Études & Économie N 17 octobre Comment réformer le PERP? par Jean-Pierre Thomas et Philippe Crevel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Études & Économie N 17 octobre 2007. Comment réformer le PERP? par Jean-Pierre Thomas et Philippe Crevel"

Transcription

1 Études & Économie N 17 octobre 2007 Comment réformer le PERP? par Jean-Pierre Thomas et Philippe Crevel Jean-Pierre Thomas, associé gérant à la Banque Lazard, ancien député et auteur de la première loi sur l épargne retraite en 1997 Philippe Crevel, secrétaire général du Cercle des Epargnants, ancien secrétaire général d un groupe parlementaire, ancien conseiller auprès du ministre de la santé La loi portant réforme des retraites de 2003, dite loi Fillon, a créé trois nouveaux produits d épargne retraite, le Plan d Epargne Retraite Populaire, le Plan d Epargne Retraite Collective et le Plan d Epargne Retraite Entreprise. Compte tenu des retards pris dans la publication des décrets d application, ces nouveaux produits ont été commercialisés à partir du milieu de l année Force est de constater que plus de trois ans après, les résultats apparaissent en demi-teinte au regard des besoins et des espoirs que suscitaient ces produits. Or, les Français, toutes les études d opinion le prouvent, demeurent préoccupés par leur future retraite et ne sont pas opposés, bien au contraire, au développement de l épargne retraite. Le lent décollage de l épargne retraite ne trouve pas son explication dans une éventuelle pénurie d épargne ; en effet, les ménages français possèdent toujours un important matelas d épargne de précaution, un des plus élevés de l OCDE. Si les produits créés en 2003 n ont pas rencontré le succès attendu, cela est en grande partie imputable à leur complexité et à leur positionnement au sein d un paysage de l épargne tourmenté. Un bon produit d épargne doit l être tant pour l épargnant que pour le producteur et le distributeur ce qui n est pas le cas avec notamment le PERP. Sans remettre en cause l équilibre général des produits créés en 2003, des améliorations sont souhaitables afin de leur garantir un véritable succès. L épargne retraite en France existe et dispose d un fort potentiel de croissance En 2007 : un indépendant sur deux dispose d un contrat Madelin qui est un contrat d épargne retraite ( ) ; exploitants agricoles ont des compléments de retraite par capitalisation ; salariés du privé ou de la fonction publique bénéficient d un produit d épargne retraite. Les fonctionnaires comptent parmi les plus anciens bénéficiaires avec la Prefon. L épargne retraite, c est près de 10 milliards de cotisations et 100 milliards d euros d encours. Elle assure 3 % des prestations retraites. L épargne retraite demeure mal connue du fait de sa complexité, du fait de la superposition de produits de nature différente, issus de nombreux textes législatifs et réglementaires. L épargne retraite, par sa souplesse, par sa moindre dépendance aux évolutions des effectifs, constitue une des solutions pour le financement des retraites. Tous les pays ont mis en œuvre des plans visant à faciliter son développement. La France est, avec l Allemagne, un des pays les plus en retard en la matière.

2 L enjeu n est pas négligeable. En effet, compte tenu de la baisse programmée du taux de remplacement dans les vingt prochaines années, 10 points en moyenne comme le souligne le rapporteur général du budget au Sénat, Philippe Marini dans son rapport «l épargne retraite en France, trois ans après» de septembre 2006, les cotisations et les prestations d épargne retraite devront être triplées d ici Le monde de l épargne retraite peut se décomposer en trois grandes catégories : Les produits collectifs proposés par les entreprises : Cinq produits co-existent : article 82, article 83, article 39, PERCO et PERE. Les produits en direction de catégories sociales ciblées : Les chefs d entreprises, les commerçants, les artisans et les professions libérales avec les Contrats Madelin Les élus avec FONPEL et CAREL Les agriculteurs Les fonctionnaires avec la Prefon Le produit destiné aux salariés : le PERP Dans les faits, les Français privilégient des produits d épargne qui ne sont pas spécifiquement destinés à la préparation de la retraite et qui ne contribuent pas à un financement optimal de notre économie : les comptes sur livrets et l assurancevie. Le PERP Au 30 juin 2007, PERP avaient été souscrits ; 1,4 million avaient été ouverts dès la fin Depuis le 1 er janvier 2007, seulement nouveaux PERP ont été ouverts. L encours atteint 2,8 milliards d euros. Le PERP a été majoritairement souscrit par des salariés jeunes, en moyenne d âge de 41 ans, et disposant de revenus modestes ou moyens alors que la cible initiale, compte tenu du dispositif fiscal retenu, était constituée de Français imposés dans les tranches supérieures pour l impôt sur le revenu. Le montant moyen des primes est, de ce fait, faible, environ 800 euros par an. L encours moyen par plan s élève actuellement à 1200 euros. Or, il convient de noter qu une prime annuelle de 800 euros ne permet de verser, à compter de la cessation d activité, qu une rente annuelle de 800 euros. Le PERCO et le PERE Selon l Association Française de Gestion, entreprises ont souscrit un PERCO concernant 1,3 million de salariés, mais seulement salariés ont réellement effectué des versements L encours total était de 958 millions d euros au 31 mars Alimentés pour 76 % des versements par la participation et à 24 % par des versements volontaires des salariés, les PERCO sont investis, à la différence du PERP, majoritairement en actions. L âge moyen des détenteurs de PERCO est de 46 ans. Le PERCO concerne essentiellement les salariés des grandes entreprises. Obligatoirement couplé avec un Plan d Épargne Entreprise, sa mise en œuvre est compliquée pour les PME même si le législateur a

3 institué un PERCO inter-entreprises. Le PERE n a été proposé que très récemment aux entreprises et aux salariés ; de ce fait, les résultats ne sont pas significatifs. Moderniser l épargne retraite et le PERP en priorité Le PERP souffre de deux grands handicaps : La sortie en rente et la concurrence de nombreux autres produits d épargne L excès de réglementation Sortir par le haut de la question de la rente La sortie en rente pour un produit retraite est logique. Elle garantit le versement à partir de la cessation d activité d un complément de revenus. Les enquêtes soulignent que la sortie en rente est acceptée par les ménages ayant des salaires inférieurs à 3000 euros et qui cherchent à sécuriser leurs futurs revenus. En revanche, pour les ménages ayant des revenus supérieurs et bénéficiant d un capital dépassant euros, la sortie en rente est perçue de manière négative. Pour le PERP la sortie de droit commun est donc la rente ; cette règle est assouplie pour les titulaires n ayant pas acquis de résidence principale au moment de la cessation d activité. Pour cette possibilité, il convient de remarquer que le dispositif réglementaire n a pas été encore publié. L aliénation du capital est d autant plus mal acceptée que de nombreux produits d épargne offrent des possibilités de sortie en capital : assurance-vie, PEA, PERCO Cette concurrence de la part de produits pouvant être utilisés pour préparer sa retraite handicape le PERP. Proposition : la création d un tunnel reliant l assurance-vie au PERP L assurance-vie qui aujourd hui est, après le livret A, le placement le plus populaire en France est majoritairement investi en titres monétaires et obligataires. L amendement Fourgous a permis d améliorer la situation en facilitant en franchise d impôt le transfert des contrats en euros sur des contrats en unités de comptes investis, de ce fait, majoritairement en actions. Sur ce modèle, il pourrait être envisagé de transférer une partie de la collecte de l assurance-vie sur le PERP. Les épargnants pourraient, par exemple, transformer leur contrat d assurance-vie et cela jusqu à un âge à déterminer, 50 ans par exemple, en PERP. Pour être attractif, le transfert devrait donner lieu à l application d une déduction fiscale qui pourrait être étalée sur plusieurs années. Afin d orienter les épargnants vers la rente, en douceur, il convient de s interroger sur la possibilité de transférer une partie de l épargne collectée à travers l assurancevie sur le PERP par exemple. Il faut amener les Français à arbitrer entre rente et capital en souplesse. A 30 ans, la sortie en capital apparaît logique, à 50 ans, elle est moins évidente.

4 Pour mémoire : les résultats de l amendement Fourgous L amendement Fourgous a rencontré un vif succès et a permis une véritable modification de la structure de l assurance-vie. De 2005 à juin 2007, près de 1,1 million de contrats ont été transformés dont pour le seul semestre Depuis la mise en place de cette mesure, 39,6 milliards d euros ont été transférés dont 12,3 milliards d euros réinvestis en unités de compte (31%). Pour le premier semestre, les montants transférés ont atteint 18 milliards d euros ; 30 % ont été réinvesti en UC soit plus que la préconisation de la FFSA. Les placements UC représentent 23 % des provisions des compagnies d assurances. Les obligations d entreprises comptent pour 30 % dans l actif des compagnies. L assurance a affecté 18,4 milliards d euros de son actif aux entreprises innovantes dont 5,5 milliards n ont pas été encore investis mais placés dans un Fonds d investissement. Ce montant est en progression de près de 10 milliards d euros depuis Les compagnies d assurances françaises détiennent directement ou indirectement 10 % des actions des sociétés françaises cotées. Les investisseurs - essentiellement les fonds de pension - qui ne sont pas soumis à une réglementation aussi stricte que les assureurs nationaux possèdent plus de 40 % des actions des entreprises françaises cotées. Proposition : l élargissement du champ du PERP à la dépendance L ajout de garanties prévoyance ou dépendance constituerait un des moyens pour valoriser le PERP. Il pourrait être ainsi réalisé des packages de plusieurs produits sans pour autant priver l épargnant de l avantage fiscal. Simplifier la gestion du PERP Par souci légitime de sécuriser les actifs, le législateur a multiplié les contraintes techniques. Or l accumulation de ces dispositifs rend le produit peu transparent et peu attractif pour les épargnants comme pour les compagnies d assurances ou les banques. Le PERP étouffe par excès de réglementation. Les marges de distributeurs étant trop faibles, ces derniers privilégient la vente de produits plus classiques comme l assurance-vie. Proposition : l utilisation d un taux technique zéro est contre-productive Les chargements pour frais d acquisition sont un des critères essentiels de choix pour les clients, ce qui conduit les assureurs à les diminuer, ne permettant pas de bien rémunérer les intermédiaires. L existence des chargements pour frais de gestion assis sur la provision mathématique rend le taux net garanti négatif ce qui complique passablement les explications relatives à la revalorisation des garanties. Il serait souhaitable d autoriser un taux garanti, par exemple 60 % du Taux Moyen des emprunts d Etat comme pour les Contrats Madelin. Proposition : l assouplissement des règles de cantonnement et d arbitrage Le cantonnement des fonds ainsi que l interdiction des rétrocessions pèsent sur le rendement des PERP. Les gestionnaires sont contraints de limiter le nombre de fonds disponibles dans le contrat. Il conviendrait d assouplir ces règles tout en maintenant un haut niveau

5 de sécurité. Proposition : la simplification des règles de fonctionnement des Groupements d Epargne Retraite Populaire Tout titulaire d un PERP est membre de droit d une association appelée «Groupement d Épargne Retraite Populaire» chargée de le représenter et de le défendre. Ces structures génèrent des coûts qui sont répercutés sur les clients sans pour autant élever le niveau de transparence et d information. Bien souvent, l épargnant ignore qu il fait partie d un GERP ; les assemblées générales comme les comités de surveillance ne sont tenus que pour la forme faute d implication des titulaires des PERP. Le législateur a tenu à créer les comités de surveillance sans pour autant leur donner de réels moyens. En effet, ils sont essentiellement financés par les droits d entrée versés une seule fois lors de la souscription des contrats. La démocratie de l épargne demeure virtuelle. Pour améliorer la situation, il faut aller vers la création de véritables fonds dotés de la personnalité morale et disposant de moyens propres ou vers la simplification du mode de gestion associative. Il faut pour le moins clarifier les missions dévolues aux comités de surveillance. de produits, plus de 20 ans, la part de l allocation en unités de comptes devrait être plus forte. Afin que l épargne retraite puisse réellement irriguer en capitaux l économie, il faudrait encourager les épargnants à opter pour des PERP en unités de comptes. Le succès de l amendement Fourgous témoigne que les Français ne sont pas opposés à ce type de produits. Si 25 % de l encours de l épargne retraite était investi en actions, cela correspondrait à un volume de 7,5 milliards d euros en 2020 contre 1,5 milliard aujourd hui. L épargne retraite est, par ailleurs un support idéal pour intégrer une part non négligeable de private-equity. Or les textes en vigueur plafonnent cette part à 5 % ; la fixation d un plafond à 10 % serait souhaitable. Il conviendrait sans nul doute que l offre de fonds de noncoté soit plus large et plus sérieuse. Les réformes proposées visent non pas à redessiner de fond en comble le paysage de l épargne retraite qui a un réel besoin de stabilité, mais à l améliorer en simplifiant et augmentant l intérêt du PERP pour les particuliers et les distributeurs. Favoriser une allocation d actifs plus dynamique 85 % des cotisations et des encours des placements d épargne retraite sont investis en obligations et en titres monétaire. L actif des PERP est investi à plus de 80 % en fonds euros. Compte tenu de la durée de ce type

Synthèse du rapport de M. Philippe Marini

Synthèse du rapport de M. Philippe Marini CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 31 janvier 2007 9h30 «Epargne retraite» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil Synthèse du rapport de M. Philippe Marini «L épargne

Plus en détail

Cette fiche présente les principales caractéristiques du Perp ainsi que les derniers bilan et Avis réalisés par le CCSF sur ce sujet.

Cette fiche présente les principales caractéristiques du Perp ainsi que les derniers bilan et Avis réalisés par le CCSF sur ce sujet. Le PERP Le Plan d épargne retraite populaire (Perp) a pour objectif de permettre la mise en place d une épargne de long terme, par capitalisation en vue de la retraite. Ce dispositif, ouvert à tous, est

Plus en détail

SOMMAIRE. La Retraite Loi Madelin ou PREFON ou Article 83. Le Plan D Epargne Retraite Populaire (PERP)

SOMMAIRE. La Retraite Loi Madelin ou PREFON ou Article 83. Le Plan D Epargne Retraite Populaire (PERP) SOMMAIRE Approche générale de la capitalisation Différents systèmes disponibles : L Assurance-Vie La Retraite Loi Madelin ou PREFON ou Article 83 Le Plan D Epargne Retraite Populaire (PERP) L Epargne Salariale

Plus en détail

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS Certains produits d épargne retraite vous permettent de percevoir une rente viagère. Un certain nombre d entre-eux bénéficient d incitations

Plus en détail

Document N 7 Document de travail, n engage pas le Conseil Extrait de «Les retraités et les retraites en 2008»

Document N 7 Document de travail, n engage pas le Conseil Extrait de «Les retraités et les retraites en 2008» CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 juin 2010-9 h 30 «L épargne retraite individuelle et collective» Document N 7 Document de travail, n engage pas le Conseil Extrait de «Les retraités

Plus en détail

LES CHIFFRES DE LA RETRAITE

LES CHIFFRES DE LA RETRAITE 15 avril 2010 LES CHIFFRES DE LA RETRAITE Les thèmes : 1. Le poids des retraites 2. La situation financière de court terme 3. La situation financière à long terme : les principaux résultats des projections

Plus en détail

L Epargne Collective : Un marché d opportunités

L Epargne Collective : Un marché d opportunités L Epargne Collective : Un marché d opportunités Estimé par la Banque de France à 8.325 milliards d en 2005, le patrimoine des ménages français a augmenté de 44% depuis 2001. Chaque année, les flux d épargne

Plus en détail

PERP Plan d Epargne Retraite Populaire

PERP Plan d Epargne Retraite Populaire PERP Plan d Epargne Retraite Populaire Ce mode d épargne n est pas soumis au plafonnement global des niches fiscales! Il permet aux contribuables qui le souhaitent, de réduire leur Impôt sur le Revenu

Plus en détail

PEE EFFIGIE. PLAN D EPARGNE ENTREPRISE Créez votre plan d épargne salariale court terme. et complément de rémunération de l entreprise

PEE EFFIGIE. PLAN D EPARGNE ENTREPRISE Créez votre plan d épargne salariale court terme. et complément de rémunération de l entreprise ENTREPRISES PEE EFFIGIE PLAN D EPARGNE ENTREPRISE Créez votre plan d épargne salariale court terme en combinant effort volontaire individuel et complément de rémunération de l entreprise Ensemble, dessinons

Plus en détail

RAPPORT BERGER LEFEBVRE DU 2 AVRIL 2013 L EPARGNE LONGUE

RAPPORT BERGER LEFEBVRE DU 2 AVRIL 2013 L EPARGNE LONGUE RAPPORT BERGER LEFEBVRE DU 2 AVRIL 2013 L EPARGNE LONGUE Tels les tables de la loi redescendues par Moïse du mont Sinaï, ce sont donc dix recommandations visant à «Dynamiser l épargne financière des ménages

Plus en détail

Epargne retraite et fonds de pension. Expérience française. CPAP Septembre 2007 FFSA - 1

Epargne retraite et fonds de pension. Expérience française. CPAP Septembre 2007 FFSA - 1 Epargne retraite et fonds de pension Expérience française CPAP Septembre 2007 FFSA - 1 Epargne retraite et fonds de pension 1 Contexte européen 2 Organisation de la retraite en France 3 Principaux produits

Plus en détail

Préparez votre retraite avec sérénité. PERP Vie Plus

Préparez votre retraite avec sérénité. PERP Vie Plus Préparez votre retraite avec sérénité PERP Vie Plus PLATES-FORMES ASSURANCE VIE Qui sommes-nous? Vie Plus est une filière de Suravenir, compagnie d assurance de personnes du Crédit Mutuel Arkéa. Parmi

Plus en détail

La gestion financière de l assurance, clé du développement économique

La gestion financière de l assurance, clé du développement économique La gestion financière de l assurance, clé du développement économique Grâce aux placements qu elle doit effectuer en contrepartie de ses engagements envers les assurés, l assurance joue un rôle primordial

Plus en détail

Le cadre social et fiscal pour les épargnants

Le cadre social et fiscal pour les épargnants Amundi Epargne Entreprise DOSSIER SPÉCIAL Juridique et Fiscalité Le cadre social et fiscal Avril 2013 1- Les versements Vos versements volontaires (dont l intéressement et les jours de congés non pris

Plus en détail

Préférence DIVERSIFIEZ VOS PLACEMENTS

Préférence DIVERSIFIEZ VOS PLACEMENTS Préférence DIVERSIFIEZ VOS PLACEMENTS Choisissez le placement qui s adapte à votre profil d investisseur De l audace à la prudence, quel que soit votre profil d investisseur, PRÉFÉRENCE est le placement

Plus en détail

L épargne en prévision de la retraite : comportement de détention DREES

L épargne en prévision de la retraite : comportement de détention DREES CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil L épargne

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

Quelle stratégie fiscale pour la retraite d entreprise au lendemain de la loi Fillon? Formation experts 2007 Page 1

Quelle stratégie fiscale pour la retraite d entreprise au lendemain de la loi Fillon? Formation experts 2007 Page 1 Quelle stratégie fiscale pour la retraite d entreprise au lendemain de la loi Fillon? Formation experts 2007 Page 1 La retraite du régime général 164 trimestres requis pour une retraite au taux plein en

Plus en détail

Observatoire cercle des Epargnants de la retraite

Observatoire cercle des Epargnants de la retraite Le cercle des Epargnants est partenaire du groupe Generali Observatoire cercle des Epargnants de la retraite Dossier de Presse décembre 2004 Contact cercle des Epargnants Philippe Crevel 01 58 38 65 37

Plus en détail

APS. Année 2013. Audit en protection sociale Jean-Claude GOUJON Pascal SOULAINE

APS. Année 2013. Audit en protection sociale Jean-Claude GOUJON Pascal SOULAINE APS Année 2013 Audit en protection sociale Jean-Claude GOUJON Pascal SOULAINE 1 CONTEXTE Dans l Entreprise, le rôle de l Expert-Comptable est primordial car il est souvent le seul interlocuteur du Chef

Plus en détail

Construisez votre avenir et celui de vos proches

Construisez votre avenir et celui de vos proches PARTICULIERS Generali Protection Vie Construisez votre avenir et celui de vos proches Generali Protection Vie Un contrat d assurance vie adapté à vos objectifs d épargne et de protection familiale Qu il

Plus en détail

Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA

Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA La réforme FILLON et la retraite complémentaire 2 La réforme Fillon

Plus en détail

Sixièmes Rencontres de l Épargne Salariale

Sixièmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg Sixièmes Rencontres de l Épargne Salariale 2 juin 2008 Sixièmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 2 juin 2008 1 2008 : un très bon millésime Sixièmes Rencontres

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015 n 47 juin 2015 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 Synthèse générale Le niveau des taux de revalorisation servis aux assurés appelle une vigilance

Plus en détail

ARGUS DE L ASSURANCE ASSURANCE RETRAITE DEPENDANCE. 30 mars 2010

ARGUS DE L ASSURANCE ASSURANCE RETRAITE DEPENDANCE. 30 mars 2010 ARGUS DE L ASSURANCE ASSURANCE RETRAITE DEPENDANCE 30 mars 2010 Le poids de l histoire La France se distingue par l hégémonie de la répartition qui assure 85 % des revenus des retraités et par la faiblesse

Plus en détail

S o l u t i o n. Epargne Handicap. HandiPargne. Contrat d'épargne spécifique aux personnes handicapées. www.handipargne.com

S o l u t i o n. Epargne Handicap. HandiPargne. Contrat d'épargne spécifique aux personnes handicapées. www.handipargne.com S o l u t i o n Epargne Handicap Contrat d'épargne spécifique aux personnes handicapées La clé de votre avenir financier Contrat épargne handicap sélectionné par : www.handipargne.com Solutions financi

Plus en détail

Réforme des retraites Faites les bons choix Décembre 2010 Objectifs de l interventionl 1 Bâtir une stratégie retraite cohérente 2 La réforme des retraites Les sommes en jeu, Le déficit annoncés Analyse

Plus en détail

Protection sociale des salariés et non salariés. www.creassur.org

Protection sociale des salariés et non salariés. www.creassur.org Protection sociale des salariés et non salariés www.creassur.org La Retraite dans l Entreprise Robert Jeanneret Responsable Prévoyance Gras Savoye S.A. L environnement de la retraite Constat L évolution

Plus en détail

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Claude-Annie Duplat Votre retraite Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Table des matières Préambule........................................................ 7 Présentation......................................................

Plus en détail

BIG Expert. Simulateur. Epargne professionnelle

BIG Expert. Simulateur. Epargne professionnelle BIG Expert Simulateur Epargne professionnelle Epargne salariale et épargne retraite Ł Un contexte favorable un système de retraite en difficulté une fiscalité des revenus dissuasive une perte de vitesse

Plus en détail

L assurance vie en 2010. FFSA, INSEE Première n 1361, juillet 2011

L assurance vie en 2010. FFSA, INSEE Première n 1361, juillet 2011 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 7 Document de travail, n engage pas le Conseil L assurance

Plus en détail

La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental

La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental PRESENTATION La «Caisse des anciens membres du Conseil économique et social, de leurs veuves et orphelins mineurs»,

Plus en détail

Le PERP et la problématique de la retraite. Michel Gahinet

Le PERP et la problématique de la retraite. Michel Gahinet PREDICA - ASSURANCES DE PERSONNES Le PERP et la problématique de la retraite Michel Gahinet Directeur commercial de Predica Plan de la présentation La situation sur le financement des retraites en France

Plus en détail

Concordances PERP Advance. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence

Concordances PERP Advance. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Concordances PERP Advance Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le PERP, pour préparer sa retraite en bénéficiant d une déduction fiscale immédiate...p3-4 Concordance PERP Advance,

Plus en détail

Les actifs financiers les plus couramment

Les actifs financiers les plus couramment 2.1 Performance des placements sans risque Les actifs financiers les plus couramment détenus par les ménages sont les comptes ou livrets d épargne. Ils offrent une disponibilité immédiate des fonds et

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

Épargnez avec l aide de votre entreprise

Épargnez avec l aide de votre entreprise L essentiel sur L ÉPARGNE SALARIALE Épargnez avec l aide de votre entreprise En partenariat avec À la découverte de l épargne salariale Qu est-ce que c est? C est une épargne que les salariés peuvent se

Plus en détail

RETRAITE ARBORESCENCE RETRAITE MADELIN

RETRAITE ARBORESCENCE RETRAITE MADELIN RETRAITE ARBORESCENCE RETRAITE MADELIN La retraite est devenue un sujet préoccupant pour la majorité des français, les Travailleurs Non Salariés n échappent pas à la règle. UAF LIFE Patrimoine vous propose

Plus en détail

COMPLÉTER MA RETRAITE EN BÉNÉFICIANT DE REVENUS À VIE

COMPLÉTER MA RETRAITE EN BÉNÉFICIANT DE REVENUS À VIE Far Retraite Madelin/Madelin agricole - Indépendants COMPLÉTER MA RETRAITE EN BÉNÉFICIANT DE REVENUS À VIE Document à caractère publicitaire S associer pour l essentiel avec Se constituer une retraite

Plus en détail

CCPMA PRÉVOYANCE RAPPORT DE GESTION 2009 DU RÉGIME DE RETRAITE SUPPLÉMENTAIRE 1,24 %

CCPMA PRÉVOYANCE RAPPORT DE GESTION 2009 DU RÉGIME DE RETRAITE SUPPLÉMENTAIRE 1,24 % Épargne RAPPORT DE GESTION 2009 DU RÉGIME DE RETRAITE SUPPLÉMENTAIRE 1,24 % CHIFFRES CLÉS DU GROUPE AGRICA 1,4 million 157 400 786 400 de cotisants entreprises adhérentes retraités Sommaire 04 05 06 AGRICA,

Plus en détail

Comment conjuguer préparation de sa retraite et avantage fiscal?

Comment conjuguer préparation de sa retraite et avantage fiscal? Comment conjuguer préparation de sa retraite et avantage fiscal? Joëlle DALBERA & Samuel ELIMBI Département Retraite Patrimoniale Direction du Développement Sommaire 01//LE MARCHE DU PERP 02// LES PRINCIPES

Plus en détail

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux.

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux. Plan d'epargne Retraite Banque Populaire Préparez votre retraite dans un cadre fiscal(1) avantageux grâce au Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP). EN BREF Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire

Plus en détail

Solution Epargne Handicap

Solution Epargne Handicap Contrat d assurance sur la vie Epargne Handicap Solution Epargne Handicap Notice d information Le contrat : SOLUTION EPARGNE HANDICAP est un contrat d assurance collective sur la vie à adhésion facultative

Plus en détail

Présentation du nouvel avantage fiscal tel qu'il résulte de la loi du 21 août 2007. Proposition du Gouvernement de majorer ce nouvel avantage

Présentation du nouvel avantage fiscal tel qu'il résulte de la loi du 21 août 2007. Proposition du Gouvernement de majorer ce nouvel avantage Majoration du taux du crédit d impôt sur le revenu au titre des intérêts des prêts souscrits pour l acquisition ou la construction de l habitation principale Actuellement, 56 % des ménages français sont

Plus en détail

La retraite supplémentaire facultative en France : Panorama statistique

La retraite supplémentaire facultative en France : Panorama statistique Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES SERIE ÉTUDES ET RECHERCHES DOCUMENT DE TRAVAIL La retraite supplémentaire facultative en France : Panorama statistique Patrick

Plus en détail

Inter Auto Plan L épargne salariale de l automobile

Inter Auto Plan L épargne salariale de l automobile entreprises ÉPARGNE SALARIALE Inter Auto Plan L épargne salariale de l automobile SANTÉ I PRÉVOYANCE I ÉPARGNE I RETRAITE I ACTION SOCIALE ET CULTURELLE IRP AUTO, LE GROUPE DE PROTECTION SOCIALE DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Observatoire Cercle des Epargnants de la Retraite

Observatoire Cercle des Epargnants de la Retraite Le Cercle des Epargnants est partenaire du groupe Generali Observatoire Cercle des Epargnants de la Retraite Dossier de Presse Novembre 2005 Contact Cercle des Epargnants Philippe Crevel 01 58 38 65 37

Plus en détail

LE RÔLE RESPECTIF DES TAUX À COURT TERME ET DES TAUX À LONG TERME DANS LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE

LE RÔLE RESPECTIF DES TAUX À COURT TERME ET DES TAUX À LONG TERME DANS LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE LE RÔLE RESPECTIF DES TAUX À COURT TERME ET DES TAUX À LONG TERME DANS LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE Le rôle respectif des taux à court terme et des taux à long terme dans le financement de l économie française

Plus en détail

Le Rachat d années en 2012, de quoi parle-t-on?

Le Rachat d années en 2012, de quoi parle-t-on? Le Rachat d années en 2012, de quoi parle-t-on? Qu est-ce que le rachat d années? Tout affilié a la possibilité de racheter toutes les années pendant lesquelles il n a pas cotisé à Préfon-Retraite entre

Plus en détail

Études. Les PEA bancaires huit ans après

Études. Les PEA bancaires huit ans après Institué pour susciter, grâce à des incitations fiscales, le développement d une épargne des ménages durablement investie en actions, le plan d épargne en actions (PEA) bancaire a trouvé sa place face

Plus en détail

Avantages fiscaux Payer moins d impôts, c est si simple.

Avantages fiscaux Payer moins d impôts, c est si simple. Avantages fiscaux Payer moins d impôts, c est si simple. FR ensemble, à l essentiel Sommaire Tout pour bien gérer vos droits fiscaux 04 Qui peut profiter des avantages fiscaux? 04 L épargne logement Wüstenrot,

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

La fiscalité dérogatoire : plus qu une question budgétaire, un enjeu de justice sociale

La fiscalité dérogatoire : plus qu une question budgétaire, un enjeu de justice sociale La fiscalité dérogatoire : plus qu une question budgétaire, un enjeu de justice sociale L importance des mesures fiscales dérogatoires (souvent nommées «niches fiscales»), tant par leur nombre que par

Plus en détail

Edition 2009 n 3 -Janvier 2009. Pour comprendre. PERE, Article 83, Article 39,...

Edition 2009 n 3 -Janvier 2009. Pour comprendre. PERE, Article 83, Article 39,... Edition 2009 n 3 -Janvier 2009 Pour comprendre les retraites collectives PERE, Article 83, Article 39,... Le Sixième rapport du Conseil d Orientation des Retraites Depuis 2000, la mission du Conseil d

Plus en détail

Amadeo Excellence. La solution patrimoniale sur mesure

Amadeo Excellence. La solution patrimoniale sur mesure Amadeo Excellence La solution patrimoniale sur mesure Dynamisez, protégez et optimisez votre patrimoine La gamme Amadeo Excellence comprend deux contrats haut de gamme : Un contrat d assurance-vie et un

Plus en détail

Pour soigner votre indépendance aujourd hui comme demain

Pour soigner votre indépendance aujourd hui comme demain AXA Prévoyance & Patrimoine Vous souhaitez vivre pleinement votre vie, faire des projets et préparer l avenir en toute confiance. Notre métier est de vous proposer les solutions qui vous protègent : vous,

Plus en détail

ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES

ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES ASSURANCE-VIE 2012, UNE ANNEE PAS COMME LES AUTRES L assurance serait-elle entrée dans une nouvelle ère en 2012 avec une décollecte de 3,4 milliards. S il ne s agit pas de véritable rupture, il s agit

Plus en détail

Enquête sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2010 et 2011

Enquête sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2010 et 2011 Enquête sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2010 et 2011 n o 6 juin 2012 1 Sommaire 1. Synthèse générale... 3 2. Typologie des contrats et des organismes...

Plus en détail

Dynamisez votre épargne et bénéficiez d une fiscalité privilégiée. PEA Vie Plus

Dynamisez votre épargne et bénéficiez d une fiscalité privilégiée. PEA Vie Plus Dynamisez votre épargne et bénéficiez d une fiscalité privilégiée PEA Vie Plus PLATES-FORMES ASSURANCE VIE Qui sommes-nous? Vie Plus est une filière de Suravenir, compagnie d assurance de personnes du

Plus en détail

L E P LAN D EPARGNE R ETRAITE P OPULAIRE DE G ENERALI. Le Meilleur des Placements de Generali pour votre Retraite

L E P LAN D EPARGNE R ETRAITE P OPULAIRE DE G ENERALI. Le Meilleur des Placements de Generali pour votre Retraite L E P LAN D EPARGNE R ETRAITE P OPULAIRE DE G ENERALI Le Meilleur des Placements de Generali pour votre Retraite Antho Avec le PERP Anthologie, composez votre retraite avec les meilleurs fonds de Generali

Plus en détail

Contrat individuel d assurance sur la vie libellé en euros et/ou en unités de compte

Contrat individuel d assurance sur la vie libellé en euros et/ou en unités de compte PRÉPAREZ VOTRE RETRAITE EN TOUTE LIBERTÉ Contrat individuel d assurance sur la vie libellé en euros et/ou en unités de compte Le Livret RM : la solution retraite qui s POURQUOI PRÉPARER SA RETRAITE? Choisir

Plus en détail

Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER ASSURANTIEL

Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER ASSURANTIEL Essentiels de la retraite 19 juin 2014 ATELIER ASSURANTIEL Perspectives du marché de l épargne retraite entreprise Les points de vigilance dans le choix d un dispositif d épargne Retraite Gaël COLLIN Sinfoni

Plus en détail

Concordances PERP Advance. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence

Concordances PERP Advance. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Concordances PERP Advance 2014 Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le PERP, pour préparer sa retraite en bénéficiant d une déduction fiscale immédiate...p3-4 Concordance PERP

Plus en détail

Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20

Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Suède Merci de citer ce chapitre comme suit :

Plus en détail

Gérer son patrimoine. Édition. Organiser son épargne pour réussir ses projets

Gérer son patrimoine. Édition. Organiser son épargne pour réussir ses projets Gérer son patrimoine Édition 2015 Organiser son épargne pour réussir ses projets Gérer son patrimoine 1 2 3 4 Placer son épargne pour financer ses projets 05 Se constituer une épargne de précaution Acquérir

Plus en détail

Perspectives 2020, 2040 et 2060 Le régime de retraite des barreaux français CNBF. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Perspectives 2020, 2040 et 2060 Le régime de retraite des barreaux français CNBF. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 mars 2013 à 14 h 30 «Compléments aux perspectives du système de retraite en 2020, 2040 et 2060 : les projections régime par régime» Document N

Plus en détail

Sommaire. Thema. Coralis Sélection. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine

Sommaire. Thema. Coralis Sélection. Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Thema Coralis Sélection Développer mon épargne Préparer ma retraite Assurer l avenir de mes proches Transmettre mon patrimoine Sommaire Objectifs Coralis Sélection... 3 Un large choix de supports... 4

Plus en détail

PERP Lignage. Gestion Retraite Prévoir. Pour optimiser mon épargne-retraite. é s. m o

PERP Lignage. Gestion Retraite Prévoir. Pour optimiser mon épargne-retraite. é s. m o PERP Lignage Gestion Retraite Prévoir Pour optimiser mon épargne-retraite P R E P ies m o con é s e! sd Faite d'impôts E N T R E N O U S, C E S T F A C I L E D E S E C O M P R E N D R E Toutes les garanties

Plus en détail

La protection sociale dans la tourmente : les retraites

La protection sociale dans la tourmente : les retraites La protection sociale dans la tourmente : les retraites Jean-Marie Harribey http://harribey.u-bordeaux4.fr Ce diaporama complète celui qui est à : http://harribey.u-bordeaux4.fr/travaux/sante/diapo-financement.pdf

Plus en détail

LA RETRAITE Madelin Agricole

LA RETRAITE Madelin Agricole LA RETRAITE Madelin Agricole Type de contrat Multisupport - Rente viagère différée en euros destinée aux professions non salariés agricoles Date de création 2008 Age de l adhérent 18 à 74 ans - âge de

Plus en détail

Place de l euro-croissance dans le marché français de l assurance vie

Place de l euro-croissance dans le marché français de l assurance vie Paris, le 14 mars 2016 Place de l euro-croissance dans le marché français de l assurance vie 1. Le contexte actuel de taux bas expose les organismes assurant des contrats d assurance vie en euros à des

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Recommandation n 2004-R.01 du 23 juin 2004. 2 Définition du périmètre du patrimoine d affectation d un PERP

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Recommandation n 2004-R.01 du 23 juin 2004. 2 Définition du périmètre du patrimoine d affectation d un PERP CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Recommandation n 2004-R.01 du 23 juin 2004 relative aux dispositions comptables afférentes aux PERP (plans d épargne retraite populaire) Sommaire 1 Règles de tenue de

Plus en détail

Skandia Horizon vos investissements tournés vers l avenir

Skandia Horizon vos investissements tournés vers l avenir ASSURANCE-VIE CAPITALISATION SOLUTION BANCAIRE COMPTE-TITRES AIDE AU CONSEIL Skandia Horizon vos investissements tournés vers l avenir nos talents à votre mesure découvrez Skandia Horizon Skandia vous

Plus en détail

ÉPARGNE. Épargne salariale DES SOLUTIONS SIMPLES ET ADAPTABLES

ÉPARGNE. Épargne salariale DES SOLUTIONS SIMPLES ET ADAPTABLES ÉPARGNE Épargne salariale DES SOLUTIONS SIMPLES ET ADAPTABLES OPTIMISER LES MÉCANISMES D ÉPARGNE SALARIALE SAVEZ-VOUS COMBIEN UN SALARIÉ, UN CHEF D ENTREPRISE, PEUT RECEVOIR EN ÉPARGNE SALARIALE EN 2016?

Plus en détail

L ESSENTIEL RETRAITE RÉSERVÉ AUX EntREpRiSES AdhÉREntES du GRoUpE AGRiCA

L ESSENTIEL RETRAITE RÉSERVÉ AUX EntREpRiSES AdhÉREntES du GRoUpE AGRiCA L ESSENTIEL RETRAITE RÉSERVÉ AUX entreprises adhérentes du Groupe AGRICA SoMMAiRE AGRICA ET VOTRE ENVIRONNEMENT RETRAITE 1 LA RETRAITE DE BASE 2 LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE 3 L ÉPARGNE RETRAITE ENTREPRISE

Plus en détail

ASSURANCE VIE. Palatine Épargne Obsèques. Les atouts d un contrat d assurance vie Le respect de vos dernie res volonte s

ASSURANCE VIE. Palatine Épargne Obsèques. Les atouts d un contrat d assurance vie Le respect de vos dernie res volonte s ASSURANCE VIE Palatine Épargne Obsèques Les atouts d un contrat d assurance vie Le respect de vos dernie res volonte s Un contrat d assurance vie performant Palatine Epargne Obsèques est un contrat d assurance

Plus en détail

Les modalités de gestion des contrats d épargne retraite. Fédération Française des Sociétés d Assurances

Les modalités de gestion des contrats d épargne retraite. Fédération Française des Sociétés d Assurances CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 juin 2010-9 h 30 «L épargne retraite individuelle et collective» Document N 6 Document de travail, n engage pas le Conseil Les modalités de gestion

Plus en détail

Contrat de capitalisation

Contrat de capitalisation Contrat de capitalisation Résumé : Le contrat de capitalisation permet de se constituer un capital ou de l'accroître, tout en profitant d'avantages fiscaux importants. Anonyme, proche de l Assurance Vie,

Plus en détail

Impératif Retraite Madelin

Impératif Retraite Madelin Impératif Retraite Madelin retraite Préparer sa retraite pour vivre demain comme C est aujourd hui essentiel :! Impératif Retraite Madelin 1 C est vous donner le choix d optimiser significativement votre

Plus en détail

Pourquoi préparer votre retraite le plus tôt possible?

Pourquoi préparer votre retraite le plus tôt possible? PROFESSIONNELS DE SANTÉ : Pourquoi préparer votre retraite le plus tôt possible? P En moyenne, le passage à la retraite entraîne une baisse de 50% des derniers revenus d'activité. Les professionnels de

Plus en détail

Assurancevie.com propose 0% de frais sur l ensemble des versements. pour le contrat n 2139 commercialisé sous le nom Puissance Avenir PERP

Assurancevie.com propose 0% de frais sur l ensemble des versements. pour le contrat n 2139 commercialisé sous le nom Puissance Avenir PERP Assurancevie.com propose 0% de frais sur l ensemble des versements pour le contrat n 2139 commercialisé sous le nom Puissance Avenir PERP Plan d Épargne Retraite Populaire Notice du contrat n 2139 Septembre

Plus en détail

Avant-projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 présenté aux caisses nationales de sécurité sociale

Avant-projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 présenté aux caisses nationales de sécurité sociale Avant-projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 présenté aux caisses nationales de sécurité sociale Dossier de presse 6 juin 2014 Une poursuite de la réduction du déficit

Plus en détail

Fiscalité contrat d assurance vie et Contrat de capitalisation

Fiscalité contrat d assurance vie et Contrat de capitalisation Fiscalité contrat d assurance vie et Contrat de capitalisation France Souscripteur d un contrat d assurance vie ou de capitalisation auprès de notre Compagnie d assurance au Luxembourg, vous vous interrogez

Plus en détail

COMPLÉTER MA RETRAITE EN BÉNÉFICIANT DE REVENUS À VIE

COMPLÉTER MA RETRAITE EN BÉNÉFICIANT DE REVENUS À VIE Pair Retraite Perp, plan d épargne retraite populaire COMPLÉTER MA RETRAITE EN BÉNÉFICIANT DE REVENUS À VIE Document à caractère publicitaire S associer pour l essentiel avec Se constituer une retraite

Plus en détail

RAPPORT D INFORMATION

RAPPORT D INFORMATION N 308 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2007-2008 Rattaché pour ordre au procès-verbal de la séance du 29 avril 2008 Enregistré à la Présidence du Sénat le 30 avril 2008 RAPPORT D INFORMATION FAIT au nom de la

Plus en détail

Immobilier et Assurance Vie

Immobilier et Assurance Vie Immobilier et Assurance Vie GRESHAM, une marque APICIL Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l'assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4

Plus en détail

Votre contrat d assurance vie

Votre contrat d assurance vie Votre contrat d assurance vie Notice et annexe de présentation des supports d investissement du contrat Règlement général des services sur Internet Informations de votre assureur Sommaire Notice 2 Annexe

Plus en détail

Altaprofits vous ouvre les portes

Altaprofits vous ouvre les portes Altaprofits vous ouvre les portes de l univers Generali Luxembourg Découvrez les avantages du contrat d assurance-vie Generali Espace Lux www.altaprofits.com Depuis décembre 2000, Altaprofits met à votre

Plus en détail

Assurances de personnes. Enquête Mai 2008

Assurances de personnes. Enquête Mai 2008 Assurances de personnes Enquête Mai 2008 Les Perp en 2007 Cette étude peut être consultée et téléchargée à partir de l espace adhérents e-ffsa. Pour tout renseignement : effsa@ffsa.fr Ce document est la

Plus en détail

PERP D AXA : Pour réduire vos impôts tout en préparant votre retraite.

PERP D AXA : Pour réduire vos impôts tout en préparant votre retraite. PERP D AXA : Pour réduire vos impôts tout en préparant votre retraite. Aujourd hui, épargnez malin : vos versements sont fiscalement déductibles. Vous épargnez sans bouleverser votre budget Vous pouvez

Plus en détail

3. Dépenses et recettes budgétaires pour 2015

3. Dépenses et recettes budgétaires pour 2015 1 Introduction 1. Généralités Le particulier est confronté à titre principal à trois impositions : - l imposition de sa consommation (TVA, taxes sur les carburants, tabacs, alcools,...) : c est l imposition

Plus en détail

1175 Gene CG-NI GRAFIC0607 GV1501A 15/06/07 8:39 Page 1 Grafic Notice d Informa ti on Cont ractu ell e GRAF0607 1

1175 Gene CG-NI GRAFIC0607 GV1501A 15/06/07 8:39 Page 1 Grafic Notice d Informa ti on Cont ractu ell e GRAF0607 1 1 Dispositions essentielles du contrat Le présent document est remis à titre de proposition et de projet de contrat Nature de la convention : GRAFIC est une convention d assurance collective sur la vie

Plus en détail

Le Perp, plan d épargne retraite populaire ou patrimonial?

Le Perp, plan d épargne retraite populaire ou patrimonial? Le Perp, plan d épargne retraite populaire ou patrimonial? Invité expert : Alexis de Rozières, co-fondateur de 163x, plateforme dédiée au Perp pour les CGPI filiale de Debory Eres ASSURANCE RETRAITE A

Plus en détail

Compte rendu du Petit De jeuner de bat du mardi 07 fe vrier 2013

Compte rendu du Petit De jeuner de bat du mardi 07 fe vrier 2013 Compte rendu du Petit De jeuner de bat du mardi 07 fe vrier 2013 Jérôme Jaffré Directeur du Centre d'études et de connaissance sur l'opinion publique & Philippe Crevel Secrétaire général du Cercle des

Plus en détail

Multisupport 3 Aréas. Dynamisez votre épargne

Multisupport 3 Aréas. Dynamisez votre épargne Multisupport 3 Aréas Dynamisez votre épargne Multisupport 3, un placement souple et performant, quelles que soient vos attentes Le contrat d assurance vie Multisupport 3 doit venir en complément d une

Plus en détail

L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE

L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE chiffres clés decp 2013 ÉPARGNE patrimoniale L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE Une plate-forme d expertise Une offre complète de produits patrimoniale et services La Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale

Plus en détail

Privilège Gestion Active Un capital à la hauteur de vos ambitions

Privilège Gestion Active Un capital à la hauteur de vos ambitions Type : Privilège Gestion Active est un contrat individuel d assurance sur la vie à capital différé et variable. Le contrat prévoit la constitution d un capital à partir de versements nets de frais sur

Plus en détail

AFCA MAE Comment préparer sa retraite? Quelle épargne possible dans nos vies de mobilité? 24 mars 2016

AFCA MAE Comment préparer sa retraite? Quelle épargne possible dans nos vies de mobilité? 24 mars 2016 AFCA MAE Comment préparer sa retraite? Quelle épargne possible dans nos vies de mobilité? 24 mars 2016 Sommaire Page 3 Introduction Page 6 Qu est-ce que la retraite par capitalisation? Page 8 Page 13 Page

Plus en détail

fixes, c est-à-dire produisant comme les comptes à terme ou les livrets bancaires fiscalisés. En revanche, le statut de l assurance vie qui Suite p.

fixes, c est-à-dire produisant comme les comptes à terme ou les livrets bancaires fiscalisés. En revanche, le statut de l assurance vie qui Suite p. CONCRÈTEMENT LA LETTRE INFOS DE VOTRE ÉPARGNE n 28 Décembre 2012 ÉDITO Le bon produit et la bonne signature Actuellement en débat au Parlement, le projet de loi de finances pour 2013 prévoit une augmentation

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 515 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Enregistré à la Présidence du Sénat le 1 er juin 2010 PROPOSITION DE LOI visant à modifier l'article 199 terdecies-0 A du code général des impôts en vue de favoriser

Plus en détail