SOCIÉTÉ DE PLACEMENT IMMOBILIER H&R. Code d éthique et de conduite des affaires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOCIÉTÉ DE PLACEMENT IMMOBILIER H&R. Code d éthique et de conduite des affaires"

Transcription

1 SOCIÉTÉ DE PLACEMENT IMMOBILIER H&R Code d éthique et de conduite des affaires GÉNÉRALITÉS La Société de placement immobilier H&R (la «Société de placement immobilier» ) est fière de son engagement envers une culture d honnêteté, d intégrité et d imputabilité et elle s efforce de mener ses opérations en conformité avec les plus hautes normes d éthique et avec les lois et réglementations en vigueur. Ce code d éthique et de conduite des affaires (le «code» ) décrit les principes d éthique qui doivent guider tout(e) employé(e) de la Société de placement immobilier, de ses filiales en immobilier et des entités contrôlées par elle (collectivement, «H&R» ) dans le cadre de leur travail quotidien. Pour les fins de ce Code, toute référence aux «employés» comprend les fiduciaires, les directeurs ou directrices, les officiers ou les employés de H&R. Le Code ne vise pas à constituer pour les employés de H&R une liste exhaustive ou complète de toutes leurs obligations en matière d éthique. H&R offre ce Code à ses employés afin d offrir des directives pour permettre de mieux reconnaître et de résoudre les problèmes légaux et d éthique qu ils ou elles pourraient rencontrer dans le cadre des affaires de H&R. Si un employé était confronté à une situation nécessitant plus d encadrement ou une situation que l employé sait ou suspecte comme étant une violation au Code, aurait été ou serait sur le point d être commise, la question doit être soumise, discutée ou rapportée, selon le cas, en conformité avec les procédures établies sous la rubrique «Obligation de signalement» ci-dessous. Aucun employé ne pourra être sujet à des représailles par H&R pour avoir rapporté, en toute bonne foi, une violation ou une violation alléguée à ce Code. Chaque employé est responsable de se familiariser avec les principes établis dans ce Code et de les intégrer dans chaque aspect des affaires de H&R. Tous les employés doivent agir conformément à ce Code. CONFLITS D INTÉRÊT Les employés ont une obligation de loyauté envers H&R et il est attendu en conséquence qu ils ou elles agissent toujours dans les meilleurs intérêts de H&R. Un conflit survient lorsque les intérêts personnels ou les activités d un employé influencent, ou présentent un potentiel d influencer, l exercice de son jugement dans l exécution de ses tâches. Les conflits d intérêt ou même les apparences de conflit d intérêt peuvent compromettre la réputation de H&R et ils doivent obligatoirement être évités. H&R respecte le droit de ses employés à la vie privée dans leurs activités personnelles et financières. Chaque employé est responsable de s assurer que sa conduite personnelle soit conforme aux principes suivants, lesquels ne sont toutefois pas conçus pour adresser chaque situation de conflit potentiel :

2 1. Emploi ou affiliation avec un compétiteur, un fournisseur ou un client : les employés ne peuvent pas agir en tant que fiduciaire, directeur, officier, employé, consultant ou agent d entités qui sont des compétiteurs, des fournisseurs ou des clients de H&R. De plus, une ou un employé ne peut pas posséder, directement ou indirectement, un intérêt bénéficiaire dans une de ces entités à moins que cet employé fasse un investissement dans des titres qui sont listés sur le marché national ou international des valeurs mobilières et que la valeur totale de l investissement soit de moins de 2 % de la valeur de la classe des titres impliqués. 2. Entreprises commerciales indépendantes : une ou un employé ne peut pas s engager dans des entreprises commerciales indépendantes ni accepter d effectuer des services pour d autres entreprises si ses activités interfèrent avec la dévotion de son temps et de ses efforts pour les activités de H&R ou qui affecterait autrement ses capacités à travailler efficacement. 3. Avantage personnels, cadeaux, pots-de-vin et dessous-de-table : une ou un employé ne peut pas utiliser sa position d employé de H&R pour dériver ou garantir un avantage personnel, financier ou tout autre bénéfice pour lui-même ou pour ses proches. Une ou un employé ne peut pas solliciter et/ou accepter de cadeau ou de faveur en provenance d un compétiteur, d un fournisseur ou d un client sauf exception pour tout avantage à usage conventionnel et raisonnable, et qui ne doit pas être offert en considération de quelque action inappropriée par le destinataire. Finalement, l offre ou l acceptation de pots-de-vin, de gains ou de dessous-detable qui serait fait directement ou indirectement en vue d obtenir un avantage dans une transaction commerciale est strictement interdite. 4. Rapporter tout conflit : il est attendu d une ou un employé de rapporter à H&R tout intérêt personnel qui entre, ou pourrait entrer, en conflit avec les intérêts de H&R. Bien que les principes décrits précédemment font référence seulement aux employés de H&R, les employés doivent aussi prendre soin d éviter tout conflit d intérêt réel ou potentiel qui puisse survenir en raison des activités des membres de leur famille immédiate et des autres membres de leur maisonnée. Les principes ci-dessus sont dictés en plus des provisions en matière de «conflit d intérêt» établies dans la Déclaration de fiducie de la Société de placement immobilier, qui demeure en effet pour toutes les parties en cause. Toute contradiction entre les principes établis dans ce qui précède et les provisions établies dans la Déclaration de fiducie sera résolue en faveur de cette dernière. PROTECTION ET BON USAGE DES ACTIFS Tous les employés de H&R doivent s efforcer de protéger les actifs de H&R et s assurer qu ils sont utilisés uniquement à des fins d entreprise légitime. Le vol, le manque de diligence et les pertes ont un impact direct sur la profitabilité de H&R. Tout incident suspecté de fraude ou de vol doit être rapporté immédiatement pour investigation. Les actifs de H&R incluent l information, l équipement, les fournitures de bureau, le matériel, les logiciels, la propriété intellectuelle et le temps. Ces actifs ne doivent pas être utilisés pour un avantage personnel, ni être vendus, empruntés ou donnés sans autorisation adéquate au préalable. Un usage personnel occasionnel de certaines ressources corporatives (par exemple un ordinateur, télécopieur, courriel) est acceptable quand les intérêts de H&R ne sont pas affectés de manière adverse. Il est cependant attendu des employés qu en cas de doute, ils ou elles consultent un membre de la direction pour susciter son approbation.

3 UTILISATION DES SERVICES DE COURRIEL ET INTERNET Les systèmes de courriel et pour accès aux services Internet sont fournis afin d aider les employés pour faire leur travail. Une utilisation personnelle accessoire et occasionnelle est permise, mais un usage pour des gains personnels et/ou toute utilisation inappropriée ne le sont pas. Les employés ne peuvent pas accéder, transmettre ou télécharger de l information d une nature qui puisse être offensante, insultante, offensante envers une autre personne, tel qu un message sexuellement explicite, dessin humoristique, blague, proposition importune, propos raciste ou sur une ethnie, ou tout autre message qui puisse être perçu comme du harcèlement. Il est strictement interdit de créer un «engorgement» des systèmes de H&R avec des pollupostages ou des jeux qui nuiraient à la capacité de traitement des systèmes telle que requise pour les affaires corporatives légitimes. Les messages des employés (y compris les messages vocaux) et l information sur leur ordinateur sont considérés comme la propriété corporative. À moins que cela soit interdit par la loi, H&R se réserve le droit d accéder et de divulguer cette information si requis pour des fins d affaire. Les employés doivent faire preuve d un bon jugement, et ne doivent pas accéder ni transmettre des messages qu ils ou elles ne voudraient pas qu elle soit vue ou consultée par d autres personnes. OPPORTUNITÉS CORPORATIVES Les employés ont l obligation envers H&R de favoriser ses intérêts légitimes quand survient une opportunité pour ce faire. À cet égard, les employés ne peuvent pas s approprier pour leur propre usage, ou pour celui d une autre personne ou organisation, un avantage de quelque entreprise ou opportunité commerciale qui aurait été portée à leur attention pendant le cours normal de leur travail, à moins que celle-ci ait été offerte à H&R et que la direction de H&R ait formellement décidé de ne pas la poursuivre. CONFIDENTIALITÉ DE L INFORMATION Durant le cours normal des affaires, les employés peuvent avoir un accès à de l information qui ne serait pas publique concernant H&R, ses clients, fournisseurs, opérations, plans stratégiques, affaires financières, ses employés et ses secrets professionnels, entre autre chose. Cette information constitue un actif corporatif majeur et chaque employé a l obligation de la protéger et d en conserver la confidentialité la plus stricte, sauf si sa divulgation est expressément autorisée selon la Politique en matière de divulgation de H&R ou lorsqu une divulgation est requise par la loi. Un usage ou une divulgation non-autorisé de quelque information confidentielle de H&R pourrait en détruire la valeur et pourrait conférer un avantage indu à d autres parties. Des précautions doivent être prises pour la disposition des documentscontenant une information confidentielle, par exemple, en déchiquetant les documents avant de les jeter. Cette obligation de l employé à l effet de protéger l information confidentielle de H&R existe peu importe si cette information est explicitement libellée comme étant confidentielle, et cette obligation est maintenue même après avoir quitté l emploi chez H&R.

4 TRAITEMENT ÉQUITABLE H&R est un compétiteur vigoureux dans ses transactions d affaire, mais elle est engagée envers des pratiques qui sont loyales et honnêtes. À cet effet, il est attendu des employés qu ils et elles respectent les droits de, et qu ils traitent équitablement, les employés, les clients, fournisseurs, détenteur de parts, partenaires d affaire, législateurs et compétiteurs de H&R. Aucun employé ne peut tirer un avantage injuste de quiconque par la manipulation, dissimulation, abus d information privilégiée, mauvaise représentation de faits matériels, et/ou par toute autre pratique intentionnelle de traitement injuste. CONFORMITÉ AVEC LES LOIS, LES RÈGLES ET LES RÉGLEMENTATIONS H&R est assujettie à un ensemble de lois, règles et réglementations concernant la conduite de ses affaires. Il est attendu des employés qu ils se conforment avec l esprit et la lettre de toutes les lois gouvernant les juridictions dans lesquelles ils et elles effectuent leur travail. Ce Code n est pas conçu pour adresser tous les secteurs des lois que les employés pourraient rencontrer dans le cadre des affaires quotidiennes de H&R. Toutefois, les domaines spécifiques suivants méritent d être soulignés : 1. Lois sur les droits de la personne : H&R favorise la diversité de son personnel, de ses clients et ses fournisseurs et elle est engagée à offrir un traitement équitable dans tous les aspects de ses affaires. Toute conduite abusive, harcelante ou offensante est inacceptable, que ce soit verbal, physique, visuel ou autrement. H&R n entend pas tolérer de conduite qui serait discriminatoire, harcelante ou qui compromettrait autrement les droits fondamentaux de la personne. 2. Lois sur la protection de la vie privée : H&R est engagée à maintenir l exactitude, la confidentialité, la sécurité et la confidentialité de l information personnelle de ses clients, fournisseurs et employés. Il est attendu des employés qui ont accès à de l information personnelle qu ils et elles soutiennent les efforts de H&R visant à développer, réaliser et maintenir les procédures et directives conçues pour la gestion de l information personnelle. 3. Lois sur la santé et la sécurité : H&R se conforme à toutes les lois et réglementations en matière de santé et sécurité comme faisant partie de son engagement à fournir à ses employés un environnement de travail sain et sécuritaire. Les employés ont une part de responsabilité dans le maintien de l environnement de travail. À cet effet, il est attendu des employés qu ils et elles travaillent de manière sécuritaire avec une nette considération pour la sécurité de leur personnel ainsi que celle de leurs collègues et de rapporter tout accident, blessure, équipement dangereux et toute pratique jugée non-sécuritaire. Il est interdit aux employés de s engager dans les affaires de H&R alors qu ils ou elles sont sous l influence de l alcool ou de toute drogue illégale. 4. Lois environnementales : consciente de ses responsabilités en matière environnementale, H&R s efforce de se conformer à toutes les lois et réglementations en matière d environnement en plus de promouvoir le respect de l environnement dans le cours de ses activités. Il est attendu des employés qu ils et elles supportent les efforts de H&R pour le développement, la réalisation et le maintien des procédures et programmes conçus pour protéger et préserver l environnement.

5 5. Lois sur les titres et les valeurs : H&R est engagée à protéger les investissements des détenteurs de titres et valeurs, et elle s attend à ce que tous ses employés se conforment aux obligations de rapport en vigueur et à toutes les restrictions imposées par H&R, par une commission des titres et valeurs ou par le marché boursier. Les employés qui sont en possession d information matérielle concernant H&R ne doivent pas transiger de titres et valeurs de H&R jusqu à ce qu une telle information soit rendue disponible au publique de manière générale. La divulgation d information privilégiée à des tiers qui effectueraient ensuite une transaction est aussi strictement interdite. Les employés doivent se familiariser avec la Politique en matière de transaction de titres et valeurs et avec la Politique en matière de divulgation de H&R. 6. Lois sur la compétition : les lois sur la compétition visent à limiter les pratiques qui sont perçues comme pouvant porter atteinte à un marché libre et ouvert. Une description exhaustive et complète de ces lois est au-delà de la portée de ce Code, toutefois, citons quelques exemples pertinents de ces lois : la fixation des prix, la collusion dans les soumissions, la discrimination par les prix, l allocation des marchés et le boycott de certains fournisseurs ou clients. Les employés qui ont à traiter sur une base régulière avec des clients et des fournisseurs doivent se familiariser avec les lois qui s appliquent à ces pratiques, puisque leur non-conformité pourrait résulter en sévères pénalités qui seraient imposées tant envers H&R qu envers les personnes impliquées. OBLIGATION DE SIGNALEMENT Tous les employés qui seraient confrontés à une situation nécessitant plus de directives doivent en discuter avec la direction, et les employés qui savent ou qui suspectent qu une violation à ce Code ou à toute loi ou réglementation en vigueur aurait été ou serait sur le point d être commise, ont l obligation de rapporter immédiatement cette information, selon le cas, comme suit : 1. Dans le cas d une situation qui n implique pas la direction de H&R, au directeur des finances de la Société de placement immobilier; 2. Dans le cas d une situation qui implique la direction de H&R et qui n implique pas d autre membre du comité des audits (le «Comité des audits» ) des fiduciaires de la Société de placement immobilier, le président ou tout autre membre du Comité des audits; et 3. Dans le cas d une situation qui implique la direction de H&R et tout membre du Comité des audits, tout fiduciaire de la Société de placement immobilier. Aucun employé ne doit être sujet à des représailles par H&R pour avoir rapporté, en toute bonne foi, une violation ou une violation alléguée à ce Code. L employé peut produire un rapport de manière anonyme, dans lequel il ou elle doit écrire une lettre et inclure autant de détails spécifiques qu il est possible, y compris toute documentation de support quand cela est faisable, afin de permettre une investigation adéquate sur la question ou sur la conduite rapportée. Toute allégation qui serait vague, non-spécifique ou sans fondement sera évidemment plus difficile à débattre. Toute violation rapportée sera immédiatement investiguée et sera traitée de manière confidentielle dans la mesure du possible. Il est attendu des employés qu ils et elles coopèrent entièrement avec les investigations internes alléguant des mauvaises conduites.

6 ADMINISTRATION DU CODE Les fiduciaires de la Société de placement immobilier sont responsables de la surveillance sur la conformité avec le Code, de s assurer régulièrement d évaluer sa pertinence, d effectuer l interprétation du Code dans toute situation particulière et pour l approbation de tout changement au Code qui serait requise de temps à autre. Toute dispense d une provision de ce Code pour les fiduciaires, directeurs ou officiers pourra être faite uniquement par les fiduciaires de la Société de placement immobilier et sera promptement divulguée au publique tel que requis par la loi ou la réglementation. Approuvé par les fiduciaires, tel qu amendé le 14 novembre 2013.

7 En supplément à la section sur «l Obligation de signalement» du «Code d éthique et de conduite des affaires» : Dans le cas d une situation qui impliquerait la direction de H&R et qui n impliquerait pas de membre du comité des audits, veuillez rapporter toute situation directement à Rob Dickson, président du comité des audits. Par la poste : Rob Dickson Président du comité des audits, H&R REIT 53 Rowanwood Avenue Toronto, ON M4Y 1Y8 Téléphone : (416) Courriel :

CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR

CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR CODE D'ETHIQUE GROUPE CGR Chaque salarié et dirigeant du groupe CGR s'engage à : RESPECTER LA PERSONNE ET SON ENVIRONNEMENT AVOIR UNE CONDUITE PROFESSIONNELLE ETHIQUEMENT IRREPROCHABLE AVOIR DES RELATIONS

Plus en détail

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE Les versions actuelles des documents approuvés sont mises à jour en ligne. Les copies imprimées ne sont pas contrôlées. Page 1 de 5 DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE ADMINISTRATEURS, DIRIGEANTS,

Plus en détail

MORNEAU SHEPELL INC. LE CODE CODE DE CONDUITE ET DE DÉONTOLOGIE RESPECT DES LOIS, RÈGLES ET RÈGLEMENTS

MORNEAU SHEPELL INC. LE CODE CODE DE CONDUITE ET DE DÉONTOLOGIE RESPECT DES LOIS, RÈGLES ET RÈGLEMENTS MORNEAU SHEPELL INC. CODE DE CONDUITE ET DE DÉONTOLOGIE Le présent Code de conduite et de déontologie a été adopté par le conseil d administration de Morneau Shepell inc. (la «société») le 1er janvier

Plus en détail

CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET D ÉTHIQUE GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. LE 21 AVRIL 2015

CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET D ÉTHIQUE GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. LE 21 AVRIL 2015 CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET D ÉTHIQUE GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. LE 21 AVRIL 2015 GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ET D ÉTHIQUE LE 21 AVRIL 2015 Le présent code de

Plus en détail

POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS

POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS Page : 1/6 I CONTEXTE REGLEMENTAIRE Conformément à l article 313-20 du RGAMF, le prestataire de services d'investissement établit et maintient opérationnelle une politique efficace de gestion des conflits

Plus en détail

Contrat d agent associé

Contrat d agent associé Contrat d agent associé Entre : L EMPIRE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE (ci-après nommée «Empire Vie») et (ci-après nommé «agent associé») Adresse civique : Ville ou municipalité : Province : Code postal :

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL APPLICATION Le présent code de conduite (le «code du conseil») s applique à vous si vous êtes membre du conseil d

Plus en détail

Politique en matière de fraude

Politique en matière de fraude Politique en matière de fraude FÉVRIER 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. Application de la politique... 2 2. Objectif de la politique... 2 3. Politique en matière de fraude... 2 4. Définition de la fraude...

Plus en détail

Code de Conduite Version abrégée The global leader in door opening solutions

Code de Conduite Version abrégée The global leader in door opening solutions Code de Conduite Version abrégée The global leader in door opening solutions 2 Code de Conduite Cette version du Code de Conduite est une synthèse. Elle est distribuée à l ensemble des employés. La version

Plus en détail

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE OFFICE D'INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSIONS DU SECTEUR PUBLIC (INVESTISSEMENTS PSP) APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE Le 13 novembre 2014 Introduction Le maintien d une culture axée sur la conscience

Plus en détail

Trusts internationaux à Chypre

Trusts internationaux à Chypre Trusts internationaux à Chypre Trusts internationaux chypriotes critères de qualification La Loi sur les trusts internationaux de 1992 complète la Loi sur les fiduciaires, elle-même basée sur la Loi britannique

Plus en détail

ML12983f-0 CODE DE CONDUITE APPLICABLE AU PERSONNEL DE LA BERD

ML12983f-0 CODE DE CONDUITE APPLICABLE AU PERSONNEL DE LA BERD ML12983f-0 CODE DE CONDUITE APPLICABLE AU PERSONNEL DE LA BERD CODE DE CONDUITE APPLICABLE AU PERSONNEL DE LA BERD Table des matières Introduction Normes générales de conduite Devoirs du personnel de la

Plus en détail

Politique anti-corruption

Politique anti-corruption Politique anti-corruption 1. Introduction Notre compagnie attache une valeur importante à sa réputation et s engage à maintenir les normes les plus élevées en matière d éthique dans la gestion de ses affaires

Plus en détail

Politique de gestion contractuelle

Politique de gestion contractuelle Politique de gestion contractuelle Décembre 2010 (modifiée juin 2011) Table des matières SECTION 1 : Objectifs, définitions et champs d application...3 1.1 Objectifs...3 1.2 Éthique...3 1.3 Portée...4

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 ÉNONCÉ DE POLITIQUE CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le conseil d administration de Cogeco inc. (la «Société») est élu par les actionnaires de la Société afin de surveiller la gestion de l ensemble

Plus en détail

Code de conduite de la Banque de Développement du Conseil de l Europe

Code de conduite de la Banque de Développement du Conseil de l Europe Code de conduite de la Banque de Développement du Conseil de l Europe applicable au Gouverneur, aux Vice-Gouverneurs, aux membres du personnel et aux collaborateurs ou prestataires contractuels (Approuvé

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRITÉ EN RECHERCHE

POLITIQUE D INTÉGRITÉ EN RECHERCHE POLITIQUE D INTÉGRITÉ EN RECHERCHE Référer à la : SECTION I PRÉAMBULE Préambule 1. La Politique d intégrité en recherche (ci-après appelée la «présente politique») découle de la Politique institutionnelle

Plus en détail

code de conduite des fournisseurs de Quintiles

code de conduite des fournisseurs de Quintiles code de conduite des fournisseurs de Quintiles 2 Quintiles s engage à suivre des pratiques professionnelles durables. Ce Code de conduite des fournisseurs («Code») repose sur des normes reconnues à l échelle

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE DÉNONCIATION D IRRÉGULARITÉ, DE FRAUDE ET D ACTE CRIMINEL

POLITIQUE ET PROCÉDURE DE DÉNONCIATION D IRRÉGULARITÉ, DE FRAUDE ET D ACTE CRIMINEL Page : 1 de 12 POLITIQUE ET PROCÉDURE DE DÉNONCIATION D IRRÉGULARITÉ, DE FRAUDE ET D ACTE CRIMINEL Auteur : Signature Approuvée par : Signature Directeur de la vérification interne André Bolduc Chef de

Plus en détail

Recommandations et pratiques exemplaires pour le placement de produits d investissement dans des conditions de non-concurrence

Recommandations et pratiques exemplaires pour le placement de produits d investissement dans des conditions de non-concurrence Avis sur les règles Note d orientation Règles des courtiers membres Personnes-ressources : Richard J. Corner Vice-président à la politique de réglementation des membres 416 943-6908 rcorner@iiroc.ca Joe

Plus en détail

Banque européenne d investissement. Code de conduite pour les membres du Conseil d administration

Banque européenne d investissement. Code de conduite pour les membres du Conseil d administration Banque européenne d investissement Code de conduite pour les membres du Conseil d administration Code de conduite pour les membres du Conseil d administration 2011 page 1 / 6 Champ d application du Code

Plus en détail

TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION TEMBEC INC. CHARTE DU COMITÉ DE VÉRIFICATION I. RAISON D ÊTRE ET OBJECTIFS GLOBAUX Le Comité de vérification (le «Comité») aide le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec

Plus en détail

VALERO ENERGY CORPORATION CODE DE CONDUITE DES AFFAIRES ET CODE D ÉTHIQUE

VALERO ENERGY CORPORATION CODE DE CONDUITE DES AFFAIRES ET CODE D ÉTHIQUE VALERO ENERGY CORPORATION CODE DE CONDUITE DES AFFAIRES ET CODE D ÉTHIQUE Introduction Le présent Code de conduite des affaires et code d éthique vise un vaste éventail de pratiques et procédures d affaires

Plus en détail

DIRECTIVE SUR L UTILISATION D INTERNET, DES MÉDIAS SOCIAUX ET DU COURRIER ÉLECTRONIQUE

DIRECTIVE SUR L UTILISATION D INTERNET, DES MÉDIAS SOCIAUX ET DU COURRIER ÉLECTRONIQUE DIRECTIVE SUR L UTILISATION D INTERNET, DES MÉDIAS SOCIAUX ET DU COURRIER ÉLECTRONIQUE Référer à la : SECTION I PRÉAMBULE Préambule 1. La Directive sur l utilisation d Internet, des médias sociaux et du

Plus en détail

CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ROSSET & CIE

CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ROSSET & CIE CODE DE CONDUITE PROFESSIONNELLE ROSSET & CIE RL - 04/10/2013 page 1 de 6 TABLE DES MATIERES : 1. Introduction : notre vision, nos valeurs 2. Relations avec la loi et les autorités 3. Relations avec nos

Plus en détail

SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES

SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES 16.1) DÉFINITIONS Les définitions suivantes s appliquent aux lignes directrices : «Compagnie» Désigne la Compagnie SouthEastern Mutual Insurance.

Plus en détail

POLITIQUE GESTION ET SÉCURITÉ DE L INFORMATION

POLITIQUE GESTION ET SÉCURITÉ DE L INFORMATION POLITIQUE GESTION ET SÉCURITÉ DE L INFORMATION Objectifs Encadrer la gestion de l information conformément aux lois et règlements en la matière Promouvoir une utilisation efficace, appropriée et sécuritaire

Plus en détail

La Financial Supervisory Commission de La République de Corée. et la. Commission Bancaire de la République française

La Financial Supervisory Commission de La République de Corée. et la. Commission Bancaire de la République française La Financial Supervisory Commission de La République de Corée et la Commission Bancaire de la République française Considérant le fait que certaines banques et autres établissements financiers constitués

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04

Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04 POLITIQUE Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04 Adoptée par le conseil d administration le 24 novembre 2011 En vigueur le 24-11-2011 Note : Dans ce document, le générique

Plus en détail

Code de conduite des fournisseurs

Code de conduite des fournisseurs Code de conduite des fournisseurs Novembre 2014 1. Introduction La Société canadienne des postes (Postes Canada), une société d État fédérale, vise à maintenir la confiance de tous ses intervenants en

Plus en détail

CODE DE DÉONTOLOGIE CENTRE ACER INC.

CODE DE DÉONTOLOGIE CENTRE ACER INC. CODE DE DÉONTOLOGIE CENTRE ACER INC. PRÉAMBULE Le présent code de déontologie s applique au personnel et aux administrateurs du Centre ACER inc. Il est fortement inspiré d un document intitulé «L éthique

Plus en détail

La Grande Bibliothèque du Droit. Charte

La Grande Bibliothèque du Droit. Charte La Grande Bibliothèque du Droit Charte Préambule La Grande Bibliothèque du Droit (ci-après «GBD») édite un site internet, accessible à l adresse : www.lagbd.fr permettant l accès, la consultation et la

Plus en détail

Document pour l auto-évaluation. Section D

Document pour l auto-évaluation. Section D Document pour l auto-évaluation Section D Section D Document pour l auto-évaluation Instructions pour utiliser le Document pour l auto-évaluation... Document pour l auto-évaluation... -D-1- -D-2- Document

Plus en détail

RÈGLES D ÉTHIQUE ET CODE DE CONDUITE DU PERSONNEL DE LA SOCIÉTÉ DE TÉLÉDIFFUSION DU QUÉBEC

RÈGLES D ÉTHIQUE ET CODE DE CONDUITE DU PERSONNEL DE LA SOCIÉTÉ DE TÉLÉDIFFUSION DU QUÉBEC RÈGLES D ÉTHIQUE ET CODE DE CONDUITE DU PERSONNEL DE LA SOCIÉTÉ DE TÉLÉDIFFUSION DU QUÉBEC ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 23 NOVEMBRE 2012 / RÉSOLUTION NO 1952 Page 1 de 8 AVANT-PROPOS La lecture

Plus en détail

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle. Mise à jour janvier 2014

DEONTOLOGIE. Règles de bonne conduite. professionnelle et personnelle. Mise à jour janvier 2014 DEONTOLOGIE Règles de bonne conduite professionnelle et personnelle Mise à jour janvier 2014 Fonds de Réserve pour les Retraites 56 rue de Lille 75007 Paris Tel : 01 58 50 99 12 Fax : 01 58 50 05 33 www.fondsdereserve.fr

Plus en détail

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le Conseil d Administration du 29 juillet 2014 TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le Conseil d administration de TOTAL S.A. 1, a arrêté le présent Règlement intérieur.

Plus en détail

CODE INTERNATIONAL ICC/ESOMAR DES ETUDES DE MARCHE ET D OPINION

CODE INTERNATIONAL ICC/ESOMAR DES ETUDES DE MARCHE ET D OPINION CODE INTERNATIONAL ICC/ESOMAR DES ETUDES DE MARCHE ET D OPINION INTRODUCTION Le premier Code de bonnes pratiques en matière d études de marché et d opinion a été publié par ESOMAR en 1948. Depuis, il a

Plus en détail

Avis relatif à l intégrité du marché Approbation de modifications

Avis relatif à l intégrité du marché Approbation de modifications Avis relatif à l intégrité du marché Approbation de modifications 26 mai 2006 N o 2006-012 Acheminement suggéré Négociation Affaires juridiques et conformité DISPOSITIONS SE RAPPORTANT À LA PRIORITÉ AUX

Plus en détail

P R O J E T CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSEURS HEC MONTRÉAL

P R O J E T CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSEURS HEC MONTRÉAL P R O J E T CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSEURS DE HEC MONTRÉAL Adopté par l Assemblée des professeurs et l APHEC le De façon à alléger la lecture du texte, le genre masculin est utilisé pour désigner

Plus en détail

CODE DE COMPORTEMENT ÉTHIQUE

CODE DE COMPORTEMENT ÉTHIQUE CODE DE COMPORTEMENT ÉTHIQUE DES EMPLOYÉS Ce code découle de l'application du cadre de gestion du CPE : Fonction organisation et abnégation - section 20 Colligé par Guy Vauban Adm.A. DeVeaux Brault & Associés

Plus en détail

1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3 6. AFFIRMATION...4

1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3 6. AFFIRMATION...4 BANQUE DE DÉVELOPPEMENT DU CANADA CODE DE CONDUITE DU CONSEIL D ADMINISTRATION TABLE DES MATIÈRES 1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3

Plus en détail

ARRÊTÉ N A-2014-01 DU CONSEIL GÉNÉRAL DU 16 JANVIER 2014. relatif au code de déontologie du personnel de la Banque de France

ARRÊTÉ N A-2014-01 DU CONSEIL GÉNÉRAL DU 16 JANVIER 2014. relatif au code de déontologie du personnel de la Banque de France Date de publication : 25 mars 2014 ARRÊTÉ N A-2014-01 DU CONSEIL GÉNÉRAL DU 16 JANVIER 2014 relatif au code de déontologie du personnel de la Banque de France LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA BANQUE DE FRANCE,

Plus en détail

2.1 Utilisation appropriée d Internet et du courrier électronique du CHUM

2.1 Utilisation appropriée d Internet et du courrier électronique du CHUM DESTINATAIRE : Aux utilisateurs du courrier électronique et d Internet Émise le : 11 septembre 2002 Révisée le : ÉMISE PAR : Direction des ressources humaines APPROUVÉE PAR : Directeur général Date : Le

Plus en détail

CHARTE D'UTILISATION DES TICE ET D'INTERNET AU COLLEGE ALAIN-FOURNIER

CHARTE D'UTILISATION DES TICE ET D'INTERNET AU COLLEGE ALAIN-FOURNIER CHARTE D'UTILISATION DES TICE ET D'INTERNET AU COLLEGE ALAIN-FOURNIER Les moyens modernes de diffusion et de traitement de l informatique étant devenus des supports essentiels de la pédagogie moderne,

Plus en détail

RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit

RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit des lignes directrices à l intention des courtiers membres

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION SECTEUR RESSOURCES HUMAINES IDENTIFICATION 5231-04-01 POLITIQUE RELATIVE AU HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE

RECUEIL DE GESTION SECTEUR RESSOURCES HUMAINES IDENTIFICATION 5231-04-01 POLITIQUE RELATIVE AU HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE 1. RÉFÉRENCE Loi sur les normes du travail (en vigueur le 1 er juin 2004, art. 81.18) 2. DÉFINITIONS 2.1 Comportement se manifestant soit par des paroles, des actes ou des gestes répétés, à caractère vexatoire

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL Introduction Le mandat de l OCRCVM est d agir en tant qu organisme d autoréglementation pour le compte

Plus en détail

Ottawa Foyers Partage Demande de propositions Projet de marketing et de communication

Ottawa Foyers Partage Demande de propositions Projet de marketing et de communication Ottawa Foyers Partage 44, rue Eccles, bureau 50 Ottawa (Ontario) K1R 6S4 613-744-3562 (tél.) 613-288-0043 (téléc.) Ottawa Foyers Partage Demande de propositions Projet de marketing et de communication

Plus en détail

99,9 Rouge FM CONCOURS Le jeu des 7 erreurs Ok Pneus RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION

99,9 Rouge FM CONCOURS Le jeu des 7 erreurs Ok Pneus RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION 99,9 Rouge FM CONCOURS Le jeu des 7 erreurs Ok Pneus RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION 1. Le concours «Le jeu des 7 erreurs Ok Pneus» (Ci-après le «concours») est organisé par Bell Media inc. (ci-après les «Organisateurs

Plus en détail

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE Rôle du conseil d administration Le conseil est chargé de la gérance générale de la Société et chaque administrateur doit agir au mieux des

Plus en détail

Disclaimer et informations

Disclaimer et informations Disclaimer et informations 1. Données sur l entreprise Dexia Banque Belgique S.A. est une société anonyme, établissement de crédit de droit belge ayant son siège social à 1000 Bruxelles, Boulevard Pacheco

Plus en détail

Code de conduite des fournisseurs de Bombardier

Code de conduite des fournisseurs de Bombardier Code de conduite des fournisseurs de Bombardier 1 À PROPOS DE BOMBARDIER Bombardier croit qu un solide engagement et une approche stratégique à l égard de la responsabilité d entreprise sont essentiels

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION

RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES RÈGLEMENT SUR LES CONTRATS D APPROVISIONNEMENT, DE SERVICES ET DE TRAVAUX DE CONSTRUCTION Adopté par le conseil d administration le 25 mars 2009 et modifié le 17 juin 2015

Plus en détail

Politique et procédures. sur la Ligne de signalement fraude et inconduite

Politique et procédures. sur la Ligne de signalement fraude et inconduite Politique et procédures sur la Ligne de signalement fraude et inconduite 7 novembre 2011 TABLE DES MA TIÈRES 1. Définitions... 4 2. Objectifs... 4 3. Principes... 5 4. Champs d'application... 6 5. Traitement

Plus en détail

PROMOTION PLANÈTE ROSE DE TEKSAVVY POUR LE CANCER DU SEIN (la «Promotion») RÈGLES ET CONDITIONS OFFICELLES (les «règles et conditions»)

PROMOTION PLANÈTE ROSE DE TEKSAVVY POUR LE CANCER DU SEIN (la «Promotion») RÈGLES ET CONDITIONS OFFICELLES (les «règles et conditions») Cette promotion est valide seulement au Canada et est ouverte aux résidents du Canada qui ont atteint l âge de la majorité dans leur province ou leur territoire de résidence seulement. Veuillez ne pas

Plus en détail

Note d orientation sur la mise en œuvre de coupe-circuits pour titre individuel

Note d orientation sur la mise en œuvre de coupe-circuits pour titre individuel Avis sur les règles Note d orientation RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Haute direction Institutions Pupitre de négociation Personne-ressource : James E. Twiss

Plus en détail

Principes et pratiques relatifs à la vente de produits. et services par les courtiers en assurance de dommages

Principes et pratiques relatifs à la vente de produits. et services par les courtiers en assurance de dommages Principes et pratiques relatifs à la vente de produits La déclaration intitulée Principes et pratiques relatifs à la vente de produits et services par les courtiers en assurance de dommages a été élaborée

Plus en détail

Form 54001 (4/2014) Administration Page 1 / 5

Form 54001 (4/2014) Administration Page 1 / 5 PORTÉE Xerox Corporation et ses filiales. SOMMAIRE Ce document décrit les règles éthiques et comportementales que les collaborateurs de Xerox Corporation et ses filiales («Xerox») sont tenus de respecter

Plus en détail

Politique de gestion financière

Politique de gestion financière Politique de gestion financière Politique adoptée par le comité exécutif, le 30 mars 2012 TABLE DES MATIÈRES AVANT PROPOS... 1 OBJET... 1 1. RÈGLES DE GESTION FINANCIÈRE 1.1 Approbation du budget... 3

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Mis à jour le 4 mars 2015 PREAMBULE Le conseil d administration d ARKEMA (la «Société») a arrêté le présent règlement intérieur contenant le recueil des

Plus en détail

Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal

Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal Le 15 mars 2012 Redevances minières : réflexion sur un mécanisme de perception qui risque de nous faire rater la cible Depuis que le gouvernement

Plus en détail

CONCOURS Tombez sous le charme du menu midi chez Cora! RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION

CONCOURS Tombez sous le charme du menu midi chez Cora! RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION CONCOURS Tombez sous le charme du menu midi chez Cora! RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION 1. Le concours «Tombez sous le charme du menu midi chez Cora!» (ci-après le «concours») est organisé par Astral Media

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie des membres du conseil d administration

Code d éthique et de déontologie des membres du conseil d administration Code d éthique et de déontologie des membres du conseil d administration 1. TITRE Code d éthique et de déontologie des membres du conseil d administration du Réseau ÉTS. 2. PRÉAMBULE Le présent code a

Plus en détail

VILLE DE L ÎLE-DORVAL POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE

VILLE DE L ÎLE-DORVAL POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE VILLE DE L ÎLE-DORVAL POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE SECTION 1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES (p. 2-3) 1. But 2. Portée 3. Objectifs 4. Définitions TABLE DES MATIÈRES SECTION II OBLIGATIONS DE L ADMINISTRATION

Plus en détail

Lignes Directrices Comité d éthique et d intégration

Lignes Directrices Comité d éthique et d intégration Lignes Directrices Comité d éthique et d intégration Horaire Le comité est sensible au fait que nous pratiquons tous une profession libérale et qu à ce titre, aucune limitation ne peut être imposée quant

Plus en détail

BOOM FM CONCOURS «Gagnez 15 ans de formation gratuite!» RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION

BOOM FM CONCOURS «Gagnez 15 ans de formation gratuite!» RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION BOOM FM CONCOURS «Gagnez 15 ans de formation gratuite!» RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION 1. Le concours «Gagnez 15 ans de formation gratuite!» (ci-après le «concours») est organisé par Astral Media Radio inc.

Plus en détail

Rouge fm 107,5 CONCOURS Noël c est Rouge! avec W.R. Savard RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION

Rouge fm 107,5 CONCOURS Noël c est Rouge! avec W.R. Savard RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION Rouge fm 107,5 CONCOURS Noël c est Rouge! avec W.R. Savard RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION 1. Le concours «Noël c est Rouge» (ci-après le «concours») est organisé par Astral Radio inc. (ci-après les «Organisateurs

Plus en détail

Vérification des antécédents criminels

Vérification des antécédents criminels Secteur : RESSOURCES HUMAINES Politique : RH-407 Entrée en vigueur : le 13 janvier 2010 Date de révision : le 12 janvier 2010 Référence(s) juridique(s) : - Loi sur les casiers judiciaires - Freedom of

Plus en détail

Voile Canada Code de conduite

Voile Canada Code de conduite 1. But et portée 1.1. Ce code de conduite définit le comportement qui est attendu de tous les participants Voile Canada. 1.2. Les «participants» Voile Canada sont des individus inscrits à des programmes

Plus en détail

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels.

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels. Approbation : CC-010627-1034 Amendée par : CC-080422-2877 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S UJET : Politique de communication 1. LA RAISON D ÊTRE Les communications représentent un secteur

Plus en détail

Directorat de l activité sportive du Manitoba inc.

Directorat de l activité sportive du Manitoba inc. Directorat de l activité sportive du Manitoba inc. Guide des politiques Numéro de politique 1 Appui financier aux membres Attendu que : Le DAS reçoit des demandes de financement de la part de ses membres.

Plus en détail

Introduction. Aperçu de la Loi

Introduction. Aperçu de la Loi Avis de projet de modification du Règlement 329/04 pris en application de la Loi de 2004 sur la protection des renseignements personnels sur la santé précisant le pouvoir de Cybersanté Ontario, à titre

Plus en détail

MODALITÉS D'UTILISATION

MODALITÉS D'UTILISATION ACCEPTATION DES MODALITÉS MODALITÉS D'UTILISATION VOTRE UTILISATION DE CE SITE WEB («SITE») ET DE TOUS LES SERVICES («SERVICES») DISPONIBLES SUR CE SITE EST SUBORDONNÉE À VOTRE ACCEPTATION DES MODALITÉS

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie des membres du Comité de retraite du Régime de retraite de la Corporation de l École Polytechnique

Code d éthique et de déontologie des membres du Comité de retraite du Régime de retraite de la Corporation de l École Polytechnique Code d éthique et de déontologie des membres du Comité de retraite du Régime de retraite de la Corporation de l École Polytechnique Adopté par le Comité de retraite du Régime de retraite de la Corporation

Plus en détail

Faire af faire. avec Hydro-Québec

Faire af faire. avec Hydro-Québec Faire af faire avec Hydro-Québec Sommaire Mot de la directrice Acquisition... 1 Introduction... 2 Règles d éthique d Hydro-Québec... 3 La qualité à Hydro-Québec... 3 Processus d acquisition de biens et

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT VS-2012-87

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT VS-2012-87 CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT VS-2012-87 DE LA VILLE DE SAGUENAY AYANT POUR OBJET L ADOPTION D UN CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE POUR LES EMPLOYÉS DE VILLE DE SAGUENAY AVERTISSEMENT Le présent

Plus en détail

2.3 Les décrets et accords intergouvernementaux de libéralisation du commerce conclus par le gouvernement du Québec;

2.3 Les décrets et accords intergouvernementaux de libéralisation du commerce conclus par le gouvernement du Québec; TITRE : Politique relative aux contrats d approvisionnement, de services et de travaux de construction ORIGINE PAGE 1 de 20 Direction des services des ressources financières et matérielles RÉPONDANT Direction

Plus en détail

204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées

204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées 204 Indépendance 204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées Supprimé: relatives à des Le membre ou le cabinet qui réalise une mission ou participe à une

Plus en détail

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société.

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société. 1. INTERPRÉTATION ET OBJECTIFS La présente charte doit être interprétée et appliquée conjointement avec les autres chartes et les politiques de gouvernance adoptées par le Conseil. La présente charte énonce

Plus en détail

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté.

Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales. Nos valeurs. Notre fierté. Code d éthique des employés de Loto-Québec et de ses filiales Nos valeurs. Notre fierté. 2 Table des matières Pages 1. But du code 4 2. Champ d application 4 3. Durée d application du code 4 4. Interprétation

Plus en détail

Code. de conduite. de la fiabilité

Code. de conduite. de la fiabilité Code de conduite Coordonnateur Septembre 2011 Coordonnateur mot du coordonnateur Le Code de conduite du coordonnateur au Québec a été approuvé par la Régie de l énergie du Québec en décembre 2007 et s

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DE LES ELLES DE LA CONSTRUCTION

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DE LES ELLES DE LA CONSTRUCTION CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DE LES ELLES DE LA CONSTRUCTION Les employés et dirigeants de notre entreprise sont fiers de s engager à respecter ce Code démontrant ainsi à nos partenaires d affaires

Plus en détail

COLOR GENIUS DE L OREAL PARIS RÈGLEMENTS DU CONCOURS

COLOR GENIUS DE L OREAL PARIS RÈGLEMENTS DU CONCOURS COLOR GENIUS CONCOURS COLOR GENIUS DE L OREAL PARIS RÈGLEMENTS DU CONCOURS 1. Le concours COLOR GENIUS de L Oréal Paris est tenu par L Oréal Canada Inc. Le concours est ouvert aux résidents du Canada seulement

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE, DE LA FORMATION DU PERSONNEL, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE, DE LA FORMATION DU PERSONNEL, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DE LA GOUVERNANCE, DE LA FORMATION DU PERSONNEL, DES MISES EN CANDIDATURE ET NOMINATIONS ET DE LA RÉMUNÉRATION de LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU

Plus en détail

AVERTISSEMENT GENERALITES

AVERTISSEMENT GENERALITES AVERTISSEMENT Toutes nos informations sont, par nature, génériques ; ils ne tiennent pas compte de votre situation personnelle et ne constituent en aucune façon des recommandations personnalisées en vue

Plus en détail

Approuvé par le conseil d administration de la SADC le 14 septembre 2004; modifié par le conseil le 6 juin 2007 et le 5 mars 2014

Approuvé par le conseil d administration de la SADC le 14 septembre 2004; modifié par le conseil le 6 juin 2007 et le 5 mars 2014 Approuvé par le conseil d administration de la SADC le 14 septembre 2004; modifié par le conseil le 6 juin 2007 et le 5 mars 2014 1. ATTENDUS Code de conduite professionnelle et de comportement éthique

Plus en détail

RÈGLEMENT CONCERNANT L UTILISATION DES ÉQUIPEMENTS INFORMATIQUES

RÈGLEMENT CONCERNANT L UTILISATION DES ÉQUIPEMENTS INFORMATIQUES CÉGEP DE SEPT-ÎLES RÈGLEMENT CONCERNANT L UTILISATION DES ÉQUIPEMENTS INFORMATIQUES Service émetteur : Direction générale Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 17 juin

Plus en détail

Vous pouvez compter sur nous. Pour répondre à vos plaintes

Vous pouvez compter sur nous. Pour répondre à vos plaintes Vous pouvez compter sur nous Pour répondre à vos plaintes Table des matières Étape 1 Adressez-vous d abord à votre représentant de la HSBC... 1 Étape 2 Communiquez avec le bureau des relations avec les

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Politique sur les conflits d intérêts en recherche

Politique sur les conflits d intérêts en recherche Politique sur les conflits d intérêts en recherche Adoptée par le conseil d administration le 9 octobre 2012 (295 e assemblée, résolution n o 2562) Modifiée le 6 octobre 2015 (312 e assemblée, résolution

Plus en détail

CODE DE CONDUITE 1. OBJECTIF DU CODE DE CONDUITE

CODE DE CONDUITE 1. OBJECTIF DU CODE DE CONDUITE CODE DE CONDUITE 1. OBJECTIF DU CODE DE CONDUITE Le groupe Alltub accorde la plus haute importance à l'intégrité des employés et des dirigeants ou des administrateurs (conjointement dénommés les «Membres

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA DÉONTOLOGIE DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE

RÈGLEMENT SUR LA DÉONTOLOGIE DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE RÈGLEMENT SUR LA DÉONTOLOGIE DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE Loi sur la distribution de produits et services financiers (L.R.Q., c. D-9.2, a. 310) CHAPITRE I DÉFINITION, OBJET ET CHAMP

Plus en détail

Formulaire 1.9 Code de déontologie du programme CanadaGAP

Formulaire 1.9 Code de déontologie du programme CanadaGAP Formulaire 1.9 Code de déontologie du programme CanadaGAP MISE EN SITUATION Programme de salubrité des aliments CanadaGAP Politique relative au conflit d'intérêts et à l impartialité Dans le présent document,

Plus en détail

Document 9 : Ligne 4860 Travail avec un collecteur de fonds externe ou contractuel

Document 9 : Ligne 4860 Travail avec un collecteur de fonds externe ou contractuel Document 9 : Ligne 4860 Travail avec un collecteur de fonds externe ou contractuel Un organisme de bienfaisance enregistré peut retenir les services d un collecteur de fonds professionnel pour gérer ses

Plus en détail

Concours de Commerce électronique des espèces en devises CIBC RÈGLEMENT OFFICIEL

Concours de Commerce électronique des espèces en devises CIBC RÈGLEMENT OFFICIEL Concours de Commerce électronique des espèces en devises CIBC 1. Période du concours RÈGLEMENT OFFICIEL Le concours de l équipe Commerce électronique des espèces en devises CIBC (le «Concours») commence

Plus en détail

Tests de dépistage d alcool et de drogues au travail. Quand peut-on faire des tests de dépistage Ce dont il faut tenir compte. www.manitoba.

Tests de dépistage d alcool et de drogues au travail. Quand peut-on faire des tests de dépistage Ce dont il faut tenir compte. www.manitoba. Pour obtenir plus de renseignements sur ces lignes directrices basées sur le Code des droits de la personne, veuillez communiquer avec le bureau de la Commission des droits de la personne du Manitoba de

Plus en détail

ANNEXE 01.01.18 - POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE VILLE DE REPENTIGNY

ANNEXE 01.01.18 - POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE VILLE DE REPENTIGNY ANNEXE 01.01.18 - POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE POLITIQUE DE GESTION CONTRACTUELLE TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉAMBULE... 3 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. PRINCIPES DIRECTEURS... 4 4. OBJECTIF POURSUIVI

Plus en détail

POLITIQUE D ACHAT ET DE MISE EN MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DES ALCOOLS DU QUÉBEC

POLITIQUE D ACHAT ET DE MISE EN MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DES ALCOOLS DU QUÉBEC POLITIQUE D ACHAT ET DE MISE EN MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DES ALCOOLS DU QUÉBEC RÉVISÉE LE 16 DÉCEMBRE 2010 (DATE D ADOPTION PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION) 1. LA SAQ ENTREPRISE COMMERCIALE...4 1.1 Mandat...4

Plus en détail