LA FARLEDE / INAUGURATION DES NOUVEAUX LOCAUX / PÔLE AGROALIMENTAIRE DE LA FARLÈDE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA FARLEDE / INAUGURATION DES NOUVEAUX LOCAUX / PÔLE AGROALIMENTAIRE DE LA FARLÈDE"

Transcription

1 LA FARLEDE / INAUGURATION DES NOUVEAUX LOCAUX / PÔLE AGROALIMENTAIRE DE LA FARLÈDE LA FARLEDE / Implantée à La Farlède, TerreAzur Côte d Azur est aujourd hui un acteur majeur de la région PACA dans la distribution de produits frais fruits et légumes et produits de la Mer, exclusivement auprès de professionnels de la distribution et de la restauration. Trois typologies de clients font aujourd hui appel à nos services : Les GMS (Grandes et Moyennes Surfaces) Plusieurs grandes enseignes se fournissent en fruits et légumes de région, mais aussi en produits spécifiques et exotiques pour leurs rayons Primeurs, mais également en Poissonnerie. Les Commerçants spécialisés Il s agit des épiceries mais également des revendeurs que vous retrouvez sur les marchés de Provence, Les acteurs de la Restauration, qu elle soit collective ou commerciale. Du restaurant gastronomique, à la cantine scolaire, TerreAzur Côte d Azur est aujourd hui en mesure de fournir les produits attendus, avec un haut niveau de qualité. La zone de chalandise va des portes de Marseille à la frontière italienne.

2 DES NOUVEAUX LOCAUX ADAPTÉS ET INNOVANTS L implantation sur le Pôle Agroalimentaire de la Farlède répond avant tout à la nécessité de disposer d une réelle proximité des accès routiers. Mais celle-ci a également permis de repenser notre mode de fonctionnement, en regroupant sur un même site l ensemble de nos activités, et en leur consacrant un espace dédié et adapté. Un modèle unique en son genre. Ainsi, répartis sur les m2, notre nouvel entrepôt nous permet de mettre en œuvre trois domaines d activités distincts : La Marée : Les produits sont réceptionnés, stockés dans les conditions optimales (4 C), avant d être livrés aux clients. L activité de grossiste à service complet Réception, préparation et livraison des commandes à destination de tout type de clients qui souhaitent bénéficier de ce service. L espace «Marché» C est là que les professionnels les spécialistes, «cours des halles», épiciers, marchés de plein vent, viennent s approvisionner. Ils disposent d un large éventail de produits sélectionnés par nos équipes d acheteurs. DES NOUVEAUX LOCAUX ADAPTES ET INNOVANTS

3 FICHE TECHNIQUE Surface totale : m mètres de quai (13 portes) 510 m2 de chambre positive (+8/+10 C) 995 m2 de chambre positive (+2/+4 C) 1020 m2 de zone «Spécialistes» 974 m2 de bureaux Parking : 112 VL et 13 PL DEUX CHAMBRES DE MÛRISSAGE Le nouvel entrepôt de la Farlède est équipé de deux chambres de mûrissage qui permet un affinage optimal des produits, afin de les nos clients proposer «prêts à déguster». Elles sont notamment utilisées pour les avocats, les fruits à noyaux ou encore les kiwis. UN BATIMENT RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT Lutter contre les gaspillages énergétiques Chacune des pièces de ce bâtiment bénéficie d un système d air recyclé, ce qui permet de réduire de manière significative la consommation en énergie, que cela soit pour le chauffage ou la climatisation. De plus l ensemble du fluide utilisé dans nos installations générant du froid est d origine «alimentaire» (eau glycolée), ce qui exclut tout risque en cas de contact accidentel avec les denrées stockées dans nos installations. Une gestion des déchets rigoureuse Un bac à décantation permet de traiter l ensemble de l eau qui est utilisée pour notre

4 activité. Une politique volontaire de tri sélectif est également mise en œuvre sur le site de La Farlède, grâce à des partenaires locaux : Avec BIONERVAL (Carnoules, Var) : production de bio-méthane et activité de compostage, issus des bio-déchets (fruits, légumes, poissons). Avec NC Environnement (La Londe-les-Maures, Var) : recyclage de divers matériaux (papier, plastique et cartons). Ces actions s inscrivent dans un engagement durable porté plus globalement par le Groupe POMONA, dont fait partie TerreAzur Côte d Azur. Le Groupe POMONA s engage à limiter l impact environnemental du transport et de l entreposage, en maîtrisant les consommations et en réduisant les rejets et émissions de C02. Il réalise chaque année un bilan de ses émissions de gaz à effet de serre. UNE CONVICTION : VALORISER LES PRODUITS DE LA REGION En termes d approvisionnements, TerreAzur Côte d Azur est présent sur l ensemble des grandes places de marchés de la région (Cavaillon, Chateaurenard ) pour les fruits et légumes. Et pour certains types de produits, il faut bien évidement faire appel à des fournisseurs internationaux. Des relations en direct avec les producteurs locaux de fruits et légumes Il y a près de 2 ans, une charte qualité de la marque locale «Fruits et légumes de ma Région» a été établie. Elle précise les engagements des producteurs : Respect des bonnes pratiques de l agriculture raisonnée Mise en œuvre d un système de traçabilité permettant d identifier pour chaque lot l amont et l aval. Respect des bonnes pratiques d hygiène de la profession S ils sont sélectionnés, ces producteurs pourront apposer sur leur emballage le logo «Fruit et légume de ma Région».

5 TerreAzur Côte d Azur s engage pour sa part à acquérir une grande partie de la production au juste prix, un partenariat volume/produit est mis en place, et dans le cadre des échanges avec les agriculteurs, encourage même certains à développer de nouvelles productions (choux fleurs, )- Cette charte concerne aujourd hui une quarantaine de maraîchers, exclusivement dans le Var, pour plusieurs types de cultures (fraise, salade, radis, abricot, cerise, céleri, melon, abricot, aubergines ). Travailler avec les pêcheurs locaux Pour l activité «Marée», TerreAzur Côte d Azur dispose de «boutons» (droit d achat) dans les principales criées (Sète et le Grau du Roi), et travaille avec des fournisseurs aux quatre coins du monde (Pays du Maghreb, Espagne, Grèce, Afrique du Sud ). Les approvisionnements en thon et en saumon sont quant à eux centralisés au niveau national. Les pêcheurs varois ont aussi leur place. Un certain nombre d entre eux basés à Hyères, Cavalaire, ou Saint-Tropez fournissent régulièrement le produit de leur pêche. Il s agit principalement d activités de pêche au chalut, au palangrier ou au filet. Sensibilisation en milieu scolaire Régulièrement, les équipes de TerreAzur Côte d Azur se rendent dans les établissements scolaires du département et de la Région pour rencontrer les intendants des écoles, collèges ou lycées, et même les élèves lors de la semaine du Goût.. >

6 Il s agit de promouvoir les produits de la Région, à la fois pour leurs qualités gustatives mais également valoriser le travail des producteurs locaux. TERREAZUR CÔTE D AZUR, MEMBRE DU GROUPE POMONA Centenaire, le Groupe Pomona est aujourd hui le leader de la distribution livrée de produits alimentaires et non alimentaires aux professionnels de la restauration et des commerces alimentaires spécialisés de proximité. 5 réseaux d experts : Le Groupe Pomona s appuie sur l ancrage local et la force de ses cinq réseaux de distribution : > auprès de la Restauration Hors Domicile : TerreAzur : fruits, légumes et produits de la mer frais Passion Froid : produits surgelés, laitiers et carnés / EpiSaveurs : produits d épicerie, non alimentaires et boisson > auprès du commerce alimentaire spécialisé de proximité : Délice & Création : auprès des boulangers-pâtissiers Saveurs d Antoine : auprès des bouchers-charcutierstraiteurs Le Groupe POMONA en chiffres : collaborateurs 2,8 milliards d de CA 140 sites dans toute la France clients livrés chaque jour camions L HISTORIQUE DE TerreAzur CÔTE D AZUR 1981 : Création de la SAVCO à Hyères, par le regroupement de deux activités complémentaires opérées jusque là par la SAAV&. CONTE. La SAVCO devient un opérateur majeur dans la région PACA : Vente de la SAVCO au Groupe Fruit Expansion

7 1997 : Le Groupe Fruit Expansion est racheté par le Groupe POMONA 2005 : Rachat de A TTARD (Saint-Raphaël) 2009 : Rachat de Europe Soleil Fruit (Marché de Gros de Sainte- Musse à Toulon) 2013 : Installation sur le Pôle Agroalimentaire de La Farlède et regroupement des activités sur un seul site. LES CHIFFRES CLÉS DE TerreAzur CÔTE D AZUR / 120 collaborateurs > m2 d entrepôt?> 1135 mètres de quai 2 chambres de mûrissage? 850 références tonnes de produits 25 camions TerreAzur Côte d Azur est certifiée ISO 9001, et en cours de certification ISO et ISO

CONTACTS PRESSE Image 7 Isabelle Dunoyer de Segonzac Tél : 01 53 70 74 81 Fax: 01 53 70 74 60 isegonzac@image7.fr

CONTACTS PRESSE Image 7 Isabelle Dunoyer de Segonzac Tél : 01 53 70 74 81 Fax: 01 53 70 74 60 isegonzac@image7.fr Dossier Presse Univeg 8p V6_Mise en page 1 06/05/11 11:19 Page1 CONTACTS PRESSE Image 7 Isabelle Dunoyer de Segonzac Tél : 01 53 70 74 81 Fax: 01 53 70 74 60 isegonzac@image7.fr Roger AZOULAY Tél. 01 49

Plus en détail

Le rôle du BtoB dans l aménagement du territoire

Le rôle du BtoB dans l aménagement du territoire Le rôle du BtoB dans l aménagement du territoire Philippe BARBIER, Président Groupe Pomona 3 ème édition des Etats Généraux du Commerce 7 mars 2011 Le Groupe Pomona Métier: distribution livrée de produits

Plus en détail

L'introduction de produits bio en restauration collective. Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio

L'introduction de produits bio en restauration collective. Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio L'introduction de produits bio en restauration collective Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio Avant propos Produits bio et/ou locaux? - En cas d offre de produits bio insuffisante

Plus en détail

COMMERCES DU GOÛT, DU CHOIX, ET DE LA CHAÎNE DU FROID

COMMERCES DU GOÛT, DU CHOIX, ET DE LA CHAÎNE DU FROID ET DE LA CHAÎNE DU FROID Organisation professionnelle représentative en France des entreprises de distribution de denrées alimentaires transformées et conservées par le froid, surgelées et réfrigérées,

Plus en détail

- Quelles actions à mener pour faciliter l émergence d une offre locale?

- Quelles actions à mener pour faciliter l émergence d une offre locale? DIRECCTE 59 - Pôle C septembre 2012 1 dans le respect des dispositions du Code des Marchés Publics - Quelles procédures mettre en œuvre? - Quels critères permettent de promouvoir la dimension de proximité?

Plus en détail

La qualité gustative des fruits et légumes vue par le primeur

La qualité gustative des fruits et légumes vue par le primeur La qualité gustative des fruits et légumes vue par le primeur Christel TEYSSEDRE Situés à Prayssac dans le Lot (46), Monsieur et Madame TEYSSEDRE tiennent un magasin de fruits et légumes, ils sont également

Plus en détail

Les rendez-vous des métiers de l environnement

Les rendez-vous des métiers de l environnement Technicien d exploitation secteur Énergie Responsabilités, travail en équipe, diversité des missions, autonomie. Le technicien d exploitation Énergie intègre une équipe qui assure la maintenance préventive

Plus en détail

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE "APPROVISIONNEMENT DE LA RESTAURATION COLLECTIVE DANS LE JURA PAR DES PRODUITS AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES LOCAUX" PREAMBULE

Plus en détail

GUIDE DES BONNES PRATIQUES EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE A L USAGE DES ORGANISATEURS D EVÈNEMENTS

GUIDE DES BONNES PRATIQUES EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE A L USAGE DES ORGANISATEURS D EVÈNEMENTS PALAIS DES CONGRES Port Santa Lucia - 83 700 SAINT-RAPHAEL 04.94.19.84.19-04.94.95.83.18 www.saint-raphael-congres.com Le Palais des Congrès de Saint-Raphaël, certifié «Qualicongrès» depuis 2005 pour la

Plus en détail

Intégrer des produits issus du commerce équitable dans la commande publique

Intégrer des produits issus du commerce équitable dans la commande publique Association de promotion et de développement du Commerce Equitable en Rhône-Alpes Intégrer des produits issus du commerce équitable dans la commande publique Equi'Sol: Association de promotion du commerce

Plus en détail

L INNOVATION SIRHA 2015

L INNOVATION SIRHA 2015 Communiqué de presse xx janvier 2015 L INNOVATION SIRHA 2015 CRENO lance «Planète Fraîcheur» son nouveau portail internet food servicing dédié aux fruits et légumes de 1 ère et 4 ème gamme et produits

Plus en détail

Rungis AGEN. Toulouse. Bram. // SERVICES > 120 commerciaux pour 5 000 clients livrés chaque jour. // QUALITé > 100 analyses microbiologiques

Rungis AGEN. Toulouse. Bram. // SERVICES > 120 commerciaux pour 5 000 clients livrés chaque jour. // QUALITé > 100 analyses microbiologiques Rungis Audierne Quiberon Le Croisic La Turballe Noirmoutier Saint-Gilles-Croix-de-Vie Les Sables d Olonne Niort La Rochelle Royan / La Cotinière Lyon Biganos / LeTeich Arcachon Capbreton Saint-Jean-de-Luz

Plus en détail

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la!

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! Chauffage urbain, mode d emploi Un réseau de chauffage urbain est un chauffage central à l échelle d une ville. Un réseau

Plus en détail

Communication et Promotion des Produits de la Pêche et d Aquaculture. - Madrid le 14 Avril 2010

Communication et Promotion des Produits de la Pêche et d Aquaculture. - Madrid le 14 Avril 2010 Communication et Promotion des Produits de la Pêche et d Aquaculture - Madrid le 14 Avril 2010 Sommaire Présentation du Groupe Carrefour Quelle Communication sur le rayon poissonnerie? Quelles Promotions

Plus en détail

La restauration collective Planification et réalités techniques: Quelles implications pour les producteurs?

La restauration collective Planification et réalités techniques: Quelles implications pour les producteurs? La restauration collective Planification et réalités techniques: Quelles implications pour les producteurs? Sommaire La restauration collective chez Pro Natura Planification et organisation de la production

Plus en détail

CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE

CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE ENTRE LA MINISTRE DE L ÉCOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L

Plus en détail

«Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective»

«Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective» «Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective» Compte rendu de l initiative publique du 21 mars 2012 1 e - Rappel du contexte de l initiative, des objectifs de l

Plus en détail

LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE

LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE EN SAVOIR PLUS SUR LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE Bienvenu chez Hypermarket l éthique à prix discount avec la gamme équitable d hypermarket! Sinon l éthique tout court, c est en boutique monsieur!

Plus en détail

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES Contexte et Objectifs : La commercialisation et la promotion des produits agricoles locaux dans le contexte actuel s effectuent avec plus de succès si des

Plus en détail

L aventure Marchands des 4 saisons est intimement rattachée à l histoire de son fondateur, Marc Dorel.

L aventure Marchands des 4 saisons est intimement rattachée à l histoire de son fondateur, Marc Dorel. DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Le fondateur Le concept Fonctionnement Notre philososphie Historique Les acteurs Les points de retrait Les tarifs Les produits Chiffres clés Magasin Titres reçus 1 2 3 4 5 6

Plus en détail

LA FRANCHISE INDUSTRIELLE

LA FRANCHISE INDUSTRIELLE LA FRANCHISE INDUSTRIELLE Première franchise YPREMA CBM au Teil Réceptionner des déchets, les transformer en produits et vendre ces produits est aujourd hui un vrai schéma économique. Pour atteindre en

Plus en détail

GUIDE DES BONNES PRATIQUES

GUIDE DES BONNES PRATIQUES GUIDE DES BONNES PRATIQUES QUALITE ET DEVELOPPEMENT DURABLE Le Palais Beaumont. VOTRE ÉVÈNEMENT, NOTRE ART. V1 24 09 2014 Des engagements pour des services d'exception Une qualité de services Nous garantissons

Plus en détail

«Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives»

«Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives» «Orientations pour la mise en place des référentiels QHSE en Coopératives» Contact : Stéphanie Costa et Christophe Gualtieri 2014 Sommaire Préambule... 2 Les principaux avantages des référentiels de certification...

Plus en détail

MANGER BIO LIMOUSIN. Du bio et local en restauration collective

MANGER BIO LIMOUSIN. Du bio et local en restauration collective MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective Manger Bio Limousin : historique En 2001 : opérations ponctuelles de repas bio organisés par Gablim, à la demande d établissements scolaires

Plus en détail

D1106 - Vente en alimentation

D1106 - Vente en alimentation Appellations Epicier / Epicière Marchand / Marchande de fruits et légumes Vendeur / Vendeuse de fruits et légumes Vendeur / Vendeuse de primeurs Vendeur / Vendeuse en alimentation générale Vendeur / Vendeuse

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

SAVEUR SUSHI. > Une chaîne de sushi bretonne est née. Inauguration du restaurant de Brest Guipavas Jeudi 15 avril 2010.

SAVEUR SUSHI. > Une chaîne de sushi bretonne est née. Inauguration du restaurant de Brest Guipavas Jeudi 15 avril 2010. Dossier de presse 9 avril 2010 SAVEUR SUSHI Inauguration du restaurant de Brest Guipavas Jeudi 15 avril 2010 > Une chaîne de sushi bretonne est née Contacts presse : Ronan Gicquel 06 64 92 50 40 ronangi@saveursushi.com

Plus en détail

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE "DURABLE ET SOLIDAIRE"

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE DURABLE ET SOLIDAIRE RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 3ème Commission de l'environnement, du développement durable et des transports N 2005-03-0036 SÉANCE DU 15 DÉCEMBRE 2005 POLITIQUE : MOYENS DE L'INSTITUTION SECTEUR

Plus en détail

Charte du site Internet régional sur l agriculture et l alimentation locale en Languedoc Roussillon

Charte du site Internet régional sur l agriculture et l alimentation locale en Languedoc Roussillon Charte du site Internet régional sur l agriculture et l alimentation locale en Languedoc Roussillon Pourquoi? POURQUOI UNE CHARTE? La présente charte a pour objectifs de fixer les contours et l éthique

Plus en détail

Manifestations sportives dans les espaces naturels. Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement

Manifestations sportives dans les espaces naturels. Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement Manifestations sportives dans les espaces naturels Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement La FRAPNA travaille depuis plusieurs années avec les organisateurs de manifestations

Plus en détail

L ÉTABLISSEMENT EN BREF

L ÉTABLISSEMENT EN BREF 1 L ÉTABLISSEMENT EN BREF PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ L ORIGINE Au coeur de la ville... Inauguré en 1936, le marché de gros de Nantes se tient tout d abord dans le quartier du Champ de Mars. Par décret

Plus en détail

des activités du tertiaire

des activités du tertiaire GUIDE de gestion des déchets des activités du tertiaire PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS : une stratégie triplement rentable Tout déchet a un coût direct (manutention, enlèvement ) et indirect (production,

Plus en détail

Régie municipale agricole et agriculture urbaine 24 novembre 2014 Gilles PEROLE Maire Adjoint Mouans-Sartoux Mouans-Sartoux 2014 Population : Surface : Espaces naturels (N +A) : Gestion des services :

Plus en détail

Salon Tech & Bio Intervention mercredi 7 septembre

Salon Tech & Bio Intervention mercredi 7 septembre Groupe engagé qui initie, transforme et commercialise à ses marques des produits biologiques et écologiques issus du végétal Salon Tech & Bio Intervention mercredi 7 septembre Euro - Nat SA Jatariy SRL

Plus en détail

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Lancée en 2000 par l Organisation des Nations Unies, le Pacte Mondial est une initiative destinée à rassembler les entreprises, les organismes

Plus en détail

Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts en Ariège

Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts en Ariège Approvisionnement de la Restauration hors domicile en circuits courts en Ariège Lancement d une plate-forme de distribution des produits locaux en 2011 Demande en produits locaux pour la RHD L Ariège s

Plus en détail

> UNE INSTALLATION DE MÉTHANISATION SUR VOTRE TERRITOIRE, c est la valorisation énergétique et agronomique de vos déchets.

> UNE INSTALLATION DE MÉTHANISATION SUR VOTRE TERRITOIRE, c est la valorisation énergétique et agronomique de vos déchets. > UNE INSTALLATION DE MÉTHANISATION SUR VOTRE TERRITOIRE, c est la valorisation énergétique et agronomique de vos déchets. > Faisabilité > Planification > Construction > Optimisation > Exploitation Bio

Plus en détail

Septembre 2010. sodexo.com

Septembre 2010. sodexo.com L alimentation durable en collectivité; Les écoles Septembre 2010 sodexo.com Pourquoi? page 2 Pourquoi faire évoluer l offre? Impact écologique Impact écologique: Nourriture Sodexo, 2009 Transport grand

Plus en détail

CONSEILS POUR UNE ALIMENTATION DURABLE SUR LE LIEU DE VOTRE ÉVÈNEMENT. www.bettereventtool.be

CONSEILS POUR UNE ALIMENTATION DURABLE SUR LE LIEU DE VOTRE ÉVÈNEMENT. www.bettereventtool.be CONSEILS POUR UNE ALIMENTATION DURABLE SUR LE LIEU DE VOTRE ÉVÈNEMENT www.bettereventtool.be 1. Faites un bilan de votre mode de restauration régulier Evaluez le budget total disponible pour le poste «restauration»

Plus en détail

Clauger IFFI - CNAM. Créateur de solutions en froid et air de process. Chanthy THOR, Directeur de Secteur - Clauger Process.

Clauger IFFI - CNAM. Créateur de solutions en froid et air de process. Chanthy THOR, Directeur de Secteur - Clauger Process. Clauger Créateur de solutions en froid et air de process IFFI - CNAM Chanthy THOR, Directeur de Secteur - Clauger Process - mars 2008 - En bref Société Anonyme française Date de création : 1971 260 personnes

Plus en détail

CHARTE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA FFS

CHARTE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA FFS CHARTE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA FFS Préambule LES 5 ENGAGEMENTS Dans le cadre d une politique proactive, la FFS propose à ses membres une charte de Développement Durable, articulée autour de 5 grands

Plus en détail

15 MARS 2007 : UN BON JOUR POUR INFORMER LE CONSOMMATEUR

15 MARS 2007 : UN BON JOUR POUR INFORMER LE CONSOMMATEUR 15 MARS 2007 : UN BON JOUR POUR INFORMER LE CONSOMMATEUR SUR L'OFFRE LOCALE ET DE SAISON EN FRUITS ET LÉGUMES Tableau des prix des fruits et légumes OBSERVATOIRE BRUXELLOIS DE LA CONSOMMATION DURABLE Un

Plus en détail

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Améliorer la fluidité du trafic et la sécurité Mieux s orienter dans la ville Favoriser les transports en

Plus en détail

Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers

Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers LÉGUMES Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers Dominique FICHE SCEES - Bureau des statistiques végétales et forestières Plus du quart des producteurs de légumes frais écoulent

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Acteur du territoire varois depuis 1946 VITICULTURE HORTICULTURE MARAICHAGE PAYSAGE MOTOCULTURE GRAND PUBLIC

DOSSIER DE PRESSE. Acteur du territoire varois depuis 1946 VITICULTURE HORTICULTURE MARAICHAGE PAYSAGE MOTOCULTURE GRAND PUBLIC Acteur du territoire varois depuis 1946 VITICULTURE HORTICULTURE MARAICHAGE PAYSAGE MOTOCULTURE GRAND PUBLIC CONTACT PRESSE Manon FERNAND 07.82.50.27.14 communication@jardica.com SOMMAIRE NOTRE HISTOIRE.

Plus en détail

Restauration collective :

Restauration collective : Restauration collective : Approvisionnement local Nicole LE BRUN Conseillère en développement local Sommaire 1 Analyse des attentes : l enquête «Restauration scolaire» 2 Connaissances des fonctionnements

Plus en détail

Le SPL horticole Var Méditerranée

Le SPL horticole Var Méditerranée Le SPL horticole Var Méditerranée Une démarche collective et solidaire Le SPL horticole est l ensemble des différents partenaires de l horticulture varoise, regroupés pour animer collectivement une démarche

Plus en détail

Manuel de Management, Qualité et Environnement

Manuel de Management, Qualité et Environnement Manuel de Management, Qualité et Environnement 2015 2017 Objet et domaine d'application Le présent manuel de management a pour objet de décrire les engagements pris par le Groupe Loxam ainsi que son organisation

Plus en détail

les fruits et légumes, il suf t d y penser!

les fruits et légumes, il suf t d y penser! les fruits et légumes, il suf t d y penser! Edito Bonjour, Les Fruits et Légumes, c est beau, c est frais, c est tendance, et c est bon pour la santé, mais pour arriver dans votre assiette, des hommes

Plus en détail

L ÉCO CONDITIONNALITÉ applicable aux aides du Conseil Général de la Côte-d Or

L ÉCO CONDITIONNALITÉ applicable aux aides du Conseil Général de la Côte-d Or L ÉCO CONDITIONNALITÉ applicable aux aides du Conseil Général de la Côte-d Or Généralités Préambule Dans le cadre de son Schéma Départemental du Développement Durable (S3D), le Conseil Général s est engagé

Plus en détail

Emballages alimentaires

Emballages alimentaires Emballages alimentaires Des emballages optimisés pour une fraîcheur accrue et des gains économiques Journée emballage CTAC 8 février 2012 Pourquoi optimiser l emballage? Les facteurs d influence pour l

Plus en détail

Plastiques biosourcés, plastiques recyclés : état des lieux et perspectives

Plastiques biosourcés, plastiques recyclés : état des lieux et perspectives Plastiques biosourcés, plastiques recyclés : état des lieux et perspectives Vincent Colard Chargé de mission environnement ELIPSO 1 Les chiffres clés de l industrie de l emballage plastique et souple -

Plus en détail

Agenda 21 Vers un mieux vivre ensemble

Agenda 21 Vers un mieux vivre ensemble Service Restauration Ville de La Couronne Vers une restauration collective responsable Manger est un acte quotidien et vital qui nous inscrit dans une relation étroite avec la nature dont nous consommons

Plus en détail

Prix de l usine alimentaire durable 2016 7 e édition

Prix de l usine alimentaire durable 2016 7 e édition Prix de l usine alimentaire durable 2016 7 e édition Dossier de candidature Date limite de remise : 30 juin 2016 Présentation de l usine candidate Raison sociale: Adresse:... Date de création (et de dernière

Plus en détail

Dossier de presse. Les Fruits Rouges de l Aisne devient FRUITS ROUGES & Co.

Dossier de presse. Les Fruits Rouges de l Aisne devient FRUITS ROUGES & Co. Dossier de presse Les Fruits Rouges de l Aisne devient FRUITS ROUGES & Co. Sommaire 1. Retour sur l histoire p1 2. Un nouveau logo, un même ADN p2 Sylvie Cathelain Président 3. Des engagements forts p3

Plus en détail

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on?

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on? Consommation alimentaire de produits biologiques : Juillet 2015 Où en est-on? En 2015, 88 % des Français ont consommé un produit bio (contre 75 % en 2013). 62 % déclarent en consommer au moins une fois

Plus en détail

BORDEAUX MÉTROPOLE. Rapport annuel d activité 2014. Marché d Intérêt National

BORDEAUX MÉTROPOLE. Rapport annuel d activité 2014. Marché d Intérêt National BORDEAUX MÉTROPOLE Rapport annuel d activité 2014 Marché d Intérêt National Edito Faits marquants de l année 2014 Repères Description du service Synthèse de l activité Analyse économique et financière

Plus en détail

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Il n y a pas de petits gestes, si nous sommes 125 000 à les faire! PRÉAMBULE "La prévention de la production de déchets est l

Plus en détail

Dossier de presse. Lancement de la norme en gestion responsable d évènements

Dossier de presse. Lancement de la norme en gestion responsable d évènements Dossier de presse Lancement de la norme en gestion responsable d évènements 8 juin 2010 Qu est ce qu un évènement responsable? Une gestion responsable d évènements intègre le développement durable à toutes

Plus en détail

LES EVENEMENTS ET LA POLITIQUE MUNICIPALE ET COMMUNAUTAIRE DANS CE DOMAINE

LES EVENEMENTS ET LA POLITIQUE MUNICIPALE ET COMMUNAUTAIRE DANS CE DOMAINE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE LES EVENEMENTS ET LA POLITIQUE MUNICIPALE ET COMMUNAUTAIRE DANS CE DOMAINE En France, plus de sept millions de tonnes de déchets alimentaires sont jetés tout au

Plus en détail

Restauration collective durable, responsable, de qualité de quoi parle-t-on?

Restauration collective durable, responsable, de qualité de quoi parle-t-on? Restauration collective durable, responsable, de qualité de quoi parle-t-on? Virginie Grzesiak Direction Régionale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt du Languedoc- Roussillon (DRAAF LR)

Plus en détail

Table des matières. 2 Introduction. 3 Les actions du Palais. 4 Première étape : Les objectifs. 5 Une démarche conjuguée : avant l événement

Table des matières. 2 Introduction. 3 Les actions du Palais. 4 Première étape : Les objectifs. 5 Une démarche conjuguée : avant l événement Table des matières 2 Introduction 3 Les actions du Palais 4 Première étape : Les objectifs 5 Une démarche conjuguée : avant l événement Le Palais des congrès de Montréal Le rôle de l organisateur 8 Une

Plus en détail

Olivier Frot, Consultant-formateur, Auteur de «Développement durable et marchés publics», Editions AFNOR. 2012 O. Frot

Olivier Frot, Consultant-formateur, Auteur de «Développement durable et marchés publics», Editions AFNOR. 2012 O. Frot 1. Les principes de la commande publique 2. Le cadre général de la commande publique 3. Les possibilités de prise en compte du développement durable dans un marché public Olivier Frot, Consultant-formateur,

Plus en détail

Événements équestres et développement durable. Guide CNTE FFE d aide à l organisation

Événements équestres et développement durable. Guide CNTE FFE d aide à l organisation Événements équestres et développement durable Guide CNTE FFE d aide à l organisation 2 Sommaire Préambule 3 Le site et l environnement 4 Les déplacements 5 Le secrétariat 6 L accueil et la sensibilisation

Plus en détail

Mise en marché des fruits et légumes biologiques québécois

Mise en marché des fruits et légumes biologiques québécois Mise en marché des fruits et légumes biologiques québécois Activité de maillage et de réflexion 3 avril 2008 Yves Dubois, consultant Ce projet a été réalisé grâce à un appui financier du Ministère de l'agriculture,

Plus en détail

La consommation des produits biologiques

La consommation des produits biologiques La Bio en France La consommation des produits biologiques Un marché de l ordre de 4 milliards d euros avec : 3,75 milliards d euros d achats de produits bio pour la consommation à domicile en 2011 158

Plus en détail

Energie et climat. Une stratégie climatique et énergétique ambitieuse pour 2020. Commerce de détail via le canal des coopératives

Energie et climat. Une stratégie climatique et énergétique ambitieuse pour 2020. Commerce de détail via le canal des coopératives Energie et climat L économie d énergie et le respect de l environnement sont des préoccupations centrales de Migros aussi bien au niveau de la production que du commerce. En 214, elle a intensifié ses

Plus en détail

Politique Culturelle Nationale

Politique Culturelle Nationale Politique Culturelle Nationale DEFINITION ET PRINCIPES CHAPITRE PREMIER Article premier : - La Culture est l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs caractérisant

Plus en détail

Session de formation Energie-Climat. Atelier 3. 24 juin 2015

Session de formation Energie-Climat. Atelier 3. 24 juin 2015 Session de formation Energie-Climat Atelier 3 24 juin 2015 1 Organisation de l atelier 1. Retour sur l atelier 2 et sur les chapitres e-face Retour sur l atelier 2 et quizz sur les chapitres e-face 2.

Plus en détail

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre»

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Dominique Veuillet Service Consommation et Prévention Web-conférence «Achats et restaurations responsables dans

Plus en détail

Organisation et tendances. de la distribution des produits bio

Organisation et tendances. de la distribution des produits bio Organisation et tendances de la distribution des produits bio 1-Quelques généralités sur la distribution La fonction économique principale de la distribution est de rendre un produit accessible au consommateur

Plus en détail

PARIS. Communication Pacte Mondial de Cegelec Paris

PARIS. Communication Pacte Mondial de Cegelec Paris Communication Pacte Mondial de Cegelec Paris Sommaire Introduction....3 1) L engagement du Président Directeur Général de Cegelec Paris...4 2) Description des actions pratiques menées et les processus

Plus en détail

CONCURRENCE DISTRIBUTION PROPRIETE INTELLECTUELLE TECHNOLOGIES DE L INFORMATION

CONCURRENCE DISTRIBUTION PROPRIETE INTELLECTUELLE TECHNOLOGIES DE L INFORMATION N 5 12 février 2013 Réseaux de distribution : confirmation de l interdiction d interdire la vente sur internet Cour d appel de Paris, 31 janvier 2013, n 2008/23812, Pierre Fabre Décision de l Autorité

Plus en détail

La diversité des modes d organisation des enseignes

La diversité des modes d organisation des enseignes Numéro 4 / février 2014 L évaluation des coûts et des marges dans les rayons alimentaires de la grande distribution en 2012 Contributeurs : Philippe Boyer, Amandine Hourt Les travaux de l observatoire

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

CHARTE COSMEBIO. Assemblée Générale Le 7 juin 2011

CHARTE COSMEBIO. Assemblée Générale Le 7 juin 2011 CHARTE COSMEBIO Assemblée Générale Le 7 juin 2011 CHARTE COSMEBIO La cosmétique écologique et biologique est une démarche éthique et scientifique fondée sur des savoirs traditionnels tout en bénéficiant

Plus en détail

Légumes Biologiques Sous Abris

Légumes Biologiques Sous Abris Journée Filières et Techniques Légumes Biologiques Sous Abris Mercredi 10 septembre 2014 Organisée par Initiative Bio Bretagne (IBB) en partenariat avec les Chambres d Agriculture de Bretagne IBB organisait

Plus en détail

CONVENTION VOLONTAIRE DES ENTREPRISES DU COMMERCE ORGANISÉ. a l initiative des enseignes du club generation responsable

CONVENTION VOLONTAIRE DES ENTREPRISES DU COMMERCE ORGANISÉ. a l initiative des enseignes du club generation responsable CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE DES ENTREPRISES DU COMMERCE ORGANISÉ a l initiative des enseignes du club generation responsable élaborée par les responsables développement durable des enseignes signataires

Plus en détail

PANORAMA SUR L AIDE ALIMENTAIRE EN FRANCE. Les niveaux de vie en 2010 extraits de INSEE Première N 1412 - septembre 2012

PANORAMA SUR L AIDE ALIMENTAIRE EN FRANCE. Les niveaux de vie en 2010 extraits de INSEE Première N 1412 - septembre 2012 D. Briaumont PANORAMA SUR L AIDE ALIMENTAIRE EN FRANCE Les niveaux de vie en 2010 extraits de INSEE Première N 1412 - septembre 2012 Carine Burricand, Cédric Houdré, Eric Seguin, division Revenus et patrimoine

Plus en détail

Étude sur la distribution de viande en Aveyron

Étude sur la distribution de viande en Aveyron Commercialisation: Étude sur la distribution de viande en Aveyron Une enquête a été réalisée en 2012 sur le fonctionnement de l aval de la filière viande aveyronnaise afin de mieux comprendre les attentes

Plus en détail

Le commerce interentreprises dans la filière agroalimentaire

Le commerce interentreprises dans la filière agroalimentaire Le commerce interentreprises dans la filière agroalimentaire Jacques Néfussi et Vincent Vicaire* Dans la filière agroalimentaire française les grossistes jouent un rôle fondamental qui n avait jamais été

Plus en détail

Petits gestes ou technologie de pointe, grande stratégie ou micros initiatives futées : tentez votre chance!

Petits gestes ou technologie de pointe, grande stratégie ou micros initiatives futées : tentez votre chance! Les Eco-Trophées Entreprises De Ouest Provence (Concours ouvert aux TPE, PME, auto entrepreneurs, commerçants, artisans, agriculteurs de Ouest Provence, dénommés ci-après par entreprise) Les Éco-Trophées

Plus en détail

STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION

STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION STRATÉGIE RÉGIONALE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA MÉTHANISATION I. Présentation de l action La Région Champagne-Ardenne propose depuis 2003, en collaboration avec l Ademe, un accompagnement technique et

Plus en détail

Energy Time 2015. Joseph Honoré Responsable des Ventes Grands Comptes. Jean-François Daubonne Directeur Commercial France

Energy Time 2015. Joseph Honoré Responsable des Ventes Grands Comptes. Jean-François Daubonne Directeur Commercial France Energy Time 2015 Joseph Honoré Responsable des Ventes Grands Comptes Jean-François Daubonne Directeur Commercial France Gas Natural Fenosa Le Groupe Un leader mondial o En exploitation, commercialisation

Plus en détail

Plan de Déplacements Entreprise : favoriser l écomobilité

Plan de Déplacements Entreprise : favoriser l écomobilité Plan de Déplacements Entreprise : favoriser l écomobilité l action des CCI Les CCI défendent un aménagement et un développement durables du territoire Depuis les trente glorieuses la croissance économique

Plus en détail

Le cluster logistique urbaine durable

Le cluster logistique urbaine durable Jeudi 3 juillet : Le projet LUDEB reçoit une mention spéciale du Jury aux Trophées de la Mobilité du STIF Le cluster logistique urbaine durable Dossier de présentation 2 Partenariats Financeurs Partenaires

Plus en détail

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes Déchets > 1 tonne de verre recyclé = 660 kg de sable + 100 kg de fioul économisé > 1 tonne de plastique recyclé = entre 600 et 800 kg de pétrole brut économisé > 670 canettes valorisées = 1 vélo > 19 000

Plus en détail

Bio et local : c est l ideal

Bio et local : c est l ideal 01 Bio et local : c est l ideal Bio π Les produits vendus localement nécessitent moins d emballages. π En consommant bio et local, vous contribuez à la réduction des transports et à la préservation de

Plus en détail

L essentiel du projet de loi

L essentiel du projet de loi L essentiel du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte et des politiques et moyens de déploiement de la transition Novembre 2014 Réussir la transition énergétique : fixer

Plus en détail

Développement de la filière du recyclage des matières plastiques recyclées : Un projet collaboratif. mars 2016

Développement de la filière du recyclage des matières plastiques recyclées : Un projet collaboratif. mars 2016 Développement de la filière du recyclage des matières plastiques recyclées : Un projet collaboratif mars 2016 Les plastiques : enjeux économiques, environnementaux et sociétaux Des applications croissantes

Plus en détail

SOMMAIRE INDEX DES FICHES DES SOCIÉTÉS NÉERLANDAISES... 9 ABREVIATIONS... 17 INTRODUCTION... 19 MARCHE NEERLANDAIS DES FRUITS & LEGUMES FRAIS...

SOMMAIRE INDEX DES FICHES DES SOCIÉTÉS NÉERLANDAISES... 9 ABREVIATIONS... 17 INTRODUCTION... 19 MARCHE NEERLANDAIS DES FRUITS & LEGUMES FRAIS... 7 SOMMAIRE INDEX DES FICHES DES SOCIÉTÉS NÉERLANDAISES... 9 ABREVIATIONS... 17 INTRODUCTION... 19 MARCHE NEERLANDAIS DES FRUITS & LEGUMES FRAIS... 29 1.1 - PRODUCTION NEERLANDAISE DE FRUITS & LEGUMES...

Plus en détail

Economiser l énergie : notre défi commun

Economiser l énergie : notre défi commun Economiser l énergie : notre défi commun L ACFCI et EDF souhaitent, à travers ce document, favoriser la prise de conscience et aider les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique. l énergie un

Plus en détail

PRIX 2. Gestion des déchets

PRIX 2. Gestion des déchets 1/4 Dossier de candidature Grand Prix Essec de la Distribution Responsable PRIX 2. Gestion des déchets Comprend les initiatives mises en place : en amont pour la réduction des déchets aux stades de production,

Plus en détail

lutte contre le gaspillage alimentaire DOSSIER DE PRESSE 6 décembre 2012

lutte contre le gaspillage alimentaire DOSSIER DE PRESSE 6 décembre 2012 lutte contre le gaspillage alimentaire 6 décembre 2012 DOSSIER DE PRESSE dossier de presse lutte contre le gaspillage alimentaire page 1 LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE Présentation des opérations

Plus en détail

Travaux Publics. Enjeux. des plans. de gestion. de déchets

Travaux Publics. Enjeux. des plans. de gestion. de déchets Travaux Publics Enjeux des plans de gestion de déchets Nos propositions Instaurer un audit préalable des chantiers de Travaux publics et l obligation d un état des lieux environnemental La profession des

Plus en détail

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur!

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Février 2015 Edito Fraicheur et Terroir : une nouvelle étape! Le dernier édito vous faisait part de l évolution de notre magasin et du manque de place engendré par

Plus en détail

LES SPECIALISTES ROMANDS AU SERVICE DU DETAILLANT. www.romandie-fraicheur.ch

LES SPECIALISTES ROMANDS AU SERVICE DU DETAILLANT. www.romandie-fraicheur.ch LES SPECIALISTES ROMANDS AU SERVICE DU DETAILLANT www.romandie-fraicheur.ch Mise à jour du 03.06.2014 TABLE DES MATIERES www.romandie-fraicheur.ch Les partenaires : Présentation Cadar 3 Présentation Valcrème

Plus en détail

Protocole d actions en faveur du don alimentaire, de la réduction des pertes et du gaspillage alimentaire en Bourgogne

Protocole d actions en faveur du don alimentaire, de la réduction des pertes et du gaspillage alimentaire en Bourgogne Protocole d actions en faveur du don alimentaire, de la réduction des pertes et du gaspillage alimentaire en Bourgogne Le Gouvernement français s est fixé l objectif de diviser par deux le gaspillage alimentaire

Plus en détail

Communication sur le progrès 2014

Communication sur le progrès 2014 Pacte Mondial Communication sur le progrès 2014 Imprimerie CCI Marseille Déclaration de notre soutien continu au Pacte Mondial Je déclare en cette année 2014, le soutien de l Imprimerie CCI aux dix principes

Plus en détail

Engagés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire

Engagés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire Engagés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire Tous concernés! La lutte contre le gaspillage alimentaire nous concerne tous. On estime qu un quart de la nourriture produite dans le monde est jetée

Plus en détail