur général Institution publique à vocation commerciale, la Société du Palais

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012-2013 PLAN D ACTION

PLAN D ACTION 2012-2013 PLAN D ACTION 2 Note : Ne sont intégrés au tableau que les moyens identifiés dans le plan stratégique 2009-2014 pour lesquels des travaux seront réalisés en. Toutefois, les moyens maintenant intégrés aux pratiques ainsi

Plus en détail

Représentant national 1

Représentant national 1 Représentant national 1 Lieu de travail : Supérieur immédiat : Statut : REMARQUE : Échelle salariale : Exigences linguistiques : Yaounde, Cameroun Chef des programmes pour l Afrique centrale et occidentale

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE VERSION FINALE COMITÉ LOCAL DE REVITALISATION INTÉGRÉE DU QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY (RUI 2) 1 TABLE DES MATIÈRE

Plus en détail

ROYAUME DU CAMBODGE NATION RELIGION ROI. Ministère de l Éducation, de la Jeunesse et des Sports

ROYAUME DU CAMBODGE NATION RELIGION ROI. Ministère de l Éducation, de la Jeunesse et des Sports ROYAUME DU CAMBODGE NATION RELIGION ROI Ministère de l Éducation, de la Jeunesse et des Sports Politique sur la vision pour 2030 de l enseignement supérieur Mars 2014 Préface L enseignement supérieur joue

Plus en détail

QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES. Un programme de l'association Maritime du Québec

QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES. Un programme de l'association Maritime du Québec QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES Un programme de l'association Maritime du Québec INTRODUCTION Depuis sa fondation, l Association Maritime du Québec (AMQ) a toujours eu comme préoccupation de promouvoir et soutenir

Plus en détail

Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133

Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 6.1. Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 6.1.1. Formation professionnelle dans le cadre des politiques

Plus en détail

dans les programmes d'apprentissage au Canada : les raisons expliquant l'abandon et suggestions visant à amélioration la diplomation, FCA-CAF, 2011.

dans les programmes d'apprentissage au Canada : les raisons expliquant l'abandon et suggestions visant à amélioration la diplomation, FCA-CAF, 2011. INTRODUCTION Le Forum canadien sur l'apprentissage Canadian Apprenticeship Forum (FCA-CAF) est un organisme inclusif et national qui rassemble tous les intervenants de la communauté de l apprentissage

Plus en détail

SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE

SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE Ministère du travail, de l emploi et de la santé Paris, le 24 janvier 2011 SYNTHESE DU RAPPORT SUR LA MODERNISATION DE LA POLITIQUE DES RESSOURCES HUMAINES DANS LES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE SANTE - Mercredi

Plus en détail

Soumission. Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales Sainte-Hedwidge Lac-Bouchette

Soumission. Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales Sainte-Hedwidge Lac-Bouchette Soumission Réalisation du site Web de la municipalité de Saint-Ludger-de-Milot Soumission Le 26 mars 2011 Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales

Plus en détail

COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2011

COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2011 COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DU 30 SEPTEMBRE 2011 D APPROBATION : 24 SEPTEMBRE 2010 1. Pour faciliter l obtention de bons résultats sur les plans

Plus en détail

PROJET OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE PRÉSENCES, QUORUM, ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR ET MOT DU PRÉSIDENT

PROJET OUVERTURE DE L ASSEMBLÉE PRÉSENCES, QUORUM, ADOPTION DE L ORDRE DU JOUR ET MOT DU PRÉSIDENT PROJET PROCÈS-VERBAL DE L DE ÉCO ENTREPRISES QUÉBEC TENUE AU SALON DRUMMOND DE L HOTEL CENTRE SHERATON, SITUÉ AU 1201 BOUL. RENÉ-LÉVESQUE OUEST, MONTRÉAL, LE JEUDI 24 AVRIL 2014, À 9 HEURES. OUVERTURE

Plus en détail

UNE POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE POUR LES ARTISTES DU DOMAINE DES ARTS VISUELS

UNE POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE POUR LES ARTISTES DU DOMAINE DES ARTS VISUELS UNE POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE POUR LES ARTISTES DU DOMAINE DES ARTS VISUELS Le RAAV : la voix des artistes en arts visuels du Québec Fondé en 1989, le Regroupement des artistes en arts visuels (RAAV)

Plus en détail

Principes sur lesquels l APEX s appuie pour promouvoir la santé, le rendement et la productivité des cadres

Principes sur lesquels l APEX s appuie pour promouvoir la santé, le rendement et la productivité des cadres 28 janvier 2011 Recommandations sur la santé, le rendement et la productivité des cadres supérieurs présentées par l Association professionnelle des cadres supérieurs de la fonction publique du Canada

Plus en détail

Présider le conseil d administration de l office d habitation : exercer un leadership stratégique!

Présider le conseil d administration de l office d habitation : exercer un leadership stratégique! Présider le conseil d administration de l office d habitation : exercer un leadership stratégique! Durée estimée : 7 minutes Ce projet a été réalisé grâce à l appui financier de la Société d habitation

Plus en détail

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles...

Préambule... 3. Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4. Mission... 5. Vision et engagements... 6. Valeurs organisationnelles... POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE 2010-2015 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 3 Attentes exprimées à l égard de la fusion... 4 Mission... 5 Vision et engagements... 6 Valeurs organisationnelles... 7 Principes de

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Préparé par l Association des banquiers canadiens Août 2014 EXPERTISE CANADA BANKS ON LA

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont :

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont : The following information is an excerpt from the Letter of Intent submitted to the J.W. McConnell Family Foundation in response to the RECODE Request for Proposals of Spring 2014. Cégep de Sherbrooke Description

Plus en détail

Vers une nouvelle Politique gouvernementale d éducation des adultes et de formation continue

Vers une nouvelle Politique gouvernementale d éducation des adultes et de formation continue Vers une nouvelle Politique gouvernementale d éducation des adultes et de formation continue Historique des interventions de l ICÉA en lien avec la Politique gouvernementale d éducation des adultes et

Plus en détail

ENRICHIR LES LIEUX DE DÉCISION

ENRICHIR LES LIEUX DE DÉCISION LEADERSHIP Montréal Une initiative de la ENRICHIR LES LIEUX DE DÉCISION LEADERSHIP MONTRÉAL L INITIATIVE LEADERSHIP MONTRÉAL, INITIÉE PAR LA CRÉ EN 2009, EST UN CARREFOUR INCLUSIF QUI VISE À ENRICHIR LES

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/ESCAP/CST(3)/4 Conseil économique et social Distr.: Générale 8 octobre 2012 Français Original: Anglais Commission économique et sociale pour l Asie et le Pacifique Comité de statistique

Plus en détail

Synthèse programme PS / Enseignement

Synthèse programme PS / Enseignement Synthèse programme PS / Enseignement L école reste un des principaux leviers pour assurer le bien-être des citoyens. Elle doit permettre de développer des compétences qui permettront à chacun de s épanouir

Plus en détail

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants.

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. REUSSIR L ANNEE DE FORMATION EN ALTERNANCE Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. Daniel Filâtre Président du comité La professionnalisation de la formation initiale

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Catégorie de fonction : travail et en santé sécurité au travail Cadre intermédiaire Code de la fonction : 599 Classe salariale : Classe 14 Titre de la supérieure

Plus en détail

Management Responsabilité. Management Responsabilité Recherche

Management Responsabilité. Management Responsabilité Recherche Management Responsabilité Management Responsabilité Recherche L'entretien annuel d'évaluation Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier

Plus en détail

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Kaaren Neufeld, présidente de l Association des infirmières et infirmiers du Canada Ottawa

Plus en détail

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études ANNEXE 2010-CA544-17-R5717 Politique sur la santé et la sécurité 12 avril 2010 Avant-propos La politique sur la santé et la sécurité affirme la volonté de l UQTR de protéger la santé, la sécurité et l

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

GBIF (2008) Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales.

GBIF (2008) Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales. Titre: Type de document: Expéditeur: Auteur(s) principal(aux)/ contact(s): Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales Présentation

Plus en détail

APPEL D OFFRE. Les fondamentaux du formateur REFERENCE A RAPPELER LORS DE LA SOUMISSION : CC/CSL_TTT2015

APPEL D OFFRE. Les fondamentaux du formateur REFERENCE A RAPPELER LORS DE LA SOUMISSION : CC/CSL_TTT2015 APPEL D OFFRE Les fondamentaux du formateur REFERENCE A RAPPELER LORS DE LA SOUMISSION : CC/CSL_TTT2015 Ce document identifie les spécificités du programme de formation «les fondamentaux du formateur»

Plus en détail

Formation professionnelle tout au long de la vie

Formation professionnelle tout au long de la vie bretagne Formation professionnelle tout au long de la vie association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier édito En Bretagne, 120 établissements adhèrent à l ANFH ce qui représente

Plus en détail

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Préambule : L innovation vise l appropriation d une invention technique par un milieu particulier (nouvelles pratiques des acteurs,

Plus en détail

Fonds pour l'environnement mondial

Fonds pour l'environnement mondial Fonds pour l'environnement mondial Résumé du document GEF/C.32/8 Stratégie de communication et d information Décision recommandée au Conseil Ayant examiné le document GEF/C.32/8 intitulé Stratégie de communication

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2015-2016 FORGESCOM

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2015-2016 FORGESCOM PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2015-2016 FORGESCOM Forgescom et son milieu Formation sur mesure pour les entreprises dans plus de 20 secteurs d activités; Attestations d études professionnelles;

Plus en détail

COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES

COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES 7 IGC CE/13/7.IGC/INF.4 Paris, 15 novembre 2013 Original : anglais COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES Septième session ordinaire Paris,

Plus en détail

SUIVI DES MESURES VISANT À SOUTENIR

SUIVI DES MESURES VISANT À SOUTENIR SUIVI DES MESURES VISANT À SOUTENIR LES MÉNAGES À FAIBLE REVENU Page 1 de 8 TABLE DES MATIÈRES 1. CONTEXTE... 5 2. COLLABORATION AVEC LES ASSOCIATIONS DE CONSOMMATEURS... 5 3. ENTENTES DE PAIEMENT...

Plus en détail

Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada

Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada Kevin G. Lynch Greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet Pour l année finissant le 31 mars 2006 Catalogage avant

Plus en détail

Revue à mi-parcours Programme Indicatif de Coopération entre Luxembourg et VIET NAM

Revue à mi-parcours Programme Indicatif de Coopération entre Luxembourg et VIET NAM Revue à mi-parcours Programme Indicatif de Coopération entre Luxembourg et VIET NAM Rapport national Rapport final 26 Mars 2010 Copyright 2010 PricewaterhouseCoopers S.à r.l. "PricewaterhouseCoopers" réfère

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE ET PLAN D ACTION 2011-2015

PLAN STRATÉGIQUE ET PLAN D ACTION 2011-2015 PLAN STRATÉGIQUE ET PLAN D ACTION 2011-2015 Mandat Le mandat de l Ordre des médecins vétérinaires du Québec, conféré par le législateur québécois et enchâssé dans le Code des professions, est d assurer

Plus en détail

PLAN Y : Plan stratégique pour la Fédération Renforcer le YMCA pour renforcer le Canada. Les YMCA du Canada

PLAN Y : Plan stratégique pour la Fédération Renforcer le YMCA pour renforcer le Canada. Les YMCA du Canada PLAN Y : Plan stratégique pour la Fédération Renforcer le YMCA pour renforcer le Canada Les YMCA du Canada Notre vision du Canada Un pays respecté dans le monde entier pour ses collectivités sûres et dynamiques,

Plus en détail

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS Contexte Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS De nombreux pays publient régulièrement des rapports sur la performance de leur système de

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF 2004-2005 DE L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE

GUIDE ADMINISTRATIF 2004-2005 DE L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE GUIDE ADMINISTRATIF 2004-2005 DE L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES EN FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Sylvie Demers Direction de la formation continue et du soutien Septembre 2004 Table des matières Introduction

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

Un monde meilleur pour les femmes : Aller de l avant

Un monde meilleur pour les femmes : Aller de l avant Un monde meilleur pour les femmes : Aller de l avant 2 0 0 5-2 0 1 0 UN MONDE MEILLEUR POUR LES FEMMES : ALLER DE L'AVANT 2005-2010 Publiée par : Province du Nouveau-Brunswick C.P. 6000 Fredericton N.-B.

Plus en détail

Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy

Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy Se concerter pour aider les étudiants: suivi et encadrement des étudiants au Cégep de Sainte-Foy Carolyne Maltais, API Christian Morin, conseiller pédagogique Collège Ahuntsic Août 2013 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Fiche entreprise : E4

Fiche entreprise : E4 Fiche entreprise : E4 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée est la seule qui soit rattachée aux ressources humaines dans l entreprise et, à ce titre, elle s occupe

Plus en détail