«ON NE PEUT RIEN APPRENDRE AUX GENS. ON PEUT SEULEMENT LES AIDER À DÉCOUVRIR QU ILS POSSÈDENT DÉJÀ EN EUX TOUT CE QUI EST À APPRENDRE.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«ON NE PEUT RIEN APPRENDRE AUX GENS. ON PEUT SEULEMENT LES AIDER À DÉCOUVRIR QU ILS POSSÈDENT DÉJÀ EN EUX TOUT CE QUI EST À APPRENDRE."

Transcription

1 RAPPORT ANNUEL FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE «ON NE PEUT RIEN APPRENDRE AUX GENS. ON PEUT SEULEMENT LES AIDER À DÉCOUVRIR QU ILS POSSÈDENT DÉJÀ EN EUX TOUT CE QUI EST À APPRENDRE.» - GALILÉE

2

3 MOT DE LA DIRECTION La Fondation de la formation économique (la «Fondation») a été établie en Son mandat est au cœur de la mission du Fonds de solidarité FTQ (le «Fonds») et vise la formation des travailleuses et travailleurs dans le domaine de l économie pour qu ils puissent exercer leur influence en matière de développement économique. La Fondation contribue également au développement du réseau de responsables locaux (les «RL») et intervient, en collaboration avec la FTQ, auprès des affiliés de cette dernière pour véhiculer la mission sociale du Fonds et promouvoir l importance de l épargne en vue la retraite. Au fil des ans, la Fondation s est vue confier plusieurs autres mandats de formation en lien avec la mission du Fonds. Le présent rapport fait état de l ensemble des activités de formation de la Fondation au cours de la période du 1 er juin 2012 au 31 mai FORMATION EN ENTREPRISE Nos travaux sur la révision du programme visant les entreprises partenaires nous ont permis de renouveler notre approche. Ainsi, nous ne parlons plus d un programme de formation à six niveaux, mais bien d une offre de formation adaptée à l entreprise. Dans les faits, il s agit d un changement d approche pour nous aider à convaincre les entreprises partenaires des retombées positives de la formation économique. Nos formations sont donc adaptées aux spécificités de l entreprise partenaire et à sa réalité. Nous avons également changé nos façons de faire quant au démarchage auprès des entreprises partenaires. Nous avons demandé à nos collègues de la vice-présidence aux investissements d agir à ce titre puisque ce sont eux qui forgent des relations de confiance avec les entrepreneurs et qui, par conséquent, peuvent convaincre ces derniers du bienfondé de la formation économique. Nous évaluerons cette nouvelle approche au cours de la prochaine année. La formation économique offerte aux affiliés qui a été réintroduite au cours de l année 2011 connaît une grande popularité. Elle est très appréciée, non seulement des participants, mais également des directions syndicales des affiliés. Elle leur permet de constater le rôle que joue le Fonds et de renouer avec sa mission sociale et économique tout en leur procurant des outils supplémentaires pour agir en matière de prévention sur l emploi. LES RESPONSABLES LOCAUX L année a été marquée par la mise en place d une démarche différente au niveau des rencontres locales. Nous faisons maintenant appel à des formateurs issus des rangs du réseau RL. Ces formations s inscrivent dans le volet «formation continue» des RL et permettent de revisiter ou d approfondir des contenus en lien avec l environnement des produits de retraite. Ces formations sont autant de moments d échanges privilégiés entre RL sur leur pratique courante, et cadrent avec les objectifs de la formation continue. Nous avons de plus élaboré un plan de développement triennal pour ce réseau. Ce plan prévoit l ensemble des formations pour s assurer de la compétence du réseau RL tout en prenant en compte les exigences de l Autorité des marchés financiers. LES RÉSEAUX DU FONDS Nous poursuivons nos collaborations avec l ensemble des partenaires du réseau du Fonds. Nous avons rencontré les présidents et directeurs généraux des Fonds régionaux pour échanger avec eux sur leurs besoins en matière de formation. Il faudra un meilleur encadrement et des efforts supplémentaires au cours de la prochaine année pour rencontrer les membres des conseils d administration des Fonds régionaux afin d aborder avec eux la mission sociale du Fonds. LE RÉSEAU SYNDICAL Notre contribution aux activités de la FTQ relativement à la mission du Fonds s est poursuivie. Le dossier de la retraite est d actualité et nous interpelle sous différents aspects (RVER, RRFS, rapport d Amours, RRQ, etc.). Des rencontres régionales de développement socio-économique ont été organisées dans trois régions du Québec et ont permis de soutenir les activités du réseau des militants intervenant en la matière. Nous avons achevé la révision des activités du Collège FTQ-Fonds et ces dernières sont maintenant intégrées aux activités d éducation de la FTQ. DÉVELOPPEMENT DURABLE Plus qu un thème à la mode, le développement durable nous interpelle par rapport à nos activités de formation. Nous avons été sollicités par des membres du réseau du Fonds sur ces questions, particulièrement des questions de compréhension touchant la Loi sur le développement durable. L équipe de la FFE a été formée pour mieux comprendre la démarche mise de l avant par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ 21000). Nous avons également documenté les questions relatives à la responsabilité sociétale de l entreprise. Le développement durable n est pas uniquement une mode passagère et nous sommes d opinion que l élaboration d un contenu de formation visant à démystifier le développement durable et à enseigner l utilisation des outils dont disposent les entreprises s inscrit dans la mission de formation économique. En outre, plusieurs entreprises partenaires devront souscrire, le cas échéant, à la démarche gouvernementale en cette matière. CONCLUSION Les interventions de la FFE en matière de formation économique s avèrent de plus en plus pertinentes, bien que plusieurs entreprises privées hésitent encore à permettre l utilisation de leurs états financiers. L implantation de pratique de transparence menant à une approche de collaboration semble difficile pour certains entrepreneurs. LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE, CLAUDE HÉTU LE PREMIER VICE-PRÉSIDENT À L ACTIONNARIAT ET PRÉSIDENT DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE, DENIS LECLERC

4 5 LES STATISTIQUES DE LA FONDATION ACTIVITÉS DE FORMATION DE LA FONDATION BILAN GLOBAL FORMATION ÉCONOMIQUE TABLEAU 1 : LES CLIENTÈLES EN FORMATION ÉCONOMIQUE 7 TABLEAU 2 : LES ACTIVITÉS EN ENTREPRISES PARTENAIRES TABLEAU 3 : LES ACTIVITÉS AUPRÈS DES AFFILIÉS DE LA FTQ 8 FORMATION RÉSEAU RL TABLEAU 4 : LES ACTIVITÉS RÉSEAU DES RL 9 FORMATION RÉSEAU DU FONDS TABLEAU 5 : LES ACTIVITÉS AUPRÈS DU RÉSEAU DU FONDS 10 FORMATION RÉSEAU SYNDICAL TABLEAU 6 : LES ACTIVITÉS EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE LOCAL ET RÉGIONAL TABLEAU 7 : LES ACTIVITÉS EN MATIÈRE DE RÉGIME DE RETRAITE ET D ASSURANCES COLLECTIVES 11 TABLEAU 8 : LES ACTIVITÉS DU COLLÈGE FTQ-FONDS TABLEAU 9 : LES ACTIVITÉS EN MAIN-D ŒUVRE IMMIGRANTE ET EMPLOI 12 FONDS ÉTUDIANTS TABLEAU 10 : ACTIVITÉS DE FORMATION DES FONDS ÉTUDIANTS 13 OBJECTIFS ANNEXE 1 ANNEXE 2

5 LES STATISTIQUES DE LA FONDATION NOMBRE D ACTIVITÉS DE FORMATION Réseau syndical 10 % Réseau du Fonds 5 % Fonds étudiants 7 % Économique 29 % Réseau RL 49 % NOMBRE DE PERSONNES FORMÉES Réseau syndical 15 % Fonds étudiants 5 % Réseau du Fonds 3 % Économique 21 % Réseau RL 56 % RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

6 ACTIVITÉS DE FORMATION DE LA FONDATION BILAN GLOBAL Activités Participants Activités Participants Formation économique Formation réseau RL Formation réseau du Fonds Formation réseau syndical Fonds étudiants TOTAL Ce tableau illustre l ensemble des activités dans lesquelles la Fondation s est impliquée. Pour ajouter à la précision, la formation économique compte les entreprises partenaires du Fonds et les cours donnés dans les syndicats. La formation dans le réseau du Fonds concerne les Fonds régionaux, les Fonds locaux et les fonds spécialisés. La formation dans le réseau syndical touche le développement socio-économique local et régional, le dossier retraite et assurances, le collège FTQ-Fonds et la main-d œuvre immigrante. Les tableaux suivants reprennent ces données de façons plus détaillées. FORMATION ÉCONOMIQUE TABLEAU 1 : LES CLIENTÈLES EN FORMATION ÉCONOMIQUE Activités Participants Activités Participants Entreprises partenaires / Fonds de solidarité Entreprises partenaires / Fonds régionaux 2 35 Entreprises non-partenaires Personnel du Fonds Syndicat TOTAL La formation économique est proposée à différentes clientèles. 6 RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

7 TABLEAU 2 : LES ACTIVITÉS EN ENTREPRISES PARTENAIRES Cours Jours Participants Cours Jours Participants Le Fonds de solidarité FTQ, un partenaire de l entreprise ,5 530 Connaître la situation financière de son entreprise Mettre à jour l information financière sur son entreprise Formation adaptée aux besoins de l entreprise ,5 68 SOUS-TOTAL (entreprises) La formation économique offerte aux entreprises partenaires du Fonds et de ses réseaux évolue constamment. Nous avons revu le plan général de formation et nos orientations ont été modifiées pour mieux s adapter aux besoins des entreprises et des travailleurs. De nouveaux outils d analyse de besoin et de suivi sont à l étape de la conception. Plusieurs formations se font désormais en contexte de redressement d entreprise et même en situation de relève. Une tournée des conseillers à l investissement du Fonds de solidarité et des directions des FRS a été effectuée pour expliquer nos nouvelles orientations et les sensibiliser à la promotion de ce service unique offert aux entreprises partenaires. Enfin, nous sommes à mettre au point de nouveaux outils promotionnels. TABLEAU 3 : LES ACTIVITÉS AUPRÈS DES AFFILIÉS DE LA FTQ Cours Jours Participants Cours Jours Participants Comprendre le fonctionnement d une entreprise et sa situation financière (dirigeants) ,5 109 Analyse du fonctionnement d une entreprise et évaluation de sa situation financière (conseillers) 3 6, Formations adaptées (syndicats) Rencontre bilan (syndicats) SOUS-TOTAL (syndicats) 29 96, ,5 213 TOTAL (entreprises et syndicats) , , Nous notons une augmentation appréciable de la formation économique destinée aux syndicats, proposée en collaboration avec le Service d éducation de la FTQ. Les cours diffèrent selon qu ils visent les dirigeants locaux ou les conseillers syndicaux. Une rencontre a été organisée pour dresser le bilan de nos interventions auprès des Travailleurs et travailleuses unis de l alimentation et du commerce (TUAC) qui nous a permis de moduler notre offre de formation en fonction des besoins exprimés. RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

8 FORMATION RÉSEAU RL TABLEAU 4 : LES ACTIVITÉS RÉSEAU DES RL FORMATIONS Cours Participants Cours Participants Formation des nouveaux RL (formation de base) Le RL en apprentissage (cours de base) Le RL en rétroaction (cours de suivi) Perfectionnement des RL (formation continue) Rencontre nationale Rencontres régionales Rencontres locales Formation des RL (campagne de souscription) Formation des formateurs (RL et coordonnateurs) RL hors structure TOTAL Nous continuons de former le même nombre de nouveaux RL chaque année. Afin de maintenir le réseau des RL à niveau, nous proposons, l année durant, diverses formations de perfectionnement qui sont offertes à l intérieur de trois grandes activités : la rencontre nationale des RL, les rencontres régionales et les rencontres locales. On note une augmentation de la participation à la formation continue, ce qui constitue une bonne nouvelle. En novembre 2012, nous avons mis l accent sur la mise en place des nouvelles rencontres locales. Il a été convenu de ne plus offrir d atelier les soirs et les fins de semaine comme par le passé, mais plutôt de proposer un cours d une journée durant la semaine. Notre vœu était que cette formation soit offerte en coanimation, ce à quoi nos formateurs RL étaient moins habitués. À cet effet, nous avons formé notre réseau de formateurs RL pour qu ils puissent s acquitter adéquatement de cette tâche et ils ont tous été encadrés par le personnel de la FFE lors des formations. La formule a été très appréciée des RL, qui augmente le temps consacré au perfectionnement des connaissances des RL. L annonce de la fin du crédit d impôt par le gouvernement fédéral est tombée tout juste avant les rencontres régionales, ce qui nous a obligés à revoir le contenu et à mobiliser le réseau autour de l opération riposte. Nous avons travaillé à l élaboration d outils d évaluation des connaissances des RL pour mieux cibler les contenus de la formation continue que nous développons. 8 RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

9 FORMATION RÉSEAU DU FONDS TABLEAU 5 : LES ACTIVITÉS AUPRÈS DU RÉSEAU DU FONDS FORMATIONS Cours Participants Cours Participants FLS Cours initial pour les nouveaux administrateurs Formation aux administrateurs et conseillers Représentants FTQ FRS 1 10 Fonds d investissement de la culture et des communications 1 10 Sécurifonds 2 35 TOTAL Nous avons participé aux formations offertes aux administrateurs des Fonds locaux de solidarité (FLS) et à trois rencontres des représentants FTQ sur les FLS. Un cours sur les états et les bilans financiers a été organisé pour les administrateurs du Fonds d investissement de la culture et des communications (FICC). Nous avons rencontré les seize présidents des conseils d administration des Fonds régionaux de solidarité (FRS) pour faire la promotion de notre offre de formation. Enfin, nous avons structuré et proposé un cours aux employés de Sécurigroupe qui fait la promotion de SécuriFonds afin qu ils comprennent mieux la mission, l histoire, la culture et le fonctionnement du Fonds et ses racines. RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

10 FORMATION RÉSEAU SYNDICAL TABLEAU 6 : LES ACTIVITÉS EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE LOCAL ET RÉGIONAL FORMATIONS Cours Participants Cours Participants Rencontres régionales Rencontre nationale La formation en emploi 2 81 TOTAL Nous avons pris part à l organisation et à l animation de trois rencontres régionales (Mauricie, Laurentides-Lanaudière et Côte-Nord) et à la préparation d une rencontre en Estrie. Nous avons présenté le modèle FTQ en matière de développement socio-économique local et régional aux formateurs de la United Association of Labor Educators (UALE) à Toronto. Soulignons la participation de quelques membres de l équipe aux conseils d administration de Fonds locaux. TABLEAU 7 : LES ACTIVITÉS EN MATIÈRE DE RÉGIME DE RETRAITE ET D ASSURANCES COLLECTIVES FORMATIONS Cours Participants Cours Participants Agir syndicalement pour nos régimes de retraite Investir dans nos régimes de retraite 1 7 Sécurité financière à la retraite Perfectionnement Retraite 1 28 Séminaire sur la retraite et les assurances collectives RRFS 1 24 Comprendre pour agir en assurances collectives TOTAL En , un travail de révision des cours (Agir et Investir) a été amorcé pour les rendre plus fluides et moins techniques. Ces formations étaient offertes selon la même formule depuis plusieurs années. Le nouveau cours sur les assurances collectives a été très populaire et fort apprécié. Nous avons participé à l organisation d un séminaire annuel de deux jours portant sur les assurances collectives et l évolution du dossier de la retraite au Québec. Nombreuses ont été les participations aux réflexions sur les recommandations du comité qui se penchait sur l avenir du système de retraite québécois. 10 RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

11 TABLEAU 8 : LES ACTIVITÉS DU COLLÈGE FTQ-FONDS FORMATIONS Cours Participants Cours Participants Session régulière du collège (40 jours) Session modulaire du collège (30 jours) Séance de réflexion (dirigeants syndicaux) Rencontre bilan TOTAL Les activités du collège ont été suspendues pour permettre une révision complète du programme offert. Le processus de révision est en cours ; une nouvelle formule a été proposée. Le travail de conception du contenu est également en voie de réalisation. À l automne 2013 s est tenu une séance de réflexion sur les enjeux économiques de l heure regroupant 51 hauts dirigeants syndicaux. TABLEAU 9 : LES ACTIVITÉS EN MAIN-D ŒUVRE IMMIGRANTE ET EMPLOI FORMATIONS Cours Participants Cours Participants Personnes immigrantes en recherche d emploi Rencontres régionales TOTAL En collaboration avec la FTQ, nous avons organisé six visites d entreprises syndiquées auprès de la FTQ pour des groupes de travailleurs immigrants en recherche d emploi. Nous leur présentons la FTQ, le Fonds de solidarité et l histoire des travailleurs au Québec. Une rencontre régionale a eu lieu à Montréal qui regroupait 75 personnes issues de l immigration et des rangs de la FTQ pour discuter des problèmes d intégration, des disparités de traitement selon les catégories de travailleurs et des politiques publiques en matière de main-d œuvre immigrante. RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

12 FONDS ÉTUDIANTS TABLEAU 10 : ACTIVITÉS DE FORMATION DES FONDS ÉTUDIANTS FORMATIONS Cours Participants Cours Participants Fonds étudiants I et II Activité L Autre Montréal Rencontre bilan 1 8 Formation des formateurs TOTAL On note une baisse marquée des activités de formation des Fonds étudiants principalement attribuable aux faibles rendements de ces Fonds. Une rencontre bilan avec les formateurs a eu lieu à l automne Au printemps 2013, nous avons procédé à une révision complète de cette formation. Compte tenu de cette révision, nous avons organisé une session de formation à l intention des formateurs. 12 RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

13 OBJECTIFS FORMATION ÉCONOMIQUE Mettre en commun les expériences Finir de développer les outils d évaluation et de suivi En collaboration avec la FTQ, poursuivre l adaptation de la formation au secteur public En collaboration avec la FTQ, animer une formation de formateurs Augmenter nos collaborations avec les FRS Concevoir des capsules à mettre en commun Mettre à jour les vidéos pédagogiques RÉSEAU DES RL COURS DE BASE : modifications et mise à jour, intégration d une nouvelle vidéo COURS DE SUIVI : modifications finales comme suite aux essais du printemps 2013 OFFRE DE FORMATION PAR SYNDICAT : projet d offrir de la formation de base à des groupes composés de participants issus d un même syndicat ou d une même section locale (ex. : TUAC, FIQ) RENCONTRE NATIONALE : conception des capsules de formation, formation des formateurs RENCONTRES LOCALES : conception, formation des formateurs, encadrement RENCONTRES RÉGIONALES : conception, formation des formateurs et encadrement Mise sur pied d un projet de formation en ligne et d évaluation du transfert des compétences RÉSEAU DU FONDS Plus grande participation aux cours développés et animés par les FLS pour consolider l approche du réseau Développer une formation pilote d initiation au développement durable à offrir dans notre réseau RÉSEAU SYNDICAL DÉVELOPPEMENT SOCIOÉCONOMIQUE LOCAL ET RÉGIONAL Organiser cinq rencontres régionales Prévoir une rencontre nationale Organisation de deux séminaires sur des thèmes à développer Organisation d un séminaire sur les enjeux de la formation en emploi LA RETRAITE ET LES ASSURANCES Compléter les travaux de conception du cours de base, création de deux cours : introduction aux avantages sociaux (un jour) le rôle de fiduciaire (trois jours) Scinder le contenu en deux et revoir le contenu du cours «Investir pour devenir» : le financement des caisses de retraite le placement des actifs Organiser une formation de formateurs pour les nouveaux cours à concevoir Organiser un séminaire de deux jours au printemps 2014 LE COLLÈGE FTQ-FONDS Poursuivre le travail de révision avec la FTQ et soutenir la mise en place de la nouvelle formule LA MAIN-D ŒUVRE IMMIGRANTE Poursuivre les visites d entreprises pour faire connaître le Fonds Développer des alliances avec les communautés culturelles du réseau FTQ LES FONDS ÉTUDIANTS Consolider le nouveau cours Développer une activité innovante RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

14 ANNEXES ANNEXE 1 LE CONSEIL D ADMINISTRATION MONSIEUR MICHEL ARSENAULT PRÉSIDENT MONSIEUR DANIEL BOYER SECRÉTAIRE MONSIEUR YVON BOLDUC ADMINISTRATEUR MONSIEUR DENIS LECLERC ADMINISTRATEUR MONSIEUR CLAUDE HÉTU ADMINISTRATEUR MADAME JOHANNE DESCHAMPS ADMINISTRATRICE ANNEXE 2 LES MEMBRES DE L ÉQUIPE L ÉQUIPE DE DIRECTION DENIS LECLERC PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL CLAUDE HÉTU DIRECTEUR GÉNÉRAL FRANÇOIS L HEUREUX DIRECTEUR DE L ADMINISTRATION DES ACTIVITÉS DE FORMATION L ÉQUIPE DE FORMATION DOMINIQUE ARSENAULT CONSEILLÈRE À L INVESTISSEMENT LUC BERGERON CONSEILLER À LA FORMATION SYLVIE CADIEUX COORDONNATRICE DU DÉVELOPPEMENT PÉDAGOGIQUE DANIEL CHAMPAGNE CONSEILLER À LA FORMATION FRANÇOIS CHAMPOUX CONSEILLER À LA FORMATION GUY CROTEAU CONSEILLER À LA FORMATION DIANE DUTREMBLE CONSEILLÈRE À LA FORMATION SERGE GAUTHIER CONSEILLER À LA FORMATION CLAUDE GRENIER CONSEILLÈRE À LA FORMATION MÉLANIE LEBEL CONSEILLÈRE À LA FORMATION LOUIS NEAMTAN-LAPALME CONSEILLER À LA FORMATION MICHEL SABOURIN COORDONNATEUR DU PROGRAMME DE FORMATION ÉCONOMIQUE L ÉQUIPE TECHNIQUE SYLVIE ROBITAILLE SECRÉTAIRE ADMINISTRATIVE YOLANDE VAILLANCOURT TECHNICIENNE ADMINISTRATIVE 14 RAPPORT ANNUEL DE LA FONDATION DE LA FORMATION ÉCONOMIQUE

15

16 fondsftq.com B %

Qu est-ce que la formation économique en entreprise?

Qu est-ce que la formation économique en entreprise? Volume 1, numéro 2 Qu est-ce que la formation économique en entreprise? Jean Sylvestre Directeur général, Fondation de la formation économique Fonds de solidarité FTQ Avec la collaboration de Michel Blondin

Plus en détail

XXVII e congrès. 10 au 13 mai 2011 HORAIRE

XXVII e congrès. 10 au 13 mai 2011 HORAIRE XXVII e congrès 10 au 13 mai 2011 HORAIRE Lundi 9 mai 2011 17 h Formation des nouvelles personnes déléguées Hilton Québec Salle Bélair KIOSQUES Comité de condition féminine Comité de la santé et de la

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Centre Saint-Louis Centre Conrad-Barbeau 262, rue Racine 500, rue de la Faune Québec (Québec) G2B 1E6 Québec (Québec) G1G 5E4 Téléphones : 418 847-7170 poste 6300 418 622-7100 poste 5250 Télécopieurs :

Plus en détail

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures!

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Adopté à l assemblée annuelle des membres Le 10 octobre 2013 La version finale,

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

Éducation permanente obligatoire pour le secteur des courtiers en hypothèques de l Ontario : Une proposition pour consultation

Éducation permanente obligatoire pour le secteur des courtiers en hypothèques de l Ontario : Une proposition pour consultation Éducation permanente obligatoire pour le secteur des courtiers en hypothèques de l Ontario : Une proposition pour consultation Commission des services financiers de l Ontario Le 17 décembre 2010 Table

Plus en détail

SYNTHÈSE HISTORIQUE VÉCU DE L'AAR PARTIE 2

SYNTHÈSE HISTORIQUE VÉCU DE L'AAR PARTIE 2 ALLIANCE DES ASSOCIATIONS DE RETRAITÉS SYNTHÈSE HISTORIQUE DU VÉCU DE L'AAR PARTIE 2 Par Jacques Guilmain (Membre de l'association des employés retraités de la ville de Montréal et membre du conseil d'administration

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2015 VERSION REVISEE EN JUILLET 2013 Avenant au plan 2009-2012 Le gouvernement du Québec a autorisé, le 29 février 2012, par décret, le report de l exercice

Plus en détail

Description Modules 1-13 Contenu et objectifs

Description Modules 1-13 Contenu et objectifs Description Modules 1-13 et objectifs Module 1 Introduction à la formation GEDEon et outils de travail (2 jours) Présentation de la formation GEDEon Outils d organisation du temps et du travail Analyse

Plus en détail

Avis du Comité consultatif sur le rapport de la Commission nationale sur la participation au marché du travail des travailleuses et travailleurs

Avis du Comité consultatif sur le rapport de la Commission nationale sur la participation au marché du travail des travailleuses et travailleurs Avis du Comité consultatif sur le rapport de la Commission nationale sur la participation au marché du travail des travailleuses et travailleurs expérimentés de 55 ans et plus Novembre 2011 Introduction

Plus en détail

1. APPEL DES CONSEILLERS DE COMTÉ. Saint-François-Xavier-de-Viger 2. OUVERTURE DE LA SÉANCE ET MOT DE BIENVENUE DU PRÉFET

1. APPEL DES CONSEILLERS DE COMTÉ. Saint-François-Xavier-de-Viger 2. OUVERTURE DE LA SÉANCE ET MOT DE BIENVENUE DU PRÉFET PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE RIVIÈRE-DU-LOUP PROCÈS-VERBAL de la séance extraordinaire du conseil de la Municipalité régionale de comté (MRC) de Rivière-du-Loup, tenue le mardi

Plus en détail

60 e Anniversaire. Programme souvenir 1945-2005

60 e Anniversaire. Programme souvenir 1945-2005 E n 1945, les associations de pompiers des municipalités de Montréal, Verdun, Westmount, Outremont, Québec et Sherbrooke fondent la Fraternité canadienne des employés civiques d incendie, qui devient,

Plus en détail

REER. Spécial. Cette seconde partie de notre spécial. REER qui a débuté le mois dernier dresse un. portrait des sociétés de fonds communs de

REER. Spécial. Cette seconde partie de notre spécial. REER qui a débuté le mois dernier dresse un. portrait des sociétés de fonds communs de Cette seconde partie de notre spécial REER qui a débuté le mois dernier dresse un portrait des sociétés de fonds communs de placement (FCP) dont la direction est située au Québec et dont les produits peuvent

Plus en détail

Le colloque de l AEHCUQTR a eu lieu à l hôtel des Seigneurs à Saint-Hyacinthe. Les activités ont débutées à 13h30 le 8 juin 2002.

Le colloque de l AEHCUQTR a eu lieu à l hôtel des Seigneurs à Saint-Hyacinthe. Les activités ont débutées à 13h30 le 8 juin 2002. Le colloque de l AEHCUQTR a eu lieu à l hôtel des Seigneurs à Saint-Hyacinthe. Les activités ont débutées à 13h30 le 8 juin 2002. Étaient présents(es) : Claude Salvas, Louis Monti, Mylène Arsenault, Daniel

Plus en détail

1. Conditions de travail et autres droits

1. Conditions de travail et autres droits 29 août 2013 1.1 La négociation nationale 1.2 La négociation locale 1.3 Santé et sécurité au travail 1. Conditions de travail et autres droits Assurer une participation aux instances du Conseil général

Plus en détail

Vol. 22 No 2 Novembre 2007 DES ERREURS QUI COÛTENT CHER!

Vol. 22 No 2 Novembre 2007 DES ERREURS QUI COÛTENT CHER! Université du Québec à Trois-Rivières SYNDICAT DES CHARGÉS DE COURS DE L UQTR C. P. 500, Trois-Rivières, (Québec) G9A 5H7 Locaux 1118 et 1121 Ringuet Tél. : (819) 376-5044, télécopieur : (819) 376-5074

Plus en détail

EXEMPLES DE RÉALISATIONS DES COMMISSIONS SCOLAIRES

EXEMPLES DE RÉALISATIONS DES COMMISSIONS SCOLAIRES EXEMPLES DE RÉALISATIONS DES COMMISSIONS SCOLAIRES EN LIEN AVEC LA FRANCISATION DES PERSONNES IMMIGRANTES COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL (CDSM) 1. Programme d études francisation-alpha : développé à la

Plus en détail

BIOGRAPHIE. Yvon Boudreauu. graduées en. recherche en. conduisant. rapatriement au. Québec des à la

BIOGRAPHIE. Yvon Boudreauu. graduées en. recherche en. conduisant. rapatriement au. Québec des à la BIOGRAPHIE DES FORMATEURS Pascal Bédard, M.Sc. Cours : Comprendre l économie régionale M. Bédard a complété un baccalauréat avec spécialisation en mathématiques pour ensuite travaillerr plusieurs années

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DE L ÉNERGIE SIÈGE SOCIAL : SHAWINIGAN CIRCONSCRIPTIONS DE LAVIOLETTE, MASKINONGÉ, PORTNEUF ET SAINT-MAURICE

PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DE L ÉNERGIE SIÈGE SOCIAL : SHAWINIGAN CIRCONSCRIPTIONS DE LAVIOLETTE, MASKINONGÉ, PORTNEUF ET SAINT-MAURICE PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DE L ÉNERGIE SIÈGE SOCIAL : SHAWINIGAN CIRCONSCRIPTIONS DE LAVIOLETTE, MASKINONGÉ, PORTNEUF ET SAINT-MAURICE À une séance du conseil des commissaires de la Commission

Plus en détail

Accord Cadre. Entre. L Etat, représenté par :

Accord Cadre. Entre. L Etat, représenté par : Accord Cadre Entre L Etat, représenté par : La Délégation Générale à l'emploi et à la Formation Professionnelle ( DGEFP), 7 square Max Hymans - 75741 Paris cedex 15, représenté par Monsieur Jean Gaeremynck,

Plus en détail

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle

EVALUATION FINALE CVE/071. Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle EVALUATION FINALE CVE/071 Projet d appui au Programme national d Emploi et de Formation professionnelle FICHE SYNTHÉTIQUE Pays Titre long du projet Titre court du projet Code LuxDev Cap-Vert Projet d appui

Plus en détail

«Pour une pleine participation des retraités et des ainés au développement régional le modèle coopératif»

«Pour une pleine participation des retraités et des ainés au développement régional le modèle coopératif» Conférence de M. Claude Quintin Présentée lors de la journée de mobilisation et de consultation sous le thème; «Pour une pleine participation des retraités et des ainés au développement régional le modèle

Plus en détail

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. et d autre part :

ENTENTE À INTERVENIR. entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. et d autre part : ENTENTE À INTERVENIR entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC et d autre part : LE SECRÉTARIAT INTERSYNDICAL DES SERVICES PUBLICS (SISP) LA CONFÉDÉRATION DES SYNDICATS NATIONAUX (CSN) LA FÉDÉRATION

Plus en détail

Rapport du vice-président responsable de la prévention, de la réparation, du régime de retraite et des assurances pour l année 2014.

Rapport du vice-président responsable de la prévention, de la réparation, du régime de retraite et des assurances pour l année 2014. Rapport du vice-président responsable de la prévention, de la réparation, du régime de retraite et des assurances pour l année 2014. Présenté à l assemblée générale 2015-01. L année 2014 en a été une d

Plus en détail

CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT MARIA-CHAPDELAINE «CLD» POLITIQUE D INVESTISSEMENT

CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT MARIA-CHAPDELAINE «CLD» POLITIQUE D INVESTISSEMENT CENTRE LOCAL DE DÉVELOPPEMENT MARIA-CHAPDELAINE «CLD» POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT «FLI» ET FONDS LOCAL DE SOLIDARITÉ «FLS» CONJOINTEMENT LES «FONDS LOCAUX» Mise à jour Automne

Plus en détail

L apprenant au cœur de la formation

L apprenant au cœur de la formation L apprenant au cœur de la formation Le Centre des Niveaux de compétence linguistique canadiens Notre mission: Promouvoir l excellence dans l enseignement et l apprentissage du français langue seconde.

Plus en détail

Les services publics: un outil historique Le SISP, le secteur public et la négociation Avenir du SISP et du SISP-N Une centrale des travailleurs du

Les services publics: un outil historique Le SISP, le secteur public et la négociation Avenir du SISP et du SISP-N Une centrale des travailleurs du Les services publics: un outil historique Le SISP, le secteur public et la négociation Avenir du SISP et du SISP-N Une centrale des travailleurs du secteur public? 2 Les services publics, une réponse aux

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne»

Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» UNI Europa Commerce Aller de l avant MADRID 9 & 10 JUIN 2011 Projet de résolution «Les comités d entreprise européens au cœur de la stratégie syndicale européenne» (Resolution 3) Objectif stratégique 1

Plus en détail

s investir pour la relève

s investir pour la relève s investir pour la relève campagne majeure de financement 2009-2013 objectif : 2 000 000 $ S investir pour la relève Mot de la présidente de campagne En Estrie, les étudiants ont la chance de recevoir

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Centre de formation communautaire de la Mauricie CFCM Depuis sa création en 1988, le Centre de formation communautaire de la Mauricie (CFCM) se

Plus en détail

DELISLE, Johanne, DSPQR par intérim HALLÉ, Régis, DRFMI PAQUET, Jocelyne

DELISLE, Johanne, DSPQR par intérim HALLÉ, Régis, DRFMI PAQUET, Jocelyne Procès-verbal de la quatre-vingt-dix-huitième séance ordinaire du conseil d administration du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement de Chaudière-Appalaches,

Plus en détail

Bilan du Comité assurances et régimes de retraite Rimouski 27, 28, 29 et 30 mai 2003

Bilan du Comité assurances et régimes de retraite Rimouski 27, 28, 29 et 30 mai 2003 Bilan du Comité assurances et régimes de retraite Rimouski 27, 28, 29 et 30 mai 2003 Table des matières Table des matières INTRODUCTION...1 BILAN DES ACTIVITÉS...2 1. La croissance des coûts en assurance

Plus en détail

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales de l Assemblée nationale

Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales de l Assemblée nationale PROJET DE LOI N O 108 LOI MODIFIANT LA LOI SUR L ASSURANCE PARENTALE ET D AUTRES DISPOSITIONS LÉGISLATIVES Commentaires du Conseil du patronat du Québec présentés à la Commission des affaires sociales

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DE L ÉNERGIE SIÈGE : SHAWINIGAN CIRCONSCRIPTIONS DE LAVIOLETTE, MASKINONGÉ, PORTNEUF ET SAINT-MAURICE

PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DE L ÉNERGIE SIÈGE : SHAWINIGAN CIRCONSCRIPTIONS DE LAVIOLETTE, MASKINONGÉ, PORTNEUF ET SAINT-MAURICE PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DE L ÉNERGIE SIÈGE : SHAWINIGAN CIRCONSCRIPTIONS DE LAVIOLETTE, MASKINONGÉ, PORTNEUF ET SAINT-MAURICE À une séance du conseil des commissaires de la Commission scolaire

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2013

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2013 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2009-2013 Étant donné que le gouvernement du Québec a prolongé son plan d action sur le développement durable de deux ans, le Plan d action de développement durable

Plus en détail

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne

Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Strasbourg, 10 Mars 2015 DDCP-YD/NHSM (2015) 4F LA FIN DU COMMENCEMENT? Conférence d évaluation et de suivi de la campagne Centre Européen de la Jeunesse, Strasbourg 27 au 30 Mai 2015 Informations et appel

Plus en détail

Procès-verbal de la réunion du conseil d'établissement de l école Antoine-Brossard tenue le 16 novembre 2011 au 3055 boulevard Rome, Brossard

Procès-verbal de la réunion du conseil d'établissement de l école Antoine-Brossard tenue le 16 novembre 2011 au 3055 boulevard Rome, Brossard PAGE 1 de 5 Procès-verbal de la réunion du conseil d'établissement de l école Antoine-Brossard tenue le 16 novembre 2011 au 3055 boulevard Rome, Brossard Sont présents : Présences Parents : Mesdames, Saloua

Plus en détail

APRHQ Rapport annuel de la présidence Année 2010-2011 Montréal, Québec 19 octobre 2011

APRHQ Rapport annuel de la présidence Année 2010-2011 Montréal, Québec 19 octobre 2011 APRHQ Rapport annuel de la présidence Année 2010-2011 Montréal, Québec 19 octobre 2011 C est avec plaisir que je vous présente le rapport d activités de l APRHQ pour l année qui s est terminée le 31 août

Plus en détail

Rapport annuel 2012 2013. Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2012 2013. www.crepic.ca

Rapport annuel 2012 2013. Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2012 2013. www.crepic.ca Rapport annuel 2012 2013 Sommaire des projets de formation réalisés pour l année 2012 2013 www.crepic.ca Table des matières MOT DU COORDONNATEUR... 4 MEMBRES DU COMITÉ DE GESTION... 5 STATISTIQUES SUR

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION AVIS DE LA FÉDÉRATION DES CÉGEPS SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE LUTTE CONTRE LE RACISME ET LA DISCRIMINATION Commission de la culture Consultation en ligne Vers une politique

Plus en détail

Mot du président de la Fondation

Mot du président de la Fondation Mot du président de la Fondation Madame, Monsieur, Il y a déjà trois ans, j acceptais la présidence du conseil d administration de la Fondation du Cégep Limoilou. Mise en place en mars 2002, la Fondation

Plus en détail

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants

OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants DOSSIER DE PRESSE OptimHome recherche des centaines de conseillers en immobilier indépendants Pour en savoir plus : www.optimhome-recrutement.com Contact presse : SHAN - Laetitia Baudon-Civet Tél. : 01

Plus en détail

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 - Attendu que le plan stratégique de développement, dans chacune de

Plus en détail

1. BUTS DU PROGRAMME ET INTENTIONS ÉDUCATIVES LOCALES

1. BUTS DU PROGRAMME ET INTENTIONS ÉDUCATIVES LOCALES ATTESTATION D'ÉTUDES COLLÉGIALES DÉVELOPPEMENT ET GESTION D ENTREPRISES COLLECTIVES (JWW.0M) Résumé du programme d études 1. BUTS DU PROGRAMME ET INTENTIONS ÉDUCATIVES LOCALES 1.1 INTRODUCTION Les entreprises

Plus en détail

1. VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE LA SÉANCE (À 19 H 42)

1. VÉRIFICATION DU QUORUM ET OUVERTURE DE LA SÉANCE (À 19 H 42) COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil des commissaires de la Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup tenue le 10 février 2015, à 19

Plus en détail

ÉTABLIR DES LIENS : comparabilité, portabilité et capacité d évaluer les diplômes d études internationaux au Canada

ÉTABLIR DES LIENS : comparabilité, portabilité et capacité d évaluer les diplômes d études internationaux au Canada ÉTABLIR DES LIENS : comparabilité, portabilité et capacité d évaluer les diplômes d études internationaux au Canada > > ARUCC 2014 16 juin 2014, Québec (Québec) PRÉSENTATION VUE D ENSEMBLE À propos du

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2013-2015

Plan d action de développement durable 2013-2015 Plan d action de développement durable 2013-2015 Une production de l Institut national d excellence en santé et en services sociaux Le contenu de cette publication a été rédigé et édité par l INESSS. Ce

Plus en détail

Journées d études Les pratiques de formation, d intervention et d accompagnement dans les métiers des ressources humaines

Journées d études Les pratiques de formation, d intervention et d accompagnement dans les métiers des ressources humaines Journées d études Les pratiques de formation, d intervention et d accompagnement dans les métiers des ressources humaines Date : Lundi 19 mars 2012 Mardi 20 mars 2012 Lieu : École nationale d administration

Plus en détail

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération;

COMITÉ D AUDIT. minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; COMITÉ D AUDIT 1. Composition et quorum minimum de cinq administrateurs nommés par le Conseil, dont obligatoirement le président du Comité des RH et de la rémunération; seuls des administrateurs indépendants,

Plus en détail

direction de l éducation conseil en matière de gouvernance Partie A : L évaluation du rendement de la Partie B : L autoévaluation du rendement du

direction de l éducation conseil en matière de gouvernance Partie A : L évaluation du rendement de la Partie B : L autoévaluation du rendement du CORPORATION DES SERVICES EN ÉDUCATION DE L ONTARIO Programme de perfectionnement professionnel des membres des conseils scolaires Modules 5 Partie A : L évaluation du rendement de la direction de l éducation

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA CONSULTATION PUBLIQUE ARRONDISSEMENT DE BROMPTON RÉVISION DU SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES EN SÉCURITÉ INCENDIE

COMPTE-RENDU DE LA CONSULTATION PUBLIQUE ARRONDISSEMENT DE BROMPTON RÉVISION DU SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES EN SÉCURITÉ INCENDIE COMPTE-RENDU DE LA CONSULTATION PUBLIQUE ARRONDISSEMENT DE BROMPTON RÉVISION DU SCHÉMA DE COUVERTURE DE RISQUES EN SÉCURITÉ INCENDIE 13 JUIN 2012 19 h BUREAU D ARRONDISSEMENT DE BROMPTON SONT PRÉSENTS

Plus en détail

Planification stratégique 2004-2008

Planification stratégique 2004-2008 Planification stratégique 2004-2008 École nationale de police du Québec Les défis de l'école nationale de police du Québec Assurer la pertinence et la cohérence des activités relatives à la formation policière.

Plus en détail

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités À L INTENTION DES GESTIONNAIRES ET AUTRES RESPONSABLES DE PROJETS DE FORMATION SUR MESURE

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES MRC DE BEAUCE-SARTIGAN

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES MRC DE BEAUCE-SARTIGAN POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES MRC DE BEAUCE-SARTIGAN OCTOBRE 2015 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE La MRC de Beauce-Sartigan souhaite soutenir le développement économique de son territoire et, à cette

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

Cadre général du Forum sur les questions relatives aux minorités

Cadre général du Forum sur les questions relatives aux minorités Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 17 septembre 2012 Français Original: anglais A/HRC/FMI/2012/2 Conseil des droits de l homme Forum sur les questions relatives aux minorités Cinquième session

Plus en détail

inventaire des mesures existantes définition de la famille

inventaire des mesures existantes définition de la famille 2 POLITIQUE FAMILIALE 3 4 5 6 7 8 8 9 mot du maire mot de la conseillère déléguée à la famille introduction inventaire des mesures existantes portraits de famille mission générale de la politique générale

Plus en détail

Document d information n o 1 sur les pensions

Document d information n o 1 sur les pensions Document d information n o 1 sur les pensions Importance des pensions Partie 1 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition, que

Plus en détail

EST ABSENT : Monsieur Denis Tanguay, représentant des parents (secondaire).

EST ABSENT : Monsieur Denis Tanguay, représentant des parents (secondaire). CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DU FER SÉANCE ORDINAIRE COMITÉ EXÉCUTIF PROCÈS-VERBAL d une séance ordinaire du Comité exécutif de la Commission scolaire du Fer, tenue le 27 juin 2014 à 18

Plus en détail

Section 3 Quelques éléments à prendre en considération à court terme à l égard des ressources humaines

Section 3 Quelques éléments à prendre en considération à court terme à l égard des ressources humaines COLLECTION Implantation des centres de santé et de services sociaux Guide d implantation des centres de santé et de services sociaux Volume 1 Section 3 Quelques éléments à prendre en considération à court

Plus en détail

EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152

EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152 FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION PLAN DE COURS Été 2006 Le 2 mai 2006 EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152 Professeur : Patrick Couture 5240, pavillon Palasis-Prince 656-2131, poste 7696 patrick.couture@fsa.ulaval.ca

Plus en détail

PRÉSENCES. Charles-Antoine Caron

PRÉSENCES. Charles-Antoine Caron PROCÈS-VERBAL DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DE LA COOPÉRATIVE D HABITATION DES CANTONS DE L EST TENUE LE JEUDI 10 MAI 2012 AU MUSÉE DE LA NATURE ET DES SCIENCES DE SHERBROOKE, SITUÉ AU 225, RUE FRONTENAC

Plus en détail

Contribution des Cégeps de la Capitale-Nationale au développement socio-économique régional

Contribution des Cégeps de la Capitale-Nationale au développement socio-économique régional Contribution des Cégeps de la Capitale-Nationale au développement socio-économique régional La formation continue et les services régionaux Notre mission Le portrait de l offre régionale les formations

Plus en détail

Rencontre thématique

Rencontre thématique Rencontre thématique (Agence de la santé et des services sociaux de Montréal) Volet : Promotion de la santé dans les milieux de travail Roger Bertrand, Président du conseil, GP 2 S Sylvie Mallette, Coordonnatrice,

Plus en détail

Plaidoyer relatif à l offre de formation qualifiante de courte durée dans les Instituts Nationaux de Jeunesse et de Sports

Plaidoyer relatif à l offre de formation qualifiante de courte durée dans les Instituts Nationaux de Jeunesse et de Sports Plaidoyer relatif à l offre de formation qualifiante de courte durée dans les Instituts Nationaux de Jeunesse et de Sports 1 PRéambule 2 PRoblématique Les Instituts Nationaux de Jeunesse et de Sports ont

Plus en détail

Manufacturiers et Exportateurs Mauricie et Centre du Québec

Manufacturiers et Exportateurs Mauricie et Centre du Québec Manufacturiers et Exportateurs Mauricie et Centre du Québec Forum de la société civile 11 mars 2009 Partenaire pour la relance Présentation 1. Historique 2. L organisation 3. Conseil d administration 4.

Plus en détail

Plan d action en matière d éducation des adultes et de formation continue

Plan d action en matière d éducation des adultes et de formation continue Plan d action en matière d éducation des adultes et de formation continue Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, 2002 01-01497 ISBN 2-550-39083-0 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec,

Plus en détail

Guide pour la rédaction d'une politique linguistique. (Suggestions à l'intention des commissions scolaires francophones) - 2010

Guide pour la rédaction d'une politique linguistique. (Suggestions à l'intention des commissions scolaires francophones) - 2010 Guide pour la rédaction d'une politique linguistique (Suggestions à l'intention des commissions scolaires francophones) - 2010 Gouvernement du Québec Ministère de l'éducation, du Loisir et du Sport, 2010

Plus en détail

SOMMAIRE. 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? 2/ Le contenu du site Internet

SOMMAIRE. 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? 2/ Le contenu du site Internet 3... SOMMAIRE 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? a. Définition et enjeux du «reporting RSE des entreprises» - Quoi? - Pour qui? - Pourquoi? - Comment? 5... b. Objectifs du site Internet

Plus en détail

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC

BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC GUIDE À L INTENTION DES COMMANDITAIRES BATIRENSEMBLE.ca UNE INITIATIVE DES SMCC @cbtu_women facebook.com/buildtogether.ca LE PROGRAMME «BÂTIR ENSEMBLE» INCLUT DES STRATÉGIES QUI ONT ÉTÉ ADAPTÉES POUR RECRUTER

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 RAPPORT ANNUEL 2010-2011 8 juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Mission... 3 Rapport du président... 4 Conseil d'administration 2010-2011... 7 Rapport du trésorier... 8 Rapport de la vérificatrice... 9 Rapport

Plus en détail

Rapport annuel de gestion 2012-2013 Comité Entraide États financiers pour l exercice financier clos le 31 décembre 2012

Rapport annuel de gestion 2012-2013 Comité Entraide États financiers pour l exercice financier clos le 31 décembre 2012 Rapport annuel de gestion 2012-2013 Comité Entraide États financiers pour l exercice financier clos le 31 décembre 2012 La photo supérieure gauche : Lancement de la campagne d Entraide 2013 Comédien Jack

Plus en détail

Administration de l établissement. (Ressources humaines)

Administration de l établissement. (Ressources humaines) Administration de l établissement (Ressources humaines) Chapitre 3 Administration de l établissement (Ressources humaines) Section Sujet traité Page 3000 Résumé... 3-2 3100 Qualité de la gestion. 3-3 3101

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU SOUTIEN À L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LE CADRE DE LA STRATÉGIE MINISTÉRIELLE SUR LA MAIN D ŒUVRE EN SOINS INFIRMIERS La direction des ressources humaines AQESSS Octobre

Plus en détail

FORMATIONS INDIVIDUELLES Année scolaire 2015-2016

FORMATIONS INDIVIDUELLES Année scolaire 2015-2016 FORMATIONS INDIVIDUELLES Année scolaire 2015-2016 «Jouer, c est Magique» Association Suisse Québec Échanges Pédagogiques Adresse : 1, rue de la Tambourine 1227 Carouge www.asqepe.org Jouer, c est magique

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/3/L.8 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Distr. : limitée 17 janvier 2015 Français Original : anglais Plénière

Plus en détail

CONSEIL DES COMMISSAIRES

CONSEIL DES COMMISSAIRES PROVINCE DE QUÉBEC COMMISSION SCOLAIRE DE LA SEIGNEURIE-DES-MILLE-ÎLES CONSEIL DES COMMISSAIRES Séance ordinaire du conseil des commissaires de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles tenue

Plus en détail

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2012-2013 1 -

Plan d action à l égard des personnes handicapées 2012-2013 1 - Plan d action 2012-2013 1 - Mise en contexte L article 61.1 de la Loi assurant l exercice des droits des personnes handicapées édicte que les ministères et organismes publics employant au moins cinquante

Plus en détail

Suite à la lecture dudit procès-verbal, Ginet Lévesque en propose l'adoption, appuyé par Sylvie Gravel. La proposition est acceptée à l'unanimité.

Suite à la lecture dudit procès-verbal, Ginet Lévesque en propose l'adoption, appuyé par Sylvie Gravel. La proposition est acceptée à l'unanimité. Procès-verbal de la réunion du conseil d'administration de l'association des retraités d'hydro- Québec, Saguenay-Lac-St-Jean-Chibougamau (ARS), tenue mardi le 4 juin 2013, 9hres, au 1400 rue Manic, Chicoutimi,

Plus en détail

Mémoire portant sur l indexation des Régimes de retraite des secteurs public et parapublic

Mémoire portant sur l indexation des Régimes de retraite des secteurs public et parapublic Mémoire portant sur l indexation des Régimes de retraite des secteurs public et parapublic Mémoire présenté à la Commission des finances publiques Par le Front commun : Le Secrétariat intersyndical des

Plus en détail

Plan d action 2008-2010 Attirer, encadrer et favoriser la réussite des étudiants en sciences informatiques

Plan d action 2008-2010 Attirer, encadrer et favoriser la réussite des étudiants en sciences informatiques Plan d action 2008-2010 Attirer, encadrer et favoriser la réussite des étudiants en sciences informatiques Proposé par : Les directeurs des départements de sciences informatiques des universités québécoises

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

Mme Françoise Charbonneau, commissaire, est absente.

Mme Françoise Charbonneau, commissaire, est absente. Page 106 PROVINCE DE QUÉBEC Ville de Laval À UNE SÉANCE ORDINAIRE du comité exécutif de la Commission scolaire de Laval, tenue le 17 juin 2009, à 17 h 30, au 955, boulevard Saint-Martin Ouest, Laval, à

Plus en détail

Programme Provisoire

Programme Provisoire DDCP-YD/JP - South (2014) 7(rev) Strasbourg, le 25 novembre2014 La Participation Démocratique des Jeunes - Droits et pratiques - Conférence régionale d évaluation et consolidation du projet de formation

Plus en détail

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9

Montréal, le 12 juillet 2013. Cap Finance 4200, rue Adam, Montréal (QC), H1V 1S9 MÉMOIRE DÉPOSÉ AUPRÈS DU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PORTANT SUR LA SUPPRESSION PROGRESSIVE DES CRÉDITS D IMPÔT ATTACHÉS AUX FONDS DE TRAVAILLEURS CAP finance appuie les fonds

Plus en détail

Guide de formation à l assurance qualité (QualiTraining)

Guide de formation à l assurance qualité (QualiTraining) Guide de formation à l assurance qualité (QualiTraining) Description de projet Mise à jour le 18 mai 2006 Coordinatrice: Equipe de projet: Laura Muresan, EAQUALS / PROSPER-ASE, Roumanie Frank Heyworth,

Plus en détail

Construction de Défense (1951) Limitée

Construction de Défense (1951) Limitée Construction de Défense (1951) Limitée Présenté au Conseil d administration Le 4 décembre 2008 Rapport d examen spécial Bureau du vérificateur général du Canada Office of the Auditor General of Canada

Plus en détail

UN PLAN D ACTION POUR L AVENIR LE RÔLE DE L AIIT DANS LA RÉALISATION D UNE INSPECTION RENFORCÉE ET PROFESSIONNELLE PARTOUT DANS LE MONDE

UN PLAN D ACTION POUR L AVENIR LE RÔLE DE L AIIT DANS LA RÉALISATION D UNE INSPECTION RENFORCÉE ET PROFESSIONNELLE PARTOUT DANS LE MONDE 3 UN PLAN D ACTION POUR L AVENIR LE RÔLE DE L AIIT DANS LA RÉALISATION D UNE INSPECTION RENFORCÉE ET PROFESSIONNELLE PARTOUT DANS LE MONDE Proposition de Michele Patterson, Présidente, juin 2008 Introduction

Plus en détail

Annexe au document intitulé Communication relative à certaines questions de politique concernant le Bureau de Procureur : renvois et communications

Annexe au document intitulé Communication relative à certaines questions de politique concernant le Bureau de Procureur : renvois et communications Annexe au document intitulé Communication relative à certaines questions de politique concernant le Bureau de Procureur : renvois et communications La présente annexe au document de politique du Procureur

Plus en détail

DRT-2402 - PLANIFICATION SUCCESSORALE ET FISCALE. DRT-2400 et 30 cr. obl. A-11

DRT-2402 - PLANIFICATION SUCCESSORALE ET FISCALE. DRT-2400 et 30 cr. obl. A-11 DRT-2402 - PLANIFICATION SUCCESSORALE ET FISCALE 3 cr. DRT-2400 et 30 cr. obl. A-11 Techniques de planification des affaires personnelles et familiales, notamment par les donations, réorganisations et

Plus en détail

Guide pour une demande de financement. 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux

Guide pour une demande de financement. 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux Guide pour une demande de financement 2012-2014 Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) Projets locaux et régionaux Table des matières 1. PRÉSENTATION... 3 1.1 Le Forum jeunesse de la région de

Plus en détail

5.6 Concertation pour l emploi

5.6 Concertation pour l emploi 5.6 Concertation pour l emploi Généralités 5.6 CONCERTATION POUR L EMPLOI 2015-01-05 Table des matières Page 2 sur 2 Table des matières Table des matières...2 CONCERTATION POUR L EMPLOI - Généralités...3

Plus en détail

Ouverture de la réunion : 09h33

Ouverture de la réunion : 09h33 Durant le colloque 2006 de l AGEHCUQTR le conseil des Présidents a été fait. Celui-ci a eu lieu à l hôtel le Dauphin de Drummondville. Les activités ont débutées à 09h30 le 21 mai 2006. Étaient présents

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

Ligne du temps 1973 2013

Ligne du temps 1973 2013 Ligne du temps 1973 2013 1973 C est le 22 décembre 1973 que l Assemblée nationale adopte la loi 12. Cette loi constitue le Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP)

Plus en détail

Communiqué Pour diffusion immédiate

Communiqué Pour diffusion immédiate La maison Merry deviendra un lieu de mémoire citoyen pour Magog Magog, le 18 septembre 2014 La Ville de Magog a présenté aujourd hui, en conférence de presse, le projet de mise en valeur de la maison Merry,

Plus en détail